Main menu

Les principes de gesti…

Sur la question de la ges…

Articles

IIFE - Ouverture des i…

IIFE - Institut Islamique…

Articles

Shûra ou Démocratie ?

« Pas de démocratie en is…

Articles

La notion de shûra

La shûra est l’espace qui…

Articles

Le domaine du politiqu…

Ce qui vient d’être dit e…

Articles

Ouverture des inscript…

L'institut Islamique de F…

Articles

Le religieux et le pol…

Nous avons dit, dans notr…

Articles

Les orientations polit…

Les choses sont claires :…

Articles

L'appel au Jihâd 3/3

c) Pour un jihâd social …

Articles

L'appel au Jihâd 2/3

B- La réalité des conflit…

Articles

L'appel au Jihâd 1/3

Que n’a-t-on pas entendu …

Articles

La situation de la fem…

Sans doute est-ce dans ce…

Une
«
»
Second Menu

EGYPTE – Un Appel : Que la société civile se mobilise enfin

La situation en Égypte est grave et l’avenir parait sombre. Tout peut arriver. Même si le spectre d’une guerre civile n’est pas encore d’actualité, il faut envisager tous les scenarii et agir en conséquence. Il semble que le Pouvoir (les civils comme les militaires) sont divisés quant à la stratégie à mener. D’aucuns veulent éradiquer les Frères Musulmans et leur organisation, d’autres veulent les soumettre à des conditions de survie sans pouvoir, permettant ainsi de maintenir l’illusion d’un avenir pluraliste et démocratique. Tous jouent la carte de la réduction de leurs opposants aux seuls “Frères Musulmans” et en les diabolisant sous les vocables “terroristes” et “extrémistes”. La répression pousse à la radicalisation, et elle justifiera, à posteriori, la répression elle-même. Un cercle vicieux que l’on a déjà vu dans l’histoire contemporaine de l’Egypte.

Les opposants au Coup d’Etat, et à leur tête les Frères Musulmans, se sont mobilisés pacifiquement et ils continuent de manifester malgré l’état d’urgence et la répression. Leur résistance de plusieurs semaines a été non violente et doit le rester malgré les provocations des militaires et des policiers dont on connaît les stratégies. Exécutions de masse ou ciblées, soudoiement de délinquants (connus sous le nom de baltaguiyya) afin qu’ils attaquent les manifestants, avec, de surcroît, la multiplication des incendies d’Eglises coptes pour diviser et nourrir les factures sectaires (Sadate et Moubarak avaient usé de la même stratégie).

Il reste qu’au moment même où ces manifestations continuent dans la non violence, la société civile – toutes tendances confondues – opposée à la violence et aux militaires doit se mobiliser et former un front uni autour de positions communes claires, courageuses tout en étant réalistes. Une coalition nationale doit se former avec des femmes et des hommes de la société civile – des laïques, des islamistes, des Coptes, des femmes, des jeunes activistes – qui sont prêts à ouvrir les voies d’un dialogue avec les autorités en demandant :

1. L’arrêt de la répression
2. La libération des prisonniers politiques, leaders et membres de partis, qui aurait pour conséquence, de fait, l’arrêt des manifestations
3. La détermination des étapes qui devraient restituer le processus politique aux civils avec la fixation négociée d’échéances politiques et électorales.

La société civile doit aujourd’hui s’exprimer et refuser la réthorique mensongère qui veut faire croire que l’armée serait opposée aux seuls islamistes. Ce qui est en jeu est l’avenir démocratique de l’Egypte et celui-ci ne pourra être avec l’Armée aux commandes. Il appartient aux civils de faire leur autocritique en même temps que de travailler ensemble pour sortir de la crise. Etre un observateur passif et non violent de la violence, c’est faire le choix indirect de la violence.

54 commentaires - “EGYPTE – Un Appel : Que la société civile se mobilise enfin”

  1. Salam Allah Alaikoum.

    La situation en Égypte nous démontre bien le mal être du monde arabe, Le printemps est devenu Automne.
    Ma question est : Les peuples arabes sont-ils enfin prêt à la transition culturelle et politique avec un projet à long terme.

    A la date d’aujourd’hui, la pensée libre pour construire une nation est loin d’être en gestation.

    Est ce que les notions de la démocraties à l’européenne sont-ils compatibles avec l’histoire des pays arabo-musulmans ?

    Que des questions et le chemin de la liberté et de la gloire est encore loin ….

    1. CONTRE LA RÉPRESSION ET LA DICTATURE MILITAIRE

      Non à la confiscation de la révolution par l’armée !

      Solidarité avec les peuples en lutte.
      TUNISIE : 17 décembre 2010 : Mohammed Bouazizi, un jeune vendeur ambulant, s’immole à Sidi Bouzid pour protester contre la saisie de sa marchandise par la police. Début d’une vague de contestation.
      ÉGYPTE : 25 janvier 2011 : Première manifestation sur la Place Tahrir au Caire. Début de plusieurs semaines de mobilisations des Égyptiens en vue de la chute du régime.
      ALGÉRIE : Début janvier 2011 : 5 jours d’émeutes contre la vie chère et le chômage font 5 morts et plus de 800 blessés.
      YÉMEN : 27 janvier 2011 : Premières mobilisations dans la capitale yéménite, Sanaa. Les manifestants réclament le départ du président yéménite Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 1978.
      LIBYE : 15 février 2011 : Des émeutes éclatent à Benghazi.
      BAHREÏN : 14 février 2011 : Des milliers de manifestants se rassemblent sur la place de la Perle dans la capitale du Bahreïn, Manama, pour réclamer des changements politiques et sociaux. Les forces de sécurité répriment ces mobilisations.
      MAROC : 20 février 2011 : Manifestations de milliers de Marocains dans plusieurs villes du pays, dont Rabat, Casablanca, Marrakech… Ils réclament un gouvernement aux pouvoirs élargis et des réformes politiques.
      SYRIE : 15 mars 2011 : Rassemblement à Damas après un appel lancé sur Facebook.

      La révolution continuera parce qu’elle est la seule voie vers la libération.

      Depuis plus de deux ans nous affirmons notre solidarité sans faille avec le formidable mouvement de contestation dans le monde arabe ainsi qu’avec ses mots d’ordre.

      Nous avons manifesté naturellement avec les peuples frères d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en lutte pour la liberté, la justice sociale et une réelle indépendance de leurs nations.Devant les ambassades du Maroc, d’Algérie, d’Égypte, de Libye, d’Arabie saoudite, du Bahreïn, de Syrie,etc., sur les marches de la Bourse et dans les rues de Bruxelles partout, nous étions unis face aux pouvoirs despotiques, aux cris de « DÉGAGE ».

      En Tunisie, en Égypte, en Grèce, en Espagne, aux États-Unis, et partout dans le monde, les peuples se soulèvent, indignés, anonymes, ils occupent l’espace public et appellent au respect de la dignité humaine.

      Aujourd’hui, il est plus que nécessaire de prendre position.

      Nous voulons tout d’abord exprimer notre horreur devant les massacres répétés commis par les autorités contre des foules innocentes, coupables à leurs yeux d’exprimer leur indignation et leur refus du coup d’État militaire.

      En Égypte, ces crimes ne sont que la continuation du coup d’État qui n’a pas seulement renversé Morsi mais qui a destitué la rue de son pouvoir constituant.

      Il ne s’agit pas pour nous de soutenir un parti contre un autre, une partie du peuple contre une autre, mais d’une position avant tout morale, celle du respect du principe intangible de la souveraineté populaire, celle du respect de la démocratie et de ses règles.

      Nous affirmons ici que seule la rue peut et doit pouvoir remettre en cause le résultat d’un scrutin populaire légitime.

      Nous exprimons, à ce propos, notre honte et colère de voir nos gouvernements soutenir un pouvoir putschiste, en s’efforçant idéologiquement de lui construire une légitimité et d’aller jusqu’à tenter de justifier les crimes qu’il commet.

      Notre attachement à la démocratie consiste en notre conviction qu’elle est la seule voie pour le futur des pays arabes et leur cohésion nationale. Nous exprimons notre profonde angoisse devant le danger terrible de guerre civile que le coup d’État fait courir à l’Egypte.

      Nous nous en remettons à la souveraineté populaire, et nous réclamons la fin de la répression contre les Frères musulmans, le respect du droit à manifester, que justice soit faite sur les récents massacres, sur l’usage de brutalités comme de la torture et que les coupables soient jugés.

      Nous considérons que l’attitude des États Unis, des principales puissances occidentales vis-à-vis du coup de force en Égypte est en contradiction avec les règles de la Communauté internationale concernant l’illégalité des coups d’État militaires, et qu’elle est donc une politique de deux poids deux mesures, marquée par l’ambiguïté, et qu’elle ne fait pas honneur aux principes de la démocratie dont ils se réclament.

      Nous croyons fermement à la capacité des peuples à s’unir, à s’associer, à s’investir à explorer de voies nouvelles, pour créer un monde meilleur, trouver des solutions au niveau local et à décider par eux-mêmes ce qui est bon pour eux.

      Nous appelons enfin tous les citoyens épris de justice à dénoncer la répression en Égypte et à exprimer leur solidarité avec les peuples en lutte.

      Nordine Saïdi

      Mouvement Citoyen Palestine
      mcpalestine.be

      La liberté, la justice et l’égalité, par tous les moyens nécessaires ! Malcolm X

      « L’égalité ou rien » Edward Said

      Appel en vue d’une manifestation pour début septembre.

      Nous exprimons avec force notre soutien au peuple égyptien dans son combat décisif contre la tyrannie et pour l’instauration de la démocratie et de sociétés plus justes et plus humaines, régies par les règles de l’État de droit, établies universellement : souveraineté populaire dans le choix de nos représentants et gouvernants, séparation des pouvoirs, égalité de tous devant la loi, redistribution équitable des richesses, éradication de la corruption, garantie des libertés individuelles et collectives, les libertés d’opinion et de croyance y comprises.

      ‏Nous le disons haut et fort, aucun pays arabe ne peut plus se soustraire à ce mouvement irrépressible qui s’est donné clairement pour tâche de mettre fin au règne de l’arbitraire.

      Nous appelons toutes les organisations à exprimer leur solidarité avec les aspirations des peuples arabes et celles du peuple égyptien en particulier. Nous appelons enfin tous les citoyens à se tenir aux côtés des combattants de la liberté en dénonçant la répression sauvage dont ils sont victimes et en reconnaissant clairement la légitimité des aspirations de nos peuples à se libérer du joug de l’oppression et à construire la démocratie.

      Envoyez votre signature à [email protected] et/ou [email protected]

    2. Monsieur Ramadan je suis désolé de vous le dire mais après avoir lu votre texte je pense que vous ne savez pas a qui vous avez a faire.
      Non seulement votre message ne sera pas entendu par les politique européenne mais encore moins par les soldat égyptien.
      Je vous l’ai déjà dit précédemment dans dans un autre article, les soldat égyptien et en particulier les généraux qui sont au pouvoir avec sissi a leur tête ne connaisse qu’une forme de langage.
      Ce qui a était pris par la force doit être restitué par la force.

      :La répression pousse à la radicalisation:
      les égyptien ont il le droit de se défendre sans se faire taxé de radicalisme ou de terrorisme
      surtout a prés les 4500 mort qu’il y a eu en 1 semaine????

      le prophète Mohamed dit en cela:
      Les pervers seront honorés, et les pieux méprisés

      Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit encore: “Parmi les signes de l’Heure:… on accusera l’honnête de trahison et on fera confiance aux traîtres.” (Ahamd, Bazzâr, At-Tabarâni)

      “Parmi les Signes annonciateurs de l’Heure: les mauvaises personnes seront honorées, les bonnes rabaissées, les actes et pratiques se feront rares tandis que l’on parlera beaucoup…” (Al-Hâkim)

      “L’Heure n’aura pas lieu tant que n’augmentera pas le trouble. Quand on demanda au Prophète (صلى الله عليه و سلم) le sens du “trouble”, il expliqua “Le meurtre, le meurtre…”. (Mouslim)
      “Par Celui qui tient ma vie entre Ses Mains, ce monde ne disparaîtra pas avant que ne vienne une époque pour les gens où l’assassin ne saura pas pourquoi il a tué et la victime ne connaîtra pas non plus pourquoi elle a été tuée. ” (Mouslim)

    3. bien dit.
      _ces sauvages ne connaissent pas la paix et nous sommers certains que le pauple digne vont gagner devant ces lachés, le général Sisi n’est qu’une manette de jeu pour les sionistes et autres régimes , vont essayer de rendre l’égypte comme la syrie et pousser à la pauvreté.
      _
      _ je ne sais pas comment lepeuple egyptien va faire face à ces plus mauvais criminels de l’histoire, mais on a espoir ils vont gagner, kles syriens sont en train de gagner, al hamdulillah.
      _
      _ des bêtes féroces , n’entendront pas, ils connaitront que avec la force .
      _
      _ La solution : “al hachd” tout le peuple sortira de leurs maisons et mangeront ces troupes de sisi et leurs quelques polices et voyous.
      _
      _ ca sera filmée et ca sera une grand encouragement pour le reste des peuples arabe opprimés notamment l’arabie saoudite, tete du serpent.
      _
      _ Mr. Ramadan bonne analyse, mais il faut comprendre que General Sisi et ses troupes sont des bêtes et non pas des humains.

    4. ..vont esssayer de rendre l’Egypte comme la Syrie (naïveté) et pousser à la pauvreté…
      L’Egypte souffre de la pauvreté depuis des décennies ! Et les frères musulmans en une année de pouvoir n’ont entrepris aucun programme social pour commencer à changer les choses !

    5. Mais pourquoi prends-tu comme baromètre l’occident? Arrêtons cet autocolonialisme idéologique!! Inventons, créons de nouveaux modèles politiques mais surtout arrêtons de prendre pour exemple des régimes d’illusion démocratique pour exemple. Tant que les tunisiens , égyptiens et autre arabes n’aurons pas intégrés cette notion d’indépendance nous resterons (nous en tant qu’arabes) des êtres moqués et infériorisés.

    6. Salam,

      Je ne pense pas que frère Souhail entendait par là qu’il prenait l’occident comme baromètre. Ses phrases disaient :
      “A la date d’aujourd’hui, la pensée libre pour construire une nation est loin d’être en gestation. Est ce que les notions de la démocraties à l’européenne sont-ils compatibles avec l’histoire des pays arabo-musulmans ?”
      La question posée ne se veut pas une affirmation, ça m’a plutôt l’air de tenir de la rhétorique. On pourrait aisément reformuler ça de la façon suivante : “Outre le fait que les notions de la démocratie à l’européenne ne sont pas compatibles avec la réalité (socio/politique…) des pays arabo-musulmans, à la date d’aujourd’hui, la pensée libre pour construire une nation (sur des bases démocratiques qui restent à définir, créer, construire) est loin d’être en gestation… ”
      Le fait de parler de la pensée libre évoque déjà cet appel/aspiration à l’indépendance vis-à-vis des systèmes existants ou ayant existé, occidentaux ou autres. CQFD.

      J’avais une autre petite remarque à ajouter :
      On se définit généralement à partir des autres (on est comme celui-ci ou celui-là, on n’est pas comme celui-ci ou celui-là). De là naissent les sentiments d’appartenance ou de non-appartenance; la fabrication de l’identité utilise cette confrontation continuelle avec le monde extérieur.
      Si certaines notions de démocratie à l’européenne ne nous conviennent pas, cela ne veut pas dire qu’elles sont toutes à jeter à la poubelle. Dire que notre mode de vie, religion, coutumes, niveau de vie…etc sont différents de ceux de l’Occident ne nous oblige pas à rejeter d’un bloc toutes “leurs” notions de démocratie, ni à mettre en place un système à l’antipode de la démocratie occidentale. Autrement, notre pensée ne serait faite que de réactions et contre-réactions à l’Occident, elle serait donc esclave de sa peur ou de sa méfiance de l’Occident. Prenons ce qui est bon pour nous, où que ce soit, et puisons parmi ces “notions de démocratie à l’européenne” tout ce qui pourrait être bénéfique pour nos sociétés arabo-musulmanes. Par exemple donner la possibilité au peuple de décider de qui va le gouverner, à travers des votes où toutes les voix ont le même poids (et non avec un système de “super-électeurs” à l’américaine) et où tout citoyen majeur à la possibilité de se rendre au bureau de vote et de voter en toute sécurité, sans crainte pour sa vie ni celle des siens, et sans contrainte dans son choix de vote : ça c’est que du bon pour le pays. Par exemple, gaspiller des millions et des millions pour les campagnes électorales (à l’occidentale), ça c’est un truc que l’on devrait éviter.
      Et enfin, ce n’est pas un signe d’infériorité de reconnaitre que d’autres peuples ont pris de l’avance sur nous (dans de multiples domaines) et d’essayer de rattraper notre retard, c’est plutôt de la sagesse, non ?

    7. Puis-je bien humblement mentionner que les pays d’occident méritent d’être des baromètres pour les pays de la terre. En occident, nous connaissons la paix, la démocratie (pouvoir du peuple) et également la richesse. C’est ainsi pour ces raisons que les pays occidentaux attirent tant de gens de l’extérieur qui désirent améliorer leur sort.

      Je vous invite à vous unir avec nous l’occident dans des valeurs de paix et de justice sociale.

      Il doit exister de très belles choses en occident…..

      N’oubliez pas que démocratie veut dire pouvoir du peuple. Je souhaite à tous les peuples de la terre ce pouvoir (ceci est par contre très déplaisant pour les dictateurs et les religieux qui perdent leur emprise sur les populations)

  2. malheureusement la fracture est béante et la cicatrice mettra longtemps à se résorber.
    mensonges d état , répression aveugle , meurtre envers des pacifistes.
    quand j entends le discours de sisi qui a l air de donner un cour de religion avec pour auditeur ali jumaa , le mufti ect.. il y a comme un air d irrationnel.
    les masques tombent et la sortie de crise est bien loin tant sur le terrain que dans les esprits.
    il y a eu le 11 septembre et on a le 14 aout.
    ça ne s oubliera pas et chacun sera questionner sur sa position.

  3. J’invite vivement les gens à consulter à chaque fois les 2 pages qui sont complémentaires : Site officiel de M. Hani Ramadan .

    Pourquoi ne pas faire comme en France, ramassez vos morts, mettez les sur un chariot et promenez les dans la ville toute la nuit : révoltez-vous. Enfin regardez le carnage dans cette vidéo où d’ailleurs à la fin 1 enfant pleure sa mère tuée lui demandant… de se réveiller (!!!) : Carnage des militaires en Egypte

    Vous pensez qu’en créant ici, une Pétition (éventuellement sous la menace) aux militaires, cela pourrait faire évoluer les choses positivement ?.

    1. Salam,

      Il faut croire que les réseaux sociaux ne fonctionnent plus quand il s’agit d’appels de ce genre. Quand elles ont dans le collimateur des dictateurs encore soutenus par l’Occident, ces pétitions ne marchent tout bonnement pas. Et allez comprendre comment il est possible de dévier ou d’étouffer des millions de voix potentielles qui pourraient soutenir ces pétitions.

      En voici un exemple parfait :
      Pour l’arrêt de la destruction des piliers de la Grande Mosquée et la protection de tous les lieux saints musulmans à La Mecque->http://www.avaaz.org/en/stop_the_demolition_in_mecca_b/] (pétition en anglais)
      Même pétition en arabe [ici->http://www.avaaz.org/ar/stop_the_demolition_in_mecca_b/]
      Et en français [ici

      Depuis le 16 avril 2013 -date à laquelle cette pétition a été créée sur Avaaz (soit plus de 4 mois maintenant), on n’arrive toujours pas à réunir 50 000 misérables voix… pas même 25 000. C’est ahurissant. Où sont les millions de musulmans ?

  4. Bonjour
    je crois et je crains en même temps que la situation en Égypte va s’empirer car les militaires avec leur façade civile sont entrain de mener une feuille de route que Abdelfatah El-Sissi a bien préparé avec la complicité de quelques représentant de la société civil et les deux représentations religieuse du pays, soit El-Azhar et l’Église Copte. Ce que je n’ai pas aimé c’est la trahison du cheikh El-Azhar quant il annonce et demande de ne pas engager son institution(El-Azhar) dans l’enjeu politique(Politicien mal-saint), alors c’était le même qui a participé dans la mise-en scène pour légitimer le coup d’état.
    Toujours en comparant ce qui se passe en Égypte et ce qui c’est passé en Algérie, car n’oubliez pas que l’idéologie militaire égyptienne et algérienne est la même. Je vous rappelle aussi qu’en 1992 lorsque des personnalité politiques connues en Algérie et respecté par tous les algériens ont essayé de désamorcer la crise qui allait, et malheureusement a secoué l’Algérie par la suite, ont été refusées par les militaires de l’époque: Hocine Aït-Ahmed, le leader historique de la révolution et ex-chef du parti du front des forces socialistes, a proposé au générale-major et ministre de la défense de l’époque Mr. Khaled Nezzar une solution politique pour éviter la guerre civile, mais hélas le dernier lui a répondu par un niet catégorique en lui disant qu’ils ont passé à une autre étape, cette étape et juste pour information était d’appeler le défunt Mohamed Boudiaf et installation du Haut comité d’État, l’ouverture des camps de sud, la dissolution du parti islamiste FIS et les arrestations arbitraires et l’instauration de l’état d’urgence pour bien faire le travail en sécurité.
    L’Égypte est un grand pays, du fonds du cœur je prie dieu pour que ce pays retrouve sa stabilité. Les hommes libres de ce pays sont capables de faire preuve de plus de responsabilité et de maturité pour l’intérêt du pays. Les militaires égyptiens et plus spécifiquement voudrais ramener la confrérie dans un lac d’eau trouble pour les salir et dire par après au monde: regarder cette confrérie est sale.; Mais hélas avec l’expérience de la confrérie dans la gestion de telles situations dans le passé leur a permis de garder les manifestations pacifiques même si les médias pro-pouvoir/militaires ne cessent de nous chanter des vielles chansons dont les titres et les mélodies sont bien connues et même apprises par cœur.
    La confrérie, les vraies démocrates, les laïcs, coptes et même quelques dissidents du pouvoir actuel, par exemple Mohamed El-Baradei, qui pourrait être récupéré pour une action politique de la part des parties qui refusent le coup-d’état et faire preuve de maturité politique pour discréditer les dires des militaires, les civiles, les médias qui essayent de nous faire entendre leurs chansons par la force.

  5. Il me semble que la liste de tous les morts (qui ont fait l’objet d’une comptabilité macabre )aurait pu encore une fois être évitée si Morsy avait prononcé un seul mot en demandant tout simplement d’évacuer les places publiques.
    Il savait très bien que l’armée Egyptienne est sous le contrôle d’Israël et des américains, à moins qu’il soit si naïf ! Je lui fait porter une grande responsabilité de ce qui s’est passé et de ces morts.
    L’aboutissement est le même avec ou sans contestations ! La finalité est celle que nous connaissons à savoir la reprise du pouvoir de l’armée !
    Alors pourquoi avoir osé laisser les manifestants s’aventurer?? Il pouvait, il peut encore, tout en étant en résidence surveillée demander à faire un communiqué pour exhorter ses supporters, d’évacuer les lieux dans le seul souci d’épargner des vies humaines !
    Tout observateur, savait très bien que c’était pot de terre contre pot de fer, mais doit -on encore une fois compter sur le pot de Dieu en attendant des jours meilleurs In Chaa Allah !!

  6. Salam,

    Vous avez tout à fait raison dans ce que vous dites, et Je dirais même mieux un appel international, toute personne humaniste et pacifiste et ce dans le monde entier doit se mobiliser, des manifestions ont eu lieu un partout dans le monde ce 18/08/2013 Bruxelles, Turquie, Pakistan, Maroc, Canada et même l’Australie,… même les réseaux sociaux s’y mettent, c’est notre devoir, je suis musulmane, mais avant je suis un être humain avec un cœur, peut importe le pro ou l’anti, cela sera déjà un bon début, il faut se faire entendre. Dire haut et fort STOP AUX MASSACRES!!!

    Paix sur vous!

  7. 1. L’arrêt de la répression
    2. La libération des prisonniers politiques, leaders et membres de partis, qui aurait pour conséquence, de fait, l’arrêt des manifestations
    3. La détermination des étapes qui devraient restituer le processus politique aux civils avec la fixation négociée d’échéances politiques et électorales. Avec une période de transition suffisante pour donner l’environnement économique et sociopolitique aux élections
    Vous auriez pu écrire ces trois conditions à la chute de moubarek, car accepter de prendre le pouvoir en gardant le régime, était une démarche tactique qui n’obéit à aucune stratégie, sauf celle de prendre le pouvoir.
    toutes les démarches et contre démarches prisent par morsi ont participé à accentuer une fission de la société, toutes les propagandes pro et antimorsi ont fragmenté le petit peuple, et comme vous le savez il n’y a pas de naïveté en politique (car elle n’est pas basée sur la foi).

  8. Si l’Armée a quoi que ce soit à gagner à rendre les clés du pouvoir à la société civile, elle le ferait -la logique le voudrait en tout cas -mais puisqu’on nage en plein dans l’irrationnel, pourquoi pas.
    Mais qu’aura-t-elle donc à gagner à arrêter sa répression, à libérer les prisonniers et peut-être aussi à présenter des excuses aux Egyptiens ? Etre mieux vue par l’Occident ? A la limite, et qu’est ce que ça lui rapporte ?
    Si l’Armée est en position de force pour le moment, pourquoi accepterait-elle de se retirer sans gloire ni réelle contrepartie ? Tout se négocie, et je ne vois pas ce que les Egyptiens, privés de leurs droits élémentaires (de manifester dans la non-violence), peuvent bien négocier en échange de leur liberté. Que voulez-vous qu’ils fassent ? Quel moyen de pression auraient-ils sur l’Armée ? Lors des manifestations non-violentes où l’Armée les attend avec des balles réelles, les civils n’ont rien d’autres à proposer que leurs propres vies. Qui consent à payer ce prix très élevé ? et est-ce que ce sera seulement suffisant ? Combien de martyr faut-il voir tomber avant que l’Armée n’arrête de tirer sur des innocents ?

    Mais vous avez sans doute raison : si la non-violence doit causer des victimes (morts et blessés), celles-ci se compteraient peut-être par milliers (et je ne minimise pas la valeur ni les effets de ces pertes humaines). Comparée à la voie des armes, où on serait peut-être dans un scénario de guerre civile, le bilan des pertes humaines pourrait se chiffrer à des dizaines ou centaines de milliers ou plus -l’histoire du Liban témoigne de ce genre de folies. C’est sans doute là où “on” veut nous mener, sinon, comment expliquer le quasi silence de l’Occident et ses condamnations toute frileuses des massacres perpétrés par l’Armée ?

    1. Salam,

      C’est à se demander à quoi servent les armées arabes?
      Il faut que les peuples suivent l’exemple de Costa Rica: dissoudre ces armées et affecter leur budget (généralement très élevé) et l’affecter à l’éducation et la santé.

  9. Salamalekoum

    Je ne suis pas d’accord avec vous, malheureusement la guerre civile est en train de commencer

  10. merci pour ce nouveu article que je viens de lire…Mais où est la liberté dans tout ça… moi jsuis pas dacc… Le prés5dent doit rester légitim le tmps de terminer son mandat.. .

  11. Qu’est ce qui pousse certains manifestants à s’en prendre aux églises coptes alors que n’importe quel musulman sait ou devrait savoir que ces lieux sont aussi sacrés que les mosquées étant donné que, par exemple, moyennant l’autorisation du prêtre, les musulmans peuvent y accomplir leurs prières quotidiennes ?

    Je ne comprends pas !

    Y-a-t-il des fatwas émises par les ou des dignitaires de la confrérie qui vont dans le sens contraire ?

    1. Monsieur Anonymous, n’avez vous pas vu une chaîne humaine musulmane protégeant les églises au risque de leur vie! d’autres encore ont protégé des musulmans pendant qu’ils se prosternaient pour accomplir leur prière, quels magnifique gestes de paix que celui-ci! et bien je peux vous dire qu’en voyant cela , j’ai pleuré toute les larmes de mon cœur. Mais que faire pour arrêter que les arbres ne tombent?

      Paix sur vous!

    2. @ Rachida salam

      Arrêtez de croire à toutes ces vidéos qui circulent sur le net ! Qui vous dit que ce sont tous des frères musulmans ? LA VERITE EST SUR PLACE !

    3. @inconnu avec mes respect, je tenais à te dire que je n’ai jamais cité les mots ( frères musulmans) j’ai dis des musulmans ainsi que d’autres qui peuvent être musulman ou chrétien et ou ou ou… Réfères toi à ces articles ça t’éclaireras un peu plus sur la question.

      http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/08/18/qui-brule-les-eglises-en-egypte-245683.html ou http://www.twitlonger.com/show/n_1rm167e

      Et si je dois te dire une chose, c’est que toutes ces personnes peut importe la religion devront répondre de leurs actes devant Dieu, et pour ceux qui ne croient pas alors le temps sera leur maître.

      Paix sur toi.

    4. Je crois que le problème est l’absence d’une vision commune qui doit associer toutes les forces vives du pays, qu’ils soient musulmane, laïques ou n’importe qu’elles forces politiques, il faut qu’on apprenne à cohabiter et travailler ensemble pour instaurer le processus de démocratisation, je pense que c’est ça l’erreur qui a été faite, nous avons raté une occasion.

    5. Ce ne sont pas les opposants à l’attaque militaire violente contre le président élu démocratiquement et contre le peuple qui sont les auteurs de ces saccages, destructions des lieux de culte et des pacifiques et civils innocents qui s’y réfugient, ainsi que des autres crimes et exactions.

      Ces crimes très graves sont commis par les “forces militaires”, puis les “frères musulmans” sont accusés par ces terroristes d’en être les commanditaires/responsables. Un exemple: ils interdisent l’enterrement de ceux qu’ils ont sauvagement massacré, tant que les parents n’ont pas signé une déclaration stipulant que la cause de la mort de leur défunt est le suicide. Ce sont des manoeuvres perverses et ignobles.
      C’est que les terroristes criminels de l’humanité, qui font la guerre au peuple avec leurs balles explosives, leurs chars, leurs hélicoptères, usent de manipulations, se rient de tout respect de la vie humaine et de la justice .

      Il est important d’écouter des sources d’information qui relaient les témoignages des gens, et qui rapportent réellement les faits, car l’opinion publique est trompée et manipulée par les médias, malheureusement pour légitimer le terrorisme sanguinaire.

      Vous trouvez ici: http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2013/08/18/qui-brule-les-eglises-en-egypte-245683.html#more

      Lisez ce qu’en dit le Père Ayoub Youssef :
      « Ce sont les « baltajia » (milice pro-Moubarak et voyous payés par l’armée) qui ont incendié les églises. » http://havredesavoir.fr/le-pere-ayoub-youssef-ce-sont-les

      En direct :

      http://www.alhiwar.tv/

      http://www.livestation.com/en/aljazeera-mubasher-misr

      Nous voyons en direct de quoi ces militaires et leurs hommes de main sont capables. Ce sont des psychopathes qu’il faut immédiatement arrêter, enfermer, et juger. Alors, mentir pour eux, n’est pas qq chose de grave.
      Mais malgré leur violence barbare, il est évident que ces criminels terroristes sanguinaires ont perdu d’avance.

  12. Nous sommes atterrés par la situation actuelle du conflit Egyptien qui oppose les militaires et une partie de la population qui s’est réveillé un beau matin avec son président élu démocratiquement déposé . Ce qui me préoccupe le plus en regardant la violence de la répression c’est l’identité même des militaires !! Je trouve inconcevable quelque soit l’ordre qu’un supérieur donne à un subalterne de TIRER A BALLES REELLES sur ses propres concitoyens. Qu’est-ce que le peuple Egyptien gagnera si ce n’est le meilleur prix des scènes les plus atroces d’une armée contre son peuple et cela ne se fête pas!! Endeuiller des milliers des familles dont le quotidien ne semble qu’à celui des sans abris politiques , qui ont choisi la voix légale de la rue ( manifestation pacifique)? Soubhannallah
    Je lance un appel à mes frères Egyptiens de trouver une issue afin de se concerter et de casser le mur de la confusion créée de toute pièce par les puissances du mal pour leurs propres projets financiers et de mettre fin à ce conflit. Aujourd’hui , c’est le chiffre d’affaires de certaines TV mondiales qui croient et votre quotidien s’aménuise chaque jour. Mettez l’Egypte en avant et ne pensez plus aux étiquettes occidentales de frères musulmans et autres , car tout musulman sait qu’il doit respecter la religion de l’autre : Lakoum di Nakoum Waliyadin! et que tous vous êtes EGYPTIENS avant d’être ceci ou cela. Autrement dit sachez vous pardonner et mobilisez vous pour reprendre en main votre destin . Que Dieu illumine l’Egypte de sa clémence et fasse que la paix soit recouvrée et toutes les communautés vivent dans la quiétude sociale. Amen

  13. Salam.
    Désole de vous décevoir mais l avenir de l Égypte se joue ailleurs.
    Voici le programme
    Declencher une guerre civile en Égypte , ainsi le troisième plus grand pays arabe sera détruit comme c est le cas pour l Irak et la Syrie.
    Une guérilla va se déclencher au sinaii , Israël va intervenir militairement au Sinaï pour le recuperer aisément. Du fait que l armée est occupée avec sa guérilla. Israël va justifier son interventionau Sinaï pour des raiso s de sécurité interne
    L Ethiopie va construire aisément aussi ses barrages sur le Nil et ses conséquences dramatiques sur l Égypte , aucune réaction de l armée car occupée avec sa guerrilla
    Sissi étant le président effectif de l Égypte , va permettre a Israël une domination politique jusque au Nil , afin de répondre aux critères du grand israël sur son flanc ouest, en attendant le flanc est en Irak, avec l aide des kurdes

  14. Je crains que nous avons largement dépassé ce que vous demandez quis est très raisonnable. Nous n’avons plus confiance dans le FM, ils sont devenus une menace existentielle pour l’Egypte.
    Leurs dirigeants nous ont menti depuis le début sauf s’ils sont tenus en état d’arrestation et incommunicado, la peur, c’est qu’ils vont simplement devenir les leaders plus efficaces d’une violente insurrection contre l’Etat. Vous ne mentionnez pas leurs actes de violence, leur langage incendiaire, leur vœu de «brûler» l’Egypte au cours des deux dernières semaines, après avoir été personnellement à l’autre bout de l’un des leurs, attaques armées au hasard, sous le couvert d’une «protestation» mois et la plupart des Égyptiens veulent seulement voir leur fin, et ce, pour notre survie personnelle et la sécurité personnelle, et celle de l’etat. C’est ma conclusion après avoir vécu pendant un an en vertu de leur manques de foi ni loi, leurs incompétence, hypocrisie, et leur règne égoïste.

    Je suis musulman pour le FM à moins que nous sommes islamiste nous sommes tous des infidèles à leurs yeux. Par tous les moyens dont nous avons besoin pour une mobilisation de la société civile, mais seulement parmi ceux qui sont prêts à renoncer à la violence, abandonner la langue de l’extrémisme religieux et valider notre loyauté à l’Etat d’Egypte, et non pas quelque etat supranationale »califat.

  15. Comme Obama, l’homme fort d’Egypte, le général Al Sissi, a de fortes chances de recevoir le prix Nobel de la Paix dans la première année de son règne, qui d’après son premier ministre se fait jusqu’à présent dans la retenue. Retenue que semble apprécier les américains et leurs indéfectibles alliés, malgré le début d’un effrayant massacre qui n’est pas prêt de prendre fin.
    D’autres dizaines de morts sont à prévoir, car la dangereuse “culture” du martyr est subtilement encouragée par les deux camps, qui se donnent tout naturellement rendez-vous le vendredi prochain… pour faire si possible encore plus de victimes.
    Dans ce chaos “démocratique”, et en cet été caniculaire et aventureux, le pseudo printemps arabe suffoque de tous ses pores et va subir sans aucun doute le coup chaud fatal.
    Le scénario de “l’hiver arabe” a été écrit bien avant celui de son printemps, loin de toutes ces hystériques agitations “populaires” et par de redoutables professionnels de la manipulation qui savent évidemment garder leur sang-froid en toutes circonstances !

    1. SALAM

      Sheikh Imran Hosein : un des plus grands hommes de religion en cette période trouble. J’invite tout le monde à écouter ses nombreuses analyses sur ce qu’il se passe mondialement.

    2. Cher Samia,
      Ce monsieur semble pouvoir tout expliquer à la lumière du verset disant que le coran est descendu “tibyanan likulli shaye”, et donc pour lui le coran doit expliquer (et prédire) l’Histoire (pourquoi pas la littérature, les baux-arts, et les langues modernes aussi ?). Partant de cela, le monsieur de la vidéo explique les événements passés et futurs en donnant libre cours à son imagination qui se charge de tisser des liens entre ces événements, et de trouver les issues “logiques” à tout ça. Il s’appuie également sur certains hadith sur les signes de fin des temps, ce qui est du domaine de “al-ghayb”, pour bien asseoir ses théories. Il n’a aucune preuve de tout ce qu’il avance, la chronologie des événements futurs, l’arrivée du dinar et dirham en Israel… Et les Juifs auraient écrit de leur main (dans la Torah) les limites de la Terre Sainte, qui ne sont pas les vraies limites de la Terre Sainte, car le monsieur lui, connait parfaitement les-dites limites… Ah, j’en ai mal au crâne.
      Sinon son grand message d’espoir pour le peuple d’Egypte, et pour le monde musulman est à couper le souffle.
      Je dirai simplement qu’on peut débattre de ce qui est concret, de sciences, d’islam, de sharia ou que sais-je, mais pas de sciences obscures (la fin des temps=al-ghayb, c’est al-ghayb, par définition on n’y a pas accès -on est tenu d’y croire, sans spéculer dessus, personne excepté Dieu, ne sait comment la fin des temps sera et comment on y arrivera -on ne sait pas si on y est, si on y sera dans 20 ans, 200, 2000 ou 20 000 ans).

  16. Que la paix de Dieu soit sur vous,

    Je pense qu’il est grand temps que ceux qui veulent gérer le monde à leur maniére arrête d’agir ainsi ! N’ont-ils pas de conscience ou de coeurs ? Des innocents sont tués à causes de leurs intêrets matériels. Tués la vie pour du matériels (pétrol, gaz, ect…). Et ils viennent nous parler d’amour et de paix dans leur systeme dérisoir. Une hypocrisie alarmante à en tuer des innocents. Un double jeux provenant des médias (ils connaissent la situation exact des choses), mais ternir ( voir détruir) l’image de l’islam leur est préférable donc le mensonges leur est indispensable. J’aurais honte de me comporter ainsi. Où est leur crédibilité ? Vendre du faux pour enrichir leurs statuts. Une mascarade ridicule ! A quoi bon vivre si ce n’est pas pour la vérité ?! L’Homme préfére les richesses de ce monde à la justice et la dignité de l’ETRE HUMAIN. Un état d’esprit incomprehensible venant de ces personnes !

    A tous ceux qui sont avec le peuple Egyptien, le peuple Palestinien ect… Et tous ces peuples victimes d’opression pour l’interet de l’Homme et son egoisme. N’hesitez jamais à vous prononcer sur ces injustices. Ne soyez pas passif face à l’injustice.

    Ne serais ce que par des invocations adresser à Dieu (Exalté soit-Il).

    Bon courage à tous. Que Dieu remplis nos coeurs de justice et de miséricorde.

  17. ce que l’on considérait avant comme prédication exagérée de certains analystes, est devenu aujourd’hui lapalissade, en fait des groupes d’influence internationaux ont pour seul but de réduire la population qui leur semble indésirable en egypte en recourant à tous les moyens possibles, y compris l’extermination d’individus par des interventions militaires. Ce fut d’ailleurs le cas au chilie, au venzuela, en iraq et partout là oû l’on risque de perdre leur intérêts géostratégiques. Ce à quoi on assiste actuellement en egypte est un carnage de la démocratie et des droits universelles de l’homme, une insulte au monde libre, imbibé des valeurs de la justesse et de la tolérance. Les egyptiens se sont montrés plus laique et plus démocrates que ceux qui prétendent être les protecteurs de la laicité et de la démocratie. aucun dialogue n’est désormais possible dans cette ambiance d’anarchie politique et de gabegie militaire, seule donc une intervention du monde qui se dit civilisé, par des pressions politiques, devra remettre les pendules de la démocratie en egypte à leur points de départ.

  18. Bonjour,
    le ministre des affaires étrangères du Royaume de l’Arabie Saoudite, Saoud El-Faycal, vient de faire une déclaration dangereuse. Il affirme que les pays arabo-musulmans sont prêt de verser l’équivalent de l’aide que les pays occidentaux accordent à l’Égypte et menacent de la suspendre; alors je demande à ce fameux ministre pourquoi maintenant vous êtes prêt à aider l’Égypte? la réponse est que cet famille d’Al-Saoud est à l’origine de tous les maux des musulmans.
    Le premier ministre de la Jordanie vient aussi de justifier son appui total au régime militaire égyptien par le fait que la Jordanie a peur de l’effondrement de l’état égyptien, des arguments et des vielles chansons. Je vous réponds monsieur le premier ministre, c’est les militaires égyptiens, leur entêtement et leur refus de retourner à leur rôle constitutionnel, à l’intérieur des casernes, de la démocratie et la légitimité qui est entrain d’accélérer l’effondrement et pas le contraire. Que ce soit votre personne ou celle de la famille royale saoudienne, vous avez tous peur de la démocratie et les libertés, c’est la seule raison qui vous pousse tous à aider cette dictature en Égypte.

  19. Je me permets dans cet article d’expliquer la situation en Egypt à travers le livre de Stephen King. Eh bien, à mon avis, la littérature permets de comprendre la réalité.

    Avant de terminer la lecture du livre de Stephen King « Bazaar », J’avais prévu d’écrire un petit texte pour exprimer mon point de vu sur cette œuvre. Cependant, les événements survenus actuellement en Égypte me préoccupent tellement que je passe presque toute la journée à naviguer sur internet et à zapper les chaînes à la recherche de nouvelles informations et surtout voir les avis des gens sur le sujet.

    Les événements du livre se déroulent dans la petite ville de Castle Rock où la vie est « en apparence » paisible. Chacun essaie de vivre comme il faut, oubliant ses conflits avec ses concitoyens.
    Un jour arrive un homme étranger : « Leland Gaunt »et ouvre une boutique d’antiquité « Le bazar des rêves ».La nouvelle boutique attire le public et les fascine, surtout,rappelez-vous, qu’il s’agit d’une petite ville. Et les gens commencent à affluer pour voir ce que cet homme leur propose comme marchandises. Chacun y trouve l’objet dont il rêvait depuis son enfance, l’objet en rapport avec un souvenir très profond ou un désir très fort. Le propriétaire paraît généreux puisqu’il n’est pas exigeant quant au prix. En effet, il ne vous demande pas un prix fou en voyant vos yeux étinceler de mille feux par amour pour n’importe quel objet exposé. Il peut même vous l’offrir en guise de cadeau mais à condition de lui rendre un service apparemment insignifiant. Ainsi, il demande au jeune Brian Rusk (son premier client) de souiller les draps de Wilma Jerzyck. Le jeune adolescent qui ne veut pas perdre son objet fétiche (la carte de Sandy Koufax) accomplit le dessein de Gaunt et ainsi les événements s’enchaînent. Wilma ne soupçonne pas le jeune Brian, mais plutôt Nettie Cobb, la jeune femme qui a tué son méchant mari et passé cinq ans dans un hôpital psychiatrique, avec laquelle elle avait une relation tendue à cause d’un chien bruyant. Bref, les querelles entre les habitants de Castle Rock, bien orchestrées par le mystérieux Gaunt, finissent dans le sang.

    Voici,grosso modo, le résumé du livre. Ce qui m’a beaucoup intrigué c’est la situation en Égypte qui me semble reproduire bizarrement le scénario de Stephen King.
    Je suis persuadé que personne ne peut nier le fait que l’Égypte s’est enlisé dans un bourbier dont la fin reste à nos jours imprévisible. Ce qui partage les opinions c’est : qui en est responsable ?

    Afin d’expliquer ce qui se passe en Égypte à la lumière de « Bazaar »,je procéderai par analogie. L’Égypte sera pour nous Castle Rockla petite ville « tranquille » mais tiraillée par des conflits étouffés. Personnellement, je trouve que ce pays est composé de trois groupes : les musulmans, les coptes et les laïcs. L’amitié entre eux n’était durant plusieurs années qu’apparence trompeuse. Il fallait, pour une personne machiavélique,mettre le feu aux poudres pour enflammer tout le pays. Cette personne est Al sissi, la réplique idéale de Leland Gaunt. Qui l’aidera donc à exécuter son stratagème ? Des jeunes désœuvrés,comme Brian Rusk, friands de changement et, comme wilma, des gens dont l’incompréhension est un caractère intrinsèque de leur personnalité.

    Et voilà, tel Leland Gaunt, Al sissi connaît très bien le peuple égyptien, il n’est pas le seul bien évidemment, mais il est le seul qui ait l’audace d’entraîner ce pays dans le chaos.

    Cependant, La petite ville de Castle Rock avait la chance d’avoir un chérif« Alan Pangborn » qui raisonne et dont la voix est bien reçue par la population qu’en est-il de l’Égypte ?
    A vrai dire, les voix raisonnables ne manquent pas dans ce pays, mais y a-t-il des oreilles qui écoutent ?

    Mernissi Jalil le 14/08/2013

  20. Bonjour,
    la société civile et tous les gens libres et honnêtes en Égypte doivent faire preuve de réserve face à ce qui se passe maintenant. Des informations circulent dans les médias du monde sur une arrestation éventuelle du guide de la confrérie Mohamed Badei; ce qui explique, si l’information est confirmée, que le plan des militaires a franchi une autre étapes, celle de provoquer les radicaux pour réagir avec violence et les discréditer par la suite, alors pour contrarier cette méchante stratégie démoniaque, les opposants au coup d’état orchestré par le générale de corps Abdelfatah El-Sissi doivent impérativement faire preuve d’intelligence et de sagesse politique; s’unir au tour d’une action pacifique, éviter à tout prix de réagir violemment et faire preuve de prudence, et essayer de proposer une alternative politique pour montrer à la communauté internationale que leur objectif est seulement rétablir la légitimité confisquée par les militaires. Je pense qu’un retour en arrière et une vigilance politique est de mise; et au lieu que les défenseurs de la légitimité confisqué deviennent une cible potentiel pour les militaire et leur acolytes, ils doivent chercher une manière de devenir les spectateurs ou des acteurs passif de tout ce qui se passe ces jours-ci sans autant oublier d’être à jours , je m’explique: lorsqu’on le vent de sable est actif dans un désert on ne peut marcher que si la poussière et nuage engendrés par ce dernier descendent par terre et le ciel devient claire.
    La confrérie à son tour doit aussi repenser son action et apprendre de ses erreurs, car je crois qu’il fallait pas qu’elle participe aux élections qui ont conduit à l’élection de Mohamed Morsi, car non seulement ils n’ont pas été si actif lors de la révolution qui a fait tomber Mohamed- Hosni Moubarek et même j’étais un peu surpris par la vitesse des événements qui ont conduit à la participation de la confrérie dans les élections, je ne suis pas sûr du fait qu’un compromis secret aurait été survenu entre les militaires et la confrérie, reste à confirmer; mais par expérience tout accord secret mal-saint finit de même et avec une vitesse incroyable, la tournure des événements en Égypte sont d’une vitesse incroyable.

  21. Monsieur Tariq Ramadan,

    Dans votre article vous appelez toutes les forces vives en Egypte à une mobilisation pacifique afin de dégager un consensus qui permettrait par la suite de fixer les modalités d’une future élection. Aussi, demandez vous aussi l’arrêt des manifestations et occupation de l’espace public en grande majorité par les sympathisants des Frères Musulmans, qui comme nous le constatons a subi une violence de la part du pouvoir en place?

    Jusqu’à quand peut résister une forme de revendication? Doit on encore attendre des morts d’innocents au nom d’une légitimité gagné par les urnes qui est respectable? Doit on comprendre un retrait de l’occupation de l’espace public comme un défaitisme politique si cela se réalise au nom de ” l’épargne de la vie ” de ses occupants?

    Nous sommes évidemment consternés de ce qui s’y passe et y a t-il des considérations qui nous échappe pour mieux lire d’un autre angle les événements qui ont conduit à ce coup d’état ; des considérations autre qu’économique et social qui s’inscrivent plutôt dans la géopolitique nouvelle de la région sans tomber dans le piège ” du complot ” que les masses qui ont l’étiquette musulmane ont tendance à y succomber. Pouvez vous peut-être dans un article détaillé à ce sujet éclairer nos manques?

    D’autre part, je consulte régulièrement les quotidiens de Turquie au sujet de l’Egypte et constate une temporisation dans le langage ces derniers jours de la part d’un certain nombre qui va grandissant de journalistes et analystes de la région. Une temporisation dont à la surface nous pouvons comprendre un souci de préserver la vie et d’éviter une guerre civile, qui au bout du compte n’arrangera rien pour toutes les parties en présence en Egypte. Dur est le moment pour celles et ceux qui vivent un quotidien en Egypte, que le Tout Puissant leur viennent en aide.

    D’un mal né parfois un bien et vice versa, il est temps et impératif, après avoir montrer aux yeux du monde et des décideurs des nations que résister est légitime surtout quand est légitime, de poursuivre une autre stratégie politique et de jouer la politique tel un “requin”.

    Au plaisir de vous lire,

    Yuksel
    Bruxelles

  22. Je lance un appel à Tariq Ramadan sachant que vous avez la capacité de passer vos messages rapidement à travers les journaux.

    Monsieur Ramadan pourquoi ne sollicitez vous pas la prière de tous les musulmans et tous les chrétiens de la terre en vue d’un appel à la paix.

    Le défi vous est lancé, faire appel dès maintenant à 4 milliards de personnes pour un monde meilleur.

    Je vous invite à cette ouverture pour la paix…..

    J’ai déjà hâte de vous lire.

    Max

    1. Oulla ? pas que je pense que Monsieur Ramadan n’est pas capable de ce défit, mais Maxou adresse toi d’abord à ceux qui se disent LA puissance mondiale comme un certain Barak Obama, mais au fait il est ou là? ah je sais, surement entrain de danser la salsa avec Beyoncé, pendant que d’autres se font massacrer par des assoiffés de sang .
      Puissance Mondiale ou es tu???pourtant il suffit d’un mot pour tout arrêter.
      Pas Paix.

    2. On n’est pas uni du tout. A supposer que Tariq Ramadan (ou n’importe qui) appelle à une grande prière, personne ne le suivra, pas parce qu’on ne veut pas prier pour l’Egypte, mais parce qu’on ne voudra pas répondre à cet appel. Dans le camp pro-Sissi, on voudra taxer d’islamiste toute personne qui répondrait à cet appel, et dans l’autre camps on ne daignera pas suivre l’enfant prodige qui défend des valeurs trop occidentales aux yeux des frères musulmans.

      Alors, si prières il y a, qu’elles se fassent sans grand tam-tam, entre soi-même et le Seigneur. Ce n’est pas un coup médiatique qu’on recherche à travers la prière, c’est autre chose de plus sincère, plus honnête, et que Dieu seul sait exhausser.

      Sinon, oui, c’est une excellente idée, et peut-être que les gens, vous et moi, et ceux qui vous liront, voudront revenir un instant à Dieu, l’invoquer et le prier pour qu’Il sauve ce qui reste à sauver de l’Egypte -peut-être aussi que l’Armée, Al-Azhar, et les frères musulmans se joindront au mouvement (rêvons un peu).

  23. N’oubliez pas que les Frères Musulmans sont autant manipulés si ce n’est plus que l’Armée, par les Occidentaux.

    Il n’y a qu’à voir ce qu’ils ont fait en Algérie, en Syrie et en Lybie. Ils agissent sur ordre, avec les moyens, l’encadrement, et le soutient politique des Occidentaux. Et alignent leur Politique Etrangère sur les Occidentaux.

    Les FM n’ont aucune leçon à donner, et nous n’en avons pas à recevoir de leur part. Il faudrait arrêter de nous faire croire que les FM sont pour l’Islam, et qu’ils sont souverains et indépendants. Je vois beaucoup de naiveté chez certains musulmans pratiquants, qui se sentent obligés de soutenir les FM, juste parce qu’ils ont l’acronyme “M” à leur nom. Ou qu’ils refusent d’accepter la vérité : les FM se servent de l’Islam pour arriver à leurs fins mondaines.

    La OUmma est réellement égaré, et loin du compte. Et ceux qui se croient sur la vérité, sont loin du compte.

    1. @ Yassir Attalia
      Salamalekoum
      Je partage votre opinion au sujet des frères musulmans.
      Il y a une question importante que tout musulman doit se poser : depuis qu’elle existe, qu’est-ce-que cette confrérie a apporté aux musulmans dans le monde entier ? Rien de bon ! Hélas que du mauvais et de la violence…

    2. C’est bien vrai ce que vous dites. D’ailleurs l’emblème des frères musulmans c’est 2 sabres (! )et le Coran. Et tous leurs guides s’adjugent le titre de guide suprême !. La suprématie c’est Dieu.

  24. SALAM

    Vous affirmez que la guerre civile n’est pas encore d’actualité ?? Drôle de raisonnement !
    Oui c’est une guerre civile qui vient de débuter en Egypte, car la grande majorité des citoyens égyptiens ne veulent plus et ne voudront jamais de la confrérie des frères musulmans au pouvoir, ce n’est pas plus compliqué que cela. Des armes commencent à circuler parmi les civils et la majorité des personnes tuées l’ont été par d’autres civils, l’armée se positionne entre eux et il y a des dérapages; il faut cesser de croire à TOUTES les informations ou vidéos que l’on nous sert sur les médias. A méditer…merci, salam

  25. Juste quelques réflexions, en plus de ce qui été dit ici et commenté :

    Si les frères musulmans ont été lourdement frappés lors du combat inégal dans les rues, face aux militaires, ils devraient malgré tout faire preuve de retenue, ne pas céder à la pression et ne pas appeler à venger leurs morts. Les leaders des frères musulmans sont donc priés d’appeler à la retenue et à la non-violence. Ce qu’ils réclament est dans leur droit, ils ont le droit de leur côté, tout comme les Palestiniens sont dans leur droit quand ils demandent l’arrêt de la colonisation (entre autres). Mais est-ce que ça justifierait jamais les actes terroristes ? Non.

    Le problème est qu’on ne conçoit pas de s’assoir à une table de négociations, avec en face, ceux qu’on tient responsables des massacres. D’où la nécessité de trouver des médiateurs à même de mener les négociations à bien.

    Mais… au vu des derniers développements, l’orgueil des autorités égyptiennes dépassant tout entendement, il est possible qu’il n’y ait aucune voie vers le dialogue : non satisfait de briser le soulèvement du peuple pour la démocratie, le gouvernement par intérim “persiste et signe->http://bit.ly/169O3Hn]”, et “[met garde les USA“, de surcroit.

    Quand Al-Sissi et ses partisans tomberont (d’une manière ou d’une autre, un jour ou l’autre), alors que les Egyptiens ne les lynchent pas, qu’ils ne les exécutent pas -comme Obama a exécuté Ben Laden et nombre d’autres “terroristes” présumés, ou comme au procès sommaire de Saddam. Qu’ils les fassent comparaitre devant une cour de justice (internationale ?) habilitée à les juger de façon impartiale, sur base de preuves et non de besoin de vengeance, ou d’envie d’en faire des exemples. Sinon, il n’y aura pas vraiment de paix durable ni de réconciliation populaire possible.

  26. Je me permet de retranscrire ici l’article publié aujourd’hui sur le lien .

    Dans ce texte publié le 18 août 2013 par le quotidien égyptien Al Chourouk sous le titre: “Avant qu’il ne soit interdit de poser des questions”, l’écrivain Bilal Fadl, un opposant radical au président destitué Mohamed Morsi, adresse quelques questions gênantes au pouvoir en place, dominé par les militaires.

    Qu’est-ce qui donc (…) empêche beaucoup de gens de comprendre qu’on peut s’opposer aux Frères musulmans, maudire leurs dirigeants et condamner les agressions commises par leurs sectateurs armés contre les églises et les commissariats, et, dans le même temps, avoir la ferme conviction que les solutions sécuritaires, quelles qu’elles soient, ne régleront pas le conflit avec eux et qu’au contraire, elles ne feront que le compliquer ? Serait-ce la mêmechose (…) que ce qui empêche les partisans des Frères musulmans d’admettre que Mohmaed Morsi ne reprendra jamais le pouvoir et qu’en ne faisant pas de propositions politiques réalistes (pour sortir de la crise, NDLR) et en persistant à exiger « tout ou rien », ils rendent difficile leur survie politique – et notre survie à nous tout court ?

    Où sont passées les « armes chimiques » et les « armes automatiques lourdes », dont tous les médias, privés et publics, assuraient que les sit-in de Rabêa Al Adawiya et d’Al Nahda en débordaient (…) ? Pourquoi n’a-t-on pas entendu un seul de ces respectables messieurs au pouvoir commenter les dizaines de vidéos montrant des francs-tireurs visant la tête et la poitrine des manifestants désarmés et n’épargnant pas ceux d’entre eux qui secouraient leurs camardes où filmaient les événements? Existe-t-il une vidéo montrant les forces de sécurité découvrantensevelis sous la tribune du sit-in de Rabeâ Al Adawiya des dizaines de dépouilles carbonisées ? Ou bien sommes-nous censés croire que c’est une pure vérité rien que parce que des médias discrédités ont diffusé des images de policiers se tenant à côté de corps calcinés (…) ? Pourquoi pas un seul média égyptien, par respect du droit à l’information à défaut que ce soit par respect pour leur humanité, n’a publié les noms et les photos des victimes de la dispersion des deux sit-in ? Comment croire ceux qui pleuraient les martyrs tombés sous le règne de Mohamed Morsi lorsque que nous les voyons se taire sur le maintien à son poste du ministre de l’Intérieur, Mohamed Ibrahim, coupable de leur mort et aujourd’hui, de nouveaux flots de sang, le sang de ceux sur l’ordre de qui il massacrait hier (…) ?

    Je n’adresserais pas mes questions au président de façade Adli Mansour. Je les adresserais à ceux qui gouvernement réellement le pays, le Premier ministre Hazem Al Biblawi et le ministre de la Défense Abdelfattah Al Sissi. Je leur demanderais : comment avez-vous permis que la scène du crime, celui de la dispersion des deux sit-in, soit nettoyée le jour même, avant d’être inspectée par la justice et les organisations des droits de l’homme ? Un Etatqui se préoccupe si peu des montagnes d’immondices s’amoncelant dans les rues des mois durant se serait-il soudain souvenu que « la propreté est un acte de foi » ? Ou bien s’agissait-il d’effacer les traces d’une barbarie dont le spectre vous poursuivra toujours et dont vous porterez toujours la responsabilité, vous et ceux qui l’ont bénie, justifiée ou passée sous silence ?

    Pourquoi certains, qui applaudissaient la moindre réaction internationale (…) condamnant les agissements des Frères musulmans, dénoncent-ils toute autre désapprouvant la gestion sécuritaire tyrannique (de la situation politique, NDLR) et mettant en garde contre ses dangers pour l’Egypte ? Rejetez-vous « l’ingérence étrangère dans les affaires égyptiennes » par principe ou bien ne la rejetez-vous que quand elle ne coïncide pas avec vos positions ? (…)

    Lorsque le général Al Sissi a demandé aux Egyptiens de le mandater pour lutter contre le terrorisme, n’avait-il donc pas la moindre idée du nombre effrayant de déclarations sectaires ignobles (antichrétiennes NDLR) faites depuis la tribune des sit-in de Rabeâ Al Adawiya et d’Al Nahda ? Pourquoi n’a-t-il pas ordonné à l’armée de sécuriser les églises, particulièrement celles de Haute-Egypte, où, comme il le sait, les partisans des groupes extrémistes ne sont peu nombreux (…) ? A-t-il prêté l’oreille aux paroles terribles de Monseigneur Makarios, l’évêque d’Al Minia : « Nous avons pris contact avec les forces de sécurité mais elles se sont excusées de ne pouvoir venir (à notre secours, NDLR) » ? S’agit-il de complicité, d’impuissance ou bien s’agit-il d’un dangereux jeu avec le feu ? (…)

    Pourquoi le général Al Sissi ne réprouve-t-il pas ceux qui déclarent que Mohamed Morsi et Mohamed El Baradeï, (…) sont des espions au service de puissances étrangères ? Ne sait-il pas que (…) ces accusations sont une offense pour luien tant que chef des Renseignements militaires qui a (…) a prêtéserment devant l’un et accepté la présence de l’autre à ses côtés, après le 30 juin 2013,le jour où il rendait publique la feuille de route (pour sortir de la crise, NLR) ? Le général Al Sissi pense-t-il qu’un jeune homme qui a vu ses amis les plus intimes se faire abattre comme des animaux (…) restera insensible aux balivernes de Sayyid Qotb, Chokri Mostafa et Oussama Ben Laden (…) ? Croit-il ces intellectuels flagorneurs lorsqu’ils affirment que l’Egypte peut devenir un pays développé, civilisé, par la force des armes ? (…)

  27. Les heurts en Égypte – Clashes in Egypt – جورنال دوبارسون صدامات في مصر

    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/08/les-heurts-en-egypte/

    Nous avons tous douze heures pour vivre …
    Et douze heures pour mourir… ce sont les mêmes qui font ou défont notre heure.

    Une heure : l’Égypte rompt avec son tyran.

    Deux heures : l’Égypte choisit son amant démocratiquement.

    Trois heures : l’Égypte s’aperçoit que son amant ne sert pas mais se sert de Dieu pour l’asservir.

    Quatre heures : l’Égypte renonce à son amant inopinément.

    Cinq heures : l’Égypte confie son sort à un démon.

    Six heures : l’Égypte se divise en deux entre le bon diable et le mauvais Dieu.

    Sept heures : l’Égypte ne distingue plus ses vrais de ses faux frères.

    Huit heures : l’Égypte réalise qu’elle ne peut cracher le poison qu’on lui a fait avaler.

    Neuf heures : l’Égypte regrette son tyran, fouette son amant et rejette son démon.

    Dix heures : l’Égypte, la soumise comme l’insoumise est aux prises avec la pire contradiction : elle ne peut s’engager avec l’une sans dégager l’autre.

    Onze heures : l’Égypte veut se laver de tout soupçon, elle se plonge dans un bain de sang.

    Douze heures : l’Égypte est face à face avec l’abîme pour attester que la démocratie est le plus pervers des régimes.

    L’Égypte ne doit pas mourir comme est morte Asmahan pour avoir élevé la voix plus haut que sa sœur…

  28. Assalâm ‘alaykoum,

    Bonjour. Tout cela est bien triste.

    Je repense à cette Égypte, à mon voyage au Caire au printemps 2010.

    Que dire ! ? Soupir – tristesse.

    Assalâm.

  29. Bonjour à tous,

    j’ai lu plusieurs des commentaires et le sujet du moyen-orient -comme tant d’autres- soulève les passions surtout quand il s’agit d’injustices terribles dont les responsables- je le souhaite plus que tout- seront jugés comme il se doit.
    C’est difficile à dire, mais ne soyons pas aveuglés par nos émotions, c’est ce qui nous empêche d’être fort et de trouver les solutions pour contrer les extrémistes occidentaux d’une part et d’autre les extrémistes soit disant représentant du monde musulmans et de l’islam .
    Nous sommes capables de faire un constat plus ou moins objectif sur la situation global que connait le moyen-orient et les pays arabos-musulmans, mais pour que l’on puisse commencer à bousculer les consciences, les musulmans d’occident vont devoir s’élever au dessus d’un débat scléroser dans lequel les journalistes les entraînent sciemment.
    Nous devons trouver les moyens de casser les structures de la propagande utiliser par nos manipulateurs.
    Le combat est immense et peut paraître insurmontable, même si nous ne sommes que l’amorce d’un gigantesque EVEIL que ce soit en orient ou en occident nous devons continuer de nous battre avec les armes que nous avons à notre disposition. Lecture, écriture, culture, internet….
    Un humain citoyen.

  30. Je me demande bien qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de Tariq Ramadan pour écrire un article aussi timide sur la situation en Égypte. A-t-il peur de soutenir ouvertement les Frères Musulmans alors que c’est la ”peste” médiatique qui lui colle à la peau? Pourquoi ne dénonce-t-il pas clairement les massacres commis par l’Armée égyptienne? Naif, Tariq Ramadan? Mal informé? J’en doute.

    1. Et toi pendant que tu es assis, qu’est ce qui se passe dans ta tête?
      Porte ses chaussures pendant 25 ans, peut être verras tu ce qui se passe dans sa tête!

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X