Main menu

Première prise de paro…

Communiqué de Presse L’As…

Articles

Maryam Ramadan: «Je ne…

La fille aînée de l’islam…

Articles

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles
«
»
Second Menu

CHANTER POUR CEUX QUI SONT LOIN DE CHEZ EUX

Posted by:
12611 Views

Celui-là passe toute la nuit

A regarder les étoiles

En pensant qu’au bout du monde

Y’a quelqu’un qui pense à lui

 

 

Et cette petite fille qui joue

Qui ne veut plus jamais sourire

Et qui voit son père partout

Qui s’est construit un empire

 

 

Où qu’ils aillent Ils sont tristes à la fête

Où qu’ils aillent Ils sont seuls dans leur tête

Je veux chanter pour ceux

Qui sont loin de chez eux

Et qui ont dans leurs yeux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

 

 

Je veux chanter pour ceux

Qu’on oublie peu à peu

Et qui gardent au fond d’eux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

 

 

Qui a volé leur histoire

Qui a volé leur mémoire

Qui a piétiné leur vie

Comme on marche sur un miroir

 

 

Celui-là voudra des bombes

Celui-là comptera les jours

En alignant des bâtons

Comme les barreaux d’une prison

 

 

Où qu’ils aillent Ils sont tristes à la fête

Où qu’ils aillent Ils sont seuls dans leur tête

Je veux chanter pour ceux

Qui sont loin de chez eux

Et qui ont dans leurs yeux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

 

 

Je veux chanter pour ceux

Qu’on oublie peu à peu

Et qui gardent au fond d’eux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

 

Quand je pense à eux

Ça fait mal

Ça fait mal

69 commentaires - “CHANTER POUR CEUX QUI SONT LOIN DE CHEZ EUX”

  1. Et nous prierons pour ceux

    Qu’on oublie peu à peu

    Et qui gardent au fond d’eux

    Quelque chose qui fait mal

    Qui fait mal

    1. salam aleikoum
      c’est très bien, et merci d’avoir rajouter cette action de prier pour eux,
      mais, sans prendre à mal ce qui suit, çà ne suffit pas.
      Alors ceux qui PEUVENT agir, c’est aussi bien…
      🙂
      salam

  2. on dit souvent que le monde et une jungle, et sait toujours le plus fort qui mange le plus faible , mais nous sommes des etre humain et la terre nous apartient ,elle n apartient a quelque homme dénué de tous sens moral qui les raprocherai des animaux qui non pas de raison ,mes eu au moin respect la creation tous en louan leur createur

  3. on dit souvent que la terre et une jungle et que le plus fort mange toujour le faible somme nous des animaux pour penser de cette façon la terre apartien au etre humain et non a une poigner d homme denué de tout sens moral

  4. Par delà l’oubli, l’espoir d’une humanité dépourvue de frontières….

    Je voudrais vous exprimer ma gratitude
    pour vos jolies pensées ,où l’émotion gagne en puissance…

    Merci encore.

  5. C’est bon que tu sois là

    ——————————————————————————–

    Tous ces mots qui condamnent

    Comme c’est dur quelquefois

    Ces images et ces drames

    Qu’on ne connaissait pas

    Et qui peuplent nos rêves

    En nous tombant dessus

    Et tous ces maquillages

    Ces regards éperdus

    Ces amis de passage

    Qu’on ne reverra plus

    Comme les chansons s’effacent

    Moi je voulais te dire

    C’est bon que tu sois là

    C’était comme une urgence

    Dans ces affreux combats

    C’est bon que tu sois là

    C’est comme une évidence

    Dans mes yeux qui se noient

    Je remercie ma chance

    En répétant tout bas

    C’est bon que tu sois là

    Mais qu’est-ce qu’on nous demande

    Mais qu’est-ce qu’on veut de nous

    Qu’on supplie, qu’on marchande

    Qu’on se mette à genoux

    Comme les chansons s’envolent

    Moi je voulais te dire

    C’est bon que tu sois là

    C’est comme une délivrance

    Dans ce monde qui se bat

    C’est bon que tu sois là

    Dans cette indifférence

    Où c’est chacun pour soi

    Je remercie ma chance

    En répétant tout bas

    C’est bon que tu sois là

    France Gall

    1. Quant à l’autre message, je comprends… Mais je sais qu’il est arrivé, je sais qu’il est reçu.

      Je prierai.

    2. Cet écrit, cette demande,

      C’était magnifique!

      Tant de coeur, tant de foi…

      Quel dommage…

      Mais oui, c’était sans doute trop.

      Il en restera un écho, et un engagement.

      Toujours.

    3. la foi et le coeur sans éducation profonde ne suffisent pas.

      Voila ou a été le manque… l’éducation face aux obstacles.

      Et en l’espace d’un instant, le manque d’éducation a tout effacé. Une vie malheureusement. Quel dommage comme tu dis. C’est pire que cela pour ainsi dire C’est une catastrophe et j’en paierai le prix toute ma vie a moins d’une miséricorde de Dieu (SWT), je dois vivre avec maintenant.

      Bonne route. Le chemin est difficile c’est cela qu’il faut comprendre.

      Mon chemin s’est arrêté hier et je dois recommencer mon éducation. Des années cela prendra inch’Allah. Voila la sagesse dans tout cela. D’ici la que Dieu te protège, et t’accompagne, il y a des compagnons de route que Dieu mettera sur ta route.

      On se retrouvera peut etre un jour. sait on jamais 🙂

      salam

  6. Hey

    se prendre des coups

    plutôt que le tiède

    Ceux qui ont peur sont debout

    les autres dorment mou

    se battre pour ses rêves

    qu’on nous enseigne never explain

    qu’on nous assène never complain

    et c’est un peuple qui se soulève

    mais toujours vouloir pour soi

    la lune, la lune

    même pour un nirvana

    de fortune, la lune

    et si tu tombes 7 fois

    et si tu tombes 7 fois

    toujours se relever 8…

    Millen Farmer,

  7. Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,
    Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ;
    Je promène au hasard mes regards sur la plaine,
    Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

    Ici, gronde le fleuve aux vagues écumantes ;
    Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur ;
    Là, le lac immobile étend ses eaux dormantes
    Où l’étoile du soir se lève dans l’azur.

    Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres,
    Le crépuscule encor jette un dernier rayon,
    Et le char vaporeux de la reine des ombres
    Monte, et blanchit déjà les bords de l’horizon.

    Cependant, s’élançant de la flèche gothique,
    Un son religieux se répand dans les airs,
    Le voyageur s’arrête, et la cloche rustique
    Aux derniers bruits du jour mêle de saints concerts.

    Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente
    N’éprouve devant eux ni charme ni transports,
    Je contemple la terre ainsi qu’une ombre errante :
    Le soleil des vivants n’échauffe plus les morts.

    De colline en colline en vain portant ma vue,
    Du sud à l’aquilon, de l’aurore au couchant,
    Je parcours tous les points de l’immense étendue,
    Et je dis : « Nulle part le bonheur ne m’attend. »

    Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
    Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
    Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
    Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé.

    Que le tour du soleil ou commence ou s’achève,
    D’un œil indifférent je le suis dans son cours ;
    En un ciel sombre ou pur qu’il se couche ou se lève,
    Qu’importe le soleil ? je n’attends rien des jours.

    Quand je pourrais le suivre en sa vaste carrière,
    Mes yeux verraient partout le vide et les déserts ;
    Je ne désire rien de tout ce qu’il éclaire,
    Je ne demande rien à l’immense univers.

    Mais peut-être au-delà des bornes de sa sphère,
    Lieux où le vrai soleil éclaire d’autres cieux,
    Si je pouvais laisser ma dépouille à la terre,
    Ce que j’ai tant rêvé paraîtrait à mes yeux !

    Là, je m’enivrerais à la source où j’aspire ;
    Là, je retrouverais et l’espoir et l’amour,
    Et ce bien idéal que toute âme désire,
    Et qui n’a pas de nom au terrestre séjour !

    Que ne puis-je, porté sur le char de l’Aurore,
    Vague objet de mes vœux, m’élancer jusqu’à toi !
    Sur la terre d’exil pourquoi restè-je encore ?
    Il n’est rien de commun entre la terre et moi.

    Quand la feuille des bois tombe dans la prairie,
    Le vent du soir s’élève et l’arrache aux vallons ;
    Et moi, je suis semblable à la feuille flétrie :
    Emportez-moi comme elle, orageux aquilons !

    Lamartine

  8. Texte et musique plus que médiocre, chanteur médiocre.
    En parfaite correspondance à ce site et à la qualité des intervenants..

    1. Pour intervenant du 3 septembre 2008 à 09:36,

      Merci pour votre science…

      …votre reconnaissance du bien et du mal…

      … de la médiocrité et de la qualité…

      ~

      Dommage, vous auriez pu apporter un peu de vous mais hélas, vous semblez préférer vous complaire dans votre pré-jugement.

      ~

      J’espère cependant sincèrement que cela vous fasse du bien à l’âme

      ~

      Bonne journée

    2. veu avec un t à la fin, à force de dire des choses désagréables on finit en plus par mal les dire/écrire

    3. La voie de la simplicité, la seule qui me soit possible…

      Simplicité de mots qui n’ont pas à se cacher, simplicité des sourires qui peuvent s’échanger, simplicité des coeurs qui savent qu’ils battent ensemble,…

      Hors la simplicité, je perds ma route, je me perds.

      Ou je fuis.

      En Lui mon refuge.

    4. En Lui ma force ma clarté,

      J’avance mais je reste, patiente.

      Je retrouve mon chemin, je me trouve, simplement centrée.

      Authenticité des mots qui rient, de rouge à peine déguisés,

      Eclair des yeux que tout embrase.

      Tranquilité d’un coeur qui sait ne battre et se gonfler que pour simplement etre la voile dans laquelle il va souffler.

      Ne se rabattre que pour le couvrir, la petite mort, l’Eternité.

    5. Je pense que quelqu’un qui n’aime pas un site ou un groupe de gens qui interviennent sur ce site, a le droit de le visiter, de le découvrir et de le critiquer aussi, mais par contre je ne crois pas qu’on a le droit d’en parler avec cette façon. Je pense que c’est un comportement indigne.
      Cependant j’espère au moins que vous avez essayé de lire ce texte et comprendre le sens de ses paroles car cela vous fera du bien dans l’ame…et vous en avez énormement besoin.

      Merci

  9. On est jamais excusable d’être méchant, mais il y a quelque mérite à savoir qu’on l’est; et le plus irréprochable des vices est de faire le mal par bêtise.Charles Baudeaire.

    Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine…Mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. Albert Einstein.

    Il n’y a d’autre enfer pour l’homme que la bêtise ou la méchanceté de ses semblables. Marquis De Sade.

    Les insectes piquent, non par méchanceté, mais parcque eux aussi , veulent vivre; il en est de même des critiques; ils veulent notre sang et non notre douleur. Friedrich Nietzsche.

    Il est difficile de vivre avec les humains, parce qu’il est difficile de se taire.

    (à bon entendeur…)

    Merci pour ce très beau texte de Michel Berger, Paix à son âme, qui en a fait d’autres tout aussi chaleureux, qui savait atteindre nos coeurs; pour ceux qui sont dotés de bonté et d ‘humanité.

    NM

    ps: Ramdankoum Moubarak à tous

    1. Beaucoup d’hommes naissent aveugles.
      ils ne s’en aperçoivent que le jour où une bonne vérité leur crève les yeux.

      Traité de la passion des âmes.

      On dit que la vérité embête l’homme et il est juste qu’lle l’embête car elle n’est pas gaie.

      Elle est l’accord entre l’intelligence et les choses.

  10. en lisant ce texte que je connaissais déjà,j’ai vraiment le sentiment que c’est de moi que l’on parle.je suis enfant d’immigré algerien,et sil ya une chose dont je suis certaine aujourd’hui c’est que l’ont m’à voleé mon histoire ainsi que ma mémoire.a 32ans je suis toujours déchireé entre deux cultures et cette grande et profonde frustration m’empeche de me construire et d’etre celle que j’aimerai.Il faudrait que je puisse m’arreter sur moi pour enfin découvrir qui je suis et pouvoir me réconcilier avec mon histoire mais aussi avec ce pays(la france )qui et censé etre le mien.A quand le jour où je cèsserai de trainer cette lourde souffrance du problème idenditaire,et qui raisonne chaque jours dans ma tete ça fait mal! ça fait mal.Bientot inchallha !que Dieu vienne en aide à tous ceux qui renferme cette soufrance en eux.

  11. Si on t’organise une vie bien dirigée

    Ou tu oublieras vite

    Si on te fait danser

    Comme un amour qu’on quitte

    Si tu réalises que la vie n’est pas là

    Que le matin tu te lèves

    Sans savoir ou tu vas

    résiste..

    Prouve que tu existes

    Cherche ton bonheur partout, va

    Refuse ce monde égoïste

    Résiste..

    danse pour tous ceux qui ont peur

    danse pour des milliers de coeurs

    Qui ont droit au bonheur

    Résiste..

    Tant de liberté pour si peu de bonheur

    est-ce que ça vaut la peine

    Si on veut t’amener à renier tes erreurs

    C’est pas pour ça qu’on t’aime

    Si tu réalises que l’amour n’est pas là

    que le soir tu te couches

    sans aucun rêve en toi

    Résiste!

    Michel Berger

    1. Le vent fougueux a balayé la vaste plaine et dispersé les nuages aux quatre coins du ciel.

      Ils s’en vont en cohorte, abandonnant derrière eux des touffes de coton, des traces de dentelles, traversées de lumière.

      Songes et perles.

      Partir, voler, aimer.

      Large comme le monde.

      Souffle et souffle encore le vent.

      Dans le ballet des branchages, les arbres s’inclinent et semblent prier.

      Qui peut arrêter le souffle d’un amour éveillé par Sa grâce?

    2. Le vent fougueux, s’est transformé en une bise légère et délicate, au parfum de volupté..

      Seul le souffle de l’amour, peut porter sans dommage, d’un être à l’autre, les nourritures de l’âme.

      NM

      Pour me comprendre

      Il faudrait savoir qui je suis

      pour me comprendre Il faudrait connaitre ma vie

      Et pour l’apprendre

      Devenir mon ami

      pour me comprendre

      Il aurait fallu au moins ce soir

      Pouvoir surprendre le chemin d’un de mes regards

      Triste mais tendre, perdu dans le hasard.

      Pour me comprendre

      Il faudrait savoir le décors

      De mon enfance,

      Le souffle de mon frère qui dort,

      La résonnance de mes premiers accords,

      Pour me comprendre

      Il faudrait connaitre mes nuits

      Et puis mes longues insomnies,

      Quand vient le jour,

      La peur d’affronter la vie.

      Il y a peut être quelque part

      Un bonheur dont j’aurai eu ma part,

      Dommage, dommage.

      J’aimais tant certains paysages
      .
      Pour me comprendre

      Il faudrait la connaitre mieux

      Que je ne pourrai.

      Il faudrait l’aimer plus que moi

      Et je vous dirai

      Que je n’y crois vraiment pas.

      Pour me comprendre

      Il faudrait avoir rencontrer

      L’amour le vrai.

      Vous comprendrez le grand amour.

      Et savoir qu’après

      A quoi sert de vivre encore un jour.

      MICHEL BERGER

    3. ~

      …quoique la bise, c’est joli…et c’est aussi un vent, mais un peu froid peut-être…

      ~

  12. issus de la daass jai aime cette chansons qui me renvoie ma souffrance mais en meme temps elle me reconforte de pouvoir mettre des mots sur cette souffrance……jai toujour rechercher des chansons qui pouvais parler de foyer de vie sans parents mais jnen nai pas trouver la puissance de celle ci c que tout le monde peut s y reconnaitre avec ses propres maux

  13. Cette musique de michel bergers refléte bien l’univers du ramadan et des musulman; qui veut tout dire c’est d’aider, d’aider autruis qui est plus pauvre que soit, car meme si vous etes pauvre il y a toujours plus pauvre que vous alors aider les gens faite du bien autoure de vous et inchalah dieu vous le rendra.
    TOUJOURS DIRE HAMDOULILE MEME QUAND SA VA PAS

  14. “L’enfant et l’oiseau”, Marie Myriam, 1977.

    “Comme un enfant aux yeux de lumière

    Qui voit passer au loin les oiseaux

    Comme l’oiseau bleu survolant la Terre

    Vois comme le monde, le monde est beau

    Beau le bateau, dansant sur les vagues

    Ivre de vie, d’amour et de vent

    Belle la chanson naissante des vagues

    Abandonnée au sable blanc

    Blanc l’innocent, le sang du poète

    Qui en chantant, invente l’amour

    Pour que la vie s’habille de fête

    Et que la nuit se change en jour

    Jour d’une vie où l’aube se lève

    Pour réveiller la ville aux yeux lourds

    Où les matins effeuillent les rêves

    Pour nous donner un monde d’amour

    L’amour c’est toi, l’amour c’est moi

    L’oiseau c’est toi, l’enfant c’est moi

    Moi qui ne suis qu’une fille de l’ombre

    Qui voit briller l’étoile du soir

    Toi mon étoile qui tisse ma ronde

    Viens allumer mon soleil noir

    Noire la misère, les hommes et la guerre

    Qui croient tenir les rênes du temps

    Pays d’amour n’a pas de frontière

    Pour ceux qui ont un cœur d’enfant

    Comme un enfant aux yeux de lumière

    Qui voit passer au loin les oiseaux

    Comme l’oiseau bleu survolant la Terre

    Nous trouverons ce monde d’amour

    L’amour c’est toi, l’enfant c’est moi

    …”

    http://www.youtube.com/watch?v=2DGk-MitQf0&feature=related

    1. Une chanson belle et généreuse, poétique et chaleureuse…

      Et qui dit tant en quelques instants.

      Merci pour ce cadeau.

      A l’innocence…

      Un sourire sous le signe de l’étoile.

    2. Jour de septembre

      Le ciel est bleu pâle,

      De longs nuages un peu grisés étendant à l’Est leur légèreté

      Tout est courbes, pastels et subtilité

      Une caresse pour l’âme

      Une infinie bonté

      Un cadeau, une grâce.

      Nuit de septembre

      Au milieu du ciel se tient la lune claire, au plein de son éclat.

      En un dessin parfait, l’entourent les étoiles.

      Pureté, harmonie.

      Le cœur se calme.

      Matin de septembre

      Elles étaient là

      Les deux tourterelles,

      Sur le fil, au dessus du toit.

      Elles sont parties,

      Les deux tourterelles.

      Là ou ailleurs,

      Ensemble elles vont,

      Où conduit le coeur.

    3. C’est aujourd’hui à moi de demander: que reste-t-il?

      Mon Dieu que ce texte est beau…

      Que reste-t-il de cette beauté?

  15. http://fr.youtube.com/watch?v=s1LwIKW2DX0

    A écouter !
    Pierre Perret
    Lily

    Paroles et Musique: Pierre Perret 1977

    On la trouvait plutôt jolie, Lily

    Elle arrivait des Somalies Lily

    Dans un bateau plein d’émigrés

    Qui venaient tous de leur plein gré

    Vider les poubelles à Paris

    Elle croyait qu’on était égaux Lily

    Au pays de Voltaire et d’Hugo Lily

    Mais pour Debussy en revanche

    Il faut deux noires pour une blanche

    Ça fait un sacré distinguo

    Elle aimait tant la liberté Lily

    Elle rêvait de fraternité Lily

    Un hôtelier rue Secrétan

    Lui a précisé en arrivant

    Qu’on ne recevait que des Blancs

    Elle a déchargé des cageots Lily

    Elle s’est tapé les sales boulots Lily

    Elle crie pour vendre des choux-fleurs

    Dans la rue ses frères de couleur

    L’accompagnent au marteau-piqueur

    Et quand on l’appelait Blanche-Neige
    Lily

    Elle se laissait plus prendre au piège Lily

    Elle trouvait ça très amusant

    Même s’il fallait serrer les dents

    Ils auraient été trop contents

    Elle aima un beau blond frisé Lily

    Qui était tout prêt à l’épouser Lily

    Mais la belle-famille lui dit nous
    Ne sommes pas racistes pour deux sous
    Mais on veut pas de ça chez nous

    Elle a essayé l’Amérique Lily

    Ce grand pays démocratique Lily

    Elle aurait pas cru sans le voir

    Que la couleur du désespoir

    Là-bas aussi ce fût le noir

    Mais dans un meeting à Memphis Lily

    Elle a vu Angela Davis Lily

    Qui lui dit viens ma petite sœur

    En s’unissant on a moins peur

    Des loups qui guettent le trappeur

    Et c’est pour conjurer sa peur Lily

    Qu’elle lève aussi un poing rageur Lily

    Au milieu de tous ces gugus

    Qui foutent le feu aux autobus

    Interdits aux gens de couleur

    Mais dans ton combat quotidien Lily

    Tu connaîtras un type bien Lily

    Et l’enfant qui naîtra un jour

    Aura la couleur de l’amour

    Contre laquelle on ne peut rien

    On la trouvait plutôt jolie, Lily

    Elle arrivait des Somalies Lily

    Dans un bateau plein d’émigrés

    Qui venaient tous de leur plein gré

    Vider les poubelles à Paris.

    1. Merci à qui a posté ce texte. Et à Pierre Perret pour cette humanité.

      N’oublions pas.

    2. Merci pour ces belles paroles douces dans un mon de brut ..
      La chanson de P.FERRET est magnifiquement émouvante

    3. j’ai souvenance que se même PP répondu à un journaliste à l’époque du “problème” du foulard “si j’étais prof et qu’une gamine entre avec sa sur la tête je lui fiche un coup de pied au derrière et elle prendrait la porte !!!”
      Elle croyait qu’on était égaux fatima
      Au pays de Voltaire et d’Hugo aicha
      on veut de toi mais bien intégrée c a dire comme nous…

    4. Je suis déçu … je mets ça sur le compte de l’ignorance, il reste cependant un bon chanteur avec des textes interessant.

      Que Dieu le guide.

  16. Bonjour. “A regarder les étoiles, en pensant qu’au bout du monde y’a quelqu’un qui pense à lui, et cette petite fille qui joue, qui ne veut plus sourire, et qui voit son père partout, qui s’est construit un empire” Très belle chanson pour tous les déracinés de leur pays ou de leur amour. Le vide dans son coeur, l’absence de l’être aimé et une souffrance au quotidien. Mais l’amour est fragile et fort en même temps. Il faut si un regard à transpercer ton coeur avec la flèche de Cupidon. Cette plaie de bonheur t’accompagne dans ta solitude et ton silence. Peur qu’avec le temps et éloignement tout disparaisse. Mais l’espoir fait vivre et ne jamais oublier celui ou celle qui ta fais connaitre l’amour au fond du silence. Jamais oublier et y croire avec force et tout l’amour qui est en toi. Puiser la force et la puissance de l’amour de Dieu pour pouvoir tenir debout dans un monde où règne le mal et atrocité. Nous avons besoin de l’un et de l’autre pour continuer vers le chemin de Dieu le tout puissance et puiser la force de son bien aimé. L’encourager, lui dire tout le grand amour qui embellit la vie des amoureux de l’amour divin. Malgrè l’absence les lointains horizon ne pas l’oublier, croire en lui en elle. Où un jour ou une nuit Allahvous libère de toue attache et libère nos coeur pour l’autre. Le silence sera brisé et laisser l’amour déployer ses ailes pour nous envelopper immunisé contre les épreuves de la vie. Ne jamais désespérer quand l’amour vient à toi suis le et répond lui dit lui toutes tes souffrances, toutes tes larmes pour te consoler devant le Supr ême et vivre dans le bonheur sur un petit nuage qui t’envoie au septième ciel avec les oiseaux. Libre comme l’air que tu respire. L’amour quand Allah le germe dans un autre coeur est magique, il faut y croire pour continuer de vivre nos pulsions et nos désirs, nos plaisir. Nous sommes à Dieu et remercions Allah d’avoir germé cet amour dans nos coeur. Salame.

    1. Moi aussi, tu sais, il m’arrive d’avoir cette peur qu’avec le temps et l’éloignement tout disparaisse. Il nous faut tant de constance, de persévérance.

      Mais nous les avons eues, jusqu’ici par Sa grâce… Et avons déjà traversé, dépassé, des épreuves. Et quand je te vois mon coeur bat plus fort, encore.

      Moi aussi je sais que « nous avons besoin de l’un et de l’autre pour continuer vers le chemin de Dieu le tout puissant/toute puissance ».

      Moi aussi, malgré « l’absence, les lointains horizons », je sais qu’il ne faut « pas l’oublier, croire en lui en elle ».

      Et si venait un jour ou cette nuit, par Sa grâce, la libération de nos cœurs l’un pour l’autre, … Je n’ose l’espérer. Qu’au moins ton cœur trouve la paix qui t’est nécessaire, si nécessaire. J’ai tant de peine à le voir souffrir.

      Ah si l’amour pouvait déployer ses ailes pour nous envelopper immunisés contre les épreuves de la vie…

      Mais déjà rendons grâce pour ce chemin vers lui, pour ce cadeau qu’Il nous a fait, et cette responsabilité qu’Il nous a donnée de prendre soin de ce cadeau, cette responsabilité qu’Il nous a donné de donner autour de nous ce qui est reçu.

      Tu sais, ta présence est un miracle pour moi, toujours. Merci de tes mots.

      Louanges à Lui, toujours.

      De ton frère/ta sœur, ton ami(e), amour.

  17. GENS DU VOYAGE DEPLACES

    Le maire de Sevran dénonce une “dérive monarchique”

    NOUVELOBS.COM | 04.11.2008 | 10:50

    SARKOZY ou la Sainte Russie Impériale ?

    Voici plus de 200 ans, en 1787, le Feld Maréchal Potemkine, favori de la Tsarine Catherine II, ne craignait pas de faire construire des villages factices en Crimée pour faire la preuve de l’excellence de l’administration impériale et cacher la misère qui régnait dans les campagnes.

    En 2008, il est des responsables politiques français pour agir de même.
    Ainsi, émules de pratiques d’un autre âge, ils n’hésitent pas à conseiller le déplacement de familles de gens du voyage qui avaient installé leur campement à Vaujours, parce que cette présence pourrait indisposer le chef de l’Etat en visite dans cette ville ce mardi 4 novembre. Pour eux il faudrait cacher les conditions de
    vie de ces familles à Monsieur le Président.

    Pour faire bonne mesure, et qu’il faut malgré tout rester humain, il est indiqué à ces familles un emplacement qui ferait l’affaire : la gare de Sevran/Livry sur les terrains RFF.

    Le transfert est organisé le dimanche soir vers 20h, à la nuit tombée, afin de limiter les nuisances causées par un cortège d’une trentaine de caravanes dans les rues de Vaujours, Livry et Sevran.

    C’est ainsi que trente familles et leurs caravanes sont venues s’installer sur le parking de la gare Sevran/Livry, sans opposition des forces de l’ordre. Elles ont été parquées dans des conditions d’hygiène inexistantes sur un terrain, sans eau, sans électricité, sans sanitaire.

    De ce fait, les Sevranais qui fréquentent la ligne B du RER sont privés de places de stationnement par le fait du Prince.

    Rappelons qu’à Sevran, solidarité n’est pas un vain mot. Sevran est une des rares villes de Seine-Saint-Denis à avoir aménagé un emplacement réservé aux gens du voyage, depuis des années maintenant. Emplacement qui doit être totalement rénové prochainement dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier
    Rougemont.

    A mes yeux, il ne s’agit pas d’un simple excès de zèle. Il s’agit bien d’une dérive du pouvoir.
    Pour réussir il ne faut pas déplaire au souverain, il faut devancer et interpréter ces désirs.

    Cette dérive monarchique est intolérable et témoigne du mépris affiché par ceux d’en haut pour ceux qui vivent et travaillent en Seine-Saint-Denis.

    Faudra t-il vider Sevran de ses habitants lorsque le Prince daignera répondre à mon invitation pour visiter notre ville ?

    Rappelons à ces zélés serviteurs que 2 ans après les événements de Crimée, la Révolution Française abolissait les privilèges…”

    Stéphane GATIGNON
    Maire de Sevran
    Conseiller Général de Seine-Saint-Denis

  18. Si cela fait si mal, c’est que ce ne sont pas “eux”/ eux c’est lui-même..toi…nous… moi; une sorte de projection. ne peut arriver à ressentir le mal de l’autre que celui qui le vit.
    Compliqué..mais il se fait tard

    1. Ne ressent la douleur de la braise que celui qui pose le pied dessus..J’ai posé le pied dessus!…Par ta faute; alors inconscient du mal que tu causais..Mon coeur, criblé, de partout, par ses flèches envenimées que tu me lançais pour m’achever tel le toréador, à l’oeil noir visant sa proie, ce pauvre et malheureux taureau, pris dans le piège d’un être malade incapable de pitié, vis à vis de l’innocence bafoué; vengeance gratuite, sans aucune raison censée, qui justifierait l’acte barbare..L’animal agonisant, son bourreau s’en allant froidement, sans se retourner..Lâchement!

      Le mal est fait!

  19. Je me retrouve dans ces paroles
    Tellement ..

    Et j’espère réellement et depuis bien longtemps,

    Que quelque part, qu’ailleurs, que tout près, quelqu’un pense toujours à moi

  20. vous etes tous des apostats de l islam
    vous ne reflechissez pas
    vos actes sont mauvais c est pas sa l islam soumission total a allah swt
    il faut suivre la sounna et le coran et les pieux predecesseurs sobhanallah.

  21. Salamou ‘alaikoum cher frère Tariq que nous aimons du fond du coeur en Dieu,

    Je me plais à lire tous les commentaires de ce site.

    Je n’ai malheureusement pas une aussi belle maitrise du verbe que beaucoup ici, aussi, je souhaite partager avec vous, Cher Tariq (tout visiteur étant également convié à l’écoute de ces morceaux), ces quelques extraits musicaux …

    http://www.dailymotion.com/video/x7ckdu_as-mutter-sonate-le-printemps-12-be_music

    http://www.dailymotion.com/video/x7ckm0_as-mutter-sonate-le-printemps-22-be_music

    http://www.dailymotion.com/video/xsoj9_maurice-ravel-bolro_music

    http://www.dailymotion.com/video/x7d11o_karajan-le-beau-danuble-bleu-johann_music

    اللّهُـمَّ إِنِّي عَبْـدُكَ ابْنُ عَبْـدِكَ ابْنُ أَمَتِـكَ نَاصِيَتِي بِيَـدِكَ، مَاضٍ فِيَّ حُكْمُكَ، عَدْلٌ فِيَّ قَضَاؤكَ أَسْأَلُـكَ بِكُلِّ اسْمٍ هُوَ لَكَ سَمَّـيْتَ بِهِ نَفْسَكَ أِوْ أَنْزَلْتَـهُ فِي كِتَابِكَ، أَوْ عَلَّمْـتَهُ أَحَداً مِنْ خَلْقِـكَ أَوِ اسْتَـأْثَرْتَ بِهِ فِي عِلْمِ الغَيْـبِ عِنْـدَكَ أَنْ تَجْـعَلَ القُرْآنَ رَبِيـعَ قَلْبِـي، وَنورَ صَـدْرِي وجَلَاءَ حُـزْنِي وذَهَابَ هَمِّـي

    Barakallahou fika pour tout ce que vous faites pour nous.

    Radiyallahou ‘anka in chaa Allah.

    Fraternellement du fond du coeur.

  22. Bonjour,

    j’aime cette chanson, et de ce fait je voudrais vous poser une question .

    est ce que oui ou non, la musique ou les chansons (non obcenes bien entendu) sont -ils illicites ??

    j’entend partout des reponses contradictoir . alors svp eclairer moi
    merci

    1. Bonjour,

      Oui, je me pose également la question.
      Partout, des savants via les émissions religieuses, des parents,et connaissances nous disent et nous rappellent combient il est illicite d’écouter des chansons, poèmes, etc (j’entends bien des textes non obcènes). Alors cher mr Ramadan, vous que j’admire et écoute avec attention, qu’en pensez vous ??
      Car étant née en Europe, j’ai appris et apprécie les beaux textes, des chansons françaises des auteurs classiques.
      Je ne demande qu’à plaire à Allah et merci pour ce que vous faites. qu’Allah nous guide. Amine

      Nawal

    2. Salam Alaykoum,
      J’aimerais également connaitre l’avis du Professeur et frère Tariq Ramadan
      allahiralik
      Salam alaykoum

  23. très belle chanson, un grand monsieur, Michel BERGER,
    cette chanson me parle, moi qui est loin de ma famille mais proche à la fois car ils sont tous dans mon cœur et dans mes pensées hamdollah.

  24. Les coups de coeur semblent taris…

    Quelle en est la cause? Quelques chaos de l’âme?

    Je les aimais, les attendais…

    J’espère qu’il vous en reste quelques uns, non – encore?- dits, qui vous nourrissent…

    C’est un peu aride par ici. Très dépouillé.

    Coup de blues.

    Bonne route, in ogni casi.

    1. 6ème sens

      La nuit est belle, l’air est chaud et les étoiles nous matent,
      Pendant qu’on kiffe et qu’on apprécie nos plus belles vacances,

      La vie est calme, il fait beau, il est 2 heures du mat’,
      On est quelques sourires à partager notre insouciance.

      C’est ce moment là, hors du temps, que la réalité a choisi,
      Pour montrer qu’elle décide et que si elle veut elle nous malmène,

      Elle a injecté dans nos joies comme une anesthésie,
      Souviens-toi de ces sourires, ce sera plus jamais les mêmes.

      Le temps s’est accéléré d’un coup et c’est tout mon futur qui bascule,
      Les envies, les projets, les souvenirs, dans ma tête y’a trop de pensées qui se bousculent,

      Le choc n’a duré qu’une seconde mais ses ondes ne laissent personne indifférent,
      ” Votre fils ne marchera plus “, voilà ce qu’ils ont dit à mes parents.

      Alors j’ai découvert de l’intérieur un monde parallèle,
      Un monde où les gens te regardent avec gêne ou avec compassion,
      Un monde où être autonome devient un objectif irréel,
      Un monde qui existait sans que j’y fasse vraiment attention.

      Ce monde-là vit à son propre rythme et n’a pas les mêmes préoccupations,
      Les soucis ont une autre échelle et un moment banal peut être une très bonne occupation,

      Ce monde là respire le même air mais pas tout le temps avec la même facilité,
      Il porte un nom qui fait peur ou qui dérange : les handicapés.

      On met du temps à accepter ce mot, c’est lui qui finit par s’imposer,
      La langue française a choisi ce terme, moi j’ai rien d’autre à proposer,
      Rappelle-toi juste que c’est pas une insulte, on avance tous sur le même chemin,
      Et tout le monde crie bien fort qu’un handicapé est d’abord un être humain.

      Alors pourquoi tant d’embarras face à un mec en fauteuil roulant,
      Ou face à une aveugle, vas-y tu peux leur parler normalement,
      C’est pas contagieux pourtant avant de refaire mes premiers pas,
      Certains savent comme moi qu’y a des regards qu’on oublie pas.

      C’est peut-être un monde fait de décence, de silence, de résistance,
      Un équilibre fragile, un oiseau dans l’orage,
      Une frontière étroite entre souffrance et espérance,
      Ouvre un peu les yeux, c’est surtout un monde de courage.

      Quand la faiblesse physique devient une force mentale,
      Quand c’est le plus vulnérable qui sait où, quand, pourquoi et comment,
      Quand l’envie de sourire redevient un instinct vital,
      Quand on comprend que l’énergie ne se lit pas seulement dans le mouvement.

      Parfois la vie nous teste et met à l’épreuve notre capacité d’adaptation,
      Les 5 sens des handicapés sont touchés mais c’est un 6ème qui les délivre,
      Bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction,
      Ce 6ème sens qui apparaît, c’est simplement l’envie de vivre.

      Grand corps malade

      “mon coup de coeur vous plaira j’espère” si oui..d’autres suivront..

  25. SOUBHAN ALLAH
    Quand je lis ces paroles je pense à la Palestine et aux Palestiniens…
    LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE-ET JUSTICE Pour tout les peuples opprimés
    INA LILLAHI WA INA ILAHI RAJI’OUNE
    SALAM

  26. Ayant vécu la guerre du Kosovo, cette chanson me touche vraiment…
    on dit que avec le temps ces choses horribles s’oublient!!! Je ne suis pas sure même si on essaie vraiment on garde des traumatisme toute sa vie. Les cauchemars sont toujours présents, les avions qui passent on baisse la tète on ne sais plus ou on est alors qu’on réalité je suis en franc… il y a des jours ou on se met a pleurer sans aucune raison apparent..y a des périodes d’insomnie; le moindre petit bruit la nuit me met dans des état de panique affreux… le moment vraiment ou je me sent paisible c’est quand il y a des tonnerres, des gros orages, du vent… c’est triste a dire mais je me dit a ce moment la les ignorant ont une chance de se mettre dans le bon chemin, que Allah nous montre sa colère, s’il devrai m’arriver quelque chose de mal cela ne sera pas de la part d’un humain… Pourquoi ils se battent pour des terres, pour du pétrole, de l’argent…alors qu’on va tous mourir et qu’on emporte rien avec soi et qu’on devra répondre de nos acte le jours du jugement.
    Sa ne va jamais donc finir ces guerres?? Pourquoi les gens ne croient plus en Dieu?? pourquoi c’est devenu si difficile de pratiquer sa religion?
    Pourquoi… Pourquoi..Pourquoi..Pourquoi..

  27. Bonjour tous !
    Une parodie de Aboulkacem Chebbi dans iradat al hayet

    LA VOLONTE DE TUNISIE

    Nous demandons pour le peuple ce qu’ont toujours revendiqué
    Ses soldats et enfants justes.
    Et qu’il n’y ait plus dans nos cités
    Ni déserts, ni affamés, ni enfants tristes.

    La gloire nous à auréolé depuis toujours
    La Tunisie y a tous ensemble marché
    Et quand le destin trahissait ses héros
    Elle était défendues par les résistants ou la sagesse des lettrés.

    La Tunisie nouvelle veut édifier un lendemain
    Plein de bien-être,sans pauvreté.
    Qui nous à donné nos chaînes d’airain?
    Tout brave succombe sous le joug de l’acier.

    Arabes et honnêtes gens témoignez
    Car le destin nous est témoin.
    La volonté du peuple sera notre charte
    Dans tous les lendemains.

    إرادة الشعب

    نريد لمصر ما أراد لها
    بنوها و أجنادها الخالدون
    و ألا يكون باحيائها
    صحار، جياع و طفل حزين

    لنا المجد في تونس منذ الأزل
    اليه سعينا شبابا و شيب
    و إن أعوز الدهر أبطالها
    حمتها الثغور و رأي الأديب

    نريد لتونس ما أراد لها
    بنوها و أجنادها الخالدون
    و ألا يكون بأحيائها
    صحار، جياع و طفل حزين

    ففي تونس اليوم نسعى لغد
    بلا فاقة بل برغد ‏وطيد
    فمن ذا بلانا بأغلالنا؟
    كرام النفوس ثنانا الحديد

    نريد لتونس ما أراد لها
    بنوها و أجنادها الخالدون
    و ألا يكون بأحيائها
    صحار، جياع و طفل حزين

    ألا فاشهدي يا بلاد العرب
    فإن الزمان لنا قد شهد
    “إذا الشعب يوما أراد الحياة”
    دستورنا على طول الأمد.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X