Tweets récents

Main menu

Première prise de paro…

Communiqué de Presse L’As…

Articles

Maryam Ramadan: «Je ne…

La fille aînée de l’islam…

Articles

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles
«
»
Second Menu

Un matin du monde par Samira LAKFIF

Aurore

Moment privilégié.

Le monde m’appartient et l’univers chante ma sérénité… aucun bruit ne vient troubler cette communion …

Mon cœur s’apaise au bruit que fait tant de silence dans cette aube d’éternité.

Je me sens invincible et je sens Dieu à mes côtés. Les oiseaux amorcent leurs louanges et j’aimerais m’associer à leur chant d’amour.

La brise se lève et je la sens m’envelopper, j’aimerais tant qu’elle m’emporte vers les lointains inaccessibles de l’éternelle aurore.

Mon cœur se gonfle et je le sens prêt à s’éparpiller en mille prières pour les frères de mon humanité.

Je pleure, je ris et je ne sais si sur moi ne s’est pas rabattu un pan de la folie…non, les variations de mon âme s’associent aux vibrations de l’univers et je me sens l’univers… je souris car j’ai enfin compris. Tout s’éclaire : mes questions incessantes, mes doutes impertinents, mes souffrances lancinantes… je sens le souffle de l’autre vie si proche de moi et j’ai compris. Je suis prête à partir, à m’élancer loin de cette vie illusoire, loin de mes tracas puérils, je veux m’envoler….

Mais voilà que le soleil se lève et peu à peu la vie amère s’étend et ranime les cadavres de la nuit. Le soleil se lève, l’aube s’enfuit et l’aveuglante lumière s’étend comme l’ennui…

Tout devient obscur de cette lumière trop vive et mes tracas reviennent à grands pas… mes questionnements impertinents, mes doutes incessants et ma douleur m’attendent de pied ferme…

Déchue, les ailes coupées dans mon envol, je réintègre mon corps et le pas lourds j’avance en attendant qu’une autre aurore éclaire ma nuit.

4 commentaires - “Un matin du monde par Samira LAKFIF”

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X