Tweets récents

Main menu

Appel international à …

METTRE UN TERME IMMÉDIAT …

Une

Podcast 1-Introduction…

https://www.youtube.com/w…

Une

AUJOURD'HUI: 60e signa…

  Interdit de voy…

Textes

Mère-Nature parle et a…

Des forêts qui brûlent en…

Textes

MESSAGE PERSONNEL À ME…

https://youtu.be/gfXDCUuQ…

Top Vidéos

La Mystique - Soufisme…

https://youtu.be/uDYf2HmH…

Podcasts

#12 Exigence de justic…

https://youtu.be/SD_HMvAK…

Médiathèque

#11 La prison

https://youtu.be/7AFTZHm0…

Médiathèque

CHIFA SOLIDARITY

SOUTENEZ ET PARTAGEZ, SVP…

Appels

#10 METOO

https://youtu.be/SCUeFaCR…

Médiathèque
«
»
Second Menu

Appel international à l’attention du Ministre français de la justice

Posted by:
in Une
3742 Views

METTRE UN TERME IMMÉDIAT À LA MASCARADE DE LA JUSTICE DANS LE CAS DE TARIQ RAMADAN

Voir l’appel à l’action en arabe

Appel international à l’attention du Ministre français de la justice afin de mettre un terme immédiat à la mascarade de la justice dans le cas du Professeur Tariq Ramadan

Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice :

En tant que professeurs, politiciens, acteurs sociaux et journalistes sur le plan international, nous vous écrivons, Madame la Ministre de la Justice, pour demander l’arrêt immédiat du processus d’inculpation dans l’affaire Tariq Ramadan.

Ce processus a duré bien trop longtemps sous l’autorité des juges d’instruction, Mmes Camille Guillermet, Camille Palluel et M. Cyril Paquaux. Leurs préjugés, leur manque d’impartialité, la négligence de preuves essentielles, le retard dans la prise en compte d’informations clés et l’ignorance des enquêtes présentées par la brigade criminelle française sont choquants. Dans leur rôle de juges d’instruction, il est troublant qu’ils aient choisi d’ignorer les preuves à décharge ainsi que les liens suspects entre les plaignantes et les critiques de longue date du Professeur Ramadan.

Soyons clairs : nous, signataires de cette lettre, soutenons l’engagement de la France à défendre les valeurs de « liberté, égalité, fraternité » menacées aujourd’hui à travers le monde. Il ne nous appartient pas de juger de la culpabilité ou de l’innocence de Tariq Ramadan. Nous reconnaissons pleinement le droit des plaignantes à ce que leur affaire soit entendue sans préjudice. Cependant, nous tenons à rappeler au pays qui a affirmé l’inaliénabilité des droits de l’Homme et de l’égalité de l’importance du respect des principes qui garantissent l’intégrité de la justice française.

Cela fait plus de deux ans que le Professeur Ramadan a été inculpé, dont plus de neuf mois ont été passés en détention provisoire, à l’isolement. Et ce en dépit de l’avis médical du médecin de la prison, confirmant que sa santé était incompatible avec l’incarcération pour cause de maladie. Le Professeur Ramadan s’est également vu refuser l’accès à son dossier et donc aux moyens nécessaires pour préparer sa défense. Son droit à un traitement judiciaire équitable et rapide a été bafoué.

Depuis sa libération, en novembre 2018, la tournure des événements est encore beaucoup plus inquiétante. Voici quelques exemples :

-Les juges ont mandaté un expert psychiatre, le Dr Daniel Zagury, pour étudier s’il existait une “emprise” sur les plaignantes, une procédure extrêmement rare. Toute l’affaire repose désormais sur son rapport. Or, il existe un clair conflit d’intérêts. Dr Zagury est un membre actif de l’association pro-sioniste Schibboleth, qui s’oppose idéologiquement au Professeur Ramadan. Il a également des liens connus et très étroits avec les conseils des parties civiles, Me Francis Szpiner et Me Eric Morain. Nous lui demandons, de fait, de se récuser immédiatement.

– Le Parquet et les juges ont donné du crédit à la quatrième plaignante, « Elvira », dont le récit a été complètement invalidé par la brigade criminelle. Il a été clairement établi qu’elle ne connaissait même pas Tariq Ramadan. Mmes « Elvira » et Mounia Rabbouj ont toutes deux publiquement déclaré, sur les réseaux sociaux, qu’elles avaient été poussées et manipulées par le paparazzi israélo-français Jean-Claude Elfassi. De plus, la brigade criminelle a découvert que ce dernier avait été en contact avec les quatre plaignantes (lui-même a par ailleurs reconnu, sur la chaîne de télévision I24, qu’il était en relation avec la cinquième plaignante suisse). Étonnamment, après 28 mois d’enquête, Jean-Claude Elfassi n’a toujours pas été entendu par les juges d’instruction.

– Les juges ont inculpé Tariq Ramadan, avant toute enquête, sur la base de deux témoignages de femmes qu’ils n’ont même pas encore interrogées et qu’ils ont encouragées à se manifester (alors qu’elles n’avaient pas déposé de plainte).

Le Professeur Ramadan a-t-il bénéficié de l’égalité de traitement si prisée par la France, alors qu’on voit que les droits de personnalités politiques, d’artistes et de producteurs de films célèbres, accusés d’infractions similaires, sont protégés comme s’il s’agissait de principes inaliénables ? Existe-t-il une forme de justice pour les musulmans en France et une forme différente pour tous les autres ?

En bref, nous posons respectueusement la question : le Professeur Ramadan a-t-il bénéficié d’un traitement judiciaire juste et équitable, au cours duquel il est présumé innocent jusqu’à ce que sa culpabilité soit établie ?

* Appel à l’action *

Nous en appelons à votre attachement à la réputation de la France en tant que défenseur de la justice. Nous espérons que, en tant que Ministre de la Justice, vous répondrez à notre appel et à nos préoccupations quant à la mise en place d’un processus juste et équitable. Nous suggérons, en particulier, que si les magistrats chargés de l’affaire Tariq Ramadan ne sont pas en mesure de faire correctement leur travail, avec l’impartialité requise par le code de déontologie de la Magistrature, ils doivent être révoqués et remplacés par des juges véritablement impartiaux.

* SIGNATAIRES *

  • John Esposito, University of Georgetown, USA
  • Tariq Modood, University of Bristol, UK
  • Kalypso Nikolaïdis, University of Oxford, UK
  • Cornel West, University of Harvard, USA
  • Ms Karen Amstrong, British author and commentator, UK
  • Charles Taylor, McGill University (Emeritus), Canada
  • Ilan Pappe, University of Exeter, UK
  • Ms Mairead Maquire, Peace Nobel Prize Winner, Northern Ireland
  • Stephen Chan, SOAS, University of London, UK
  • Richard Falk, Princeton and Queen Mary Universities, USA, UK.
  • Jørgen S. Nielsen, University of Copenhagen, Denmark
  • Khaled Abou el Fadl, UCLA, USA
  • George Joffé, University of Cambridge & London, UK
  • Talal Asad, The City University of New York, USA
  • Dr Aminata Dramane Traoré, former Minister of Culture, Mali
  • Charles E. Butterworth, Emeritus, University of Maryland, USA
  • Dr Chandra Muzaffar, Chair, JUST, Malaysia
  • Dr Anwar Ibrahim, former Deputy Prime Minister, Malaysia
  • Mohammad Hashim Kamali, Chair IAIS, Malaysia.
  • Bock-Yong Kim, President of Hanil University, Korea
  • Dr François Burgat, CNRS, France
  • Salman Sayyid, University of Leeds, UK
  • Mr Boubacar Boris Diop, writer, novelist, journalist, Senegal
  • Sonia Dayan-Herzbrun (Emeritus), Université de Paris, France
  • Sami Al-Arian, Istanbul Zaim University, Turkey
  • Osman Bakar, ISTAC-IIUM, Malaysia
  • Alassane Diedhiou, Vice-Rector, University Assane Seck, Senegal
  • Oumar Sy, University Assane Seck, Senegal
  • Sari Hanafi, American University of Beirut, Lebanon
  • Humayun Ansari, Royal Holloway, University of London, UK
  • Adil Salahi, Author and scholar, UK
  • Asma Afsaruddin, Indiana University Bloomington, USA
  • David Palumbo-Liu, Stanford University, USA
  • Geneviève Rail (Emeritus), University of Concordia, Canada
  • Khalil Elahee, University of Mauritius, Mauritius
  • Ermin Sinanovic, United States Naval Academy, USA
  • Jacques Neirynck, EPFL (Emeritus), Switzerland
  • Chiara Sebastiani, University of Bologne, Italy
  • Ray Jureidini, Hamad Bin Khalifa University, Qatar
  • Massimo Campanini, University of Trento & IUSS di Pavia, Italy
  • Paul Aarts, University of Amsterdam, The Netherlands.
  • Richard Francis Gombrich, University of Oxford, UK
  • Ulises Tamayo, Autonomous University of Tlaxcala, Mexico
  • Anwar Alam, Policy Perspectives Foundation, New Delhi, India.
  • Lord Professor Bhikhu Parekh, University of Westminster, UK
  • John Holmwood, University of Nottingham, UK
  • Fethi Mansouri, University of Deakin, Australia
  • Richard Friedli, University of Fribourg, Switzerland
  • Craig Calhoun, Arizona University, USA
  • Anna Triandafyllidou, Ryerson University, Canada
  • Shahram Akbarzadeh, Deaken University, Australia
  • Raphaël Confiant, writer, University of Antilles, France
  • Akeel Bilgrami, Columbia University, USA
  • John Keane, University of Sydney and WZB, Germany
  • Shad Saleem Faruqi, University of Malaya, Malaysia
  • Nader Hashemi, University of Denver, USA
  • Dr Marie-Lorraine Pradelles Monod, psychologue, France
  • Dr Jaspal Kaur Sadhu Singh, Help University, Malaysia
  • Dr Haitham al-Haddad,Chair of the fatwa committee, UK
  • Dr Aasim Padela, University of Chicago, USA
  • Dr Yvonne Haddad, Georgetown University, USA
  • Dr Dalia Mogahed, Director, Consultant, USA
  • Maximin Emagna, Président Europe Belgium Diversity, Belgium
  • Dr Eric Hazan, writer, founder and publisher “La Fabrique”, France
  • Dr Anas Altikriti, CEO Cordoba Foundation, UK
  • Dr Shazad Amin, CEO Mend, UK
  • Dr Manazir Ahsan, Chair, The Islamic Foundation, UK
  • Dr Fatiha Talahite, CNRS, France
  • Dr Raghad Altikriti, President, MAB, UK
  • Ellen van de Bovenkamp, Leiden, The Netherlands
  • Dr Murshid Davids, Director, South Africa
  • Dr Hatem Bazian, Director IRDB, University of California-Berkeley, USA
  • Dr Alain Gabon, Virginia Wesleyan University, USA
  • Dr Abdullah Faliq, London Metropolitan University, UK
  • Dr Sarah Marusek, University of Leeds, UK
  • Dr Farooq Murad, Islamic Foundation, UK
  • Dr Ismail Patel, Chair, Friends of Al-Aqsa, UK
  • Dr Fanny Bauer-Motti, psychologist, UK
  • Dr Ramon Grosfoguel, University of California-Berkeley, USA
  • Dr Haoua Sounna Mamadou, Vice-President AFMA, Niger
  • Dr Abderrahmane Lahlou, Consultant Education & Finance, Morocco
  • Dr Jaouad Iraqi, jurist, Morocco
  • Dr Arujunan Narayanan, HELP University, Malaysia
  • Dr Shabbir Akhtar, University of Oxford, UK
  • Dr Silvia Maeso, Centre for Social Studies, Portugal
  • Dr Pravini Baboeram, DNI, The Netherlands
  • Dr Alexander Fluegel, EPO, The Netherlands
  • Dr Quraysha Ismail Sooliman, University of Pretoria, South Africa
  • Dr Amanj Aziz, Nyans, Sweden
  • Mohamed Nour Dachan, President UCoII (Emeritus), Italy
  • Dr Massoud Shadjareh, Chair, Islamic Human Rights Commission, UK
  • Dr Belem Bassirou, Ministery of Environment, Burkina Faso
  • Dr Ahmad Farouk Musa, Monash University, Malaysia
  • Dr Aliou Baldé, University Assane Seck, Senegal
  • Dr Sehija Dedovic, Center for Education and Research-Nahla, Bosnia
  • Dr Ibrahima Ndiaye, economist (UvS), Senegal
  • Dr El Hadji Séga Gueye, lecturer, France
  • Dr Mohammad AbdurRahman Siddiqi, Chairman (IMCJ), Japan
  • Dr Francois Deroche, medical doctor and President JDSF, France
  • Dr Homa Katouzian, University of Oxford, UK.
  • Dr Diadié Maiga, World Health Organization, Congo-Brazzaville
  • Dr Ahmed Ismail Manjra, paediatrician, South Africa
  • Dr Bilal Hassam, medical doctor, United Kingdom
  • Sante Ciccarello, Islamic Relief, Italy
  • Dr Mohammed Hashas, FSCIRE-La Pira Center, Italy
  • Dr Shaker Elsayed, Imam, USA
  • Dr Riccardo Mazzeo, writer, publisher, Italy
  • Dr Patrizia Dal Monte, theologian, Italy
  • Dr Paolo Gonzaga, writer, translator, Italy
  • Ms Yvonne Ridley, Journalist and author, Scotland
  • Mr Cheick Oumar Sissoko, film director and politician, Mali
  • Mr Jamal Elshayyal, Journalist and war correspondent, Qatar
  • Mr Sandew Hira, co-Director DIN, The Netherlands
  • Sharifah Nazneen Syed Agha, Human rights lawyer, Malaysia
  • Mr Ricardo Faty, professional footballer (soccer), France-Senegal
  • Mr Mohamed Diame, professional footballer (soccer), France-Senegal
  • Mr Doudou Jacques Faty, professional footballer (soccer), Senegal
  • Mr Ousmane Coulibaly, professional footballer (soccer), Mali
  • Ms Munisah T Yusoff, Academic consultant, Malaysia
  • Ms Adélita Genoud, independent journalist, Switzerland
  • Mr Mamadou Beloum, former Mayor of Seguenega, Burkina Faso
  • Mr Michael Gunga, Sales Director & Business Consultant, UK
  • Mr Azad Ali, Community Relations Director, CAGE, UK
  • Mr Moazzam Begg, Outreach Director, CAGE, UK
  • Mr Mouhad Reghif, Bruxelles Panthères, Belgium
  • Mr Tan Sri Jawhar Hassan, Chairman of ISIS, JUST, Malaysia
  • Ms Rosiah Jantan, JUST, teacher and writer, Malaysia
  • Ms Thevaki Sriseyohn, clinic psychologist, UK
  • Mr Hamza Roberto Piccardo, writer, publisher, Italy
  • Mr Kevin Allagapen, Global Service Analyst, UK
  • Mr Regis Joffre, Solutions Architect, UK
  • Ms Basma Elshayyal, University of Warwick, UK
  • Ms Houria Bouteldja, PIR, France
  • Mr Abdurrahim Boynukalin – Director, Turkish-British Association
  • Mr Ajmal Masroor, Director, Barefoot Inst & Freelance Broadcaster, UK
  • Ms Rakhia Ismail, Councillor, Mayor of Islington, UK
  • Mr Mohammed Kozbar, Chairman Finsbury Mosque, UK
  • Mr Jan Ritsema, Performing Arts Forum, France
  • Mr Giovanni Sarubbi, Director « Il Dialogo.org », Italy
  • Mr Davide Piccardo, Director, LaLuce.news, Italy
  • Ms Feïza Ben Mohamed, journalist, France
  • Mr Tengku Iskandar Tengku Adnan, Researcher, JUST, Malaysia

3 commentaires - “Appel international à l’attention du Ministre français de la justice”

  1. J’ai honte d’être français!!. Le traitement réservé à Mr Tariq Ramadan est scandaleux. Comme décrit dans l’appel international les juges ont moins de zèle pour mettre en prison les personnalités soupçonnées des mêmes faits… Les médias sont complices d’un système judiciaire raciste à l’impartialité douteuse auquel le peuple français ne croit plus…
    Le professeur Ramadan est courageux, il est un vrai résistant, combattant de la vérité, son discours est brillant limpide accessible et raffiné. Bref tout le contraire de nos politiques!…
    François

  2. On connait tous la vérité de l’innocence du Professeur Tariq RAMADAN . Mais le ministère français de la justice de continue de nous décevoir avec ses clichés insensés qui essayent en vain de détourner nos yeux de la vérité et soutenir des accusations qui sont clairement infondés .

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X