Main menu

Maryam Ramadan: «Je ne…

La fille aînée de l’islam…

Articles

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles

Les « non musulmans » …

Nous venons de mettre en …

Articles

Les « non musulmans » …

On a tout entendu, du pir…

Articles

Les droits de l’Homme

On a beaucoup disserté su…

Articles
«
»
Second Menu

“Poème spirituel” par Hijra Amjik

« La position prise dans le texte est celle de son auteur et pas forcément celle du site qui l’accueille et la publie »

Où  suis-je  née ?

D’une ronde à l’infini…

 

Je t’écris d’une contrée  des quatre vents,

Je t’écris de là,  où,  nait  la perce-neige évent,

 

Je flânais à mi-chemin… au bout de l’horizon, se crayonnait l’ombre d’un enfant en exil,

Mon âme y papillonnait une hymne à la liberté

Une ode à l’éveil,

Qui,  pourtant,  s’apprêtait à déserter,

 

Comme un Automne pleurant,

S’en allant,

Au bord des larmes souriant,

Sur des Feuillages fuyant,

 

Je t’écris de là, où, les pouvoirs m’avaient pris ma mémoire  et ma force d’être.

Je t’écris de là, où, les mots et les libelles  vibrent en moi, un ancien estre,

 

Comme un Hiver frissonnant,

Au  souvenir des cœurs absents,

Neige couvrant,

L’amour des amants,

 

Tout au bout de ma route tu étais déjà là,  à m’attendre au tournant,

Prêt à m’offrir la lampe au cœur de cristal,

Le Parfum  aromate  du levant  s’éprend,

L’emblème  de l’olivier béni, n’était ni oriental, ni occidental,

 

Comme un Printemps Foisonnant,

Des accords de couleur,

Pour fleurir mes heurs,

J’aime infiniment

 

L’art  échoit,  devant la  foi,  en toute beauté,

Tu unissais en toi le souffle poétique de la voie lactée,

 

Ecoute …  l’écho de l’Ange céleste,  les premières proses,

Se sont posées ….,

 

Tu aimais lire l’Univers,

Et  je cherchais  la voix universelle,

Tu aimais  l’espoir en Prière,

L’Ancien Epitre, les  psaumes, et les  missels,

 

Et Je t’écris d’une  allée, où,  J’épiais  la lueur d’une prière comme un amoureux,

Sur des parchemins épineux,

 

Ma quête fut une promesse

Comme un Été chantant,

La foi de l’orant,

Sur des  touches colorées,  des instants de prouesse

Je t’écris Près de l’arôme des terres, là, où,  je guète les jours De fête pour aspirer à un souffle céleste,

Et tu m’amènes la valeur bienveillante,

 

Tu étais la mosaïque des prophéties,

En toi, était l’harmonie

 

Comme un Arc-en-ciel priant,

Beauté des cieux,

En Le remerciant,

Ton safrané gracieux,

 

Je t’écris de la rose des vents qui m’a gâtée de t’avoir tant aimé,

Je t’écris sur ses quelques notes éblouies par tant d’humanité.

 

Hijra Amjik

« La position prise dans le texte est celle de son auteur et pas forcément celle du site qui l’accueille et la publie »

12 commentaires - ““Poème spirituel” par Hijra Amjik”

  1. salam
    Le poème est écrit pour le prophète Muhammad -paix sur lui-
    Le titre que j’ai choisi pour ce poème est ¨ Perce-neige des quatre vents.

    Bien à vous
    Merci
    Hijra A.

  2. Ce que je trouve dommage c’est que la poésie est de plus en plus délaissée chez les musulmans pourtant c’est un art de l’écriture qui est halal. Peu de monde discute poésie et sa beauté, la preuve est qu’il n’ y a pas beaucoup de commentaire sur ce poème qui devrait pourtant susciter des question car il est tellement bien écrit et parfois soutenu qu’il laisse des choses à dire.

    1. Assalam aleikoum warahmatoullah, l’art de la poesie n’est aussi facile qu’on peut imager car il faut avoir du talent pour composer un poeme bien rimé . Alors pour celui qui a ce talen c’ est l’occasion de s’ exprimer sur ce site du prof tariq ramadan.

  3. Merci a toi » Un être »

    je n’ai pas fait d’autre poème pour le moment.

    oui je suis ouverte à toute les questions concernant le poème.

    j’ai essayé a travers ce poème de décrire comment le prophète MUHAMMAD SWS était le symbole de ma vie, ; j’ai repris beaucoup de symbole : perce-neige, Olivier, ton safrané, les saisons- rapport avec le temps et l’humeur. Certain mots et verbe son particulièrement choisie pour parler de l’occident, de l’histoire, de l’islam, de la foi religieuse, des inspiration humaniste et universaliste.
    je dirais que le coeur de mon poème est représenté par le mots « estre ».

  4. Bonjour, selam Hijra,

    En lisant votre poème j’ai ressenti comme une fraicheur matinale très agréable.

    Joli poème.
    Continuez à ecrire..

    Belle route.

  5. Selem Aleykoum Warahmatoullah,

    Magnifique poème!
    Il est si enivrant, que des le commencement on ne veut s’arrêter jusqu’à ce que le point fin vient le ponctuer

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X