Tweets récents

Main menu
Second Menu

Défis contemporains : Et si on parlait des hommes musulmans?

Posted by:
in Islam
4747 Views

Vous trouverez ci-après deux conférences données dans le cadre d’European Muslim Network le 26 février 2010. CONFERENCE 1:

Court rappel à l’occasion du Mawlid par le Dr. Jacob Mahi



CONFERENCE 2:

« Défis contemporains : Et si on parlait des hommes musulmans?  » Par Tariq Ramadan



  1. Cher frère Tariq, merci une fois de plus pour cette conférence intéressante qui a le mérite de pousser les musulmanes et les musulmans à réfléchir sur les principes de leur religion, à se questionner pour vérifier en leur âme et conscience où ils en sont en rapport à la vraie perception de leur tradition islamique. Notre communauté a vraiment besoin de cet exercice très salutaire.

    Pour venir à l’essence de la conférence : l’homme a-t-il plus de responsabilité ou plus d’autorité que la femme ? une chose est sûre : la compréhension de cette question dans le monde musulman au jour d’aujourd’hui est largement fausse et taillée plutôt par des cultures et des traditions au point où beaucoup de confusion règne sur la nature islamique ou culturelle, non seulement de la question qui nous occupe, mais concernant beaucoup d’autres. Et, le travail qui reste à faire, et il est colossal je l’avoue, notamment de la part des jeunes générations de musulmans, c’est justement de distinguer ce qui relève des valeurs de l’Islam de ce qui ne l’est pas. Je dis cela parce que je crois que les fondements de l’Islam sont venus pour réformer les sociétés et les cultures et non pas pour être comprises aux guises de celles-ci.

    Par ailleurs, je pense que lorsque les textes sont clairs, nets et sans équivoques, il ne faut pas désigner d’un doigt accusateur la lecture littérale des écrits. Dans le Coran, par exemple, il y a des versets qui ne nécessitent pas d’interprétations savantes, les mots qui les composent portent leur sens. Puis, il est vrai que certains versets se prêtent à l’interprétation qui doit être à la fois contextuelle mais fondamentalement fidèle à l’esprit de la pensée islamique.
    هُوَ الَّذِيَ أَنزَلَ عَلَيْكَ الْكِتَابَ مِنْهُ آيَاتٌ مُّحْكَمَاتٌ هُنَّ أُمُّ الْكِتَابِ وَأُخَرُ مُتَشَابِهَاتٌ [آل عمران:7].
    « C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses » (la famille d’Imrân, 7).

    Maintenant, le verset qui dit en substance que les hommes ont plus de responsabilité (d’autorité) que les femmes, est-il sans équivoque ou prête-t-il à l’interprétation ? Notre frère Tariq est manifestement pour cette deuxième possibilité laquelle permet d’introduire les notions d’équité, de justice et de complémentarité entre homme et femme, et je m’y inscrits. Le vrai défi est comment convaincre l’autre sans que cela puisse porter à la division des rangs ! Le génie des savants de l’Islam du juste milieu doit de réussir cette mission, il y va de l’unité de la communauté musulmane de part le monde et de son rayonnement.

    Assalamou Alaikoum.

    1. Bismillâhi ar-Rahmâni ar-Rahîm,

      Cher frère, j’aimerais bien répondre à ton message.
      Pour l’arabophone que je suis, je dois t’avouer que le verset en question n’aborde ni d’homme ni de femme. Le terme qui pourrait prêter à confusion c’est « ‘alayka » qui signifie littéralement « sur toi »(la particule ‘alâ suivie du kâf du mukhatab)vise le prophète Muhammad Salawâhu Rabbî wa Salâmuh ‘alayi.
      Wallâhu warasûluhu ‘alam.
      Salam.

  2. salam;
    chaque fois que j’ecoute une conférence de Monsieur Tariq RAMADAN je m’aperçois à quel point notre religion et si magninifique mais malheureusemnt on a un vrai problème à la pratiquer comme il faut,c vraiment triste.
    heuresement il y a des gens comme Monsieur Tariq qui essye de nous donner une autre vision (plus clair , plus logique et plus juste)de notre religion.
    merci 10000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 FOIS

  3. (ça n’a rien à voir avec la conférence… je ne l’ai pas encore écoutée)

    Pourquoi est ce que se sont ceux qui en ont le plus besoin qui refusent qu’on les aident?

  4. ASSALAMOU ALAYKOUM WA RAHMATOU ALLAH TAALA WA BARAKATOU

    Bonjour à Tous,

    Comment vous remercier Monsieur Tarik RAMADAN pour ces éclaircissements constructifs que j’essaye toujours de partager avec ceux qui m’entourent et en particulier ma propre famille.

    Mais c’est un vrai trésor votre combat ! et d’une valeur inestimable que Dieu vous récompense Inchallah et nous aide à rester éveillé pour évoluer positivement Inchallah.

    Pour cela je salue votre courage et empathie (pour ce monde) en demandant à Dieu d’être avec nous tous Inchallah. Merci beaucoup.

  5. asalamoualaikoum,

    C’est vrai on ne s’en rend pas compte, en tant que femme il m’arrive souvent de dire « attention je vais le dire à ton papa ».
    Mais il faut dire que ça marche,cela permet de mettre une limite quand l’autorité de la maman est mise à rude épreuve.
    On dit aussi qu’il faut toute un village pour élever un enfant mais quand le village n’y est plus ce n’est pas avec un non glacial qui sera suffisant pour élever les enfants mais bien avec une présence continue ,pas seulement physique évidemment, associé à une attention particulière et une responsabilité. Est-ce de trop?

    Il y a des cas où la différence de qualification dans un couple est tellement grande que pour palier à cela le pouvoir se prend sur le religieux mais quand celui-ci est dépassé spirituellement, alors il ne leurs reste plus rien, c’est là alors que les feux d’artifices éclatent.

    La faiblesse de l’homme par rapport à la femme , oui je les constaté surtout dans des situations où il faut accompagner un être jusqu’à sa mort ,ce sont les premiers à fuir et à fermer les yeux,ce n’est pas de la mauvaise volonté mais c’est beaucoup trop pour eux pas assez fort pour assumer et poutant les apparences montrent tout le contraire.

    Dommage que la conférence c’est terminé tard , qu’est- ce que je me suis fait gronder à mon retour… l’autorité sans doute.

  6. Merci pour cette autocritique, j’espère que les musulmans vous entendront (au sens d’écouter et de comprendre).

    Ps : je suis en pleine lecture de votre livre : Islam, La Réforme Radicale. Très intéressant et très instructif, je le conseille vivement!

  7. Salam

    Ce que je crains le plus c’est effectivement que certains musulmans ne sont plus fidèle en matière du savoir, de l’intelligence, de la recherche.Je ne sais pas qui leurs a mis cette idée dans la tête en disant que lire des auteurs occidentaux s’était haram,par exemple je ne sais pas dans quel piège ils sont encore tombés. Pour ma part, le cheminement d’Allah est intérieur (coeur, cerveau) différent d’extérieur c’est fou comme la vie externe peut nous égarer quand on sait que tous l’externe vient de l’interiotité de l’être… »et nous sommes plus proches de toi que ta veine jugulaire » … l’hommr a tous crée tous inventé à partir de cette boîte noir qu’est le cerveau. On devrait s’interesser au neuroscience mais aussi au langage et ses origines comme les maths les dialectes, on devvait s’interesser au psyschisme, à l’inconscient…plutôt qu’à des match comme Algérie Egypte c’est vrai,,on devrait être des chercheurs en la matère créer, agir, réfuter des hypothèses, être des musulman progressiste sincère

    salam

    samia b (algérie)

    [email protected]

  8. Les inégalités hommes femmes en France en 2000. ça n’a pas dû beaucoup changer. Etude socio-économique qui décrit la réalité objective (il existe une réalité subjective, bien explorée durant la conférence) des problèmes. Un point significatif et malheureusement statique : la question de la répartition du travail domestique, dernier bastion de la domination masculine…

    F

    http://www.caf.fr/web/WebCnaf.nsf/090ba6646193ccc8c125684f005898f3/952b36eca03b151ac1256eb5002b59eb/$FILE/Hommes-femmes,%20introuvable%20%C3%A9galit%C3%A9.pdf

  9. As-Salâmu ‘Alaykum,
    Des habitudes sont installées ici et là. Vous ne pouvez rien dire sinon vous êtes taxés de quelqu’un qui tient tête. Les femmes, les pauvres, les malheureuses, je les plains… aucun soutien de leur part. Pire, elles me disent toutes :  » on est habitué, c’est comme ça depuis toujours, jamais personne ne lui a parlé comme toi, laisse, oublie… » Excusez-moi mon frère, c’est plus fort quoi moi ! Il y a de l’injustice, de l’abus de pouvoir et du harcèlement moral dans nos associations. Faut voir pour croire !
    Nos femmes ont pris l’habitude de subir. Comment casser cette habitude ?
    Comment faire parler quelqu’un qui ne parle pas ?

  10. Salam

    beaucoup de points intéressants

    je m’attendais toutefois à un sujet sur l’homme lui même, hors l’intervention à surtout défini l’homme par son rapport aux autres et spécifiquement à la femme.On pouvait s’attendre à ce qu’est l’homme en lui même, ses aspirations , ses droits.L’impression est que tout est pensé dans la dimension collective.

    C’est dire si l’on a un véritable problème à penser l’individu et les libertés individuelles( qui elle aussi ne sont pensées qu’en terme de civilisation, culture ou politique) dans l’intelligence musulmane contemporaine.
    cette façon de penser nourri plus les systèmes qui empèchent les libertés qu’elle n’en libère.
    Parce que ce n’est pas seulement un système mais une pensé qui lui donne vie, le système c’est un outils, tant que la pensée reste , le système subsiste.

    A la relecture du livre de Mr ramadan, la réforme radicale, on trouve en bas de page 242, une mention sur le racisme et les discriminations dans la oumma.
    on trouve bien quelques lignes sur ce sujet, contrairement a ce que j’avais pu écrire trop rapidement dans un commentaire précédent.

    Je pense toutefois que ce thème du racisme necessite beaucoup plus, c’est un sujet qui est très présent , et qui sera central dans l’avenir, insha Allah.
    les silences ont trop duré, surtout quand dans le même le temps on fait la morale au politiques…

    Le racisme se dénonce de partout chez l’individu, la famille, les parents, la société.

    les discours souvent exclusivement politique, ont trop facilement permis de taire ce que nous savons tous dans la oumma, en particulier de la part des parents.

    Allahou Alam

  11. Intervention très intéressante, mais un peu trop complaisante à mon sens. La question des relations hommes et femmes n’est pas juste une question de culture mais également d’équilibre psychologique et social. Nous rencontrons de plus en plus de conflits familiaux et particulièrement entre époux. Chacun doit savoir quelle est sa place dans la famille, comme dans la société et une évolution doit se faire non seulement de façon douce et délicate, mais aussi avec le concert des autres membres de la famille. Aujourd’hui les femmes souhaitent avoir une seconde mère pour leur enfant, l’homme se retrouve à répondre au besoin qu’une mère doit apporter à son enfant. Le rôle d’une maman ne peut être interprété que par une maman et non pas du père dont la fonction est tout autre.

    Vous justifiez certains comportements au sein de la famille par des versets du coran pourtant vous critiquez ceux et celles qui se comporte ainsi, en effet lorsque vous dites, dans ce sens, que l’on cherche à justifier son attitude culturelle avec des interprétations des textes. Mais vous faites en même temps l’omission des nombreux hadiths, qui n’ont rien à voir avec la culture de telle et telle contrée et qui attribut les rôles et les obligations de chacun dans la famille. Je ne suis pas conservateur bien au contraire mais j’estime qu’en 1400 ans si malgré les divergences de culture très prononcé, du monde musulman, la plupart des savants, des interprètes et des intellectuelles musulmans sont allés dans le sens que l’on connait, c’est qu’ils étaient forcément dans le vrai et nous n’allons pas aller à l’encontre de la sagesse divine pour plaire à certains ou certaines qui pensent avoir découvert la seule et vraie façon de vivre dans le monde actuel. Notre mode de vie, provoque des ruptures et des querelles que les anciens ne connaissaient pas ou parvenaient à régler sans violence ni séparation. L’islam à travers son noble prophète éclaircît certain aspect, légifère sur d’autre afin d’apporter l’harmonie dont nous avons besoin.

    Je pense que partir d’un verset, sans son contexte et sans tenir compte des hadiths se rapportant au même sujet, conduit à la maladresse et la mauvaise interprétation.

    Que la paix soit avec vous et qu’Allah vous accompagne ainsi que l’ensemble de votre famille.

    1. Salem,

      (Notre mode de vie, provoque des ruptures et des querelles que les anciens ne connaissaient pas ou parvenaient à régler sans violence ni séparation)

      Je voudrais rebondir sur la fin de votre message,tout en sachant que suis d’origine algérienne et que je parle d’un point de vu générale.j’ai aujourd’hui 39 ans, je fais parti de la 3 ème génération.Les anciens qui sont nos parents et la majeur parti de cette génération sont analphabètes et leurs connaissanses en matière de religion fait aussi défaut.Donc de dire que les différents qui pouvaient exister dans les couples n’étaient pas réglés par la violences.Je me demande de quelle génération vous faites parti.Au contraire tout était réglé a coup de violence et si il n’y avait pas de séparation, c’est que la plus part de ces couples avaient en moyenne plus de cinq enfants,alors quand ça va pas je vais où avec tous mes gosses.Et puis les femmes étaient éduquer dans le sens « soit belle et tais toi ».La considération que ces hommes avaient pour leurs femmes était nul, tout était centré sur eux et la femme passé loin après.Aujourd’hui encore il existe des situations dans des couples qui ont moins de 30 ans où la femme n’exprime pas un désaccord au risque de se voir répudier ou de passer aux yeux de sa belle famille pour une personne peu pieuse.Je ne cherche a condamner personne, mais juste rétablir une vérité en la mémoire de toutes ces femmes qui ont subis l’ignorance de leurs compagnons.Puisse Allah le très Sage nous donner de la lumière sur nos chemin.
      Salem.

  12. Merci pour cette conférence qui m’a appris pas mal de choses notamment sur les comportements culturels. Que Dieu vous garde Cher Frère Tariq et merci aussi au Frère Jacob
    Alla ma’akoum

  13. Salam alaykoum,

    Ce que tu dis reflète réellement ce qui se passe actuellement dans les pays musulmans et en Europe !!
    Quand j’ai émigré en France, j’étais frappé par le comportements des immigrés ; « ils sont plus renfermés qu’au bled !!! »
    Quand à la culture et à ses conséquences sur les comportements… que dire, c’est tellement vrai et tellement triste, je pense qu’il y a un vrai travail de déconstruction à faire, (et encore, pour ceux qui sont conscient qu’il le faut !!)
    Parallèlement, pour faire évoluer les choses dans les pays musulmans, il nous faut un meilleur enseignement de l’islam dans les écoles, la qualité de l’enseignement de la matière « éducation islamiques » du primaire au Lycée est médiocre, ensuite on se demande pourquoi les gens sont loin de l’islam !!! Illustration de ce que je dis : au lycée, à chaque examen, le résultat de toute la classe (40 élèves allah ybarak) est aux alentours de 2,3/20, y compris les élèves sois disant pratiquant !! Est ce un hasard ? Évidement non.
    Si on a un vrais problème de compréhension de notre religion, c’est tout simplement parce que on nous la mal expliqué !! Plus de 10ans d’enseignement, sans être capable de lire correctement le coran, « tartile », c’est inconcevable non ? Et pourtant, ils ne savent ni le lire, ni ce qu’il veut dire !!!
    Quand à la situation des femmes, elle est à la fois positive parce qu’elles réussissent intellectuellement et malheureuse parce que les hommes ne suivent pas, alors que faut-il faire ?? Et bien, prier, prier, prier !!!

    Et je conclue en te remerciant du conseil que tu nous as donné sur les hommes silencieux, si les femmes suivaient ce conseil, beaucoup de problèmes seraient évités !!!

    Autre remarque, est-il normal que les frères et soeurs qui assistent à tes conférences rigolent quand tu évoques certains sujets, personnellement ça me parle directement que la dernière des choses que j’aurais envie de faire est de « rire » !! Déresponsabilisation encore… je pense …
    On n’a pas eu ce genre de réaction de la part des musulmans de Londres face aux deux anglais sur le plateau de la BBC !!!! Tu n’as même pas eu besoin de beaucoup argumenté !!! Ils se sont chargés de le faire … éveille, responsabilisation … peut être !!

    Comme dirait un célèbre chroniqueur algérien, je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continu … (c’est pour rire)

    Merci pour la conférence et au plaisir de te lire et de t’écouter.

    Salam alaykoum

  14. Salem, Prof.Tariq Ramadan

    Une surprise  » Et si on parlait des hommes musulmans?  » !!!

    Je suis entièrement d’accord avec tout ce que vous avez dit !
    L’être humain dispose deux complexes : Role et Être ..

    Important et nécessaire à l’homme et à la femme de comprendre chacun à part son être et de ce fait il pourra désigner son rôle actif dans la vie…

    Le problème actuellement qui touche le pôle masculin c’est en effet la virilité …. d’après des statistiques et études, l’infertilité masculine baisse de plus en plus dans le monde et dans le monde arabe musulman est encore plus !

    Cette infertilité est liée à des facteurs : psychologique, au diabète par exemple … mais la primalité cause est donné au facteur Virilité !

    Merci Professeur Ramadan 🙂

  15. Salam Alaykum,

    J’ai prit, il y a bien longtemps, conscience de tout ce que nous décrit le frère Tariq Ramadan…
    Aujourd’hui, je suis fasse à un dilemme que beaucoup de filles musulmanes rencontrent…
    Voici mon dilemme… J’arrive à un certain âge où j’ai évidement envie d’être en couple… Seul GROS bémol, je suis très diplômée et féministe, donc pas franchement intéressante pour nos chers frère en islam qui voient en moi une femme trop indépendante…
    Alors que faire?? Rester seule toute ma vie??? Attendre que nos chers frères comprennent leurs erreurs? Ou alors, et c’est la solution la plus fréquemment utilisée… Epouser un non croyant???????
    Savez vous, que nos amis les non croyants sont beaucoup plus correct que nos frères en islam???? Savez vous, qu’ils sont tolérants et acceptent les différences??? Et nous, pessimistes que nous sommes, nous cherchons la difficulté… Refusons de nous unir avec eux… Au nom d’un diktat qui veut que les femmes soient soumises à un homme autrement, elle est forcement perdue avec un non croyant…
    Très franchement, en attendant, la vérité c’est que c’est avec un croyant qu’on l’est…

    1. Salam Maryame

      Je connais plusieurs jeunes femmes dans votre cas, et je sais que ce ne sera pas simple. Les jeunes musulmans de leur âge sont loin d’avoir conscience de leurs apspirations.

      Je n’ai pas de solution clé en main. Je vous dis ma solidarité, vous souhaite courage et persistance, et une heureuse et intelligente rencontre, avec un musulman ou un non musulman!

      Que Dieu vous protège.

      Marie

    2. Salam Myriame,

      je vous souhaite bcp de succés dans votre quête  » âme soeur « . pas mal d’entre nous cherche le second moitié, mais reste à s’assurer que le moitié de base est bien là!
      Je lis dans votre participation des « trés » ou « trop » et je rappele que l’Islam est la balance du juste milieu.
      Macha-Allah, vous êtes cultivée, d’aprés vous. Mais cela ne veut pas dire que le reste des hommes musulmans est synonyme d’intolérence et pissimisme.
      Qui cherche trouve, w’Rabi m3aak ila kanet neytak zina 🙂

      Cheers,

    3. Salam,

      Quel est le lien avec mes « très » et « trop » que j’énonce dans mes propos et le juste milieu en Islam???? Je ne dis pas que je suis parfaite non plus… Et le juste milieu en Islam fait référence aux pratiques religieuses, au chemin à parcourir sans excès ni lacunes… Quand je dis trop ou très c’est pour caricaturer le fait que pour nos frères une femme cultivée, c’est trop…

      Ensuite, concernant le fait qu’il existe des frères cultivés, je n’en doute pas, El hamdoulillah… En attendant, je n’en ai pas rencontré… Par contre, je ne m’amuse pas non plus à les chercher… Parce qu’encore une fois, si je le fais… Les frères vont penser que je suis trop entreprenante… Je parle encore une fois en connaissance de cause…

      Myriame

    4. Salem Ahcen,
      Je suis d’accord avec Myrieme …Vrai qu’aujourd’hui il est difficile pour la femme de se marier alors qu’avant, au siècle de nos pères et mères et grands-pères et nos grandes-mères, il n’ y avait malheureusement pas ce problème néfaste ! Les hommes actuels, ont-ils de plus en plus peur de se marier à des femmes ??!

      Enfin, la femme attend mais elle ne stagne pas !

    5. Tu propose à Myrieme de «  chercher  » l’homme de sa vie ?!!

      Car d’habitude les femmes cherchent et les hommes trouvent « tel est la nature : l’ovule et le spermatozoïde »

      Il est dit : L’homme parle de ce qu’il veut et la femme fait ce qu’elle veut 🙂

    6. malheureusement, vous avez parfaitement raison chère sœur. se sont les autres qui nous donnent les leçons de vivre ensemble, et l’islam réduit a des gestes quotidiens vide de sens et de spiritualité.
      que Dieu nous guide.

    7. « Refusons de nous unir avec eux… Au nom d’un diktat … »

      Juste une dernière remarque: c’est le coran qui interdit l’union matrimoniale entre une musulmane et un non-musulman, mais je n’ignore pas que cet argument a peu de poids pour les ramadanistes qui rejettent systématiquement le sens obvie des textes qui ne correspondent pas à leurs représentations et principes personnels, quitte parfois à les contredire allègrement.

      Pour ma part, je vous invite à « changer de chemin » pour arriver au « sommet de la montagne » ou encore de « changer de fenêtre » pour contempler « l’océan de l’universel ». Rassurez-vous car, ce faisant, vous ne trahirez pas vos convictions ramadaniennes, car tous les chemins se valent, et vous retrouverez la sérénité.

      PS: bien que non-ramadaniste (et sur bien des points anti-ramadaniste), je suis d’accord avec lui sur le fait de dire que l’islam c’est entrée libre et sortie tout aussi libre et en toute quiétude; et je pense que les hadiths prônant la peine de mort pour l’apostat sont soit mal compris, soit tout simplement inauthentiques , et qu’en tous les cas, et même surtout, ils semblent contredire le coran si tant est qu’ils aient une portée générale (mais ALLAH est plus savant).

    8. Je suis choquée de vos propos qui sont d’un pessimisme ahurissant et tellement réducteurs !

      Très franchement, à moins d’être très amoureuse d’un non croyant et ce n’est pas une critique, en tant que musulmane n’est-ce-pas cher à vos yeux d’épouser un musulman ? Auriez-vous choisi la vie d’ici-bas ? Pensez-vous à votre future descendance ?

      Sachez que vos qualités – car je considère qu’être indépendant et féministe sont des qualités – peuvent se révéler comme de réels atouts pour celui qui partagera votre vie s’il est doué d’intelligence, et non pas un obstacle à moins que vous l’avez décidé comme cela et pas autrement.

      Donc, je vous le dis franchement, ne désespérez pas dans ce que vous ne semblez pas accepter. Faites confiance à Dieu et invoquez-le sincèrement afin qu’Il vous assiste. Je comprends tout à fait que vous puissiez avoir peur de vous engager mais pour l’amour de Dieu ne dites pas de sottises Le concernant, notamment quand vous dites « Au nom d’un diktat… ». Dieu est Parfaitement Connaisseur, Il est Omnipotent, Omniscient…et il y a des signes pour ceux qui sont doués d’intelligence !

      Que Dieu nous pardonne nos péchés, amin.

  16. Salam,

    En tous les cas, Monsieur Ramadan vous vous maitrisez totalement et magnifiquement le verbe. Vous avez ce « pouvoir » SubanaAllah d’exposer et surtout de solutionner, nos pensées, nos interrogations. A chacune de vos conférences on ressort plus intelligent,plus informé et in fine un peu plus spirituel, surtout quand on applique certaines de vos suggestions.

    Pour l’intervention de notre frère Jacob Mahi, qui etait un magnifique rappel je tiens à souligner que le Secours Islamique a mit en place très rapidement des donations et des dou’aa pour les haitiens, Hamdoulah l’honneur musulman est toujours présent subanaAllah!!

    Wa salam,

  17. Je sais, ce texte aurait dû être placé dans la rubrique spiritualité. Il avait sa place en réponse à « Mounir ». Mais combien de vous l’auraient vu?

    J’ai été profondément touchée et j’avais envie de partager. C’est du sens de notre vie qu’il s’agit. Et c’est dit avec une telle humanité! En amitié.

    F

    Sauver sa vie, jusqu’au bout

    « Nous avons tous besoin de nous sentir utiles à autrui. C’est une nourriture indispensable de l’âme, dont la manque crée une douleur d’autant plus déchirante que la mort est proche. Une grande partie de ce que l’on appelle la peur de la mort vient de la peur que notre vie n’ait pas eu de sens, que nous ayons vécu en vain, que notre existence n’ait fait une différence pour rien ni personne.

    On m’a appelé un jour au chevet de Joe, un jeune homme couvert de tatouages, qui avait une longue histoire d’alcoolisme, de drogue et de violence. Il était sorti de ses gonds quand on lui avait annoncé un cancer du cerveau et avait tout renversé dans sa chambre. Les infirmières effrayées ne voulaient plus s’approcher de lui. Quand je me suis présenté en ma qualité de psychiatre, Joe était comme un lion en cage, mais il a accepté de me parler. Je me suis assis à côté de lui et je lui ai dit : « Je sais ce qu’on vous a annoncé, je sais que vous êtes très en colère, j’imagine aussi que c’est une nouvelle qui vous fait peur. » Il est parti dans une diatribe violente, mais au bout de vingt minutes il pleurait. Son père était alcoolique, sa mère s’enfermait dans le mutisme, il n’avait pas d’amis et les types avec qui il buvait dans les bars allaient sûrement le rejeter. Il était perdu. Je lui ai dit : « Je ne sais pas ce que je vais pouvoir faire pour vous, mais ce que je peux vous promettre, c’est de vous voir toutes les semaines tant que cela vous sera utile ; » Il s’est calmé et il est venu me voir chaque semaine pendant les six mois qui ont précédé sa mort.

    Pendant ces séances, je n’avais pas grand-chose à dire, je l’ai écouté. Il avait vaguement travaillé comme électricien, mais depuis longtemps il ne faisait plus rien, il vivait d’allocations sociales. Il ne parlait pas avec ses parents et passait sa journée devant la télévision. Il était terriblement seul. Il est rapidement apparu que ce qui rendait sa mort insoutenable, c’est qu’il n’avait rien fait de sa vie. Je lui ai demandé si, dans le temps qui lui restait à vivre, il pouvait faire quelque chose qui soit utile à quelqu’un. Il ne s’était jamais posé la question. Il a réfléchi un bon moment, puis il m’a répondu : « Il y a une église dans mon quartier, je crois que je pourrais faire quelque chose pour eux. Ils ont vraiment besoin d ‘un système d’air conditionné. Je sais faire ça. » Je l’ai encouragé à aller voir le pasteur, qui s’est montré ravi de la proposition.

    Joe s’est donc levé tous les matins pour aller sur son petit chantier. Son travail avançait très lentement, parce que, avec sa grosse tumeur cérébrale, il avait du mal à se concentrer. Mais ce n’était pas pressé. Les habitués de la paroisse se sont accoutumés à la voir dans les locaux, sur le toit. Ils lui disaient bonjour, ils lui apportaient un sandwich et du café à l’heure du déjeuner. Il m’en parlait avec émotion. Pour la première fois de sa vie, il faisait quelque chose qui comptait vraiment pour les autres. Il s’est transformé, il n’a plus jamais explosé de colère. Au fond, c’était un tendre. Et puis, un jour, il n’a plus pu aller travailler. Son cancérologue m’a appelé pour me dire qu’il était à l’hôpital, que c’était la fin, et qu’il allait être transféré aux soins palliatifs. Je suis monté dans sa chambre. Ce matin-là, le soleil inondait la pièce. Il était allongé, très calme, presque endormi. On lui avait retiré toutes ses intraveineuses. Je me suis assis sur le lit pour lui faire mes adieux. Il a ouvert les yeux, il a essayé de me parler, mais il n’avait pas de force, aucun son ne sortait de ses lèvres ; d’une main faible, il m’a fait signe de m’approcher encore. J’ai mis mon oreille tout près de ses lèvres et je l’ai entendu murmurer tout doucement : « Que Dieu vous bénisse de m’avoir sauvé la vie ».

    Je reste profondément imprégné de ce qu’il m’a appris : au seuil de la mort, on peut encore sauver sa vie. Cette leçon m’a donné assez de confiance pour entamer de mon côté la tâche que j’avais à accomplir de mon côté, afin d’être prêt le moment venu. D’une certaine façon, il m’a lui aussi, sauvé la vie. »

    David Servan-Schreiber, Anticancer, collection Réponses, Robert Laffot, 2ème édition , 2010.

  18. Comme d’habitude une tres belle conference de notres frere TR QUE DIEU VOUS PROTEGE et merci

  19. Bonjour,

    Je suis « nouveau musulman » comme on dit. En effet, je suis musulman depuis quelques années et je ne regrette en aucun cas mon geste. J’apprends tous les jours.

    Sans vous connaitre, j’avais déjà la même réflexion que vous. J’avoue être en accord parfait avec vos propos.

    Je ne veux pas ici faire mon historique complet, mais je souhaite en revanche faire part de mon expérience de « nouveau musulman ».
    Oui, je mets ce terme entre guillemets. Il me déplaît fortement car c’est souvent l’un des prétextes pour me faire taire sur les sujets sensibles et culturels du Maghreb et plus précisément du Maroc. Mon épouse est marocaine.
    Je suis, arrivé au Maroc, celui qui ne sais pas, celui à qui il faut apprendre et je me rends compte à quel point la société est régie par un Islam fermé et peu enclin à s’ouvrir à des points de vue qui pourraient remettre en question des TRADITIONS HORS ISLAM.

    Souvent on se protège de la sorte, là bas au Maroc. Je suis français. Cela n’arrange rien puisque je ne suis pas issu du monde Arabe.

    J’en parle ici parce que je trouve cela malheureux. Cette situation très communautariste m’afflige.

    Si je suis devenu musulman, c’est grâce au Livre, aux textes. Ce qui a retenu mon esprit en premier, c’est le fait que Allah veuille « un peuple intelligent et qui comprend ». J’ai trouvé dans l’Islam non pas un tas d’interdictions (et je persiste sur le mot « tas »), mais au contraire une voie juste, une curiosité pour le Monde en général.

    BREF.
    Je m’arrête là pour ne pas encombrer votre blog.

    MERCI et merci encore, pour vos éclaircissements.

    1. Aucun musulman de naissance n’a de leçon à vous donner en tant que converti. Notre religion n’ a rien à voir avec la race ou l’origine! L’islam n’est PAS arabe, il est universel! La force et l’authenticité de notre foi d’humain n’ a rien à voir non plus avec ‘depuis quand’ on est musulman. De plus, nous avons à apprendre de la démarche de quelqu’un qui est venu à l’islam : celui qui s’est converti, il a cherché, il a cheminé…il se peut qu’il ‘connaisse mieux’ et avec beaucoup d’Authenticité, dénuée de culture. D’ailleurs, il se pourrait bien qu’un musulman de naissance ait eu à se ‘reconvertir’ pour mieux se rapprocher de Dieu…Revenir à Dieu…Alors ça me scandalise qu’on vous ait fait taire, quelle ignorance…Vive l’Humilité.

      Hasna

  20. bonjour.Les hommes musulmans sont en général mysogines.Je dis bien en général mais il y a quand meme des exceptions.Cette mysoginie est due à la culture patriarcale des sociétés du moyen-orient et du maghreb qui n’ont pas évolué depuis des siècles et des siècles…En France les jeunes musulmans ont hérité cette culture et n’arrivent pas à sortir de ces comportements archaiques.Pire ils utilisent l’islam pour mieux soumettre les femmes(modes vestimentaires,interdiction du sport à l’école,surveillance continue dans les quartiers etc etc….)Si les hommes musulmans doivent évoluer ce sera grace au Coran et surtout pas grace aux hadith qui sont le principal frein à l’ouverture de l’islam vers le progrès.Amine

  21. Salamouhalaikoum Frére Tariq,
    j éspère que cette conférence aura ouvert la porte de certains esprits…maintenant je penses qu il faut organiser d autres conférences sur les hommes,certains ont peut-être entendus vos mots mais pas écoutés… ,oui honnêtement,car je penses que c est des hommes que provient la mauvaise image de l islam…..A cause des hommes que certaines femmes musulmanes restent célibataires longtemps….voyez comme il est difficile aujourd h ui qu une femme qui a toujours été dans le chemin de Dieu puisse avoir difficile à trouver un homme de bien,respectueux,connaissant sa religion….non les hommes « s éclatent »…voir jusqu’à 35-40 ans …car eux peuvent tous faire…donc profitent pour ensuite prendre une jeune toute innocente…..voilà ceux que sont les hommes d aujourd hui,s il y a un travail à faire ,je dirai qu il est énorme, l injustice faite aux femmes se situe à tous les niveaux…..célibat,solitude,adolescence enfermée,méprisée,décrochage scolaire car sans référence ni vision sur son avenir……..pendant que le garçon s éclate…. Sur ceci je vous remercie pour votre conférence,je suis fier de savoir qu il y en ai UN qui ai compris..
    Qu Allah vous garde frére Tariq…

  22. Est-ce une personne peut me montre comment télécharger les deux conférences, SVP ?

    Merci d’avance

  23. BISMI LAH AL RAHMANE AL RAHIME

    Je suis un étudiant marocain en ingénierie.J’ai entendu plusieurs de vous débats où vous avez correctement représenté l’islame (je vous remercie au nom de tout musulman).Vous etes un témoin et une preuve sur tout non musulman occidental comme étant un messager et un guide à la bonne voix de Dieu .Continuez SVP MR RAMADAN,vous etes notre espoir et le sauveur de nos frères immigrés pour ainsi démontrer aux occidentaux la vérité de notre religion l’islame.
    Que Dieu vous garde et vous préserve.Je vous aime fi lah frère Tarik RAMADAN.BONNE CHANCE.

  24. Merci infiniment d’avoir mis la conférence en ligne. J’étais à la soirée mais j’ai dû partir à la « mi-temps » – le dernier train ne m’aurait pas attendu.

    Très belle conférence, analyse très pertinente… Regard intéressant et réconfortant…!
    (Pour faire écho au commentaire de Régis, néophyte en Islam, je me sens parfois en distorsion avec les Musulmans)

    Merci à vous ainsi qu’à Yacob Mahi. C’est un plaisir de vous entendre tous les deux. Vous faites apparaître l’universalité de l’Islam.

  25. « et si on parlait des hommes musulmans ? »….et bien c’était le moment !!!!

    il se fait tard, j’écouterai la conférence demain inch’Allah, mais j’imagine bien ce qui peut être dit et je m’en réjouis d’avance

    salamoualeikoum

  26. Asalam,

    je confirme que les hommes vivent dans le silence, mais à qui et comment se confier dans un monde où la moindre information peut être utilisé contre toi ?

    A

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X