Tweets récents

Main menu

Appel international à …

METTRE UN TERME IMMÉDIAT …

Une

Podcast 1-Introduction…

https://www.youtube.com/w…

Une

AUJOURD'HUI: 60e signa…

  Interdit de voy…

Textes

Mère-Nature parle et a…

Des forêts qui brûlent en…

Textes

MESSAGE PERSONNEL À ME…

https://youtu.be/gfXDCUuQ…

Top Vidéos

#12 Exigence de justic…

https://youtu.be/SD_HMvAK…

Médiathèque

#11 La prison

https://youtu.be/7AFTZHm0…

Médiathèque

CHIFA SOLIDARITY

SOUTENEZ ET PARTAGEZ, SVP…

Appels

#10 METOO

https://youtu.be/SCUeFaCR…

Médiathèque

#9 Du fiasco judiciair…

https://www.youtube.com/w…

Médiathèque
«
»
Second Menu

Egypte : De si gros mensonges

Il ne fait pas bon être l’ami des Américains au Moyen-Orient. Le gouvernement américain le sait comme d’ailleurs tous les acteurs politiques du monde arabe, au premier rang desquels, les amis des Américains eux-mêmes… Le jeu consiste donc à brouiller les pistes et à nous faire perdre la mémoire de l’histoire autant que les enseignements des faits. Depuis soixante ans les Américains ont soutenu l’Armée égyptienne et les régimes dictatoriaux successifs (Nasser, malgré des relations très difficiles, puis Sadate et Moubarak) car ceux-ci défendaient leurs intérêts géostratégiques, la sécurité régionale et bien sûr protégeaient Israël. Rien n’a changé sur ce front : le coup d’Etat militaire du 30 juin dernier est une opération dans laquelle l’Administration américaine est directement impliquée. Elle fut préparée en amont avec la collaboration du commandement armé et des civils, à l’instar de Mohammed al-Baradei. Ce dernier est avancé masqué depuis le début des événements alors qu’il est un des pions stratégiques des Américains quant à l’évolution des choses en Egypte. Je rappelai dans mon ouvrage, Islam et le Réveil Arabe (2011) les propos des responsables américains à son sujet et son implication avec les jeunes du Mouvement du 6 avril, en 2008 et 2009 déjà (1). Le jour même du coup d’Etat, les Américains refusent de l’appeler ainsi pour se donner les moyens de soutenir leurs alliés militaires et le nouveau pouvoir. Le Secrétaire d’Etat John Kerry ne fera que confirmer ce que tous les analystes sérieux savent quand il affirmera plus tard que les militaires, le 30 juin, « ont rétabli le processus démocratique » : l’Administration américaine est du côté des militaires. Les alliés américains de la région réagissent immédiatement: des millions de dollars affluent de l’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes, du Koweït.

Le jeu consiste donc à brouiller les pistes. Il s’agit d’entretenir une propagande, à l’intérieur, affirmant que les Américains interfèrent en soutenant les Frères Musulmans. Les responsables politiques (Président par intérim, Premier Ministre et bien sûr al-Baradei) jouent leur partition à merveille : ils seraient « déçus » du manque d’implication des Américains à leur côté. Le Général al-Sissi va même étonnamment – dans le Washington Post et non dans un journal égyptien – reprocher au gouvernement américain de les avoir lâchés (2). Habile stratégie de communication qui a effectivement réussi à leurrer une partie du peuple égyptien. L’Armée et le gouvernement civil de transition seraient donc les patriotes courageux et indépendants, alors que les Frères Musulmans seraient soutenus pars les agents américains et l’étranger. Les autorités américaines savent la puissance populaire de cette propagande et font ce qu’il faut de gestes symboliques pour l’entretenir. Un bien gros mensonge.

On nous a menti sur les faits et les chiffres : 30 millions d’Egyptiens seraient descendus dans les rues et 16 millions auraient signé une pétition contre le gouvernement. D’où viennent donc ces chiffres et qui sont répétés comme un dogme dans les médias. En comparant des images du pèlerinage à la Mecque avec celles produites le 30 juin (par les militaires égyptiens eux-mêmes qui ont envoyé les vidéos aux agences de presse à travers le monde : Google a confirmé depuis n’avoir pas transmis d’images), des experts parlent d’estimations qui seraient de l’ordre de 4 à 5 millions. Le chiffre de 30 millions est risible de même que celui des 16 millions de la pétition : quand on connaît l’actuel état social de l’Egypte. Nouvelle propagande, nouveaux mensonges. Il est évident que beaucoup d’Egyptiens étaient mécontents de la situation (et les coupures d’électricité et les rationnements réguliers d’essence et de gaz, avant le 30 juin, et qui ont cessé après, ont joué en ce sens) mais l’ampleur du mouvement a été grossie à dessein. Le peuple égyptien, presque unanime, aurait exprimé son soutien à son libérateur, le Général as-Sissi, grand démocrate devant l’Eternel et qui n’aurait aucune relation avec les Américains (alors que l’International Herald Tribune (3) nous révélait, il y a peu ses relations de confiance avec les Etats-Unis et… Israël )

Dans le miroir déformant de cette propagande mensongère, il faut présenter les manifestants d’aujourd’hui comme uniquement des soutiens à Morsi, membres des Frères Musulmans. Or le peuple égyptien n’est pas constitué uniquement d’imbéciles qui seraient soit démocrates avec les militaires, soit islamistes avec les Frères Musulmans. Ce mensonge, relayé jusqu’à la nausée par les agences de presse égyptiennes et occidentales, a pour but de minimiser la teneur idéologique des manifestations d’opposition au Coup d’Etat. Dans les rues de toutes les grandes villes d’Egypte, celles et ceux qui descendent dans la rue ne sont pas tous des Frères Musulmans. Il y a là des femmes et des hommes, des laïques comme des islamistes, des coptes comme des musulmans, des jeunes comme des vieux qui refusent la manipulation et le retour à l’ère des militaires sous des apparences démocratiques. De nombreux jeunes ont été et demeurent critique vis-à-vis de Morsi, des Frères Musulmans et de leur politique, mais ils ne sont pas naïfs quant à l’évolution de la situation et aux manipulations. Il faut dire que cette mobilisation semble bien être le grain de sable inattendu dans la machine stratégique de l’Armée égyptienne, du gouvernement intérimaire et de l’allié américain. Une vraie mobilisation de citoyens non violents contre le coup d’Etat militaire « démocratiquement » effectué au nom de ce même peuple : c’est effectivement gênant.

Il faut donc ajouter un autre mensonge et affirmer que non seulement ceux qui sont dans la rue ne sont que des Frères Musulmans, mais que ce sont en sus de potentiels extrémistes qui sont alliés aux « terroristes de Hamas » (cette propagande fonctionne à merveille en Occident) et qu’ils n’hésiteront pas à user de violence le cas échéant. Le Ministre des Affaires étrangères, Nabil Fahmy, a même publiquement menti en affirmant qu’Amnesty International avait mentionné que les manifestants étaient armés ou cachaient des armes. Amnesty International a immédiatement réagi en publiant un communiqué démentant ces propos (4). Le pouvoir égyptien veut diaboliser les manifestants non violents et après le massacre du 8 juillet (où les forces de l’ordre ont tiré sur des manifestants désarmés en invoquant la légitime défense), il faut préparer les esprits par une nouvelle campagne médiatique : si le gouvernement veut déloger les manifestants – comme il l’affirme – il faut que ceux-ci soient présentés comme dangereux, violents et « terroristes ». Les medias occidentaux jouent malheureusement le jeu de la propagande du pouvoir égyptien (militaires et civils confondus). Tout peut arriver dans les prochains jours. On peut même imaginer des actions violentes ici et là par des groupuscules « extrémistes » ou « terroristes » non identifiés (les services de renseignements égyptiens sont passés maîtres dans l’art de concocter des « clashes » ou « attentats » très utiles, et parfaitement synchronisés) qui justifieraient une action massive de la police et des militaires. Un autre mensonge : l’armée n’aura fait que se défendre…

Il faut faire la critique des islamistes, je n’ai de cesse de le répéter mais la situation en Egypte et au Moyen-Orient est grave et tout peut basculer. Tout se passe comme si le grand mouvement de démocratisation annoncé par George W. Bush en 2003 était en fait une vaste entreprise de déstabilisation régionale à l’image de la « libération de l’Irak ». Des systèmes et des régimes politiques fragilisés, des ressources pétrolières et minières sécurisées et l’Etat d’Israël, dans le silence et la mise en scène d’un énième dialogue pour la paix, continuant sa lente stratégie de colonisation définitive. L’Irak, la Syrie, l’Egypte, la Libye, la Tunisie et le Yémen (et même le Soudan) sont dans la tourmente, les Etats du Golfe restent fragiles et sous contrôle. Triste bilan. On avait espéré que Barack Obama serait le président du renouveau, de l’ouverture et il n’en fut rien. Quel pitoyable bilan somme toute. Comme le relevait Noam Chomsky, Barack Obama a moins fait, quant à la résolution du conflit israélo-palestinien, que tous ses prédécesseurs. Dans les faits, il n’a rien fait. Il fut la belle image du président afro-américain sympathique, au verbe lumineux mais à la politique sombre, aussi noire que celle de son prédécesseur. Les mensonges continuent et les citoyens égyptiens devront se rappeler, comme les Irakiens, les Syriens et les Palestiniens, que le gouvernement américain dit vrai quand il affirme qu’il n’aime rien autant que la démocratie.

Face à ce mensonge, les manifestations non-violentes de masse unissant femmes et les hommes, les laïques et les islamistes, les coptes, comme les musulmans, les agnostiques et les athées, sont la réelle expression du réveil égyptien. Rester dignes, sans armes, refuser les mensonges, la propagande et la manipulation, et prendre son destin en main.

**************************************

(1) “Les relations n’ont pas toujours été au beau fixe entre les États-Unis et El Baradei. Celui-ci a vertement critiqué, la qualifiant de « farce », la timidité des positions américaines réclamant, dans un premier temps, des réformes de l’intérieur du régime . Il reste qu’une analyse plus approfondie montre une relation d’une autre teneur. Les relations entre Barack Obama et Mohamed El Baradei sont excellentes et ce dernier n’a eu de cesse de louer et de soutenir le successeur de George W. Bush. Préparant la succession de Moubarak, l’administration Obama comprend qu’elle pourrait tirer un parti positif des relations détestables et notoirement houleuses qu’El Baradei entretenait avec l’administration Bush et les États-Unis dans le passé. « Ironiquement, affirme Philip D. Zelikow, ancien conseiller au Département d’État, le fait que El Baradei ait croisé le fer avec l’administration Bush sur l’Irak et l’Iran est en train d’aider ce dernier en Égypte et, plaise à Dieu, nous ne devons rien faire qui puisse donner l’impression que nous l’aimons. » Même analyse dans le magazine Foreign Affairs, une année avant les soulèvements. Relevant qu’il est négatif, pour tout acteur politique en quête de crédibilité auprès des citoyens égyptiens, d’être perçu comme ami des Américains ou soutenu par eux, l’auteur de l’article, Steven A. Cook, ajoute : « Si El Baradei a de fait une chance raisonnable de promouvoir des réformes politiques en Égypte, alors les décideurs politiques serviraient au mieux sa cause en décidant de ne pas trop intervenir. Assez paradoxalement, la relation froide que El Baradei a entretenue avec les États-Unis en tant que chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) fait désormais progresser les intérêts américains. »” : L’islam et le Réveil arabe, 2011, p. 52

(2) Washington Post, August 3, 2013

(3) Cf mon article Egypte, Coup d’Etat Acte II

(4) http://www.amnesty.org/en/for-media/press-releases/egypt-foreign-minister-misquotes-amnesty-international-2013-08-0

75 commentaires - “Egypte : De si gros mensonges”

  1. Bonjour , vous pensez que l’Egypte sera mieux si les frères ” Muslimans ” sont restés au pouvoir ?

    1. Biensûr qu’elle serra mieux, puisse qu’ils étaient là par la voix du peuple. Eux, ils n’ont pas fait de coup d’Etat pour accéder au pouvoir. il est vrais que comme tous les présidents du monde Morsi n’a pas pu résoudre tous les problèmes de l’Egypte en un an, mais cela ne justifie pas ce coup d’état, sinon tous les présidents du monde devraient en subir. J’ajoute que ce coup n’est pas fait pour le bonheur du peuple Egytpecien, mais pour faire le bonheur d’israel et pour les interêts americain c’est tout.

    2. Je suis farfectivement d’accord avec l’analyse du Frof. Tariqramade ,ce coup est injustifiable ,ils vont le regreter,aussi ca va donner une lesson et experience aux freres pour connaitre les hypocrite dans leur rang,merci

    3. est ce que c’est vraiment ça le problème ??? … l’Égypte est maintenant mieux sans les frères au pouvoirs ???

    4. Shame on you ;honte à vous ; عار عليكم
      devant une boucherie ,un crime contre l’humanité toute divergence politique et idéologique doit être mise de côté et ne laisser place qu’à l’indignation et la condamnation ; ne jamais criminaliser la victime ,ne jamais faire l’éloge du bourreau
      le 12 août 2013 nous écrivions ceci et malheureusement cela ce confirme de jours en jours
      Nuit de Cristal en Egypte
      La “Nuit de Cristal” eut lieu les 9 et 10 novembre 1938, dans toute l’Allemagne .
      « laisser les manifestations se poursuivre. Retirer la police. Les Juifs doivent sentir pour une fois la colère du peuple. C’est justice. . Maintenant, c’est le peuple qui va agir. »
      — Joseph Goebbels, Munich, 10 novembre 1938
      «J’appelle tous les Egyptiens honnêtes à descendre dans la rue vendredi pour me donner mandat pour en finir avec la violence et le terrorisme, …
      —Général Abdel Fattah al-Sissi, Alexandrie, 24 juillet 2013

      les chefs régionaux donnent instruction à leurs subordonnés de lancer incendies, destructions et violences à grande échelle,de préparer l’arrestation de vingt à trente mille Juifs,
      supperviser les actions comme l’incendie des synagogues, la destruction des appartements et commerces appartenant à des Juifs.
      Les Nazis attribuèrent aux Juifs eux-mêmes la responsabilité de la nuit de Cristal et infligèrent une amende à la communauté juive allemande.
      Remplacer : juifs par frères musulmans ; synagogues par sièges du Parti de la liberté et de la justice ; subordonnés par baltaguia ….et nous quittons l’Allemagne novembre 1938 pour nous retrouver en Egypte juillet 2013
      En 2008 , la chancelière allemande Angela Merkel lança un appel afin que «l’héritage du passé serve de leçon pour l’avenir ». La chancelière dénonce «l’indifférence à l‘égard du racisme et de l’antisémitisme »(…). Cette leçon à tirer du passé vaut aujourd’hui pour l’Europe, mais aussi pour d’autres régions,»

      Nous souhaitons que cet appel ne doive pas concerner le seul peuple juif, car aucun peuple ne détient le monopole de la souffrance.
      Une vague de chauvinisme racial s’est abattue sur l’Egypte annonciatrice d’un prélude à un nettoyage ethnique,
      un discours raciste et fanatique largement diffusé par la propagande qui a contaminé tous les medias égyptiens suivi d’actes déniant la citoyenneté et l’humanité pour une large frange du peuple, répertoriée comme ennemie de la nation qui doit être anéantie et nettoyée.
      Le pouvoir Egyptien se livre à un jeu pervers, déjà utilisé par les nazis et l’administration Bush, qui consiste à créer un ennemi qui porte tous les maux et péchés : l’axe du mal.
      Les artisans du coup d’état ont réussi à faire surgir le coté obscure de l’âme humaine et donner libre cours aux plus vils instincts dans la société égyptienne : soif de vengeance, haine, désinformation, éloge du bourreau et criminalisation de la victime …
      Aucun humaniste sincère, ne pratiquant pas le ‘’ deux poids et deux mesures’’ ,ne doit rester insensible au maccarthysme et au racisme à l’égyptienne ni aux crimes contre l’humanité sponsorisé officiellement par Les artisans du coup d’état.
      [email protected]

    5. J’ ai 2 questions à poser

      1/ Qui paye qui? l’armée??
      2/ A qui profite tout ce chaos?

      “Diviser pour mieux régnier”

    6. Belle question. Que les frere musulmans soient bons ou mauvais, ils restent les leaders légitimes, choisient démocratiquement par le peuple. Le peuple doit assumer ce qu’il a choisie démocratiquement mais peut rester critique face au pouvoir en animant des débats démocratiques ou de faire des manifestations pacifique sans que l’armée se mele.

  2. Nuit de Cristal en Egypte

    La “Nuit de Cristal” (Kristallnacht) est le nom donné au violent pogrom qui eut lieu les 9 et 10 novembre 1938, dans toute l’Allemagne, à l’initiative des dirigeants du parti nazi .
    « Je présente les faits au Führer. Il décide : laisser les manifestations se poursuivre. Retirer la police. Les Juifs doivent sentir pour une fois la colère du peuple. C’est justice. Je donne aussitôt les consignes correspondantes à la police et au Parti. Puis je fais un bref discours en conséquence devant les dirigeants du Parti. Tempêtes d’applaudissements. Tout le monde se précipite immédiatement sur les téléphones. Maintenant, c’est le peuple qui va agir. »
    — Joseph Goebbels, Munich, 10 novembre 1938
    «J’appelle tous les Egyptiens honnêtes (الشرفاء)à descendre dans la rue vendredi pour me donner mandat pour en finir avec la violence et le terrorisme, …
    —Général Abdel Fattah al-Sissi, Alexandrie, 24 juillet 2013

    La « colère populaire spontanée » mise en avant par les responsables nazis fait en réalité l’objet de quatre vagues d’ordres successives :
    à partir de 22 heures, les chefs régionaux de la SA donnent, par téléphone, instruction à leurs subordonnés de lancer incendies, destructions et violences à grande échelle ;
    peu avant minuit, ordre est donné aux forces de police de ne pas s’opposer aux actions contre les Juifs, d’empêcher les pillages et « tout autre débordement particulier » et de préparer l’arrestation de vingt à trente mille Juifs, « de préférence fortunés » ;
    à une heure vingt du matin, les instructions sont complétées et précisées par un télex à la police et au SD. de prévenir les actions qui peuvent mettre en danger des personnes ou des biens allemands, notamment lors de l’incendie des synagogues, d’autoriser la destruction des appartements et commerces appartenant à des Juifs,
    Les Nazis attribuèrent aux Juifs eux-mêmes la responsabilité de la nuit de Cristal et infligèrent une amende d’un milliard de marks (soit 400 millions de dollars au taux de change de 1938) à la communauté juive allemande.
    La nuit de Cristal annonçait une nouvelle vague de lois antisémites. Dans les semaines qui suivirent, le gouvernement allemand promulgua toute une série de lois et de décrets visant à exproprier les Juifs de leurs biens, à les priver de leurs moyens de subsistance et à les exclure de toute vie sociale.

    Remplacer : juifs par frères musulmans ; synagogues par sièges du Parti de la liberté et de la justice ; subordonnés par baltaguia ….et nous quittons l’Allemagne novembre 1938 pour nous retrouver en Egypte juillet 2013

    Le 70e anniversaire de la nuit de Cristal, le 9 novembre 2008 à la synagogue de la Resetasse, est l’occasion pour la chancelière allemande Angela Merkel de lancer un appel afin que « l’héritage du passé serve de leçon pour l’avenir ». La chancelière dénonce « l’indifférence à l‘égard du racisme et de l’antisémitisme »
    Pour elle, c’est un premier pas qui peut remettre en cause des valeurs incontournables. « Trop peu d’Allemands ont eu à l’époque le courage de protester contre la barbarie nazie (…). Cette leçon à tirer du passé vaut aujourd’hui pour l’Europe, mais aussi pour d’autres régions,»

    Nous souhaitons que cet appel ne doit pas concerner le seul peuple juif, car aucun peuple ne détient le monopole de la souffrance.
    Une vague de chauvinisme racial s’est abattue sur l’Egypte annonciatrice d’un prélude à un nettoyage ethnique, qui rappelle les prémices de l’Holocauste
    un discours raciste et fanatique largement diffusé par la propagande qui a contaminé tous les medias égyptiens suivi d’actes déniant la citoyenneté et l’humanité pour une large frange du peuple, répertoriée comme ennemie de la nation qui doit être anéantie et nettoyée.
    Le pouvoir Egyptien se livre à un jeu pervers, déjà utilisé par les nazis et l’administration Bush, qui consiste à créer un ennemi qui porte tous les maux et péchés et qui est responsable des erreurs et des catastrophes passées et présentes : l’axe du mal.
    Les artisans du coup d’état ont réussi à faire surgir le coté obscure de l’âme humaine et donner libre cours aux plus vils instincts dans la société égyptienne : soif de vengeance, haine, désinformation, éloge du bourreau et criminalisation de la victime …
    Aucun humaniste sincère, ne pratiquant pas le ‘’ deux poids et deux mesures’’ , ne doit rester insensible au maccarthysme et au racisme à l’égyptienne ni aux crimes contre l’humanité sponsorisé officiellement par Les artisans du coup d’état.
    [email protected]

    PS
    Aujourd’hui, Amnesty international existe et nous devons lire ses rapports journaliers :

    • Des centaines de sympathisants de Mohamed Morsi, appréhendés par les autorités égyptiennes, sont privés de leurs droits fondamentaux ….mercredi 17 juillet 2013
    • Depuis le renversement du président Morsi, le 3 juillet, des avocats ont indiqué à Amnesty International que plus de 660 hommes ont été arrêtés dans la seule ville du Caire, notamment des responsables de premier plan des Frères musulmans et de la branche politique de cette organisation, le Parti de la liberté et de la justice
    • « Il sera impossible pour la justice d’établir la vérité si seuls des partisans de Mohamed Morsi et des Frères musulmans sont visés, tandis que les forces de sécurité ne rendent parallèlement aucun compte pour les homicides illégaux perpétrés ni pour leurs manquements au devoir de protection des manifestants contre les violences »
    Certains ont notamment reçu des coups de crosse de fusil et des décharges électriques. Ils ont par ailleurs déclaré avoir été interrogés au poste de police, les yeux bandés, par des hommes appartenant semble-t-il à l’Agence de sécurité nationale, pratique rappelant de manière inquiétante les tactiques de l’ère Moubarak.
    • Juste après que l’armée ait annoncé l’éviction du président, le 3 juillet, au moins six chaînes télévisées pro-Morsi ont été retirées des ondes et des descentes ont eu lieu dans leurs studios. Le lendemain, le Parti de la liberté et de la justice a fait savoir que les presses d’État refusaient d’imprimer le journal du parti. Dimanche 14 juillet, le ministère public a gelé les avoirs de 14 hommes associés aux Frères musulmans et de partis qui les soutiennent.
    • Lors d’un rassemblement pro-Morsi le 19 juillet à Mansoura, les forces de sécurité ont laissé faire des agresseurs non identifiés qui ont attaqué les manifestants. Deux jeunes femmes et une fillette ont été tuées par balles. Frappée à la tête, une autre manifestante a été grièvement blessée Israa Lotfy Youssef, une étudiante âgée de 18 ans, est l’une des personnes tuées à Guizeh. La jeune fille participait au sit-in pro-Morsi organisé dans la soirée du 22 juillet, et priait avec le reste de sa famille.
    • Il est presque impossible d’imaginer autant de morts s’il n’y avait pas l’intention de tuer, ou du moins un mépris criminel pour la vie des gens
    • De nouveaux éléments prouvent que les forces de sécurité ont de nouveau utilisé de manière injustifiée des balles réelles et une force excessive. La preuve qu’une réforme de la police est nécessaire, a déclaré Amnesty International après un week-end de violences qui a causé la mort de 90 personnes

    1. Puis-je emprunter une partie de ton analyse très pertinentes, et la partager ?

      Merci

    2. Incroyable de pareilles inepties. Laissez les juifs de côté SVP. les Juifs n’étaient pas au pouvoir en Allemagne. La religion d’état n’était pas le judaisme . Les juifs n’essayaient pas d’imposer leur dogme religieux en Allemagne. Ils étaient très assimilés , beaucoup se convertissait au prostestantisme comme les parents d’Hessel. Ils étaient très patriotes

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Judenzählung “En conclusion, Segall et Oppenheimer démontrent que près de 100 000 Juifs ont participé à la guerre, que parmi eux, 78 000 ont combattu au front et que 12 000 y sont morts. Environ 10 000 Juifs se sont engagés volontairement, 19 000 ont eu de l’avancement et 30 000 ont reçu des médailles pour bravoure exceptionnelle. Le pourcentage d’appelés, de soldats au front, de morts et de blessés, ne diffère que très peu de celui des non-juifs. 23 000 soldats juifs se sont retrouvés à l’arrière dont 11 060 dans les services de santé et dans la haute administration militaire, mais seulement 2 000 dans le rang des officiers. Ils ont ainsi documenté l’antisémitisme dans l’armée allemande” .

      Je comparais plutot les juifs en allemagne avant la deuxieme guerre mondial aux Coptes en Egypte ……………….

      Regardez plutot la reflexion de Sami El Soudi Journaliste palestinien.

      L’enfer pour une ou deux éternités (info # 011408/13)
      mercredi, 14 août 2013

      Par Sami El Soudi

      Les évènements sanglants qui se déroulent au Caire pendant que je rédige ces lignes revêtent une importance cruciale pour l’avenir du monde arabe en général, et pour celui des Palestiniens, en ce qui me concerne plus directement.

      L’issue à terme des affrontements égyptiens décidera si les Arabo-musulmans se dirigeront vers la sécularisation ou s’ils s’enfonceront dans l’application des principes et des lois les plus radicaux de l’islam. Si nous ferons partie de la communauté internationale, ou si nous la rejetterons et la combattrons dans une vision djihadiste de la société. Si nous nous occuperons à améliorer le sort misérable de nos populations, ou si nous tenterons d’exporter notre “modèle”, par la violence et le terrorisme au cas où les autres civilisations refuseraient de l’adopter volontairement.

      Pour la Palestine, ce qui se déroule en Egypte déterminera si nous suivrons la voie tracée par l’Autorité Palestinienne et l’OLP, ou celle imposée à Gaza par le Hamas. Il suffit, pour s’en convaincre, d’observer la façon dont les militaires du Général al Sissi tentent de ramener l’ordre dans le Sinaï, en étroite coopération avec Israël, et comment ils s’emploient à isoler Gaza en la privant des moyens de menacer sans cesse les habitants des villes de l’Etat hébreu.

      D’ailleurs les manifestants pro-Morsi, derrière les barricades qu’ils ont érigée sur la place Rabaa al Adawiya, n’ont de cesse de déclarer aux reporters des chaînes arabes qu’ils se “battent contre les alliés d’Israël”. Et cette fois-ci, on ne saurait leur donner tort.

      Le régime islamiste de la Bande de Gaza ne subsistera pas si l’Armée des bords du Nil parvient, non seulement à reprendre le contrôle de ses rues, mais également, dans les semaines à venir, à imposer un retour au calme sans les Frères Musulmans et les autres courants islamistes, qui font désormais front commun avec eux.

      Le Caire, ce matin. Inévitable

      Al Sissi, qui ne fait pas dans la dentelle, s’emploiera tant qu’il sera au pouvoir, à isoler le Hamas et l’empêcher d’acquérir les armes nécessaires à poser un réel défi stratégique à Israël sur son front sud. S’il y parvient, le Hamas finira par tomber tôt au tard, et l’on pourra alors, au moins techniquement, envisager la création d’un Etat palestinien. Car tant que cette émanation des Frères Musulmans se maintient à la tête de l’enclave côtière, Jérusalem n’envisagera pas sérieusement de signer la paix avec une moitié des Palestiniens, tout en devant continuer à se battre avec l’autre. L’autre, qui ne reconnaîtra jamais le droit d’Israël à l’existence, sur quelque partie du territoire disputé que ce soit.

      Les combats qui se déroulent au Caire influent aussi sur le futur d’autres peuples de la région, exactement comme sur les Palestiniens. Je pense spécifiquement, dans un premier temps, au destin de la Tunisie, de la Jordanie, de l’Arabie Saoudite et de la Turquie.

      Impossible de s’y tromper, lorsque l’on constate que Riad, les Emirats arabes du Golfe et le Koweït constituent des supporters et des bailleurs de fonds inconditionnels des libéraux égyptiens et de l’Armée, tandis que la Turquie et le Qatar avaient transféré des milliards de dollars à Mohamed Morsi.

      Au pays des Ottomans, on trouve exactement les mêmes divisions qu’en Egypte parmi la population, les mêmes mesures d’emprisonnement et de procès truqués contre les opposants à l’islamisation, et la même situation tendue entre le pouvoir islamiste et les forces armées. Sauf qu’à Ankara, c’est, pour le moment au moins, Erdogan qui conserve la main en envoyant les plus brillants des officiers en prison pour le restant de leurs jours.

      On constate aujourd’hui que ce que l’on a appelé les Printemps arabes n’a constitué que le coup d’envoi des heurts entre les séculiers et ceux qui tentent d’imposer la charia. Ce ne fut pas une révolution mais une tentative de révolution et la confrontation violente ne fait que commencer.

      En Occident, où l’on a toujours autant de peine à comprendre le monde arabe, on pensait que le courant islamiste était irréversible et qu’il fallait composer avec lui. Ce qu’il y a de particulièrement intéressant à remarquer dans la crise égyptienne est que la majorité des gens ont cessé de soutenir les islamistes dès qu’ils ont remarqué qu’ils se montraient incapables de modifier quoi que ce soit à l’âpreté de leurs conditions d’existence. Le coup d’Etat des militaires est issu d’une poussée interne ; il n’est en aucune façon la résultante, comme ce fut parfois le cas dans le passé, d’un complot des puissances industrialisées afin d’amener au pouvoir ceux qui leur sont favorables.

      Au contraire même, l’Amérique d’Obama fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider les Frères Musulmans et c’est à ne rien y comprendre. J’ai consciencieusement fouillé Internet et je n’ai pas trouvé la moindre déclaration du Président Obama s’insurgeant contre la persécution des chrétiens en Egypte, le crime d’excision infligé à plus de 90 pour cent des femmes dans le pays des pyramides et encore en augmentation depuis l’élection de Morsi, pas plus que contre les violences sexuelles normalisées, qui y affectent les femmes dans des proportions similaires.

      Il semble que Washington ne s’est pas aperçue que, sitôt élu, Mohamed Morsi s’est employé, de la manière la moins démocratique qui soit, à imposer la loi islamique à l’Egypte ; il avait, pour ce faire, ordonné la fermeture de journaux et l’arrestation de juges.

      En revanche, je note avec incompréhension l’annonce faite hier par le département d’Etat US : “Nous encourageons le gouvernement intérimaire à laisser manifester, c’est un élément fondamental pour faire avancer le processus démocratique”.

      Les attroupements permanents qui duraient depuis six semaines sur les places Nahda et Rabaa, ainsi qu’à l’université du Caire, constituaient donc un “élément fondamental pour faire avancer le processus démocratique” ? Les dirigeants américains sont-ils ivres, aveugles ou drogués ? N’ont-ils pas vu les partisans de Morsi, dans les mois ayant précédé son évincement, descendre dans la rue avec des centaines de pancartes proclamant, face aux critiques de l’opposition d’alors : “Fuck democracy, we want islam !” (démocratie va te faire foutre, nous voulons l’islam) ?

      Si al Sissi avait écouté les injonctions des ambassadeurs spéciaux de Barack Obama, s’il avait libéré Morsi et les autres chefs de la fratrie, s’il avait permis au clan islamiste de se renforcer et de continuer d’occuper la rue, on aurait bientôt relevé des millions de cadavres sur le pavé et non des centaines comme aujourd’hui. Les Etats-Unis ne le saisissent-ils pas ? Ont-ils un intérêt quel qu’il soit dans la transformation de la péninsule du Sinaï en base de lancement pour la Djihad la plus violente qu’il fût possible d’imaginer ? Quelque chose à gagner dans l’islamisation de la Palestine ? Dans les tirs de Katiouchas sur la ville balnéaire d’Eilat ? Dans la chute de la monarchie hachémite sous les coups de boutoir des Frères jordaniens ? Dans la prolongation de la situation sans issue pour la paix posée par la présence des islamistes à Gaza ? Que veut Obama et pourquoi ?

      Personne de sensé n’éprouve aucun plaisir à regarder les images de gens qui sont blessés ou qui meurent, mais ce que nos lecteurs doivent assimiler, c’est qu’il n’existe ni ne peut exister aucune espèce de cohabitation pacifique entre l’islam et la démocratie qui évoluent sur la base de valeurs antithétiques. Les islamistes haïssent la démocratie et tout ce qu’elle représente d’occidental et de non-définitif. Je ne compte plus les traités écrits par des imams expliquant qu’il faut exploiter les faiblesses du système démocratique afin d’hisser l’islam au pouvoir, pour, quand il y parvient, ne plus jamais le céder à des mains païennes.

      Comme Juffa l’a parfois expliqué dans ces colonnes, dans une démocratie, l’Etat se place au service des citoyens, quelle que soit leur confession ou le groupe ethnique auquel ils appartiennent. Dans le système de gouvernance et de législation coranique, les citoyens, quelle que soit leur foi ou leur opinion politique, ont l’obligation de servir l’islam et l’Etat islamique. Dans la démocratie, c’est l’humain qui se trouve au centre des préoccupations de l’Etat, en islam, c’est Allah.

      Que M. Hollande, qui a dit aux dirigeants d’Ennahda, à l’occasion de sa récente visite en Tunisie, que la cohabitation entre les deux systèmes était parfaitement possible, daigne nous procurer son mode d’emploi ! Ou qu’il arrête de proférer des sottises aussi immenses amenant à douter de sa clairvoyance.

      La confrontation de ce mercredi au Caire était inévitable, et j’ose affirmer que, pour ceux qui s’opposent à l’extension de la charia et qui ne supportent plus de voir leurs nièces contraintes à dissimuler leur corps derrière d’épais rideaux ambulants, pour ceux qui se refusent à renoncer aux avancées réalisées par l’humanité durant les deux siècles précédents, l’intervention de l’Armée égyptienne procède d’une initiative hautement salutaire.

      Ce qui ne signifie pas pour autant qu’elle soit porteuse d’un grand espoir, car les officiers égyptiens agissent principalement pour leur caste et non pour le bien de tous, nous les pratiquons depuis longtemps et ne sommes pas naïfs. Ce n’est donc pas à une victoire que nous assistons aujourd’hui, mais à un coup de frein contre un processus qui menait infailliblement des millions de gens à l’enfer pour une ou deux éternités.

      A voir avec intérêt comment les officiers du putsch et leurs alliés libéraux vont gérer l’ “après rappel à l’ordre”. Ils feraient bien de faire rapidement évoluer les dossiers les plus défaillants de leur pays s’ils ne veulent pas se voir re-renverser à leur tour.

      Un dernier mot pour mon article de ce jour sur un point face auquel je ne peux pas me taire : dans le cadre des gestes de bonne volonté pour la reprise du dialogue politique israélo-palestinien, le gouvernement Netanyahu a libéré, tôt ce matin, vingt-six prisonniers palestiniens. Je suis descendu en bas de chez moi pour en voir passer furtivement quelques-uns sous les acclamations de passants en liesse.

      Je veux dire que ces criminels n’auraient jamais dû être libérés. Ils n’ont pas agi en mon nom et n’ont en rien contribué à faire avancer la cause de mon émancipation nationale. Ce sont tout simplement des assassins, tel celui qui a tué l’avocat israélien qui œuvrait pour la réussite de notre cause, Ian Feinberg, alors qu’il visitait un centre européen d’aide à mes compatriotes à Gaza en 1993. Et celui qui a tué un touriste américain en 89, ou encore, celui qui a anéanti Isaac Rotenberg, un survivant du génocide nazi, sur un chantier, à la hache, en 94. J’ai honte de la joie exprimée par mes concitoyens et nos leaders à l’occasion de leur relaxe. En sanctifiant des bouchers, cela fait s’éloigner les perspectives de paix entre les deux peuples, ainsi que la perception par les miens de ce qu’elle pourrait être.

      J’aurais de beaucoup préféré que ces énergumènes pourrissent dans leurs cellules et que Netanyahu ne décrète pas la construction de 1 200 logements sur mon territoire, quelques jours avant les négociations qui reprennent aujourd’hui. Lorsque l’on désire la paix, on n’agit pas de la sorte.

    3. Donc nasser pour toi ete un dictateur ? Tu vien de montrer ton vrais visages

  3. L’Egypte et les Egyptiens demandent juste que la Pyramide des besoins essentiels soit respectée :
    Besoins physiologiques (manger santé, dormir etc…) en SECURITE, Amour, appartenance (religieuse, familiale, politique etc..) en LIBERTE etc.. voir ci-dessous :
    http://www.dumg-tours.fr/IMG/pdf/Maslow.pdf

    Ils ne sont pas entendus. Une vieille histoire de colonialisme et de corruption, de manque d’instruction et de planning familial.

    Mes pensées vont à eux.

    Laurence

    1. Tout-à-fait ! L’immense majorité du peuple égyptien souffre énormément depuis trop longtemps de la pauvreté, du chômage et de l’analphabétisme, sans compter la condition sociale de la femme égyptienne.
      Même les Frères musulmans en une année n’ont jamais commencé aucun projet social sur ces points cruciaux !
      La pauvreté et l’analphabétisme doivent être les deux sujets PRIORITAIRES à traiter !

  4. Bonjour,

    En listant les chefs d’états égyptiens, qui selon vous, ont tous appuyés la politique américaine et protégés ses intérêts et ceux d’israel, je ne vois pas le nom d’un certain Mohamed Morsi, qui dès ses premiers jours de prise de pouvoir, s’est dévoué corps et ame au projet Israelo/Americain pour la destruction de la Syrie, Ce qu’il reussi aussi à faire vis à vis de gaza et de l’influence qu’il a mené sur le HAMAS (vu qu’ils emanent tout les 2 de la même ideologie) pour changer sa politique et s’allier à l’axe obscure de l’Arabie Saoudie / Qatar / Turkie VS Syrie / Iran / HEZBALLAH, chose qui ne va qu’au profit d’Israel au détriment de leur cause palestinienne.

    Alors, s’il vous plait Nasser (!!) et vous omettez Morsi, je trouve que ca perd tout crédibilité et on revient à la différence historique entre FM et Nationalistes.

    A Bon entendeur

    1. Sauf qu’il n y’a pas de projet que l’on peut nommer israelo-américain pour la destruction de la Syrie. Les USA et Israel n’ont pas forcément envie de voir Al-Assad partir , et le premier destructeur de la Syrie est Assad lui-même. Le conflit est devenu régional à cause de son cruel entêtement et de son attitude inhumaine. La rhétorique nationaliste est une composante essentielle de la propagande d’Assad !

    2. Vous êtes bien naïve sur la tragédie syrienne, alors que les 3/4 de la planète a bien compris ce qu’il s’y passe réellement !

  5. Nawal El Saadawi : Nous parlons de démocratie. Mais que signifie exactement le terme « démocratie » ? Pour nous il est assez vague, car ce mot « démocratie » n’existe pas dans la langue arabe, mais nous avons le mot « liberté ». Durant la révolution égyptienne, nous sommes descendus dans les rues et place Tahrir, contre Moubarak. Nous voulions la liberté, la justice, la justice économique et sociale et la dignité pour tous, peu importe le sexe, la classe sociale ou la religion. Nous étions 20 millions dans les rues, dormant sous les tentes en janvier et en février, et on ne revendiquait pas la démocratie. On revendiquait la liberté, la justice économique et sociale et la dignité pour tous. Parce qu’on peut avoir la démocratie avec de l’inégalité, avec de l’injustice et même avec la guerre et le capitalisme ou encore avec le colonialisme et le système patriarcal. C’est pour ça que je veux être précise sur l’emploi du mot » démocratie « . La révolution égyptienne a été géante. J’ai fait partie de ces gens qui ont dormi la nuit sous tente pour changer le système, Moubarak et tout ça…
    Nawal El Saadawi : Que s’est-il passé ? La révolution a avorté. Qui a fait avorter la révolution ? Moubarak était hors jeu. Qui soutenait Moubarak ? Les Etats-Unis, ils donnaient des milliards de dollars à l’armée, à travers ce qu’on appelait l’USAID, corrompant ainsi l’armée, corrompant le système. L’argent américain, l’aide américaine est facteur de corruption. Nous avons voulu nous débarrasser de ce système corrompu. Que s’est-il passé ? Les pouvoirs qui soutenaient Moubarak ne voulaient pas que la révolution réussisse. Aussi ils ont allié leur force. De qui s’agit-il ? Des Etats-Unis et des Frères musulmans. Vous voyez la contradiction. Les Etats-Unis et les Frères musulmans ont travaillé ensemble, négocié ensemble, pour passer par-dessus la révolution et la faire échouer. Et ils ont fait avorter la révolution par deux moyens : d’abord les élections. Des élections prématurées, le pays saigne encore, des gens ont été blessés, certains sont morts, il y avait du sang dans les rues, des jeunes gens ont perdu la vue. Mais Hillary Clinton est venue au Caire en disant, il faut des élections. C’est leur démocratie, les élections. Mais la démocratie ce ne sont pas juste des élections. Il faut d’abord changer le système, pour qu’il soit plus honnête, plus juste, égalitaire, humain, pour qu’il apporte une vraie paix, une vraie démocratie. Mais c’est précisément ce qu’ils ne voulaient pas. Nous dans les rues, nous étions unis, 20 millions unis contre Moubarak et son système, c’est pour ça qu’on a réussi à le renverser. Alors ils nous ont divisés au moyen des élections. A la minute où ont démarré les élections en Egypte, les gens ont commencé à se diviser, ils ont été mis en compétition. La compétition, le sang, la violence, la corruption qui a permis d’acheter les votes. Tout cela a permis de faire avorter la révolution. Les élections étaient prématurées car nous n’étions pas prêts pour ces élections. Nous voulions nous organiser car la révolution n’est pas très créative, elle est surtout spontanée. Après on s’installe et on s’organise. Ils ne nous ont pas laissé le temps de faire cela. Les Etats-Unis et les Frères musulmans ont fait un deal et les Frères musulmans sont arrivés au pouvoir. Ils ont dit « nous sommes arrivés au pouvoir par les élections », mais ce n’étaient pas des élections libres.

  6. Salam,

    “L’an 501 la conquête continue” je fait référence au livre de Noam Chomsky qui n’a de cesse de dénoncer “L’impérialime américains” le néo colonialisme” “le nouvel ordre mondial”, etc. C’est toujours ainsi que les pays du Sud ont étè traités.

    salam

  7. Merci pour cela, cela a le mérite d’être dit.

    Le coup d’état n’est pas différent d’un tour de magie, d’une illusion, et les occidentaux, USA en tête ont perfectionné cet art durant tout le siècle dernier.

    Vous détricotez parfaitement les mécanismes de la propagande et du jeu de dupes qui consiste à faire passer les FM comme étant soutenu par les américains, pour brouiller les pistes, alors que les USA sont l’architecte en chef du coup d’état.

  8. Selon une information tirée du site Leparisien : “91 % de femmes excisées en Egypte, alors que la pratique est interdite depuis 1996”
    http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/plus-de-30-millions-de-fillettes-risquent-l-excision-s-alarme-l-unicef-24-07-2013-3004753.php

    Assez étonnant que ces mutilations génitales faites aux femmes, autant sous le régime de la dictature ou sous le régime des frères musulmans, ne fassent pas l’objet de pétitions massives contre cette pratique et aussi de manifestations comprenant des millions de personnes.

    Quand dans certains pays la guerre des hommes contre leurs femmes cessera ?

    Je ne crois pas non plus que l’on peut affirmer que ceci est de la faute aux américains ou à nous “méchants” occidentaux.

    Pourrais-je mentionner que certains états d’esprit au sein d’une société me semblent être nécessaires pour permettre l’instauration d’une démocratie. Le respect, la dignité et l’égalité des chances sont un minimum vis-à-vis tous les citoyens, incluant les femmes. Souvent la tradition et les croyances religieuses ne sont pas aidantes afin d’assurer cet état d’esprit.

    1. L’excision des femmes ? Oh, je suis choquée…
      Peut-on procéder dans l’ordre s’il vous plait ?
      Vous voudriez que l’excision des femmes cesse par de simples pétitions, signées par qui je vous prie ? Par des gens qui ne trouvent même pas de quoi manger, boire, se loger, se déplacer ? Qui n’ont aucune existence sur le plan économique et social, donc politique ?
      On rétablit d’abord la dignité humaine : si les hommes et les femmes se reconnaissent une humanité, un droit à la vie, à la vie digne, on pourra bâtir une société où l’excision n’a plus aucune raison d’être.
      Et ne ma parlez plus de votre “démocratie” à l’occidentale, et cet “état d’esprit” démocratico-laïque -à la noix. Dans vos pays occidentaux, les riches (financiers, industriels etc) ne voulant pas payer leurs impôts, ont imaginé la délocalisation (pour mieux saigner les pays d’Afrique et d’Asie en “voie de développement”), ils ont inventé les paradis fiscaux, et autres entourloupes. Ils se sont cachés derrière le mot “démocratie” pour faire croire aux peuples d’Europe et des USA qu’ils décident vraiment de leurs sorts. Mais dans ces pays dits de démocratie avérée, vous avez des gens qui crèvent de faim, et d’autres qui sont mis à la rue parce qu’ils n’arrivent plus à joindre les deux bouts… La Grèce est un bel exemple de l’application de cette démocratie qui vole la dignité aux peuples. Il faut se rendre à l’évidence : votre modèle de démocratie n’est pas un modèle idéal ni universel. Par contre, il y a d’autres moyens pour arriver à établir une justice sociale dans les pays majoritairement musulmans. Des moyens que vous semblez dénigrer : religion, culture, des mots que je crois vous entendre prononcer avec dédain. Saviez-vous que dans l’islam il y a un truc qui s’appelle “Zakat” = droit du pauvre/orphelin sur les riches ? Cette zakat, si elle s’appliquait correctement, il n’y aurait plus de faim dans ces pays. Saviez-vous que dans les pays majoritairement musulmans, les vieux ne sont pas délaissés dans des homes ? La famille a ses droits (“Cilat ar-rahim”, dans l’islam), et les parents ont un droit indéniable, et les enfants ont des droits sur leur parents (et pas uniquement jusqu’à l’âge fatidique de 18 ans, âge auquel la plupart des Occidentaux foutent pratiquement à la porte leurs rejetons). La culture ? En Afrique noire, la famille se serre les coudes et le respect des vieux est une tradition à laquelle on ne coupe pas. Mais vous, vous n’y voyez que folklore.
      A mon avis, il est plus facile d’éduquer les gens (leur apprendre les bases du respect mutuel, du respect de la liberté de l’autre) en prenant appui sur leur culture et leur religion, plutôt qu’en instaurant un modèle désuet, inadapté et souvent en parfaite contradiction avec la culture et la religion de ces gens.

    2. Pourquoi l’Islam en Égypte a la capacité actuelle de voiler près de 100% des femmes mais n’a pas la capacité de faire cesser l’excision de 95% des femmes.

      La guerre aux femmes semblent être tellement banale pour vous !!!!!

  9. Mais pourquoi devrait il que les manifestants pro-char3ya restent sans armes, alors que l’armée ne cesse de les tuer et de les massacrer sans pitié!!!! excusez moi mais : يعلن أبوكي يا سلمية !!

    yaaaaaaaaaaaaaaaaaa RAB rohmaaak ya rab :'( :'( :'(

  10. Merci M Ramadan pour ces clarifications, je lis vos articles régulièrement, mais comment donc prendre son destin en main ? je reprends vos derniers mots.
    _ Le Caire et l’Egypte, de façon plus générale sont dans un drôle d’état !
    _ Quant aux manifestations qui ne cessent pas …. Ce blocus devient insupportable.
    _ Alors des idées ???
    _ Comment prendre son destin en main ? Surtout lorsque tout ce que l’on entend est cousu de mensonges.
    Je réside au Caire depuis bien longtemps. Il est plus que temps que nous nous reprenions.

  11. Ce n’est pas les américains comploteurs que les musulmans doivent craindre mais bien les traitres d’eux mêmes parmi cette communauté. Malheureusement il y en a plein des traitres au sein de notre communauté qui sont prêts à vendre leur religion en échange d’un faux prestige. L’honneur doit être le seul salaire dans l’Islam.
    Allah Le Très Haut aime que ses serviteurs se battent en rang serré et ne craindre que Lui. On est loin… Même en Tunisie c’est pareil le pouvoir semble véritablement corrompre même les gens qu’on croyait sain!
    Moi qui croyait que les transitions démocratiques seraient de long fleuves tranquilles!

    1. SVP monsieur dans une conception de religion de paix et d’amour, Dieu ne peut concevoir que ses serviteurs se battent en rang comme vous le mentionnez.

      SVP, au nom de quoi ses 7 milliards d’enfants se battraient les uns contre les autres ?

      Il semble qu’au nom de “la religion des hommes”, il soit malheureusement concevable que les enfants de Dieu se battent les uns contre les autres. Il semble qu’au nom de “la religion des hommes”, il soit malheureusement possible de diviser les enfants de Dieu.

      Peut-on être un peu plus critique vis-à-vis les supposés textes sacrés ? ou arrêter de parler de religion de paix, d’amour et de tolérance ?

      Si au nom de ta religion tu parles de “nous” et des “autres”, n’es-tu pas entrain de diviser la famille de Dieu composée de plus de 7 milliards de personnes ?

      Maxime

    2. Cher Maxime,

      Je ne pense pas avoir jamais lu ou entendu Tariq Ramadan parler de “nous” (musulmans), et des autres (non musulmans). Il parle d’abord de citoyens européens (de confession musulmane) ou d’autres régions, et du rôle associatif, social ou politique qu’ils se doivent de remplir pour servir au mieux leurs communautés et leurs pays respectifs.

      Ensuite : Dieu fait ce qu’il veut. C’est à nous, ses créatures (et je n’emploierai pas le mot “enfants”), de lui rendre des comptes, et non l’inverse.

      Si Dieu nous a dotés d’une intelligence, et d’une quelconque force pour tenter d’agir sur les événements, Il nous a en plus dotés d’une chose extraordinaire : le libre-arbitre, le choix de nos actes. En ce sens, c’est une bénédiction et une malédiction. Dieu ne va pas interférer dans nos propres choix (d’abord vous choisissez de croire en Lui, ou vous choisissez la non-religion, et puis vous choisissez votre ligne de conduite, votre façon de vous comporter… etc). C’est pour cette raison -et c’est tout logique- qu’Il nous jugera pour nos actes et nos choix. Bien entendu chacun est responsable de ses propres actes, pas de ceux de ces parents, ni de ceux des ses enfants, proches, ancêtres, voisins… etc. Et, chose très importante, Dieu est seul juge de nos actes. Si vous voulez, c’est une sorte d’axiome dans l’islam.

      Ce décor étant planté, vous aurez des gens qui feront tout leur possible pour gagner la vie ici-bas, et peu leur importe la vie d’après. D’autres gens feront le contraire. Si les 7 milliards de personnes vivant aujourd’hui sur la terre choisissent de se taper dessus, pour de bonnes ou mauvaises raisons, et s’ils y restent tous (imaginons par exemple une catastrophe nucléaire planétaire), Dieu accueillera tout ce monde (et ceux d’avant) dans la vie d’après, et jugera chacun sur ses intentions et ses actes. Dieu n’a pas besoin de nous, nous avons besoin de Lui.

      Ok. Maintenant c’est vrai qu’en apparence, la religion de Dieu semble personnifier toutes les violences. Cependant, c’est cette religion qui mène à la paix, la paix des individus et celles des communautés, car à la lumière de l’amour de Dieu, chacun devrait agir pour que lui-même, ses proches, sa communauté, puissent vivre dans la paix et la dignité. C’est ce que l’Islam enseigne.

      Alors quand ça rate, quand vous voyez les gens s’entretuer, ou d’autres se faire sauter dans des places bondées, ce ne sont pas les préceptes de l’islam (religion de la paix) qui l’ont dicté, mais des hommes qui ont volontairement maquillé leurs objectifs purement politiques, et les ont enrobés d’un discours religieux au relents extrémistes. Ce n’est définitivement pas pour l’amour de Dieu que ces hommes aujourd’hui se battent, mais pour l’amour du pouvoir, de l’argent, des intérêts quelconques des uns et des autres.

      Analysez leurs discours, et vous verrez qu’ils sont à 10 000 lieues des messages de tous les prophètes qui se sont succédés sur la Terre. La religion de Dieu est une seule et unique, elle dit de n’adorer personne ni rien d’autre que Dieu, de l’aimer, et de répandre le bien autour de soi. Elle dit aussi que la vie est précieuse, c’est un don de Dieu, il est interdit de la voler. Elle dit aussi qu’en temps de guerre déclarée et uniquement en temps de guerre, les musulmans se doivent de se protéger et de prendre les armes. Jamais en temps de paix. Jamais contre des personnes qui n’ont pas attaqué les musulmans (c’est écrit noir sur blanc dans le coran ! qui soit-dit en passant, n’est pas un “supposé texte”, mais un texte authentifié historiquement, écrit à l’origine en langue arabe, et conservé à la lettre dans cette même langue). Je suppose que les Chrétiens et les Juifs ont reçu des commandements similaires (ex : Tu ne tueras point). Le message divin est le même à tous les peuples qui se sont succédés depuis la nuit des temps, l’islam en est la dernière incarnation, avec ce message fort, de paix. Voyez donc ce que les hommes en ont fait. Mais tous les hommes sont responsables de leurs actes devant Dieu.
      Et Dieu sait mieux.

    3. Votre dernier paragraphe confirme que la guerre est comprise dans le message que vous avez reçu par le Coran. À vous lire, Dieu voudrait que les Musulmans fassent la guerre s’ils sont attaqués. En fait, pourquoi Dieu voudrait que les Musulmans, les Juifs, les Chrétiens ou mêmes les athées qui sont tous ses enfants se fassent la guerre.

      Que font des textes parlant de guerre dans un contexte religieux ou divin ????????

      Il est à mon avis urgent de dissocier Dieu et guerre, urgent de dissocier également Dieu et code vestimentaire, urgent de dissocier Dieu et guide alimentaire, urgent de dissocier Dieu et mépris de la femme….

      Enfin monsieur la guerre n’a rien à faire avec Dieu qui aime tous ses enfants.

      Max

    4. UNION POPULAIRE DES ETATS MUSULMANS . Je suis étonné que vous vous rendez compte si tardivement . Dès le départ j’ai senti les supercheries ! Pas seulement en Egypte ! Partout . Tous les régimes non soumis à plus de 95% à l’occident , élus ou pas ,musulmans ou pas , les alliés voudront les écarter par tous les moyens : violence , asphyxie financière , taxation de terrorisme, mensonges … Hamas a su résister . Mais pour combien de temps , s’il reste si isolé ?SOLUTION : Hâter L’UNION POPULAIRE DES ETATS MUSULMANS , CALIFAT , …ou appeler ça comme vous voulez mais UNION , l’objectif c’est de se soutenir, en particulier se soutenir financièrement , de résister ensemble . Mais les populations sont elles suffisamment réveillées pour ne pas accepter des démocraties avec des présidents importés du dehors ou choisis par les alliés ? La question est là ! Et dès maintenant : MORATOIRE SUR LES ASSASSINATS CIBLES , SUR LES EXECUTIONS A COUP DE DRONES DE PRESUMES TERRORISTES. ET DECLARATION D’ILLEGALE DE L’ALLIANCE OCCIDENTALE EN RAISON DE SOUTIEN AUX COUPS D’ETAT , AUX REBELLIONS CONTRE DES DEMOCRATIES .

    5. …c sur ça …

      mais franchement les coups de l arméee c énormes….

      elle dit que elle aussi subie l injustice mais en attendant plusieurs villes… dans le monde protestentt contre le cmportTemens ETs l xagération…

      braf … salam ;;–)

  12. Merci Cher Tariq de ces éclaircissements et de votre engagement sur la réalité des évènements. Ce qui n’est pas chose facile du tout . Et heureuse célébration de fin de Ramadan .

    1. Ce qui est clair , en Egypte comme en Tunisie après plusieurs décennies de dictatures , il n’y a pas de parti capable de gérer leur pays car il fallait beaucoup de temps afin d ‘ organiser les institutions , or les partis politiques ce sont lancés dans des discours d’affrontement irresponsable et cela ne fait que diviser le pays dans la méfianceméfiance

    2. L’Egypte “sera mieux” avec qui que se soit, pourvu que cette personne soit élue par plus de 50% des électeurs égyptiens. Pour la première fois dans l’histoire, les Egyptiens avaient élu leur président de manière “démocratique”, et qu’a fait l’armée égyptienne ? Elle a dit aux électeurs de Morsi : “ça va pas le faire, re-voyez votre choix”. Elle a bafoué ce droit élémentaire des Egyptiens de choisir leur président.
      Vous pensez qu’à présent, l’Egypte “sera mieux” avec l’armée ? L’armée va souffler le chaud et le froid sur l’Egypte, elle fera enfermer ou exécuter ses opposants, et fera marcher au pas le peuple égyptien. C’est quoi cette phrase “Vous pensez que l’Egypte sera mieux avec Morsi ?”. Qu’est-ce que c’est que cette façon simpliste de poser les problèmes, de voir les choses ? On croirait entendre G.W. Bush quand il a pris le monde en otage : “vous êtes avec les terroristes (l’Irak), ou contre les terroristes (avec les gentils Américains)”. Et voilà que (presque) tous les pays arabes se ruent du côté des gentils. Et voilà qu’un seul (excusez-du peu) pays occidental, la France, a dit non aux délires et manipulations du clan Bush. Il fallait du courage, et ce courage manque terriblement aux chefs des pays arabes.
      Morsi était une porte vers l’avènement d’une nouvelle ère en Egypte. Bien sûr, beaucoup de travail restait à accomplir. Mais les Egyptiens auraient dû utiliser les outils disponibles dans leur constitution, demander un référendum, ou faire n’importe quoi d’autre pour faire céder Morsi et revenir sur ces “retouches” de la constitution égyptienne. Tout peut se régler avec des négociations. Mais laisser l’armée prendre les choses en main… L’armée n’a pas seulement refermé cette porte, elle l’a pulvérisée. Comment l’Egypte pourrait-elle jamais “aller mieux” avec l’armée seule au gouvernement ?

  13. Je sais pas si l’Egypte aurait été mieux avec Morsi, mais ce qui est sûr, c est qu elle aurait été riche de près de 300 êtres humains … mettez vous à leur place ou celle de leur famille (quel gâchis près de 300 âmes pour des calculs misérables)… je prends les paris que la prochaines étapes sera de mettre des hommes armés parmi les manifestants pacifiques pour pouvoir trouver un prétexte de tirer et déloger les manifestants dont le souhait est de vivre dans un pays démocratique. Et si effectivement Morsi s’avère ne pas être a la hauteur les Egyptiens se serait fait un honneur de le désavouer à la prochaine échéance électorale. Vu les lois du jeux … Morsi n’ a fait qu une erreur… celle d’avoir cru et jouer le jeu démocratique… Les mensonges sont en effet si gros que je souhaite à l’administration bonne chance sur le long terme … Fool me once shame on you, fool me twice … shame on me Mr Obama! And you ve been fooling us for nearly a century now !
    Allahouma Stajib da3wat al madhloumiin wa 3alayka bi dalimiin ya Rabb

  14. Al Azhar ne semble pas etre d’accord avec votre analyse. Vous insistez un peu trop, franchement.
    Edward, le Caire

  15. Salam Aleykoum

    De si gros mensonges, en effet!!! mais la magie de Pharaon ne dupera jamais les Croyants, par la grâce d’ALLAH (swt).
    Quant à la grosse farce!!! que sont les négociations de paix entre Israël et la Palestine, juste pour information!!! le projet d’Israël est de récupérer tous ses territoires ( partagés entre les 12 tribus )dont les frontières sont inscrites dans la Bible!!! Exit donc Gaza, Cisjordanie, une partie du Liban, le plateau du Golan, une partie de la Syrie, la Jordanie… et j’ai quelques craintes pour les jours qui viennent concernant la Jordanie!!!.

    UNE PRIERE:
    Psaume de David
    Psaumes 10
    10.1Pourquoi, ô Éternel! te tiens-tu éloigné? Pourquoi te caches-tu au temps de la détresse?
    10.2Le méchant dans son orgueil poursuit les malheureux, Ils sont victimes des trames qu’il a conçues.
    10.3Car le méchant se glorifie de sa convoitise, Et le ravisseur outrage, méprise l’Éternel.
    10.4Le méchant dit avec arrogance: Il ne punit pas! Il n’y a point de Dieu! -Voilà toutes ses pensées.
    10.5Ses voies réussissent en tout temps; Tes jugements sont trop élevés pour l’atteindre, Il souffle contre tous ses adversaires.
    10.6Il dit en son coeur: Je ne chancelle pas, Je suis pour toujours à l’abri du malheur!
    10.7Sa bouche est pleine de malédictions, de tromperies et de fraudes; Il y a sous sa langue de la malice et de l’iniquité.
    10.8Il se tient en embuscade près des villages, Il assassine l’innocent dans des lieux écartés; Ses yeux épient le malheureux.
    10.9Il est aux aguets dans sa retraite, comme le lion dans sa tanière, Il est aux aguets pour surprendre le malheureux; Il le surprend et l’attire dans son filet.
    10.10Il se courbe, il se baisse, Et les misérables tombent dans ses griffes.
    10.11Il dit en son coeur: Dieu oublie! Il cache sa face, il ne regarde jamais!
    10.12Lève-toi, Éternel! ô Dieu, lève ta main! N’oublie pas les malheureux!
    10.13Pourquoi le méchant méprise-t-il Dieu? Pourquoi dit-il en son coeur: Tu ne punis pas?
    10.14Tu regardes cependant, car tu vois la peine et la souffrance, Pour prendre en main leur cause; C’est à toi que s’abandonne le malheureux, C’est toi qui viens en aide à l’orphelin.
    10.15Brise le bras du méchant, Punis ses iniquités, et qu’il disparaisse à tes yeux!
    10.16L’Éternel est roi à toujours et à perpétuité; Les nations sont exterminées de son pays.
    10.17Tu entends les voeux de ceux qui souffrent, ô Éternel! Tu affermis leur coeur; tu prêtes l’oreille
    10.18Pour rendre justice à l’orphelin et à l’opprimé, Afin que l’homme tiré de la terre cesse d’inspirer l’effroi.
    Amin.

    1. Quelle Rapport avec les Psaumes ?? Concernant les palestiniens c’est vrai si les FM restent au pouvoir Gaza ne sera jamais libéré du Hamas et l’état palestinien n’existera jamais. En Nettoyant le Sinai de tous ces terroristes l’armée Egyptienne fait oeuvre de salubrité publique pour tous les arabes.

    2. Le mot terroriste justifie tout. Il suffit de le coller aux personnes indésirables et l’opinion publique, que dis-je ? les Nations Unies vous sont acquises. Vous ne trouvez pas ça trop facile, que ça en devient lassant… ?
      Pourquoi ne pas essayer de vous mettre à la place des Palestiniens, une petite seconde, une seule. Vous verrez que le mot terroriste collera parfaitement à l’Etat d’Israel (je ne dis pas aux Juifs, et sûrement pas aux Juifs résidents ailleurs qu’en cette terre sur-colonisée, au delà des frontières de 1947), mais à l’Etat d’Israel qui continue de voler la terre des Palestiniens, parcelle par parcelle. Vous verrez que toute la communauté internationale, à cause de sa connivence, participe de ce terrorisme.
      Mais ce n’est pas le sujet, me diriez vous. Je dirais que si. Parce que tout vient de là : vos supposés “terroristes” se battent pour les droits fondamentaux des Palestiniens, mais vous, comme vous ne reconnaissez pas les droits des Palestiniens, vous n’y voyez que la menace (injustifiée) qui plane sur Israel et donc, pour vous ce sont des terroristes dont il faudrait se débarrasser et plus vite que ça.
      Je voudrais encore rectifier un ou deux mots à la fin de votre intervention, qui devrait se lire : “En nettoyant le Sinai de tous ces terroristes, l’armée égyptienne fait oeuvre de salubrité pour l’Etat d’Israel d’abord”. N’est-ce pas plus honnête ?

      Et, une dernière chose qui me fait toujours tiquer : pourquoi diable les Palestiniens auraient-ils à abandonner leur droit fondamental de voter librement pour qui ils veulent ? Est-ce que vous on vous dicte votre choix quand vous vous rendez aux urnes ? Quel pays “démocratique” permettrait cela, qu’un autre pays, que d’autres pays, et que d’autres personnes vivant dans d’autres pays, viennent dicter à son peuple lequel il faudrait choisir pour le gouverner ? Vous trouvez ça normal ? C’est vraiment ça le processus démocratique tant souhaité pour les Arabes ? Chouette. Alors moi si je n’aime pas trop François Hollande, je vais dire aux Français : “débarrassez-vous de ce type, choisissez-en un autre, c’est un terroriste en fait”. C’est aussi ahurissant que cela, ce que vous dites à propos des résultats des élections palestiniennes (et des résultats des élections égyptiennes passées). Si les Palestiniens de Gaza ont choisi le Hamas, ce dernier est légitime, et Israel, Egypte, USA et vous-même devrez composer avec. C’est un message fort de ce peuple qui veut recouvrer sa dignité. Faites semblant de ne pas l’entendre, passez outre sa légitimité, son droit à la vie et vous devenez… un terroriste idéologique, et un terroriste tout court.
      Et enfin, c’est ridicule de devoir vous le faire observer, mais l’Etat palestinien existe. Et quand bien même l’ONU ou toute la planète ne le reconnaitrait plus, cet Etat existait, existe et existera toujours dans les coeurs de ses enfants, et des peuples arabes. Si Israel ne veut toujours pas comprendre ça, c’est qu’on va droit au mur.

    3. Un vrai rapport avec les psaumes!
      Un serment, pas du jeu de paume
      La connaissance n’est pas a Rome!

      Temir CHAH

  16. Assalamou Alaikoum et bonne fête à tous, Tariq comme à l’habituée vous êtes très subtil dans votre analyse sur la situation actuelle. Mon avis sur la question est moins documenté et plus dans la réaction à chaud. Lorsque je parle avec mes amis et les membres de ma famille égyptiens, qui à priori ne se fréquentent pas, n’échangent pas, et que chacun d’entre eux emploie les mêmes phrases au mot près, je ne peux m’empêcher de penser que le discours vient d’ailleurs….
    Par ailleurs la relation du peuple égyptien avec leur armée est fusionnelle, irrationnelle, non fondée mais bel et bien réelle. Ôtez l’armée et il n’y a plus d’Egypte! Les élections n’ont pas suffisamment été préparées, expliquées. De nombreux égyptiens n’ont pas compris le fonctionnement, les deux tours…Certains ont même décidé de ne pas se déranger au premier tour et de seulement voter au second. Cependant que leur candidat a disparu du 2ème tour ils ont opté pour le moindre mal….Mohamed Morsi. J’estime que les Frères qui pourtant attendaient depuis longtemps leur tour, n’étaient pas prêts. M.Morsi a été placé comme candidat un peu contre son gré. Tout cela a sérieusement manqué d’assurance. Je voudrais aussi insister sur la situation économique de l’Egypte: en perte de vitesse depuis l’ère Sadate, industrie moribonde, importation exagérée de tous les biens de consommation. L’enseignement public est laissé à l’abandon depuis longtemps, il est très chic de mettre ses enfants dans des écoles de langue étrangère, qui dispensent un enseignement contestable et sont les vecteurs d’une idéologie pro occidentale qui s’avère payante sur le plan politique, idéologique et économique. J’ai aussi la très nette impression que certains milieux aisés n’ont pas vraiment envie d’un changement radical qui mettrait en cause leurs intérêts, leurs avantages et leurs passe-droit. La société égyptienne a un fonctionnement complexe , éloigné des modèles de société islamique et très conservateur. Le changement n’est pas pour demain et l’avenir a un visage inquiétant. Que Dieu nous préserve!

  17. Pour ceux qui douterait encore de la mauvaise foi de l’administration américaine et des vraies alliances … en totale contradiction avec le discours qu on vend aux opinions publique

    http://www.youtube.com/watch?v=qOW5x7GOn9A

    ‘Investir et choisir le camp de des militaires est un investissement qui vaut le COUP!’

  18. Excusez moi mais vous avez tout faux. Morsi et les frères musulmans sont arrivés au pouvoir avec 13 millions de voix contre 12 millions et quelques pour leur rivale. Et tout le monde était content même ceux qui n’avaient pas votés pour eux étaient prêt à leur donner une chance.
    Malheureusement ils n’ont pas été a la hauteur et morsi s’est comporté en dictateur en émettant entre autre, un décret constitutionnel qui lui donnait tous les pouvoirs. Les gens ont alors commencés à manifester contre lui. Manifestations qu’il a contrés en envoyant les milices des frères musulmans. Ces milices ont torturés et tués de nombreux manifestants devant le palais présidentiel vidéo et photos à l’appui sur youtube. Et malgré les nombreuses preuves le procureur général appartenant à la confrérie n’a poursuivi aucun de la confrérie. Par contre de nombreux jeunes révolutionnaires ont été poursuivit ainsi que de nombreux journalistes. La plupart des membres du gouvernement ont été remplacés par des membres de la confrérie incapables et ne possédant pas les compétences utiles aux postes et ce depuis le haut du gouvernement (premier ministre totalement incompétent) jusqu’au maire des petites villes et communes. L’un d’entre ces maires nommé par morsi a louxor était pour comble de l’ironie et de la provocation un djihadiste impliqué dans les attentats de louxor.
    Morsi n’a cessé de provoquer le peuple égyptien jusqu’au moment ou le peuple égyptien a dit stop et ils sont descendu en masse 5,10,20 ou 30 millions peu importe, l’important c’est qu’ils ont rempli les rues et les places de toutes les villes sans comparaisons avec les manif pro morsi qui parviennent a peine à remplir un ou deux quartiers (et éventuellement une petite place comme rabaa). Et ce malgré le rapatriement de tous les membres de la confrérie de toute les villes en bus.
    Cessez cette propagande douteuse et soyez honnête si l’armée n’avait pas pris les choses en main le peuple égyptien aurait lynchés les frères musulmans dans les rues et sans pitié après toutes les souffrances et injustices qu’ils ont infligés a ce peuple.

    1. Que les Frères Musulmans soient arrivés premier avec 13 millions, 50 millions ou 1 million.. peu importe le nombre de voix, le fait est qu’ils soient arrivés premier, et c’est ça la démocratie. Donc ils n’ont pas volé leur légitimité. Aucun pays du monde ne sort d’une situation économique catastrophique en une année. Le mandat de Mohamed Morsi devait durer plus qu’une année. Si vous considérez que tout doit être réglé dans un laps de temps aussi court, alors il ne faut pas faire appel à Mohamed Morsi, ou el Baradei ou Sissi ou n’importe quel autre politicien, il faut faire appel à un prophète. Moi ce que je constate, c’est que quand les Frères Musulmans ont été élus, des mauvais perdants n’ont pas arrété de manifester. Mais les a t on laissé gouverner pendant une année? En une année; Mohamed Morsi n’a jamais massacré son peuple; comme viennent de le faire les généraux. Et c’est pour ça qu’il fallait faire un coup d’Etat? On a remplacé un Président élu intransigeant par des militaires sanguinaires. Je ne suis pas egyptien, j’ai du respect pour ce peuple et pour tout les autres peuples par la même occasion. Mais quand je vois que des égyptiens soutiennent le massacre, ça m’attriste, ça me révulse, ça me dégoûte. J’espère que ce n’est qu’une minorité d’égyptiens qui soutiennent les massacres de son armée. Concernant vos accusations de tortures de la part de Morsi, je ne dirais rien, je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est de la diffamation habituelle. En tout cas, si vous êtes capables de vous révolter contre les supposés abus de l’ancien dirigeant, vous pouvez être capable de vous révolter contre le massacre qui a lieu actuellement au grand jour et que personne ne peut ignorer.

  19. Tandis que maintenant c’est l’armée qui “lynche les Frères Musulmans”. C’est vous qui vous aveuglez!

    Quelle horreur que ces tueries.

    Quel aveuglement que de croire que l’armée est pour le peuple!

    Le roi est nu dorénavant. Et le peuple égyptien vit une tragédie.

    MV

  20. salam,
    …Alors là les mensonges in Egypte… sont si gros mais le peuple il a aussi les droits de protester …sans être massacré; franchement c trop triste…. mais c est la vie ds ce mondes…
    merci …

    *puis j ai lu dans mon pc que l”armée brouille trop les pistes… et essaye de se faire passer pour la victime comme dit ben…
    ça veut pas s”arrêter… qùand même…c des gens qui meurent non mais allo le monde…
    salam

    Meriem .F

  21. Ce qui se passe dans ces pays “en révolution” est dangereux à cause de l’ignorance de leurs peuples. Ceux-ci sont manipulables comme des enfants face aux bonbons. La révolution est un médicament, goût amer puis effet “sucré”.
    Les islamistes ont la mémoire courte et leurs dirigeants sont “hors jeu”. Comment les frères musulmans peuvent-ils croire que le peuple égyptien les laissera appliquer une politique plutôt “ikhwaniyya”? Comment est ce qu’un mouvement ancré dans le monde fait encore des erreurs de débutants en minimisant le poids de ses adversaires et ses ennemis? Comment est ce que les islamistes n’ont pas encore tranché des projets comme le pouvoir, la gestion de la société…?
    Quand est ce que les islamistes comprendront que l’autre est là pour être pris en considération dans le droit à la différence?
    Les pays du monde arabe ne sont plus majoritairement musulmans dans le sens d’accepter d’être gouvernés par les projets des islamistes. L’Education et la fragilité de l’enseignement a engendré des gens déstabilisés capables de vivre dans l’incohérence totale.
    Les élections sont devenues des pièges pour les islamistes; ils devraient faire la paix avec leurs sociétés et écarter la démocratie meurtrière.
    Ne faudrait-il pas se diluer dans les autres partis politiques et jouer sur le long terme qui garantit la paix et le développement de tous?
    Je suis écoeuré, amer, déçu, triste…je pleure toutes ses âmes ôtées avec lâcheté pour “rien” ou pas grand chose. Si Allah me donne une fille je l’appelerai ASMA comme cette jolie fille de 17 ans tuée, avec des centaines d’autres, au Caire.

  22. Dire qu’il ne fait pas bon être l’ami des Américains au Moyen-Orient et accusé le coup d’état d’avoir été aidé par… les américains… C’est ce que j’appelle de la rhétorique.

    Bravo à Khodir et Egyptien pour leur commentaire pertinent.

  23. Cet article a le grand mérite de rappeler la manipulation dont est victime l’opinion publique par le biais d’informations tronquées caricaturant les Frères musulmans. C’est bien un coup d’etat militaire qui a pris le contrôle de l’Egypte. Mais, en fait, les généraux n’ont jamais perdu le contrôle de l’Egypte qu’ils gèrent pour leur propre compte et celui des USA et d’Israël. Ils ont gardé les postes clefs du pouvoir et tendu un piège aux Frères musulmans qui se sont précipités dedans en n’exigeant pas d’avoir le contrôle réel du pays et en particulier de l’armée. Et ils ont renforcé leur adversaire en laissant sur le bord du chemin, la masse des anciens opposants à Moubarrak qui aurait pu être leur alliés dans un régime de coalition des intérêts nationaux et populaires isolant les généraux du peuple et aussi de la base de l’armée. Il me semble en revanche faux de penser que Nasser ai pu être pro-US. Sinon, il n’aurait jamais joui de l’appui du Mouvement des non alignés et de l’Union soviétique. Et il n’aurait jamais essuyé tant de haine de la part des pétromonarchies. En fait Nasser a essayé d’unir l’Egypte en l’appuyant sur ses deux jambes naturelles : l’islamisme et le mouvement populaire et nationaliste socialisant. Mais ni les islamistes, trop conservateurs, ni les marxistes, trop antireligieux n’ont de fait accepté cette synthèse dynamique. Nasser a donc dû rogner les deux ailes en imposant une dictature nationaliste. Ses échecs sont avant tout dû au sectarisme et aux échecs de l’intelligence des Frères musulmans d’un côté, des communistes égyptiens de l’autre. Nasser fut dans ce contexte une tentative de compromis bancal, peut-être, mais ce fut un “moindre mal” face à des forces aveugles sur les sensibilités nationales et sur les enjeux internationaux.

  24. Il ne suffit pas de mettre sur l’Acronyme de son Organisation ou de son Parti “Musulman” pour l’être. Les FM sont tout sauf une organisation Islamique.

    Morsi a t-il aidé les Palestiniens lors des Raids Israeliens comme il le demandait à Moubarak ? Non, il a bien fermé les frontières…
    A t-il laissé la Syrie se battre contre la horde Qaidiste ? Non, il a soutenu les Qaidistes (alliés des Occidentaux).
    Il est proche du Qatar, autre grand ami des Occidentaux.

    Ça commence à faire beaucoup contre lui. Bon il faut je crois en finir avec des “illuminés” qui veulent prendre le pouvoir pour le pouvoir ! Il faut mettre fin à cela.
    Même si l’armée est lui aussi l’allié des Occidentaux on a le choix entre la peste et le choléra ici. Arrêtons de voir le monde avec un mode binaire. Il n’y a pas un côté noir et blanc, ici les 2 sont gris.

    Les gens qui manifestent sont manipulés par les FM, et se font tuer bêtement et intuliment. Des morts pour rien, car cette cause des FM n’est pas l’Islam. Pourquoi les leaders FM ne vont-ils manifester et détruire eux-même ?!

    Attention aux egyptiens : on tente de déstabiliser votre pays et de le faire tomber dans une guerre civile. Des terroristes s’inflitrent depuis le Sinai.
    Vainqueur ou pas, les FM doivent désormais cesser ses manifestations qui n’aboutiront qu’à des morts. Les egyptiens doivent se ranger derrière l’armée pour contrer les Terroristes qui tentent de déstabiliser l’Egypte.

    Il est encore temps de faire marche arrière.

  25. Cher Professeur Tariq.
    J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour vos opinions et combats, Je suis vos différentes interventions et textes publiés, j’ai pu assister à certaines de vos conférences en france, et récemment au forum social mondial à tunis.
    Permettez moi de ne pas être trop d’accord avec votre dernière analyse.
    Vous semblez opter pour un vision conspirationniste, alors qu’à maintes reprises, vous nous avez invité à faire tout d’abord de l’autocritique. Sans être naïf, il est clair qu’il y a des enjeux stratégique qui nous dépassent, mais qui d’autres devrons nous blâmer à part nous mêmes, si nous somme facilement manipulables.
    Les islamistes au pouvoir dans nos pays n’ont pas été à la hauteur, c’est le constat que je fais pour la tunisie, mais je pense que des similarités existent en égypte aussi. J’ai été parmi ceux enthousiastes le lendemain de leur victoire aux élection de 23 octobre 2011 en tunisie. Je me disais: enfin nous allons pouvoir voir et prouver qu’islam et développement, renaissance, croissance, démocratie vont de paire. Le modèle turc était dans tout les esprits. Après 2 ans, je suis extrêmement déçu. Cette déception est partagée avec beaucoup de mes concitoyens, pas forcément seulement dans l’opposition. Les indicateurs économiques sont au rouge, on connait aujourd’hui des attenants politiques (trois jusqu’à maintenant), un foyer de terrorisme dans les maquis montagneux, des tentatives d’attentat à la bombe… une situation qui rappelle l’algérie, chose impensable dans la tunisie il y a quelques années.
    Les islamistes au pouvoir font un hold up sur l’état, avec des nominations à la tête des grandes structures et entreprises de l’état (mairies, préfectures, entreprises publiques) basées essentiellement sur l’appartenance et l’allégeance au parti au pouvoir, et non à la compétence. Pour la 1ère fois en tunisie, un gouvernement “islamiste” propose de réduire la durée du travail des fonctionnaire et teste, sans succès heureusement en septembre 2012, le travail en séance unique en dehors de l’été, au lieu de rétablir la valeur du travail et doubler d’effort. Les prêches à la mosquées sont soit dirigées par des imams du parti Nahadha au pouvoir soit par des salafistes. Dans les deux cas, le discours est partisan et politisé, parfois aussi violent, en gros on vous fait comprendre que vous êtes un bon musulman tant que vous supportez le gouvernement, mécréant, infidèle et traître dans le cas contraire. Je ne sais pas où aller pour faire la prière du vendredi. Le parti Nahdha utilise aujourd’hui une sorte de milice ” les ligues de protection de la révolution” pour menacer et pratiquer la violence verbale et physique contre les opposants, journalistes, intellectuels et artistes. Les cadres de ce parti, dont certains sont des ministres et des députés à la constituante, pratiquent le mensonge, la trahison, ne tiennent pas promesse, profèrent des menaces… bref, utilisent des pratiques à l’opposé des valeurs de l’islam. Le peuple tunisien aujourd’hui a peur pour l’avenir et il est très divisé entre pros et opposés au gouvernement. La situation est bloquée depuis le dernier attentat politique de 25 juillet, le travaux de la constituante sont suspendus, le parti Nahadha reste sourd au différentes propositions dont la plupart s’accordent sur la nécessité de changer de gouvernement pour ce qui reste de la période transitoire, réviser les nominations politiques dans les structures de l’état (condition nécessaire pour la réalisation des prochaines élections), ne pas utiliser les mosquées à des fins politiques et terminer au plus vite la constitution. Difficile au vue de ce constat, d’être optimiste, un scénario comme le vit aujourd’hui l’égypte n’est pas bien loin du peuple tunisien. Difficile aujourd’hui de croire encore à l’islam politique.
    Avec tous mes respects.

    1. Je compatis avec ce que vous vivez, et ce que vit la Tunisie. Ce qui se passe en Egypte est également insoutenable (et même pire que ça).
      Je crois que l’islam politique est possible, que ce n’est pas une utopie. Et ce n’est certainement pas ce que Annahdha ou les frères musulmans représentent. L’islam politique est d’abord basé sur “Ash-shouraa”: la concertation (“wa amruhum shuuraa baynahum”, “istashirhum fii l-amr”… etc), c’est la base et le début de tout, la démocratie en découle d’ailleurs. Les Califes et même les Sahaba avaient vite fait de l’oublier. Les modèles des Califats et de Annahdha ne sont pas des modèles d’un “islam authentique”, mais d’un islam politisé au service des clans au pouvoir.
      Donc, cessons de jouer le jeu de l’Occident, de récupérer leur vocabulaire, leurs points de vue, de les assimiler. S’ils parlent d’islam politique en le diabolisant, en le réduisant à ce que Annahdha, frères musulmans ou autres despotes incarnent, c’est que comme ces despotes, ils ont intérêt à ce que l’amalgame continue.

  26. Monsieur Ramadan,

    Je pense que la solution doit venir de l’armée; et je vais tenter d’expliquer pourquoi.

    j’ai lu votre texte avec attention et j’ai également parcouru les réactions consécutives de vos internautes.
    Je crains en effet le pire pour l’Egypte et ceci va certainement durer de longues années…

    Et le pire c’est quoi ? Eh bien ce sont les luttes fratricides, la violence généralisée, les règlements de compte, les pillages et destructions des richesses et du patrimoine national et mondial, la corruption, mafias, famines, maladies, pertes de confiance dans les institutions, renfermement économique et culturel, …
    Il faut l’avoir à l’esprit.

    Des enfants nés d’une même mère peuvent se retrouver face à face les armes à la main, et il faut dès à présent aller vers la concorde civile.

    J’ai beaucoup de peine pour ce peuple que je chérie car L’Egypte m’a fait rêver en tant que leader de la nation arabe et haut lieux de la religieux musulmane (Al Azhar) ;
    C’est pourquoi au delà de votre analyse certainement très juste, j’aimerais apporter, avec ma modeste connaissance politique et religieuse du monde arabo-musulman les potentiels clefs permettant d’apaiser ce conflit :
    1. Appeler les populations au calme (Al Baradeï et Morsi), enterrer dignement les morts et respecter un deuil national et même international de 3 jours _ “Certes nous appartenons à ALLAH et nous reviendrons à Son jugement”
    2. Enquêter sur les exactions de l’armée et les possibles provocations des frères afin de punir les protagonistes des deux camps (jury populaire et magistrats élus par les égyptiens / membres représentatifs des tendances religieuses et politiques majoritaires de l’Egypte_par exemple au prorata des sièges de l’assemblée…),
    3. Ouvrir une campagne électorale la plus apaisée possible, et réélire un Raïs avec la condition que chaque candidat dévoile clairement son projet politique, économique et sociale.

    Ce processus doit être garantie par l’armée elle même, sans ingérance étrangère, l’armée qui serait pour le coup dans son vrai rôle, et je suis certain que cette armée (composée d’égyptiens de tous bords) est aussi capable du meilleur…

    Même si mon analyse peut paraitre simpliste, forts des évènements éprouvants que le peuple égyptiens est en train de vivre, il fera le bon choix INCHALLAH, j’en suis convaincu… et il devra s’y tenir !

    ET ALLAH et le tout sachant,

    Merci M. Ramadan
    et sachez que j’ai un immense respect pour toutes vos œuvres

  27. Coucou ! Islam religion d’ amour et tolérante ! La solution c’est l’ islam ! …oui, mais lequel ?
    Celui des alaouites, chiites, salafistes, Frères Musulmans, jihadistes, Boko Haram, adeptes de T.Ramadan, al-Qaedaistes …….? Elle est belle la Grande Oumma !

    Pensez-vous qu’ une fois que les musulmans se seront bien massacrés, exterminés ( je suis sympa, je ne parle pas des dommages collatéraux représentés par les Coptes) qu’il restera un seul musulman debout pour expliquer ce qu’est le VRAI ISLAM ?

    1. Chère Odile,

      Vous avez mis le doigt sur le(s) coeur(s) du sujet (oui, oui, c’est un sujet multi-coeur). Je vais prendre mon courage à deux mains, et tenter une réponse :

      Vous avez bien compris que l’islam, comme ses prédécesseurs judaïsme et christianisme (orthodoxes, protestants…), se vit, se pratique de plusieurs façons. Ce n’est donc pas le propre de l’islam.

      Vous avez bien observé et avez remarqué que les différents courants de l’islam ne s’aimaient pas trop. Tout comme protestants, catholiques ou autres avaient dû le montrer à travers l’histoire de l’Occident. Vous aurez donc compris que ces courants se sont créés et se maintiennent pour des histoires de pouvoir (politique) des différentes églises ou courants islamiques.

      Vous avez utilisé le terme “Grande Oumma” qui n’a pas d’équivalent dans le christianisme ni le judaïsme -dans l’état actuel des choses, et c’est un bon point pour ces deux derniers, puisque vous l’employiez de manière ironique. Mais c’est un terme qui n’est pas approprié : dans un monde idéal où l’islam serait appliqué dans son sens originel, qui est que c’est une religion de paix, donc d’amour et de tolérance, et bien, on arriverait à créer cette grande oumma comme vous dites. Tant que ce n’est pas le cas, et on en est loin évidemment, vous aurez tort d’associer islam avec ce sobriquet de grande oumma. ça ne colle pas, navrée. Prenez par exemple l’Eglise catholique. Le message premier du christianisme c’est l’amour et la charité, “aime ton prochain”, c’est un amour universel. Sauf que l’Eglise a dû rejeter les Noirs du reste de l’Humanité (pendant l’époque impérialiste) et s’est compromise avec les Juifs (à l’époque des Nazis). Admettons donc que les représentants des religions peuvent se gourer, alors que leur religion, à l’origine, n’a rien à voir avec les interprétations ou applications faussées de ces représentants.

      Mais en ce qui concerne l’islam, vous êtes passée à côté de deux petites choses, insignifiantes, des détails quoi :

      1) l’islam c’est la liberté par excellence, la liberté de penser, de choisir son Dieu, sa façon d’adorer son Dieu ou de le renier “Nulle contrainte dans la religion” (que vous pourriez lire dans le coran).

      2) C’est cette liberté de réfléchir par soi-même, d’arriver à ses conclusions par ses propres moyens, pas de suivre bêtement ce que l’imam de la mosquée du quartier vient prêcher tous les vendredis, ni de suivre bêtement Tariq Ramadan ni quiconque. Le coran, si vous preniez le temps de le lire -un moment, sérieusement-, est rempli, bourré, truffé, jalonné d’incitation à réfléchir, à observer, à se questionner, à étudier, à amasser les connaissances, à s’enrichir des savoirs et du Savoir (connaitre Dieu).
      Pourquoi aurais-je donc besoin qu’un untel musulman vienne m’expliquer ce qu’est l’islam d’après lui, selon sa vision des choses, et ignorer ces deux rudiments de l’islam ?

      Et enfin, si ce beau monde “musulman” s’entretue, c’est qu’il a oublié ces deux essentiels de sa propre religion. Et de ce point de vue, le reste du monde n’a pas besoin de ces musulmans qui portent très mal leur nom; alors qu’ils continuent de s’entretuer jusqu’à ce qu’il n’en reste plus aucun. Dieu ne change pas l’état d’un peuple tant que ce peuple n’a pas la volonté de changer lui-même (c’est dans le coran aussi, si, si…).

  28. Merci Docteur,
    _
    je me présente en tant que “suiveur live” sur facebook arabe des “égyptiens et des quelques pages légitimes , je remercie aussi al Jazeera pour son soutient et ses efforts , finalement avec un peu d’analyse et de chat avec des gens “propres” “normaux'” les idées de Tariq Ramdan sont bonnes, saines, logiques et décrivent ce qui se passe en réalité.
    Par contre je rajouterai un autre point, peut etre le professeur ne l’a pas mentionné.
    _
    _ ci se passe en egypte aussi est du fortement au soutient des leaders laches ‘saoudite’ Emirates, au coup d’état et l’armée criminelle du “Sisi” , les USA se cache derrière ces traitre, elle fait ce qu’on appelle allumer le feu au maxium , “frapper les arabes par les arabes” et garder son silence et faire brouillir l’image , pour sortir aves des mains blanches.
    _
    _ les frères musulmans, sont élus démocratiquement et on commencé a nettoyer l’egypte ,ont commencé a réussir (canan suez, première tablette arabe, système informatique pour l’anti-corruption, meilleure culture du blé, nouveaux puits de petrol…”
    _ Israel et USA et d’autres leaders arabes ont peur et son jaloux et détesent qu’un pouvoir islamiste peut réussir, ca sera catastrophique et va contrarier toute l’idéologie véhiculé par les médias sur l’islam et les musulmans. c’est la source de tout ce mal
    _
    _ Ce qu’on a vu des deux derniers jours peut éclaircir encore, le rêve américain – sioniste est de transformer les pays arabe en syrie et à ce moment manger le terrain palestinien et bouffer le petrol , voir apres l’intervention de l’armée américaine pour “sauver” et maintenir la paix.
    _
    _ La HAwala wa la Kouwata illa Billah.
    _
    _ MEs frères , faites du Doua pour nos frères,
    _
    _ Moi j’ai confiance qu’on ne va pas perdre , car ALLAH avait promis la victoire “sunan rabanya” et j’espère que le docteur peut nous parler de ca, et nous rendre plus optimiste, ces propos font toujours peur plus au moins pessimistes 🙂
    _
    _ Salam alaykum
    Amir – Tunisie – France.

  29. Merci pour cet article qui dévoile les mensonges de ces politiques, journalistes et autres intellectuels qui par leurs manipulations, leur silence ou leur hypocrisie ont perdu toute humanité et qui continuent sans aucune pudeur à nous donner des leçons sur les droits de l’homme et à nous endormir avec l’égalité et la liberté.

    Assurément, dirigé par de tels énergumènes, l’humanité va à sa perte.

    Ecoutez les réflexions de celui ci :
    http://www.dailymotion.com/video/x12vnec_bernard-henri-levy-je-ferai-tout-contre-l-accession-au-pouvoir-des-freres-musulmans_news

  30. Essalam Aleikoum
    Je voudrai comprendre ,pourquoi on veut trouver des bouc émissaire ,l’Amérique ,l’Arabie saoudite et je ne sais qui d’autres ;jusqu’à quand les musulmans d’Egypte vont scander ALLAH OU AKBAR ,pour dire qu’ils sont plus musulmans que d’autres égyptiens .Les frères musulmans ont participé au pouvoir en Algérie depuis plus de 20 ans sur directives du morchid d’Egypte ,qu’est ce qu’ils ont apporté de nouveau ,ils se sont rempli les poches ,tout en traitant les militants du fis hors la loi ,même El Ghazali ALLAH yerhmou à marché dans le sillage du” Morchid” un “AYATOLLAH” à l’iranienne ,même si je ne suis pas CHIITE ,je reconnais ,que l’empreinte de la civilisation perse ,à contribuer à renverser le régime du Chah ,tandis-que El Morchid comme on dit chez nous en Algérie “Baroudou Mchamekh” (sa poudre à canon est mouillée) .Si j’étais à la place des Ikhouanes ,je rentrerai gentiment ,chez moi pour éviter d’endosser la responsabilité de tout ces morts ,et laisser la religion dans la sphère du privée . EL IKHOUANE ,en voulant surfer sur la vague ,révolutionnaire ,ont fini par faire une erreur stratégique ,en surestimant leur popularité ,mais le pouvoir c’est un tout . La désolation dans les pays musulmans survivra longtemps ,tant que le religieux sera mêlé au politique ,ALLAH YERHAM KAMEL ELI MATOU sans distinction ESSALAM ALEIKOUM

  31. Que le politique americaine dans la region soit desastreuse (depuis longtemps), tout le monde le sait encore qu’on puisse se demander si les Etats-Unis defendent si habilement leur interet national. Mais face aux evenements en Egypte, cela fait-il vraiment sens d’accuser encore et toujours les etrangers? L’echec (provisoire on espere) du Printemps Egyptien est avant tout un echec des Egyptiens. L’heure est plutot a l’auto-critique d’une societe ou la premiere ouverture democratique se solde par une polarisation extreme et un bain de sang. Personne n’obligait les Egyptiens a s’entretuer, pas meme un Empire soit disant tout puissant.

  32. il est insoupçonnable qui il y’a une manipulation de causes et de conséquences concernant ce qui se passent en égypte , pour ne pas aller dans un labyrinthe de phrases et de paroles , en somme je dis la vérité existe et le mensonge existe aussi , distinguer la avec la capacité de votre esprit et réflexion et éviter les propagandes mensongères avec l’analyse objective et constructive.

  33. Je pense que M.RAMADAN a dit juste.Car à la suite de coup d’état ,Les USA et les Occidentaux,qui s’estiment les défenseurs des droits de l’Homme et de la démocratie , n’ont pas eu le courage intellectuel de qualifier ce coup d’état comme tel.

  34. un grand salut a bouchra…
    vous avez dit tout haut ce que je pensais tout bas.
    que chacun sur cette terre réponde de ses actes devant dieu, la vie est si courte
    RDV demain devant le TRES HAUT.

  35. Salem et bonjour à tous
    Continuez à nous éclairer M. Ramadan, tant la confusion intentionnelle de plusieurs médias nous aveugle.
    L’histoire dira à nos enfants qui des journalistes ont oeuvré réellement pour la démocratie qu’ils avaient soi-disant tellement proclamée?
    Qui ont réellement oeuvré pour la justice, la dignité et l’équité?
    Le peuple égyptien reconnaîtra qui de ceux là ont été de leurs côtés!!!!!!!
    Merci à vous

  36. je veux seulement émettre un conseil pour les commentateurs ( je suis pas un donneur de leçons mais c’est inévitable dans ce cas), arrêtez de vous comporter comme des suiveurs sans aucune intelligence, exposez vos avis mais svp arrêtez les commentaire type excellent article, vous êtes extraordinaire…etc ( Dieu ne vous a pas demandé de vous prosterner devant M tariq ou autres.

  37. Cher Tariq,

    Suite à ce passage dans votre article, je me questionne:
    ” Le Général al-Sissi va même étonnamment – dans le Washington Post et non dans un journal égyptien – reprocher au gouvernement américain de les avoir lâchés (2). Habile stratégie de communication qui a effectivement réussi à leurrer une partie du peuple égyptien. L’Armée et le gouvernement civil de transition seraient donc les patriotes courageux et indépendants, alors que les Frères Musulmans seraient soutenus pars les agents américains et l’étranger. Les autorités américaines savent la puissance populaire de cette propagande et font ce qu’il faut de gestes symboliques pour l’entretenir. Un bien gros mensonge.”

    Ma question: Pensez-vous qu’aujourd’hui le rapprochement d’Al Sissi et Poutine avec notamment des contrats économiques colossaux est encore une “habile stratégie de communication”? Ou-pensez vous que désormais les américains ont réellement lâchés l’armée Egyptienne?

    Merci pour votre éclaircissement.

  38. LES AMERCAINS ETAIENT T’ILS AUSSI DERRIERE LE COUP D’ETAT CONTRE MOUBARAK .
    PUISQUE VOUS DITES QU’IL ETAIT LEURS ALLIE .
    N’EST CE PAS LES MEMES AMERICAINS QUI ONT OBLIGER LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION A RECONNAITRE LA VICTOIRE DE MORSI.
    DEBARRASSONS NOUS NOUS DE CETTE MENTALITE DE TRIBU ASSIEGEE .
    CHERCHONS LES VRAIES CAUSES ET TROUVER DE VRAIES SOLUTIONS

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X