Main menu

Première prise de paro…

Communiqué de Presse L’As…

Articles

Maryam Ramadan: «Je ne…

La fille aînée de l’islam…

Articles

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles
«
»
Second Menu

25 commentaires - “Interview de Tariq Ramadan”

  1. Sur la question de la vérité

    Personnellement, je suis, avec le choix de l’islam, dans une voie de recherche. Pour un signe qui m’a été donné. Qui me fait penser que c’est un cadeau de Sa part, et la bonne voie à suivre pour moi. Je n’ai pas le sentiment de détenir la vérité et je respecte la diversité parce qu’elle est le fruit de la liberté qu’Il nous a donnée.

    Nous avons sur cette planète un grand nombre de voies de sagesse que l’humanité a découvertes au cours de son histoire. Si la diversité existe et si Dieu l’a voulue, c’est pour nous donner la possibilité de choix entre les voies qui se sont construites au fil de l’histoire.

    Chacun de nous a la certitude de la mort. Et le besoin de donner sens à notre vie est universel. Chacun de nous peut s’élever sur le chemin au coeur d’une spiritualité.

    Je ne suis pas musulmane “de naissance”. Je ne suis pas sûre que ma vérité soit La vérité. J’ai l’intuition, que j’espère juste, qu’Il m’a offert dans Son amour de Le retrouver par l’islam. Une grâce, un mystère.

    Je vais sans doute vous choquer en vous disant que Dieu à mon sens n’est pas musulman. Et pourtant… Il est. Eternellement. Ce sont les hommes et les femmes qui se reconnaissent dans le Texte qui sont musulmans.

    Dieu nous dépasse totalement. Totalement.

    Et je suis persuadée qu’il y a un noyau de spiritualité qui est commun à l’humanité entière. Les religions et les cultures le perçoivent différemment, le nomment différemment, proposent des voies d’accès différentes.

    Mais nous sommes éternellement reliés par Lui les uns aux autres.

    C’est peut-être ma vérité… Je ne l’imposerai pas, je n’en ai pas les moyens… Sans doute est-il vrai que comme chacun j’ai besoin d’avoir une conviction, qui est celle-ci. C’est en tout cas comme cela que j’avance.

    Et je trouve beau et vivant en effet d’apprendre toujours et toujours tout au long d’une vie… C’est le plus beau cadeau qu’Il nous a fait, cette capacité de rester en éveil. Une vie ne suffira pas, mais c’est déjà immense.

    En conservant l’humilité…

    A notre commune humanité, en Son amour.

    Ramadan moubarak

    Marie

    1. A vous, et à tous, salut,

      vous dites:
      “Je vais sans doute vous choquer en vous disant que Dieu à mon sens n’est pas musulman”

      vous ne risquez certainement pas de choquer qui que ce soit ici, dans la mesure où en islam, seuls les humains et les “jinns” peuvent être qualifiés de musulmans (stricto sensu), ce qualificatif signifiant “soumis à dieu”.

      Cependant, si vous entendez par ce développement affirmer l’idée que l’islam n’est pas la seule religion qui vaille (qui ait une valeur), il est clair que vous glissez alors hors du dogme musulman classique contre lequel s’élève M. Tariq Ramadan. En effet, les sources scripturaires islamiques affirment sans ambiguïté et à maintes reprises que “hors de l’islam, point de salut” (ceci n’est pas une citation mais une formulation personnelle), cette religion étant la seule “vraie”, la seule “agréée” par dieu.

      Par ailleurs, toujours selon ces sources, et contrairement à ce qu’affirme M. Ramadan dans l’interview, juifs et chrétiens (“post-révélation coranique”) ne sont pas ipso facto inclus dans le qualificatif de “croyants”, ce dernier ne désignant dans le coran que, a priori, les musulmans. Les chrétiens trinitaires, c’est-à-dire l’écrasante majorité, sont explicitement qualifiés de mécréants. Quant aux juifs, la violence du propos à leur égard ne peut que choquer tout esprit ouvert et tolérant; et ils sont de même qualifiés collectivement, et sauf infime exception, de mécréants.

      Bref, pour l’islam classique basé sur le coran et la sounna, l’islam est la seule vérité en dehors de laquelle il n’y a qu’erreur ou mensonge, et point de salut. Autrement dit, tous les non-musulmans sont voués à la damnation et à l’enfer.

      J’en reviens donc à ma considération cardinale: la réforme de l’islam, salutaire, souhaitable et même nécessaire pour adapter ce dernier à la modernité, se heurte à ses propres textes et/ou au statut de ces textes, notamment le coran. Tant qu’une réflexion franche, radicale et sans tabou ne sera pas engagée sur ces points, il y a fort à craindre que la démarche fort louable et digne de soutien de M. Ramadan ne soit vouée qu’à l’échec ou à l’émergence d’un nouveau schisme dans l’islam.

    2. Je pense que vous simplifiez pas mal les choses. De nombreux versets, notamment mecquois, commencent par “Ô vous les gens” (et non pas “les croyants”. L’islam s’adresse à toute l’humanité, pas seulement à ceux qui sont musulmans.
      La reconnaissance de la diversité comme étant voulue par Dieu appartient au Coran (je n’ai pas le n° de verst en tête, désolée.. “S’Il l’avait voulu, il auriat fait de vous une seule communauté”.

      Je ne doute pas que certains musulmans soient sûrs de détenir LA vérité. Cependant, l’islam n’a rien de monolitique -l’histoire de ses courants de pensée est riche – et aujourd’hui nombreux sont les musulmans engagés dans des recherche de dialogue.

      Concernant le dialogue interreligieux, AS Lamine a montré d’ailleurs qu’en général, il consolidait chaque partie dans ses convictions (les chrétiens, comme les juifs, comme les musulmans). Tout du moins cela a-t-il des vertus pacificatrices par la connaissance mutuelle acquise.

      En outre, il y a un travail à faire, qui est fait ici sur ce site, pour prendre en compte réellement cette diversité.

      La cause n’est pas perdue, comme vous semblez le penser, même théologiquement parlant!

    3. Salut à vous,

      vous dites:

      “Je pense que vous simplifiez pas mal les choses(…) Je ne doute pas que certains musulmans soient sûrs de détenir LA vérité.”

      Or il s’agit là d’un dogme islamique contenu dans le coran lui-même. Autrement dit, tout musulman est tenu, selon le coran, d’y croire.

      Quant au fait que l’islam est une religion universaliste, je ne suis pas sans le savoir.

      Je pense que vous ne saisissez pas mon propos.

      PS: je remarque qu’un article précédent de monsieur Ramadan a été supprimé. Le sujet était-il trop sensible?
      J’espère cependant que “KB” aura lu mes questions et daignera me répondre.

      Cordialement.

    4. Bonjour à toutes et à tous, tout d’abord merci à Mr Tariq Ramadan d’être ce qu’il est, un homme qui oeuvre qui avance pour la communication pour la paix… Je voudrais répondre à Hiram Abif : Il est clair que l’islam a besoin d’une réforme pour que l’on (les autres religions ou athés) puisse vivre et coéxister avec les musulmans. Etant donné que certains écrits du Coran incitent à la haine des juifs et des chrétiens (en les traitant de singes de porcs et en incitant à les tuer) les écrits doivent être relativisés en fonction de l’époque de Mahomet à une époque où tous étaient sans cesse en guerre. Cette réforme ne nuirait en aucun cas à la relation personnelle de chaque musulman ou de chaque être humain avec Dieu. Sans cela peu de chance d’amélioration… Vous croyez détenir la vérité quand vous dites “hors de l’islam point de salut” parce que le Coran dit être la seule la vraie religion agrée par Dieu mais tous les livres sacrés disent détenir et être la seule vérité. Dans la Bible Jésus a dit “je suis le Chemin la Vérité et la Vie. Celui qui croit en moi et en mon père aura la vie éternelle. Nul ne peut être sauvé si ce n’est par mon père.” ceci n’est pas écrit que dans le coran. De + le coran par Mahomet incite à la haine des mécréants comme vous dites tandis que nous notre prophète messie Jésus lui nous incite à l’amour de son prochain ; les 2 commandements primordiaux étant : Aime Dieu de tout ton coeur de toute ton âme de toute ta force puis Aime ton prochain COMME toi même. Jésus nous appelle à l’amour universel. Dieu a dit : Je ne veux pas que les méchants périssent mais qu’ils changent de voie et deviennent meilleurs. Dieu sait que nous sommes imparfaits et que l’important c’est le coeur disposé à aimer. Le Dieu de la bible c’est aussi celui d’Abraham, le Dieu qui nous appelle à l’amour universel pour que l’on devienne tous enfants de Dieu. Etant donné que tous les livres “sacrés” disent détenir la vérité et qu’en + notre prophète messie Jésus nous incite à l’amour universel, je pense que la Bible est le livre de Dieu car livre d’Amour. Vous voyez, à chacun sa vérité!!! Mais on reconnaît l’arbre à ses fruits!!! Que Dieu accompagne toutes les femmes et les hommes de bonne volonté ayant l’esprit ouvert et avide de connaissance du véritable Amour!

    5. Je ne sais pas de quels textes vous parlez. Voici en tout cas un verset très clair:

      « Ceux qui croient, ceux qui pratiquent le Judaïsme, ceux qui sont Chrétiens ou Sabéens, ceux qui croient en Dieu et au dernier Jour, ceux qui font le bien : voilà ceux qui trouveront leur récompense auprès de leur Seigneur. Ils n’éprouveront alors plus aucune crainte, ils ne seront pas affligés » (Coran, 2 :62 et 5 :69)

      Juifs et Chrétiens ne sont donc certes pas des mécréants.

    6. Salut à vous,

      merci pour votre remarque.

      Le verset que vous citez concerne, selon les musulmans eux-mêmes, les croyants précédents la révélation coranique.

      Je peux vous citer maints versets qui contredisent ce que vous dites. Ainsi par exemple:

      5-17. “Certes sont mécréants ceux qui disent : “Allah, c’est le Messie, fils de Marie” !”

      Soit l’écrasante majorité des chrétiens (je parle des trinitaires dans mon post).

      Le reste à l’avenant concernant les juifs.

      Autre exemple:

      9-31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah,
      alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est audessus
      de ce qu’ils [Lui] associent.

      Il est vrai que juifs et chrétiens le rendent bien aux musulmans, et donc cela n’a rien de choquant en soi, mais comme je le précise plus haut, les données du problème sont fort différentes entre ces trois religions, et on sait que des trois, celle qui pose le plus de problèmes à l’heure actuelle, c’est l’islam.

      Cordialement.

    7. Salut à vous,

      merci pour vos remarques fort intéressantes.

      Cependant, sachez que le rapport au texte est radicalement différent dans le christianisme et dans l’islam. Les chrétiens ont, à l’égard de leur texte, un rapport beaucoup plus lâche et moins contraignant que les musulmans, ils ont donc plus de distance vis-vis de lui, distance qui leur offre un certain espace de liberté et de créativité. Cet espace est inexistant en islam, tout au moins en l’état actuel des choses.

      En outre, la structure du texte est fort différente. La bible est finalement une longue narration et recèle beaucoup de contradictions, contrairement au coran qui alterne récits, considérations diverses, exhortations, normes juridiques etc…le tout quasiment sans contradiction (sauf abrogations). Ce texte est, il faut le reconnaître, fort puissant; il exerce sur les esprits musulmans une force contraignante que n’exerce pas la bible sur les esprits chrétiens. Il est, par conséquent, fort difficile aux musulmans de s’en départir.

      Enfin, ce texte se réclame lui-même comme parole directe de dieu (et non inspirée comme la bible), parole ultime de vérité (tout le reste étant faux ou caduc) et surtout, parole inaltérable et indépassable. Vous remarquerez d’ailleurs que seul le coran arabe fait vraiment foi, contrairement à la bible qui, bien que traduite, est vue comme tout aussi valable que les originaux (hébreu, grec, etc…).

      Je passe sur les considérations telles que présence d’un clergé et d’un porte-parole humain chez les chrétiens, inexistant en islam (au moins sunnite), et autres considérations historiques.

      Vous remarquez donc que les données du problèmes sont fort différente en ce qui concerne le coran et la bible.

      Cordialement.

    8. Bonjour à toutes et à tous, à l’attention de Hiram Abif : je voudrais rectifier certains de vos commentaires très faux sur la bible, cela se voit que vous ne l’avez pas lu et que ce qui importe pour vous c’est le coran seul, bref c’est important de les rectifier. D’abord ,la bible s’adresse à tous, ces écrits originaux d’araméen ou de grec ont été traduits dans toutes les langues pour que le message d’amour soit écouté universellement contrairement au coran qui ne s’adresse qu’aux musulmans à croire qu’il n’y a qu’eux qui devraient être sauvés par Dieu. Vous dites qu’il y a plein de contradictions dans la bible ce qui est faux cela se suit et se complète (prophéties, évangiles…)si je devais comparer seulement point de vue contradictions bible et coran c’est dans le coran qu’il y a plein de contradictions. Je voudrais parler de certains sourates que vous avez cités : sourate 5-17 Non les chrétiens ne disent pas que Dieu est le fils de Marie (peut être les catholiques avec leur dogme sur la trinité) Jésus est le fils de Marie, Dieu est Dieu, Jésus n’est pas Dieu mais son fils qu’il a engendré par l’intermédiaire de Marie pour annoncer la nouvelle du royaume suivant les prophéties ; sourate 9-31 mais d’accord, on doit aimer avant tout Dieu c’est clair. on différencie Jésus et Dieu même si on aime vraiment Jésus, quant à vous, vous adorez le prophète Mahomet comme s’il était Dieu mais Mahomet n’était qu’un homme et ses propos incitaient et incitent à la haine. C’est faux de dire que les chrétiens ont un rapport lâche avec les écrits de la bible (je pense que même si les évangiles nous inciteraient à la haine de certains peuples on y réfléchirait à 2 fois pour voir s’il y a de l’amour là dedans ce n’est pas pour autant qu’on serait lâche). Certains chrétiens sont trés pratiquants et à cheval sur les principes morales de la bible, d’autres sont chrétiens de naissance, ne s’investissent pas et ne prennent pas le temps d’ouvrir la bible tout comme les musulmans avec le coran qui peuvent être musulmans de naissance ou de tradition. L’amour envers Dieu n’interdit pas à un espace de liberté de créativité si pour les croyants c’est dans les normes de respect et de moralité suivant leur foi et leur conscience. Pour finir, il faut une réforme pour l’islam faite en douceur car on marche sur des oeufs pour faire avancer les choses, avant tout je le redis que les musulmans réalisent que dans le coran certains écrits de mahomet ne soient reliés qu’à l’époque de mahomet et ne soient plus d’actualité. Paix et fraternité à tous.

    9. salut à vous chère judith,

      croyez bien que je me garderais de parler d’un texte de manière aussi assurée si je ne l’avais pas lu.

      Pour le reste, je crois que vous n’entendez strictement rien à mon propos, hélas.

      Enfin, vous dites:

      “Non les chrétiens ne disent pas que Dieu est le fils de Marie (peut être les catholiques avec leur dogme sur la trinité) Jésus est le fils de Marie, Dieu est Dieu, Jésus n’est pas Dieu mais son fils qu’il a engendré par l’intermédiaire de Marie”

      Je ne sais que de quelle obédience chrétienne vous êtes mais elle est ultra-minoritaire et même anecdotique. Mon propos concerne les chrétiens trinitaires qui ne sont pas uniquement les catholiques, soit l’écrasante majorité des chrétiens.

      et

      “vous adorez le prophète Mahomet comme s’il était Dieu mais Mahomet”

      Je ne suis pas concerné par ce propos. Si vous ne vous en êtes pas rendue compte, c’est que vous n’avez vraiment pas saisi le sens de mon propos.

      Cordialement.

    10. Bonjour cher Hiram Abif, avant tout merci d’avoir répondu à mon message. Tout d’abord, je suis désolée si je ne vous ai pas complètement compris je croyais avoir saisi le sens de vos propos alors désolée si il y a incompréhension entre nous. Ensuite, tous les chrétiens ne partagent pas le dogme sur la trinité. En ce qui me concerne je ne fais pas partie d’aucune religion car ce qui importe pour moi c’est la foi, la relation personnelle avec le Dieu d’Amour et de Justice et la recherche de la Vérité donc je ne suis pas catholique même si mes parents le sont j’ai connu les évangélistes puis les adventistes et je pense que les témoins de Jéhovah se rapprochent le mieux possible du dieu d’Amour mais je veux rester neutre et objective. Les catholiques et d’autres religions chrétiennes ont tort de parler de la trinité, mais vous savez qu’au fil du temps la religion en général a été + ou moins déformée par les propos des hommes. Toutes les religions ne sont pas parfaites étant sous l’influence des hommes ou des dits “prophètes” qui sont avant tout des hommes. Personnellement certains sourates du coran écrits par Mahomet ne correspondent pas avec le vrai Dieu qui nous démontre avec entre autres par les 10 commandements de Moïse que c’est un Dieu d’Amour et de Justice. Bref, je vais en rester là et vous souhaite une bonne continuation avec Dieu qui vous guide.

    11. bonsoir à tous et à toutes
      à Judith

      dans une intervention avec Hiram Abif, vous avez dit ceci:
      “on doit aimer avant tout Dieu c’est clair. on différencie Jésus et Dieu même si on aime vraiment Jésus, quant à vous, vous adorez le prophète Mahomet comme s’il était Dieu mais Mahomet n’était qu’un homme et ses propos incitaient et incitent à la haine(…)”

      les musulmans n’ont jamais considéré Mohamed (et non Mahomet)comme Dieu. Ayant constaté sa mort,Ali a dit que quiconque dira que le prophète est mort, il lui trancherait la tête. Ousmane se leva et dit”le prophète est mort certes, mais Dieu ne l’est pas. Retournerions-nous sur nos talons parce que le prophète est mort?” Tous les musulmans sont unanimes sur ce fait: Mohamed était le dernier messager de Dieu, mais avant tout un humain.
      Quant à ces propos, il ne prônait que l’amour. Il faut comprendre cependant un fait: à l’époque où le prophète vivait, ces adversaires lui étaient farouchement opposés, usant de tous les stratagèmes pour en finir avec sa prophétie et sa vie. n’oublions pas que le prophète fut lapidé avec des pierres par des enfants dans une ville, poussé en cela par leurs parents. et, il a tué ces enfants-là et leurs parents? non! il s’en est allé tout simplement.Et des exemples de ce genre, il y en a une pléthore.

      S’il vous plaît, arrêtez de diaboliser l’Islam. nous ne demandons que la liberté de pratiquer notre religion.Nous n’y contraignons personne. un verset de la sourate Baqara (la vache) ne dit-il pas ” nul contrainte en religion”.

    12. Non les chrétiens ne disent pas que Dieu est le fils de Marie (peut être les catholiques avec leur dogme sur la trinité)

      Oulala, attention les Catholiques (y compris les Orthodoxes qui adhèrent aux premiers conciles œcuméniques) ont toujours définis très précisément leur Foi, (et ce, à la lumière de l’Ecriture, la Tradition des Saints, avec l’assistance de l’Esprit-Saint et la primauté de Pierre etc…, selon leur Foi).

      Ainsi :
      Jésus est bien le fils biologique de la Vierge Marie, un vrai homme avec un esprit et une âme humaine, qui naît, grandit, meurt, Ressuscite (apparitions aux disciples) et monte au Ciel (Ascension).

      Jésus est le Verbe (ou Dieu le Fils) engendré de toute éternité par Dieu le Père. Marie est dite théotokos (Mère de Dieu) car le Verbe (de nature divine) et l’homme (de nature humaine) sont parfaitement unies, indissociables, en une Personne. Ce qui implique que l’esprit humain de Jésus participait de l’intelligence divine (communication des idiomes, il était en vision béatifique).

      Récapitulation :
      – Dieu est unique, un en substance, trois en Personnes (relations subsistantes)
      – Un seul Seigneur, un seul esprit, une seule Volonté…
      – Le Père, Son Verbe (le Fils) qui est lumière intelligence connaissance, Son Souffle ou Esprit qui est amour, charité.

      Ainsi, de toute éternité (avant même que la Création existe), Dieu le Père (principe sans principe, Celui Qui Est) se connait (Il produit Son Verbe) et s’aime (l’Esprit procède du Père et du Fils).

      Voili, voulou, vous voyez c’était fort simple.

  2. bonjour,

    Si les gens du livre sont des mécreants pourquoi Allah a t il interdit aux musulmans le mariage avec les négatrices de la foi ou polytéiste alors qu’il le permet avec les femmes des gens du livre ? la réponse semble bien moins tranchée que vous ne le laissez penser… N’oublions pas non plus que le prophète sw a permit au chrétiens de najran de célébrer l’office dans sa mosquée ni ce versert du coran qui parle “des moines qui ne suent pas d’orgueil”? je ne suis pas d’accord sur votre affirmation qui tend a faire des gens du livre ( juifs et chrétiens) des mécréants au même titre que ceux qui se déclarent athé, leur statut semble different même s’il est convenu qu’ils nient le message essentiel qu’est le message coranique révélation complète , universelle et dernière

    1. Bonjour

      Si j’ai bien compris Mr Tariq Ramadan ne traduit pas le terme “kafir” par “mécréant” car pour lui ce terme renvoi a une personne qui ne reconnait pas l’existence d’un Dieu, il est vrai que la plupart des imams et spécialistes du droit musulman traduisent ce terme par incroyant ou mécréant

      Selon les sources musulmanes un chrétien et un juif sont des “koufar” dans le sens ou ils nient la prophétie de Mohamed (psdl) et non dans le sens ou ils nient l’existence de Dieu comme les athées par exemple.

      Quoi qu’il en soit selon le dogme islamique, il y les musulmans et les “kouffar”(pluriel de kafir), les gens du livre font partie de cette deuxième catégorie mais on un statut particulier du fait qu’ils s’attachent a une révélation divine, le mariage entre un musulman et une chrétienne est donc permis ainsi que la consommation de leurs nourritures.

      je souhaiterais que Mr Ramadan avec tous le respect que je lui porte soit plus clair dans certaines questions théologique comme celle -ci entre autre pour qu’il n’y est pas de confusions et d’ambiguïtés.

  3. Salut à vous, Salam aleykoum, Shalom alekhem,

    Muslim, salam, je crois qu’il faut écouter de nouveau les propos tenus par le Professeur. Il faut distinguer le “mécréant” et “l’infidèle” en Islam. La psychologie, la pédagogie et le rapport à l’autre varient dans le dialogue intercultuelle et interphilosophique.
    Le “mécréant” est le non croyant en l’existence d’un Dieu transcendant. Ainsi, un polythéiste est un négateur. De même, en est-il de l’athée (a = non ; thée = théisme, donc un Dieu transcendant).
    L'”infidèle” croit au Dieu transcendant mais est infidèle par rapport à ses enseignements.
    Donc, un juif croit en l’Unique ; il n’est pas mécréant. Mais il est infidèle par rapport à la prophétie abrahamique. De même, le musulman qui boit de l’alcool est in infidèle aux obligations cultuelles… Il y a des degrés dans l’infidélité.
    Les catholiques, protestants, orhodoxes et coptes sont trinitariens. D’autres chrétiens sont unitariens (Un Dieu Unique). Ces derniers sont infidèles. Les autres sont dans une catégorie difficile à classer. Ils ne sont pas polythéiste mais sont dans l’erreur de la divinité d’un homme (PS Jésus).
    Comme vous le voyez, derrière le mot “Kafir” ou “Koufar”, se cachent des situations bien diverses que l’on a traduit trop rapidement par le simple mot “mécréant” ou “infidèle” alors qu’il renvoie à des réalités plurielles. Au demeurant, la Sourate El Fatiha emploie également le mot “égaré”… ce qui a, sans doute, un sens qui n’a pas été assez exploré. Respectons cette pluralité pour être de meilleurs musulmans, inch’Rahman. J’espère que mon message n’est pas arogant envers toi mon frêre. Par celui qui tient mon âme entre ses mains, c’est seulement mon avis.

    S’agissant de Harim et Judith, que la Paix soit sur vous. Il me semble, sous toute réserve, que les connaissances que vous affichez méritent d’être approfondies.

    Judith vous affirmez, sans concession, que le Nouveau testament, dont les 4 évangiles, ne contiennent aucune contradiction. Or, vous savez que les trois 1er évangiles sont appelés synoptiques parce qu’ils se ressemblent alors que le 4ème contient des éléments qui viennent les contredire. Au demeurant, vous savez aussi que les écrits de Paul, notamment dans le rapport avec la Bible hébraïque, sont en contradiction avec certaines paroles de Jésus rappelés dans l’Evangile de Mathieu. Enfin, vous savez que tous les évangiles, jugés apocryphes et ceux qui sont canoniques, se contredisent sur de nombreux points. Il en résulte que la “Tradition” catholique a la même valeur que les “Textes” pour la Papauté. De même, chez les protestants, les textes ne doivent pas être pris au pied de la lettre, car on sait qu’il y a eu des modifications. C’est un fait historique difficile à nier. Je vous renvoie aux écrits de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus après Jésus, Jésus sans Jésus et Jésus contre Jésus publiés chez Points et Seuil entre 1999 et 2008.

    Judith, vous affirmez que dans le Bible, il n’y a aucune erreur… Permettez d’être encore surpris. Sans doute devez-vous lire “La bible dévoilée” d’Israel Finkelstein, Neil Asher Silberman, éd. Folio. Même si vous pouvez contester certains écrits, il faut lire l’ouvrage avant d’être aussi catégorique.

    Enfin, Judith, vous déclarez que les Musulmans considèrent que Mohamed est “Dieu”. Vous vous trompez totalement. Faites attention. Au demeurant, faites attention de ne pas insulter une personne même morte. Le Prophète des Musulmans s’appelle “Mo-hamed”, ou “celui qui est loué”/”le loué” et non “ma-homet”. Ce nom est un jeu de mot fait par ceux qui le détestaient. Ce nom signifie “ma” = pas “homet”= “loué”, ou le “non loué”. Même si vous ne croyez pas en lui, n’écorchez pas son nom. C’est une marque de respect.

    Maintenant, je m’interroge : pourquoi Judith et Harim vous estimez avec tant de force que l’Islam n’est que violence? Je suis profondément surpris. Cela signifie qu’un milliard de personnes sur terre sont des fanatiques ou vivent selon des lois fanatiques qui ne respectent pas la dignité humaine. En revanche, pour Judith, seule la religion de Jésus est amour.
    Quel est le point de vue d’un musulman ?
    Jésus est-il amour ? Oui. Jésus est pour nous le Messie, le Verbe. Il est amour comme l’est le message du Divin dont le nom le plus souvent cité est “le Miséricordieux”. Jésus est amour, comme le furent Adam, Noé, Abraham, Isaac, Ismaïl, David, Jésus et Mohamed. Selon une tradition, le Prophète (psl) a dit :”Je suis le plus fondé à me réclamer de Jésus (…). Entre Jésus et moi il n’y a pas de prophète qui nous sépare”. Si Jésus est amour, Mohamed l’est aussi. Pour un musulman : “Au regard de Dieu, Jésus est semblable à Adam. Il l’acréé de poussière, puis il a dit : Sois et il fut” (S. 3, a. 59).

    Marie est également un exemple pour nous et les femmes. Selon une tradition, “la meilleure des femmes de l’Univers est Marie”, suivie de suite de la phrase “la meilleure des femmes de l’Univers est Khadîja”, car elle suivait l’exemple de Marie (Sahih, Livre des prophètes, haditg 3432).

    Hiram, vous déclarez, sans trop vous caricaturez j’espère, que l’Islam ordonne de “combattre” les personnes non musulmanes et que nous ne sommes pas tolérants. Savez-vous ce que signifie le mot tolérant ? Tolérant vient d’accepter la présence de quelqu’un ou de quelque chose qu’on n’aime pas… c’est une marque de prétention. Je ne t’aime pas mais je te tolère. Sur ce point, il est vrai. Un musulman n’est pas tolérant. En réalité, le comportement d’un musulman (en théorie pas en pratique) doit être le respect. J’aime, en tant que musulman, toute l’humanité. L’humanité est une … mais la diversité est humaine. Donc, je dois accepter la diversité. Je peux condamner un comportement mais je dois respecter la personne. Dans le chapitre (sourate) 3, aya (signe ou verset selon certains), il est dit : “C’est par un effet de la grâce de Dieu que tu es si conciliant envers les hommes ” (sans distinction), “car si tu te montrais brutal ou inhumain avec eux, ils se seraient tous détachés de toi. Sois donc bienveillant à leur égard! Implore le pardon de Dieu en leur faveur”. N’est-ce pas une phrase d’humaniste? De grandes leçons sont à en tirer pour certains dirigeants musulmans. “Ils te demandent comment dépenser. Réponds : Que vos largesses aillent à vos père et mère, aux proches, aux orphelins, aux pauvres ainsi qu’à l’étranger de passage. Tout ce que vous faites de bien, Dieu en a connaissance” (S. 2, a. 215). En somme, respecter la famille ; aider vos amis (proches de coeur) ; protéger les orphelins (comme le fut le Prophète); assister les pauvres ; et protéger l’immigré. Les “sans papiers” seraient heureux de l’entendre (v. pour l’explication de cet aya : Al Wahidi, p. 69). rappr. égal., Al Sira, sur l’enfant noir, S. 64, 13.

    A côté de cela, il faut se rappeler que les Musulmans étaient attaqués, par la parole ou les armes, de toute part à l’époque de la Révélation. Lorsqu’ils étaient attaqués, des ayas sont descendus pour les protéger.

    Hiram vous citez un verset et vous estimez qu’il ne s’applique que pour les juifs et chrétiens de la période pré-islamique. A cet effet, vous reprenez les interprétations les plus extrêmes et vous jetez le discrédit sur tous les autres. D’un point d’éthique scientifique, cela n’est pas satisfaisant. En réalité, il faut reprendre le texte (et sa grammaire et sa conjugaison) ainsi que les contextes. Un élément important doit être rappelé : la responsabilité nécessite une faute. Or, que dit l’Islam sur celui qui n’a jamais eu connaissance de l’Islam ou à qui on a dit que des mensonges et qui pourtant fait le bien et qu’il croit en un Dieu unique? En somme que dit l’Islam sur le Monothéiste pur… comme est appelé Abraham. S. 3, v. 199 : “Certes, parmi les gens des Ecritures, il en est qui croient en Dieu, qui tiennent pour véridique ce qui vous a été révélé ainsi que ce qui leur a été révélé et qui, entièrement soumis à Dieu, ne tronquent jamais Ses enseignements contre un vil profit. Ceux-là trouveront leur juste récompense auprès de leur Seigneur, toujours prompt dans Ses comptes”. Comme vous pouvez le remarquer, le futur est utilisé. Donc, il ne s’agit pas du passé mais de l’intemporel : passé, présent et futur, soit le Jour du Jugement Dernier.

    Cette interprétation est confirmé par la S. 3, aya 113-114. Il est fait référence aux ayas 110 et suivants aux Gens de l’écriture qui raillent la Religion. Il faut alors débattre avec eux (ou “combattre par la parole”). Mais de suite, Dieu déclare : “les détenteurs des Ecritures ne sont pas tous les mêmes, car parmi eux il y a une communauté pieuse dont les membres passent des nuits entières à réciter les versets de Dieu et à se prosterner. Ils croient en Dieu et au Jour dernier; ils ordonnent le Bien, réprouvent le Mal et s’empressent d’accomplir de bonnes oeuvres. Ceux-là sont au nombre des justes. Quelque bien qu’ils fassent, il ne leur sera pas dénié, car Dieu connaît bien ceux qui Le craignent” (v. égal., S. 2, a. 62 – Al-Asqalani, p. 90 pour le contexte, qui répond à une question de Salman le Perse qui avait vu des prêtres chrétiens d’une grande bonté).

    Maintenant que dit Dieu lorsque les Musulmans sont attaqués pour le simple fait d’être Musulman? “Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas de confidents en dehors de votre communautié, qui feraient tout pour vous corrompre, car rien ne leur ferait plus plaisir que de vous voir en difficulté (…) Vous (musulmans), vous les traitez en amis alors qu’ils vous traitent en ennemis” (S. 3, a. 118 et s.).
    “Il se peut qu’un jour Dieu établisse entre vous et ceux d’entre eux qui étaient vos ennemis une cordiale entente. Dieu est omniscient et Il est plein de compassion et d’indulgence. Dieu ne vous défend pas d’être bons et équitables envers ceux qui ne vous attaquent pas à cause de votre religion et qui ne vous expulsent pas de vos foyers. Dieu aime ceux qui sont équitables. Mais Il vous interdit toute liaison avec ceux qui vous combattent à cause de votre religion, qui vous chassent de vos foyers, ou qui contribuent à le faire. Une telle alliance constituerait une véritable injustice” (S. 60, a. 7 et s.).

    De ces contextes et ayas, un enseignement universel résulte. Dans le cas individuel, ne prenez pour alliés que des amis, qu’ils soient musulmans, chrétiens, juifs ou autres (“Dis à ceux qui croient de pardonner à ceux qui n’espèrent rien des journées de Dieu” S. 45, a. 14 – v. Al-Wahidi, p. 394, sur le fait que Mohamed demande à Umar de poser son sabre). Dans une société, qui est contre vous, unissez-vous, non pas dans l’exclusion de l’autre, mais dans la protection de votre identité et dans votre quêtre de l’universel.

    Que la Paix soit sur vous. Ce que l’on fait de bien n’appartient qu’à Dieu. Ce que l’on fait de mal nous appartient. Que Dieu nous aide et me permette de rester humble face à Lui et Sa création.

    1. Yanis superbe !

      je ne connaissai pas ce forum .il est tres interessant. j’ai tout lu .cela m’a permis d’avoir une idée sur les motivations ‘humaines ‘ de chacun. vraiment tout y est .chacun selon son niveau ,je crois.l’intolerance,la superiorite,un peu d’hypocrisie aussi…
      mais le must ,la palme c’est Yanis qui la decroche. Il maitrise vraiment son sujet. en tout cas bravo Yanis j’ai beaucoup appris.

    2. … la dimension humaine de tout temps c’est sûrement reconnaitre l’unicité de son espèce de son genre de son “être” toujours au delà d’une individualité, du temps et des pensées et, aucune civilisation d’hier et d’aujourd’hui n’a pu se rendre commune à cette simple et naturelle conviction, ajouter à ce type de fatalité déconcertante et actuelle, comment se rendre favorable des mesures savantes et croyantes acquises et actives…dire aussi, du ou des jugements, que les “capacités” séquencielles ayant peu à peu mis en avant puis établit les sens humains à vivre et à venir ne peuvent être d’aucune manière “inégales” à leurs seules et propres réalités… sans trop tergiverser, les “suites” principales et accommodées d’une toute, seule et même Nature ne sauraient se “perdre” ou se rendre pluri-estimable des fonctions humaines et supérieures incluant d’un fait et principalement ses propres et différentes possibilités liées ou “interprétées” des langages de chacun, du pouvoir de tous,… à redire, dans l’ordre d’une analyse intellectuelle, humaine et évolutive, vouloir, souhaiter, espérer, se représentent et se respectent d’un sens unique et “maladroit”, les sens du verbe dernier se sommant d’apparaître plutôt et depuis longtemps vers ceux à vivre ou à être parmi leur et chaque “invitation”, l’espérance se donnant d’exister d’une ou des raisons en toutes circonstances, … hassan…salam, merci.

    3. Merci.

      Ce que l’on fait de bien appartient à Dieu. N’hésite pas à regarder les autres forums. Tu verras notamment des phrases très dures (qui nous questionnent et qui effraient tant elles nous stigmatisent) avec des réponses pleines de sagesse données par des Soeurs et Frères. Le dialogue, le débat est notre meilleur Jihad.

      Que la Paix de Dieu soit sur toi et tes proches.

    4. Salut à vous,

      merci pour votre texte mais je constate que, d’une part, vous non plus n’avez rien entendu à mon propos que vous déformez (je n’ai jamais employé le terme “combattre”). D’autre part, quel que soit l’appréciation positive que je porte à votre interprétation de l’islam, elle demeure une simple interprétation personnelle, fort éloignée de l’interprétation majoritaire des oulémas (savants,théologiens musulmans)et en contradiction avec certaines sources.

      En outre, vous mettez en avant les versets qui confortent votre point de vue, mais que faites-vous de tous les autres beaucoup plus problématiques ?

      Dernière question : selon vous, d’où provient l’image déplorable dont on affuble parfois l’islam ?

    5. Salam a vous

      “selon vous, d’où provient l’image déplorable dont on affuble parfois l’islam ?”

      D’une certaine interprétation de l’islam a laquelle n’adhère pas une grande majorité de musulmans et que vous vous évertuez a vouloir faire passer pour l’islam lui meme et la seule interprétation possible (n’est ce pas?) ainsi que de la fixation suspecte et très sélective de certains (avec tout le respect que je vous dois).

      D’autre part, l’islam est indissociable du Coran et vous avez du mal a saisir ce point, raison pour laquelle vous vous fatiguez vainement.

      Cordialement

    6. Bonjour Hiram,

      Sans doute, dans tes sources, tu vises les pensées de certains Wahabites ; sans conteste, tu fais référence à des périodes très dures où des dirigeants musulmans ont instrumentalisé la Religion pour leur service. Alors, si à tes yeux, j’apparaîs minoritaire, j’en remercie Dieu.

      Au demeurant, ce que tu critiques, c’est plus les religieux que la Religion… enfin j’espère.

      Tu me dis que je suis en contradiction avec les sources ? Peux-tu les citer, comme j’ai pu le faire. Si tu as à l’apparence d’une contradiction, ne contournons pas le débat. Les sources sont simples : le Coran, avec son contexte lorsqu’il est accessible (par chance nous avons de nombreux éléments) ; ensuite, Sahih et d’autres recueils, sachant qu’il faut savoir prendre du recul et sonder – par le coeur – ce qui est rapporté ; enfin, la Sira du Prophète (PSL) et des quatres Qualifes.

      Quelles sont tes sources, STP, avec les références.

      Pour terminer ce message, qui en nourrira d’autres sans doute, tu désires que l’on développe une pensée critique en regardant l’histoire de l’Homme. J’ai tenté de le faire ; mais, la réponse ne t’a pas plu. J’ai l’impression de parler avec mes collègues universitaires : lorsqu’ils parlent avec un musulman pour qu’il adopte un esprit critique, ils désirent en réalité que l’on renonce ou l’on change de religion. Pourquoi ? Est-ce que mon islamité dérange ? Je ne l’espère pas.

      Comme le Coran nous l’enseigne, j’implore le pardon du Miséricordieux pour toutes ses créatures, qu’elles l’acceptent ou pas.

      Que Dieu te protège Harim et si je suis dans l’erreur que Dieu me pardonne.

  4. oustaze qu’allah vous benisse et vous donne la barakat dans tout ce que vous allez entreprendre.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X