Main menu

Le Créateur et la géra…

Le dogme de l’islam, c’es…

Articles

L’ijtihâd : entre l’ab…

Quand il devait prononcer…

Articles

Le Coran et la sunna

Le Coran est pour les mus…

Articles

Aux rives de la Transc…

Pour les femmes et les ho…

Articles

Présence Information R…

Invité par l’Association …

Articles

Les leçons de l’histoi…

Le grand mouvement qui va…

Articles

Histoire d’un concept

L’emprise du pouvoir reli…

Articles

Université d’été CILE …

Nous sommes heureux de vo…

Articles

La question palestinie…

Claude-Henry du Bord: V…

Articles

NOUVEAU! Achetez les l…

Bonjour, Nous avons le…

Articles

Huffington Post: Au ca…

On ne peut pas vraiment…

Articles

Identité et métamorpho…

La métamorphose est un …

Articles
«
»
Second Menu

Message de Maissa de Gaza

Posted by:
28242 Views

En cette Journée des enfants… C’est le 7e jour de l’escalade israélienne contre Gaza.

J’avoue que je ne suis pas assez forte pour supporter toutes ces choses horribles, c’est tellement difficile de voir un innocent tué d’une manière si atroce.
Des civils sont tués, des personnes âgées sont tuées, des femmes sont tuées et des enfants aussi sont tués… De quoi sont-ils coupables pour mériter ce qui leur est arrivé ?!!

Quelle scène ironique, alors que le monde célèbre la Journée des enfants, l’agression sioniste a tué plus de 26 enfants de Gaza. Alors qu’Israël est le pays le plus démocratique du Moyen-Orient. Alors j’emmerde une telle démocratie !

A tout le monde : nous n’avons pas besoin de vos larmes, nous pouvons pleurer toute la journée. Nous avons besoin de votre action : agir contre vos gouvernements qui soutiennent Israël, agir maintenant au lieu de votre silence.

J’ai joint ma voix à mes collègues ici, à Gaza : NOUS NE SOMMES PAS DES CHIFFRES, oui, nous ne sommes pas que des chiffres, nous sommes des êtres humains, nous avons des sentiments, des passions, nous avons du sang, nous avons des coeurs dans nos poitrines, nous avons des familles qui prennent soin de nous, nous avons des amis, et nous méritons d’avoir la vie que vous avez…
Notre sang est versé tous les jours et le monde ne sait toujours pas que nous sommes des êtres humains…

Agissez maintenant pour mettre fin à ce massacre contre les Palestiniens, agissez maintenant pour stopper l’agression israélienne en cours contre Gaza.
Ne vous contentez pas de nous regarder alors que nous sommes en train d’être tués, Israël obtient son immunité de votre silence, donc s’il vous plaît ne participez pas à cette agression contre nous par votre silence. Notre défense concerne notre existence, il s’agit d’être ou ne pas être.

On peut me tuer à tout moment parce que chaque Palestinien est une cible pour l’agression sioniste inhumaine. Je veux juste que mes mots vous atteignent, et pas seulement que vous les lisiez et vous en sentiez désolés pour nous, mais qu’ils vous touchent au coeur pour que vous agissiez maintenant ! »

Maïssa

Une fille (23 ans) de Gaza ensanglantée !

46 commentaires - “Message de Maissa de Gaza”

  1. Ma colère n’a d’équivalent que mon impuissance…

    J’ai prié pour vous en ce jour saint que l’on partage avec les juifs…

    1. PALESTINE TERRE PROMISE, PALESTINE TERRE SOUILLÉE

      Oh fils d’Israël ! Oh fils d’Ismail !
      Frères de sang – Frères de larmes
      Votre père Abraham vous observe et vous juge

      Lorsque vous tracerez vos sillons
      Dans cette terre meurtrie
      De douleurs, d’amertumes et rancœurs
      Où les roses embaument
      Les oiseaux chantent
      Et le sang coule
      Votre blé ne germera
      Qu’avec le sang et la poussière
      De l’homme que vous avez tué
      Alors vous mangerez chaque jour
      De ce pain fait de mille cruautés
      Et vous n’aurez jamais plus ni soif ni faim

      Prose dédiée à la palestine

    2. Je crois que Israël est le peuple le plus grand de l’histoire de l’humanité. Et je ne le dis pas pour des raisons bibliques ou religieuses, si non, pour une liste de noms qu’on ne terminerons pas de nommer.

      Mais un Israël infidèle á soi même, peut-être la honte la plus abominable de notre humanité, également qu’un Israël fidèle a soi même pourra être la gloire de notre humanité. Un exemple de cela se trouve dans les psaumes, où se joignent les plus belles expressions religieuses et les plus aberrantes violences de la religion.

      En ce moment, Israël nous donne la plus mauvaise version de soi. Les arguments de ceux qui défendent la plus cruelle extermination d’un peuple, me semble vides et dénués de tout fondement.
      «Israël a le droit de se défendre », mais ce n’est pas cela qui se discute, si non, sa forme éthique de se défendre. Même Hitler voulait justifier son génocide avec les mêmes arguments avec lesquels Israël justifie ses crimes contre les femmes et les enfants. Être un pays démocratique ne constitue pas une excuse pour être inhumain, mais surtout une obligation pour être plus humain.

      Hitler aussi a été élu démocratiquement, non seulement pour promouvoir la haine contre les juifs, mais il a réussi aussi à leur offrir les moyens et raisons de se pervertir et rentabiliser leur haine anti-arabe pour leur propre cause et créer un état sur le même génocide qu’il ont subi. Il faudrait bien nous demander alors ce qui se passe avec nos démocraties occidentales qui approuvent et appuient les atrocités commises par Israël et la convertissent de ce fait en un pays tyrannique.

      Mais plus que parler, je préfère citer un article divulgué le 30 avril par « The Gardian » à l’occasion de la célébration du 60eme anniversaire de la constitution de l’état Israël.
      « Il est l’heure de connaître le récit des autres et le prix que les autres peuples ont payé pour l’anti-sémitisme et les politiques génocides de Hitler… ce qui a été l’holocauste pour les juifs, à été la naqba pour les Palestiniens… le même mois d’avril de 1948 de l’infâme massacre de Palestiniens de Deir Yassin »

      La politique du XXIeme siècle

    3. Je vous dédie à tous ces extrait de You Tube Esma Redzepova, très grande chanteuse de Macédoine – (son père s’apelle Ibrahim, il y a des chances que sa culture soit musulmane.

      Dans ces chants elle exprime mieux que des mots ce désespoir, c’est magnifique.
      http://www.youtube.com/watch?v=2eYuF9lG09g&feature=autoplay&list=PLF0B63C403387BE25&index=22&playnext=12

      http://www.youtube.com/watch?v=bd2C4uyeaXw&feature=autoplay&list=PLF0B63C403387BE25&playnext=3
      DJELEM DJELEM – L’HYMNE ROMANI
      Poème de Jarko Jovanovic, auteur tzigane,
      originaire de l’ex-Yougoslavie, né en 1925.
      La plupart des membres de sa famille ont été déportés et sont morts à Auschwitz.
      Ce poème est devenu l’hymne des Gitans au Premier Congrès Mondial Romani à
      Londres, Angleterre, le 8 avril 1971

      Je viens de lire de Christian Malard – dans le secret des maîtres du monde Ed de la Martinière et cela confirme encore l’injustice et la partialité dont les Palestiniens sont les victimes, L’inutilité de l’attaque de l’Irak etc…. Le monde bruisse de colère en ce moment.

      Laurence

    4. Bonjour selam,
      (merci pour ce lien Laurence)

      ………. Pardon pardon pardon Maïssa!!!………

      J’ai honte de dire pardon cela ne vaut
      rien!.Faut bien dire quelque chose n’est-ce pas.?Pour nos consciences.Nous nous dormons mais j’ai bien peur que nos consciences aussi sombrent dans le sommeil.

      Non non non!!!

      Agissons!!!
      Pas que ‘avec nos moyens’!!!
      Forçons nos moyens!!!
      Raccourcissons notre sommeil!!!
      Brisons notre confort!!!
      Réduisons nos gâchis!!!
      Et notre conscience s’élèvera,nos cœurs ressentiront à nouveau,notre raison recouvrira sa vrai raison!!
      Notre Seigneur se rapprochera de nous!!!
      Ainsi nous aurons le courage d’agir intelligemment!!

      Je partage avec vous tous, ce texte.
      A vivre!!!

       
       
       
      Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes »
       
      Texte de Martin Niemöller (1892-1984),
       
      Un homme dont la famille faisait partie de l’aristocratie allemande, avant la seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de propriétés. Quand on lui demandait combien d’Allemands étaient de véritables nazis, il faisait une réponse qui
      peut guider notre attitude au regard du fanatisme.
       
      « Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, « mais nombreux sont
      ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore
      plus nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J’étais l’un de ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient
      une bande de cinglés. Aussi la majorité se contenta-t-elle de
      regarder et de laisser faire. Soudain, avant que nous ayons pu le réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu toute liberté de manœuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit tout,
       je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent
      mes usines. »
       
      La Russie communiste était composée de Russes qui voulaient
      tout simplement vivre en paix, bien que les communistes russes
      aient été responsables du meurtre d’environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n’était pas concernée.
       
      L’immense population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de personnes.
       
      Le japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n’était pas
      un belliciste sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à
      travers l’Asie du sud-est, de meurtres et de carnages dans une
      orgie de tueries incluant l’abattage systématique de douze millions
      de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d’épée, de pelle ou
      de baïonnette.
       
      Et qui peut oublier le Rwanda qui s’effondra dans une boucherie. N’aurait- on pu dire que la majorité des Rwandais était pour
      « la Paix et l’Amour » ?
       
      Les leçons de l’Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales, cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement,
      nous passons souvent à côté des choses les plus élémentaires et l
      es moins compliquées: les Musulmans pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.
      Aujourd’hui, des « experts » et des« têtes bien pensantes », ne
      cessent de nous répéter que l’Islam est la religion de la paix, et que
      la vaste majorité des Musulmans ne désirent que vivre en paix.
      Bien que cette affirmation gratuite puisse être vraie, elle est
      totalement infondée. C’est une baudruche dénuée de sens, destinée
      à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du fanatisme qui envahit la Terre au nom de l’Islam.
       
      Le fait est que les fanatiques gouvernent l’Islam, actuellement.
      Ce sont les fanatiques qui paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits armés de par le monde.
      Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement les Chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l’Afrique et mettent peu à peu la main sur le continent entier, à travers une vague
      islamique.
       
      Ce sont les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les crimes d’honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des mosquées, l’une après l’autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels. La réalité, brutale et
      quantifiable, est que la «majorité pacifique », la « majorité
      silencieuse » y est étrangère et se terre.
       
      Les musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s’ils ne
      réagissent pas, parce que, comme mon ami allemand,
      ils s’éveilleront un jour pour constater qu’ils sont la proie des
      fanatiques et que la fin de leur monde aura commencé.
       
       
      Les Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais,
      les Serbes, les Albanais, les Afghans, les Irakiens, les Palestiniens,
      les Nigériens, les Algériens, tous amoureux de la Paix, et beaucoup d’autres peuples, sont morts parce que la majorité pacifique n’a pas réagi avant qu’il ne futtrop tard.
       
      Quant à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer
      le seul groupe important pour notre mode de vie : les fanatiques.
       
      Enfin, au risque de choquer ceux qui doutent que le sujet soit sérieux et détruiront simplement ce message, sans le faire suivre,
      qu’ils sachent qu’ils contribueront à la passivité qui permettra l’expansion du problème.
       
      Aussi, défendez-vous un peu et propagez largement ce message ! Espérons que des milliers de personnes, de par le monde, le liront,
      y réfléchiront et le feront suivre.
       
      «Quand ils sont venus chercher les Communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Communiste. Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
      je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
      Quand ils sont venus chercher les Catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Catholique. Et lorsqu’ils
      sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »
       
      « Texte de Martin Niemöller
       
      (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp
      de
      concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941
      au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute
      du régime nazi, en 1945.
       
       
      On ne peut s’empêcher de repenser à cette phrase de l’un de nos congénères les plus éclairés, lui aussi allemand d’origine :
      « Le monde est dangereux à vivre
      non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause
      de ceux qui regardent et laissent faire. »
      Albert Einstein
       
       
       
       

       
       
       
      Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes »
       
      Texte de Martin Niemöller (1892-1984),
       
      Un homme dont la famille faisait partie de l’aristocratie allemande, avant la seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de propriétés. Quand on lui demandait combien d’Allemands étaient de véritables nazis, il faisait une réponse qui
      peut guider notre attitude au regard du fanatisme.
       
      « Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, « mais nombreux sont
      ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore
      plus nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J’étais l’un de ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient
      une bande de cinglés. Aussi la majorité se contenta-t-elle de
      regarder et de laisser faire. Soudain, avant que nous ayons pu le réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu toute liberté de manœuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit tout,
       je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent
      mes usines. »
       
      La Russie communiste était composée de Russes qui voulaient
      tout simplement vivre en paix, bien que les communistes russes
      aient été responsables du meurtre d’environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n’était pas concernée.
       
      L’immense population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de personnes.
       
      Le japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n’était pas
      un belliciste sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à
      travers l’Asie du sud-est, de meurtres et de carnages dans une
      orgie de tueries incluant l’abattage systématique de douze millions
      de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d’épée, de pelle ou
      de baïonnette.
       
      Et qui peut oublier le Rwanda qui s’effondra dans une boucherie. N’aurait- on pu dire que la majorité des Rwandais était pour
      « la Paix et l’Amour » ?
       
      Les leçons de l’Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales, cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement,
      nous passons souvent à côté des choses les plus élémentaires et l
      es moins compliquées: les Musulmans pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.
      Aujourd’hui, des « experts » et des« têtes bien pensantes », ne
      cessent de nous répéter que l’Islam est la religion de la paix, et que
      la vaste majorité des Musulmans ne désirent que vivre en paix.
      Bien que cette affirmation gratuite puisse être vraie, elle est
      totalement infondée. C’est une baudruche dénuée de sens, destinée
      à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du fanatisme qui envahit la Terre au nom de l’Islam.
       
      Le fait est que les fanatiques gouvernent l’Islam, actuellement.
      Ce sont les fanatiques qui paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits armés de par le monde.
      Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement les Chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l’Afrique et mettent peu à peu la main sur le continent entier, à travers une vague
      islamique.
       
      Ce sont les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les crimes d’honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des mosquées, l’une après l’autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels. La réalité, brutale et
      quantifiable, est que la «majorité pacifique », la « majorité
      silencieuse » y est étrangère et se terre.
       
      Les musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s’ils ne
      réagissent pas, parce que, comme mon ami allemand,
      ils s’éveilleront un jour pour constater qu’ils sont la proie des
      fanatiques et que la fin de leur monde aura commencé.
       
       
      Les Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais,
      les Serbes, les Albanais, les Afghans, les Irakiens, les Palestiniens,
      les Nigériens, les Algériens, tous amoureux de la Paix, et beaucoup d’autres peuples, sont morts parce que la majorité pacifique n’a pas réagi avant qu’il ne futtrop tard.
       
      Quant à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer
      le seul groupe important pour notre mode de vie : les fanatiques.
       
      Enfin, au risque de choquer ceux qui doutent que le sujet soit sérieux et détruiront simplement ce message, sans le faire suivre,
      qu’ils sachent qu’ils contribueront à la passivité qui permettra l’expansion du problème.
       
      Aussi, défendez-vous un peu et propagez largement ce message ! Espérons que des milliers de personnes, de par le monde, le liront,
      y réfléchiront et le feront suivre.
       
      «Quand ils sont venus chercher les Communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Communiste. Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
      je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
      Quand ils sont venus chercher les Catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Catholique. Et lorsqu’ils
      sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »
       
      « Texte de Martin Niemöller
       
      (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp
      de
      concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941
      au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute
      du régime nazi, en 1945.
       
       
      On ne peut s’empêcher de repenser à cette phrase de l’un de nos congénères les plus éclairés, lui aussi allemand d’origine :
      « Le monde est dangereux à vivre
      non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause
      de ceux qui regardent et laissent faire. »
      Albert Einstein
       
       
       
       
       
       
       
       
       

       
       
       
       
       

    5. Selam,bonjour ensoleillé ;))
      …Chère Nora

      Merci!Cela me touche.

      —‘–Bende seni seviyorum! Kardesim–‘–

      (Qui veut dire: Moi aussi je t’aime ma soeur.)

      …Belle route

    6. Bende seni seviyorum ! Kardesim
      ah mais je sais chère Medine j’ai fait du turc en option l’année dernière. Voyons tu m’apprend ce que j’ai fait apprendre. puis à strasbourg il y a une communauté turc :))…
      chère Medine prend soin de toi ça se dit en anglais take care!

    7. Selam ,bonjour ensoleillé,
      …Très Chère Nora

      Merci!Prends soin de toi, aussi;)

      Oui oui je sais ;)) j’ai compris.Mais très naturellement chez moi c’est ou le français ou bien le turc qui me me vient à l’esprit en premier ..

      Je n’ai rien contre l’anglais..C’est indispensable.!!!C’est une belle langue.

      —–Je pense qu’il est essentiel de valoriser sa culture, son patrimoine d’abord.!…Ensuite vient le reste.

      Merci pour tes belles intentions..
      Amicalement..Belle journée.
      وسلام

    8. Merci Medine. comme le hasard fait bien les choses. On s’est rencontré …on se connait même pas. c’est le turc. vous êtes de strasbourg…ça doit être une belle ville Medine…merci vraiment. je souhaite à chacun bon courage . c’est bien de prendre part à l’actualité.
      merci medine bon courage à vous

    9. Ce collectif réalise aussi des livres comme Israël, parlons-en ! Les 7 péchés d’Hugo Chavez, La Stratégie du chaos (Impérialisme et islam)… et des films documentaires comme Bruxelles – Caracas, Les Damnés du Kosovo, et bientôt un film sur l’Afrique… Soucieux d’aller à la rencontre des gens, nous participons à de nombreux débats, animons un forum et organisons également des séminaires de formation

      MERCI POUR VOTRE AIDE
      http://www.michelcollon.info/L-independance-financiere-un-choix.html

  2. Salam

    Merci à Maissa de rappeler à la communauté musulmane (et surtout à ses imams et intellectuels)qu’il existe une journée des enfants ….

  3. C’est triste et beau. Pour son texte : ♥

    Si seulement on pouvait faire quelque chose pour elle nous les civils de France.

  4. Salutations à toutes et à tous,

    Tout est dit dans ce message courageux, ne cherchant pas la charité, la compassion, nos larmes,….; C’est un message digne auquel notre réponse devrait être à la hauteur si nous avons un tant soit peu de dignité.
    Les bonnes intentions devraient être suivies par les actes, réponses auxquelles elle nous exhorte.

    Elle nous appelle tous à agir contre l’injustice qui les frappe sous nos yeux.

    Elle nous accuse de notre complicité par notre silence.

    Elle nous met face à nos responsabilités ( devant notre conscience, devant Dieu, devant notre semblable, devant l’humanité, ….)

    Ce n’est pas un discours politique, un discours philosophique, un discours religieux, …..et que sais je encore quel discours qui ne mène à rien s’il n’est suivi par l’action. Car les choses changent en fin de compte dans l’ action, seuls les actions comptes et seuls eux peuvent changer le cours des choses (action/réaction, cause/effet)

    Non! C’est plutôt un cri qui vient du fin fond de l’être, un cri de révolte, de désespoirs, d’impuissance. UN Cri qui nous dit à tous « où est la conscience humaine, où est l’âme de conscience, où est la justice humaine, où est l’être humain, …
    N’est elle en aucun de nous ? sommes nous tous morts au point de ne plus être sensibles à la douleur de l’autre ?

    On se donne plutôt bonne conscience en disant notre compassion, en l’écrivant aussi, mais en réalité on se cache derrière notre culpabilité, notre mauvaise conscience; on préfère les refouler. Cela traduit au juste notre impuissance, notre conditionnement, nos peurs, ….

    Lorsque nous serons capable de mourir pour la justice, la vérité, les droits des êtres, …. pour la bonne cause alors nous serons capable d’agir et transformer le destin de l’humanité de façon positif.

    Alors que dire pour appuyer les beaux discours: Agissons, entrons maintenant en action.

    A bon entendeur salut

  5. Le monde s’est tu, de nouveau. Il a laissé faire les sionistes ce qu’ils voulaient faire contre une population sans défense. Il s’est tu il y a 65 ans à Deir yassin, il a 30 ans a Chabra et Chatila. Et aujourd’hui encore. Car ça ne se joue plus dans le terrain ou le sang est versé mais dans les couloirs de la maison blanche et du congrès là ou les lobbies font leur job à coups de millions, de pressions et de mensonges.
    Quand l’agresseur devient l’agressé on sait que le monde ne tourne plus rond. Peut être que l’histoire ne retiendra pas notre silence complice mais espérons qu’elle retiendra que les Palestiniens étaient vraiment les complices. Sauf si les sionistes manipulent aussi l’histoire. Et ils la manipuleront.

  6. Je ne m’attendais pas à ce que le Figaro diffuse un article qui défende la vérité sur le cas palestinien mais elle la fait et c’est tout à son honneur.

    Gaza: l’offensive de trop? Par Jean-François Legrain
    Alors qu’Israël et le Hamas viennent de conclure une trêve sous les auspices de l’Egypte, Jean-François Legrain, un des meilleurs spécialistes français du Hamas (chercheur au CNRS/IREMAM Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman) nous explique pourquoi en cherchant, une fois de plus, à radicaliser ses adversaires à travers sa dernière offensive militaire dans la bande de Gaza, l’Etat hébreu s’est sans doute trompé, négligeant de voir l’impact des changements intervenus depuis deux ans sur la scène arabe et surtout en oubliant de prendre en compte la normalisation internationale naissante du Hamas.

    Aujourd’hui comme hier, tout porte à croire qu’Israël mise sur la radicalisation de ses adversaires pour susciter et conforter le soutien international quasi inconditionnel dont il jouit depuis de nombreuses années. Quand l’alignement des politiques de la communauté internationale sur les siennes manifeste quelques signes d’effritement (aujourd’hui sur le dossier iranien, la normalisation de l’Autorité de Gaza et l’octroi à la Palestine d’un statut d’Etat non membre de l’ONU), le maintien du bas niveau de violence auquel participent activement ses adversaires palestiniens devient un piège d’où il s’extrait par des provocations, afin de ressouder ses alliances au nom de « la lutte contre le terrorisme ». Faute d’avoir pris en compte les changements induits par les printemps arabes, cependant, Israël risque cette fois plus de perdre que de gagner, au moins au niveau régional.

    La liste de ce genre de provocations israéliennes est longue. Ainsi, en août 2003, l’armée avait assassiné Ismaïl Abou Chanab, quelques semaines seulement après la mise en place unilatérale de la trêve dont il avait été le maître d’œuvre au nom du Hamas. Son élimination avait alors été justifiée officiellement en termes de représailles pour un attentat mené par le Jihad islamique, qui avait d’ailleurs refusé de s’associer à cette trêve. Jusque-là observée, la trêve sombra.

    En juin 2006, la reprise des hostilités par le Hamas et la capture du soldat Shalit, après 15 mois d’accalmie (tahdiyya) elle aussi respectée, avait été décidée à la suite d' »éliminations ciblées » : en mars Abou Yousuf al-Qouqa, l’un des dirigeants des Comités de résistance populaire de Gaza, avait été tué comme, en juin, Jamal Abou Samhadana (à l’origine membre de Fatah, il venait d’être chargé par le cabinet palestinien dirigé par Ismaïl Haniyyeh d’intégrer dans les forces de sécurité officielles de l’Autorité palestinienne des contingents islamistes jusque là plus ou moins incontrôlés).

    En novembre 2008, enfin, l’opération israélienne qui s’était traduite par la mort de 6 partisans du Hamas à l’intérieur même de la bande de Gaza avait fourni le catalyseur qui devait mener à l’explosion de la fin décembre avec le non-renouvellement de la trêve en vigueur depuis le mois de juin suivi des « représailles » de l’opération « Plomb durci ». Ainsi, la communauté internationale n’a-t-elle jamais eu l’occasion de reconsidérer son absence de tout engagement à régler le conflit israélo-palestinien.

    L’élimination d’Ahmad Jaabari –et sa mise en scène « live » sur youtube – semble bien procéder de cette même logique d’incitation à la radicalisation. En charge de l’aile militaire du Hamas dans la bande de Gaza, c’est lui qui, début 2009, avait négocié la nouvelle trêve, et était chargé de sa préservation. A ce titre, un célèbre analyste israélien le qualifia même de « subcontractor » (sous traitant) d’Israël. C’est également lui qui avait récupéré le soldat Shalit d’auprès du groupe salafiste qui l’avait fait prisonnier pour ensuite en assurer la sécurité et négocier sa libération au mieux des intérêts palestiniens.

    Cette trêve, pour le Hamas, comme à chaque fois constitue une nécessité mais aussi un risque. Mouvement de socialisation religieuse venu tardivement au politique, il n’a jamais fait de la lutte armée l’instrument de la libération nationale. Durant les deux Intifada, il avait ainsi pratiqué la violence dans une logique du talion version islamique.

    Depuis son accession aux affaires par la voie des urnes en 2006, et tout particulièrement depuis 2007 et sa prise de contrôle exclusif de la bande de Gaza, il n’a eu de cesse de garantir, tant bien que mal, un bas niveau de violence aux frontières de l’Etat hébreu. Il se montrait, par là, conscient de la réalité du rapport des forces en présence mais également des responsabilités induites par la prise en charge du quotidien d’un million et demi de citoyens soumis à un implacable blocus. Une telle politique, cependant, se voyait périodiquement mise à mal par ses contempteurs salafistes et ses alliés-concurrents du Jihad islamique comme par l’opposant marxiste Front populaire.

    L’immense majorité des opérations militaires antérieures à l’élimination de Jaabari avait ainsi été le fait de ces groupes non contrôlés par le Hamas. L’aile militaire de ce dernier, sous la houlette d’Ahmed Jaabari, se voyait dès lors laissé une marge de manœuvre des plus réduite, d’ailleurs insuffisante aux yeux de certains pour laver le mouvement de toute accusation de collaboration avec l’occupant israélien. Son assassinat ne pouvait que réactiver la violence, même si le Hamas, selon toute probabilité, reviendra à sa mesure traditionnelle.

    A la différence des tenants de la condamnation rituelle du « terrorisme palestinien », bien des observateurs, israéliens ou autres, attribuent la responsabilité de l’escalade de violence actuelle au Premier ministre israélien. Il s’agirait, selon eux, d’une manœuvre électorale en vue de l’élection de la nouvelle Knesset qui se tiendra en janvier. Cette approche est sans doute juste.

    Elle me semble, cependant, partielle sinon partiale en exonérant l’opposition à Benjamin Netanyahu de toute responsabilité. En effet, elle occulte le fait que le refus de voir la revendication nationale palestinienne se matérialiser est partagé par l’immense majorité de la population juive israélienne, et que ce refus a été mis en pratique par les gouvernements israéliens successifs, de droite comme de gauche. Ainsi, au-delà du calendrier électoral, la nécessité de réactiver le front gazaoui relève de la gestion israélienne traditionnelle du dossier palestinien sur la scène internationale : au nom de « la lutte contre le terrorisme » redynamiser un soutien qui venait à faiblir sur un certain nombre de dossiers.

    Sur l’Iran, Netanyahu avait échoué à convaincre le président américain de lancer une attaque, seul ou à ses côtés, pour conserver l’exclusivité nucléaire dans la région. Il se voit réimposer Barak Obama, réélu à la Maison blanche, comme interlocuteur. Concernant Gaza, les quelques allégements acceptés depuis 2009 n’avaient pas fondamentalement remis en cause le blocus économique pas plus que ne l’ont fait, jusqu’à ce jour tout au moins, la révolution égyptienne et l’élection d’un Frère musulman à la présidence de la République. La visite le mois dernier à Gaza de l’émir du Qatar présente, en revanche, un danger d’exemplarité : briser le « blocus » politique international du Hamas. La démarche du président Mahmoud Abbas, annoncée pour le 29 novembre, en vue d’obtenir aux Nations-unies un statut d’Etat non-membre, enfin, a toutes chances d’obtenir satisfaction. Même dépourvu de toute incidence sur une souveraineté rendue chaque jour plus improbable par la colonisation, ce nouveau statut pourrait néanmoins être utilisé par les Palestiniens pour obtenir de nouvelles latitudes sur la scène internationale.

    Dans ce contexte, le Hamas n’avait aucune raison de rompre avec sa politique de retenue. A. Jaabari était d’ailleurs sur le point de finaliser un accord de trêve à long terme, comme vient de le révéler un médiateur israélien. Depuis longtemps, le mouvement avait clamé sa déconnection de la question nucléaire iranienne et affichait le plus grand dédain pour la démarche à l’ONU. Préoccupé par les conséquences du blocus économique de Gaza, il concentrait ses efforts sur sa levée, via une normalisation politique.

    Inscrite dans la continuité de sa politique de ces dernières années, la nouvelle incitation israélienne à la radicalisation palestinienne risque cette fois, de connaître des effets limités voire contre-productifs, printemps arabes obligent. Par leur volonté de présence sur le terrain, Arabes et Turcs ont ainsi accéléré la normalisation internationale naissante du Hamas. Trop habitué à un équilibre régional figé par les ex-dictateurs arabes, Israël aura peut-être fait cette fois preuve de courte vue.

  7. Très touchant, chère Maissa , face à l’épreuve , que faut il faire ? « la patience mène à la victoire », cette phrase pleine de bon sens doit nous interpeller.
    Il ne s’agit pas de répondre à la haine et à la violence par la haine et la violence. Le monde regarde un état palestinien qui ne doit pas exister et qui existe envers et contre toute attentes, vous êtes debout malgré toutes ces périodes de douleurs, d’oppressions . Mais, je vous assure que les consciences se lèvent, personnes de cautionne de tels actes! Le monde est aveugle mais Allah sait et voit tout. Les coupables de tels actes ont peur, ils ont peur d’un peuple qui est là debout, qui existe et qui obtiendra un jour prochain le droit de vivre libre et de disposer d’eux mêmes.

  8. Je n’ai pas besoin de lire cette lettre pour que ce qui vous arrive me touche au plus profond de mon être. Ça me brise le coeur d’apprendre que mes frères palestiniens se font massacrer et exterminer un peu plus chaque jour. J’ai honte d’être là, dans le plus grand confort, pendant qu’eux sont dans la misère et sous les bombes… Et franchement, j’en ai plus qu’assez d’entendre dans l’actualité de mon pays que les évènements, ou les causes considérées comme les plus importantes sont des bêtises comme le mariage gay ou les gesticulations politiques des petits politiciens du dimanche, alors qu’un peuple se fait massacrer dans le silence.

  9. حسبنا الله و نعم الوكيل !!! إن شاء الله هذا الجيل سيقود المعركة الحاسمة مع العدو الصهيوني، هذا الجيل المسلم الملتزم الفاهم لدينه و لدنياه، الواعي، إن شاء رب العالمين سيوقف اليهود المغتصبين عند حدهم، و سيعيد المجد و العزة و القدس للأمة …. و إنا عليها لقادرون ! « إنهم يرونه بعيدا و نراه قريبا » و سيرون

  10. Salam, Bonjour,

    …une personne qui veut mettre les choses au clair,… à ce contenu les propos et les images le sont, jusque preuves du contraire pacifiste et passant par la Justice élaborée de toutes instances qui sont à leurs valeurs relatives et communes une seule et même attente des bien fondés, alors quelques soient les propagandes et les gouvernances dans le temps, la vérité s’inscrit rarement hors des sommes historiques que les peuples réclament en paix, si il est plus de résolutions que d’inutiles à qui et à quoi servent des usages et des principes d’une Justice variablement effective sur le fond humain, sur la forme relative, et sur les droits souverains d’égalité, les signes d’accords sont inchangés et antérieurs à certaines réalités actuelles, construire la Paix ne serait-il pas assez inclus ou trop altéré des politiques déclarées,…

    http://youtu.be/EUl7eVTCzBU

    …après vue, une histoire parabolique et contemporaine s’estimait du fait, entre un instructeur(trice) et un(e) futur(e) parachutiste, ainsi donc et après toutes théories assimilées, le grand jour s’apporta le premier saut et dans son ensemble le résultat fut encourageant mais pas tout à fait bien réussi des conclusions, même si et malgré tout relevées normales et naturelles des circonstances environnantes,…

    en effet « le baptême » se griffa la toile parmi des branches vives et proches de l’atterrissage, peu de mal à l’être mais, bien des maux pour le prochain écueil se laissaient-ils estimer entre apercevoir des sens à devoir de réparer ou prévoir des valeurs à savoir de changer, de l’instant, l’instructeur(trice) ne fit point le conseil déjà complet du second à venir et la théorie se prévenait les suivants, à tous et idéalement du bon ensemble vérifié pour chacun(e),…

    l’histoire s’en alla donc d’une logique et de cette propre évidence pour recueillir les meilleurs suivants et les nouvelles données, ainsi les théories du tissage ne manquaient pas d’air ni d’éloquences et disaient que, même effleurées d’une branche solidaire à sa nature habillée, nulles toiles ne pouvaient vouloir entendre ce juste et nouvel horizon effilé et, des sols sereins d’un arbre entier qui les unissent profondément, elles rapportaient que toutes ne voulaient pouvoir présumer le même et juste envol encouragé,…

    l’infime expérience n’était plus mince ignorance ni moindre protocole et nombreuses consciences enracinées se poursuivaient quand même de la conserver, à terre, utile et ajoutée, exemple et unanime, entre des liens qui eurent à la fois raison de leur prochain et sens à leur mémoire,…

    …KHassan…Salam…merci…

  11. …ensuite, et…

    En cette Journée des enfants…

    …il faudrait, parce qu’il est des instances méritantes et mondiales, que la parole d’une Jeunesse du Monde entier puisse dire et demander qu’il soit déclaré un jour arrimé à la Liberté Universelle et un commun arrivant d’entre les Peuples qui la compose de leurs premières identités, alors qu’il soit le 29 ou le 15 à venir d’un mois qui encore et sans doute en appelle d’autres de leurs circonstances différenciées mais équivalentes , bien des enfants se sauront de vivre une égalité accomplie à leur nouvelle et simple réalité, les sociétés contemporaines sont un exemple en devenir par jour souligné de leurs choix et partagé de leurs entiers, fut-il mondial et reconnu de la paix et de l’enfance, un bon degré trop ignoré des valeurs premières et souhaitées de la faculté des ensembles et un bel esprit toujours délaissé des communs et des cultures de la nature humaine, et oui, tout se vit déjà en même temps, demain est-il autrement perçu entre une référence similaire et vivante et un quotidien injuste et différent parmi des progrès humains et des valeurs égales, quelle culture se dispose moins de la raison pour s’entendre mieux du sens, il ne sera rien « d’accuser » à tort la technologie et les emplois qu’elle présume à son bien et il sera mieux d’avancer les parts réunies et les places satisfaites qu’elle représente à son message…

    …KHassan…Salam…merci…

  12. Extrait de
    « Gaza : La « Communauté Internationale » et sa profonde hypocrisie (Dissident Voice) »
    de Felicity Arbuthnot (est une journaliste spécialiste de l’Irak)

    « … Gaza était, bien sûr, bombardée par des F-16 et autres armes fournis par les Etasuniens. Mais le 22 novembre, pendant que les Gazaouis, endeuillés, pleuraient, les Etasuniens se réjouissaient, mangeaient de la dinde, et priaient pour leurs repas de fête de Thanksgiving (journée d’action de grâce).
    Ce qu’ils devraient plutôt faire ; dans toutes les villes, c’est brûler la Déclaration et la Convention de l’ONU sur les Droits des Enfants, la Déclaration de l’ONU sur les Droits Humains, la Convention de Genève, les Principes de Nuremberg, et faire un grand feu de tout ces mots qui ne servent à rien puisqu’ils ne peuvent ni empêcher ni dissimuler la barbarie et l’inhumanité internationales, oui, faire un énorme feu de joie pour éclairer le mensonge et l’hypocrisie meurtrière des « états démocratiques » autoproclamés. »

    Traduction : Dominique Muselet
    http://www.legrandsoir.info/gaza-la-communaute-internationale-et-sa-profonde-hypocrisie-dissident-voice.html
    Pour consulter l’original : http://dissidentvoice.org/2012/11/gaza-the-international-com

  13. salam hallikoum! je suis profondement troublée et touchée par tout ce qui se passe sur cette terre. Ce qui est paradoxal, c’est que ce sont toutes ces injustices, ces horreurs quotidiennes et ce sentiment profond de me sentir conditionnée, et vouée à me taire face à tout ca, qui m’ont, dieu merci, fait ouvrir les yeux sur cette réalité…. J’étais comme denuée de toute connaissance de mes valeurs profondes et hamdoulillah je suis revenue à écouter ma conscience et je me suis naturellement tournée vers l’islam ou plutot l’islam est revenue en moi, religion de ma famille mais dans laquelle je ne retrouvais pas dans facon dont on me la présentait et mon avis est que c’était mon mektoub, en ce qui me concerne il m’a falllu voir tout ca pour réagir et revenir à la raison sans doute une des subtilités du cerveau!!! aujourd’hui j’arrive petit à petit à trouver des explications sur toutes ces atrocites et c’est dur de savoir comment agir mais je pense que dieu ne nous a pas mis un fardeau plus lourd que celui que l’on peut porter!!! et en unissant les petites actions individuelles on pourra sans doute faire de grandes choses je me pose la question de comment aider le peuple palestinien et je me dis juste que je ne peux aller combattre je ne suis pas sure que de la fiabilité des associations alors je me dis qu’en faisant réagir des personnes de mon entourage qui vont y reflechir et peut être en parler à leur tour… cela pourrait avoir l’effet boule de neige!peut être y aura-t-il quelqu’un in challah qui trouvera l’action efficace ou que notre position face à ce conflit soit impossible à faire taire……je crois tout ce qui est, doit être! Pour moi, nous nous devons de faire travailler notre conscience individuelle et collective pour nous situer face à ça et comprendre à quel niveau nous devons agir dans le sentier du bien avec les moyens que nous avons… ( affirmer sa position face au conflit boycoter les produits importés d’israël,ou faire circuler les véritables informations sur l’actualité mondiale… ) mais je finirais juste par dire qu’il faut faire confiance en dieu qui aura le dernier mot car comme dans tous les senarios c’est le bien qui doit l’emporter …. et qui l’emportera !!!! Milles et une pensées au peuple palestinien, à toutes les victimes d’injustices et à tous les gens de bien…

    1. salam , dites à une mère qui a vu son enfant brulé qu’elle peut porter ce fardeau . les musulmans occidentaux ont le temps et la possibilité de se prendre la tête et de se la jouer musulmane . En attendant , les trois quart de l’humanité souffre car les musulmans occidentaux causent et ne font rien . Qui est prof , médecin , avocat ….. dans ceux qui vous écrivent ? Qui s’occupent d’orphelins ? Mon message ne sera pas lu comme toujours mais devant allah je suis claire . Pour moi l’islam c’est agir . facile de philosopher quand on ne se réveille pas sous les bombes dans une maison détruite . salam

  14. Bonjour, Salam,
    En tout cas ce conflit m’a permis de comprendre une chose c’est que l’Etat d’Israel est le roi du monde, on leurs octroyent tous les droits, ils se permettent tous et si leurs entreprises tient si bien c’est peu être aussi parce qu’elle est une organisation mondiale et si bien infiltrés (politique, médias,intellectuels…) qu’elle compte de nombreux collaborateurs à travers le monde. Après bien sûr quand on dit quelques vérités on est taxer d’antisémites. Et ca peut paraître un peu paranoiaque ou prétentieux ce que je dis mais c’est ma vérité. Il serait naif de pensée que Israel agit seul, non Israel à le soutiens ( financiers, politique…) de tous les pays qui sont les plus puissant dans ce monde. Donc lutter contre la politique d’Israel c’est aussi prendre conscience que nos gouvernement sont hypocrites et les soutiennent. Maintenant ces pères, mères, enfants, bébès etc qui sont mort durant ces bombardement trouverons la bénédictions de Dieu car se sont à mes yeux des martyrs et des gens digne . Et qui tous ces sionistes qui suivent aveuglement une organisation criminelle n’ont pas de coeur, de conscience et et Dieu n’aime pas ca et Dieu à reserver à tous criminelle un bien mauvais lieu pour eux. Faut il encore espèrer, sommes sous assez fort, je sais pas….

    Salam (paix)

    1. on utilisait beaucoup le terme dégage durant les soulèvements arabes. J’ai envie de le dire à plusieurs commentaires des mêmes personnes « dégagez ».
      Ils viennent seulement attaquer. Monsieur Ramadan c’est des barbares démoralisées.
      Honte. On m’a dit de vous laisser vivre vos crises sur ce site. Je voulais simplement vous manifester mon dégout.
      Puisqu’il faut être sauvage aves les sans coeurs…
      Ces personnes me reconnaitront. Elles m’ont déjà croisé avec la Palestine non loin de la fac.

  15. Est ce que ca sert à quelque chose de parler. De pleurer, de répéter la même chose.

    Venez on se tait et on laisse monter les nerfs, ensuite on observe les conséquences. 🙂

    Ca ca me fait penser aux femmes qui veulent quitter leur hommes : elles parlent pendant des années les pauvres. Et quand elles quittent elles quittent. J’en faisais partie de ces femmes. J’ai passé 3 ans à pleurer et à me lamenter, à tel point qu’on me disait tu le quitteras jamais.

    Après je l’ai quitté définitivement quelques jours après avoir fait ceci. J’ai pris une feuille, et j’ai demandé à Dieu de m’aider, j’ai pleurer, j’ai gardé ma colère en moi. Je n’ai plus rien dit, je n’avais plus faim. J’ai bien pleuré, j’ai tourné la violence contre moi. Mais quand je suis partie je me suis plus jamais tournée. Ca c’est un exemple pour montrer l’analogie avec le Génocide en Palestine. Pour dire taisons, laissons monter la pression, et lâchons tout.

    Y avait un guignol… un homme qui avait fait de la prison, c’est Metmati. Donc lui il semblait dire en substance que si on canalise la colère des uns et des autres en lui permettant de s’exprimer, on refoule ses effets et du coup on agit plus. Bien que je déteste ce personnage, on peut se dire que nous on fait quoi là par millions on fait pareille : on pleure. Putain mais vous savez pas vous retourner contre vos dirigeants ?

    Pleurez bien, quand vraiment vous voudrez agir vous agirez.

    Et je mets pas mon pseudo. Marre d’être fustigée.

    Salam

    1. Salam
      la Palestine on essaye d’imiter sa patience
      sa tête haute
      son sourire
      on aime bien imiter les quelités de cette palestine aimée!!! :))
      Salam

    2. Salam,
      nora :))
      il y a une tactique chez les israelos: elles accusent la palestine de tt et n’importe quoi. Et ça marche:)) ça fait plaisir.
      Vive l’Algérie
      Salam

    3. Je suis sensible à votre douleur,

      voici deux liens qui vont vers l’Espoir …

      La Suisse soutiendra l’Autorité palestinienne jeudi à l’ONU
      http://www.romandie.com/news/n/La_Suisse_soutiendra_l_Autorite_palestinienne_jeudi_a_l_ONU89281120121428.asp

      29811 vidéos
      Mahmoud Abbas accorde un entretien exclusif à la RTS (TV Suisse Romande..)
      Le président palestinien s’exprime notamment sur le bombardement israélien qui a causé la mort du chef militaire du Hamas

      http://www.rts.ch/video/info/journal-continu/4432708-mahmoud-abbas-accorde-un-entretien-exclusif-a-la-rts.html

      Nous sommes dans une dynamique où chaque pas, chaque intervention doivent être réfléchis et j’enjoins tous ceux qui, à l’extérieur de la Palestine, prônent la violence de s’abstenir. Cela a un effet négatif et pour les Palestiniens, et pour la Communauté musulmane dans son ensemble. Par contre, de dénoncer, de militer, d’aider, de soutenir, il faut le faire.

      Et.. que la Paix soit ! Laurence

    4. Mieux que cette pauvre Palestine et que le reste du Monde ! J’aimerais avoir une baguette magique : je vais en demander une au Père Noël .. !!
      Merci pensées amicales ♡ Laurence

  16. je vois que ça veut pas en finir les attaques .
    Il y a un autre moyen qui finira bientôt pas tomber:
    ça s’appel la justice. les tribuneaux.
    sinon pour la demoiselle qui a perdu son homme?
    il faut se marier alors et pas s’abattre sur la palestine et ces commentaires…
    L’imitation c’est une pâle copie disait Aristote. surtout quand elle est biaisée.
    La palestine ne reviendra désormais qu’avec son nom . et elle a tellement pitié qu’elle ne veut plus.Elle souhaite aux israéliens le bonheur qui leur manque tant.
    Bien à vous

  17. des personnes âgées sont tuées, des femmes sont tuées et des enfants aussi sont tués …
    J’arrive pas souvent à comprendre cette phrases qui se répètent partout dans les média arabes? Est ce que cela dit que les jeunes palestiniens sont coupable ou quoi au juste?

    1. à 23h… comme à 2 h…. du matin j’aime bien venir sur votre site.
      On y trouve toujours des choses à lire et c’est tellement tellement,, intéressant….je vous aime bien professeur ramadan

  18. je trouve aussi qu’il faut prendre part à l’actualité. Avec des copines on commente dans d’autres sites et journaux. je remercie pour cela K, yvan, sarah,gargamel,lebanese…on s’est inscrit récemment parce qu’il faut prendre part à l’actualité et on le fait aussi pour pas que certains disent les françaises qui ont des origines de l’afrique…ne s’intéressent pas au débar….fait débattre…nous on fait ça juste pour ça et pour avancer…
    merci on sera toujours là avec vous professeur ramadan

    1. tu as raison ma soeur faut pas être parano. On participe au débat sur les actualités. cela fait plaisir. Egalement dire que varier les sites… c’est une façon de mieux connapitre plusieurs actualités…

    2. il faut écrire aussi. moi aussi j’ai une amie qui écrit des poèmes…c’est magnifiques…beau…extra

    3. tu peux m’apeller traitre mais faut arrêter à un moment.
      O Claire Janette mon amie je souffre
      prête moi ta plume pour imiter
      O Claire Janette soi caméléon
      ne saurait-ce qu’au moment
      juste un ptit moment
      O Claire janette on n’a pas son voc
      toi mon amie tu es bien avancée
      O Claire janette ne cherche pas
      suit nous et c’est tout
      On veut qu’elle parte
      O Claire Janette toi t’est bien gentille
      Je t’oufrirai des gâteaux de tunisie et un pyjama d’algérie
      O Claire Janette juste ce moment
      O Claire Janette pour medine
      nous irons ensuite à strasbourg
      vous serez mon hôte
      vous serez reine
      O Claire Janette

  19. j’aime aussi participer sur plusieurs sites. Avec la chère nora et d’autres pseudonymes…on essaye le mieux que possible de défendre notre position…notre point de vue…

  20. je suis une lâche impuissante . je dis çà parce que pour bien me sentir, je ne regarde pas les nouvelles de Palestine , je ne peux vous aidez , et je fais tout pour ne pas voir vos douleurs. Je prie Dieu c’est ma seul arme pour vous défendre . Ayan de Djibouti

  21. Bonjour,
    cette guerre va bientôt cesser, faute de moyen économique
    et grâce à une discorde au sein d’Israël
    cette guerre va se déplacer vers des zones plus riches
    simplement pour être financée
    mes pensées sont abominables car le recul est nécessaire à la compréhension
    ce recul ne peut se faire qu’en repoussant l’émotion, d’où l’abomination
    l’humain est devenu un pion sans valeur, l’a t-il toujours été?
    cette guerre est un outil, rien de plus
    l’objectif? la domination du peuple par les puissants
    c’est pathétiquement aussi con que ça
    des psychopathes dominants des névrosés
    si ces conditions perdurent, l’humain ne devrait pas durer bien longtemps
    soupir
    Les musulmans font une vraie faute, celle de croire vouloir ressembler à un occidental
    à un humain vide de sens
    probablement l’Islam est le dernier vecteur capable d’unir

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»