24 Commentaires

  1. Tout ça n’est qu’une histoire d’une valeur désuète qu’on appelle l’Amour ! « Quand les Hommes vivront d’Amour ,il n’y aura plus de misères,les Hommes seront troubadours………mais nous nous serons mort mon Frère  » Merci Messieurs pour cet instant d’Intelligence !

    • oui M.Martel je suis tout à fait d’accord avec vous, je voudrait confirme que l’amour propre entre les époux est le seul qui raye les lacunes entre nous meme

  2. Salem aleikoum ,
    Une très belle initiative d’avoir invité cheikha Mozah , mais fallait inviter tout le Qatar pour que ce pays comme à prendre de l’éthique ..

  3. Salam alaykoum
    Bel échange ! Votre comportement, monsieur Ramadan, est exemplaire tant dans l’accueil des propos de monsieur Morin que dans votre façon d’assumer et de parler Islam, à suivre pour nous occidentaux, soyons capables de faire des ponts avec les non-musulmans sans complexe et avec douceur incha Allah
    Merci

  4. Having following Mr Ramadan for a while I just realise that he is definitely influenced by Mr Morin I obviously wouldn’t say the opposite, they both almost use the same words so thank you to both of them!

    I also would like to add that I felt offended when one of the attendee asked whether we can have ethical value if we don’t have religious/islamic background. How could he ask this question while he was in front the Man that is promoting Ethic and dedicate his live to it, Mr Morin much more than any other religious person!

    Thanks for sharing, and again thank to both of Mr Raman and Mr Morin for being here and reminding us while it is so worthwhile to live ou lives!

  5. Monsieur Morin,ou l’homme à la sagesse reconnu, le Je qui est dans le Nous, c’est tellement vrai, dommage que tout le monde ne comprends pas cela, surtout ceux dont la richesse leur a fait oublié qu’avant d’être Je, ils étaient d’abord comme Nous.
    C’est triste quand même de voir que le dénominateur commun de la plupart des maux est l’argent.
    Mais c’est à ceux qui ont les épaules assez large de leur tendre la main, n’est ce pas, mais jusque quand les épaules seront assez large?

    Les puissances mondiales se sont oubliés eux mêmes, jusqu’au jour ou:
    Il dit:JE SUIS LE MAÎTRE DU MONDE, et puis la mort toc à sa porte et lui dit: Qu’as tu pensé? que tu avais de l’or noir dans les mains, alors tu t’es pris pour pharaon??? je t’avais dis que même l’univers avait une fin!—>toi pas écouter moi! et il s’en va avec son âme en dansant comme Barack Obama, hihi!
    Je viens d’inventer cette blague! j’ai le droit, je fais parti du petit peuple!c’est ma manière de relativiser!

  6. assalam alaikoum warhamtoullah wabarakatou
    j ‘aurai aimer un large public puissent bénéficier et partager ce moment de science et d ‘éclaircissement de son fondement.

  7. J’entend une divergence ou plutôt une mésentente au sujet de « L’éthique est-elle un PARI ou une NÉCESSITÉ? »

    Le problème vient du mot « pari »… Morin a raison à condition qu’on comprenne pourquoi et qu’on complète ceci. Encore que dans le mot « pari » il y a un aspect gagnant / perdant qui n’est guère représentatif. Les termes « essais » « tenté » « défis » pourraient être plus appropriés.

    Aussi, une fusion des termes / idées est à faire:

    Je pense que Mr Morin parle d’une sorte de transmission humaine de l’éthique par un acte issu de celle-ci.
    Et Mr Ramadan parle de la nécessité d’une éthique de manière plus globale, comme par exemple des « règles » à suivre issue de la religion (le respect, la discipline pour la liberté de l’être, les valeurs familles, la prière etc).

    D’où le désaccord sur l’association du mot « pari » au mot « éthique » ou plutôt le fait que Mr Ramadan, en bon pédagogue qu’il est, insiste pour ne pas faire dire à Morin que l’éthique est un pari car cela ne ferait pas bonne « publicité » à l’éthique, ça va de sois.

    Donc je pense que nous pouvons (et devrions) accorder les violons sur la même note, et dire simplement:
    « Il est nécessaire d’imposer une éthique même si celle-ci dans certain cas peut s’avérer être un pari ».

    Dans le concret donc, ça donnera:
    Je te pardonne, de mon pardon tu va PEUT-ETRE changer: ce n’est pas une certitude, donc un pari que je prend, mais un pari qu’il faudrait toujours oser prendre, donc une nécessité.

    Aussi, ce n’est pas « je prend le risque (le pari)… »
    mais plutôt « ca ne coûte rien d’essayer, en plus, il y a tout à y gagner donc il faut le faire ».

  8. Pour information :
    Le prospectiviste inconnu était Pierre Frédéric Gonod, dont on trouve facilement ‘introduction au colloque Intelligence de la complexité (Cerisy, 2005) avec internet (document L’hypothèse générale de la prospective anthropologique).
    archive.mcxapc.org/docs/ateliers/0305gonod1.pdf
    C’est une note de recherche fournie qui fait état d’une démarche entreprise à partir du concept d’anthropolitique dondé par E. Morin une trentaine d’année plus tôt…
    Merci pour cette conférence qui revient aux fondamentaux et lie la question du changement social à celle de la transformation personnelle.Affectivité, raison, spiritualité… Les faire aller ensemble, c’est le défi d’un avenir possible..
    FD

  9. le monde serait bien meilleur quand l’éthique aura une grande place, j’espère que le politique comprendra le sens réel et l’importance de cette morale dans nos sociétés

  10. Salam,
    Merci pour messieurs Morin et Ramadan pour ces échanges qui interpellent nos consciences.

    Page 460 La Voie ( ed. pluriel):  » l’êtrehain est caractérisé par ce double logiciel: l’un pousse à l’égocentrisme, à sacrifier les autres à soi; l’autre pousse au sacrifice de soi pour les autres, à l’altruisme, à l’amitié et à l’amour »
    Mr Morin propose de concevoir une éthique en trois direction:
    L’éthique individuelle
    L’éthique civique
    L’éthique du genre humain

    Mr Ramadan, page 381( Islam la réforme radicale) :
    .. La révélation écrite , qui est la parole de Dieu révélée en l’état selon les musulmans, dit le Sens de la Voie; la morale et le bon comportement..
    La révélation écrite parle à l’intelligence, qui la reçoit de façon toute particulière à travers le prisme de la foi qui lui donne un statut, une substance etune essence particulière.

    Wa jahidhoum bihi ( Coran: Éthique islamique complément de l’éthique universelle d’alors) jihadane Kabiira, c’est ainsi que doit être conçu tout débat avec les musulmans et les non musulmans.

    KB

  11. Salam alaykoum,
    J’ai l’impression que Tariq Ramadan à un complexe face à Edgar Morin alors qu’il est beaucoup plus intelligent et mieux armé (de savoir) que lui.Tariq Ramadan a cité à de nombreuses reprises Edgar Morin jusqu’a nous complexés.Dans l’histoire de l’humanité,Allah a honoré les musulmans par l’Islam,et les vrais musulmans qui on suivi le prophète et messager Muhammed ibn Abdellah (saws) ont acquis la meilleur éthique,morale,comportement ect…Cela est un fait historique incontestable.Notre malheur est de toujour faire appelle à des êtres humains décomplexés et non musulman pour justifier nos valeurs ou nos combats.Nous avons pas à avoir honte de nos modèles musulmans(les prophetes paix sur eux,les compagnons et les musulmans qui suivent cette voie) surtout que nous avons le meilleur des modèles Muhammed ibn Abdellah (saws).Nous devons partager avec les non musulman mais d’une façon décomplexé,sincère,véridique,constructive.L’histoire nous donne raison alors arrêtons cette posture d’infériorité et travaillons ensemble à être comme nos modèles .La bonne éthique,moralité,comportement est un cadeau d’Allah sur ses créatures.Qu’Allah protège se qui suivent la guidés et guide se qui ne la suivent pas.

  12. Salam,

    Etrange ta vision des choses? moi je vois plutôt un homme qui en respect un autre au vue de son âge avancé, et d’ailleurs celui-ci met en pratique ce que le prophète(sas) de l’humanité nous a recommandé, c’est à dire de respecter les personnes âgées, d’où l’importance du bon comportement comme tu dis.
    C’est aussi à travers cela, que nos modèles comme tu dis, se feront aussi respecter.

    Et puis qui à le droit de dire qu’il y’a des vrais ou des faux musulmans? et puis ou est le mal de prendre ce qui est bon et convenable chez les non-musulmans, ne font ils pas partie eux aussi de l’histoire? Dieu n’a t-IL pas envoyé la thora et la bible bien avant le coran? Et le prophète(sas) de l’humanité n’est il pas venu parachevé le message de ceux qui l’ont précédés (Moise et Jésus)?

    En conclusion: Monsieur JE vous êtes accusé d’avoir utiliser délibérément le NOUS à titre personnel, alors que vous étiez le seul complexé dans ce récit, pour cela vous êtes condamné à verser 1000 euro à Rachida sur le compte de 000-02-xxxxx-xxxx.

    Bon aller Paix d’Allah sur toi Qays!

  13. Salam Bonjour…

    Très belles présences, très belle rencontre, égal échange…qui portent à croire dans le temps, que des hommes et des femmes se gardent toujours des heures immuables en vérité et bien malgré tout s’offrent encore des chances données de la vie, interculturelle, intergénérationnelle, civilisationnelle…

    *Selon et parmi les époques ou les périodes successives rapportant les passés de la diversité des civilisations, et donc surtout celles qui se sont imprégnées fortement des écritures et des lectures et, qui se sont aussi rendues « religieusement » un ensemble d’enseignements et de valeurs parmi des hommes et des consciences, un peu comme la vie se construit et s’entend selon des âges évolutifs promus et déterminants dans le temps et l’espace de l’espèce humaine, des éléments complexes et divers se contiennent et se supposent naturellement et intégralement à ces valeurs, à leurs volumes, à leurs consistances, tous toutes bien heureusement vivant(e)s à nos jours autant que des cultures et des comportements se sont identifiés relativement à leurs sens et réclamés progressivement à la raison simple mais forte de l’Humanité; consciencieusement et temporellement se restent-il à définir des mêmes principes, une même probabilité?

    L’abnégation historique répétée et révélée de ce fait*, même si outrageusement commun* et bien fondé* des savoirs étendus et de la connaissance accumulée, demeure le plus souvent dévié jusque dispersé de la réalité, de plus en plus et parmi des « ordres » économiques et ambitieux avérés, et, résulte sans doute d’une objectivité sélective excentrée donc moins bien compréhensible et d’une continuité hiérarchique extrême donc toujours plus contestable entre tous et toutes. Fondamentalement l’Humanité n’a pu, ne peut, ne pourrait, être 2(deux) sortes d’entendements élaborées fortuitement au gré des hommes, des contenus et des mesures des surfaces et du vivant de la Terre s’y opposent, comme toujours.

    De toujours, l’Éthique, ni homme ni femme, mais bien constitutif(ve) de par les 2(deux) à la fois, comme autant représentatif(ve) au cœur entendu des Peuples et explicite des perspectives soutenues et unanimes de l’Humanité, représente sans doute ce peu, ce tout, ce complément à la fois essentiel juste et démonstratif à toutes figures d’éléments. L’Éthique, malheureusement ou manifestement délié(e) par toutes sortes d’intérêts exclusifs conflictuels et compromettants des sociétés contemporaines, s’évoque aussi comme la résilience constante et la transcendance temporelle des efficiences humaines quelle qu’en soit la survenance la compétence et même la résonance. Un jour ou l’autre, comme d’un jour à l’autre, l’Éthique se pourra confondre englober et engendrer les recherches nécessaires et les mesures consenties à toutes évolutions. L’Éthique se donnera autant d’agir des sens et des raisons de la Dignité et, inéluctablement, se fera encore réunir les fraternités à cette complète et commune correspondance interhumaine pour vivre l’égalité des êtres, l’Éthique, encore, comme un lien ici bas, ici même, et de chacun(e), jamais équivoque ni utopique, d’une préférence, d’une tolérance, d’une existence, servira librement l’Homme de toutes espérances.

    Modestement, humblement, et loin d’un enjeu ou d’un pari, ce commentaire, partagé contributif et citoyen, composé en conscience des bienfaits temporels de la Paix qui l’entourent, tend aussi qu’il ne soit pas confondu ou suspendu individuellement et/ou collectivement à l’Éthique, le sens et/ou la raison inférieur(e) ou supérieur(e) du principe des valeurs humaines et/ou particulières d’un Peuple, d’une Nation, d’une Culture, combien sont-elles déjà à s’ajouter les marques de la véhémence de la violence de l’indécence, physiques mentales ou morales, au plaidoyer imaginaire de la surenchère sur chaque origine? L’avenir, somme toute corrélatif et permissif à toutes perspectives unitaires et salutaires, s’y tiendra bien logiquement et tout aussi naturellement des facultés de tous comme de toutes, sans grandes différences ni mystérieuses manières, comme il fut endossé de tous temps et responsabilisé de toutes heures au plus grand nombre, des venues des issues sans encombres, comme lorsque devant les maux passagers associés et subjugués, interviennent et interagissent humainement, pacifiquement, éthiquement, les mots actant décrivant et décriant les voix la voie la vie à leurs meilleures et même délivrances.

    La Paix Vous Rapproche…

    …KHassan…Salam…merci…

  14. salam alikoum!

    Je suis ravie de suivre avec vous cette conférence, Mr MORIN a beaucoup de sagesse et son analyse sur les éléments entre la science, l’éthique, la liberté … est juste Mr RAMADAN est très brillant est explique bien le rôle de l’islam et du musulman face la différence, le je en nous …
    je les écoute avec plaisir.
    bonne continuation.

  15. Salam (Paix)

    Je ne sais pas pour vous, mais pour moi le débat est coupé quand il arrive à 55 minutes.
    Le problème est général ou il vient de ma connexion?

    Merci d’avance pour votre réponse.

  16. L’éthique est une construction de l’esprit humain pour sémanciper de la morale religieuse.
    D’ailleurs il n’a pas une éthique mais des éthiques qui sont autant de constructions spéculatives subordonnés à différents courant dit philosophiques. Philosophie est ici entendu au sens moderne du terme et non de la véritable philosophie originelle qui se définit comme l’ « amour de la sagesse ». Et cette sagesse est celle qui est transmise par la tradition primordiale c’est-à-dire rattaché à l’ordre divin.
    Aujourd’hui les philosophes ne sont que les jouets de leur propre esprit spéculatifs, de leur égo et qui ne peuvent nous conduire qu’à la chute à l’instar de la « philosophie des lumières » qui a plongé l’humanité dans les siècles les plus sombres de l’histoire de l’humanité, à l’incroyance et à la sécularisation.

  17. Bel échange entre M. Morin et M. Ramadan vous avez mené un débat en toute modestie malgré la diffèrence.Pr Ramadan je suis fier de vous que la paix d’Allah soit sur vous.choukrane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici