Main menu

Université d’été CILE …

Nous sommes heureux de vo…

Articles

La question palestinie…

Claude-Henry du Bord: V…

Articles

NOUVEAU! Achetez les l…

Bonjour, Nous avons le…

Articles

Huffington Post: Au ca…

On ne peut pas vraiment…

Articles

Identité et métamorpho…

La métamorphose est un …

Articles

IIFE: Institut Islamiq…

Dans la continuité du sém…

Articles

L'intégration

Claude-Henry DU BORD : …

Articles

Une voie alternative

Claude-Henry du Bord:…

Articles

La femme

— Il me semble que nous…

Articles

La démocratie

Tariq RAMADAN: Il est…

Articles

Le langage

Tariq RAMADAN : Peut-êt…

Articles

La Turquie, l'Occident…

Il faut donc commencer pa…

Articles
«
»
Second Menu

14 commentaires - “[JOUR 5] Le jeûne, une conscience très profonde de la justice”

  1. « Le Prophète » de Khalil Gibran

    Puis l’un des Juges de la cité s’avança et dit : Parle nous du Crime et du Châtiment.

    C’est lorsque votre esprit vagabonde au gré du vent,
    Solitaire et sans guide, que vous portez préjudice à autrui et à vous-même.
    Et pour cette faute, vous devrez frapper et attendre peut-être longtemps à la porte du paradis.
    Votre moi divin est pareil à l’océan ; Il reste immaculé.
    Et comme le firmament il n’accepte que les êtres ailés.
    Votre moi divin est pareil au soleil ;
    Il ignore les galeries des taupes et ne recherche pas les nids des serpents.
    Mais votre moi divin n’est pas unique en vous-même.
    Beaucoup en vous est déjà homme, et aussi beaucoup en vous ne l’est pas encore,
    Comme un pygmée informe qui titube dans la brume dans la quête de son éveil.
    Et c’est de cette homme que j’aimerais vous parler maintenant.
    Car c’est lui, et non point le moi divin ni le moi-pygmée errant dans la brume, qui sait le crime et le châtiment du crime.
    Souvent je vous ai entendu parler de celui qui, ayant fauté, n’était plus digne d’être l’un des vôtres, et devenait un étranger parmi vous, un intrus dans votre monde.
    Mais je vous le dis, aussi vrai que les saints et les justes ne peuvent s’élever au-delà de ce qu’il y a de plus vil en vous.
    Et comme l’humble feuille ne peut jaunir sans que l’arbre tout entier le sache discrètement,
    De même l’homme malfaisant ne peut mal agir sans la volonté cachée de tous…

  2. « Dieu! Point de divinité à part Lui, Le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même « Al-Qayyoûm ». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son trône « Koursi », déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »
    N’oubliez jamais de dire à ceux que vous aimez … Que vous les aimez …

  3. Bonjour,
    J’aime beaucoup votre retour aux sources de l’Islam et à l’expérience prophétique pour mettre en évidence et promouvoir cette notion de justice inhérente au jeûne de tout musulman. Je ne connaissais ni l’existence ni l’histoire de ce « pacte des vertus » qui stipule que l’appartenance ne peut pas avoir la priorité sur le principe de justice. Merci Professeur pour vos précieuses explications à ce sujet.
    J’apprécie également cette ouverture que vous mettez en évidence sur les principes de justice ayant précédé l’Islam et que le prophète prend comme tels.
    Diderot souligne bien, à mon avis, cette relation qu’il y a entre la justice et la foi quand il dit  » Il ne faut pas imaginer Dieu ni trop bon, ni méchant. La justice est entre l’excès de la clémence et la cruauté, ainsi que les peines finies sont entre l’impunité et les peines éternelles ».

  4. la justice vis à vis de notre corps est encore plus importante que celle envers les hommes. elle permet de mieux nous rapprocher du tout-puissant notre sauveur notre créateur. c’est l’illustration parfaite de l’expression qui dit »un esprit sain dans un corps sain ». plus l’esprit est sain, plus nous sommes proches d’Allah et plus nous nous éloignons de toutes choses inutiles!!!

  5. Assalâm ‘alaïkoum wa rahamtoullah wa barakatouh,
    Merci professeur Ramadan pour vos vidéos qui sont de précieux rappels en ce mois sacré de Ramadan.
    L’appel du muezzin en début de vidéo et à la fin de votre intervention est superbe. Est il possible de me communiquer le nom de cet enregistrement et où peut on se le procurer? Je vous remercie. Que ce mois de Ramadan soit l’occasion de se rapprocher de Dieu, de soi et des autres…

  6. Cela est bien dit
    mais sachons qu’il faut OBligatoirement pardonner aux hommes et ensuite dieu exerce sa miséricorde
    prenons part à notre sens des responsabilités

  7. Toujours aussi performant puisse Allah vous aider à continuer de nous éclairer sur notre foi et notre prophète
    Merci

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»