Tweets récents

Main menu

AUJOURD'HUI: 60e signa…

  Interdit de voy…

Textes

Mère-Nature parle et a…

Des forêts qui brûlent en…

Textes

MESSAGE PERSONNEL À ME…

https://youtu.be/gfXDCUuQ…

Top Vidéos

#12 Exigence de justic…

https://youtu.be/SD_HMvAK…

Médiathèque

#11 La prison

https://youtu.be/7AFTZHm0…

Médiathèque

CHIFA SOLIDARITY

SOUTENEZ ET PARTAGEZ, SVP…

Appels

#10 METOO

https://youtu.be/SCUeFaCR…

Médiathèque

#9 Du fiasco judiciair…

https://www.youtube.com/w…

Médiathèque

#8 L'emprise

https://youtu.be/tJNsSHpt…

Médiathèque
«
»
Second Menu

J’accuse…et je prends date

image
Posted by:
6856 Views

Les médias français, les politiques et les intellectuels

Ces derniers jours ont été bien révélateurs. Au gré de mes interventions médiatiques en France, les téléspectateurs autant que les auditeurs ont pu se rendre compte du jeu malsain de certains journalistes. La plupart ont inlassablement répété le refrain de mon «double discours» et d’autres, sans arguments, ont insisté sur la non-clarté de mon propos pour entretenir l’impression de ce qu’ils ne pouvaient prouver. Oui, vraiment, «nul n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre », et la double audition est devenue un mal médiatique (intellectuel et politique) français.


Au-delà de ma personne, cette attitude met en évidence un problème en France, réel, profond, ancien. Pour discréditer ma personne, il faut commencer par dire que je suis «controversé», «ambigu», et que mon discours est «habile» et «double». Ces deux dernières semaines étaient symptomatiques : à quelques rares exceptions près, la même stratégie fut établie, pour refuser d’entendre, ou pour troubler l’écoute du public. Il s’agit donc soit de ne pas m’inviter, soit de m’inviter avec «le filtre» d’usage. «Prévenir», «avertir» les spectateurs et les auditeurs que «l’homme» est dangereux et malin…des fois qu’il (cet Africain, cet Arabe, ce musulman) dirait quelque chose d’intéressant (il serait alors deux fois plus dangereux). Ils sont rares ceux qui en France ont osé m’inviter sans y ajouter le perpétuel coup bas d’une présentation malhonnête, agrémentée de sinueux sous-entendus : Moati, Giesbert, Taddéi, Simonin, Marschall et Truchot, Naulleau et Zemmour, à ce jour. Tant d’autres, grands défenseurs de la liberté d’expression, ne m’invitent pas, ou plus (les pressions et les critiques furent si fortes).

Il est intéressant de noter le parallèle avec les institutions d’Etat et les universités. Je suis professeur d’études islamiques contemporaines à Oxford et j’ai été invité à m’exprimer dans les plus grandes universités et institutions à travers le monde. Sauf en France, avec son étrange « exception », où l’académique semble prendre pour argent comptant (et se plier devant) les approximations médiatiques (ce qui est en soi très inquiétant). Pas d’interventions universitaires, des conférences annulées et des services de l’Etat faisant pression pour m’empêcher de m’exprimer, presque chaque mois, depuis vingt-cinq ans. Quelle insulte faite aux étudiants français ! Ils ne seraient donc pas intellectuellement armés pour entendre, analyser, critiquer ? Seraient-ils plus bêtes et vulnérables que les autres ? Ou alors a-t-on peur d’autre chose, que mon propos réveille des consciences libres par exemple ?

Il faut mettre en évidence trois points qui sont cruciaux au-delà de ma personne :

1. Soit les musulmans invités à s’exprimer (tv, radios, ou autres) sont diabolisés soit ils répètent ce que les médias et l’Etat ont envie d’entendre ou de leur faire dire. Le résultat est sans équivoque : on n’avance pas, on assiste à l’éternel retour des mêmes sujets, réchauffés, encore et encore. Quelle lassitude ! Or, ne pas avancer sur ces questions c’est bel et bien régresser. Intellectuellement (et socialement), chers journalistes, vous faites régresser la France et les politiques et les intellectuels vous emboîtent le pas.
2. Les Français de confession musulmane sont encore et toujours perçus comme

« l’autre » dans les débats publics et médiatiques. Ils doivent se justifier, sont suspects et/ou suspectés, et leur liberté d’expression critique est restreinte par cette épée Damoclès sous laquelle elles /ils doivent décliner leur identité physique autant qu’intellectuelle. Ils doivent montrer patte blanche avec le faciès autant qu’avec l’esprit.
3. Les médias grands publics, comme les politiques et les intellectuels, sont aujourd’hui les principaux responsables de la normalisation du discours stigmatisant, xénophobe, raciste aux parfums de l’extrême droite d’antan. On peut bien faire mine de ne pas y toucher, mais le ton, la substance des débats et les stigmatisations récurrentes sont en train d’avoir un impact dangereux sur la France, sa psychologie collective et son manque d’ouverture à la diversité.

Je l’ai répété souvent. Je ne suis que l’arbre qui cache la forêt et mon traitement médiatique et académique est révélateur des contradictions françaises… pays de la liberté aux libertés à géométrie variable. Néanmoins, je suis optimiste car les choses changeront assurément. Je prends date. Je me répète depuis 30 ans, en France, sans être entendu : déjà des femmes et des hommes, Français de confession musulmane, se font entendre et défendent autant leurs droits qu’ils connaissent leurs responsabilités. Ils construiront une France réconciliée avec ses valeurs de liberté et d’égalité. Il faudra les écouter car votre surdité continuée serait alors le pire qui puisse advenir. Vous les entendrez, assurément, et vous vous souviendrez qu’un jour, avec humilité et sérénité, je vous avais invités à prendre date.

J’accuse aujourd’hui la grande majorité d’entre vous de manquer de déontologie, de professionnalisme, de liberté et de courage. Et je prends date car l’Histoire sera plus forte que vos présentes trahisons à ces belles valeurs que vous affirmez défendre.

59 commentaires - “J’accuse…et je prends date”

  1. Bonjour,

    Nous avions effectivement remarqué ce manège médiatique.Il est typiquement français, et peu imaginable dans d’autres pays démocratiques. Cependant celui-ci n’est pas nouveau,et vous l’aviez supporté avec un flegme remarquable jusqu’ici. Mais, pour ma part, il m’a semblé percevoir maintenant l’amorce d’un vent nouveau dans les médias français. On y interroge maintenant quelques véritables musulmans de base, et non plus seulement les marionnettes médiatiques habituelles, on y commence à parler un peu de l’islamophobie, mot auparavant tabou, on vérifie les faits avant de publier les assertions de quelques politiciens hostiles aux musulmans, et on relativise celles-ci, etc… Tout cela est peut-être timide, mais neuf. Dans le côté systématiquement suspicieux à votre égard des interviews biaisées que vous dénoncez,il y aussi, me semble-t-il du neuf. Parfois, cette incantation rituelle du pseudo “double langage” n’a pas pour but essentiel de vous dénigrer, mais bien , pour quelques-uns de se dédouaner aux yeux du public d’un soupçon de complaisance à votre égard. Une fois ce “rite de dédouanement” passé, la parole vous a été normalement laissée par certains.Il est vrai aussi que d’autres ont allé chercher un peu loin, mais n’aviez-vous pas connu pire ? Je suis donc un peu surpris du moment que vous choisissez pour lâcher vos “quatre vérités”, non qu’elles soient fausses, mais peut-être pas exprimées au bon moment. Je crois que nous nous situons à une période charnière, où malgré le regain d’actes islamopohobes, et les réflexes sécuritaires, et très paradoxalement, la nouvelle génération de musulmans français va enfin commencer à pouvoir non s’exprimer, elle le fait depuis longtemps, mais se faire entendre. Le travail que vous avez fait depuis 30 ans y aura largement contribué. Ce n’est qu’un début, un frémissement, mais j’espère, pour la France, que ce mouvement s’amplifiera jusqu’à donner à tous les musulmans leur place légitime et, enfin, reconnue dans la société. A ce moment espéré, effectivement, on vous rendra justice.
    Très respectueusement,
    Ivan Monti

    1. Bonjour,
      je me demande toujours et encore pourquoi et comment un conseil ou parlement Islamique n’est pas démocratiquement mis en place. Les juifs l’ont fait sans qu’on leur propose ni autorise, voir le parlement juif européen, il est même composé de 20 pays de + que la communauté européenne (c’est drôle). pourquoi ne pas en profiter pour faire de même? c’est une chance incroyable de légitimer la parole des musulmans. vous n’êtes pas agacés d’avoir si peu de représentants compétents en Europe?
      Jerome

  2. Je suis canadien et suis bien d’accord avec vous. Je pourrais me méfier car je n’ai pas pris le temps de lire vos livres, mais je crois en votre sincérité. Vous êtes un homme de paix, vous êtes un sage, musulman certes, mais un sage avant tout. Votre culture est vaste, votre français équivaut celui des meilleurs littérateurs. Votre esprit est ouvert et même si vous vous trouvez pris dans des circonstances événementielles des plus complexes, vous savez rester serein.
    Continuez votre chemin et peut-être pourriez vous employer la phrase qui a été mise dans la bouche de Jésus: “Pardonnez-leur car ils ne savent ce qu’ils font.” C’est vrai, comme les frères Kouachi et Amely Coulibaly, ces intellectuels et ces journalistes ne réalisent pas qu’ils font plus de mal que de bien à la société française.
    En tout cas merci pour vos interventions toujours posées et réfléchies

  3. Je suis un témoins sidéré de cet état de fait. S’il est jubilatoire de vous entendre remettre à leur place voire parfois maintenir au silence vos détracteurs à bout d’arguments il n’en demeure pas moins que vous piétinez à vous défendre au lieu de d’avancer dans une dialectique particulièrement utile en ces temps de replie.
    Rares en France sont échafaudés des débats constructifs ; les animateurs de plateaux , pour la plupart, privilégiant les guerres de tranchés afin d’apporter le petit plus à l’apéro cacahuète du téléspectateur lambda au risque de le voir ripper sur la chaine d’à coté. Un débat (pseudo) intello certes mais faut qu’ça saigne! Diantre

  4. je suis sidere de ces reactions de la part des intellectuel et des etudiants francais aujourd’hui qui ne se bouge pas assez alors que la reconnaisance et expertise de quelqu’un dans ce domaine devrait etre reconnu .ce que monsieur tariq ramadan dit vous emmene plus à la constructionqu’a la destruction . la societe juste devrait tenir compte de l’evolution des mentalité . aujourd’hui plus que jamais l’islam s’impose et vous n’allez pas arretez cette propagation au non des principe de liberte et d’egalite qui fonde votre republique . mais ces tres evident votre repulsion vis à vis de ‘lislam va falloir cependant faire avec.

    1. si je peux me permettre, l’Islam s’impose pour vos raisons profondes ET aussi car je ne vois pas en 2015 quelle religion ou drapeau pourrait rassembler
      les musulmans français ne sont pas identiques aux musulmans des pays arabes ou africains ou …
      ils sont bien obligé d’être pollué par cette société française dictatoriale
      du haut de leur intellect développé ils ne peuvent que suivre
      l’histoire nous montre que lorsque l’assiette n’est pas vide, personne bouge
      je pense que les musulmans ont une immense responsabilité, celle de sauver l’esprit du monde
      sans imposer de suivre l’ensemble de votre religion, cela est impossible
      mais suivre l’essentiel des belles valeurs que vous pouvez encore avoir en vous

      nous avons tous besoin d’une immense sagesse

      pour répondre à cette répulsion/l’Islam, cela est bien-sur la conséquence d’une manipulation
      cette manipulation vient de communautés structurées, je ne parle pas des juifs, je parle des puissants
      pour les contrer, l’Islam doit se structurer, se rassembler

      autre point, la démocratie n’a pas encore existé ou ne peut exister, un homme dirigeant un peuple est digne du moyen-age
      même si j’ai une grande estime pour Tariq Ramadan, il ne peut et ne doit rester seul
      quel exemple merveilleux nous aurions de voir une équipe soudée parlant de plusieurs voix!

      je crois que vous pouvez ressentir que mon discours est pour l’Humanité, pas uniquement pour l’Islam
      voila mon humble avis
      Jérôme

  5. Cher Monsieur Ramadan,

    Je lis à l’instant votre texte “J’accuse et je prends date”. Et je ne peux m’empêcher de directement vous adresser cette réflexion.
    Je comprends tout à fait que vous ressentiez de la lassitude et un certain découragement…
    J’ai envie de vous dire combien j’apprécie votre travail et votre persévérance. Je ne vous connais pas depuis très longtemps (un an à peu près en lisant votre livre sur la réforme radicale qu’un de mes collègues, professeur de religion islamique dans mon école, m’avait prêté). J’ai tout de suite su que c’était la bonne voie pour faire avancer les choses et que nous avions tous intérêt à prêter attention à vos propos. Alors, j’ai écouté de nombreuses de vos multiples conférences, j’ai visionné des dizaines d’interview et je peux vous assurer Monsieur Ramadan que vous n’avez pas un double discours, que votre discours est extrêmement clair, juste et limpide… C’est pourquoi, je vous encourage à continuer votre travail, sans peur, sans arrogance comme vous le faites si bien et dans le but de servir vos frères (ils ont tellement besoin eux aussi de votre parole pour se sentir bien, ici chez eux) et pour un meilleur vivre ensemble qui ne peut être que bénéfique à tous.
    Vous savez quand on parle comme vous avec foi et conviction, cela désarçonne l’autre en face qui manque de profondeur et de stabilité intérieure (c’est le plus gros des problèmes), c’est ce qui fait que directement ils perd pied et attaque et s’en tient à des idées bateaux et superficielles. Votre discours appelle aussi à une véritable remise en question personnelle de chacun et pour cela il faut tellement de temps.
    Voilà Monsieur Ramadan, je ne sais pas si tout ceci pourra vous apporter un peu quelque chose, mais c’est très sincèrement que j’ai écrit. Continuez exactement comme vous faites, dans l’humilité, la persévérance et la foi, et il y aura de nombreux fruits.
    MERCI.

  6. Sur France Culture matin Brice Couturier (pseudo de Khayyat) est spécialement persifleur et confusionniste sur les questions du Moyen-Orient, peu capable de développer une vision profane des réalités géopolitiques. J’ai souvent écrit pour critiquer ses positions, sans retour.
    bon courage, continuez!
    Bernard Cornut, ingénieur, (polytechnicien, génie rural eaux et forêts); 14 ans de séjour professionnel en 6 pays de l’ex Empire ottoman. ancien co-fondateur puis président de la Coordination pour la levée de l’embargo en Iraq. Ancien gréviste de la faim (3semaines en sept. 94). Ancien refuznik des impôts nationaux (7 années 1991-98) jusqu’à saisie du salaire et du compte bancaire, pour n’être en rien complice de ce crime contre l’humanité, l’embargo voté et revoté par les gouvernements français de gauche, et de droite, dénoncé comme tel par Claude CHEYSSON dès le 13 juillet 1991.

  7. Bonjour,

    je fais également ce constat depuis à peu près 10 ans que je vous écoute et vous lis. Pratiquement aucun journaliste qui vous invite ne prend la peine de livre vos livres. L’exemple de l’émission d’Europe 1 censée être un club de lecture, est vraiment flagrant: trois journalistes et un présentateur d’une bêtise désespérante. Ils n’ont rien lu! Du coup aucune question pertinente!

    Du reste, je tiens à vous dire que vous avez enrichi mon vocabulaire, approfondi ma compréhension de l’islam et de la géopolitique. Je vous suis à jamais reconnaissant. Puisse le très Haut vous protéger et constamment vous guider.

    Fraternellement.

    Rami

  8. Bonjour:
    Mr Ramadan, les intellectuels musulmans en occident doivent sortir de leurs passivités et les je-m’en-foutismes gémissants pour suivre votre exemple de courage et sacrifice et s’ouvrir sur le plus important des objectifs, se responsabiliser avec âme et conscience dans les différents rouages politiques des nations Européennes. C’est dans les assemblées délibérantes politiques qu’ils doivent s’engager pour prendre des décisions, défendre leurs droits dans tous les domaines et régler éfficacement leurs problémes socio-économiques. Ils doivent cesser de perdre éternellement leur temps et énergies à se justifier et s’expliquer sur leur religion et l’islamisme avec des medias et des jounalistes racistes, envieux, avides, cupides et frustrés. C’est avec des lois que les nations fonctionnent, non avec des lamentations et préjugés. Ils doivent sortir des amalgames, stigmatisations et ghettos sociaux où la grande majorité des citoyens musulmans européens semblent irrémédiablement enfermés. Ils doivent surtout faire des efforts pour se dégager des résidus paternalistes des temps coloniaux et cesser les courbettes et cultures des béni-oui-ouisimes exécrables.

  9. slk,

    “C’ est quand on a raison qu’il est difficile de prouver qu’on a pas tort ” Pierre Dac

    “Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise – une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre , révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu .
    Piotr Kropotkine – 1842-1921 – La morale anarchiste – Page 76 – 1889

    Monsieur Ramadan ,

    Nous , musulmans de France , sommes méprisés , c’est une réalité . je n’en veux absolument pas à
    l autre mais plutôt à nous : à nos comportements , nôtre ignorance , nôtre obscurantisme pour beaucoup d ‘entre-nous , notre manque de lecture et le mépris de la littérature . Vous savez très bien
    que ne pas maîtriser la langue , c’est ne pas pouvoir s’exprimer . Hors Monsieur , pour les nôtres la
    littérature ne sert à rien . Pour faire écho à Kropotkine , comment lutter quand on a pas la même arme
    que son adversaire, c est-à- dire la maîtrise du Verbe !

    Allah vous a donné cette maîtrise avec laquelle vous parvenez à déstabiliser vos adversaires . Mais
    vous n’êtes pas Français . Quand allons -nous avoir une élite politico-religieuse qui pourra nous représenter de façon intègre , fidèle à nos valeurs ?

    Il faut que les musulmans de France comprennent que ce n’est pas dans les mosquées que cela se joue
    mais dans le “théâtre” public . Il nous faut des représentants Français musulmans , d’origine Française
    instruites ayant les codes de notre société française et non des personnes venant de l ailleurs :
    Maroc , Algérie , Tunisie …

    J aimerai avoir de l espoir comme vous ; tant que les musulmans ne se reformeront pas de l intérieur , je reste pessimiste quant à l avenir . Mais vous savez , je ne suis qu’une simple mère au foyer et suis loin
    de détenir tous les outils pour comprendre ce monde . Je me trompe , donc , sûrement .

    ps : je suis une passionnée de littérature et aurai aimé avoir votre science pour pouvoir affronter nos
    détracteurs et être sur le terrain : j aurai fait mienne la dialectique de Platon… Allah en a voulu autrement .

    Peace and love in the world .

    Houria

    1. De la clairvoyance, de la sagesse et du coeur imprègnent votre joli texte
      Bravo Madame
      Un athée ému

  10. Salem aleykoum

    J ai essayé de suivre vos interventions dans les médias et il est vrai qu avec M Moati je vous ai senti en mauvaise situation presque obligé de vous justifier pourquoi ?
    Par ailleurs J ai été très étonnée quand je me suis aperçue que vous ne faisiez pas partie du groupe d invités . Je me suis dit ” comme d’habitude ils débattent entre eux … et J ai cherché M Shelgoumi… peut être un représentant clownesque sera parmi eux .. Eh ben non … il devait être pris ailleurs sur un autre plateau pour nous ridiculiser encore une fois … ” bon J arrête y en a marre , on n’a d’y boulot … .

    Salem à tous

    Radia

  11. Asalamou wa’alaikoum
    votre connaissance fait peur et je vous trouve trés clair. Vraiment dommage que les gens aient si peur d’écouter et d’entendre la vérité.
    je vous remercie pour toutes ces interventions. comme vous le dites si bien dans les années futures les politiques ne pourront plus faire la sourde oreille face à la population musulmanes. nous sommes déjà 5-6 milions en France, donc on peux faire penché la balance 🙂 Notre oumma est forte il faut juste qu’on en prenne concience.
    au plaisir de vous lire et de vous écouter débattre

  12. Merci Monsieur Ramadan pour le travail inlassable et difficile que vous faites…
    Vous pouvez être certain que vous n’avez aucun double discours et que celui-ci est clair, juste et limpide. C’est pour cela qu’il n’est pas facilement accueilli par ceux dont le coeur manque de profondeur et de stabilité. (Là est le gros problème). Merci de continuer sans relâche, dans la foi, la persévérance, l’humilité et sans arrogance comme vous le faites si bien. Il y aura beaucoup de fruits…
    Nous avons besoins de parole comme la vôtre autant musulmans que non musulmans.
    Que Dieu vous protège, vous guide et vous bénisse!

    1. Bonjour Tariq,
      Je t’apprécie énormément, mais je ne comprends pas ton étonnement concernant certains journalistes. (Je te conseille de bien étudier ta dernière apparition avec Moati).
      ils ont pratiquement la même stratégie : entretenir le mystère, le doute, l’incompréhension, tout en jouant l’interlocuteur naïf, intéressé mais dépassé.
      Ils te posent parfois des questions enfantines, marginales, pour te détourner des sujets d’actualités qui demandent profondeur et dans lesquels tu excelles. Ainsi, ils te font perdre de ton temps précieux et à nous aussi qui t’attendons avec impatience et intérêt.
      Ne tournons pas autour du pot, on sait bien que la plupart de ces journalistes sont placés ……..(voir le témoignage de Richard Labévière) et que rien ne se fait au hasard.
      S’ils t’invitent, c’est parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement, ils ont besoin de faire croire en l’objectivité, en l’impartialité ….,
      On sent une stratégie d’épuisement dans le genre de questions qu’on te pose régulièrement : je te propose simplement d’ignorer les hors sujets : les spectateurs ne sont pas dupes malgré les apparences.

  13. Les gens nous vous invitent plus parcequ’ils n’ont pas d’arguments devant vous.
    Ces pseudo intellectuels que vous affrontez, ne cherchent pas la vérité et le savoir mais surtout a vous “cassez les os”.
    Vous menez un combat intellectuel générant de la lumiere.Continuez jusqu’au bout,dommage que je ne suis pas a vos cotés.

  14. Que la paix soit avec vous,

    Plutôt que d’écrire un commentaire dans lequel j’exprimerais mon point de vue, je me permets de partager ici l’extrait d’un ouvrage. J’ai recopié ce passage de la traduction d’un livre écrit à la fin du XIXè siècle par un journaliste égyptien*. Avant d’ouvrir les guillemets, je vous propose un bref résumé de l’histoire:

    Fin du XIXè, le narrateur, ‘Îsâ Ibn Hichâm, est un jeune journaliste qui rencontre un vieux pacha du siècle passé, ressuscité d’entre les morts, avec qui il va visiter la société cairote. Le pacha, qui a vécu du temps de Muhammad Ali, va découvrir, un siècle plus tard, les changements entraînés par les innovations importées d’Europe, dont le journalisme…

    La scène* que je vous présente survient alors qu’un vendeur de journaux scande les titres de ces derniers:

    “[…]
    “Al-Mo’ayyad” (nom d’une mosquée)! “al-Moqattam” (nom d’une montagne)! “al-Ahram” (=les pyramides)! “Misr” (=Egypte)! Les quatre à un sou!
    Le pacha (à ‘Îsâ).- Quelle extravagance parvient-elle à mes oreilles? Les mosquées, les montagnes, les monuments et les contrées se vendent-ils à la criée?
    ‘Îsâ Ibn Hichâm.- Il ne s’agit pas de monuments ni de contrées, mais de titres désignant des journaux quotidiens.
    Le pacha.- Tu entends parler sans doute des “listes journalières des trésoriers” ou de leurs “titres d’obligations”, mais pourquoi user de dénominations si énigmatiques?
    ‘Îsâ Ibn Hichâm.- Vous faites erreur, il s’agit là de feuilles imprimées chaque jour, chaque semaine ou chaque mois et qui recueillent les dernières nouvelles des affaires publiques afin que tout le monde se tienne informé de ce qui arrive à tout le monde. C’est une tradition de la civilisation occidentale que nous avons tenté d’imiter avec plus ou moins de bonheur. Fondée à l’origine pour exalter les vertus, blâmer les vices, dénoncer les vilenies, applaudir aux belles actions, attirer l’attention sur les failles du système, exiger la réforme des abus, elle a aussi pour tâche d’informer la nation des faits et gestes du gouvernement chargé de la représenter afin qu’il ne se fourvoie pas trop loin de l’intérêt public, et inversement d’informer le gouvernement des besoins de la nation afin qu’il s’efforce de les satisfaire. En un mot, les gens qui l’exercent comptent parmi ceux qui prescrivent le bien et proscrivent le mal, selon la formule consacrée dans la loi islamique.
    Le pacha.- De notre temps, il existait quelque chose d’approchant que l’on appelait les “gazettes”. L’une d’elles, la “Rozname Waqae”, était publiée chez nous en langue turque et une autre, les “Événements d’Égypte”, en arabe. Elles enregistraient les éloges et les vœux, les déplacements et voyages des grands personnages. Mais si les journaux se sont élevés aujourd’hui au point que vous dites, c’est sans doute que cette activité est exercée par d’éminents ulémas, de grands et nobles cheikhs. En vérité, voilà une excellente méthode pour avertir les gens de toutes les choses utiles propres à leur rendre la vie plus commode. Qu’on me montre l’une de ces feuilles.
    ‘Îsâ Ibn Hichâm.- Nos ulémas et nos cheikhs (Dieu leur pardonne!) demeurent on ne peut plus étrangers à l’exercice de ce métier. Ils y voient même une innovation saugrenue, une curiosité malsaine réprouvée par la loi religieuse, une ingérence indiscrète dans les affaires d’autrui. Ils n’en font donc aucun cas, mais faut-il condamner ou tolérer la lecture de ces feuilles? C’est là un point qui les tient partagés. Une autre espèce composée d’honnêtes gens aussi bien que de malhonnêtes en a fait sa profession et beaucoup s’en servent pour gagner leur pain, voire pour tendre la main à toutes les occasions, si bien que rien ne les distingue des autres gens de métier, artisans ou commerçants: même tricherie et même déloyauté, même mensonge et même hypocrisie, même ruse et même escroquerie, pour spolier et assassiner. Le but initial de la profession s’est donc perdu et son crédit est tombé bien bas chez la plèbe après avoir été réduit à néant auprès de l’élite. C’est pourquoi les avantages qu’on en attendait sont loin de compenser les dommages qu’elle entraîne. Il en est certes parmi les sages qui gardent bon espoir que la situation aille en s’améliorant avec le temps et que cette industrie s’élève au degré de respectabilité qui lui convient. C’est aux lecteurs qu’il appartient d’arbitrer en accueillant ce qui le mérite et en se détournant des discours pernicieux.”

    * voir article sur l’auteur et sa famille: “al-muwayliḥī.” Encyclopédie de l’Islam. Brill Online, 2015. Reference. 04 February 2015

    * Des vers de poésie en arabe sont présents dans le texte, je ne les ai pas mis car ils sont ici pour le lecteur arabophone et n’apportent pas plus de sens au texte (dans le passage qui nous concerne).

    Texte extrait de: MUWAYLIHÎ, “Ce que nous conta ‘Îsâ Ibn Hichâm”, trad. SABRY, Randa, Edition du Jasmin, Paris 2005, p.63-64.

    Version arabe: حديث عيسى بن هشام لمحمد المويلحي في القاهرة عام 1911
    Téléchargeable sur: http://al-mostafa.info/data/arabic/depot3/gap.php?file=i001037.pdf

    Bien à vous,

    Simon T.

  15. cher onsieur

    La France a unn rapport très difficile avec tout ce qui touche à la religion. Ce comba

  16. ya sayidi,

    moi je pense que c’est légitime de leur part,car il n’arrivent pas à admettre comment un petit musulman
    puisse leurs tenir tête à eux tous.et ils aimeraient bien vous avoir de leurs coté.
    et pour ne pas avoir un double discours,pour eux,il vous suffit tout simplement de renoncer à votre ISLAM.
    et ce vrai visage de l’ISLAM les perturbe et remet en cause toutes leurs mauvaise connaissances de l’islam,l’islam de la barbarie au lieu de l’ISLAM de l’amour du bien de l’égalité entre femme et homme l’ISLAM de l’aide , l’ISLAM DE ( فاذا الذي بينك و بينهو عداوة كانه ولي حميم) صدق الله العظيم)

  17. Bonsoir,Mr Ramadan.
    Vous ne savez pas combien vous avez éduqué de personnes .
    Grace à DIEU par votre discours .
    Ils vous font répéter vos paroles plusieurs fois , vous n’avez qu’un seul discours ,aussi clair que juste.
    Ces répétitions ne sont pas un hasard Mr Ramadan,nous en avons besoin pour bien comprendre vos propos en profondeur.
    Depuis 20 ans je vous écoute et vous lis.ce ne sont pas que des étudiants qui vous suivent mais aussi des mamans ,des papas ,des enfants même de 6 ans et des lyceens des collegiens des grands parents ……
    des populations que vous n’ avez jamais rencontré et qu’ils ne vous ont jamais rencontré non plus mais par la force des choses ce discours touche et change les mentalités.
    Îls veulent éteindre la lumiere du soleil avec leurs bouche mais c ‘ est ALLAH qui éclaire le soleil,.Mais ils ne le savent pas.
    On vous fait des invocations pour vous et vos enfants .vos parents vos grands parents votre femme ainssi que vos freres et votre soeur. Amine .
    c est ALLAH qui décide de tout.

  18. La France a un rapport très difficile et conflictuelle avec tout ce qui est religieux. Pays soit-disant
    très athé, dès qu’un problème religieux surgit, tout le monde est dans la rue. De plus l’Islam est la
    religion des anciens pays colonisés et c’est inscrit dans l’inconscient de tous les français tradition-
    nalistes, conservateurs et autres.

    Mr. Ramadan, vous ne vous heurtez pas seulement au sentiment anti-Islam mais à tout ce qui tourne
    autour de tous ces thèmes. Vous n’avez aucune chance avec des messieurs comme JP. Brard,
    Goasguen, Glavany , Valls pour ne citer que ceux là. Mais d’autres vous écoutent, vous
    comprennent et vous approuvent.

    Merci de votre persévérance. Soyez certain qu’un jour vos interventions donneront des fruits.

    Nabila

  19. M. Ramadan, vous etes un homme de conscience et je me rejouis de vous voir denoncer le systeme. C’est un systeme de psychopathes, de personnes sans conscience qui dirigent laFrance actuellement. Sionisés jusqu’a la moelle. Ne cherchez pas a les moraliser ou rechercher des conpromis; vous perdrez temps et énergie ! Resistez et ne faites pas de compromis ça jamais avec ! Le peuple français doit s’unir pour defendre sa dévise et montrer la voie de la liberte aux autres européens tous esclaves !
    Un africain

  20. Salam alikoum Mr Ramadan

    Je partage complètement votre indignation face à l’élite intellectuelle. Ils savent pertinemment que votre discours est rempli de vérité, et face à cette vérité, l’hypocrisie et l’orgueil sont leurs armes.
    Peut importe, nous connaissons votre intention sincère, votre envie de faire bouger les lignes.

    On ne peut accepter ces critiques, ces mises en accusation, ces suppositions sans fondements, pour éviter tout soupçon de complaisance. Car au final, même si on vous laisse vous exprimer sans en remettre une couche, il y’a l’intention de vous dénigrer, en frappant très souvent, sous la ceinture.
    La liberté c’est accepter de vivre autre chose, en se débarrassant du joug qu’est le jugement de l homme.

    J’admire votre sang-froid, votre détermination. Votre habilité linguistique pour vous défendre et votre aisance quand il s’agit de défendre les valeurs humaniste que représente notre religion.Vous incarnez la force tranquille, la sagesse. Votre foi doit être énorme !

    A nous de prendre exemple. Apprenons, étudions, cultivons notre foi afin d’en récolter les fruits.

    Bravo à vous, continuez diffuser notre vérité. Ne vous inquiétez pas Mr Ramadan ” celui qu’Allah guide, nul ne peut l’ égarer et celui qu’Il égare nul ne peut le guider”

    Nelson Mandela a dit ” J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre “.

  21. Merci Monsieur Ramadan.
    La France des “lumières éteintes” a cruellement besoin de penseurs, de vrais penseurs, pas de karagöz aux arguments désués et arrogants. Française (au moins depuis Vercingétorix…),expatriée, enseignante, le regard que je pose sur la France n’est pas lointain mais étrangement précis car il s’intègre dans une vue d’ensemble plus large sur le monde. “Valeurs républicaines, liberté d’expression…”, quand on frappe à la porte de ces “grands” mots dont on nous imbibe ces derniers temps, ça sonne creux…décalé… Nos enfants sont précieux et ce sont de valeurs consistantes dont nous devons les nourrir et non pas de kits idéologiques faciles à consommer. Qu’ils soient petits, adolescents ou jeunes adultes, ils ont besoin d’un langage vrai et profond qui les renvoie à leur spécificité d’être humain. La tâche est immense! Mais c’est avec des penseurs comme vous qu’elle devient possible. Encore merci pour votre courage, votre persévérance et l’espoir que vous insufflez autour de vous.
    V.M.

  22. Salam aleykoum,
    Cher frère, Qu’Allah ta3ala te récompense pour tes efforts et qu’Il nous guide pour nos erreurs. Je vous estime pour votre défense des droits des muslims en occident mais n’adopte pas votre méthologie quant aux questions religieuses. Ce que vous décriez concernant le traitement qu’on vous reserve, ce semblant de critique est symptomatique , à juste titre, d’un problème plus profond: leur perception de superieurité des valeurs occidentale et le rejet voire la haines des valeurs islamiques. ca sera ainsi jusqu’a la fin des temps de la part des non muslims. les non muslims refusent de faire leur bout de chemin, et c’est aux minorité de faire la leur selon eux. C’est la fameuse integration. la non clarté dont on vous accuse vient du fait que ta position est double, une pour la majorité l’autre pour la minorité, chacun avec ses ses droits et devoirs.

    Cela dit cher frère, il ya des limites a ne pas dépasser. et c’est la critique fraternel que je vous adresse. la méthodologie dans la compréhension des textes est celle faite par nos pieux prédécesseurs et c’est trivial pour un muslman. Les grands savants digne de ce nom avaient de de tout temps chercher qu’elle a été la position du prophète et de ses compagnons. Quand on est pas d’accord avec les occidentaux on ne l’est pas et c’est tout. Il ne faut pas chercher a revisité ce qui a été clarifié par les anciens. L’islam est un message divain pas une production a adapté au gré des envies des plus fots économiquement , politiquement ou autres. il ya certes des questions contemporaines et les questions d’interprétations mais soyons honnetes envers nous même, on ne change ce qui authentique ou ce qui clair.

    Autrement dit, votre combat a l’intégration des muslims en occident me semble vain. les occidentaux agiront de la meme sorte, et plus les les musumans auront une conscience religieuse moins il se sentiront à l’aise en occident.

    l’affirmation de soi, de ses idées et valeurs n’a pas de prix pour le reste il ya la MAsterCard 🙂
    Salam

  23. Assalam arleykoum.
    je voulais juste vous remercier
    pour votre discours ,clair et juste.
    Il nous permet de vivre en France
    En respectant les Lois de la république,les citoyens de diverses couleurs ,religieux ou pas.
    Je suis Maman de 4 enfants .
    Mes priorités sont de vivre en paix dans cette société et de faire de mes enfants des citoyens équilibrés.
    Donc si je n’avais pas entendu votre fameux DiSCOURS qui dérange tant, je serais probablement malheureuse en Frane.Je remercie ALLAH de m’ avoir fait entendre et comprendre votre discours qui n ‘est autre que la voie du juste milieu
    je demande que DIEU NOUS GUIDE DANS LE CHEMIN DROIT DE NOTRE PROPHETE MOHAMAD .PSDL
    Bon courage. Fraternellement

  24. Bonjour, je voudrais m’ exprimer concernant cette interdiction de vous exprimer en France, il est clair que ce refus de vous donner la parole est contre les valeurs démocratiques qu ‘ils prétendent défendre…
    Pour autant, cela révéle que tous les citoyens issus de l ‘immigration ou de confession musulmane n ‘ ont jamais eu droit de s ‘ exprimer sur les questions de fonds, a savoir sur le plan social et politique, je suis né en France et la minorité de personnes qu ‘ on a fait croire de les mettre au devant de la scène n ‘ était justement qu ‘ une mise en scène pour leurrer cette population en lui faisant croire qu ‘ on la considérait comme toutes les autres.
    Je pense que le problème n ‘ est pas celui qu ‘ on veut faire croire a savoir la religion musulmane , qu ‘ on met constamment en écran de fuméé pour cacher l ‘ élément essentiel du problème…
    Et cet élément n ‘ est ni autre chose que celui du pouvoir que certains ne veulent pas voir disparaitre sous leurs yeux au dépit de personnes qu ‘ on ne considère pas non seulement comme des citoyens a part entière mais surtout pas comme des etres humains…
    Donc il faut toujours qu ‘ il soient sous tutelle de domination de ceux qui veulent garder leurs pouvoirs et privilèges , on leur donne des papiers administratifs pour donner l ‘ apparence dse leur appartenance au pays qu ‘ ils résident mais dans le fonds , on ne les acceptent pas en tant que tel et c ‘ est justement la ou il faut prendre en considération très subtilement le contexte auquel sont confronté cette population…
    Paradoxalement, on nous a toujours parlé de cette fameuse intègration, alors que dans les faits c ‘ est justement tout le contraire qui a intéret a voir le jour , a savoir que le but a toujours été justement que ces populations soient en marge et ne s ‘ insèrent pas dans la vie sociale car il est plus logique pour leur pouvoir de cette situation que le cas contraire, il ya la une vaste hypocrisie car dans le verbe, on voudrait nous faire croire que ils tendent a ce que ces populations s ‘ instruisent, contribuent a la vie sociale et politique alors qu ‘ en rèalité tout ceci n ‘ est qu ‘ une stratégie malsaine du pouvoir .
    Il est donc évident que depuis ces dernières années, ils constatent que leur stratégie commence a se déliter par la venue de plus en plus de ces populations dans la vie sociale , publique et politique , c ‘ est ca ce qui leur faire peur a ces gens et donc ils ont a ce moment la chercher comment trouver une autre alternative pour garder leur pouvoir , et on constate que ca été cette diabolisation de l ‘ islam pour faire peur a l ‘ ensemble des francais et ainsi s ‘ en servir comme bouclier et diverger vers le religieux pour ainsi

  25. brouiller encore plus les pistes de l ‘ évidence du problème, qui est qu ‘ une question de pouvoir ni plus , ni moins…
    Aussi , force est de constater qu ‘ au bout du compte ce que la majeure partie des francais doivent comprendre , c ‘ est qu ‘ en réalité, comme ils voudraient qu ‘ il n y ait jamais de vie sociale et politique , ce qu ‘ ils disent est contradictoire avec ce qu ‘ ils souhaitent vraiment dans la réalisation concrète sur le terrain…
    Pour le fait religieux, c ‘ est exactement pareil, ils prèfèreraient voir apparaitre des personnes douteuses , dans l extreme , donc soit disant ces personnes qu ‘ ils disent combattre que des personnes qui ont un discours cohérent , sensé qui fait avancer les choses pour le bien de tout le monde et surtout le vivre ensemble…
    Car ceux la leurs permettent de toujours légitimer leurs pouvoir et surtout de le garder…
    Par contre les autres au discours constructif et basé sur la vérité est dangereux pour tout ca.
    Ce qu ‘ il faut savoir, c ‘ est qu ‘ en réalité il est évident qu ‘ ils savent très bien que Mr ramadan n ‘ a jamais eu de double discours, meme quelqu ‘ un d ‘ inculte va savoir que ca n ‘ est pas le cas et on va faire croire que des politiques, journalistes , intellectuels ne le savent pas …

  26. Au bout du compte quand vous vous retrouvez avec vous meme Mr Ramadan c ‘ est que vous avez transmis la parole vraie et que vous etes en paix avec vous meme…
    Ces journalistes, politques, intellectuels, ils ont un role dans le statut qu ‘ ils ont pour garder leur travail, leur intéret , leur pouvoir n ‘ empeche pas mois qu ‘ on ne reste que des etres humains et eux en tant qu etre humains, sachez qu ‘ au dela de leur statut quelqu ‘il soit il ya la personne et eux en tant que personne savent pertinament ce que vous etes en réalité que vous tendez vers la vérité et que si ca n ‘ était pas le fait de leur pouvoir en place , statut professionnel , politique , tout simplement en tant qu ‘ etre humain , leur conscience leur répond a eux meme… Par conséquent , il évident de comprendre que vu le contexte historique et colonial de la france qu ‘ on ne peut pas admettre que quelqu ‘ un d ‘ origine
    arabe soit aussi voir plus intelligent qu ‘ eux

  27. Je voudrait simplement vous encouragé à persévérer dans ce que vous avez tout le temps défendu.
    Je croit que vous avez un rôle dans cette vie là , donc, continuer votre chemin.
    Salam.

  28. Monsieur Ramadan, s’il vous plaît, NE VOUS LAISSEZ PAS EXCLURE DES ÉCRANS FRANÇAIS!!! Je suis femme, française dite “de souche”, et athée, et avec beaucoup d’autres français d’en bas, hommes, femmes, de souche ou non, croyants ou non, musulmans ou non, nous menons tous les jours le même combat que vous contre cet obscurantisme mortifère par lequel les médias et les politiques français veulent occulter les vrais débats et faire disparaître l’intelligence de la chose publique! Parmi les rares intellectuels médiatisés qui ont le courage de parler vrai, vous êtes le seul à avoir le “feu” intérieur (je dirais même le volcan!!) nécessaire pour réveiller à la fois la chaleur humaine et la fierté d’être des citoyens debout, qui sont toutes deux en train de disparaître de nos sociétés, alors qu’elle sont la force de résistance essentielle pour tous les combats humains et économiques que nous devons mener en ce moment. Si vous disparaissez de l’espace médiatique, alors nous deviendrons tous nous aussi invisibles, et l’espace commun de communication visible ne sera plus occupé que par cet obscurantisme aveugle qui finira par nous asphyxier tous les uns après les autres. Merci d’exister, et merci de rester encore longtemps visible!!!

  29. Bonjour Monsieur RAMADAM,

    Je bois vos paroles, saines, sans aucune ambiguïté, d’une clairvoyance extrême.
    J’ai honte du journalisme et des journalistes de mon pays. Mon pays où l’esprit critique a totalement disparu. Une sorte de désert de la réflexion.
    Ne cherchez pas Monsieur RAMADAN, si vous n’êtes pas invité c’est tout simplement qu’ils ont peur de vous affronter dans une joute verbale où ils se savent largement inférieurs. J’utilise le mot “inférieur” pour ne pas être injurieux.
    Quand je pense à la médiatisation du dernier livre de Houellebecq, à une époque où nous sommes plutôt dans le monde dessiné par George Orwell… Où va-t-on?
    Ne baissez pas les bras, continuez, le monde ne peut changer qu’avec des penseurs de votre envergure.
    Merci à vous.
    Rasta conscience

  30. Bonjour,
    «nul n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre »,
    « l’Histoire sera plus forte que vos présentes trahisons à ces belles valeurs que vous affirmez défendre».
    Deux phrases qui exprime en clair la situation.
    Dieu seul qui va te récompenser Mr RAMADAN.

    Fraternellement.

  31. Salam ahleikoum,
    Cela fait 20 ans que je vous entends et que je reste à l’écoute sur votre cheminement pour une meilleure conscience des cœurs, pour une plus grande liberté de l’être et surtout pour avoir su mettre en avant le meilleur de l’Islam. Je vous remercie et vous encourage par la Grâce de Dieu de continuer dans cet effort, de faire avancer les citoyens français vers une liberté sans géométrie variable. Merci aussi de ne jamais désespérer face à aux ignorants cupides et aux frustrés égarés mais de garder votre stress positif pour de meilleurs productions inchaallah !

  32. Salam, Bonjour…

    En considérant en premier lieu, d’une part, la mesure humaine laïque et rassemblée face à l’atrocité et à l’adversité aveugle et sauvage, et, d’autre part, suite à vos propos* postérieurs et réactivés en ce début d’année, même si bien égaux* à tout type d’invective routinière et antérieure, le message redoublé, le discours remisé, finira-t-il d’entre tuer ou commencera-t-il d’aimer aux fins d’exister…

    Ensuite, car il n’est plus seulement des gilets de sauvetage ni exclusivement des casques d’aventures, peut-il se dire, en toutes bonnes ou moins bonnes circonstances de l’actualité évolutive, proche ou lointaine, et parmi tous pires et meurtriers évènements de la réalité prohibitive, récente ou moins, que la valeur communicante de tout acabit, de tout territoire, de toute frontière, invite nécessairement chacun)e à re)penser de l’existence définie et à re)mesurer de la coexistence à finir de définir, permettant ainsi et aussi à chaque image de chaque valeur, à chaque citoyen)ne de chaque société, à chaque être de chaque culture, d’affirmer que la Démocratie n’est pas, ne peut être, n’a jamais été simplement ni l’étude vulgaire, ou assumée, ni le terrain surnaturel, ou idéologique, d’un jeu sauvegardé des plaidoiries des grands médiateurs volubiles et des grandes géopolitiques mercantiles, quoi que chacun)e puisse entendre définir et concevoir, même fortuitement, de son endroit, dans son ordinaire, et parmi ses domaines d’entreprise et/ou de faculté individuelle et collective. Quel effondrement surviendrait-il autrement!

    Et, lorsque parmi les traitements informatifs et séquentiels venant à considérer puis à évoquer aux peuples et aux gouvernances, aux mémoires et aux tolérances, aux cultures et aux indépendances, des faits des causes et des effets d’une réalité humaine, même si indigne contradictoire et condamnable en toute conscience, d’autres et nombreuses attitudes interrogatives réclament certitudes et fermeté au nom des diverses origines mises en cause et au nom de chaque responsabilité ou représentativité prise en référence, bien que toutes hissées aujourd’hui sur un même pied d’égalité, comme tout à fait symbolique sociétal et réflectif aux sommes culturelles et restrictives des passés, même si alors et autrement égales complexes et fraternelles à leur nature.

    La frontière humaine est-elle alors presque paisible, moins horrible, trop invisible, seulement responsable, selon quelle variabilité d’annonce et d’écoute, selon quelle vérité de savoirs et de progrès, d’après quelle sollicitude… Autant l’unité d’un ensemble libre et démocratique ayant à promouvoir une certaine cohérence interhumaine temporelle et stable, à tout être, en tout sol, demeure la preuve encourageante globale et délivrée d’une certaine nature humaine (eu égard des multiples et terribles perspectives à peine mises à nues ou, peut être, tout juste significatives et émergentes du sens et de la raison humaine et mondiale, beaucoup comme il se décrirait dans l’ancrage potentiel d’une équité viable et solennelle des valeurs constructives et positives entre et pendant des siècles de chaque pouvoir renouvelé et, mais, aussi, malheureusement et simultanément, au cœur des poursuites de chaque guerre récurrente, à dépasser des meilleurs avis comme à méditer des nombres sans vie.

    D’Ailleurs, et conséquemment annexée des nombreuses et grandes dates de l’Histoire,( même si devoir approfondir et critiquer la réalité universelle un temps soit peu c’est encore pouvoir définir et éclairer un mieux soit-il la complémentarité existentielle), la maintenabilité abominable de la guerre et des conflits nourrit et se nourrit chaque fois partout et en tous bords d’une ignorance accrue exponentielle et dirigée contre toutes valeurs élémentaires et utiles des partages à venir, fut-il pourtant et toujours plus sage de réunir et de dispenser des propos et des curiosités anciennes et nouvelles, alertes et altruistes, ou même imaginaires et satiriques dans leurs plus simples langages, fussent-ils eux aussi critiques d’une quête noble ou d’un regard généreux à tout meilleur et possible devenir des cultures.

    Excusez, à votre et vos bienveillances contrariées, du tant du réservoir des maux pour chaque conscience abasourdie et touchée, et du commun de la longueur précédente et forcément délicate des mots pour leur résonance mémorielle et révélée mais qui, au travers des cycles libérateurs préposant à la civilité et innovant à la parité, (comme renouvelant du meilleur essor et de la meilleure voie les statuts d’une légitimité en équilibre, elle-même gravitant de par toutes sortes chronologiques et renaissantes des valeurs de l’humanité), indispose et décompose aussi maladroitement et mortellement la même et pleine existence humaine. Reste à renforcer l’idée au plus tôt de la vie, en toute âme, en tout esprit, et en toute liberté, quand l’intérêt général pacifique et commun des hommes génère et produit partout dans la vie un futur dessein universel, ce n’est sans doute pas le futur simple innocent et enfantin qui dégénère et réduit partout dans l’oubli l’importance universelle et humaine.

    Pourtant, justement, et quel qu’en soit l’écran la ritournelle le pixel, il est bien là, hélas, au cœur d’un État d’une République d’un Peuple de dire, en partie des ferveurs existentielles et sans taxer d’avantage les rancœurs éternelles, que la Paix se vit tout aussi harmonieusement des êtres mutuellement unis des peuples mais, Elle se meurt tout autant indignement des intérêts cruellement différents des hommes. Élever cultiver la tolérance et répandre irriguer la confiance sera toujours combattre la souffrance et étancher la violence.

    …KHassan…Salam…merci…

  33. Salam , juste pour dire que l’invitation sur europe1
    Était visiblement un interrogatoire
    On ce serai cru dans un commissariat
    Entrent un vulgaire délinquant
    et des inspecteurs de police

    C’est pitoyable. !!! Surtout ce raciste de duhamel Olivier

    Mustapha

    Aix en Provence

  34. Salam alaykom

    Je n’ai malheureusement pas le pouvoir de changer le traitement médiatique en votre faveur mais il m’a semblé important de laisser mon empreinte en commentaire pour partager tout mon soutient et vous faire part de mon admirations. Votre Discours est juste et vous avez toujours été clair et pertinent dans vos interventions médiatiques, vos livres et vos actes. Que Le Tout Puissant vous assiste et vous préserve.

    Paix à vous 🙂

  35. Les fenêtres
    Celui qui regarde au dehors à travers une fenêtre ouverte ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermee. Il n est pas d objet plus profond plus mystérieux plus fécond plus ténébreux plus éblouissant qu une fenêtre eclairee d une chandelle . Ce qu on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre .
    Dans ce trou noir ou lumineux vit la vie …. Rêve la vie …. Souffre la vie ….
    Par delà des vagues des toits j aperçois une femme mure … Ridée deja , pauvre …. Toujours penchée sur quelque chose et qui ne sort jamais ….
    Avec son visage avec son vêtement avec son geste ou plutôt sa légende …. Et quelque fois je me la raconte a moi même en pleurant ….
    Peut-être me direz vous ” est-tu sûrs que cette légende soit la vraie ? ” qu importe ce que peut être la réalité placee hors de moi si elle m a aidée a vivre a sentir que je suis et ce que je suis .
    Baudelaire .

  36. Assalâm ‘alaïkoum wa rahmatoullah,

    Ce constat n’est pas nouveau puisque le discrédit dont vous souffrez en France n’est pas nouveau lui-même dans les sphères académiques, intellectuelles et médiatiques. Il s’inscrit plus généralement dans le processus de minorisation des populations musulmanes, qui en France, n’ont pas le même parcours que vous.
    Le Prophète lui-même a été discrédité, minimisé par les Qoraïchiites, à l’aurore même de Fath Al Makka. Cela n’a nullement atteint son égo car Allah ta’âlâ lui a permis de développer des qualités humaines exceptionnelles de sorte que ce genre d’attaque visant à rabaisser don prestige passe comme une goutte de pluie glissant sur un vêtement. Les chiens aboient, la caravane passe.

    La grande difficulté dans votre position, en tant que personne publique est de développer cette capacité à ne pas être obnubilé par son égo. Dure tâche. Que Dieu vous assiste et nous assiste tous.

  37. Bonjour,
    Votre discours est clair et limpide sauf pour celles et ceux qui ont une double audition. Votre travail est précieux pour les démocrates et humanistes européen de confession musulmane pour cheminer sereinement dans leur univers. Vous êtes de ceux qui construisent des ponts et permettent ainsi des rencontres.
    Le challenge est de taille pour que nous puissions un jour parler d’un nous collectif par opposition à un nous exclusif. Un nous d’ensemble sans indignation à géométrie variable pour se dresser comme un seul homme pour combattre l’exclusion sous toutes ses formes, la marginalisation, l’ignorance…cultiver l’amour et le respect mutuel pour la dignité de l’humain. ….bonne continuation sans jamais se décourager. Merci pour tout ce que vous apportez….

  38. Salam,

    Continuez à vous battre et à débattre. Nous vous soutiendrons et nous serons un rempart pour vous. Malgré leur acharnement à vous décrédibiliser, il y’a encore parmi le peuple français, des hommes et des femmes doués de raison, capable de comprendre qui est le loup. Nous sommes peut être une minorité, mais nous sommes la minorité visible, forte et engagée. Nous défendrons la parole du juste milieu. Les médias sont puissants, leurs soldats sont vicieux, mais nous français musulman ou non, défendrons ceux qui ont la sincérité comme valeur. Équité,justice et tempérance. A nous de nous emparer des mêmes armes que ces derniers pour prôner les valeurs, la morale que les Hommes de ce monde ont en commun.

    Amicalement

  39. Tu es tout simplement très clair sans aucun double.Un proverbe Mauritanien dit que celui qui ne voit pas le ciel il ne faut pas le lui montrer.qu’Allah te protège et t’aide à diffuser ton savoir.je te demande aussi de jeter un coup d’œil critique sur les très mauvaises traduction du coran en circulation.

    Je te suis depuis la Mauritanie ou tu es invite quand tu voudras

  40. bonjour
    J ai eu samedi dernier a Montreuil le plaisir de venir vous ecouter j ai eu le grand plaisir de pouvoir vous serrer la main encore vous m avez reconnu j en ai ete tres flatte
    Mr Ramadan je vous l ai dit prenez le temps de vous reposer pensez a vous a votre sante
    Je vous ai senti fatigue et vous l ai dit on vous aime ON A BESOIN DE VOUS
    Oui les medias comme on dit poussent le bouchon trop loin unjour une grande
    Lumiere eclairera le monde et donc la France grace aussi a vous.
    On vous aime.

  41. Bonjour M. Ramadan,
    Je vous écoute depuis 16 ans et n’ai jamais décelé de double discours de votre part, bien au contraire, comme vous le dite si justement, beaucoup de vos interlocuteurs ont une double auditions.
    Je suis d’accord avec vous pour le constat, et j’ai honte pour mon pays. Je ne comprends pas cet acharnement envers vous et d’autres, ce manque de débat !
    j’en ai plus qu’assez de ces médias qui préfère l’urgence; l’histoire; l’audimat ! plutôt que des informations
    pragmatiques et pertinentes. Je constate impuissant à la désinformations et la propagande parfois.
    Je note tout de même quelques journalistes qui font leur travail et qui savent écouter, il y a peut-être un espoir !.

    Deux exemples (parmi bien d’autres) qui m’ont heurté :
    Votre intervention sur Europe 1, à la suite du massacre de “Charlie Hebdo”, ont avait le sentiment que vous assistiez à un tribunal où vous étiez l’accusé fasse à ses juges (les journalistes) !.
    Soit dit en passant, j’adhère complètement à vos propos, lorsque vous dites que “vous êtes Charlie”
    dans l’empathie du drame qu’ont connus les victimes du terrorisme et leurs familles, mais que vous ne souscrivez pas à “l’humour de lâche” de l’hebdomadaire. Je rappel pour cet argument les propos de “Siné” vis à vis des musulmans de France (envers les hommes; femmes et “ENFANTS” de cette confession) avant d’être remercié par M. Val, “PARCE QUE” –> il avait tenu des propos désobligeant sur M. Jean Sarkozy (et là, ont constate le double discours).

    Je me souviens également de votre intervention en 2009 à l’audition parlementaire sur la question du voile islamique, et notamment du discourt haineux et vide d’argument de M. Glavany (et d’autres).

    Cher M. Ramadan, ne vous découragez pas ! continuez à représenter la majorité silencieuse comme vous le faite depuis toujours, de manière sereine et sincère. Pensez aux personnes qui vous suivent et vous soutiennes.
    De mon coté, je fais un “djihad” pour faire écouter NOS arguments sans prosélytisme; sans braquer mais juste avec des échanges simples; clairs et sincère vers mon entourage; mes amis et mes collègues.

    Je serai volontaire pour signer une pétition (via Facebook par exemple) pour solliciter votre représentation fasse aux médias en France ou ailleurs. Je suis persuadé du succès d’une tel initiative.

    Merci d’apporter votre voix à l’édifice qui en a tant besoin, c-à-d : Votre sincérité que je fais ma vérité !
    Avec mon soutien et mes sincères salutations du simple citoyen Français que je suis…

  42. Cher Tariq, cher frère en Islam,
    Nous t’aimons en Dieu et sommes si fiers de toi. Que Dieu te récompense de tous tes immenses efforts. Ne laisse pas la fatigue t’envahir. Au fil des jours, au sein de la société, nous sentons un changement, un frémissement…. 25 ans que tu te bats…Courage et Merci, Merci ! Merci aussi à ta famille qui t’accueille avec tes déceptions et ta fatigue.
    A ceux qui me lisent aussi, soutenons Tariq et engageons-nous à tous les niveaux !! Nous avons une responsabilité, nous avons des devoirs envers notre communauté, nos enfants, nous-même et surtout Dieu ! Engageons – nous pour notre belle religion du juste milieu. Nous avons du travail !
    Fraternelles salutations.
    Lysiane de la Broye

    1. Bonjour, que la Paix soit avec vous , ChacUnUne de vous ,
      qui avez pris ce temps de lire, soutenir, rassurer, encourager, consoler ,-oui jusqu’à ce mot-là-, notre ami, frère , Monsieur Tariq Ramadan véritable Humain qui donne de tout son coeur , son âme , ses multiples et solides compétences théoriques /et de terrain, de communication réelle, de pédagogue bienveillant , lui qui donne tant à notre humanité en délicate situation de transition de 2 millénaires avec leurs fardeaux passéistes , engourdis par des outils technobureaucratiques dépassés et souvent dangereux (à fortiori jusque-boutistes) , et ce depuis des dizaines d’années : Monsieur Tariq Ramadan en effet a besoin que nous lui rappelions que son travail nous est indispensable .
      Je le suis (suivre) moi aussi depuis des années , lors de ses conférences, et ces fameuses “interviews” vidées pour la plupart de toute vraie question , réflexion, toute objectivité , de neutralité , ces interviews qui sont plutôt de constantes provocations ressemblant à des arènes tauromachiques sadiques ( aux relents d’overdoses de bizutages pervers – nobles rituels de formatages de qui l’on sait dans notre chère France profond-ément conservatrice/traditionnaliste/folkloritualiste) …..bref, seule constante qu’on puisse leur trouver à ces invitations/interviews : les leitmotiv des phrases codes de lecture pour lobotomisés dès la “”présentation”” du genre “”Tariq Ramadan-vous le petit-fils de… “” on ne s’encombre guère en effet du Monsieur…… dont on adore encore affubler ceux- ci ou ceux-là…….Car il faut que cette codification bétonnée de langage primaire , type lavage de cervelles de plus d’un demi-siècle, continue à fonctionner à plein rendement – horreur oui : depuis tant et tant d’années où elle est une pratique des normopathes via le “”choc des images et le poids des mots””…… qui ont fait leur oeuvre en programmant les décervelés -es que sont mes co-citoyens gavés- es de télé monolithique sabordeuse de toute tentative d’Expression rationnelle (et oui…) argumentée, vérifiée, transparente., éclairée de libre- arbitre pour le moins…… et ce dans tous les domaines….(alors qu’ils vous abreuvent et vous saoulent de ces mêmes étiquettes -verbales ….) pour faire place à la violence criminelle normalisée au service du grand dieu libéralisme- capitalisme se faisant passer pour de l’évolution , de la r- évolution de la civilisation supérieure….
      Mais vous savez cela , vous qui venez , chacun-e à votre façon tout comme je le fais depuis des années de précarité, d’oppression, d’exclusion….. par une panoplie d’empêchements divers de parler , d’écrire et d’être éditéE. OUI nous sommes nombreuses- eux et nous sommes bien là vivants- tES . NOTRE solidarité explicitée- pacifique plus que toute autre, ici avec Mr Tariq Ramadan n ‘est que la petite face émergée de l ‘iceberg que LEUR réchauffement climatique tente de faire fondre en nous en faisant endosser la culpabilité…….. ( celle de leur in-humanité, de leur esclavagisme, leur ségrégationnisme autant de traditions de plusieurs siècles et millénaires, nourritures ogm-isées de leur syndrome victimaire contemporain car hélas récurrent…. de leur sempiternelle inversion des rôles et situations… victimes-coupables ) . Concernant l’accusation de double langage j’avais une “”psyco-llègue “” qui disait “” -Qui se sent morveux se mouche”” c’est aussi grossier et honteusement minable que cela pour ceux qui en usent et du coup sur- abusent……A bons entendeurs -ses Salam Shalom Salut Que l ‘Eternel qui donne Sens à La Vie vous aide à continuer l ‘Etude via nos modestes cours à Mr Ramadan , moi -même et combien d’autres depuis la nuit des temps….. Puisque vous dîtes vouloir Vivre en Paix en Démocratie… Nous sommes là pour vous y accompagner au 06 2748 2723 , Gene -viève Angèle Fatima fille de Lucie et de Joseph-Mohamed

  43. Comment peut-on rédiger un tel manifeste?
    ————————————————————–
    Tribune – Musulmans démocrates de tous les pays, unissons-nous !

    Le Point – Publié le 10/02/2015 à 16:02 – Modifié le 11/02/2015 à 10:20

    Quatre intellectuels publient un manifeste appelant à relancer la réflexion critique sur l’islam, aujourd’hui mis à mal par les dictateurs et les extrémistes.

    Par Ghaleb Bencheikh, Anwar Ibrahim, Felix Marquardt, Tariq Ramadan

    Cet appel des intellectuels musulmans à définir l’islam du XXIe siècle a déjà été publié par “El País”, le “Huffington Post USA”, “The Telegraph”, le “Jakarta Globe”, le “Malaysian Insider”, et le quotidien panarabe “Asharq al Awsat”.

    Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix

    Anwar Ibrahim, ancien vice-Premier ministre de la Malaisie, leader de l’opposition et président du Forum mondial pour les démocrates musulmans

    Felix Marquardt, fondateur de la Fondation Abd al-Rahman al-Kawakibi et du mouvement Khlass (Ça suffit) le Silence !

    Tariq Ramadan, professeur d’études islamiques à l’université d’Oxford

    Depuis la fin du XIXe siècle, le mouvement pour une réflexion critique sur les fondements et l’interprétation de l’islam s’est essoufflé, entravé par la prédominance d’un islam arabocentré sclérosé, basé sur une vision du monde obsolète et souvent méprisante à l’égard des musulmans non arabes.

    Aujourd’hui nous invitons solennellement les leaders d’opinion musulmans engagés pour la démocratie (qu’ils soient représentants d’une autorité politique/religieuse, intellectuels ou théologiens) à se rassembler au début de l’année 2016 pour définir les contours d’une interprétation de l’islam fermement ancrée dans le XXIe siècle.

    En s’inspirant des travaux de certains intellectuels comme Malik Bennabi, nous devons commencer à remettre en question la doxa historique, romancée et nostalgique, qui prévaut dans les sociétés à majorité musulmane. Il est devenu impératif que nous examinions rigoureusement les échecs de notre civilisation, depuis la période précoloniale jusqu’à celle de la mondialisation, et les raisons pour lesquelles les fréquents appels à initier une véritable Renaissance islamique par le passé sont restés lettre morte.

    Il est aussi essentiel de relancer (enfin !) le travail réformiste d’ijtihâd (interprétation) entrepris par Muhammad Abduh, Abd al-Raḥman al-Kawakibi et Muhammad Iqbal au début du XXe siècle, qui entendaient mener une analyse critique sans compromis de nos sources scripturaires.

    Il est temps que nous cessions de projeter le chauvinisme culturel de nos sociétés sur le dogme religieux : les musulmans du monde entier doivent être en mesure de faire la part des choses entre ce qui relève de l’islam et ce qui tient de la pratique culturelle indigène.
    Ne laissons pas des autocrates nous prendre en otages

    Il est temps de remettre en cause l’influence disproportionnée de certains pays politiquement et socialement arriérés et leur légitimité à décider de ce qui est islamique et ce qui ne l’est pas, de qui est un bon musulman et qui ne l’est pas. Il est tout aussi important que nous accordions plus de poids en la matière aux musulmans d’Asie, en grande partie plus apaisés, plus démocratiques et plus légitimes en vertu de raisons démographiques évidentes au début du XXIe siècle.

    Les musulmans d’Asie, ceux d’Europe, d’Afrique subsaharienne et des Amériques ne sont pas des musulmans de second rang. Trop souvent, l’opposition entre l’Occident et certains gouvernements arabes a été présentée comme une opposition entre les Occidentaux et les musulmans, comme si les deux mondes étaient mutuellement exclusifs. Quelles que soient leur nationalité ou leur croyance religieuse, les êtres humains doivent être libres d’aborder leur citoyenneté et leur rapport à la religion comme ils l’entendent. En 2015, insister sur ce point n’est pas plus occidental qu’oriental, ni plus judéo-chrétien qu’islamique.

    Il est également crucial que nous ne laissions pas des autocrates nous prendre en otages en tant que musulmans réformistes, en tentant de s’approprier notre cause tout en bafouant allègrement l’une des aspirations majeures des musulmans (et des êtres humains en général) du monde entier au XXIe siècle : celle de vivre dans une société démocratique et juste. Nous devons publiquement exprimer notre attachement aux valeurs des Lumières et au respect des libertés individuelles, sans jamais oublier qu’à l’échelle mondiale, les musulmans sont les premières victimes, à la fois des intégristes souvent violents qui se réclament de l’islam, mais aussi des autocrates séculaires qui se présentent comme les seuls remparts contre ces derniers.

    Les dictateurs peuvent appeler à réformer l’islam tant qu’il leur plaira ; qu’il n’y ait aucune ambiguïté : nous ne sommes pas et ne serons jamais du même bord.
    Lorsque la liberté et la démocratie souffrent, les musulmans souffrent aussi

    Nous devons prendre les prétentions de l’État islamique et celles de Boko Haram de pratiquer un islam rigoureux pour argent comptant : se contenter de dire que leur barbarie n’a “rien à voir” avec l’islam n’est pas sérieux. Les accusations portées à l’encontre de la majorité silencieuse des musulmans pacifiques du fait des actions de ces groupes terroristes sont certes injustes, mais nous nous devons de les prendre en considération sans acrimonie. Une fois pour toutes, les barbares meurtriers qui justifient leurs crimes au nom de l’islam doivent savoir que lorsqu’ils font violence à quiconque en notre nom, ils s’attaquent à nous, musulmans, à nos valeurs et à notre foi, en premier lieu.

    Les leaders d’opinion musulmans doivent être conscients de la gravité de leur responsabilité à cet égard. Si nous ne voulons pas que l’islam soit constamment détourné et bafoué, notre devoir est de défendre et de promouvoir la modération et une approche réformiste des questions d’éducation religieuse, de gouvernance, d’État de droit, de liberté d’expression et de protection des libertés fondamentales tout en adoptant une position claire sur l’interprétation des sources scripturaires.

    Ceux qui cherchent à diviser l’humanité se servent de raccourcis malavisés pour associer l’islam et le barbarisme, et insinuer qu’il y a une violence intrinsèque dans notre religion, une solidarité naturelle entre les musulmans et les terroristes. Ils prétendent que l’islam est intrinsèquement incompatible avec la démocratie.

    En réalité, la grande majorité des musulmans rejette la violence. Et lorsque la liberté et la démocratie souffrent, ils souffrent aussi, tout comme les bouddhistes, les sikhs, les chrétiens, les hindouistes ou les juifs. L’ennemi n’est pas notre voisin qui prie à la synagogue, à l’église ou au temple. La vraie menace vient d’ailleurs : elle vient du repli sur soi, de l’ignorance, de la stigmatisation de l’autre ; des préjugés qui nous divisent lorsque nous devrions nous rassembler, en tant qu’êtres humains.

    Le temps est venu de renverser la situation aux dépens des preneurs d’otages en tous genres et de donner une nouvelle orientation à l’islam au XXIe siècle. Notre futur, en tant que démocrates musulmans épris de paix et de justice, est en jeu.

    Les intertitres sont de la rédaction du Point.

  44. Salam. Bravo cher Taric, vous avez si bien scanné le système médiatique français qui choisit ses musulmans de service. Ils vous supportent pas par ce que vous êtes trop fort pour eux. Un bon musulman pour Zemmour et Cie est un musulman manipulable et corvéable à merci. En tout cas vous donnez une très belle image du musulman, le vrai, celui doté d’une épaisseur intellectuelle mais surtout décomplexé. Vous nous faites honneur tout comme Ghalib Bencheikh et autres intellectuels politiquement incorrects en France. musulmans Encore une fois Bravo mon frère. Hassan Moali Journaliste (Algérie).

  45. j’ai 55 ans, et je n’ai jamais entendu ni vu quelqu’un damer aussi habilement le pion à cette pseudo intelligentsia parisienne comme vous le faites souvent; depuis, je ne rate aucune de vos interventions. Monsieur Ramadan; vous êtes bien plus qu’un intellectuel, vous êtes un leader, et le chantre de la paix, du savoir, de la sagesse, tel que la véhiculait notre prophète SALLA Allah alayhi wa salam.
    continuez de nous apaiser, de nous guider, et de nous représenter avec ce panache, cette distinction et cet immense savoir que DIEU vous a donné.

    que DIEU vous bénisse, monsieur RAMADAN.

  46. Salam

    il me plait d’ajouter que seule la science, du reste très présente dans le saint Coran, permettra de remettre à leurs place les piètres contradicteurs auxquels vous faites face, monsieur Ramadan.

    une suggestion:
    écrivez un tout petit livre de 25 50 pages maximum, (pas trop complexe, pour qu’il puisse être lu et compris par le maximum de gens, qui reprenne l’essentiel de vos idées sur l’Islam)

    Bonne continuation

  47. je dis toujours que les débats télévisés en France ressemblent plus à un jeu aux dés truqués qu’aux vrais débats. Cela se rajoute à la médiocrité intellectuelle de la plupart de ceux qui les conduisent . J’ai fini par admettre qu’ ils sont triés dans ce sens car cela serait trop risqué de mettre on air un journaliste qui a gardé un minimum de logique et de sens de l’argument.Il risque de se laisser entrainer dans un vrai débat par quelqu’un qui a quelque chose à dire . Ce n’est pas parceque des journaleux matraquent à longueur de journées un discours travaillé et orienté que nous sommes dupes ou idiots..
    je suis votre travail depuis des années et à chaque débat , je me dis que c’est trop d’honneur pour des idiots de débattre avec vous..un vrai journaliste ne survivra pas à la machine médiatique française telle qu’elle est conçue..donc on garde les franchement mauvais ou les moins mauvais mais alignés..

  48. Cher Monsieur Ramadan, un grand merci a vous de nous représenter si fidèlement dans nos pensées, nous citoyens français de confession musulmane. Nous aimons profondément la France, notre pays, mais a vous les médias français, faites nous confiance, nous pouvons être musulmans et citoyens français et ne nous façonner pas a votre façon de concevoir notre religion. C’est notre liberté de pratiquer comme nous le jugeons notre religion qui appelle au respect d’autrui, a la paix et au pardon.

    Monsieur Ramadan, merci a vous de continuer et de persévérer pour faire comprendre a nos politiques et nos médias français notre liberté de pensée… Votre parole est la notre… Merci…

  49. Je suis non seulement témoin de la cohérence de vos propos mais surtout impressionné par l’harmonie de leurs contenues, la constance dans la sagesse et l’attitude respectable et respectueuse dont vous les amenés au public. Par ailleurs, j’ai observée ici aux USA plusieurs intellectuels musulmans partageant des qualités semblables dans leurs débats et discours soulignant ainsi certaines des grandes qualités humaines inspirées par le coran et la tradition islamique. Certes, j’ai moi aussi observé un problème grandissant en France qui est effectivement réel, profond, complexe et effectivement ancien l’ayant observé grandir depuis mon plus jeune âge. Il y a néanmoins en France beaucoup de gens encore silencieux qui, en dehors de toute appartenance religieuse ou idéologique, apprécies votre point de vue et vos réflexions. Ceci me donne encore de l’espoir pour mes concitoyens de France, même si je suis de plus en plus inquiet et géographiquement éloignée.
    Djemel

  50. Assalamou wa alaikoum, Très cher frère TARIQ. Je t’exprime ma grande satisfaction, mon soutient et ne me lasse pas d’écouter tes discours très enrichissants. Mille merci. Grande déception et grand regret pour ce dont ont le coeur est voilé et qui malheureusement ne veulent pas faire l’effort de comprendre la valeur de ces trésors. Qu’ ALLAH les guides. Qu’ ALLAH accepte et te donne la force de poursuivre ton travail de vérité . AMINE

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X