Main menu

Les principes de gesti…

Sur la question de la ges…

Articles

IIFE - Ouverture des i…

IIFE - Institut Islamique…

Articles

Shûra ou Démocratie ?

« Pas de démocratie en is…

Articles

La notion de shûra

La shûra est l’espace qui…

Articles

Le domaine du politiqu…

Ce qui vient d’être dit e…

Articles

Ouverture des inscript…

L'institut Islamique de F…

Articles

Le religieux et le pol…

Nous avons dit, dans notr…

Articles

Les orientations polit…

Les choses sont claires :…

Articles

L'appel au Jihâd 3/3

c) Pour un jihâd social …

Articles

L'appel au Jihâd 2/3

B- La réalité des conflit…

Articles

L'appel au Jihâd 1/3

Que n’a-t-on pas entendu …

Articles

La situation de la fem…

Sans doute est-ce dans ce…

Une
«
»
Second Menu

13 commentaires - “[JOUR 11] “Le doute quant à soi””

  1. Salam aleykoum Tarik, Merci pour la constance de votre engagement.Convertie depuis un an,j’apprends chaque jour.Et par vos thématiques,avec votre voix Tarik,ici ou lors de vos conférences,mes doutes s’évanouissent; la conviction de ma foi, prend force. J’ose même vous citer. Prenez soin de vous. Baraka Allahū fiki.

  2. Bonjour,
    Votre approche de la question du doute quant à soi est superbe. Vivre sa foi dans l’habitude et rester dans sa zone de confort rend en effet fragile et vulnérable. Utiliser en revanche la force du doute pour s’observer et se regarder de près en étant dans une attitude de questionnement permet de développer une conviction et une vraie confiance en soi. “Croire, c’est être capable aussi de porter ses doutes” dit Romano Guardini.
    C’est toujours un réel plaisir et un enrichissement sans fin de vous écouter, Mr Ramadan.

  3. Professeur vous m’avez mis les larmes au yeux, j’ai mal dormi hier du icha au fajr, et je me suis levée avec un sentiment troublant. Plus j’apprends de sourates et plus j’apprend sur l’histoire de nos prophètes et plus je me dis que je suis faible. J’ai même parfois trop de honte pour faire mon repentir auprès d’Al Wahid ! Ces doutes m’ont pronfondément perturbée puis je me suis rendue compte qu’ils ont fait suite à mes douhas auprès d’Allah pour que ma foi soit renforcée. J’ai enfait le sentiment d’avoir passée une étape grâce à ces doutes. J’aime Allah du plus profond de moi et ce n’est pas toujours facile de se sentir à la hauteur. Cependant il répond toujours présent quand je le sollicite. Je continuerais à travailler ma relatiom avec Lui tout en oeuvrant pour le satisfaire. Qu’Il nous accorde son paradis inchallah et qu’Il vous récompense pour le bien que vous faites aux coeurs. Selem a3likoum. Amelle.

  4. Salem,
    je souhaiterais savoir s il est interdit dans la religion de se lier d amitié avec des non musulmans, est ce vrai?
    tabaraka allahou fika pour la reponse.
    fella

  5. Bonjour tarik. J apprécie ton implication dans l islam et la société mais puis je me permettre de soulever ce poids qui au quotidien m interpelle celui de la société française sa vision sur l islam cette société qui cherche des poux là où il n y en a pas. J ai l impression que les français conservent tel des gaulois une image négative de l islam. Pour toi comment vois tu l islam au sein de la société dans une décennie à savoir que le nombre de fidèles accroît. Bien à toi. Jamel .
    [email protected]

  6. Salam tarik on vous remercie pour votre constance votre détermination mais pour le doute quant à soi c la conviction je ne comprends pas très bien. Pouvez vous me l’expliquer plus clairement ramadan moubarak. Salalahou allah mouhamad ameen

  7. salam ya cheick je te salut pour la paix pour la solidarite dan ce moi de carem. on doir ce eloigne des rahm et de riba et l’infidelite . je sui un jeune malien je vie en cote d’ivoir je sui eleve je fai le franco arabe je sui en clase de 3em je vien de passer mon cha ada en arabe. je veu que tu prix dieu pour que je contunur mon etude. je prie allah que il na ka te donne long vie je taime comme mon maitre .

  8. Salam aleykoum je passe beaucoup de temps a reflechir a constater les choses afin d avancer avec Mr Tarik Ramadan j avance jour apres jour et je me rappel de ces conférences.. il nous rappel que nous sommes la afin d adorer Allah et d etre des gens de justice des gens bien merci beaucoup Allah vous preserve mes freres et sœurs..Amine.

  9. Salam Aleykom frère tariq,
    Vous avez citez un hadith de boukhari ou il est dis que le prophète a essayé de donner fin a ses jours ???? Es qu’il est vraiment vérifier ce hadith ça me trouble beaucoup ? pouvez vous donner plus d’explication? Merci

  10. Cette chronique sur le doute quant à soi me parle terriblement dans un moment de doute énorme dans ma vie, provoqué par l’anxiété et la dépression.On a pour habitude de dire en tant que musulman: j’ai confiance en Dieu ou inchAllah. Oui mais voilà, quand tout va bien,quoi de plus facile….Par contre,quand l’épreuve nous frappe et que nous avons l’impression de perdre pied, tout à coup, nous pouvons nous rendre compte que, en réalité ce concept n’était pas du tout opérationnel ( si j’ose dire). L’effort psychologique à fournir pour être en adéquation réelle avec cette confiance devient énorme.Une remise en question survient alors: est ce que j’avais vraiment confiance en Dieu?

    1. Salaam Sab,
      Une confiance en Dieu serait une confiance “facile” si elle passe par une confiance “démesurée/insensée” en soi-même, c’est à dire que tant qu’on pense maitriser tous les éléments de sa vie ou survie (richesse, pouvoir, …), on est heureux, penaud, et confiant en l’avenir ; la foi en Dieu est alors juste un “bonus”, pour se donner bonne conscience, pour espérer gagner le paradis (par dessus le marché) ou par réelle dévotion. Dans ce cas de confiance facile, quand l’un des éléments de survie/vie vient à disparaitre, on doute de soi-même, et on pourrait commencer à douter en quoi on avait foi -parce qu’on n’accepte pas que de telles choses arrivent, et on se révolte contre tout.
      Une confiance à toute épreuve en Dieu est des plus difficiles. Il faudrait pouvoir se détacher, prendre du recul (ce n’est pas facile du tout), et vivre les épreuves réellement comme des épreuves, et non juste comme des coups du destin. Si on voit ces coups comme des épreuves de Dieu, en prenant la mesure de ses propres faiblesses, de ses doutes, alors on peut arriver à s’en sortir… en gardant confiance en Dieu 🙂
      Que Dieu nous aide, et nous guide vers Lui.

  11. bonjour, pour ma part je me suis beaucoup éloigne de l’islam pendant quelques année éloigné d’Allah depuis peu je relis ou écoute le coran presque tous les soir j’ai 30 ans mère d’un petit garçon et depuis je déprime plus je me sens mal dans ma peau dans ma vie je déprime je n’ai plus envie de rien rien m’attire je me sens perdu je n’ai plus gout a rien es ce normal ? que dois je faire la vie ici bas me dégoute j’ai plus envie de rien …….. je me pose beaucoup de question sur l’au delà si je fait ce qu’il faut pour entrer au paradis et qu’Allah soit satisfait .. je me répète mais vivre ne m’intéresse plus …

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X