Tweets récents

Main menu

Appel international à …

METTRE UN TERME IMMÉDIAT …

Une

Podcast 1-Introduction…

https://www.youtube.com/w…

Une

AUJOURD'HUI: 60e signa…

  Interdit de voy…

Textes

Mère-Nature parle et a…

Des forêts qui brûlent en…

Textes

MESSAGE PERSONNEL À ME…

https://youtu.be/gfXDCUuQ…

Top Vidéos

La Mystique - Soufisme…

https://youtu.be/uDYf2HmH…

Podcasts

#12 Exigence de justic…

https://youtu.be/SD_HMvAK…

Médiathèque

#11 La prison

https://youtu.be/7AFTZHm0…

Médiathèque

CHIFA SOLIDARITY

SOUTENEZ ET PARTAGEZ, SVP…

Appels

#10 METOO

https://youtu.be/SCUeFaCR…

Médiathèque
«
»
Second Menu

Communiqué de presse : L’ULB, Caroline Fourest et la liberté

J’ai été tenu au courant des troubles qui ont eu lieu le mardi 7 février à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et d’aucuns ont voulu m’associer au groupuscule perturbateur : or, je tiens à préciser ici que je m’oppose fermement et condamne sans conditions les interventions et provocations de certains auditeurs dans le public ayant pour objectif d’empêcher un intervenant de s’exprimer. Quels que soient les propos tenus, ils doivent être entendus et l’on se doit d’y répondre avec la seule arme de la pensée critique. C’est la raison pour laquelle Madame Caroline Fourest, invitée à donner une conférence, aurait dû pouvoir s’exprimer et débattre librement à l’ULB.

J’ai lu par ailleurs (« Le Soir » du 08 février 2012) que Mme Caroline Fourest poursuit son entreprise de désinformation sur le mode de ce qu’avait révélé Pascal Boniface dans son livre « Les intellectuels faussaires » (JC Gawsewitch Editeur – 20 mai 2011) : il avait, preuves et arguments à l’appui, qualifié Caroline Fourest de « serial menteuse ». Une fois encore, alors qu’elle s’exprime à l’Université Libre de Bruxelles, elle ose affirmer que cette même université avait décidé, par la voix de son ancien recteur, de ne plus m’inviter à la suite d’une conférence qui « avait tourné au négativisme sur le génocide arménien ». La Direction de l’Université pourra elle-même témoigner que la raison invoquée par Mme Caroline Fourest est une contre-vérité (cela fait longtemps que j’ai reconnu le génocide tout en m’opposant à la loi mémorielle française). J’ai effectivement été écarté par les instances dirigeantes de l’ULB qui ont finalement reconnu leur erreur, et fait marche arrière, sous la pression de professeur(e)s et d’étudiant(e)s et j’ai pu, depuis, intervenir trois fois dans cette même université.

C’est Mme Caroline Fourest, par ailleurs, qui ne fait pas honneur aux valeurs de liberté qu’elle dit prôner lorsqu’elle soutient publiquement les décisions administratives qui m’empêchent de m’exprimer dans les universités (à l’ULB – son intervention en ce sens fut filmée il y a quelques années – comme dans les universités françaises). Ma réponse à ses contradictions et à ses manipulations est néanmoins sans appel : je persiste donc et signe, et je répète ici que les portes de l’Université doivent rester ouvertes à toutes les sensibilités, de même qu’aux journalistes et chroniqueuses telles que Mme Caroline Fourest, et ce même si dans ses écrits, livre après livre, article après article, le mensonge l’emporte nettement sur la vérité.

Tariq RAMADAN

136 commentaires - “Communiqué de presse : L’ULB, Caroline Fourest et la liberté”

    1. Même si sur la forme je ne partage pas la méthode utilisée, il ne faut pas avoir peur de dire que ce “débat” organisé à l’U(L)B n’a rien d’un débat : pas de contradicteur, pas de porte-parole de l’extrême droite. Ce que Caroline Fourest qui semble être une privilégiée des autorités de l’U(L)B, a dit ou fait à l’encontre d’autres débats est en train de lui revenir en pleine figure. Sauf qu’elle n’a pas le courage de ses opinions ( ou mensonges, les faits parlant d’eux-mêmes cfr. Taddéi mais surtout ses livres si vous avez du temps à perdre) puisqu’elle a toujours fait pression dans l’ombre pour interdire de parole ses contradicteurs. Donc, même si les médias et Mr Ramadan ont condamné cette “censure” organisée par Souhail Chichah, je trouve qu’elle est fondée car elle montre qu’il n’y a pas que Mme Fourest, BHL ou autre qui puissent jouer de leur relation pour censurer Ramadan, Dieudonné ou autre et que tant qu’ils utiliseront leur méthode de musélement, ils seront muselés ouvertement. Que les médias traditionnels n’oublient pas que les gens ne sont pas dupes.

    2. Caroline fourest j’ai suivi des debats c’est une tres tres mauvaise personne!
      sans scrupules elle dit n’importe quoi pourvu que ça lui soit benefique !
      aucun credit !!!

    3. madame fourest ont n éteint pas la lumières du seigneur des mondes et de ses bien aimés comme l est inch allah mr tariq avec vos postillons malodorant

    4. pourquoi n’est il pas possible d’avancer en évoluant? Je suis moi même outrée par tous ces mensonges, au point de croire que malheureusement que le mensonge dessert la confrontation dans bien des situations et la politique s’en donnent à coeur joie, cela est fort décevant. Depuis des siècles il en est ainsi. Je ne saisis point que l’on entretienne encore cela. En sachant bien évidemment que l’accès à l’information a changé et que chacun de nous y avons accès très vite. Au point de comprendre d’ou nous venons et qui nous sommes. Il ne sert donc plus a rien de défendre “une civilisation” meilleure qu’une autre, étant donné que les êtres qui les composent, les poetes, les journalistes, les inventeurs, les philosophes, les personnalités, sont la plupart des fils d’immigrant. Finalement est ce de bonne guerre? J’ai bien peur que non.

    5. Pour ma part ce ne sont que des incidents accessoires(auxquels on devait s’attendre vu toutes les controverses sur internet que cette sage demoiselle s’attire sur elle , suite à ses propos toujours très tranchés relativement aux causes et aux défendeurs des arabo-musulmans ) , Ce sont des ripostes et des contestations très individuelles voir anonymement individuelles . Cela étant ; meme étant catégoriquement en opposition aux positions et dires de Mlle Caroline Fourest , cela ne diminue mais absolument en rien son droit intégral à exprimer et faire valoir ses opinions car le principe de liberté d’expression est sacro-sain ;
      il est le fondement de la liberté et et de la liberté d’expression en l’occurence .
      Au lieu d’agir en troubles séances , ces manifestants feraient peut etre mieux de revoir leur registre intellectuel pour davantage se positionner sur un rapport de force intellectuel mieux calibré et plus pertinent quand aux débats d’idées que sur des ripostes à effets mais stériles en substance.
      L’Europe a cette valeur sacrée du respect des autres ainsi que de leurs idées et de leurs pensées Et c’est une valeur fondatrice et civilisatrice qui préserve l’aspiration et la tendance vers l’ universel.

    6. C est clair que cette femme doit être sérieusement amoureuse de vous je ne vois que ceci pour expliquer cela! d’ailleurs il exsiste un syndrome qui l’explique j ai oublié son nom dans Tout les cas nous prions Allah qu Il vous préserve de ses méfaits. Salam

    7. A combien estimez vous ce fond de commerce tant sur sa valeur marchande que sur sa valeur morale .

    8. Très très vicieuse cette caroline. Sans doute est elle partie au dîner crifon pour qu’on lui dicte les consignes anti islam. Le dîner des GRANDS hypocrites.

    9. bonjour, je pense que caroline fourest n’a pas de problème avec mr ramadan mais elle a des problèmes avec sa propre personne. elle a des problèmes existentiels. a quoi s’acharné sur une personne toute une vie durant au nom je ne sais quoi. elle se dit démocrate, mais elle est loin de là. tiens bon mon frère. le chien aboie , la caravane passe.merci

    10. Tariq Ramadan ce n’est pas son obsession à C. Fourest , mais elle est ,par qui chargée ? ,de ne pas le lacher d’une semelle , quoi qu’il fasse , quoi qu’il dise c’est la tactique de ses adversaires , de systématiquement démolir ce qu’il avance ;
      mais c’est peine perdue , car ses convictions sont objectivement plausibles et tiennent le cap de changements très certains .

    11. Je dirait même que caractériellement parlant et aux vues des différents types de réactions comportementales que Carole Fourest présente…” Elle est amoureuse de Mr Ramadan ” !

    12. Tout le monde sait depuis longtemps qu’elle est amoureuse du” frère Tariq” un jour elle a dit beau comme un dieu du désert en parlant de lui. Mashallah. Cher Tariq faites souvent la prière ” wa ine yakadou lathina kafarou …..”

    13. Caroloine Fourest est une excellente chroniqueuse, tres pertinente, cultivée et dont les analyses sont très documentées et tres justes.
      Sans doute ce qui vous gêne, elle vous connait bien et dit la vérité, et contrairement aux ragots de bas etage de ce commentaire, Mme aroline Fourest n’a pas axé sa vie sur votre personne, c’est ridicule!!

    14. Pour Veritas-mentiras

      ” Excellente chroniqueuse ” Alors qu’elle écrive plutot des romans d’intrigues ! au lieu de composer dans le social-politique islamique.
      ” Ses analyses sont très documentées ” Oui dans les arts modernes du style collage papier et du cubisme.
      Elle ne nous gène pas du tout : elle nous em….bete.
      ” Elle vous connait bien et dit la vérité ” elle connait les apparences épidermiques peut-etre qu’elle prend en photo-vérité et de vérité qui est la sienne toute égocentrique elle est libre de ses recombinaisons intellecuelles la voilà notre chère Caroline Fourest .

    15. Tellement excellente chroniqueuse sûr de ses sujets qu’elle s’est fait humiliée devant des millions de téléspécteurs chez Taddei face à Tariq Ramadan. Pour une excellente chroniqueuse qui a passé 5 années à étudier “frère Tariq” et voir le résultat de son dur labeur en live, on se dit qu’elle n’est plus très loin de la parfection !

    16. Mon Dieu, je ne sais pas ou vous avez été chercher cela. Certes elle est peut être cultivée mais surtout en contre-vérités.
      Ella a été ridiculisée par Dr Ramadan lors d’un débat télévisuel, vous devriez regarder l’émission
      ON EST PAS COUCHÉ de Ruquier.

      Par ailleurs elle s’était même excusée auprès du Dr Ramandan lors de ce débat, en ce qui a trait à certaines affirmations completement fausses, qu’elle avait faits dans l’un de ses livres critiquant négativement Tarek Ramadan.

      SVP, ayez un esprit de jugement neutre.

    17. caroline fourest à un petit petit niveau par rapport à TARIQ RAMADAN et on voit dans ses discours et publications des mensonges pour que l’on dénigre notre frère TARIQ mais elle trés trés loin d’y arrivé. Nous? on fait confiance aux gens de valeurs et sincères comme notre frère TARIQ. Je prie pour nous mon frère et qu’Allah t’illumine encore et toujours.

  1. Je suis tout à fait d’accord avec vous Monsieur Ramadan cependant, trouvez-vous normal qu’il y ai de telle ”débat” qui vont dans un sens seulement? Ce n’est pas un débat vu que l’on ne veut pas se confronter aux personnes ayant un avis opposé, je ne vois pas ou se trouve le liberté dans ceci, toujours est-il que la liberté est tellement subjective pour ce genre de personne… Etant Etudiant à l’ULB je suis assez outré par le fait qu’on invite Mme Fourest alors que celle-ci a été discrédité mainte et mainte fois.

    1. Vous devriez peut-être vous dire que tous n’ont pas la même lecture de ce que vous appelez mensonges répétitifs avérés, discrédits…etc. Qu’au contraire, ce sont vous et ceux que vous adulez sans réserve, et sans esprit critique qui…etc, etc.

    2. Qu’elle ai été discréditée maintes fois d’accord , Mais il n’en revient qu’aux autorités académiques de l’ULB de mesurer à leur pouvoir discrétionnaire intellectuel de l’opportunité d’inviter Mlle Caroline Fourest pour s’exprimer et à personne d’autre ; fut-ce-t-il meme le président du Conseil Européen . Il faut remettre chaque chose à sa vrai place et éviter de mélanger ses attitudes et opinions avec l’adversité du débat intellectuel .

  2. les médias Belge se donne une nouvelle foi coeur joie en pointant du doigt la communauté musulman et ce par la faute d’un groupe d’irresponsables !

    1. Il serait temps que vous comprenez que les médias n’ont pas besoin de nous pour nous pointer du doigt. Je ne m’étonnerais pas qu’un jour on reproche aux femmes musulmanes d’être trop visible, parce qu’elle porte un voile. Allez donc prendre connaissance des objectifs et des tenants de cette action, avant de la condamner. On reproche souvent aux gens de ne pas en apprendre plus sur l’islam avant de la condamner. Mais je pense qu’on est pas mieux.

    2. Irresponsables çà irait encore mais des provocateurs pertinemments conscients de ce qu’ils entreprennent çà c’est plus grave .
      L’ULB n’est pas votre propriété pour y semmer de tels pagailles toutes hasardeuses qui nous privent d’entendre les propos de Mlle Caroline Fourest .on n’est pas loin de l’antiracisme qui mute en racisme notoire .
      C’est betement gratuit ce genre de perturbations .
      De plus çà donne des idées aux services d’ordre de tous genres .
      C’est pas pleurnicher ou rouspéter en criant qui apportera quelque chose au débat mais de la réflexion argumentée . Voilà des réactions de plébéens je ne vois pas d’autres qualificatifs .

  3. Salam alaikoum,

    Merci à Tariq Ramadan qui s’exprime toujours aussi clairement, et avec beaucoup de bon sens et de justesse. Ce qui n’est pas pour me déplaire.

    Je me permets de poster le lien d’un article sur Génération M qui va dans le même sens :

    “De l’irresponsabilité d’un groupe de farfelus à la manipulation de Caroline Fourest. Ou comment faire le jeu de la laïcité radicale !” http://generationm.over-blog.com/article-de-l-irresponsabilite-d-un-groupe-de-farfelus-a-la-manipulation-de-caroline-fourest-ou-comment-faire-98901680.html

    Dieu vous préserve,

    Saïd

    1. je sohaite juste dire ici qie M, TARIQ RAMADAN comme a son habitude s’exprime avec clarté et humanité, si tous les musulmans pouvaient un instant s’écouter et réfléchir, changerait beaucoup de choses dans la Oummah, Mme c; FOUREST, personnellement je l’ai entendue, donc je n’ai rien à ajouter. Merci à M. T. Ramadan

      ger

  4. Mr Tarik Ramadan, tes interventions comme tes articles sont toujours superbes, reflétant un vrai musulman. Que Dieu te protège et te donne la patience face à ces mensonges. Nulle personne ne peut taire La voix de droite, bonne continuation…

  5. L’acharnement que produit Caroline Fourest à l’égard de Tariq Ramadan montre que cette femme est tout simplement…amoureuse. Soyons indulgente envers elle même si elle ment tout le temps et sans scrupule.
    Tariq Ramadan devrait tout simplement ignorer ses polémiques, qui ne font en aucun cas avancer les choses.

  6. Selemou haleykoum,

    Encore un excellent article de Tariq Ramadan qui démonte une nouvelle fois notre chère pseudo-journaliste, Caroline Fourest.

    Sinon, Frère Tariq j’attends avec impatience un débat contre Michel Onfray, autre pseudo-philosophe islamophobe.

  7. Quelques considérations élémentaires à propos du chahutage de la conférence de Caroline Fourest à l’ULB

    par Abdellah Boudami, jeudi 9 février 2012, 15:17 ·

    1/ La décision de mettre en place une initiative, initiative qui visait à exprimer notre mécontentement de voir Caroline Fourest invitée à « débattre » de l’extrême-droite, a été prise à plusieurs, suite à des discussions internes, avant d’être relayée sur les réseaux sociaux. Souhail Chichah, qui avait déjà fait l’objet de médiatisations et été au centre d’un débat public en 2010, s’est retrouvé propulsé à l’avant de la scène. Mais il va sans dire que chaque participant assume pleinement sa participation, et a adhéré aux principes de cette initiative en toute connaissance de cause, souvent sans même connaître ou côtoyer Souhail Chichah.

    Je m’exprime ici en mon nom, et utilise le « nous » pour tous ceux du collectif ayant participé à l’action et qui estimerait se retrouver dans mes positions.

    2/ Nous estimons que l’invitation de Caroline Fourest dans l’enceinte de l’Université libre de Bruxelles, pour une conférence durant laquelle elle devait s’exprimer à propos de l’extrême-droite et de son caractère éventuellement fréquentable, cette invitation revêtait un caractère inadmissible. Un argument étrange est souvent revenu dans la bouche de nos détracteurs : Caroline Fourest est venue ce soir-là déconstruire les thèses de Marine Le Pen et consorts. Autrement dit, si par ailleurs il est vrai qu’elle s’exprime un peu virulemment sur l’islam et les musulmans, il ne s’agissait pas dans son chef de parler de « nous », pour le coup, et donc nous aurions du poliment nous taire et acquiescer. Or il ne s’agit pas dans notre chef de disqualifier son analyse de l’extrême-droite, mais sa légitimité même à le faire. En effet, si le glissement opéré par l’extrême-droite en France et ailleurs pour déshumaniser les musulmans et attiser la haine à leur encontre s’est opéré sur le mode de la défense de la laïcité, il faut noter que les principaux arguments qui ont permis ce glissement sont très précisément développés dans les thèses, les ouvrages et les prises de position de Caroline Fourest. On pourrait même avancer qu’une figure comme Caroline Fourest est plus dangereuse que Marine Le Pen, car alors que cette dernière est située et avance à visage découvert, Fourest vernit d’un voile de respectabilité ce qui constitue la même trame raciste, les mêmes généralisations musulmanophobes.

    Preuve en est, parmi des centaines d’autres, ce fameux article publié dans le Wall Street Journal le 2 février 2005, et intitulé « War on Eurabia » (Guerre de l’Eurabie, ce dernier terme étant très fréquemment utilisé par les néoconservateurs islamophobes les plus radicaux), dans lequel Caroline Fourest opère une essentialisation du musulman, le présentant comme membre d’une communauté homogène[1], d’une cinquième colonne dans le monde occidental, ce dernier étant la base arrière du recrutement des soldats d’un choc des civilisations en train de se dérouler. Il y a fort à parier que si l’on remplaçait le mot « musulman » par le terme « juif » dans le texte cité, Caroline Fourest n’attirerait pas la même sympathie, et il est évident que les chiens de garde d’un principe du « libre examen », au demeurant mourant et vidé de sa substance, auraient été moins prompts à sacraliser son droit à l’expression. A juste titre d’ailleurs. Et c’est là un « deux poids, deux mesures » qui ne contribue qu’à alimenter des ressentiments très légitimes.

    Cela sans parler des analyses étayées et argumentées, démontrant sans doute aucun le caractère musulmanophobe prégnant tout au long des ouvrages de Caroline Fourest. Exemple parmi d’autres, le dossier édifiant proposé par le collectif Les mots sont importants[2]. Et ceci sans même aborder les cas nombreux et avérés de citations tronquées, de procédés malhonnêtes et de dispositifs mensongers dont Caroline Fourest est l’artisan régulier. Souvent épinglée[3], jamais remise en questions par ses laudateurs, on peut s’étonner qu’une Université basée sur le principe du libre examen ne s’embarrasse pas de ces éléments quelque peu à charge de « l’intellectuelle » et persiste à l’inviter une énième fois, dans ce qui semble être une illustration d’un syndrome « BHL » (maintes fois pris la main dans le sac des procédés honteux et des mensonges douteux, toujours invité et applaudi, par les mêmes d’ailleurs qui louent les travaux de Caroline Fourest)

    3/ Concernant la liberté d’expression et l’importance du débat argumenté, quelques éclaircissements s’imposent. Premièrement, Caroline Fourest n’est pas venue débattre, mais profiter d’un boulevard offert sur mesure par ses laudateurs, sans qu’il n’y ait aucun espace de contradiction digne de ce nom, et alors même que l’absence d’interlocuteur contradictoire avait été utilisé comme prétexte afin de censurer des conférences antérieures. Toutes les libertés d’expression se valent, mais certaines plus que d’autres, apparemment. C’est là une nouvelle illustration de ce « deux poids, deux mesures » quasi systématique. Précisons qu’il a été demandé aux autorités de l’ULB de ne permettre ce débat qu’en cas de possibilité de contradiction, demande refusée.

    En outre, cet espace lissé et cette soirée d’auto-congratulations se révèlent plus scandaleuses encore quand on sait l’espace médiatique outrancièrement accordé à Caroline Fourest, la popularité de ses thèses dans les médias traditionnels de gauche comme de droite, le caractère profondément dithyrambique des intellectuels et journalistes qui la vénèrent dans un champ médiatique où le renvoi d’ascenseur constitue le nœud des relations de copinages et de collusions politiques et médiatiques. Alors même qu’ont été démontrés ses recours aux mensonges et aux manipulations, tandis que ses thèses racistes sont relayés depuis plusieurs années dans le contexte de ce qui est présenté comme un choc des civilisations entre un Occident civilisé, assiégé, et une horde de musulmans fanatiques et liberticides, Caroline Fourest bénéficie en sus d’un espace à l’ULB où diffuser sereinement son venin.

    Enfin, parler d’un espace de débat sans aborder la question des rapports de force que cet espace sous-tend, des disqualifications à la parole vécues par des groupes sociaux, et sans mettre en avant les tendances lourdes et les lignes de forces qui font que certaines représentations partagées prennent sens et légitimité dans une circulation circulaire et écrasante des idées, tandis que d’autres peinent à faire entendre leur voix, et bien c’est parler pour ne pas dire grand chose. Autrement dit, donner le micro à Souhail Chichah au milieu du chahut, signifier à la salle que ce dernier à deux minutes pour s’exprimer, s’étonner qu’il ne se saisisse pas de cette opportunité[4], c’est faire preuve d’une mauvaise foi assez ahurissante.

    4/ Concernant maintenant le mode d’action utilisé et ses conséquences probables ou visibles, il convient également de recadrer le débat. Rappelons que le chahut comme moyen d’exprimer un mécontentement, comme façon de bouger les lignes de force, comme manière de bousculer l’ordre établi et faire évoluer les mentalités, non seulement est partie constitutive de la mémoire des luttes progressistes, traversant les époques et les nations depuis des décennies, mais qu’en plus de cela, l’Université libre de Bruxelles, dans sa noble tradition de précurseur des enjeux cruciaux dans les débats sociétaux et de remise en cause des schèmes et des représentations sclérosées, a vu des dizaines d’exemple de chahutages, bien plus sérieux et sans doute parfois bien moins pacifique que ce que l’on a pu voir en cette soirée du 7 février. Citons, entre autres, les évènements de Mai 68, le combat du MLF (Mouvement de Libération des Femmes, notamment lors de l’irruption de militantes sur le tombeau du soldat inconnu, ce qui avait été considéré à l’époque comme un blasphème et un sacrilège sans nom), les mouvements des droits civiques des années 1950 et 60 aux Etats-Unis, les occupations pour les droits des sans-papiers et contre la marchandisation de l’université, etc., etc. Ce qui sur le moment choquait et interpellait, est rétrospectivement et à la lumière des réalités vécues, considéré comme partie intégrante de luttes légitimes et salutaires.

    Abordons l’argument de l’efficacité et de la stratégie. Nombre de détracteurs ont objecté que ce chahutage bon enfant n’a fait que renforcer le racisme et les clichés. C’est évidemment absurde. Le racisme ne s’apprécie pas à l’aune de la faute supposée de ceux qui ont sont victimes, et il serait assez risible, par exemple, d’objecter aux organisateurs et participants du mouvements de boycott des bus de Montgomery par les Noirs en 1950, dans le cadre du mouvement des droits civiques, que ce boycott n’arrangeait pas leur cause puisque cela radicalisait les positions ségrégationnistes. Ensuite, les évènements de la soirée du 7 février, bien plus que d’avoir renforcé quoique ce soit, n’ont fait que mettre en lumière des clichés, des réflexes racistes et des stéréotypes profondément ancrés. Ces évènements ont joué le rôle d’un sel dans une précipitation chimique, cristallisant et troublant ce qui jusque là semblait un liquide limpide et tranquille. Et c’est en cela, sans doute, que ce fut une réussite : il n’est qu’à se pencher sur les qualificatifs utilisés par les médias et certains acteurs du débats (entre autres jolies choses : « intégristes », « islamistes », « forme talibanesque » (sic !), « attentat », « étrangers à nos valeurs », la liste est longue… ) pour capter la réalité tangible de représentations collectives pour le moins discutables. Or, c’est précisément, à nos yeux, ce qui justifie que l’on s’oppose si vivement à Caroline Fourest, puisqu’elle incarne à merveille l’intellectuelle de gauche qui, elle et d’autres, ont rendu acceptable et relevant du sens commun des thèses aux relents racistes nauséabonds. Autrement dit : en brisant l’ordre tranquille du discours ronflant d’un racisme bienséant cassant du sucre sur le dos des racistes hérétiques du FN, en refusant de s’expliquer en deux minutes dans la précipitation (ce qui aurait d’ailleurs tué dans l’œuf la bonne suite du chahutage, puisqu’alors tout serait rentré dans l’ordre), en nous plongeant littéralement dans la gueule du loup, nous avons créé les conditions d’un débat large, public, sans doute toujours inégal et précaire, mais c’est par ses secousses opérées à la marge de l’ordre établi que nous somme à même d’inscrire dans l’air du temps des problématiques autrement ignorées.

    5/ Demande-t-on de Noël Godin et de son cri de guerre (Gloup ! Gloup !) qu’il soit efficace et argumenté, lorsqu’il entarte Bernard-Henry Lévy ?

    Attend-on de ceux qui subissent de plein fouet le racisme véhément qui gangrène toujours plus l’espace démocratique, attend-t-on de ses personnes qu’elles se contentent de glisser deux ou trois questions polies à l’issue d’une conférence qui tient du monologue ?

    L’interdiction du voile à l’école, la criminalisation des mouvements de boycott des produits issus des colonies israéliennes, l’interdiction dans la rue du voile intégral, l’irruption jusque dans la vie privée par des dispositifs législatifs (telle que l’interdiction, chez elles ( !) du voile pour les nounous en France), les censures que subissent les artistes et chanteurs identifiés comme « maghrébins » ou « musulmans », la tenue de débats « en démocratie » de thèses racistes et fascisantes, sont-elles le fait de l’extrême-droite de Marine Le Pen et de Filip Dewinter, ou au contraire surviennent-elles dans un climat musulmanophobe entretenu par Caroline Fourest et ses soutiens ?

    Pense-t-on qu’une légitime colère exprimée par les individus qui ressentent jusque dans leur chair les conséquences de ce climat xénophobe doit obligatoirement être efficace pour être salutaire ? Est-il même envisageable, dans ledit climat, au point où nous en sommes aujourd’hui, qu’une action antiraciste puisse être efficace ?

    Plutôt que de lyncher un chercheur de l’ULB qui a l’immense mérite de secouer la monotone orthodoxie de l’ULB, ronronnement favorisé par la bureaucratisation issue du processus de Bologne, penchons-nous sur ces dernières questions. Les explorer sera la seule manière de répondre à des attentes légitimes et à un vrai débat, lui urgent.

    6/ « Je suis un Nègre des champs » (Malcolm X)

    « Le Nègre, il t’emmerde » (Aimé Césaire)

    Abdellah Boudami, étudiant en science politique à l’Université libre de Bruxelles.

    [1] Essentialisation qui prend le pas sur les diverses tendances et sensibilités des musulmans, les enfermant dans un déterminisme purement constitutif d’un racisme évident. Extrait édifiant de l’article du WSJ : « Soit ils [les musulmans] choisissent l’option djihadiste comme Aymen al Zawahiri, No 2 et cerveau de Al-Qaeda, ou soit ils optent pour une approche “réformiste”, des Islamistes inspirés par les Frères Musulmans tous poursuivant le même rêve, prescrit par Hassan Al-Banna, pour faire en sorte que “le drapeau de l’Islam flotte partout ou vit un Musulman” ».

    [2] Etudes de cas : Soeur Caroline Fourest et ses ami(e)s : http://lmsi.net/-Soeur-Caroline-Fourest-et-ses-ami-

    [3] Notamment ici : Sébastien Fontenelle et collectif, Les Editocrates, ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n’importe quoi, Editions La Découverte, 2009 ; Pascal Boniface, Les intellectuels faussaires : Le triomphe médiatique des experts en mensonge, Gawsewitch Editeur, 2011 (liste non exhaustive).

    [4] Ce qui n’est même pas vrai. Ce que les médias taisent, c’est que lorsque Souhail Chichah s’est décidé, après avoir lancé des slogans, à argumenter sa démarche, le micro a été coupé et le chahut tel que l’on entendait plus rien. Par ailleurs, entouré d’une foule de personnes qui vous filment et vous invectivent en même temps, avec Caroline Fourest qui fait quasi du front-contre-front, je défie quiconque de s’exprimer aisément.

    1. Votre point de vue se défend, néanmoins j’ai de sérieux doutes quant à l’utilité de votre activisme ( sans pour autant avoir d’alternative efficace à proposer). Après avoir lu votre argumentation certaines questions me viennent à l’esprit.
      Le progressisme occidental est-il à prendre en référence pour la défense de l’islam ? la fin justifie-t-elle les moyens en islam ?
      il est clair que le monde occidental n’a que faire des valeurs qu’il dit défendre, (le monde musulman peut malheureusement faire l’objet de la même critique) n’est ce pas être naïf que d’utiliser des méthodes de contestation propres aux Occidentaux ? ces derniers en grande majorité n’aiment pas et n’aimeront pas les valeurs de l’islam ( je pense qu’il est nécessaire d’en être enfin convaincu! ) . Pourquoi espérer qu’ils vous entendent ? ( car bien que la parole n’ait pas été prise, le bruit produit n’est autre qu’une volonté de se faire entendre, désespérée, et me semble-t-il assez pathétique). Pour être bref, de deux choses l’une, sois nous sommes à la tête du système(communautarisme juif) sois nous sommes en dehors du système, le reste qu’il soit dans la contestation (pseudo-subversive) ou dans la soumission volontaire subit le système de plein fouet. Je crois que Tariq Ramadan l’a bien compris, cependant tous n’arrive pas le suivre dans son numéro (spectaculaire et j’espère inch allah efficace) d’équilibriste.
      Pour terminer mon commentaire que je ne peux développer ici, je dirais que pour défendre l’islam, il faut davantage et impérativement se référer à l’islam ! aussi bien dans la vie quotidienne que dans les actions à mener.

      as salamu aleycoum

    2. Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouhou,

      Tout à fait d’accord avec vos réflexions.

      Wa salâm

    3. @ Nordine: J’ai l’impression à la lecture de votre très long exposé, que vous jouez maladroitement la défense de la laïcité, principe fondateur d’un bien vivre en société et garant de la liberté dans la pluralité des expressions, contre la lutte contre l’extrémisme de droite, composante politique qui voudrait nous priver, si elle le pouvait, de libertés fondamentales et de facteurs d’égalité. J’ai la furieuse impression que vous avez, par votre chahut, saboté les deux à la fois. Mais ce qui me pose plus question, c’est qu’en bien plus de cent ligne, je ne sache toujours pas dans quelle frange politique vous vous situez, quelle est votre position là-dedans, et ce que vous revendiquez exactement. Pourriez-vous m’éclairer à ce sujet?

    4. Très belle démonstration! cela se tient.
      Mais il faut faire attention Fourest est islamophobe parce qu’avant tout
      SIONISTE d’ou son positionnement politique. Ell est payé par l’establisment sioniste.
      Si Tariq Ramadan avait été sioniste Fourest aurait écrit un livre que se serait intitulé : Mon ami Tariq. La ligne de fracture est à ce niveau (Dieudonné le rappelle très bien et il a raison). De même que l’UMA (union pour le maghreb arabe) ne peut se faire à cause du sionisme qui gangrène l’élite marocaine, et non le peuple dont la dignité est égale à tout autre (Levi Strauss).
      Toute action publique de protestation est recevable du moment qu’elle reste non-violente et dans les limites de la loi. Il aurait mieux fallu faire du bruit en quittant la salle et la laisser s’exprimer néanmoins. Mais je ne condamne pas cette action.

    5. Ses textes (Caroline Fourest ) eveuglément acharné et inquisiteurs sur l’islam la brulent de pleines braises
      quand à ses objectifs dénonciateurs sans conditions et sans analyse rapprochée aucune .

    6. Cher ami il n’appartient qu’à votre intellect de leur faire la démonstration par neuf sur neuf milles qu’ils sont dans des erreurs : “thèses racistes et fascisantes, sont-elles le fait de l’extrême-droite de Marine Le Pen et de Filip Dewinter, ou au contraire surviennent-elles dans un climat musulmanophobe entretenu par Caroline Fourest et ses soutiens ?”
      et qu’ils se gourent au premier degré d’approche et qyue les problèmes qu’ils avancent peuvent dans la certitude accéder à des solutions qu’ils ne s’imaginent meme pas et leur montrer que l’épicerie politique c’est bien fini dans ce monde ouvert sur toutes ses fenetres et que l’avenir est à la construction cohérente et pas aux discours de circonstances ;
      Il y a des problèmes c’est certain mais leur approche est tellement monopoliste simpliste q’elle ne résoudra rien du tout si ce n’est polariser davantage des réalités qui défoncent des portes ouvertes sans plus .

    7. Salam AAlaykoum,

      @l’anonyme

      Tout d’abord nous sommes des francais de confessions musulmane, vous n’appelez pas les francais de souche qui croit en Dieu “les chrétiens”.
      Et lorsque l’on agit, comme le fait Mr Ramadan, on se demande ce qui se cache derriere et on est taxé de double discours, de double jeu…lorsque l’on donne notre avis on nous demande d’arreter de parler et même de penser peut être…et oui nous pensons…je pourrais aussi dire “devise des islamophobes” … faudrait arrété là, nous ne sommes pas les seuls à dire que Mme Fourest manque d’honneté, vous devriez lire le livre de Mr Pascal Boniface “les intellectuels faussaires” et vous reviendrez ensuite avec des arguments valables…

      Salam AAlaykoum

    8. Votre jugement est en faux par rapport aux frères musulmans en Egypte qui ,à leurs façons, se sont donné les moyens et les modes d’actions réelles au sein de leur société .

  8. Ces gens qui ont perturbé le débat à l’ULB sont vraiment les idiots utiles du système médiatique islamophobe!

    Vraiment,il faut etre complètement idiots pour faire ce genre d’actions qui à la fin se retournent contre les musulmans en général.

    Qui sont ces gens sans cerveau?
    A quoi servent-ils sinon à attiser encore plus les tensions,et à apporter de l’eau au moulin des islamophobes.

    Vraiment pathétique!

  9. Je suis parfaitement d’accord avec vous et étant moi-même étudiant de l’ULB en philosophie je me sens vraiment honteux de ce qui s’est produit. Je tiens surtout à répondre à l’un des commentaires un peu plus haut qui affirme que Mme Fourest n’aurait pas dû être invitée parce que mainte fois discréditée, justifiant par là l’action qui a été menée. C’est absurde, quand bien même Caroline Fourest peut être critiquée, cette critique ce soit de demeurer sur la forme du débat, ce que M.Chichah a refusé, comme en témoignent toutes les personnes présentes lors de la conférence et la vidéo suivante http://www.youtube.com/watch?v=9wJm_EKzLYQ .
    Même si M.Chichah en appelle à une “tradition de chahutage” qui prendrait cours à l’ULB quand l’intervenant est en contradiction avec les valeurs que celle-ci prône, cela ne donne aucune légitimité à son action qui n’avait d’autre but que de faire empêcher le débat par la force. Je me rappelle d’une conférence il y a quelque années avec Bernard-Henri Levy qui avaiti été perturbée par des militants palestiniens, mais ici les perturbateurs voulaient prendre la parole pour débattre avec M.Levy, ce qui a été fait, et non d’empêcher à quiconque de parler par des hurlements.
    M.Chichah va passer en commission de discipline et j’espère de tout coeur qu’il sera renvoyé (pour rappel, il occupe actuellement un poste d’assistant-chercheur en économie) tant il fait honte à l’établissement et à ses valeurs.

    1. Donc la capuche de M. Chichah n’a servi à rien ?! Il a été démasqué.

      Pathetique. Les musulmans (j’en suis un) ont l’art de tendre le bâton pour se faire battre…

    2. Mr Chichah a perdu ses expressions par exaspération de voir le montage de ce spectacle d’enclume et de marteau pour encore davantge forger et formater les idées des gens alors que les véritables problèmes ou les véritables questions restent inéditent et sans podium . C’est physio-impulsif .

  10. salam alikoum oua rahmatou Allah ta3ala oua barakatouh, je suis musulmane oua el hamdou lillah, mais je ne comprends pas l’intervention de ce groupe d’islamistes à l’université de bruxelles perturbant ainsi la conférence de Caroline Fourest, pourquoi devons nous à chaque fois parler de nous par la violence! pourquoi nous assimiler à tout ce qui se rapporte à la violence? Allah nous a doté d’un cerveau, d’une langue, d’une intelligence et el hamdou lillah, pour que nous puissions nous exprimer, faire passer nos messages par ce biais…sommes nous tellement dénués d’arguments pour se réfugier et nous exprimer par ces actes réprehensibles…par ces actions nous portons atteinte à nos valeurs et à notre religion! sommes nous incapables de débattre? nous représentons l’Islam par nos actes, nos parles, nos attitudes et ce, au quotidien… prenons exemple sur le prophète (SAW) appliquons ce qu’Allah nous a demandé et arrêtons d’agir comme des barbares incultes, car par ses actes nous donnons raison à des personnes comme Giéant et autres….réfléchissons, voyons plus loin, visons loin, si on veut instaurer, un jour en france ou ailleurs nos valeurs…crééons des organisations musulmanes, agissons avec intelligence sur le terrain, élisons nos maires, qui seront demain nos députés…..agissons autrement, intelligemment…merci Mr TARIQ RAMADAN, pour ce que vous faites, la manière avec laquelle vous le dites…j’essaie au quotidien d’être votre élève, je voudrai agir avec vous afin de construire in cha Allah un parti islamique en france et pourquoi pas?

    1. Parti islamique en France ! Vous serez astreint par votre propre morale et éthique politique à toutes les transprences et ne me ramenez pas des comparaisons avec ce que les autres font à vous de faire correctement et en bonne et due forme ce que vous aurez à faire .

  11. Bonjour,
    Mr Ramadan ne doit plus perdre de temps a donner de l’importance a cette mlle Fourest, surtout lorsu’elle fait du sujet Tariq son gagne pain, mais si maintenant elle n ‘a trouver un nouveau moyen de gagner sa vie tranquillement, je vous invite a voir cet article ou elle vient de lancer son association avec jacques Attali et meme Malek Chebel.

    http://lalitote49.wordpress.com/2012/01/23/waw-photo-de-la-nouvelle-equipe-francaise-jaque-attali-caroline-fourest-et-meme-malek-chebel-les-nouvelles-alliances-qui-se-nouent-contre-lislamisation

  12. Salam,

    ”la liberte n’est pas possible que si la verite ne l’est pas”
    Liberte et verite sont deux valeurs qui ne sont pas absolues ,la liberte de l’un n’est pas la liberte de l’autre.
    Derriere cette verite peut se cacher une autre qu’on appelle idee de verite ,ou tout simplement un mensonge.

    Dans le cas de Mde Fourest c’est connu que ce soit par ses amis ou ennemis ,elle fait parti de ceux qui veulent a tout prix donner un mauvais visage a l’islam et aux musulmans .

    le silence est parfois mieux que la parole.
    wa salam

  13. MERCI DE NE PAS PUBLIER CE TEXTE S’IL PORTE PREJUDICE, AU SENS OU SOIT IL RISQUE LA PROMOTION DU TORCHON DE FOUREST OU SI LES IDEES DE FOUREST RISQUENT D’INFLUENCER DANS LE MAUVAIS SENS LES PERSONNES. C’EST A MR RAMADAN DE DECIDER, JE LUI DONNE MON COMMENTAIRE, IL EN FAIT CE QU’IL VEUT : M. RAMADAN MODEREZ MOI IN SHA ALLAH. S’IL A PAS LE TEMPS, TANPIS POUR MON MESSAGE.

    Pour le livre de Fourest, je l’ai emprunté pour lire mais je me suis arrêtée à la page 149 (sur 425), quand je me suis rendue que j’avais pollué mon cerveau avec le livre d’une mauvaise graine. Et j’ai lu très rapidement les toutes dernières pages.

    1.Caroline FOUREST ou la pensée manichéenne

    FOUREST est une femme assez détraquée qui s’exprime sans aucune mesure, elle voit soit tout noir soit tout en blanc. Et en l’occurrence elle dit (p.31) en parlant du programme politique et social rédigé par Banna en 1936 :
    “Partout il est question de détruire les libertés individuelles au profit d’une dictature de droit divin”.
    Les libertés individuelles sont celles reconnues à l’origine par la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. C’est le droit à l’égalité, à la liberté, à la propriété, le droit de culte, le droit de presse, etc… Or le programme de M. H. Banna (paix à son âme) est de relever le niveau des moeurs en Occident, en l’occurrence. Mais dire qu’en fait il est question de “détruire les libertés individuelles” c’est nier la substance même de l’objectif de son programme à savoir : donner justement des libertés individuelles, car on est jamais libre dans un environnement où le manque d’éthique nous dépossède de notre libre arbitre ; en l’occurrence quand la société nous dit comment nous vêtir.

    Autre manichéisme quand Fourest nous donne une définition du terme “intégristes” ou “islamistes” qu’elle définit par :
    “ceux qui instrumentalisent le religieux à des fins politiques liberticides.”
    (p.149) étant entendu que juste avant cela (p.136) elle classe M. T. Ramadan parmi les intégristes quand elle dit que :
    “Les services de police ne sont pas mandatés pour mettre sous les verrous les prédicateurs tenant des discours intégriste. En matière de discours et non d’actes, leur mission s’arrête à la surveillance. Or dans ce domaine on peut dire que Tariq Ramadan fait couler beaucoup d’encre”.
    Or si les islamistes sont liberticides selon Fourest et que cette dernière considère M. T. Ramadan comme islamiste, c’est donc qu’il est pour elle liberticide. Or au contraire, lui et son frère nous donne notre liberté : cette possibilité de sortir de cette emprise économique qui voudrait que notre chaire tombe dans le domaine du consumérisme afin que nous soyons dépossédées de nous-même ; mais nous sommes désormais libre de notre arbitre grâce à M. T. Ramadan et à Hani Ramadan (petite parenthèse : les médias sionistes ne devraient pas condamner M. Hani Ramadan, on a besoin de lui : de ses pensées, de son raisonnement, de sa culture, de ses sources, pour nous libérer de ces emprises qui veulent définir notre mode de liberté par des stratégies politiciennes qu’on a jamais choisi, et qui elles nous font véritablement plus de mal qu’autre chose).

    2. Caroline FOUREST ou le théatralisme et les arts divinatoires

    Et l’affirmation de Caroline FOUREST selon laquelle M. Tariq RAMADAN arrivererait souvent en retard dans le but de se faire désirer par son public (p.98) montre tout le théatralisme du personnage de Caroline FOUREST. En effet, elle prétend pouvoir se mettre dans l’esprit de M. Ramadan pour penser ce que ce dernier souhaite. C’est là où cela devient délirant.

    3. Caroline FOUREST ou le libre cours des préjugés dans la paranoïa.

    Encore une fois la preuve de son manichéisme apparaît quand elle généralise à tout un mouvement ses croyances. Elle a écrit :
    “Tous les mouvements islamistes de terrain fonctionnent ainsi : ils comblent systématiquement la moindre parcelle de terrain abandonnée par l’Etat, en proposant des cours d’arabe, du soutien scolaire ou de l’aide humanitaire, non par bonté de coeur mais pour enrôler.”
    Ici même on repère le manichéïsme du personnage qui a des idées en têtes et qui part de ses idées pour démontrer la réalité. Au lieu de partir de la réalité pour démontrer ses idées. Autrement dit elle préjuge des intentions des islamistes, dans son obsession continuelle du Pouvoir : pour elle un musulman qui veut prendre le pouvoir ne peut avoir d’états d’âmes, voilà une vision bien clivée de la réalité. C’est une vision très près du délire paranoïaque. D’où les procès d’intention et autres qui ne cessent de l’obséder à l’endroit de M. Tariq RAMADAN.

    Aussi, tout musulman doit être classé dans la catégorie des modérés ou des extrémistes : Youssouf Islam fait partie selon elle, des islamistes (p. 76).

    De plus selon elle les dirigeants du Centre de Genèves appelle les musulmans à se défaire des Occidentaux et à les mépriser puisqu’elle affirme (p.77) :
    “C’est donc depuis la Suisse [elle parlait du Centre de Genève juste avant], sous l’oeil bienveillant puis impuissant des autorités, que les Frères musulmans vont pouvoir répandre le terreau sur lequel pousseront les futurs nouveaux ennemis de l’Occident”.
    Donc FOUREST diffame en faisant un procès d’intention aux Frères musulmans, et en particulier à ceux qui résident en Suisse. Mais pourquoi mettre tous les Frères musulmans dans le même sac. Et si par exemple je choisissais d’en faire partie car j’adhère à leur vision des choses, je serais donc considérée comme une musulmane extrémiste. Alors que je ne porte pas le voile ; c’est stupide et ca ne tient pas la route ! C’est une atteinte aux membres de la confrérie des Frères musulmans ! De la même façon que légalement nous n’avons pas les droits d’attenter aux droits des homosexuels, à plus forte raison, ces derniers n’ont par la même occasion pas de privilèges particuliers par lesquels ils seraient libre d’appeler à combattre contre les Frères musulmans.

    (P.92) Elle affirme que
    “l’UOIF a été pensée pour radicaliser les jeunes Arabes.”
    Mais comment peut-on tirer de telles conclusions sans ne fournir au public aucune source ; c’est monstrueux de faire ce genre de conclusion hâtive. Elle est vraiment paranoïaque.

    Une autre preuve du délire de Fourest (p.424), elle fait brutalement dans les arts divinatoires :
    “Ici et là, il [en parlant de M. Tariq RAMADAN] sème toutefois des indices qu’il suffit de rassembler, tel un puzzle, pour se faire une idée de la surprise qui attend tout ceux qui auront “collaboré” à cette révolution “.
    Ici on voit bien que la méthode intellectuelle de FOUREST repose sur tout sauf sur une méthode rationnelle et rationaliste. Cette femme se laisse guider par son intuition ou plutôt… par sa paranoïa : puisqu’elle a suffisamment de préjuges, pourquoi réfléchir !

    4. Caroline Fourest ou la personnalité malhonnête

    Son but est de nuire à M. T. Ramadan, elle le dit elle même :
    “Ce procès [du double discours] revient maintenant depuis plus de dix ans sans jamais lui nuire” (p.9-10).
    Donc voilà, le masque de Caroline FOUREST est tombé car si son discours avait été politiquement correcte, elle aurait cherché à “informer” et non pas à “nuire”.

    5. Caroline FOUREST, des menottes et une cravache pour Mademoiselle

    FOUREST derrière ses allures de femme calme cache une personnalité véritablement déséquilibrée qui se complaît à essayer de réduire les personnes. FOUREST parle de M. Ramadan et on peut lire (p.66) :
    “On l’a souvent présenté comme professeur d’Université. En réalité, jusqu’à ce qu’une université catholique américaine décide de lui confier une chaire à la rentrée 2004, il n’était qu’un modeste professeur de collège à Saussure. Il enseigne bien une fois à l’université de Fribourg mais en tant qu’intervenant extérieur et au titre de l’enseignement du fait religieux islamique. Sa renommée, sa réputation d’intellectuel, il les doit à son statut de leader musulman. Mais d’où lui vient cette légitimité puisqu’il n’a aucune érudition théologique. Tariq Ramadan est tout simplement un prédicateur – dont l’aura auprès des musulmans n’a longtemps été due qu’à sa filiation avec le maître à penser de l’islamisme moderne.”
    On voit tout de suite l’importance de certains mots ou d’expressions qui laissent apercevoir un besoin pervers du personnage de FOUREST de réduction à l’encontre de la personne de M. Tariq RAMADAN : “un modeste professeur du collège” “il n’a aucune érudition théologique” “il est tout simplement”. Donc bien que sur la forme l’animosité n’apparaît pas, dans le fond elle est continuelle et redondante. Car Fourest qui a étudié les sciences politiques sait qu’une bonne policienne doit être habile, maline, manipulatrice.

    Fourest ose affirmer des réalités que les femmes musulmanes elles-mêmes ne pensent pas. Selon Fourest, le mouvement des Frères musulmans
    “milite pour une vie en société où les libertés individuelles sont confisquées, la mixité honnie, les femmes dominées et voilées, les minorités sexuelles opprimées, le tout au nom de la charia !” (p 85)
    Non je témoigne en tant que musulmane, d’abord M. Tariq RAMADAN par ses discours, mais également un mouvement auquel il n’appartient pas à savoir le mouvement des Frères musulman, tous deux m’ont redonné ma dignité de femmes car ils contiennent une pensée rationaliste. C’est à dire qu’ils défendent une religion dans l’intention de préserver les moeurs, et tout en comptant avec la fragilité de l’être humain. Tous deux précisent que le voile est une prescription, mais qu’au fond la voie droite se distingue de l’erreur, et que finalement il ne faut pas imposer la voile à la femme car il ne faut pas de contrainte en religion. Donc en fait, ils sont venus entrer en clash avec certaines mentalités qui justement oppressent les femmes et ce parfois au profit – et je ne parle ici ni de M. Ramadan ni des frères musulmans – de leur vulnérabilité pour les soumettre. Mais cela a avoir avec le pouvoir, jamais avec la religion ou bien le mouvement des Frères musulmans. Il serait bon de ne pas mettre tous les musulmans (qui biaisent les interprétations par erreur) et les spécialistes qui sont là pour les guider dans le même lot. Mais on va finir par admettre que cela fait partie de la rhétorique de Fourest car cela lui permet d’asseoir ses idées.

    Autre ineptie assez révoltante qui consiste à dire que toutes les oeuvres de M. T. Ramadan consistent à islamiser l’aspect social des pays pour avoir un contrôle politique sur eux, le tout derrière la froideur d’un simulacre. Fourest dit en l’occurrence (p.87) de son livre :
    “C’est aussi dans cet esprit d’évangélisation islamique que Tariq Ramadan participe désormais au Fonds de coopération Afrique. Le nom pourrait donner l’impression d’une oeuvre de charité réunissant des fonds pour aider l’Afrique. En fait, il s’agit surtout de réunir des fonds pour islamiser l’Afrique”
    Donc ici également on voit bien que Fourest accuse M. T. Ramadan d’illusionner les masses en faisant croire à des oeuvres de charité, dont il ne serait pas capable selon elle car il s’agirait uniquement d’une manoeuvre politique. Mais c’est faux car M. T. Ramadan a appelé cet été à donner sa Zakat aux pays d’afriques qui avait été victimes de catastrophes naturelles. Les dons s’effectuaient en ligne, il n’était donc lié par rien. De plus, il a rendu gratuites de nombreuses de ses conférences qu’on peut retrouver sur le site vert-islam. Il donne de son temps, même aux moins méritants d’entre nous, il prend le temps de nous écouter, alors même que parfois certains d’entre nous ne le méritent car nous ne lui parlons pas suffisamment avec le respect qui lui est du de droit. Donc il faudra certainement cesser ce charivari, car nous musulmans sommes épuisés par ces attaques continuels et ces procès d’intention qui recèlent en eux – comme nous avons pu le voir – davantage une volonté de nuire que d’informer. C’est toute la désinformation sioniste islamophobe finalement. On ne compte plus le nombre de fois que FOUREST s’insurge avec un théatralisme assez spectaculaire en ce qui concerne les juifs. Mais nous sommes du côtés des juifs, et pour tous les êtres vivants ; mais le fait de les victimiser, ou de se victimiser, ce peut être une stratégie, qui au final en dit davantage sur les idéologies que ce qu’elle prétend présenter.

    Plus contestable encore est l’affirmation où FOUREST dit que le séjour à Al-Azhar de M. Ramadan ne lui a pas servi à s’instruire mais à comploter. Cela va très loin dans la diffamation. Elle dit ceci (p.89) :
    “Il n’est pas là pour se cultiver mais pour savoir comment tenir un discours cohérent à partir de quelques références islamiques”.
    En d’autres termes, FOUREST dit que M. T. Ramadan est allé là bas pour apprendre les stratégies de manipulation.

    Je suis sidérée, dans sa page 90 elle affirme que les RG ont affirmé que M. Ramadan était le continuateur de Saïd Ramadan, alors pour cela j’aimerais savoir où et quand, car les médias n’en ont jamais parlé. Encore un mensonge de plus de FOUREST.

    (P.416) Fourest tente de diaboliser M. T. Ramadan par le biais de futilité, qu’elle essaie de grossir par le biais de nombreuses de redites, risibles, hyperboliques et inutiles. Elle a dit que
    “Visiblement, les colères de Ramadan sont très redoutées”

    (en parlant notamment du témoignage de ses contradicteurs alors qu’il est très humain de se mettre en colère. Le but de Fourest est donc bien de nuire, non plus seulement de discréditer par malhonnêteté. (P.417) Fourest est cinglée elle va même jusqu’à juger le ton de voix de M. T. Ramadan quand celui-ci est contrarié par des journalistes qui lui ont nuit : elle parle d’une “voix d’outre-tombe” laissée dans les répondeurs. (Rires !!!) Non là c’est trop d’hyperbole : elle parle d’une “voix terrifiante” laissée sur le répondeur de Serge Raffy.

    … passons sur l’épisode complètement absurde et puérile dont le titre est “Tariq le
    conquérant”. On voit toutefois à travers ce titre l’expression d’un manque de maturité dans le raisonnement prouve bien la substance dont est teinté tout le discours de Fourest.

    (P.93) Fourest s’insurge du fait que Qaradawi aurait donné l’autorisation au Hamas d’accomplir des opérations-kamikazes. Donc on est bien sur une question de sionisme. Si Fourest refuse au Hamas la légitime défense contre Israël, puisque c’est là bas que le Hamas emploie la légitime défense, c’est de façon indubitable qu’elle défend les thèses sionistes.

    Je tombe des nues par ce que je viens de lire. (P.413) Fourest déni les crimes d’humanité commis en Palestine. C’est du “négationnisme contre les musulmans” ce que fait Fourest (je ne sais pas si cela se dit, mais c’est l’idée). Voici ce qu’elle a dit :
    “Alors que le nombre d’agressions antisémite explose, il [M. T. Ramadan] insiste pour dire que le racislme anti-musulmans reste largement plus préoccupant et s’attache à diffuser le terme d’islamophobie”.
    Là elle défend clairement les juifs au détriment des Palestiniens, et rationnellement si on compte le nombre de morts en Palestine et le nombre de juifs agressés en France, on verra que le nombre de morts en Palestine est très important, et qu’elle devrait éviter ce genre de sarcasme avec les musulmans car c’est insultant.

    (P.416) Fourest emploie l’expression :
    “M. Tariq Ramadan sévit en Europe”
    alors que grâce à lui on a envie de faire la paix avec les “français de souche”. Grâce à lui on ne se pense plus comme des gens qui ne sont pas aimés par leurs concitoyens mais davantage en terme politique et historique. Il nous a appris en substance que y en a certains d’entre nous qui disent on nous aime pas en France ; et en gros qu’il ne faut pas penser comme cela. Un autre Mamaâr Metmati disait justement que M. Ramadan canalise l’énergie des musulmans, et l’idée était que ipso facto, il rend les musulmans moins haineux et diminue en eux l’animosité, et l’incompréhension ; incompréhension qui est cause de toutes les guerres. Je ne suis pourtant pas des naïves et si c’était à tord je ne le suivrais pas… j’ai l’esprit très critique, trop parfois ; j’aime la contradictions… et même aux rebelles, il nous leur fait beaucoup de bien : cela les mets en paix avec eux-mêmes.

    (P.425) Quelle mensonge alors, que nous rapporte cette FOUREST à la langue d’une politicienne. Voici ce que FOUREST affirme :
    “Dans la société idéale selon Tariq Ramadan, les femmes auront des droits, en particulier celui de s’engager et de militer contre les droits des femmes.”
    C’est tellement faux, je ne dirais pas que M T. Ramadan frôle la défense de la vaginocratie, mais il est tout le temps à défendre ça et là le féminisme, et pour illustration, il dit souvent qu’il ne faut pas que l’époux prenne l’argent à sa femme, qu’il ne faut pas forcer une femme à mettre le voile. Mais non ! Là je ne suis pas de la même tendresse intellectuelle que lui – alors que je suis une femme pourtant – il serait blâmable que nous prenions la place des hommes, sauf pour pousser ces derniers à s’identifier aux femmes, ou créer d’autres désordres. Là le mensonge de FOUREST est trop grossier pour passer inapperçu.

    =>>> Ces citations sont extraites du livre discours, stratégie [j’ai honte modérez moi] et méthode de C. Fourest publié en 2004 aux éditions Grasset ; si j’ai lu un tout petit bout de ce livre, c’est uniquement pour dénoncer et montrer quelques unes des diffamations de Fourest et surtout mettre en évidence son théatralisme. Mais encore une fois, bien que j’ai écris ce commentaire, je trouve que mon commentaire n’est pas digne d’apparaître. Et ce qui compte pour moi c’est juste que M. Ramadan le lise pour voir les grossièreté de Fourest, le reste je m’en fiche. Je veux pas le décevoir. Mais bien que je ne veux pas le décevoir ma pensée n’a pas été écrite pour lui plaire. Mais si c’est à modérer, modérez moi. Salam

    1. Par Exemple de rétorque : quand Caroline Fourest reprend: “”Tous les mouvements islamistes de terrain fonctionnent ainsi : ils comblent systématiquement la moindre parcelle de terrain abandonnée par l’Etat, en proposant des cours d’arabe, du soutien scolaire ou de l’aide humanitaire, non par bonté de coeur mais pour enrôler.”

      “Enroler” ! tout le monde enrole depuis les sociétes commerciales en passant par les entreprises et les partis et les associations ou les fondations , nous sommes tous enrolés dans quelque système social dans un certain objectif .
      Les hommes et les femmes musulmans ont aspiration à etre et à exister comme tout un chacun de tous les hommes et femmes et des etres assistés personne n’en a que faire ; dignité avant tout.
      Pourquoi faut-il en arriver à des situations “d’aide humanitaire ” ou de compassion de ” bon coeur ” envers ces hommes et ces femmes ou ces jeunes .Ils ont droit à vivre dignement .
      Les ” cours d’arabe ” c’est un droit des droits de l’homme .
      ” Le soutien scolaire ” :preuve du déficit de l’éducation nationale surtout que ces populations souvent ne visent meme pas l’éllitisme mais juste un emploi déscent qui fasse vivre dignement .
      Ou est l’Etat qui “abandonne du terrain” alors que c’est de sa responsabilité première .
      ” Systématiquement “; oui parcequ’il n’y a aucune annonce ou proposition d’activité valorisante et promotionnelle de nulle part .

      Tous les” mouvements “islamistes ” Toutes les parties de toute société sont en mouvement tanpis pour les sans mouvements Mais ceux qui ont des affinités de rapprochement qui leur conviennent se rassemblent pour agir socialement . Tous les politiques sont des mouvements , c’est la dynamique socio-politique des plus naturelle .
      C.Fourest fait un constat de la réalité presque traduit en réquisitoire à charge des musulmans, qui n’ont fait que se prendre en charge eux-memes , çà c’est très LACHE d’une intellectuelle de encore davantage persécuter et noyer ces défavorisés encore plus en profondeur dans tous les pétrains .
      Et c’est aux lecteurs de bon juger de l’honneteté et de l’objectivité des analyses de Caroline Fourest que je me dois surement de resperter par ailleurs
      ses opignions et pensées intellectuelles qui m’apparaissent toutes partielles et relatives quand à ses approches et questions relatant des arabo-musulmans ..

    2. Quand Mme Caroline Fourest dit ” “Partout il est question de détruire les libertés individuelles au profit d’une dictature de droit divin”.
      D’abord faisons un débat sur ” les libertés individuelles ” que je sache elles ne tombent pas du ciel mais sont d’émanation juridiquo-légales et conçues par l’etre humain ,
      (en ce y compris l’exploitation de l’homme comme instruments et moyen d’enrichissement et avec la propriété privée sacralisée par ce meme droit ; cest dire toute la relativité de ces concepts instrumentaux juridiquo-légaux qu’on passe en légitimisation par la représentativité élective issue du consensus politique des citoyens par le sufrage universel .),
      Quand à “détruire ” le mot est abusivement menaçant remplacerz le par – interdire – là nous pourrions commencer à discuter sur certaines interdictions et d’autres permissions et libertés .
      ” Dictature ” Plus personne dans le monde n’a plus que faire de dictature , quoi qu’elle reste menaçante face à toute crise d’ordre public profonde parceque la majorité meme démocratiquent élue ,elle meme s’empressera de vouloir ramener l’ordre mais avec quels moyens et quelles méthodes que si elle est poussée à bout s’empressera de revenir aux méthodes faschisantes . Donc tout homme ou femme moderne ne conçoit meme plus d’adhésion à ce système de gestion des affaires d’une nation .les musulmans y compris , musulmans qui sont pour les droits de l’homme et le droit des gens .
      ” de droit divin ” je laisse aux foukkahas l’espace de nuancer et de faire le discernement nécéssaire de ce qu’est le droit divin , le droit établi par l’homme ainsi que celui des constitutions et des législations des nations souveraines .
      Voyez par vous meme Mme C.Fourest à quel réductionnisme innoui et presque ‘volontairement aveugle vous vous emballez et c’est dommage pour vos reflexions car vous ne restez que sur le premier degré de mise en contexte pas plus .

    3. OU LALA ! Mme Caroline FOUREST mais vous faites en plein dans la terreur médiatique , le terrorisme intellectuel dans son expression la plus axacerbée , c’est grave pour votre entendement des choses Mme et comme intellectuelle vos écrits sont extremement dangereux !
      Mais quels maitres-dictateurs vous ont dicté ces paraboles : ” détruire les libertés ”
      … … ” dictature ” ” de droit divin” . Chère C. Fourest vous etes dans des égarements terriblement affollants . Relisez vous .

    4. Ce qui a radicaliser les jeunes d’origine arabe c’est le non emploi , la sous- qualification, le sentiment de discrimination , la manque de participation à la société civile d’une façon ou d’une autre et le manque d’intégration non pas de leur part mais de la part de presaue toute la société française qui reste sur un complexe historique de supériorité Alors avancer que : “l’UOIF a été pensée pour radicaliser les jeunes Arabes.” Voyez par vous meme chère Caroline Fourest que ces jeunes d’origine arabe par qui ils sont d’abord rédicalisés et vous ne direz surtout pas que l’OUIF s’est présenté plus pour protéger “d’outre dérives ” ces jeunes voués aux incertitudes de leur destin sur le sol du pays de l’égalité de la fraternité !

    5. Voyez vous meme ,chère C. Fourest , comment en voulant dénoncer , par la betise et sans souci ou volonté de compréhension sincère aucune , une religion , une communauté , par votre acharnement , vous ne vous en allez qu’à diminuer l’esprit meme de la France et celui des grands esprits de son histoire qui ont édifié la gloire de la langue française et de sa culture qui continue de rayonner dans le monde entier et se porte en admiration de toutes les nations du monde . Mais on n’oublie pas que les excès de modernité n’ont finalement apporté que beaucoup de médiocrité du sens humain des etres . Et à cette médiocrité il est assez déplorable que vous y participiez platement .
      Ainsi chère C.Fourest , meme si vous vous acharnez contre nous, les musulmans , nous vous respectons absolument , car c’est la façon dont vous composez intellectuellement sur nous qui nous dérange pas votre personne .

    6. Recvisionnez l’histoire récente de la France ,Mme C.Fourest , et vous y tropuverez qu’ un sort semblable a été assigné aux ” pieds noirs ” revenus en “marge ” de la France .
      C’est très tendencieux pour le moins vos écrits ,Mme , et comme intellectuelle vous faites dire aux événements et aux faits ce que votre logique très égocentrique veut traduire dans les opinions publiques .

    7. Lorsque CAROLINE FOUREST dénigre MR TARIQ RAMADAN

      “On l’a souvent présenté comme professeur d’Université. En réalité, jusqu’à ce qu’une université catholique américaine décide de lui confier une chaire à la rentrée 2004, il n’était qu’un modeste professeur de collège à Saussure. Il enseigne bien une fois à l’université de Fribourg mais en tant qu’intervenant extérieur et au titre de l’enseignement du fait religieux islamique. Sa renommée, sa réputation d’intellectuel, il les doit à son statut de leader musulman. Mais d’où lui vient cette légitimité puisqu’il n’a aucune érudition théologique. Tariq Ramadan est tout simplement un prédicateur – dont l’aura auprès des musulmans n’a longtemps été due qu’à sa filiation avec le maître à penser de l’islamisme moderne.”
      Mais quelle mesquinerie chère C.Fourest ce texte fait plus dans un rapport d’enquete de police de quartier qu’autre chose ;Il …il …..il… mais c’est de la persécution -perquisition d’un homme qui ne s’est jamais voulu leader de quoi que ce soit, Tariq Ramadan est ce qu’il est point final ;
      En revanche il dérange toutes les classes intellectuelles par ses idées ah çà je ne vous le confirme pas mais c’est un fait .
      Vous en avez vous d’érudition théologique ? Que connaissez vous des musulmans ? Qui a définit l’islamisme moderne ? C’est vous ?
      Qui a parlé de maitre à penser ….c’est vous qui concluez !
      Et sans gène intellectuelle aucune vous reciter ” sa filiation ”
      mais c’est quoi çà c’est pas de la persécution ? ah dégoutez vous vous – meme de votre procédé intellectuel .
      Chère C.Fourest vous avez des méthodes très faschistes de mener vos harcellements intellectuels qui nous rappellent des régimes que l’histoire a dénoncé ;
      Meme si je ne vous connais pas Chère C.Fourest votre brutalité inquisitrice dissimulée dans vos affirmations me prete à penser à quelle catégorie idéologique vous participez .

    8. Quels égarements de subjectivité exclusive et affichée Mme Caroline Fourest par rapport à l’objectivité, à nous, tant enseignée aux bancs des écoles .Alors effectivement vos écrits ont de quoi défrayer la chronique !

    9. Voilà un DOGME typique de Mme Caroline Fourest
      “Dans la société idéale selon Tariq Ramadan, les femmes auront des droits, en particulier celui de s’engager et de militer contre les droits des femmes.”
      Mme Caroline Fourest a fait sa sentance !
      ” Société idéale ” ?
      ” auront des droits ” au futur ?
      “en particulier ”
      ” militer ” ?
      ” contre les droits ” ” des femmes ” ?
      ….. Des mots recombinés dans leurs sens les plus contraires .Indubitablement il ya de l’animosité dans cette sentance !

    10. Posez vous plutot des questions sur votre société idéale ?
      Sur ses droits polutot aliénants des femmes ?
      Et ses femmes que vous avez normalisé dans les rangs des hommes ?
      Et de ces femmes qui s’engagent et militent qui in finé s’aliènent à se refuser d’etre femme ?
      Et de droits positifs des femmes ; avec au compte à rebours les trois mois de maternité vous auriez la prétention d’avoir libéré la femme au point qu’elle ne conçoit plus de s’assumer femme .
      la différence est énorme entre une femme qui s’assume dans sa nature et sa liberté ,sans discrimination, et une individu économico-sociale en mal de vie dans sa propre société.
      Sur ces sujets cotemporains ou en etes vous Mme Caroline Fourest quand à vos considérations intellectuelles . Tous nos respects Mme C. Fourest .

  14. L’esprit critique est toujours l’arme la plus juste quand elle est aiguisée de bon sens et d’éthique.
    Tariq RAMADAN ,pour ma part , fait parti de cette élite d’intellectuels qu’il faut lire , relire et débattre autour de soi , en famille et avec ses enfants , afin de faire naitre chez chacun d’entres
    nous une pensée critique qui reflète notre foi .

    Par ailleurs , Caroline FOUREST a une vision et des positions pour le moins controversées vis à vis du référent religieux dans sa pluralité .Sa manière de concevoir et comprendre notre société d’une façon très dogmatique reste la sienne et mérite d’être entendu .

    Cependant , les attaques qu’elle porte avec insistance pour ne pas dire acharnement vis à vis de Monsieur RAMADAN la rende ridicule et peu crédible .

    Un vielle adage nous dit que justement le ridicule ne tue pas .Alors à bientôt Madame FOUREST pour de nouvelles mises à feu ….

    Paix dans les coeurs inch’ALLAH .

  15. OUI CAROLINE FOUREST EST UNE MENTEUSE PROFESSIONNELLE ET RECIDIVISTE

    La question n’est plus de savoir si telle militant (par définition) va porter atteinte à l’honneur d’une personne ou d’un groupe. La vraie question est de savoir d’ou viennent toutes les complicités dont elle fait l’objet. A l’ULB il y a un professeur de philosophie qui s’appelle Guy Haarscher et qui est du même courant idéologique que les Finkilekraut et Fourest: de vrais fossoyeurs de la liberté d’expression. Ils sont doublement dangereux car ils avancent sous le masque de la défense de la liberté d’expression pour justement empêcher certains de promouvoir des idées avec lesquels ils ne sont pas d’accord.

    Ce monsieur ne s’empêche jamais de désinformer l’opinion notamment dans ses cours mais aussi dans les journaux (très souvent dans La Libre Belgique) pour attaquer Ramadan en le confondant avec Dieudonné et les prêcheurs de haine. Haarscher a justifier l’intediction de Ramdan il y a deux ans (voir la vidéo ou Fourest est venu à l’ULB et ou Haarscher faisait la pub du livre “Frère Tariq” -“Il faut le lire d’urgence” disait-il). c’est encore ce monsieur Haarscher qui veut empecher et punir Souhail Chichah (qui a à plusieurs fois été menacé de mort par des amis d’Israel et aussi été censuré sans que cela fasse du bruit) parce qu’il n’a pas les mêmes opinions.

    Par son simplisme, ses entourloupes, et la complicité dont elle fait l’objet, Fourest est vraiment un danger pour le journalisme d’information et ceux qui la soutiennent sont la honte des idées qu’ils cherchent à promouvoir.

    Bravo Ramadan, bravo Boniface

    1. Menteurs professinnels c’est encore assez polis ; C’est de charlatans de l’information plutot oui !

  16. Salam,

    M.Ramadan,

    Je n’ai qu’un seul mot à dire, bravo car vous reflétez bien les idées de la majorité des musulmans luttant contre ces actes qui au final ne servent à RIEN. Votre article est d’une élégance remarquable. Votre jeu de mot à la fin m’a fait sourire car c’est tellement véridique. Je pense qu’elle essaye de prendre une revanche sur vous (vu que votre dernière rencontre a été un échec pour elle, elle s’est retrouvée à court d’arguments et n’a fait qu’augmenter ses mensonges), par tous les moyens elle s’essaye de vous accuser, cela me fait bien rire. Elle essayera autant de fois qu’elle voudra, vous en sortirez toujours vainqueur!!

  17. Zen ! Le débat a été perturbé par des agitateurs, soi-disant on vous met en cause, mais vous n’y étiez pas monsieur Ramadan, alors laissez tomber, vous n’avez pas à vous justifier. Il vaut mieux ignorer ces vagues accusations et également de ne pas profiter de vous envoyez des vannes avec C. Fourest, le détachement produit plus d’effet sur les interessés. Pourquoi s’enquiquiner avec de simples petits faits dérisoires…
    Salam

  18. Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouhou,

    Votre réaction ne me surprend pas.
    Et vous être trop bon de qualifier Caroline Fourest de “Madame”.

    Que Dieu vous protège, amîne.

    Wa salâm

  19. Le message du mur se Souhail Chichah:
    _ “Les stars, la “solidarité” connait pas ! Quelqu’un pourrait-il rappeler à Ramadan que c’est moi qui ai été à l’initiative de la création du groupe d’universitaires qui, à la suite de sa censure à l’ULB, s’est battu contre les Autorités pour qu’il puisse s’exprimer à l’ULB ?”
    _
    _
    _ Ayant été témoin de ce qui s’est passé à l’ulb, j’invite M. Ramadan à prendre connaissance de ce qui s’est réllement passé avant et pendant après le débat, je veux dire tribune ou la contradiction est interdite/refusée.
    _ J’invite M. Ramadan à écouter ce qu’a dit M. Chichah lorsqu’il a pris le micro et que celui ci a été coupé lorsqu’il a evoqué le texte “war for eurabia”. Cependant, Mme fourest n’a pas eu le sien coupé.
    _

    1. L’une des caractéristiques fondamentale du musulman est de dire la vérité lorsqu’il témoigne ou rapporte des faits.

      Pour être précis et exact, j’ai visionné 2 fois la vidéo en question, et je témoigne que M.Chichah a eu le micro et que ses premières phrases bien audibles dans le micro n’étaient autres que “BURQA-BLA-BLA, BURQA BLA BLA…” en agitant son bras.

      Si le micro lui a été ensuite coupé, rien d’étonnant. Il avait l’occasion de s’exprimer et d’apporter ses arguments… Seulement il ne l’a pas fait lorsque le micro lui a été donné. Inutile de crier à la censure ensuite.

      Wassalamu ‘alaykoum

    2. Je vous cite:

      “L’une des caractéristiques fondamentale du musulman est de dire la vérité lorsqu’il témoigne ou rapporte des faits”

      Je vous invite donc à revoir la vidéo.

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9wJm_EKzLYQ

      Soutiendrez-vous avec autant d’aplomb qu’il ne s’exprime pas sur le sujet? Et n’en est empêché par Fourest et sa compagne Venner? Ne cite-t-il pas un article du Wall Street Journal?

      C’est bien, les maximes. C’est encore mieux quand on les applique.

  20. Assalamou ‘alaikoum Monsieur Ramadan,
    Merci pour cet article que Dieu vous protège.
    La vérité triomphe toujours et le mensonge finit toujours par être découvert, cela peut prendre du temps mais elle finit toujours par éclater au grand jour.
    Allah ma’ak, Salam.

  21. Ce mardi 7 février, un « débat » consensuel se tenait à l’Université libre de Bruxelles (ULB). Il opposait Caroline Fourest, grande pourfendeuse de soutane et de burqa, auteur d’un film sur Marine Le Pen, la présidente du Front national (FN) français, à… À personne.

     

    On cherchera en effet le contradicteur. En vain. Ce pouvait donc être haro sur le baudet…

     

    Le « modérateur » ? L’éternel Guy Haarscher : « nous sommes à l’ULB et il n’est pas possible de laisser la parole à l’extrême-droite ; ici, nous débattons entre démocrates ».

     

    Pour peu aimables que soient leurs idées (il ne s’agit là que de mon humble point de vue), à en croire le philosophe si politiquement correct et tant prisé des milieux bienpensants, le FN et ses 17% d’électeurs ne participeraient pas au débat démocratique de la République française et n’auraient pas voix au chapitre, donc (ce n’est apparemment pas l’avis de Radio-France, qui recevait ce dimanche Louis Aliot, le vice-président du FN et conseiller régional du Languedoc-Roussillon).

     

    Tous des fachos ! Présomption d’innocence, quand tu nous tiens…

     

    On se souviendra cependant de plusieurs débats, sur la question israélo-palestinienne, entre autres, reportés sine die (on ne dit pas « censurés », à l’ULB ; tout est question de vocabulaire), parce que le plateau était « déséquilibré », car les organisateurs n’avaient pas pu produire de représentant du point de vue opposé, tous les invités s’étant désistés…

     

    Au programme, aussi, du bouffage de curé à tour de bras (d’imam également), cautionné par les petits rires convenus d’un public en grande partie acquis.

     

    Qu’on est bien entre soi, quand on partage les mêmes stéréotypes…

     

    La vieille rombière ulbiste, cette grabataire de la pensée libre, devenue complètement schizophrène, allait une fois de plus se gargariser des grands principes du Libre Examen, tout en se gardant bien de les mettre en pratique.

     

    La soirée avait commencé en douceur, tranquille, par le charabia inaudible de l’Amphitryon de l’heure, une certaine Emmanuelle Danblon, la honte de son pauvre père, Paul.

     

    S’en suivit ce petit film, attentat de l’invitée du jour : sur une musique stressante et inquiétante (nullement subjective et pas du tout conditionnante – lol), Marine Le Pen avançait au milieu d’une foule de ses partisans…

     

    C’est alors que se produisit l’inespéré : la contradiction, écartée de la scène, s’est invitée à l’ULB.

     

    Un groupe d’étudiants et de citoyens s’est imposé dans cette parodie de débat, au cri de « burqa bla bla ». Ils firent tant et si bien que le pseudo-débat s’acheva illico : un régal pour ceux qu’insupportent ces grand-messes laïco-maçonniques, si réconfortantes et rassurantes pour les « frères ».

    Qui donc disait qu’il n’y avait plus de jeunesse?

     

    Présent, le Secrétaire perpétuel de l’Académie royale, le noble sieur Hervé Hasquin, tel Mohamed face à la montagne, dit alors la seule intelligente chose de la mémorable soirée, se dressant de la haute taille et de l’impressionnante carrure qu’on lui connaît : « c’est pénible, intellectuellement ! ».

     

    On aurait pu en rester là, lorsque le Haarscher, grand riposteur du tac au tac, assena aux trublions : « j’ai toujours su que vous aviez une burqa dans la tête ; c’est de la censure ! ». Suivi du Recteur Didier Viviers, venu en renfort et qui, monté au créneau, lança un bien senti « attention : nous savons qui sont les responsables ; vous empêchez le débat ! ».

     

    Auquel répondit une voix anonyme dans le public : « mais où est le débat contradictoire, monsieur ? ».

     

    Ce à quoi le vénérable barbu rétorqua : « nous ne sommes pas obligés d’organiser un débat contradictoire en toute occasion ».

     

    Tout était dit.

     

    Pierre PICCININ (historien et politologue)

    Caroline FOUREST à l’ULB (7 février 2012)

  22. Vous écrivez : “cela fait longtemps que j’ai reconnu le génocide tout en m’opposant à la loi mémorielle française”. Vous citez : “IL y a dans la création des cieux et de la terre et de la succession de la nuit et du jour des signes pour ceux qui sont doués d’intelligence.” Coran, sourate 3, verset 190.

  23. Même si je ne partage absolument pas les idées de Caroline Fourest , la censure d’un débat est honteux , les personnes qui ont sabotés ce débat veulent pour eux la liberté d’expression mais ils ne l’accordent pas aux autres , et après on s’étonne d’entendre des “bougnoules ” criés dans la salle :/ … Ils me font honte , j’étais présent à cette conférence .
    Je n’adhère pas aux idées de Madame Fourest mais j’aurais aimé continuer à l’entendre ( d’où mon déplacement ) et pouvoir débattre avec elle , tout en se respectant .. c’est le seul moyen de pouvoir un jour relever le défi du vivre-ensemble .

    1. à : Hafid Nassim
      et
      à : tout ceux qui ont été virulents à l’encontre des prétendus “perturbateurs” :

      Vous êtes la seule Communauté qui lâche ses frères : des membres de l’extrême-droite ne s’excuseraient jamais avec autant d’asservissement, même la tête sur le billot. Pareil pour les juifs et autres communautés. Il faut un peu de fierté, ne croyez-vous pas ? On est en droit de désapprouver – comme l’a fait M. Ramadan, au moment même où on l’associait à ces mouvement perturbateurs -. Mais de là à dire qu’on a honte d’eux, c’est un peu indigne. Il leur a fallu trouver du courage pour prendre les devants et exprimer leur avis par un désaccord : ils ont risqué une exclusion, et ont été frappés de sanctions disciplinaires.

      Si vous avez honte d’eux, moi j’ai honte de vous. Honte de ces musulmans qui jugent leur frères aux apparences. Oui nous en avons marre qu’un climat islamophobe règne dans ce pays. Oui C. Fourest y contribue. Oui quand la pression monte, elle fini par éclater. Il y a des réalités. Mais je connais les prétendus musulmans de votre genre, en fait vous êtes raciste, tout comme je l’étais avant car ma mère (bien que prétendûment musulmane), en l’occurrence, m’y avait conditionné. Vous pensez révéler l’image de la morale, alors vous dites que vous avez “honte”. Moi je ne condamne pas ce qu’ils ont fait. Peut être que le moyen employé n’était pas le meilleur. Mais sur les intentions elles furent bonnes, ce sont des jeunes il faut comprendre qu’une personne plus âgée n’aurait pas forcément réagi de la même manière.

      Mais encore une fois, voilà de la puissance dans ces musulmans. Je veux dire puissance au sens de leur capacité à s’imposer, et à faire valoir le fait que nous existons. De nouveau, je répète nous aurions pu le montrer de façon différente… mais qu’importe, ce qui est fait est fait.

      Et non il n’y aucune légitimité de crier “bougnoules”. Non Monsieur, vous aurez à vous “étonner” si vous entendez cela, si vous êtes une personne qui se bat pour les droits. Vous aurez à vous étonner car on ne doit pas comprendre des personnes de l’extrême-droite qui crient cela davantage par mépris et par totalitarisme que pour une autre raison. Ils sont haineux et on ne prend jamais exemple les gens qui sont motivés par la haine et l’intolérance dans leur politique.

      Vous me dégoutez du plus profond de mon âme… j’éprouve de la répugnance pour ce que vous venez de dire. Et laissez moi finalement vous dire mon bon mouton de panurge que vous politiquement un bon soumis, comme l’ont laissé entendre vos termes.

    2. Salam AAlaykoum,

      @fleur

      D’accord avec toi poussiere, c’est une action NON VIOLENTE et je respecte cela.
      Nous, musulmans croyons devoir nous offusquer devant ces actes de résistances pour faire plaisir à nos détracteurs, courber l’échine plus bas que terre pour qu’ils nous respectent…
      Qu’ils respectent toutes les libertés d’expression et ce genre d’actions n’auraient pas lieu d’être!
      J’ai du mal à comprendre les auditeurs de Mme fourest, bhl…il a été prouvé qu’ils avaient menti à plusieurs reprises, comment leur accorder encore du crédit, pour moi ils n’ont plus de dignité intellectuelle. Pour ma part si Mr Ramadan venait à mentir un jour et que cela soit prouvé, je ne pourrais plus l’écouter ni le défendre cela choquerait mon intelligence…c’est cela l’honneté intellectuelle et Mme Fourest et ses auditeurs en manque cruellement, c’est affligeant…

      Salam AAlaykoum

    3. Il n’ y a pas à lacher ses frères mais à rappeller à un minimum de discipline intene au sein de cette communauté musulmane qui reste une toute petite communauté parmis d’autres communautés au sein de la population majoritaire bruxelloise.
      Il ne faut pas se sentir offusqué ou épinglé si c’est vous meme la cause de ces échos offenssants . Apprenez la juste mesure des choses et le bon exercice des convenances démocratiques avant de se lancer dans le vide du hazard.

    4. Salam AAlaykoum,

      Je ne dis pas que je ferais ce genre d’action mais je comprends qu’on puisse en arrivé là face à des menteurs avérés, et puis ca va, c’est une action non violente, il ne faut pas en faire tout un plat. Et puis je ne sais pas si vous avez vu la vidéo mais Mme Fourest a poussé ce monsieur, si elle avait pu en faire plus, elle l’aurait fait, la haine ronge ce genre de personnage…je trouve son geste (et ce qu’on a entendu dans le public) bien plus choquant que l’intrusion de ce monsieur…

      Salam AAlaykoum

    5. Fais toi inviter à L’ULB et défend tes discours nous verrons au débat la part des choses .

    6. Moi ” bougnoules ” çà me fait rire tellement , c’est gentil comme tout par rapport à ce qu’on aurait pu entendre de pire dans l’altércation des échanges de mots ou de slogans .

    7. Quand on a vu toutes les parties du monde; vous nous enchantez de nous rappeller ce mot ” bougnoules ” n’est il pas tout mignon !
      Il faudra voyager pas mal pour se retrouver des excuses d’avoir dit ce mot par ignorance .

  24. Salam,

    Force est de constater une fois de plus que cette personne prends beaucoups de place dans votre vie, avec un regard et un discours complètement figé,( je pense que durant 20 ans la pensée évolue) et une telle détermination c’est comme si elle essyer par tous les moyens d’atteindre sont but vous empécher d’eveiller des consciences qui dorment . Mais atention monsieur Ramdan à de ne pas donner de l’importance au gens sans importance….

  25. Je suis heureuse de voir ici que tous ont la parole, du plus outré au plus sage… que chacun fasse la part des choses en son âme et intelligence. Bien à vous tous, nous sommes peu de chose et pour peu de temps, ne l’oublions pas… la gloire d’orgueil est vaine et basse

  26. Salam alikum Tariq,

    Je comprends que tu te puisses condamner cette action, effectivement le moyen n’était pas le plus opportun, mais je penses que tu n’aurais pas du condamner leur acte aussi durement et les qualifier de groupuscule. En effet l’exacerbation de l’islamophobie et des discours types Fourest amènent forcément des jeunes militants à vouloir agir contre et dans la mesure ou nous ne disposons pas des grands médias comme eux, certains utilisent d’autres moyens. De plus l’action bien que critiquable était pacifique et humoristique. Si un membre d’une association pro-israelienne avait fait la meme chose dans une de tes conferences Tariq, tout le monde l’aurait soutenu, or ici le leader de l’action Souhail Chichah n’a rien d’islamiste ou d’integriste ou d’extreme droite comme le disent les medias et tout les journaux qui sont entrain de mener une vrai campagne de calomnie contre lui, de plus il reçoit des lettres de menaces de mort sans aucun émoi. Voilà je pense que malgré la place que tu t’ais faite el hamdulilah, c’est aussi grace à des gens de la base comme eux, qui t’ont soutenu quand tu étais censuré, j’aurais aimé que tu nuances plus ta position.

    Allahu a3lam

  27. M. Ramadan devrait toucher une partie des droits “d’auteur” de Caroline Fourest ! C’est incroyable d’être obsédée à ce point-là…
    Encore un article aujourd’hui sur le Huffington Post, M. Ramadan est cité 4 fois ! L’obsession est une maladie qui se soigne…

    1. Cà veut dire que mondialement il faut discréditer par tous moyens le personnage et les discours de Mr Tariq Ramadan ah oui qu’il en dérange beaucoup c’est un revenant des époques coloniales fatalement les rapports de force sont de poids lourds face à ses ennemis qui ne cessent de rappeller ses ascendances il leur faut que leur système civilisationnel prévaut pour le plaisir de quelques dominants usurpateurs de tous les principes et toutes les libertés.

  28. Mr Uytendall, avocat, professeur et époux d’une ministre belge a versé, dans un journal, des larmes écrites sur son université qu’il aime; elle l’a fait grandir et elle le fait bien vivre.
    Notre ami reste insensible aux milliers de jeunes, turques, arabes, africains, latino-américains, pays de l’Est…, qui sont parqués dans des écoles primaires et secondaires qui ont un niveau catastrophique. La cause? elle est d’abord politique. Cette discrimination condamne ces jeunes à suivre les cours avec des personnes peu qualifiées, pour la plupart, car les directions prennent n’importe qui à cause de la pénurie des professeurs et la fuite des bons profs vers les bonnes écoles.
    L’attitude de ces gens d’empêcher cette menteuse de parler est doublement condamnable:
    $ Personne ne doit être privé de s’exprimer, surtout entre intellectuels à l’université.
    $ leur attitude a donné l’occasion à Mr Hasquin de leur faire la morale, lui qui n’en a pas eu beaucoup pendant sa carrière.
    L’avenir de la Belgique ne se joue pas vraiment dans cet amphi avec ces acteurs là; les vrais défis sont à l’école primaire et secondaire qui filtre presque la totalité des jeunes d’origine étrangère qui n’auront jamais la possibilité de savoir ce que c’est ULB, UCL, ULG, FUNDP…et se contenteront de CPAS, ONEM, ORBEM…

  29. Sa fascination pour toi est telle, que je me demande, si, et par Sa force et Sa toute puissance, il se pourrait «…que Dieu établisse de l’amitié entre vous et ceux d’entre eux dont vous avez été les ennemis. Et Dieu est Omnipotent et Dieu est Pardonneur et Très Miséricordieux » Sourate 60 Al Mumtahina, aya 7. Allahu ‘alam. Une vraie victoire après un long combat d’efforts sur soi pour répondre aussi noblement aujourd’hui mash’Allah, puisses tu être récompensé de ta noblesse par le couronnement de Sa Noblesse. Quelle plus belle victoire peut-on espérer que celle de l’ouverture d’un coeur offerte par Le Commandeur des coeurs. Et toute La Louange Lui revient.

  30. texte trouvé sur indymedia Tempête dans un entonnoir (Burqa bla, bla)

    Ce qui s’est passé hier est tout à fait symptomatique de l’état de délabrement idéologique de ce qui reste de l’U(l)B. Monsieur le secrétaire « perpétuel » (qui dure éternellement et sans interruption) a beau essayer de reconstruire son université aux couleurs de Belgacom les murs se lézardent de tous les côtés. Au passage, on aura appris qu’il l’aurait presque construite de ses propres mains cette « maison », maçon jusqu’au bout des ongles.

    Rappelons d’abord que lorsque les autorités idéologiques de l’U(l)B ont, il y a quelques années, ouvert un « chantier des valeurs » c’est monsieur Philipe Val et Madame Caroline Fourest qui en ont été l’avant-garde éclairée. Ce chantier avait comme but explicite une Reconquista des idéaux libre-exaministes et démocratistes face aux diverses attaques que les directions de l’université avaient du « subir » au fil du temps. Des mouvements étudiants, de professeurs, de membres du personnel et autres contre la marchandisation, contre la mise sous tutelle renforcée de l’université par l’économie de la connaissance de marché (Bologne), contre le coût des études, contre les freins mis à l’accessibilité des études principalement envers les étudiants étrangers, contre les tentatives répétées d’introduire de nouveaux mécanismes de contrôle via puce RFID et puce électronique, contre la fermeture de certaines facultés « minoritaires », contre l’interdiction de certains débats, contre l’interdiction du port du voile dans certains labos, contre la pédagogie de masse (auditoire de type Janson ou K) et la sélection des étudiants durant le premier cycle, contre la pression mise sur les étudiants « bénéficiaires » d’allocations sociales, contre la hiérarchisation des savoirs et la relation de maître à ignorant, contre la destruction des lieux d’hospitalité et d’accueil (Foyer et Terrain de foot) et la liste serait longue des colères et des indignations qui se sont manifestées au sein de l’U(l)B.

    Embrayant sur les thèses de Samuel P. Huntington que monsieur Haarscher avait propagées au sein de l’université depuis les attentats du 11 septembre, l’U(l)B partait en guerre comme les Etats-Unis de Georges Bush contre un ennemi in-assignable et donc tendantiellement partout. Derrière les mouvements de sans-papiers les « gauchiste-pervers », derrière les luttes pour l’égalité les « islamo-complaisants ». Pour faire disparaître ces contestations les autorités avaient décidé de déplacer le terrain de l’affrontement de la politique vers la celui de la civilisation (les « valeurs »). Comme souvent il s’agissait de déplacer sémantiquement un antagonisme interne inévacuable vers une position d’exclusion-interne, un ennemi intérieur-extérieur : les « islamo-complaisants » ou les « gauchiste-pervers ». Tout fut fait pour éviter le conflit politique interne et l’invisibiliser. Sans cette généalogie, ce qui s’est passé hier soir n’est qu’une tempête dans un entonnoir.

    Nous ne reviendrons pas sur le rôle de prêche laïciste joué par Emmanuelle Doublon, adjoint rapidement démissionné aux valeurs. Mais ce qu’il faut bien entendre c’est comment en tirant de son côté la couverture des « droits-de-l’homme », de la « laïcité », de la « démocratie », du « libre-examen » c’est une guerre idéologique contre toutes les minorités qui ne fantasme pas de devenir majoritaire, qui sente qu’il y a comme une différence politique qui sépare les « indigènes de la république » de « ni putes ni soumises ».

    Rappelons encore que l’U(l)B n’a jamais eu la moindre intention d’ouvrir un débat contradictoire, qu’elle n’a même pas idée de ce que peut être une discussion démocratique, c’est-à-dire une discussion dissensuelle. L’idée du débat à l’U(l)B est cousue dans les mêmes draps que celle du contrat salarial. C’est dans la mesure où le « prolétaire » a été chassé des ses terres, que l’on a détruit les communautés auxquels il appartenait, que l’on a brûlé celles qui soignaient et commerçaient avec les ancêtres, que on l’a jeté sur les routes vers les grandes villes et qu’il n’est plus qu’une force de travail nu qu’il peut passer contrat « librement » avec un parton. La « démocratie parlementaire » dans laquelle l’U(l)B cache ses volontés de censure et d’hégémonie est précisément le régime de gouvernement qui se trouve constitué sur une expropriation, une violence et une destruction première. Lorsque on nous dit mais « exprimez-vous », alors que ce qui prétend donner la parole la donne en même temps qu’il vous la confisque, qu’il l’invisibilise et l’infantilise il faut refuser cette offre. Chacun de nous est prêt à partager ses raisons pour autant que soit constitué une scène d’interlocution politique au sein d’un conflit sur ce que peut être l’université. Et cela ce sont les résistances multiples, tantôt sourdes tantôt publiques, qui le rendent possible.

    Le Front National (type Le Pen) est né avec François Mitterrand et mort avec Caroline Fourest. Elle est l’artéfact d’ennemi interne que la « démocratie parlementaire » à besoin, un monstre fabriqué par des apprentis Frankenstein de gauche puis de droite, est qui sert à cadenasser les cris multiples de la bête populaire. Ceux qui se sont permis de venir faire du bruit hier pour empêcher Caroline Fourest de rependre ses inepties sont ceux qui auraient le plus à craindre d’une éventuelle montée de l’extrême droite. Nous ne sommes pas débiles au point de nous tirer une balle dans le pied. Ce que nous disons c’est que la barbarie, qui fait si peur à l’U(l)B, ce n’est pas l’extrême droite intégriste, en Belgique encore moins qu’ailleurs, mais les gouvernements technocrates qui sont au pouvoir partout en Europe et imposent les politiques liberticides et criminels du FMI et des agences de notation sous couvert de la nécessité économique : « nous n’avons pas le choix ». Et cette barbarie-là c’est celle qui a transformé l’université en supermarché de la connaissance pour les mêmes raisons sans que personne des laïques effrayés de hier soir s’en soit jamais inquiété, c’est cette même barbarie qui chasse les chômeurs et les sans-papiers, qui maintient les jeunes belges musulmans en marges de la société, qui construit des prisons, qui fait voter des lois pour criminaliser le droit de grève, le droit de manifestation et de réunion, …

    Alors pour leur parler dans leur langage nous leur disons : « Hitler n’était pas un dangereux fanatique anti-démocrate mais un système de gouvernement qui à la faveur d’une crise économique sans issue et sous les poussées des fronts populaires un peu partout en Europe, a doublé la démocratie constitutionnelle d’une juridiction d’exception, avec le silence complaisant de tous ceux qui pensaient qu’il valait mieux Hitler que perdre ses privilèges et construire un mouvement de communisation indéterminé ».

    L’U(l)B à les ennemis qu’elle s’est fabriqué.

    A ceux qui continueront à se battre à l’intérieur de l’U(l)B malgré le terrorisme laïciste et les croisades démocratistes nous voudrions rappeler les précieux conseils de la féministe black-américaine Audré Lorde : « On ne détruit pas la maison du maître avec les outils du maître ».

    Si toutefois l’air devenait définitivement irrespirable, sachez qu’en dehors de l’U(l)B on respire déjà un peu mieux. Il y a quelque chose de pourri au royaume du libre-examen. C’est aux autres, ceux qui font l’université, les chercheurs, les étudiants, les membres du personnel, les professeurs, les autres d’essayer de construire une université qui soit en phase avec le meilleur des études contemporaines dans les champs des études post-coloniales, des études du genre, de la sexualité et de la classe (quelque soit les nouvelles compositions de classe), des études queer, des études sur les sciences, de l’étho-écologie, des études sur le black-féminism, sur l’éco-féminisme, sur le féminisme musulman, chrétiens, juif, une université connectée avec toutes les pensées naissantes (pour nous européens) qui de Tunisie, en Egypte en passant par la Syrie, le Liban, l’Inde, les Caraïbes, etc. réinventent le cinéma, la philosophie, la peinture, la danse en réinventant la démocratie, une démocratie non-coloniale, une démocratie qui n’oblige plus les être humains et non-humains à s’arracher à leurs traditions, à leurs ancêtres, à leurs croyances pour commercer ensemble. Si cette pluriver- ou cette diver-sités est difficile à faire émerger à l’U(l)B elle est déjà-là, fragmentairement, dans bien d’autres endroits. C’est vers ce monde là que nous voulons sauter en quittant la terre ferme de la démocratie et la laïcité occidentée, monde qui a peut-être besoin de ce saut pour être appelé. En tout cas nous n’écouteront plus la peur et la haine d’une Europe enfermée derrière les murs du racisme et de l’exploitation du vivant. Nous disons que ces murs n’ont jamais tenu, que toujours nous les avons traversé, que nos frères et nos soeurs d’Egypte et de Tunisie sont ceux qui nous ont donné envie de croire à nouveau dans une idée radicale de la démocratie, une idée que les régimes parlementaires occidentaux n’ont cessé de conjurer et de refouler. Nous savons désormais que la vie est dans les interstices, dans les marges de l’Empire et que le centre est vide mais d’un vide (encore) terriblement actif. Même si nous n’avons aucune assurance que ce qui viendra, que ce qui vient déjà à la rencontre de notre saut ne sera pas effrayant, nous avons vitalement besoin de ces zig-zags qui des deux rives de la Médi-terranée mais aussi selon d’autres lignes de sorcière à travers la Terre nous font peuples-à-venir plutôt que populations effrayées ou troupeaux impuissants. Nous avons besoin d’alliances monstrueuses mais aussi peut-être de confiance en nous.

    Une ancienne « gauchiste-perverse » à la recherche d’autres lieux de rencontre et de pensée. Texte écrit à la volée sans correction d’orthographe et de forme. Simplement pour partager.

    1. Salam alaykoum

      La devise des faussaires c’est la fin justifie les moyens alors pour eux l’honnete intellectuel n’a pas beaucoup d’importance mais par la grace d’Allah la verité fini toujours par eclaté tot ou tard quelque sois leur complot…

      il faudrai que beaucoup plus de gens se lancent dans l’entreprise de denonciation des faussaires et mercenaire qu’a entrepis pascal boniface…

      Qu’Allah nous facilite les choses et devoile au grand jour leur complot…

  31. Bonsoir,

    Oui, j’ai lu un article sur oumma.com à propos de cette histoire, j’ai laissé plusieurs commentaires pour dénoncer les méthodes de Melle Caroline Fourest.

    Et pour paraphraser CF, je dirais qu’il est temps, vraiment temps, de dénoncer publiquement ses propos et de porter plainte, devant les tribunaux !!

    Compiler les 200 fautes qu’elle a osé publié dans son livre mensonger “Frère Tariq” et les porter devant la Justice !

    Ça suffit, CF doit se faire remettre à sa place, elle a besoin d’une bonne leçon et il est vraiment temps de déconstruire ses mensonges à travers un livre-réponse et devant la Justice !
    Salam

  32. elle est pleine de haine cette caroline foureste, ça se voit tout de suite sur son visage quand elle parle de l’Islam ou sur Tarik RAMADAN; elle perd sont temps et son energie pour rien;

  33. Remerciements sincères , cher Tariq.

    Vos défis intellectuels nous rajeunissent de plus de 20 ans au point que vous nous rendez quelque peu fans de Tariq Ramadan comme çà tout simplement meme sans vous lire , vous entendre suffit à nos esprits paresseux à la lecture .
    Mais merci pour tout le travail que notre paresse nous en a acquitté.
    Merci pour la clarté de vue, de pensée ainsi que des actions critiques sur soi
    Merci pour ces passerelles nouvelles que vous ébaucher pour une autre humanité de ce début de sciècle.
    Merci pour votre disponibilité .
    Merci pour votre amour des gens, des choses ,de la vie , et de la planète
    Merci de rehabiliter à l’honneur jusqu”aux goulags des plus lointains désespoirs.
    Merci de vos expansions intellectuelles rattachant différents domaines qui nous questionnent .
    Merci de parler de nous , non pas en discrimination, mais parce que trop longtemps et trop lourdement réduits au silence de notre inculture des choses et des événements .
    Merci de parler parfois pour nous malgré notre résignation presqu’irréversible se désistement par silence.
    Merci pour votre savoir à nous rapporté et de votre sincérité à nous flanquée .
    Merci pour vos défis intelligibles , déconcertants et consternants meme les plus sceptiques au sujet de vos propos .
    Merci pour vos questionnements et interpellations asserties d’impartialité pleine de dignité .
    Merci pour vos confrontations directes ou médiatiques honorant au dénoncé toutes les soumissions de l’histoire.
    Merci de ce réveil franc , direct et sans faux mouvements .

    Merci de votre civil esprit de révolutionnaire paisible n’invoquant que les faits eux-memes et ne se référant quà ces faits eux-memes..
    Merci de nous faire partager l’histoire autrement par d’autres lorgniettes de lecture des choses .
    Merci de votre tempérance pleine de grace .

    Cher Tariq , une chose me parrait sure c’est que le monde ne sera pas comme au passé après la trace de votre œuvre intellectuelle .
    Ce n’est pas de bravo que je vous recomplimente , mais bien de vous redire merci d’appaiser beaucoup de consciences interrogatives sur le sens de la vie, le role de l’action des hommes , et de la finalité de ce monde tout éphémère et eternel qu’il est .

    C’était un bouquet de remerciements composé et mis à jour de par vos inspirations nouvelles en regard sur ce monde , ou c’est plutot vous qui nous offrez ce bouquet ou le regard de la pensée chavire presque de ne les avoir pas contemplées plutot dans le passé ; rassemblant de ces espèces de fleurs toutes rares tant par le genre de propos que par les couleurs de pensées , certaines presqu’ endémiques de n’avoir plus qui les penser , d’autres disparues à jamais peut – etre de notre regard spirituel . Quelle belle œuvre de conscience en ces temps modernes . Merci Tariq

  34. Je suis complètement d’accord avec votre position. Cependant cette affaire prend beaucoup trop d’ampleur médiatique.
    Voici un lien qui me semble intéressant de partager pour mieux comprendre l’action de Monsieur Chichah (même si je ne suis pas d’accord avec la méthode utilisée):

    http://www.facebook.com/#!/notes/kaoutar-dac%C3%B4t%C3%A9delaplaque/contre-d%C3%A9sinformation-suite-au-lynchage-m%C3%A9diatique-fait-%C3%A0-partir-de-laction-burq/10150540705622543

    Et un autre lien d’une vidéo montrant l’intégralité de l’évènement sans coupure! C’est quand même choquant:

    http://www.youtube.com/​watch?feature=player_embedd​ed&v=9wJm_EKzLYQ

    Qu’Allah vous protège Professeur Ramadan 🙂

  35. As Salam Tariq

    Caroline est la partie visible de l’iceberg. Elle fait partie d’un système qui conforte la manipulation des masses. C’est triste de voir des journalistes être à la solde d’intérêts financiers et économiques. Elle nous prouve par ses mensonges qu’elle sait bien se vendre aux plus offrants.

    Farouk Issop – Ile de la Réunion

  36. Voici un communiqué d’une association des anciens de l’ULB :
    communiqué de presse de l’UAE, du Librex et de l’ACE suite aux évènements liés à la conférence de Caroline Fourest et de Hervé Hasquin à l’ULB.

    Ce 7 février, l’ULB a été dénaturée et menacée par des assassins de la démocratie !

    Aujourd’hui nous avons à nouveau HONTE des méthodes fascisantes ayant empêché la tenue d’un débat dans la maison du Libre Examen ! Signe piteux d’un fondamentalisme primaire à l’opposé de l’Esprit des Lumières que nous défendons au sein de notre Alma Mater, l’échange entre Caroline Fourest et Hervé Hasquin sur « L’extrême droite devenue ou non fréquentable ? » s’est vu saboté par des obscurantistes « s’invitant » à la discussion.

    Comment oser imaginer qu’une telle satire puisse se dérouler à l’ULB? A lire leur ancienne page facebook intitulée “Burqa Pride” et les appels et commentaires laissés depuis des jours, nous sommes consternés par la haine de notre société qui les anime ! Quelle ironie de voir ceux qui autrefois criaient à la censure au moindre remous se transformer en censeurs de la libre parole ! Nous déplorons le comportement détestable et honteux de certains membres de notre Alma Mater, sachant que la naissance de cette mascarade émane d’un chercheur de Notre Université, Souhail Chichah. Et que des Etudiants et Alumni s’y sont joints sans vergogne !

    Le débat n’a pu se tenir face aux sonneries de GSM, une mise en scène minutieusement orchestrée ainsi qu’une vague de « BURQA BLABLA » scandés par une foule haranguée par son leader idéologique. Au nom de quoi ? Quelle revendication ? Quel message ? Après avoir été invité à s’exprimer par les organisateurs, ce même leader n’a pu, comme première parole, que nous gratifier de cet unique slogan largement repris par ses sympathisants aveuglés par leur haine passionnée de Caroline Fourest. Le tout suivi par une diatribe « anti-fourest » à laquelle il n’a pas laissé la réplique comme les règles du débat démocratique l’auraient exigé.

    Madame Fourest a l’habitude d’être invitée dans de nombreuses universités. Que l’on ait envie de contester ses analyses est, en soi respectable mais dans les conditions d’un débat ouvert et en échanges de propos ! Nous regrettons qu’il soit impossible d’aborder certains sujets ou d’inviter certaines personnes dans la Maison du Libre Examen. Ne serions-nous pas capables d’accueillir dignement un intervenant sans voir un débat saboté de la sorte ?

    Au nom de tous ceux que nous représentons dans nos associations réciproques ou qui se reconnaissent dans les règles de la discussion libre, nous souhaitons ardemment revoir Madame Fourest en notre Université et exigeons des Autorités qu’elles prennent les mesures qui, naturellement, s’imposent.

    Tergiverser envers des méthodes fascistes c’est déjà se soumettre et périr !

    Jamais nous n’abdiquerons le droit de pensée et de parole libre face aux slogans et à la violence !

    Echanger et répliquer : oui ! Subir et être terrorisé : JAMAIS ! La dignité est à ce prix !

    1. Tout à fait ; les perturbateurs en prendront pour leurs libres indisciplines et action préjudiciable tant à tous les auditeurs qui se sont déplacés qu’aux personnes devant initier ce débat ( la faute est là ; un groupuscule par des moyens physiques parasites mène le pas sur la majotité des auditeurs tous tranquilles , alors que le droit à la parole restait ouvert) .
      ET Caroline Fourest se doit d’etre réinvitée très certainement afin que nous ayons le savoir et la connaissance de ses thèses tant sur le sujet de l’extreme droite que sur les causes du retour en charge de cette extreme droite qui ne revient pas par hasard à la charge mais revient comme des climats extremes à la suite de situations economico-sociales ou socio-culturelles extremes se traduisant en politique rétrograde en avant à droite toutes et les exemples très symboliquement prémices de politiques à droite sont ,déjà en avant première , l’élection de Sarkosy et de David Cameron en Angleterre ; espérons de meilleurs jours pour l’Europe pour appaiser toutes les tentions d’intérets.

    2. Mais aussi …………. les Organisateurs ont été subtilement intelligent en prenant l’action dans son mouvement et en profitant pour pousser le bouchon dans la bouteille et Houps ! Voilà on prend les gens à témoin et on annule carrément la discussion , eux-memes les organisateurs suffisemment malins pour retourner toute la situation contre les rouspeteurs et le tour est bien joué Ah à mon sens c’est une contre attaque redoutable et qui a disqualifié totalement les ” adversaires ” contradicteurs ; les médias ne s’en sont donné qu’à coeur joie . Et pour les organisateurs offensés c’est un joli coup de pensée bien visé comment appelle -t-on çà encore au tennis .
      Et chapeau pour les intelligeances spontanées on n’apprend pas à des maitres intellectuels consommés dans les jeux des impressions sur les opinions publiques .
      Et Chichah a encore du gallon à prendre ; n’est-t-il pas .
      Mais ce qui est bizzare comme sentiment c’est qu’on vous aime tous dans vos chamailleries ; bizzare n’est ce pas ? ……… musulman votre chèrs confrères au débat .

    3. L’ULB semble réagir constructivement peut etre suite aux incidents derniers par l’engagement d’un mois sur le thème du vivre ensemble à cette université laique .
      Voilà une initiative qui est à saluer
      Thème du Vivre ensemble à l’ULB : Du 12 mars au 21 avril 2012
      Un cycle de conférences, un ciné-club, une exposition, un concert…….

      “Depuis plusieurs mois, l’ULB fait l’objet d’une particulière attention parfois teintée de méfiance ou de polémique de par son actualité et la tenue de certains débats. En point de mire, le multiculturalisme de la communauté universitaire. En ce mois de mars, l’Université lance un mois du “Vivre ensemble”, en collaboration avec le Cercle du libre examen. Il s’agit ici d’une première étape visant à réaffirmer les voies par lesquelles l’ULB souhaite faire valoir ses valeurs, de manière positive et constructive, en insistant sur l’immense richesse que nous offre l’opportunité d’échanger des expériences de vie variées au sein d’un campus universitaire. Durant un mois, à partir du 12 mars, l’ULB propose un cycle de conférences, un ciné-club, une exposition, mais aussi un concert”……….
      Conférences : Le lundi 12 mars: Peut-on rire de tout ?
      Le mercredi 14 mars: Féminismes d’ici et d’ailleurs
      Le jeudi 15 mars: La médiacrité, rôle et déontologie des médias d’information
      Le mercredi 21 mars: Couples et familles multiculturels
      Le jeudi 29 mars: Vivre ensemble dans une société multiculturelle
      Le mardi 17 avril: Oser le débat dans une société multiculturelle

      Exposition À la découverte de l’âge d’or des sciences arabes
      Du 26 mars au 21 avril, dans le Salle Allende, Bâtiment F1 du Campus du Solbosch, (avenue Paul Héger 22-24 – 1000 Bruxelles).
      Vernissage de l’exposition le lundi 26 mars à 18h en présence du président et du recteur de l’ULB.
      Programme complet http://www.ulbruxelles.be/vivre-ensemble/

  37. salam alaykoum,

    Quelques vérités bonne à dire.
    1. Le groupe groupusculaire qui a mené l’action est en fait un petit parti politique radical au nom d’Egalité.
    2. Souhail Chichah co-fondateur d’Egalité a appelé à la LAPIDATION de C.Fourest, ceci sans les guillemets d’usage à “LAPIDATION”
    3. Egalité et Chichah sont connus en Belgique pour provoquer et créer la fitna dans la communauté musulmane de Belgique
    4. Le personnage a envoyé ses sbires l’année passé lors d’une formation que j’ai organisé http://www.ambassadeursdelapaix.be la police est descendu sur les lieux pour protéger le formateur qui était considéré comme un ennemi du peuple palestinien
    5 Monsieur Chichah prétend qu’il a été censuré à l’ULB il y a un an, c’est FAUX. Lors de cette soirée à l’ULB, trois ou quatre membres de la communauté juive sioniste ont effectivement coupé le débat en vociférant, mais ce n’était nullement comparable à la préparation de la “lapidation” de C.Fourest
    6. En Belgique, nous avons une radicalisation de plus en plus outrancière de certains jeunes marginaux avec parfois l’un ou l’autre intellectuel. Récemment le groupe sharia4belgium a mené des actions provocatrices pour imposer la sharia en Belgique, idem avec les deux partis de tendances islamistes provocateurs qui ont mis le “feu aux poudres” dans certains quartiers avec un discours ultra radical qui de facto se retourne contre la minorité musulmane. Aujourd’hui, ces deux partis n’existent plus…
    7. Sur antenne radio, l’un des meneur de ce mouvement a prétexté que Monsieur Ramadan gagné beaucoup d’argent d’où son communiqué qui passe très mal pour le groupe EGALITE. D’après eux, Ramadan aurait dût soutenir cette action inepte qui fait le jeu de nos adversaires.
    8. Le groupe Egalité comme ceux de Fourest sont les deux faces d’une même pièce, binarité, clashs des civilisations, la haine de celui qui ne pense pas comme eux…
    9 mon projet des http://www.ambassadeursdelapaix.be pour rapprocher arabo-musulmans et juifs sur une base communautaire et historique est depuis un an et demi la cible de ces extrémistes, n’hésitant pas comme le rapporte la presse à faire un “djihad à la vuvuzela” pour perturber notre formation.
    10. Ils manipulent sans cesse les figures de Malcolm X, Gandhi et Martin Luther King et même le prophète pbsl, mais ils ne trompent personne, leurs attitudes sont radicalemnet provocatrice et stérile et n’aident nullement la communauté musulmane à s’émanciper, au contraire, il conforte les clichés et sont fiers de dire par la suite qu’ils ont démontré le racisme et l’islamophobie de la Belgique, comme s’il fallait ce type d’action inepte et dangereuse pour s’en convaincre.

    La situation est assez compliquée en EUROPE et en Belgique pour que nous n’ajoutions pas aux discriminations et aux racismes, la radicalité excessive et dangereuse de quelques groupuscules intégristes religieux ou politiques… Dès lors, il faut garder la voix du juste milieu celle du prophète PBSL. Pour avoir dénoncé les agissements d’Egalité, je passe comme un traître…bientôt, ils appeleront au bûcher… le groupuscule coupable de la censure (puisqu’il faut appeler un chat un chat) et pour la lapidation de Fourest est irresponsable.
    A nous d’adopter la seule attitude juste et éthique, celle de la responsabilité.
    Mouedden Mohsin
    Bruxelles.

    1. Justement si cela se complique davantage en Europe on ne sera pas loin de passer outre les lois à voir en exemple indicateur celui des Grecs qui se mettent , en dépit des lois , à raser les forets pour se chauffer faute de ressources suffisantes ou du prix inaccessible des carburants de chauffe ; la légitimité des lois et des états devient très fragile en ces moments critiques de crise financière capitaliste .

    2. Sans parler des raccourcis de dépannage politico-financier de l’italie et de la Grèce ; circonstances obligent.

    3. Comme musulmans qui se respectent et qui respectent les lois et les convenances et sensibilités On n’a rien a faire avec quelque provocation quelle quelle soit la paix est un précepte
      formel et l’action politique a les portes grandes ouvertes
      sur toutes les expressions possibles .
      Il ne faut pas se laisser placer à l’enseigne des altercations sauvages de quelque nature que ce soit .
      Un musulman a dit .

    4. Que vous essayez de rapprocher les juifs et les musulmans,il n’y a rien de répréhensible là,mais il me semble que ce qui vous est reproché est de le faire non pas avec des juifs mais avec des SIONISTES,c’est à dire des gens qui ont pour projet l’extermination du peuple palestinien.

      C’est une très grande différence!
      Par ailleurs,je me méfie comme de la peste de tous ces projets pseudo-humanistes qui n’ont que pour but de noyer le poisson en parlant de la paix,du “dialogue des civilisations” pour faire oublier le vrai PROJET SIONISTE de colonialisme et d’apartheid qui lui continue sur le terrain.

      Allez,cher monsieur gare à vos fréquentations!
      Il se peut que vous soyez utilisé par des gens malhonnetes qui n’ont pas du tout pour projet la paix entre les peuples!

      Ensuite,il est quand meme bon de rappeler que chichah a été agressé au couteau par des extremistes juifs pour avoir soutenu la cause palestinienne,ce qui peut expliquer sa radicalité.

      Je rappelle,par ailleurs que je ne soutiens pas du tout cette action menée à l’ULB,car complètement contreproductive.

      Mais,je ne veux pas non plus que maintenant on leur jette la pierre et qu’on leur attribue tous les malheurs du monde.

      Dernière chose:Caroline fourest,qui aujourd”hui se présente comme quelqu’un qui lutte contre l’extreme droite, a beaucoup fait pour la remontée de ces mouvements populistes en europe.
      En effet,un certain nombre de ses thèses et propos sur l’islam et les musulmans ont été repris tels quels par Marine Le Pen ,qui maintenant cache son islamophobie derrière le mot commode de laicité!

      Alors oui,c’est une faute d’avoir interrompu son intervention,mais il ne faut pas oublier d’où elle parle et sa responsabilité pour avoir diffusé de manière “politiquement correct” et avec une caution de “gauche” ses idées nauséabondes sur les musulman,et ses mensonges répétés sur Tariq Ramadan,pascal boniface,martine aubry etc.

    5. La démocratie c’ est tout un recueil d’humanités, de consentements,de consensus, de valeurs, de principes ,de civilités ,de politesses,de savoir vivre,d’espace de vie des personnes , de leurs idées et de leur pensées, de leur culture, de paix sociale durable et garantie, de libertés diverses : de libre volonté ,de liberté de critique,de pensée , d’expression ,de culte, d’entreprise, d’enrichissement … Et pour laquelle des peuples entiers s’engagent à donner de leur vie encore aujourd’hui ; sujet pleinement d’actualité immédiate et historiquement cause de guerres mondiales .
      Et quiconque aurait des tentations neutraliser ce principe humain de consensus de vie entre différents courants d’idées philosophiques ou politiques ou religieuses doit etre dénoncé sur la place publique et sans réserves ,c’est çà l’Europe

    6. Et est-ce que les islamistes meme étants au pouvoir peuvent-ils etre des négateurs de la démocratie ? Revoir la tradition islamique .

    7. “n’ajoutions pas aux discriminations et aux racismes” il faudrait peut etre poser la question sur nous memes des causes de ces discriminations émérgeantes et ces racismes abondemment nourris par des comportements des notres qui feront toujours dans la démesure et les excès et qui ne cessent de narguer ,dans carrément l’ostentatoire presque provocateur, des différences qui par le passé étaient considérées dans le respect mutuel .
      Des conduites doivent surement d’abord revenir à ce qui est correct du vivre en société .Car les européens ont toujours respecté , par leur éducation, les autres “etrangers” meme avec toute leur etrangeté totalement inconnue de culture et de religion .

    8. Pour répondre au sujet d’extreme droite et des discriminations après l’écoute du collectif “Indigènes ” http://www.youtube.com/watch?v=q9d_Sdoxyak&feature=related
      A propos de discriminations , d’indigènes , de racisme sou-tendu sourd ou peinalisé publiquement et ce qui va avec de légitimisation ou déligitimation de prétentions des uns sur les autres ou de priorité muette ; ?
      Je suis désolé mais les classes politiques toutes catégories devront assumer leurs responsabilités citoyennes démocratiques en termes de droit des différentes catégories de populations et donner des réponses ouvertes et correctes avec un devoir de débat ouvert et de réponses franches pour purger ces poches de d’incompréhensions diverses et ces nids de discours d’opportunité populiste qui tombent à point nommé de politique toute faite et toute facile , surtout en période de récession critique , Par exemple de ce que des gens à peine arrivé soient mieux lotis ou mieux servis que ceux dont les grands parents ont résisté et défendu en guerre leur patrie , il y a surement une distinction très nuancée à apporter sur ces situations d’inéquité apperente ou implicite . Il y a comme une injustice quelque part et inavouée ou tabou qui fait grincer ceux qui se rangent dans la légitimité de droite et d’extreme droite
      Les politiciens hélas font soit le tout égalitaire ( gauche et exreme gauche ) ou les autres dans le discriminatoire , pour les radicaux de droite qui revendiquent leurs légitimités avant les autres , sous l’expression simplifiée de premiers arrivés premiers servis , ou encore “neni neni maitres chez soi ” ou ” vlaanderen eerst ” ” vlaamingen eerst “, tout en ajoutant qu’il s’agira de remettre dans la transparence publique les faux droits meme énoncés par la loi sachant très bien que la pratique pragmatique est de nature de ” droits gommés ” (on reste sur le niet entre nous) et les lois sont ce qu’elles sont.
      Je crois qu’un débat franc sincère et libre sur ces sujets qui mettant en confrontation les chacuns dans sa logique légitimative et justifiée à son point de vue ,apportera beaucoup de rassurance et d’ouverture d’esprit aux idées belligérant des différents camps de pensée et d’opinion .
      Et jes souhaite vivement qu’on casse beaucoup de sucre sur les tables pour sortir
      avec des convictions citoyennes neuves , rafraichissantes qui feront le ménage et l’essuyage de toutes les mauvaises humeurs engrangées sur soi de part et d’autre et cela par des discussions réelles , franches ouvertes et légitimes pour que chacun retrouve tout légitimement ses meilleures humeurs (un peu comme des commentaires de voisins qui se disent de toutes choses et finissent par la raison du bon voisinage et ce qui ne diminue ni l’un ni l’autre .

    9. Un gars comme Alain Sorel dérouille quelque peu les débats en cassant la pastèque du correctement ( imposture)) bien pensé ou correctement (canulard) bien discoursé .

    10. Voici avec eloquence parmi des causes scandaleuses d’injustice sociale de l’extreme droite qui est exprimée par un sdf français en fin de parcours socio-économique ; il y a une injustice quelque part mais les mieux nantis s’en foutent …..http://www.youtube.com/watch?v=V9dZgFU-DeU
      la France commence à craqueller parmi ses plus faibles
      Mais les discours sont tout autres .
      Il y a comme une injustice structurelle ; ou etes vous les politiques ?

  38. Le danger étant Caroline Fourest, l’ULB aurait dû se rendre compte de son erreur, et doit éviter d’inviter, à l’avenir, pareille profanatrice !

    1. Si toi tu n’es pas profane c’est l’essentiel . les autres sont libres de leurs conscience . ” لست عليهم بمسيطر”

  39. “On ne récolte que les fruits qu’ l’on a semé”
    Cela lui apprendra (à Caroline Fourest)! balançant avec deux bras ses mensonges, là ou elle passe pour le seule plaisir dépravé de satisfaire l’idéologie Israélienne: détraquer les musulmans; eh bien fourberie Carolinienne, il est tant de récolter les conséquences !!

    1. Mais répliquez lui ! Et faites en plus bel exposé encore au lieu de juger verbalement en l’air .

  40. Salam aalikoum khawoua,

    J’ai toujours entendu la peur de l’autre sur Mr. Tariq Ramadan. De la part de Si Tariq je n’entends que paix, amour, respect pour soi et pour l’autre. C’est l’Averroes des temps modernes !
    Shoukran à vous professeur !
    Salam ,salam 🙂

  41. Salem professeur Ramadan
    Je ne comprends pas ..
    Mais pourquoi tout cet intérêt vis à vis d’une personne médiocre tant en valeur morale et discipline !
    Et puis qu’elle ne voit pas la vérité .. si elle ne veut pas !
    Continuez votre route

  42. FOUREST fait passer ses idéologies en nous faisant croire qu’elle veut lutter contre l’intégrisme. Elle manipule la perception de l’opinion publique pour lui faire accréditer ses thèses propagandistes.

    1. Pour moi c’est juste une stagière de je ne sais quel maitres de thèses ayants en ligne de mire l’Islam et les musulmans ainsi que leurs modèles socio-culturels .

    2. Elle fait ” bien” son “métier” et elle n’est pas la seule dans tout le secteur des communications toutes catégories depuis les chaines télés jusqu’au journaux quotidiens .
      Il faut canaliser l’opinion publique au sujet de l’ISLAM et çà commence par la désinformation , puis l’intoxication , pour aboutir aux accusations grand format ; Mais c’est pas de la per sé cu tion , oui il y a les faits ! , mais tout de meme, les excès dépassent les proportions , Ah France ! des droits de l’homme et des libertés dans quels labyrinthes certains vous trainent jusqu’à ne rendre vrai et véritable que le doute dans toutes ses interrogatives sur cette religion qu’est l’Islam . Le moindre que je sache est que la France a toujours eu une attitude d’amitié envers l’Islam et les musulmans le lui ont rendu avec toutes les modérations et réserves qu’il se doit . Alors qu’on arrete avec des discours ou des thèses de néophytes ignorants !

  43. Slut mes freres est chers en ISLAM. Ce que Caroline Fourest qui semble être une privilégiée des autorités de l’U(L)B, a dit ou fait à l’encontre d’autres débats est en train de lui revenir en pleine figure. Sauf qu’elle n’a pas le courage de ses opinions ( ou mensonges, les faits parlant d’eux-mêmes mes de toutE les facon prions le bon DIEU k il nous fasse du bien et k il rapproches les enemies de la Lumieres a la Lumiers de DIEUX comme le cas de ABOU SOUFFIANE DU TEMPS DU PROPHETE A LA MECQUE.MERCI

    1. Mais A quelles tribunes vous assignez ces vagues tempestives sur l’Islam et les musulmans de nouveau dans les manchettes de journaux ..
      S’il y a des dénonciations idéologiques ou philosophiques et meme politiques qu’elles aient lieu dans l’ommission complète de reévoquer cette religion qui semble persécutée et ces musulmans forcés aux bancs des accusés . On parle tellement de séparation des pouvoirs il faudra appliquer la séparation des débats et des thèmes de ces débats .
      On est sur une discussion sur l’extreme droite qui virre à la burqa qui déteint sur toute une communauté en particulier et qu’ on sous titre en liberté d’expression , pour finir sur libre examen particulier à l’Ulb …….. quel cascade d’enchevetrements et d’entremellement d’idées et de principes ou au final les simples bon musulmans tout tranquilles n’ont absolument aucune implication ; çà c’est malsain il faut le reconnaitre .
      Si de philosophes ou des politiques veulent secouer le conservatisme bien pensant de l’ULB dans toute son ” idéologie” laique c’est une action qui doit se distinguer nettement du culte religieux musulman tant par rapport à sa communauté que par rapport aux principes constructeurs de l’Islam comme religion .
      Les intellectuels ont le devoir solennel de faire la part des choses afin d’eviter toutes confusions ou amalgames ou stigmatisations dans l’opinion publique .

    2. Voilà un point de vue , de Christian Panier que je partage comme musulman , qui est dit avec beaucoup plus de discernement et je trouve que c’est un bel arbitrage
      en première réaction et qui rend honneur a l’esprit européen des droits .
      Merci Mr Christian Panier de vos commentaires d’homme de paix .

    3. Quand Mr Christian Panier parle de licencier par la voie du C4 MR Chichah il ne fait pas la part des choses et juge en réaction première et directe, presque expéditive à mon sens tout en rendant tous le honneurs à sa longue expérience :
      Car cette malencontreuse démonstration de refus du débat se loge d’abord à l’enseigne du débat d’idée et des principes ; on est dans l’ordre de la manifestation contre quelque chose ( contestation ) , on est aussi dans l’ordre des principes de liberté ou d’ouverture à la discussion ;
      Par contre , La recherche, l’engagement contractuel , la discipline professinelle est une chose à part qui est liée aux conditions contractuelle du cadre de travail .
      ET les débats d’idées, de principes, d’engagemlents politiques ou syndicaux de revendications quelles quelles soient c’est une toute autre chose .
      Et à mon avis si L’ULB sanctionne Mr Chichah académiquement ou professionellement c’est une injustice par rapport aux principes meme de la liberté d’expression ( qui doit prévaloir meme si en le cas il y a dépassement grave de cette meme liberté d’expression ( troubles portés à autrui dans sa liberté d’expression ).) dans le cadre revendicatif , la forme n’est sans doute pas la bonne ou des meilleures , mais en références aux principes, on est dans les altercations de débats et d’idées et d’expression et pas dans le cadre d’une tache liée soit à ses études ou à son métier ou profession .
      La clairvoyance dans la part des choses au sein de L’ULB devra etre de rigueur principielle à la maison du libre examen mettant ce qui est arrivé sur le compte d’excxès ou débordements ou tournure d’évènements qui ont fait “echec au débat ” çà c’est un peu les aléas de la libre expression et de la démocratie ;
      Tout en restant sur la position de ce que ce genre d’action est comdanable moralement .

    4. “burqa pride ” ou “ni p…s ni S…….s ” c’est très bizarre que meme dans les termes de faire valoir d’une soi-disant cause on choisit presque sataniquement des termes aux références de ” mémoire collective sociale ” très très référenciés à des pratiques ou des moeurs qui sont tout le contraire de ce qu’on veut défendre ; comme pirouettes terminologiques on ne fait que davantage “publiciser” les mots ou termes référent en mémoire à des morales cassant en ces titres le prétendu objet meme des causes que l’on veut défendre , Mais peut etre que ce n’était qu’à cette condition sinon rien càd servir le diable en compagnie sinon on ne passe pas .
      Et je ne fantasme pas dans mes opinions car les réalités de ce monde moderne défient toutes les compositions apparentes .

  44. Je pense que le fait de parler d’elle et ces polémiques qu’elle arrive à créer sur le sujet de la personne de Mr. Tariq Ramadan ne fait que confirmer l’efficacité des interventions de Mme Fourest . Personnellement, je dis qu’il faut éviter de tomber dans son jeu qui fait qu’au lieu de saisir toute la valeur des réflexions et des idées de Mr. Ramadan on s’intéresse plutôt aux querelles avec Mme Fourest .

  45. Voici une réaction circonstanciée du Recteur de l’ULB sur le libre débat :
    http://blog-recteur.ulb.ac.be/?p=139

    Libres examens. Blog-notes de Didier Viviers, Recteur de l’Université libre de Bruxelles ” L’ULB revendique son libre arbitre ”
    Publié le 8 février 2013 par Didier Viviers
    Ce billet réagit aux attaques exprimées ces derniers jours dans les colonnes du quotidien Le Soir. Si une réaction de ma part en tant que recteur de l’ULB m’apparaît indispensable, vous comprendrez qu’il était hors de question que je la publie dans les colonnes de ce journal, refusant de participer davantage au feuilleton orchestré par ses journalistes. La publication sur mon blog-notes reste dès lors l’action la plus appropriée.

    Ces derniers jours, une certaine presse s’est emparée d’un « dossier universitaire » pour créer un nouveau « feuilleton », exciter les opinions, agiter les communautés. Les impératifs commerciaux sont bien là. Il faut vendre. Et tout semble autorisé, y compris la publication, au travers d’une interview, des attaques les plus sordides à l’encontre de l’ensemble de la communauté d’une université ou de l’un ou l’autre de ses membres, à titre plus personnel[1]. On insulte. On distille des sous-entendus. On jette le discrédit sur la qualité des personnes et on tente de construire un « événement ». La stratégie est bien connue, sans cesse reproduite : un petit billet d’opinion pour amorcer[2], une interview provocatrice pour faire réagir[3] ; sur cette réaction on embraye pour faire monter la tension et on essaie de créer une « affaire »[4].

    Sur le fond, il n’y a rien d’extraordinaire pourtant. Un ancien étudiant de l’ULB souhaite revenir, à travers un débat, sur la triste interruption d’une conférence qui devait se tenir le 7 février 2012 en présence de Caroline Fourest, sur le campus de l’ULB. Beaucoup de choses ont été dites ou écrites sur ce sujet. On ne pourra nier que l’écho médiatique qui lui fut apporté a été réel, que cet incident a donné lieu à des prises de position parfois très violentes, mais aussi que l’ULB a tenté de traiter ce dossier avec rigueur, en faisant preuve d’un maximum de retenue et d’objectivité, et en vertu de ses propres règlements, selon le droit. Au bout du compte, une sanction, longuement et très précisément justifiée. Un an plus tard, on souhaite revenir sur l’événement. Et pourquoi pas ? Quand je reprendrai l’exercice quotidien de mon métier d’historien, je reviendrai peut-être, moi aussi, scientifiquement, sur cette question, sur les réactions qu’elle a suscitées, sur les intérêts que les uns et les autres —mais évidemment jamais l’Université en tant que telle— pouvaient trouver à instrumentaliser un espace d’expression publique pour faire valoir des idées, ou des craintes.

    Mais pour l’heure, j’exerce encore la fonction de recteur. Celle-ci implique que je dénonce les attaques inqualifiables qui ont été lancées contre mon université, contre certains de mes collègues. J’ai lu avec une réelle fierté la carte blanche de Corinne Torrekens, parue hier[5], dont je partage la moindre nuance et qui fait honneur à la communauté universitaire et à l’ULB en particulier. Mais je vois bien également que cette carte blanche, qui a tout dit, est sans doute trop juste pour que le bruit s’apaise et pour que l’on renonce à vouloir poursuivre dans le registre de la manipulation.

    Si l’Université doit rester le dernier rempart d’une analyse scientifique, sereine, objective des phénomènes sociaux, face à la manipulation des opinions et à la construction de « buzz médiatiques » qui visent in fine à limiter notre libre arbitre, elle relèvera ce défi. Les débats qui ont lieu en son sein doivent être respectueux de chacun, se fonder sur l’échange raisonné et raisonnable des opinions, sur la volonté partagée de mieux comprendre le monde qui nous entoure —ce qui implique l’Autre dans toute sa diversité. C’est ainsi que l’Université entend construire les savoirs et participer aux débats de société. Elle n’est pas là pour faire écho à des intérêts particuliers et moins encore pour servir de vitrine à tel ou tel mouvement d’opinion. La campagne de presse qui se construit autour de cette demande de débat, qui vient de nous parvenir (après que l’annonce en ait été largement faite), relève purement et simplement d’une volonté de construire une tension, de brider l’expression, puisque tout ce qui pourra être dit dans un tel contexte sera immédiatement interprété dans un sens qui n’est pas nécessairement le sien. Demandez-vous, un instant, qui limite notre libre arbitre et notre expression libre ? En tout cas, face à tout ce montage médiatique, aucun doute ne subsiste sur les intentions des initiateurs de cette demande de « débat ». On lira encore bien des commentaires sur ce non-événement et bien des critiques sur l’attitude de l’ULB. Mais notre Université ne peut laisser insulter ses membres et ensuite se prêter à un jeu de dupes dont la vraie liberté d’expression sortira encore un peu plus atteinte et la qualité de l’institution universitaire davantage questionnée. La sérénité d’un débat se construit bien avant qu’il ne s’engage.

    ——————————————————————————–

    [1] “Les dessous du ‘blabla’ selon Chichah”, Le Soir, 4 février 2013, p. 7 (propos recueillis par Fabrice Voogt).

    [2] “Chichah à l’ULB un an après la Burqa Blabla”, Le Soir, 31 janvier 2013, p. 13 (Fabrice Voogt).

    [3] Article du 4 février auquel répond en partie l’interview de Serge Jaumain “L’ULB n’a pas de tabou”, Le Soir, 5 février 2013, p. 6.

    [4] “’Burqa pride’: un débat oui, mais avec qui?”, Le Soir, 8 février 2013, p. 5 (Fabrice Voogt).

    [5] « ULB : l’art et la manière de dénoncer les situations complexes », Le Soir, 7 février 2013, p. 14-15 (Corinne Torrekens

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X