Main menu

Maryam Ramadan: «Je ne…

La fille aînée de l’islam…

Articles

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles

Les « non musulmans » …

Nous venons de mettre en …

Articles

Les « non musulmans » …

On a tout entendu, du pir…

Articles

Les droits de l’Homme

On a beaucoup disserté su…

Articles
«
»
Second Menu

Le Pape et l’islam : le vrai débat

 


Il aura fallu quelques phrases du Pape Benoît XVI pour déclencher une série de réactions d’une intensité surprenante. A travers le monde musulman, des leaders religieux, des présidents, des politiciens, des intellectuels ont accompagné de leurs verbes les mouvements de foules qui protestaient face à « l’insulte ». La plupart n’avait pas lu le texte, beaucoup se suffisaient d’un compte-rendu très approximatif qui stipulait que le pape avait associé l’islam à la violence mais tous dénonçaient « l’inadmissible injure ».


 


Quel que soit le jugement des savants ou des intellectuels sur les propos du Pape, on eut aimé que ceux-ci s’en tiennent à une attitude raisonnable quant à l’exposition de leurs critiques et ce pour deux raisons. On sait que certains gouvernements  instrumentalisent ce type de crise pour laisser s’exprimer les frustrations populaires. Quand on a privé le peuple de ses droits fondamentaux et de sa liberté d’expression, il ne coûte rien de laisser ce dernier exprimer sa colère contre les caricatures danoises ou les propos du Pontife. Dans les faits, on assiste à des mouvements populaires de protestation dont la caractéristique première est un débordement émotionnel absolument incontrôlé. Ces masses en ébullition donnent l’impression qu’on ne débat pas chez les musulmans et que le verbe agressif et la violence sont davantage la règle que l’exception. Il est de la responsabilité des intellectuels musulmans de ne pas jouer à ce jeu dangereux et tout à fait contre productif.


 


D’aucuns ont réclamé des excuses personnelles  car le Pape aurait offensé les musulmans. Ce dernier s’est dit désolé mais la polémique n’a pas cessé pour autant. On peut s’étonner certes de cette obscure citation du XIVème siècle attribuée à l’Empereur Miguel II Paleologos et qui critique « l’œuvre malfaisante » du Prophète de l’islam. On peut effectivement s’interroger sur le raccourci de la réflexion sur la relation de l’islam et de la violence. On peut être surpris de cette référence au savant zahirite Ibn Hazm (respecté mais néanmoins marginal) pour questionner la relation de l’islam avec la rationalité. Tout cela est elliptique, peu clair, trop rapide et un peu maladroit sans doute mais s’agit-il d’une insulte dont il faille s’excuser ? Est-il sage, et juste, que les musulmans s’offusquent du contenu de cette citation – parce qu’elle aurait été choisie par le Pape – et qu’ils fassent mine d’oublier que depuis cinq ans, ils sont quotidiennement questionnés sur le sens du « jihâd »  et de l’usage de la violence. Le Pape Benoît XVI est à l’image de son temps et il pose aux musulmans les questions de son temps : c’est avec de la clarté et de solides arguments qu’il faut répondre en commençant, par exemple, par refuser que l’on traduise « jihâd » par « guerre sainte ». Exposer les principes de la résistance légitime et de l’éthique islamique en situation de conflit devrait être une priorité plutôt que d’encourager les peuples à protester violemment contre l’accusation d’être les fidèles d’une religion violente.


 


Ce qui est le plus troublant au cœur de cette crise c’est que les commentateurs en général, et les musulmans en particulier, semblent passer à côté du vrai débat qu’a engagé le Pape Benoît XVI. Dans sa leçon académique, il expose une double thèse accompagnée de deux messages. Aux rationalistes laïques, qui voudraient débarrasser les Lumières de la référence chrétienne, il rappelle que cette dernière participe de l’identité européenne et qu’il leur sera impossible de dialoguer avec les autres religions s’ils nient le socle chrétien de leur identité (qu’ils soient croyants ou non). Puis, en parlant du lien entre la foi et la raison et en insistant sur  la relation privilégiée de la tradition rationaliste grecque et de la religion chrétienne, le Pape tente de définir l’identité européenne qui serait  d’abord chrétienne par la foi et grecque par la raison philosophique. L’islam, qui ne connaîtrait pas cette relation à la raison, serait en somme étranger à l’identité européenne qui s’est construite à travers cet héritage. C’est au nom de cette compréhension que le Cardinal Ratzinger avait exposé il y a quelques années son refus de l’intégration de la Turquie à l’Europe : la Turquie, musulmane, ne fut jamais et ne saurait être authentiquement de culture européenne. Elle est autre, elle est l’autre.


 


De façon bien plus essentielle que le propos sur le jihâd, ce sont ces messages qu’il faut entendre et auxquels il faut répondre. Le Pape Benoît XVI est un brillant théologien qui cherche à poser les principes et le cadre du débat concernant l’identité passée, présente et future de l’Europe. Il s’agit d’un Pape très européen qui appelle les peuples du continent à prendre conscience du caractère central et incontournable du christianisme s’ils tiennent à ne pas perdre leur identité. Ce message est peut-être légitime en ces temps de crise identitaire mais il est surtout troublant et potentiellement dangereux puisqu’il opère une double réduction dans l’approche historique et dans la définition de l’identité européenne.


 


C’est à cela que les musulmans doivent répondre d’abord en contestant cette lecture de l’histoire de la pensée européenne où le rationalisme musulman n’aurait joué aucun rôle et où on réduirait la contribution arabo-musulmane à la seule traduction des grandes œuvres grecques et romaines. La mémoire sélective qui tend à « oublier » les apports décisifs de penseurs musulmans « rationalistes » tels que al-Farâbî (Xème) Avicenne (XIème) , Averroès (XIIème), al-Ghazâlî (XIIème), Ash-Shatibî (XIIIème), Ibn Khaldun (XIVème) , etc. reconstruit une Europe qui trompe et se trompe sur son passé. A la lumière de cette nécessaire réappropriation, les musulmans devraient montrer, raisonnablement et loin de toute réaction émotive, qu’ils partagent l’essence des valeurs sur lesquelles se fondent l’Europe et l’Occident et que leur tradition  a contribué à leur émergence.


 


L’Europe ne saurait survivre, ni l’Occident, si l’on s’évertue à vouloir se définir exclusivement et à distance de l’autre – de l’islam ou du musulman – qui nous fait peur. Peut-être que ce dont l’Europe a le plus besoin aujourd’hui n’est point un dialogue avec les autres civilisations mais un vrai dialogue avec elle-même, avec les facettes d’elle-même qu’elle s’est trop longtemps refusée à voir et qui l’empêche encore de mettre en valeur la richesse des traditions religieuses et philosophiques qui la constituent. L’Europe doit se réconcilier avec la diversité de son passé afin de maîtriser le pluralisme impératif de son avenir. L’approche réductrice du Pape n’aide pas à la réalisation de cette réappropriation : une approche critique ne devrait point attendre de lui des excuses mais simplement, raisonnablement, lui prouver qu’il se trompe historiquement, scientifiquement et, au fond, spirituellement. Ce serait également un moyen pour les musulmans d’aujourd’hui de se réconcilier avec l’édifiante créativité des penseurs  musulmans européens du passé qui non seulement étaient intégrés mais qui ont profondément contribué, nourri et enrichi de leurs réflexions critiques  l’Europe comme l’Occident.


 


 


 

    

193 commentaires - “Le Pape et l’islam : le vrai débat”

  1. je suis vraiment deçu et desolé du despropos de TARIK RAMADAN .apparament vou savez changer…….Mais avec ou sans vous l’islam vaincra…une fois encore je suis desole ..maintenant vous voulez plaire aux occidentaux…ou vous avez peur.

    1. Bonjour, veuillez m’excuser, mais “qu’est ce que l’Islam doit vaincre ?”. Permettez-moi de vous dire, que ce genre de réaction est néfaste. Vous présentez (qui que vous soyez) une fois de plus l’Islam comme un ennemi ? Je cite une personne de ce site “L’Islam englobe toutes les religions et respecte tous les Prophètes”, que devez-vous vaincre ? Soyez aimable, et expliquez-moi cela, parce que sincérement, je ne comprends pas. Je doute fortement que M.Tarik Ramadan cherche à plaire aux Occidentaux, comme vous le dites si bien. Par contre, je pense que vous faites le lit de ceux qui en Occident considèrent l’Islam comme un ennemi. Vous favorisez donc un rejet épidermique de votre religion, alors que des personnes comme M.Ramadan essaient de mieux faire connaître les deux mondes.

      Soyez certains, qu’avec des gens tenant vos propos, ce sera effectivement l’Islam qui sera vaincu, parce que c’est vous même qui détruisez ses valeurs de paix et de respect.

    2. bonjour et paix à vous, à propos de “l’islam vaincra”, cela me rappelle les israêlites extrémistes qui n’on que ces termes à la bouche “Israêl vaincra”…mais à propos de l’article du pape, où peut-on le lire ? quoiqu’il en soit, un FAIT Réel : des occidentaux se convertissent à l’Islam par brassées, survolez les confréries soufies, vous serez étonnés…j’aurais tendance à écrire : “l’amour vaincra la haine !”, et Dieu est plus fort que le mal…l’Europe dans tout cela, c’est de l’abstrait, le concret c’est d’avancer en PAIX dans et par l’Unité…

    3. Pour lire le texte de la conférence de Ratisbonne, comme beaucoup d’autres, il suffit de consulter le site du Vatican : http://www.vatican.va.

      Quant aux conversions d’Occidentaux par brassées, j’appelle à un peu d’humilité. Il y a des conversions, c’est vrai.

      Mais, fait nouveau : de nombreux musulmans se convertissent désormais au christianisme, soit au catholicisme (voir par exemple http://www.notredamedekabylie.org), soit à l’une des formes du protestantisme. Non seulement en Europe, mais aussi en Afrique et en Asie (Pakistan, Bangla Desh, Indonésie…).

      Amicalement

    4. salam ‘alaykoum
      on ne cherche pas a plaire aux occidentaux mais a Allah qui nous dit
      :” vous avez dans le messager un beau modele pour qui espere en Dieu et au jour dernier”
      et comment le prophete aurait reagi s’il etait parmis nous , eh bien comme tout les prophete qui sont venu avant lui , le Coran regorge de leur histoire et elle n’est qu’inllassable APPELLE A ALLAH ,patience ,invocation comme celle de Moussa qui dit “oh mon Dieu desserre le noeud de ma langue” parcqu’il esperai
      que peut etre ils comprendront
      mais quand on on regarde les reaction des musulman on voit des visages renfrognes ,le poing en l’air, est ce comme cela que tu t’immagine le visage du Prophete a leur reponse ,quand a moi
      j’immagine un visage lummineux plein de misericorde comme l’on decrit les compagnons

    5. mr tariq ramadan je vous remercie de cette mise au point necessaire qui seras largement ignoré dans les medias occupés a retransmettre les manifestations d enragés.

      mais je pense que vous faites aussi du deux poids deux mesures en denoncant les regimes arabes coupable a vos yeux d instrumentalisé ces manifestations,sans faire reference au mouvements islamiste comme les freres musulmans qui sont plus preocupé a faire de la politique (appel a manifester) que de repondre sagement au pape comme vous l avez fait.

    6. Quel Islam doit vaincre et qui ?
      La seule chance de l’Islam, en général, c’est que des intellectuels musulmans se réapprobtient le Coran et le revisite pour extraire ce que des premiers califes y ont ajoutés et les interprétations des mollah, imans qui se diffusent dans les prêches et les écoles.
      L’analyse de Mr Tariq Ramadan est intelligente et elle n’est pas la seule dans le monde musulman.
      La Bible tant juive que chrétienne s’est soumise à la critique et en ait ressortie fortifiée. Le clergé de l’islam s’y refuse de crainte de perdre ses prérogatives.
      Où les “martyrs du djihad” trouvent dans le Coran la certitude du Paradis avec 70 hourris ?
      Alors que le Coran dit que l’encre d’un écolier vaut mieux qu’un martyr !
      Si ces gens intelligents et sensés n’arrivent pas à faire entendre leurs voix, alors oui, il y aura confrontation guerrière comme vous semblez le vouloir ! Mais là, je souris car que pèse 1,5 milliards de musulmans face à 4,5 milliards de non musulmans ?

      La leçon du Pape aura, certainement, réveillée des consciences endormies !

    7. Alors que le Coran dit que l’encre d’un écolier vaut mieux qu’un martyr !

      ????

      cette personne parle d’interpretations, de rajouts, et incite les ” intellectuels musulmans ” à revisiter le coran, est ce pour montrer l’exemple qu’elle a cité qqch qui n’apparait pas dans le coran?

    8. Je ne vois pas le rapport avec le texte de Mr. ramadan. Il serait bon qu’un jour musulman ne rime pas avec paranoiaque..
      Avec mes meilleurs sentiments

    9. Pour Ada

      ~

      Voyez-vous Ada, Tariq Ramadan est musulman de religion et de culture grâce à ses parents mais, ne vous en déplaise, il est en plus et non pas, comme une tare, occidental de naissance, de culture scolaire et sociale et il a toujours vécu en occident.

      ~

      Si cela vous “amuse”, et bien d’autres aussi – y compris largement une bonne partie de la presse – de continuer encore et toujours, à trier, à diviser, à juger si X est dans tel camp ou tel autre, si Y fait partie de tel clan ou tel autre ou encore si Z se comporte comme tel groupe ou tel dogme, moi franchement quelque fois ça me fatigue ou plutôt cela me décourage…

      ~

      Le fait est que nous sommes tous multi-quelque chose et que c’est ce mélange particulier qui fait que chacun de nous est un être particulier.

      ~

      Sa naissance, son lieu, sa culture familiale, scolaire, sociale, son métier, ses croyances, ses doutes, ses préférences culinaires, artistiques, ses passions et ses passe-temps favoris, ses capacités…

      …enfin bref tous les ingrédients avec lesquels un être humain est façonné, de diverses manières et à différentes doses.

      ~

      Il n’y a pas un mono-bloc de musulmans et un mono-bloc d’occidentaux.

      ~

      Dans ce cas-là, vous devriez dire franchement “vous voulez plaire aux chrétiens” car il est stupide d’opposer toujours une religion avec une partie géographique ou plutôt géostratégique du monde.

      ~

      Et figurez-vous, ADA, que c’est le mélange dont est fait Monsieur Tariq Ramadan qui lui donne ses capacités propres.

      ~

      Et enfin, bien évidemment cela m’étonnerai que c’est parce qu’il se dit musulman qu’il sera toujours en accord avec vous..

    10. En ce moment je visite tous les pays du contour méditerrannéen. J’ai été surprise de voir à quel point leur culture était commune ! j’ai même trouvé qu’il y avait bien plus de similarité entre ces pays que entre les pays européens !!!
      Oui on a un passé arabe, d’ailleurs cela se voit dans les expressions utilisées tous les jours. Notre vocabulaire comporte des mots arabes…alors qu’il ne comporte pas de mots chinois par exemple (pourtant les chinois sont aussi très présents !).
      J’ai trouvé le message d’Ahmed Halli superbe. Ce qui me fait parfois peur c’est d’avoir l’impression de se retrouver comme avant la seconde guerre mondiale ou pour de multiple raisons les juifs ont été la cible de nombreux chrétiens. Mais que cette fois-ci ce sont les Chrétiens qui se trouvent à la place des juifs.

    11. Bonjour.

      Monsieur BENOIT XVI PRETEND VOULOIR FAIRE avec les musulmans UN VRAIS DEBAT .A mon avis IL DOIT commencer tout d’abords à le faire AVEC les chrètiens au sujet des dizaines de contradictions dans la sainte bible nouveau testament que dans l’ancien testament

      j’ai cité ici deux contradictions dans la sainte bible. la première contradiction est dans :
      2 Samuel 24/9
      1 Chroniques 21/9

      24.9 Joab remit au roi le rôle du dénombrement du peuple: il y avait en Israël huit cent mille hommes de guerre tirant l’épée, et en Juda cinq cent mille hommes.

      21.5 Joab remit à David le rôle du dénombrement du peuple: il y avait dans tout Israël onze cent mille hommes tirant l’épée, et en Juda quatre cent soixante-dix mille hommes tirant l’épée. Dans cela compte combien des hommes de combat ont été trouvés en Israel ?

      Huit cents mille (2 Samuel 24:9)
      Onze cent mille (I fait la chronique de 21:5)

      et la deuxième est dans:

      1 Rois 4
      2 Chroniques 9

      4.26 Salomon avait quarante mille crèches pour les chevaux destinés à ses chars, et douze mille cavaliers.
      9.25 Salomon avait quatre mille crèches pour les chevaux destinés à ses chars, et douze mille cavaliers qu’il plaça dans les villes où il tenait ses chars et à Jérusalem près du roi.

      Combien de stalles pour des chevaux Solomon a-t-il ?

      Quarante mille (rois de I 4:26)
      Quatre mille (2 chroniques 9:25

    12. Ces remises en questions sont réalisées en permanence. Une lecture critique de la Bible est faite à la fois par des universitaires mais aussi par des communautés religieuses comme les jésuites ou même les chrétiens eux-mêmes… Ils ne cessent de le faire. Les exégèses sont aussi très pointues… Je rappelle que chaque livre n’est qu’une interprétation, une relecture d’une actualité vécue par certains… (on dit bien l’évangile de St Jean, ou de Marc…). En permanence, la Bible est commentée, relue avec la vision actuelle des choses afin de mieux la comprendre ou comprendre Dieu. C’est d’ailleurs bien pour cette raison que les papes successifs ne tiennent pas le même discours. J’irais encore plus loin, les dialogues avec les Juifs et avec d’autres religions nous on permis aux Chrétiens de mieux comprendre la leur.

    13. Nous prions aimablement les lecteurs de ce livre d’excuser l’imprimeur. Le pauvre était fatigué et s’est trompé dans les calculs… L’erreur est humaine.

      Moi je pense que plutôt de “balayer devant nos portes”, il serait très sain de faire une réunion mondiale des représentants des divers courants religieux, de montrer qu’il se comprennent et communiquent. Ceci permettrait d’éliminer les récupérations “politiques”, des uns et des autres.

    14. bonjour a toi je voulait reagire sur t’on temoignage l’islam vaincra ,mais vaincra quoi ???? une guaiguaire q il s’invente tout seul il vaincron quoi au juste nous les chrétien nous somme télement déseulé que t’en de monde vont finir en enfer tout c’est musulement qui non absolument rien compris a se que sinifie un dieu d’amour de paix de pardon ,la guerre c’est le mal votre religion qui ne pronne que des blasfléme en tout genre ,a la q elle l’on peut retrouvé t’ellement dinterdict de contradiction de punision de reget en tout genre exct exct votre coran defforme la vériter de telement de facon est de magniére se livre qui présente un calcule dite prouvent la vorasiter de sont message aec c’est 129 verset alore q il s’en non en veriter que 127 les deux autre on ete r’ajouter q elle que t’en plus tard ,se coran qui t’ente de devier les humain de la face du fils de dieu en jesus christe comment cela se fait sa a votre avis de plus le coran normalement se lit a l’envére comment cela se fait sa a votre avis l’enbléme des musulement n’esse pas une demis lune tenue par un baton faite des recherche sur cette enblaime vous seré stupéfer de vos resulta a qui appartien réelement se licone est la je peut vous en siter comme sa pendan des heures a votre avis pour quoi t’en de chose contraire ,est bien mois je v’est vous le dire tout simplement pas se que se n’est pas l’euvre de dieu cette religion tout fois si on peut appeler sa une religion ,par se que c’est leuvre de l’entechrist tout simplement pour la perdision de l’homme je te le dit en verité il sera plus facile pour un chameau d’entrée dans la pointe d’une éguille que pour un musulement d’entrée dans le royaume de dieu .je te le dit pour toi sauve t’on ame abadonne c’est abominasion est retourne a la lumiére de jesus ,en plus il a dit il y a maintent plus de 2000ans a c’est diciple je vous le dit en veriter a l’avenire méfier vous des faux roix des faux dieu des faux prophets car appre les saint écriture (la bible )nul parole du pére sera écrit est sa il y aplus de 2000ans donc bien avant se livre la nomé coran donc voila a bonne entendeur ,bonne est heureuse journée que jesus vous garde est vous pardonne

  2. Voilà qui s’appelle une mise au point claire et une “remise des pendules à l’heure”. Ce qui me préoccupe le plus singulièrement dans cet événement, c’est l’absence non seulement de toute réaction sage des autorités arabes officielles (ce qui serait d’ailleurs un début de miracle…), mais surtout le manque de recul émanant des autorités religieuses musulmanes tout azimut ! Serait ce le monde médiatique arabe (el Jazzira compris) qui serait coupable de taire les réflexions constructives et salutaires émanant de savants musulmans, à l’instar de votre texte, ? Il y a un déficit béant de communication (ou de communion?) dans le “monde musulman”. Pour quelles raisons majeures, les “réponses musulmanes” ne se font elles qu’en dépit du bon sens et du caractère posé que requiert l’esprit de dialogue révélé par Dieu dans le Coran ” Et quand s’adressent à eux (aux croyants)les personnes ‘étrangères à la Vérité’, ils ne leur répondent que paroles aboutissants à la paix” ?

  3. Bonjour M.Ramadan,

    J’ai pris le temps de lire ce qu’avait écrit le Pape, et les citations qu’il utilisait à bon ou à mauvais escient. Il a pu se tromper, comme nous tous, mais il me paraît évident que le problème se situe surtout au niveau des médias. A une époque, les médias apportaient de bonnes nouvelles, puis soudainement, les choses ont changé. Dans leur grande majorité, les informations ont une connotation négative. Que dire ? Le peuple (quel qu’il soit) est devenu comme un drogué, il a besoin de sa ration quotidienne de mauvaises nouvelles et de violence. Cela fait vendre des torchons malodorants, et réjouit les foules de pouvoir critiquer et malmener quelqu’un. Dès que l’on apparaît dans un journal, il est bien souvent de fait que nous sommes considérés comme coupable de quelquechose, peu importe si cela est le cas, ou si cette chose n’existe pas.

    Vous connaissez certainement ce procédé, qui consiste à montrer l’arbre pour cacher la forêt. Les religions ne sont pas simples à comprendre, qui plus est pour l’homme de la rue. Les catholiques ont un Pape, qui représente un courant, mais je dirais que pour les gens qui ne sont pas musulmans, il est très difficile de savoir si vous avez une figure “représentative”, une personnalité qui fait office de Pape, dans votre religion. Nous recevons une foule d’informations sur l’Islam, mais je pense que personne n’est à même de nommer l’existance d’un représentant ou d’une autorité “légale”. Considérez mes propos comme venant d’une personne ignorante sur la question, ce qui est le cas de la majorité des gens, actuellement.

    Bien sûr, on ne peut pas oublier la présence en Espagne, ni en France de cette culture, dans les temps passés, mais il existe peut-être un inconscient collectif qui refuse cela. Admettons que les bouleversements qui se sont produits en Europe ces dernières années ont peut-être été perçus comme une aggression, dans une Europe fragilisée. Chacun à tendance à s’attacher à ses racines, et à les défendre comme il le peut, avec ses moyens, bons ou mauvais.

    S’il est de fait que la culture musulmane a influencé l’Europe, il faut aussi voir dans quelle mesure, et où. J’ose croire qu’il serait important que la perception qu’ont les gens de l’Islam, puisse changer, puisqu’elle est erronée (tout au moins, dans ce que je lis sur votre site, et ce que je suis en mesure d’apprécier avec les gens que je connais qui sont de cette confession).

    Seulement, après tous le événements qui se sont produits, qui ont été enflés démesurément, le gens se sont effrayés du “monstre islamique” (pardonnez les termes, si ces derniers sont maladroits).

    Bien sûr, on ne mentionne pas dans les journaux le bien qui est fait par les gens de votre confession, le fait que des personnes puissent trouver un soutien dans une mosquée, ou à ses abords, indifférement de sa religion. Alors, peut-être que c’est ce genre d’information qui serait importante à fournir, afin de rassurer les gens.

    Le malaise, tel qu’il existe actuellement peut être combattu efficacement, mais il est nécessaire de faire des pas les uns vers les autres. Je ne crois pas qu’il existe une recette miracle qui permette de changer l’opinion publique, mais que des efforts individuels permettent à ces deux mondes, de mieux se connaître, et de mieux rechercher nos points communs.

    Bonne journée.

  4. Je tiens à saluer votre courage Mr Ramadan sur votre position concernant les propos du Pape: les musulmans ne peuvent plus cautionner les reactions passionnelles .
    Les musulmans doivent arreter de s’enflammer : ce qui n’est que le symbole d’une décadence qui est loin de s”estomper mais elle le deviendra par la critique interne .
    Les musulmans doivent se faire entendre par la connaissance ,comme l’on merveilleusement Averroes,Ibn Khaldum et bien d’aautres,et non par la violence .
    Merci Tariq

  5. Je partage votre opinion Mr T. Ramadan sur le fait que nous devrons préférer les débats et preuves raisonnables à la manifestation qui tourne à la violence, toutefois je ne suis pas d’accord d’encaisser de tels propos avec une indifférence irresponsable, surtout quand c’est de la part d’une VIP de la taille du pape BII. Agissons raisonnablement mais pas faiblement.

  6. Salem aleykoum Mr Ramadan.
    Ce qui se passe actuellement ne fait que conforter probablement le malaise qui regne sur les deux “rives”de la planete que sont l’occident et l’orient.Par malaise je n’entends point porter de procès d’intentions a quiconque mais je veux tout simplement dire que les peures reciproques qui baignent les coeurs de la plupart des gens sont a mon avis les principales causes de l’agir des foules.Feu Saint Augustin disait en parlant du temps que si l’on ne me demande pas ce qu’est le temps je le sais mais dès l’instant ou l’on me le demande je ne sais plus ce que c’est(pardonnez moi de ne pas apporter la citation exacte).Ce que je veux signifier c’est que ce qui s’applique au temps vaut aussi pour Dieu.Alors on peut comprendre tout ce déchainement emotionnel de gens qui se sentent heurtés dans leurs croyances mais peut- on accepter que de tels debordements fassent l’économie de la réflexion?n’est ce pas le propre de l’homme que de raisonner et de l’animal de vivre selon ses instincts?la reponse est evidente et vous nous l’avez clairement demontrer.Aux musulmans maintenant de choisir la voie de la sagesse.Merci de nous permettre de nous exprimez…

  7. Salam alikoum Mr. Tariq ramadan, c’est vrai que les musulmans sont trés emotifs quand à leurs réaction par rapports à ces evenements, mais vous aussi Monsieur je crois qu’il faut critiquer de la même façon le pape et les gens qui sont autour de lui. Vous devez savoir que c’est grave que de la part de quelqu’un comme lui de faire table rase de tout ce que l’Islam a offert aux gens et a donné à travers l’histoire.Vous devez le critiquer de la même façon que vous le faites pour les musulmans sans distinction. Il ne suffit pas d’attaquer juste les musulmans mais les autres aussi car ce ne sont pas de simples gens, mais c’est le pape en personne alors je crois que de temps ne temps il faut réviser votre façon de repondre aux gens. Mais au fond , peut être que le pape Benoit n’a exprimé que ce qu’il a de haine pour le prophète et les musulmans et peut être aussi quand on lui donne la situation de l’eglise ou on trouve que deux ou trois vieux ou vieilles alors que les mosquées sont pleines de jeunes , ça la enorement dechainé.
    Salam.
    Hamid.

    1. Le pape, théologien réputé, s’est exprimé mardi devant un parterre d’universitaires et de chercheurs à l’université de Ratisbonne.

      Le pape Benoît XVI, qui a évoqué mardi lors d’un discours à l’Université de Ratisbonne (sud de l’Allemagne, Regensburg en allemand) le rapport entre foi, raison et violence dans la religion musulmane, s’est référé à cette occasion à un livre de l’empereur byzantin Manuel II Paléologue (1350-1425). Dans cet ouvrage, “Entretiens avec un musulman, 7e Controverse”, présenté et publié dans les années 1960 par le théologien allemand d’origine libanaise Théodore Khoury (Université de Münster, ouest), l’empereur expose le dialogue qu’il a entretenu, probablement entre 1394 et 1402, avec un Persan musulman érudit.

      Commentant des passages de cette “7e Controverse”, l’ancien professeur de théologie Benoît XVI s’est livré à une réflexion sur le rapport entre foi, raison et violence, dans le christianisme et dans l’islam, réflexion qui a provoqué de vives réactions de mécontentement dans le monde musulman.

      Voici des extraits de son intervention, selon une traduction française de l’AFP à partir du texte allemand fourni par le Vatican.

      “Le dialogue repose sur tout le concept de la foi décrit dans la Bible et le Coran et porte en particulier sur les images de Dieu et de l’homme, tout en revenant nécessairement sans cesse sur le rapport entre ce qu’on appelle les “trois lois”: l’Ancien Testament, le Nouveau Testament et le Coran.

      “Dans ce discours, je voudrais seulement aborder un point – plutôt marginal dans le dialogue – qui m’a captivé, en rapport avec le thème de la foi et de la raison, et qui me sert de point de départ pour mes réflexions sur ce thème.

      “Dans la septième Controverse éditée par le professeur Khoury, l’empereur aborde le thème du Jihad (la Guerre sainte). L’empereur devait savoir que la sourate 2-256 dit: “Il n’est nulle contrainte en matière de foi” – selon les spécialistes, c’est l’une des premières sourates, datant de l’époque où Mahomet était encore sans pouvoir et menacé.

      “Mais l’empereur connaissait aussi naturellement les commandements sur la Guerre sainte contenus (…) dans le Coran. Sans s’attarder sur des détails, comme la différence de traitement entre les “croyants” et les “infidèles”, il pose à son interlocuteur, d’une manière étonnamment abrupte pour nous, la question centrale du rapport entre religion et violence. “Il lui dit: ‘Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau. Tu ne trouveras que des choses mauvaises et inhumaines, comme le droit de défendre par l’épée la foi qu’il prêchait'”.

      “L’empereur, après avoir tenu des propos si forts, explique ensuite en détails pourquoi il est absurde de diffuser la foi par la violence. Une telle violence est contraire à la nature de Dieu et à la nature de l’âme: “Dieu n’aime pas le sang et agir de manière déraisonnable est contraire à la nature de Dieu. La foi est le fruit de l’âme et non du corps. Celui qui veut donc conduire quelqu’un vers la foi doit être capable de parler bien et de penser juste, et non de violence et de menace… Pour convaincre une âme raisonnable, on n’a pas besoin de son bras, ni d’armes, ni d’un quelconque moyen par lequel on peut menacer quelqu’un de mort…”

      “La phrase décisive dans cette argumentation contre la conversion par la violence, c’est : “Agir de manière déraisonnable est contraire à la nature de Dieu”.

      “L’éditeur, Théodore Khoury, commente à ce propos : pour l’empereur, un Byzantin éduqué dans la philosophie grecque, cette phrase est évidente. En revanche, pour la doctrine musulmane, Dieu est absolument transcendant. Sa volonté n’est liée à aucune de nos catégories, pas même celle de la raison.

      “Khoury cite à ce propos un travail du célèbre islamologue français (Roger) Arnaldez ( décédé en avril dernier), qui souligne que Ibn Hazm ( un théologien musulman des Xe et XIe siècles) est allé jusqu’à expliquer que Dieu n’est même pas lié par sa propre parole, que rien ne l’oblige à nous révéler la vérité. S’il le souhaitait, l’homme devrait même se livrer à l’idolâtrie”.

    2. Effectivement, il y a moins de jeunes dans les églises en Europe que dans les mosquées, car les jeunes européens se consacrent â être heureux, à se former à trouver un travail interessant, à fonder une famille heureuse, plutot que de croire comme les islamistes, les évangélistes radicaux et autre opus déi que le salut est dans un livre (coran, bible…), ou que le bonheur, c’est de se faire exploser à un coin de rue. Moi qui suis chrétien, je sais au moins une chose: Jésus n’a jamais demandé qu’on construise des églises, qu’on fasse des croisades, qu’on idolatre un pape, qu’on fonde l’Inquisition… Jésus n’a dit qu’une seule chose: “aimez-vous les uns les autres” et il est mort pour avoir dit cela. Je ne parle pas de Mahomet car je n’ai pas lu le coran. Mais je suis sur qu’il n’a pas dit qu’il fallait se faire exploser au milieu d’une gare ou qu’il fallait torturer les femmes soit disant infidèles (au fait quel est le sort réservé aux maris infidèles par la charia?)
      Ce sont les hommes manipulateurs qui ont dévoyés la parole de ces grands hommes.
      Mais Dieu n’a que faire des livres et des religions créés par des hommes pour les hommes, Dieu existe en dehors des religions et des croyants. Dieu existait avant les hommes et existera après les hommes. Et c’est la monstrueuse prétention des hommes qui leur fait croire que leur actions et leurs pensées ont la moindre importance au regard de l’éternité. Soyons modestes et tolérants et essayons lors de notre bref passage sur cette planète, sinon de faire le bien, au moins de faire le moins de mal possible.

      Pour en revenir à l’identité européenne, je pense qu’elle doit se construire en dehors de toute référence religieuse, sur une base de valeurs humanistes et démocratiques sur lesquelles tout le monde sera d’accord. C’est la meilleure façon d’intégrer tous les européens quelle que soit leur religion passée présente et future. Et bien sur, les religions et les religieux devront se soumettre à ce socle commun. Enfin, de toute façon, c’est pas demain la veille, et d’ici là, il y aura eu quelques guerres civiles en Europe et ailleurs. Les hommes adorent se massacrer :-))

  8. Le regard d’un Kabyle, Ahmed Halli, sur les “débordements” islamiques et arabes suiteaux déclarations du Pape.

    Sur Kabylie News, tiré du Soir de l’Algérie:
    Extraits :

    “à y regarder de près, Benoît XVI n’apporte rien de neuf en affirmant que
    l’Islam s’est propagé par l’épée. En dehors de quelques exaltés friands de
    mythes, tous les historiens l’ont écrit et, parmi eux, des Arabes et des
    musulmans.

    Il ne fait que répéter aussi ce qui se dit en Islam à propos du djihad.
    Quant aux commentaires et citations empruntées, il en existe tout un
    florilège dans la culture occidentale. Attendre du pape qu’il dise du bien
    de l’Islam, c’est comme demander à Karadhaoui de chanter les louanges de
    l’Eglise adventiste.

    Nous commettons tous les jours mille fois plus d’erreurs que lui. Dans
    chaque prêche du vendredi, nous insultons les pères des pères des chrétiens
    et les aïeux des aïeux des juifs. Dans chaque prêche du vendredi, nous
    demandons à Dieu de les détruire, de faire de leurs épouses des veuves et de
    leurs enfants des orphelins. Dans toutes nos écoles, nous apprenons à nos
    écoliers que les chrétiens sont impurs et voués à l’enfer. Dans chaque foyer
    nous apprenons à nos enfants qu’ils sont notre ennemi principal, que nous
    devons les tuer ou être tués. Nous interdisons même d’invoquer le salut pour
    leurs défunts même s’ils ont été des hommes de bien et utiles à l’humanité…

    Oui, le pape du Vatican s’est trompé mais comme lui nous nous sommes trompés
    et plus encore. Le mufti d’Al- Azhar, le mufti de Palestine, les théologiens
    de l’Arabie saoudite et du monde islamique, en général, où en sont-ils de la
    générosité de l’Islam qui prêche le bien et interdit de porter atteinte aux
    autres même en paroles ? Pourquoi ont-ils gardé le silence devant nos propos
    sur les chrétiens et ont-ils bougé lorsque le pape a évoqué la personne du
    Noble Prophète ?

    Même si les déclarations ultérieures du Vatican ne sont qu’un semblant
    d’excuse, elles comportent, dans le pire des cas, une reconnaissance de
    l’ampleur de l’erreur commise. Mais je n’ai pas entendu une seule fois de la
    bouche d’un mufti ou d’un cheikh musulman des mots pour dire que les injures
    et les anathèmes lancés contre les chrétiens n’étaient pas permis et
    s’opposaient à la tolérance de l’Islam.

    Je n’ai pas entendu un seul imam dire que ces comportements étaient erronés.
    Et prêcher avant tout à nos enfants et à nos écoliers l’amour du prochain.
    Oui, le pape s’est trompé, il s’est lourdement trompé. Mais nous nous sommes
    trompés comme lui et nous continuons à persévérer dans l’erreur tous les
    vendredis, et même tous les jours.”

    1. …Peut-être est-ce parce que nous ne voyons pas l’ensemble du tableau, en tant que Chrétiens et Musulmans, que nous faisons autant d’erreurs, les uns et les autres ? Cela devrait être motivant de mieux se connaître, et d’apprendre les uns des autres, afin d’éviter de refaire les mêmes erreurs ?

      Ou alors, il est possible que nous voulions tous devenir des experts en erreur, et que nous les répétions jusqu’à ce que ces erreurs deviennent une perfection !!!!

      Cela est paradoxal… mais tellement réel. Islam et Chrétienté… Orient et Occident… en définitive, deux vieux couples qui ne peuvent se passer l’un de l’autre…

      Il serait temps de les marier… non ?

      Au fait ? Quel marriage ? Chrétien ou Musulman ? 😉

    2. Salam

      Afin de ne pas tomber dans ce dilemme…Difficile à résoudre, je propose d’autres valeures sûres: l’amitié et la fraternité…C’est pas mal aussi 😉

    3. Verjee je pourrais démontrer suffisament de preuves à l’appui que tu deverses une propagande berberiste que tu cherches à attribuer aux kabyles. Que le berberisme ce n’est que la haine la plus féroce de l’arabité et de l’islam et la plus grande admiration pour le sionisme et le fascisme américain.

  9. Un autre aspect du débat, et on ne pourra l’éviter, est celui-là : la guerre sainte est-elle autorisée en islam ?

    Beaucoup de savants considèrent qu’en Islam, la guerre est autorisée uniquement en cas de défense. Cette position me semble acceptable, et ne devrait pas choquer les chrétiens.

    Mais, parmi les savants, il y en a aussi qui pensent que le “jihad offensif” (l’équivalent de la “guerre sainte” chez les chrétiens) est permis.

    Voir a ce sujet ceci.

    D’où l’urgente nécessité d’un réel débat au sein de l’Islam pour tirer au clair la question.

    Mais les musulmans sont-ils capables de débattre entre eux sans que cela ne se finisse par des “excommunications” réciproques ? J’en doute, hélas…

    1. réformist pour toi :

      “L’Occident a dominé le monde non pas par la supériorité de ses idées, de ses valeurs ou de sa religion mais par sa supériorité à recourir méthodiquement à la violence. Les occidentaux l’oublient souvent, les autres ne l’oublient jamais.”
      samuel huntington

      L’Islam a il été propagée par la pointe de l’épée ?

      “L’Histoire est claire sur ce point : la légende des musulmans fanatiques s’abattant sur le monde imposant l’Islam, à la pointe de l’épée, aux peuple vaincus est un des plus fantastiques et absurdes mythes que les historiens ont pu répéter”

      Lacy O’Leary (Historien) dans “Aux carrefours de l’Islam” p. 28.

      Sachant que tu peux démontrer d’un point de vue philosophique qu’il ya nécéssité pour l’humanité de craindre une puissance supreme universelle créatrice des hommes et de l’univers, que personne ni aucun peuple ne saurait détourner à son image, qui est en mesure de pratiquer une justice parfaite pour infliger les sanctions les plus dures pour l’éternité à ceux qui se seront distingués par le mal, car seul moyen qui permette à cette humanité de cultiver la vertu l’égalité et la fraternité, ce qui par la mm occasion permettra de sauvegarder la planete.

    2. Tjrs pour répondre à réformist le monde musulman et l’islam ne sont malades que des agressions des puissances prédatrices depuis deux siecles, qu’il s’agit du centre du problème. Tout le reste n’est que secondaire ou propagande visant à occulter la source du mal.

  10. Salam Aleikoum Mr Ramadan,

    A travers les forums je constate le mécontentement de certains musulmans à propos de votre analyse, ils estiment que vous y allez trop dans le sens du poil.

    En ce qui me concerne suffisamment de sources à l’appui, je pense qu’il y manque un élément essentiel qui se résume au fait que si l’islam n’avait pas existé, jamais la pensée grecque n’aurait pu recontrer l’Eglise inquisitrice et destructrice de tte pensée et de tt penseur qui défiaient ses dogmes.

    Les faits historiques avérés sont que les savants grecques ont au 5e siecle été chassés par Justinien l’empereur chrétien, ils ont trouvé refuge en Orient jusqu’en Perse, leurs descendants ont ensuite pu s’épanouir dans les écoles musulmanes à Bagdad.

    Par la suite une dizaine de siècles plus tard l’Eglise a rencontré la pensée grecque en langue arabe en Andalousie apres l’extermination des juifs et des musulmans et apres que le cardinal Ximenes au 15e siecle failli bruler tt les ouvrages de ces musulmans, puisqu’il en brula les 3/4.

    Source France 5, le magazine la France Pittoresque, un Journaliste scientifique entre autres.

  11. Vers l’universel :

    contribution à un « Nouveau Nous ».

    L’Europe définit notamment -et c’est ce dont il est question ici- son identité sur base d’un critère religieux (judéo-chrétien) et l’autre culturel (gréco-latin). Ci-dessous, quelques réflexions à ce propos. En effet, d’une telle représentation, plusieurs contradictions se dégagent. Ensemble, essayons des les surmonter.


    Le critère religieux

    1. L’Europe serait exclusivement de tradition judéo-chrétienne. D’un point de vue chronologique, certes, et c’est indubitable, le judaïsme et le christianisme précèdent l’islam sur le Vieux Continent. Cependant, on ne réduit pas une histoire générale à son origine pour définir une tradition, qui au fil du temps connaît forcément d’autres apports. D’un point de vue strictement scientifique, ce n’est pas sérieux : cela équivaudrait par exemple -et par hasard- à réduire l’histoire de l’Egypte à sa période pharaonique exclusivement. La première chose à faire donc, consiste à élargir la perspective historique que l’on adopte, ce qui devrait normalement avoir pour effet d’impliquer une mémoire inclusive.

    2. L’insistance avec laquelle on affirme que l’Europe est de tradition judéo-chrétienne mérite qu’on s’y attarde. Que dire en effet de l’Orient, lieu d’émergence du judaïsme et du christianisme ? De ce point de vue-là, la Palestine, la Syrie,l’Ethiopie etc. sont tout autant -mais pas seulement- de tradition judéo-chrétienne. Dans un cas comme dans l’autre, on ne peut pas négliger l’apport de toutes les traditions religieuses et faire preuve d’une mémoire sélective.

    3. L’histoire des religions s’accorde à expliquer l’émergence de l’islam au 7ème siècle, en Arabie, en fonction des influences juives et chrétiennes environnantes. Ce substrat est d’ailleurs régulièrement convoqué par les orientalistes, qui illustrent à grand renfort d’exemples, les parallèles qu’offre l’islam avec les deux autres religions monothéistes -dans un but clairement apologétique, certes. Cependant, dès que l’on quitte le champ de ces disciplines, et que l’on s’attarde sur notre représentation du monde, on est bien en peine de trouver de telles tentatives de rapprochement. C’est même tout le contraire auquel on assiste : plutôt qu’un ordre de progression et de coexistence, on entre dans une logique d’opposition, de laquelle il devient pourtant urgent de sortir.

    Le critère culturel

    L’Europe serait exclusivement de culture gréco-latine. Ici aussi, on se trouve en face de plusieurs contradictions.

    1. La première consiste à réduire l’apport scientifique européen au monde gréco-latin, ce qui historiquement est faux. George Sarton (Université de Harvard) explique que le miracle grec est une création de la Renaissance, la science grecque étant elle-même tributaire de l’apport indien (déjà au 7ème siècle, un chrétien syrien, Sévère Sebokht établissait un tel constat .) En outre, Sarton explique que le terme de « Dark Ages », Moyen-Age, n’est valable -d’un point de vue de l’histoire des sciences- que si l’on fait preuve d’une vision sélective : l’apport des sciences arabes et musulmanes prouve en effet qu’il s’agit d’une période florissante. Or, dans les manuels d’histoire, on continue à parler de « Moyen-Age ». Sans appeler à une redéfinition de la périodisation de l’Histoire, il faut au moins, souligner l’inexactitude d’une telle représentation.

    2. La deuxième contradiction réside dans le fait de dire qu’à la Renaissance, l’Europe redécouvre le patrimoine antique. Tout le monde sait (ou devrait savoir)que le patrimoine grec été transmis en Europe, via les arabes et les musulmans en Andalousie et que ce patrimoine a fait l’objet d’un apport considérable. La culture arabo-musulmane, en effet, depuis les Abbassides, est entrée en contact avec l’héritage hellénistique et de ce fait avec la langue grecque. (Il en va de même pour les chrétiens orientaux qui ont transmis un grand nombre de textes, par l’activité de grands monastères (Saint-Saba, Saint-Chariton …) mais aussi par l’intermédiaire des centres d’éducation en Mésopotamie…) : le bilinguisme -et même le trilinguisme- y étant de rigueur. Gaza, par exemple, que l’on connaît aujourd’hui sous un tout autre visage, incarnait un haut lieu de la culture de l’Antiquité.) Dire qu’à la Renaissance, on redécouvre le patrimoine antique, c’est dire qu’on l’a une fois découvert. Mais dans aucun manuel, lorsque l’on étudie la Renaissance, on ne dit que c’est via l’Andalousie. A noter que, s’il a fallu attendre que les Arabes transmettent et enrichissent le patrimoine grec en Europe, c’est que les Européens ne connaissaient pas le grec. Le premier cours de grec a été donné au 15ème siècle, en Italie, à la période de la Renaissance. En effet, après la chute de Constantinople, on assiste à un afflux considérable de lettrés byzantins (et de textes) vers l’Italie : ce n’est qu’à ce moment précis de l’Histoire que l’Europe procède à une sélection de son patrimoine et sa mémoire.

    Au vu de ces éléments, on le voit, le monde proche-oriental et l’islam ne sont ni plus ni moins judéo-chrétien que l’Europe, ni plus ni moins gréco que le monde dit gréco-latin… De la même manière, l’Europe est tributaire de l’apport scientifique et philosophie de la culture arabo-musulmane et orientale qu’elle soit continentale (l’Empire Ottoman, Cordoue…) ou transcontinentale (Bagdad, Nisibe, Gundishapur…).

    Enfin, d’un point de vue religieux et culturel, et en ce qui concerne la mémoire du continent, plutôt qe d’adopter un ordre d’opposition (quand on ne fait pas preuve d’omission), il faudrait opter pour un ordre de coexistence et de contribution. Or, les deux critères que l’Europe adopte pour définir son identité ne s’inscrivent pas dans cette perspective : ils ne font que renforcer une logique d’exclusion.
    Il faut s’inquiéter d’une société qui met en valeur une mémoire exclusive : une telle société, on peut le voir actuellement, est une société qui construit des murs. Et pas seulement au sens propre du terme. Dans le contexte actuel, il faut se le demander : « De quel type d’Europe nous voulons vraiment ? »

  12. Salam aleykoum,bonjour,

    Voici le lien qui renvoi à la traduction intégrale du discourt du Pape.
    http://www.la-croix.com/documents/doc.jsp?docId=2280670&rubId=1306

    Après lecture de ce document, on est surpris voir choquer par certains passages.
    Par exemple, on peut lire ” Pour la doctrine musulmane , Dieu est absolument transcendant, sa volonté n’est liée par aucune de nos catégories, fût-elle celle du raisonnable (de la raison)». Khoury cite à l’appui une étude du célèbre islamologue français R. Arnaldez, affirmant qu’«Ibn Hasm ira jusqu’à soutenir que Dieu n’est pas tenu par sa propre parole, et que rien ne l’oblige à nous révéler la vérité : s’Il le voulait, l’homme devrait être idolâtre»”
    On comprend ici que dans l’Islam la transcendance de Dieu dépasse la raison humaine… est ce que ça signifie que le musulman a plus tendance à verser dans le fanatisme?
    Et “Quand on considère cette rencontre (foi biblique et les interrogations de la philosophie grecque), on ne s’étonne pas que le christianisme, bien qu’il soit né et ait connu un développement important en Orient, ait finalement trouvé son véritable impact grec en Europe.
    cela démontre une ignorance de la transmission (ou une volonté de l’ignorer) de l’héritage grec avec un maillon manquant.

    Sans être théologien l’héritage grec a été transmis par les musulmans en lui donnant une véritable valeur ajoutée (T ramadan a cité quelques savants muslmans Averoes, Ibn Sina, Al-biruni,Al-khayyam, Ibn Al Banna .dans les domaines de la philosophie, l’astronomie, la médecine, les mathématiques avec El-khwarizmi..)puis propagé à l’Europe via l’Espagne, la Cicile…
    Le disour du Pape présente de nombreuses maladresses pouvant prétées à des interprétations équivoques qui peuvent heurter les musulmans. Ils faut non seulement condamner la réaction passionnelle dans les pays musulmans mais aussi surtout dans un contexte de “choc des civilisations” pointer les lacunes du pape en matière d’histoire et de méconnaissance de l’Islam surtout à ce niveau de reponsabilité pontificale.
    Le jihad (l’éffort) pour expliquer que la raison est intrinseque à la foi musulmane sera difficile et long.

  13. Je suis d’accord avec ce que dit M. Ramadan. Je n’ai suivi que de loin ce débat vivant en ce moment assez isolément. J’ai cependant été interpelée par une collègue catholique qui m’a demandé mon opinion sur cette actualité. Elle a vraiment parlé en toute franchise en disant qu’elle n’était pas d’accord avec ce qu’avait dit le pape mais que la réaction des Musulmans lui donnaient du grain à moudre non seulement à lui mais à tous ceux qui assimilent l’islam à une religion “criminogène”. Elle ajouta que les Musulmans ne se démarquaient pas particulièrement par des actions pacifistes. Elle mit des réserves dans cette dernière assertion en disant que peut-être que ce que donnaient à voir les médias sur l’islam expliquait cette vision qu’elle avait de cette religion et de ses adeptes.
    Je lui ai répondu qu’il était normal que les Musulmans répondent à ce qu’ils considèrent être une insulte, mais malheureusement, comme partout ailleurs, il y a des êtres outranciers qui se laissent déborder par leurs émotions.

    En relisant l’analyse de M. Ramadan, je me rends compte à quel point il est devenu un enjeu crucial d’ouvrir les portes du débat et du dialogue avec l’ensemble de ses concitoyens. C’est le seul moyen de faire tomber les préjugés et surtout d’apprendre à se connaître mutuellement, à approfondir sa réflexion et à devenir chaque jour toujours plus nuancé dans ses analyses.

    Les Musulmans doivent véritablement renouer avec le sens de la maîtrise de soi, de la pondération pour redevenir des êtres constructifs où qu’ils soient, qui apportent avec ingénuosité une contribution intelligente et adaptée à leur contexte.

    Il y a un sens des priorités à revisiter. Les Musulmans sont spoliés dans la plupart des pays dits musulmans de la majorité de leurs droits fondamentaux en tant qu’êtres humains, ils sont quotidiennement insultés par leurs dirigeants et malheureusement, ils se laissent manipuler par eux. En cette approche du mois béni du Ramadan, nous prions Dieu de nous donner la force de nous questionner et de nous réformer en profondeur.

    Nous avons véritablement un long chemin à parcourir. Assurément, Ce qui compte ce n’est certainement pas le nombre mais bien la qualité des êtres, des choses. Le Prophète ( que la paix soit sur lui) nous a bien prévenus. Nous avons véritablement un grand travail à faire sur nous pour retrouver La grâce divine et redevenir cette communauté du juste milieu tant louée dans le Coran.

  14. En résumé : Attaquer le prophète de l’islam et l’accuser de n’avoir apporté que des chose maléfiques et inhumaines n’est qu’un détail.

    Le plus important, c’est l’offense faite à l’Europe et à son histoire ! Vive l’Europe !

  15. Cher Monsieur,

    Votre analyse fait du bien, bien que je n’en partage pas tous les tenants et aboutissants.

    Votre appel à l’Europe pour qu’elle redécouvre son passé s’adresse à d’autres régions du monde, me semble-t-il. Je pense par exemple à la péninsule arabique où est occulté le passé chrétien et plus largement non-musulman.

    Et pourtant aujourd’hui le christianisme est la deuxième religion de la région. En Arabie séoudite, si l’on maintient la distinction entre sunnites et chiites, la communauté catholique est même la troisième par le nombre (environ 900.000 catholiques y vivent, venant de pays du sud, comme l’Inde, et sans aucun droit ni liberté de culte, hélas…).

    Benoît XVI a un regard différent de celui de Jean-Paul II sur votre religion, c’est probable. Mais peut-être aussi lié à cette absence de réciprocité que trop de chrétiens vivent, je vous l’avoue, très mal.

    Deo omnis gloria.

    1. Salam,

      1- La péninsule arabique en représente pas du tout l’islam alors que le Pape parle au nom de tous les chrétiens.

      2- Les médias qui ont occultés des massacres de civils par des armes intelligentes US au Liban pendant 33 jours remplissent leurs Une en “zoomant” sur un passage du discours académique du Pape. Malheureusement ces médias “pyromanes patentés” profitent des l’état de “dessication avancée” et de sécheresse de la grande majorité des populations musulmanes “jouissant” d’un niveau élevé d’analphabétisme et d’ignorance jalousement entretenues par la plupart de leurs dirigeants…

    2. Merci de votre réponse :

      1) si la péninsule arabique ne représente pas tout l’islam, elle en est partie intégrante, je pense. Elle en est même une partie essentielle, sauf erreur de ma part, du fait de la présence là-bas des lieux saints de votre religion.

      Par ailleurs, si je ne me trompe, c’est en l’an 641, sous le calife Omar, que juifs et chrétiens furent expulsés d’Arabie, ce qui prouve bien qu’il y avait une présence, à présent largement ignorée et occultée, de tribus non-musulmanes dans cette région du monde. Avant la prédication du prophète, il y avait bien un “existant”.

      Et cette présence, chrétienne en tout cas, est aujourd’hui à nouveau une réalité. Occultée, elle aussi. Comme le sont les droits des catholiques, protestants et orthodoxes.

      2) Le Pape est le Chef de l’Eglise catholique, et pour les catholiques, le Vicaire du Christ en tant que successeur de l’Apôtre Pierre, qui n’était pas un guerrier ni un commerçant mais un modeste pêcheur. Le Pape parle d’abord au nom de l’Eglise qui est catholique (environ 1,2 milliard de personnes), et non au nom des protestants et orthodoxes… sans parler des autres communautés chrétiennes.

    3. Salam,

      – 1] La présence des lieux saints Islamiques à La Mecque, Medine et Jerusalem ne confère pas aux habitants et dirigeants des pays où ils se trouvent la qualité de représentants de l’Islam. Plus simplement, le régime pourri Saoudien est aux antipodes des valeurs prônées par l’islam!

      – 2]Je ne suis au courant d’aucune expulsion de gens du Livre de la péninsule arabique lors des mandats des premiers califes.

      – 3] Evidemment qu’il y avait des chrétiens et des juifs dans la péninsule puisque l’islam est venu “corriger” leurs deviations dans leurs applications des Ecritures. Le comportement du Prophète (PBSL) envers eux a été exemplaire envers les pacifistes et ceux qui ont violé des traités et rompu des pactes ( Juifs de Banou Qoraida et de Khaibar).

      – 4] Les autorités politiques qui occultent la présence chrétienne( et en persécutent les classes pauvres honteusement exploitées dans le marché du travail) ne représentent point du tout l’islam bien qu’elles prétendent agir en son nom!

      – 5] En tant que musulman [ et par les temps qui courent je me sens obligé d’ajouter croyant et pratiquant] je voue le plus grand respect à la religion chrétienne et à l’Eglise et ses représentants. Lorsqu’ils profèrent des propos hostiles à l’islam , j’en suis peiné mais je comprend “leur logique” car cette animosité est un “héritage” .

      Dieu tranchera tous les différends le jour du Jugement Dernier. Imaginez un instant que ce jour là , devant le genre humain tout entier les coupables ( Les plus grands criminels de l’humanité)qui ont modifié la Thora et l’Evangile sont révélés et leurs forfaitures visualisées par tout le monde. Je passe sous silence le dialogue (que rapporte le Coran) entre Dieu et Jésus ce jour là (il est à signaler que le Prophète (PBSL) avait toujours les larmes aux yeux en récitant ou écoutant ses versets que je peux vous indiquer si votre curiosité le permet).

      Une fois cette mise au point faite, j’imagine l’effroi causé aux gens du Livre . La clémence divine leur pardonnera très certainement d’avoir suivi aveuglément ces criminels et seuls sera tenu compte des actes commis qui seront “pesés” avec pour chaque bonne action un coefficient 10 alors que les mauvaises actions gardent le coefficient 1. Cette pesée menra en Enfer (pour une période limitée ou éternellement)ou au Paradis Eternel.

    4. Bonsoir,

      Je vous remercie de votre réponse.

      Toutefois, l’expulsion des communautés juives (celles du Hedjaz) et chrétiennes (du Nadjran) est avréeé historiquement.

      Ce que je veux dire, par analogie à l’analyse de M. Ramadan qui plaide pour le rappel du passé judéo-islamo chrétien de l’Europe, c’est qu’en maints endroits de la planète considérés comme terre musulmane, comme l’Arabie, mais je crois devoir citer aussi l’Afrique du Nord, il y a aussi une histoire non-musulmane, et que celle-ci est écartée des mémoires.

      Cette volonté d’occulter l’histoire va tellement loin que l’on en arrive à des comportements comme l’adoption de cette loi récente en Algérie visant à interdire tout prosélytisme. En Algérie où tout un courant kabyle redécouvre son christianisme, en réaction à ce qu’il appelle, je cite, “l’arabo-islamisme”.

      Cet aveuglement, je n’ai pour le moment pas d’autre mot, conduit à l’intolérance (refus de laisser les chrétiens, pour parler d’eux, pratiquer leur culte et d’édifier des lieux de prière – la situation la plus caricaturale est l’Arabie séoudite, mais elle n’est pas exclusive).

      Et je passe sur la persécution de communautés comme celle des bahaïs en Iran.

      Autre chose : vous usez de l’expression “gens du Livre”. Trop longtemps, les chrétiens dans le dialgoue avec les musulmans ont accepté de recourir à cette expression. De plus en plus, cependant, ils la rejettent car eux-mêmes ne se considèrent pas de cette catégorie. Pour le chrétien, la Parole de Dieu n’est pas un livre, elle est incarnée dans le Verbe éternel, le Logos (cf. le texte de Benoît XVI), dans Jésus-Christ, Fils de Dieu, vrai Dieu et vrai homme (profession de foi de Saint Athanase).

      Enfin, je vous saurais gré, en effet, de bien vouloir m’indiquer les références des versets coraniques que vous évoquez. Dans ce contexte, j’ai une question sur certains versets. Je crois qu’il s’agit de la sourate 43, verset 81 que je cite et où Mahomet s’entend dire:

      “Dis : ” Si le Tout Miséricordieux a un fils, je serai le premier des adorateurs”.

      Je ne parviens pas à en obtenir une interprétation.

      Merci et très bonne soirée.

      Deo omnis gloria.

      Christian

    5. Bonsoir Mr Christian,

      Dans la nouvelle traduction de Chiadmi M. (éd. Tawhid) je lis :

      81 : Dis aux polythéistes : « Si Dieu avait un fils, je serais le premier à l’adorer !

      Le texte arabe ne contient pas le mot « polythéiste» mais il en est question depuis le verset 57 : Et quand le fils de Marie fut proposé en exemple, ton peuple s’en détourna avec dédain, 58 en disant : « Nos divinités ne sont-elles pas meilleures que lui ? » Il est clair qu’ils n’ont songé à cette comparaison que pour susciter des controverses en tant que peuple chicanier. 59 Jésus n’était qu’un serviteur auquel Nous avons accordé Notre grâce et dont Nous fîmes un exemple pour les enfants d’Israël.

      Un peu plus loin : 63 Lorsque Jésus se présenta aux hommes, nanti de preuves évidentes [allusion aux miracles : ressuscitation des morts, la guérison des lépreux et des aveugles-nés, la formation d’un corps d’oiseau vivant à partir de l’argile(5/110), la descente de la table servie(5/112)], il leur dit : « Je vous apporte la sagesse et je viens vous éclairer sur certaines questions qui vous divisent. Craignez donc Dieu et obéissez-moi ! 64 Dieu, en vérité, est mon Maître et le vôtre. Adorez-le ! Voilà le droit chemin. »

      65Mais les factions divergèrent entre-elles. Malheur aux injustes du châtiment d’un jour douloureux !

      Je reste incapable de vous donner une interprétation valable de ce verset n’étant pas qualifié pour cela. Néanmois il me semble qu’effectivement ce verset s’adresse au peuple du Prophète qui était polythéiste. Puisque c’est le verset 61 de la sourate 3 qui répond à la délégation des chrétiens de Najrân ,menée par un évêque qui a engagé à Médine une discussion à propos de Jésus ,avec le Prophète ( PBSL) au sein de la mosquée où d’ailleurs une messe fut célébrée ( Le Noble Coran. Chiadmi M. Notes 1-page 50 et17 page 57.).

      #######

      La Table (servie) Sourate 5:

      V 116 Et lorsque Dieu dit à Jésus : « Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux hommes : « Prenez-nous , ma mère et moi, pour divinités en dehors de Dieu ? »

      – « Gloire à Toi, dit Jésus, il ne m’appartient pas de dire ce qui n’est pas une vérité pour moi. Si je l’avais dit, ne l’aurais-Tu pas su ? Car Tu connais le fond de ma pensée, et je ne connais rien de la Tienne. En vérité, les mystères n’ont point de secret pour Toi.

      117 Je ne leur ai dit que ce que Tu m’as ordonné de leur dire, à savoir : « Adorez Dieu, mon Seigneur et le vôtre ! » Et je fus témoin contre eux, aussi longtemps que je vécus parmi eux. Mais depuis que Tu m’a rappelé vers Toi, c’est Toi qui les observes, car Tu es le Témoin de toute chose.

      118 Si Tu les châties, Tu en as le droit, car ce sont Tes créatures (serviteurs). Et si Tu leur pardonnes, Tu es, en vérité, le Puissant, le Sage ! » C’est juste après ce verset que le Prophète Mohammed pleurait

      Admirez la politesse de Jésus et cette magnifique manière de demander à Dieu de pardonner à ceux à qui Son message est parvenu “altéré” par des interventions “humaines” …


      (versets contenant le mot fils [de Dieu]:
      4-171++19-35++23-91++43-81++2-116++10-68
      ++17-111++18-4++19-88++19-91++19-92++21-26
      ++25-2++39-4++62-3.

      Que la paix vous accompagne. K.

      PS: Je ne prétends point détenir “La” vérité. Je respecte les croyances de tout un chacun . Que Dieu nous guide vers Lui et vers Sa bonne voie car lorsque nous aurons la «certitude» dès notre mortaucune “marche arrière” ne sera plus possible .

    6. Bonsoir,

      J’aimerais ajouter une opinion personnelle en ce début de mois (Ramadan)de réflexion et de “révision” de “conduite personnelle” :

      Sincèrement, que quelqu’un croit que Jésus est le fils de Dieu ne me dérange pas puisque c’est son choix ou conviction sur lesquels il sera questionné au Jugement Dernier. Ce qui est inacceptable c’est qu’au nom de ces convictions, l’autre devient quantité négligeable et négligée.

      Ce sont les comportements des hommes et femmes entre eux qui déterminent leurs sorts ici bas et dans l’au delà.

      Que Dieu fasse sortir le plus grand nombre d’intellectuels et de savants musulmans de leur léthargie ,et qu’Il les guide pour assumer pleinement leur responsabilité de portes-parole de la religion Islam.

    7. Bonsoir,

      Je ne vois pas le lien entre le fait de professer la divinité de Jésus, en affirmant qu’il est Fils de Dieu, et le fait de tenir “l’autre pour quantité négligeable”.

      Cette position n’est certainement pas la mienne. Au contraire, l’incarnation de Dieu rend d’autant plus éminente la personne humaine. D’un point de vue chrétien, la dignité de l’homme (au sens générique, du mot latin “homo”) vient de ce que l’homme est créé à l’image de Dieu. Et cette dignité intrinsèque de la personne humaine commande le respect de qui que ce soit, sans qu’il soit tenu compte de ses convictions philosophiques et religieuses.

      Ce respect, d’ailleurs du point de vue de nombreux chrétiens, n’est pas accordé à tous ceux qui ne jouissent pas de la liberté fondamentale de pratiquer leur religion et de chercher à l’étendre (cas le plus connu : le royaume d’Arabie séoudite où les chrétiens n’ont strictement aucun droit en matière religieuse – mais l’on peut citer l’Iran qui mène la vie dure aux bahaïs).

      Autant je respecte le musulman qui pratique sa religion en terre non musulmane, et son droit à le faire, autant moi chrétien, j’aspire quand je voyage en certains pays à pouvoir assister à la Sainte Messe, qui est l’actualisation du Sacrifice du Christ pour le genre humain – ce n’est donc pas rien, et à pouvoir parler du christianisme en utilisant la sainte Bible.

      Voyez encore cette loi toute récente de l’Algérie qui a pour objet de limiter les progrès du christianisme en interdisant tout prosélytisme. En l’espère, n’est-ce pas tenir l’autre pour quantité négligeable? D’ailleurs, commentaire accessoire, pareille loi est aujourd’hui un non-sens (absurde au sens premier du terme) à l’époque d’internet et d’échanges et de voyages incessants…

      Bien cordialement. Omnia in bonum, comme l’écrivait Saint Paul trente ans après la mort du Christ.

      Christian

    8. Christianisme radical
      L’administration Bush s’identifie à la Justice divine

      http://www.voltairenet.org/article141014.ht%5Bml?var_recherche=Rice+++30000?var_recherche=Rice%20%20%2030000->http://www.voltairenet.org/article141014.html?var_recherche=Rice+++30000?var_recherche=Rice%20%20%2030000]

      ““En cinquante ans, les armées US qui avaient la réputation d’être composée d’ivrognes et de violeurs ont été reprises en main et encadrées par les pasteurs de diverses dénominations évangéliques qui ont élevé le degré de moralité, voire instauré un certain puritanisme. Coordonné par une congrégation secrète au Pentagone, la Fellowship Foundation, cet effort d’encadrement a donné la part belle aux évangéliques de toutes dénominations et singulièrement aux baptistes du Sud au détriment des prêtres catholiques qui ont perdu leur contrôle traditionnel des aumôneries militaires. Progressivement, les armées US se sont affirmées comme celles de Dieu. Ainsi, le Pentagone a incorporé des missionnaires évangéliques dans ses troupes en Irak et le sous-secrétaire à la Défense en charge du renseignement, le général Boykin a élevé la conversion des Irakiens au rang d’objectif stratégique.””

    9. Bonsoir,

      *- Vous êtes trop honnête et très bien renseigné sur les religions pour que ce soit votre “position”. En disant celà, je pensais essentiellement à Bush et Cie (évangélistes réformateurs New look?)

      – «Allah est-il un dieu arabe, particulier aux musulmans ?»

      Aimerais avoir votre opinion sur ce que disent des Rabbins ( selon l’article: K on

    10. Les musulmans en général, les arabes en particulier, ne sont que des pleureuses ! toujours à geindre à se plaindre et à guerroyer !
      Cela fait 1000 ans que ca dure !
      Ils ont égorgés des millions d’hommes (Kabyles, Juifs, Chrétiens, Anémistes, Boudhistes, Turkmens etc…) convertissant les survivants ou les réduisant en esclavage (les Noirs étaient vendus aux européens par les marchands arabes )
      Ils ont cru régner sur le monde mais le monde s’est “intellectualisé” laissant les musulmans 1000 ans en arrière !

      Universités ? Laboratoires publics ou privés ? Recherche fondamentale ?
      Ingénieurs, scientifiques, etc ????
      Quel est le poids des musulmans pour l’avenir de l’humanité ??
      Le poids d’un voile et d’une barbe ou d’une djelhaba et d’un couscous ??

      Le futur balaiera l’islam comme il a balayé Pharaon ! Le futur sera Européen ou Chinois ou Indien ou Mexicain mais jamais il ne sera Arabe.

    11. Bonjour,
      Je pensais que ce forum était modéré, mais apparemment le modérateur est fatigué ou enclin à faire que les esprits s’échauffent (?). Vos propos sont clairement racistes et qui plus est complètement stupides.
      (Rq: je suis chrétiens et occidental).
      Les arabes et les musulmans (rq: tous les arabes ne sont pas musulmans pour votre information, certains sont chrétiens) ont autant apporté à la culture mondiale que tous les peuples que vous citez. En plus, si vous êtes français, c’est remarque est d’autant plus déplacée, connaissant l’histoire coloniale de la France en Algérie et la contribution des travailleurs arabes immigrés à la reconstruction de la France d’après-guerrre. Pour les massacres, je crois que la seconde guerre mondiale a montré qu’en matière de génocide, les européens étaient des spécialistes. Tout comme les Turcs, les japonais, les ruwandais, le Soudan, les espagnols en Amérique du sud, les nord-américains avec les peuples autochtones, recemment les israéliens avec les libanais…
      De mon point de vue, la mondialisation actuelle, après une confrontation et des tensions inévitable entre cultures et religions, débouchera forcément sur un nouveau monde fait d’une synthèse et d’un enrichissement mutuel de toutes les cultures, toutes les religions et tous les peuples.
      D’autre part, l’avenir de l’humanité ne se résume pas au développement économique, scientifique ou militaire (les nazis avient d’excellents ingénieurs et scientifiques, ça n’est pas pour autant qu’ils faisaient évoluer l’humanité, ils la ramenaient plutot vers l’animalité). L’homme se pense aussi en terme d’évolution spirituelle, d’évolution des sociétés, des valeurs, des comportements familiaux, des régimes politiques, de l’art…
      Si je suis pour combattre militairement, sans faiblesse, efficacement et en tout lieu les intégristes religieux (islamistes, évangélistes chrétiens, hébraiques, catholiques d’extrême droite et autres) qui menacent la démocratie et les droits de l’homme partout ou ils opèrent, je suis tout autant pour combatre en parallèle les préjugés et participer activement au respect mutuel et à la connaissance réciproque des différentes communautés humaines.

      Et si vous connaissiez vraiment des arabes ou des musulmans, vous verriez qu’on est tous pareil, chacun ayant quelque chose à apporter à l’autre.
      En espérant vous faire réfléchir…Cdlt.

    12. Le présent est peuplé surtout d’imbéciles de ton espéce!Le futur le sera probablement aussi.Et si la raison du plus armé est la meilleure,demain la puissance asiatique dira la même chose de toi,de l’Europe,et tu feras moins le malin!Les arabes ont bien contribué à sortir l’europe du moyen âge.Pharaon est tombé,Rome est tombé,la Gréce est tombé,les perses sont tombés,les arabes sont tombés,demain l’occident tombera.Ou est le probléme?Rien n’est éternel!Même ces prétencieux atomes,appelés” hommes” sont éphéméres.

    13. Avenir radieux,rien que ça!!!Je te trouve un peu prétentieux et sombre.Selon toi,ceux qui ne suivent pas notre vitesse de “développement” méritent l’extinction.C’est absurde!A l’intérieur même de nos socités ces disparités existent.A-t-on songé à exterminer la moitié de nos concitoyens?Tu affirmes que les arabes ont égorgé untel et untel!!!Il me semble que nous avons “égorgé” davantage de monde qu’eux durant le colonialisme et d’autres expéditions guerriéres.Pire,il n’y a pas si longtemps,nous nous sommes férocement “égorgés” entre nous pendant les deux guerres mondiales!Vois-tu,je ne suis pas arabe et,cependant,j’adore le couscous.Il m’arrive aussi de porter une jellabah,et de rendre grâce à la providence pour tant de beauté et de diversité.

    14. le pb est qu l’humanité tend à s’éteindr dc ya pa lieu à parlé d’avenir…et je vx rajouté vue qu t’es pa musulman t’es pa concerné…dc je disai qu’on oublie souvent la “destinéee” ce qui ramene à dir qu c évenemen etai juste inévitabl et croir à la destinée fai parti de la “Foi” musulmane

  16. CHER FRERE TARIQ,
    j’aime beaucoup ta réponse et je comprends la réaction des frères qui attendent de toi plus d’agressivité
    mais ils oublient que malgré toi et parce que la place que tu prends dans le monde maintenant tu ne peux pas réagir à des propos volontairement provocateur. comme tu l’as si bien expliqué tu y oppose un dialogue argumenté et dénué de calculs…..
    MERCI TARIQ ET JE PRIE ALLAH DE TE PROTEGER AINSI QUE TA FAMILLE..

  17. Salam

    Vous êtes, avec l’aide de Dieu, un trésor pour l’Islam et pour l’occident. Que Dieu vous guide et vous protège…Insha’Allah

    Quel dommage que beaucoup de personnes ne connaissent pas votre valeur…Quand à ceux qui la connaissent et qui vous combattent pour cela…Que Dieu se charge de les éloigner de votre chemin…Insha’Allah

  18. Bonjour,

    – Vous avez entièrement raison de montrer les vraies priorités qui interpellent l’humanité pour de vrais débats car sa survie en dépend!

    – Pour ce qui est des réactions des “pays musulmans” en voici une “caricaturale”: Un pays qui fait la chasse au voile au sein de diverses administrations a rappelé son ambassadeur du Vatican ( Ambassadeur au Danemark non rappelé lors du précédant épisode du feuilleton US dans la rubrique “islam thriller”)

    Il semble que certains chiens voient leur queue coupée continuer à remuer à l’instar des lézards ( de fait :caméléons). Ces reptiles le font pour tromper leur agresseur et essayer de “sauver leur peau” alors que des pays le font pour tromper leurs citoyens et sauver (redorer) la peau de leur maitres à Washington.

  19. Cher monsieur Ramadan, je confesse avoir fort peu lu de vous mais ce que je lis ici est en totale contradiction d’avec l’image que projettent vos contradicteurs.

    Vous ne cédez pas à la facilité, clairement et je sais ô combien l’exercice d’équilibre de rester juste, entier et sincère est ardu et dangereux.

    Vous êtes clairement un pont entre les hommes et des ponts, nous n’en auront jamais assez.

    Je vous remercie de tout coeur pour cette leçon de sagesse.

    Sincèrement vôtre
    Hugues CREPIN

  20. Tariq, tu es un intellectuel, tu réagis ici comme un intellectuel… tout le monde n’est pas intellectuel, heureusement ou malheureusement, je n’en sais rien mais, tu ne peux pas demander à la masse de réagir comme un seul homme, à savoir, toi.

    Les musulmans en ont marre, ils sont sanguins parce qu’on les pousse à bout depuis cinq ans. On ne leur pose aucune question, on ne fait que les agresser… alors fasse à ça, chacun réagit avec les moyens du bord… un peu d’indulgence stp ! Ne regarde pas les gens de trop haut.

    1. les musulmans sont comme tout le monde : ils se font manipuler parfois. la réaction de certains ne profitera pas aux musulmans en général…

      pas la peine d’être un “intellectuel” pour réfléchir aux problèmes ci-dessus abordés : il suffit d’avoir un cerveau et le sens de… comment dire, de la “survie” ?

      la capacité à réfléchir c’est le propre de l’être humain il faut que tout le monde s’y mette sérieusement pour avancer, ce n’est pas en réagissant outrageusement à chaque provocation que les choses vont s’arranger.

    2. je ne crois pas que Tariq regarde les musulmans d’en haut. Les musulmans doivent être à la hauteur de leur religion qui dans son fond ne peut accepter de telles réactions : oi jadilouhoum bilati hiya ahssan; mais aussi doivent être à la hauteur des provocations, et donc n’y céder en aucun cas…car le prix est cher: l’aliénance chrétienne-occidentale sans réserve derrière l’union sino-américano-conservatrice…il faut faire attention, on nous guette et on veut qu’on déborde de plus en plus, ne leur donnons pas cette chance.

  21. Dans le texte de Ramadan, j’ai relevé une faute d’accord de participe passé :

    “”A la lumière de cette nécessaire réappropriation, les musulmans devraient montrer, raisonnablement et loin de toute réaction émotive, qu’ils partagent l’essence des valeurs sur lesquelles se fondent l’Europe et l’Occident et que leur tradition a contribuéES à leur émergence.””

    Il faut accorder le participe passé “contribué” à “valeurs”. Ainsi comprend-on mieux cette phrase.

    1. Salam,

      Vous devez certainement avoir raison. Il aurait été souhaitable de proposer aussi d’accorder “nos “participes”” présents et futurs afin de mieux nous comprendre.

      Respectueusement.
      Dr. KB

    2. non je pense pas que cette correction est correcte 🙂
      la liaison ne s’applique pas pour ce “que” là.

      El ourouba

    3. Salam,

      “non je ne pense pas que cette correction [est] soit correcte”
      El oukhouwa

      PS: esppère ne pas en arriver aux tableaux de conjugaison!

    4. “A la lumière de cette nécessaire réappropriation, les musulmans devraient montrer, raisonnablement et loin de toute réaction émotive, qu’ils partagent l’essence des valeurs sur lesquelles se fondent l’Europe et l’Occident et que leur tradition a contribuéES à leur émergence.””

      Je ne vois pas très bien comment peut-on accorder le participe passé “contribué” à “valeurs”??

      Vue autrement, la phrase peut être tronquée et considérée ainsi: “”…, ils partagent l’essence des valeurs sur lesquelles se fondent l’Europe et l’Occident et que leur tradition a contribuéES à leur émergence.””,

      En posant la question suivante: à quoi a contribué leur tradition? la réponse est: “” les valeurs sur lesquelles se fondent l’Europe et l’Occident””
      étant donné qu’il ne s’agit pas d’un complément d’objet direct, pourriez-vous m’expliquer pour quelle raison il faudra accorder le participe passé “contribué” au sujet qui est ici “”valeurs””???

  22. Pourquoi parle-t-on encore de débat? Il n’y a absolument rien à prouver. Mohamed l’a déjà fait et réussi, il y a de cela 1500ans.
    Ni les propos du Pape ni les caricatures de danois ne doivent entraîner ce qui ce passe actuellement dans le monde musulman…S’il y a bien des choses auxquelles les musulmans doivent réagir, c’est fasse à leur sous-développement, à leur ignorance…à leur éloignement de leurs propres valeurs!
    Arrêtons de dire que c’est la faute aux autres

    1. Salam,

      – Je ne vois pas dans le texte où il est dit que “ce qui ce passe actuellement dans le monde musulman…” est la faute des “autres” (clivage ou “distinction” que je ne partage pas)..

      – Je ne vois pas non plus quel est le débat qu’a “réussi” le Prophète (PBSL) et qui nous dispense de débattre de la situation d’incompréhension “mutuelle” actuelle?

      – La réaction de et dans certains pays est parfaitement illustrée par le proverbe marocain qui parle d’un ancien roi auquel son barbier attitré avait demandé la main de sa fille pendant qu’il lui passait son rasoir tranchant sur sa gorge en lui rasant la barbe , ce qui poussa le roi a accepter sur le champs cette demande. Juste après le départ du barbier l’on vient annoncer au roi que le minaret de la grande mosquée s’était écroulé. La sentence fusa immédiatement: Que l’on fasse pendre le barbier!

  23. Bosnie,Tchétchénie,Afghanistan,Palestine,Irak,Gantanamo,Liban:Qui est l’agresseur?qui est le violent?Par quel mystére sémantique la victime devient le coupable?Doit-on se faire massacré en silence pour ne plus être traîtés de “terroristes”.C’est cela qu’on exige de nous?

  24. connaissant les réactions violentes des populations musulmanes à tout ce qui touche leur religion, les occidentaux s’amusent un petit peu à les taquiner de temps à autre. ces foules qui font n’importe quoi ont paradoxalement donné raison au pape alors qu’ils voulaient l’entendre dire qu’il s’est trompé.

    Même s’il ne faut pas mélanger islam et musulmans, il serait difficile aujourd’hui d’être l’avocat de l’islam à travers le monde, on vous demandera toujours de répondre des agissements irraisonnés des musulmans.

  25. A propos de la victimisation

    Oui mais Mr Ramadan, au travers des commentaires du pape, il ne faut pas nier un certain racisme venus des propos de journalistes ou politiciens. Il n’y a pas que les dictateurs arabes qui instrumentalisent les esprits. Aussi, cet état de victimisation dont souffrere les musulmans devient également le fléau des incendiaires. Rappelez vous l’affaire des caricatures, c’était “la liberté d’expression et les journalistes victimes de”, Salman Rushdie insultant l’Islam est “victime de”, le pape développant des raisoonement douteux sur l’Islam est “victime de”, le monde occidental/le monde libre “victime de”, les nouveaux intellectuels communautaires qui ne cessent d’allumer le feu sont “victime de”, Israel, Etat criminel, est “victime de”…. Cet etat de victimisation est général.

    1. Et, il est réel. Le prophète Mohammed bsl qualifierait ce phénomène d’ignorance, j’imagine. Ignorer revient à émettre un avis sans avoir, au préalable, étudié la question tête reposée. Cà n’est pas très valorisant pour celui qui s’y adonne et encore moins pour celui qui prend la peine de comprendre avant de dire : Je sais et qui est condamné tel le mythe de Sysiphe à reprendre constamment ce type d’émetteurs incongrus. Dans le seul soucis de conserver un semblant d’équilibre face à toute cette agitation. Nous en sommes encore aux fondations. Merci M. Ramadan pour votre travail. Salam

  26. Monsieur Ramadan,
    Je m’incline face à votre analyse de la situation d’une limpidité sans brouillard!
    L’attitude de nos coreligionnaires est certes irraisonnable, mais le pape avait-il besoin dans le contexte actuel de souffler sur le feu de la bêtise humaine en rappelant cette phrase.
    Il est dommage qu’en ayant choisi le nom de Benoît, l’ancien archevêque de Munich n’ait pas été inspiré par l’action de Benoît XV qui essaya en vain d’arrêter la tuerie sordide de la Première Guerre mondiale, à celle de Benoît XIV qui dialoguait par lettres avec des Encyclopédistes, des scientifiques et des philosophes des Lumières et même Benoît II qui subtilisait dans la caisse de l’Eglise de quoi distribuer aux pauvres de Rome.
    Yasmina,

  27. Monsieur Ramadan,les réactions des musulmans ont été “surprenantes”,parceque le contexte est surprenant.Vous refusez de voir la vérité.Hélas,la vérité est que,tous les jours,des dizaines de musulmans tombent sous les balles des israéliens en Palestine,et des américains en Irak.Je n’ose même pas évoquer ce qui se passe en Afghanistan ou au bagne de Guantanamo!Les propos du pape ne sont pas neutres.Ils sont liés au contexte.

    1. Salam

      le contexte parlons en:
      si le prophête SAW était parmis nous ,et que nous lui avions montré les caricatures faites sur sa personne et les photos de torture subis par nos fréres d’Aboughreib en Irak, à votre avis :contre lesquelles de ces images nous aurait t-il incité à protester?!!!

      Pourtant nous étions trés peu nombreux à protester contre le massacre et la tortured’hommes et d’enfants et fort nombreux pour “pleurer” le prophête saw!

      wassalam

    2. C’est exact,nous aurions dû nous mobiliser et au delâ contre la barbarie dont sont victimes nos fréres.Or nous avons manqué d’imagination,et nous sommes vite rentrés au bercail.Ou sont nos minutes de silence,nos commémorations d’invasion de l’Irak?Rien!Nous n’avons pas d’imagination pour dramatiser et traduire notre indignation en symboles:Par exemple,rien n’empêche les pays arabes de commémorer,pacifiquement et dignement,et de demander quelques minutes de silence pour marquer la date de l’invasion inique de l’Irak.

    3. Salam Nour,

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. Les propos du Pape ne sont pas neutres et ils sont volontairement énoncés pour choquer. C’est clair.
      Ce nouveau pape n’a d’ailleurs rien à voir avec Jean-Paul II, qui lui était vraiment un homme religieux voulant un véritable dialogue avec les musulmans et les autres communautés.
      Benoît XVI a montré le changement de cap qu’il souhaite donner à l’Eglise catholique et au Vatican afin de montrer qu’il s’inscrit idéologiquement dans une perspective ouvertement pro occidentale et pro chrétienne en Europe.

      Bon Ramadan! Salam!

  28. Prochoix et islamophobie

    Incroyable! le site Prochoix de Caroline Fourest et le Figaro diffusent un texte raciste de Robert Redeker qui a été censuré en Tunisie. Qu’y lit-on? :”chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame, tel se révèle Mahomet à travers le Coran(…)Jésus est un maître d’amour, Mahomet un maître de haine.La lapidation de Satan, chaque année à La Mecque, n’est pas qu’un phénomène superstitieux. Elle ne met pas seulement en scène une foule hystérisée flirtant avec la barbarie. Sa portée est anthropologique. Voilà en effet un rite, auquel chaque musulman est invité à se soumettre, inscrivant la violence comme un devoir sacré au coeur du croyant(…)Quand le judaïsme et le christianisme sont des religions dont les rites conjurent la violence, la délégitiment, l’islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haineHaine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le Coran. Comme aux temps de la guerre froide, violence et intimidation sont les voies utilisées par une idéologie à vocation hégémonique, l’islam, pour poser sa chape de plomb sur le monde.”
    Quel scandale!!!

  29. Salâm,

    L’analyse de M. Ramaddan est claire et bien construite, mais Benoît XVI, en cette semaine de commémoration du 11 septembre semblait véritablement vouloir mettre le feu au poudre. C’est un érudit qui ne peut que connaître le poids des mots, leurs conséquences et leur charge émotionnelle.
    Tout le monde n’a pas votre parcours M. Ramadan. Nous sommes tous responsables de nos actes mais certains ont un accès facilité au recule émotif par l’analyse intellectuelle. Il est vrai que l’islam encourage à développer ce sens critique et à ne jamais rien prendre pour argent comptant. Mais à mon sens, quand on a baigné dans un milieu qui permet d’intégrer cette valeur dès le plus jeune âge, on n’est pas sur le même pieds d’égalité que d’autres personnes qui ont vécu toute leur vie durant dans la spoliation et l’humiliation. Vous êtes issu d’un exil politique donc d’une hijra dans le sens de quitter sa patrie pour préserver son identité musulmane et défendre ses idéaux de justice. Cela en dit long sur les avantages dont Dieu vous a gratifié qui sont autant de responsabilités vis à vis des autres, Musulmans en premier lieu pour leur rappeler les valeurs premières de leur religion, et non Musulmans pour témoigner de l’islam.

  30. Monsieur le professeur,

    Je ne sais pas si vous aviez à l’idée de publier ce texte dans différents journaux comme il vous arrive à l’occasion de le faire, mais à mon avis, il serait très opportun de le faire paraître en le traduisant dans différentes langues à fin de renseigner un grand nombre de personnes de par le monde.

    Je crois surtout pertinente l’idée de le publier dans des journaux diffusés dans des pays musulmans pour, justement, que tous ces manifestants et toutes ces personnes en colère comprennent qu’il y a une autre voie de revendication, un autre sentier qu’on peut emprunter pour s’exprimer, et que ce chemin est beaucoup plus salutaire pour l’avenir de l’Islam que les imprécation et la violence.

    Au jour d’aujourd’hui, c’est surtout cette frange d’individus qui a besoin de vos éclaircissements.

    Que Dieu vous aide dans votre combat pour le triomphe de la vérité et de la justice.

    1. …bonne idée…

      ~

      …sauf que “on” ne peut décider de publier un article dans les journaux …

      ~

      … sauf si on paye, cela s’appelle alors un pavé publicitaire …

    2. Si,
      M. Tariq Ramadan a l’habitude de publier des articles dans des quotidiens très lus dans le monde. je pense notamment au Monde ou the Times. Il m’est arrivé à moi-même d’envoyer des articles à des journaux et je n’ai pas eu besoin de payer pour que mes articles soient publiés!

      Je pense que celà peut se faire.

    3. …bien sûr que c’est possible lorsqu’on envoie un texte ou un article, qu’il soit publié…

      ~

      …j’ai seulement dit “on ne peut pas décider”

      ~

      …ce qui signifie qu’on peut proposer mais que si :

      ~

      …il n’y a pas de place dans le journal…

      ~

      …cela ne convient pas à la ligne du journal…

      ~

      …votre tête ne revient pas au rédacteur en chef…

      ~

      …cela ne vas pas dans le sens du dopage des ventes…

      ~

      …cela va contre les intérêts du propriétaire du journal…

      ~

      …cela n’intéressera pas les lecteurs (la question est qui décide ce qui intéresse qui ?)

      ~

      ou si…

      ~

      enfin bref, on ne décide pas …

    4. Merci pour tes éclaircissements,

      Mais dans ce cas, je pense que M.Ramadan ne devrait pas avoir beaucoup de difficultés à faire publier ses articles. Il a ses entrées dans le Monde, dans le Times et dans beaucoup de journaux Nord-Africains et Orientaux. L’essentiel, d’après moi, est que le plus de personnes possibles prennent connaissance de ce genre d’argumentaire.
      Aujourd’hui, dans le monde musulman, l’émotivité prend souvent le pas sur la reflexion et cette attitude devient de plus en plus endommageable pour l’image de l’Islam qui dans ces fondements fait un appel constant au raisonnement et à la reflexion, surtout en ce qui a trait aux réactions.

  31. Oui! c’est vrai! Prochoix diffuse un article extrêmement raciste du méconnu mais néanmoins xénophobe Robert Rodeker. Il faut le lire quelle honte!quelle scandale! Voici venu le temps de la banalisation de l’islamophobie. On y a apprend que “la violence est intrinséque à l’Islam, que le Prophète(PSL) serait un assassin de juif, voleurs, polygame dans le sens le plus bas du terme” et tous ceci se révélerait dans le Coran! Quel inculte! Quelle ignorance! Qelle volonté de guerre! chez ce philosophe. Et pour ceux qui doutaient de la franchise de Soeur Caroline, prétendu antiraciste,il n’y a plus de doute. Cette femme est une Oriana Fallaci déguisée.Une petite raciste voilée sous les appelations désormais amusants de féministes antiraciste, laiques….No comment.

  32. salam,voir un autre article de Tariq Ramadan publié dans le journal le monde du 21/09/2006 sous le titre:construisons un nouveau nous

  33. Le problème qui se pose est que l’Islam est la religon d’une majorité de gens pauvres, mal instruits, sous développées, mal organisés, supersticieux, soumis aux hommes et non à Allah, vivant sur des terres riches en minéraux mais ne sachant pas en profiter.

    La pensée de Darwin dicte que les plus faible doivent laisser leur place aux plus fort. Et c’est ce qui se passe, les impérialistes appliquent cette pensée.

    Une entité musulmane économiquement et militairement forte donnera l’équilibre nécessaire à notre monde.

    1. Tout ce que vous dîtes est digne des pires racistes qui, par exemple, considère que le sous-développement en Afrique est dû, pour faire court, à la “débilité” des Africains alors que la réalité est autrement, autrement plus complexe.
      Ce qui manque aux Musulmans, comme à tout un chacun, c’est une conscience critique et éthique constamment illuminée par une foi ou une fitrah agissante. Tout le reste, force militaire ou économique, n’est qu’une parenthèse. Le message de l’islam invite à la force intérieure alimentée par une foi solide qui nécessairement a des incidences extérieures.

    2. La culture africaine fut volontairement détruite par les puissantes coloniales.Les richesses pillées et les habitants déportés vers l’Amérique du nord pour y être asservie et explotée comme du bétail.Forcément ça laisse des traces.Je ne vois pas ou est le darwiniste dans cette tragédie.Si les européens étaient si forts,pourquoi alors utiliser la force de travail des noirs et leurs résistante?L’explication est à chercher dans les théories racialistes conçues de main d’hommes et qui servaient à légitimer la violence.Cela n’a rien de naturel!

    3. Petit rappel : nul besoin de dévaloriser un type particulier d’Hommes pour justifier l’exploitation des uns par les autres. Il semble important de constater que cette politique du déniegrement en vue de déculpabilisation collective face à l’exploitation (Aujourd’hui, n’est-elle pas culturelle et cautionne en HEC des cadres qui chercheront où trouver et négocier les salaires humiliants à l’international ?!) s’est organisé du croyant sur le non-croyant (Exploité, ce dernier ne risque pas de constater par lui-même la Sagesse de cette voie…), de l’espagnol sur le portugais, de l’anglais sur l’irlandais, du possédant sur le journalier, du diplomé sur l’exclu, etc.
      A croire que certains doutent encore de leur identité malgré le lourd travail accompli par les indépendances. Salam

    4. NON LE PB QUI SE POSE N’EST PAS QUE l’Islam est la religon d’une majorité de gens pauvres, mal instruits, sous développées, mal organisés, supersticieux, soumis aux hommes et non à Allah, vivant sur des terres riches en minéraux mais ne sachant pas en profiter.

      QUAND à La pensée de Darwin elle n’a jamais réussi à s’imposer dans le monde musulman, car une telle pensée ne peut s’imposer dans un monde ou l’on craint une puissance supreme universelle créatrice des hommes et de l’univers, que personne ni aucun peuple ne saurait détourner à son image, qui est en mesure de pratiquer une justice parfaite pour infliger les sanctions les plus dures pour l’éternité à ceux qui se seront distingués par le mal, si l’humanité entière craignait cette puissance suprême règnerait en ce monde la culture de la vertu l’égalité et la fraternité, ce qui par la mm occasion permettra de sauvegarder la planete.

      Les seuls pb qui ont ravagé ce monde la planete, détruit tant de peuples et de civilisations ce sont l’ethnocentrisme et la cupidité cultivés en occident.

    5. En tant que musulan,j’adhères à la pensée de Darwin.Que tous les êtres vivants soit le résultat de la lente évolution d’une seule et même cellule ne me pose aucun problème.C’est à la question de l’homme qu’il est plus difficile de répondre,et d’ailleurs Darwin et les évolutionnistes encore aujourd’hui n’ont pas pu y répondre non plus(l’homme de piltdown,etc…).

    6. C’est grave ce qu’on peut lire !
      Donc si on suit votre raisonnement,les musulmans sont pauvres,bêtes etc…

      Un peu simpliste,non ??

      J’ en déduis que vous ne connaissez pas de musulmans,et vous vous permettez de critiquer.

      Vous devez certainement être une personne fermée,bourrée de préjugés …

      J’éprouve plus de la peine qu’autre chose ,en lisant des discours de ce genre !

    7. Le sous-développement de l’Amérique latine s’explique-t-il par le christianisme?Non!Donc le probléme est politique!Les causes sont le colonialisme,l’endettement,le fmi,la politique étrangére de l’occident.Tout est mis en oeuvre pour laisser ces pays dans l’etat ou ils sont!Le modéle occidental ne peut se réaliser partout:Sinon il nous faudrait plusieurs planéte à piller et à détruire.On ne peut pas parler de civilisation,c’est un systéme qui ressemble à une course éffrénée,sans but.

    8. Le darwinisme parle du plus fort au plan physique,pas assisté par des armes!Pour savoir quiest le plus fort,il faut se battre à main nue.Un gaillard tout en muscle ne peut rien face à un fusil pointé sur lui.

    9. Mais que vient faire Darwin dans cette “affaire”.Si j’ai la bombe atomique et toi un caillou,même si je suis manchot j’aurais le dessus sur toi.Les incas étaient plus avancés que les espagnols,mais ces derniers avaient la poudre!Ce que les espagnols ont détruit étaient loin d’être “inférieurs”!Pose-toi la question de savoir quel esprit pervers a put enfanter la bombe atomique.

  34. Salam Alikoum.
    Réactions d’une intensité surprenante…
    Mais de quelles réactions parle-t-on ?
    Avons-nous vu d’énormes manifestations ? Avons-nous vu des ambassades brulées ?
    Certes, il y a eu cette femme tuée en Somalie, pays en guerre faut il le rappeler, mais jusqu’à présent, ce meurtre n’a été lié à cette affaire QUE par les médias.
    Il y a eu quelques ambassadeurs rappelés pour consultation.
    Ah oui, et des menaces. Emanant de groupes isolés, dont les propos ont été encore une fois amplifiés par les médias mais pour le reste ?
    Pour le reste, on est loin, très loin de l’affaire des caricatures.

    Le pape, homme dont le niveau intellectuel est sans cesse loué par ceux qui le connaissent, théologien de très grande renommée, cite une phrase du XIVème siècle sur les rapports de l’Islam avec la violence et sur les liens de l’Islam avec la rationalité. Une petite phrase faisant partie d’un long exposé qui n’était censé intéresser que son auditoire…
    Dans une université, les gens racontent ce qu’ils veulent, débattent de ce qu’ils veulent et défendent les thèses qu’ils ont envie de défendre.
    Mais là, c’est le pape, représentant de la religion catholique qui s’amuse à faire un lien, même indirect entre l’Islam et la violence. Dans un contexte lourd, insoutenable, où la religion islamique est attaquée de toute part dans le monde, où les attaques, harcèlements et discriminations envers les musulmans ont multiplié de manière exponentielle, le pape décide de rajouter une couche. Le pape qui nous parle de guerre sainte dans l’Islam. Guerre sainte qui est un concept chrétien…Il suffit que Ben Laden et quelques émules usent de la violence pour en faire un représentant de l’Islam à part entière.
    Et bien alors, moi je décide de mettre sur le dos des chrétiens les agissements du KKK…

    Et là, on se dit, mais c’est grave ces réactions des musulmans quand même…

    Alors moi je dis non.

    Mon frère Tariq, tu conseilles le gouvernement de Tony Blair, lui qui a mis sur surveillance des milliers de musulmans dont leur seul tort est d’être barbu.
    Mon Frère, à force de faire des acrobaties intellectuelles, tu vas te tordre le cerveau définitivement.
    Pourquoi ne cites tu pas d’autres savants en plus de ceux déjà cités ? Qu’elle aurait été la réaction du Sheikh Al Islam Ibn Taymiyyah sur ce commentaire de Benoit XVI ?
    Pour une fois, on attendait de toi que tu prennes exemple sur ton grand père ou même sur ton illustre père.
    Demandons-nous quelle aurait été leur réaction à eux…

    Moi la politique je m’en fous. L’Europe défendue par Ratzinger je m’en balance car en tant que musulman pratiquant, j’en suis exclu. Leur attention en faveur des musulmans est de rédiger des lois sécuritaires qui leur permettent d’emprisonner des frères et des sœurs coupables d’être des fondamentalistes.
    Oui, moi aussi je veux que les musulmans s’interrogent sur l’Islam, ses rapports avec la violence, la légitimité de certains qui veulent porter un djihad offensif dans le monde entier, etc… Mais entre nous. Entre musulmans, à bâtons rompus. A nous notre religion et à eux la leur.
    Par contre, Benoit XVI, devrait se pencher sur SA religion. Sur les atrocités commises en son nom en des temps pas si éloignés que ça. Mais aussi sur le fait que les églises sont vides, comme son discours théologique. C’est d’ailleurs, pour essayer de remplir à nouveau les églises qu’il s’est permis ce petit dérapage tout à fait contrôlé.

    Méfions nous. Posons-nous la question : qui sera le prochain à faire une sortie controversée sur l’Islam ?
    C’est-à-dire, à tester les réactions, et mesurer si à chaque sortie, l’ampleur diminue ou augmente…

    Qu’Allah nous guide.

  35. Salam aleikoum,

    Benoît XVI a voulu se faire un coup de pub et c’est tout. Il n’est pas favorable à un véritable dialogue avec les musulmans car il estime que le christianisme est supérieur à l’islam. Et c’est grave, très grave. Ses propos sont graves et choquants au regard de son statut religieux et de ce qu’il représente officiellement dans le monde.
    Mais tout le monde connaît le passé ambigü et les idées ultra conservatrices de ce pape, originaire de Bavière une région très à Droite politiquement en Allemagne.

    En fait Benoît XVI parle souvent de l’identité européenne car il constate justement que la pratique du christianisme décline en Europe et il perçoit l’islam comme une religion rivale et non comme une religion de Dieu venue comme un ultime rappel aux croyants dans la continuité et le dépassement du judaïsme et du christianisme.
    C’est évident que ce pape a voulu choquer les musulmans et rappeler les Croisades à sa manière.
    Franchement, je trouve nulle ce type d’attitude, surtout de la part d’un homme religieux représentant de l’Eglise catholique dans le monde et qui ferait mieux de s’indigner de la politique américaine au Proche-Orient et stopper les exactions de Bush qui se réclame farouchement du christianisme. Parce que c’est trop facile de toujours accuser les autres de violence. Mais lorsqu’on s’attarde un peu sur l’histoire des monarques chrétiens, on constate qu’ils n’ont pas été pacifistes.
    Je ne veux choquer personne et surtout pas mes frères chrétiens mais je trouve qu’il faut déjà “balayer devant sa porte” comme on dit.

    Il est vrai aussi que les dirigeants de certains pays musulmans instrumentalisent leurs populations respectives et que les opinions publiques sont peut-être un peu trop émotives. Mais ce sont des opinions publiques et elles perçoivent une fois de plus de la part d’un représentant religieux occidental du mépris et de la provocation… Par contre, Benoît XVI ne peut se permettre, en tant qu’homme d’église apparemment instruit, de parler comme il l’a fait et ensuite de dire “je suis désolé”. Parce que ce n’est pas vrai et c’est hypocrite de sa part.

    Mais cela prouve une fois de plus malheureusement qu’un véritable dialogue inter religieux ouvert et équitable est assez rare. Et c’est franchement dommâge.

    SALAM ET BON RAMADAN A TOUS! AMIN!

    1. …car il estime que le christianisme est supérieur à l’islam…

      ~

      Ses propos sont graves et choquants…

      ~

      …il perçoit l’islam comme une religion rivale et non comme une religion de Dieu venue comme un ultime rappel aux croyants dans la continuité et le dépassement du judaïsme et du christianisme.

      ~

      Bonjour Samira,

      ~

      J’ai repris ci-dessus quelques extraits de votre texte.

      ~

      Si pour vous, il est évident que l’islam est

      une religion de Dieu venue comme un ultime rappel aux croyants dans la continuité et le dépassement du judaïsme et du christianisme,

      pour les personnes qui ont d’autres croyances (y compris celle de ne croire en rien évidemment),

      ceci n’a aucun sens,

      aucune signification.

      Cela ne lui parle pas…

      ~

      D’abord, pouvez-vous admettre, comprendre ou accepter cela ?

      ~

      Et ensuite, pouvez-vous saisir la violence symbolique que vous dégagez vis à vis des juifs et des chrétiens en disant cela ?

      ~

      On est toujours bien prompt, moi y compris, à trouver des failles chez les autres alors que parfois on dit, on pense ou on écrit finalement la même chose…

      ~

      Ce n’est pas une attaque personnelle contre vous, nous, tous les êtres humains, sommes tous à la même enseigne et vous lire m’est très utile pour réfléchir, observer et avancer à propos de ma manière d’observer, de réfléchir et d’avancer…

      ~

      Ainsi nous pouvons, si nous acceptons les critiques comme quelque chose d’utile justement, avancer, gentiment, tous ensemble.

      ~

      Qu’en pensez-vous ?

    2. Bonjour Louise,

      Mais de quoi parler vous? Avez-vous lu mon texte??? Oui je dis que les propos du pape Benoît XVI sont choquants et je persiste à penser qu’il n’est pas un véritable homme d’ouverture et de tolérance. Oui j’écris que le pape Benoît XVI pense que le christianisme est supérieur à l’islam et aux autres religions. Et je trouve son attitude et ses propos inacceptables. Et alors qu’est-ce-qu’il y a de choquant dans ce que je dis??
      Vous n’avez pas compris ma réponse qui va dans le sens de la RECONNAISSANCE et du RESPECT de l’Autre avec un grand A.

      Oui je dis que le pape Benoît XVI perçoit l’islam comme une religion rivale: mais c’est évident quand même, si vous n’avez pas compris cela… Il ne cesse de rappeler les origines chrétiennes de l’Europe et de donner des explications douteuses. Donc QUI est intolérant et choquant: Benoît XVI ou moi?? L’Histoire nous a montré que les prises de position du Vatican en Europe n’ont pas toujours été dasn le sens de la Justice et de l’humanité…

      De plus, vous détournez mes propos: vous êtes choqué parce que j’ai écrit que l’islam est le dernier rappel de Dieu dans le prolongement du judaïsme et du christianisme et dans le dépassement: qu’y a-t-il de choquant à dire cela??
      Visiblement vous n’avez pas compris mon texte car contrairement à ce que vous affirmez, je ne veux pas faire preuve de “violence symbolique contre les juifs et les chrétiens”. Rien à voir. Mais pourquoi vous en tant que personne de confession juive ou chrétienne ou autre êtes-vous choqué par cela? Est-ce parce que vous ne le saviez-pas?

      Moi j’ai une question à vous poser: en quoi dire que l’islam est le dernier rappel de Dieu aux hommes avant le Jour du Jugement Dernier est-ce choquant?? Vous n’avez qu’à lire des ouvrages spécialisés pour apprendre à connaître l’islam, la révélation coranique etc. Et même je vous conseille de discuter avec des musulmans et musulmanes.
      Je ne vois pas en quoi cela porte atteinte à la liberté d’autrui qui est libre de croire ou de ne pas croire. Rien à voir. Je parle du sens de l’islam qui est la dernière religion révélée au Prophète Mohammed et j’ai évoqué le judaïsme et le christianisme pour dire que l’islam a des points communs et des différences avec ces deux religions.
      Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a de choquant!!

      Alors vous me répondez en m’écrivant que l’islam “ne parle pas aux autres pour qui cela n’a aucun sens etc”. Mais cela je le sais, et chère Louise, la théologie islamique, comme les autres religions monothéistes d’ailleurs, aborde la question de l’incroyance et de l’athéisme. Donc il est inutile de déplacer le débat et d’être choqué par ce que de toute évidence vous n’avez pas compris.
      Vous me dites “pouvez-vous comprendre cela”? Là encore vous déplacez le débat.
      Pour moi, un vrai dialogue inter religieux se base sur la liberté d’expression, loin des tabous et condescendances hypocrites. En tant que musulmane, je reconnais et respecte les religions juives et chrétiennes. Mais qu’en est-il du pape et du Vatican qui a reconnu officiellement l’islam très tardivement? Cela ne vous choque -t-il pas cela?! Les Juifs reconnaissent-ils Jésus comme prophète et reconnaissent-ils le Prophète Mohammed? Non. Car les Juifs considèrent que tout ce qui est venu après la Torah ne les concerne pas et idem pour les Chrétiens.
      L’islam au contraire reconnaît le judaïsme et le christianisme et nous citons des formules de respect pour honorer le prophète Moïse et le prophète Jésus. Donc où est l’intolérance et qui manque de logique?

      Sachez aussi que l’islam est la Religion de Dieu et je vous le répète dire cela ce n’est pas du tout s’opposer aux autres confessions. L’islam est une très belle religion qui respecte chacun dans ses différences, qu’il soit croyant ou pas, musulman ou pas. Car seul Dieu peut nous juger. Affirmer cela ce n’est pas être intolérant vis à vis des autres. C’est être musulman tout simplement.
      Donc si vous êtes vraiment pour un dialogue ouvert et véritable entre le judaïsme et l’islam par exemple ou entre le christianisme et l’islam, il faut être clair et acceptez certaines vérités historiques et théologiques. Sinon on ne peut pas avancer et cela n’a pas de sens.
      Rien ne peut vous obligez à croire en telle ou telle religion et je n’ai jamais penser une telle chose, car voyez-vous la liberté et la vérité sont pour moi des choses fondamentales.
      Dire que l’islam est la dernière religion de Dieu et que c’est la religion de la justesse ne doit pas vous choquer. C’est tout simplement la vérité. Libre à vous d’y croire ou pas.

      SALAM!

    3. Samira bonjour,

      Laissez-moi, je vous prie, aller chercher un peigne car, de décoiffée au début de la lecture de votre réponse, j’ai fini ébouriffée…et presque un peu sourde 😉😉
      😉

      A plus tard ! Louise

    4. Vous finissez ébouriffée et décoiffée, sans répondre à des questions fondamentales. Peut-être avez-vous peur de connaître certaines vérités… C’est dommâge Louise, parce que vous me prouvez que vous ne savez pas dialoguer. Vous préférez restez un peu “sourde” et surtout hypocrite. Ce qui vous décoiffera un peu plus…

  36. Au nom de Dieu le misericordieux le trés misericordieux,Monsieur Ramadan ne doit-on pas rappellé dans ces circonstances orageuses certains enseignements de notre maitre qui apaisent certes mon coeur et j’éspère qu’il en sera ainsi pour ceux qui le lirons (que la benediction de Dieu soit sur lui)???
    A savoir qu’il nous a exhorté à ne pas user de polémique à tors et à travers car celle-ci ne procure aucun avantage au contraire elle ne fait qu’endurcire le coeur.
    Ne nous a-t-il pas annoncer egalement que viendrait des personnes peut scrupuleuses,peut recommandables qui porterons nos noms, qui s’exprimerons de la meilleur manière qui soit tout en utilisant la magie du discours et des belles expressions pour appeller quiconque leurs repondra favorablement et les suivra aux portes de l’enfer.
    N’a-t-il pas predit que viendra un temps ou vaudra mieux passé pour un impuissant et isser le drapeau blanc tout en ce comportant envers quiconque comme le meilleur fils d’Adam.
    Et finalement les meurtres injustifiés et injustifiable feront office de régles et tous se tourneront envers et contre la communauté musulmane car le diable leurs enjolive ce qu’il font tout en les excitants furieusement contre celle-ci mais ils ne le perçoivent pas ainsi.
    Et nous n’avons que lui comme seul veritable ennemi.
    Et la haine ne peut cohabité avec la vrai foi,la foi accomplis car celle-ci incarne la compréhension et quand nait la compréhension il y a compation et quand il y a compation il y a pardon.Mohamed Bxl

  37. Ah ah! On dirait que l’occident a besoin d’une thérapie….de l’autre côté aussi d’ailleurs. C’est marrant. Sans vouloir être pessimiste, je pense que l’être humain court à sa perte. Car c’est ce que nous sommes tous, des êtres humains….vivant dans le déni, c’est très dangereux en effet

    1. il est clair ma/mon chér(e) ami(e)que la nature est faites de poisons et de remèdes c’est indéniable!!et toute personne est pourvu d’une nature primordiale bien avant sa programmation (occidental ou pas)et cette nature reclame surveillance, vigilance et reforme car le mal fait partie integrante de la constitution humaine et sa demande une lutte de chaque instant et quiconque est contaminé doit rechercher le remede appropprié et finalement devant tout problème se cache la solution.La perte n’est pas une fatalité mais plutot une negligence.Bien à vous

    2. Ce n’est pas une fatalité mais une simple constatation. Il faudrait en effet réagir…mais il faut avouer que l’évolution du monde ne va pas dans ce sens, loin de là. Cela ne signifie pas qu’il faille baisser les bras, au contraire !

  38. Le Pape a bien fait de rentrer dans le vif du sujet. A force de trop tolerer sous couvert de tolérance on ne se fait plus respecter. Trop c’est trop. Bravo pour lui d’avoir lançé cet énorme pavé dans la mare.Que l’islam fasse sa mue vers la modernité et vite car il ne seras plus toléré désormais qu’il nous menace.

    1. Mon chér ami je ne vous menace pas du tout vous n’y etes pas.Ecouté,sa ne veut en realité rien dire mais sa peut toujours rassuré mon meilleur ami est chrétien ma confidente est athée et moi je suis musulman et dire que tout système(occident compris)peut etre ameliorer dans l’interet de tous pour que tous se sentent chez soi ne nous a jamais posé de problème.Désolé si j’ai pu vous frustré cela n’etais pas intentionnel.

    2. Monsieur Robert, nous prenons bonne note de votre conseil, même si comparaison n’est pas raison je vous rappelle que l’islam est une religion relativement jeune tout juste 15 siècles et que les deux autres religions monothéistes dans leur jeunesse étaient bien plus intolérantes et dogmatique que ne l’est l’islam aujourd’hui.
      Il serait peut être temps que vous compreniez que le réel danger qui risque de laminer l’occident ce n’est pas l’islam mais le rouleau compresseur économique, financier venu de chine et d’inde mais c’est un moment de l’histoire qui nous le dira.
      Yasmina

    3. Vous parlez de la tolerance un peu comme-ci vous faisiez une fleur aux musulmans de ce continant.C’est réellement abérant d’entendre de tels propos venant d’un chrétien.Les chrétiens de mon entourage en tout cas ont tous condamnés ces propos et savent pertinement bien que la tolerence et le respect dont vous parlé ici sont des droit fondamentaux inéalineable.reviser votre constitution trés cher.
      Et que je sache,aux dernières nouvelles le pape s’est excusé prenant trés certainement conscience que ces dires ne reflétaient qu’une infime minorités.Bien à vous

    4. Non mais c’est toi qui nous menace par ta bêtise et ton racisme primaire! Justement parlons en de la modernité: le Vatican a perdu sa crédibilité à force de modifier ses principes et d’essayer de s’adapter à la modernité alors que cela est contraire aux fondements du christianisme. Tout cela c’est de la complaisance, de la démagogie même pour s’attire des fidèles. C’est évident!
      Donc un peu de respect!

    5. Revoie ton manuel d’histoire!Tu y verras les crimes de l’eglise:Extermination des indiens d’Amérique(lire,Bartolomé Las Casas),inquisition,bûchers pour les hérétiques,procés pour sorcellerie,massacre des protestants.L’église enferma Galilé et l’obligea honteusement à se rétracter.Et que dire du silence de l’église durant la barbarie moderne de la shoah,en pleine civilisation européenne?Je n’évoque même le facisme d’Hitler,Mussolini ou Franco,tous européens,que je sache!!Aujourd’hui,à l’heure ou nous parlons,les fondamentalistes de la maison blanche massacrent et torturent en Irak.Ils commettent des actes terribles au bagne de Guantanamo.Tous les jours des musulmans sont tués ou torturés,et on ose encore les désigner comme coupables!!!Leur attitude est défensive,pas offensive.Mais la haine savamment entretenue empêche de voir la réalité,alors on se met à rationnaliser pour légitimer sa propre barbarie.Barbarie qui n’a de tragiquement moderne que les armes.C’est cela,la vraie menace.Le surarmement et les armes non conventionnelles,testés en Irak et au Liban,en toute impunité!Les armes,le nucléaire,le clônage,la destruction de notre environnement:Voilâ des enjeux qui nous concernent tous,et dont le pape aurait dû parler.A coup sûr,d’un bout à l’autre de la planéte,on aurait applaudit.

    6. Mon cher Robert,
      J’ose espérer que vous êtes un vrai chrétien et non seulement un ennemi de l’Islam voire de La Religion.
      Ce n’est pas l’Islam que vous tolérez car vous ne le connaissez pas. Ce qui vous embête, à juste titre, dans l’espace européen ce sont des gens issus de pays musulmans et dont vous avez la responsabilité d’éducation, d’emploi…car ce sont vos concitoyens. L’Islam n’a pas de problème de cohabitation, d’intégration, de dialogue…ceux avec qui vous avez le moins de problèle ce sont les musulmans pratiquants. Et je vous assure que le mal, le danger…ne viendra jamais de cette porte. Occupez=vous de ceux que vous avez éloigné de l’Islam. A travers le monde musulman, les musulmans qui ont lu le texte entier du Pape Benoît 16 n’ont même pas tenté de réagir. C’est tellement inutile et de plus cela enfoncerait le christianisme et fera l’affaire de ces peuples d’Europe qui adorent le matériel. Regardez autour de vous, vous comprendrez.

  39. La paix soit avec toi. Tout d’abord je te souhaite, aini que ta famille, de passer un bon mois de ramadan.

    Il y a un “proverbe” réunionnais qui dit, je vais essayer de traduire en français: “on n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace”.

    Les propos tenus par Benoît XVI ne sont pas anodins. Il n’a pas improvisé à l’université de Ratisbonne, son discours était préparé d’avance.

    L’objectif est atteint : l’instrumentalisation de son allocution calculée.

    A moins que quelqu’un peut me dire que Benoît XVI pouvait ignorer les conséquences de ses propos?

    Farouck.

  40. il est vrai que les fréres musulment n’aurais pas du réagire ainsi mais les politicein et théologien ( chrétien ) avec
    leur propos les pouse à agire de la sort
    de sort à pouvoir ensuite utiliser cela
    contre les musulmants. Avant de lancer
    des critique négative écouté vos dirigent
    et jugée leur atitude et vous comprendré qui sont les personnes coupables de tous cela

  41. Nowadays offending muslims became a new fashion. The recent inflamed speech of the pope Benedict XVI on islam has shocked many people all over the world particularly the muslim world. Muslims demand an apology from the pope which I think there is no need to it, as a muslim I dont want the pope to apologize only to please the muslims knowing that he believes on what he said. What does an apology mean? Does it mean what he said is right? Of course he has the right to criticize our religion since he has a different belief, but what I dont tolerate is defamation. My advice to all the muslims avoid attacking or burning churches, I am not asking to do nothing but do things reasonably such as writing a response to his speech, a pacific demonstration etc. We’d rather invite the pope to read and learn deeply about the true message of Islam, because it seems like that the highest authority of the Christians faith does not know much about Islam. Why has the pope chosen the fifth anniversary of the 9/11 attacks to offend muslims? Is it a continuation of the last year cartoons on the prophet Muhammed(pbuh)?

    I just want to remind you that M. Ratzinger enrolled an extremist group when he was young. What a contradictory pope! On one hand he condemns the prophet Muhammed cartoons and on the other hand he himself insults him and the islamic belief.That’s what we call hypocrisy. In 1633 during the time of inquisition, the catholic church condemned the eminent scientist Galileo when he declared with reason the motion of the earth judging it close to heresy, it is only in 1992 that the catholic church begged pardon to that condemnation. The spanish inquisition forced the jews to either convert or leave the country, same thing happened in latin America where they forced natives to convert to catholicism. Is it reasonable to spread catholicism by the sword?Unlike catholicism in South America, Islam was not spread by the sword in countries like Malaysia, Indonesia or India. No one can deny the contribution of the muslim scientists such as Ibn Sina, Ibn Al-Haytham, Ibn Ruchd, to mathematics, philosophy, medicine, physics or astronomy.

  42. C’est vraiment la position que j’ai eu alors que s’enflammaient nos amis.Car la réponse dépend de la manière la plus sociable; dirai-je “Islamique” que l’on apporterait à ces propos aussi réducteur soit t’il pour notre image.
    Je conçois que le combat de la vérité est dure à mener
    “Pas Facile”
    et je ne vois personne d’autres qui réagissent sur le propos du pape avec des réponses adéquates.
    Merci de persévérer dignement.

  43. Prenez garde car cela va s’envenimer.Et ça, on nous mets en garde depuis fort longtemps.Malgré ça on s’étonne que l’on ne veuille pas de nous.Faisons notre Mea Culpa et tâchons de donner une meilleur image de nous même.Il faut tout faire pour cela.Dites vous aussi que demain ils n’auront besoin d’aucuns prétextes pour nous abattre.

    “To beguile the time look like the time”.macbeth

  44. C’est une Nouvelle Inquisition de l’Eglise.
    Je me demande
    qui a commis plus de crimes “lèse-humanité” qui se dit défenseur du droit de l’homme.
    Qui a montré plus d’intolérance qui se dit démocrate.
    Qui a commis plus de destruction de la nature et des animaux qui se dit “Protecteur de la Nature”.
    Qui continue a s’enrichir sur les autres en pronant message de charité.
    Qui est le plus crédule à qui on enseigne le message d’amour sous la forme la plus dénigrante.
    Qui fait le plus de compromis avec sa foi et sa religion à qui l’on dit Réadaptation des textes anciens dans un monde “changeant”
    J’ai pour habitude de penser que des points de vues philosophique ne tiennent pas compte du temps et situations.”Une faute,un mensonge,un crime etc.
    On ne peux dire de la VERITE (d’hier) qu’elle n’est adaptée aujourd’hui”
    Et dites vous que la VERITE n’est pas sujet à Compromis

  45. .

    Cher Monsieur Ramadan,

    Chers vous tous,

    .

    .

    – Comme il serait bon de se rapprocher de ce précepte :

    .

    Que tout homme soit prompt à écouter,

    lent à parler,

    lent à se mettre en colère ;

    car la colère de l’homme n’accomplit

    pas la justice de Dieu.

    .

    ***Jacques 1 : 19-20***

    .

    .

    .

    – Voici l’essence de la pensée de Jean-Paul II,

    à propos de la tradition, de l’identité passée, présente et future de l’humanité toute entière.

    .

    « S’enraciner dans ce qui est ancien, dans ce qui est fort, profond et, en même temps, cher au coeur donne une énergie intérieure extraordinaire.

    .

    Si cet enracinement est aussi relié à une audacieuse force de pensée, il n’y a plus de raison de craindre pour l’avenir de la foi et des relations humaines au sein de la nation.

    .

    C’est dans le riche humus de la tradition que se nourrit en effet la culture qui cimente la convivialité entre les citoyens et qui leur permet d’avoir le sentiment d’être une grande famille, donnant appui et force à leurs convictions.

    .

    Notre grande tâche, tout spécialement aujourd’hui, dans ce que nous appelons le temps de la mondialisation, consiste à développer les saines traditions, favorisant l’audace commune de l’imagination et de la pensée, une vision ouverte sur l’avenir, ainsi qu’un respect plein d’amour pour le passé.

    .

    C’est un passé qui se prolonge dans le coeur des hommes sous la forme de paroles anciennes, de signes anciens, de souvenirs et de coutumes hérités des générations précédentes […] »

    .

    ***Pape Jean-Paul II (1920-2005)***

    .

    Extrait de son livre « Levez-vous ! Allons ! »

    .

    .

    Bien et paix à tous.

    OLLAG

    .

  46. salam,avec le ramadan qui arrive,le mois du coran,alors que ce livre plein de sagesse(hakim) et de noblesse(karim) n’est pas beaucoup lu,comme le montre un sondage,et les intellectuels musulmans comme les appellent Tariq Ramadan,portent en cela une lourde responsabilité en france,on peut critiquer les mouvemnet dit salaf,sur le fait qu’il s’occupe trop de la sunna et pas assez du coran,mais lorsque l’on voit sur quoi les conférences et les centres de formations islamique en france(qui fleurissent) sont on peut que etre consterné,la place du coran y étant négligé,sauf bien sur le tajwid,le technique a toujours un place obsessionnelle dans la communauté,quand à la compréhension ,rien ;on pourrait parler aussi de l’histoire de la civilisation musulmane,Tariq Ramadan parle d’arguments à répondre au pape,mais tous le monde n’a pas les moyens de ces arguments, ,mais il semble préférable au intellecuels et cadre musulmans(ces mots font sourire)de faire un nombre exégérer de cours sur la pratique,bref on comprend pourquoi beaucoup de gens sont loin de ces structures islamique.Il faudrait passer un peu moins de temps à donner des interviews dans des journaux et des émissions de télé qui ne sont lus ou regardés,par un nombre très limité de personne.Tariq Ramadan parle souvent de base et de contexte,il devrait en tenir compte en cela,Allahou Alam,Salam

  47. Salam,le pape à certes tenu compte de la situation actuelle qui regne dans le monde dit “musulman” en ce fin de siécle.On ne peut réellement le blamer car c’est ce qui en ressort,ou ce que l’on en fait ressortir le plus:la violence quotidienne;bien que cette situation soit du à des facteurs aussi complexes que variés.
    La grande derive dans le discours du pape,et qui ne peut etre que condamnable car il s’agit d’une deformation de la vérité,appuié par les circonstance qui offre sur un plateau d’argent les opportunités tel que celle-ci.
    Cette derive serait que l’islam n’alimenterai finalement pas la raison de ses adhérents tout au contraire celle-ci,toujours d’aprés l’une des comprehension possible du discours du pape,serait annihiler par l’islam cloisonner .ainsi le croyant musulman se trouvant déposséder de sa capicité de penser et de sa liberter d’agir suivant une comprehension personnelle et actuelle,serait constamment dans un etat de violence instinctive.Car quand la raison n’est plus l’instinct a libre cours,rien ne peut plus lui barrer la route et c’est un affirmation et une vérité qui ne date pas d’hier.L’islam,à propos de la raison,dit que nous sommes tous différents quant à notre maniére de raisonner et c’est ce qui fait que nous aspirons à faire connaissance les uns avec les autres (aussi bien au niveau intra-communautaire qu’au niveau extra-communautaire) sinon à quoi bon faire connaissance si nous etions tous identique dans le raisonnement sa n’aurait plus de sens ce serait une perte de temps evidente.
    “Et ceci est un signe pour des gens qui raisonnent”Coran

  48. Monsieur le professeur,

    Permettez-moi d’abord, en tant que protestant très attaché à la liberté dans la recherche spirituelle, de vous remercier profondément pour vos courageuses interventions dans Le Soir et Le Matin, suite à la leçon donnée par le pape à Ratisbonne.

    Votre préoccupation relative à la contribution musulmane à la construction de l’identité européenne m’interpelle. A Ratisbonne, le pape s’est, je pense, simplement demandé s’il était conforme à la spiritualité musulmane de chercher à accéder par la raison à une connaissance de Dieu. Le pape ne s’est du reste pas focalisé sur l’Islam. Vous aurez bien sûr noté qu’il regrette le pessimisme métaphysique de Duns Scot ou de Kant, alors qu’à mon sens Kant a grandement fait progresser la réflexion sur les critères de connaissance.

    Michel Biart
    Etudiant à la faculté universitaire de théologie protestante de Bruxelles, ancien fonctionnaire européen

    1. Cher Michel,
      Le Pape Benoît 16 a commis plusieurs fautes lors de son allocution. Il a mal interprété un verset coranique à propos duquel toutes les écoles d’interprètes musulmanes s’accordent sur son sens… Il semble que sa personnalité a été entâchée par son adolescence et sa jeunesse peu spirituelle. De plus son élection n’a pas fait l’hunanimité et le spectre de la “fumée” est resté ambigu. Il cherche à consolider sa position mais il récoltera la tempête car les sages du vrai dialogue entre les religions et entre les peuples ne cautionneront pas ce genre de message, qui dans la bouche d’un musulman on l’aurait qualifé de terroriste. On regrette la sagesse de feu le Pape Jean Paul 2 qui lors de sa visite historique au Maroc a délibéremment parlé de l’unicité de Dieu, et qui profitait des occasions religieuses des musulmans pour envoyer des messages à leurs rois et présidents. Le Pape allemand ignore l’Islam. Et j’espère que ses conseillers ne sont pas des collaborateurs de Berlusconi. Notre Livre Le Coran quand il parle de vous il commence par “les gens du livre…” par respect. Notre Prophète(paix sur lui) n’a jamais incité à aucune violence il est le modèle de l’Amour et de la paix, nos savants sont très respectueux des autres religions…Nos voyoux en Europe sont le fruit de négligences, nos extrémistes sont le fruit de frustrations… Les musulmans traversent des moments difficiles et ce genre de trahison de la part du chef de l’Eglise intensifie le sentiment d’injustice. Allah est Clément et Miséricordieux.

  49. Le discours du pape s’est heurté au contexte internationnal:Palestine,Afghanistan,Irak,Liban qu’il feint d’ignorer.Exactement comme il feint d’ignorer les victimes,majoritairement musulmanes,de ce contexe.

  50. Monsieur Ramadan, je suis d’accord avec votre analyse cependant vous l’accompagnez d’une injonction à la sagesse pour les musulmans qui à mon avis n’à pas lieu d’être. Entendons nous bien, je ne cautionne pas du tout les actes de violences mais ils ne doivent pas conditionner nos discours ou nos légitime réactions. Votre posture est celle qui accepte le proces fait à l’islam (je comprends cette posture ; la foi et la sincerité en nos valeurs peuvent affronter tous les débats), sauf que ce proces n’est pas équitable et la condamnation déjà etabli, les débats peuvent suivre, l’impact de l’accusation et la suspicion sont là ! C’est donc l’occasion pour moi, de vous demander à vous, Monsieur ramadan, mais aussi à tous ceux qui ont une impact médiatique de se démarquer, non pas des “islamistes” ou des violents qu’on manipule facilement…mais de ces proces d’intentions, de tous ces médias qui relayent des informations éronnés et manipulatrices, des déclarations officielles, des mensonges déliberés et une sémantique bien rodée, des lignes editoriales qui font la démonstration flagrante d’une propogande dont l’islam se trouve profondément degradé affaibli et deformé dans sa vocation messagere qui “doit s’adapter aux questions de son temps” comme vous le dites.L’obscurantisme c’est le “secret defense”, les strategies d’interets à long termes de domination et finalement la politique et tous ses appareils de communications….Quelle est donc la vérité du 11 septembre, que deviennent les contradictions, les questions, les mensonges publiques des gouvernements (témoignages tronqués à l’O.N.U pour la guerre de golf, pour les armes chimiques, pour “la bombe atomique” iranienne etc etc etc…) qui sont de notoriété ! C’est à mon avis de cela qu’il faut se démarquer qui sous entend Al-quaida qui n’à aucun projet serieux et dont les interets coïncident extraordinairement avec ceux de leur “ennemis”…Toute cette viloence ne fait pas partie de l’islam, elle fait partie de ceux qui la manipule ! Elle ne doit pas nous imposer des positionnement de justifications sans fins et contre productive.Son ampleur est phenoménal et s’en écarter fermement me semble la seule voie de sortie…Le piege du “terrorisme” doit etre éviter soigneusement, cela ne fait partie de l’islam, nous n’y croyons donc pas (il n’y à pas de polémique la dessus), nous ne savons pas qui sont ces gens et quels sont leurs buts, il suffit d’une camera amateur et d’une jelaba pour faire dire à l’islam ce qu’on veut ! Ce n’est qu’à cette condition d’eclaircissement pour tout le monde que le genre de debat que vous proner aura ses meilleurs effets, sinon ils participent de la cacophonie general aux dépend………de l’islam !

  51. ET QU’A RÉPONDU IBN HAZM A L’EMPEREUR?
    J’AI RECHERCHÉ LA RÉPLIQUE, MAIS JE N’AI RIEN TROUVÉ, Y A T-IL QUELQU’UN QUI PEUX LA POSTER.

  52. J’ai rédigé une réponse à Mr Joseph Ratzinger, que j’ai adressée au “Monde” et au “Canard enchaîné” (qui en a extrait une petite phrase). Peut-être pourrait-elle alimenté le débat sur votre site (que je découvre), sachant que je partage l’approche de Mr Tariq Ramadan dans sa défense de l’image de marque du Musulman et de ses projets. Voici :

    En découvrant, Monsieur, vos déclarations sur l’Islam il me pousse comme une envie, celle de vous éclairer ! Voici pourquoi, en vrac et sans vouloir être exhaustif : Ce que Mahomet a apporté de nouveau ? La conceptualisation de Dieu, alors que vous, vous rendez un culte à un “homme-Dieu” dont il est établi qu’il n’a jamais été qu’un personnage imaginaire, façonné au long d’une création littéraire confuse démarrée au milieu du IIe siècle, dite la Bible, composée de textes dont les historiens constatent qu’ils ont été contrefaits, interpolés, mutilés et réécrits pendant des siècles et dont on admet aujourd’hui “au moins 150.000 lectures possibles” (cf. Joseph Wheless, G.A. Wells, Randel Helms, Gerald Massey, Kersey Graves, J.M. Robertson, Edward Carpenter, Lloyd Graham, Albert Churchward, Edouard Dujardin, S. Acharya …) Vous ne pouvez pas ignorer ce qu’un autre Pape, Léon X (Jean de Médicis) a déjà déclaré : “Quel bénéfice cette fable du Christ ne nous a-t-elle pas déjà rapporté” ! Confidence rapportée d’une part par Pic de la Mirandole, et d’autre part consignée par ce Pape dans une lettre à son secrétaire le cardinal Bembo. Ni la conclusion de son 3ème successeur, Paul III, alias Alexandre Farnèse, qui confiera au duc de Mendoza, ambassadeur d’Espagne à Rome : “n’ayant pu découvrir aucune preuve de la réalité historique du Jésus-Christ de la légende chrétienne, je suis dans l’obligation de conclure à un dieu solaire mythique de plus”. Pour vous, Dieu est anthropomorphique et il a fait de vous son organe d’expression : “Dieu aime…”, “Dieu n’aime pas…”, dites vous. Il partagerait avec vous les mêmes processus de l’analyse et de la raison, et la violence est contraire à sa “nature”, une “nature” qu’il vous reste à définir !… Comment pouvez-vous vous prévaloir d’une si bonne connaissance de Dieu quand vous paraissez incapable de comprendre un Musulman ? Quand on professe qu’un homme peut naître d’une vierge qui reste vierge, qu’il peut marcher sur l’eau, multiplier les petits pains, mourir et ressusciter, que 1 = 3 et que 3 = 1, que l’on peut être le fils de soi-même et son propre père, peut-on être qualifié pour discourir sur la Raison et éventuellement sur ses rapports avec telle autre religion ? Le personnage de Issa, qui est assimilé à Jésus et que les Musulmans tiennent pour un envoyé de Dieu, n’a jamais été qu’un homme, dans leur esprit. Ne cherchez donc pas dans le Coran une preuve indirecte de la réalité du Jésus de la Bible. Son extrait de naissance n’y est pas, le Coran n’est pas un registre d’état civil ! Mais le Coran dit, dans la Sourate, je crois la plus courte : “Dis que Dieu est unique, éternel, qu’il n’a pas été enfanté et ne peut donner à naître et qu’il ne peut avoir aucun équivalent”. Depuis Mahomet, Dieu n’est plus un père Noël de l’imaginaire collectif du siècle zéro, reproduction de Mithra, Bouddha, Krishna ni d’Horus mais un concept pour adultes. Ce que l’Islam a aussi apporté de nouveau ? Il a libéré l’homme et la femme d’un supposé “pêché originel” et de l’idée que le sacrifice d’un homme puisse “racheter” les autres, des notions accouchées par des contorsions de la raison. Par ailleurs, je vous ferai observer que la pratique de votre religion-spectacle s’articule autour de la médiatisation de la relation de l’homme avec son Dieu, à travers des officiants, impressionnants de déguisements et de chamarrures, mandataires autoproclamés du “Seigneur”, avec parfois une invite en cérémonie à ingérer symboliquement “le sang et la chair” d’un homme, et que l’Islam représente, par comparaison, une élévation vers la maturité de la conscience humaine et la consécration de sa liberté d’engagement : la religion est intériorisée, la relation avec Dieu est directe, l’homme est responsabilisé et son adhésion à l’Islam ne nécessite aucun certificat : seule son affirmation l’engage. Ce qui permet à chacun de vivre sa croyance à sa façon. Et aussi de défendre sa terre et ses biens, ses parents, sa femme et ses enfants contre tout prédateur et tout agresseur. Et là, s’agissant de la violence que vous tenez à coller à la peau de l’Islam, vous commettez une fâcheuse imprudence car vous allez recevoir comme un boomerang le rappel du traitement infligé par des Chrétiens à beaucoup de Juifs, avec la complicité passive, voire active, des serviteurs du Christ ! Concernant cette violence, vous commettez aussi un sacré contresens ! A quelle heure a-t-elle commencé ? Contre qui était-elle dirigée et pour quelle finalité ? L’Occident chrétien a-t-il, oui ou non, déclaré une guerre de fait aux Palestiniens, en majorité musulmans, en favorisant un brigandage international de cette contrée paisible, en foulant au pied une Charte des Nations Unies qui visait justement à privilégier le Droit sur la violence et à faire respecter le droit des hommes sur leur terre ? Un droit que les Palestiniens, Chrétiens et Musulmans, ne tenaient, et ne tiennent encore, ni de Dieu ni de leur foi, mais du cadastre ! Dire que ceux-là et les Irakiens et les Libanais et ceux qui les soutiennent se battent pour Dieu, c’est d’un ridicule consommé ! Et depuis 1947, l’agression a-t-elle cessé ou s’est-elle multipliée, chaque jour plus inhumaine ? Le plus grave c’est que votre analyse soit fondamentalement calamiteuse : que tant de Musulmans fassent le sacrifice de leur vie comme ultime recours pour ébranler votre entêtement à ignorer leurs droits terrestres et leur dignité et vous n’avez que ça comme réponse : “Ils prêchent, ils prêchent ! Mais comme ils s’y prennent mal pour me convertir” ! Surprenant, non ? En qualité d’acteur politique majeur, vous participez de façon irresponsable à une campagne de désinformation et, vous cachant derrière un empereur byzantin du XIVe, vous soufflez benoîtement sur les braises, quitte à mettre en péril, notamment, les Arabes chrétiens, alors même que rien ne fait de vous, ni de lui, un référent de l’objectivité ! Dans le contexte explosif actuel vous aurez, nolens volens, conforté les prédateurs et encouragé la force brute contre les opprimés et les spoliés et en tout cela, vous aurez desservi les intérêts de “la maison du fils de Dieu” ! Logiquement, vous devriez démissionner ! Mais qui pourrait croire que, chez vous, sont compatibles la foi et la Raison ?

    1. Monsieur Chahine, merci pour votre précieuse réponse.Nous qui n’avons pas la plume facile,votre point de vue rejoint exactement le nôtre.

  53. Une date manque à toutes ces analyses, y compris celle du professeur Ramadan : Le 12 septembre! Le lendemain, donc, de l’intervention de Bush aux USA, et partout d’ailleurs. Donc, une coincidence? Je ne le pense pas. Benoit XVI savait parfaitement ce qu’il faisait… A bon entendeur. Mo

  54. Le pape aiguise les angles,monsieur Ramadan essaye de les arrondir.C’est tout à son honneur.Toutefois, plusieurs questions s’imposent:Sommes-nous victimes des représentions qui entretiennent l’image de musulmans soudés en un bloc monolithique?Qui a décidé de nous désigner par le fait religieux,et non par nos nationalités respectives?Nous viendrait-il à l’idée de dire que des protestants ont envahi l’Irak?Ou que des chrétiens torturent à Gantanamo?Ou que des juifs ont détruit le Liban?

  55. .

    L e s . v a l e u r s . q u e . n o u s . a v o n s . e n . c o m m u n

    .

    par Michel Lelong

    .

    Invité au Maroc par le roi Hassan II, Jean-Paul II fit à Casablanca, le 19 août 1985, un discours mémorable dans lequel il expliqua longuement ce que peut et doit être aujourd’hui l’attitude des Catholiques envers les Musulmans…devant des dizaines de milliers de jeunes musulmans, auxquels il s’adressa en ces termes :

    .

    « Chrétiens et Musulmans, nous avons beaucoup de choses en commun, comme croyants et comme hommes. Nous vivons dans le même monde, marqué par de nombreux signes d’espérance, mais aussi par de multiples signes d’angoisse. Abraham est pour nous un même modèle de foi en Dieu, de soumission à sa volonté et de confiance en sa bonté. Nous croyons au même Dieu, le Dieu unique, le Dieu vivant, le Dieu qui crée les mondes et porte ses créatures à leur perfection.

    .

    C’est donc vers Dieu que va ma pensée et que s’élève mon coeur : c’est de Dieu que je désire avant tout vous parler; de Lui, parce que c’est en Lui que nous croyons, vous Musulmans et nous Catholiques, et aussi des valeurs humaines qui ont en Dieu leur fondement, ces valeurs qui concernent l’épanouissement de nos personnes, comme aussi celui de nos familles et de nos sociétés, ainsi que celui de la communauté internationale. Le mystère de Dieu n’est-il pas la réalité la plus élevée dont dépend le sens même que l’homme donne à sa vie ? Et n’est-ce pas le premier problème qui se présente à un jeune quand il réfléchit sur le mystère de sa propre existence et sur les valeurs qu’il entend choisir pour construire sa personnalité grandissante ?

    .

    …(C’est) en croyant que je viens à vous aujourd’hui. C’est tout simplement que je voudrais donner ici le témoignage de ce que je crois, de ce que je souhaite pour le bonheur de mes frères les hommes et de ce que, par expérience, j’estime être utile pour tous.

    .

    J’invoque tout d’abord le Très-Haut, le Dieu tout puissant, qui est notre créateur. Il est à l’origine de toute vie, comme il est à la source de tout ce qui est bon, de tout ce qui est beau, de tout ce qui est saint. Il a séparé la lumière des ténèbres. Il a fait croître tout l’univers selon un ordre merveilleux. Il a voulu que les plantes croissent et portent leur fruit, comme il a voulu que se multiplient les oiseaux du ciel, les animaux de la terre et les poissons de la mer.

    .

    Il nous a faits, nous les hommes, et nous sommes à Lui. Sa loi sainte guide notre vie. C’est la lumière de Dieu qui oriente notre destinée et illumine notre conscience… Il demande à tout homme de respecter chaque créature humaine et de l’aimer comme un ami, un compagnon, un frère. Il invite à lui venir en aide quand il est blessé, quand il est abandonné, quand il a faim et soif, bref quand il ne sait plus où trouver sa route sur les chemins de la vie.

    .

    Oui, Dieu demande que nous écoutions sa voix. Il attend de nous l’obéissance à sa volonté sainte dans une libre adhésion de l’intelligence et du cœur. C’est pourquoi, devant Lui, nous sommes responsables. C’est Lui, Dieu, qui est notre juge, Lui qui seul est véritablement juste. Nous savons pourtant que sa miséricorde est inséparable de sa justice. Quand l’homme revient vers lui, repentant et contrit, après s’être éloigné dans l’égarement du péché et les oeuvres de mort, Dieu se révèle alors comme Celui qui pardonne et fait miséricorde. A Lui donc notre amour et notre adoration. Pour ses bienfaits et pour sa miséricorde, nous lui rendons grâce, en tous temps et en tous lieux.

    .

    Dans un monde qui désire l’unité et la paix et qui connaît pourtant mille tensions et conflits, les croyants ne devraient-ils pas favoriser l’amitié et l’union entre les hommes et les peuples qui forment sur terre une seule communauté ? Nous savons qu’ils ont une même origine et une même fin dernière: le Dieu qui les a faits et qui les attend, parce qu’Il les rassemblera.

    .

    L’Église catholique pour sa part, il y a vingt ans, a publié un document sur le dialogue entre les religions. Elle affirme que tous les hommes, spécialement les hommes de foi vivante, doivent se respecter, dépasser toute discrimination, vivre ensemble et servir la fraternité universelle. L’Église manifeste une attention particulière pour les croyants musulmans, étant donné leur foi au Dieu unique, leur sens de la prière et leur estime de la vie morale. Elle souhaite « promouvoir avec eux pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix, la liberté ».

    .

    Le dialogue entre Chrétiens et Musulmans est aujourd’hui plus nécessaire que jamais. Il découle de notre fidélité envers Dieu et suppose que nous sachions reconnaître Dieu par la foi et témoigner de Lui par la parole et l’action dans un monde toujours plus sécularisé et parfois même athée. Les jeunes peuvent construire un avenir meilleur s’ils mettent d’abord leur foi en Dieu et s’ils s’engagent à édifier ce monde nouveau selon le plan de Dieu, avec sagesse et confiance.

    .

    Nous devons aujourd’hui témoigner des valeurs spirituelles dont le monde a besoin. D’abord de notre foi en Dieu. Dieu est source de toute joie. Aussi devons-nous témoigner de notre culte envers Dieu, de notre adoration, de notre prière de louange et de supplication. L’homme ne peut vivre sans prier, pas plus qu’il ne peut vivre sans respirer. Nous devons témoigner de notre humble recherche de Sa volonté ; c’est Lui qui doit inspirer notre engagement pour un monde plus juste et plus uni. Les voies de Dieu ne sont pas toujours nos voies. Elles transcendent nos actions, toujours incomplètes, et les intentions de notre cœur, toujours imparfaites. Dieu ne peut jamais être utilisé à nos fins, car il est au-delà de tout.

    .

    Ce témoignage de la foi, qui est vital pour nous et qui ne saurait souffrir ni infidélité à Dieu ni indifférence à la vérité, se fait dans le respect des autres traditions religieuses, car tout homme attend d’être respecté pour ce qu’il est, de fait, et pour ce qu’il croit en conscience. Nous désirons que tous accèdent à la plénitude de la Vérité divine, mais tous ne peuvent le faire que par l’adhésion libre de leur conscience, à l’abri des contraintes extérieures qui ne seraient pas dignes de l’hommage libre de la raison et du cœur qui caractérise la dignité de l’homme. C’est là le véritable sens de la liberté religieuse, qui respecte à la fois Dieu et l’homme. C’est de tels adorateurs que Dieu attend le culte sincère, des adorateurs en esprit et en vérité.

    .

    Notre conviction est que nous ne pouvons invoquer Dieu, Père de tous les hommes, si nous refusons de nous conduire fraternellement envers certains de ces hommes créés à l’image de Dieu. Il nous faut donc aussi respecter, aimer et aider tout être humain parce qu’il est une créature de Dieu et, dans un certain sens, son image et son représentant, parce qu’il est la route menant à Dieu, et parce qu’il ne se réalise pleinement que s’il connaît Dieu, s’il accepte de tout son cœur et s’il lui obéit jusque sur les voies de la perfection (…)

    .

    Dans ce monde, il y a des frontières et des divisions entre les hommes, ainsi que des incompréhensions entre les générations; il y a également du racisme, des guerres et des injustices, comme il y a aussi la faim, le gaspillage et le chômage. Ce sont là des maux dramatiques qui nous touchent tous, et plus particulièrement les jeunes du monde entier. Certains risquent de se décourager, d’autres risquent de se résigner, d’autres risquent de vouloir tout changer par la violence ou par des solutions extrêmes. La sagesse nous enseigne que l’autodiscipline et l’amour sont alors les seuls leviers du renouveau désiré. Dieu ne veut pas que les hommes restent passifs. Il leur a confié la terre pour qu’ils la maîtrisent, la cultivent, et la fassent fructifier ensemble.

    .

    Vous êtes responsables du monde de demain. C’est en assumant pleinement vos responsabilités, et avec courage, que vous pourrez vaincre les difficultés actuelles. Il vous revient donc de prendre des initiatives et de ne pas tout attendre des aînés et des gens en place. Il vous faut construire le monde, et non pas seulement le rêver (…)

    .

    Dans ce travail d’ensemble, la personne humaine, homme ou femme, ne doit jamais être sacrifiée. Chaque personne est unique aux yeux de Dieu, et irremplaçable dans cette oeuvre de développement. Chacun doit être reconnu pour ce qu’il est, et, par suite, respecté comme tel. Nul ne doit utiliser son semblable; nul ne doit exploiter son égal; nul ne doit mépriser son frère. C’est à ces conditions que pourra naître un monde plus humain, plus juste et plus fraternel, où chacun pourra trouver sa place dans la dignité et la liberté. C’est ce monde du XXIe siècle qui est entre vos mains ; il sera ce que vous le ferez.

    .

    Ce monde à venir dépend des jeunes de tous les pays du monde. Notre monde est divisé, et même éclaté ; il connaît de multiples conflits et des injustices graves. Il n’y a pas de véritable solidarité Nord-Sud; il n’y a pas assez d’entraide entre les nations du Sud. Il y a, dans le monde, des cultures et des races qui ne sont pas respectées.

    .

    Pourquoi tout cela ? C’est que les hommes n’acceptent pas leurs différences : ils ne se connaissent pas assez. Ils rejettent ceux qui n’ont pas la même civilisation. Ils refusent de s’entraider. Ils ne savent pas se libérer de l’égoïsme et de la suffisance. Or, Dieu a créé tous les hommes égaux en dignité, mais différents quant aux dons et aux talents. L’humanité est un tout où chaque groupe a son rôle à jouer; il faut reconnaître les valeurs des divers peuples et des diverses cultures. Le monde est comme un organisme vivant; chacun a quelque chose à recevoir des autres et à leur donner.

    .

    Je suis heureux de vous rencontrer ici, au Maroc. Le Maroc a une tradition d’ouverture ; vos savants ont voyagé et vous avez accueilli des savants d’autres pays. Le Maroc a été un lieu de rencontre des civilisations : il a permis des échanges avec l’Orient, l’Espagne et l’Afrique. Le Maroc a une tradition de tolérance: dans ce pays musulman, il y a toujours eu des Juifs et presque toujours eu des Chrétiens ; cela a été vécu dans le respect, d’une manière positive. Vous avez été et vous demeurez un pays hospitalier. Vous êtes donc, jeunes Marocains, préparés à devenir des citoyens du monde de demain, de ce monde fraternel auquel vous aspirez avec les jeunes du monde entier.

    .

    Vous tous, jeunes, je suis sûr que vous êtes capables de ce dialogue…Vous voulez aimer les autres sans aucune frontière de nation, de race ou de religion. Pour cela, vous voulez la justice et la paix. « La paix et les jeunes marchent ensemble », comme je l’ai dit dans mon message pour la Journée mondiale de la Paix, cette année. Vous ne voulez ni la guerre ni la violence. Vous savez le prix qu’elles font payer aux innocents. Vous ne voulez pas non plus l’escalade des armements. Cela ne veut pas dire que vous voulez la paix à n’importe quel prix. La paix va de pair avec la justice. Vous ne voulez l’oppression pour personne. Vous voulez la paix dans la justice.

    .

    Vous voulez d’abord que les hommes aient de quoi vivre…Dieu a donné la terre à l’ensemble du genre humain pour que les hommes en tirent leur subsistance dans la solidarité et pour que chaque peuple ait les moyens de se nourrir, de se soigner et de vivre en paix. Mais, aussi importants que soient les problèmes économiques, l’homme ne vit pas seulement de pain, il a besoin d’une vie intellectuelle et spirituelle ; c’est là que se trouve l’âme de ce monde nouveau auquel vous aspirez. L’homme a besoin de développer son esprit et sa conscience. C’est souvent ce qui manque à l’homme d’aujourd’hui. L’oubli des valeurs et la crise d’identité que traverse notre monde nous obligent à un dépassement et à un effort renouvelé de recherche et d’interrogation. La lumière intérieure qui naîtra ainsi dans notre conscience permettra de donner sens au développement, de l’orienter vers le bien de l’homme, de tout homme et de tous les hommes, selon le plan de Dieu.

    .

    Les Arabes du Machreq et du Maghreb, et plus généralement les Musulmans, ont une longue tradition d’étude et de savoir: littéraire, scientifique, philosophique. Vous êtes les héritiers de cette tradition, vous devez étudier pour apprendre à connaître ce monde que Dieu nous a donné, le comprendre, en découvrir le sens, avec le goût et le respect de la vérité, et pour apprendre à connaître les peuples et les hommes créés et aimés par Dieu, pour vous préparer à mieux les servir. Bien plus, la recherche de la vérité vous conduira, au-delà des valeurs intellectuelles, jusqu’à la dimension spirituelle de la vie intérieure.

    .

    L’homme est un être spirituel. Nous, croyants, nous savons que nous ne vivons pas dans un monde fermé. Nous croyons en Dieu. Nous sommes des adorateurs de Dieu. Nous sommes des chercheurs de Dieu. L’Église catholique regarde avec respect et reconnaît la qualité de votre démarche religieuse, la richesse de votre tradition spirituelle. Nous aussi, Chrétiens, nous sommes fiers de notre tradition religieuse.

    .

    Je crois que nous, Chrétiens et Musulmans, nous devons reconnaître avec joie les valeurs religieuses que nous avons en commun et en rendre grâce à Dieu. Les uns et les autres, nous croyons en Dieu, le Dieu unique, qui est toute Justice et toute Miséricorde ; nous croyons à l’importance de la prière, du jeûne et de l’aumône, de la pénitence et du pardon ; nous croyons que Dieu nous sera un Juge miséricordieux à la fin des temps et nous espérons qu’après la résurrection, Il sera satisfait de nous et que nous serons satisfaits de Lui.

    .

    La loyauté exige aussi que nous reconnaissions et respections nos différences. La plus fondamentale est évidemment le regard que nous portons sur la personne et l’ œuvre de Jésus de Nazareth. Vous savez que, pour les Chrétiens, ce Jésus les fait entrer dans une connaissance intime du mystère de Dieu et dans une communion filiale à ses dons, si bien qu’ils le reconnaissent et le proclament Seigneur et Sauveur. Ce sont là des différences importantes, que nous pouvons accepter avec humilité et respect, dans la tolérance mutuelle ; il y a là un mystère sur lequel Dieu nous éclairera un jour, j’en suis certain.

    .

    Chrétiens et Musulmans, nous nous sommes généralement mal compris, et quelquefois, dans le passé, nous nous sommes opposés et même épuisés en polémiques et en guerres. Je crois que Dieu nous invite, aujourd’hui, à changer nos vieilles habitudes. Nous avons à nous respecter, et aussi à nous stimuler les uns et les autres dans les œuvres de bien sur le chemin de Dieu.

    .

    Vous savez, avec moi, quel est le prix des valeurs spirituelles. Les idéologies et les slogans ne peuvent vous satisfaire ni résoudre les problèmes de votre vie. Seules les valeurs spirituelles et morales peuvent le faire, et elles ont Dieu pour fondement. Je souhaite, chers jeunes, que vous puissiez contribuer à construire ainsi un monde où Dieu ait la première place pour aider et sauver l’homme. Sur ce chemin, vous êtes assurés de l’estime et de la collaboration de vos frères et sœurs catholiques que je représente parmi vous ce soir.

    .

    Je voudrais maintenant remercier Sa Majesté le Roi de m’avoir invité, vous remercier vous aussi, chers jeunes du Maroc, d’être venus ici et d’avoir écouté avec confiance mon témoignage.

    .

    Mais plus encore, je voudrais remercier Dieu qui a permis cette rencontre. Nous sommes tous sous son regard. Il est aujourd’hui le premier témoin de notre rencontre. C’est lui qui met dans nos cœurs les sentiments de miséricorde et de compréhension, de pardon et de réconciliation, de service et de coopération. Les croyants que nous sommes n’ont-ils pas à reproduire, dans leur vie et leur cité, les Très Beaux Noms que nos traditions religieuses Lui reconnaissent ? Puissions-nous donc Lui être disponibles, et être soumis à sa volonté, aux appels qu’il nous adresse ! Ainsi nos vies retrouveront un dynamisme nouveau. Alors pourra naître, j’en suis convaincu, un monde où les hommes et les femmes de foi vivante et efficiente chanteront la gloire de Dieu et chercheront à construire une société humaine selon la volonté de Dieu.

    .

    Je voudrais terminer en L’invoquant personnellement devant vous:

    .

    Ô Dieu, Tu es notre Créateur. Tu es bon et ta miséricorde est sans limites.

    .

    A Toi la louange de toute créature.

    .

    Ô Dieu, Tu as donné aux hommes que nous sommes une loi intérieure dont nous devons vivre. Faire Ta volonté, c’est accomplir notre tâche. Suivre Tes voies, c’est connaître la paix de l’âme.

    .

    A Toi, nous offrons notre obéissance. Guide-nous en toutes les démarches que nous entreprenons sur terre.

    .

    Affranchis-nous des penchants mauvais qui détournent notre cœur de Ta volonté. Ne permets pas qu’en invoquant Ton Nom, nous en venions à justifier les désordres humains.

    .

    Ô Dieu, Tu es l’Unique. A Toi va notre adoration. Ne permets pas que nous nous éloignions de Toi. Ô Dieu, juge de tous les hommes, aide-nous à faire partie de tes élus au dernier jour.

    .

    Ô Dieu, auteur de la justice et de la paix, accorde-nous la joie véritable, et l’amour authentique, ainsi qu’une fraternité durable entre les peuples.

    .

    Comble-nous de Tes dons à tout jamais. Amen.

    .

    .

    Est-il besoin de souligner l’importance de ce long discours et de cette belle prière ? Quand on les a lus et médités, comment ne pas s’étonner des propos de certains théologiens – voire de certains évêques – qui continuent à affirmer: « le Dieu du Coran n’est pas le Dieu de Jésus-Christ ». Que pensent ceux qui tiennent un tel langage de cette phrase prononcée par le Saint-Père à Casablanca: « Nous croyons au même Dieu, le Dieu Unique, le Dieu Vivant, le Dieu qui crée les mondes et porte ses créatures à leur perfection. »

    .

    La foi chrétienne est certes, sur des points essentiels, profondément différente de la foi musulmane : nous, Catholiques, nous croyons en Dieu, nous sommes en relation avec Lui, nous le prions autrement que les Musulmans. Eux et nous ne concevons pas de la même façon le Mystère du Christ et le message du Coran. Mais, les uns et les autres, nous savons qu’il existe un seul Dieu créateur, d’où nous venons et auquel, un jour, nous retournerons. C’est vers Lui que montent la louange et la supplication des croyants, dans les églises, les mosquées et les synagogues.

    .

    .

    Source : Le S.R.I.

    Secrétariat pour les Relations avec l’Islam

    .

    Ce secrétariat est un des organismes mis en place, dès 1974, par les évêques de l’Eglise Catholique de France. Il vise à maintenir des contacts réguliers avec des associations et des personnes appartenant à la religion musulmane, il conseille aussi les chrétiens (prêtres, religieux ou laïcs) que leur situation ou leur fonction amène à établir des liens plus suivis avec des croyants musulmans.

    .

  56. Salâm,

    Ci-dessous une analyse intéressante sur les propos de Benoît XVI.

    Avec le pape, les architectes du Choc des civilisations ont-ils trouvé leur Apôtre ? par Leila Salem.
    Imprimer cet article

    18 septembre 2006

    Lundi 18 septembre 2006.

    Des librairies américaines et européennes sont remplies d’ouvrages mettant en garde contre le « péril vert », le lien entre « l’islam et le terrorisme », « le complot musulman » et autres. Des chaînes de télévision et des radios recyclent les mêmes clichés et propagent l’idée selon laquelle les « peuplades » musulmanes ne sont pas comme « Nous » et n’acceptent pas « Nos valeurs ». Le but visé par tous est le même : soumettre les « masses » occidentales aux idées néo-conservatrices et les fédérer contre un ennemi commun afin d’une part de tuer toute lutte et révolte sociale contre la classe dominante, de pratiquer les politiques néolibérales les plus sauvages en toute tranquillité et enfin de mener des guerres destructrices contre les peuples musulmans avec le consentement de cette « masse ». Jusqu’à présent, l’église catholique est restée loin des idées néo-conservatrices et s’est même engagée dans une démarche de rencontre fraternelle et respectueuse envers les musulmans. Elle appelle au dialogue interreligieux et considère les échanges comme un enrichissement de la connaissance et un approfondissement de sa propre foi.
    L’église catholique s’est opposée à la guerre contre l’Irak et les chrétiens jouent un rôle important dans les résistances palestinienne et libanaise.
    L’église catholique fut présente avec des chefs religieux musulmans, juifs, bouddhistes et autres à Astana, capitale du Kazakhstan, pour le second congrès des chefs des religions mondiales et traditionnelles et dont l’objectif est la promotion de l’harmonie et du dialogue interreligieux. Et curieusement, c’est ce moment qui fut choisi par monsieur Ratzinger pour faire ses déclarations haineuses et provocatrices à l’encontre de l’islam et des musulmans.

    Les déclarations du porte-parole du Vatican interviennent aussi au moment où l’envoyé du Vatican en Terre Sainte et les archevêques de trois autres églises ont lancé une attaque conjointe contre le mouvement sioniste chrétien, en l’accusant notamment de « promouvoir l’exclusivisme raciste et la guerre perpétuelle ».
    Elles interviennent aussi juste après la guerre contre le Liban. Au cours de cette guerre, chrétiens et musulmans ont uni leurs forces pour faire face à l’agression israélienne. Le général Michel Aoun, représentant de la communauté chrétienne, s’est allié au Hezbollah et le Président libanais Émile Lahoud est considéré comme proche du bloc Hezbollah-Aoun. Les chefs spirituels des différentes communautés chrétiennes et musulmanes ont condamné « l’agression dirigée contre le Liban » et dénoncé fermement « les crimes de guerre perpétrés par l’armée israélienne ». Ils ont également rendu hommage à « la résistance du peuple libanais dont le Hezbollah constitue une partie intégrante ». L’armée israélienne a essuyé une défaite sans précédent et sa stratégie qui vise à « l’atomisation de tous les pays arabes afin que la région puisse être saucissonnée en petits États non-viables et incapables de résister à la puissance militaire israélienne… ces mini-pays seront composés tous autant qu’ils sont d’un bric-à-brac de minorités et de groupes ethniques mutuellement hostiles » a échoué au Liban.
    Les paroles du pape interviennent aussi au moment où à Gaza, musulmans et chrétiens continuent de vivre en bonne entente et Janette Khoury, chrétienne, fut élue maire à Ramallah avec le soutien du FPLP et du Hamas. Mgr Sabbah, Militant de la cause palestinienne et patriarche latin de Jérusalem, a déclaré qu’en Palestine chrétiens et musulmans sont un seul peuple « Cette conviction existe chez tous les responsables palestiniens, y compris au Hamas » et « le Hamas s’est rapproché des chrétiens » a-t-il affirmé.
    Les VRP du Choc des civilisations, amateurs des eaux troubles, voient d’un très mauvais œil de tels rapprochements et malheureusement ils ont enfin trouvé leur Apôtre. Aussitôt le discours papal prononcé, le texte fut traduit et diffusé instantanément sur toutes les chaînes satellitaires arabes. Comme dans le cas des caricatures, les réactions des peuples musulmans sont d’abord parties du Pakistan, pays allié des Etats-Unis, pour se propager ensuite dans la plupart des autres pays musulmans. Les médias occidentaux se sont aussitôt mis à la tâche et ils ont diffusé en boucle les images de foules musulmanes au bord de l’hystérie prouvant ainsi au reste du monde la « dangerosité » des « fous » d’Allah et montrant à tous les chefs religieux présents au congrès d’Astana l’inutilité de leurs actions. La question qu’on se pose est « Monsieur Ratzinger a-t-il perdu la raison, a-t-il été piégé ou bien voulait-il à travers ce discours se couper de l’attitude adoptée par l’église catholique et soutenir clairement Bush dans sa croisade contre le « fascisme » islamique ?
    Pour répondre à cette question, une rétrospective du parcours du pape s’avère utile pour cerner sa personnalité.
    Fils d’un policier, l’adolescent Joseph Ratzinger a servi dans les jeunesses hitlériennes, puis il s’est engagé dans l’armée allemande. Il servit tour à tour dans la défense antiaérienne, pour la protection d’une usine BMW où travaillaient des déportés du camp de Dachau, puis au début de 1945 à la construction des fossés antitanks en Hongrie et en Autriche. De cet endroit, il n’aurait pas pu ne pas voir les convois juifs passer en direction des camps de la mort. Il ne déserta l’armée nazie qu’au moment de sa déroute, en mai 1945, à l’approche des Alliés. Quand ces derniers arrivèrent dans son village, Joseph Ratzinger fut identifié comme soldat et emprisonné dans un camp de prisonniers de guerre, dont il fut relâché quelques mois plus tard.
    Certains ont dit que Ratzinger était enrôlé de force dans les jeunesses hitlériennes ; pourquoi alors d’autres adolescents qui avaient fréquenté d’autres séminaires en même temps que lui ont pu ne pas intégrer les jeunesses hitlériennes ?
    Pendant les années 80 et 90, lorsqu’il était cardinal, Ratzinger montra son aversion pour toute idée progressiste en condamnant de façon très dure la théologie de la libération, il mit en marche un processus de répression qui a réduit au silence plusieurs théologiens en Amérique latine. Il interdit l’enseignement de ce mouvement dans les lieux contrôlés par l’Eglise catholique et alla jusqu’à l’excommunication du Père Tissa Balasuriya du Sri Lanka.
    Et pour bien marquer ses préférences idéologiques, le nouveau pape, a réhabilité quatre figures historiques de la de la Fraternité Saint-Pie X, secte catholique schismatique proche de l’extrême droite fondée en 1970 par Marcel Lefebvre.
    Le mouvement Lefebvriste, qui revendique la légitimité, est un mouvement intégriste qui serait prêt à brûler les hérétiques et dont l’extrême droite est son terreau de prédilection.
    Marcel Lefebvre avait soutenu publiquement Le Pen, avait critiqué sévèrement la visite d’une synagogue par Jean-Paul II et les rencontres inter-religieuses, avait affirmé que le pape Jean-Paul II était inspiré par le diable et les francs-maçons, avait déclaré publiquement son admiration pour les régimes qu’ont mis en place Franco et Salazar…(voir wikipedia). Les lefebvristes sont aussi connus pour produire une abondante littérature antisémite et raciste.
    Mais Joseph Ratzinger est surtout l’homme de ” Dominus Iesus”, une déclaration qui affirme la supériorité de la religion catholique sur les autres religions. Ce texte signé par Ratzinger établit que la foi catholique en Jésus-Christ est l’unique et seule voie de salut pour les hommes d’aujourd’hui ; ce texte exclut radicalement l’idée de dire que toutes les religions se valent et les théories relativistes sont vues comme un péril « au nom du pluralisme religieux, elles [les théories relativistes] négligent le caractère définitif et complet de la Révélation de Jésus-Christ ». Ce texte considère les adeptes d’autres religions comme des brebis égarées qui n’ont objectivement pas la plénitude des moyens du Salut. L’Eglise catholique seule peut leur faire connaître la seule et unique source de Salut et le dialogue interreligieux doit faire partie de la mission évangélisatrice « le mystère chrétien, qui dépasse toute limite d’espace et de temps, réalise l’unité de la famille humaine ».
    En août 2005, Ratzinger n’a trouvé aucune gêne à recevoir Orianna Fallaci, auteur d’écrits racistes et islamophobes, dont voici un extrait de son « œuvre » « Au lieu de, contribuer au progrès de l’humanité, [les fils d’Allah] passent leur temps avec le derrière en l’air à prier cinq fois par jour […]. Ils se multiplient comme des rats […]. Il y a quelque chose, dans les hommes arabes, qui dégoûte les femmes de bon goût. ».
    On connaît aussi l’hostilité du pape à l’entrée de la Turquie au sein de l’UE « Historiquement et culturellement, la Turquie a peu en commun avec l’Europe (…) Il serait mieux qu’elle devienne un pont avec le monde arabe ou qu’elle forme avec lui son propre continent culturel » avait-il déclaré.

    Aujourd’hui, avec ses déclarations, monsieur Ratzinger essaie de réveiller la peur archaïque de l’islam, refoulée de l’histoire pour ramener à la surface l’univers du moyen âge avec ses horreurs, ses tribunaux de l’Inquisition et ses croisades. Monsieur Ratzinger réutilise les armes intellectuelles forgées aux XIIe-XIIIe siècles pour insulter, humilier et propager la haine. Lorsqu’il évoque et soutient les écrits de l’empereur byzantin Manuel Paleolagos II « Montre moi ce que Mohamed a apporté de nouveau, et tu ne trouveras que des choses diaboliques et inhumaines », le pape puise dans les plus puants des égouts de l’histoire car les byzantins étaient en première ligne pendant des siècles dans leur haine des musulmans et se sont illustrés particulièrement dans l’emploi du dénigrement systématique et de l’injure envers le coran et le prophète.
    Quand monsieur Ratzinger fait appel à la raison comme arme pour prouver que seul le christianisme est conforme à la raison et que le musulman est « irrationnel », il utilise une stratégie élaborée au XIII siècle « qui refusait d’écouter la raison chrétienne devait être irrationnel : le juif aveugle, l’hérétique obstiné, le sarrasin porté sur la chair ». Mais nous sommes plus au moyen âge chrétien et Monsieur Ratzinger n’est pas un homme ignorant, il sait que le monde musulman a porté le flambeau de la civilisation pendant les trois quarts d’un millénaire, une période de splendeur deux fois plus longues que celles des Grecs et qui a influencé l’occident plus directement et plus diversement que les grecques eux-mêmes, comme l’explique Sigrid Hunke. Mais monsieur Ratzinger compte sur l’ignorance des autres. En effet, l’étude de l’histoire du monde en occident débute par l’Egypte ancienne et Babylone, puis la Grèce et Rome puis Byzance, le moyen âge chrétien et enfin les temps modernes. Le moyen âge musulman est complètement et délibérément occulté et les remarquables réalisations du monde musulman et ses contributions dans la civilisation occidentale sont dénigrées, masquées et ignorées.
    Quant à la violence de l’islam invoqué dans le discours du pape, une petite incursion dans l’histoire et un petit calcul lui aurait montré que les musulmans n’ont pas tué ou massacré ne serait-ce que 10 % du sang musulman versé par l’occident chrétien.
    L’homme lettré sait que durant tous les siècles derniers, l’occident a eu le monopole de la violence « La politique de l’Occident face au monde arabe n’est pas seulement criminelle, elle est insensée. Demandons-nous un instant comment les Arabes peuvent voir une histoire qui inclut la guerre d’Algérie, Suez, la création d’un Koweit ” indépendant ” (par les Britanniques en 1961), les interventions au Liban (dont l’invasion israélienne en 1982), la mise en place de fantoches néo-coloniaux (comme nos amis les rois du Maroc), les menaces sur la révolution nationaliste en Irak (bien avant Saddam Hussein), la création de l’Etat d’Israël et le soutien constant à celui-ci, la guerre du Golfe et l’embargo, ainsi que les nouvelles manœuvres contre l’Irak. Et posons nous cette question, non pas en pensant à leurs valeurs, leur religion ou leur culture, mais en pensant à la réaction que nous aurions si nous étions mis dans cette situation – par exemple, en comparant avec les réactions aux Etats-Unis suite au 11 septembre (qui a fait, pour ne prendre que ce cas, 300 fois moins de morts que l’embargo contre l’Irak), y compris la panique, l’hystérie et les appels à la vengeance » et il faudrait exiger que « les architectes intellectuels de la politique occidentale au Moyen Orient élaborent dorénavant des politiques face au monde arabe qui s’efforcent de réparer tant de sang et de larmes. » s’indigna Jean Bricmont.
    Avec cet itinéraire, ce pape ambitieux, qui est logique avec lui-même, se croit l’architecte de la Cité de Dieu et caresse le rêve de recatholiciser l’Europe et le monde entier. Il est le candidat idéal des architectes du Choc des civilisations et de leurs alliés pour devenir leur Apôtre.
    Leila Salem

    Bibliographie
    1) Le soleil d’Allah brille sur l’occident, Sigrid Hunke, Albin Michel, 1963.
    2) Les sarrasins John Tolan Aubier/Collection Historique, 2003.
    3) Pour un regard chrétien sur l’islam, Robert Caspar, 1990.
    4 L’Andalousie arabe, une culture de tolérance, Maria Rosa Menacal, traduit de l’anglais par Mélanie Marx, collection Mémoires, 2004.

    Mauvaise Guerre, mauvais terme, par Katha Pollitt – The Nation.
    Dialogues en Palestine. Michel Warshavsky, Menahem Fruman, Yitzhak Frankenthal.

    Oriana Fallaci, conformiste dans le cercle des coléreux, par Marco d’ Eramo.

    http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=4112

  57. .

    2006-09-25

    .

    « L’estime et le profond respect »

    de Benoît XVI pour les musulmans

    .

    .

    Discours à Castel Gandolfo

    .

    ROME, Lundi 25 septembre 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI réaffirme aujourd’hui « toute l’estime et le profond respect » qu’il porte « aux croyants musulmans ».

    .

    Devant une trentaine de représentants musulmans, le pape a en effet tenu un discours en français, dont le site du Vatican publie le texte en langue arabe (http://www.vatican.va, sur la page de la salle de presse du Saint-Siège).

    .

    « Je suis heureux de vous accueillir pour cette rencontre que j’ai souhaitée afin de consolider les liens d’amitié et de solidarité entre le Saint-Siège et les communautés musulmanes du monde », déclarait le pape avant de remercier le cardinal Paul Poupard, pour ses paroles et ses hôtes pour leur réponse à son invitation.

    .

    L’enseignement du concile Vatican II

    D’emblée, le pape réaffirmait l’orientation donnée par le concile au dialogue entre l’Eglise catholique et l’islam :« Je voudrais aujourd’hui redire toute l’estime et le profond respect que je porte aux croyants musulmans, rappelant les propos du Concile Vatican II qui sont pour l’Église catholique la Magna Charta du dialogue islamo-chrétien : « L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes et aux décrets duquel, même s’ils sont cachés, ils s’efforcent de se soumettre de toute leur âme, comme s’est soumis à Dieu Abraham, à qui la foi islamique se réfère volontiers » (Déclaration Nostra aetate, n. 3. )

    .

    Benoît XVI rappelait que telle a été l’orientation de son pontificat avec la volonté de lancer des « ponts d’amitié avec les adhérents de toutes les religions, manifestant particulièrement mon appréciation de la croissance du dialogue entre musulmans et chrétiens » (cf. Discours aux représentants des Églises et Communautés chrétiennes, et aux autres traditions religieuses, 25 avril 2005).

    .

    Une nécessité vitale

    Le pape citait également son discours du 20 août 2005 à Cologne, aux représentants de Communautés musulmanes : « le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut se réduire à un choix passager. Il est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir».

    .

    Benoît XVI soulignait l’urgence d’un tel dialogue : « Dans un monde marqué par le relativisme et excluant trop souvent la transcendance de l’universalité de la raison, nous avons impérativement besoin d’un dialogue authentique entre les religions et entre les cultures, capable de nous aider à surmonter ensemble toutes les tensions, dans un esprit de collaboration fructueuse ».

    .

    Pour une connaissance réciproque

    Benoît XVI disait vouloir poursuivre l’œuvre de Jean-Paul II, souhaitant « que les relations confiantes qui se sont développées entre chrétiens et musulmans depuis de nombreuses années, non seulement se poursuivent, mais se développent dans un esprit de dialogue sincère et respectueux, fondé sur une connaissance réciproque toujours plus vraie qui, avec joie, reconnaît les valeurs religieuses que nous avons en commun et qui, avec loyauté, respecte les différences ».

    .

    Un tel dialogue entre religions et cultures est, insistait le pape, « une nécessité pour bâtir ensemble le monde de paix et de fraternité ardemment souhaité par tous les hommes de bonne volonté », de façon à « montrer à tous la valeur de la dimension religieuse de l’existence ».

    .

    Se garder de l’intolérance et de la violence

    Le pape invitait chrétiens et musulmans à apprendre à « travailler ensemble, comme cela arrive déjà en diverses expériences communes, pour se garder de toute forme d’intolérance et s’opposer à toute manifestation de violence ».

    .

    A ce sujet, le pape citait encore un passage du paragraphe 3 de la déclaration conciliaire Nostra aetate, concernant les relations entre chrétiens et musulmans : « Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés sont nées entre chrétiens et musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à pratiquer sincèrement la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les biens de la morale, la paix et la liberté ».

    .

    La réciprocité dans tous les domaines

    C’est ainsi que le pape invitait à « rechercher des voies de réconciliation, afin de vivre dans le respect de l’identité et de la liberté de chacun, en vue d’une collaboration fructueuse au service de l’humanité tout entière ».

    .

    Le pape citait également ce passage du discours de Jean-Paul II aux jeunes musulmans rassemblés dans le stade de Casablanca au Maroc, le 19 août 1995 : « Le respect et le dialogue requièrent la réciprocité dans tous les domaines, surtout en ce qui concerne les libertés fondamentales et plus particulièrement la liberté religieuse. Ils favorisent la paix et l’entente entre les peuples» (n. 5).

    .

    La vie respectée

    « Il est impératif que chrétiens et musulmans s’engagent ensemble pour faire face aux nombreux défis qui se présentent à l’humanité, soulignait encore le pape, notamment pour ce qui concerne la défense et la promotion de la dignité de l’être humain ainsi que des droits qui en découlent ».

    .

    « Alors que grandissent les menaces contre l’homme et contre la paix, en reconnaissant le caractère central de la personne, et, en travaillant avec persévérance pour que sa vie soit toujours respectée, chrétiens et musulmans manifestent leur obéissance au Créateur, qui veut que tous vivent dans la dignité qu’il leur a donnée », concluait le pape.

    .

    Zenit, Agence d’information – Le monde vu de Rome

    .

  58. .

    2006-09-25

    .

    Dialogue avec l’islam : Texte intégral du discours de Benoît XVI

    .

    Rencontre de Castel Gandolfo

    .

    ROME, Lundi 25 septembre 2006 (ZENIT.org) – Voici le texte intégral, dans son original en français, du discours du pape devant une trentaine de représentants de pays à majorité musulmane et de l’islam en Italie, ce matin à Castel Gandolfo.

    .

    ________________________________________

    .

    .

    Monsieur le Cardinal,

    .

    Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

    .

    Chers amis musulmans,

    .

    Je suis heureux de vous accueillir pour cette rencontre que j’ai souhaitée afin de consolider les liens d’amitié et de solidarité entre le Saint-Siège et les communautés musulmanes du monde. Je remercie Monsieur le Cardinal Paul Poupard, Président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, pour les paroles qu’il vient de m’adresser, ainsi que vous tous qui avez répondu à mon invitation.

    .

    Les circonstances qui ont suscité notre rencontre sont bien connues. J’ai déjà eu l’occasion de m’y arrêter au cours de la semaine écoulée. Dans ce contexte particulier, je voudrais aujourd’hui redire toute l’estime et le profond respect que je porte aux croyants musulmans, rappelant les propos du Concile Vatican II qui sont pour l’Église catholique la Magna Charta du dialogue islamo-chrétien : «L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes et aux décrets duquel, même s’ils sont cachés, ils s’efforcent de se soumettre de toute leur âme, comme s’est soumis à Dieu Abraham, à qui la foi islamique se réfère volontiers» (Déclaration Nostra aetate, n. 3). Me situant résolument dans cette perspective, dès le début de mon pontificat, j’ai eu l’occasion d’exprimer mon souhait de continuer d’établir des ponts d’amitié avec les adhérents de toutes les religions, manifestant particulièrement mon appréciation de la croissance du dialogue entre musulmans et chrétiens (cf. Discours aux représentants des Églises et Communautés chrétiennes, et aux autres traditions religieuses, 25 avril 2005). Comme je l’ai souligné à Cologne, l’an dernier, «le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut se réduire à un choix passager. Il est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir» (Discours aux représentants de Communautés musulmanes, 20 août 2005). Dans un monde marqué par le relativisme et excluant trop souvent la transcendance de l’universalité de la raison, nous avons impérativement besoin d’un dialogue authentique entre les religions et entre les cultures, capable de nous aider à surmonter ensemble toutes les tensions, dans un esprit de collaboration fructueuse. Poursuivant l’œuvre entreprise par mon prédécesseur, le Pape Jean-Paul II, je souhaite donc vivement que les relations confiantes qui se sont développées entre chrétiens et musulmans depuis de nombreuses années, non seulement se poursuivent, mais se développent dans un esprit de dialogue sincère et respectueux, fondé sur une connaissance réciproque toujours plus vraie qui, avec joie, reconnaît les valeurs religieuses que nous avons en commun et qui, avec loyauté, respecte les différences.

    .

    Le dialogue interreligieux et interculturel est une nécessité pour bâtir ensemble le monde de paix et de fraternité ardemment souhaité par tous les hommes de bonne volonté. En ce domaine, nos contemporains attendent de nous un témoignage éloquent pour montrer à tous la valeur de la dimension religieuse de l’existence. Aussi, fidèles aux enseignements de leurs propres traditions religieuses, chrétiens et musulmans doivent-ils apprendre à travailler ensemble, comme cela arrive déjà en diverses expériences communes, pour se garder de toute forme d’intolérance et s’opposer à toute manifestation de violence; et nous, Autorités religieuses et Responsables politiques, nous devons les guider et les encourager en ce sens. En effet, «même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés sont nées entre chrétiens et musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à pratiquer sincèrement la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les biens de la morale, la paix et la liberté» (Déclaration Nostra aetate, n. 3). Les leçons du passé doivent donc nous aider à rechercher des voies de réconciliation, afin de vivre dans le respect de l’identité et de la liberté de chacun, en vue d’une collaboration fructueuse au service de l’humanité tout entière. Comme le déclarait le Pape Jean-Paul II dans son discours mémorable aux jeunes, à Casablanca au Maroc, « le respect et le dialogue requièrent la réciprocité dans tous les domaines, surtout en ce qui concerne les libertés fondamentales et plus particulièrement la liberté religieuse. Ils favorisent la paix et l’entente entre les peuples» (n. 5).

    .

    Chers amis, je suis profondément convaincu que, dans la situation que connaît le monde aujourd’hui, il est impératif que chrétiens et musulmans s’engagent ensemble pour faire face aux nombreux défis qui se présentent à l’humanité, notamment pour ce qui concerne la défense et la promotion de la dignité de l’être humain ainsi que des droits qui en découlent. Alors que grandissent les menaces contre l’homme et contre la paix, en reconnaissant le caractère central de la personne, et, en travaillant avec persévérance pour que sa vie soit toujours respectée, chrétiens et musulmans manifestent leur obéissance au Créateur, qui veut que tous vivent dans la dignité qu’il leur a donnée.

    .

    Chers amis, je souhaite de tout cœur que Dieu miséricordieux guide nos pas sur les chemins d’une compréhension réciproque toujours plus vraie. Au moment où pour les musulmans commence la démarche spirituelle du mois de Ramadan, je leur adresse à tous mes vœux cordiaux, souhaitant que le Tout-Puissant leur accorde une vie sereine et paisible. Que le Dieu de la paix vous comble de l’abondance de ses Bénédictions, ainsi que les communautés que vous représentez!

    .

    [Texte original: Français]

    .

    © 2006 Libreria Editrice Vaticana

    .

    ZENIT, Agence d’information – Le monde vu de Rome.

    .

  59. Cher Professeur,

    De tous les penseurs musulmanes que vous nous avez citer nul n’est plus recent que le 14.ieme ciecle.

    Cela veut nous dire que la culture et la civilisation occidentale (qui est aussi une civilisation chretienne) a depasse dans les 700 ans precedent tous que les penseurs musulmane nous avaient pu offrir.

    Considerer aussi que le sommet de la civilisation mondiale est une civilisation chretienne et elle est base sur un livre, une revelation que vous, les muslumans, accusez d’etre corrompu ou change.

    C’est curieux, n’est-ce pas, comment ceux qui sont des lecteurs et de croyants dans des ecritures corrompu ont pu depasser vous qui pretendez avoir la revelation finale et complete.

    Vous voulez que nous soyons honnete devant l’histoire et bien je vous invite a cela.

    1. Salam,

      – ““Jésus a dit : « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits ». Le traitement des autres religions par l’Islam doit être jugé à ses actes : comment les dirigeants musulmans se sont-ils conduits pendant plus de mille ans quand ils avaient le pouvoir de « propager la foi par l’épée » ?

      Eh bien, ils ne l’ont tout simplement pas fait.””

      A lire absolument:

      L’épée de Mahomet Par Par Uri Avnery

      mercredi 27 septembre 2006 , (Mehr Licht)

      http://lesogres.info/article.php3?id_article=2513

  60. La paille et la poutre…

    Le Pape ferait bien de balayer devant sa porte avant de donner des leçons aux musulmans sur raison et violence.
    L’histoire de l’église catholique n’est que succession de massacres: croisades,Saint Barthelemy, “sorcières” brûlées, aumôniers militaires absolvant la torture en Algérie, expulsion des juifs de France et d’Espagne…
    Certes l’église a fait preuve de repentance quant à son attitude à l’avènement du nazisme et la mise en oeuvre de la “solution finale”, mais il y a toujours des fondamentalistes bushistes pour prôner une nouvelle croisade contre le Mal, prétendûment incarné par l’islam.
    “Pas de contrainte en religion”, c’est ce qui doit guider notre action…

  61. Vous contestez l’identité chrétienne de l’Occident (moi je parlerai plus volontiers de racines chrétiennes qui ont effectivement façonné la culture occidentale, et qui présentement ne sont pas exclusives). Mais contestez-vous l’identité musulmane de tous les pays qui au nom de leur religion excluent la laïcité et la démocratie ?

    Oui il y a eu une influence de la civilisation musulmane en occident, au temps où elle était créatrice, imaginative, génératrice de science. Mais actuellement par tous les événements liés à l’islam, elle semble n’être qu’un organisme de destruction. Destruction des valeurs générées par le monde occidental (on peut certes discuter sur certaines de ces valeurs, mais c’est un autre débat). En Afghanistan, en Iran, la radicalisation islamique se traduit partout par des régressions culturelles et sociales.

    Alors, quand tout un monde islamique revendique ses racines exclusivement musulmanes, on ne peut reprocher au pape de revendiquer les racines chrétiennes de l’Occident. Même si je ne partage pas totalement cette opinion.

    Par ailleurs, ne trouvez-vous pas paradoxal que pour s’opposer à la relation violence/islam on menace de mort, on tue, on crie sa haine, on brûle des effigies. Oui, la catholicité n’a pas toujours été exempte de violence dans le passé. Mais la majorité du monde musulman a plusieurs siècles de retard sur le christianisme en matière de violence.

    1. Monsieur Leonard,

      L’islam est né alors que le christianisme avait déjà 7 siècles d’existence. Grâce à l’usage rationnel de l’apport de Muhammad (pbsl), la civilisation musulmane a dominé le monde.

      Mais comme toutes les religions, l’islam a connu une régression.

      Rappelez-vous toutes les monstruosités commises au nom de Dieu, par l’inquisition, puis contre les cathares en France, les albigeois, les protestants en général…
      Rappelez-vous les pogroms anti-juifs organisés en Pologne, en Russie….
      Tout cela n’est pas bien loin dans l’histoire de l’Europe…

      L’islam en est à sa période difficile, Il faut qu’il tire les leçons de l’histoire de l’humanité pour avancer lui aussi.
      Seules les années à venir nous éclaireront.
      Et le rôle des intellectuels musulmans (je dis bien musulmans et non pas islamistes car les islamistes n’ont pas d’intellectuels, ils ont des prédicateurs) est absolument essentiel dans ce qui se passera!
      Bien à vous,
      Yasmina

    2. Chere Yasmina,
      puisque vous le dites si bien, le Christianisme est ne 7 siecles avant l’Islam, et les chrietiens ont commis beaucoup de fautes et ont massacre des milliers de gens au nom de la religion (nous ne le renions pas), pour ensuite se repentir alors pourquoi ne pas tirer des lecons de cette Histoire et au lieu de laisser passer l’Islam par une periode difficile faire en sorte que l’Islam n’ait pas de periode difficile??
      Bien a vous!

    3. Monsieur, je viens de lire votre commentaire et je comprend votre vision des choses mais je ne l’approuve pas! Il faut dépassionner votre vision des choses. Il ne s’agit pas de religion mais de comportements humains. Ce n’est pas que des hommes utilisent la religion par la violence en l’occurence l’islam à des fins personnelles que cette religion est deffectueuse et porte en elle un DANGER pour ses adeptes et le reste du monde. Dans le même ordre d’idée, le code de la route est ce qu’il est c’est-à-dire un ensemble de règles destinées à cadré la circulation. Pourtant il y a des milliers d’accidents chaque année et ce n’est pas pour autant que le code est deffectueux bien au contraire. Ici, il s’agit de comportements humains, d'”égoïsme de mesquinerie, d’ignorance pour résumé!
      L’islam est une religion qui croyez moi n’a rien a voir avec les clichés qu’on peut lui coller, elle est noble et inspire à l’amour et à la paix de tous.
      En espérant que vous relativiserez votre vision des choses. Et pour ce qui concerne le PAPE je pense que ses propose philophique aurait dû être cité lors d’une discussion entre intellecuelle car le caractère sacré de la religion est très difficile a comprendre par beaucoup de croyans quel que soit leur religion.
      Si vous avez des questions n’hésitez pas!
      SALEM à vous

  62. Monsieur Ramadan,
    Je consens volontiers à appréhender l’europe dans sa diversité (et donc à y accepter les apports étrangers et en particuliers Arabes) mais je suis, à la lecture de votre article, gêné qu’il ne développe pas la thèse inverse : à savoir, quel retour sur lui (et l’avenir) le monde musulman doit -il opérer aujourd’hui ? Car force est de constater qu’on ne donne guère aujourd’hui tribune aux musulmans réformateurs et modernistes (sur la place des femmes en particulier, et sur l’interprétation du texte). Et c’est à une telle promotion que votre article aurait encourager (au lieu de pointer du doigt les réductions de Benoît XVI).

  63. l’année passé à roubaix lors d’une conférence de notre frère tariq, après le problème des caricatures, il soulignait à l’époque qu’on viens de franchir une nouvelle phase plus dramatique et ce, on attaquant directement à l’islam et non aux musulmans et surtout pas aux islamistes. je suis totalement d’accord et ça se confirme jour après jour.

  64. Encore une fois,malgré l’admiration que j’ai pour lui,je me rends compte que le frère Tariq développe parfois des thèses à la lecture desquelles, on se sent frustré.
    Quand il s’agit d’attaques lançées contre l’islam et les musulmans, il ne cherche pas à comprendre la réaction de ces derniers, il commence toujours par condamner leurs réactions. La plupart des articles de la même rubrique, débute par des attaques acerbes contre les musulmans avec des mots très durs. Lorsqu’ils’agit alors d’aborder l’autre camp, il choisit bien ses mots, utilise le conditionnel et les guillemets pour atténuer ses dires.
    Le frère Tariq condamne la réaction des musulmans aux insultes du pape accusant ducoup, les gouvernements de les manipuler. Bien que je n’éprouve pour les gouvernements des pays musulmans l’ombre d’une considération, je trouve qu’on avance, en disant cela des choses dont on n’a pas de preuves. Par contre, les propos du Pape sont indéniables. Tariq se garde bien de les juger, au contraire, il les met dans le lot de l’érreur, trouvant des excuses au pontife. L’islam nous demande d’être juste dans nos rapports avec les non-musulmans, seulement, nous ne devons pas rester passifs devant des attaques bien planifieés.
    Pourquoi ne pas , dans un souci d’équilibre, que le pape a tenu ses propos pour choquer, pour rassembler les chrétiens autour de sa personnes, pour…, comme on s’est débrouillé pour en dénicher dans le coeur des musulmans ? Soyons justes avec les musumans, et équilibrés, même le Monde Diplo, dans sese productions est équidistant, pourtant dirigé par des non musulmans.
    Cessons d’écrire pour plaire. Qu’Allah nous guide dans le droit chemiin.

  65. Tout se dit sur “MAHOMET”(ou plutôt MUHAMMAD, mahomet étant l’ antithétique de Muhammad et constituant un terme qui démontre l’ignorance du monde occidental à l’encontre de l’Islam): étant le dernier des Prophètes selon les musulmans, Muhammad est souvent présenté comme un faux prophète, un sanguinaire, un érotique, enclin au vol , au libertinage et au fanatisme… Il suffit de parcourir les ouvrages des “islamologues impartiaux” et le web.A travers les siècles, Muhammad ( Que la paix soit sur lui) sera en butte aux calomnies, aux quolibets, aux insultes et aux propos méphistophéliques perpétrés par l’ Occident chrétien. Il sera en effet vilipendé, critiqué, outragé, et voué en enfer…Etaient-ils les premiers ? Non, dès le début de son Apostolat, le Prophète s’ était déjà heurté à l’ indignation de ses contemporains ( le Coran s’ en été fait écho). L’ incompréhension et l’animosité que l’ Occident porta et porte toujours à l’encontre de l’ Islam et de Son Prophète est résumé par ce propos magistral de Bernard Lewis, spécialiste de l’Islam et du monde arabe :

    « L’Occident a, lui aussi, sa légende du Prophète, depuis les erreurs absurdes et les imbécillités grossières de la polémique médiévale jusqu’au personnage laïc du Mahomet de Voltaire. Débutant sous la forme d’un démon ou d’un faux dieu, honoré avec « Apollyon » et « Termagant » sous les espèces d’une trinité infernale, le « Mahound » ou « Mahom » médiéval devint rapidement pour l’ Occident l’ archétype de l’hérétique, à qui Dante assignait une place toute spéciale en Enfer comme « Seminator di scandalo e di scisma ». Finalement, après la Réforme, on en fit un imposteur effronté et avide de pouvoir. Une légende, très répandue dans l’Occident médiéval, le décrivait même comme un cardinal romain ambitieux et frustré : ayant raté son élection comme pape, il aurait cherché une carrière de rechange comme faux prophète. Les dernières traces des préjugés théologiques occidentaux sont discernables dans l’œuvre de certains savants modernes, académiquement dissimulées derrière l’ apparat critique serré des notes infrapaginales » ( cf. « Les Arabes dans l’Histoire ».p.60-61.Flammarion.1993, Aubier pour l’édition française).

    Parmi ces « certains savants modernes », Maxime Rodinson (1915-2004) mérite l’ attention. Orientaliste de notoriété internationale, Rodinson a consacré un livre au Prophète de l’ Islam, à savoir Mahomet ( Editions le Seuil) . A celui qu’il appelle « notre frère »( c’est-à-dire le Prophète) ( p.353), il n’hésite nullement lui attribuer des attributs qui ne reflètent que son approche intellectuelle nourrie de préjugés et son mépris envers l’Islam et Son Messager. Ainsi, le Prophète serait effectivement ou potentiellement : Un possédé ( p.141), un opportuniste, un simulateur (p.72-122-150-195), un insatisfait et un frustré (p.78-80-93-208-249) , un névrosé (p.77), un obsédé (p.79), un perverti (p.239) , un aliéné (p.105), un halluciné (p.103) , un magicien (p.199) , un ambitieux (p. 212 ), un fanatique (p.209) , un traître (p. 209-285) , un massacreur (p.205-246) et enfin un imposteur (p.253) .Toujours la même mélodie ! Le Prophète serait donc un imposteur ayant frauduleusement plagié les Ecritures Saintes. Le Coran ? Il s’agit(toujours selon Rodinson) d’un mélange de rouerie, de mythes et de légendes ,issu du subconscient de Muhammad … Bref, par des analyses tour à tour psychologiques, anthropologiques, psychiatriques et sociologiques régies par une mentalité athée( l’ auteur se défini comme un athée dès le début de son livre, ce qui est entièrement son droit) , l’ auteur arrive à la conclusion que l’ Islam et le Coran sont le produit d’ un malade mental, atteint de folie religieuse et souvent enclin au libertinage et au vol …Voilà ! Le mot est dit ! L’ Orientalisme est INFAILLIBLE !!! Tant pis pour les Musulmans qui ont considéré et considèrent toujours le Coran comme le plus sublime et le plus pur joyau de la littérature.
    Bref, en un mot, le Prophète de l’Islam fut l’un des hommes les plus méprisés de l’histoire de l’humanité.Et,comme pour ajouter de l’huile sur le feu,nous voilà confrontés aux propos du pape.Je répondrai au pape ,à tous se qui dénigrent sans dialogue ,sans effort de compréhension et à tous les IGNORANTS par une belle histoire.
    Cette histoire, je la dois à Pline L’Ancien dans son “Histoire Naturelle”,anecdote qui a eu lieu il y a 26 siècles.
    Un beau jour de printemps, Pline l’Ancien se rend chez un peintre qui est en train d’exposer ses tableaux.Parmi les invités, un cordonnier apostophe le peintre:”Monsieur le peintre,dit-il.Je suis cordonnier et vous voyez la chaussure que vous avez dessinée sur ce beau tableau, vous l’avez mal faite.Je suis cordonnier, je parle en toute connaissance de cause”. Ayant écouté sagement le cordonnier, le peintre finit par rectifier son erreur. Après quelques heures,le peintre est de nouveau critiqué par le même cordonnier:”Monsieur le peintre dit-il encore, vous voyez le châpeau que vous avez dessiné,ça aussi c’est mal fait”.Et le peintre de donner une réponse sublime: “Doucement, doucement, cordonnier, pas au-dessus de la chaussure…”

    1. bonjour je veux savoir si c’est possible en quelle epoque et en quelle année de notre histoire adan a t’il vu le jour

  66. Salam,

    il faut d’abord essayer d’analyser et de comprendre avant de juger, afin de ne pas dévier du vrai sujet.

    En effet, Monsieur Ramadan à fait ressortir un aspect véridique des musulmans actuels (surtout dans le monde arabe)et qu’on ne peut nier : la colère et l’instinct.

    Bien sûr, que les musulmans devraient faire appel à leur sagesse et leur éducation afin de répondre aux provocations et non pas en s’emportant sur la première phrase venue –> ils faut démontrer que nous ne sommes pas des impulsifs.

    Je souhaite juste que chacun fasse un effort sur sa personalité afin d’inverser les mentalités pour ne plus être considérés comme des sauvages.

    Dieu nous à donné un cerveau et une langue —> à nous de les utiliser à bon escient.

    Avant de changer le monde, commençons par changer nous-mêmes et le reste suivra.

    Redonnons à l’ISLAM le respect qu’il mérite !!!

    1. Salem-u-3aleykum M. JAMEL

      Je suis d’accord sur tous sauf un POINT. Vous dites un aspect qu’on ne peut nier qui est la colère et l’instinct dans le monde ARABE!
      Je ne vous suit pas sur toute la ligne. Je pense que la colère est une émotion qui est en chacun de nous mais il faut comprendre avant de juger. Je m’explique le pape à touché à ce qu’un musulman à de plus sacré dans sa vie! Je n’approuve pas la réaction mais je comprend la colère et je ne colle pas au monde arabe un aspect colèrique bien au contraire… Par ailleurs, vous en avez du faire l’expérience dans votre vie, combien de fois je me suis battu en cours de récré lorsque l’on insultait ma mère de … et même si c’est faux s’il fallait le refaire je recommencerai car c’est ma mère et c’est ce que j’ai de plus sacré!!! Ensuite il est vrai que la sagesse doit être de mise et le self-control est indispensable dans nos sociétés et cela je vous le concède mais ne dite pas que nous sommes des “animaux” loin de là, croyez-moi! et vive le monde arabe

  67. M. Tariq Ramadan,
    pour ce qui est de l’Histoire c’est tres vrai que les arabes ont contibue grandement a l’essor de la philosophie, de la medecine, des mathematiques et des sciences, et n’oublions pas que les europeens ont “importes” en grande partie leur savoir des arabes; et si on veut toujours suivre l’Histoire on remarque que quand l’eglise s’est desengagee de l’Etat sans pour autant se desengager de ses devoirs envers les hommes, l’europe et le monde Chretien s’est developpe alors que le monde Musulman lui est en constante regression parceque les muftis mollah et imams abreuvent les musulmans d’histoires violantes et interpretent le Coran a leur maniere. Le message du Pape etait tout simplement d’ouvrir les yeux. Le Prophete Mohammad a bien dit que les juifs etaient les amis et allies des musulmans ensuite il s’est repris plusieurs versets plus tard pour dire que les juifs sont des allies mais qu’il faut s’en mefier et ne pas tous les croire, il n’a jamais dit qu’il fallait tuer les juifs comme tous les immams muftis et mollahs le proclament a longueur de journee.
    Le veritable message du Pape c’est d’ouvrir les yeux et le coeur, c’est de s’instruire tout en restant attache a ses convictions religieuses sans pour autant en faire le centre de son univers, ne pas suivre sa religion a la lettre mais a l’esprit, evoluer avec son temps et non rester coince au moyen-age.
    Le Jihad c’est la purification de son ame et non pas de l’ame d’autrui, vous etes musulman je suis chretien votre Jihad c’est de vous comporter de maniere decente et non pas de m’obliger a me comporter de la maniere que vous trouvez decente. Le message du Pape est donc tres simple mais comme d’habitude (et les reactions le prouvent) les manipulateurs de consciences qui ont fait des lavages de cerveaux a tous ces jeunes continuent de semer la propagande et d’allumer ces gens pour leurs propres interets. Ces gens la ne veulent pas la paix ils veulent la guerre et ils veulent convertir tout le monde a l’Islam et vous le savez tres bien M. Ramadan. C’est gens la sont le danger dont vous parlez et non le discours du Pape, ces gens la mettent en danger l’europe et non pas le Pape avec son discours novateur.

    1. Monsieur Charbel,

      Malgré quelques raccourcis, dus je pense à votre méconnaissance de l’islam (notamment dans les relations entre Muhammad(PBSL) et les juifs), votre discours dégage un certain bon sens et un respect d’autrui que je partage totalement.
      Mais qualifier le discours de Benoît XVI de “novateur” me semble pour le moins erroné,et cela même dans ses positions sur les questions internes à l’église.

      Bien à vous,

      Yasmina

    2. Chere Yasmina,

      verifiez par vous meme comment Mohammad decrit ses relations avec les Juifs dans le Coran ensuite vouz jugerez mes connaissances en Islam.

      Merci de faire ce petit effort 🙂

      En ce qui concerne le Pape, il est dans la lignee de son predecesseur, feu Jean-Paul 2, qui est un Pape tres moderne et tres ouvert; quand je parle de novateur, ce n’est pas par les mots utilises ou les sujets abordes mais par le message a faire passer et par le contexte dans lequel le discours se situe.

    3. Monsieur Charbel,

      Je ne suis pas une experte des textes sacrés, mais je vous apporte quelques éléments qui pourront vous aider à “relire” le Coran – qui n’est pas la parole de Muhammad mais celle d’Allah révélée à Muhammad (grande nuance!).

      En effet certains passages de la sourate dite “du désaveu ou du repentir” “sourate 9) comportent des passages violents à l’encontre des “associateurs”, en l’occurrence ceux qui ne croient pas en un Dieu unique.

      Par ailleurs, cette sourate a été révélée à Muhammad à la suite d’événements historiques bien précis : la violation par les tribus juives de Médine d’un pacte de paix conclu avec Muhammad.

      Enfin, il faut vous rappeler que cette sourate ne comporte pas la formule liminaire “au nom de Allah le Clément et le Miséricordieux” par laquelle débutent les 113 autres sourates du Coran l’absence de cette formule fait débat dans le monde musulman; certains vont même jusqu’à envisager la disparition d’une partie de cette sourate, d’autres à la manipulation!

      Malheureusement, les intégristes musulmans font actuellement de cette sourate le texte fondateur de leur violence, oubliant sciemment tous les passages du livre saint de l’Islam qui appelle à la paix et à la tolérance!

      Je ne vous demanderais pas de relire le Coran, je n’ai aucune vocation à faire du prosélytisme mais je vous conseillerais de consulter le dernier ouvrage de Monsieur Ramadan “la vie du prophète”.

      Il ne faut pas nous laisser impressionner par l’action “médiatiquement” porteuse des extrémistes de quelques bords qu’ils soient.

      Seule la raison, celles des hommes et des femmes de bonne volonté, doit l’emporter. Comme par exemple le dialogue qui s’établit entre nous sur cet espace!

      Pour revenir à Benoit XVI, je ne m’engagerai pas avec vous dans un débat que je connais qu’à travers mes lectures de la presse. Mais j’avoue que j’imagine mal ce pape papillonner en terre d’islam comme l’a fait Jean-Paul II. Mais cela aussi n’est plus qu’un événement historique!

      Yasmina

    4. Chere Yasmina,

      je sais tres bien que le Coran est la Parole de Dieu revelee a Muhammad, et je sais tres bien que c’est le pretre qui s’occupait de Muhammad qui a ecrit le Coran parceque Muhammad etait analphabete, et je sais que l’Islam est une religion de paix tout comme le Christianisme, mais ce que je vous reproche c’est que vous qualifiez le Pape de provocateur alors que vos confreres les islamistes (qui sont les musulmans extremistes) brulent tout ce qui n’est pas musulman. Alors au lieu de nous faire la morale, pourquoi ne pas essayer de raprocher les jeunes musulmans de l’Islam modere au lieu de l’Islam extremiste?pourquoi ne pas faire campagne contre les mollahs muftis imams cheikhs extremistes?pourquoi ne pas essayer de changer cette image negative et agressive que le monde a de l’Islam? personnelement j’ai beaucoup d’amis musulmans, mes meilleurs amis sont musulmans et je ne fais pas de distingtion entre musulman et chretien, mais ces musulmans que je connais sont moderes, ouverts et acceptent les differences d’opinions et de religions et si je ne connaissais pas ces gens j’aurai imagine que tous les musulmans etaient extremistes par la faute des moderes qui se taisent.Se taire c’est etre complice, c’est une sorte de non asistance a personnes en danger, c’est un crime.
      Une petite explication de ce que je veux dire par modere : celui qui demande un moratoire sur la lapidation n’est en aucun cas un modere, celui qui veut instaurer la charia n’est en aucun cas modere, celui qui veut imposer le voile n’est pas modere, celui qui veut imposer ses idees a autrui n’est pas un modere.

    5. Monsieur Charbel,

      Encore une méconnaissance de l’histoire de l’islam : « le prêtre qui s’occupait de Mohamed » !
      Il y avait certainement des chrétiens à Qoraich (La Mecque de l’époque), mais pensez-vous qu’il y eût un prêtre? Y avait-il un clergé si bien organisé ? Vous faites fi des compagnons du prophète et de leur rôle!

      Par ailleurs, l’extrémisme islamiste est entretenu par l’action politique et militaire des USA, qui se font les alliés inconditionnels d’Israël et qui veulent régenter le monde. Voyez le résultat en Irak, en Palestine et ailleurs!

      Que je doive combattre les extrémistes, certes! Et je n’ai pas attendu vos conseils pour le faire! A ma manière! Selon mes moyens! Quant au fameux discours de Benoît XVI, je persiste à dire qu’il n’avait rien de diplomatique ni de tout simplement “intelligent”. Vous pouvez ne pas être d’accord, soit! Je n’ai jamais cherché à convaincre quiconque! J’ai donné mon avis, sans haine et sans passion! D’ailleurs le grand spécialiste de l’histoire des religions Odon Vallet a déclaré lors d’une émission sur France 5 que si “Benoît XVI vivait sous d’autres temps il serait chevalier teutonique”.

      Bien à vous,

      Yasmina

    6. Chere Yasmina,

      premierement qu’il y ait eu ou pas un clerge organise a Qoraich a cette epoque, ce qui est sur c’est que le tuteur de Muhammad etait un pretre chretien et que c’est lui qui a ecrit le Coran (bien entendu Muhammad lui dictait la Parole de Dieu).

      Deuxiemement, le fait de dire que les islamistes (c.a.d. les musulmans extremistes) ne sont qu’une reaction a la politique des USA est en partie une erreur. C’est vrai que c’est la CIA qui a fait Ben Laden et c’est vrai que les USA se foutent du monde et qu’il faut comdamner leur politique mais je ne pense pas que ce sont les USA qui ont apris a Ben Laden la violence au nom de l’Islam ou alors a interpreter le Coran a sa facon et je ne pense pas que le Liban represente les USA pour que les extremistes palestiniens le ravagent a partir de 1969 ni que la Somalie ou le Nigeria represent aussi les USA pour que les islamistes y instaurent la charia, je ne pense pas non plus que la Chine soit un allie des USA pour que les islamistes sement le trouble chez elle. Un fait est que les americains se comportent de facon tres honteuse envers le monde mais ce n’est pas pour autant que vous ou moi ou un non islamiste allons se faire sauter dans un de leurs immeubles ou dans un cafe en Israel. Le fait d’utiliser la violence pour contrer les americains a produit l’effet inverse et les a encore plus radicalises, ils se permettent d’ecouter et d’espioner le monde entier. Enfin Mlle (ou Mme corrigez moi svp) Yasmina, pour ce qui est du discours du Pape, il parle du rapport entre la raison et la foi, le Pape a entamme un discours sur les rapports entre la religion et la violence, pour faire une condamnation claire et motivée de la violence exercée au nom de la religion.
      Dans son discours 3 paragraphes traitent de l’Islam, dans lesquels il dit tres clairement qur Dieu qui est amour ne peut voir la vraie foi se répandre par la guerre (le Jihad tel qu’interprete par les islamistes) et la violence.
      Et revenons un peu aux reactions, les hommes religieux qui ont reagi publiquement au discours sont Mohammad Mehdi Akef, guide spirituel des Frères musulmans, qui dirige le mouvement islamiste des freres musulmans,combatu et interdit en Syrie pour tentative de coup d’etat et d’instauration de la charia, comabatu et egalement interdit au Liban pour avoir voulu instaure la charia (il est en fait present au Liban sous le nom de Dar el Fatwa), Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman et recteur de la Mosquée de Paris qui avait dit lors d’une interview, quand on lui avait pose la question suivante “ne craignez-vous pas que les musulmans de france, etant tres minoritaires, aient leurs droit bafoues?”, “vous savez, le Prophete a commence avec 0 homme pour le soutenir, et regardez combien les musulmans sont nombreux dans le monde, alors que nous en france on commence 3 millions…” ce qui veut insinuer qu’il (le recteur) conquerir la france, ensuite il y a un religieux saoudien Salman al-Awda qui est un proche de Ben Laden (c’est Ben Laden qui le dit dans une interview donnee a la CNN en 1997, quelques mois apres sa declaration de guerre faite aux USA), il y a aussi Le grand mufti sunnite libanais, cheikh Mohammed Rachid Kabbani, qui islamise le Liban, mais discretement pour que l’on ne remarque pas, en entourant les eglises de Beyrouth par des mosquees, en promulguant la culture saoudienne avec l’aide de M. Hariri, il y a aussi cheikh Abubukar Hassan Malin, dignitaire musulman lié au puissant mouvement des tribunaux islamiques, qui ont instaure la charia en somalie… la liste est longue composee d’appels de mort contre la Pape et de punission contre le Pape et les chretiens, alors qu’il suffisait de lire; Nous sommes face un phénomène médiatique à la limite de l’absurde. Pour ceux qui n’ont pas lu en entier la “leçon” que le pape benoît XVI a donnée à l’université de Ratisbonne, cette affaire est incompréhensible. Et effrayante. Il aura suffi de quelques mots pour que des foules, qui n’ont pas la moindre idée de ce dont il s’agit, se mettent à crier à l’offense et déchaînent une querelle dont on ne sait à qui elle profite. En tout cas, elle ne profite pas à l’islam. Ce n’est pas respecter l’islam que d’abaisser, piétiner quelqu’un qui s’est toujours présenté comme un loyal interlocuteur et un ami. Le procédé est grossier et je ne crois pas que les musulmans sincères, s’ils sont avertis, puissent souscrire à pareil déferlement de haine et de violence. Il y a un malentendu gravissime et ce malentendu est, d’abord, au détriment de l’islam. Sa pensée va au fond de la question cruciale du rapport de l’Occident avec la religion, en particulier avec l’islam. L’Occident risque de devenir totalement hermétique aux religions, si la “raison” séculière suit sa propre dérive. Et, pour l’islam, l’effet sera, en Occident, une attitude encore plus réductrice et impitoyable. Le christianisme a l’avantage d’être enraciné dans la culture occidentale. Cela n’a été possible que grâce à la rencontre de la raison grecque et de la tradition biblique. Et le pape suggère que, par cette médiation, l’islam pourra trouver la porte qui lui permettra, à son tour, d’accéder à la raison critique. Ce chemin n’appartient qu’à l’islam et il est clair que ce discours n’a rien d’offensant. Le sommer de se récuser sur un jugement qu’il n’a pas porté, c’est mépriser un ami. Ceux qui exigent des excuses n’ont pas lu le discours, ou ne l’ont pas compris, ou traduisent en défi politique, le plus humiliant possible, les termes d’un débat qui se voulait courtois. Si le jeu consiste à déchaîner la vindicte des foules sur des mots qui ne sont pas compris, alors les conditions du dialogue avec l’islam ne sont plus réunies. Ce serait très inquiétant si la discussion ne se limitait plus qu’à des mots convenus. Je trouve enfin avilissante l’attitude des pêcheurs en eaux troubles qui, dans des pays occidentaux, profitent de la circonstance pour accabler le pape Benoît XVI sans réfléchir aux enjeux de fond.Le discours du Pape a ete deforme par les extremistes pour servir leurs buts.Un point c’est tout.
      Merci d’avoir pris le temps de lire ce que j’ai ecrit 🙂

    7. Monsieur Charbel,

      Accepter le débat suppose écouter les arguments de l’autre, et dans notre cas lire intégralement et avec intérêt toutes interventions! Et j’ai lu bien sûr votre dernier commentaire avec l’intérêt qu’il mérite.

      1/ En ce qui concerne le prêtre auquel vous prêtez le rôle de transcripteur, je pense pas qu’il y ait de références historiques avérées de son existence.

      2/ Les islamistes : bien sûr que toute la responsabilités des horreurs commises au nom d’Allah ne peuvent être imputées aux USA. Mais il faut bien reconnaître qu’ils ne font rien pour aider à la reconsiliation entre les peuples.

      3/ Le discours du pape : je n’ai aucune compétence pour juger du contenu de ce discours mais en tant que citoyenne qui observe et constate ce qui se passe, j’ai trouvé que dans la conjoncture actuelle,Benoît XVI aurait mieux fait de s’abstenir de ces propos.

      4/ La réaction aux propos du pape : bien sûr que les extrémistes ont encore saisi la balle au bond! Ces gens-là font feu de tout bois et ce qui les intéresse ce n’est pas la défense de l’islam, mais l’accès au pouvoir politique dans leurs propres pays!

      5/ L’occident a longtemps défendu les extrémistes musulmans quand leurs actions touchaient uniquement les pays musulmans! Que d’extrémistes algériens ont été accueillis en occident au nom de la liberté d’expression et qui maintenant sont réexpédiés dans leur pays!

      Nous traversons une période difficile et très délicate de l’histoire de l’humanité! Il faudrait beaucoup de sagesse et de raison pour que l’homme puisse s’en sortir sans trop de dégâts!

      Yasmina

    8. Chere Yasmina,
      je suis tout a fait d’accord avec vous sur le fait que les USA n’aident pas dans leur politique a enrayer l’extremisme religieux, bien au contraire ils ne font que le rendre plus extremiste, en ce qui concerne le discours du Pape, vous dites que vous n’avez aucune competence pour le juger alors comment pouvez-vous dire qu’il est deplace ou qu’il aurait mieux fait de s’abstenir de ces propos?a quoi mesurez-vous cette competence de juger et comment savez-vous que les personnes qui ont juge ont cette competence? en plus ceux qui ont reagi haut et fort sont des extremistes et je vous ai cite quelques uns.
      Et c’est vrai que l’Occident a souvent defendu les extremistes au nom de la Liberte d’expression mais c’etait pour servir ses interets et je n’approuve pas cette attitude.Comdamner les extremistes ne signifie pas defendre les USA ou l’Occident.
      Mon point de vue est que le discours du Pape a ete volontairement malinterprete pour servir des buts mesquins et les interets des extremistes musulmans.
      En tous cas ca m’a fait plaisir d’echanger des points de vue et des idees avec vous.

    9. Plaisir partagé Monsieur Charbel, cet échange avec vous est l’exemple de ce qui devrait être fait à travers le monde, de Pierre à Yasmina, de Jean à Ali, de Françoise à Aicha, et pourquoi pas de fatima à John et de kristensenn à Malika, de David à Mustapha! Il faut que les citoyens du monde se parlent, qu’ils échangent leurs idées!

      Bien à vous,

      Yasmina

    10. Monsieur Charbel,

      Je vous conseille la lecture du seul ouvrage en français traitant de l’existence de ce prêtre – Wararqa ibn Nawfal de son nom – à qui vous attribuez une si grande importance dans la formation de la personnalité et l’oeuvre du prophète Muhammad.
      “Le prêtre et le prophète” de Joseph AZZI (Maison Neuve et la Rose – 2001) vous donnera la preuve de la légéreté de cette légende, car malgré les efforts de l’auteur on n’y trouve pas une seule preuve tangible de l’influence réelle de ce supposé prêtre.

      Bien à vous,

      Yasmina

    11. Salut chere Yasmina,
      tout d’abord je n’ai pas accorde une tres grande importance a la presence de ce pretre, je n’ai fait que mentionner sa presence ensuite tout ce que j’ai dit c’est que ce pretre, quelque soit son nom, a redige ce que Muhammad lui dictait, c’est tout ni plus ni moins. Si vous pensez que j’ai accorde une importance fondamentale a sa presence au pres de Muhammad c’est que vous m’avez mal compris.
      Bien a vous!

    12. Monsieur Charbel,

      Votre commentaire me réchauffe le cœur (en arabe j’aurais dit “me glace le cœur”). Vous voyez toute la difficulté de se comprendre dans ce monde, si l’on ne se connait pas, si l’on ne connaît pas la culture de l’autre, si l’on ne se respecte pas.

      Bien à vous,

      Yasmina

    13. Monsieur Pierre CHARBEL,
      Bonjour!
      Je viens de lire votre commentaire. Je suis d’accord avec vous lorsque vous soulignez le comportement deffectueux de certaines personnes qui mélangent l’islam à la violence et qui freinent le développement d’une intelligence sociale nécessaire au bien-être des musulmans. Aussi faite vous référence au Coran, je vous prie de bien vouloir me donner la référence des versets que vous citez (manque de méthode peut-être!?) car cela me permettra d’y jeter un oeil et de pouvoir vous répondre.
      Ensuite, je vous refuse de dire que le pape a un discour novateur!!! Et c’est même FOU de pense ca! J’espère au moins que vous allez bien, et que vous êtes en possession de toutes vos facultés intellectuelles! Ou alors c’est un manque d’objectivité…Vous dite que les musulmans veulent pousser le monde à se convertir à l’islam…mais dite moi qui ne cesse de stigmatiser l’islam dans les médias, qui cherche à nous humillier, à obliger en France aux musulmanes à retirer le foulard et vous savez que la laïcité n’a rien à voir! C’est plus le monde occidental en particulier ici en france qui veux nous convertir à un mode de vie qui est le sien et c’est du prosélitisme MONSIEUR… Honte à vous et ayez la dignité de le re-connaitre et de le COMPRENDRE!!!
      Le discours du PAPE est un discours qui doit s’adresser à un intellectuelle de son rang et non pas à des fidèles chrétiens, musulmans qui ne sont pas en position de le comprendre.
      Allez passer une bonne journée et/ou soirée.
      “Ne fait pas comme ce Dromadaire qui voit la bosse du Chameau et qui ne voit pas les siennes!!!”

    14. Cher M.Seyfdine,
      si je savais quels versets et quelle sourate traitent de l’amitie avec les juifs je l’aurait ecrit mais malheureusement je ne m’en souviens pas ce qui vous donnera une chance de mieux connaitre votre Coran (puisque vous ne savez pas que Muhammad considere les juifs comme ses amis et allies) en le relisant en en y faisant des recherches.
      Ensuite je n’ai jamais dit que les musulmans veulent convertir le monde entier a l’Islam mais les extremistes, et si vous ne distinguez pas entre les deux c’est que vous etes un extremiste et que le fou entre nous deux serait vous.
      Encore, le fait de retirer le foulard publiquement n’est pas une humiliation mais le respect d’autrui, parcque je ne pense pas que les non musulmans portent des signes distinctifs aussi visibles.
      Le discours du Pape est un discours tres clair pour celui qui veut voir et entendre.
      Enfin pour reprendre votre celebre phrase du dromadaire et du chameau, c’est le chameau qui a 2 bosses et le drommadaire qui en a une seule, alors ce devrait etre ne fais pas comme ce chameau qui voit la bosse du drommadaire et ne vois pas les siennes, et moi je devrai vous dire qu’au lieu d’attaquer le Pape defendez les musulmans de l’extremisme et combattez ces islamistes,ce serait dans l’interet de tout le monde.

    15. MERCI pour avoir rectifié mon proverbe! Vous avez commencé votre commentaire par si je savais quels versets… eh bien Monsieur, si vous ne savez pas quels versets n’en parlez point mais sachez que je n’ignore en aucun cas que le prophète portait un respect pour la population Juive loin de là et je prend cela comme une insulte de votre part! MAIS comme je ne suis pas un sauvage et je RESPECTE MOI l’etre humain pour ce qu’il est meme different de moi, je vous dis MERCI cela montre que vous n’appliquer même pas ce que vous pensez. C’est un espace commentaire où l’on doit discuter monsieur et non pas s’attaquer. AUSSI j’ai très bien fait la distinction entre l’islam et les extrêmistes mais vous avez surement dû lire mon commentaire un peu trop VITE et par conséquent parler un peu TROP VITE!!! Et le fait d’imposer à une personne de retirer un vetement c’est du respect? Franchement, moi a votre place j’aurai honte de dire ca à moins que vous considériez les femmes musulmanes comme soumisent? VOUS AVEZ RAISON le discours du pape est tellement claire qu’il a provoqué et même soulevé la colère de toute une communauté et même une partie de votre communauté et arrêtez avec cette fierté mal placé prennez vos responsabilités reconnaissez vos torts et vous verrez on AVANCERA!!!
      Bien amicalement et veuillez excuser mon jeune age…si vous me trouvez insolent

    16. C’est que je ne m’en souviens pas, vous avez toujours l’esprit aussi etroit M. Seyfdine??

  68. L’islam un sujet au coeur des débâts!
    Aujourd’hui, il ne se passe pas dans un mois un débât télévisé où l’on ne parle pas de l’islam et de ses côtés “sombres”.

    Dernièrement sur France 2 dans l’émission “a vous de juger”, les intervenants qui étaient 9 au total ou 10 avec le présentateur, discutaient de la liberté d’expression ou plutot de la démocratie face à l’islam. Sur les 10 intervenants 2 seulement apportent la contradiction…quel équilibre!!! La question que je me suis posé est la suivante: veut-on manipuler l’opinion publique?Sinon pourquoi ne pas équilibré le débat? et lorsque les deux intervenants interviennent, on leur coupe la parole! Mais pourquoi? De toute façon, je n’aurai pas de réponse mais cela ne m’empêche pas de m’exprimer à mon tour!

    Mais avant d’apporter mon opinion, j’ai ressenti un certain malaise au cour du débât. En effet, un écrivain est intervenu et à énoncé les statisques suivantes: Selon une enquête mené par ? (il a oublié de mentioner qui a fait l’étude), 80% des musulmans de France ne sont pas pratiquant et il rajouta que ce phénomène allait s’accentuer, et que c’était donc une question de TEMPS pour que les musulmans de France “s’intègre” dans la démocratie. Et il se félicitait de cette analyse d’ailleurs les autres intervenants étaient eux aussi d’accord que pour que les musulmans de france s’intègrent, il fallait que se soit des musulmans sans ISLAM. Eh oui! ils ont trouvé la solution, le problème ce ne sont pas les musulmans mais L’ISLAM…mais il fallait le dire plutôt on se serait débarassé de l’islam et vive la vie!!!

    Plus sérieusement, je suis choqué par ses raccourcis d’analyses, se manque d’honnêteté intellectuel, d’objectivité, de cette démagogie qui pue le mensonge. A croire que je vis sur MARS! Des gens qui se permettent de parler d’une religion alors qu’ils en ignorent les fondements même!

    On dit même que grâce à la liberté d’expression on a le droit d’insulté et d’émettre des mensonges! Mais c’est cool, il n’y a plus de respect alors et on a le droit de s’insulter et donc je peut t’insulter toi lecteur et même si tu portes plainte c’est ma liberté d’expression et alors?

    J’ai l’impression en fait, parfois, qu’il s’agit d’une sorte de racisme institutionnalisé et sa me fait peur!!! Bon be pour ma part, j’en ai assez et j’en ai marre de bouffer des conneries à la télé.
    Ce qu’il faut savoir c’est que la plupart des problèmes qui nous sont mis au devant de la scène politique sont des faux problèmes et qu’il faut regarder derrière et non pas croire tous ce que l’on raconte à la télé.
    L’islam est une religion noble qui a redonné et qui donne aujourd’hui encore le respect de l’humain sous toutes ses formes, c’est une religion d’amour et de paix et la stigmatiser c’est se tirer une balle dans le pied. Je suis d’accord pour dénoncer des personnes qui usent de la violence par la religion mais cela n’a rien a voir avec les musulmans!
    Vive la vie et le monde musulman car nous ne vivons pas un moyen-âge bien au contraire c’est pas parce que nous portons des djellaba ou des babouches que nous sommes arrieré loin de là!
    Aprennez les fondements d’une religion avant de la critiquer!
    Salem ( paix )

  69. les racines de l’Europe sont chrétiennes ET musulmanes ? LOL !!! ca s’appelle du révisionisme, et c’est très grave d’induire les internautes en erreur de cette manière.
    Qu’on le veuille ou non, l’Europe est chrétienne jusque dans le laïcat français, la devise “Liberté, Egalité, Fraternité” étant la doctrine chrétienne laïcisée.
    Les valeurs humanistes sont des valeurs d’origines chrétiennes, pas d’origines musulmanes

    1. Quel sursaut de lucidité!
      Que les racines de l’Europe soit chrétiennes, personne ne le conteste!

      Mais que son avenir le soit, c’est beaucoup moins sûr! La démographie, que nos dirigeants ont négligée quand ils ont eu recours à la main d’oeuvre venue de pays muslmans, se chargera de modeler nos sociétés de façon assez inattendue.

      C’est dans cette perspective que des penseurs musulmans sont en train de tenter de réformer l’islam.

      Et aussi pour essayer de faire face à des esprits carrés comme celui qui semble inspirer votre commentaire.

      Bonne journée,

    2. Je le croyais aussi. Celà doit venir de ce que les chrétiens ont déifié Jésus bsl.
      D’un point de vue strictement factuel, les racines de l’Europe sont grecques, celtes, latines, juives, chrétiennes, arabes, entre autres.
      Sa morale résulte de la rencontre de toutes ses sources.
      Rappel : Le message de Jésus bsl est hautement synthétique et spirituel. Les Hommes le sont nettement moins. Sourire
      Rappel 2 : Liberté, Egalité, Fraternité est un principe sublime mais il est lui aussi le résultat de la consultation de toutes les sagesses du monde (travail effectué par la franc maçonnerie. son problème : l’intrusion de grands bourgeois qui n’ont pas désiré pousser le droit jusqu’à l’application pleine et entière de cette devise humaniste).
      Salam

  70. Benoît XVI en terre laïque !

    Le Pape a été invité par le patriache Bartholomée d’Istanbul. Mais le Vatican est considéré comme un Etat (à quel titre on se le demande, à part ses télés, radios et sa police qui n’effacent pas son absence d’élections démocratiques!) donc l’invitation devait être lancée par les autorités turques, ce qui a été fait, par le président Ahmet Necdet Sezer, connu en Turquie pour être un fervent défenseur de la laïcité.

    La Pape a été invité par le patriache Bartholomée d’Istanbul. Mais le Vatican est considéré comme un Etat (à quel titre on se le demande, à part ses télés, radios et sa police qui n’effacent pas son absence d’élections démocratiques!) donc l’invitation devait être lancée par les autorités turques, ce qui a été fait.
    Rappelons donc qui est le pape Benoît XVI:
    – M. Ratzinger qualifie de « profanité » le principe de séparation de la sphère privée (convictions intimes) et de la sphère publique (vie politique), fondement de la Déclaration française des Droits de l’homme et du citoyen. Pour lui, la foi est la lumière de la raison, c’est donc la foi et non la raison qui doit gouverner le débat politique.
    Joseph Ratzinger fut le comanditaire du lobbying exercé au sein des Institutions européennes pour que la Charte des droits fondamentaux et le Traité constitutionnel ne fondent pas l’Union européenne sur un contrat politique entre États-nations, ni entre citoyens, mais sur des références catholiques.

    – M. Ratzinger entend faire de la construction de l’Europe chrétienne la priorité de son pontificat comme l’atteste le choix de son nom, Benoît XVI, par référence au saint patron de l’Europe.

    – Devant l’ambassadeur du Danemark Sten Erik Malmborg Lilholtk, le pape a évoqué la sécularisation des sociétés occidentales et souligné que “l’Eglise a le droit et le devoir de signaler les dangers nés d’une ignorance ou d’un déni de l’origine et du destin divin de l’homme”.

    “La défense de la vie, de la conception à la mort naturelle, et la stabilité du mariage et de la vie familiale, méritent d’être sauvegardés dans toutes les sociétés, quel que soit l’acharnement de ceux qui cherchent à les mettre à mal”, a-t-il déclaré.

    – “Obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes”
    Le citoyen est contraint en conscience de ne pas suivre les prescriptions des autorités civiles quand ces préceptes sont contraires aux exigences de l’ordre moral. Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

    – L’Église enseigne que l’avortement et l’euthanasie sont de graves péchés et l’encyclique Evangelium Vitae demande aux chrétiens de s’y opposer. Si la loi est injuste, ils n’ont pas à s’y soumettre et ils doivent même s’opposer aux législations civiles contraire aux lois de Dieu. Il n’est jamais juste de coopérer au Mal et cette coopération ne peut jamais être justifiée au nom de la liberté des autres ou d’exigences légales.

    Je rappelle qu’un imam intégriste ayant prononcé les mêmes mots que Benoît XVI a été expulsé de France et on ne peut que s’en féliciter. En revanche, tous les Etats européens reçoivent cet intégriste des temps modernes avec tous les honneurs et demandent de faire de même à la Turquie, baffouant ainsi toutes les règles de laïcité, de valeurs humanistes et de démocratie que ces mêmes Etats prétendent défendre! Ceci devient uen nouvelle condition d’adhésion de l’entrée de la Turquie dans l’UE, avouant à demi-mots que l’europe chrétienne est en fait une réalité voulue par de nombreux dirigeants européens comme par exemple Angela Merkel.

    Pour l’instant, malheureusement c’est seulement un parti intégriste qui a réuni tous ses membres (environ 25 000) pour manifester contre le Pape.
    Tous les turcs laïques devraient manifester contre un anti-laïque, contre cet homme qui combat les valeurs républicaines et humanistes des pays auxquels il rend visite.

    – “Historiquement et culturellement, la Turquie a peu de choses en commun avec l’Europe” avait déclaré Benoît XVI en septembre 2004.
    La hantise de Benoît XVI est l’effondrement de la foi chrétienne en Europe.
    La Turquie sert aujourd’hui de “catharsis” à l’identité européenne, explique Nilüfer Göle, professeur à l’Institut des hautes études en sciences sociales (IHESS) de Paris : “Jamais depuis le débat sur l’adhésion de la Turquie, on n’avait autant entendu parler des valeurs communes de l’Europe. L’équation, qui était tacite entre l’Europe et une certaine identité d’origine chrétienne, est devenue explicite.”

    Pour finir, rappelons tout simplement que tout pays devrait lancer un mandat d’arrêt international contre le proctecteur des prêtres pédophiles du monde entier, mission que le cardinal Joseph Ratzinger a exécuté avec passion durant près de 20 ans! A lire et relire cet article (http://www.atheturk.com/index.php?option=com_content&task=view&id=85&Itemid=82) sur la défense des prêtres pédophiles par le Vatican et le document qui le prouve ainsi que les témoignages.

    Les médias français depuis quelques jours focalisent sur la manifestation intégriste qui a eu lieu à Istanbul.
    Pourquoi accabler tous ces intégristes qui manifestent et ne pas avoir un mot pour l’autre intégriste qui leur rend visite ?
    Rien sur ce pourri qu’est Benoît XVI, sur le Vatican, ses crimes, les conséquences honteuses sur les droits des femmes surtout en amérique latine comme par exemple maintenant au Nicaragua où l’avortement thérapeutique (c’est à dire l’avortement quand la vie de la femme enceinte est menacée par sa grossesse) va être supprimé à cause du fondamentalisme catholique représenté par Benoit XVI! On croît rêver. A les entendre, la Turquie serait sur le point de recevoir un homme de paix alors que le Vatican a du sang sur les mains jusqu’aujourd’hui. Allez demander aux victimes du sida africains, aux homosexuels, aux femmes sud américaines qui meurent car les lois religieuses ont pris le dessus sur les lois des hommes! C’est cela que désire Benoît XVI et le Vatican. Et on se demande pourquoi ce mec excite autant les intégristes de l’autre côté ?

    Par ailleurs, en Europe, les députés de la Diète (chambre basse du parlement bicaméral polonais) ont commencé, le même jour, l’examen d’un amendement constitutionnel, proposé par la Ligue des familles polonaises, membre de la coalition gouvernementale, amendement dont le vote devrait avoir lieu dans deux mois et qui, s’il était adopté (une majorité des deux tiers étant nécessaire), verrait l’inscription dans la constitution d’un article stipulant que la Pologne « assure à toute personne la protection légale de sa vie, dès sa conception ».

    Revenons à l’essentiel: pourquoi ne pas tout d’abord évoquer sur les actions du Vatican, de Benoît XVI avant de lui devoir un quelconque respect? Qui peut raisonnablement dire que le Vatican a apporté plus de droits aux femmes de disposer librement de leur corps, de doits humains, de liberté de conscience ?
    Cet homme et son Etat sont les ennemis de la liberté et ils doivent être traités comme tels.

    Benoît XVI veut restaurer le dialogue entre chrétiens et musulmans nous dit-on ? Mensonge ! Il veut restaurer le dialogue entre les chrétiens des diverses confessions, comme avant… une croisade !

    1. il me semble que l’auteur du texte prête au Pape des intentions qu’il n’a jamais eu. Pour Benoît XVI, en effet, la raison est un don de Dieu duquel on ne fait pas assez usage et qui, si suivie avec constance et honêteté, mène a une vie politique et morale saine. Il ne s’agit donc pas d’écarter la raison!
      Le discours du pape à l’université dont on a tant parlé était en fait exclusivement attaché a montrer que la vérité n’est jamais contraire à la raison, et que la vérité satisfait la raison (elle ne s’y oppose pas).

  71. Bonjour M. RAMADAN

    Je suis d’accord avec votre analyse. Mais je reste convaincu que la redecouverte de ces grands auteurs de l’histoire doit se faire en priorité par les musulmans eux-même. Le pape, par ses propos, ne fut en somme qu’une étincelle si je puis dire déclenchant. Vous les penseurs et intellectuels musulmans ne doivent pas à leur tour tombé dans la caricature de ce pape et montré aux mondes musulmans les richesses de la philosophie d’al Farabi ou d’averoes. Montrez aux extremistes musulmans qu’ils se trompent intellectuellement, historiquement et spirituellement.

    Merci.
    Que le seigneur Dieu vous bénisse.

  72. Monsieur Tariq Ramadan,

    Je suis à moitié d’accord avec vos propos. Mais c’est pas au Pape de vous dire ce que vous devez faire et comment le faire. A mon humble avis le débat se situe ailleurs : il faut éclairer ces terroristes qui opèrent des lavages de cerveaux entrainant au nom de l’islam la destruction des autres. Je pense que leur mal de vivre est en eux-mêmes, pas chez les autres. C’est trop facile de rejeter la cause toutes leurs angoisses chez les autres. Et à voir de plus clair, le socle qui a batit l’Europe c’est bien les valeurs chrétiennes et je ne trouve en rien que les propos du Pape Benoït XVI soient un danger. Il ne faut pas essayer de museler la pensée positive par des menaces de ce genre !!!
    Je vous invite à remonter un peu l’histoire vous verrez combien de fois les chrétiens ont été offensés sans pour autant réagir… Voilà toute la différence, vous comprenez ce que je veux dire par là…..

  73. Ce qui a retenue mon attention ,c’est la date a laquelle il a prononcé son discoure un €12 septembre 2006.

    Rassurez vous cela n’a aucun rapport avec le 11 septembre.

    Sachez que le 12 septembre 1683 la coalition polonaise a mis en deroute les troupes turc qui assiegeaient Vienne.

    Il faut reconnaître qu’en choisissant une date historique guerriere ,le pape lance un message pas tres empreint d’amour….

  74. Salam Monsieur ramadan,
    Comment ne pas s’étonner que le doute persiste encore sur l’excellence de la voie conseillée par Mohammed bsl ?
    Celui qui s’engage sur la voie de l’humilité et de la quête d’une Justice complète (tendre vers l’Absolu) accepte des outils très contraignants : cinq prières par jour, un mois de jeun, le pèlerinage, l’étude, l’introspection, la persévérance, entre autres.
    Quel croyant fournit tant de preuves de sa bonne volonté ? Comment pensez que Dieu ne Soutiendrait pas et ne Guiderait pas des Hommes si obéissants ? Quelle image ont-ils héritée de Dieu pour concevoir qu’Il rejetterait leurs prières ?
    Le bon sens devrait suffir. Les preuves ne manquent pas.
    Lequel est mué par une telle quête d’écoute lorsque tout nous incite à courir au risque d’oublier de soigner notre intimité ?

  75. Dieu est Bon et la reconnaissance de la voie de l’islam chemine. Pour preuve : le représentant de l’église anglicane qui approuve certains points moraux soulevés par la loi islamique. Entre réactions de rejet et perplexité. Nulle violence à son encontre n’a été portée. Nous sommes sur la bonne voie.
    Car, enfin, nous pourrons discuter d’égal à égal par réflexion et raison des fondements sincères et salubres (éthique bancaire, commerce équitable, responsabilité individuelle, devoir d’introspection, …) à l’édification d’une société juste donc pacifiée présents dans le Coran.
    Note : Les appels à la haine actuels sont subventionnés par ceux mêmes qui profitent du système libéral, aujourd’hui. Salam

  76. Peut-être faut-il que nous l’acceptions. Chrétienne convertie, je m’ulcère d’entendre que l’on peut s’en prendre aux gens du Livre que sont (entre tous les êtres humains) moines et soeurs. Humbles et fervents, ils cherchent -toute leur vie durant- la Vérité. Leur présence n’est pas politique mais de service. Pourquoi ne pas soulever ce problème ? Sans celà, je doute qu’avec toutes les meilleures intentions du monde, un dialogue ouvert puisse naitre. L’interlocuteur peut vouloir faire abstraction de ces actes, bien souvent celà le touche au plus profond de lui-même. L’effet ne peut qu’entraver la bonne conduite du dialogue qui concluera que le Message est le même. Salam

  77. D’un point de vue essentiellement politique, il serait tout de même plus judicieux et licite (rappel : Aucun croyant n’est interdit de culte.) de démontrer à l’opinion internationale notre respect des autres religions. D’ailleurs, certains pouvoirs occidentaux ont bien compris que de mettre en exergue la pression que subit la population de confession chrétienne en pays arabes (telle en Irak) fait poids dans la balance qui justifie leur politique d’ingérence. Suivre le Coran à la lettre pourrait nous éviter de telle compromission. Salam

  78. A quand un Coran où tous les textes et témoignages monothéistes reconnus (pentateuque, Moise, Abraham, Jésus, …) seraient insérés en première partie tel que les chrétiens le font avec l’ancien et le nouveau testaments.
    Ce serait une bonne base de reconnaissance mutuelle, non ?
    NB : D’autant que Mohammed bsl ne s’est jamais posé comme supérieur aux autres prophètes et messagers.

  79. prenez le bien monsieurs…
    Dieu est unique et Il est le Dieu de tout le monde pas seulement les arabes ou les musulmans,
    Dieu n’a pas besoin de nous humains,nous somme sa création et nous a créés pour être ses esclaves, et de par Sa loyauté suprème, Il nous informe de cela en nous envoyant ses prophètes et comme le dit si fort l’islam, Ils sont tous les messagers de Dieu et ILs ont tous le même message celui de Dieu.
    Ils sont tous égaux pas de différence entre Eux.
    pour le Bon Dieu ça change rien pour Lui si nous humains nous serions tous musulmans ou tous hatés.
    nous musulmans nous sommes avertis de cela et il est de notre devoir d’avertir nos semblables huains et de leurs laisser le choix et ils sont,une fois averti responsable devant Dieu parce qu’il sont informés. toujour Dieu, par Sa Loyauté suprème ne peut pas envoyer quelqu’un en enfer sans l’informer.
    c’est pour ça que nous musulmans on veut informer pour dégager notre responsabilité devant Dieu pas pour agrandir l’islam. On est demandé de faire du bien et aimer le bien à tous et c’est pour cela que nous serions hereux de voir un humain sauvé.
    Tout informé est responsable des ses acts de son choix devant Dieu demain après sa mort certaine.

  80. aLAHOU AKBAR

    ON PARLE ON PARLE reste l’action ou la REaction si je puis dire.
    Il faut commencer à proposer des solutions faces aux problèmes que l’on rencontre ;Faisons valoirs nos droits et nos convictions sans oublier nos devoirs et en arrêtant de jouer le rôle de la victime qui subit la politique de toutes les autres communauté.

    On ne devient que ce que l’on veut devenir !

    salamou alaykoum

    que dieu vous garde et qu’il soit plus présent dans nos coeurs

    amine , je vous aime en dieu

    imane ennouri

  81. bonjour je vient de lire l’article sur le pape et les musulements il est normale que cela declanche toutes une dindignations chez les musulements si on est franc quon ne se voile pas la face est qu on sorte carte sur table les musulement on un coeur pluto noir si on regarde bien a l’images de l’heure religion bourè d’intérdis de contradiction en tout genre de punition ext ext ext et se si au non d’un faux prophet qui veut détourner le monde de la face du christe et en plus se qui et trés grave cela et fait en préchent le bien pour faire le mal et refuser d’en parler ou d’aviser les gens c’est tout simplement rentré dans cétte asociation de malféteurs le monde rentre dans une fase térible de sont histoire de plus en plus de mal et fait de plus en plus d’advérsaire se draise devant l’église de jesus la terre et de plus en plus poluer il y a de plus en plus de pauvre de meurtre violes attentas en tout genre de fléo catastrophe dite naturelle les prisons sont bonder et je présise la magoriter son musulement ils faux dire la vériter si on veut publier des article ou on joues carte sur table ou on ne joues pas bref de plus ils et écrit dans la bible a la fin les chrétiens seron toujour plus pérsecuter par la béte l’armée de la béte envahira le monde un kao en tout genre reignera en faite puis viendra l’enlévement de léglise
    de plus il et écrit il y a mintenent plus de 2000ans jesus dit a c’et diciples a l’avenir je vous le dit en vérité méfier vous des faux dieu des faux roi des faux prophetes car il honore un dieu qui et différent de vous car aprés le livre saint (la bible)nul parole du pére sera écrit et sa il y a mintenent plus de 2000ans donc bien avant le coran et comme par asare un peut prés 600 ans plus tard vain un cétin mahomet et contredit le fils du pére et meme saint marie malgré tout les miracle qu on voix encore de nos joures de la pare de saint marie et de plus ils n’y a méme pas besoin d’allez loing pour vous en rendre compte sur le seuille de votre porte vous pouver en étre témoin en france il y a un endroit trés connu comme (lourdes) sa ne vous parle pas et malgré sa il continu a nier saint marie alor que sur le seuille de la porte ou il vive se passe des miracle ils le nies au non d’un faux prophet est d’un endoctrinement aveugle sur un islam qui préche la paix pour fair le mal et sa aussi sa se passe sur le seuille de votre porte en france et oui le malin agit devant votre nez est vous éte comme des aveugles on m’et des pauvre gents affamer en prison par se qu il voles une pomme pour se nourir est on laisse de t’elle actes devant sa porte c’et une honte

  82. je v’et vous faire un exemple m’et t on les religion a part qu elle que insten et dite vous la terre les hommes annimeaux hunnivére bref tout a été crée par un si grand dieu d’amour et de miséricorde bon jusqu a la a mon avis nous somme tous sur la méme longueur d’onde c’et aprés que cela se complique regarder si se dieu d’amour a crée tout sa avec amour pour quoi aurer t il fait tout sa avec amour et miséricorde pour par la suite écrire un livre bouré d’interdit de contradiction de punision de rejet et qui ne parle méme pas clairement du paradit mais l’enfer oui a sa oui étrange non a votre avis le qu elle de c’et deux ecriture vous s’emble saint et digne d’un dieu d’amour de pardon et de miséricorde celui qui dit de coupé le bras d’un voleur de batre les femmes qui péches un musulement ne vous marié pas avec des non musulement a moi un musulement ma dit qu il y avait pire encore c’est normal c’est au non d’hallah veiller m’excuser si je n’est pas bien écrit hallah bref jais été éstomaqué .au c’elle qui dit si on vous frappe sur la joue gauche t’ender la droite si vous vouler vous marier avec un non chrétien faite le mais parlé lui de jesus fils du dieu omnipotent et par de se fait l’omnipotense lui a été acorder bref a votre avis le qu elle des deux vous semble plus sage de resembler a un dieu d’amour de pardo et de miséricorde et je ne site qu une infime parti vous nos frére musulement aver vous vue desendre su ciel dieu ou qui conque que se soit de divin coupé la main au voleur batre les femme qui péche bref est pour ne citer q une infime partie et bien non impossible en tout les qua moi j’amais vue ou entendu est vous je suis sur qur non par se que vous menterier ou se serer l’euvre du malin donc tout simplement se qui et ecrit dans le coran c’est se prendre poue l’égale de dieu donc l’entéchrist se n’est pas a l’homme a qui a été résérver le droit de coriger un autre homme et de répendre la bonne parole par des actes dite violente car cela est tout simplement l’inverse du mot misericorde du mot amour du mot sainteté cela veut dire précher le bien est faire le mal au non de dieu cela un blasféme énorme vous aite détourner de la face du christe vous qui été chrétien au par avant mais repanter vous jesus et le roi des roi lui et pardon véritable lui est amour véritable lui et miséricorde véritable sacher q il vous aime est vous attend dans son royaume sacher q il sera plus facile pour un éléphant d’entrée dans la pointe d’une aiguile que pour un musulement d’entrée dans le royaume de dieu a bon entandeur merci vous

  83. Vraiment, sincèrement

    certains, vraiment, sincèrement, ne méritent même pas de profiter de cette liberté exceptionnelle que l’évidence nous a octroyé : la liberté d’expression….vraiment, sincèrement, être libre ne signifie pas insulter les autres, eux-mêmes, ce(ux) qu’ils adorent, ce qu’ils croient être juste, leur honneur, leur dignité….
    Vraiment, sincèrement , allons au moins jusqu’au bout de notre liberté, faisons honneur à notre dignité. D’abord, irriguer notre cerveau de mots, pour ne plus faire de fautes d’orthographe, ensuite, ne pas répondre à la bêtise par une bêtise encore plus grosse…Vraiment, sincèrement, ce n’est absolument pas un message moraliste, simplement, modérer ses propos n’est pas un frein à la liberté, ce n’est que le début. Savoir se maîtriser, est plus honorable encore, et c ‘est une attitude davantage libertaire…

    Et puis aussi, merci à Tariq RAMADAN pour ses efforts constants, pour ses éclaircissements,et merci aussi à ses détracteurs, sans qui nous ne pourrions pas voir l’excellence globale de sa pensée, sa parole et son attitude.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X