Tweets récents

Main menu
Second Menu

28 commentaires - “[JOUR 3] Le jeûne, une expérience du dénuement”

  1. Bonjour Mr ramadan,
    J écoute tous vos capsules mais le son est à peine audible. Beaucoup d’auditeurs sont du même avis que moi. Il serait facilitant pour notre écoute d’augmenter le son des capsules.
    Merci pour votre compréhension.

  2. Salaamun alaykum,

    Je crois que c’est un état d’esprit, plus qu’une expérience temporaire.
    Il arrive parfois que l’on perde ce qu’on pensait acquis, pratiquement « assuré » (confort de vie, un toit, l’amour d’un proche, l’amour tout court…).
    Il arrive -et même que c’est le lot de beaucoup de monde- de naître dans la misère totale, et d’y rester.
    Dans les deux cas, on garde ce souvenir/sentiment du dénuement, du désert, on le garde soit comme un traumatisme soit comme une épreuve du Seigneur.
    L’expérience du jeûne n’arrivera pas à reproduire ce sentiment ou cette conscience que tout -ce qui est matériel- peut disparaitre du jour au lendemain, en tout cas pas parce qu’on s’arrête de manger et de boire pendant 18h ou 20h. Cela ne représente qu’un début. Il faut prolonger cette expérience au plus profond de soi-même et rechercher le dénuement.
    Que Dieu nous guide !

    Bon ramadan à tous !

    1. Je trouve intéressant ce que vous dites.

      Que voulez vous dire par  » Il faut prolonger cette expérience au plus profond de soi-même et rechercher le dénuement. « 

    2. Salaamun âlayki, wa rahmatullaahi, wa barakaatuh,

      Le prolongement de l’expérience du jeûne est une quête de libération des dépendances (toutes sortes de dépendances). Plonger au plus profond de soi-même devrait permettre d’abord la sincérité (avec soi-même), régler ses « comptes » avec les dépendances, afin de s’affirmer dans une foi fidèle (avec toutes ses exigences), le but étant d’approcher l’excellence (al-ihsaan).

      On doit se libérer des obstacles qui empêchent l’expression de la foi pure, ou le retour à l’état de la Fitra. Par exemple, tout ressentiment, tout orgueil, le moindre fourvoiement, qui peuvent être générés par des dépendances diverses (ex. le besoin de thésauriser pour se mettre à l’abri du besoin, le besoin de détenir un pouvoir sur les gens.)
      Pour arriver à identifier ces obstacles et ces dépendances, il faut être clair avec soi-même, il faut de la sincérité. On doit se connaitre soi-même, et connaitre les moindres recoins de son coeur (d’où cette nécessité de « plonger » au plus profond de soi-même, exercice à faire plus souvent que le souvenir des 3 ou 4 repas/jour !)

      Manger, boire, avoir un toit, des biens… sont des dépendances d’ordre matériel, mais difficiles de s’en défaire totalement puisque notre survie en dépend. Donc jeûner la journée vous donne juste un aperçu. Prolonger l’expérience (pas en jeûnant plus longtemps mais plus « profondément ») c’est -comme l’a dit le Pr. T. Ramadan- reconnaitre les dons de Dieu, tous ses bienfaits dont Il nous gratifie chaque seconde de notre vie. C’est nous rappeler de Lui et de sa générosité envers nous et Le louer.

      Cependant il y a des dépendances dont on ne peut/doit pas se défaire : par exemple les liens familiaux, les amitiés, l’allégeance à son pays… etc. Ce sont des dépendances légitimes, qui sont les points faibles de toute personne dans ce monde. Les exigences de la foi fidèle sont de résister quand ces points faibles sont mis à l’épreuve (ex. maladie, perte de proches, corruption de proches, de tout un pays…) et c’est l’endurance qui permettra de traverser ces épreuves.

    3. Merci Bouchra d’avoir développer votre idée. Votre idée m’était bénéfique.

  3. Tout à fait autre chose : je suis en pleine lecture de « Au péril des idées ». Cet entretien était sans conteste une excellente idée.
    Ce que je trouve un peu difficile à suivre, ce sont justement ces références communes à E. Morin et T. Ramadan -qui ne sont pas les miennes. C’est un peu difficile donc, mais pas insurmontable.
    Je voulais notifier cela, pour expliquer que si le livre est à la portée de beaucoup de monde en Occident, il ne l’est malheureusement pas dans les pays arabes/majoritairement musulmans.
    Je continue la lecture…

    1. Salam alaykoum Bouchra(!)

      J’ai bien lu votre commentaire sur sourate naml, merci d’avoir développé votre approche(surtout en temps de désert…. en ce qui concerne le coran, à notre époque) je vais prendre un peu de temps pour vous répondre, insha Allah al Moubine.

      Il est vrai que le jeune ne peut être comparé à la pauvreté…

      Pour le livre »au péril des idées » je pense qu’il a surtout écrit en direction des intellectuels et médias en occident(et plus largement au population).
      J’ai été un peu déçu du livre, en dehors de la partie sur la raison et sa relation avec la certitude et le doute, et la source de la connaissance, sujet qui reste un des plus important dans l’époque contemporaine, malheureusement très peu développer en public par des penseurs musulmans.

      Je pensais trouver dans ce livre beaucoup de profondeur(déception) parce que comme disait un proche de Tariq Ramadan, « quand ce dernier parle aux musulmans il reste souvent à la surface, mais quand il parle aux non musulmans, il approfondit beaucoup ses thèmes. »

      Donc maintenant(assez déçu par ses chroniques aussi) je cherche ses propos aux non mouslims, pour chercher de la profondeur, rire……

      à bientôt Bouchra, insha Allah.

    2. Salaamun âlayka frère Remarque,
      Je n’en ai pas encore fini, mais de ce que j’ai lu d’ores et déjà, je trouve que beaucoup d’idées ont été discutées. Si on voulait avoir une version académique de ce livre, il se diviserait en plusieurs tomes. Je crois qu’on a privilégié la brièveté pour pouvoir faire le tour de toutes les questions. Cela n’empêche pas d’aller faire des recherches plus approfondies sur chaque sujet (voir les notes en bas de pages, qui vous orientent vers des références à consulter pour ce faire).
      Est-ce que le Pr. T. Ramadan reste à surface quand il s’adresse aux Musulmans ? Je n’ai pas tellement cette impression, quand j’écoute ses conférences (sur Youtube par exemple) données dans les pays arabes.
      Pouvez-vous me donner un exemple pour ça ? Merci,
      A bientôt !

  4. imaginez-vous que quelqu’un qui est non pratiquant qui écoute vos discours il est obligé de suivre vos discours il est obligé de rentrer dans l’islam car vous vous avez manière tu te parler avec vous voir vous rentrez dans le coeur des gens alarme à Lardy un don unique du un don

  5. L’expérience une responsabilité finalement ….
    Merci pour cette chronique qui a laissé place à une méditation
    Je vous aime en DIEU cher frère Tarik

  6. Salam aléikoum Professeur. Merci pour tout ce que vous faites pour nous éclairer toujours d’avantages.
    Ma salam
    Bon mois de Ramadan

  7. Assalâm ‘alaïkoum wa rahamtoullah,

    Que Dieu fasse que nous intégrons l’expérience de la simplicité dans notre quotidien.
    Je me permets d’exprimer mon avis quant au cadre général de vos chroniques : un (gros) micro rappelant ceux utilisés à la radio dans un décore d’inspiration orientale à la lumière tamisée, ça ne fonctionne pas, cela manque d’harmonie de mon point de vue.

    Salâm

  8. Quel privilège de vous écouter quotidiennement, professeur, sur votre site que je considère comme un havre de paix, traitant chaque jour une nouvelle thématique en rapport avec ce mois béni du Ramadan.
    Je salue de tout coeur votre sens du partage. Que Dieu vous garde.

  9. Salam

    Très intéressant, toutes vos chroniques.
    Il est un peu difficile de suivre sans casque ou écouteur.Le volume d écoute est assez faible. Je ne sais pas si je suis le seul à rencontré cette difficulté ou pas.

    Merci d avance pour votre compréhension corrigeant.

  10. D’abord, je vous remercie infiniment pour tout vos interventions et explications de notre chere religion; l’Islam. Sinon, je voudrais vous demander de m’eclairer si vous n’y voyiez pas d’inconvenients votre intervention sur les grandes questions, a la femmes qui est intervenue et avait dit que les femmes dans l’Islam sont sous estimees a deux reprises: Et elle avait fait allusion aux versets 282 sourat la Vache, pour expliquer que les femmes n’ont pas les memes facultes mentals que les hommes et aussi la deuxieme c’est leur devoir envers leur bon Dieu; lorsque les femmes n’ont pas la capacite d’observer le Ramadan et ne peuvent pas accomplir la Priere (Al Salat). Monsieur Tariq vous n’aviez pas reagit pour beaucoup des raisons. Pourriez nous en parlez maintenant s’il vous plait.

  11. Assalâm ‘alaïkoum wa rahamtoullah,
    Cher Professeur, je vous aime en Dieu, et je ne rate aucune occasion pour suivre vos interventions surtout dans les médias étrangers.
    Je suis d’accord sur l’idée générale de votre intervention de ce 3ème jour. Néanmoins, permettez moi d’exprimer une réserve sur un passage. Vous affirmer que « toute l’expérience du jeune c’est l’expérience du dénuement, du retour à ce dénuement là … ». Ce qui me gène dans cette phrase c’est le « toute » du début, car dite comme ça votre affirmation pose, comme corollaire, la question suivante :
    Ceux qui sont dans le dénuement toute l’année sont-ils ‘dispensés’ du jeune?
    Merci .

  12. Salam 3alaykom,
    Merci M.Ramadan pour ces chroniques ramadanesques. Bon nombre de personnes sont plus assoiffées que d’habitude de la connaissance sur la spiritualité pendant le mois sacré. La concision et la clarté du message permet de l’écouter intégralement et l’assimiler afin de mettre en application les préceptes développés. Je souhaite un excellent ramadan à tout le monde et qu’il soit une source de jouvence spirituelle à tout un chacun.

  13. Extrait du livre « Le Prophète » de Khalil Gibran

    Parle nous du manger et du boire.

    Si seulement vous pouviez vivre des senteurs de la terre, et telle une plante vous rassasier de lumière.
    Mais puisque vous devez tuer pour manger, et ravir au nouveau-né le lait de sa mère pour assouvir votre soif, faites-enun acte de dévotion, Et que votre table soit un autel sur lequel le pur et l’innocent de la forêt et de la plaine sont sacrifiés afin de les rendre encore plus pur et plus innocent.
    Lorsque vous tuez un animal, dites-lui du fond de votre coeur :
     » Par la même puissance qui t’immole, je serais immolé ; et moi aussi je serais avalé.
    Car la loi qui t’a livrée à moi me livrera à des mains plus puissantes.Ton sang comme mon sang ne sont rien d’autre que la sève qui nourrit l’arbre céleste.  »
    Et lorsque vous croquez une pomme à belles dents, dites-lui du fond de votre coeur :
     » Ta chair vivra dans mon corps,
    Et les bourgeons de ton futur s’épanouirons dans mon coeur,
    Et ton parfum sera mon souffle,
    Et ensemble nous nous rejouerons tandis que passent les saisons…. »

  14. Je trouve très bien la démarche de ses vidéos
    Mais sachons tous que la religion n’est pas une Contrainte mais une force

  15. Salam alaykoum Bouchra

    j’ai changé remarque en échange, c’est plus correct et égal…

    Sur le livre , je ne pense pas que l’approfondissement doit venir uniquement de la personne qui lit et écoute.
    Pour ce qui est de l’approfondissement personnel, chaque personne suit son chemin, et ses orientations, au-delà d’un travail proposé dans un livre ou autre support.

    Pour le fait de rester à la surface,pays arabe ou pas(pourquoi au fait?), je vois pas la différence, j’écoute aussi ces conférences , oui je partage cet avis (bien qu’il ne soit pas de moi, comme je l’ai cité).

    Sur quoi?c’est assez vaste on pourrait appeler cela la philosophie islamique, beaucoup de sujet peuvent être convoqués(le divin, l’humain, le monde…..)

    Je pourrais citer toutefois, les piliers de la foi(très rarement aborder, voir jamais), les noms divins en particuliers, la notion du tawhid, ou la notion de wahdat al woujoud

    Sur les noms divins, des chroniques leurs ont été consacrées sur ce site, mais sous un angle trop traditionnel (manque d’aspect scientifique au sens de retour aux textes), en suivant trop souvent un hadith(sur la liste des 99 noms) qui est faible, voir sans de source, ce qui pose problème dans la aquida.

    les sujets sont vastes(et divers), en fait……

    à bientôt…insha Allah

  16. ASSALAMOU ALAIKOUM,

    CHER PROFESSEUR,

    JE VOUS AIME EN DIEU,INCHA ALLAH JE NE RATE AUCUNE OCCASION POUR SUIVRE VOS INTERVENTION SURTOUT DANS LES MEDIAS ETRANGERS.
    MERCI.
    Mahaman lawan M
    BP:891 niamey-niger

  17. Salama professeur … Je vous ai invité à me donner votre avis sur un petit livre (la chafouitrie, il est sur Monbestseller et les différentes plateformes) mais j’attends toujours votre réponse… SaHa f’tourkom…

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X