Main menu

Maryam Ramadan: «Je ne…

La fille aînée de l’islam…

Articles

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles

Les « non musulmans » …

Nous venons de mettre en …

Articles

Les « non musulmans » …

On a tout entendu, du pir…

Articles

Les droits de l’Homme

On a beaucoup disserté su…

Articles
«
»
Second Menu

39 commentaires - “Prose et poésie : ” Les 3 livres qui ont changé ma vie ” 30/06/2012”

  1. Salam aleykoum

    Vouloir ouvrir un monde intérieur qui ferait peur aux musulmans.c’est peut etre une optique honorable ,mais pour y parvenir ,encore faudrait-il en avoir une de vie intérieur…..Encore une dernière chose votre quete de sens dans le domaine artistique me parait bien tristounet.

  2. Je souhaite partager ce livre de jean jacques crevecoeur
    “Relation et jeux de pouvoir”
    Car tres présent dans les relation humaines,un jeux de pouvoir ce d’écrit comme un
    manque de savoir dire,et dieu sait que cet acte nous fait défaut.

    Bien amicalement

  3. Salam, Bonjour,

    27 novembre 23:19, par Pipelette

    Salam aleykoum

    Vouloir ouvrir un monde intérieur qui ferait peur aux musulmans.c’est peut etre une optique honorable ,mais pour y parvenir ,encore faudrait-il en avoir une de vie intérieur…..Encore une dernière chose votre quete de sens dans le domaine artistique me parait bien tristounet.

    …ceci dit et sans critique, «voir» comme «apercevoir» se font principalement les sens de «regarder» et, selon vos lieux et moments réceptifs s’ajoutant les caractères de« l’écoute», il peut concourir à «regarder» d’autres valeurs de l’instant comme «découvrir», est-il donc toujours moins ordinaire et reflétant quelques partages de la personne et de l’image autrement nombreuses et référencées des circonstances vécues, présentes, à venir, quelqu’un disait, on ne sait jamais trop de quelle tristesse la joie peut vous arriver des sens, cinq ou six sens se suffisent-ils à tout assimiler d’un nombre supérieurs et toujours extérieurs aux leurs…

    …puisqu’il est partage moins commun à cette rencontre, et pour preuve de ce constat, il était à la suite de ces minutes, puisse-t-il ou elles vous égayez après titre et depuis la première phrase…

    Kirat & Shasna(le cygne et la cigogne)

    Une fois n’est pas coutume,
    voilà donc somme à rendre plume,
    autant s’échassent les brumes
    des mots qui font les dunes,
    gardons l’azur à tout hasard
    voyons l’espace du même égard,
    qui sait le jour
    sans grand vautour,
    qui sait la nuit
    sans grand ami,
    qui ne jacasse
    ne fit bécasse,

    Kirat et Shasna
    ne savaient pas,
    autant jurés
    sans se quitter,
    au rang premier
    d’une amitié,
    et bien contents
    qu’il soit printemps,
    paroles soignées
    moindre danger,

    fut-il encore un temps
    par ci par là moment,
    cet autre volant
    venu d’hier d’antan,
    niché souvent sous toits
    présent soufflé des joies,
    discret de sa saison
    fleurie par la raison,
    qui su d’avance
    des airs distances,

    Kirat & Shasna
    les savaient rois,
    autant chiffrés
    sans se lutter
    au rang nommé
    d’une liberté,
    et bien heureux
    de leurs précieux,
    quelles reines
    n’étaient plus vaines,

    autant ses compagnons
    sont milles et seul nom,
    gardons à vue le temps passé
    vivons vertu le temps donné,
    qui sait le nid
    sans grand souci,
    qui sait la vie
    sans grand récit,
    qui ne sourit
    se fit parmi,

    Kirat & Shasna
    le pensaient soies,
    autant posés
    sans dérivés
    au rang lié
    d’une volonté,
    et bien sauvés
    des bons degrés,
    l’amour donné
    langages couvés,
    le temps aimé
    partages entiers…

    …alors si il est un sens humain et donné, autant créant que créé de la Culture, et d’entre les belles clémences tolérantes et variées, qu’il suive à travers voies possibles et meilleures, valeurs et droits à son constat prêtant l’instant, intègre et déclaré , visible et entendu, serein et commun, encore quelqu’un qui disait, des frontières internes ou externes de la vie se tiennent sans espace réciproque de l’existence…

    …KHassan…Salam…merci…

    1. j’aime bien ce poème…quelles belles lettres…magnifique à ne plus en douter…
      je connaissais un poème comme ça…je l’avais pris lors de mon enfance je pensais avoir 13 ans et quelle belle plume…

    2. Bonsoir, Salam,

      ..il y a toujours un sens à donner pour ce que l’on entend et il y a souvent une raison à suivre pour ce que l’on apprend, le sens et la raison de lire et/ou d’écrire sont sans doute d’apprendre à suivre ce que donner prête à entendre, en général, et de la vie…

      …merci pour ce qu’il est rencontré à vos sens partagés, autant vous parvient cet ajout…

      quand les poèmes sont décrits des natures,
      la poésie n’a pas d’âge en mesure,
      tout au plus quelques pages,
      par les murs d’une image,
      les fenêtres sont nouvelles,
      vous dirait l’hirondelle,
      la saison qui s’apprête,
      bord de mer à la mouette,
      Kirat & Shasna,
      rêvaient une nouvelle fois,
      pourquoi pas,
      attendons les mois,
      quand les poèmes sont décrits des futurs
      la poésie n’a pas tort des natures…

      …KHassan…Salam…merci…

    3. Salam, Bonjour,

      …qu’il soient les matins bleus ou gris, le temps s’éclaire à son amie la vie, et naissent à ces moments, le jour la nuit longtemps, des hommes souvent se courent, autour toujours aussi l’amour, des hommes autant se luttent, mais chut parfois sans but,…

      …merci de votre apprécié, et rassurez vous, rassures toi, du dommage, l’Humanité garde avantage au fil des âges et sur chaque passage, Elle seule nourrit ce qui entre les hommes sourit, Elle seule délivre entre les cœurs encore mieux vivre, demain, à son chemin, qui tend la main, qui prône humain…

      …KHassan…Salam…merci…

  4. J’aime particulièrement cet enregistrement, très révélateur du brillant et de l’incroyable souplesse de l’intelligence, de la cohérence entre l’émotionnel, le rationnel, la dimension artistique, créative et spirituelle. Un esprit d’analyse et de synthèse en perpétuel questionnement et évolution.

    C’est rigolo de parler de la ponctuation et des points virgules. J’utilise fréquemment les points virgules qui m’évitent de faire des longues phrases à la Victor Hugo. Un truc pour ne pas fermer brutalement une phrase, mais lui donner une reprise de souffle. Ce que, en langage cavalier, j’appellerais un demi-arrêt, pour donner de la rondeur au cheval.

    Comme vous, je lisais avec passion et mes premiers livres étaient les contes et légendes de tous les pays. Un des plus aimés “les Milles et une Nuits”. Il y a eu aussi le “dernier Abencérage” de Chateaubriand, Stendhal, les Hauts de Hurlevent de Emily Brontë, Polyana, A.Ancelin Schützenberger, Aïe mes aïeux ! , Alexander Ruperti, et tant d’autres, souvent politiques, historiques, vulgarisation scientifique, ésotériques , ce fut très très éclectique et moins pointu que vous.

    Je n’éprouve aucune honte à ne pas être capable d’analyses aussi pointues et dans des angles si inattendus et finalement logiques ; je n’ai que le plaisir d’apprendre, et ce n’est jamais ennuyeux. Votre génie est de ne pas nous donner le sentiment de notre infériorité. Un cas unique d’ intellectuel de haut niveau qui donne accès à son savoir, avec générosité , simplicité et humour. On a toujours l’impression d’une proximité avec l’autre.

    Merci donc.
    Laurence

    1. mon pseudonyme a été utilisé par quelqu’un d’autre. Ce n’est pas grave on est sûrement plusieurs à porter ce prénom. Pour se distinguer il faut peut-être ajouter quelque chose à côté du prénom.

      Meilleurs pensées

    2. J’utilise mon vrai prénom et j’ai suffisamment confiance dans les administrateurs de ce site pour donner mon vrai nom dans mon adresse e-mail. Je n’interviens nulle part ailleurs, ne suis pas sur facebook ni sur twitter.

      Les messages signés de Laurence sont donc bien de moi, ils me permettent de faire passer des idées dans un cercle moins limité et dans votre monde international peu accessible pour moi Il y a bien sûr d’autres Laurence en Suisse en France et en Navarre… Bienvenue au club !

      Un jour, j’ai eu droit à un cours par un ethnopsychothérapeute (ça existe..) sur l’origine du prénom que l’on porte et des projections qui sont faites sur celui-ci par les parents etc... Après, nous avons eu droit à un cours sur l’éthique. Tout ceci, date d’une vingtaine d’années et “éthique” était un mot peu utilisé. Ces cours m’ont fait comprendre bien des choses. Notre ethnopsychothérapeute se serait bien défoulé sur la famille Ramadan, prédestinée.. Madame Ancelin Schützenberger aussi. (A lire “Aïe mes aïeux ed. Epi) Voilà une lecture pour la maman de la petite fille de 13 ans qui s’inquiète des lectures de sa fille..

      Depuis tout le monde parle d’éthique et personne n’est capable de définir ce mot, c’est un mot galvaudé comme amour, love etc.. Il semblerait que M.Tariq Ramadan l’utilise à bon escient d’où mon intérêt. J’espère que je ne tomberai pas de mon tabouret de vacher Suisse d’émotion en découvrant que je me suis trompée !!

      Aïe, mes aïeux ! = un ouvrage facile à lire qui vous explique que nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et que nous avons parfois “à payer les dettes “du passé de nos aïeux, une sorte de loyauté invisible. Un ouvrage qui pourrait concerner la majorité des musulmans d’Europe.
      Amicalement,
      Laurence, Suissesse non musulmane certifiée ISO 9001 (lol☺☺)

  5. Témoignage rare et intéressant, qui déboussolera peut-être vos lecteurs habituels, positivement je l’espère…

    Lorsque j’entends mes camarades d’études, nés en France, parler de “l’Occident” comme s’ils n’en étaient pas, je me dis que l’on est passé à côté de quelque chose… Et que c’est grave… Ce sont des gens qui vous admirent pourtant, et qui vous suivent…

    Si j’osais… il me semble que vous devriez développer votre communication aussi dans le sens de ce que vous avez dit là, ce jour là, dans ce café… De l’art et de l’humain. De l’art et du sens. De l’art et de la sublimation… De l’art et de l’ouverture d’esprit. De l’art et du chemin de vie.

    Bonne route.

    F

    1. Ah oui c’était fort bien
      Medine a aussi aimé et qu’il y avait de l’art dans ce café philo. de la rigolade.
      F vous avez aimé aussi. c’est vrai que l’ambiance était chaleureuse.

    2. Les phrases longues bien rythmés, franchement je trouve ça bien aussi et maintenant j’écris ainsi.Il ne faut pas prendre comme une faute, je ne sais plus qui m’a fait la remarque. vous avez vu le poème sur khasna, quel merveil , je le trouve bien écrit mais aucune réaction à ce poème :((. Ya plus de défensif de critique de points de vue. Il m’arrive aussi d’écrire des poèmes, des livres, des chansons de dine parfois avec F.

    3. Salam, Bonsoir,

      ..tout à votre honneur et merci encore à chacun, chacune,…

      …les paroles sont les lignes du langage initié aux pensées et les mots sont les mêmes du partage édicté aux papiers, un peu comme plumes et ciel des hommes sont belles parallèles universelles en somme, et, autant des belles et nobles réalités composées, des êtres et des hommes sont toujours l’écrit venu et premier, de le rappeler est-il une vérité , de la vérifiée est-elle mieux sacrée, pour dire, d’écrire, sans oublier, de leurs entiers, bateaux séants, plafonds flottants…

      …KHassan..Salam…merci…

  6. Quel beau discours ! Ca fait toujours du bien a vous entendre, a vous ecouter et a vous suivre … Quel beau parcours! Parcours riche, intellectuel, profond, que vous avez fait et que vous etes en train de continuer de faire ! Comme vous avez ete inspire par pas mal d’auteurs ou d’ecrivains, dites-vous que nous aussi, nous nous inspirons beaucoup de votre pensee et de votre facon d’etre … Esperons qu’en vous ecoutant, nous aussi nous changerons notre mode de vie, nous ameliorons notre facon de penser ….

    Que Dieu soit avec vous et qu’Il continue de vous aider….

    salaam

  7. ———————-Selam ensolleillé ;)——————–
    ….Tariq ‘abi’
    J’ai particulièrement apprécié cette intervention au café philo.

    Cela m’a permis de mieux vous connaître donc de mieux saisir ‘le sens’ de votre message.
    ‘L’essence’de votre pensée je la trouverai certainement dans vos livres.

    Je vais m’y mettre très sérieusement.

    Souvent je trouvais que vos interventions étaient remarquable mais il manquait une partie de vous!Mais je me demandais quoi?
    Peût-être par pudeur?…
    C’est bien dommage.

    Je viens de saisir..La littérature française,la poésie!!!!!!Vous adorez cela.Alors allez-y sans hésiter.Pardon je me permets,cela vous ferez du bien.Nous aussi,allons profiter de ce merveilleux monde de la réflexion venant de vous.

    Pouvoir exprimer ‘sans frilosité’oui,ce que nous avons en profondeur

    ———————– ‘quête de sens’je dirai quête de Dieu!!!!!Pour revenir à soi!!
    ————————Soif de Dieu!Soif de ses signes!!!

    Eh oui!Finalement humain que nous sommes cherchons tous la même chose..Sans le chercher.

    Si je puis me permettre vous devriez lors de vos interventions réciter quelques vers de poésie ou des citations.
    C’est une partie de notre culture/patrimoine que nous avons amputé.
    Oui cela fait mal à certains de ne pas se l’avouer.

    Ses mots allument comme une petite allumette,ce petit truc,cette petite étincelle qui sommeille en nous dont nous avons tant besoin.
    Encore plus de nos jours..
    Merci!

    Fraternellement..
    …Belle..Très belle route.

    1. j’ai beaucoup apprécié cette intervention. qu’elle était riche, magnifique , forte, puissante.
      Je suis de tout coeur avec toi Medine :)). Une richesse SURPRENANTE.

  8. Assalam 3alaïkoum !

    J’ai une fille de 13 ans qui dévore les livres. Je n’arrive pas à suivre cela et je crains qu’elle lise des livres qui lui apporte des idées négatives par rapport à notre foi. Quels livres ou auteurs me conseillez-vous de lui faire lire ?

    Dans votre intervention vous citez un ensemble de livres mais sont-ils adaptés à une adolescente ?

    Merci.

    1. Chère Madame,

      Il m’arrive de participer à des séminaires intergénérationnels avec des étudiants ; et la leçon que j’ai tirée de ceci est, que, nous autres mamans, apprenons beaucoup des plus jeunes.

      Il y a donc transmission de savoir dans les deux sens.
      Votre fille va s’insérer (et non pas cette intégration cher aux politiques..) dans son univers avec plus de facilité grâce à ses lectures. Si l’exercice de la foi que vous lui transmettez est synonyme de moments de joie et de partage, si elle peut aussi partager ses lectures en confiance avec vous dans le dialogue, vous aurez fait votre travail de maman au mieux. Vous aurez augmenté votre savoir et joué votre rôle de lien entre vos ancêtres vos croyances et elle. Comme je l’ai dit plus haut, le livre de Anne Ancelin Schützenberger explique bien que nous sommes un maillon dans la chaîne des générations…

      confraternellement
      Laurence

  9. Monsieur Ramadan parle énormément de religion, c’est vrai que c’est le sujet sur lequel on l’interroge. Mais c’est avec un vrai plaisir que je l’écoute parler de autre chose, et notamment de littérature et de philosophie. J’espère vous voir un jour dans une émission littéraire !

  10. “L’autre en nous” est un livre massif dans son contenu, qu’il faut relire plusieurs fois, en prenant son temps.
    On y apprends des choses, la notion de philosophie du pluralisme est intéressante.

    On peut regretter que l’auteur ne dise pas d’ou il part et ou il veut en venir, la philosophie neutre n’existant pas…

    de page en page on peut constater quelques élément, tout d’abord une orientation très forte dans le sens politique de l’ouvrage(une habitude des travaux de Mr Ramadan).

    Une chose plus étonnante, c’est le double paradoxe du livre, on sent une volonté de montrer de la part de l’auteur qu’il connait et maitrise la philosophie dite “occidentale” et au cour des pages , le livre s’oriente vers des sujets très ciblés: le sud, l’immigration, les sans papiers…

    Un pluralisme très orienté .

    C’est finalement un livre ou l’on apprends beaucoup sur la philosophie dite “occidentale”.

    1. t’a oublié un truc! elle avait parlé aussi d’un livre sur Muhammad.
      pas que de philo
      dommage

    2. Au-delà de l’aspect assez direct… du commentaire , on se ne connait pas ,donc le tutoiement évitez…merci

      Je n’est pas dit que Mr Ramadan écrivait que de la philosophie, au contraire je trouve qu’il écris très peu sur la philosophie.

      Il faut toutefois constater et ils sont nombreux dans la oumma à le dire que Mr Ramadan ne parle plus(ou très peu) de spiritualité, du coran…(en dehors d’un mois sur douze; le Ramadan)

      Le livre sur le prophète Mouhammad (alayhi çalat wa salam) date de 2006. Un livre riche

      Dommage, dommage comme vous dites . Sourire

    3. la philosophie dite “occidentale” il y a des choses à prendre et des choses à laisser.
      Il faut pas se fier à tout. la philosophie dite “orientale” est aussi à prendre au sérieux mais il faut, faire, quelque, différence, avec la philosophie grec.

  11. Avis aux commentateurs et commentatrices

    Des reprises de plusieurs pseudonymes ont été signalés récemment.
    Merci aux concernés de ne pas usurper les pseudonymes existants.

    Respect du site

  12. Des fois, souvent, j’aimerais etre vous, mais je me dis que ce n’est peut etre pas pour rien que je suis moi. Alors je me contente d’etre la moi qui vous aime profondémment.
    Merci pour toutes les belles choses que vous nous enseignez, et pour nous donner envie de nous améliorer chaque jour un peu plus. J’ai 17 ans, et j’écris aussi depuis que j’ai 13 ans, j’espère qu’un jour j’aurais le courage de savoir la vie, autant que semblez la savoir. Je retiens vos références et je prend tout de suite un billet pour voyager dans votre univers .. Merci, mille fois !
    Paix !

  13. Enfin une vidéo concernant la poésie et la littérature, c’est vrai que le professeur a l’habitude de débattre mais ce genre de vidéo ouvre beaucoup plus l’esprit

  14. Votre intervention est revigorante. Merci, notamment pour le passage où vous parlez de bâtir notre réconciliation sur nos contradictions. C’est noté, et c’est très sage. C’est aussi merveilleux de vous voir sortir de votre terrain habituel et de montrer ainsi, et justement, la réconcilation que vous opérez entre toutes ces formes d’expression et de réflexion, de quelque culture qu’elles viennent. De l’individu au collectif, toutes ces contradictions sont vécues comme tensions, qu’elles soient dépassées en toute conscience, c’est une gageure dont vous illustrez bien la possibilité de victoire. Comme quelques personnages publics, vous donnez les pistes de cette possibilité.

  15. Salem !
    Merci à vous professeur Ramadan .. Ce fut très douce et favorable toutes vos paroles via la philosophie, livres et littératures ainsi histoires des âmes et esprits de ceux qui expriment pour nous des vies intérieurs …
    Personnellement, je n’ai ^pas lu une grande majorité d’œuvres littéraires françaises cependant j’ai eu une chance de lire ce que vous avez cité -La religieuse – Diderot, un roman qui développe le sens de la souffrance d’une vie humaine particulièrement religieuse ..

  16. Salam à tous.

    Je voulais juste partager un peu mon expérience, car ça m’a beaucoup intéressé ce que disait T.Ramadan.
    Très rapidement, en fait quand j’avais 17 ans, je m’en rappellerais toute ma vie ça a durer longtemps (3ans) et ça a été la période la plus éprouvante de ma vie, j’ai eu cette sensation d’être très lucide et j’avais toujours les mots justes comme frère Ramadan.
    J’échangeais avec mes professeurs qui me trouvait trop avancé pour mon âge mais tous les soirs je pleurais quand je rentrais chez moi, j’avais peur, pourquoi moi, pourquoi ce poids qui me donne une aussi grande responsabilité devant Dieu. De nature curieux et très touché par la spiritualité musulmane, j’ai eu peur d’en devenir fou. Ils faut savoir une chose c’est que je n’ai jamais lu de livre de ma vie à part le livre des êtres humains que j’ouvrais en dialoguant avec eux. J’ai tout lâché, sens, spiritualité, curiosité… J’en ai les larmes en vous écrivant. Tout simplement parce que je sais à quel point T.Ramadan doit être rongé par la solitude et surtout la TRÈS GRANDE responsabilité qu’il a devant Dieu. Voilà, aujourd’hui, j’essaie de revenir à l’Islam, doucement. Et je salue le courage de Tariq, pas tout le monde a cette chance de garder la tête sur les épaules. Qu’Allah nous facilite. Amine

  17. Salam ouahlekoum,
    En tout état de cause, la vie est parfois dure, compliqué, cruelle, nous avons tous en nous un côté de chagrin, de tristesse qui ne ce vois pas sur notre visage, tout les jours nous croisons des personnes que nous connaissons, que nous connaissons pas, ou plus ou moins, je me pose souvent la question, quelle est leurs souffrances, leurs chagrins qu’il cache derrière leurs beaux sourire.
    J’aimerai savoir……non pas par curiosité mais plutôt pour leurs venir en aide, les soulagés, les soutenirs, les aidés psychologiquement afin qu’ils ne ce sentent pas seul ou abandonner.
    J’ai grandi dans milieu très difficile cité où il y avait des personnes qui etait là à gâché leurs vie sous prétexte que la vie leur en voulais, j’étais petit même trop petit pour voir ce que j’ai vu et entendu passant par ma voisine qui ce faisait battre alors qu’elle était enceinte, j’étais petit garçon et j’avais peur, j’ai eu peur ensuite des grandes personnes!
    J’ai vu des ambulances venir retirer un corps sans vie dans une cave et c’est que des années plus tard que j’avais appris que c’était le grand frère d’un de mes copains qui c’était foutu en l’aire car sa vie etait trop malheureuse!
    En grandissant j’ai appris ce que c’était la vie, c’est une grande guerre que nous menons tout au long de notre vie, à nous d’avoir les armes qu’il faut et je les ai acquis ces armes là, faut il savoir s’en servir!
    Si ça vous intéresse je pourrais vous en dire plus.
    Faite le moi savoir.
    Mohamed.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X