Main menu

Le Créateur et la géra…

Le dogme de l’islam, c’es…

Articles

L’ijtihâd : entre l’ab…

Quand il devait prononcer…

Articles

Le Coran et la sunna

Le Coran est pour les mus…

Articles

Aux rives de la Transc…

Pour les femmes et les ho…

Articles

Présence Information R…

Invité par l’Association …

Articles

Les leçons de l’histoi…

Le grand mouvement qui va…

Articles

Histoire d’un concept

L’emprise du pouvoir reli…

Articles

Université d’été CILE …

Nous sommes heureux de vo…

Articles

La question palestinie…

Claude-Henry du Bord: V…

Articles

NOUVEAU! Achetez les l…

Bonjour, Nous avons le…

Articles

Huffington Post: Au ca…

On ne peut pas vraiment…

Articles

Identité et métamorpho…

La métamorphose est un …

Articles
«
»
Second Menu

7 commentaires - “RSR: Tariq Ramadan sur la situation en Egypte, en Arabie Saoudite et en Suisse”

  1. je prie hautement que le Bon Dieu vous assiste sur le bon travail que vous etes entrain d’abattre.
    Qu’il vous longtemps en parfait etat de santè parmis nous.

  2. Une remarque sur un point mentionné lors de cette intervention :
    Le Moyen Orient n’a jamais été maître de son destin depuis l’aube du 20 ème siècle, dans le sens où les peuples de cette région auraient pu d’une quelconque manière depuis ce temps-là décider de leurs destins. « Le Moyen Orient n’est plus maître de son destin » est pour cette raison un peu choquant. Maintenant, si être maître de son destin inclut également le fait de décider de son suicide, alors oui, le Moyen Orient était bien maître de ce funeste destin. Mais les peuples n’ont jamais été « invités » à prendre part à cette décision, seulement leur élite formée de parfaits dictateurs… jusqu’aux dernières (« latest » et peut-être définitivement dernières « last ») élections égyptiennes. Et il faut le corriger : les peuples d’Egypte ou d’ailleurs n’ont jamais été « invités » à décider de leur sort, ce droit légitime, ils se sont battus pour l’obtenir, et l’Egypte l’avait obtenu aussi. Ce qui l’y avait aidée, entre autres penseurs, philosophes, résistants… etc, c’était le moyen de véhiculer l’information, moyen bien démocratisé ces dernières décennies (journaux, radio, télévision), et plus fortement encore ces dix dernières années avec internet.
    Donc, au Moyen Orient -comme dans le reste du monde – on a eu cette possibilité d’atteindre un maximum de gens, pour les informer de ce qui se passe autour d’eux, et leur permettre de décider de leur destin -dans la mesure du possible politiquement, dans chaque pays. La mauvaise nouvelle, ou le cynique dans l’histoire, est que les moyens les plus diffusés sont ciblés, dirigés par une élite qui ne s’intéresse pas au sort des peuples.
    Mais ce n’est pas une raison pour justifier la léthargie de tous ces peuples vivant sous les dictatures.

  3. Essalamo aleikom, cher tariq je suis le papa de zeineb . J’aimerais bien que vous m’appeler au téléphone .merci

  4. Merci Monsieur Tariq ramadan pour vos analyses toujours très justes et intelligents.

  5. le prophète béni soit-il n’avait-il pas dit qu’un signe de l’Heure  » assaa » serait celui où les va nus pieds rivaliseraient en hauteur? ou je trompe. Il sauront le retour qui leur est réservé auprès d’Allah. Oui les états du golf n’inspirent que dégoût

  6. Je suis un etudiant au USA je demande la disponibilité de votre livre avec edgar Morin ( au peril des idees ) si en ligne herizon pour la quelle je cherché sur amazon.com mais rien n’a affiché

  7. Dans cette interview, vous disiez, M. Ramadan, que malheureusement, Sisi jouissait d’une réelle popularité … Je pense qu’aujourd’hui, on voit bien que c’est complétement faux : s’il jouissait réellement
    de la popularité qu’on lui attribue, il y’aurait quand même eu plus de 10% d’électeurs participant à l’élection. Les Egyptiens auraient dû, dans cette logique croire à la propagande présentant Sisi comme un héros nationaliste, certes pas très démocrate, mais prêt à lutter pour restaurer la glorieuse Egypte de Nasser (glorieuse selon les standards hypocrites habituels) …

    Je pense qu’il faut arrêter de sous-estimer les peuples, de même que les résultats électoraux et le taux de participation en 2012 étaient très mesurés par rapport à la situation de l’époque (choix entre FM, les Egyptiens ont montré aujourd’hui qu’ils n’étaient pas du tout dupes, à tel point que l’appareil d’Etat a paniqué et a dû prolonger llégalement la durée du scrutin.

    Je ne vois pas pourquoi on parle de soutien populaire pour Sisi … Je pense que les chiffres infirment cette affirmation … Je ne dis pas bien sûr que Morsi à l’inverse jouissait d’une immense popularité … Mais je pense qu’il faut arrêter de prendre les Egyptes et les humains en général, tout pauvres et peu « éduqués » qu’ils soient, pour des moutons.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»