Tweets récents

Main menu
Second Menu

La moitié de ta foi

Combien sont-ils à se préparer à vivre à deux, à former un couple, à cheminer ensemble vers l’horizon d’une famille qui prend corps et s’établit ? Certains y pensent, d’autres déjà s’y sont engagés. ici ou là, des histoires…on est parfois ému par l’expression des attentes et de l’espoir infini des uns, et tellement attristé à l’écoute de la douloureuse expérience des autres. Peut-être es-tu toi aussi, ma soeur, mon frère, en train de te préparer à vivre cette étape de ta vie, le mariage, la moitié de ta foi…ou peut-être t’es-tu déjà engagé(e) dans cette vie à deux où ton attente, grâce à Dieu, s’est peut-être comblée mais au cours de laquelle, parfois, quelques doutes ont pu surgir. Tu t’attendais à…autre chose.


 


Mon frère, ma soeur, il ne faut rien idéaliser…l’époux parfait ou l’épouse parfaite n’existe que dans tes rêves.  A toi comme à chacun, Dieu a donné des qualités de coeur et d’intelligence; à toi comme à chacun, il a donné de porter des défauts, des déficiences, des manques…La perfection de l’humain n’est ni toi, ni à côté de toi, ni devant toi. Il ne suffit pas de partager la même foi, les mêmes principes et les mêmes espoirs pour réaliser un couple idéal. Combien ai-je vu de jeunes couples s’illusionner sur leur future entente, sur leur immanquable harmonie, sur leur nécessaire réussite “puisque nous sommes musulmans”. Comme si leur union n’était que la rencontre de deux univers fondés sur les mêmes principes que l’on respecte ou des règles que l’on applique…Une illusion, une vraie, qui hier, promettait un petit paradis terrestre et aujourd’hui peut faire vivre un infernal déchirement. Combien parlent des ” principes du mariage en islam ” et vivent la réalité de sensibilités déchirées, meurtries, frustrées…


 


Aujourd’hui, davantage encore qu’hier, vivre en couple est un véritable défi. Autour de nous, les hommes et les femmes se rencontrent et se quittent dans une société moderne qui confond la liberté et l’absence d’exigence, l’amour et la légèreté. Au coeur de ce quotidien, il te faut trouver les moyens de relever le défi de vivre à deux. Te préparer, apprendre et constamment essayer d’aller à l’encontre de l’autre avec patience, avec profondeur, avec douceur. Certes, les principes de l’islam vous unissent, ou vous uniront , mais chaque jour il faut te souvenir que l’être qui vit à tes côtés est, en soi, un univers avec son histoire, son équilibre, ses blessures, sa sensibilité, ses espoirs…Apprends à écouter, apprends à comprendre, à observer, à accompagner…Vivre à deux est l’épreuve de toutes les patiences, l’épreuve de l’attention, de l’écoute des silences, du dépassement des colères, de l’apprivoisement des défauts, du pansement des blessures. De chacun, à deux.


 


Ce n’est pas facile…un effort qui prend sens au coeur de la plus profonde des spiritualités, un jihâd au sens le plus intense du terme : le jihâd de l’amour qui rappelle que les sentiments s’entretiennent, s’approfondissent, s’enracinent à force de défis relevés, de patience alimentée et d’exigences partagées. La patience et l’attention, au coeur du couple, mènent à la lumière, s’il plaît à Dieu. Souviens-toi, mon frère, ma soeur, du dernier des Prophètes (SAW), exemple pour l’éternité, si attentif, si doux, si patient. Il ne rappelait point seulement des principes, il illuminait un espace de sa présence, de son écoute, de son amour. Avant d’être la mère de ses enfants, son épouse était une femme, sa femme, un être que chaque jour il découvrait, qu’il accompagnait et qui l’accompagnait ; sujet de son attention, témoignage de son amour. Il savait le silence, la force d’une caresse, la complicité d’un regard, la bonté d’une attention et l’apaisement d’un sourire.


 


Il y a eux qui ont tant idéalisé l’autre  qu’ils n’ont jamais vraiment vu leur conjoint, il en est d’autres qui trop vite se sont quittés sans jamais avoir pris le temps de se connaître. Et tous ont bien pu rappeler les principes de l’islam, eux qui ont vécu à côté de sa profondeur, de son souffle, de sa spiritualité, de son essence. Vivre à deux, forger une relation, patienter dans l’adversité, aimer au point de supporter, enraciner à force de réformer…est une initiation à la spiritualité. Savoir être seul avec Dieu est une promesse de mieux-être à deux. Un défi, une épreuve, loin de l’idéal, près des réalités.


 


Ma soeur, mon frère, il faut te préparer à vivre l’une des plus belles épreuves de la vie. Elle exige tout de toi, de ton coeur, de ta conscience, de tes efforts. La route est longue, il faut apprendre à exiger, apprendre à partager, savoir pardonner. A l’infini.  Des choses permise par Dieu, le divorce est la plus détestée. Vivre à deux est difficile : rappelle-toi que ta femme est une femme avant d’être la mère de tes enfants; rappelle-toi que ton mari est un homme avant d’être le père de tes enfants…Savoir vivre à deux, être deux, au sein même de sa famille…devant Dieu comme devant ses enfants. Au coeur de cette rencontre, à la source de ces efforts, naît et fleurit le sens de la protection : Elles sont un vêtement pour vous, vous êtes un vêtement pour elles. Savoir la patience, apprendre l’affection, offrir le pardon, c’est accéder à la spiritualité des protégés, à la proximité des rapprochés. Alors la foi devient ta lumière et “sa ” présence, ta protection, ” Sa ” présence ? Celle de ta femme, celle de ton mari ; l’épreuve de ton coeur, l’énergie de ton amour, la moitié de ta foi. Je prie Dieu pour que cet amour soit l’école de tes efforts et la lumière de ta patience.


 

64 commentaires - “La moitié de ta foi”

  1. Salem alekoum frère Tariq une verité tellement simple mais tellement dure à appliquer quand je trouve que la vérité fait bien plus peur que n’importe quel radicalisme c pour ça à mon avis qu’on s’en prend à toi frère Tariq, c’est de la folie ce qu’on peut lire sur le net et sur les muslmans. Mais je crois que c’est bon car ça prouve qu’on tient le bout de la vérité du Très Haut, moi- même j’ai du mal pour du travail et j’espère que beaucoup de fréres de soeurs qui liront mon texte feront des doua pour moi et pour frère Tariq et toute la communauté musulmane pour qu’on avance et je voulais dire aussi qu’on devrait faire attention avec le nationalisme qui freine notre communauté pour aller dans le bons sens. Allah oualem qu’Allah vous protège tous. Sofiane

    1. Selem a’leykoum,
      Puisse DIEU nous guider et nous pardonner et de part Sa grande générosité t’accorder un travail à la hauteur de tes espérances et mieux encore,amin.

    2. Assalamu `alaykum
      Voilà maintenant une semaine que mon mari n’est plus le même… Sa soeur m’a dit en quelque sorte que je ne m’occupais pas bien de lui et ça m’a mis très en colère, je me suis énervée et lui ai très mal parlé. Je me suis excusée. Elle n’a pas voulu me pardonner. Il ne me reproche pas cet instant de démence mais simplement le fait que je soit “trop lente”, “pas organisée” et “désordonnée”. En somme, tout ce que sa soeur m’a fait remarquer. Ces trois défauts sont à ses yeux tellement graves qu’il songe fortement au divorce. Je suis désemparée, au bout du rouleau. Tout ce que je peux lui dire à présent l’agace. Peut-être ne m’aime-t-il plus? Je fais des efforts pour être plus ordonnée mais ce n’est pas suffisant. Je ne sais vraiment pas quoi faire. Je m’en remet à Dieu et je patiente, mais j’ai très peur que mon mari ne veuille plus de moi. Comment peut-on effacer deux ans d’amour aussi rapidement? Je reconnais mes torts mais j’ai bien peur qu’il ne soit trop tard. Merci M. Ramadan, votre texte sur la moitié de notre foi m’a directement touché au coeur. Je vais l’envoyer à mon mari en espérant qu’il le lise et y comprenne que la femme idéale n’existe pas. Je suis prête à faire des efforts et des concessions mais je ne serais jamais parfaite. Est-il quoi que se soit que je puisse faire pour que mon mari se rapproche de moi et pour que sa soeur accepte de me pardonner?

    3. Ne t’inquiètes pas ma soeur,souvent dans la vie de couple,il y a et il y aura des hauts et des bas.

      Et souvent ça frise le divorce,mais pour en arriver là …

      Ton mari se rendra sûrement compte de tes efforts,uncha’Allah.

      Demande l’aide d’Allah pour qu’Il vous assiste dans cette epreuve.

    4. bon courage très chère soeur. je trouve que ce n’est pas normal que la soeur de ton mari se mèle de votre couple. c’est à vous deux de règler ce mal entendu car je suis sûr que ce n’est pas plus qu’un mal entendu. je pense que c’est une bonne idée de lui envoyer des petits textes comme ça car parfois on a du mal à se faire comprendre oralement.
      envoie lui des textes poétiques et surtout ne t’énerve pas quand tu lui parle, du moins essaie de ton maximum, surtout pas de colère et essaie de comprendre ce qui se passe. qu’Allah vous unisse et vous comble de bonheur, ta soeur, du fond du coeur amine.

  2. ahlan ya TARIQ.
    Mais dites moi mes chères amis à ce que je sache Dieux à bien crée la femme par le coté gauche c’est à dire elle est sortie de la cote gauche du corps de Sayidina ADAM…on est bien d’accord la dessus.
    Elle n’est pas sortie de la semelle d’ADAN c’est à dire sous son pied…comme certains veulent le croire et veulent rabaisser les femmes plus bas que par terre…
    si elle est sortie de son corps cela veut dire qu’elle est son égale,son parallèle, sa moitié son bras droit dans la vie.n’oubliez pas qu’elle est le micro-Créateur sur cette terre par procuration. Le Créateur Dieu infuse la vie par le bias de la femme.
    Attention c’est un être à respecter DANS MA VIE J’AI CONNU UNE FEMME EXCEPTIONNELLE QUI M’A DONNEE LA VIE : TOUT SIMPLEMENT “OUMI” ma mère

  3. Dans son livre (HADHA DINOUNA) “Ainsi est notre religion’ p 141 Cheikh Ghazali cite ce Hadith (d’après Anas)rapporté par Tabarani:

    “Celui à qui Dieu a donné une femme vertueuse(sâliha) a été aidé par Dieu pour la moitié de sa religion. Qu’il craigne Dieu dans la moitié restante”

  4. “VA TRANSMETTRE, Ô DJIBRIL L’AMOUR QUE JE VOUE A CET HOMME…”
    telle est la parole de Dieu et notre amour en vous le confirme…
    Puissions nous être reconnaissant envers LUI qui vous a élevé et vous a fait connaitre.
    Merci à vous Mr Tariq.

  5. Salam à toutes et à tous,

    En lisant ce texte chacun peut se rappeler à sa propre expérience, et après cela qui peut dire qu’il est facile d’Aimer? Certes, la passion peut nous donner l’illusion d’aimer mais est ce vraiment cela l’Amour de l’autre, de son épouse ou de son époux avec Dieu come témoin. Ne prouve t-on pas son amour dans l’épreuve, n’est ce pas là que l’on se rend compte ou pas si l’on ne reste pas aveuglé par la passion, si notre Amour est digne d’union. Chères soeurs et chers frères, ne prenez pas cette décision e vous unir à la lègère dans le feu de la passion, dans la précipitation pour je ne sais quelle pression sociale, patientez jusqu’au jour ou vous sentez qu’avec l’aide de Dieu, vous êtes capable de rendre hommage par votre amour indéfectible l’autre moitié que Dieu vous a fait aimer.
    Allah wa 3lem
    PS : Que Dieu vous agrée pour vos sages paroles cher frère Tariq, et je vous réitère mes remerciements (comme lors de votre conférence à Lyon du 4 février)pour l’ensemble de votre effort intellectuel.

  6. Cher Monsieur,
    Certains de nos frères se permettent des attitudes très libérales avec les soeurs ou les femmes en général. Par contre, leurs épouses peuvent à peine respirer. De même, certaines soeurs comprennet mal le concept de liberté et n’accordent que peu d’importance à leurs époux, voire à leurs familles…et on se demande pourquoi le taux de divorce au sein de notre communauté est si élevé!

  7. Salam alaykoum,
    Tant de couples déchirés parce qu’ils n’ont pas pris le temps de se connaître, de s’écouter.
    Tant d’amertumes dans leurs regards, on ne pardonne plus, on se venge !
    Discuter est impossible devant un être qui a toujours raison des ses pensées, c’est un mur, qui se construit, puis un enfermement, et ensuite c’est l’explosion. Parce qu’aucun n’être n’accepte le mur dressé devant lui.
    Cependant comme notre frère Tariq nous le rappel, (que Dieu lui soit son plus grand soutien),
    La vie de couple se prépare, un peu comme un long et tumultueux voyage.

    Il faut préparer ses bagages
    Pour éviter les ombrages
    Les extrêmes ne mènent à rien,
    Seulement aux regrets, des comportements mesquins.
    Nous n’avons que cette vie pour réussir
    Dans l’autre, on ne pourra plus choisir.
    Alors on prend notre route
    Avec celle ou celui que l’on aime,
    Mais les diables nous déroutent
    Dans un tourbillon de blasphèmes.
    Dieu pourtant nous le commande,
    D’être bon, juste et droit.
    C’est un combat, qu’Il nous demande.
    Si on veut vivre en paix, se sera notre choix.
    Les enfants, sources de rappels
    Viennent confirmer La Puissance de Dieu,
    On les accompagne, ils nous interpellent.
    Un échange, des sourires merveilleux.
    Tout au long de ce voyage,
    Il y aura des nuages.
    Mais ils sont sources de bénédictions,
    Car ils apportent l’amour et la compassion
    A ceux qui veulent résister,
    Aux tourments de la vie, pour notre Bien-aimé.

    Ibrahim

  8. Salam alycoum, bonsoir. Un discours qui tombe à point nommé pour moi, qui vais me marier bientôt. Quelle n’a pas été mon angoisse, mes peurs, mes doutes, quant au choix de ma compagne. Comme à mon habitude, quand j’aborde un sujet, je me documente, je m’informe, je puise aux sources des informations relatives au thème traité. J’ai donc tout lu, ou presque, de ce qu’on peut dire ou écrire sur le mariage et sa “préparation”. Puis m’est venue une lumière, une guidance, du Tout Puissant. J’ai compris que le mariage n’est pas un sujet comme les autres. Rien ne sert de calculer, d’extrapoler, de vouloir maîtriser toute la complexité de l’union sacrée. Pourquoi ce témoignage ? Simplement pour souligner qu’il faut construire une union sur une base solide, celle de la foi, celle de l’amour, amour qui allie les coeurs, amour de sa (son) compagne (gnon) pour Dieu, par Dieu et avec Dieu. Assez d’idéalisation, le (la) conjoint(e) parfait(e) n’existe pas, Dieu si. Voir son conjoint à travers le prisme de l’éclairage divin et prophétique, pour aborder les réalités et cesser de fantasmer sur des mirages, des éphémères, des illusion. Aimons et faisons nous aimer. L’amour, le ciment indissociable. Que ce témoignage vienne corroborer toute la splendeur du texte de Tariq, que j’aime en Dieu, par Dieu et pour Dieu.

    1. 19 « …, sachez que l’on peut avoir parfois l’aversion pour une chose qui peut cependant être pour vous la source d’un grand bonheur » S4

      Vécu et constaté autour de moi.

  9. ALLAH Akbar alayka mon frère!
    Louange à ALLAH qui nous à fait musulman(e)s!
    Ce que tu as écrit m’a toucher le coeur!
    Le vrai amour, c’est quand on aime “filah”. c’est plus durable, plus sûr…plus “mûr”!
    Je vis un bohneur intense avec mon mari aimant et mon fils (Masha ALLAH)que j’essaye de nourrir chaque jours avec des “petits riens” qui forment un “grand tout”. NE pas oublier la spiritualité, c’est aussi ça le secret! Avoir confiance à 10000000% en ALLAH même dans les épreuves les plus dures… avoir les yeux en face des trous avant de se marier : enlever de nos têtes tous ce qu’on nous a fait assimiler (que je me fasse comprendre, je parle des dessins animés à l’eau de rose qui ont “forgés” nos personnalités..). J’ai toujours dit aux soeurs qui m’ont demandés : la vie en couple et le mariage c’est pas “princes et princesses” mais mieux que ça encore! Quand on est avec ALLAH et qu’Il guide chacun de nos pas : t’as juste à faire la prière de la consultation tout en ayant El Yaquine (la certitude inébranlable..) et bien observer et écouter! Petite anecdote : quand j’ai fais la prière de la consultation, je n’avais pratiquement pas de contact avec mon mari. J’étais trop occupé à me reconstruire intérieurement, bref les épreuves.. un jour je mets du thé à chauffer et par oubli j’ai trop laissé la théière sur le feu et elle a explosé! si, si je vous assure! une semaine plus tard, SOubranalah, je reçois un colis (de mon mari) et je rappelle qu’on ne se parlait pas étant trop tourmenté et occupé à régler les épreuves..donc je reçois un colis avec, devinez quoi? : une petite théière, des verres et un tissu!! ( vos femmes sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles !! c’était pour le tissu, je viens juste de capter!)
    ALors je le redis : ALLAH Akbar!
    HA oui, alors du coup, on s’est marié…une semaine après!
    Sans artifice dans une petite mosquée commoréenne, avec deux témoins inconnus.. bon on a pas invités la famille parce qu’on est tous les deux convertis c’est un peu particulier.., mais Inch ALLAH à la mairie, si mairie y a.. je l’ai inviterais et vous aussi, Tariq si vous voulez!! PArce que pour nous le plus important c’est de se marier devant ALLAH : la crainte d’ALLAH c’est plus sûr que le contrat de mariage! Masha ALLAH. Je souhaite aux futures mariés et mariés un amour de “petits vieux” : durables,solides et constructifs…
    BArakalah oufik TAriq, à bientôt Inch ALLAH. Djoud ta petite soeur en ALLAH
    p.s : excusez les fautes d’horto, il est tard et j’ai pas encore commencer ma “nuit allaitement”!

    1. Tous nos voeux de bonheur!!!
      Le bédouin qui a refusé d’attacher sa chamelle avant d’entrer à la mosquée de Médine affirmant que par son acte il placait toute sa confiance en Dieu a été guidé par les nobles paroles du Prophète (PSL): «Attaches ta chamelle puis place toute ta confiance en Dieu!».
      Enregistrez dès que vous le pourrez votre mariage à la mairie et votre bonheur n’en sera que plus complet INCHAALLAH.
      Un Frère placant sa Confiance en Dieu.

  10. J’ai beaucoup appris et j’ai beaucoup oublié aussi,volontairement. Dans ma mémoire, chaque chose était à sa place. Par exemple, ce qui était à droite ne pouvait aller à gauche. Je n’ai connu la paix que le jour où j’ai tout rejeté avec mépris. J’avais enfin compris qu’il est impossible d’affirmer ou de nier.

    O. Khayyam.

  11. Parle peu

    Laisse aller

    Un grand vent ne va pas plus loin que le matin

    Une averse on en voit la fin avec le jour

    Mais qui donc fait averse et vent. C’est Ciel-et-Terre

    Si l’ouvrage de Ciel-et-Terre est sans durée

    Que dire de celui des hommes ?

    Qui cultive la Voie fait un avec la Voie.

    Qui cultive la Vertu, un avec la Vertu

    Qui cultive la Perte, un de même avec elle

    Qui fait un avec la Vertu, la Vertu lui ouvre les bras l’accueille

    Qui fait un avec la Vertu, la Vertu lui ouvre les bras

    Et qui fait un avec la Perte, alors la Perte le reçoit.

    Manque de foi appelle

    Manque de Foi

    ******

    Plie-Toi en deux, tu resteras entier

    Incurve toi tu seras redressé

    Soit vide afin d’être rempli

    Possède peu, ce peu fructifiera

    Beaucoup, ce beaucoup se perdra

    Le Sage embrasse l’Un, à toute créature

    Devenant un modèle

    Il ne s’exhibe point et du coup resplendit

    Ne se justifie point, ce qui fait qu’on l’exalte

    Ne se glorifie point, pour son plus grand crédit

    Tait ses succès et par là même se maintient

    Ne rivalisant point, il n’a pas de rival

    Le dicton ancien : Plie, tu resteras entier

    N’est pas un mot en l’air

    Reste entier, tout viendra à toi.

    Extraits de : La voie et la vertu. Laozi(LAO-TSEU).
    Pierre Seghers. Sagesse et Poésie chinoises. Ed/ Robert Laffont. Paris. 1981

  12. Assalam alaykoum,

    J’aimerai juste dire, que le mariage permet certes de completer sa foi, pour la bonne et simple raison, que de part leur nature et ce qu’ils sont, la femme et l’homme peuvent se completer. Il s’agit là d’un miracle Divin.. Cependant, je pense qu’il est important de rappeler qu’on ne peut attendre et esperer de l’autre plus que ce que nous ne sommes, d’où l’importance d’un travail sur soi, constant.
    De plus, il ne faut pas s’oublier. Je me suis longtemps projettée à travers qq un, que j’ai aimé plus que ma propre personne, Dieu peut en temoigner… aimé, au point de me placer au second plan. J’ai oublié de pensé à moi, et malheureusement, c’est le cas de beaucoup de femmes. Un jour, je me suis retrouvée, seule, mais tjs devant Dieu, el hamdoulillah. Lui aujourd’hui, continue son bout de chemin, et de mon coté, je reste choquée, et chaque jour je me repose la même question: ai-je rêvé, étais ce bien la réalité..? C’est difficile et c’est triste. Un appel aux femmes et hommes de conscience: mesurer chacune de vos actions car vous avez face à vous un être, à part entière, que vous devez respecter.
    Je n’ai qu une envie, c’est de me résilier, et de ne plus jamais entendre parler d’hommes, mais je ne peux pas. Donc par pitié, priez pour moi.
    Votre texte est très poignant, mais la réalité est malheureusement si dure. Ô communauté de foi, n’est-il pas temps de s’assumer? Nous portnons un dépôt, auquel nous ne sommes pas fidèles.

    Que La douceur nous accompagne…toujours.

    1. SALAM
      Je suis touchée par ton message qui ressemble tellement à la situation de beaucoup de femme.
      J espère de tout coeur in challah que dieu mettra sur ton chemin un homme a ta hauteur respectueux sensible et vrai
      ta soeur malika

    2. je suis emue par ton message;qui ressemble tan a ma vie aussi,mai hamdolilah,je mùe di que c est une epreuve d allah,alor je vis ma vie avec l amour de dieu,et lui je le remet entre le vouloir de dieu,en plus il ma abandonner avec un bebe;lui le bon musulman,mais sa ne mempech pa de le saluer a la mosqueé (la vie continue)a toi aussi sois juste en paix avec toi meme

    3. Si les deux époux préfèrent se séparer, Dieu, dans Sa généreuse bonté, assurera à chacun d’eux un meilleur destin, car Dieu est Plein de largesses et Sa sagesse est infinie! v.130. Sourate les Femmes

  13. « Elles sont un vêtement pour vous, vous êtes un vêtement pour elles. »

    Le vêtement a été choisi:

    *Pour sa valeur esthétique : beauté, assortiment des couleurs, épouse les formes du corps qu’il laisse libre de ses mouvements

    *Pour ses qualités (tissu): sa douceur, sa souplesse, sa résistance

    *Car

    il préserve la pudeur

    s’adapte à chaque climat, au jour, à la nuit

    s’adapte à chaque âge de la vie

    il doit être l’objet de soins quotidiens

    il permet de soustraire aux regards des imperfections éventuelles réelles ou supposées du corps

    Il a toujours deux faces et l’on n’en montre que la plus belle

    * Parce qu’il nous rappelle que nos parents Adam et Eve n’en ont eu besoin au Paradis qu’après avoir désobéi à Dieu qui les a guidés sur Terre pour la confection des premiers vêtements destinés à cacher leurs parties intimes (la pudeur étant une qualité innée). A travers Ses messagers, Dieu nous a révélé que « le vêtement de la piété est le meilleur des vêtements ».

    J’espère que ce rappel incomplet des qualités et fonctions des vêtements empêchera certains de “filer un mauvais…coton (ou cocon)!”

    1. 26 Ô fils d’Adam ! Nous vous avons dotés de vêtements pour couvrir votre nudité, ainsi que de parures. Mais le meilleur vêtement est la crainte révérencielle du Seigneur ! C’est là un des signes de Dieu. Peut-être s’en souviendront-ils ! S7

      Ce vêtement lorsqu’il est porté en permanence est une protection contre toutes les tentations dont le croyant peut en être l’objet.

      Il doit être porté par les deux conjoints dont le rôle de chacun est de rappeler à l’autre l’oubli de son port !

  14. salamou alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou
    mes soeurs je me suis engagé dans une “Intifada cerebrale”
    contre les prejugés innombrables que vous avez sur les
    hommes & le mariage,zarafe sachez que vous ne pourriez
    prendre une decision saine et tirez de bonne conclusion si
    vos jugements de valeurs sont faussés par des
    présuppositions ou des vécus imposés par votre
    entourrage.Est ce que c’est votre foi qui oriente votre vie
    ou vous vous laissez portez par le cours des evenements?
    pourtant nous connaissons l’islam mieux que nos parents ,
    mais peut-être a-t-on fait perdre à l’islam tout son eclat
    et sa puissance à force d’en parler créant une sorte de
    barrière construite sur des peurs et des craintes lorsque
    l’on parle du mariage ou d’autres sujets, alors que vous
    avez fixées votre confiance et vos espoirs en
    Allah. C’est à Allah Seul que je demande d’accorder le
    succès et de nous guider tous vers ce qu’Il aime et ce dont
    Il est satisfait.N’oubliez pas être belle et aimée ce n’est
    être que femme mais être belle, savoir aimé et avoir la FOI
    c’est être une pieuse princesse…je garde une pensée aux
    soeurs atteint par le chagrin

  15. 10 Dieu propose comme exemple aux infidèles la femme de Noé et celle de Loth. Toutes deux étaient unies à deux vertueux d’entre Nos serviteurs et elles les trahirent(*). Mais le fait d’avoir été leurs femmes ne les sauveras point du châtiment du Seigneur, lorsqu’elles s’entendront dire : « Entrez dans l’Enfer avec les autres damnés ! »

    11 Mais aux fidèles Dieu donne l’exemple de la femme de Pharaon lorsqu’elle dit : « Seigneur ! Réserve-moi, auprès de Toi, une demeure au Paradis ! Protège-moi de Pharaon et de ses manœuvres et délivre-moi des êtres pervers ! »(**)

    12 Et Il leur propose aussi l’exemple de Marie, fille d’Imrân, qui sut préserver sa chasteté et en qui Nous avons insufflé une parcelle de Notre Esprit. Elle avait cru aux paroles de Son Seigneur, à Ses Écritures. Elle fut au nombre des vertueuses. S66

    -*-*-*-*

    (*) Il ne s’agit point de trahison conjugale car tous les messagers et prophètes mariés en sont protégés.

    (**) La femme du Pharaon aurait dit celà alors que celui-ci assistait à sa torture qui allait provoquer sa mort car il avait découvert qu’elle avait cru au Dieu unique que vénéraient Moïse et son peuple.

  16. Je prie Dieu chaque jour pour qu’Il me protège moi et mon époux de l’oubli de toute ces valeurs qui nous unissent devant Lui. Puisse Dieu nous guidés tous sur sa voie.salam

  17. 89 C’est Lui qui vous a créés d’un seul être dont Il a tiré son épouse afin qu’il pût trouver la sérénité auprès d’elle. Après que l’homme eut cohabité avec sa femme, celle-ci conçut et sentit un léger fardeau qui ne lui causait aucune gêne. Puis lorsqu’elle s’en trouva plus lourde, les deux époux adressèrent à leur Seigneur cette prière : « Si tu nous donnes un enfant sain, nous T’en serons reconnaissants !»

    190 Puis, quand Il leur eut donné un fils bien fait, ils prêtèrent à Dieu des associés en ce qu’Il leur avait donné. Mais Dieu est infiniment au-dessus de ce qu’on peut Lui associer ! S 7

    A chaque fois que je lis ces versets je pense à ceux qui proclament que c’est grâce à tel gynécologue ou urologue qu’ils ont pu avoir des enfants bien portants !

    20 C’est aussi un de Ses signes de vous avoir créés de poussière et fait de vous ensuite des êtres humains répandus sur la Terre

    21 Et c’en est un autre que d’avoir créé de vous et pour vous des épouses afin que vous trouviez auprès d’elles votre quiétude, et d’avoir suscité entre elles et vous affection et tendresse. En vérité, il y à en cela des signes certains pour ceux qui raisonnent. S 30

    Dans Haadaa diinouna, au chapitre consacré à La famille le sheikh M. Ghazali signale que après avoir été séparés par la mort , les conjoints et leur progéniture se retrouveront réunis dans la vie future selon leurs comportements sur Terre :

    Soit :

    – 23 les jardins d’Eden où ils entreront avec tous ceux de leurs pères, de leurs conjoints et de leurs enfants qui auront accomplis les bonnes œuvres. S13

    – 21 Quant aux croyants dont les enfants auront adopté la foi, Nous les réunirons à leur descendance, sans les frustrer de la moindre de leurs actions, chacun d’eux étant tenu responsable de ce qu’il aura acquis. S52

    Ou :

    -22 « Rassemblez, sera-t-il ordonné, les impies ainsi que leurs épouses et les divinités qu’ils adoraient, 23 en dehors de Dieu ! Conduisez les en Enfer !24 Saisissez-vous-en ! Ils ont des comptes à rendre ! »S37

  18. 223 Vos femmes sont pour vous comme un champ de culture. Allez à vos champs comme vous l’entendez. Constituez-vous un capital de bonnes œuvres et craignez Dieu, en vous rappelant que vous aurez à Le rencontrer ! Annonce donc cette bonne nouvelle aux croyants ! S 2

    Ce verset est la suite du V 222 qui répond aux interrogations des compagnons du Prophète (PSL) sur les menstrues et les rapports charnels au cours de ces périodes.

    Le croyant doit se comporter dans la vie de tous les jours avec son épouse comme avec un Champ de culture avec tout ce qu’il nécessite comme efforts adaptés aux « saisons » pour espérer avec l’aide de Dieu de bonnes récoltes .

    C’est la bonne gestion de ce champ de culture qui permet de constituer un capital de bonnes œuvres, avec comme particularité primordiale que pour cette gestion la responsabilité du « champ » est aussi engagée !

  19. Dans son livre ‘Mâ’a al Anbiyaê’ (avec les prophètes) Afif Abdelfattah Tabbara cite l’histoire de la visite d’Abraham à son fils Ismaïl.

    Abraham plus que centenaire arrive à La Mecque venant d’Irak, ne trouve pas son fils chez lui car il était parti à la chasse mais trouve sa femme qui l’a très bien accueillie. S’étant présenté comme un simple voyageur lui demande si elle accepte de l’inviter pour qu’il puisse se reposer de son long voyage ce quelle fit aussitôt avec un plaisir évident.

    Abraham l’hôte a bien été honoré comme invité. Il demanda à la femme d’ Ismaïl des nouvelles de son foyer et elle lui répondit qu’elle remerciait Dieu de l’aise dans laquelle elle vivait avec son époux (bien qu’apparemment la demeure fût modestement meublée ?).

    Abraham lui dit : «Lorsque votre époux reviendra à la maison, passez lui le bonjour (la Paix) de ma part et dites-lui de préserver absolument le seuil de sa porte.»

    A son retour Ismaïl dit à sa femme : «C’est mon père Abraham qui t’a rendu visite et par son message il m’a ordonné de te garder comme épouse pour la vie.
    »

    1. مالابي طلحة لا ياتينا

      يظل في البيت الذي يلينا

      غضبان أن لا نلد له البنينا

      و الله ما ذلك في أيدينا

      إنا بأمر الله رضينا

      ِQu’a Abou Talha à nous bouder

      En restant chez nos voisins ?

      En colère car nous ne lui avons pas donné de garçons

      Par Dieu cela ne dépend point de nous

      Mais Nous acceptons ce que Dieu nous a donné.

      Ce sont ces vers que chanta une bédouine lorsqu’elle s’aperçut que son mari (absent depuis longtemps du domicile conjugal qu’il avait quitté furieux de n’avoir eu d’elle que des filles) était venu rendre visite à leur voisin. Elle était restée à la maison et s’occupait de ses filles en souffrant chaque jour davantage du départ de son mari.

      Ce dernier, après avoir écouté les paroles de son épouse réintégra son foyer et regretta son comportement. Il se conduisit correctement envers sa femme et ses filles ce qui lui valut la naissance de garçons.

  20. Que d’injustices commises par les maris envers leurs femmes rendues coupables de l’incapacité d’accoucher de garçons alors que le Coran (suivi quatorze siècles après par la science) affirme clairement que c’est le sperme qui détermine le sexe de l’enfant :

    45 que c’est Lui qui a créé les deux éléments du couple, le mâle et le femelle, 46 d’une goutte de sperme quand elle est éjaculée S54

    C’est le noyau du spermatozoïde fécondant qui porte le chromosome Y qui pourra donner un mâle XY.

    La femme est doublement victime de cette ignorance. Le « coupable » devient juge et partie !

    Voici les derniers versets de la sourate L’Etoile 54

    59 Serait-ce ce discours qui provoque votre étonnement ? 60 Vous en riez au lieu d’en pleurer, 61 donnant ainsi preuve de votre insouciance ! 62 Prosternez-vous plutôt devant Dieu et adorez-Le ! S 54

  21. 19 « Quant à toi, Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse. Mangez de ses fruits à votre guise ! Mais n’approchez, sous aucun prétexte, de l’arbre que voici ! Sinon, vous seriez du nombre des injustes. »

    20 Mais Satan s’employa à les tenter, afin de découvrir à leurs yeux les parties de leurs corps tenues jusqu’alors cachées, en leur disant : « Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des anges ou des immortels. 21 Je suis pour vous, leur jura-t-il, un conseiller sincère. »22 Et il réussit ainsi à les séduire par ses supercheries. Mais lorsqu’ils eurent goûté à l’arbre, ils virent apparaître leur nudité qu’ils s’empressèrent de couvrir avec les feuilles du Paradis. Le Seigneur les interpella alors : « Ne vous ai-Je pas interdit cet arbre ? Ne vous ai-Je pas dit que Satan était votre ennemi déclaré ? »

    23-« Seigneur, dirent Adam et son épouse, nous avons agi injustement envers nous-mêmes. Si Tu ne nous pardonnes pas, et si Tu nous refuses Ta grâce, nous serions à jamais perdus. »

    Je n’ai jamais compris pourquoi on a toujours accusé uniquement Eve du péché qu’Adam a commis en même temps qu’elle!

  22. J’ai peur.
    J’ai peur de ressentir un jour, non pas cette alchimie qui fait que nous nous aimons tant simplement parce que nous nous nourrissons de la même matière de lumière, de ressentir que au-delà de cette paix, de cette torpeur qui unit nos coeur, et qui aura unit nos vies par le Prologue, de ressentir une lassitude, un… regret? Un questionnement? Un malaise…
    je dois dire que j’en entends beaucoup des idées sur l’amour et l’union du mariage, on m’assure que je l’aimerais après, que, puisque je ne peux le connaître avant, je l’aimerais puisque “il y aura la religion”…
    Au-delà du débat portant sur ceux qui auront déjà assimilé les paroles du Dernier des Prophètes ‘saw) sur les relations de l’homme avec son épouse, c’est une question sur l’amour que je me pose.
    Doit-on “tomber amoureux” pour s’unir? Peu de chances que ce soit d’un musulman surtout que l’on ne lève que peu les yeux entre nous…Doit-on s’unir puis cultiver l’amour? Et si ce n’est que de l’affection qui muterait rapidement en amertume d’avoir eu la certitude de bien choisi…

    j’ai peur…
    et puis je me souviens qu’Il est là, tout proche, répondant à l’appel de celui qui appelle, lorsqu’il appelle.
    Je me remémore du verset qui donnera aux excellents, les excellentes; aux moins bons, les moins bonnes.
    Alors je tente d’évaluer ma valeur auprès de Lui, Lui qui sait ce que personne ne saura, Lui qui M’a donnée tellement d’amour qu’Il est parvenu à redonner vie à celle qui ne voyait plus que l’obscurité. Et alors une autre question survient…immédiatement suivi d’une affirmation issue du livre intitulé “l’amour de Dieu”: et pour celui qui aime Dieu, il ne reste plus de place dans son coeur pour aimer autrui. Même s’il le veut, on ne le laisse pas faire”. Une vérité vérifiée à maintes reprises: comment aimer, de tout son être, quand on aime déjà Ar-Ra’oufo (= Le Très-Doux), quand on se confie à Lui nuit et jours dapuis que l’on vit à nouveau.

    Si le Prophète était encore vivant (saw), je lui aurait posé cette unique question.
    Parce que je sais que notre vie ne peut être monacale, ni libertine.

    J’ai peur…mais “Dieu me suffit, Il est ma meilleure garantie”: ceci est la sécurité de tout effrayé.
    salam

    1. Assalamou Alaykoum

      L’amour de Dieu : et pour celui qui aime Dieu, il ne reste plus de place dans son coeur pour aimer autrui. Même s’il le veut, on ne le laisse pas faire.

      Au contraire, plus l’amour de Dieu occupe de place dans notre cœur plus la capacité de ce dernier à aimer autrui grandit.

      Cet amour de Dieu chasse toute Haine du cœur et lui procure plus de place pour l’amour du (et des) prochain(s). Si en aimant Dieu nous pensons qu’il ne reste plus de place pour aimer autrui il nous faut alors tenter de fortifier notre foi car notre amour de Dieu ainsi que notre degré de foi sont probablement insuffisants.

      L’amour de Dieu procure la sérénité et la paix des cœurs.

      “Dieu guide le cœur de quiconque croit en Lui, car Il est parfaitement Informé de toute chose” S64/v 11

      “ 3 Mets ta confiance en Dieu ! Dieu te suffit comme protecteur.
      4 Dieu n’a pas doté l’homme de deux cœurs,” S 33

      Dans un seul cœur illuminé par la foi (Grâce donnée par le Seigneur à quiconque la demande) il y à de la place pour l’amour de Dieu et de tout le monde.

    2. SALAM
      bien sûr que c’est par la nourriture de son amour que l’on peut aimer autrui inconditionnellement, d’un amour détaché et splendide.

      JE PENSE (mais ce n’est que mon opinion)que ce que signifiait cette parole “et pour celui qui aime Dieu il ne reste plus de place pour aimer autrui. même s’il le veut, on ne le laisse pas faire” c’est que désormais le ‘Arif est tellement baigné dans Sa contemplation, tellemnt envoûté par Sa présence, qu’il ne peut plus penser à Autrui; donner amour et soutien, oui, mais son coeur est absorbé par l’éclat de Sa Splendeur. Et même s’il veut penser à autrui, se tourner vers lui pour l’aimer et réduire sa dévotion, et bien à ce moment, l’objet convoité lui est retiré, parce que “à celui qui connaît Dieu, il se contente de Lui; mais à celui qui ne le connaît pas, il se contente des gens. Quant à ce dernier ses soucis sont interminables et ses plaintes innombrables”.Et l’Objet Divin de son amour le sait.

      Et Dieu est le plus Savant ma soeur/mon frère.

    3. Assalamoualaykoum oua rahmatoullah

      Le verset qui donnera aux excellents, les excellentes ; aux moins bons, les moins bonnes.

      1- Le verset 26 de la sourate 24 (La Lumière) ne cite pas Dieu. Il est d’ailleurs recommandé, comme l’a respectueusement fait Abraham, de ne jamais attribuer une mauvaise « chose » à Dieu (dire par exemple que les moins bons choisissent les moins bonnes en vertu du libre arbitre) : Abraham s’est attribué la maladie bien qu’il savait que c’est une création de Dieu à l’instar de la vie et de la mort « Si je tombe malade ( si ai mal) c’est Lui qui me guérit » S26/v 80

      1- Il ne s’agit pas d’une condition sine que non, la preuve nous en est fournie par le Coran (la mauvaise femme de Noé, la femme (croyante) de Pharaon) et autour de chacun de nous les exemples montrant que ce type d’union n’est pas “la règle” ne manquent pas.

      2- Tout jugement de valeur ne peut être immuable( définitif) si tant est qu’il soit permis.

      3- Par ailleurs, Ce verset 26 de la sourate 24 (La Lumière) a été judicieusement traduit ainsi par Mr. Chiadmi Mohammed :

      “Aux [ hommes] malhonnêtes, [ femmes, actes ] malhonnêtes ; et aux [ femmes ] malhonnêtes, [ hommes,actes ] malhonnêtes.

      Aux [ hommes] vertueux, [ femmes, actes ] vertueux ; et aux [ femmes ] vertueuses, [ hommes,actes ] vertueux.”

      Dieu “regarde” dans nos coeurs et s’il s’y trouve la moindre traçe de Foi, IL nous guide vers LUI et vers notre bonheur en nous laissant toujours croire que ce sont nos efforts (choix) qui ont causés notre bonheur d’où l’importance Capitale du Souvenir( Rappel).

      “186 Si Mes serviteurs t’interrogent à Mon sujet, qu’ils sachent que Je suis tout près d’eux, toujours disposé à exaucer les voeux de celui qui M’invoque.

      Qu’ils répondent donc à Mon appel et qu’ils aient foi en Moi, afin qu’ils soient guidés vers la Voie du salut.” v186 Ste2.

    4. salam,
      alors premièrement, si tu avais pris la peine de lire avec minutie mon article tu aurais relevé, cher soutien fraternel issu de ma communauté!, que je n’ai nullement attribué quoi que ce soit à qui que ce soit, supranaAllah!
      De plus, et encore moins, au fils d’adam lui ai-je attribué la capacité de choisir “en vertu du libre arbitre” (tes mots) une vertueuse, puisque c’est Al Qaharo qui choisit “et Il fait ce qu’Il veut”.
      Concernant le verset, auquel tu te permets de donner une interprétation erronnée puisque: “al tahaïbine lil al taïbates, …”signifie: “les doux, les vertueux, les excellents (hommes) aux douces, vertueuses, excellentes (femmes), LITTERALEMENT et bien les mots de la langue arabe sont assez explicites en eux-mêmes.
      Et lorsque je j’ajoute que Allah ou ralem, tu seras gentille de ne pas me ramener ta science issue de ton esprit, surtout pour le Tafsir du Co’ran. Baraka Allah ou fik, chère intéressée (trop) vivement par mes termes soeur, ceux d’une créature d’Adam.Salam.nb: au plaisir de te relire à nouveau!!

  23. salam ahlekoum,
    Mr Ramadan je tiens à vous remercier pour ce magnigique texte. Je vis actuellement une situation difficile avec mon mari, et cela me remonte le moral. J’admire ce que vous faites pour la communauté musulmane, j’ai appris beaucoup en écoutant vos conférence. Qu’Allah vous protège vous et votre famille.

    1. Un mari recevait régulièrement une correction (tanée) de sa femme (elle avait sans doute ses raisons pour le faire). S’étant plaint à un ami ( non « salafi »…) celui-ci lui indiqua une série d’ « invocations » à faire après la prière où il réclamerait à Dieu diverses punitions à l’encontre de sa femme.

      Le premier jour se passa sans encombres.

      Au second jour sa femme intriguée par la longueur inhabituelle des prières de son mari se glissa discrètement dans la chambre où son mari faisait sa prière et entra juste au moment où celui-ci leva les bras au ciel pour entamer ses « invocations ». Il commença :

      – YAA Rabbi ! …

      Mais s’arrêta un moment car il sentit une présence derrière son dos puis continua :

      – YAA Rabbi ! Exauce-moi ce que je t’ai demandé hier !

    2. Assalamou alaykoum

      J’ai inséré le texte ci-dessus içi car la “plage” commentaire n’est plus présente en bas de l’article de Mr. Ramadan.

      La dernière phrase:

      – YAA Rabbi! (un silence…) DAâKACCHI LLI GUOULTOULAK ALBARAH! Amine!

  24. La semaine passée,le Dr. Al Qarny sur Iqraa expliquait dans une mosquée la Sourate de Yousouf. En parlant du Kayd (Stratagèmes) il dit que celui des femmes est « ‘AAdime »» alors que celui du Diable est « DHâîif » suggérant peut-être que c’est une vérité (immuable) puisque citée dans le Coran ?

    Ainsi, monsieur tout-le-monde et surtout les « sala-fi » pourraient conclure : la femme est plus dangereuse que le diable ?

    Alors que le terme « Kaydakounna AAdime » est sorti de la bouche du souverain d’ Egypte lorsqu’il s’est adressé à sa femme, tandis que pour le diable c’est notre Créateur qui nous affirme que son Kayd est «DHâîif» (pour les croyants).

    Je voue un grand respect au Dr. Al Qarni de Ryadh et espère que ma remarque ne sera pas « mal comprise (assimilée) ».

  25. Deux amis se rencontrent après l’absence de l’un d’entre eux.

    -Alors ce voyage en Grèce s’est bien passé ?

    -Heu… Finalement nous sommes allés en Italie.

    -Ah bon ? Tu m’avais pourtant assuré que vous alliez en Grèce !

    -Ah mon ami ! Tu sais bien que l’homme propose, Dieu dispose mais ma (la) femme s’interpose !

  26. Cher Monsieur Ramadan…
    j’ai lu avec interet votre devellopement sur le mariage et ses implications..une question cependant! quelle est la place de la femme a qui Dieu a refusé le bonheur d’une vie a deux….!! on n’en parle pas suffisemment, pourtant tellement de femmmes vertueuses finissent leur vie seules dans un desaroi et une solitude inconmmensurables, sans jamais avoir connu ni l’amour ni la tendresse d’un homme et meme pire sans jamais connaitre les joies de la maternité…elles voient leur vie,que dis-je!! les minutes, les jours, les années de leur triste existence defiler privées de l’essence meme bien sur apres l’adoration de Dieu…j’en connais quelque chose….et le pire dans tout cela quand Dieu met sur votre route un homme en vous faisant croire qu’enfin vous aussi vous avez droit au bonheur seulement au dernier moment et sans que vous ayez compris quoique ce soit a ce qui vous arrive, IL (soubhanahou) vous l’arrache pour le destiner a une autre femme avec qui il fera sa vie et aura des enfants…tout en vous laissant “dépérir” et c’est le mot qui me vient a l’esprit…c’est tellement plus aisé d’adorer Dieu a deux, prier a deux, affronter les problemes de la vie a deux….etc ..etc..;

    je conçois que le Seigneur ait qualifié le mariage de la “moitie de la foi”….et vous pouvez me croire pratiquer la foi dans la solitude et le neant sentimental c’est si difficile et presque insipide ……Dieu veut-il notre bien en nous destinant a la solitude ou sommes nous tout simplement des femmes maudites ???

    Merci a vous et que Dieu m’aide et vous aide….

    1. Assalaamou Alaikoum
      Cher sœur,

      Que Dieu fortifie votre foi et vous comble de Ses Bienfaits en exauçant parmi vos vœux ceux qui vous procureront du bonheur ici bas. Vos mains ont écrit des mots qui ne sont pas « sortis de votre cœur » :# Dieu a refusé le « bonheur » d’une vie à deux, vous a fait croire… Vous a arraché …Vous laisse dépérir#

      Sourate 65 : la répudiation

      2 :… Voilà une exhortation à l’intention de celui qui a foi en Dieu et au Jour dernier, car le Seigneur ménage toujours une issue favorable à celui qui Le craint,

      3 et Il lui accorde Ses dons par des voies insoupçonnées. Dieu suffira à quiconque s’en remet à Lui, et ses arrêts s’accompliront toujours, car à toute chose Il a assigné une mesure.

      C’est en vous-même, dans la proximité du Seigneur, que vous trouverez la voie de la sérénité. C’est dans le souvenir (rappel) de Dieu que s’apaisent les cœurs.

      Dans un Hadith rapporté par le Prophète Mohammed (PSL) nous apprenons à propos des prières (Invocations) que Dieu dit aux anges chargés de leur exécution :

      1-Dépêchez-vous de donner à untel (non aimé de Dieu) tout ce qu’il demande car Je n’aime pas l’entendre me faire des invocations.

      2-Sursoyez jusqu’à nouvel ordre à donner à Mon serviteur (.) ce qu’il m’a demandé car j’apprécie ses invocations.

      Le Jour du Jugement Dernier, Dieu dira à Son serviteur après lui avoir rappelé tous ses vœux exaucés sur Terre :

      – Tu m’a demandé telle chose tel jour et Je ne te l’ai pas accordé sur Terre, voilà ce que Je t’en donne Aujourd’hui. Ce dialogue se répétera pour chaque vœu non exaucé à tel point que le croyant dira à Dieu :

      – Seigneur, J’aurais souhaité que vous ne m’ayez exaucé aucun vœu sur Terre !

      Que Dieu Nous aide et Nous maintienne dans Sa voie !

    2. CHER K…
      je voulais vous remercier pour vos propos reconfortants… Il est vrai que j’ai la plus grande confiance en Dieu meme si quelques expressions de mon precedent message semblent vous avoir choqués..Dieu a crée l’homme faible !!! …. et tout ce que vous m’avez ecrit je dirai meme que je le connais suffisemment mais peut-etre pas assez pour m’en souvenir souvent!!!!
      Que Dieu ait pitié de mon ame et pardonne mes depassements en actes et en paroles et qu’Il nous guide sur le droit chemin…salam

    3. Salam aleykoum, chère Sœur Safa,la vie est une épreuve. L’épreuve du vivre à un est tellement dure souvent quant on ne cherche qu’à aimer et être aimer afin de mieux aimer et mieux servir Le Tout Clément. On ne veut que le bien pour mieux faire bien. Se sentir bien pour mieux ressentir et pressentir l’apaisement des intimités, l’équilibre des intériorités. Mais aujourd’hui, seulement aujourd’hui ce souhait, ce manque, cette aspiration, cette épreuve se vit. Demain, inch’Allah demain, personne ne sait sauf Lui. Lui seul sait ce que sera demain. Que demain, que le soleil de demain se lève sur toi, ma sœur, (ainsi que pour toutes celles et tous ceux qui vivent cette épreuve) avec lui à tès cotés. Dans la Bénédictions de Dieu, des Anges, de tes parents, tes frères, tes sœurs, tes amis…Que Dieu t’accorde le bonheur et les joies de la vie à deux, ma sœur. Dieu( Ar-Rahman) t’aime et t’accompagne.

    4. chère soeur Safa,

      Parfois la vie nous semble injuste, on croit que le bonheur nous echappe, nous trainons peines et chagrins comme des boulets, notre quotidien devient insipide et notre regard ne voit que ce que nous ne possedons pas. Fragile est notre foi dans ces moments la. On se voit vivre, bien malgres nous, une vie que l’on n’a jamais souhaité vivre, une vie qui nous est etrangere, une vie de solitude…

      Mais à bien y penser, notre regard ne serait-il pas biaisé, ne serions nous pas plutot dans une grande ni3maa. Par Sa grande misericorde Allah a ecarté de notre chemin ce qui ne nous convenait pas, il nous a protégé de nous même et en soit c’est un grand privilège. Mais helas, sur le moment, on ne comprend rien, on se croit abondonné, et de plus en plus seul. Nous ne voyons qu’une facette de la réalité…

      Je crois que l’on devrait plutot voir cela comme une seconde chance afin d’être meilleur, d’aspirer au meilleur et d’avoir le meilleur de cette vie.

      Il est souvent necessaire d’apprendre à être seul pour mieux être avec les autres.

      Dieu ne saurait être injuste, et si on a cela dans nos coeurs, je crois fermement que nos lendemains seront radieux.

      Que Dieu nous guide par Son infinie bonté et clairvoyance vers le meilleur et rafermisse notre foi.
      Amin.

      ta soeur L.

    5. salam alaykoum ma soeur, j’ai vraiment été touchée par ce que tu as écrit, et à ce que je vois tu déprimes et désespères.
      sache ma soeur que ce que tu vis est une épreuve que te soumet notre créateur. il est en train de te tester, et celon la manière dont tu vas réagir, tu seras récompensée ou non.sache que Dieu nous donne que des épreuves que l’on peut surmonter, alors ais confiance en Lui et inchaAllah tu trouveras toi aussi ton bonheur. courage!!!
      wa lahou a’lam. que Dieu te guide ma soeur.

  27. Un monsieur est en train de remplir à la réception d’un hôtel le formulaire obligatoire d’inscription que lui a tendu la réceptionniste.

    Devant la mention: régime matrimonial il hésite un peu, réfléchit un petit moment puis se décide à écrire: Deux fois par semaine.

  28. QUELLE BELLE RECOMPENSE QUE CELLE DU MARIAGE ET QUEL DON DE DIEU QUE LA NAISSANCE D UN ENFANT MEME SI CE DON EST EPHEMERE MAIS QUE D EPREUVES QUI EN VALENT LA PEINE(MAMAN DE TROIS GARCONS).

  29. J’aime bien votre article frère Tarik, mais je souffre de la Solitude. Elle est trés difficile. De temps en temps j’eseille de la depasser en m’occupant avec mon travail, en écoutant des preches sur l’Islam, j’oublie à un moment, mais trés vite je redeviens comme je suis, le manque d’affection et d’amour. Comme c’est le cas aujourd’hui, je sors de la mosquée après la prière de ICHA,je rasais les mursdu quartier pour rentrer chez moi mais tout à coup le sentiment d’être seul m’envahi et une vague tristesse s’empare de moi. ça m’arrive d’avoir des larmes, surtout quand je vois dans la mosquée certains frères avec leurs petites filles ou fils entraint de jouer à coté de lui et lui il fait la prière.C’est très difficile d’être célibataire à 32 ans en France.
    Je ne sais pas ce que le Dieu me réserve. J’ai un grand problème, à chaque fois que je croise une soeur musulmane je la regarde, je sais que je n’éspère rien d’elle de cette façon, mais je regadre quant même.
    Que dieu me pardonne.
    Salam

    1. chère frère je vit la méme chose que toi , je souffre de solitude j’essaie de m’occuper certain jours ça va , d’autre pas .Le seul qui peut nous aider et DIEU , invoque le ,c’est ce que je fais et j’ai espoire qu’un jour je ne serait plus seule .

    2. Il est certains qu’aujourd’hui en France beaucoups de frères et soeurs ont du mal à se rencontrer et se marier. Et je comprends exactement ce que tu ressens car moi aussi jeune femme de 32 ans, je me sens parfois énormement seule mais il faut savoir qu’Allah (swt) nous donne des épreuves et nous pouvons les surmonter avec sa volonté incha’Allah. Il faut être patient et multiplier les invocations et Allah (swt) y répondra incha’Allah.

  30. Salaam,

    merci frere Tariq pour ce texte plein de sagesse et de verites.
    Oui, on s’attendait a autre chose. Mais la realite est toute autre, et la vie en couple une veriable epreuve.
    On s’attendait a la facilite, a la legerete, a la comprehension immediate, mais tout ca ne fait que s’acquerir et jamais n’est donne. Le mariage est une epreuve, heureux qui s’en rapelle. Vos doutes sont les miens, quel reconfort de ne pas se savoir seule.

  31. L’UNION DE L’ETERNITE

    Les débuts étaient magnifiques …

    Puis, surgirent les évènements et les prises de conscience qui font découvrir l’absence de tolérance.

    Alors comment faire ?

    Pleurer … souffrir …

    Crier … désespérer …

    On y passe … pour apprendre à comprendre … à aimer.

    Mais résister aussi.

    Dévoiler ses sentiments, ses peines …

    Se rappeler les instants de fusions spirituelles.

    Pour apprendre l’être, la vie, les Hommes … et surtout Lui … Ses signes.

    La compassion, l’amour il a fallu dévoiler et démontrer par A + B.

    Une lutte toujours répétée … car les bases il a fallu fonder … et celles-ci il faut sans cesse consolider.

    L’équilibre il a fallu trouver … afin que la balance puisse supporter … les deux êtres rapprochés … sans les faire tomber ni balancer.

    … Je l’aime en Dieu pour Dieu.

    Il me supporte … je le supporte … et les épreuves ne cessent de nous rapprocher …

    Jusqu’où ? Je sais pas.

    Mais l’union de l’éternité … ô mon Dieu … je Te demande de nous réserver … Insha’Allah.

  32. Le mariage est une lumineuse école pour cheminer vers Dieu, acquérir maturité et équilibre intérieur s’il plaît à Dieu.

    C’est un passage tellement solennel de la vie, tellement essentiel qu’il est considéré comme permettant d’accéder à la moitié de la foi. Il s’agit de faire le bon choix car d’aucuns dans le mariage se perdent étant mal accompagnés.

    C’est un passage de plus en plus difficile à réaliser dans un contexte social ne favorisant pas la cohésion familiale.

    Au sein de la communauté musulmane, les lieux de rencontre entre femme et homme demeurent limités. Il y a une véritable réflexion à entamer pour prendre ce problème à bras le corps, l’analyser, en saisir les tenants et les aboutissants afin de dessiner les contours de remèdes, s’il plaît à Dieu.

  33. Salam Alaikoum pourquoi si la foi nous l’acquérons lors de notre mariage certains père vont à l’encontre de cela car celui que j’ai choisi est marocain. J’aurais pu me dire que ct un bienfait mais mon père n’aime pas les marocains de plus 5 hommes sont venus lui demander ma main et il a refusé à chaque foi. Est ce normal qu’à 27 ans mon père ne veut pas que j’acquert la moitié de ma religion ?

  34. Merci Tariq pour ces rappels qui sont de très bons conseils, surtout que je ne suis pas encore mariée. Incha allah j’essaierai de garder votre message en mémoire. C’est vrai qu’on a souvent tendance à trop idéaliser le couple(surtout moi, je ne sais pas s’il existe une plus grande romantique que moi). J’ai encore l’image de Cendrion en tête : je pense qu’il faut dire aussi que c’est normal de garder une part de rêve en soit(d’ailleurs cela concerne plus les femmes que les hommes) pour que le couple fonctionne et d’un autre côté il ne faut pas oublier que c’est un être humain qu’on a en face de nous.
    A tous ceux et celles qui ne sont pas encore mariés(ées), je vous comprends, qu’Allah nous facilite les choses pour le mariage. Allah ma’a ssabirines ( Dieu est avec ceux qui endurent, qui patientent). Et soubhanallah, plus je patiente, plus ma foi augmente, plus je me sens proche d’Allah. Rapellez vous que rien n’est fait au hazard et qu’Allah aime éprouver ceux qu’il aime pour qu’ils reviennent à lui incha allah. Que Dieu exauce nos dou’a (invocations).
    Barakoullahou fik cher frère Tariq, Qu’Allah te facilite les choses et te comble de bonheur dans ta vie conjugale et familiale incha allah.

  35. Merci pour ce texte qui nous ouvre une porte – la vraie – sur le sens divin du mariage. Pourquoi devrait-on alors lui adjoindre la contrainte d’appartenance spirituelle ou religieuse commune?

    Dieu est Amour et tout homme/femme a en lui une part de divinité qu’il est appelé à témoigner par sa foi et ses oeuvres. Doit-on être de la même religion pour s’aimer, s’unir, s’efforcer de plaire à l’Etre suprême…Ta réponse à cette interrogation, Tariq, me semble déterminante. Ton discours au delà de la communauté à laquelle il est prioritairement destiné interpelle les hommes et femmes épris de paix et de justice ( et j’en suis, modestement…)

    Alors, au delà de la foi religieuse et de l’appartenance à une communauté spirituelle, il ya l’amour, ce socle commun à tous…

    1. Cela fait longtemps que le mariage n’est plus la pierre angulaire du couple..
      Le “voile” du mariage: Jacques DERRIDA
      Si j’étais législateur je proposerais la disparition pure et simple du mot et du concept de ” mariage “,valeur religieuse, puritaine, bourgeoise, du code civil et laique.On la remplacera par une “union civile” non contractuelle.L’amour n’a pas besoin de contrat.Le mariage n’est pas une garantie de sentiments éternels, ni même d’avoir la même appartenance religieuse. Avec le temps, la routine s’installe, les sentiments s’atténuent ou disparaissent, on change chacun de son côté, sans parler de la possibilité de rencontrer l’âme soeur, la vraie..Le mariage pour la vie, quelle vaste hypocrisie!!
      Il y a un vieux diction qui dit ” les hommes sont des menteurs”.Le célibat ou la vie en couple sont beaucoup plus sains.

  36. salem alikoum un texte que je lis et relis pleins de sens et de veracites un texte qui me donna la patience de pardonner dans des moments de doutes un texte d’espoir sur l’union merci a jamais

  37. assalamou aléikoum

    tariq ramadan, je vs admire, je vs apprécie comme mon cher papa. vs parlez là d’un sujet qu’il ne peut aborder avec moi puisque je ne lui ai jamais fait part de mes galères de femme mariée.

    je vs remercie de dire ces choses qui ne sont pas si évidentes à tous les yeux, et qui sont si souvent cachées ici en afrique noire. merci de me dire que je dois me relever et me battre pour que ce que j’ai tant voulu tienne (même si ce n’est comme je me le suis toujours imaginé), que j’ai le droit de vouloir un “manteau”, et que j’y aurai droit incah Allah.

    je vs aime en Allah; qu’Il vs récompense, comble tout le monde de ce qu’il souhaite, et de ce qui lui sied surtout.

  38. vraiment merci professeur Taiq Ramandan pour tous ses enseignement mais comment devenir croyant si tu vie autour des mecreant qui ne cesse de t insulte lorsque tu pratique la religion . je suis tohib et je voudrai tant vous rencontre mais je suis pauvre meme pour aller te

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X