Main menu

Les orientations polit…

Les choses sont claires :…

Articles

L'appel au Jihâd 3/3

c) Pour un jihâd social …

Articles

L'appel au Jihâd 2/3

B- La réalité des conflit…

Articles

L'appel au Jihâd 1/3

Que n’a-t-on pas entendu …

Articles

La situation de la fem…

Sans doute est-ce dans ce…

Une

Qu’est-ce que la sharî…

La référence à la sharî’a…

Articles

L’organisation sociale…

Nous avons beaucoup insis…

Articles

La famille

On le sait pour l’avoir v…

Articles

L’individu

L’homme est d’abord un êt…

Articles

Horizons de l’Islam: e…

La vie sociale, politique…

Articles

Les droits de Dieu, la…

L’ensemble de la concepti…

Articles

La permission originel…

L’univers entier est l’œu…

Articles
«
»
Second Menu

Le printemps arabe, un an après

image
Posted by:
1733 Views

28 janvier 2012Intervention de Tariq Ramadan.
Conférence organisée par la Ligue d’entraide islamique & la Mosquée Al-Khalil. Bruxelles – Belgique.42:20

12 commentaires - “Le printemps arabe, un an après”

  1. A vous voir cher Tariq auprès des molembeekois originaires d’afrique du nord et bien tout simplement  » il fait jour  »
    nous ne sommes plus dans les pénombres des crises ou des recherches identitaires tant par rapport au pays de citoyeneté que par rapport à ses origines que par rapport à ses liens religieux de musulmans .Les espaces et les esprits s’éclairent de la lumière du jour .
    Et comme il fait jour cher Tariq grace à votre présence on n’a qu’une seule envie c’est de se mettre au travail et avec une émulmation vitale complètement neuve tellement vos positions et vos actions nous complètent intérieurement et nous procurent une esquisse de bonheur très tranquille. « presque comme des prisonniers (de leur destin ) qui retrouve la pleine liberté et le plein jour .
    On peut dire que c’est fabuleux de redonner vie et enthousiasme dans la clairevoyance à toute une communauté ne sachant pas très bien sur quel rail s’engager . Et très simplement merci Tariq .

  2. Salam alaykom,

    Chaque pays majoritairement musulman a une situation qui lui est propre et la Tunisie est le pays qui s’en est le mieux sorti jusque là, je rejoins en effet Tariq Ramadan sur ce point. D’ailleurs, il serait intéressant d’écouter ce que pense un grand savant syrien, cheikh sa3id Ramadan El bouty, sur la situation de son propre pays:
    http://www.youtube.com/watch?v=t3dagTEgX5o&feature=related

  3. Salam AAlaykoum,

    Bizarrement je n’ai jamais été attiré par facebook ou twitter etc…
    Je me suis toujours demandé pourquoi les gens étaient autant attirés par ces réseaux sociaux, je n’ai pas de compte facebook (lors de sa sortie je m’étais inscrite juste pour voir et j’ai voulu aussitot me désinscrire, quel ne fut pas ma surprise lorsque j’ai remarqué que je ne pouvais pas me désinscrire!). Donc j’existe seulement sous un nom mais sans aucune information à mon sujet. J’ai du mal à comprendre comment les gens peuvent étaler toute leur vie et mettre les photos de leur enfants etc.
    En faisant cela il ne se rendent pas compte, comme vous dites monsieur Ramadan dans cette conférence, ils ne se rendent pas compte de l’impact de leurs actes…
    Mon intuition m’a toujours fait pensé qu’il n’y a pas que du bon dans tout cela malgré ce que l’on veut nous faire croire…

    Salam AAlaykoum

  4. Bonsoir,
    Monsieur Ramadan, votre optimisme sur les élections en Tunisie et ce qu’elles expriment de l’état du processus révolutionnaire n’est il pas un peu hâtif? Je ne connais pas aussi bien que vous la situation tunisienne mais je ne suis pas sur que des partis comme Ehnnada ou Ettakatol soit les plus disposés à aller au bout des aspirations populaires et des revendications sociales et économiques. Sans nier le fait que l’organisation de ces élections et leur déroulement constitue un progrès démocratique considérable, la Tunisie ne prend elle pas le chemin d’une démocratie que l’on contrôle par le marché comme vous l’avez évoqué dans votre livre ?

    Merci
    Salam

  5. as Salam aleycoum

    Je vous remercie de nous faire part des informations dont vous disposez, pour votre lucidité d’analyse et votre connaissance en la matière. Mais là où je ne comprends plus c’est lorsque vous dites qu’Israël a intérêt à ce que le régime syrien perdure . Est-ce une stratégie de communication que de dire cela ? ou alors merci d’expliquer ce point de vue ?
    -On ne peut pas dire que les médias de masse soient en faveur du régime.
    – Les États-unis, amis d’Israël d’une part et la Russie et la chine d’autres parts ont des intérêts opposées dans cette région ( vous l’avez très bien dit) or il me paraît clair que les uns veulent voir tomber Assad alors que les autres non. De plus en vue de ce que vous avez très bien analysé à savoir que la nouvelle stratégie américaine au Moyen-Orient est de faire tomber les régimes autocratiques, pourquoi en serait-il autrement en Syrie ?
    – D’autre part l’on constate que la ligue arabe hostile au régime n’est autre que la voix des Saoud et du Qatar ( pour le moins collaborateurs de l’impérialisme occidental ? )
    ( le régime Syrien est ce qu’il est, comme l’était kadhafi, mais en vue des différentes analyses sérieuses sur la question il semble clair que c’est une guerre civil qui s’y passe ( avec toutes les horreurs que cela comporte) mais non un massacre contre des civils. Merci d’être aussi rigoureux sur la Syrie que sur le reste de votre analyse.

    Je me pose plus de questions que je n’ai de réponses et j’attend de vous inchAllah une honnêteté intellectuel irréprochable. ( si je suis à coté de la plaque, priez pour qu’Allah m’accorde le discernement)

    La partie d’échecs est complexe mais toujours avoir à l’esprit que les différends analystes font partie du jeu.

    Que la paix soit sur tous serviteurs choisis

  6. La meilleure façon d’agir pour de véritables changements politique dans les pays du sud est de s’instruire!!!!! Cela évitera de servir inconsciemment des idées qui desserviront le fond d’une pencè originellement « bonne ».
    Merci Monsieur Ramadan de montrer que la question de se « primptemp arabe » est bien plus complexe que se que les médias veulent faire assimiler aux peuples.
    La seul solution pour ses pays est de permettre a leur citoyens un accès a l’éducation, afin qu’ils ne tombe plus dans le virus de la pencer unique et par conséquent qu’ils se fassent instrumentaliser…

  7. Je voudrais réagir au sujet de l’intervention de Tariq Ramadan en ce qui concerne la Syrie. Il a été dit que les puissances occidentales font tout pour gagner du temps et pour ne pas intervenir en Syrie, il en résulte de cela que le peuple syrien se trouve isolé, sans soutien pour ses revendications démocratiques.
    Tout d’abord, il faudrait corriger cela et dire que les puissances occidentales ont soumis deux fois de suite des résolutions au Conseil de sécurité des Nations Unies qui ont essuyé les vétos chinois et russe. Elles voulaient à tout prix intervenir dans ce pays, comme elles l’avaient fait en Libye, pour  » accompagner démocratiquement les Syriens vers la délivrance finale ».
    Or, nous savons maintenant tous quel prix la Libye a payé pour se trouver dans une situation pire que celle imposée par le Kadhafi.
    Pour revenir à la question syrienne, Monsieur Ramadan semble ignorer complétement les tentatives flagrantes de déstabilisations que sont en train de subir les Syriens, il semblerait même qu’on s’essaye à relayer la propagande des médias occidentaux , en falsifiant les faits. Or des journalistes qui se sont rendus sur place ainsi que les observateurs de la Ligue Arabe disent que l’on à faire à des bandes armées souvent soutenu de l’étranger et non pas à des manifestants toujours pacifiques. Pourquoi, Monsieur Ramadan, d’un coté, vous vous méfiez, voire vous condamnez l’intervention des puissances occidentales quant il s’agit de la Libye, alors que vous semblez l’implorer en Syrie.
    Il ne faudrait pas commettre l’erreur de dire que les occidentaux à leur tête l’OTAN ne veulent pas intervenir en Syrie, mais il faudrait plutôt dire que se sont la Russie et la Chine qui ont empêché cette intervention. Pourquoi, M. Ramadan, déclare toujours dans ces conférences que la compréhension de la situation au Moyen-Orient passe inévitablement par l’intégration du conflit Israello-palestinien, alors qu’il semble ignorer complètent cet enjeu dans le cas de la Syrie.
    Personne ne pourrait ignorer les légitimes revendications du peuple syrien à la démocratie , mais de là à soutenir une intervention militaire dont on ne connait pas les véritables objectifs, il y a là, je pense, un long moment de réflexion à observer.

  8. Monsieur vous ètes une fierté pour les musulmans…! Jespère qu’ils tiendront compte de vos propos pour progresser…

  9. as-salam aleykoum

    Pour prouver qu’une autorité religieuse n’a pas à s’imposer de fait comme ça sur le civil, dans cette conférence vous dïtes : « même avec le prophète, salla ALLAHou aleyhi wa salam, dans la bataille de Badr, son autorité d’homme d’état se discutait, même si la Révélation ne se discutait pas. »

    Premièrement, 15 siècle de sciences islamiques pour en arriver à cela, c’est décevant. La tradition islamique, que vous connaissez, est composée de sciences rigoureuses, et vous ne pouvez pas comme cela, extraire un principe aussi déterminant, à partir d’un raisonnement aussi léger et peu argumenté. Cela est très faible. Par cette faiblesse, c’est le risque d’infiltration dans l’islam de principes qui ne sont pas les siens et qui peuvent dénaturer la religion, et donc nous emmener à notre perte, non pas par mécréance, mais par égarement.

    Deuxièmement, il est donc sous-entendu que les meilleurs d’entre nous, qu’ALLAH les agréaient, faisaient la distinction entre l’autorité civile et religieuse du prophète, aleyhi salat wa salam, mais en êtes-vous certains ?
    Et qu’ils discutaient cette autorité d’homme d’état? en êtes-vous certains? d’où tirait-vous cela?
    Nous avons plut^t le sentiment que leur obéïssance était entière.

    Ô vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et ne rendez pas vaines vos œuvres.

    Surate 47 – Muhammad (MAKKA) : Verset 33

  10. bonjour monsieur, premièrement je vous admire bcp ? je suis une algerienne qui as 28 ans et je voulais réagir à propos de votre intervention vis à vis de mon pays lorsque vous dite que l’armée n’est qu’une bande de mafieux et qu’elle as été même jusqu’à tuer la population je présume pendant la décennie noir , permettez moi monsieur de vous dire du haut de ma petitesse que l’armée n’est pas des personne et que peut être que surement il ya bcp de profiteurs, voleurs si vous voulez ou de bcp d’intérêt qui sont en jeux mais nous avons vécu l’enfer à cause des extrémistes pas l’armée. est cela n’est que la pure réalité est il n’y pas d’autre. alors que si l’armée n’été pas là l’Algérie aurait certainement devenu le nouveau afganistan , si le pays est préservé est si nous somme là c’est à cause de cette armée là que tout le monde se permet d’accuser , libre à vous d’ accuser les personne si vous le voulez mais aux même titre que ceux qui se croient les messager de dieu et qui sont venu nous inculquer notre religion de leurs point de vue absolument erroné ET illitré , celà ma énormément touché car nous avons vécu l’enfer est nous somme entrain de nous battre depuis notre petite enfance contre ces forces d’obscurité est d’ignorance , au sein de mon armée il ya des gens honnête , droit est vraiment musulman, comme il peut y’avoir les pire créatures qui puissent être, comme partout ailleurs n’importe ou, mais autant q’institution, c’est grâce à cette armée là que nous somme simplement en vie.

  11. Salamou aleikoum,

    Je trouve que les exemples présentés par M. Goldnadel dans cette émission sont trop faciles. Evidemment que certains pays musulmans appliquent la charia mais pas dans le sens de l’islam et de la justice! Cela ne définit pas en soi l’islam politique. C’est trop populiste de dire cela.
    Il faut tenir compte du contexte et de l’histoire, de différents enjeux qui font que certains groupes minoritaires dits « islamistes » sont au pouvoir mais n’appliquent pas réellement l’islam.
    Il faut tenir compte du facteur TEMPS et de L’HISTOIRE, pas simplement de la culture de chaque pays, afin de comprendre que la démocratie est une construction historique, idéologique qui a mis du temps à aboutir, y compris dans l’Histoire des pays occidentaux.
    Ce n’est pas en quelques jours que la démocratie la plus parfaite va s’instaurer dans le monde arabomusulman dont on connaît l’Histoire marquée par le colonialisme, les dictatures, le néocolonialisme etc.

    Ce qu’il faut saluer et encourager, c’est le processus de démocratisation et libération des peuples qui aspirent à plus de libertés individuelles, d’équité sociale etc. Et c’est ce processus qui amènera à plus de démocratie politique et à l’instauration d’un Etat de droit démocratique.
    Ce qui ne signifie pas que la démocratie dans le monde arabe sera un « plagiat » de la démocratie française ou anglaise ou américaine.
    Car chaque pays à ses spécificités culturelles, ses moeurs, sa culture.
    On ne peut pas dire du jour au lendemain à des populations étrangères au mode de vie occidentale par exemple d’accepter tel ou tel aspect de la vie occidentale.

    Les populations dans le monde arabe ont d’abord un besoin d’équité sociale, d’amélioration de leurs conditions de vie, de pouvoir d’achat etc. Il y a tellement de choses à construire.

    J’ajouterai également que je ne crois pas du tout que la révolution qui a eu lieu en Tunisie soit le simple fait des nouvelles technologies car on sait maintenant que ces internautes ont été formés par les USA et ce n’est évidemment pas un hasard!
    En fait l’armée tunisienne était parfaitement informée de la corruption croissante du régime de Ben Ali, des pratiques mafieuses de sa famille etc. Elle a laissé faire pour favoriser un « pourrissement  » du régime et s’est appuyée sur la révolte du peuple qui n’en pouvait plus pour le destituer habilement. Les USA -dont Mme Hilary Clinton- ont demandé à Ben Ali de s’en aller « proprement ».

    Donc les choses ont été planifiées mais l’armée tunisienne a juste attendu le bon moment c’est-à-dire le moment où le peuple se soulèverait car n’en pouvant plus.
    Donc ce n’est pas une révolution de l’internet mais plutôt un coup d’état « populaire » si je puis dire appuyé par les réseaux sociaux.

    Il faut quand même être réaliste et ne pas se laisser berner d’illusions car les observatoires européens présents officiellement en Tunisie pendant les élections laissent quand même assez dubitatifs… Comme si le peuple Tunisien n’était pas capable d’organiser des élections libres.

    L’intervention de l’OTAN en Lybie est encore plus claire: il fallait détruire le régime de Kadhafi pour mettre en place un nouveau régime qui servirait les intérêts de l’Occident. Ce qui s’est passé en Lybie est très grave car la France et l’Angleterre ont mis au pouvoir une minorité qui n’était pas représentative de la démocratie ni des aspirations du peuple Lybien. Et on a vu la « sauvagerie » et les exactions dont sont responsables le comité de transition et leurs alliés. Où est la démocratie? Où est l’islam?

    En réalité, le nouveau régime Lybien n’est que le signe de la destruction de l’unité Lybienne et malheureusement, il y en a pour 100 ans de néocolonialisme jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pétrole en Lybie.

    Donc n’a-t-on pas là un double discours des démocraties occidentales lorsque l’on compare la situation politique et sociale en Tunisie et en Lybie? Etrange non?!

  12. Cette conférence a été traduite en arbe, elle est disponible sous forme texte sur le lien suivant

    Cordialement …

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X