Main menu

Les orientations polit…

Les choses sont claires :…

Articles

L'appel au Jihâd 3/3

c) Pour un jihâd social …

Articles

L'appel au Jihâd 2/3

B- La réalité des conflit…

Articles

L'appel au Jihâd 1/3

Que n’a-t-on pas entendu …

Articles

La situation de la fem…

Sans doute est-ce dans ce…

Une

Qu’est-ce que la sharî…

La référence à la sharî’a…

Articles

L’organisation sociale…

Nous avons beaucoup insis…

Articles

La famille

On le sait pour l’avoir v…

Articles

L’individu

L’homme est d’abord un êt…

Articles

Horizons de l’Islam: e…

La vie sociale, politique…

Articles

Les droits de Dieu, la…

L’ensemble de la concepti…

Articles

La permission originel…

L’univers entier est l’œu…

Articles
«
»
Second Menu

Appel international à un moratoire sur les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort dans le monde musulman





  • Introduction



De façon régulière les sociétés majoritairement musulmanes et les musulmans du monde sont confrontés à la question de l’application des peines liées au code pénal islamique. Que l’on se réfère à la notion de la « sharî’a » ou, de façon plus restrictive, à celle des « hudûd »[1], les termes du débat sont aujourd’hui déterminés par une question centrale dans la discussion entre les ulamâ’ et/ou entre les musulmans : qu’est-ce qu’être fidèle au message de l’islam à l’époque contemporaine ? Au-delà de ce qui est exigé de chacun, dans sa vie privée, qu’est-ce qui est requis pour une société qui se définirait comme « islamique » ?

On sait qu’il existe plusieurs courants de pensée dans le monde islamique et que les désaccords sont nombreux, profonds et récurrents. D’aucuns, une minorité, exigent l’application immédiate, et à la lettre, des hudûd car selon eux cette application est le préalable indispensable pour qu’une « société majoritairement musulmane» soit vraiment considérée comme « islamique ». D’autres, partant du fait objectif que les hudûd se trouvent effectivement dans les textes de référence (le Coran et la Sunna[2]), considèrent que l’application des hudûd est conditionnée par l’état de la société qui doit être juste et, pour certains, « idéale » et donc que la priorité est la promotion de la justice sociale, de la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme etc. D’autres enfin, eux aussi minoritaires, tiennent pour absolument caducs les textes relatifs aux hudûd et estiment que ces références ne doivent plus avoir leur place dans les sociétés musulmanes contemporaines.

On le voit, les avis sont divergents et les positions souvent tranchées sans que nous puissions dire que les arguments respectifs, sur ce sujet précis, soient vraiment explicites et explicités. A l’heure où nous écrivons ces lignes, alors que le débat de fond à l’intérieur des sociétés musulmanes est quasiment absent et que les positions demeurent très vagues, voire souvent nébuleuses, des femmes et des hommes subissent l’application de ces peines vis-à-vis desquelles il n’y a pas de consensus parmi les musulmans.

Pour les musulmans, l’islam est un message d’égalité et de justice. C’est par fidélité à ce message que nous ressentons l’impossibilité de rester silencieux devant une application aussi injuste de nos références religieuses. C’est aussi pourquoi la parole et le débat doivent se libérer et ne pas se satisfaire de réponses générales, gênées, et parfois alambiquées. Ces silences et ces contorsions intellectuelles sont peu dignes de la clarté du message de justice de l’islam.


Au nom des sources scripturaires musulmanes, au nom de l’enseignement islamique et au nom, enfin, de la conscience musulmane contemporaine ; il y a des choses à dire, il y a des décisions à prendre.



  • Ce que dit la majorité des ulamâ’

Tous les ulamâ’ (savants) du monde musulman, d’hier et d’aujourd’hui, et dans tous les courants de pensée, reconnaissent qu’il existe des textes scripturaires qui font mention des châtiments corporels (Coran et Sunna), de la lapidation des femmes et des hommes adultères (Sunna) et de la peine capitale (Coran et Sunna). Il s’agit là du contenu objectif des textes que les ulamâ’ n’ont jamais discutée.


Les divergences entre les ulamâ’ et les divers courants de pensée (littéraliste, réformiste, rationaliste, etc.) tiennent essentiellement à l’interprétation d’un certain nombre de ces textes et/ou aux conditions de l’application des peines relatifs au code pénal islamique (nature des infractions commises, témoignages, contextes sociaux et politiques, etc.) ou, enfin, plus globalement et plus fondamentalement à leur degré de pertinence à l’époque contemporaine.


La majorité des ulamâ’, à travers l’histoire et jusqu’à aujourd’hui, est d’avis que ces peines sont bel et bien islamiques mais que « les conditions exigées » pour leur application sont quasiment impossible à réunir (notamment en ce qui concerne la lapidation) : elles sont donc « presque jamais applicables». Les hudûd auraient surtout « une vocation dissuasive » dont l’objectif serait d’établir la gravité, dans la conscience des croyants, des actions entraînant de tels châtiments.


Qui lit les livres des ulamâ’, qui écoute leurs conférences et leurs sermons, qui voyage à l’intérieur du monde islamique ou côtoie les communautés musulmanes d’Occident entendra forcément, et invariablement, cette formule de la part des autorités religieuses : «… presque jamais applicable ». Elle permet à la majorité des ulamâ’ et des musulmans d’échapper au cœur de la question sans donner l’impression d’être infidèle aux sources scripturaires islamiques. L’autre attitude étant celle d’éviter la question et/ou de garder le silence.



  • Ce qui se passe sur le terrain

On aurait aimé que cette formule « presque jamais » soit comprise comme une garantie pour protéger les femmes et les hommes vis-à-vis de traitements répressifs et injustes ; on aurait souhaité que les conditions stipulées soient entendues comme une invitation à promouvoir l’égalité devant la loi et la justice entre les êtres humains par les gouvernements et les législateurs qui se réclament de l’islam. Or, il n’en est rien.


En effet, derrière un discours islamique qui minimise les faits et arrondit les angles, à l’ombre de ce « presque jamais », des femmes et des hommes sont châtiés, frappés, lapidés et exécutés au nom de l’application des hudûd et ce sans que la conscience des musulmans du monde entier ne s’émeuve outre-mesure. On fait comme si l’on ne savait pas, comme s’il s’agissait de trahisons mineures aux enseignements islamiques. Or, comble d’une injustice aggravée, ces peines ne s’appliquent qu’aux femmes et aux pauvres, doublement victimes, jamais aux riches, aux gouvernants ou aux oppresseurs. En sus, des centaines de prisonniers n’ont droit à aucune défense digne de ce nom : des sentences de mort sont décidées et exécutées à l’encontre de femmes, d’hommes, voire de mineurs (opposants politiques, trafiquants, délinquants, etc.) sans que les accusés n’aient pu avoir le moindre contact avec un avocat. Après avoir accepté le flou dans nos rapports aux sources scripturaires, nous démissionnons devant la trahison du message de justice de l’islam.


La communauté internationale a également une responsabilité majeure et manifeste devant le traitement de la question des hudûd dans le monde musulman. La dénonciation est sélective et opère selon le calcul et la protection des intérêts géostratégiques et économiques : un pays pauvre, d’Afrique ou d’Asie, essayant d’appliquer les hudûd ou la sharî’a fera face à des campagnes internationales de mobilisation comme nous avons pu le voir récemment. Il n’en est pas de même pour les pays riches, les pétromonarchies et/ou les pays considérés comme « alliés » que l’on dénonce timidement, ou pas du tout, malgré une application constante et connue de ces peines à l’encontre des segments les plus pauvres ou les plus fragilisés de leur société. L’intensité des dénonciations est inversement proportionnelle aux intérêts en jeu. Une injustice de plus.




  • La passion des peuples, la crainte des ulamâ’

Pour qui voyage dans le monde islamique et côtoie un tant soit peu les musulmans, un constat s’impose : partout les populations manifestent un attachement à l’islam et à ses enseignements. Cette réalité, en soi intéressante, peut se révéler troublante, et carrément dangereuse, quand la nature de cet attachement est quasiment passionné, sans grande connaissance ni compréhension des textes, avec peu ou pas de distance critique quant aux différentes interprétations des savants, à la nécessaire contextualisation, à la nature des conditions requises, voire à la protection des droits des individus et à la promotion de la justice.


Sur la question des hudûd, on voit parfois des engouements populaires espérant ou exigeant leur application littérale et immédiate parce que cette dernière garantirait le caractère désormais « islamique » de la société. En effet, il n’est pas rare d’entendre des musulmanes et des musulmans du peuple (éduqués ou pas, et le plus souvent démunis) appeler à une application formaliste et stricte du code pénal (dans leur esprit, la sharî’a) dont ils seront eux-mêmes souvent les premières victimes. Lorsque l’on étudie ce phénomène, on comprend que deux types de raisonnement motivent généralement ces revendications :


1. L’application littérale et immédiate des hudûd rend légalement et socialement visible la référence à l’islam. La législation, par sa rigueur, donne le sentiment d’une fidélité à l’injonction coranique qui exige de respecter rigoureusement le texte. Au niveau populaire, on a pu voir dans les pays africains, arabes, asiatiques voire occidentaux, que c’est la dureté et l’intransigeance même de l’application qui lui octroie une dimension islamique dans la psyché populaire.


2. Les critiques et les condamnations de l’Occident alimentent en retour le sentiment populaire de fidélité à l’enseignement islamique selon un raisonnement antithétique, simple et simpliste : l’opposition farouche de l’Occident est une preuve suffisante de caractère authentiquement islamique de l’application littérale des hudûd. Certains s’en persuaderont en affirmant que l’Occident a depuis longtemps perdu ses références morales et est devenu tellement permissif que la dureté du code pénal islamique, qui sanctionne les comportements jugés immoraux, est par antithèse la seule vraie alternative « à la décadence occidentale ».


Ces raisonnements formalistes et binaires sont fondamentalement dangereux car ils revendiquent et octroient une qualité islamique à une législation non en ce qu’elle promeut, protège et applique la justice mais parce qu’elle sanctionne durement, et visiblement, certains comportement en contraste et en opposition avec les lois occidentales perçues comme moralement permissives et sans aucune référence à la religion[3]. On voit aujourd’hui que des communautés ou des peuples musulmans se satisfont parfois de ces types de légitimation pour soutenir un gouvernement ou un parti qui appelle à une application de la sharî’a comprise comme une application littérale et immédiate des châtiments corporels, de la lapidation et de la peine de mort.


Nous pouvons observer une sorte de passion populaire dont la caractéristique première est la volonté de répondre à divers types de frustrations et d’humiliations par une affirmation identitaire qui se perçoit comme islamique (et anti-occidentale) mais qui n’est pas fondée sur la compréhension des objectifs des enseignements islamiques (al-maqâsid) ni des différentes interprétations et des conditions relatives à l’application des hudûd.


Face à cette passion, beaucoup de ulamâ’ restent prudents de peur de perdre leur crédibilité auprès des masses. On observe une sorte de pression psychologique exercée par le sentiment populaire sur l’élaboration juridique des ulamâ’ qui devraient normalement être indépendants afin d’éduquer les populations et proposer des alternatives. Or, c’est le phénomène inverse qui s’observe aujourd’hui : la majorité des ulamâ’ craint de confronter les revendications populaires parfois simplistes, peu savantes, passionnées et binaires de peur de perdre leur statut et d’être considérés comme trop compromis, pas assez stricts, trop occidentalisés, pas assez islamiques.


Les ulamâ’, qui devraient être les garants d’une lecture profonde des textes, d’une fidélité aux objectifs de justice et d’égalité et d’une analyse critique des conditions et des contextes sociaux se voient entraîner à accepter soit le formalisme (application immédiate non contextualisée), soit le raisonnement binaire (moins d’Occident, c’est plus d’islam), soit enfin ils se cachent derrière des formules qui les protègent sans apporter de solutions aux injustices quotidiennes que subissent les femmes et les pauvres (« ce n’est presque jamais applicable » ).




  • Un statu quo impossible: notre responsabilité


Le monde islamique traverse une crise très profonde dont les causes et les aspects sont multiples et parfois contradictoires. Les systèmes politiques du monde arabe sont le plus souvent verrouillés, la référence à l’islam est le plus fréquemment instrumentalisée et les opinions publiques sont soit muselées soit aveuglément passionnées (au point d’adhérer, voire même de revendiquer, l’application la plus répressive et la moins juste de la « sharî’a islamique » et des hudûd.


Dans le domaine plus circonscrit de la question religieuse, nous pouvons observer une crise de l’autorité accompagnée d’une absence de débat interne entre les ulamâ’ des différentes écoles de droit (et de pensée) et à l’intérieur des sociétés et des communautés musulmanes. Il en résulte une diversité d’opinions qui, si elle est en soi acceptée en islam, tourne aujourd’hui au désordre le plus général faisant coexister les avis juridiques islamiques les plus opposés et les plus contradictoires dont chacun revendique son « caractère islamique » à l’exclusion de tout autre. Devant ce chaos juridique, les populations et les musulmans ordinaires finissent par être plus motivés par des « impressions de fidélité » que par des opinions fondées sur le savoir et la compréhension des principes et des règles islamiques (ahkâm).


Il faut regarder la réalité en face. La quadruple crise des systèmes politiques fermés et répressifs, de l’autorité religieuse éclatée et aux exigences contradictoires et des populations qui n’ont pas accès à l’instruction et sont emportées par une fidélité aux enseignements de l’islam plus passionnée que réfléchie, ne peut légitimer notre silence gêné, complice et coupable lorsque des femmes et des hommes sont châtiés, lapidés ou exécutés au nom d’une application formaliste et instrumentalisée des sources scripturaires de l’islam.


Il en va de la responsabilité des musulmans du monde entier. C’est à eux de relever le défi de la fidélité au message de l’islam à l’époque contemporaine ; c’est à eux d’en dénoncer les déficits et les trahisons où qu’ils aient lieu et par quelque autorité ou individu musulmans que ce soit. Une tradition prophétique rapporte : « Aide ton frère, qu’il soit injuste ou victime d’une injustice. » Un des Compagnons demanda : « Envoyé de Dieu, je comprends comment aider quelqu’un qui est victime d’une injustice, mais comment l’aiderais-je si c’est lui qui est injuste ? » Le Prophète (PBL) répondit : « Empêche-le d’être injuste, c’est ainsi que tu l’aideras. »[4]


C’est ainsi la responsabilité de chaque ‘âlim (savant), de chaque conscience, de chaque femme et de chaque homme, où qu’elle ou il se trouve. Les musulmans occidentaux se cachent parfois derrière l’argument que l’application de la sharî’a ou des hudûd ne les concerne pas car ils n’y sont pas obligés « en situation de minorité »[5]. Ils gardent donc sur la question un silence gêné et souvent lourd. Ou alors ils expriment une condamnation à distance sans chercher à faire évoluer les choses et les mentalités. Or, ces musulmanes et ces musulmans, qui vivent dans des espaces de liberté politique, qui ont la possibilité d’accéder à l’éducation et au savoir, ont – au nom même des enseignements islamiques – une responsabilité majeure pour tenter de réformer la situation, ouvrir un débat de fond, condamner et faire cesser les injustices perpétrées en leur nom.



  • Un appel, des questions

Compte-tenu de toutes ces considérations, nous lançons aujourd’hui un Appel international à un moratoire immédiat sur les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort dans tous les pays majoritairement musulmans.


Considérant que les avis des savants ne sont ni explicites ni unanimes (voire même sans claire majorité) quant à la compréhension des textes et à l’application des hudûd et que, de surcroît, les systèmes politiques et l’état des sociétés majoritairement musulmanes ne garantissent pas un traitement juste et égalitaire des individus devant la loi ; il est de notre responsabilité morale et religieuse de demander à ce que l’on mette un terme immédiat à l’application des hudûd que l’on assimile faussement à la « sharî’a islamique ».


Cet appel se double d’une série de questions fondamentales adressées à l’ensemble des autorités religieuses islamiques du monde et ce quelles que soient leur tradition (sunnî ou shî’î), leur école de droit (hanâfî, mâlikî, ja’farî, etc.) ou leur courant de pensée (littéraliste, salafî`, réformiste, etc.) :


1. Quels sont les textes (et quels sont leur degré respectif d’authenticité reconnue), qui font référence aux châtiments corporels, à la lapidation et à la peine de mort dans le corpus des sources scripturaires islamiques circonscrites à ce que les spécialistes appellent les hudûd ? Quelles sont les marges d’interprétations possibles et sur quels domaines se sont exprimés les points de divergences (al-ikhtilâf) dans l’histoire du droit islamique et jusqu’à l’époque contemporaine?


2. Quelles sont les conditions (shurût) stipulées pour chacune des peines par les sources elles-mêmes, le consensus des savants (al-ijmâ’) ou par des savants isolés à travers l’histoire du droit et de la jurisprudence islamiques (fiqh)? Quelles ont été les divergences quant à la stipulation de ces conditions et quel type de « circonstances atténuantes » ont été parfois élaborées par telle ou telle autorité religieuse à travers l’histoire ou dans les différentes écoles juridiques ?

3. Le contexte socio-politique (al-wâqi’) a toujours été considéré par les ulamâ’ comme une des conditions de l’application des hudûd mais son importance est telle que cette question exige un traitement particulier (et la participation aux débats des intellectuels, notamment ceux qui sont spécialisés dans les sciences humaines). Dans quel contexte est-il aujourd’hui possible de penser appliquer les hudûd ? Quelles seraient les conditions requises en matière de système politique et d’application de la législation générale : liberté d’expression, égalité devant la loi, éducation populaire, état de la pauvreté et de l’exclusion sociale, etc.? Quels sont, dans ce domaine, les points de divergences entre les écoles de droit et les ulamâ’ et sur quoi reposent ces désaccords.


L’étude des ces questions doit être de nature à clarifier les termes du débat en ce qui concerne les latitudes interprétatives offertes par les textes en même temps qu’une prise en compte déterminante de l’état des sociétés contemporaines et de leur évolution. Cette réflexion intracommunautaire exige de fait une double intelligence des textes et des contextes dans un souci de fidélité aux objectifs du message de l’islam : sur le fond, elle doit nous permettre de répondre à la question de savoir ce qui est applicable (et selon quelles modalités) et ce qui ne l’est plus (compte tenu des conditions requises impossibles à réunir et de l’évolution des sociétés s’éloignant immanquablement de l’idéal requis).


Cette démarche, de l’intérieur, exige de la rigueur, du temps et la mise sur pied d’espaces de dialogue et de débats nationaux et internationaux entre les ulamâ’, les intellectuels musulmans et à l’intérieur des communautés islamiques puisqu’il ne s’agit pas seulement de rapport aux textes mais également aux contextes. Dans l’intervalle, il ne peut être question d’appliquer des peines qui ne pourront qu’entériner des approximations légales et des injustices tel que c’est déjà le cas aujourd’hui[6]. Un moratoire s’impose donc pour permettre un débat fondamental qui se déroule dans la sérénité et sans jamais servir de caution à l’instrumentalisation de l’islam.


Il faut que cessent immédiatement toutes les injustices légalisées faites au nom de l’islam.




  • Entre la lettre et les objectifs : la fidélité

D’aucuns comprennent, et comprendront, cet appel comme une incitation à ne pas respecter les sources scripturaires de l’islam. Demander un moratoire serait aller contre les textes explicites du Coran et de la Sunna. Or, il s’agit exactement du contraire : tous les textes qui réfèrent au domaine du droit exigent d’être lus en fonction des finalités qui les justifient (al-maqâsid). Ainsi parmi les finalités essentielles et supérieures, on trouve stipulées la protection de l’intégrité de la personne (an-nafs) et la promotion de la justice (al-‘adl). Or, une application littérale des hudûd, non contextualisée et sans le respect des strictes et multiples conditions énoncées, et qui se présenteraient comme une fidélité formelle aux enseignements de l’islam, peut en être, dans les faits, une trahison puisqu’elle peut produire, selon le contexte, de l’injustice caractérisée.


Le calife ‘Umar ibn al-Khattab a bien établi un moratoire lorsqu’il a décidé de suspendre l’application de la peine touchant les voleurs pendant l’année de la famine. Le texte coranique est pourtant des plus explicites mais l’état de la société rendait son application littérale injuste : on aurait châtié de pauvres gens dont le vol potentiel aurait eu pour seul objectif  de chercher à survivre en situation de pauvreté absolue. Au nom donc de la finalité de justice exigé par le message global de l’islam, ‘Umar ibn al-Khattab a décidé de suspendre l’application d’un texte : la fidélité à la littéralité de ce dernier aurait signifié l’infidélité et la trahison de cette valeur supérieure de l’islam qu’est la justice. C’est au nom de l’islam et dans la bonne intelligence des textes qu’il a suspendu l’application d’un de ces textes. Le moratoire trouve ici un précédent historique de première importance.


 La réflexion et les réformes nécessaires dans les sociétés majoritairement musulmanes ne pourront venir que de l’intérieur. C’est aux musulmanes et aux musulmans de prendre leurs responsabilités et de mettre en branle ce mouvement qui ouvre au débat et au dialogue intracommunautaire tout en refusant que des injustices continuent à être légalisées et appliquées au nom de l’islam, c’est-à-dire en leur nom. Une dynamique endogène est impérative.


 Cela ne veut pas dire que les questions posées par des intellectuels ou des citoyens non musulmans doivent être disqualifiées, au contraire. Toutes les parties doivent apprendre à se décentrer et se mettre à l’écoute  de l’autre, de ses points de références, de sa logique et de ses espérances. Pour les musulmans toutes les interrogations sont les bienvenues, de la part de leurs coreligionnaires ou des femmes et des hommes qui ne partagent pas leurs convictions : il leur appartient ensuite d’en faire le ferment et le dynamisme de leur pensée qui, de l’intérieur, sera la mieux à même d’être fidèle à l’exigence de justice de l’islam en tenant compte des exigences de l’époque contemporaine.




  • Conclusion 


 Cet appel à un moratoire immédiat sur les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort est exigeant à plus d’un titre. Nous en appelons à la prise de conscience de chacun pour qu’elle/il se sente concerné par l’instrumentalisation de l’islam et le traitement dégradant auquel sont soumis des femmes et des hommes dans certaines sociétés majoritairement islamiques au cœur d’un silence complice et d’un désordre généralisé quant aux avis juridiques en la matière. Cette prise de conscience implique en aval :


 Ø      Une mobilisation des musulmans ordinaires à travers le monde appelant les gouvernements à décider un moratoire immédiat sur l’application des hudûd et à l’ouverture d’un vaste débat intracommunautaire (critique, raisonnable et argumenté) entre les ulamâ’, les intellectuels, les leaders et les populations.


 Ø      L’interpellation des ulamâ’ pour qu’ils osent enfin dénoncer les injustices et les instrumentalisation de l’islam dans le domaine des hudûd et qu’ils appellent, au nom même des textes islamiques et à leur fidélité, à un moratoire immédiat suivant ainsi l’exemple de ‘Umar ibn al-Khattab.


 Ø      Promouvoir l’éducation des populations musulmanes pour qu’elles dépassent les mirages du formalisme et des apparences. L’application de mesures répressives et des châtiments ne rend pas une société plus fidèle aux enseignements islamiques : c’est bien plutôt sa capacité  à promouvoir la justice sociale et la protection de l’intégrité de chaque individu, femme ou homme, pauvre ou riche, qui détermine sa fidélité authentique. La norme en islam, ce sont les droits que l’on protège et non les peines que l’on inflige (qui ne peuvent être que l’exception fortement conditionnée).


 Ø      Ce mouvement de réforme de l’intérieur, par les musulmans et au nom même du message et des textes de référence de l’islam, ne devrait jamais faire l’économie d’être à l’écoute du monde environnant et des interrogations que l’islam suscite dans l’esprit des non musulmans : non pas pour se plier aux réponses de « l’autre » ou de « l’Occident » mais pour chercher, dans son miroir, à rester, mieux et plus constructivement, fidèle à soi.


Nous appelons toutes celles et tous ceux qui adhérent aux termes de cet appel à se joindre à nous et de faire entendre leur voix pour que cesse immédiatement l’application des hudûd dans le monde musulman et qu’un débat de fond s’instaure sur la question. C’est au nom de l’islam, de ses textes et de son message de justice que nous ne pouvons plus accepter que des femmes et des hommes subissent des châtiments et la mort dans un silence gêné, complice et finalement lâche.


Il est urgent que les musulmanes et les musulmans du monde refusent les légitimations formalistes des enseignements de leur religion et se réconcilient avec la profondeur d’un message qui invite à la spiritualité et exige l’éducation, la justice et le respect du pluralisme. Les sociétés ne se réformeront pas par des mesures répressives et des châtiments mais par l’engagement de chacun à établir l’Etat de droit, la société civile, le respect de la volonté populaire et une législation juste garantissant l’égalité des femmes et des hommes, des pauvres et des riches, devant la loi.  Il est urgent de mettre en branle un mouvement de démocratisation qui fasse passer les populations de l’obsession de ce que sanctionne la loi à la revendication de ce qu’elle devrait protéger : leur conscience, leur intégrité, leur liberté et leurs droits.


 A Genève, le 18 mars 2005


Tariq Ramadan


 


 





[1] Concept qui signifie littéralement « les limites ». Dans le langage spécialisés des juristes musulmans (fuqahâ’), le terme renvoie à l’ensemble des peines qui relèvent de l’application du code pénal islamique.


[2] Traditions prophétiques : textes qui rapportent ce que le Prophète de l’islam (BSL) a dit, fait ou approuvé durant sa vie.


[3] Dans les pays musulmans eux-mêmes, les lois que l’on perçoit comme « empruntées de l’Occident » sont souvent interprétées comme des instruments utilisés par les gouvernements dictatoriaux  pour tromper et, en fait, légitimer leur caractère autocratique et, plus sournoisement, pour promouvoir l’occidentalisation culturelle et morale de la société.


[4] Hadîth rapporté par al-Bukhârî et Muslim.


[5] L’argument est faible et dangereux  car il cautionne implicitement l’application des hudûd dans le contexte actuelle des sociétés « en terre d’islam »


[6] Nos doutes, en toutes circonstances, doivent bénéficier à l’accusé selon une règle universelle du droit (constitutive, dès l’origine et sur la base des sources scripturaires, de la tradition juridique islamique)

422 commentaires - “Appel international à un moratoire sur les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort dans le monde musulman”

  1. Salam aylakum,
    Cet appel est une bonne chose, il faut tout suspendre, suprimer l’application de ces peines. J’espère que cet appel trouvera un soutien de masse dans le monde entier. du courage Tariq.

    1. Assalamou Aleyekoum Akhi Tariq,

      Quand le Pr Tariq propose un moratoire sur les châtiments corporels et les peines de mort dans le monde musulman, il est traité de dangereux intégriste par les médias Occidentaux, et de traite à la lettre du coran par certains musulmans…Or de quoi s’agit il? d’un simple appel à la réflexion, au dialogue, à la concertation sur un probléme épineux qui interpelle les musulmans dans leur ensemble.
      C’est pourquoi Akhî karim, je salue cette initiative historique qui témoigne de votre courage et de votre sens des responsabilités. Aujourd’hui peu de ulama’ ou de musulmans en général oseraient prendre ce genre d’initiatives, par crainte des réactions populaires, dont ils sont quelque part prisonniers…
      A la suite de cet appel, je pense qu’à tous les niveaux, dans les cercles de rappel, dans les mosquées, au sein des familles, une réflexion et un débat de fond doit être menée sur la question soulevée.
      Il ne suffit plus de lire (j’allais dire de consommer) les articles d’al Akh Tariq et de dire Mach’Allah qu’il est brillant, et passer à autre chose. C’est un appel qui nous engage tous! On peut être ou ne pas être d’accord, mais au moins faire un effort de réflexion sur le sujet. Conformément à un hadith prophétique, le musulman doit être préoccupé par les affaires touchant sa communauté.
      Barakallahou Fika Akhî Tariq. Qu’Allah vous récompense pour tout ce que vous faites pour l’Islam.

    2. Salam,
      Les réactions des ulémas commencent à surgir, on est francophone, nous ne comprenons pas l’arabe, les réactions parues sur islamonline.net/arabic, sont importantes, peux tu traduire un peu?
      Baraka allah fik

    3. ASSALAM ALIKOUM

      JE PENSE QUE LE PROBLEME DE LA COMMUNAUTE NE SE SITUE PAS Là PUISQUE QU’EN PRATIQUE CES PEINES SONT RAREMENT APPLIQUEES.

      ET APRES TOUT, SI UNE PERSONNE EST DACCORD POUR SUBIR CES PEINES EN VU DE SON EXPIATION, POURQUOI L’EN PRIVEE PUISQUE Dieu LUI MEME LUI A DONNEE SE DROIT ??
      A FORCE DE TROP VOULOIR PLAIRE AUX HOMME ON FINIT PAR NE PLUS PLAIRE A Dieu. SURTOUT SI SI LE « MIROIR »
      EST ELOIGNE DE LA LUMIERE.
      DISONS TOUT DE MEME QUE CET 3APPEL A UN MORATOIR INTERNATIONALE  » AURRA LE MERITE DE SUSCITER L’INTERROGATION ET LA REFLEXION DE LA COMMUNAUTE . DONC MERCI DR RAMADAN.

    4. Mais bien sûr, il est vrai qu’une personne adultère s’empresserait de crier « Lapidez-moi, lapidez-moi par pitié! » sur tous les toits… un tel niveau de sottise est assez troublant, ajoutée à cela votre froideur choquante quant à la lapidation d’un être humain. Est-ce que tuer une personne adultère changerait grand chose à sa faute, mis à part le sentiment de haine naissant envers ses bourreaux? Je pense que ce châtiment n’est de toute façon plus d’actualité et n’a aucun intérêt, et laisser la personne être rongée par le remords et la honte toute sa vie semble déjà être un châtiment suffisant!

    5. وقف العمل بأحكام القرآن والسنة إلى حين إشعار آخر

      Je vous cite une seule phrase du Moustachar (attention!) Taarek el Bachri sur ce site que j’ai vite quitté y ayant personnellement décelé un style de « langue de bois » m’ayant rappelé la fable du loup et l’agneau.

      Cette phrase accuse Mr. Ramadan de vouloir « arrêter jusqu’à nouvel ordre l’application de Toutes les règles et lois édictées par le Coran et la Sunnah! » (Un chèque (Sheikh?) avec beaucoup de zéros est assuré au Moustachar)

    6. il vaut mieux une personne comme lui que 100comme vous qui ne comprenez rien a la philosphie musulman et ne comprendrez jamais rien car vous avez déja vos idées préconsues

    7. Salam ou aleikoum,
      Dr Ramadan,avez vous contacter des intellectuels, des personnalités, des ong issu du monde musulman, afin de leurs proposer la constitution d’un collectif pour l’appel à un moratoire sur les chatiments corporel et la peine capital dans « tous les pays ».

      Le prix nobel Shirin Ebadi serait-elle intéréssé par votre action par exemple?

      A quand une ligue Islamic des droits de l’individu?

    8. Assalamu ALAykom,
      Je viens de prendre connaîssance de votre appel frère TAriq et j’en suis convaincu depuis longtemps. Il est temps que les musulmans se consacrent plutôt à ce qui va les aider à progresser dans la religion et dans la vie sociale. Le problème de nos frères musulmans ce qu’ils ne voient l’islam qu’à travers les chatiments alors la mésiricorde de Dieu « ST » dépasse largement ses punitions. Le problème que les chatiments corporels dictés par le coran et la sunnah ne sont applicable que dans un état appliquant déjà les principes de l’islam. On ne peut punir par une loi c’est nous même on ne l’observe pas. Avant de punir il faut d’abord préparer un cadre qui le permet c’était le cas du prophète (SAW) et ses compagnons « RA ».
      Sur la lapidation par exemple, il n y a aucun texte sacré qui la mentionne, pas le coran non plus la sunnah (le cas qui s’est survenu à l’époque du prophète (SAW) concerne une juive que Le prophète (SAW) a chatié par leur méthode. SInon il a fallu attendre Omar (RA) pour voir la première lapidation qui fait partie de l’ijtihade de Omar (RA), les autres khalifs ne l’ont pas fait. Par conséquent si on a le choix pourquoi choisir une pratique qui devenue à nos jours un peu barbare, nos frères musulmans vont dire qu’ils nétoyent la soeur de ses péchés le problème c’est que ces frères aussi ont commis un paquet de péchés dans leur vie mais personne ne les purifie. Encore une fois c’est la femme qui en souffre car nulle ne peut prouver un adultaire sur un homme alors que la femme ne peut le cacher s’elle est enceinte, c’est bien dommage de stigmatiser la femme dans notre religion qui la traite des mailleurs manière
      wa asslamu alaykom

      wa 9ol rabbi zidni 3ilma

      tiqar

    9. Assalamo 3alaykom,

      J’aimerais partager avec vous quelques breves reflexions personnelles sur l’appel de Tariq Ramadan.

      1- Etat des pays musulmans concernant l’application des « hudud »:

      A ma connaissance, dans le monde musulman sunnite, c’est l’Arabie Saoudite, le Soudan et certaines provinces de la Nigerie qui appliquent le code penal islamique ou les « hudud », ce qui constitue moins de 5 % de la population musulmane sunnite. Si on parle des musulmans en general (ahlul qiblah) ajoutant les shiites, on ajoutera l’Iran a ces pays, ce qui fera monter le pourcentage un peu, mais qui sera toujours moins de 10%.

      2- Etat des pays musulmans concernant la justice de l’application de la loi en general:

      A ma connaissance, a part la Malaisie et peut etre d’autres exceptions mineures, tous les pays musulmans sont gouvernes par des regimes totalitaires et des dictatures, que ca soit des republiques, des royaumes ou autre forme de regime. La corruption et l’injustice sociale sont la norme dans ces pays.

      L’application du code penal -non-islamique pour la grande majorite des pays, et islamique pour les exceptions mentionnees dans le point numero 1- se fait de facon injuste, ou les tranches plus faibles et marginalisees de ces societes sont les seules victimes. Par exemple, les petits voleurs se font emprisonner, souvent avec un traitement inhumain dans les prisons, alors que les grands voleurs (presidents, rois, princes, ministres, avec leurs proches et leurs connaissances) sont evidemment immuns contre la loi. Des pays severement laiques, tel que l’Egypte, La Syrie et la Tunisie (aussi l’Iraq avant la « liberation! »), pratiquent l’execution et la torture jusqu’a la mort avec leurs opposes politiques. En Egypte seule, l’association egyptienne des droits de la personne estime a peu pres 30 milles cas de torture par annee, dont une proportion mene a la mort (c’est fort possible que ces chiffres soient exageres, mais ca donne une idee generale de la situation). L’emprisonnement a vie des opposes politiques est pratique courante partout dans le monde musulman, majoritairement gouverne par des regimes qui n’appliquent pas les « hudud ».

      3- Appel de Tariq Ramadan:

      L’appel de Tariq Ramadan se base sur un fait tout a fait veridique:
      l’application des « hudud » se fait de facon injuste qui trahit les buts de la jurisprudence islamique. Il avance, avec raison, qu’on ne peut pas laisser
      nos freres et soeurs souffrir de ces injustices, affirmant dans ces dernieres reponses a certains savants que son appel n’a rien a faire avec le desir d’embellir l’Islam aux yeux des Occidentaux. Sauf que la situation est la meme pour l’application du code penal laique dans le reste des pays islamiques qui n’appliquent pas les « hudud », en remarquant que la taille du probleme dans ces derniers pays -vu qu’ils sont la majorite des pays musulmans- est au moins un ordre de magnitude (10 fois) plus importante. Ce n’est pas impossible que la taille du probleme soit deux ordres de magnitude (100 fois) plus importante pour les populations musulmanes vivant dans des pays qui n’appliquent pas les « hudud ».
      Ce qui semble paradoxal, c’est que Tariq Ramadan ne semble pas se soucier -au moins dans cet appel- de la majorite des musulmans qui souffrent des memes injustices, des memes punitions « corporelles » et de la torture (souvent incomparablement plus severe que les coups de fouet) et aussi de l’execution, dans le reste du monde musulman. Une reponse facile existe: c’est que ces chatiments ou ces exces sont souvents fait de facon non officielle, et aussi qu’ils ne sont pas fait au nom de la « sharia ». Mais le fait reste que la majorite de nos freres et soeurs subissant l’execution, des punitions corporelles, et l’emprisonnement, subissent ces punitions (avec injustice) dans des regimes qui n’appliquent pas les « hudud ».
      Je me demande pourquoi, si le soucis etait l’injustice a laquelle beaucoup de musulmans font face, l’appel n’etait pas plutot a tous les pays musulmans, de suspendre leur code penal (que ca soit islamique pour la minorite, ou laique pour la majorite de ces pays) jusqu’a ce que les conditions de justice et d’equitte sociale permettent de re-etablir ce code penal!

      Autre chose que je n’ai pas pu comprendre dans le raisonnement de Tariq Ramadan a travers son appel initial et ses reponses aux savants:
      A qui l’appel, ou plutot sur qui la pression, pour suspendre l’application des « hudud » – apres que supposement les savants seront d’accord- sera exercee?
      Cet appel ou plutot cette pression devrait etre faite sur les autorites bien entendu, car ce sont ces dernieres qui appliquent les « hudud » et non pas les savants. Ne sont-ils pas les memes autorites qui -selon Tariq Ramadan- devraient ideallement fournir au futur les conditions de justice et d’equitte qui permettraient de re-etablir les « hudud », car si j’ai bien compris le fondement de l’appel, le but n’etait pas de completement annuler les « hudud », mais de les suspendre jusqu’a ce que les conditions y seront favorables. L’exemple de Oumar Ibn-ul-Khatab qu’il a pris renforce cette notion. Cette pression sur les autorites ne serait pas une chose facile a realiser, car, selon Tariq Ramadan lui-meme, souvent ces regimes utilisent l’application (injuste) des « hudud » comme preuve de leur loyaute a l’Islam. Pourquoi cette meme pression ne devrait-elle pas etre exercee sur tous les pays musulmans pour que les lois soient appliquees de facon juste et equittable? Si ceci est fait, une pression devrait ensuite etre exercee sur les gouvernement des pays musulmans qui n’appliquent pas les « hudud » pour les appliquer, maintenant que la justice et l’equitte seraient presentes et qu’il n’y a plus d’obstacles contre l’instauration des « hudud » de facon juste et quittable.
      N’est ce pas cette logique qui doit etre celle d’un reformateur islamique?
      Pour faire face a la situation que Tariq Ramadan denonce et qui existe bel et bien, ca sera quoi la difference entre sa position et celle d’un reformateur laique?
      Remarquez que les « penseurs » et les « intellectuel » laiques attaquent rarement l’Islam de facon ouverte. Ils utilisent plutot toutes sortes de justifications -qui semblent superficiellement avoir du bon sens- et pretendent toujours vouloir etre fideles a l’esprit de l’Islam.

    10. salam tariq,

      Il y a beaucoup de choses vrai dans ton appel, mais la manière est mauvaise.
      tu prends les musulmans en otages. Il est inoportun de parler de cela alors que les musulmans subissent des épreuves. on dirait que ce sont les musulmans qui font des victimes alors qu’ils sont eux-même les vrai victimes du siècle.
      E.A

    11. Que la paix soit sur vous tous

      Le croyant ne peux que se révolter contre toute injustice, et encore plus si celle-ci est commise au nom de l’Islam.

      Cela porte atteinte à la victime et ses proches, à ceux qui ont condamné injustement car ils auront des comptes à rendre devant Le Trés Haut, à la communauté musulmanne qui n’a pas saisit le véritable sens de JUSTICE, et, bien entendu à l’appel au retour vers ALLAH de ceux qui l’ont oublié et qui ne peuvent être attirés par des exemples comme des lapidations injustes.
      Ce n’est pas à causes que les musulmans sont victimes d’injustices qu’ils doivent répondre de la même manière, et je parle de façon générale, et surtout pas entre eux.
      Réformer des injustices, même commises par des musulmans est un devoir. Celui de dénoncer le mal
      Et ALLAH est plus savant

    12. selem alaykum

      une question toute simple

      la communauté musulmane a vraiment besoin de cela pour revenir au chemin droit?

      ou plutot un appel a un islam sans
      chirk et sans bida a celui que naby
      aly salat oua salam nous a enseigné??

    13. M Ramadan Tariq, pourriez arreter de dire n’importe et arreter par la même de mimer les occidentaux dans leurs besoins inconditionnels d’amputer la religion pour s’arroger le titre pompeux de « moderniste » ? Etes vous si peu fièr de votre religion au point de toujours y voir une aspérité à limer ?
      M Ramadan Tariq, il fut un temps ou vous ecriviez de beau livre sur l’Islam et par ces travaux et surtout avec la permission d’Allah, nombres de gens ont accédé à l’Islam par vous.
      Aujourd’hui je suis triste de constater que vous vous êtes fourvoyer (involontairement j’ose espérer) en oubliant un postulat de base: on ne reforme pas l’Islam avec les passions des sociètés humaines mais on reforme les passions des sociètés humaines par l’Islam. Ne vous rapellez vous pas ce que le prophète saws nous a dit ? Il saws dit ceci (traduction)  » Vous ne serez pas de vétitable croyant tant que vos passions ne seront pas conforme à ce que je vous ai apporté. »

      Alors mon frère Ramadan Tariq, cessez vos inepties et repentez vous de tous ces blasphèmes. Puisse Allah vous guider et vous pardonner. Amîn.

    14. Lapidation :

      Le prophète Aïssa (Jésus) répondit à ceux qui lui demandaient s’il fallait lapider la femme adultère : »Que celui qui n’a jamais fauté jette la première pierre ». Et tous partirent, honteux…….

      Ne peut-on parler un peu aussi du pardon….. ?

      Ijnhubes

    15. incredules, respecter la charia!! on ne change pas les commandements de Dieu… la charia est, et restera! vous voulez suppimer ce que dieu a obliger… le pardonne ne se fait que par la lapidation pour une personne qui commet l adultere!!
      bande d incredules!! craignez votre seigneur. incredules d ikhwane muslimine

    16. c est grace a des ignorants comme toi, que la Umma est corrompue, c est par tes idees nauséabondes qui prouvent bien que tu es doté d une intelligence basse.
      La lapidation est un chatiment juif, abrogé par Jésus, comment le prophète Mohammad a-t-til bien pu aller contre la loi Divine juive abrogée???????

    17. Assalam-alykum warahmatul-ah wabaratuh

      cher frère êtes vous vraiment un musulmand ou aimez vous vraiment Allah?
      vous dites :incredules, respecter la charia !! on ne change pas les commandements de Dieu…
      qui change? voila ce qui est de la le cammandement d’Allah Coran:

      La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. S:24 v, 2
      la charia est, et restera !
      oui la charia doit rester vous et nous devons fairent nos effort pour que la charia
      de Dieu reste et non celui d’Omar qui est la la lapidation a mort.

      vous voulez suppimer ce que dieu a obliger…
      mais qui peux supripprimer ce que Dieu a obliger que si n’ai oumar?

      le pardonne ne se fait que par la lapidation pour une personne qui commet l adultere !!
      ha ! c’est qui vous jugez maitenant a la place de Dieu? voila ce que dit Dieu
      Coran: Les deux d’entre vous qui l’ont commise [la fornication], sévissez contre eux. S’ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux. S:4 v, 16

      par la lapidation? la lapidation est égal à la mort
      Allah ne veut pas le pardon de ceux la, Coran:

      Mais l’absolution n’est point destinée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu’au moment où la mort se présente à l’un d’eux, et qui s’écrie: ‹Certes, je me repens maintenant› – non plus pour ceux qui meurent mécréants. Et c’est pour eux que Nous avons préparé un châtiment douloureux. S :4 v, 18

      bande d incredules !!
      qui peux dit à qui ci n’est Dieu voila ce que Dieu dit Coran:
      Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. S:5 v, 44

      ceux qu’Allah reçoit leur pardon Allah mème est placer pour le dit Il ne ce gêne de cité quoi que ce soit Le Sage, Coran dit:

      Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitòt se repentent. Voilà ceux de qui Allah accueille le repentir. Et Allah est Omniscient et Sage. S:4 v, 17

      bande d incredules !! qui peut qui est incredules si ce n’est Dieu, Coran
      dit

      Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes. S: V45

      craignez votre seigneur. Craignons notre Seineur tous Coran dit
      yaa ayuhal-lezina amanu itaqlah aqatuqatihi wala tamutuna ila a-antum muslimuna

      incredules d ikhwane muslimine
      pour ceux qui se mèttent en colè voila ce dit le Sain Coran

      …qui dominent leur rage et pardonnent à autrui – car Allah aime les bienfaisants – S:3 v,134

      qui prêtent l’oreille à la Parole, puis suivent ce qu’elle contient de meilleur. Ce sont ceux-là qu’Allah a guidés et ce sont eux les doués d’intelligence!

      wasalam-alaykum warahmatul-ah wabaratuh.

      Mon mail: [email protected]
      côte d’ivoire

    18. dans un monde ou le péché est banalisé;il semble très difficle de faire comprendre à des profanes la portée des textes qui rapportent aux chatîments.
      Oeil pour Oeil…. est bien connu chez les chrétiens.
      Mais pour avoir été critique vis à vis des textes, je sais que celui qui accorde son pardon a plus de mérites.Nous ne tendrons pas l’autre joue certes….

      Les autres ont besoin des choses qui matériellement apaisent n’ayant pas d’appuie d’un point de vue spirituel;ils ont toujours eu à faire des compromis pour retenir les « fidèles ».Mais ce monde de LOBBY appartienne aux autres pas aux « musulmans »

    19. Bonjour,
      Sur la forme, je trouve le texte de T.R. très alambiqué pour dire une chose simple: les pays musulmans comme tous les pays doivent respecter la charte des droits de l’homme.
      Le plus dure étant evidemment pour certains pays de considérer qu’un musulman est avant tout un homme avant d’être un musulman…C’est pas gagné.
      Mais sur le fond, je trouve cette position courageuse, par les temps qui courent.
      Lorsque religion rimera avec tolérance…

    20. apres avoir vu un reportage a la telé sur une iranienne de 16 pendu a tord parcke un homme de plus de la cinquantaine avai violé. en tant ke musulmane je me suis senti obligé de me renseigné sur la lapidation je suis tombé sur le message de notre frere tarik ramadan je pense qu il argumente trés bien .d ailleur la science est a notre porté l inteligence ainsi que la conscience comment peut t on etre sur des acte d une de nos soeur ou frere si ce n est que allah le tres grand et misericordieu qui est juge de nos acte .comment prendre une tel responsabilité de juger a mort une personne que seul allah peut detenir je vs demande frere et soeur qui somme nous ns a ton pas donné une conscience une inteligence que pouvons nous savoir du repenti de chqcun la est la question .si ns avons un doute faut til mieu executer a votre avis ?? je suis pas une experte en la question mais je reflechi avc le coeur du moin je croi si j ai tord que allah me pardonne .

    21. soyons pratiques! il n’y a pas 36 solutions pour résoudre le probleme auquel les musulmans font face actuellement.
      Les sociétés chrétiennes sont passés par ce stade d’evolution d’une religion, la réponse qui à été donnée est la séparation de l’eglise et de l’etat.
      Au dessus de la religion, nous plaçons une structure chargée de garantir les droits des individus, qu’ils soient musulmans, chrétiens ect….
      Si Mr Tariq ramadan demande un moratoire sur le sujet, c’est que depuis le temps qu’il vit en france, il n’a toujours pas compris que ce modele de société fonctionne relativement bien.

    22. Je dis BRAVO à vous Monsieur Tariq Ramadan fait ici un effort de réflexion, ce qui est tout à fait normal et de droit. Les châtiments corporels sont des condamnations bien plus compliquées qu’on ne le croit à appliquer. Or, je vois ici des gens qui se réclament « Musulmans » et qui sont pour qu’on applique comme ça cette peine au 1er faillible. Or, c’est vous, les ennemis de l’Islam, aveuglés par vos prétextes Coraniques et guidés par vos passions utopiques. Pourquoi êtes-vous absent lorsqu’il s’agit de rendre obligatoire l’impôt religieux dont les fonds doivent servir au bien de la communauté (la pauvreté, l’éducation, les malades, etc…). Or, le Saint Coran contient des Versets qui ne peuvent être appliquées que selon des restrictions très précises et profondes, et surtout accomplies. Toutes les sociétés dites « Musulmanes » sont corrompues et rien n’est vraiment fait pour appliquer la véritable justice, morale et égalité. Un homme qui a faim, qui n’a que la misère qui autour de lui et qui vole un morceau de pain n’est pas un voleur, cette situation est anormale. Ce qui est surprenant est que vous oubliez qu’un individu doit être juger avant d’être condamné, avec des expertises, car dans il est nécessaire de prendre en compte les données relatives et absolues sur les comportements post-dégénératives (pschyatriques, psychologiques, etc…) qui peuvent amener à des actes candamnables. Or, à entendre certains, il faut appliquer les châtiments comme ça, au moindre acte, sans regarder la situation déplorable du Gouvernement en place, ni la situation morale de la société, ni l’application des règles de justice, d’égalité. Les Musulman(e)s manifestent quand quelques caricatures débiles sont parues, mais sont silencieux lorsque des personnes innocentes sont tués au nom de l’Islam… La véritable base de ces peines corporels relèvent d’abord qu’il faut la démocratie, le Califat devrait se construire ainsi en réalité. Le peuple veut-il de la Loi de Dieu ? C’est pas à une minorité de l’imposer. Or, quand je vois qu’on applique des peines de châtiments corporels dans des pays où avant toute chose, ils n’appliquent pas les bases de la justice, du partage, de la morale, d’éducation, d’un Gouvernement honnête, etc… comment peut-on tolérer qu’on tue des gens issus de cette société ??? Honte à cela! Rien n’est fait pour établir une société juste mais pardi, c’est très facile de faire du spectacle en tuant des individus qui sont le fruit de la société où ils vivent! Alors, je soutiens haut et fort ce moratoire qu’émet Tariq Ramadan et il a de quoi, car il n’existe aucun Califat.

    23. TAREK t’es un apostat mécréant

      je n’arrive meme plus a compter le nombre d’actes annulatifs de l’islam qui te font sortir de l’islam.

      ce que je ne comprend pas, c’est qu’un intello tordu comme toi (mais O combien filou) ne cache pas et expose clairement son apostasie.

      elle est passée où ta « statégie » ?

      AL HAMDOULILLAH y’a le jour du jugement. qu’ALLAH te guide ou te brise le dos.

    24. Ô que mécréants soient-ils ces fanatiques islamistes comme toi!

      Tout d’abord, de quel droit peux-tu t’approprier le rôle de notre Allah, pour porter ton jugement sur le Dr. Tariq Ramadan ?
      En fait, ta petitesse d’esprit (si tu en as un) a besoin de grandir et de s’élargir. Car ce sont justement des ignorants de ton calibre qui contribuent à l’altération et la dégradation d’une belle religion qui est(l’islam)et cela à travers le monde. Et j’espère que tu ne vis pas en occident! Car cette minorités ayant la mentalité schizophrène et constipée, nous ont causé beaucoup d’ennuis, ce qui a donné aux médias le droit de diaboliser l’Islam.
      Pour ton info, (car je suis certaine que ton problème toi et tes semblables est celui de la mal compréhension des choses), Le Dr. Ramadan, travaille fort pour véhiculer une bonne image de l’islam, grâce à ses efforts plusieurs coeurs et esprits se sont illuminés et ont renoué contact avec leur identité religieuse, alors, que des fanatiques de ton genre, ont tellement présenté et pratiqué la religion d’une manière extrémiste, que nos jeunes nés en occidents commencent à la fuir!! Et je parles en connaissance de cause, car je dialogue avec ces jeunes ayant fuit la  »sévérité » de l’Islam. Il est même HARAM,  »un pêché » que le nom d’ALLAH soit prononcé par des créatures comme vous!
      Laissez les bons intellectuels, faire leur travails, et présentez vos excuses à un être, dont les semblables sont rares de nos jours. Dr. Tariq méritent des éloges, de la reconnaissance! Que Dieu le protège!
      Le moratoire sur la lapidation est l’acte le plus ‘’islamiquement » civilisé qui puisse exister! J’espère que cela va aboutir un jour!
      Nul, ne touchera aux piliers de l’Islam, mais si on continue à abuser d’une loi ( lapidation)et la mal pratiquer… alors, l’Islam sombrera toujours dans les ténèbres de la monstruosité !!
      Et ni Allah , ni ses prophètes ne sont des monstres, alors ne me dis pas que tu es plus prophète que les prophètes!

    25. Si tu doutes de sa mécréance regarde cette page :
      http://www.darwa.com/forum/showthread.php?t=56&page=4

      Je te rapelle que sheikh raji’i (dont la réputation n’est plus a faire qui n’est pas un khawarij ou je ne sais quoi) a fait une fatwa où il dit je cite :

      « Cet individu (T.Ramdan) a commit cinq types de blasphème, et chacun d’entre eux obligent l’application de la peine de mort « 

      Je te pose la question a toi qui semble persuadé de ta guidance et de ta science : n’est-ce pas un pecher de ne pas rendre mécréant celui que ALLAH et Son messager ont rendu mécréants ?

      Qu’ALLAH nous guide (oui personne n’est sur d’aller au paradis pas meme toi)

      je te pardonne des mauvaises paroles que tu as dis sur moi, soi tranquille incha ALLAH.

    26. pourquoi est-ce que vous ne publiez jamais mes post où j’invite tarek a un débat avec un grand cheikh ?

    27. au cas où vous auriez un probleme avec ce qui vous reste de conscience, je vous refait pour la énième fois le copier-coller du post que j’arrete pas d’envoyer depuis belle-lurète ! c’est a croire qu’il dérange celui qui se dit « ouvert au débat »

      voici le message :

      Voici le numéro d’un savant (sheikh ramadani d’arabie, tout ceux qui cherchent la science connaissent forcément ce nom.)
      0966 48 47 04 07.
      appeler entre 12H et 13H.

      pourquoi ne ferait-il pas un débat avec ce sheikh ?

      je suis pret a payer cher pour avoir un enregistrement d’un tel débat!!!

      tarek si tu lis les messages de ton site, alors ne fuis pas et donne suite a cette proposition honnete. la vérité doit apparaitre aux yeux de tous

    28. Salam
      tu te prends pour qui de dire que tariq ramadan a été déclaré mécréant par Dieu? T e rends-tu compte de ton aveuglement?

      Salam

    29. A salam alaykoum wa ramatou Lah,

      Je paratage completement votre avis M. Ramandan et je souhaite incha Allah que ce moratoire aboutisse bientot. Votre travail est formidable, qu’Allah vous protege et vous renforce contre les negateurs de l’Islam.

      Respectueusement.

    30. salamou alaykoum wa rahmatoullah wa barakato au vrai musulman(e) croyant et croyante, obeissante et obeissant, adoratrice et adorateur d’Allah .!

      gouverner et juger par une autre loi que celle d’Allah

      Parmi les conditions que requièrent la croyance en Allah et l’adoration, est de se soumettre à Son jugement, se contenter de Ses lois et se référer à Son Livre et la Sunnah de Son Messager, , car Allah est le Gouverneur Ultime et le jugement appartient à Lui. La charge de gouverner par ce qu’Allah a fait descendre incombe aux gouverneurs et la charge de chercher le jugement d’Allah dans Son Livre et la Sunnah de Son Messager incombe aux sujets gouvernés.

      Quant aux gouverneurs, Allah dit: Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants-droits, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité. Quelle bonne exhortation qu’Allah vous fait! Allah est, en vérité, Celui qui entend et qui voit tout[Sourate An-Nisa’ 4:58].

      Quant aux individus, Allah dit: Ô les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement)[Sourate An-Nisa’ 4:59]

      Allah, , a indiqué clairement qu’avoir la foi n’est pas conforme à la recherche d’un jugement en dehors de ce qu’Il a révélé. Il dit: N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi [prophète] et à ce qu’on a fait descendre avant toi? Ils veulent prendre pour juge le Taghout, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement. Et lorsqu’on leur dit: ‹Venez vers ce qu’Allah a fait descendre et vers le Messager›, tu vois les hypocrites s’écarter loin de toi. Comment (agiront-ils) quand un malheur les atteindra, à cause de ce qu’ils ont préparé de leurs propres mains? Puis ils viendrons alors prés de toi, jurant par Allah: ‹Nous n’avons voulu que le bien et la réconciliation›. Voilà ceux dont Allah sait ce qu’ils ont dans leurs coeurs. Ne leur tiens donc pas rigueur, exhorte-les, et dis-leur sur eux-mêmes des paroles convaincantes. Nous n’avons envoyé de Messager que pour qu’il soit obéi, par la permission d’Allah. Si, lorsqu’ils ont fait du tort à leurs propres personnes ils venaient à toi en implorant le pardon d’Allah et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Allah, Très Accueillant au repentir, Miséricordieux. Non!… Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence][Sourate An-Nisa’ 4: 60-65].

      Soulignons qu’Allah met l’accent, par un serment, sur la manque de foi de ceux qui ne se réfèrent pas, dans leurs disputes, au Messager d’Allah, , et qui ne sont pas satisfaits de son jugement.

      Allah, , juge sur ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a révéler, qu’ils sont mécréants, injustes et pervers. Il dit: Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants[Sourate Al-Maidah 5:44], Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes[Sourate Al-Maidah 5:45], Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers[Sourate Al-Maidah 5:46]

      Il est donc obligatoire de gouverner d’après ce qu’Allah a fait descendre et de chercher Son jugement dans tout genre de dispute et de différence d’opinions entre les érudits, afin de n’accepter que les opinions et les déclarations justifiées par des preuves venant du Coran et de la Sunnah, sans avoir une exaltation excessive pour une école de jurisprudence ou pour un Imam. Ceci doit être appliqué à tout litige et à tout droit en dehors de tout statut personnel étranger comme c’est le cas dans certains pays liés à l’Islam, car l’Islam forme une seule unité indivisible. Allah dit: Ô les croyants! Entrez en plein dans l’Islam[Sourate Al-Baqarah 2:208]. Dans un autre verset, Il condamne les juifs en disant: Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils serons refoulés au plus dur châtiment, et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites[Sourate Al-Baqarah 2:85]

      Les adhérents d’une école de jurisprudence doivent aussi soumettre les jugements de leur Imam au Coran et la Sunnah et n’accepter que ceux qui sont en conformité avec ces deux sources alors tout le reste doit être rejeté, surtout quand il s’agit du dogme. Les Imams des grandes écoles de jurisprudence, qu’Allah leur accorde la miséricorde, recommandaient de s’attacher fortement au Coran et à la Sunnah. Celui qui ne tient pas alors à ces deux sources n’est plus considéré un adhérent de cette école même s’il prétend la contraire, et il sera parmi ceux qu’Allah mentionne dans le verset suivant: Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah[Sourate At-Tawbah 9:31]. Ce verset n’est pas limité seulement aux chrétiens mais plutôt il s’applique à toute personne faisant pareil. Celui qui désobéit aux commandements d’Allah et Son Messager, , en régnant en dehors de ce qu’Allah a fait descendre, ou en demandant de faire ainsi tout en suivant ses passions, devient mécréant en s’écartant de l’Islam et rejetant la foi, même s’il prétend être croyant. En effet, Allah dément ces prétextes en utilisant le verbe « prétendent » dans le verset 60 cité ci-dessus (S4:V60), un verbe qui est souvent appliqué à ceux dont les actions et comportements démentent leurs déclarations de croyance. Ceci est prouvé par la citation dans le même verset: alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire[Sourate An-Nisa’ 4: 60]. . Comme la dénonciation du Taghout (tout ce qui est adoré ou obéi avec ou en dehors d’Allah) constitue un pilier de Tawhid (Unicité d’Allah), si l’Homme n’accomplit pas ce pilier, il ne sera pas considéré croyant en l’unicité d’Allah. Allah dit: Quiconque renie le Taghout tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser[Sourate Al-Baqarah 2:256]. Et par cela, le fait de juger par les loi de Taghout c’est croire en lui.

      La suppression de la foi chez celui qui gouverne en dehors de ce qu’Allah a descendu implique que l’application des lois divines est une question de foi, de croyance et de culte que tout musulman doit maintenir. Ces lois ne doivent pas seulement être appliquées parce qu’elles sont meilleures pour la sécurité du peuple, mais plutôt parce que leur application est un acte d’adoration. De plus, Allah, , condamne ceux qui n’appliquent Ses lois que quand il s’agit de leur intérêt personnel: Et quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, voilà que quelques-uns d’entre eux s’éloignent. Mais s’ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis[Sourate An-Nur 24:48-49]. En fait, ce genre personnes ne s’intéressaient qu’à leurs passions et rejetaient tout qui s’y opposait parce qu’ils ne considéraient pas les lois divines comme un acte d’adoration et par conséquent ils ne cherchaient pas le jugement du Messager d’Allah, .

      Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants[Sourate Al-Maidah 5:44]

      Dans ce verset Coranique, nous voyons que juger par autre que ce qu’Allah a fait descendre est de la mécréance. Et cette mécréance, est parfois de la grande mécréance (Kufr Akbar) et fait sortir de la religion. Et parfois elle est de la petite mécréance ne faisant pas sortir de la religion (mila). Et tel est la manière de considérer la situation du gouverneur. S’il pense que gouverner par ce qu’Allah a fait descendre n’est pas obligatoire, et qu’il a le choix, et qu’il sous estime la loi d’Allah, et qu’il croit que d’autre loi forgé par les hommes sont meilleurs qu’elle, et que la loi d’Allah ne convient pas pour cet époque ou qu’il veuille avec le fait de juger par autre que ce qu’Allah a fait descendre (autre chose à coté), qu’il veuille l’agrément des mécréants et des hypocrites, ceci est de la grande mécréance.
      S’il croit que la loi d’Allah est obligatoire « wa alimahou fi hazil waki’a » et qu’il s’est dévié d’elle, en reconnaissant qu’il mérite la punition d’Allah, celui est un pécheur (assi) et nous l’appelons une mécréance mineur. Si il était ignorant de la loi d’Allah alors qu’il a fait un effort mais qu’il n’avait pas la connaissance requise de la loi et qu’il s’est trompé alors il a simplement commis une erreur et il sera récompensé pour ses efforts de réflexion (ijtihad) et son erreur sera pardonné. Et tout ceci pour un cas isolé (Qa’ida Khrasa).

      Or le jugement pour les cas généraux sont différents.

      Le Cheikh El Islam Ibn Taymiyyah a dit : « Si le gouverneur est pieux mais qu’il a gouverné sans science, il fait partis des gens de l’enfer. S’il été savant mais qu’il a juger avec autre que la vérité qu’il connaissait, il fait partis des gens de l’enfer. Et s’il juge sans justice et sans science, il mérite d’autant plus d’être parmi les gens du feu. Et ceci s’il a juger dans un cas isolé. Mais s’il gouverne par un jugement général chez les musulmans et qu’il a rendu faux la vérité et le faux vrai et la sunnah une innovation et l’innovation une sunnah et le bien par le mal et le mal par le bien et interdit ce qu’Allah et son prophète ont ordonné et a ordonné ce qu’Allah et son prophète ont interdit ceci est une autre forme, dans laquelle gouverne Allah, seigneur des mondes, et Dieu des envoyés, rois du jour du jugement, celui qui a la louange dans l’ici bas et l’au-delà : A Lui appartient le jugement; et vers Lui vous serez ramenés. « [Sourate Al-Qasas 28:88], C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la religion de vérité [l’Islam] pour la faire triompher sur toute autre religion. Allah suffit comme témoin[Sourate Al-Fath 48:28]

      et il () dit également :

      « il n’y a aucun doute que celui qui ne croit pas qu’il est obligatoire de juger avec ce qu’Allah a fait descendre sur son prophète est mécréant. Celui qui se rend licite le fait de juger entre les gens par ce qu’il pense être juste sans suivre ce qu’Allah à fait descendre, alors ceci est un kufr. Il n’y a pas une communauté sans qu’elle n’ordonne de juger avec justice. Et il se peut que la justice soit ce que voit leur dirigeant (penseur, akabeir). Mais beaucoup de ceux qui se disent musulmans gouvernent par leur tradition qu’Allah n’a pas fait descendre comme les gouverneurs à qui ont obéis dans les campagnes, et ils voit que c’est avec cela qu’il faut gouverner, sans le Coran et la Sunnah, et c’est ceci la mécréance ». Beaucoup de gens qui se sont convertit mais qui ne gouvernent qu’avec les traditions ordonné par leur gouverneur. Ceux-ci, lorsqu’ils apprennent qu’il n’est pas permis de gouverner sauf par ce qu’Allah a fait descendre, il ne font pas avec et ils se rendent permis le fait de gouverner par autre que ce qu’Allah a fait descendre et ce sont des mécréants. » (Kitab Minhaj El Sounnah El Nabawiyah).

      Cheikh Muhammad ibn Ibrâhîm a dit : « Quant à ce qui a été cité comme étant de la mécréance moindre que la grande mécréance (Kufr dûna Kufr), lorsqu’une personne juge selon autre chose que la loi divine tout en sachant qu’elle est pécheresse et que la loi d’Allah est la vérité, cela ne concerne que ceux pour qui cela n’arrive qu’une fois dans des cas isolés. Quant à ceux qui mettent en place des lois ordonnées et obligent les gens à leur obéir, cela est de la mécréance (majeure), même s’ils disent : nous nous sommes trompés et la loi religieuse est plus juste. Cette mécréance expulse donc de la religion celui qui s’en rend coupable. » (Fatawa Mouhammad ibn Ibrahim Aal Cheikh).

      Le Cheikh a donc bien fait la différence entre le jugement partiel (Hukm Djuz’î) qui ne se répète pas, et la législation générale qui est la référence pour toutes les lois ou leur majorité. Et il a insisté sur le fait que cela est de la mécréance absolue qui expulse de l’Islam. Car supprimer la Shari’ah Islamique, et la remplacer par la législation forgée par les hommes (Qânûn Wad’î) est une preuve indiquant que l’on pense que cette législation est meilleure et plus bénéfique que la Sharî’ah. Et il n’y a pas de doute que cela est de la mécréance majeure qui expulse de l’Islam et qui annule l’Unicité d’Allah .

      a bon entendeur qui a une foi de croyance musulman(e) la verite et la sachant que yaura le jour du jugement dernier ! ne l’oubliez pas car car beaucoup aime parler sans raisonnemment mais il ou elle oublie que le jugement sera terrible

    31. salam

      barakALLAHU fiiiik !!!

      enfin un homme de raison !

      alors tarek, qu’as-tu a répondre cette fois ? vas-y on t’écoute !

    32. salam aleykoum à tous,le châtiment pour l’adultère des femmes mariées est dans le verset 25 de la sourate les femmes,ALLAH(swt)demande qu’on inflige aux femmes esclaves la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres en cas d’adultère,en sachant que le but de la lapidation est la mort ,comment tuer quelqu’un à moitié?
      La punition pour adultère doit pouvoir être divisible par 2.Lorsque une sanction est dans le Coran,aucun autre texte inventé ou pas par iblis ne peut l’abroger.

    33. bande de malalade mental
      on devrait tuer tout de suite vos familles
      a coup de roche allah ta dis saute en bas du pont qui decide une lapidation qui la fait merite aussi le meme sort si ta mere aime un chretien tu va la tuer

    34. Tenir de tels propos est plus que honteux.
      Pour ma part je soutien la démarche de Monsieur RAMADAN qui adopte une position courageuse et n’impose pas sa vision des choses mais souhaite (si j’ai bien compris) que les musulmans se mettent en mouvement et participent à un débat de fond sur les textes, les règles religieuses et sur le comportement adopté par certains Etats…
      Bien que je ne sois pas du tout une spécialiste des questions religieuses, je suis croyante et fière d’être musulmane ; Selon moi, l’Islam est emprunt de justice et de respect.
      On peut exprimer un désaccord mais encore faut-il argumenter et adopter un comportement qui soit conforme aux valeurs musulmanes.
      Qu’Allah vous guide.

    35. Certe la lapidation est un châtiment terrible comme vous l’avez vu ds le reportage et pour cause…

    36. Salam alikoume
      Moi siplement je suis pour appliquer les lois du Coran et de la Sunna quelque soit le temps, le siecle, l’endroit les lois musulmans dicter par la Sunna, la charia et le coran doivent être respecter et obligatoire.

    37. salam imagine que taniece ,ta tante ,ta propre mere ,ta soeur, ta fille commette un acte immorale tu la tue alors .
      sois clement mon frere comme dieu le sera envers toi le jour du jugement.
      salam

    38. Selem a tous

      le frère Tariq n’a pas tord mais pour le comprendre encore faut il pouvoir comprendre. Voila le probleme de la comunauté, elle perds sont temps dans des débats sans fin et oublie une chose, c’est que nous somme une comunauté, n’en déplaise à ceux qui ce croirait à part ou encore mieux, en dessus de celle-ci. Chère frères et soeurs le moment et venu de ne faire qu’un et d’arrêter la démagogie ou les gamineries, c’est très serieux, demain ils y en aura parmit nous qui ne seront plus là et il voudrais mieux pour nous, que l’ont ce serrent les coudes ou lieu de se mettre des coups avec. Mohammed salla Allah àlihi wa selem a dit: quand un musulman va mal, c’est comme un organe du corps, quand il va mal, c’est tout le corps qui se met à trembler… Chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus de notre rendez vous et ce sera un aller simple, à partir de là, j’invite tout le monde a essayer d’être un peu plus cool (pas d’autre mots), bien sur dans la satisfaction d’Allah aza wa djal. Et puis je voulais vous dire que je vous aime en dieu… Ou Allah ou àlem wa àla

    39. As-Salâmou ^alaykoum wa ramahtoullahi wa barakatouh,

      le plus important c’est la parole d’Allah azza wa djella, et Il sait mieux que nous ce qui est bon pour nous… Mais voilà, sans vouloir faire un moratoire, ou aretter les peines… Je ne sais pas si il y a vraiment des erreurs judiciaires à ce niveaux, surement… mais il faudrait les corriger… On peut couper les mains au voleurs qui n’est pas nécéssiteux… Mais alors on peut se demander pour les gens aisées, existe t-il un vol hypocrite… autres que sur les marchés publique , Dieu ta^âlâ sait mieux,

    40. Je ne sais vraiment pas Ce qui pourrait vraiment pousser le Frère Taraq à penser à une telle chose…Un homme qui m’a l’air très bien et solide dans ses argumentations en faveur de la Religion…Il parle de moratoire mais je suis convaincu qu’il ne veut pas dire par là entrain de corriger des décisions divines…Nous savons tous que ces peines sont des peines stratégiques, elles sont élaborées mais très dificiles à appliquer car les conditions de l’exécution de la peine mort par voie de lapidation sur celui qui commet l’adultaire (par exemple) sont dificiles a réunir…tel en est le cas de la présence de 4 témoins Oculaires…le sheikh iben taïmiyah dit que la lapidation n »a jamais été exécutée par témoignage…seulement par aveu et même cet aveu peut être retracté et accepté pendant lexécution de le Sentence… chose qu’i n’existe pas dans les tribunaux judiciares du droit positif du moment où l’aveu a été librement obtenu et sous aucune forme de pression…notre religion est une religion de générosité car elle est le message d’ALLAH…vaut mieux revoir notre position et expliquer aux gens qui pensent que la chariyat n’est que des têtes qui tombent et des bras qui sont coupés que la chariayat est les principes de notre religion dans sa totalité…le Coran contient 6236 versets et parmi ces versets il n’y a que 236 qui sont de nature juridique…et parmi ces verstes il n’y a que 0,7% qui sont de nature pénale ou repressive…Tout le bonheur est dans ce qu’ALLAh a choisi pour nous la preuve en est que ce sont dans les pays où ces peines sont exécutées que le taux de criminalité est reduit…Nous devons appuyer ce qu’ALLAh a dit et éviter de proposer des moratoires qui sont de nature à diviser gratuitement les musulmans plus qu’ils le sont déjà…Qu’ALLA nous en garde…!

    41. Salam,

      Je suis pour le moratoire proposé car il est évidents que les condition dans lesquelles sont jugés nos frères et sœurs ne sont pas juste et irréprochables.

      Comme vous je pense que si un seul de nous soufre c’est toute la communauté qui est touché alors pour l’amour de Dieu soyons unis.

    42. Vos propos, monsieur l’anonyme, témoigne d’un obscurantisme qui ne fait que donner du grain à moudre aux islamophobes de tous bords.
      « craignez votre seigneur! » dites-vous?
      Ce doit être tellement rassurant pour vous de vivre dans la crainte! vousdevriez commencer par vivre dans la foi!!

    43. Bonjour,

      Je pense que le monde n’est pas un élément statique, et que les choses évoluent. L’erreur de l’homme c’est de croire qu’il détient la clef.

      Ne laissez pas l’Islam devenir une forme de pensée archaïque, mais aidez-le à devenir un courant de pensée qui pourra honorer Abraham, le Père des Musulmans, Chrétiens, Juifs.

      Même les étoiles ne sont pas éternelles…

      Salutations à Monsieur Ramadan.

    44. Salam aleykoum chers frères et sœurs dans la foi.
      Tout d’abord la charia un corpus et un ensemble de textes, de principes qui organisent le vivre ensemble en islam.Elle est composé de volet social et de sanction mais les sanctions ne sont applicables que si tous les éléments qui volet social sont respectés mais le moratoire dont demande le Pr TARIQ est justifié en ce sens que certains intellectuels occidentaux ont déformé le sens terme charia avec la complicité de certains de nos frères qui écoutent peu la sagesse avec laquelle le prophète de l’islam a appliqué la charia dans toute sa dimension.
      De nos jours on peut pas appliquer la charia dans un pays il ya l’injustice, la corruption, la famine avec tout son lot de misère il faut au préalable éradiquer tout ses fléaux en mettant en branle le volet social de la charia et lorsque tout les moyens seront réunis pour que nul commette d’infraction le volet sanction peut faire ses preuves mais là encore le but recherché est de dissuader ceux qui ont tout idée sombre dans la tête d’où la charia nous éduque a être des bons musulmans pas des révoltés car nul ne peut se révolter contre la loi d’ALLAH mais contre la mauvaise application de celle-ci les nous musulmans et musulmanes du monde entier .Puisse ALLAH nous éclairer et protéger notre frère Tariq des mauvaises personnes et contre ceux qui au nom d’un idéal caché salissent le nom de notre frère.Mas salam.

    45. Sulayman , j’ai l’impression que vous tourner cela en attaque personnel. Le vrai message de l’islam n’est certainement pas amputé vous le savez ! Nous nous adaptons comme le Tres Haut nous a recommandé … Je suis géné d’avoir a vous dire qu’une remise en cause de votre part est bien plus que necessaire …

    46. salam, je me permets mon frère de réagir a ton commentaire. Je vais te faire part de mon témoignage aussi petit soit-il . Je suis nouvelle dans l’Islam et Mr Ramadan m’a beaucoup appris, enseigné et ouvert les yeux sur la Vérité qu’est l’Islam grâce à Dieu …. au fil de mes lectures j’ai compris une chose essentielle que notre Seigneur nous a demandé et nous demande à travers tous Ses signes d’être un témoignage, une lumière, pour qu’à travers nos actes, dans notre quotidien nous puissions refléter l’Islam du mieux que nous le pouvons, avec un coeur sincère et ainsi pouvoir éclairer grâce à Dieu les égarés.
      Alors quel est ce témoignage que rendent certains dirigeants et autres dans les pas musulmans qui pratiquent de façon démesuré la lapidation et tant d’autres châtiments corporels …. je me mets à la place d’une personne athée ou d’une personne qui cherche à comprendre l’Islam qui tombe sur des faits comme ceux ci …. alors cette personne fait demi tour..
      Concernant Mr Ramadan, je pense être une personne qui l’écoute et le suit beaucoup je le trouve parfaitement intègre et il défend avec tant de dévotions auprès des rétissants occidentaux mais aussi au sein même de la communauté car c’est aussi un devoir de regarder ce que nous faisons, et ce que nous reflétons pour ainsi travailler sans cesse notre réflexions spirituelle. Ca peut faire mal de se regarder dans le miroir mais grâce à Dieu et pour Dieu il faut le faire c’est notre devoir.Mr Ramadan est pour moi un homme de foi engagé, tellement engagé qu’au nom de l’Islam il a batit tous ces combats et s’est fait énormément d’ennemi musulmans et non musulmans mais aux temps du prophète que la paix soit sur lui il connaissait déjà ca et nous a mis en garde contre les détracteurs. C’est le combat de chaque musulman.
      Loin de moi l’idée de te faire la morale mon frère je tenais juste à te faire partager mon ressentis.

    47. Al salam aleykom,
      Allah nous demande de se soumettre à lui sans condition, mais non sans compréhension du message qu’il nous a envoyé!
      Il y a beaucoup trop d’incompréhensions des textes saints, et ce à tous les niveaux (crimes majeurs, mais également comportements sociaux, habitudes vestimentaires, etc.)…je le constate quotidiennement, croyez-moi. J’habite en Syrie depuis quelques années et je suis profondément attristée de voir si peu de reflexion intime sur notre admirable religion, la plupart des gens ne font qu’appliquer sans faire l’effort de comprendre (se questionner serait trahir!!!), si bien qu’ils finissent par mal appliquer.
      J’ai trop souvent eu pour réponse à une question: « parce que dans l’Islam, c’est comme ca…et Allah est plus savant que nous! » Oui évidemment, je ne doute en aucun cas de ce fait, mais il est, pour ma part, impératif (d’essayer) de comprendre les règles afin de les appliquer justement(appliquer sans savoir pourquoi peut parfois conduire à des injustices démesurées).
      C’est pourquoi je ne peux que féliciter le professeur Tariq Ramadan de son initiative qui appelle les musulmans à réfléchir (et cela sans jamais contester) sur les valeurs et les fondements de l’Islam, quel qu’ils soient.

      Que le vrai chemin d’Allah nous soit éclairé, Insha’Allah!

    48. Assalam alaikom, cher administrateur , je vous pris de faire passer ce massage à notre frère tarik ramadan ; Le Grand Dieu dit : « ولا ينبئك مثل خبير  »  » wa la younabiouk mithle khabir  » le Dieu de Moise ,de Jésus et de Mohamed (Alaihim Assalat wa Essalem ) a ordonner l’ application les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort , et ce n’est pas au créature de faire une telle proposition au GRAND CRÉATEUR , n’oubliez jamais ça .
      God bless you ya cheikh et bonne chance dans nos autres combats car je suis contre ce moratoire que je met à pied égale avec le débat de J F Copé ; et cher administrateur faites passer le message SVP , et pour vous cheikh, Le Grand Dieu dit : … و إذا قيل له اتق الله أخذته العزة بالإثم فحسبه
      Et merci

    49. Je suis pour étendre ce moratoire aux fatwa d’assassinat contre des chefs d’états, aussi détestables puissent-ils l’être, ainsi qu’aux permis de tuer subtilement accordés contre des savants prisonniers d’un pouvoir totalitaire tel que celui de la Syrie. Que Dieu agrée Mouhammad Said Ramadan Al Bouti parmis ses martyrs. Le silence sur ce site autour de cette affaire commence à peser mais j’imagine qu’on a tous nos dilemmes ! Il n’est jamais trop tard pour bien agir et c’est Dieu seul qui détient les richesses des mondes.

  2. salam
    deja un grand soutien et un grand respect a monsieur Tarik Ramadan pour tous ce quil fait pour son combat contre ses détracteurs qui essaie de le rabaisser mais Allah est avec ceux qui sont patients et endurants!!!
    le moratoire sur les chatiments le peine demorts … est une bonne chose alor je donne mon entiere satisafaction a cet appel
    encore un grand respect frere tarik je sui de la ville d angers et nous sommes tous derriere toi
    le frere Majeed..

  3. Ne plus se taire quand, au nom de la justice pronée par le texte sacré, l’injustice humaine frappe de façon si sélective.

    La passivité complice car silencieuse devant ce que l’on savait, qui a été la nôtre n’a que trop durée face à cette « justice » à deux vitesses (pour ne pas dire plus) rendue si souvent, de manière insidieuse, pour être apparement conforme au texte, mais dans les faits pratiquée de façon totalement contradictoire car productive d’injustice d’une part et d’impunité d’autre part.

    Aujourd’hui (vaut mieux tard que jamais)vient l’urgence de dire stop, pas au nom de ce que je crois, on s’assoie et on réfléchit pour incha Allah ta’ala aboutir à une seule justice, équitable dans son application pour tous
    .

    Wa Allah o’a’lem.

    Qu’Allah nous guide vers la voie droite et nous pardonne nos erreurs.

  4. Bismillah ar-rahman ar-rahim
    Wa s-salat wa s-salam ala ashraf al-mursalin
    Wa ala man yatbaa al-huda,

    Was salam alaykoum wa rahmatullah wa barakatuh
    Amma baad,

    Chère frère,

    Je ne suis ‘alim ni faquih mais je tiens à vous féliciter pour votre appel. Chercheur musulman sur l’islam politique et des mouvements qui en découlent, votre texte m’inspire trois commentaires :

    Premièrement, je ne suis pas persuadé qu’il s‘agisse d’un problème lié à l’application des Hudûd, mais plutôt d’une question liée dans certains cas à la compétence même des autorités judiciaires. Celles-ci sont souvent entre les mains de juges dont les compétences islamiques sont parfois très limitées, ce qui a pour conséquence une application inexacte du code pénal islamique. De même, les procès sont souvent tenus dans des circonstances contestables. La formation de ces autorités est donc primordiale. Dans d’autres pays musulmans, la formation des juges ne saurait être remise en cause, ces derniers sont issus des plus grandes universités islamiques, même lorsque une seule école juridique y est enseignée. Dans ce cas, la question vient du statut de l’autorité juridique.

    Ainsi, deuxièmement, la question de l’indépendance des autorités juridiques dans un pays musulman est un point fondamental. Cette demande est régulièrement avancée par le courant réformiste de l’Islam. Une autorité juridique doit être soumise à Allah et à Ses préceptes, autrement dit aux Textes scripturaires comme vous les nommez. On rencontre parfois dans certains pays des jugements rendus différents en fonction de l’individu jugé, alors que la formation des juges n’est pas remise en cause. Lorsqu’une autorité est liée par des intérêts communs à un pouvoir dont la légitimité est parfois sujette à contestation, cela fait référence au concept de « fassad », l’autorité est corrompue et soumise à un pouvoir dont le caractère islamique est douteux, emporté par la raison humaine qui prend le dessus sur l’aspect divin et transcendantal normalement mis en avant.

    Le troisième commentaire est directement lié au second. Le débat, en mon sens, doit s’effectuer au niveau de la réflexion de l’Etat : quel Etat islamique les sociétés musulmanes veulent réellement ? Celui-ci doit être en accord avec les fondements de l’Islam. Il apparaît difficile d’appliquer une justice islamique lorsque l’autorité politique ne l’est pas ou de manière incomplète. De même qu’une économie islamique apparaît utopique sans la mise en place d’un système bancaire qui intègre les valeurs de la finance islamique. Par exemple, un comité pour la morale publique (Amr bil-maarouf wa nahi an al-mounkar), principe nécessaire dans chaque société islamique, ne pourrait être effectif s’il celui-ci était lié à une quelconque autorité politique qui appliquerait les fondements islamiques que de manière partielle en fonction de ses intérêts. Comme on le voit, il semble qu’un débat sur l’Etat islamique permettrait ensuite une application conforme des hudûd dans un système juridique islamique véritable.

    Puisse Allah vous soutenir dans votre appel

    Wa s-salam alaykoum wa rahmatullah wa barakatuh
    Akoukoum fil-islam

    Majd D Thomas

  5. La définition du mot moratoire dans le petit Robert:
    Qui accorde un délai.
    Demander un moratoire ne veut pas dire supprimer ou être contre.
    Précisez donc votre position. Il est important que les pays musulmans se démocratises. Ils ont besoin d’être guidé par des personnalités fortes qui prennent des positions claires et nettes.
    Soyez CONTRE les châtiments corporels et la lapidation.
    Un moratoire ne veut rien dire.
    Georges, Paris
    a

    1. Ayez le sens de lire un texte qui incite à cesser d’appliquer des peines. La position de Tariq Ramadan est connue et vous n’avez qu’à lire un de ses plusieurs articles et bouquins (Dernier livre par ex : Faut-il faire tariq ramadan ?).Il s’agit de faire évoluer les mentalités et non pas d’exprimer un avis quel que soit celui qui l’exprime, car celui-ci a déjà été dit et redit mais changeait-il qqc sur le terrain ??? La position de TR est connue (il est CONTRE CONTRE les chatiments corporels) mais elle ne fait pas l’objet de son appel : Distinguons les deux choses !

      Qu’Allah le tout puissant agrée vos efforts Mr Ramadan et fait de cet appel la déclenchement d’un long processus de prise de conscience, de démocratisation dans les pays musulmans et non musulmans.

      Assalam

    2. Il est clair que les enjeux sont énormes et que l’image même de la cohérence du discours musulman sera restauré.

      Ainsi vous devrez affronter les discours de vos détracteurs complices de ces exactions par leur silence sélectif.

      Je soutiens cet appel vers plus de justice et de dignité. Pour promouvoir autant les normes que les valeurs de l’islam au delà des passions et des préjugés.

      Puisse Dieu vous accorder la lucidité dans la compréhension des textes.

      Sincèrement Yassine

    3. Salam Alaikoum,

      Beaucoup de personnes pensent que dénoncer ou se positionner contre les châtiments corporels réglerait le problème. Malheureusement ce n’est pas le cas, bien au contraire…. Dans le droit positif, le législateur vote ou abolie une loi tandis que le juge interprète ce droit (jurisprudence). Dans le droit dit « religieux » c’est pareil : Les textes sont d’ordre divin. Ils sont acceptés dans leurs globalités par les croyants de cette religion. Sans vouloir blasphémer, je dirais, qu’il appartient donc à Dieu de les abolir, mais tout le monde sait que le temps des révélations et des prophéties est révolu. Les textes seront là jusqu’à la fin des temps. Même si cela ne plait pas à certains. Quand à la jurisprudence, là également, les personnes habilitées doivent dire le droit en fonction de l’espace et du temps etc.

      C’est pourquoi, l’appel de M. Ramadan est assez clair : il appartient aux savants musulmans, qui sont les personnes habilitées à dire et à commenter le droit, de sortir de leur sommeil intellectuel sur ce sujet. De répondre aux attentes et aux questionnements de leurs coréligionaires.

      Cette reforme doit effectivement ce faire de l’intérieur tout en éduquant et en changeant les mentalités. Beaucoup de boulot en perspective.

      Par conséquent, j’espère que cet appel sera entendu. Il a le mérite de poser les termes du débat et de remettre chaque personne face à ses responsabilités devant la communauté musulmane, devant l’humanité et surtout devant Dieu.

      M. SAÏD (Paris)

    4. que la paix soit sur vous!
      Nous n’avons pas à être pour le chatiment corporel et a lapidation uniquement pour le plaisir de nous opposer à vous;et nous ne devons pas être contre par defaitisme et abdication devant devant cet occident suffisant et dominateur.La sagesse de notre foi musulmane nous impose de reflechir sur les voies et moyens nous permettant de vivre en bonne intelligence avec notre religion sans renier ses fondemements d’une part, et avec cet environnement international hostile et oppresseur d’autre part.

      Mohamed

    5. Prenez la peine d ‘ecouter ce que dit

      Mr Ramadan et vous comprendrez que

      dans son esprit il s’agit d’une étape

      avant l’abolition des chatîments .

      Je pense qu’il l’a répeté un nombre

      suffisant de foid pour que ceux qui

      veulent entendre entendent .

      Merci

    6. être contre la lapidation est une position éthique. Demander un moratoire est une action concrète en vue d’arriver au résultat car vous vous doutez bien que ça ne va pas se régler comme ça. Y’a des mentalités à remuer!

  6. عدم تطبيق حكم الإعدام:

    س: إذا كان الإعدام حكماً إسلامياً شرعياً، فلماذا ـ كما علمنا ـ لا تطبِّق الحكومة الإسلامية في إيران ـ مثلاً ـ هذا الحكم في حالات القتل وغيره؟

    جواب السيد محمد حسين فضل الله: مسألة التطبيق منفصلة عن النظرية، وقد يمنع من التطبيق الوضع الدولي، كما هي حالات الضغط على الدولة الإسلامية أو حالات أخرى تمنع من ذلك، ونحن نعلم أن الحكومة الإسلامية في
    إيران تطبق قانون الإعدام بشكل دقيق بارز.

    http://www.bayynat.org/bayynatsite/books/nadwas/fikr324q5.htm
    Traduction t.rapide:
    Question: Sachant que la peine de mort est une loi islamique reconnue par la chari’a, Pourquoi, d’après ce qu’on a pu savoir, la république islamique d’Iran, par exemple, ne met pas en application cette loi dans les cas des crimes d’assassina et autres?
    Réponse de Sayyed Mohammad Hussein Fadlallah: la question de l’application est séparé de celle de la théorie. l’application de la loi pourrait être suspendu à cause des circonstances internationales. comme dans les cas de pressions sur l’Etat islamique. Dans d’autres cas aussi on se trouve empêché d’appliquer une telle loi. Nous savons que la république islamique d’Iran applique cette loi de manière très précise connue. (fini)

    L’année dernière, je pense, j’ai du oublier, j’ai vu un film documentaire iranien (fait par des iraniens) sur arte. C’était l’histoire d’un tueur de prostitués à Téhéran. L’assassin a du tué plus qu’une disaine de prostitués. Il les invitait, entant que client, chez lui dans sa maison et les tuait. Il faisait cela de manière regulière pendant les moments d’absence de sa femme et de son enfant. D’après l’enquête il ne s’est jamais approché de ses victimes sexuellement. Il se montrait dans le film, comme un grand homme de théatre: ses regards à l’assistance le jour de son procés, son discours etc… Il parlait comme un réformiste de la société. A la fin cet homme a était condamné à la peine de mort et était éxécuté. Dans le même film on a parlé avec des parents de quelques victimes. Une prostitué mariée, amie de l’une de celle tuée a dit qu’elle travaillait dans la prostitution et la drogue depuis quelques années et « j’étais arrêtée et condamnée en prison plusieurs fois mais moi je veux être jugée, je préfère mourir… »

  7. REPENTIS A TON DIEU, IDIOT
    NE TE LAISSE PAS A TE PLAIRE A TOI MEME AVEC TES PROPRES MOTS

    SANS HAINE.. JUST LA PEINE ET LA TRISTESSE DE VOIR LA CONFUSION DE NOS « INTELLECTUELS »
    certainment vous avez censure bcp de messages contre.. alors jessai de retenir ma colere contre ce vandalism intellectuel contre la sharia (pour ne pas etre censure)… un vandalim a droite par les « moderes » qui complete le vandalism des « salafi » du cote gauche

    ITTAQU ALLAH FI HADIHI AL-UMMAH, ET AI PITIE DE CETTE OUMMA SVP.

    MOHAMED. LONDRES
    [email protected]

    1. assalamoualaykoum,

      1- Al Ahmaqou ghayrou moukallaf et n’a pas besoin de Taouba.

      2- Selon votre langage, le mot idiot doit être perçu comme un grand compliment!

      3- Un esprit confus est incapable d’écrire un article qui commence déjà à faire tomber les masques!

      4- Vandalisme et intellect ne peuvent cohabiter bien que l’eau (source de vie) et le feu le font au niveau des grandes failles du fond des océans!

      5- Vous vous définissez donc comme un vandale du centre ou du « milieu » puisque vous mettez les salafis à gauche (prière préciser si c’est à gauche en entrant ou en sortant (? de la OUMMA ou de la raison?) et les modérés à droite?

      6- Justement , le Professeur Ramadan a pitié de cette Oumma, c’est pour celà qu’il propose à juste titre une décision légale concertée pour une suspension ( un moratoire)de la peine de mort et de la lapidation des femmes et des hommes le temps de trouver un consensus de toutes les parties( les gens masqués sont invités) pouvant être concernées par ce sujet.Certains désirent peut-être en matière de lapidation de conserver le Statu quo (la Taouba uniquement pour les hommes)?

      7- Il faut « tomber » bien bas pour inspirer la pitié et c’est le cas de la majorité des musulmans. Le travail courageux de Mr Ramadan est porteur de projets de réformes salutaires pour les musulmans dont le train verra certaines des ses voitures déraillées se remettre sur la Voie de l’Islam en tant que don de Dieu pour l’humanité.

      Dr. KB

    2. Salamou alaykoum,

      Cher Monsieur,

      Puissiez – vous accepter un conseil de quelqu’un qui tente de suivre le message pacificateur porté par l’islam?

      Visitez régulièrement ce site et prenez le temps de lire les articles de Mr. Ramadan ainsi que les commentaires qu’ils suscitent et confrontez-les à votre vécu quotidien . Vous découvrirez bientôt des voies qui étaient à votre portée depuis toujours et auxquelles vous n’aviez jamais eu l’occasion d’y penser.

    3. Mohamed,

      Voila le genre de réactions de déséquilibrés, ce sont vraiment des remarques détestables qui montrent à quel point vous êtes ingrat envers un frère et un professeur qui vous invite à vous former à l’esprit critique, à l’intelligence et à une meilleure compréhension de votre Foi.

      Vous avez le droit de ne pas partager cet Appel international à un moratoire sur les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort. Mais cela ne doit pas vous empêcher de rester respectueux et de contribuer efficacement au dialogue et au débat.

      Enfin, vous qui prétendez saisir ce qu’est la Sharia et les conditions de son application, pourquoi ne pas nous livrer une démonstration pour nous convaincre qu’un tel Appel est incompatible avec les principes fondamentaux du droit islamique et qu’il constitue donc une trahison ?

      Vous en êtes incapable parce que vous n’avez pas lu avec rigueur ce que Tariq avance et au nom de quoi il l’avance.

      Enfin, quand bien même vous l’aurez compris et quand bien même vous seriez versé dans le fiqh, et l’Ijtihad vous n’y verrez aucune trahison mais bien au contraire une Fidélité à l’enseignement du Saint prophète, que la Paix et la Bénédiction soient sur lui. Amin

      Que Dieu vous pardonne et vous éclaire wa salamou alaykoum.

    4. Assalamou a’laykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou!

      Tres cher frere Mohammad de Londres!
      Je suis choque par tes propos,et je tente de retenir la colere que tu as sucite en moi!
      Comment oses-tu traite ton frere de religion d’idiot en plein debat publique,alors que tu n’es pas ecossais?
      S’il te plait demande pardon a Tariq,c’est plus propre,et c’est plus musulman!Rappelles-toi le hadith qui traite du rapport moral fraternel entre musulmans,ou le prophete pointe trois fois sa poitrine…c’est un plus que mal que d’humilier son frere…Tu n’as pas gifle Tariq Ramadan,ni l’intelligentsia musulmane,mais toi-meme malheureusement!Je demande pardon si mes propos te deplaisent! J’invite a plus de tolerance pendant le debat, dans la mesure ou chacun peut se tromper.Je crois que Tariq c’est trompe de bonne foi.Il a le merite cependant d’avoir propose un sujet de reflexion et de discussion pour le cours,moyen et long terme!Le debat continue avec sa suite des pours et des contres!
      ALLAAH nous determine comme la communaute du juste milieu-les gens de bien par excellence: comment oses-tu diviser les intellectuels musulmans en vandalistes de droite ou de gauche alors qu’il est interdit de traiter un musulman de « moufsidin »?! Tu vas trop loin tres cher frere!
      En verite,les erreurs sont a rectifier,les fautes a corriger,ainsi va la vie. ALLAAH est l’Etre supreme parfait unique!
      O Tariq mon frere,il est devenu de plus en plus difficile d’etre un intellectuel musulman aujourd’hui!On a l’impression de vivre tout le temps avec des braises ardentes aux mains.
      Rappelles-toi que khalifa Omar avait pardonne a la femme qui tenait des propos insenses…
      Pardonnes donc et passons l’eponge.
      Qu’ALLAAH nous aide et nous protege contre la confusion des « jahils »,l’arrogance,l’obscurantisme et la brutalite de nos ennemis anti musulmans! Amin!
      Qu’ALLAAH benisse les musulmans!
      ALLAAHOU AKBAR !!!
      Akhi Mansour
      [email protected]

  8. JE SOUTIENS A 100% CE MORATOIRE, COMME CELUI LANCE PAR AMNESTY INTERNATIONAL OU ENCORE CELUI DE CHIRAC AVANT DE SE RENDRE EN CHINE.

    VIVE LES PEDAGOGUES HUMANISTES QUI EXIGENT DES MORATOIRES ABSOLUS DIRECTEMENT AUX « DESEQUILIBRES » SOUVENT AU PERIL DE LEUR VIE. ET HONTE AUX DEMAGOGUES ETHNOCENTRIQUES QUI FONT MINE D’ETRE OFFUSQUES PAR CETTE LOUABLE DEMARCHE (A L APPROCHE DES ELECTIONS) POUR RASSURER LEUR AUDITOIRE QUI NE VIT PAS LA REALITE DES HORRIBLES ET « MONSTRUEUSES » PEINES CAPITALES. LE COMBLE C’EST QUE CES DEMAGOGUES HYPOCRITES POPULISTES OSENT DANS LE MEME TEMPS :

    1) DEROULER LE TAPIS ROUGE AUX DESEQUILIBRES (LOIN DE LEUR POTENTIELS ELECTEURS)

    2) PRENDRE LEUR CAS POUR UNE GENERALITE (DOUBLE DISCOURS…)

    L AVENIR DEVOILERA, IN SHA ALLAH, CES IMPOSTEURS ET L ON COMPRENDRA ALORS LA POSTURE ADMIRABLE ET REMARQUABLE DES COURAGEUX HUMANISTES (PARMI LESQUELS, TARIQ RAMADAN)

  9. SALAMOU ALAYKOUM,

    C’est un appel et une prise de position forte, courageuse. Néanmoins, tel est le sentiment que beaucoup de musulmans, d’autorités religieuses, de savants et de muftis partagent. Vous défendez haut et fort ce que beaucoup pensent tout bas.

    Il ne s’agit pas ici d’incriminer les partisans de la lapidation, des chatiments corporels et de la peine de mort en soi. Toutes les sociétés ont connu ce genre de pratiques et continuent pour certaines à l’appliquer.

    Les évolutions et réformes sont portées par des évidences socio-politiques et nécessitent une certaine dynamique, une logique interne liées à la psychologie collective et à l’Histoire des nations. C’est donc une question délicate en ce qu’elle touche la conviction religieuse et le degré de fidélité que les croyants pensent entretenir avec leur créateur.

    L’application des HUDÜD pour ne pas rester tributaire d’un pur formalisme et une pure abstraction doit tenir compte de ce que nous pourrions appeler l’apriori certes socio-politique mais aussi, et cela est souvent sacrifié, l’apriori liée à la Sensibilité et à l’Esthétique de la conscience croyante ( Profondeur et Intériorité).

    Notre communauté, notamment dans les sociétés majoritairement musulmanes n’abordent que timidement des questions liées à l’éducation de la sensibilité, à l’esthétique , à la spiritualité, à la culture, aux rapports conjugaux ( islamiquement acceptables parce que spiritualisés et n’ayant rien de bestial ). Et tout ceci n’est qu’Humain après tout. Il en va de notre fidèlité aux Textes Scruptuaires et de notre Humanité.

    Comme le dit notre frère Tariq, il y a lieu de confronter la compréhension des Textes scruptuaires à la lumière du contexte c’est à dire de l’état des sociètés contemporaines et de leur évolution.

    De ce point de vue, le concept central est celui de la Justice et de l’Egalité. Ce sont des notions corrélatives au droit islamique.
    Le prophète ne nous a t-il pas enseigné que le Tout-Puissant s’est prescrit à lui même la justice et la miséricorde et qu’il l’a commandée aux Hommes ?

    Le propre d’une Loi est d’être générale, abstraite en ce qu’elle s’applique pour tous et q’elle ne vise personne en particulier. Or force est de constater que celles et ceux qui en sont victimes sont souvent comme Tariq l’a affirmé les pauvres, femmes et enfants. De quelle fidèlité s’agit-il alors ? pourquoi s’appliquerait-elle aux seuls plus vulnérables en baffouant par ailleurs leurs droits les plus fondamentaux ( le droit à un avocat, la procédure juridique concernant la forme mais aussi parfois le fond ignorée)?

    L’application de la réelle Shar’ia ne concerne que les porteurs de la foi…

    Par ailleurs, étymologiquement la notion de Shar’ia renvoie à cette idée, aux yeux de Tariq,  » de Voie qui mène vers la Source « . Une Voie, un chemin c’est aussi un processus. Dieu n’a t-il pas sorti les gens des Ténèbres vers la Lumière progresivement?
    Les nombreux récits, paraboles, exemples à l’oeuvre dans le Saint Coran ne constituent-ils pas des signes qui doivent nous inciter à réflichir ? N’y a-il pas là une pédagogie, une éducation divine de la conscience croyante ainsi qu’une source d’apaisement, d’inspiration dont l’objectif premier est de responsabiliser, sensibiliser mais aussi libérer l’esprit d’initiative et les puissances intellectuelles humaines ?

    Le moratoire dont vous lancez l’appel ne signifie pas décriminalisation du vol, du meurtre…mais invite à une clarification  » des termes du débat  » en vue de rappeler tout de même quelques droits fondamentaux garantis par la Shar’ia.

    La problématique fondamentale est la suivante : qu’est ce qu’une cité saine et juste dans le cadre de la pensée islamique ?

    Précisément celle qui promeut la justice et l’égalité et qui tout en se laissant guider par la Shar’ia n’en est pour autant que la réelle expression et la fidèle actualisation.

    Accéder à la pleine conscience de la présence de Dieu ne se fait que dans le savoir et la connaissance.

    JAZAK ALLAHOU KHAYRAN TARIQ WA SALAMOU ALAYKOUM.

  10. salam alikoum.

    le moratoire est un bon début, personnellement je pense qu’il ya un vrai travail de révision de la sharia à faire. la shaira est le fruit d’un travail fait il ya plusieurs siècles par des érudits, mais tout érudits qu’ils étaient ces savants n’en restent pas moins des humains, et leur pensée est limitéé dans le temps. Donc replongeons nous dans les seuls écrits universels les livres saints en particuliers le Coran et étudions de nouveau les hadiths pour réformer non pas l’islam qui est intemporel mais notre interprétation de l’islam.
    Saïd Bechrouri
    Saint Denis France

  11. salamoualikoum

    peut etre qu il sera necessaire de signale que cet appel n est pas pour satisfaire au monde occidental,mais par pure conviction religieuse.

    waalikousalam

  12. Salam Aleikoum,
    Mr Ramadan je trouve votre texte et l’appel que vous faites très intéressant au delà du sujet des châtiments corporels car il soulève des tas de contradictions inhérentes au monde musulman comme la responsabilité du musulman, le flou dans nos rapports aux textes scrupturaires, la passion populaire qui existe dans tous les Etats musulmans et « dont la caractéristique première est la volonté de répondre à divers types de frustrations et d’humiliations par une affirmation identitaire qui se perçoit comme islamique et anti-occidentale » mais qui n’est pas du tout fondée la compréhension des enseignements islamiques !
    De plus je pense que cet appel à un moratoire doit être salué et soutenu comme exceptionnel et surtout courageux car il peut impulser d’autres moratoires sur le statut de la femme notamment, autre injustice fortement présente dans le monde musulman.
    De mon point de vue je le ressens carrément comme précurseur d’autres réformes nécessaires 🙂

    Elyssa

  13. السلام عليكم و رحمة الله وبركاته
    أخي طارق

    أناأحسن الظن بكم ولا مكان للشك في نيتكم و مع قراءتي لدعوتكم لدي ما أوافقكم فيه و كذلك ما أخالفكم فيه،
    و أما ما أوافقكم فيه فما يلي :

    ** رسالتكم تعتبر نداء حق في و جه الظالمين بالرجوع الى عدل و رحمة الشرع بالعباد فكما قال رسول الله -ص- : انما أهلك الذين من قبلكم اذاسرق فيهم الشريف تركوه و اذا سرق فيهم الضعيف أقاموا عليه الحد.

    ** نداء الى الناس بالعلم بحكمة الشارع من وراءوضع هذه الحدود فمعظم المسلمين اليوم
    تدفعهم العاطفة دون علم و فقه.

    و أما ما أخالفكم فيه فهو التالي :

    ** حبذا لو اقترحتم هذه الدعوة الى ذوي الاختصاص من الفقهاء و العلماء لدراستها قبل نشرها على العوام لاجتناب الاختلاف المذموم و الفتنة .

    ** هذا موضوع يدرسه العلماء و الفقهاء و لا مجال للحوار و الاراء فيه مع الغير الا بدليل شرعي .

    ** فتحتم باب الطعن في الاسلام ، نعم الطعن موجود من قبل و لكن الو قت غير مناسب فالعدو يهتك الامة بكل الأسلحة و الضغوطات .

    تقبلوا مني فائق الاحترام و التقدير ووفقكم الله لما أحبه و أرضاه
    و السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

    Traduction :
    Salam Aleikoum
    frère tarik ;
    Je ne doute pas une seconde de votre bonne intention concernant votre appel que je respecte ,mais cela ne veut pas dire que je suis tout à fait d’accord avec vous sur certains points :
    d’après mon propre avis voici quelques avantages et quelques inconvéniants :

    AVANTAGE :

    ** Votre appel est un appel de justice et de droit destiné à ces oppresseurs afin qu’ils reviennent à la justice , la mésirecorde et la clémence de l’islam , le prophète PBSL a dit ( le sens ) que les nations d’avant ont périt lorsqu’elles appliquer injustement les HUDUD seulement sur les pauvres lorsqu’il volaient et pas sur les riches et noble.

    ** Votre appel est un appel de meditation et de connaissance des textes divins et de comprehension de cette sagesse divine qui est dèrrière ces HUDUD.

    INCONVENIANTS :

    ** Votre passage par des savants compétants était indispensable afin de bien étudier votre appel avant de publier votre appel afin d’éviter les divergence entre la masse populaire musulmane.

    ** Ce sujet ne concerne que les savants et juriste musulman compétants du monde musulman , et il n ‘ y a pas place au débat , idées , dialogue et passion des gens qi n’ont aucune connaisance de législation islamique car c’est les savants qui ont ce droit et seulement eux .

    ** un feu vert au ennemis de la justice et de l’islam pour salir et denigrer l’image de l’islam , eux qui profitent des situation et des divergence pour mettre plus de pression sur les musulman .

    WAFAQUM ALLAH
    WA SALAM ALEIKOUM WA RAHMATOU ALLAH

    1. Assalamou alaykoum

      Cher frère, cet appel de Mr. Ramadan

      1 est présent dans ses écrits depuis une vingtaine d’années

      2 interpelle le Ulémas et les oblige à prendre leurs responsabilités devant Dieu et les hommes car ils doivent prendre une position claire après des concertations préliminaires!

      Vous n’êtes pas sans savoir qu’il n’y a pas de hiérarchie religieuse en islam et chacun peut formuler son opinion bien que la rédaction des fatwas incombe aux ulémas et gens de droit.

    2. salam alikoum mon frère.

      Je pense que tu te trompes complètement sur les inconvenients que tu viens d’énoncer.
      Si Tariq R. fait ici cet appel au grand jour, c’est justement parceque nos savants gardent le silence ou ne souhaitent pas le lancer eux-mêmes.Quand aux feu vert aux ennemis de l’islam sur ce sujet, c’est justement en nous taisant face à l’application par des gouvernements injustes de ces chatiments,que nous leur ouvrons les portes de la critique de notre foi toute entière et nous leur permettons de nous attaquer quant à nos convictions religieuses.Je pense chères frères et soeurs qu’il nous fallait cette appel, et qu’il faut donc y répondre par tous nos moyens.Allons y !!!
      salam alikoum.

  14. Assalamou Alaykoum,

    Frère Tariq, mon soutien à votre démarche est sans faille.

    “C’est au nom de l’islam, de ses textes et de son message de justice que nous ne pouvons plus accepter que des femmes et des hommes subissent des châtiments et la mort dans un silence gêné, complice et finalement lâche.”

    7 Rappelez-vous les bienfaits que Dieu vous a accordés ! N’oubliez pas le pacte quIl a conclu avec vous, lorsque vous avez dit : » Nous avons entendu et nous avons obéi ! » Craignez donc Dieu, car Dieu est au courant de tout ce que recèlent les cœurs.

    8 Ô vous qui croyez ! Soyez fermes dans l’accomplissement de vos devoirs envers Dieu, et impartiaux quand vous êtes appelés à témoigner ! Que l’aversion que vous ressentez pour certaines personnes ne vous incite pas à commettre des injustices ! Soyez équitables, vous n’en serez que plus proches de la piété ! Craignez Dieu ! Dieu est si bien informé de ce que vous faites. Ste 5
    Dr. KB

  15. Salam oualikoum,

    Le monde musulman est malade des dictatures internes et externes car il a été frappé par la colonisation. Ce virus qui est survenu au moment ou ce monde souffrait déjà d’une gangraine car son propre sang, ses idées en fait, ne circulaient plus en lui.

    Le Coran et la Sunna sont les meilleures remèdes, alors étudions les et parlons-en.

    Insh’Allah

    1. Assalamu a’laikum wa rahmatullahi wa barakatuhu tres chers freres et soeurs!Cela va sans dire que c’est une obligation militante d’etudier systematiquement le Coran et la sounna afin de les appliquer dans la pure adoration d’ALLAAH, quotidiennement, de la facon la plus sincerement pieuse,mais il faut aussi se battre de la maniere la plus civilisee pour faire triompher l’Islam! Si nous, la generation vivante musulmane nous ne luttons pas afin de monder le monde islamiquement,qui va le faire–les gonos passees etant sous terre,et les generations futures n’etant pas encore nees?!
      Il est evident que nous continuerons de payer tres cher le prix de la grave negligence de nos etats.La solution reside donc a mon avis dans le travail populaire, ou culturel de masse qui nous permettra de preparer psychologiquement,materiellement et intellectuellement nos peuples a detenir et a developper la capacite revolutionnaire,strategique et progressiste de combattre et de vaincre l’imperialisme quel qu’il soit,et de liberer tous les territoires occupes(je donne un sens tres metaphorique au terme « occupes »),car nous sommes assieges,et de colmater ainsi toutes les Breches!!!
      Toutes les Breches,car elles sont nombreuses!Dans son ensemble,l’imperialisme est un geant aux pieds d’argile: il est seulement comparable a goliat.
      Agissons comme un seul homme!
      Soyons un bon pieux et adroit Daoud!
      Innallaaha ma a’nnaa!
      ALLAAHOU AKBAR !!!
      Akhi Hajji Mansour:[email protected]
      Nb.Pour ma part je partisan d’un « islam al mustanir ».Ma position c’est pax islamica,orthodoxie et orthopraxis etant inseparables!

  16. Globe and Mail: Letters to the Editor
    March 31st, page A14, March 31st.

    Inspiring Call

    Tariq Ramadan`s inspiring call for a moratorium on corporal punishment and the death penalty in the Muslim world proves that, in naming him one of the most important thinkers of the 21st century, Time magazine sold him short (Stop in the Name of Humanity-March 30). He is, in the deepest sense of the word, a leader.

    I am not a Muslim, and Mr. Ramadan`s ideas do not make me want to join the fold. His wisdom, courage and heart had an effect more important and more rare. They made me proud to be human.

    In the face of all we do wrong, it is those like Tariq Ramadan and Romeo Dallaire who convince me that our survival on the planet is not only possible, but worthwhile.

  17. Je n’ai qu’une chose à dire : Mr Ramadan je suis à 200% avec vous et puisse cet appel avoir les effets escomptés.

  18. apparement ici on publie que les commentaires qui sont favorables a l’appel.. et on censure systematiquement les commentaires qui sont contre.. mashallah vous etes tres honnetes!

    salaam
    Mohamed Habib
    [email protected]

    1. Salem a’leykoum Mohamed,

      C’est injuste de dire cela,j’avais répondu à ton precedent message,qui me semblait un peu trop agressif,et ma reponse n’est pas passée!!
      De plus,tu as clairement exprimé ton point de vue,c’est le systematiquement
      qui est malhonnête !!

    2. Salam aleykoum,

      Je tiens à préciser à ceux et celles qui s’irritent du peu de réactions contre l’appel et qui voient là une forme de censure, que nous appelons au débat critique alors de grâce tous les messages pour le moment ont été validés. Les messages à caractère injurieux, racistes ou poussant à la haine ne sont pas validés. Le débat sur l’appel reste ouvert. Wassalam

    3. Bonsoir,
      je risque de partager le point de vue de Mohammad Habib.
      J’attends la publication de ma participation au debat.Si on pretends vraiment etre « democrate »,il faudrait etre transparent:publier toutes les contributions,meme celles qui ne plairont pas au respectable frere Tariq!
      Ce n’est pas parce que nous avons un point de vue different que cela soit la fin du monde:non a la censure!
      Akhi Mansour: [email protected]
      Affectueusement.
      Wassalamou alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou!

  19. Assalamou Alaykoum

    Le Prophète S.A.W. a dis : « Prenez garde aux innovations, car toute innovation est un égarement »

    Monsieur Tariq ou frere Tariq par Allah tu ne peux pas reussir dans ce projet. Incha-Allal car en lisant tout ton texte j’ai compris que tu cherches a plaire les occidentaux.

    Allah fera echouer votre plan qui consiste a saboter l’islam.

    L’islam n’est pas comme le christianisme ou les hommes modifient les paroles de Dieu periode par periode. Si le Tout Puissance Allah nous a impose le shari’a c’est pour tout le temps et c’est pour notre bien, nous qui croyons. En islam il n’a y pas des moderes ou des conservateurs. Tu croies a Allah, tu appliques a la lettre ce qu’a dit le Coran et la Sunna du Prophete S.A.W

    Assalamou Alaykoum

    1. “Les sociétés ne se réformeront pas par des mesures répressives et des châtiments mais par l’engagement de chacun à établir l’Etat de droit, la société civile, le respect de la volonté populaire et une législation juste garantissant l’égalité des femmes et des hommes, des pauvres et des riches, devant la loi. Il est urgent de mettre en branle un mouvement de démocratisation qui fasse passer les populations de l’obsession de ce que sanctionne la loi à la revendication de ce qu’elle devrait protéger : leur conscience, leur intégrité, leur liberté et leurs droits.”

      Cher Monsieur,

      J’aurai aimé voir la réaction de ceux qui
      veulent nous montrer qu’ils défendent l’Islam si c’était Bush et son valet Blair qui avaient exigé plus de démocratie dans les pays musulmans comme le fait cet appel de Mr Ramadan!

      Je ne comprend pas comment peut-on souhaiter l’echec d’un projet qui vise à une clarification par les ‘ulémas de convictions qu’ils se plaisent à cacher?

    2. Monsiuer,qui vous a donner la sciences des coeurs pour parler ainsi aux vrais savants,c’est toi qui cherche à plaire à je ne sait qui en apostrophant ceux qui combattent dans le chemin du tout Puissant et qui le paye de leur sang.
      Va parler ainsi au premier ministre;Q’Allah te pardonne….Amin
      Appliquer à la lettre les textes,sache que la sharia n’est que le reflet(par extention) de la Parole Immuablle d’Allah et si le contexte change il est obligatoire de réactualiser (pas les Textes)mais leur application au contxte actuel.Ce moratoire sera une bénédiction pour la humma.
      Et Le Secour d’Allah viendra d’ou l’ons si attend le moins

      sabiroun504

    3. Informe toi sur le sens du mot Sharia avant de donner ton avis. Mais qui sont ces musulmans ignorants qui n’ont même pas l’humilité de le reconnaitre, et se permettent d’interférer dans un débat qui les dépasse ?

    4. cher frère,
      vous n’avez pas bien compris ce que veut dire mr ramadan.
      il ne cherche pas à innover ni à réformer la chariaa, au contraire il veut l’appliquer, mais avant de l’appliquer il faut que les conditions d’une société libre , juste et égalitaire comme le préconise l’Islam soient respéctées par les dirigeants, les ulèmas du monde islamique pour pouvoir le faire.
      Couper les mains de quelqu’un qui a volé pour ne pas mourir de faim,auquel on n’offre ni travail,ni formation ni soutien est UN CRIME.
      Sidna Omar a sauvé un voleur auquel on voulait couper la main, et a puni son patron qui ne payait pas convenablement son travail, et ne lui permettait pas de vivre dignement,ce qu’il l’a poussé à voler pour calmer sa faim.
      Permettre aux gens de travailler et de subvenir aux besoins de leur famille dans une société juste et à l’abri de l’arbitraire et des abus de pouvoir , dans ce cas et uniquement dans ce cas Dieu nous permet d’appliquer la charia par des juges justes, indépendants et responsables devant ALLAH.

    5. Assalamou alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou!

      LAA ILAAHA ILLALLAAH! WALLAAHOU AKBAR! WALA HAWLA WALA QOUWWATA ILLA BILLAAH!

      Tres chers freres et soeurs!

      Voir partout de l’ínnovation,risque de paraitre pathologique enfin de compte!

      J’ai deja souligne que Tariq s’est certe trompe de bonne foi avec cet appel,ce qui ne dimminue en rien la valeur historique de son initiative ne serait que par la forme!De la, a parler « d’innovation »,c’est aller trop trop loin!

      Plus je redecouvre l’appel,plus je trouve que la plupart des intervenants ici,sont depasses par la rigueur du texte.Nous devons tous le reconnaitre:nous sommes surpris par l’élan revolutionnaire c’est-a-dire « ose » de l’áppel qui lui donne un caractere peut-etre « agressif »?!Enfin de compte,je me demande si Tariq n’a pas dit haut et fort ce que d’áucuns pensaient tout bas!De ce point de vue certains critiques du frere Tariq tombent purement et simplement dans l’hypocrisie!

      Loin de saboter l’Islam,Tariq n’a fait que susciter un grand debat intellectuel contradictoire:tant mieux pour nous tous!Donc merci frere Tariq!!!

      Retenons aussi qu’ALLAAH et Son prophete nous demandent surtout d’appliquer avec intelligence les preceptes du Coran et de la Sounna,d’áutant plus que DIEU souligne l’attitude noble des doues d’intelligence reflechissant sur les sens des versets du Saint Coran!

      N’est-ce pas que: « …les savants craignent le plus DIEU »!

      Akhi Mansour

      [email protected]

  20. Salam ou aleikoum,
    Dr Ramadan,avez vous contacter des intellectuels, des personnalités, des ong issu du monde musulman, afin de leurs proposer la constitution d’un collectif pour l’appel à un moratoire sur les chatiments corporel et la peine capital dans « tous les pays ».

    Le prix nobel Shirin Ebadi serait-elle intéréssé par votre action par exemple?

    A quand une ligue Islamic des droits de l’individu?

  21. salam aleykoum
    à chaud, j’ai envie de dire WAOUW !!!mais en refroidissant, le défi que vous lancez à chaque conscience est magnifique cependant je crains que n’alliez un peu vite et que le débat s’il se crée ne s’embrase aussitot..pour le reste je ne suis pas assez docte pour donner mon avis..Erreur ou avancée, je salue votre courage

  22. Essalamou aalaykoum,

    Rédiger un texte sur un tel sujet est d’un courage exceptionnel, le commenter avec franchise n’est vraiment pas facile.

    Je sais que je n’ai pas la connaissance nécessaire et suffisante pour juger ce que Mr. Tariq veut nous communiquer dans sa lettre. De plus, j’hésite beaucoup à me prononcer là-dessus.

    Pourquoi j’hésite?
    La réponse est peut-être dans la lettre même de Mr.Tariq.

    Comprendre ce qui est expliqué dans sa lettre est pour moi chose claire, prendre position c’est une autre affaire.

    Il faut tout de même avouer que Mr. Tariq sait parfaitement exprimer ses pensées et en même temps ce peut de musulmans osent dire ou même penser.

    En fait, j’ai écris ce message surtout pour dire à Mr. Tariq qu’il n’a pas tout à fait tord, et de ce fait qu’il n’est pas seul.

    Il fallait que je le fasse (tel un devoir devant Dieu).

    Que Dieu protège les gens comme vous et vous guide dans sa bonne voie.

    Sincèrement.

  23. As salam alaikoum wa rahmatullah wa barakatuh

    Je suis d’accord pour dire qu’appliquer uniquement les hudud sur les pauvres et les femmes est une injustice.
    D’accord aussi avec le moratoire de Omar ibn al Khattab.Et si de nos jours des peuples connaissent la famine alors nous devrions prendre exemple sur lui. Cependant je ne vois pas pour quel motif il devrait avoir un moratoire pour ceux qui commettent le zina, l’adultère , le meurtre etc…au contraire ! Nous devrions appliquer la chari3a avec bien sûr le respect des conditions de son application et ceci pour tous (riches,pauvres, femmes ,enfants).
    Le problème ce n’est pas les hudud, le problème c’est ceux qui en font n’importe quoi. C’est donc de ces derniers qu’il faut s’occuper.

    Allahou a’lam

    1. oui j ai commis une faute « riches,pauvres,femmes,enfants » je voualis bien entendu dire « femmes et hommes » lol

    2. assalamoalaikoum
      quelqu’un pourraitt-il bien me difinir le « terme huddud » et m’expliquer ce que c’est le moratoire de OMAR (RA)

    3. Salam alaykoum
      Brève explication du MORATOIRE de UMAR:
      Umar, COMPAGNON de Mohamed notre prophète (bssl) était soucieux d’appliquer la loi de Dieu. La société qu’il dirigé été « idéale » c’est-à-dire qu’elle offrait à la population le bien et la justice
      Il appliquait donc le verset coranique qui dit qu’il faut couper la main au voleur et à la voleuse en comprenant AVEC SA TÊTE le terme de « voleur » comme une personne ayant suffisamment pour vivre et qui ajoute le vole à une société juste.
      Mais une année il y eut la famine. Il n’y avait donc pas assez à manger dans la société. Cette dernière ne pouvait plus se considérer comme juste. Il a donc fait un MORATOIRE sur ce châtiment. En effet, condamné une personne volant pour vivre aurait été une injustice. Il a réfléchi avec sa tête sans renier le caractère sacré et Divin du texte tout comme le fait Monsieur Ramadan. Cependant personne n’a accusé Umar de vouloir plaire à l’occident, de renier le texte, de renier la loi de Dieu etc etc. Allez savoir pourquoi…

  24. e crois que vous parliez déjà frère Tariq, de ce moratoire depuis l’année dernière. ce qui avait suscité une levé de bouclier contre vous dans la presse occidentale.

    C’est un véritable débat qui est lancé et il va falloir le faire. Mais encore faudrait-il créer un cadre opportun de rencontre entre les sommités islamiques internationales ( ulémas et intellectuels musulmans) pour discuter de ce problème.

    Personnellement j’ai été toujours choqué d’apprendre la mise à mort d’ un individu quelconque dans un état islamique ou ailleurs. Je me suis toujours dire : « vaut mieux préserver une vie que de la détruire et ce quelque soit la faute commise ». Pour moi la vie est sacrée. Et la lapidation, les châtiments corporels et la peine de mort sont avilissants à l’heure actuelle où nous parlons, et pour l’islam et pour les musulmans. Qui plus que l’islam protège les droit et la vie?

    En lieu place de ces châtiments corporels, pourquoi ne pas les remplacer par un simple emprisonnement? Ou des dédommagements compensatoires ? Il s’agit de rendre justice et/ou de réparer les torts commis. Les châtiments corporels indiqués par l’islam demeurent et vous l’avez souligné dans le cadre d’une société idéale. Cet idéal existe – il encore aujourd’hui ? Et je crains qu’il ne puisse exister nul part.

    Combien n’avons pas lu des récits et des hadiths dans lesquels le Prophètes Muhammad (saw) ou ses compagnons ont préféré préservé la vie ou l’intégrité physique des accusés? Ils auraient pu les mettre à mort ou leur couper les mains. Mais ils ont préféré préserver la vie et l’intégrité physique de ces accusés. Sait-on jamais ! Peut-être seront-ils les meilleurs parmi nous demain ? L’espoir qui fait vivre, parfois qui construit la grandeur d’une civilisation. Voilà des expériences significatives. Enseignements de taille : mieux préserver la vie.

    La communauté musulmane internationale doit savoir raison garder et comprendre que les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort ne sont plus de notre temps. Pire, ils contredisent les valeurs supérieures de justice et d’équité que prône l’islam. Et dans ce cas précis, la justice et la bienfaisance ne se trouvent pas dans les châtiments corporels, ni dans la mise à morts ou autres amputations que seuls subissent les pauvres, les faibles et autres laissés pour compte. Frange de la population qui doit bénéficier plus de protection contre la voracité et la rapacité leurs semblables plus forts et plus nantis. Cette justice, elle se trouve dans la préservation de la vie et de la dignité de tous sans exclusive, sans discrimination.

    C’est pourquoi nous soutenons entièrement cette lutte. C’est un combat noble qui fait l’apologie de la justice. Mieux c’est un djihad. Car avant tout il s’agit du respect des droits de l’hommes. Il s’agit de l’homme. Cette créature que le seigneur a honoré. « Nous avons certes honoré le fils d’Adam ». Bref, c’est une question d’un minimum de justice et d’équité. « Nous t’avons révélé le Kitab et le Mizan ( le livre et la balance ) afin que tu établisse la justice entre les humains »

    Il est impérieux que déjà soit organisé des colloques, des séminaires, des conférences, de créer des cadres de réflexion entre les Ulémas, de mener des campagnes de sensibilisations de grandes envergures ( éditer des livres, des brochures et autres support de communication de masse ) pour trouver solution à ce problème crucial.

    Nos Ulémas doivent prendre date avec l’histoire. Qu’ils cessent de cautionner l’injustice. Car c’est sur eux que s’appuient les gouvernants pour appliquer encore les châtiments corporels. Ils doivent clairement se prononcer contre ses pratiques humiliantes et qui n’honorent pas l’islam. Ici ils ont une très grande et lourde responsabilité. Ils se doivent de l’assumer. J’ai pleinement confiance en leur capacité de réaction positive. Simplement parce qu’ils croient en Dieu et aussi parce qu’ils n’ont perdu encore les douceurs de sa crainte révérencielle. « Seuls craignent véritablement Dieu dans toute sa plénitude que les Savants »

    Personnellement je crois que le moratoire demandé par mon Frères Tariq est noble et utile. Mais il faut en même temps enfourcher la monture de leur abolition définitive. Les châtiments corporels ont leur sources dans le Coran, nous l’assumons en tant que musulman, mais son application aujourd’hui est plus que problématique, il faut alors les suspendre totalement au cas où le terme abolir pourrait choquer certaines sensibilités.

    Vouloir jouer sur l’ignorance et l’émotion de la population tout en la manipulant pour justifier l’injustifiable est un crime. D’ailleurs combien parmi les musulmans qui soutiennent aveuglement, par ignorance et surtout par passion les châtiments corporels et autres traitements avilissant, peuvent citer avec précision les rférences des versets coraniques qui mentionnent les Hûdûd ( aspects pénal des la sharias) ? La manipulation n’a que trop duré. Mais pourquoi continuons à appliquer la sharia en commençant par la lapidation et autres supplice corporels. Le cas des Etats septentrionaux du Nigeria en est un cas révélateurs. L’affaire Amina Lawal est encore vivace dans les esprits. Quand comprendrons- nous enfin que la sharia, c’est d’abord la miséricorde, la clémence et le pardon avant le châtiment. Que les gouvernants cessent de mentir aux peuples. Cessons de cautionner l’injustice. Et cela tout musulman doit s’y engager.

    D’ailleurs et pour l’ esclavage, il fait partir des références islamiques. Le Coran en parle à plusieurs reprise. Mais qui parle encore de l’esclavage de nos jours ? Il a totalement disparu dans les consciences musulmanes. Pourquoi ? parce que l’esclavage n’est plus de notre temps. Et tous l’avons abandonné. Simplement parce qu’il ne sied plus.

    Il doit en être ainsi pour les châtiments corporels. En tant que musulmans cela n’est plus acceptable aujourd’hui. Que les réflexions soient conduites et que la raison l’emporte sur la déraison. Continuer à lapider ou à tuer au nom de l’islam, c’est nier l’islam lui-même. Cette religion qui veut le bien-être pour tous.

    1. Salam aalikoum,

      En réponse à votre présent commentaire, je tiens à vous rappeler que Mr. Tariq parle bel et bien de Moratoire et non pas d’autre chose.

      Il ne faudrait pas sauter sur une telle occasion (tel celui qui n’attendait que ça) et avancer votre propre opignon sur la question, qui n’est malheureusement pas ce que Mr. Tariq propose précisément.

      Vous devriez revenir sur la signification exacte du mot Moratoire pour ne pas comprendre ou faire comprendre ce qu’est proposé dans son texte.

      Il serait peut être utile que vous relisiez le texte de Tariq Ramadane, et à tête reposée si possible 🙂

      Autrement dit, je pourrai bien être tout à fait d’accord avec Tariq Ramadane mais pas vraiment avec ce que vous avancez.

      Sincèrement.

  25. Bonsoir à tous, salam alaykoum…

    Je n’avais pas compris toute la portée de cet appel au début, lorsque la « déferlante médiatique » s’est abattue sur le Dr. Tariq Ramadan et je dois dire maintenant qu’après avoir lu le texte de l’appel, je ne peux que féliciter son auteur, l’encourager car c’est le seul (à ma connaissance) qui ait eu le courage, le cran et la force de revendiquer cela; d’autres ont été plus loin mais en allant trop loin, ils étaient justement sur « des nuages » (je pense aux soi-disant réformateurs prônant un islam qui soit restreint à un coeur égoïste et intellectuellement dominé; Malek Chébel et compagnie).

    Je retrouve dans cette analyse des réalités concrètes de certains pays, dits musulmans, et dans cette solution proposée, l’esprit même du message du prophète Muhammad (s.w.), quand bien même on pourrait penser que c’était plutôt le contraire; d’ailleurs prendre comme exemple le calife Omar et la disette est très éloquent quant à cet esprit animant cet appel.

    Bravo encore d’être sorti des beaux discours de nos prix Nobels en agissant réellement et en proposant une solution qui soit « éthique » et adaptée aux dures réalités de pauvres gens dans le monde, loin des beaux discours de salon…

    Maa salama (comme on dit au Caire).

  26. .

    Chaque être a le droit d’être vivant jusqu’au terme préétabli par Dieu.

    Il n’incombe pas aux mortels de devoir exécuter son prochain au nom de Dieu, ce
    serait Lui faire offense que de vouloir annihiler Sa créature.

    .

    Il n’y a qu’un pas

    De naissance à trépas

    .

    Un être qui annule son semblable

    Non, ce n’est pas tolérable

    .

    Il n’y a qu’un pas

    De fossoyeur à homme de foi

    .

    Que ces drames soient jugés hors la loi

    Il est juste de faire appel à un moratoire

    .

    D’anesthésier l’application des peines

    En vue d’extraire ce gène infecté de haine.

    .

    Pour toutes ces raisons,

    Cher Monsieur Ramadan, je suis de tout cœur avec vous.

  27. Suite à la Carte blanche parue dans Le Soir du 30 mars 05…

    Une réaction musulmane à l’« Appel à un moratoire sur l’application de la charia » de Tariq Ramadan

    Tariq Ramadan relance dans les médias son « Appel à un moratoire sur l’application de la charia » qui a déjà fait couler beaucoup de salive et d’encre. Il va de soi que la majorité des musulmans d’Occident comme d’Orient, qui comprennent l’exigence de justice de l’islam, aspirent à ce que fin soit mise à la barbarie des châtiments corporels par bastonnade, flagellation, amputation des mains… et peines de mort par lapidation, pendaison, décapitation… commise soi-disant au nom de la charia, terme très mal traduit par « Loi islamique ». Mais cet appel soulève deux questions et une sérieuse inquiétude ; et surtout, il comporte une conception « endogène » du « monde islamique » en porte-à-faux complet avec le texte et l’esprit coranique, et avec la tradition musulmane d’ouverture aux autres et d’apprentissage mutuel.
    La première question est : à qui s’adresse cet appel ? La plupart des pays musulmans ont depuis longtemps rejeté l’intégration pure et simple dans le code pénal des versets coraniques et des hadith qui mentionnent de tels châtiments ; certains Etats , toutefois, confient exclusivement leur législation pénale à des assemblées de « savants musulmans » (ulémas) qui, parfois, font appliquer ces châtiments. En toute logique, c’est aux autorités de ces Etats et aux chefs de ces assemblées d’ulémas que Tariq Ramadan devrait adresser son appel. Mais nulle part il ne mentionne qu’il l’a fait ou compte le faire, alors qu’il diffuse son appel traduit en plusieurs langues dans les médias occidentaux qui n’ont aucune prise sur ces « applications de la charia ». C’est, d’une part, qu’il est difficile d’envisager concrètement de lancer un tel débat dans les assemblées d’ulémas des Etats où l’on « applique la charia », et d’autre part, que le débat proposé, interne aux ulémas, ne répond pas à l’exigence dans les pays musulmans d’ôter aux ulémas le monopole sur la production législative et de l’ouvrir aux compétences du monde laïc (ouverture sans laquelle, par exemple, la réforme de la moudawana – le code de la famille – n’aurait jamais été adoptée au Maroc). Dès lors, sans que Tariq Ramadan ne donne la moindre indication sur la manière de mener le débat auquel il invite, sommes-nous en présence d’un « appel à un moratoire sur l’application de la charia » ou d’une « posture médiatique », d’une contribution personnelle d’un gesticulateur à la société du spectacle ?
    La seconde question est : au nom de qui cet appel est-il lancé ? Le texte dit : « Aujourd’hui, nous lançons un appel… » De quel « nous » s’agit-il ? Du « nous de majesté » d’une personne singulière ? D’un futur groupe de cosignataires – sans qu’il s’agisse d’une pétition ? De tous les musulmans potentiellement d’accord avec cet appel – mais comment savoir qui et combien ils sont ? Ou, en toute simplicité, de la communauté musulmane dans son ensemble, représentée par Tariq Ramadan (anticipant son trône de Calife), qui s’adresse à elle-même ?
    Bref, voilà un appel dont on ne sait au juste ni à qui ni par qui il est adressé. Mais une phrase du texte, qui peut passer inaperçue lors d’une lecture rapide, suscite, lorsqu’on s’y attarde, une inquiétude autrement plus vive que ces zones de flou artistique : « L’appel à un moratoire a ce double avantage de faire cesser immédiatement ces pratiques au nom même de l’exigence de justice de l’Islam et d’entamer une réflexion de fond sur le sens et les conditions d’application de la charia aujourd’hui ». Relisons posément et réfléchissons… : « L’appel à un moratoire a ce[t ] avantage de faire cesser immédiatement ces pratiques […] ». Or donc, Tariq Ramadan lance un appel à la suspension de « l’application de la charia », et voilà que ces pratiques cessent immédiatement, par la seule vertu de cet appel. Dans leurs geôles saoudiennes, soudanaises ou d’ailleurs, les mères célibataires en attente d’être lapidées, les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes en attente d’être décapités, les voleuses et les voleurs en attente d’être amputés… toutes et tous sont sauvés, elles et ils l’ont échappé belle… Ce qui cloche, bien évidemment, et ça cloche très fort, c’est qu’un appel au moratoire sur « l’application de la charia », même formulé par Tariq Ramadan, NE fait PAS cesser immédiatement ces pratiques. Et ce qui inquiète éminemment, c’est qu’il ait pu écrire cette phrase sans s’apercevoir de son absurdité. Comment peut-il croire que son appel serait instantanément suivi d’effet ? Un verset du Coran dit du Créateur – exalté soit-Il ! – : « Quand Il veut une chose, Il lui dit : “Sois !”, et elle est » (XXXVI 82). Tariq Ramadan pense que quand il veut un moratoire sur « l’application de la charia », il lance un appel, et cette application « cesse immédiatement ». Que doit-on en déduire ?… On pourra rétorquer qu’il s’agit d’une rapidité d’écriture, et que cette application cessera quand toutes les autorités et assemblées d’ulémas des Etats qui la pratiquent auront répondu positivement à l’appel au moratoire. Qu’on dise alors la façon de procéder pour obtenir cette réponse…
    Venons-en à la conception des relations entre communautés qui sous-tend le texte.
    Dans le premier paragraphe, Tariq Ramadan oppose « le monde islamique » aux « sociétés occidentales », mais le Coran déclare « A Dieu appartiennent l’Orient comme l’Occident, Il guide qui Il veut dans une voie de rectitude » (II 142), et les sociétés majoritairement musulmanes sont aussi diverses que les « sociétés occidentales » ; la plupart d’entre elles n’appliquent pas les châtiments corporels, ni les lapidations, pendaisons, décapitations. Pas plus que le judaïsme ou le christianisme, l’islam n’est une civilisation mais plutôt une mosaïque de communautés et cultures qui partagent une religion.
    Le troisième paragraphe se termine par : « …nous sommes convaincus que la réflexion et l’évolution des mentalités ne sont possibles qu’à partir de dynamiques endogènes aux sociétés. » Voici livré le fondement même du « nationalisme islamique » de la Société des Frères musulmans, dont le maître-mot est « endogène ». Cette Société fondée en 1920, en une Egypte soumise à l’Empire britannique, par Hassan Al-Banna, grand-père vénéré de Tariq Ramadan, est « opposée à toute influence morale de l’Occident » (Robert 2) : les musulmans secoueront le joug du colonialisme et de la domination lorsqu’ils se purifieront de la corruption occidentale qui les a contaminés et lorsqu’ils reviendront aux valeurs propres à leur religion. « Endogène », dans ce contexte, cela veut dire : « Nous, musulmans, n’avons pas besoin des autres, nous avons tout ce qu’il nous faut en magasin, nous sommes trop orgueilleux pour apprendre de l’Occident et encore moins pour en recevoir des leçons, même si nous jalousons secrètement sa modernité, sa technologie, sa puissance… ». Née du « ressentiment des humiliés », cette conception d’un « monde islamique » fermé sur lui-même et vivant sur ses propres ressources et valeurs est en contradiction complète avec la pluralité, l’ouverture et l’apprentissage mutuel des sociétés affirmés par :
    – le Coran, qui s’inscrit dans la continuité du judaïsme et du christianisme – « Si Nous avons fait de vous des peuples et tribus, c’est en vue de votre connaissance mutuelle » (XLIV 13) et « A chacun une direction vers où se tourner. Cherchez à vous surpasser les uns les autres dans les bonnes actions » (II 148) ;
    – la tradition prophétique dont un hadith très connu rapporte que le Prophète – prière et paix sur lui – a recommandé « d’aller chercher le savoir jusqu’en Chine », en un temps où ce savoir ne pouvait bien entendu en aucun cas être « endogène musulman »… Rappelons également le siège de Médine par les Mecquois en 627, où les musulmans échappèrent à l’invasion grâce à la technique de défense militaire de la tranchée, apportée de sa Perse zoroastrienne natale par le Compagnon Salman – que Dieu l’agrée ! ;
    – l’histoire de l’islam dont on sait l’immense travail de ses savants pour puiser et faire fructifier les savoirs grecs (philosophie, géométrie, médecine…), perses (astronomie, poésie…), indiens (le zéro et les « chiffres arabes » qui sont en réalité indiens)…
    L’universel ne réside pas dans un « monde islamique » conçu comme global et « endogène », mais dans la multiplicité des chemins particuliers qui s’entrecroisent, se rencontrent et se fécondent. Loin de vouloir préserver un caractère « endogène » aux transformations des traditions et spiritualités vivantes, des musulmans d’Occident comme d’Orient se soumettent à l’obligation d’ouverture par l’islam et puisent dans les autres traditions, dont celle d’origine occidentale des Droits humains, pour éclairer et améliorer les leurs. S’ils soutiennent l’organisation concrète de débats entre musulmans sur les exigences actuelles du respect de l’esprit de la charia, ils refusent que la question des châtiments corporels et de la peine de mort soit confisquée par les savants musulmans au reste de l’humanité et s’associent aux appels venus de partout et de toutes convictions pour que ces pratiques cessent.

    Olivier Abdessalam Ralet

    1. Bonjour,

      J’ai le sentiment que vous créez des problèmes là où il n’y en a pas et que votre démarche n’est pas exactement rigoureuse…Elle me semble tenter de montrer votre science plutôt que de vous pencher vraiment sur le fond du problème….

      Voulez-vous réellement débattre ou disqualifier Tariq Ramadan en abordant son propos par la tangente (rebondir sur le mot « endogène » pour le relier aux Frères Musulmans, c’est tout de même un beau détournement!)? Ou encore montrer que vous, vous savez comment il faudrait faire?…

      Vous avez certes le droit de vous poser des questions et nous les faire partager. Certaines de vos remarques sont intéressantes (place de la société civile dans la réforme du code de la famille). Mais présenter Tariq Ramadan comme un « gesticulateur » ou un carriériste (futur calife!) est un point de vue vraiment minuscule…Vous le connaissez mal, visiblement…

      Les transformations réussies , à tout niveau (personnel, collectif, sociétal) sont celles que l’on s’approprie par son propre mouvement…Ce mouvement d’ailleurs ne s’opère pas en vase clos… Les questionnements de l’environnement sont à prendre en compte, tels ceux de nos sociétés occidentales sur les châtiments corporels… Nous nous « frottons » les uns aux autres.. Mais, c’est toujours sur la base de nos références que nous accueillons le changement…Toute imposition débouche sur l’inefficacité, la crispation, le malaise, la révolte… C’est pourquoi cet appel me semble une voie intéressante dans l’approche du problème…C’est bien de l’intérieur que certaines visions peuvent se défaire en profondeur…

      Mon soutien à cette démarche (moral et non savant) n’est pas antagonique pour moi avec le fait de signer tel appel concret pour telle personne concrète menacée directement, ce que j’ai déjà fait… Je pense toutefais que ma démarche a été ou sera très ponctuelle…Une démarche globale, correspondant aux modes de fonctionnement des sociétés musulmanes serait, sera (je le souhaite et l’espère vraiment) sans doute bien plus efficace…

      Sincères salutations

      Françoise

    2. Madame,

      J’apprécie votre démarche ponctuelle qui, je l’espère se transformera en une démarche parallèle (non tangente) à celle des principaux concernés (musulmans ordinaires non ‘uléma : non savants).

      Personne ne peut nier que cet appel endogène (adressé aussi au Mufti d’Egypte) a le mérite de révéler au grand jour :

      1- Que « le débat de fond à l’intérieur des sociétés musulmanes est quasiment absent »

      2- L’absence flagrante d’égalité devant la loi dans les pays majoritairement musulmans (*)

      3- La responsabilité majeure de la communauté internationale dont « la dénonciation est sélective et opère selon le calcul et la protection des intérêts géostratégiques et économiques »
      4- Que des ulémas tiennent plus à leur « crédibilité auprès des masses » qu’à la fidélité aux messages de justice prônés par l’Islam.

      5- De poser les Questions auxquelles doivent répondre sans aucune ambiguïté les savants et législateurs musulmans.

      ——————-

      (*)Anecdote vraie : Un agent de l’ordre était chargé sur une plage de déchirer au couteau les ballons de foot pris chez les jeunes estivants qui bravaient l’interdiction de jouer au Foot a côté des baigneurs. Avant de passer à l’acte il demandait toujours le nom et la fonction du père au jeune auquel il avait pris le ballon …

    3. Bonjour,
      Commençons par ce sur quoi nous sommes d’accord : nous voulons 1° contribuer à mettre fin aux châtiments corporels et peines de mort présentés comme des « applications de la shari’a », et 2° contribuer à un débat entre musulmans sur ce qu’exige aujourd’hui le respect de l’esprit de la shari’a, esprit trop souvent insulté par la sacralisation de la lettre. Pour 1°, de nombreux musulmans (dont vous et moi) appuient ce qui va dans ce sens, que cela vienne de mouvements de défense des droits humains comme Amnesty International, ou d’appels de musulman(e)s comme l’Iranienne et Prix Nobel de la Paix Shirin Ebadi ou la jeune Canadienne lesbienne d’origine ougandaise Irshad Manji, auteur de « Musulmane mais libre ». Que les autorités et assemblées d’ulama des Etats qui « appliquent la shari’a » sachent que de très nombreux musulmans dans le monde sont convaincus que cette « application » aujourd’hui est en contradiction totale avec leur façon de comprendre l’esprit de la shari’a, pourra inch’ Allah contribuer à les y faire renoncer. Mais cette compréhension de l’esprit de la shari’a est réalisée en « rivalisant dans les bonnes actions » avec ceux – juifs, chrétiens, athées, agnostiques, bouddhistes… – qui se tournent vers une autre direction que les musulmans, « rivalité » par nature « exogène » et non « endogène ». Pour 2°, il va de soi qu’un débat sur le sens de la shari’a aujourd’hui ne concerne que les musulmans, puisque la shari’a leur est propre. Mais ce débat requiert des savoirs qui se sont développés hors de l’islam, comme par exemple la linguistique sur laquelle s’appuie un penseur musulman comme Nasr Hamid Abu Zayd pour proposer une lecture « vectorielle » des versets coraniques à portée législative, lecture selon laquelle le sens de ces versets réside non dans leur lettre mais dans le mouvement de transformation qu’ils impulsent à la société arabe bédouine du début du VIIe siècle, qu’il s’agit de décrypter pour l’adapter au contexte d’aujourd’hui. Donc, même « interne », un tel débat ne peut être « endogène » puisqu’il se nourrit d’apports venus de l’extérieur de l’islam. Quant à mettre en place ce débat, non, je ne sais pas plus que d’autres comment faire, j’essaie concrètement de faire de mon mieux dans ce sens, comme vous. Cela ne doit pas empêcher de dénoncer des effets d’annonce et des rhétoriques creuses, comme cet appel publié dans la presse occidentale alors qu’il devrait être adressé à ceux qui pratiquent ces « applications de la shari’a ».
      Terminons sur notre point de désaccord : non, je ne « rebondis » pas sur le mot « endogène » pour relier Tariq Ramadan aux Frères musulmans, je souligne simplement que sa volonté de garder un caractère « endogène » à ce débat (auquel nous aspirons tous) s’inscrit en parfaite continuité avec l’idéologie des Frères musulmans que le Robert 2 définit comme « opposée à toute influence morale de l’Occident ». L’islam que j’ai embrassé est un islam pluriel et ouvert, « ni d’Orient ni d’Occident », fait d’une multitude de personnes, groupes et cultures, animés par l’amour, qui cherchent, à partir de ce qu’ils sont, à tendre vers le respect des exigences de leur religion (en termes de justice par exemple) ; l’islam de Tariq Ramadan et des Frères musulmans est un islam uniforme et fermé, issu d’un mouvement animé par le ressentiment des humiliés, l’orgueil blessé et la jalousie, qui a détourné des sentiments religieux vers la lutte nationaliste anti-coloniale (légitime), qui continue – c’est le fond de l’islamisme – à se servir de Dieu Lui-même dans un projet politique humain, plutôt que Le servir. Le mélange du nationalisme et de l’islam est toxique et explosif ; il fait partie de ce qui empoisonne et embrase la planète aujourd’hui, comme le « suprématisme chrétien » des néo-conservateurs américains avec lequel il partage de nombreux traits. Comme musulman, je préfère partager les luttes des juifs, chrétiens, musulmans, athées, agnostiques, bouddhistes… qui « cherchent à se surpasser dans les bonnes actions », animés par l’amour, que celles d’islamistes « opposés à toute influence morale extérieure » et animés par le ressentiment.
      Cordialement,
      Olivier Abdessalam

  28. Bismi Llehi Rrah’mâni Rrah’îm.

    Tariq Ramadan est toujours doué pour nous parler de « la majorité des savants » et de leur avis. Mais il le devient beaucoup moins lorsqu’il s’agit de citer expressément leurs paroles avec les références précises.

    Citez-nous donc ces ‘ulamâs qui parlent de votre « presque jamais » ? Et quel sens lui donnent-il exactement ? Ne reformulez pas ce que vous avez compris de leur propos dans votre propre langue de bois. Mais citez-les !

    Que veut dire le « presque » ? une fois sur mille ? sur un million ? sur un milliard ? Pouvez-vous nous compter le nombre de h’adiths authentiques qui parlent de l’application de peines corporelles à l’époque (et sous le jugement) du Prophète (salla-llâhu ‘alayhi wa sallam) ou de ses califes bien guidés ?

    Quelles sont ces cas qui ne se réalisent « presque jamais » ? L’aveu d’un adultère ? Une femme enceinte qui ne peut justifier son enfant (et qui selon une opinion qui n’est pas minoritaire doit subir le h’add) ? Les vols ? Le « qadhf » ? Les meurtres ? Dans tous ces cas, selon vous, les conditions d’application ne se réunissent jamais aujourd’hui ? Quelles sont ces conditions, au fait, précisément ?

    Que doit-on faire d’un meurtrier selon vous ? Certainement pas lui appliquer la peine de mort me diriez-vous, puisque nous vivons dans un monde civilisé. Mais alors le jeter 20 ans en prison par exemple ?
    Il faut plutôt dire que selon vous, les conditions d’appliquer toute autre peine que celle prescrite par l’islam, peuvent parfaitement se réaliser. C’est uniquement quand il s’agit de h’udûd imposés par Allah, que cela devient impossible.

  29. salam alikoum

    Je viens de lire les réactions de certains savants et intellectuels musulmans sur le site
    http://www.islamonline.net/Arabic/news/2005-03/30/article09a.shtml
    Je trouve ces réactions irréfléchies et sans raisonnement. Tarek El Bechri(ancien secrétaire d’état egyptien)dit -et venant d’un secrétaire de Mubarak,je comprend sa réaction- que l’appel de T Ramadan n’est qu’une réaction de sa part face à la censure qu’il subit en europe.(afin de se racheter, il doit faire les beaux yeux à l’occident,en gros), et il dit aussi que les musulmans des pays arabes n’ont aucun besoin d’une voix occidentale qui viendrait nous apprendre nos lois islamique.

    Le romancier Nida Akim va jusqu’à mettre cet appel au même niveau que l’affaire de la prière dirigée par une femme aux Usa.Il dit que c’est une nouvelle épreuve contre l’islam et les musulmans.

    Docteur Al Ilouani(président de l’assemblé des foqaha »fiqh » d’amérique du nord)dit que nul n’a le droit de lancer une fatwa de ce genre.(Il mélange entre Fatwa et moratoire).Il dit même qu’il n’y a pas d’application de ces peines dans les pays arabes,musulmans, et que la oumma doit faire face à ces tentatives de destruction et de sabotage.

    Franchement, je trouve que ces gens réagissent par pure émotion, sans argument valable. Ils jugent l’homme au lieu de juger la situation et les faits.Connaissent ils T Ramadan ? Son oeuvre? Ce qu’il fait pour nous en europe et dans le monde ? Je ne le pense pas .

    salam alikoum

  30. Assalamouâlikoum

    Ce moratoire, à mon sens, est déplacé sur plusieurs fronts, d’abord il concerne l’application des Hududs dans les pays que vous appelez musulmans, alors que quiconque doué de sens vous dira qu’appart, peut être, l’Iran (un pays non concerné par le moratoire, puisque Shiite, donc minoritaire, et qui ne saurait servir de référence ici; et de toute façon la jurisprudence y est basée sur un credo bien appart) il n’est sur terre aucun pays musulman.

    Ensuite si ces pays, dits musulmans, étaient dirigés par des califes pieux, ouverts au dialogue et sincères, votre moratoire aurait peut être fait écho dans une oreille munit d’oui, bien que je doute qu’on y aurait recours puisque la justice sévirait et que le respect de la personne humaine serait de mise.
    Puis, pourquoi juste les Hududs, et non tout le reste; le droit le plus élémentaire à la vie qui est le ` pain ` est interdit dans ses pays, l’être humain sera tué de toute façon, Hududs ou pas Hududs; d’aucun dirait qu’avec la peine capitale la mort est bien plus clémente puisqu’au moins elle a le mérite d’être rapide.

    Les hududs, mon frére, ne touchent peut être que des cas bien isolés, pendant qu’un milliard et quelques de musulmans sont privés de leurs droits à la dignité; alors au lieu de parler de moratoire de Hududs, je vous propose un moratoire bien plus noble et bien plus critique, mais Dieu seul sait combien il sera horrible à faire entendre aux meneurs de jeux de l’occident, il s’agit de faire un moratoire sur le support inconditionnel aux dictatures, de laisser le temps aux peuples musulmans de sortir du gouffre de l’égide américaine, française et autres, de lever les embargos sur les enfants du Soudans, de Somalie, du Bangladesh, la liste est longue. Mettons nous face à nos responsabilités réelles et non celles dictées par les medias.

    Frère Tariq, tu nous as toujours prévenu de l’effet des medias sur la conjoncture et de leurs influence sur nos façons de penser; les médias mettent chaque jour un sujet sur la table pour alimenter certains débats, pour discréditer certaines personnes, religions, idéologies, ou régimes : de la manipulation quoi! Alors soyons lucides pour ne pas tomber dans leurs jeux. Le courant médiatique, avec les moyens qu’on sait, nous force à tenir un certain langage; une certaine vision du monde, c’est là-dessus que nous devrions travailler, mon frère. C’est cela qui concerne la masse humaine, son devenir, sa liberté, son droit etc.
    Le moratoire des Hududs est un peu comme une brèche de quelques millimètres sur la muraille de Chine.

    Une dernière précision, saches mon frère, que j’ai beaucoup d’estime pour toi et je ne doute à aucun moment de ta sincérité de tes actions.

  31. As salam aleykoum
    Un moratoire sur les chatiments corporels est certes indispensable pour un monde dans lequel l’islam est éprouvé.Monsieur Ramadan, j’aimerais vous féliciter pour votre dévotion à une cause aussi noble soit-elle qu’est la défense des opprimés non aptes à s’en charger eux-même.Reste que Monsieur Ramadan ce moratoire dit « Appel international » aurait été plus judicieux d’en faire prendre conscience aux hulamas chargés de juxtaposer les préceptes juridiques et pénaux de notre réligion. Et donc de sensibiliser leurs adeptes autrement dit nous afin que nous puissions faire débat et partir sur un nouvel élan d’action en vue de promouvoir une société musulmane mondiale basée sur une équité et une justice coummune.
    Je terminerai par vous accorder mon entière satisfaction à la vue de votre dévouement.Merci et à très bientôt Inch’allah.

  32. Le mot « moratoire » en français(dictionnaire Le Petit Robert) signifie : « Qui accorde un délai ».

    Tariq Ramadan demande donc la suspension de l’application des châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort. Sa demande d’un moratoire n’équivaut pas à la condamnation définitive de ces peines corporelles. C’est ce qui scandalise du côté occidental.

    Dans le difficile contexte politique et/ou politique du monde musulman (pauvreté, inégalités criantes et dictatures), qui serait la destination recherchée du message de Tariq Ramadan, le mot « moratoire » semble stratégiquement plus adapté .

    Mais est-ce que le message pénètre vraiment dans le cercle des professeurs de la foi et de ceux qui donnent des ordres aux bourreaux ?

  33. Assalam Aleykoum cher frere;
    Je ne doute pas un seul instant de ton honneteté mais je doute que les gens comprennent bien l’Objectif visé.Pour le moratoire n’est qu’un prétexte pour lancer le débat;son 1er merite est bel et bien de lancer le debat.Si c’est pour plus de justice ,je suis d’accord avec vous.Vous avez été assez clair dans vos écrits jusqu’à là pour qu’on sache que ce moratoire n’est pas une opération de charme destinée à s’attirer les faveurs des occidentaux.Mais pour moi le probleme est plus profondn que cela;Ceux qui décident de la vie et de la mort des autres sont ils surs de leur culpabilité?Toutes les conditions ont elles été respectés afin de décider de la condamnation des préposés?Si les chatiments corporels,la peine de mort ou la lapidation ne jouent plus le role qu’ils devraient jouer à savoir la preservation de la socièté,des biens et droits des personnes,Une question se pose pourquoi?Dans des pays islamique on vend dans certaines surfaces des boissons alcoolisées et on pretend par la suite infliger 80 coups de fouets au buveur ?C’est un non sens.La morale en décadence dans les pays musulmans à qui ça profite?les hautes personnalités de ces pays sont elles reellement irréprochables?Quand il s’agit des uns on ferme les yeux,quand il s’agit des autres on s’empresse de divulguer.Je veux bien qu’on applique la Charia mais qu’on l’applique pour tous sans oublier la responsabilité des décideurs de mettre tout en oeuvre pour l’éducation,le respect et la protection de toutes les couches sociales.Merci et que la paix soit avec vous.Je pense beaucoup à vous.

  34. A L L A A H O U A K B A R

    Assalamou a’laykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou yaa akhi Tariq Ramadan,yaa habiballaah!

    Je voudrais seulement formuler une proposition pratique pour rendre,a mon sens,votre initiative concrete, car le debat est devenu plus que houleux.
    Pourquoi ne pas organiser une premiere peut etre:

    enfin des « Etats Generaux sur la question du droit musulman et de son actualite(ou modernite) « !

    Ces « Etats Generaux » pourraient etre organises au Caire( academique par excellence),ou au Senegal-Dakar(pays d’intellectos et de dialogue),ou en Suisse meme(je pense que tu le merites),ou encore en Grande Bretagne(ce serait entre autre un soutien chaleureux et merite apporte a notre frere Youssouf Islam par exemple)!

    A defaut d' »Etats Generaux »,une conference internationale avec la participation de l’UNESCO,ou seront invites entre autre des participants a cette discussion (qui commence a etre historique) sans tenir compte de leurs possibilites financieres et materielles.

    Ce haut lieu sera l’occasion d’en « decoudre » avec les Ulemas. Je reste convaincu qu’ils ont besoin d’une grande rencontre de haut niveau avec les intellectuels musulmans! Cela aiderait certainement a gommer le « complexe » d’inferiorite ou de superiorite des uns a l’egard des autres qui complique tant nos bonnes relations ideelles et gnoseologiques!

    Pour ne pas en a arriver a l’incomprehension totale,a l’intolerance ou encore a l’extremisme demuirge de violences insenses entre nous musulmans: commencons par commercer fructueusement des idees!

    Ngafarallaahou laka yaa akhi Tariq!

    Dela part de akhi mansour:

    [email protected]

    Wassalaam!

  35. Tariq,
    les non-Musulmans diraient que vous mettez de l’eau dans votre vin, mais les Musulmans eux apprécieront votre volonté de création un espace de réflexion là ouà parfois ne règne que la brutalité des fatwa en matière de de décision.
    Un moratoire est plus que nécessaire et si cela ne sauve pas les femmes promises à la lapidation enterrée ou les hommes pendus après flagellation, peut-être cela créera une nouvelle intiative de réforme au sein d’un islam bizarremnt politiquement réactionnaire quand il est démographiqument triomphant.

    Continuez votre oeuvre et souffrez d’en subir le prix (tant qu’on est pas décapité, cela reste envisageable)

    CZG

  36. Il y a deux versions de ce texte. Celle-ci, et une autre très raccourcie, sur le site du Monde, (publiée le 1er avril, l’ont-ils fait exprès?), laquelle se conclut en ces termes d’une noblesse irréprochable :

    « Sur un plan politique, il est impératif que cessent les dénonciations à géométrie variable : qu’il s’agisse de pays pauvres ou riches, de pays alliés ou ennemis, le refus des injustices doit se faire sans concessions ».

    Et sur le plan humaniste? Religieux?

    Monsieur Ramadan, ne faites donc pas les choses à moitié! Vous n’avez objectivement que deux possibilités :

    1/ Soit vous condamnez également « sans concession » les injustices faites soi-disant au nom de l’islam. Vous semblez parfaitement savoir à quel point l’application de la charia peut en être une, et en tant que théologien vous semblez également tout à fait apte à démontrer d’un point de vue religieux que cela est une absurdité. Vos compétences en la matière ne font aucun doute, vous êtes assurément un grand savant.

    2/ Soit vous assumez enfin un double language dont vous feriez preuve une fois encore, dans un cas d’école de « dénonciation à géométrie variable », pour reprendre vos propres termes…

    A moins que je ne me trompe du tout au tout!

    En effet, ce qui est dit précédemment est une erreur si vous considérez que ce qu’il est possible d’exiger sur le plan politique ne l’est plus dès lors que cela touche au religieux!

    Le fait d’être d’une absolue fermeté pour dénoncer les injustices politiques, tout en réclamant moratoire, dialogue et concertation en ce qui concerne ce que vous décrivez comme des injustices commises à cause d’une interprétation trop zélée des textes sacrés… n’est alors ni contradictoire, ni la marque d’un double language. Cela signifie simplement que vous placez le religieux bien au-dessus du politique.

    Cette hypothèse a l’avantage de ne plus soulever la moindre contradiction dans votre argumentation. Inutile de dire que cela ne changerait pas, par contre, l’image d’intégriste religieux que vous vous êtes forgée dans l’opinion…

    D’un autre côté, je me rends parfaitement compte à quel point votre appel pourrait être qualifié de progressiste, et pourrait être un frein à l’injustice… s’il avait été diffusé dans les pays qui appliquent la charia. Or vous le diffusez en France. C’est bien aux français que vous vous adressez. Pourquoi Monsieur Ramadan? Le but ne serait-il pas :

    1/ De tenter désespérément de corriger la bévue monumentale que vous avez assénée en direct à la télévision face à Nicolas Sarkozy (laquelle a bien servi sa popularité, je ne vous félicite pas)?

    2/ D’amener les responsables politiques français à discuter, d’abord au niveau international, avec des intégristes qui soutiennent la charia? Votre logique serait très habile:

    a) vous faites admettre qu’on n’obtiendra rien sans compréhension mutuelle ni dialogue. Cela est vrai, mais il y a des limites morales à ne pas franchir, ce que vous oubliez opportunément de préciser.

    b) Vous amenez le pouvoir politique français à s’adresser au monde musulman, mais à son niveau le plus obscurantiste. Vous savez pertinemment que lors d’une négociation contradictoire, les deux parties doivent nécessairement faire des concessions… et au vu du rapport de forces, il est évident que l’un des deux camps a tout à y gagner…

    Malheureusement, je crains fort que la ficelle ne soit un peu grosse. Je m’attendais à plus de subtilité de votre part…

    Au fait, vous qui êtes si procédurier et qui avez à votre actif un grand nombre de procès gagnés en justice pour diffamation… qu’attendez-vous pour attaquer Caroline Fourest pour le livre qu’elle a écrit sur vous, et qui vous décrit comme le cheval de Troie de l’islamisme radical en France? Vous affirmez partout que ce livre n’est qu’un tissu de mensonges. Si tel est le cas, et je suppose que vous pouvez le prouver, faites donc ce procès que vous avez gagné d’avance, je n’en doute pas! Une victoire redorerait votre blason médiatique bien plus que mille appels comme celui-ci. Vous me remercierez plus tard pour ce conseil avisé.

    Aurez-vous déjà le courage de ne pas me censurer?

    1. Tariq pourrait se jeter du haut d’un immeuble,pour prouver sa sincèrité,bien qu’il n’ait rien à prouver,mais juste pour imager,et bien ils verraient encore une manipulation !!

    2. Cher(e)Internaute

      Je viens de prendre connaissance de vos remarques concernant le moratoire que propose Monsieur Tariq Ramadan contre les lapidations à l’encontre de condamné(es)dans les pays musulmans.
      Je doit reconnaître que votre approche à l’encontre de l’auteur est quelques peu suspicieuse et malhônnete.
      Voilà un homme calomnié depuis maintenant plus deux ans de la manière la plus basse par les médias qui répétent à l’envie mensonge sur mensonge parce que Monsieur Ramadan connaît un grand succés dans tout l’occident auprès de musulmans occidentaux,de progressistes et intelectuels du Monde entier.
      Votre intelligence devrait vous amener non pas à rapporter ce que disent les journaleux mais à écouter et lire Monsieur Ramadan pour vous faire votre propre opinion.
      Mais vous le condamnez a partir de sa Foi et de ses origines supposées comme hier on condamnait par avance Dreyffus.
      Votre autisme voir votre integrisme universaliste ne résout rien sur le terrain et ressemble plus à une masturbation qui par nature est stérile.
      D’autre part vous semblez ne pas connaître le psyché des pays musulmans qui appliquent la Charia au pieds de la lettre.Seule une réforme endogène peut faire évoluer les mentalités.

      Quant à savoir si Monsieur Ramadan cherche à rattrapper sa bourde lors du 100 minutes avec N.S? C’est méconnaître l’homme.En ttendre mentir sur soit tous les médias est certainement une épreuve difficille.Mais celui ci se bat toujours et il faut saluer son courage même si nous ne sommes pas toujours d’accord avec lui.
      Mais si Monsieur Tariq Ramadan dérange autant ne serait ce pas parce qu’il propose une altérnative plausible puisée dans l’Islam,aux injustices de notre systeme politico économique?
      Ces altérnatives qui quelque part sont de redoutables concurrentes aux valeures séculières et matérialistes de l’Occident.
      Ce dernier perd peu à peu son aurât qui
      lui permet de dominer le Monde en desespérant plus de 4 500 000 000 hommes et femmes.
      Notre system actuelpour être performant tue par jour plus de 40 000 êtres humains de faim.

      Salutations
      Mahrez Kachbouri

    3. Tariq Ramadan, c’est un cri, au secours, que j’apelle, nous devions faire maintenant exécuter les lois et les jugements , quand on se comporte comme d’êtres vivants plus proches que les animaux sauvages dans la savane et encore, la savane a une loi , car le lion est le roi, il est tout bonnement le plus fort. mais, nous avons en plus que les animaux, une intelligence et qu’elle devient déraisonnée pour enchaîner la destruction de la sainte terre que Allah a mis à notre challenge car à la fin, tout va finir et chacun, répondra de ses actes…une personne qui a démoli en raménera 10 000 autres… Et ceux qui n’ont rien fait, tel que le mécreant et sa mécreante…
      J’ai été sacrifié par mon père et par ma mère d’ailleurs, je préfère dire ma marâtre… maltraitée, étant enfant, je fus amputée de ce qui fait de moi, telle, une fille, une adolescente, d’où, ils quittèrent la France, d’où cela, ira jusqu’à la répudiation globale, où, dans leur pays d’origine, en organisation puis occultisme de jours en jours, et d’années en années, j’ai comprise que c’était la fin du commencement et ainsi le début du commencement, organisé, ils m’ont chatiée avec le reste de ce que tout le monde sur la terre a de plus pure car la virginité, qu’il m’ont arraché est lié à Allah qui l’a mis dans chacun de nous , milliards d’êtres humains… C’est des viols sexuels et de la violence. J’assistais le pire, car j’ai longtemps souffert dans mon corps mais à Allah avec un oeil démoli, ce n’est pas que me répudier mais c’est globale… j’ai conscience que le monde autour de moi, aussi, en souffre et ce sang qu’Allah sanctifie pour, nous aider dans ce bas monde qui est dèja, un challenge, une vraie bataille, pourquoi, aller détruire le grand et tout-puissant Allah… Et c’est ainsi que le sang qui a coulé, coule, ce que je veux, c’est que pour demain, il ne coule plus, mes parents qu’ils le veulent ou non, ils sont des musulmans car leurs ascendants et arrière ascendants sont aussi musulmans, de celà, il faudra nettoyer la merde car même un chien ne le ferait pas… et je m’excuse du terme…
      Tariq Ramadan, le monde si tu ne fais pas attention est tout à refaire…
      bien de choses à vous tous et vous même Tariq Ramadan, Salam.

  37. oh my God!
    Assalam alaykom

    Je me demande si « l’application de sharî’a en particulier hudûd  » est le vrai probleme du monde musulman?!!.
    A mon avis, Dans les pays musulmans on a tout essayé (le communisme, le socialisme, la dictature, le liberalisme…) la seule chose qu’on n’a pas voulu essayer estl’islam « sharî’a ».
    Mes freres et soeurs, L’occident a une mauvaise vision sur nous comme etant des mauvais musulmans. alors c’est à nous de se corriger non?
    Saviez vous que les pluparts de nations en Asie et en Afrique sont devenues musulmanes et elles ont accéptaient sharî’a et ce grace au bon comportement et la bonne foie des hommes d’affaires musulmans qui étaient des vrais ambassadeurs dans ces pays.alors soyant des exemples à suivre partout où on est. On ne doit pas avoir honte ni peur de nos lois islamique au contraire c’est notre force. Y’a t’il mieux que la justice de dieu!!!! vous serez tenté de dire non alors je vous dis l’application des hudûd est demandé par DIEU, le juste.Vous allez me dire mais ca ne s’applique pas pour tout le monde je vous réponds:Dieu le sait non!! Qui s’echapra de la justice le jour du vrai jugement?!!

    Sourate 2
    Al-BAQARAH (LA VACHE)
    286 versets
    120. Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion. – Dis : « Certes, c’est la direction d’Allah qui est la vraie direction ». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Allah ni protecteur ni secoureur.

    mes chere ami(e)s, il faut savoir pardonner( notre frere mohammed je crois il n’a pas vraiment voulu dire ce qui etait avancé)

    A mon avis le Role du Monsieur Tariq Ramadan (à qui j’ai beaucoup d’estimes et je demande à Dieu de l’aider dans la bonne voie) et de ses semblables est d’inviter les gens non musulmans et les non pratiquants à connaitre cette belle religion tout en les incitant à bien suivre la parole de Dieu et les consignes de notre prophetes.

    Et seul Dieu sait

  38. Sèlèm…………
    FRERE TARIQ RAMADAN, tu te trompe de méthode. Ton appel fait croire que chaque jour des hommes et des femmes sont tués dans le monde islamique sans raison.
    Hors les peines corporelles sont rares tu devrais le rappeler un peu plus. De même que tu devrais rappeler que ça ne touche que des gens qui vont à l’encontre de la loi en commettant des crimes.
    Écoute les conseils de tes frères et travail avec eux dans le calme et la discrétion. Ce genre d’appel ne fera que donner l’image d’un monde musulman qui passe son temps à faire couler le sang par plaisir.
    Combat l’injustice, la dictature et l’ignorance.
    Les Régimes Corrompu n’ont pas besoin des peines de l’islam pour faire couler le sang.
    Il bafoue les règles de l’Islam par manque de foi et par jmenfoutisme de l’islam.
    Tu te trompe de cible avec la demande de moratoire envers des régimes qui ne pratiquent pas la charia,
    Qui est une miséricorde ! .
    Appel au renforcement des droits de la défense, à la qualification des juges, au droit d’appel aux
    Enquête à charge et a décharge au contrôle des tribunaux et des juges , a l’indépendance de la justice à la justice sociale et a LA PRISE EN COMPTE DES CIRCONSTANCES Atténuantes lorsque le coupable a un manque d’instruction évidente des règles de l’Islam ou lorsque c’est l’injustice sociale qui le firent plonger dans le crime. Mais ne demande pas un moratoire qui ne sera jamais appliqué mais détourné par les ISLAMOPHOBES ET LES LAXISTES.
    Sèlèm……………………..

  39. cher tariq je pense que ce que vous proposez ne constitue nullement une priorité pour nous musulman. de plus à quels « hudoud » voulez vous mettre un terme. nous ne les voyons pas appliqués. Un terme leur a déjà été mis, et avec votre proposition vous justifiez l’acte de ceux qui ont écarté la chariaa de notre vie. Vous êtes bien estimé entre nous musulmans, vous le serez encore plus si vous reconnaissez que cette fois c’était une erreur.
    Ton frère Abdelali

    1. Si pour toi la défense des pauvres et des faibles face à l’arbitraire des puissants n’est pas une priorité pour les musulmans, nous ne devons pas avoir lu le même Coran (si tu l’as lu).

  40. Salam Alaykoum,

    En Irak, Il y a des musulmans qui tuent des musulmans parce que les uns s’estiment plus musulmans que d’autres ou parce qu’ils n’ont pas la même lecture du Coran/sunna…..est-ce que ce moratoire les concerne aussi ? Car actuellement, il y a urgence en Irak.

    Vous devriez nommer les pays/entités territoriales plutôt que d’utiliser le concept de pays musulmans. Cela sera plus clair.

    Avez-vous des relais dans ces pays qui pourraient vous soutenir dans cette démarche ou est-ce un effet d’annonce?
    Merci pour vos réponses
    sms

  41. Salam,
    Joli dérapage ma foi, il aurait été plus judicieux de demander que les peines soient appliquées avec discernement sur toutes les personnes dont la culpabilité est prouvée, quelque soit la classe sociale – c a d avec justice – plutôt que de demander de suspendre leur application, suspension qui est facilement, dans le contexte actuel, assimilée à leur suppression (ce qui n’est pas l’intention du frere Tariq si je ne m’abuse). Cela aurait l’avantage d’être compris et de répondre aux attentes de la oumma, alors que là, vu comment ca se présente nous assistons déjà à un rejet de cette proposition.

  42. Salam alaykom

    Après lecture de votre appel, je ne peux que joindre ma voix aux differentes voix qui s’elève contre.
    Pourquoi? Ma réponse va être simple, voir simpliste, et va prendre une forme d’exemple, mais surtout courte.

    Si les gens ne respecte pas le code de la route dans divers pays (notament musulmans) et que ceci est encouragé d’une manière plus ou moins implicite, et que rien n’est fait conctrètement pour améliorer la situation.. ceci ne justifie pas de mettre « un moratoire » sur ce code, ce n’est en aucun cas la solution..

    L’exemple peut sembler un peu loin du sens que vous voulez apporter et l’idée que vous voulez partager, mais je suis sûr que mon message est passé..

    Merci pour ce que vous faites, et tout le monde peut se tromper (je considère cet appel comme une erreur de votre part)

    Salam alaykom

    1. Mon frère,

      Le code de la route est toujours réformable car issu de l’homme. La difficulté ici est que nous sommes face à un texte qui vient de Dieu et tout ce qu’on peut faire c’est de l’interpréter de la manière la plus favorable aux progrès. Il y a des gens qui souffrent et des gens incompétents qui se cachent derrière l’Islam et qui se justifient par celui-ci. Si le code de la route est trop compliqué pour les usagers de la route car analphabètes (trop occupés a rechercher un toit et de la nourriture) alors le code de la route doit être mieux enseigné et doit aussi être tolérent aux erreurs. Votre comparaison est réductrice de la problématique et inacceptable!
      sms

    2. salam alaykom

      désolé si mon exemple est plutot reducteur, mais je precise que j’ai fais remarqué que c’est simpliste.

      Si j’ai bien compris, si on prend la meme manière d’interpréter les problemes que nous vivons, nous devons aussi mettre un moratoire sur le voile, puisque un nombre important de personnes appliquent les textes d’une maniere plus ou moins erronée, en général, dès qu’il y aura des gens qui appliquent mal des prescritions, on met un moraoire?

      Ca me parait plus reducteur des prescriptions divines, sans oulier qu’il y aura toujours des abus dans l’application de n’importe quelle loi, et comme vous l’avez dit à propos du code (désolé encore si c’est réducteur) on ne supprime pas le code, mais on l’enseigne d’une manière plus intelligente tout en etant comprehensif..

      Mais supposons qu’un tel moratoire est mis, vous imaginez les gens qui vont s’habitué à sa présence, toléré le retour des prescriptions, surtout avec les gens mal intetionné qui entoure la communauté musulmane et même des gens qui pretendent en faire partie…

      En résumé, un moratoire ne servira en rien la religion, et une application supposée de ce moratoire causera encore plus de problème une fois les problèmes reglés.

    3. Salam,

      Pour reprendre ton exemple: Ce n’est pas le code de la route qui est remis en cause mais la comprehension que différents pays peuvent avoir de la même plaque signialitique, et ce moratoire et de dire, on se calme, reprenons la signification des plaques et on reprend en suite a circuler de manière sicuritaire.
      Je sais que ce moratoire peux choquer, par contre les arguments comme « utiliser sa notoriété pour faire autre chose » n’en ai pas un, lui a choisi de combattre les injustices comises au nom de lIslam, d’autres ont choisi de combattre autre choses, mais c’est un choix, et je consid`re comme lui que des crimes comis au nom de nous tous, peuvent faire plus de mal que bien des mensonge sur notre religion.
      j’apporte ma voix a celle de Tariq.
      Et comme on dit ici « Laches pas ».

      Salam.

  43. Salam aleykoum
    Au sujet de votre texte, que faites vous du verset 2 de la sourate 24
    et du verset 34 de la sourate 4 ?
    D’habitude j’arrive à vous suivre mais là je ne comprends pas trés bien.
    je crois que vous devriez plus expliquer votre motivation et la rationnalité religieuse qui la motive.
    je vous lis et vous regarde et je vous considére comme un model d’integrité et de rigueur..

  44. Cher Monsieur,
    Situation: l’attitude du Prophète (Salla Allaho Alayhi wa sallam)avec la femme qui a reconnu la fornication…
    Je regrette que votre réflexion ait provoqué des réactions incensées.
    Les ignorants devraient se taire et écouter.
    Les savants doivent intervenir mais avec modestie et prudence.
    Les interventions de certains responsables me donnent de la peine. Des termes vexatoires, une suprématie dans l’expression…Tariq Ramadan n’est pas un prophète. C’est un simple musulman qui essaye de corriger des situations aberrantes dues au laxisme des uns et des autres.
    Notre drame est d’une part la paresse et la consommation et d’autre part le refus de l’effort et de la créativité.
    Pour l’amour d’Allah n’etteignons pas toutes nos bougies.

  45. Assalâmou 3alaykoum,

    Frère Tariq, un conseil: ittaqillâh. Beaucoup de musulmans t’aiment et suivent tes paroles. Tu en sera responsable devant Dieu. Penses-y! Tu utilises beaucoup la pauvre petite tête limitée que Dieu a donné à l’homme. Or, le principe de l’islam est de suivre le message de Dieu et non ces petites têtes limitées et ignorantes. Tu n’as pas suffisamment de savoir dans la religion pour faire office de guide aux musulmans comme tu le fais (malgré toi probablement) alors abstiens toi, là sera ton salut après ta mort. Et demande conseil auprès de nos savants comme Dieu nous (et te) l’a ordonné. Qu’Allâh te guide et nous guide.

    wassalâmou 3alaykoum

    1. Salam Alaykoum,

      Les petites têtes limitées mais non arrogantes demandent à Tariq de mener ce message de grande sagesse le plus loin possible. C’est parce que des milliers de petites têtes ont réfléchis avant nous que nous sommes capables d’avoir des systèmes de communication efficaces comme ce que nous utilisons en ce moment. Frère Tariq ne baisse pas les bras (ni la tête). La majorité silencieuse est avec toi.
      Montres nous les dimensions cachées de l’Islam, ta réfléxion est sage.

      Une petite tête pour le moratoire:sms

    2. T.R. est trop limité pour conseiller les musulmans, mais toi tu es assez qualifié pour conseiller T.R.
      Prends un Valium et va dormir, tu as besoin de repos.

  46. sallam oulikoum mr Ramadan
    j ai lu quelque pe vos ouvrage
    j ai un grand respect vis a vis de votre famille et de vous mm d ailleur
    en outre mr Ramadan je suis point attache à votre dynamique
    pkoi?
    je trouve que votre super prestance mediatique devrai s orienter plus vers la spoliation de la verité plutot que ,comme dirai cetains, vers une idée negative de l islam
    pkoi faire ce moratoire si ce n est pour donné une bonne image a l occident ?
    de qui avez vous peur mr Ramadan ? de quoi avez vous peur surtout ?
    l idée est simple avoir peur d allah? ou donner une image  » tendance  » de l islam
    Mr Ramadan je ne puis vous suivre dans votre demarche car des problemes plus graves sont en cours
    pkoi ne vous servez vous pas de votre prestance mediatique pour denoncer les actes falsifiés a l encontre de l islam?
    Mr Ramadan des hommes sont mort pour l islam et vous dans un contexte de guerre contre l islam vous n etes la qu un soutien aux dirigants du journal qu on appel  » le monde  »
    je pense Mr Ramadan que je ne voudrai pas avoir votre responsabilité dans votre acte

    sur ce dans mon humble position j espere que mes propos serons productif

    1. Cher frère,
      Si tu veux que « tes propos soient productifs » encore faut il que tu accepte le débat, ce qui ne me semble pas être le cas.
      Quant au frère Tariq, ses positions et surtout sa démarche sont claires pour peu qu’on s’intéresse à ses écrits.
      je t’invite à lire le dernier ouvrage de A. ZEMOURI si tu veux mieux appréhender et l’homme et le penseur.
      Puisse Dieu nous guider dans la voie doite et nous préserver de la paresse.
      ton frère Ahmed

  47. Monsieur,

    Votre appel international à un moratoire était très attendu par tous ceux qui refusent de vous exclure du débat.
    Pour défendre votre démarche auprès des européens non musulmans (autrement dit de culture « chrétienne », quelle que soit leur appartenance religieuse) je me permets de vous suggérer une référence à l’évangile de Jean (8.2) :
    pour piéger le Christ et le mettre en contradiction avec lui-même, les pharisiens le somment de condamner une femme adultère.

    Comme chacun sait, Jésus reste un instant silencieux, écrivant de son doigt sur le sable, puis il dit : « que celui qui est sans péché lui jette la première pierre. »
    Cette réponse de Jésus peut s’analyser ainsi, en deux temps logiques :
    1- certes, cette femme a péché, et selon la Loi elle doit être lapidée ;
    2- qui peut prétendre être assez pur pour oser lui appliquer la rigueur de la Loi ?

    Celui qui prononce ces paroles serait précisément le seul qui peut prétendre à cette pureté, et qui pourtant ne jette pas la première pierre. Il ne renie pas la Loi, mais il demande de suspendre son application, pour pardonner.

    Cela pourrait s’appeler un moratoire …

    Pierre Prades

    1. Je reviens sur l’évangile de Jean (8 2) et son évocation de la femme adultère, de la loi la condamnant à la lapidation et le pardon de Jésus. Cette mise en perspective de M. Prades est la bienvenue dans ce débat passionné et rappelle que nous, chrétiens de quelque horizon que ce soit, avons aussi dû apprendre à faire évoluer nos lois. Cela pourrait effectivement s’appeler un moratoire et quel moratoire !

      Jésus demande de suspendre l’application de la loi et accorde son pardon, certes. Il offre aussi l’espace à la réflexion. A Sa demande, les bourreaux qui ont retenu leur pierre, ont examiné leur conscience et se sont rendu compte que cette loi était inapplicable.

      C’est ce temps d’analyse que M. Ramadan propose afin que, au sein des communautés musulmanes qui pratiquent encore ces condamnations, une réflexion soit menée et fasse comprendre de l’intérieur qu’une telle loi est inapplicable. C’est de l’intérieur que les choses évolueront le plus sûrement et le plus durablement. En retenant les pierres.

      Catherine

  48. Monsieur,

    Votre appel international à un moratoire était très attendu par tous ceux qui refusent de vous exclure du débat.
    Pour défendre votre démarche auprès des européens non musulmans (autrement dit de culture « chrétienne », quelle que soit leur appartenance religieuse) je me permets de vous suggérer une référence à l’évangile de Jean (8.2) :
    pour piéger le Christ et le mettre en contradiction avec lui-même, les pharisiens le somment de condamner une femme adultère.
    Comme chacun sait, Jésus reste un instant silencieux, écrivant de son doigt sur le sable, puis il dit : « que celui qui est sans péché lui jette la première pierre. »
    Cette réponse de Jésus peut s’analyser ainsi, en deux temps logiques :
    1- certes, cette femme a péché, et selon la Loi elle doit être lapidée ;
    2- qui peut prétendre être assez pur pour oser lui appliquer la rigueur de la Loi ?

    Celui qui prononce ces paroles serait précisément le seul qui peut prétendre à cette pureté, et qui pourtant ne jette pas la première pierre. Il ne renie pas la Loi, mais il demande de suspendre son application, pour pardonner.

    Cela pourrait s’appeler un moratoire …

    Pierre Prades

    1. Reprenons si vous le voulez bien la définition même du moratoire:suspension volontaire d’une action.
      Votre interprétation des paroles du CHRIST ne tiens pas la route.
      Dans sa conditions humaines, il est lui même marqué par le péché originel et de ce fait ne jette pas la première pierre. Il ne s’agit pas de suspendre ladite pratique mais de prouver par son exemple du CHRIST en croix que lesdites pratiques sont à remettre en cause. Monsieur RAMADAN ne remet pas en cause ces pratiques, il dit qu’elle ne sont pas adapté à notre temp mais pourrait ressurgir dans un temp prochain, le jour ou l’islam règnera!!!
      Espérons que ce jour ne vienne pas.

    2. LAA ILAAHA ILLALLAAH !!! WALLAAHOU AKBAR!!! WALAA HAWLA WA LAA QOUWWATA ILLA BILLAAH!!!

      VIVA LA PAX ISLAMICA !!!

      Qu’advienne le jour ou l’Islam regnera sur toute la terre inchallaah,en depit de l’aversion qu’en ont a priori les mecreants,les hypocrites et les daaaliines!!!

      Au travail freres et soeurs :ALLAAHOU AKBAR!!! ALLAAHOU AKBAR!!! ALLAAHOU AKBAR!!!

      QUE LE BEAU ET GRAND NOM D ‘ ALLAAH SOIT AU DESSUS DE TOUT !!!
      A L L A A H O U A K B A R !!!

      Akhi Mansour

      [email protected]

    3. As salamu aleykum.

      Bonjour!
      « Reprenons » alors la définition du vocable « moratoire » comme vous en exprimez l’envie.Cependant celle que vous venez de « proposer » est une définition non-appliquée et limitée.

      Or quand on la situe dans un contexte bien défini,on se rendra compte que votre proposition de défition ne conviendra nulllement dans ce cas d’éspèce.

      D’autre part le jour est inéluctable. »DHALIKA TAQDIROUL AZIZOUL GAFFAR » »TEL EST LE DECRET DU TOUT PUISSANT,LE PARDONNEUR ».Il viendra ce jour.Il est synonyme de délivrance. »INNA NASRLLAHI QARIB » »LE SECOURS D’ALLAH EST PROCHE ».CE jour ne peut donc etre l’objet de polémiques.

      Seulement il est faut bien se prémunir en bien pour l’accueillir.

    4. Salam Alaykoum P. Pradès,

      Tout d’abord la religion chrétienne existe au sein de peuples aux cultures differentes mais passons cette French centric view…
      Si vous voulez participez à ce débat (vous êtes le bienvenu) croyez-vous que faire appel à des références chrétiennes soit une bonne stratégie pour appuyer cet appel auprès des oulemas et autres savants musulmans? Je ne le pense pas…au contraire cela fera fuir certains. Alors de grâce acceptez que la problématique est beaucoup plus complexe et nécessite une approche de type dîplomatique (culture mondiale pour info)
      Malgré la belle phrase du prophète Jésus (selon votre référence) je crains fort que pour cette cause (arrêt des châtiments corporels immediat) cela ne soit mal perçu par les savants musulmans. En fait votre intervention pèse du mauvais coté de la balance, vous venez de contribuez à lapider un être humain…
      Au delà de l’exercice intellectuel il faut entrevoir les conséquences de ces écrits.
      Salam alaykoum
      sms

    5. Salam alaykoum Samir,

      Un malentendu sans doute : mon propos n’est pas d’intervenir dans le débat entre musulmans, n’étant pas qualifié pour cela, mais dans le dialogue avec les non-musulmans. Cela me semble légitime, car Tariq Ramadan s’exprime en musulman européen et s’adresse donc aussi à l’opinion publique extérieure à la Oumma. Beaucoup parmi ces non-musulmans ont été comme moi scandalisés par le rejet sectaire dont Tariq Ramadan a fait l’objet dans les médias en France. En particulier, sa proposition de moratoire, en réponse aux attaques de Nicolas Sarkozy à la télévision, a été accueillie par des ricanements et tournée en ridicule. Cela était non seulement insultant pour les musulmans d’Europe, mais aussi la marque d’un manque élémentaire d’honnêteté intellectuelle : en effet, on ne peut à la fois sommer les musulmans de faire évoluer leur pratique de la religion, et disqualifier sans débat ceux qui osent avancer… Car le traitement de Tariq Ramadan dans les médias français relève plus de l’anathème que de la discussion argumentée !
      Loin donc d’avoir la prétention d’apporter des arguments face aux oulémas, je veux simplement répondre aux ricaneurs que l’idée d’un moratoire est à prendre au sérieux.
      Salam alaykoum

      P.Prades

  49. Aselem alaycoum

    IL FAUT SE REPENTIR !!! mr Ramadan,et si vous vous repentez, Allah acceptera votre repentir.

    Un moratoire sur des hudud d’Allah et de son Profète ? Et cela à l’initaitive d’une simple créature, avec si peu de science et de discernement comparée au ulema sans parler des Compagnons.

    Il faut se réveiller car si vous vous obstiner je crain pour vous l’APOSTASIE (le koufre)

    1. Assalam alaykoum,

      Avant de parler de repentir, vous feriez mieux de voir ce qui se passe dans les pays musulmans.
      Peut-être n’avez-vous pas compris le texte de M.Ramadan qui a beaucoup plus de science que vous.

      Qui êtes-vous pour juger avec autant d’agressivité votre frère musulman?Une personne qui est toujours ouverte au dialogue.

    2. Bien dit, et suis tout à fait d’accord avec vous, qu’est-ce qu’ils ont fait leurs oulamas depuis le tems qu’ils se nomment mutuellement et s’arrogent le titre de oulama, c’est exactement comme ces chefs d’états arabe qui sincrustent à vie ou passent le siège de dictateur à leur progénéture avec la bénédiction de ceux qui y ont intérets, des bushs & Co.

    3. les gens qui critique Mr Ramadan sont que des jaloux!!!!!!SALAM A MON FRERE TARIK.KARIMA

    4. Selem mes frères et mes soeurs, ouvrons un dialogue… Arrêtons d’être les pantins d’autres nation, c’est à nous de décider. Ce que nous voulons pour nos enfants. Avec tout le sérieux est la sagesse qui s’impose.

      Que dieu nous aide. SELEMA Rlé KOUME

  50. Salam alaykoum cher frère Tariq,
    Je vous remercie avant tout pour tout ce que vous faites pour la communauté et pour les réflexions que vous menez.
    Concernant l’appel que vous lancez, vous disiez vous-même que l’idée était de faire un moratoire pour que l’on puisse aboutir à la cessation définitive de ces peines. Pour ma part, je me différencierai de vous sur la finalité à apporter à ce moratoire. Je trouve plutôt qu’il faut repartir du postulat que cette peine n’est pas archaïque et qu’il se peut qu’elle soit appliquée aujourd’hui. Cependant je conçois la finalité de ce moratoire comme un moyen de redéfinir ou de repréciser les conditions qu’il faut réunir pour que cette peine soit applicable, bien sûr à la lumière de nos sources et de notre réalité en mettant des conditions draconiennes qui évitent tous les abus que nous connaissons. Certes il est clair que nous n’espérons cette peine pour personne et que nous suivions la sagesse du Prophète paix sur lui quand une telle situation se présentait à lui. Cependant cela me pose un véritable problème de conscience d’affirmer que nous voulons à terme une abolition définitive de ces peines prescrites par Notre Créateur.
    Qu’Allah vous garde dans Sa Miséricorde.

  51. Salam Aalaikoum

    Juste une question pour tariq ramadan: Vous le savez aussi bien que moi le moratoire que vous avez lancez dernierement a cree une certaine polemique autour de cette question des hududs dans le monde musulmans ma question est la suivante :
    Avant de lancer le moratoire en question est-ce que vous avez consulté certains oulemas tel que Qaradawi? vous qui dites souvent qu’il manque un debat dans le monde musulman chose qui est vrai.
    Priere de repondre à cette question
    Merci

  52. SALAMOU ALAYKOUM,

    C’est une question extêmement délicate que cet appel à un moratoire. Je le soutiens en soi. D’abord parce que je considère que le docteur Ramadan, en tant que penseur musulman engagé est indépendant. Je récuse totalement l’idée qu’il cherche à plaire ou qu’il soit manipulé. Garantie que n’offre pas certains oulémas traditionnalistes.

    Par ailleurs, il faut réaliser à quel point un tel appel ne surgit pas de nulle part. Aujourd’hui, il parvient à matûrité. Parce qu’il s’inscrit, je pense, dans une tradition. Celle qui renouvelle notre façon de lire et de comprendre le Texte Sacré.

    Wa Allahou a’alam.

    j’ai une entière confiance en M. Ramadan. Avec lui en tous cas certains versets deviennet clairs et limpides.

  53. Salam alaykoum,

    Je ne peux que suivre cet appel, car effectivement les musulmans du monde s’imposent des applications de peines qui ne leurs sont que défavorables car Dieu le Tout Puissant nous recommande la justice. Dans le Coran souvent elle est rappellée. Alors que fesons-nous? Allons-nous continuer à nous pavaner sur les plages du maghreb en prétextant à un peu de vacances. Et ceux qui vivent la torture dans les prisons n’ont-ils pas besoins de vacances? Certainement plus que nous!
    Les musulmans revendiquent que l’islam c’est la paix la fraternité, la solidarité, mais lorsque l’on voit l’état des musulmans dans le monde est en droit de se poser la question: n’est-ce pas contradictoire?
    Si l’on avait en chacun de nous le soucis de la justice globale, le message de l’islam reprendrait sa dignité, car il n’y a rien de plus salissant que de défendre une cause et en appliquer le contraire!
    Je propose qu’une pétition soit écrite, signée et envoyer à l’ensemble des savants musulmans pour qu’ils puissent prendre conscience du soucis que les musulmans d’occident entre autre ont de l’application des hudduds à l’heure actuelle.Si il y a des frères et soeurs suffisament instruient pour écrire cette pétition, leur récompense sera auprès de Dieu.
    Au nom de l’héritage que le prophète(paix et bénédictions sur lui)nous a laissé ne soyons plus injustes.Amin
    Ibrahim

  54. Je crois qu il ne faut même pas un appel, ni un moratoire sur l application des hududs (sharia islamique), son application est obligatoire dans un pays musulman. Donc qu on soit pauvre, riche ou allié des occidents, on n attend pas pour l appliquer. Oui, vous avez dit que c’est très difficile de reunir les causes d applications, mais je pense que ceux qui les appliquent dans leurs états, sont bien placés pour vous le dire et savent la charia mieux que vous. Donc ne vous en melez pas, car vous n êtes même pas en mesure d’appliquer cette moratoire, niu de faire appel, car les savants (ulémas) ne l’ont pas fait et ne l’ont pas demandé.
    Merci, d avoir essayé frere Tariq, mais je constate que vous vous contredisez trop dans vos livres, vos propos et même dans vos débats. Je vous dit ceci:  » quand on est musulman, on est pas peur d’être traité de touts par les mécréants….. » . vous connaissez notre exmeple, PSL, donc ne reculez jamais devant les mécréants et n(ayez pas peur d eux.

    Qu allah protège les musulmans. Aamin.

    1. Salam alaykoum,

      Je voulais vous rappeller simplement que chacun d’entre nous sait qu’une analyse même sommaire de la situation des entités territoriales musulmanes montrerai qu’ils sont en opposition totale par rapport aux fondements de l’Islam. Il suffit de considérer leur architecture de pouvoir (corruption,…), leur relations humaines (idolatre des puissants et abuseur des faibles,…), leur methodologies (terreur,…), la sincérité de leur foi (leur dirigeant s’occupent plus de leur paradis sur terre que de rechercher la face d’Allah par l’action humaine,…), les associations qu’ils entretiennent (indifference à la cause palestinienne,…).
      Non, l’injustice ne peut pas trouver sa source dans la parole d’Allah, c’est pour ca que cette proposition de moratoire est la chose la plus juste qu’un musulman est prononcé depuis bien longtemps.
      Maintenant il faut convaincre et les arguments de Tariq sont justes car il favorise la réflexion. On ne peut être juste et ignorant en même temps.
      Salam Alaykoum
      Samir

  55. les châtiments corporels,la lapidation,la peine de mort dans le monde musulman,
    un homme un jour vole une orange à un marchant parce qu’il n’a pas mangé depuis plusieurs jours,l’homme est pris sur le fait,en publique on lui coupe la main avec laquel il a volé l’orange,il est ainsi condamné,mais qui a condamné celui qui a coupé la main de cet homme et qui a versé son sang?.répondez-vous même!l’orange a-t-elle plus de valeur que la main de cet homme ? à ceci répondez vous même!si vous refusez de donner à manger à celui qui à faim et de donner à boire à celui qui à soif,ou de couvrir celui qui est nu,vous êtes autend responsable et coupable de son action.au lieu de condamné cet homme seulement condamnez-vous vous même car vous avez participez à son action.et ceci en tout lieux en tout genres et en toute choses sans acception.

  56. Au fait, quel est l’objectif de l’application des Hududs?

    Avec le peu de savoir que j’ai, corrigez moi si je me trompe : Les Hududs ont pour but non seulement de justice mais, surtout et avant tout, de purification de l’être qui a pu commettre un des péchés nécessitants les Hududs. Condition nécessaire pour ne pas purger une sentence incomparable dans l’haut delà.

    Ceux qui ne connaissent pas assez l’islam peuvent s’étonner d’une telle perception des choses, qu’en est-il alors des chrétiens qui croient que Jésus est mort pour pardonner leurs péchés? (Si j’ai bien compris).

    Pour les musulmans, chaque personne est responsable de ses actes, et en sera jugée de la sorte et ce pour chaque atome de bien ou de mal qu’elle fait. Le paradis ça se mérite, ce n’est guère acquis d’avance.

    Ceci dit, la question de suppression des Hududs à mon humble avis ne peut être posé seulement et simplement en terme de droits humains. C’est bien plus compliqué que ça. Le but de ces dits Hududs (côté purification) leur donne une dimension de croyance et de foi plus qu’autre chose.

    Autrement dit, supprimer les Hududs reviendrait donc à compromettre la croyance même du musulman. Et personne ne peut reprocher à quelqu’un d’être aveuglément un croyant pur et dur. Après tout c’est ça la foi. Non?

    Je dirais à ceux qui vont jusqu’à envisager la suppression de ces Hududs qu’ils vont à l’encontre même de leur croyance, sans oublier qu’ils sont hors sujet puisqu’il s’agit ici d’un appel à un MORATOIRE.

    Concernant la question du moratoire sur les Hududs, le problème est différent.

    En fait, à travers l’histoire des musulmans, cette question n’en est pas à sa première.

    Avec le peu de savoir que j’ai, corrigez moi si je me trompe : Omar Ibnou El-Khattab (radhiya allahou alayh), un des sahabi (compagnon) du prophète (Salla Allahou Alayhi wa Sallem), avait suspendu l’application les Hududs concernant le vol (si ma mémoire et mes connaissances sont bonnes) et ce pendant une certaine période où régnait une pauvreté aigue.
    Il a comprit que les gens pouvaient être poussé jusqu’à voler pour ce nourrir.

    Il apparaît clairement avec cet exemple qu’il s’agit là de savoir interpréter les lois de l’islam.

    Pourtant, les exemples dans ce sens ne manquent pas, durant et après la vie de notre prophète (saas).

    Faut-il alors mieux connaître notre histoire avant de sauter hâtivement aux conclusions?

    En règle générale, les musulmans sont appelés à appliquer ces Hududs si et seulement si toutes les conditions nécessaires et suffisantes à leur application sont totalement réunies. À toute règle une exception.

    Que sont ces conditions et est-ce qu’elles sont de nos jours réunies ?

    Là est la vrai question.

    Je n’ai pas le savoir pour répondre à ce genre de questions dont les réponses n’échappent certainement pas aux Oulémas.

    – Certains se sont posé la question suivante : Avant de lancer un appel au moratoire en question est-ce que Tariq Ramadane avait consulté certains oulémas?

    C’est en plein dans le mile et c’est seulement Tariq Ramadane qui pourra y répondre.

    Cependant, je doute fort qu’une telle idée lui est échappée.

    Certains Responsables de la Daawa ont déjà répondu à cet appel, mais pas encore les oulémas à ce que je sache.
    Faut-il au passage faire la distinction entre Douaat et Oulémas.

    Bref. L’une des choses qu’ils reprochent à Tariq Ramadane est bel et bien de ne pas faire cet appel aux oulémas avant tout (incontestablement les plus concernés et les plus aptes à y répondre).

    Or, si on revient sur le texte de Tariq Ramadane, bien qu’il soit clair, nous laisse comme même sans réponses sur certaines questions :

    Avait-il déjà tenté de proposer ce moratoire à certains oulémas mais n’aurait finalement pas eût un écho favorable ?

    Ou plutôt, aurait-il dès le départ conclut qu’il n’aura pas de réponse favorable de la part des oulémas ?

    La liste peut être longue et seul l’auteur de l’appel peut fixer une réponse définitive.

    – D’autres se demandent pourquoi un tel moratoire maintenant, et quelle en serait l’utilité?

    Je ne pense pas que le vrai problème est de savoir pourquoi maintenant ou au contraire pourquoi pas maintenant, mais plutôt :

    Devrait-on faire appel à ce moratoire ? Car même s’il semble que certains commentaires que j’ai lu sur ce site présument que Tariq Ramadane est entrain de céder à certaines pressions de son entourage quelles qu’elles soient, devrions nous rejeter un tel appel sous prétexte d’une conjoncture enflammée, même si un tel moratoire peut s’avérer fondé?

    Ne serait-ce pas là aussi céder aux pressions de ces même pressions cités juste avant?

    Il est certain qu’un appel à un moratoire de ce genre n’est pas destiné au grand public.
    Seuls les Oulémas pourront y trancher.

    Sans aucun doute Tariq Ramadane avait des raisons sérieuses pour le faire.

    Et même si cet homme, à qui beaucoup doivent du respect, possède suffisamment de savoir l’autorisant à faire un tel appel, il sait bien qu’il ne peut dépasser les limites de ses responsabilités, car une question de ce genre nécessite une certaine unanimité chez les Oulémas.

    Quelque soit la réponse de nos Oulémas, croyez-moi certaines choses ne seront plus comme avant. Rien que pour cela, il se pourrait bien que Tariq Ramadane a quelque part eu raison de faire cet appel.

    Sincerement.

  57. La position prise par Monsieur Tarik Ramadan ne lui sera d’aucune utilité en occident par rapport à la compagne de dénigrement menée tambour battant et très bien orchestrer, pourquoi prendre position contre des textes coraniques que personne, meme le frère Ramadan, ne contestent elles ne sont appliqués nuls parts (sauf l’arabie saoudite)pourquoi appelé alors à un moratoire comme si tous les pays soit disant musulmans les appliquaient. L’islam est un tout et lorsqu’on appliquera tous ces preceptent on trouvera tout à fait juste que la société se protège par des lois sévères contre des gens qui ne respectent rien. La Contradiction, à mon sens, est que les textes coraniques sont mis à l’index dans tous les états musulmans ou alors ils sont mals appliqués justement pour les dénigrés mais on a pas le droit de les remettre en causes car ce sont des textes fondamentaux et fondateurs.

  58. La hantise de tout croyant, quelque soit son degré de piété, est de voir une partie ou la totalité des actions accomplies avec une certitude de « bien faire » réduite à néant le jour du Jugement Dernier :

    23 Car toutes les œuvres qu’ils auront pu accomplir seront par Nous réduites en poussière. (Ste 25)

    L’angoisse sera à son comble si le Coran témoigne contre ce « croyant » après que le Prophète (PSL) eut déclaré :

    30 « Seigneur, dit le Prophète, mon peuple a adopté une attitude hostile à l’égard du Coran ! » Ste25

    L’extrême prudence est exigée lorsqu’on traite des « Limites » « Frontières » que Dieu nous a tracé. Leur approche doit être collégiale et par des gens habilités compétents .

    1. « Leur approche doit être collégiale et par des gens habilités compétents » le moins que l’on puisse dire c’est que les dictateurs des pays musulmans devront donner alors la parole aux oulema qui devront se mettre d’accord sur les justifications (donc les dénonciations) et les modalités d’un tel moratoire ou plutôt d’un tel débat. Pour cela il faudra au préalable tisser des liens entre compétences de chaque pays concernés (pas uniquement ceux qui applique les peines puisqu’il sont minoritaire mais ça dérange personne appparemment). Tous cela aura pour conséquence une dynamique de la pensée musulmane.
      Une chose est sure les pays musulmans doivent revenir à l’Islam et en ce moment, j’aimerai le dire, ils y sont pas à 100% et ils ont besoins des gens habilités et compétents.

  59. Cher Monsieur,
    Certains écrivains arabophones utilisent un vocabulaire à la limite de l’acceptable pour vous critiquer. Ces grands défenseurs de la charia ne réagissent pas lorsque en Arabie Saoudite on vient d’exécuter 6 somaliens accusés de vols de taxis! Les Saoudiens eux et d’autres notables des sociétés arabes ne commettent-ils pas d’atroces dérapages? Le Prophète (Salla allaho alayhi wa sallam) a dit: Je jure de couper la main de Fatima (radiyya Allaho anha) si elle vole…C’est facile de comdamner Tariq Ramadan…Mais ceux qui mangent pendant Ramadan…Deux poids deux mesures.

    1. meme si on ne partage pas le meme avis que tariq ramadan n’oublions pas que le fait d’avoir lus des dizaines de livres sur l’islam ne fait pas de nous des savants si il y’a ijtihad il sera fait par des savants mais avec le peu de connaissance de l’islam que j’ai je ne vois pas comment on peut toucher aux houdoud salam alaykoum puisse dieu nous eclaire

  60. Personnellement, face à tous les textes religieux et toutes les philosophies, l’idée qu’un être humain ait un droit quelconque à faire du mal à un autre être humain (et même vivant, comme dans le bouddhisme) m’est impossible à accepter.

    Attention, cela ne veut évidemment pas dire, puisque je suis justement un être humain avec toutes mes contradictions, que je vais toujours réussir à ne pas faire de mal.

    Si un texte indique que quelqu’un peux faire du mal à un autre être humain, cela provient, selon moi, du fait qu’il est mal lu ou mal interprété. Et non pas qu’il est mal écrit.

    Ceci pour 2 raisons au moins :

    Affirmer, d’une part, croire en un dieu, une réalité, un esprit ou toute autre appellation et penser, d’autre part, que cette entité dite supérieure – décrite de bonté et de justice – puisse légitimer des châtiments corporels ou des mises à morts entre les êtres me semble totalement contraire, farfelu et pour le moins criminel.

    Puis, découlant de la 1ère raison, l’idée que cette entité supérieure autorise, voire encourage les êtres humains, c’est à dire les croyants, à exécuter ces châtiments en son nom me semble réellement blasphématoire donc antinomique.

    Quant à la question de la justice humaine dans la société, je pense qu’il y a une différence fondamentale entre une punition (amende ou mise à l’écart) décidée par l’ensemble des membres qui se fixent des règles de vie en commun et des châtiments ou des exécutions.

    J’ai d’ailleurs la même idée si je lis et comprend qu’un texte m’indique une quelconque supériorité de certains êtres par rapport aux autres, que ce soit par les croyances, les genres, les provenances, les couleurs et j’en passe.

    C’est que, j’en suis persuadée, je n’ai pas compris la clé.

    Comment penser, en effet, qu’un Etre avec un grand E, « s’imagine » apprendre quelque chose aux êtres humains avec un jugement de valeur affirmant qu’il y a, par essence, des êtres moins valables que les autres !

    Pour revenir aux châtiment dans les textes considérés comme saint ou révélés, je les rapprocherais de l’idée pédagogique…et mystique des contes.

    Personne n’imaginerait lire un conte à un enfant dans le but de lui apprendre à faire du mal ou de l’autoriser à tuer par exemple…

  61. bonjour docteur Ramadan

    J’approuve beaucoup le combat que vous menez contre la lapidation en terre d’islam.
    Je suis d’accord avec l’idée que la lapidation n’est pas applicable et injuste mais je ne veux pas oublier qu’elle fait partie de notre héritage.
    Il faut, je pense, essayer de comprendre ce qu’est la lapidation et en quoi elle consiste.
    « Car chercher à expliquer, ce n’est pas forcément toujours justifier. »
    J’en viens maintenant à quelques explications. Le seul à être lapidé en islam est satan, donc lapider les adultères s’apparenterait à une pratique démoniaque. Pourquoi l’idée de Satan? car les adultères seraient la matérialisation de cet esprit démoniaque. Il faut donc les chasser avec des pierres comme on chasse Satan. Ce feu qui est là, présent pour détruire, mais détruire quoi en l’occurence? eh bien détruire des fondements essentiels de la vie, à savoir l’amour, la sexualité, l’amusement et ce qui s’en suit..
    Mais ma réflection doit-elle s’arrêter là, biensûr que non! je dois encore méditer sur cette leçon qui m’est proposée par l’islam pour prévenir, avertir, et protéger ma communauté.
    Moi ce que je pense, c’est que beaucoup de gens musulmans et c’est dommage de le constater, cherchent à tuer « légitimement » quand il ne peuvent pas le faire illégitimement!
    « Je tue car j’ai de la haine et du mépris envers tout ceux qui ne pensent pas comme moi et qui me font mal au coeur à cause de leurs agissements ».
    Ce qui est très gênant de nos jours, c’est que des musulmans se vantent d’avoir en mains un livre révélé par Dieu lui-même, mais il ne se vantent jamais de pardonner comme Dieu pardonne.

    Dieu dans le coran et dans sunna a mis beaucoup de conditions pour réunir les preuves de l’adultères, mais ces conditions rendent impossible l’application de la lapidadtion.

    Seul Dieu sait, mais nous, nous ne savons pas.

    Merci Docteur Ramadan.

    1. Pour Fouad

      Permettez Fouad que je lie votre texte au mien ci-dessous.

      Avoir l’idée qu’il existe le bien et le mal.

      Déjà faut-il savoir ou encore admettre que parfois … ou peut-être même souvent, je pense faire le bien pour autrui, mais que c’est toujours selon ma vision, à travers « mes lunettes« . Je ne peux donc prétendre, 3 fois hélas, que c’est forcément le bien pour l’autre. Au contraire, cela pourrait être mal
      Il est certainement facile de le voir au niveau international, entre autre, mais plus difficile au niveau personnel.

      Cela étant, sans oublier ce qui précède, je crois qu’il s’agit de faire ce qu’on pense devoir faire avec cœur et conviction et que cela suffit. Le reste n’est peut-être pas à notre portée…

      Maintenant : il existe des textes saints ou révélés selon ses convictions ainsi que des textes philosophiques, des contes, des mythes, des proverbes etc …

      Tout comme dans d’autres écrits, il y a en islam, comme vous le dites, des leçons qui ont pour but de prévenir, avertir et protéger. Ces leçons sont à méditer pour les comprendre vraiment. Je relie ce passage à celui dans lequel je parlais des contes pour les enfants.

      En fait, à ce propos, je devrais plutôt parler de fables puisque en littérature cela signifie « court récit fictif et allégorique, en prose ou en vers, parfois mythologique, destiné à mettre en lumière une idée abstraite, dans un but moral ou non, et où l’on peut personnifier les animaux et les choses ».

      La métaphore, quant à elle, est une « figure de rhétorique qui consiste à transporter un mot de l’objet qu’il désigne d’ordinaire, à un autre auquel il convient, par une comparaison sous-entendue ; continuée, la métaphore devient l’allégorie ».

      Exemple : « c’est par métaphore qu’on appelle un homme courageux un lion ».

      Le lion est devenu, dans ce cas, allégorie.

      Pour les enfants par exemple, il s’agit de leur faire prendre conscience, à travers les fables, de certains comportements humains, de les faire réfléchir et de leur faire comprendre comment éviter ou se tirer d’affaire face aux problèmes de la vie.

      Revenons à votre texte et à l’idée que l’adultère serait la matérialisation du mal et qu’il faut chasser ce mal avec des pierres (lapidation).

      D’abord, il faut bien s’imaginer qu’à l’époque de la Révélation à Muhammad, la lapidation était une pratique courante et non typiquement « islamique ».

      Tout comme la crucifixion à l’époque de Jésus, pas plus chrétienne qu’autre chose.

      Si on dit le contraire, c’est un peu comme si on dit aujourd’hui que la peine de mort est protestante parce qu’elle se pratique dans certains endroits des Etats-Unis, taoïste, bouddhiste ou confucianiste sous prétexte qu’elle est appliquée en Chine ou encore catholique ou laïque lorsqu’elle était, avant le 9 octobre 1981, pratiquée en France.

      Donc, cette comparaison de chasser le mal, celui-là, est une leçon, d’une certaine morale, qui doit être à mon sens, et au vôtre aussi d’après comme je vous lis, comprise comme une métaphore lorsqu’il est dit « à coup de pierre », ce qui signifie qu’on doit vraiment lutter contre.

      Et pour que les gens de cette époque comprennent bien la gravité de la leçon, c’est la « méthode » ou le châtiment du moment qui a été utilisé dans le texte.

      La pire. On peut supposer que si la Révélation avait eu lieu plus tard, ça aurait pu être le poison selon les « coutumes » d’une autre époque.

      Le but est, sans aucun doute, de faire comprendre que c’est terrible.

      On peut aussi appeler cela une image, une figure, un apologue (sorte de fable visant toujours à une conclusion morale) ou, mieux encore, une parabole, qui, en plus de la conclusion morale de l’apologue, vise un enseignement, une règle de conduite dans un cas donné *.

      Mais il n’est certainement pas dit, dans ces textes, que le mal que l’on a en nous doit être chassé par nos congénères et que c’est eux qui sont chargé de nous punir !

      Autrement dit, chacun a la responsabilité de le faire pour lui-même. Et c’est lui, ou elle-même, qui en assumera les conséquence le jour du Jugement dernier ou simplement, à l’heure de sa mort, au bilan personnel de la vie qu’il ou elle a mené. Chacun, de toute croyance, peut avoir l’idée d’une sorte de jugement.

      Enfin, lorsque vous dites Fouad, que certains cherchent à tuer légitimement ceux qui ne sont pas d’accord avec leurs idées, je vous suis également parfaitement.

      J’ajoute encore une fois qu’en aucun cas un être humain n’a le droit, s’il dit qu’il croit à une entité supérieure qu’il appelle Dieu ou d’un autre nom, de juger et de punir, à la place de ce Dieu justement.

      Car, à ce moment-là, il s’octroie la place de son Dieu !

      Ce Dieu donne en fait à l’être humain une clé indiquant une certaine conduite morale à travers un comportement en particulier mais qui peut être appliqué à d’autres comportements quant à l’engagement, au respect, à la confiance partagée etc …

      Pour conclure, je pense que c’est ainsi, tout simplement pour moi, que se recoupent les clés « des croyants qui lisent des textes révélés », « de ceux qui croient qu’il y a pas de Dieu ou de dieux » et de l’ensemble des hommes et femmes de bonne volonté qui sont sûrs qu’un être humain ne peut volontairement atteindre à la vie d’un autre être humain, quelle qu’en soit la raison.

      * Définitions tirées du Larousse 1971 des synonymes.

    2. aucun pays aujourd hui dit « islamique » peut pretendre faire appliquer cette loi sur la lapidation car l islam commence d abord par la justice

  62. Assalamou alaikoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou!

    Tres honorable webmaster!

    Apres trois jours d’indisponibilite,je viens d’ouvrir la boite de mon email,et j’y trouve message de votre part date du jeudi14-04-05 concernant »dialogue du 12 avril 2005 autour du moratoire « .A chaque fois que je tente de l’ouvrir,apparait une page ou il ecrit: « Not found.The request document was not found on this server.web server at tariqramadan.com
    j’ai des fois de serieux problemes avec mon email.Tenez compte que je suis sous surveillance.
    Aimablement,wassalam!

    Akhi Hajji Mansour

    [email protected]

    1. bonjour docteur Ramadan

      Je crois que ce doit être bien angoissant pour vous de savoir que vous êtes constamment surveillé(?)

      J’ai déjà travaillé en gendarmerie et je pense savoir comment cela fonctionne. Ils ne sont pas très difficiles les renseignements généraux, il suffit de les duper juste un peu…

      Vous pouvez vous procurer des logiciels qui leur empêcheront de vous surveiller sans cesse via internet, et vérifiez que vous n’avez pas de micro dans vos effets personnels et votre appartement.

      Cependant docteur, pouvez-vous me dire ce que vous êtes devenu en ce moment, êtes-vous retourné enseigner à la faculté? ou bien ne travaillez-vous pas actuellement. En vrai je m’interesse beaucoup à vous et il me plairait d’en savoir un peu sur vous et sur ce que vous faites, ce qui vous préoccupe en ce moment… car il y a beaucoup de questions qui taraudent mon esprit, et je voudrai en savoir davantage sur vous.

      Je vous communique ceci car evidemment je vous aime en Dieu, que Dieu vous protège, votre femme ainsi que vos enfants.

      Ma’a salam, votre frère Fouad.b

  63. De délires en délires tu t’enlises Ramadan dans l’hérésie et dans l’égarement…
    Mais dis nous donc depuis quand les sociétés auxquelles tu fais allusion sont des sociétés islamiques ?
    Depuis quand les prédicateurs d’opérette de ton espèce, les colonisés de l’esprit de ton genre ont ils des leçons à donner aux Musulmans ?
    Et surtout qui t’a conféré à toi l’autorité de t’ériger en censeur de la Parole d’Allah au point de décider de ce qui doit être abrogé ou pas ?
    Ne te rendras pas compte de la folie de ton égarement et ne craindras tu pas Ton Seigneur face auquel par tes paroles d’insensés tu te dresses en adversaire ?
    Qu’Allah te maudisse et te fasse taire une bonne fois pour toute et qu’Il empêche le poison que tu distille de se répandre dans le coeur des Musulmans que tu cherches à détourner de l’Islam !!!
    Pendant que des hommes et des femmes Croyants paient de leur vie pour que la Parole d’Allah soit la plus haute et que la Umma retourne enfin à l’application véritable de la Chari’a, toi ennemi de la Vérité sous le couvert de la réforme tu oeuvres pour l’abolition des Commandements d’Allah…

    « Et lorsqu’on leur dit ne semez pas la corruption sur terre ils répondent : -Nous ne sommes que des réformateurs ! En vérité ce sont eux les corrupteurs mais ils ne savent pas »

    Tes divagations pseudo rationalistes et réformistes n’ont désormais plus de limites et il semble que les avertissements des Musulmans te laissent de marbre… Mais Celui qui connait l’Invisible et que rien ne peut réduire à l’impuissance te guette… Et celui qui déclare la guerre à la Religion d’Allah est certes dans le camp des réprouvés…
    Qu’Allah nous fasse voir en toi les Signes de Sa Puissance puisque dans ton arrogance tu persiste à vouloir t’ériger en taghout et qu’il te démasque et t’humilie à la face du monde car par Allah Tout Puissant tes paroles et les idées que tu défends ne sont pas celles d’un Croyant !!!

    1. Salam.
      Mon frère, mon message sera clair : tu es un pharisien (tout dans tes propos le prouve). Connais tu la position du prophète Issa (Paix sur lui) vis-à-vis des pharisiens ? Si tu l’ignores informe toi, car ton âme est en grand danger.

    2. etre musulmans signifie avoir des devoirs et des droits…et il faut avoir fait ses devoirs avant de chercher ses droits..avant de couper la main d’un voleur..est ce qu’ila ete aide pour avoir un travail?? EST CE QU IL A RECU SON DU ET JE DIT BIEN SON DU DANS L ARGENT DES PLUS FORTUNES? la question est une la

    3. il a le droit d ‘exprimer son avis comme toi tu exprimes le tien.Et comme tarik Ramadan exprime le sien.Chacun exprime son avis ici.On est pas en perdition parce qu’on exprime un avis contraire…je ne le crois pas.

    4. Salam mon frère,
      je viens de découvrir ce forum et j’ai été très choqué par ce que tu as écris.
      Aujourd’hui, on a un intellectuel musulman qui dérange, par son discours atypique, clair et juste.
      A chaque emission à laquelle il participe, on le fustige, on le juge et surtout on l’insulte. C’est innadmissible…
      Au lieu de le soutenir(Docteur Tariq RAMADAN) dans son combat qui est le notre, certains jettent sur lui le discrédit. Honte à toi et que Allah te pardonne.

    5. Un pharisien était un de ces docteurs de la Loi juive, qui sous le règne du tyran hérode désigné par l’administration romaine, vendaient à vil prix les Signes d’Allah et mangeaient les biens des gens injustement… Ils étaient les alliés des tyrans, et courtisaient avec eux… Ils étaient fiers de se montrer en compagnie des « grands » et méprisaient le peuple c’étaient des hypocrites qui avaient falsifié la Parole d’Allah et qui faisaient dire à Allah ce qu’Il n’a pas dit…

      Maintenant que nous sommes d’accord sur ce point réponds à cela et qu’Allah te donne la Guidée et la Clairvoyance, et surtout la sincérité et le dépouillement de ton esprit sectaire et de ton penchant aveugle pour un homme qui je te le dis est en vérité plus proche des pharisiens que je ne le suis :

      Qui a troqué les Signes d’Allah ??? Est ce moi qui prône l’abrogation de Ses Commandements pour faire plaisir aux kuffars et pour être rapproché d’eux ou est ce ton idole ramadan…???
      Est ce moi qui propose mes services à blair le tyran pour combattre « l’extrémisme » musulman, comme jadis les pharisiens et les saduccéens le faisaient pour le tyran hérode qui voulait combattre les zélotes…???
      Est ce moi qui m’empresse d’aller déblaterer mes inepties au nom de l’Islam sur les plateaux de télé en compagnie de toute la racaille de pseudo intellos islamophobes et sionistes… en essayant de m’attirer leur faveur en faisant dire au Qor’an et au Prophète ce qu’il n’ont pas dit ????

      Réponds moi mon ami et si tu veux de plus flagrantes preuves sur les dérives dangereuses de ramadan je suis tout disposé à te faire parvenir un ouvrage sérieux qui traite largement de la question…

      Et c’est à Allah qu’Il appartient de me rétribuer car en vérité c’est un acte d’adoration dont j’espère récolter les fruits, que de dénoncer et démasquer de tels mystificateurs

      Et que la Paix soit sur celui qui suit la Voie Droite

    6. Seul un méchant peut mépriser de cette façon une autre culture.

      Continuez d’éructer que les chrétiens, pratiquants ou non, sont des mécréants et vous serez contraint de constater pendant votre longue éternité le poids du mépris de l’Homme.

      Julius,

      pour la liberté des croyants et incroyants et l’oecuménisme par la raison

    7. Tu as appelé la malediction de Dieu sur un de tes frères (même si tu penses le contraire). Tu devras en rendre compte devant Dieu. Mais es-tu vraiment un croyant ?

    8. « Ceux qui cachent ce que Nous avons révélé comme eclaircissements et guidée, voici ceux qu’Allah maudit et que maudissent les maudisseurs » (coran)

      C’est ramadan lui même qui appelle sur lui la malédiction…
      Si celui qui cachent ce qu’Allah a révélé est maudit que dire de celui qui appelle à l’abrogation de Ses Commandements ????

      « Et certes les gens doués d’intelligence se souviennent »

    9. Salam alaykoum,
      Cela fait quelques heures que je lis les réactions de chacun, la première réflexion qui me vient à l’esprit est celle-ci :  » Enfin ! Un vrai espace de dialogue, de confrontations d’idées, un espace ou chacun puisse s’exprimer librement pour mieux comprendre et faire comprendre sa pensée… »
      Il est frappant de noter à quel point certains refusent ce débat sous prétexte que ce serait une DEVIATION, une INNOVATION, ou que sais je… Parsemer son discours de versets du CORAN n’apporte en rien la preuve de la véracité de son discours… C’est d’une réflexion claire, d’une pensée réfléchie et ordonnée dont nous avons besoin. « Maudire son frère » est ce là le signe de la compreéhension ? Toi, adepte d’une lecture littéraliste que tu es,en vertu de quoi peux tu dire que tu détiens la vérité ? N’es tu pas comme nous à la recherche de celle-ci ? De ce fait penses être à même de t’ériger en juge envers un frère qui te demande non pas l’abrogation de ces peines sans conditions de manière autoritaire et unilatéralle mais un débat juste ?
      Nul n’est Prophète après Mohammad (SAW)…

    10. Je croix que ns sommes dans un monde qui bouge,et ns devons nous y adapter tout en concervant les valeurs islamiques.Un chatiment corporelle est-il une sanction obligatoire à infliger à celui qui à commis l’adultère ou qui a volé?Je croix qu’il y-a des lois islamique que ns ne devons plus appliquer actuellement sans être en contradition avec Dieu. Si le prophète Mohamed (PSSL)a pu s’interdire de boire du miel alors que boire du miel est licite,celà veut dire que ns aussi ns pouvons nous interdire certaines choses licites sans ètre en contradiction avec les lois islamiques.Que les gens comprennent,le plus grand djihad,c’est celui qu’on mène contre soit mème.

    11. reponse à ABEL HAKIM

      JE CONSTATE QUE TARIQ RAMADAN DERANGE NON SEULEMENT CERTAINS INTELLECTUELS FRANCAIS ET ETRANGERS MAIS CERTAINS MUSULMANS DE SURCROIT

      QUAND ON DERANGE C EST QUE L ON GENE LES BASSES MANOEUVRES CHER MONSIEUR

      Arrêter de salir l ISLAM au nom de lISLAM
      de tuer au nom de l Islam
      TARIQ RAMADAN n applique que le principe exigé de nous musulmans qui est l’ICHTIHAD
      je vous rappelle le principe fondamental en ISLAM (L ISLAM EST UNE RELIGION DE TOUT LES TEMPS ET DE TOUS LES LIEUX) au lieu de s insulter il faut faire en sorte que l ISLAM soit véritablement une religion universelle qui s applique à toutes les cultures et toutes les traditions et éviter d imposer les coutumespréhistoriques de la presqu’ile arabe qui sont d ailleurs condamnées par l’ISLAM notamment l’enterrement des fillettes au jour de leur naissance…
      JE VOUS RAPPELLE LE GRAND DICTON D ETIENNE DINET QUANT IL S EST CONVERTI A L ISLAM A BOU-SAADA EN ALGERIE « HEUREUSEMENT POUR MOI QUE J AI DECOUVERT L ISLAM AVANT LES MUSULMANS »

      JE VOUS LAISSE MEDITER CHER MONSIEUR
      afin de pouvoir vous maudir vous même

      MME BENYAGOUB FEMME MUSULMANE VIVANT EN SON TEMPS LIBRE DE SON CORPS ET DE SON ESPRIT N AYANT PAS BESOIN DE TUTELLE

    12. eh bien, avec ton discours, on voit bien que tu n’as rien compris! tu dois certaineme,t être un inculte ou un partisan de sarkozy pour oser dire de telles choses à un homme qui oeuvre, à mon avis, dans le sentier d’ALLAH! Tu devrais essayer de faire la différence entre un corrupteur et un homme de foi qui se dépensent pour les musulmans et surtout pour que l’Islam soit bien compris par l’occident. Les gens de TON ESPECE sont des dangers pour l’Islam. Je te conseille de réviser tes paroles car tu critiques un des grands hommes qu’ALLAh nous a envoyé pour notre époque et je pense sincérement!
      En tout cas, Tariq Ramadan, par son discours, à amener beaucoup de gens à se remettre en question!! A se remettre en question non pas par une voie qu’ils auraient demander de suivre!! PAS DU TOUT!! A se remettre en question grâce à son plus précieux conseil qui plane dans toutes ses conférences et livres : LIS, COMPARES, REFLECHIS, et TRANCHE PAR TOI MEME et NE LAISSE PERSONNE REFLECHIR A TA PLACE!! Tariq Ramadan est un grand homme alors je te conseille et voir qui il est vraiment avant d’oser le maudire MOSSIEUR TF1!!

    13. Frère ‘Abd el Hakîm,
      Et toi que sais-tu de qui Dieu, le tout puissant, jugera ou humiliera?? Dieu le tout puissant, mais aussi, Dieu le clément le miséricordieux. et toi alors que fais tu pour que les droits des musulmans dans un monde occidentalisé puisse être entendu, et que nous ne soyons pas tous vu comme des terroriste.
      Au moins Tariq Ramadan ouvre le dialogue, il nous pousse à réfléchir, et au Ichtihad et n’impose aucune idée à personne, sinon il n’y aurai même pas un forum dans son site.
      Qui est ce qui délire mon frère ‘Abd el Hakîm. C’est même de la paranoïa.
      lakoum dinoukoum wa li dini, et si celui de Tariq Ramadan te déplais tu as le droit, mais respecte aussi les autres… c’est le seule qui fais un travail titanesque pour changer l’image de l’islam terni par des gents qui ont les mêmes propos que les tiens.

      Ta soeur en islam : NAS

    14. As salamu aleykoum.

      Il ne sied pas àun musulman de déshonnorer son frère de foi.
      Si nous les musulmans, nous ne le(T.RAMADAN)soutenons pas,qui le fairai à notre place et de quelle manière?

      Mr.RAMADAN est certes en mauvaise posture,par l’incompréhension et le non soutien des musulmans et la rage criminelle qui l’offense.RAMADAN est comme un guerrier qui se fait blesser dans le combat.On ne peut donc reprocher à ce guerrier ses belssures,si non l’assister le soigner et le conseiller la prudence.C’est le cas de Mr.Tariq.

    15. salam u aleykoum wa ramatoullahi wa barakatou

      ton message destiné au frère tariq m’a fait beaucoup de peine, c’est ce que je ressent d’ailleurs à chaque fois que je vois se déchirer des musulmans

      nous oublions très souvent qu’il faut pardonner 70 fois a son frere, mais aussi toujours lui prêter la meilleure des intentions car seul allah sait mieux ce qui se cache dans les poitrines…

      ne te trompe pas de combat mon frère car notre seul ennemi déclaré est en vérité IBLISS le lapidé!!!

      salam u aleykoum

    16. asalam alaykoum wa rahmatullah wa barakatuh
      juste une petite chose même si je ne suis pas du tout d’accord avec tariq ramadan. Tu n’as aucun droit de le maudire de la sorte, qu’allah le guide vers la compréhension de nos pieux prédécesseurs( asalafou salih )

    17. MORATOIRE ………. Il n’est pas question de moratoire, de telles pratiques sont interdites par LA DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME, pas question de tergiverser, il faut appliquer la LOI. aucune religion n’est au-dessus du respect de l’être humain qui est clairement défini il me semble. PAS DE MORATOIRE, pas de mutilations au nom d’un être immatériel qui, s’il avait la parole, NE SERAIT ABSOLUMENT PAS D’ACCORD.
      Les hommes.. pardon LES HUMAINS, ressaisissez vous par pitié..
      NON aux mutilations génitales
      NON à la lapidation
      NON à la folie des hommes
      NON à la guerre
      NON au bourrage de crâne au lessivage de cerveau
      Mr Ramadan vous avez été viré successivement des lieux ou vous avez enseigné. Aux USA vous prétextez l’influence du lobby juif, et en France, en Suisse ??

    18. Vous êtes vous préoccupé de savoir si la déclaration de l’homme interdisait la peine de mort aux USA ? Savez-vous ce que veut dire moratoire ? pour votre information Amnesty International y a souvent eu recours, et y a encore recours. Vraisemblablement vous n’avez rien compris à la démarche, moratoire ne veut pas dire « soutenir », bien au contraire. Je vous laisse le soin de commencer par chercher la définition dans un dictionnaire, vous savez le gros livre super lourd…

      Mr Ramadan n’a ni été viré comme vous dites des USA, de France ou de Suisse, informez-vous correctement et sachez utiliser et comprendre le vocabulaire que vous utilisez, il semblerait que la définition des mots vous fasse cruellement défaut.

      Ps : Lobotomie : opération consistant à sectionner certaines fibres nerveuses du lobe frontal du cerveau

    19. Quel manque de culture…On comprend mieux comment le monde tourne lors ce que l’on lit ce type de commentaire.

    20. Salam,

      Y aura toujours des gens comme toi pour nous faire bien rire (jaune). Tu oses déclarer que Tariq Ramadan n’est pas un musulman et que ses paroles ne sont pas ce lles d’un croyant.
      Et les tiennes ? Que valent-elles imbécile hystérique ? Là ou Ramadan pose l’intelligence, une philosophie et une science de la réthorique qui t’échapperont à tout jamais, tu opposes la violence verbale et si tu le pouvais, physique, je n’en doute pas. Des versets à débiter par coeur, tout le monde en est capable, en comprendre l’essence….c’est autre chose. M. Ramadan ne réforme rien, il oeuvre dans la souplesse et l’adaptabilité de la religion d’Allah qui a descendu ses lois pour l’éternité mais pour des sociétés changeantes. Tu dis que M. ramadan ne représente pas l’Islam,c’est vrai car l’Islam n’a besoin de personne mais toi tu représentes qui et quoi ? Tu me fais penser à ces convertis de fraiche date qui d’un seul coup pensent pouvoir vivre comme le prophète en moins de deux semaine. Folie furieuse, absence de jugement, hors propos à tous les coups et j’en passe.
      Au fait, avant de parler de la Chari’a, instruis toi à son sujet et sur la méthodologie de ses applications. Petit indice : il faut au minimum dix ans d’études pour en cerner le début.
      Bon courage. Je serai moins violent que toi à l’égard de M. Ramadan, qu’Allah te guide vers une meilleure science et une plus grande pondération car c’est justement ce qui nous manque pour nous imposer dans dans la Scène.

  64. Salam Mosieur Tariq Ramadan

    J’ai bien suivi votre appel international à un moratoire sur la lapidation (en particulier).
    ce que je constate:
    – quand tu parles avec des musulmans, vous dites : « reporter ces pratiques jusqu à ce que leur conditions soient possibles ». Car actuellement les conditions de l’application ne sont pas réunis (adam tawafour el chourout),
    – mais quand tu parles avec des médias et des intellectuelles non musulmans (par exemple : votre intervention dans l’émission culture et dépendance, …), vous dites :j’appel à un moratoire pour changer les mentalités et faire un travail pédagogique afin d’arriver à la cessation de la lapidation.
    Est ce que cette moratoire pour objectif :
    – d’arriver à cesser la lapidation définitivement
    – ou par ce que les conditions ne sont pas réunis. Et le jour où les conditions seront réunis on peut l’appliquer.
    J’espère que vous éclaircirai votre appel pour que tous le monde (musulman ou non musulman) comprends ce que vous voulez appelez…
    J’attends votre réponse, Monsieur, Ramadan.

    Cordialement

  65. Salamou ‘alaykoum,
    Votre discours est pertinent et recevable, en un mot : on ne peut appliquer les châtiments corporels que si les juges, les lois et la société sont « adéquats » pour leur application.

    Et vous avez raison, pas un seul état actuellement ne peut se targuer d’être juste et appliquant l’islam.

    En revanche tout à la fin de votre article, un mot m’a fait bondir : « démocratiser ». je pense que vous avez voulu dire « vulgariser » et non « mettre en place la démocratie ». car chacun sait qu’actuellement l’instrument de destruction massive de l’islam est « la démocratie à toux prix » (irak, afghanistan,etc…).

  66. Salam..

    ..ce qui me gène dans votre discours, c votre position, qui pointe du doigt uniquement les pays dit »musulmans ».. Que votre combat vise toute l’umanité! soyez universel!..comme L’Islam.. Fo sortir d guettos intelo..!!

  67. SALAM AHLAIKOUM MR RAMADAN J AI UNE SIMPLE QUESTION A VOUS POSER:

    POURQUOI UN MORATOIRE SUR LES CHATIMENTS CORPORELS EN 2005 EN EUROPE ?

    IL Y A AUJOURD HUI DES QUESTIONS FONDAMENTALES AUXQUELLES NOUS DEVONS REPONDRE EN FRANCE CONCERNANT L ISLAM

    IL Y A PEU DINTELLECTUELS QUI PEUVENT SE VANTER D AVOIR UNE TRIBUNE COMME LA VOTRE ALORS SVP NE LA GACHEZ PAS POUR JE NE SAIS QUELLE RAISON

    L APPLICATION DE CES CHATIMENTS CORPORELS EST DRAMATIQUE DANS BEAUCOUP TROP DE PAYS DITS MUSULMANS CERTES

    MAIS POUR QUE L EUROPE SOIT UNE CHANCE POUR L ISLAM NE PERDONS PAS D ENERGIE EN ROUTE CAR LES DEFIS AUXQUELS NOUS DEVONS FAIRE FACE SONT DE TAILLE

    MERCI DE ME REPONDRE MR RAMADAN

    BSALAMA

  68. L’Islam n’est-il pas tout d’abord universel pourquoi alors dans le monde musulman ?
    Il y aurait alors des Lois Islamiques pour certains pays et d’autres pour d’autres pays notament des lois qui s’adapteraient aux mondes occidentaux….
    Dieu a révélé le Coran pour l’humanité entière et si Dieu a décrit des sanctions pour chaque délit commis nul homme n’a le droit de les changer …
    Même si parfois c’est dur.
    Mais certains musulmans veulent faire apparemment bonnes figures devant les autorités des pays occidentaux et adapter l’Islam au goût du jour.

    1. persone ne veut adapter l’islam au gout du jours ou a la mode ce n’est pas le but mais y’a des santance qui ne sont plus compatible avec la vision des chose actuels comme la lapidation ou la peine de mort voir se qui se passe en afganistan pour la lapidation ou le gaz au USA me repugne.

    2. ce qu’il faut préserver c’est celle d’après!donc pas de loi du talion mais beaucoup de pardon;

    3. Bonjour à toute et tous,
      Je viens de vous lire toute et tous depuis 2 bonnes heures, et je ne comprends pas le besoin qu ont certains de se sentir agressés et de répondre en ce sens.
      Je ne comprends pas pourquoi les croyants musulmans se sentent (pour ceux que ca concerne) obligés de répondre par l’agression, lorsque cela se produit et le refus.
      Les textes sacrés, juifs, chrétiens, musulmans, n ont de valeur que dans le coeur de ceux qui les portent, et je ne pense pas que quiconque puisse se permettre de les interpréter, surtout si il est partout dit que seul Allah a la connaissance et sait.
      Par contre, je découvre une autre facette de M. Ramadan, et j’en suis assez content , j’étais resté sur une émission de télé dans laquelle il parlait du voile islamique , et avait dit que c’était pour protéger les femmes du désir des hommes et qu en ce sens c’était nécessaire qu elles le portent.
      Ici je le découvre différent, je reviendrai lire les forums , il y a un intérêt.

      Pardon pour cette longueur…

      Donc, si en tant qu’être humain et social il s’oppose aux flagellations, aux mauvais traitements que peuvent subir certains, je suisd’accord avec lui et avec toute personne qui demande l’arrêt des violences pratiquées au nom de loi désuétes et hors contexte.
      Je croie en Dieu, mais pense être de plus en plus agnostique (L’agnosticisme est souvent rapproché à tort d’autres courants philosophiques ou confondu avec eux. Au contraire de l’athéisme, il ne nie pas l’existence du divin mais la possibilité présente ou définitive d’en avoir connaissance.) et je me demande qui autorise ces hommes à blesser les autres, les violenter au nom de textes écrits pas les humains , pour des crimes humains, soit-disant selon la volonté de Dieu.
      Les régles de vie, les régles sociales sont là pour faire une société, les régles religieuses pour nous mener vers une vie meilleure.
      Alors respectons les lois de notre pays, et faisons respecter les lois de Dieu, mais dans l’amour, pas dans la contrainte.
      Je ne peux que pardonner, seul Dieu Châtie.

    4. Assalam aleikoum
      Je me demande sur quoi va déboucher ce moratoire. Serait-ce le début d’un autre statut quo jusqu’à la fin du monde, une période où les délinquants et les criminels resteraient impunis, et donc la société laissée à leur merci ? Dans ce cas,le moratoire peut-il être une panacée pour avoir l’agrément d’ALLAH ?
      Bien sûr que toutes formes d’injustice (selon le Coran et la Souna) à l’égard seulement des pauvres et des femmes doivent être abandonnées, et là M. Tariq a le mérite, je pense, d’avoir mis sous les projecteurs cette situation et de nous amener ou inviter au grand cercle de la réflexion pour que justice soit faite à ce niveau et à tous les niveaux en traitant les riches, les femmes et les pauvres au même pied d’égalité conformément à l’islam et à l’esprit de l’islam. N’est-ce pas ce cercle que le Coran appelle Choura c’est-à-dire la concertation entre les musulmans sur leurs problèmes ?, cette concertation recommandée par DIEU et heureusement expérimentée par le Prophète (Salallahou alehi wa salam)et exigée des croyants de tous temps.

      Alors, qu’ALLAH fasse de ce cercle auquel surtout les savants pieux de l’Islam sont invités, une choura nous permettant d’être « guidés sur le chemin droit,le chemin de ceux qu’ALLAH a comblés de Sa miséricorde,et non le chemin de ceux qui ont encouru la colère de DIEU et non le chemin des égarés.
      Qu’ALLAH nous guide tous.

  69. j’apporte là juste mon soutien inconditionnel à ce moratoire qui a été sans doute trop souvent objet d’amalgames médiatiques réfléchis.

  70. Bonjour,
    Je ne connais pas M. Tariq Ramadan, je ne connais pas du tout son parcours, ses reflexions me semblent pertinentes mais un peu trop énormes pour ses épaules fragiles. Ce n’est ni l’endroit ni le moment pour parler d’un sujet pareil. y’a trop de misères à éradiquer en terre d’islam et ailleurs, commencez tout simplement par faire du bien et aider ceux qui en ont besoin, pour les hudud il faudrait qu’il existe d’abord des états islamiques. Vous créer la polémique et vous faite beaucoup de bruits sur un sujet qui n’est pas du tout vital du moins en ces temps de vaches maigres. Après tout, il est vrai que c’est très « tendance » de parler de sujets qui font plaisir aux exterminateurs de l’islam.

    1. Allah a déjà abroger ce qu’il voulait du Coran.Si une peine ne s’applique pas aujourd’hui,alors l’islamhn’est pas qu’une affaire du 3è millénaire.Siles condition d’application des peines ne sont pas reunies,Allah est miséricordieux,elles se suspendront d’elles mêmes;c’est un débat plus polémiste que contructif,fuss-t-il un moratoire.Allah est le plus savant.

  71. Etre muni d’un bon bagage intellectuel et savoir mobiliser ses connaissances multiples pour comprendre le monde qui nous entoure (autrement dit, avoir en même temps une tête bien faite et bien pleine) donne un grand sentiment d’isolement.

    J’ai beaucoup souffert quand j’ai vu la confrontation (et non dialogue, hélas) de « Tariq et Sarko » l’année dernière à la télé. Voir cet homme inculte -M. Sarkozy, fier de son ascendant politique et de son pouvoir médiatique- battre en brêche les idées d’un universitaire (M. tariq RAMADAN) donne toute la dimension du drame moderne.

    J’ai l’impression d’un enlisement. Les mots ont perdu leur sens, sont devenus des gadgets, des colifichets, voire des épouvantails avec lesquels on manipule les masses. « Les masses » ; quel mot horrible, je voudrai revenir à l’humain.

    Vision d’un naufrage : cet homme en représentation qui réfute un mot sans
    en connaître la dimension. « MORATOIRE » dès que j’ai entendu ce mot,
    le téléspectateur que je suis a ressenti un immense espoir. Suivi instantanément du désespoir : « Il ne comprend rien, ne cherche pas à comprendre, cherche seulement à gagner l’assentiment bien-pensant d’une large audience ignorante du message coranique ».

    Pour finir, une formule à méditer : « Quand tout le monde est du même avis, c’est que personne ne réfléchit beaucoup ».

    Merci Monsieur Tariq RAMADAN.

    Je suis contente d’avoir découvert hier votre site, et c’est important pour moi d’avoir la possibilité de m’y exprimer, c’est un grand honneur qui est fait à chaque personne de s’exprimer ainsi sur le Net. Ne le gaspillons pas.

  72. ASSALAM ALAYKOUM WA RAHMATOULLAH WA BARAKATOU
    LA QUESTION EST D’IMPORTANCE ET MERITE MURES REFLEXIONS.D’ORES ET DEJA JE SALUES CETTE INITIATIVE QUI VIENT ME CONFORTER DANS MON CHOIX RELIGIEUX.L’ISLAM N’ETANT PLUS UNE QUESTION ABSTRAITE PASSE DE MODE QUI N’A PLUS RIEN A VOIR AVEC LE MONDE CONTEMPORAIN.SURTOUT POUR NOUS LES NOUVEAUX CONVERTIS ON A BESOIN D’ETRE AU FAITE DES DEBATS CONCERNANT LA COMMUNAUTE DONT NOUS FAISONS MAINTENANT PARTI.DE PLUS SI ON EST PAS DANS UN PAYS MAJORITAIREMENT MUSULMAN.SOUVENT ON FAIT DES ERREURS SANS SE RENDRE COMPTE DE LA GRAVITE DE CE QUE L’ON FAIT OU ENCORE ON CONFOND LES PECHES ET ON AGGRAVE INUTILEMENT LA SITUATION MANQUE DE CONNAISSANCE DANS UNE SOCIETE LIBRE ON EST LIVRE A SOI MEME.ON EST DEVENU MUSULMAN PAR LA FOI MAIS NOMBREUX SONT LES DEFIS ET SOUVENT ON CRAQUE.OUI POUR L’APPEL INTERNATIONAL A UN MORATOIRE SUR LES CHATIMENTS CORPORELS,LA LAPIDATION ET LA PEINE DE MORT.PAUSE! ON A BESOIN DE TEMPS POUR REFLECHIR COMPRENDRE LES OBJECTIFS VISES PAR CES APPLICATIONS FAIRE RESPECTER LA JUSTICE ET PROTEGER LES DROITS DES POPULATIONS.EFFECTIVEMENT COMMENT UN REGIME QUI EST LUI MEME OPPRESSIF INJUSTE OU C’EST LE STATUT LA RICHESSE QUI FAIT LA VALEUR D’UN HOMME POURRAIT REELLEMENT PROTEGER SES POPULATIONS ET LEUR GARANTIR LA JUSTICE.COMPRENDRE LES OBJECTIFS VISES PERMET DE MIEUX EVALUER LA PERTINENCE D’UNE LOI ET COMPRENDRE QUE LES CONTEXTES ONT CHANGE NOUS AIDE A VOIR DANS QUELLES PERSPECTIVES RESTER LE PLUS FIDELE POSSIBLE AUX SOURCES.IL EST DE NOTRE RESPONSABILITE D’ORGANISER DE GERER LA COMMUNAUTE EN TOUT TRANSPARENCE ;LE MORATOIRE POUR ETRE PLUS PROCHE DU PEUPLE DE CELUI QUI SOUFFRE QUI A COMMIS L’ERREUR COMPRENDRE LE POURQUOI CHERCHER A PREVENIR PLUTOT QUE GUERIR CHERCHER A ENRAYER LES CAUSES PRECURSEURS PLUTOT QUE D’APPLIQUER UN CHATIMENT.POUVOIR DECELER CELUI QUI SUR LE POINT DE FLANCHER ET INTERVENIR AVEC AMOUR ET DOUCEUR COMME POUR UN FRERE.VOILA POUR MOI DES PERPECTIVES INTERESSANTES QUE NOUS APPORTE CE MORATOIRE.SI C’EST POUR SAUVER UN CROYANT JE N’HESITE PAS.JE SUIS AVEC VOUS .IL FAUT QUE LES CHOSE BOUGENT ON A BESOIN D’UN NOUVEAU SOUFFLE.
    ASSALM ALAYKOUM WA RAHMATOULLAH WA BARAKATOU.KHADIJA.

  73. Louange à Allah, c’est Lui dont nous implorons le secours et la guidée. Nous cherchons refuge auprès de Lui contre la méchanceté de nous même et contre nos mauvaises actions.
    Celui qu’Allah guide ne s’égarera jamais, et celui qu’Allah égare ne sera jamais guidé. Je témoigne que Le Seul qui mérite l’adoration est Allah L’Unique et que Mouhammad r est Son adorateur et Son messager.

    On demanda un jour a l’Imam Ahmad ibnou Hanbal :
    « Préfères-tu que l’homme prie, jeune, et fasse la retraite pieuse ou qu’il parle des innovateurs ? ».
    Il répondit : « S’il jeûne, prie et se met en retraite pieuse, il le fait pour lui-même. Alors que s’il parle des innovateurs il le fait pour les musulmans, cela est préférable »
    Extrait de majmou fatawa de cheikh al Islam Ibn Taymiya (28/231,232)

    C’est ainsi que nous vous invitons aujourd’hui à découvrir les dérives de Tariq Ramadan, en espérant que les musulmans découvrent la vérité sur cet innovateur et s’éloignent de ses philosophies destructrices.
    Il propose de modifier ou d’améliorer les règles divines concernant l’héritage de la femme qui pour lui, à notre époque est une injustice en vers les femmes et une « discrimination terrible ».
    [L’Islam en question p 273]

    Il (Tariq Ramadan)dit aussi textuellement :
    « L’application concrète et littérale des textes peut devenir, devient et dans certain cas est très discriminatoire ».
    [L’Islam en question p283]

    En réalité : Tout ce qui a été révélé de notre Créateur est une miséricorde pour nous, et nous l’acceptons comme il l’a été révélé et nous l’appliquons en tout soumission du mieux que nous le pouvons, comme il a été décrété dans le verset suivant :

    (La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, est : « Nous avons entendu et nous avons obéi ! ») S24; v51

    Et il est vraiment abominable de dire que l’application de la parole d’Allah
    est injuste ou discriminatoire car toute la justice vient d’Allah, c’est Lui
    Le juste et Il dit Lui même :
    (En réalité Allah n’est pas injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui font du tort à eux même)
    S10 ; v44

    (Et Allah n’est point injustes envers les serviteurs).
    S8;v 51

    Quant à la modification ou à l’arrangement de la loi d’Allah comme en parle à maintes reprises Tariq Ramadan dans ses livres, voici ce qui est dit dans le saint Coran :

    ( Telle était la voie établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant, et tu ne trouveras pas de changements dans la loi d’Allah ).
    S33;v 62

    (Or jamais tu ne trouveras de changements dans la règle d’Allah et jamais tu ne trouveras de déviation dans la règle d’Allah ).
    S35; v43

    Il (Tariq Ramadan)dit textuellement :
    « Si j’ai à m’exprimer sur ce sujet, où que je sois, je dirai qu’il est
    autorisé et légitime, sur la base des références islamiques de changer de religion ».
    [L’Islam en question p279]

    Le prophète (sallallahou alayhi wa salam) dit à ce sujet :
    « Celui qui change de religion, tuez-le ! » (Boukhari 6922)
    ( voir aussi Boulough Al Maram ahadiths n°1031, 1032, 1033)

    (Bien entendu, cette responsabilité [de le tuer] incombe aux autorités, et
    non au commun des musulmans)

    Il (Tariq Ramadan)affirme que la femme musulmane est libre d’épouser un non musulman, et que son choix doit être respecté.
    [L’Islam en question p282]

    ALLAH DIT :
    (Ô croyants, lorsque des musulmanes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les ; Allah connaît mieux leur foi ; si vous constatez qu’elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites pour eux [en tant qu’épouses] ; ni eux pour elles [en tant qu’époux]).
    S60; v10

    Dans une de ses cassettes, la n° 18 de la série des commentaires du Coran, il(Tariq Ramadan) dit mot pour mot en argumentant sur le fait que l’homme soit naturellement bon ou mauvais après avoir passé en revue les philosophie du Marquis de Sade et de Hopps il(Tariq Ramadan) ajouta dans la série :
    « Et puis de la même façon, il n’y a pas en Islam d’idée que l’homme serait fondamentalement bon comme vous l’avez dans la tradition, d’ailleurs que l’on attribue à Rousseau mais qui intervient avant la philosophie de Rousseau et qu’on trouve déjà chez Montaigne, l’homme est naturellement bon, avec la formule que vous connaissez, le bon sauvage, et c’est la société qui le corrompt ajoute Rousseau ; ce qui a fait sourire Voltaire demandant à Rousseau dans l’une de ses lettres lorsqu’il a su que Rousseau défendait l’idée du bon sauvage : Mon cher ami venez que nous allions brouter l’herbe de nos campagnes pour retrouver le bon goût de la sauvagerie ».

    Le grand savant Ibn Qayim Al Djawziya a dit:
    – « La science c’est: Allah a dit, le prophète a dit et les compagnons ont
    dit ».

    L’Imam Shafi dit au sujet des gens qui délaissent le livre d’Allah et argumentent avec la philosophie :
    – « Si vous m’écoutez, le sort de ces personnes serait qu’on les fouette avec des branches de palmiers et des sandales puis qu’on les mettent sur un âne et qu’on les promène ainsi dans le village en disant regardez le sort qui attend celui qui délaisse le Coran au profit de la philosophie ».

    L’imam Adh Dhahabi (mort en l’an 748 de l’Hégire) (rahimahullah) a dit:
    – « Il est rapporté de manière authentique de Daraqutni qu’il a dit: « Il n’y a rien de plus détestable à mes yeux que ‘Ilmul kalam ( la philosophie). Je dis: Personne ne doit rentrer dans ‘Ilmul kalam, ni dans l’argumentation logique. [Siyar 16/457]

    Il (Tariq Ramadan)affirme encore que se laisser pousser la barbe et de porter le kamis comme le faisait le prophète n’est pas stratégique pour appeler les gens à l’Islam, mais qu’il faut les imiter pour qu’ils nous aiment et acceptent l’Islam, que le port du voile pour la femme n’est pas une obligation, et ceci n’est qu’un petit aperçu des dérives de cet innovateur que beaucoup de jeunes ont suivi aveuglément en se laissant duper par son langage plaisant, mais malheureusement, très loin des lois d’Allah et de la sunna de son messager. C’est pourquoi nous invitons tous les frères et soeurs à mettre en garde son entourage contre les livres et les cassettes de Tariq Ramadan et de les délaisser.
    Et nous leur recommandons aussi de ne pas se laisser amadouer par ces propos attirants mais qui en faite cachent tout ce qu’il y a de plus détestable.

    Et rappelez-vous la parole du messager d’Allah(sallallahou alayhi wa salam) , lorsque Hudhayfa Ibnul Yaman le questionna à propos du mal afin de ne pas en être atteint, le messager d’Allah lui répondit :
    « Des gens ne se conduiront pas selon ma conduite (sunna), ils ne guideront pas dans la voie dans laquelle j’ai guidé. Tu y reconnaîtras des choses conformes et tu en ignoreras d’autres. »
    « Des individus attireront les gens aux portes de l’enfer. Celui qui leur
    répondra, ils le précipiteront en enfer ».
    « Décrit-les moi !» dit Hudhayfa.
    Muhammad (sallallahou alayhi wa salam) répondit :
    « Ils sont de notre souche et parlent notre langue ! » (Boukhari, Mouslim)

    Pour conclure, observons ce que disent nos pieux prédécesseurs sur la règle innovatrice qu’il inculque aux jeunes :

    « On travail ensemble sur ce qui nous unit et on s’excuse sur ce quoi nous sommes en désaccord ».

    Mettons maintenant cette parole face à celles des salafs (prédécesseurs) des gens de la sunna et du consensus et voyons s’ils ignoraient et s’excusaient face aux désaccord qu’ils avaient avec les innovateurs :

    Hassan al-Basrî -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit: « Ne vous asseyez pas avec les Gens de l’innovation, car leur maladie (les
    innovations) touchera vos coeurs. »
    (Kitab al-I’tiçâm – de l’imâm ach-Châtibî)

    Al-Qourtoubî -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :
    « Et lorsque la dissociation des gens du pêché est établi, comme nous
    l’avons expliqué, alors éviter les gens des passions (El-Ahwa) et de l’innovation est plus important encore. »
    (« Tafsiroul-Qourtoubi » 5/418)

    Hassan Al-Basrî -‘Allah lui fasse miséricorde- a dit :
    « Ne vous asseyez pas avec les gens de l’innovation et des passions, ni ne débattez avec eux, ni ne les écoutez. »
    (Ad-Dârimî dans son « Sounnan » 1/121 et Al-Lalika’i n°240)

    Soufiyan Ath-Thawri -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :
    « Quiconque écoute un innovateur a quitté la protection d’Allah et est livré
    à l’innovation. »
    (Abou Nu’aym dans « Al-Hilya » 7/26 et Ibn Batta n°444)

    L’Imam Malik -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :
    « Quelles mauvaises personnes que les gens de l’innovation ! Nous ne leur donnons pas le Salam. »
    (« Sharous-Sounna » 1/227 de Al-Baghawi)

    Ibn ‘Abbas -qu’Allah l’agrée- a dit :
    « En effet la chose la plus détestable auprès d’Allah est l’innovation. »
    (Al-Bayhaqi dans « As-sounan Al-Koubra » 4/316)

    ‘Abdellah Ibn ‘Omar -qu’Allah l’agrée- a dit :
    « Toute innovation est un égarement, même si la majorité des gens la voit comme une bonne chose. »
    (Abou Shama n°39)

    Le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- a dit :
    QUICONQUE INNOVE OU ACCOMMODE UN INNOVATEUR A SUR LUI LA MALEDICTION D’ALLAH, DES ANGES ET DE TOUTE L’HUMANITE » (Al-Boukhari et Mouslim)

    Voici, un tout petit aperçu de l’égarement de Tariq Ramadan, et cela, n’a été tiré seulement d’une lecture rapide d’un seul de ses livres, alors imaginez le résultat si nous aurions décortiqué l’ensemble de ses livres.

    Quant à ceux qui propagent et vendent les livres et cassettes, sachez que celui qui dirige vers un bien aura la même récompense que celui qui fera le bien et que celui qui dirige vers un mal aura la même rétribution que celui qui fera le mal et de tout ceux qui l’auront suivi.

    Nous demandons à Allah qu’il accepte ce modeste travail et nous guide ainsi que tous nos frères sur la voie de nos pieux prédécesseurs (salafs salih), la voie qui nous a été indiquée par le prophète r la voie claire de nuit comme de jours de laquelle ne s’égare seulement celui qui est voué à la perdition.

    Nous demandons aussi à Allah qu’Il aide tous ceux qui recherchent
    sincèrement la vérité et qu’Il humilie tous ceux qui s’en détournent par
    orgueil ou par hypocrisie, et la bonne fin est certainement destinée aux
    pieux…

    Qu’Allah nous facilite à tous la mise en pratique de ce qu’il agrée et que
    la paix et la bénédiction d’Allah soit sur notre prophète Muhammad, sur sa famille, ses compagnons et tous ceux qui l’auront suivi de la meilleure façon, et la Louange est à Allah Seigneur de l’univers.

    1. parle tu en tant que musulman ou en tant que soi disant « salaf » si c’est le cas qu allah te guide car les innovateurs sont ceux qui se pretendent autre chose que musulman tout court. Autre chose ce ne sont pas les savants d arabie saoudites (savants des rois, et les rois esclaves des americains)qui rameneront l islam a lage d or

    2. Si les musulmans connotent si négativement « l’innovation », pas étonnant qu’ils soient si misérables! Si les Occidentaux avaient négligé « l’argumentation logique » autant que ces musulmans misologues, tu n’aurais pas pu utiliser cet ordinateur.
      La véritable bid’a, c’est ajouter des choses à la religion, ce que tu fais manifestement en sacralisant la parole de Ulemas.

    3. Peut-on tenir a sa religion dans une époque si trouble ,ou toutes les valeurs morales sont réduite à néant.

  74. Je reprends ici deux passages, celui-ci trouvé dans le texte précédent :

    Nous demandons aussi à Allah qu’Il aide tous ceux qui recherchent sincèrement la vérité et qu’Il humilie tous ceux qui s’en détournent par orgueil ou par hypocrisie, et la bonne fin est certainement destinée aux pieux…

    Qu’Allah nous facilite à tous la mise en pratique de ce qu’Il
    agrée et que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur notre prophète Muhammad, sur sa famille, ses compagnons et tous ceux qui l’auront suivi de la meilleure façon, et la Louange est à Allah Seigneur de l’univers.

    Et celui-là dans un autre texte plus bas :

    Qu’Allah nous fasse voir en toi les Signes de Sa Puissance puisque dans ton arrogance tu persiste à vouloir t’ériger en taghout et qu’Il te démasque et t’humilie à la face du monde car par Allah Tout Puissant tes paroles et les idées que tu défends ne sont pas celles d’un Croyant !!!

    Je me suis permise d’y ajouter des soulignages et je pose la question suivante à ceux qui écrivent ce type de réflexion :

    Lisez-vous, écoutez-vous et réfléchissez-vous à ce que vous écrivez dites ou pensez ?

    Car dans ces passages, je lis et j’entends que VOUS vous érigez à la place de votre Créateur.

    VOUS jugez et VOUS condamnez.

    VOUS déterminez qui est croyant et qui ne l’est pas.

    VOUS départagez ceux qui recherchent sincèrement la vérité et ceux qui s’en détournent par orgueil…

    Au fond (mais c’est bien une caractéristique humaine, nous en sommes souvent tous « là » et en majeure partie du temps, inconscients)

    VOUS êtes orgueilleux, présomptueux et vaniteux car

    VOUS vous mettez à la place de Allah pour proférer tout cela.

    De quel droit, si vous vous dites croyants ?

    Où cela est-il écrit ou dit que ce sont les êtres humains,

    VOUS, qui deviez faire cela ?

    L’idée n’est pas de vous blâmer car je suis concernée au même titre que vous et que tout le monde mais c’est de prendre conscience de nos comportements.

    Tous.

    Nous, les êtres humains, sommes toujours très doués pour faire des « théories » à propos des « autres » mais sommes, le plus souvent, aveugles quant à nos actions et à nos dires.

    Le seul fait de comprendre, de savoir et d’accepter que tous le monde agit ainsi (« soi » y compris, ce qui est, de loin, le plus dur pour chacun) nous aide et nous pousse certainement à être humble, selon moi.

    Et encore … c’est dur.

    Bien sûr, nous aimerions tous, idéalement, faire le bien de tous le monde !

    Toutefois, soyons et restons modeste, dans le sens de humilité, et essayons de construire chacun – plutôt que de passer son temps à détruire ce que les autres essayent de faire – avec nos capacités, nos connaissances et nos possibilités, un monde meilleur.

    C’est à dire, si chacun arrive à être un tout petit peu meilleur, on avancera…

    Utopique ?

    Mais nous sommes là pour ça.

    Louise

  75. La meilleure preuve, si besoin était, que nous sommes tous pareils et que nous tous doués pour faire des « théories » sur les autres :

    c’est le texte que je viens d’écrire ci-dessous …

    Louise

  76. J’aimerais poser juste une question, sans rentrer fondamentalement dans le débat car je ne possède pas, selon moi, le savoir requis .

    Si l’Occident n’avait pas critiqué les pratiques du monde arabo-musulman telles que la lapidation, peine de mort, etc…Tariq Ramadan, ou même nous , aurions-nous réagit malgré cela et proposé un moratoire ?

    Cette démarche d’un moratoire est-elle totalement et je dis bien totalement indépendante de la volonté des occidentaux de sans arret se mêler des affaires des musulmans ?

    Salutations.

  77. Je reprends quelques passages du texte de Roslane :

    « … l’Occident … »

    « … monde arabo-musulman … »

    « … aurions-nous … »

    « … volonté des occidentaux … »

    « … affaires des musulmans … »

    Chacun de ces termes tente de signifier qu’il englobe une seule manière de voir les choses !

    Ils fonctionnent chacun comme un « englobant » (des mêmes que soi) et en même temps comme un « excluant » (des autres).

    La question est pour moi plutôt : ne sommes-nous pas des êtres humains AVANT TOUT ?

    Sinon, on est toujours en train de comparer et mélanger, ou non, des idées d’espace géographique, de langue et de religion (entre autre)

    Petites questions alors …

    Où se situe une personne d’Asie et musulmane ?

    Ou alors une personne dont les grands-parents sont d’Afrique, qui est né et vit en Europe et qui est musulmane ?

    On peut multiplier les exemples à l’envi.

  78. Aprés cette parenthèse de Louise, j’aimerais que quelqu’un réponde VRAIMENT à ma question, et n’essaye pas de venir faire sa propagande anti-cléricale sur le site de Tariq Ramadan, sachant bien que ce site est avant tout musulman et que c’est logique qu’on parle d’affaires MUSULMANES.

    Pour Louise c’est bien si tu voit les choses comme ca mais faudrait peut-être te reveiller, le monde il est complexe et ton rêve d’humanisation de la société il existe pas.

    Oui il y’a le monde arabo-musulman et le monde occidental, que tu le veuilles ou non, et je ne met pas de côté le reste du monde, mais on sait bien aujourdh’ui que la majorité des désaccords politico-diplômatiques résultent du contact Occident/Monde arabe.

    D’ailleurs l’occident fait bien attention de nous le rappeler en nous qualifiant sans cesse de  » jeunes issus de l’immigration » ,  » francais d’origine immigré »,  » franco-maghrébins », etc…

  79. SALAM à tous
    cher monsieur Tariq je suis d’accord sur le principe, mais je voudrais étendre votre proposition de moratoire à « une suppression totale et immédiate » de l’application des peines de l’islam dans des pays se réclamant faussement de l’islam.

    je suis docteur en droit musulman, et je sais que l’islam est un ensemble indivisible, appliquer de lui que les châtiments serait réduire l’islam à l’un de ses principes.

    j’ai toujours dit à mes étudiants que l’application des châtiments de l’islam relève de nos jours d’une aberration. cela du fait que le prophète n’a appliqué les peines qu’après avoir institué tout un système ; politique, économique, éducatif et social prospère à son époque. donc, limiter l’islam à un de ses principes constitue selon les règles même du droit musulman une déviation de compréhension surtout quand cela provoque des problèmes dans les sociétés musulmanes mêmes.

    je ne peux concevoir l’application de quoi que ce soit, d’un système, si je n’arrive pas à mettre le tout en oeuvre. c’est exactement ce qu’a fait le prophète durant les deux période; mécquoise et médinoise.

    nous avons des dizaines d’exemples dans l’histoire du mouvement normatif musulman, depuis le Califat d’Abû Bakr et jusqu’à Celui de ‘Uthman. d’ailleurs parmi les causes de la mort du troisième Calife se trouve les réformes qu’il avait opéré durant son règne.

    enfin, je voudrais seulement saluer le courage et l’audace de notre frère Tariq, qui soulève et ne cesse de soulever de questions cruciales à un temps où la communauté musulmane a cessé de réfléchir et ne fait que consommer le (turâth ) juridique d’il y quelques siècles.

    le plus grand dilemme c’est que les musulmans, sans connaître grande chose de ce patrimoine s’acharnent à « transmettre du foyer des ancêtres la cendre et non pas la flamme »

    merci mon frère que Dieu vous assiste!

    votre frère Dr. tahar MAHDI membre du conseil européen de la recherche et la fatwâ et président du centre européen avicenne de civilisation islamique de cergy.
    salam

    1. Salam alikoum !!!

      Moi je pense que Tariq Ramadan a tout a fait raison.

      La lapidation est la meilleur solution pour les pervers(e), et comme Allah nous dit dans le coran :
      “Il sais ce qui est bénéfique pour nous, et ce qui ne l’est pas”.

      Quand on voit aujourd’hui toutes ces maladies (SIDA), bah voila le résultat de n’avoir pas instauré la lapidation.

      Mais d’un point de vue politique, certainement on ne peut pas venir dans pays de KfAr, et instauré une tel lois qui est pour eux une sauvagerie, mais comme dit mon chère frère Abou ‘Abdilah Adil : < > et je rajouterai même C’est lui le Vrai Pervers, car ne pas instauré la lapidation c’est autorisé (Encourager) les gens a la commettre et donc a pervertir tous le monde, y compris les [musulmans] qui ne sont pas contre eux aussi, mais la perversité est l’une des principale caractéristique d’un Kafr (je ne vous apprend rien !!!

      Q: Mais comment punir des [musulmans] avec cette lois ???
      R: La réponse est que Allah les a déjà puni dans ce bas monde, et cela n’est pas encor finit pour eux… quand ont les voit se ridiculiser (a faire des chose que même le Shaytan ne ferait pas) … comment les punir alors que ce sont des hypocrite ??? leurs punition c’est déjà d’être égaré et puis si cela les amuse de commettre l’adultère dans un pays de kafr, tant mieux pour eux !!! (Allah les voit)

      La solution est d’essayé d’instauré cette lois dans les [pays musulmans] (si cela existe encore) mais jamais elle ne pourra être abolis dans un autre pays pour la simple raison qu’ils sont contre, et ils sont tout a fait raison, on ne vas pas les forcé a être musulmans comme même…
      Ou même les [musulmans ] … si ils veulent s’amuser a cela, qu’il continue, Allah voit !!!

      Il y a tellement de chose a dire a ce sujet ….

      Salam a’likoum Mes frères, je vous aime tous (Et qu’Allah nous pardonne et nous guide dans notre bonne volonté) °_°

  80. D’après Ouroi , Aïcha que Dieu soit satisfait d’elle a dit : les Coraïchites, préoccupés par le sort de par la femme mahzoumite qui acommis un vole , se sont dit : personne d’autre que Oussama l’aimé du messager de Dieu que la prière et la paix soient sur lui, ne peut oser intercéder en sa faveur auprès du messager de Dieu que la prière et la paix soient sur lui; alors ce dernier en parla au messager de Dieu que la prière et la paix soient sur lui, et celui-ci lui demande : tu oses intercéder pour écarter une sanction prescrite par Dieu ? puis se levant il a tenu le discours suivant: « Oh gens , ceux qui étaient avant vous ce sont égarés (ou « ont été détruits) du fait que si parmi eux le noble commet un vole ils l’épargnent , et si c’est le faible qui commet un vole ils le punissent; par Dieu , si Fatima la fille de Mohammad que la prière et la paix soient sur lui commet un vole , Mohammad lui coupera la main. »

    Ce texte illustre, on ne peut plus clairement, la désapprobation énergique du Prophète, d’une application discriminée des « houdouds » (peines selon la loi islamique) sanctionnant les faibles, et épargnant les forts; signalant qu’une telle attitude engendrera l’égarement de la nation si ce n’est pas sa destruction comme le mentionne une autre version du même hadith.
    L’équité et la protection contre tout égarement ou destruction, exige alors que tous les gens soient égaux devant la loi , et que les peines leur soient infligées indifféremment; une application caricaturale de la Charia , réduite à l’exécution des peines s’abattant seulement sur les faibles , comme c’était le cas avec Jaafar Noumaïri au Soudan , et comme c’est toujours le cas dans certains pays du Golf, ne peut prétendre assurer la justice. Ainsi, si les peines ne sont pas applicables au forts, elles ne doivent être appliquées aux faibles, et un moratoire sur leur application s’avère alors impératif jusqu’à ce que tous les citoyens deviennent égaux devant la loi et passibles indifféremment des mêmes peines. L’effort des musulmans réformateurs doit de ce fait s’orienter vers l’édification d’une société d’égalité des chances, et devant la loi et les différentes obligations, et personne dans ce cas là ne contestera l’application des « houdouds » telle que les textes islamiques l’exigent, sachant bien que le champ de leur application sera très réduit, dans la mesure ou l’éducation islamique préalable à la promotion de l’égalité , et l’égalité des chances elle même aura humanisé les gens. Notons à la fin que les « houdouds » ont été institués pour défendre assurer la pérennité de l’applications des principes de l’Islam dans leur totalité; il faut alors œuvrer pour édifier cette société saine et égalitaire, qui vit selon les principes de l’Islam , et ce n’est qu’après, que l’application des « houdouds » contre tous les récalcitrants qui s’entêtent (sans raison défendable) à transgresser les lois assurant la quiétude de tous, deviendra à son tour impérative.

  81. de safa le 22 de ramadan

    Toutes ses pratiques barbares d’un autre temps n’a plus rien à faire sur terre après la révelation du livre sacré transmis par Dieu le Miséricordieux au seau des Prophète Muammed paix, bénédictions et salutations sur lui.

    L’Islam est douceur, générosité, ouverture d’ésprit et vers l’autre et non souffrance.

    Que tous ses fanatiques frustrés arrètent de s’en prendre au plus faible et battons le rappel que l’Islam interdit ces pratiques dans tous les cas. Amen

    1. Je rappelle que les sanctions corporelles remplacent la prison.Je sais que certaines pratiques sont fausses,mais d’autres sont mal jugées ou mal comprises.C’est faux de dire que l’islam interdit ces pratiques dans tous les cas.L’islam prône la loi du talion.Que devrait-on faire à un violeur si on ne peut ni le priver de sa liberté car contraire à l’islam(je rappelle que la prison n’est pas admise dans l’islam),ni lui infliger des sanctions physiques.Donc abolir certaines pratiques des chatiments corporels,oui,mais certaines seulement et dans des cas précis.Pour citer Machiavel: »Tous les arts que l’on ordonne dans une cité pour le bien commun des hommes,toutes les institutions qu’on y fonde pour y faire régner la crainte de DIEU et des lois ne serviraient de rien si l’on ne créait aussi des armes pour les defendre. ».Comprends bien

    2. La louange appartient à Allah, et que le salut et la bénédiction soient sur Son Envoyé, sur sa famille, ses compagnons, et sur celui qui suit sa voie. amine et non amen !!!!!!!!!

      personne ne peut contredire la loi islamique car l’islam est faite pour toute nation et elle est depuis la fin de la revelation le seul chemin qui est digne d’etre suivit faut suivre le chemin que suivait le prophete mohammed (psl) et qui ne suit pas le coran et la sunnah est un mecreant .

      « Et ils ont traité de mensonge [tout ce qui leur vient du Seigneur]. Il leur viendra bientòt des nouvelles de ce dont ils se raillent. » » sourate 26 verset 6.

      « …Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait, et J’agrée pour vous l’Islâm comme religion. »()

      Allah tahala dit aussi dans la sourate de la consultation (Ach-Chûrâ):
      « Ou bien auraient-ils des associés (à Allah) qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises ? Or, si l’arrêt décisif n’avait pas été prononcé, leur affaire aurait été réglée. Mais certes, les injustes auront une sévère punition. »

      sourate les femmes:

      « Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux parmi vous qui détiennent l’autorité. En cas de désaccord sur quelque chose, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour Dernier. Ceci est meilleur et le plus approprié pour une décision finale ».

      sourate al imran :

      « Dis: Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi donc, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. »

      D’ailleurs Allah tahala dit dans le Coran:
      « . Et prenez ce que le Messager vous prescrit, et abstenez-vous de ce qu’Il vous interdit. »()

      II dit aussi:

      « Que ceux qui désobéissent à l’ordre du Messager, prennent garde qu’ils ne subissent une épreuve douloureuse, ou qu’une peine sévère ne leur soit infligée ».

      II est établi comme authentique que le Prophète (psl) a dit:
      « Quiconque commet un acte ne faisant pas partie de notre religion, cet acte sera rejeté ».

      Dans un autre hadith, il a dit:
      « Observez impérativement mes préceptes (Sunna) et ceux des Califes véridiques et bien-guidés qui viendront après moi. Cramponnez-vous y et tenez-y fermement (litt. mordez-y à pleine dent). Evitez les nouveautés, car toute nouveauté est une innovation et toute innovation est un égarement. ».

      Le Très Haut dit aussi:
      « En effet, vous avez un excellent exemple dans le Messager d’Allah, pour quiconque espère en Allah, et au Jour dernier et qui se rappelle beaucoup d’Allah».

      La preuve de cela réside dans le hadith authentique d’après Abdullâh ibn Umar (t) qui dit : le Messager d’Allah (psl) a dit:
      « Allah n’a jamais envoyé de Prophète, sans lui assigner la tâche de guider son peuple vers ce qu’il sait être le meilleur pour eux, et sans les mettre en garde contre tout ce qu’il sait être mauvais pour eux ».

      Prophète (psl) lors d’un sermon du vendredi: «En outre, la meilleure parole est le livre d’Allah, et la meilleure voie est celle de Muhammad (psl), et la pire des choses est celle des nouveautés (introduites dans la religion), et chaque innovation est un égarement ».

      Dans le hadith authentique, le Messager d’Allah (psl) a dit:
      « Gardez-vous d’exagérer dans la religion, car les gens avant vous ont, autrefois, péri à cause de l’exagération dans la religion. »

      Les hadiths qui ont le même sens, sont nombreux. Aussi, la mise en garde et l’avertissement contre les innovations sont confirmées par les compagnons du Messager d’Allah (psl), et les pieux prédécesseurs qui leur ont succédé. Ceci, car les innovations sont des rajouts dans la religion, et une réglementation qu’Allah n’a jamais permise, et une imitation des adversaires d’Allah , parmi lesquels les juifs et les chrétiens qui ont rajouté des choses dans leurs religions, et qui ont introduit des innovations dans leurs religions qui n’ont pas été permises par Allah. Aussi, ils ont mis en garde contre les innovations car elles signifient, par conséquent, le dénigrement de la religion islamique, et l’accusation de manque de perfection. De plus, il est vérifié que cela est une énorme perversion, mais aussi un mal odieux qui vient en contradiction avec la parole d’Allah :
      « …Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion ».

      Nous demandons à Allah l’amélioration de la situation de tous les musulmans, de leur accorder la compréhension de la religion, et de nous accorder, ainsi qu’à eux, l’adhésion à la vérité, et de s’y maintenir et d’abandonner ce qui vient à son encontre. C’est Lui le Maître de tout cela, et c’est Lui qui est capable (de nous accorder ce que nous avons demandé). Que la paix, la bénédiction et le salut soient sur Son Serviteur et Son Messager, notre Prophète Muhammad, sur sa famille et ses Compagnons.

      Les meilleures actions sont celles des anciens bien guidés,
      Et les pires actions sont les récentes innovées.

      « Sur toutes vos divergences, le jugement appartient à Allah. »

      donc si vous etes veridiques et pieux et musulmans d’abort on doit tous accepter ce qua dit allah et le prophete et la veriter est la pour ceut qui veule voire !!!
      la lapidation pourquoi en discuter si allah dit ainssi c’est que c’ets ainssi et si le prophete (psl) dit ainssi c’est que c’est ainssi . le meilleur de touche chose c’est allah ,et le meilleur de toute la creation c’est mohammed le meilleur (psl) des hommes ,ya un verset qui dit :
      Dis : « Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.
      Dis : « Obéissez à Dieu et au Messager. Et si vous tournez le dos… alors Dieu n’aime pas les infidèles ! Sourate 3 verset 31 et 32.

      Nous demandons à Allah qu’Il permette, à nous et à tous les Musulmans, de s’accrocher et d’obéir à la Sunna, et de mettre en garde contre tous ceux qui la transgresse. Allah est le Généreux et le Magnanime. Que la paix et le salut soient sur Son Serviteur et Son Messager, notre Prophète Muhammad, sur sa famille et tous ses Compagnons. amine

    3. AS SALAMALEIKOUM WA RAHMATULLAH cher frere,
      je suis tout à fait d’accord avec toi akhi mais sache qu’il faut patienté car la patience mène à la lumière!Malgré que la vérité est clair,on nous mettra toujours des bâtons dans les roues même si la vérité sort de ta bouche mais rappelle toi la parole du Prophète(pbl):

      « Un groupe de ma communauté demeurera sur la bonne voie et ne sera atteint ni par ceux qui l’ont abandonné ni^par ceux qui se sont opposés à lui jusqu’à ce que vienne le décret d’Allah Tahala« 

    4. Voila où mène le ramadanisme (=essayer par tous moyens de plaire aux occidentaux, promouvoir l’union avec eux avant l’unité entre Musulmans): à qualifier de « barbares » les injonctions divines.

      Je n’ai pas honte des paroles de mon Seigneur et Maître.

    5. Mon frére, tu devrais avoir honte d’être quelqu’un qui soutient un acte aussi monstrueux que la lapidation….  » Kana khoulokoho al koraan » le Coran devrait être la source priviligiée pour nous tous à suivre, car c’est vraiment les paroles de Dieu. et Dieu nous a demandé de lapider Satan et non pas les êtres humains. Alors, arrêtons d’agir en monstres!!

  82. Soutenir, Critiquer. Il est vrai que chacun de nous aurait voulu trouver une solution juste mais qui à tort et qui à raison. Le choix d’une vérité est difficile, c’est vrai, mais on ne peut pas nier qu’il y a beaucoup d’injustice dans les pays majoritairement musulmans comme pour les autres pays mais d’une forme différente. Est-ce la peur,par l’occident, d’accepter une culture extérieure (religion musulmane) qui fait lieu de tant de débat. Mais je penses plus juste le fait de parler, dialoguer, s’exprimer sans peur car il faut trouver une solution. Et je ne penses pas que le fait de traiter tout les occidentôts de mécréant va arranger les choses. « MECREANCE » Avons-nous vraiment comprit le sens de ce terme, car le sens réel de ce mot qui est souvent cité dans le Coran veut dire réellement ou pointe du doigt les personnes à qui on a montré l’islam et qui l’a rejeté. Qu’Allah m’aide à trouver la vérité si je me trompes. Et je ne penses pas qu’on peut dire que l’occident a une réelle vue sur l’islam de nos jours. Tout ce qu’on voit le plus souvent et tout ce qu’on entend plutôt (à la télé, à la radio ou comme dans les journaux), c’est des attentats, du sang, des malentendus, la Sharia, l’Appel à la Guerre Sainte… etc. Les pays majoritairement musulmans ne s’entendent meme pas entre eux. Le mot « Jihad » revient sans cesse mais n’exprime pas réellement son sens. Il faut que les différentes communautées puissent s’entendre car le silence ne mènera à rien, et donc il y restera une méconnaissance de l’autre envers chacun. J’espère moi-même trouver une vérité inch Allah, rappellons-nous que nous sommes tous frères et que la haine entre nous ne mènera nulle part et que seule Allah est Le digne juge. (Penser que le fait de désespérer est réel, mais combattre dans l’espoir est une meilleure solution) Je vous espères du bien à tous inch Allah. SALAMO HALEKOM WA RAHMATULLAH Nabil de bordeaux.

  83. SOUTIENS

    Le moratoire est une étape nécessaire afin d’amener certains musulmans à comprendre que ces peines sont inapplicable de nos jours! La vision circonstantielles semble être étrange à certaines de ces personnes qui condamnent certaines femmes à la lapidation ou qui coupent
    des mains pour vol… Honte à eux! Honte à eux!
    Le moratoire permettra un bilan de conscience qui les amènera à développer l’intelligence du texte (coran, sunna) et du contexte actuel. Voir le monde d’aujourd’hui avec les lunnettes du passé est IGNORANCE, prison invisible à l’oeil nu. Ces gens subissent eux-même leur ignorance. Un débat de fond est plus que nécessaire pour amener à une ouverture des coeurs, à la compréhension de ce qu’est l’ISLAM. JE SOUTIENS L’APPEL AU MORATOIRE. INCHA-ALLAH
    Wa salem-u-aleykoum
    Omar de toulouse

  84. Essalamou Alaïkoum
    De votre frére Mohamed

    Tout d’abord , je tiens à saluer l’action que vous menez et les efforts que vous fournissez pour faire découvrir l’islam à ce qui ne le connaissent pas . Votre action nous a permis de découvrir les limites de la démocratie et comment des démocrates se transforment en dictateur quand ils ont en face d’eux des idées qui ne les agréent pas.
    Pour revenir au moratoire , vous le justifiez par le fait que la mise en oeuvre des sanctions est effectuée par des gouvernants injustes , mais est-ce que vous croyez qu’un jour ce monde aura des gouvernants parfaits , je ne le pense pas et c’est ça qui fait le monde et explique l’enfer et le paradis et chacun sera responsable de sa propre action.
    Il est vrai que l’on ne doit pas être fataliste mais j’estime que le fait que les gouvernants actuels soient injustes ne justifie pas un moratoire mais plutôt une reflexion de changer nos sociétés vers le mise en place de gouvernants plus représentatifs et donc plus juste.
    Enfin , je prends un exemple concret , supposez un seul instant que les sanctions ne soient pas appliquées à la mecque durant le Hadj , eh bien croyez moi , cher frére que l’accomplissement du hadj lui-même serait en danger car l’insécurité serait totale.

    1. salam alikoum, juste pour donner une réponse (bonne ou mauvaise) a ta question sur le hadj. Je tien d’abord a souligner que c’est ce que moi je pense… en bref on ne dit pas qu’il ne faut pas sanctionner, mais peu être qu’il faut « changer » les punition… de toute facon je pense que la communauté sera obliger (par elle même!) de passer par ce moratoire…Allahou Alam (incha Allah mon message est resté dans le contexte de ton message)….As salam alikoum

  85. Assalamou ‘aleikoum,

    Je soutiens pleinement le moratoire que vous avez établi, ce que vous dites
    reflète vraiment la situation dans nos pays musulmans, je ne comprends pas certaines réactions disant que ce moratoire est en quelque sorte « ramadaniste » !! il s’agit là de défendre l’image de notre religion et surtout de dénoncer l’image injuste et fausse que l’on se fait de l’Islam à travers le monde et ce à cause de l’ignorance troublante des textes et des valeurs de cette religion dans les pays dits « musulmans ».
    Je préfère ne pas décrire le double sentiment d’impuissance et de révolte que je ressens tous les jours et contre lequel je n’ai pas de solutions:Comment une religion aussi juste, aussi vraie, aussi complète peut elle être critiquée et méprisée de la sorte ??
    Si nous tenons à préserver son image et surtout son sens alors nous devons réagir!! certes ce n’est pas une jeune fille de 17 ans comme moi qui va changer l’opinion de tout un monde mais il faut nous exprimer car ici nous le pouvons contrairement à la majorité de nos pays « musulmans » où la censure règne…
    Sinon, si l’Islam pour vous c’est ce qui est pratiqué dans ces pays, si c’est cette injustice, si c’est l’ignorance, alors nous ne pratiquons pas la même religion !
    peut etre que ce message n’apparaîtra même pas mais jme suis permise de dire ce que je pensais d’autant plus qu’il n’y avait pas de limite d’âge !
    Wa Salam ‘aleikoum !
    Imène

  86. Pourquoi « presque jamais applicables » ? Cela siginifie t-il que dans certaines conditions, les chatiments corporels des femmes serait applicable ? Et cela de la part de personnage reconnus comme « savants » ? Mais que savent _ils des profondeur du coeur humain tel que Dieu l’a créé ? Pourquoi s’érigent -ils eux même en juge à la place du Juge Suprême ? Sont-ils ceux qui sont jugés ou ceux qui jugent ? Je trouve leur position peu pour le moins peu enviable et en tout cas, parfaitement mensongère.
    Rachid

  87. Assalam alikoum
    La question que vous soulevez est très juste et mérite un débat apaisé, loin des jugements définitifs et des procès d’intention. Car le malheur vient du fait que beaucoup de musulmans, la masse populaire surtout, pensent que la shariaa est égale à l’application des peines. Et en pensant cela, nous confortons cette idée qui est couramment répandue chez nos amis non musulmans en occident.
    C’est ainsi que beaucoup de régimes « islamiques », comme les talibans, les autorités du nord du Nigeria etc., pour justifier leur fidélité au message divin et pour donner des gages à la masse populaire, recourent à l’application des hudûd. Il faut garder à l’esprit que cette solution est choisie par ce que elle est la plus facile. On pratique les châtiments corporels souvent dans le flou dont les faibles notamment les femmes sont les premières victimes. Après on a la conscience tranquille, on a appliqué la sharia. Mais quand il s’agit de réduire les inégalités, d’offrir au peuple les infrastructures de base, de négocier avec les partenaires internationaux, d’amorcer un développement économique, de garantir la liberté d’expression et les libertés politiques, les droits sociaux, tout cela c’est compliqué. Ca demande de la réflexion, de la planification du sens des responsabilités, bref la vraie sharia. Mais malheureusement on l’oublie et on veut endormir le peuple en leur vendant une « sharia » dont il est la première victime, comme vous le dites si bien cher Tariq. L’intérêt de votre réflexion réside dans le fait que vous ne voulez pas qu’on concocte un « islam modéré » acceptable par les occidentaux comme le font beaucoup de frères, malheureusement. Commençons, dans les pays musulmans, par créer un Etat de droit, garantir les libertés fondamentales aux musulmans, c’est ça la sharia. Et après les hududs s’appliqueront dans le cadre d’une justice impartiale en respectant rigoureusement et intelligemment le message prophétique.
    Je conclue en disant que nous devons faire attention à ne pas mentir à Dieu.
    Il faut appliquer la sharia dans son esprit et dans sa globalité sans fuir les responsabilités ni recourir à l’émotionnel.
    Mohamed

  88. Salam ‘alaykum wa rahmatullah wa barakatu,

    faite attention a vos mots mes chères soeurs et frères

    Salam ‘alaykum wa rahmatullah wa barakatu

  89. pourquoi un moratoire pour des chatiments qui ne sont plus applicables dans la majorité des pays musulmans ?? et je crois meme que seul l’arabie saoudite continue à le faire

    .

    La charia est un tout et ne peut etre subdiviser en plusieurs catégorie applicables au gré de l’evolution du temps et des evenements.

    .

    Les pays dits musulmans (car la majorité des habitants le sont) n’appliquent pas la chariaa musulmane.

    .

    Alors parler de moratoire pour une chose qui n’est pas appliquée est une perte de temps et n’est en aucun cas une priorité pour les musulmans d’aujourd’hui que nous sommes, et qui sont confrontés à des exigences beaucoup plus rééls face à la tentative de notre extermination

  90. VOUS VOUS POSEZ DES QUETION SUR ISLAM ET CES PRATIQUES:ELLE SONT DURE CEPENDANT SEUL UN MUSULMAN UN VRAIE PRATIQUANT PEUT COMPRENDRE CELA. COMME VOUS VOUS ACCEPTER DES CHOSE CONTRE NATURE EX: homosexualite, la tyranie de certains homme occidental, la famine, des torture pire encore mais pour celle ci on fait autruche alors que islam pose des problemes. ON A VECU LONGTEMPS COMME SA, PERSONNE NA FAIT ATTENTION JUSQU’A LA. POUrQUOI AUJOURD’HUIT ON VEUT CREER UN HAINE ENVERS LES MUSULMANS ALORS QU’ILS SONT POUR RIEN A VOS PROBLEMES. IL SUBISSENT LE CHOMAGE COMME VOUS, LA PRECAIRITE COMME VOUS ET EN PLUS DE VOUS IL SUBISSENT LE RACISME LE MEPRIS CAR IL CROIT EN DIEU ET ALORS? CE SONT DES ETRE HUMAIN QUI ON LA FOI ET ALORS? REGARDER COMME RIEN NE VA PLUS DE NOS JOURS TOUT CHANGE DANS LE MAUVAIS REMARQUER CE QUI CE PASSE OUVRER ET VOUS AURAI LA FOI AUSSI. ON BESOIN DE CE RATTACHER A DIEU CAR SEULL LUI NOUS DELIVRERA LE JOUR DU JUGEMENT LE PROBLEME CE N EST PAS NOUS MAIS LES AUTRE CAR VOUS VOULAIS NOUS LIBERER MAIS DE QUOI. VOULAIS QUE L ON SOIT COMME VOUS POURQOUI CE NE SERAI PAS A VOUS ETRE COMME NOUS????
    POURQOUI DEVRAIS-JE M ADAPTER A VOUS EST N ONT PAS LE CONTRAIRE????

  91. « … presque jamais applicable ».

    Le mot presque est de trop ! Car il permet d’autoriser des exactions sur un ou plusieurs êtres humains qui sont tous des créatures de Dieu.

    Pour supprimer ce mot, il faut une « revisitation » du Coran (certains musulmans, en France et ailleurs, s’y emploient mais ils sont encore trop peu nombreux). Cette revisitation ne peut se faire que par l’ensemble des musulmans et surtout pas à l’initiative (je rêve) de la caste des oulémah et autres savants religieux musulmans (ils ne couperont pas la branche qui les portent !)

    Si les tribunaux islamiques ne sanctionnent pas selon le Coran et la sharia, c’est le peuple musulman en pays islamique qui le fait et même, souvent, avant : les actualités religieuses, récentes, le démontrent !

  92. salam 3alikoum a tous et a toutes.

    je souhaiter juste m exprimer sur la lapidation des femmes dans les pays musulmans, je pense que les lois divines bien sur ne peuvent et ne doivent pas etre remis en cause mais le veritable probleme n est il pas que ces lois divines de nos jours sont arbitrairement appliquee???

    je precises les lois sur l adultaires ne sadresse t elle pas non seulement a la femme mais aussi a l homme?? alors que manifestement les gouvernement islmamique condamne plus facilement les femmes que les hommes a la lapidation ne sagit t il pas la d une injustice face a dieu?
    les lois divines sont bien entendu des plus justes mais l homme lui ne l es pas!!! etant donne qu il n y a plus depuis bien longtemp une autoritee legitime musulmane ( un khalife) je pense que les musulman comtporain on derivee effectivement vers de nombreuse bidaa (inovations) et une justice arbitraire et quasiment a sens unique a l encontre de nos soeurs.
    dieu est plus savant.
    allah iyaroun
    salam 3alikoum

    votre frere abdnasser

    1. asalam-alaykum mr Tariq je veus tous simplement savoir si la lapiodation pour le crime d’adultère est vraiment mensionner dans Saint Coran, le Coran dit:
      La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. S:24,v2S’il ya un verset dans Sain Coran qui parle de la lapidation alor faite le moi savoir. aussi le Saint Coran parle de la repentance,
      Les deux d’entre vous qui l’ont commise [la fornication], sévissez contre eux. S’ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux S:4,v16 Je voudrais savoir si mort peut se repentir après sa mort.
      Le Saint Coran parle du chatiment de la femme esclave
      Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l’adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. S:4,v25, je souhait savoir si la mort il ya la moitié.

  93. Salam,
    Votre discours est tout à fait véridique mais comment la petite « ménagère » musulmane pourrait-elle se faire entendre face à plus gros qu’elle ? Ceci dit, je reste ouverte à toute conférence ou débat sur le sujet et beaucoup d’autres je pense car seule une prise de conscience de tous et une forte mobilisation pourront peser dans la balance.
    A côté de cela, la grosse lacune que vous avez souligné dans votre texte est le gros manque d' »éducation » des musulmans dans le sens où il faut se cultiver, apprendre…Je me souviens lors d’une conférence à Marseille où vous aviez dit « AKRA! ».
    Je reste pessimiste et que Dieu nous guide dans ce sens.
    Allahou Akbar!

  94. salam aleykoum, monsieur tariq.
    il y a 2 ans, j’ai entendu parlé d’un certain tariq ramadan ….qui était pas trop musulman selon certains.Sur ce point, une remarque s’impose,mais de quel droit certains musulmans peuvent JUGER d’autres personnes? Soit, j’ai commencé dès lors l’étude de la personnalité et des oeuvres de Ramadan… Ce que j’ai pu trouver? LA BRILLANCE INTELLECTUELLE,UN EFFORT IMMENSE POUR L’ISLAM, DU COURAGE ET SURTOUT DE LA LUMIERE… tARIQ RAMADAN est synonyme de fierté pour beaucoup de musulmans..J’exagère? JE loue de facon abusive? NON.Je fais un simple constat des faits.Pour finir, j’aimerais que vous sachiez, monsieur Ramadan, que nombre de musulmans vous soutiennent en Belgique.pour nous, vous etes un modèle à suivre…Avec l’espoir que vous me répondrez. Salam ALEYKOUM

  95. Salamaleikoum,
    je soutien Mr Ramadan, tous les musulmans et musulmanes, les non-musulmans qui veulent rendre notre monde plus juste et trouver à travers l’Islam le VRAI chemin de la Justice,ceux qui veulent comprendre en profondeur les textes et non pas les appliquer à la lettre sans en avoir extrait la substance intemporelle, « Le Message » ,dechargé de son ancrage dans une epoque et des influences qui peuvent avoir influencé, même jusqu’à un prophète comme Mohammed  » paix sur lui », car c’est avant tout un homme.
    « QUE CELUI QUI N A JAMAIS PECHE LANCE LA PREMIERE PIERRE. »
    Paix sur vous tous
    http://salam-bidou.mabulle.com

  96. Salam aleikoum mon frere en ISLAM.
    je tiens tout d’abord a vous félicité sur vos inombrables interventions qui nétoie le vitre salie par ces inombrables personnes se disant musulman mais noire de coeur comme leurs actes nous empéchant ainsi de voir la lumiére de l’ISLAM resplendissant de justice et de miséricorde, mais la félicité de DIEU est mieux pour vous que la notre.
    Lisant votre article concernant le HUDDUD et voulant vous renvoyer aprés cela au site de notre frere Hicham « La route de l’islam » concernant l’imposture de la lapidation ( sujet sur lequel avant lecture j’en avais beaucoup d’interogations et aprés lecture « éclairé ») j’en vien a remaquer qu’un de nos frere vous en a fait la réflexion, alors j’aimerais si vous en avez le temps donc la possibilité de répondre et de nous éclairer sur ce sujet.
    Merci a vous mon frere et que DIEU vous garde car vous ete un renfort pour nous.

  97. Assalam aleykum,
    Je suis suprise par le nombre de commentaires d’internautes musulmans dans le cadre de ce débat, accusant notre frère Tarik Ramadan, de nier les prescriptions islamiques, d’arranger le Coran à « sa sauce », de vouloir supprimer des prescriptions divines, de vouloir changer la religion pour l’accomoder à une vision occidentale etc.
    A ceux là, je dirai soit vous n’avez pas lu cet article, n’avez pas lu les ouvrages de notre frère, soit vous l’avez mal lu ou pire vous vous êtes contentés d’écouter ce que vos « soit disants savants » disent sur Tarik Ramadan bien souvent en le dénigrant. Sachez que c’est très grave de juger la sincérité d’un frère musulman et pire le rejeter de la oumma parce qu' »il ne pense pas comme vous ». Cette attitude est scandaleuse, et n’est pas islamique.
    T.R s’oppose uniquement à l’injustice faite au nom de l’Islam qui gangrène les sociétés musulmanes et appelle à un dialogue entre tous les acteurs, « simples » croyants ou oulémas. En attendant une étude plus précise des sources musulmanes sur ces questions, il est impératif de cesser l’application de ces peines. Nous ne pouvons plus laisser faire et fermer les yeux devant tant d’injustices.

    J’espère que ceux qui répandent des rumeurs sur notre frère T.Ramadan, prendront le temps d’écouter son enregistrement audio sur cette question, où ils répond aux prétendus salafs. J’espère de tout coeur, que les musulmans raisonneront un peu moins « passionnellement » guidés par leurs sheikhs et qu’ils seront capables de se forger leur propre opinion.
    J’apporte mon soutien à notre frère et souhaite InchAllah que ce débat éveillera les consciences et débouchera sur des discussions sincères et intelligentes, j’espère que les savants d’ici ou d’ailleurs répondront à cet appel au dialogue.

    Qu’Allah nous éclaire.
    Assalam aleykum

  98. Tariq Ramadan un des sages musulmans comme il en existe trés peu actuellement.Pour moi il est la réference pour un islam vrai. Que dieu le préserve

    Notre religion est belle et porteuse de messages multiples à tout niveaux
    propageons ces messages dans la sagesse
    et la discussion soyons des musulmans et pas autres choses

  99. Monsieur Tarik Ramadan,
    Appeler à un moratoire veut dire demander une suppression progressive des peines qui doivent être affligées aux transgesseurs.

    Vous dites que puisque les savants religieux ne sont pas d’accord entre eux, ne faisons plus rien.supendons l’application des peines.

    Si votre but est vraiment de dénoncer une injustice, en lançant l’idée de ce moratoire, pourquoi-vous qui avez apparement le verbe facile devant un micro ou une caméra, ne demandez -vous pas plutôt un moratoire ou mieux encore, la suppression pure et simple de la carte du monde, non pas de ses habitants, mais d’un pays qui n’existe que dans le rêve délirant sioniste pour permettre à ce que justice soit rendue à la Palestine et à vos frères palestiniens ?

    Peut-être craignez d’avoir des ennuis avec la commaunauté sioniste mondiale et d’être chassé des plateaux de radios, de télévisions et jeté dans l’oubli, à l’image de votre frère R. Garaudy ?

  100. Cher Monsieur Ramadan,
    Je souscris pleinement à votre démarche courageuse et porteuse d’espoir, qui va dans le sens de la justice, du respect de la place des individus au sein des sociétés mulsumanes, et notamment des plus démunis d’entre eux, de l’équité, de la tolérance, tournant le dos à l’obscurantisme et à la barbarie.
    Je salue votre initiative, qui atteste de votre volonté de faire progresser le débat souvent passionnel sur les applications concrètes et les interprétations de l’Islam.
    Votre statut d’islamologue et de philosophe vous confère toute la légitimité pour jouer un rôle prépondérant en la matière tant sur la scène nationale qu’internationale.
    En tant que française, non mulsumane, je ne comprends pas les réticences, voire les critiques de certains intellectuels et journalistes qui remettent en cause la sincérité et la réelle efficacité de votre appel.
    Tout comme eux, j’aspire profondément à ce que tels actes iniques et barbares cessent définitivement.
    Mais, je ne suis pas une utopiste pour autant, et je ne pense pas qu’adopter une posture radicale exigeant l’interdiction pure et simple de ces pratiques d’un autre âge produise l’effet positif escompté.
    Aussi, suis-je très favorable à l’approche pour laquelle vous avez opté qui, tout en privilégiant la réflexion, l’analyse, voire une certaine forme d’introspection dans les pays concernés, pourrait à terme déboucher sur une issue heureuse.
    Merci d’avoir ouvert la voie. Le chemin reste long, mais il y a tant d’espérance au bout…
    Fabienne Doucet

  101. Un sujet très délicat qui demande beaucoup de vigilance

    Les communautés musulmanes, surtout vivant dans des pays où la non démocratie sociale règne (qu’elle soit subite naturellement où imposée), et qui, de surcroît et/ou de conséquence, manquent d’une éducation imprégnée de réflexion et d’esprit critique, rend aborder un tel sujet très délicat ;
    Laisser de telles réflexions s’aborder, sans encadrement par des personnes « ouly al albab »(savants qui craignent allah [qu’ils soient célèbre ou non]), risquerais, que certains, par hypocrisie ou par ignorance, peuvent dériver de la finalité de cette réflexion ; certains peuvent carrément se perdre et leur foi pourrait être déstabilisée et peut générer un effet contraire à notre aspiration en tant que musulmans);

    J’encourage vivement Mr Tarik Ramadan (parceque nous devons comprendre le message d’Allah dans sa finalité); le but n’étant pas d’ajouter ou de supprimer un texte que ce soit du coran ou de la sunna mais d’être cohérent, tout en étant guidé par Allah, avec la raison de notre présence, de notre création, et de notre rôle en tant que Khalifa (calife) sur terre ;

    Allah dis  » nous vous avons crée de male et de femelle et nous avons fais de vous des peuples et des tributs afin que vous vous reconnaissez »

    Nous ne pouvons relever très haut cette religion « universelle » qui a commencé avec Adam en passant par tous les prophètes dont Jésus et Muhammad (SAL) et continuera jusqu’au dernier jour, qu’avec ce que nous a donné Allah de très précieux et nous a caractérisé par rapport aux autres créatures;

    La réflexion dans la compréhension du message divin est la clé qu’on cherche loin de toute Açabia ;

    Certes le sujet est très délicat, mais nous n’avons pas le choix ; nous devons chercher la vérité ;

    Enfin, j’aimerais bien que certains fassent bien attention aux mots qu’ils utilisent;

  102. Bonsoir
    Je soutien Mr ramadan à 100%
    Il a le courage de dénoncer ces pratiques injustement appliquées et ose proposer un moratoire. cela me parrait la plus sage des décisions. Je suis navrée de voir que beaucoup de musulmans (en particulier des fréres) taite Mr Tariq Ramadan de mécréant ou autre nom du même style parcequ’il ne suit pas bêtement des sheikh et encourage tout le monde à la critique et l’autocritik! Moi, je lui donne raison. Mr Tariq Ramadan m’a l’air vraiment bien machaAllah!
    BarakAllah oufik

  103. Je suis d’accord avec vous Comme nouvelle convertie d’origine occidentale je suis outrée par une application aussi littérale de textes qui sont à replacer dans leur contexte de l’époque .je suis une fervente défenderesse de la peine de mort et ma conversion n’y changera rien.Seul Dieu nous jugera au jour du jugement dernier et les hommes avec leurs faiblesses n’en sont pas capables .Je regrette si je choque certains mais ma foi est très grande et je crois avant tout à la miséricorde de Dieu
    Fat’ma

  104. salam alicom,
    a mon sens, bien que ce n’est pas la meilleurs des solution le faite d’appeler a un tel moratoire, il me semble que c’est une pensée à respecter et à soutenir.
    En effet, combien est t il difficil de couper la main d’un voleur de poulet dans un pays ou les riches « pas tous bien sur  » ne songent jamais au malheurs des pauvres.
    Bref comme Monsieur Tariq l’a clairement expliqué ; les conditions d’application des chatiments corporels ne sont pas reunis dans aucun pays musulman.

  105. « Appel à la paix et à la justice »

    J’ai écouté avec attention votre intervention « De quelle réforme parlons-nous ?  » qui traite de la distinction entre fiqh et shari’a et du principe de changement qu’inclut cette dernière. Aussi et de manière synthétique, je pense que la démarche de l’appel à un moratoire se heurte à un premier écueil : il s’agit de la fonction que l’on se fait du droit islamique. En effet, s’il l’on part du principe que ce sont la justice sociale et la paix qui sont visées, et que c’est dans cette perspective que la législation est élaborée, alors le raisonnement développé sur la question des châtiments corporels prend tout son sens. Cela pourrait sembler évident mais ce n’est sans doute pas le cas de manière générale. C’est pourquoi, il conviendrait de définir au préalable et de répéter la fonction du droit en lançant un « Appel – ou un rappel- à la paix et à la justice sociale ». Cela pourrait donner écho au présent appel à un moratoire et qui sait, ouvrir les portes du changement. Pour « une réforme radicale ». Si Dieu le veut.

  106. Il était temps que la portée universelle de justice inscrite en filigrane tout au long du Coran soit défendue et rappelée. Les crispations induites par l’histoire des puissanrs sclérosent et atrophient l’acuité visuelle. La perte d’horizon ne sied guère à l’Homme. Désespéré (révolté), il se replie et ne parvient plus à vivre sa foi autrement que par le rite. Atroce constat ! Oui, la petite histoire vole à l’Homme ce qu’il a de meilleur : le coeur. Or sans ce coeur, point de pensées stratégiques constructives. Le chaos neuronal ne peut laisser que confusion, peur et gesticulations défensives stériles.
    Alors, oui, je suis soulagée de voir que le dialogue s’ouvre.
    Car, enfin, si nous paraissons, aux yeux des laiques, barbares, nous devrions nous poser des questions sur le décrochage qui s’est opéré en nous, et nous rend sur certains points moins justes que les agnostiques !
    Ostracier, réprimander, condamner un proche pour son comportement est une punition bien suffisante. L’Homme existe-t-il sans reconnaissance et amour, sans ouma. La liberté est un don de Dieu, au même titre que la raison, la justice. Cette dernière devant limiter la liberté de chacun. La raison nous y amène et l’impose. Ayons confiance en cette arme car c’est elle qui fonde le progrès social universel et celui là est divin, et convertit l’Homme … naturellement.

  107. Résolution du Parlement européen sur l’initiative en faveur d’un moratoire universel sur la peine de mort

    Le Parlement a adopté une résolution prônant l' »abolition universelle de la peine de mort » qui représente « un objectif fondamental de l’Union européenne ». L’UE soutient en effet l’idée d’un moratoire sur la peine capitale dans les forums internationaux, y compris les Nations-Unies qui ont déjà formulé une telle déclaration en décembre. Par ailleurs, l’UE participera, en février, au troisième Congrès mondial contre la peine de mort, à Paris.

    Par 591 voix pour, 45 contre et 31 abstentions, le Parlement a adopté une résolution contre la peine de mort. Cette résolution intervient dans le droit fil d’une déclaration du 16 janvier, signée par les leaders de tous les groupes politiques du Parlement européen, à l’exception de ceux d’extrême droite. Proposant un moratoire sur la peine de mort en vue de son abolition, elle avait été lancée par les députés italiens Marco Pannella (ADLE, IT) et Marco Cappato (ADLE, IT).

    Les députés appuient ainsi l’initiative de la Chambre des députés et du gouvernement italiens du 9 janvier soutenue par le Conseil de l’Union, la Commission européenne et le Conseil de l’Europe. La France a indiqué qu’elle soutiendrait l’Italie, qui profite de sa présence au Conseil de sécurité de l’ONU, dans son initiative. Marco Panella, chef du Parti radical italien, avait entamé une grève de la faim et de la soif suite à l’exécution de Saddam Hussein, fin décembre 2006. La résolution condamne, en effet, cette exécution, de même que « la façon dont il a été exécuté et l’exploitation médiatique de sa pendaison ».

    Amnesty international a livré des chiffres impressionnants : en 2005, 2148 personnes ont été exécutées et 5186 condamnées à la peine de mort, pour la plus grande majorité en Chine, Arabie Saoudite, aux Etats-Unis et en Iran.

    En outre, la résolution invite la Commission, le Conseil et les Etats-membres à soutenir la relance du sujet dans l’enceinte des Nations-Unies, afin de proposer un moratoire universel sur la peine de mort. Celle-ci est d’ailleurs obligatoire pour les pays candidats à l’adhésion, un principe rappelé dans la Charte UE des droits fondamentaux.

    Se disant « préoccupée par certains événements marquants de l’actualité », de la pendaison de Saddam Hussein à la condamnation à mort des infirmières bulgares et du médecin palestinien en Lybie, Hélène Flautre (Verts/ALE, FR) s’adressera au Troisième Congrès mondial contre la peine de mort, à Paris, le samedi 3 février, en tant que présidente de la délégation ad hoc du Parlement européen.

  108. Je suis entièrement d’accord avec ce moratoire il faut effectivement ouvrir un débat sérieux sur ce qu’il se passe dans le monde musulman. Toutes ces injustices sont simplement inacceptables,et il est du devoir de chaque musulmans de s’opposer à toutes formes d’injustices.
    Que Dieu nous vienne en aide et qu’Il nous guide et nous éclaire sur les chemins de la paix et de la justice, Amin.

  109. je suis tout a fait d accord pour ce moratoire pour que ca cesse enfin ces injutices reprimer les plus faibles c est trhir le vrai message de l islam le verset qui appele a couper la main du voleur a ete revele vers la fin de la vie du prophete donc apres un grand combat pour creer la societe juste ou tous les gens etaient egaux et frere voulir appliquer la charia c est commencer par ca

  110. ~~

    Des Irakiens tuent des Irakiens pour le compte des Etats-Unis->http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=914]

    ~~

    samedi 24 février 2007

    ~~

    Curtis Doebbler

    ~~

    L’exécution imminente des trois femmes irakiennes révèle le degré de dépravation atteint par les autorités irakiennes de collaboration, écrit Curtis Doebbler.

    ~~

    Plus de la moitié des pays dans le monde ont interdit la peine de mort. Ceci inclut chacun des 45 pays du Conseil de l’Europe ayant ratifié la convention européenne pour la protection des libertés fondamentales et des droits de l’homme.

    ~~

    Le gouvernement italien a appelé à un complet et universel moratoire sur les exécutions. Cette initiative a été soutenue par beaucoup de gouvernements européens. Les Nations Unies, en tant qu’institution, sont contre la peine de mort et les organisations de droits de l’homme de l’ONU ont fréquemment condamné la peine capitale comme étant une violation du droit à la vie.
    Mais la peine de mort après un procès injuste est considérée comme illégale partout et dans toutes les circonstances.

    ~~

    En septembre 2006, après qu’un article du New York Times ait révélé plusieurs exécutions en Irak, les autorités irakiennes ont été intérrogées par la communauté internationale au sujet de l’exécution de plusieurs Irakiens après des procès jugés injustes. Mais très peu d’informations filtrent de ces procès – les Etats-Unis et les autorités irakiennes collaborant pour assurer que peu d’informations soient publiées sur ces jugements – et ce souci a disparu dans le silence.

    ~~

    Après la sinistre exécution du Président irakien Saddam Hussein le 30 décembre 2006, de nombreux gouvernements et responsables de l’ONU ont soulevé des questions au sujet des exécutions ayant lieu après que des procédures judiciaires largement considérées comme injustes ; mais les autorités irakiennes n’ont pas tenu compte de cette condamnation publique.

    ~~

    Cette condamnation a été réitérée encore par plusieurs états et responsables d’organisations des droits de l’homme de l’ONU après que les autorités irakiennes collaborant avec le gouvernement des Etats-Unis aient exécuté deux personnes supplémentaires après le même type de procès inique. Et cela s’est encore reproduit plus récemment après le même genre de procès devant le tribunal spécial irakien.

    ~~

    On pourrait imaginer que n’importe quel gouvernement soucieux des droits humains cesserait d’exécuter des personnes après des procès injustes et face à une telle condamnation si forte. Tout au contraire, le gouvernement des Etats-Unis et ses collaborateurs irakiens semblent devenir plus assoiffés de sang irakien à mesure que leurs actes hideux sont exposés au grand jour.

    ~~

    En fait ils réalisent une sorte de « nettoyage pervers » de communautés détestées.

    ~~

    Les mêmes ont procédé ainsi en Libye où ils ont lutté pendant une décennie pour faire disparaître le mouvement de libération d'[Omar Mukhtar->http://en.wikipedia.org/wiki/Omar_Mukhtar] [grand résistant lybien contre l’occupation italienne, capturé puis assassiné par les fascistes italiens en 1931].

    ~~

    Dans ces temps modernes, les Etats-Unis ont un statut unique parmi les pays du monde pour la barbarie de leurs exécutions. Ils appliquent la peine de mort à des enfants, à des personnes physiquement et mentalement handicapées, et des femmes, et par des moyens parmi les plus inhumaines.

    ~~

    La Commission Américaine des droits de l’homme, les cours de justice des pays européens et la Cour de Justice Internationale ont condamné le gouvernement des Etats-Unis pour des exécutions capitales après des procès injustes au cours desquels des défenseurs étrangers n’ont pas été autorisés à exploiter les droits consulaires censés être respectés par les Etats-Unis.

    ~~

    C’est la victoire en versant le sang de son propre peuple…

    ~~

    Un exemple saisissant du massacre sans scrupule de citoyens irakiens est le cas de trois femmes irakiennes qui font face actuellement à une exécution imminente par les autorités irakiennes après des procès iniques. Dans la prison d’Al-Kadhimiya de Bagdad, Mme Wassan Talib, 31 ans, Mme Zainab Fadhil, 25 ans, et Mme Liqa Omar Muhammad, 26 ans, attendent d’être exécutées après un procès [qu’Amnesty International à condamné comme injuste.->http://web.amnesty.org/library/Index/FRAMDE140052007]

    ~~

    Aucune des trois femmes n’a été légalement représentée et aucune d’elles n’a eu le temps ni les moyens suffisants pour préparer sa propre défense. Il n’est même certain qu’il y ait eu un procès. Comme l’a précisé le New York Times en septembre 2006, certains procès ayant pour résultat la peine de mort sont basés sur la prétention d’une évidence, qui selon la défense n’a même jamais été démontrée. On ne peut que seulement imaginer le genre d’évidence, le cas échéant, qui a servi à accuser ces trois femmes.

    ~~

    Chacune des trois femmes a été accusée de la façon la plus vague d’avoir agit contre le bien-être public, correspondant au paragraphe 156 du code pénal irakien. Cette disposition déclare que « toute personne qui commet volontairement un acte avec l’intention de violer l’indépendance du pays ou son unité ou la sécurité de son territoire, et si cet acte, par sa nature, mène à une telle violation est punissable de la peine de mort. »

    ~~

    Et tandis que ces trois jeunes femmes attendent leur exécution, deux d’entre elles prennent soin de leurs jeunes enfants ; l’une élève une fille d’à peine un an née en prison.

    ~~

    Des comédies aussi injustes ne correspondent même pas à la définition la plus simple de « procès » ; il s’agit en fait d’exemples de « crimes de guerre » consistant à imposer volontairement à des prisonniers de guerre ou à des civils des procès injustes.

    ~~

    Un soldat [américain] pourrait aisément être condamné à mort s’il tuait un Américain. Mais aucun Américain n’a été condamné à mort pour avoir tué un Irakien.

    ~~

    Bien que la communauté internationale a constamment, et avec de plus en plus de force, condamné verbalement les exécutions en Irak, aucune mesure n’a été prise jusqu’ici. Aucune utilisation n’a été faite des articles des conventions de Genève protégeant les civils et les prisonniers de guerre contre des jugements injustes. Ces dispositions exigent de tous les états de rechercher et d’amener devant leurs cours de justice toute personne impliquée dans un tel type de procès.

    ~~

    Ni les Etats-Unis ni leurs collaborateurs irakiens, ni la communauté internationale ne sont ignorants du genre de procès qui précède régulièrement les exécutions capitales en Irak. Les Américains impliqués dans ces procès se sont parfois vantés devant la presse du rôle qu’ils ont joué et de la responsabilité qui est la leur dans les procès suivis d’exécutions.

    ~~

    Dans ce vide général, la communauté internationale n’utilise que des mots là où il est avéré que des mots ne servent à rien, observant passivement comment des Irakiens tuent des Irakiens à la demande des leurs partenaires américains.

    ~~

    Une telle inaction signifie-t-elle que la communauté internationale est trop lâche pour agir contre ceux qui collaborent avec les militaires américains ? Signifie-t-elle que la condamnation de la peine de mort par plus de la moitié des pays dans le monde, aussi bien que par l’ONU, est simplement un geste sans signification ? Signifie-t-elle que pour les Américains et leurs alliés les vies des Arabes et des musulmans valent infiniment moins que leurs propres vies ?

    ~~

    Trois femmes irakiennes sont sur le point de donner leurs vies pour prouver que la réponse à chacune des trois questions est une retentissant « oui ».

    ~~

    Curtis Doebbler est enseignant à l’université An-Najah de Naplouse en Palestine

    ~~

    23 février 2007 – [Al Ahram Weekly

    ~~

  111. le noble ou l’ignoble moratoire?

    J’approuve beaucoup le combat que vous menez contre la lapidation en terre d’islam. Je suis d’accord avec l’idée que la lapidation n’est pas applicable

    et injuste mais je ne veux pas oublier qu’elle fait partie de notre héritage. Il faut, je pense, essayer de comprendre ce qu’est la lapidation et en quoi elle

    consiste. « Car chercher à expliquer, ce n’est pas forcément toujours justifier. » J’en viens maintenant à quelques explications. Le seul à être lapidé en

    islam est satan, donc lapider les adultères s’apparenterait à une pratique démoniaque. Pourquoi l’idée de Satan ? car les adultères seraient la

    matérialisation de cet esprit démoniaque. Il faut donc les chasser avec des pierres comme on chasse Satan. Ce feu qui est là, présent pour détruire, mais

    détruire quoi en l’occurence ? eh bien détruire des fondements essentiels de la vie, à savoir l’amour, la sexualité, l’amusement et ce qui s’en suit.. Mais

    ma réflection doit-elle s’arrêter là, biensûr que non ! je dois encore méditer sur cette leçon qui m’est proposée par l’islam pour prévenir, avertir, et

    protéger ma communauté. Moi ce que je pense, c’est que beaucoup de gens musulmans et c’est dommage de le constater, cherchent à tuer

    « légitimement » quand il ne peuvent pas le faire illégitimement ! « Je tue car j’ai de la haine et du mépris envers tout ceux qui ne pensent pas comme moi

    et qui me font mal au coeur à cause de leurs agissements ». Ce qui est très gênant de nos jours, c’est que des musulmans se vantent d’avoir en mains un

    livre révélé par Dieu lui-même, mais il ne se vantent jamais de pardonner comme Dieu pardonne.

    Dieu dans le coran et dans sunna a mis beaucoup de conditions pour réunir les preuves de l’adultères, mais ces conditions rendent impossible

    l’application de la lapidadtion.

    Seul Dieu sait, mais nous, nous ne savons pas.

    Merci Docteur Ramadan.

  112. salama alaykoum, je me suis exprimé dans un précédent commentaire sur le sujet en disant que la lapidation n’est pas applicable car elle n’est pas justifiable, mais je ne me suis pas prononcé sur la peine de mort et les chatiments corporels. Je suis également contre la peine de mort car il faut préserver la vie et l’intégrité de l’humanité, je ne suis pas contre la peine appliquée aux voleurs, par exemple, seulement dans la mesure où on l’applique aussi à ceux qui sont à même de fragiliser l’économie de tout un pays, c’est à dire les hommes politique en premier lieu, que l’on ne condamne hélas jamais. Je ne suis pas contre la peine appliqué au fornicateur et personnes adultère (c’ad la flagellation)seulement quand elle est justifiée parce que premierement je ne souhaite pas CASSER la pédagogie d’Allah le Très-Haut, ni d’exporter « Pigale » dans les société arabo-musulmane.
    Faute de temps je m’exprimerai une autre fois inchallah sur ce sujet.

    Veuillez méditer les idées que j’ai pu exprimer dans ce commentaire Mr Ramadan car à ce jour, elles sont cheres à mes yeux parce qu’elles me semblent être en adéquation avec la réalié tell qu’elle est vécue par les musulmans aujourd’hui.

    De nos jours, le seul modèle, la seule méthode applicable et bien celle du prophète(psl) car elle n’est certes pas injuste.

    Salamaleykoum wa Rahmatoulah.

  113. Selam. D’abord je voudrais vous remercier pour votre effort d’ouvrir le debat et de liberer la discussion car l’esprit libre c’est une chose qui manque cruellement dans le debat musulman. Quant á la lapidation, meme si je cherchais l’appel á la lapidation dans le Coran, je n’arrivais pas de le trouver. Ca me manque dans ce debat, qu’il n’y a pas de verset qui ordonnent la lapidation. Et on parle du Sunnah. Je me demande si la Sunnah, toute entiere, est egal au Coran? Parce que dans le sunnah on peut trouver des erreurs. Par example, il y a un hadith oú Aicha dit qu’elle ait 9 ans á l’occasion de son mariage avec Prophet, mais par contre il y a de plusiers hadith qui montrent que c’est pas vrai, qu’elle ait 9 ans. Alors, c’est-á-dire, qu’il y a des faux hadith.Ce que je veux dire, c’est d’ouvrir le debat. Je ne nierais jamais la sunnah entiere, mais personellment il est difficile de faire confiance aux histoires qui ont eté collecté une dizainne années apres la mort de Prophet. Je vous prie d’excuser mon niveu de francais, je viens de la Republique Tcheque. Merci bcp.ma selama

  114. Salam Omer,
    J’aime bien ton message.
    En effet, qui peut soutenir la peine de lapidation? De surcroit, qui est en mesure de s’expliquer sur cette pratique en dehors de la communauté judéo-chrétienne et musulmane? Peut-on affirmer qu’après que le prophète Jésus ait, suivant le nouveau testament, épargné une femme adultère selon ce que l’on sait, la loi sur la lapidation ait été abrogé. Peut-on être sûr qu’après cette situation, il n’y ait pas eu de cas de lapidation au sein de la comunauté chrétienne? Cela dit, la lapidation en islam doit être considérée comme un héritage des religions qui l’on précédait, le coran étant un rappel pour l’humanité et une confirmation des précédents messages divin. La lapidation était applicable à l’époque du prophète jusqu’à l’instant précis où Allah (Exalté soit-il) ait abrogé cette pratique temporaire pour la remplacer par une flagellation éducative et didactive.
    Quant à la peine de mort, je me demande parfois si elle peut être supprimé à cause du « droit à la vie » que l’islam reconnait mais aussi du « droit à la mort » qu’on ne peut ignorer quand même ce dernier serait un grand péché (pardonnable).
    Pour ce qui est des chatiment corporel, je soutient encore l’idée qu’ils sont appicables dans la mesure où ils le sont égalitairement pour chaque citoyens, autant la classe politique que la populace. Je maintient cette dernière idée car encore une fois, qui peut se permettre à tort ou à raison, à une époque donnée de casser la pédagogie d’Allah Exalté soit-il?
    Allaho A’lam, Salamaleykoum

    1. salam fouad

      justement, la pedagogie du coran, la pedagogie de dieu ?
      tu en fais reference, et tout de suite, je m’interpelle que tu ne releves pas , la contradiction?

      ne pense tu pas, justement, que tu peux etre dans l’erreur?
      et continuons le raisonnnement….
      et si tu es dans l’erreur, tu commetrais donc une injustice?
      donc, dans cette suposition, tu imagines le nombres d’erreurs, par le nombre de personne diferente, avec une histoire et education diferente qui interpretaient les versets ou les hadiths, qui comme l’a dit omar, non aucune certidute , ni authenticite, a part le coran,; qui est seul garantit par dieu lui meme, comme inviolable

      ainsi, on peut se demander, si dieu, justement, ne nous mene pas a une reflexion, mais non, a un jugement???
      car le jugement, seul dieu le detiend
      et la, on se contredit, car on affirme , d’un cote , que l’on peut appliquer des regles, et de l’autre, on oublie que seul dieu ait amene et capable et le seul à juger?

      que de contradiction,
      il faut arriver a m’expliquer, le basique,celui la, cette gymnastique de l’esprit qui consiste a pouvoir dire, je peux juger de l’avenir ou du comportement de la personne en face de moi, lui donner une sanction, et d’un autre cote, nous avons des versets bien claire, qui incite a ne pas juger, se montrer clement, et surtout, avant meme de pouvoir infliger quelconque punition , respecter la pedagogie et injonction de dieu,qui sont rendus, comme tout le monde le sait, irealisable

      en fait, la pedagogie pourrait tout simplement amener a nettoyer ses propres demons, a soi meme, et arriver a se montrer pour l’autre, comme l’on voudrait pour soi meme

      je ne pense pas, qu’il faille mettre certains versets de cote
      et je constate que tel est le cas
      lorsque l’on raisonne d’apres lecoran,on en met pas une partie dans un coin
      et en vous lisant, c’est mon sentiment
      une partie de la tolerence, de dieu comme seul juge, du fait, que , seul le coran est reconnu comme source sure et unique, ect,
      vous ne mettez pas ces faits en avant, et j’en oublie d’autres

      cordialement

    2. salam sophia
      je voudrais répondre à ton message qui a interpellé à plus d’une reprise mon intelligence car tu penses et tu répetes que je suis dans l’erreur en me disant qu’on ne peut pas juger car seul Dieu juge. Jusque là nous sommes tout à fait d’accord, la seule chose que tu ne sait peut-être pas, c’est que Dieu juge.. Il donne la vie et aussi la reprend, ne penses-tu pas qu’il peut conférer son pouvoir à qui Il veut? n’est-ce pas qu’il a crée l’homme suivant sa forme c’ad suivant la forme qu’IL a voulu depuis toujours? Il y a parmis nous des hommes justes, des hommes qui peuvent reprendre la vie seulement lorsque cela est fait dans les normes de l’islam (Cf le Coran) mais bien entendu que cela ne se fait pas sans l’accord d’un juge compétent et reconnu par la loi. Biensur qu’il est absolument interdit de rendre licite ce qui est illicite et vice-versa. Dieu donne la possibilité à ses serviteurs de dialoguer, de méditer et de juger entre-autre. Il est plus que necessaire en islam de faire passer la justice avant tout autre chose, l’islam est une religion juste. Et comme je voudrai te dire avec une grande precision de pensée: un hadith ne peut contredire un verset du Coran, et un seul verset ne peut aller à l’encontre de ce que la religion nous suggere, si tu comprend cela alors tu comprends certes la religion dans son ensemble!!
      Si tu avait lu mes precedents messages alors tu aurais appris que ma pensée ne dévie aucunement car ce que je soutient comme idée, c’est que la lapidation est une pratique désuette donc pas applicable, la peine de mort n’est pas applicable non plus car les etres-humains ont le droit de vie par contre ce que je soutient encore et encore c’est que la communauté musulmane a besoin de la pédagogie que Dieu lui offre pour éduquer les consciences, seulement pour ce qui est des chatiments corporels, dans la seule et unique mesure où ils sont appliqué à la manière du prophète de l’islam (psl, je m’explique avec cette idée suivant laquelle le chatiment corporel est un droit des prévaricateur non une obligation, et la sunna nous en donne la preuve. Tu dois bien comprendre en lisant le coran que Dieu ne cherche pas à nous guider vers toutes sortes de déviances quelques soient leurs natures sinon à enrichir notre intelligence pour aller au-delà de toutes choses (l’islam étant la religion de l’au-delà-de-toutes-choses).
      Je ne cache pas ni dans mes textes, ni dans mes dires que l’islam est une religion qui pardonne deux fois plus qu’elle ne chatie, cependant savons-nous de source sûr ce qu’est signifie pardonner, les philosophes t’apprendront que cela consiste à tirer un trait sur le passé, d’accord jusque-là, mais doit-on tirer ce trait avec un sabre quand il s’agit du voleur, d’un fouet quand il s’agit des débauchés etc ou bien s’agit-il tout simplement de pardonner comme peuvent pardonner les gens laxistes? je me pose toujours la question?
      Si tu me parles de bonté, de quelle bonté me parleras-tu? de bonté criminelle ou de bonté saine et véritable???
      Pardonner est proche de la piété et la piété mene dans le bon sentier.
      Seul Dieu guide qui Il veut et Il chatie qui Il veut car c’est Lui le plus Misécordieux..
      Merci de m’avoir lu et si tu souhaites me répondre sur ma boite email, n’hésite pas à le faire, peut-être que je serai on ne peut plus précis dans ma pensée qui se pense encore et encore.
      Ma’a Salam, ton frère en Dieu.

    3. salam fouad

      je te suis tres bien et justement, la logique, le bon sens interpelle, car , si l’on part du constat evident que seul dieu juge, et que l’on commence a s’accorder des attributs, qui consisterais a dire que dieu a pu nomer tels personnes et telles autorites, :
      es ce que cela devient credible,
      es ce que cela devient logique avec l’etat d’esprit, qui consiste a etre avant tout , confiant et totalement devoues a la cause de dieu, c’est a dire la cause du bien?

      si dieu estime devoir avertir, punir, ou sanctionner quelqu’un, (IL est Le tout puissant, et n’a besoin de personne , pour l’aider,
      si il est le seul juge, c’est qu’il est le seul
      donc, apres, on ne peut pas se contredire en amenant, l’idee que un homme ?? sait vu attribuer ses possibilites?
      quel garant a t’on?
      et surtout, es ce que l’on va contredire dieu?

      il nous est permis d’appliquer certaines regles sous certaines conditions, qui finissent toujours par la fin du verset en disant « mais il est mieux que tu pardonnes aux yeux de dieu, ou que tu abandonnes tous griefs, toutes dettes ect…)
      « si tel demande pardon, pardonne, c’est mieux pour dieu, ect….

      et la, il s’agit de regle de vie, d’adultere, de dettes d’argent, et non, de religion?

      « oh prophete, tu n’as pas pour mission de convertir les hommes, tu es la pour le message, c’est tout, reflechis » si dieu l’avait voulu, je vous aurais creer tous croyants »

      ainsi, les hadiths sont la vie du prophete rapportes apres sa mort par des hommes, sans aucune garantie d’authenticite

      en revanche, le coran est la parole divine, rapporte par l’ange gabriel et repete par notre prophete mohamed

      dieu nous donne encore matiere a reflechir en portant a notre connaissance un verset quidit
      « que seul est garantit le coran, pas un mot , pas une virgule ne sera change sans sa permission, deux anges montent la garde nuit et jour »

      ainsi , dieu n’a garantit l’inviolabilite que du coran, et ne parle en aucun cas des hadiths comme une source fiable

      il ne dit pas non plus, qu’il ne faut pas le lire, s’en instruire, mais nous trouverons justement, dans le coran, tout ce qui peut contredire l’ouevre de l’homme, et l’ouevre de divine

      si dieu ne parle pas de quelque chose, il ne faut pas lui faire dire par intermediaire, ou couverture d’un hadith,
      comme si dieu avait oublie de traiter d’un sujet et qu’il permet de completer sa parole par un autre livre, la vie du prophete,d’autant plus quej’ai un autre verset qui confirme mon propos

      « dans ce livre, le coran, il n’y a pas un sujet que j’ai omis de traiter, tout y est, ce livre est un chef d’ouevre, tout les sujets y sont traites »‘
      voila, la conclusion, c’est dieu qui la donne

      le coran se veut d’etre parfaitement complet, car il ne peut etre que parfait dans sa splendeur, car , tout simplement, il n’est pas de creation humaine,
      mais de « creation divine »
      salam

  115. REPONSE A SOPHIA

    Salamaleykoum Sophia,
    Je me fais encore un plaisir de répondre à ton message que je trouve clair sauf que je retiens certains passages qui me

    paressent incompris ou manquent de clarté.. tels que ceux que tu as cité ci-dessous.Je pense que tu es une femme qui doit

    avoir un coeur qui pardonne, mais tu ne réponds pas à une question que je t’avais posé, quels sont les limites du pardon

    divin et/ou humain?? Ne penses pas que je cherche à tronquer ton texte en citant quelques parties car si tu pense avoir

    raison alors je me dois de respecter ton avis et toi le mien car tu es d’accord que si sur certaines question, il y a un voile

    infranchissable entre deux musulmans, c’est à dire que si l’un dit blanc et l’autre noir, et que l’on ne peut pas les

    départager, il ne faut en aucun cas mettre en doute la foi de son frère ou de sa soeur. Toute reflexion sont bonne dans la

    mesure où elles ne vont pas à l’encontre de la raison humaine ou inutile au point de nuire à nos sociétés.

    Je voudrai juste rectifier un passage de mon precedent message pour que tu me comprenne mieux: « un hadith ne

    contredit pas un verset du coran et un verset du coran ne va pas à l’encontre de ce que la Raison humaine nous

    suggere »(et non la religion). Peut-être que le défaut que j’ai, c’est que j’aime bien convaincre les gens quand je sais qu’ils

    ont tort, mais je ne pense même pas… à moi-même, car qui sait? peut-être que moi-aussi ma pensée est defaillante et que je

    parle sans connaissnce de cause. Ce que je dois ou que nous devons d’abord savoir, c’est que ce qui donne un sens à notre

    vie, à notre humanité et à nos propos, c’est Dieu par le biais du coran. c’est par ce livre qui départagera ce qui sont ingrat

    de ceux qui ne le sont pas (cf S2 Al baqara). Dieu me livre un message et une grande responsabilité, celle de l’appliquer

    mais de saisir son sens avant tout. Au fil de ma démarche scientifique, je me dois de vérifier qu’il n’y a pas de verset qui va

    à l’encontre de ma raison raisonnante (tu es bien d’accord?), car si je me plie à du n’importe quoi, crois-tu que Dieu sera

    satisfait de moi? la réponse est biensûr que non! Une chose est sûr, c’est que pas un homme sur terre ne peut avoir la

    certitude de détenir la véritable interpretation du Livre, car seul Dieu la détient (cf S3 Al imran).
    Personne ne peut donner une interpretation définitive d’une oeuvre littéraire sinon son auteur, le coran est quant à lui

    un livre dans lequel on trouvera des versets plus ambigus ou plus clair que d’autres, . A cause du fait qu’il y a ait des

    versets ambigus, le coran est sujet a de multides interpretations, cela va de soi. Cependant que suivant les facultés

    intellectuelles que nous avons, nous sommes dans l’obligation d’ordonner le bien et d’interdire le mal bien que l’on puisse

    faire des erreurs dans notre cheminement. Pour ce faire, nous devons être vigilants et prendre le temps de bien raisonner

    pour éviter les déviances. Peut-être te souviens-tu de l’exemple de Amina (au Soudan) qui avait donné naissance à un

    enfant adultère? J’étais totalement contre sa condannation à mort car ni sa condamnation ou autre punition n’auraient

    été acceptable à mes yeux car comme je l’ai déjà dit, le suplice n’a pas été prescrit pour humilier les croyants

    prévaricateurs sinon pour leur permettre de se repentir dignement, c’est à dire qu’il doivent choisir de leur propre chef

    d’être chatié car ni Dieu ni hommes ne peuvent s’opposer au libre-arbitre de tout un chacun. Nous somme né libre, libre

    de faire ce que nous voulons, mais ce que nous voulons dois aller dans le sens de l’interet d’autrui, autrement la terre

    serait corrompue sans que personne ne soit présent pour réagir. Dieu nous dit clairement dans le Coran qu’il chatiera nos

    ennemis (ceux des musulmans) par nos propre mains. Ce verset en question a au moins deux sens possible, les deux sens

    sont bons même s’ils semblent se contredire, l’important quand tu lis le Coran est de savoir que ses lectures sont multiples

    est qu’il est nécessaire de ne pas les confondre. Je voudrai te donner un bel exemple qui t’interrogera, faut-il faire passer

    la foi avant l’islam ou l’islam avant la foi?? A mon sens ces deux propositions sont correctes, elles ne se contredisent pas,

    elles sont tout simplement differentes voire complémentaires. j’aimerai à présent examiner quelques-un de tes propos

    sans chercher à tronquer ton textes! tu dis par exemple :

    _qu’être devouer a la cause de dieu, c’est a dire la cause du bien?
    je ne dis jamais le contraire, je suis d’accord avec toi, mais justement si nous sommes d’accord sur la forme du principe,

    nous ne le serons peut-être pas sur le fond car laisse-moi te dire que cela est naturelle que nos idées soient aussi

    conditionnées par les experiences que nous avons vécu mais aussi suivant l’importance de notre réflexion personnelle.

    Qu’est ce que le bien? Si des musulmans font du mal en pensant qu’ils font du bien? Que peut-on faire sinon les ramener à

    la raison par la parole douce et la patience. Dieu en fin de compte jugera l’homme suivant les intentions qu’il a eu.

    _IL est Le tout puissant, et n’a besoin de personne , pour l’aider,
    Dieu n’a absolument pas besoin d’aide, car Il se suffit à Lui-même, mais les gens qui vivent dans une situation de faiblesse,

    eux ont certes besoin d’aide. Il ne faut pas penser que parce que Dieu est Tout-puissent et n’a pas besoin d’aide, que nous

    devons rester les bras croisés. Dieu ne nous pas créer pour se passer de nous…

    _si il est le seul juge, c’est qu’il est le seul
    Il est le seul, et nous, nous sommes nombreux… et il nous est necessaire d’utiliser notre bon sens pour empecher que la vie

    et ses fondements soient corrompu au fil du temps.

    _donc, apres, on ne peut pas se contredire en amenant, l’idee que un homme ?? sait vu attribuer ses possibilites? quel

    garant a t’on? et surtout, es ce que l’on va contredire dieu?
    Ce n’est pas n’importe quel homme qui peut se désigner juge de tous les hommes car la fonction de juge n’est attribué

    qu’aux personnes éminentes qui le méritent, en raison de leur probité intellectuelle et de l’importance de leurs

    réputation.

    _ainsi, les hadiths sur la vie du prophete rapportes apres sa mort par des hommes, sans aucune garantie d’authenticite

    Il est certains qu’au fil de l’histoire il y a eu une myriade de faux hadith qui ont vu le jour, des hadiths inventés, faibles,

    ou apocryphes, et il était bien necessaire pour les musulsmans de les étudier et de les purifier en profondeur. C’est

    pourquoi, il y a ce que l’on nomme la science du hadith. A present les hadiths sont catalogués de façon à ce que l’on sache

    si tel ou tel propos peut être attribué au prophète de l’islam. Les musulmans détiennent une myriades de hadiths « dits »

    authentiques que nous ne pouvons pas toujours mettre en doutent s’il semblent aller dans le sens du messge coranique.

    car si nous devions douter de tous les hadiths que nous connaissons, comment ferions pour jalonner notre vie ou donner

    un sens à notre spiritualité. Tu dis aussi que seul le coran ne peut être corrompu par la main des hommes mais imaginons

    qu’il fut denaturé par Satan ou n’importe quel homme, comment ferions-nous pour le savoir si notre esprit critique et

    d’analyse profonde faisait défaut??? Alors je pense que nous devons penser la même chose pour ce qui est des hadiths (?!)

    _ »dans ce livre, le coran, il n’y a pas un sujet que j’ai omis de traiter, tout y est, ce livre est un chef d’ouevre, tout les

    sujets y sont traites »‘
    je voudrai attirer ton attention sur ce verset qui est particulierement important, Dieu dit en effet cela: « Nous n’avons

    rien omis dans le livre sacré ». Cependant, en lisant d’autres versets tels que « Il y a des prophètes dont nous t’avons parlé

    et d’autres dont nous ne nous t’avons pas parlé ». Fais une simple paraphrase pour remplacer les mots prophètes par

    scientifiques, tu trouveras au final qu’il y a un savoir qui est divulgué et un autre qui est dissimulé (ou que nous devrions

    deviner). Donc pour revenir au premier verset on peut imaginer que Dieu n’a rien omis dans le livre sacré hormis ce qu’il

    a volontairement omis de nous dire (?) « Nous avons tout dit sauf ce que l’on n’a pas dit… »

    Pour ne pas oublier la toute première question qui porte sur le moratoire, l’idée est qu’un débat intrinsèque à la

    communauté est certes très utile pour pouvoir avoir le point de vue de toute la communauté musulmane ou bien de ceux

    qui la représentent. A la suite de ce moratoire, nous continueront encore à nous interroger sur la question de savoir quel

    sort peut être reserver aux hommes en manquent de repères? et sur quoi devra aboutir ce moratoire tant attendu par de

    nombreux musulmans. Moi, je pense qu’un réferendum sera indispensable au sein de la communauté , il sera pour ce faire

    utile d’interroger toute la commnauté musulmane sur cette question qui divise les coeurs.

    Encore une fois, l’avis de tous les musulmans sera d’une grande importance, car ce qui doit nous importer, c’est de ne pas

    nous opposer au libre arbitre de tout une chacun, ni de celui d’une communauté toute entière, ni du reste de toute une

    civilisation à fortiori…

    Ma’a Salam, je pense encore avoir oublier certains points de grandes utilités mais il est d’abord nécessaire, je pense, de

    réfléchir aux questions les plus essentielles.
    Allaho A’lam, merci de m’avoir lu, et à bientôt
    Ton frère en Dieu qui t’aime en Dieu. Fouad

    1. salam aleycoum MON FRERE FOUAD

      j’ai lu avec grand interet ta reponse, et je souhaiterai y faire quelques commentaires

      tu souleves plusieurs sujets, je vais essayer de les reprendres

      pour commencer, tu me dis que par rapport aux hadiths, a l’interpretation du coran, notre vision peut etre jalonner par le chaitane, et que nous nous devons d’etudier les hadiths et jalonner notre spirutalite, que notre esprit critique peut etre influencer par des educations ou des references, ou bien meme, des interpretations fausses »

      tu as raison, tout cela est bien vrai
      il est indispensable et neccessaire d’etudier, les bons livres, les bonnes notions afin d’ouvrir le chemin vers la lumiere, donc, en schematisant, de se rapprocher de dieu,mais :
      ceci dit, je voulais tout de meme rajouter une precision fondamentale a ce niveau la

      le croyant, qui croit et cherche sincerement, n’a pas a s’inquieter de tout ses paramettres, car il est forcement et logiquement sous la protection de dieu et sa direction

      ce sera dieu qui le guidera , et c’est la, ou nous passons par des etapes assez extraordinaire, car nous devons allez chercher en nous, la confiance absolue et totale a l’invisible
      « si ma creature me cherche, elle me trouve »
       »  » c’est a MOI qu’incombe de montrer la religion a ma creature »
      « si ma creature me parle, je lui repond »

       » ne fais pas l’erreur de t’adresser a un autre que Dieu, seul dieu guide les gens pieux » »

      nous avons une quantite de versets qui permettent la reflexion a ce sujet la

      en effet, dieu nous conduit vers lui, tout simplement,
      nous sommes et seront guidees sans intermediaire, par signes, par evenements que seul nous memes, pourrions comprendre: il y a un verset qui traite du sujet, je ne me souviens plus de son excatitude, mais il dit cela a peu pres  » les signes que j’adresse a ma creature ne sont compris que par elle seule »

      voila, en gros, cela signifie que si tu cherches dieu, tu t’adresses a LUI directement, en lui parlant avec ton coeur, sincerement

      au sujet du jugement

      en effet, le sujet est des plus important
      tu me dis, que ta demarche serait de guider une personne dans l’erreur, car elle n’a pas les moyens ou la faculte de savoir?
      et bien, imaginons que tu sois toi, dans l’erreur?
      tu guiderais de bonne foi, certes, une personne qui ne l’etais peut etre pas?

      seul les versets peuvent servir de direction en ce qui concerne la pratique musulmane, comme les interdits et les autorisees

      en revanche, la sincerite de la foi, seul dieu peut la mesurer, car, combien de fois, je peux constater des comportemeent en contradiction avec l’etat d’esprit que requerre la soumission a l’UN , dieu , et pourtant, ceuxla ,se reclament de l’islam ou de la foi

      en fait, il y a parmis ceux la, des gens sinceres et d’autres qui sont hypocrites
      nous pouvons nous faire un avis, dieu est la aussi pour nous montrer les choses, mais en aucun cas, condanner qui que ce soit, car le dernier mot revient a dieu
      si je constate une malhonnetete, je la dennonce devant la personne, si je peux le faire, sans consequences graves, (j’analyse et pese le bien et le mal comme une personne responsable de ses actes) mais en aucun cas, jene me ferais complice de cela,
      la oui, on peut agir
      si je pense que la personne est dans l’erreur, alors, je la ramene a la lecture du coran, pour lui demontrer, et non, lui imposer, et de la, nous menons une reflexion ensemble
      car tout le monde merite d’etre ecouter, et pourquoi ?
      car n’oublions pas que notre savoir ne provient pas de nous meme, mais de dieu qui nous l’inculque et nous le souffle
      nous ne savons rien, que ce que dieu veut que nous sachions au moment ou nous devons le savoir

      un verset dit » n’apprend pas le coran par coeur, je te ferais souvenir au moment ou il le faudra ce qui sera neccessaire »

      nous ne sommes pas la pour juger autrui, nous sommes la , pour parfaire notre passage et amener de la misericorde ou nous passons, car ce pardon que nous offrons, nous le souhaiterons pour nous, et un croyant ne peut souhaiter qu’un bien pour son prochain,meme , le pire des mecreants, le sentiment qui devrait se degager est de la compassion, car son destin n’a rien d’enviable et rien de venerable

      si nous regardons avec les yeux de et en direction de dieu, si nous regardons dans le sens et le but de tout cela, alors, alors la , seulement, nos reactions changeront forcement, car nous comprenons que ce qui est important, est d’apporter le mieux possible un bien, a un mal, celui ci soit il horrible, et d’avoir contribuer a changer ou raisonner une personne, une chose, une action, a avoir amener et apporter amour et consideration, respect sur notre passage, bref, tout ce qui peut etre positive pour l’etre humain, pour nos proches, les gens, alors, nous aurons pris en main , cette fois ci notre destin
      car sache que , quoi que nous fasions , ce que dieu a decrete sera fait
      donc, c’est bien de nos intentions et de nos actes que nous serons juges

      et nous ne sommes pas la pour convertir les gens de forces
      cela se fait par la quete personnelle d’une personne, et non, d’influencer ou de convaincre
      et je rajoute, que meme si cette personne croit sincerement, et que sa pratique ne soit pas celle que nous avons, alors, nous n’avons aucun droit de dire qui est dans le bon ou mauvais chemin
      parce que tout simplement, seul dieu le sait

      il y a parmi nous tous, des gens qui ont des facultes superieurs et inferieurs, parmi eux des genies, des savants ect…

      des gens incultes, sans aucune possibilite de savoir, ou d’instructions, d’autres, qui sont favorises, toutes ces donnes, et je n’enumere pas tous, car j’en serais incapable, seul dieu le peut, doivent etre prise en consideration dans un jugement, et
      c’est pour cela, que seul dieu le peut et le veut

      c’est comme la planete, les scientifiques cherchent le moyen de la controler, mais il est revele que cela est une donnee impossible, car trop de paramettres encore inconnu , ne permettent pas d’envisage un controle absolu, mais en revanche, ils ont decrete que si on touchait a une seule programmation de la planete, celle ci s’emballerait dans tout les sens

      je schematise volontairement, mais je donne cette exemple afin que , l’on reflechisse a cette aspect des choses

      plusieurs versets du coran, nous rappelle que seul dieu est depositaire et detenteur du coeurs des hommes

      par la, ceux ci veut bien dire, que si untel se pretend croyant , cela ne veut pas forcement signifier que c’est une garantie, pour nous memes
      nous n’avons que dieu comme seul garantie, comme seul confident et comme seul garant

      combien de croyant ont trompes des croyant et des nons croyant?
      nous avons une memoire selectif

      ainsi, un croyant chretien peut se voir retribuer du paradis, nous n’en savons rien

      des versets en parlent, nous devons nous conformer a la parole de dieu
      « ceux parmi les gens du livre, les chretiens , les sabeens et les juifs, qui croivent en dieu et font le bien, ceux la, se verront agreer leur repenti, ou leur retribution »

      ou meme « beaucoup se disent musulmans, mais tellement peu le sont, seul dieu connait les coeurs des hommes »

      le coran traite de l’univers entier
      donc, toutes les races et toutes les ethnies, religions et perpective y sont parachevees
      nous ne pouvons les negliger et ne prendre que comme acquis ceux en quoi nous avons adherer

      je crois que le coran est la derniere parole revelee a notre prophete mohamed, et que les livres anterieurs sont de dieu, confirmer et parachever par le coran, dernier message et dernier rappel
      c’est dans cet etat d’esprit de tolerance et de croyance que je me positionne, et non pas, en pensant que j’ai la verite absolu et que je sais tout, que je suis sure d’etre dans la bonne voie???,
      non, j’essaie et je veux etre sincere dans ma demarche d’amour et de reconnaissance envers mon createur, et si je me trompais, alors, ceci serait de bonne foi, et je sais , que dieu en tiendra compte, car la sincerite prime sur l’acte lui meme

      ainsi, je n’ai plus de questionnement de ce genre a me faire, car je sais aussi que dieu me guidera, si il le veut
      voila, je voulais te donner un avis , qui j’espere , amenera un autre avis, in ch’allah

      salam

  116. en reponse a rachid

    salam aleycoum

    voici ton message:

    P “ourquoi « presque jamais applicables » ? Cela siginifie t-il que dans certaines conditions, les chatiments corporels des femmes serait applicable ? Et cela de la part de personnage reconnus comme « savants » ? Mais que savent _ils des profondeur du coeur humain tel que Dieu l’a créé ? Pourquoi s’érigent -ils eux même en juge à la place du Juge Suprême ? Sont-ils ceux qui sont jugés ou ceux qui jugent ? Je trouve leur position peu pour le moins peu enviable et en tout cas, parfaitement mensongère. Rachid


    voici ma reponse, car je tenais a temoigner sur ton commentaire

    je suis absolument et entierement daccord avec tes propos, et je souhaite, in challah, que tu continue a avoir cette juste equilibre neccessaire dans la pratique et la foi
    salam

  117. Salam Aleykoum,
    comme le dit notre frère Tariq, ces châtiments ne sont appliqués qu’aux plus pauvres. En effet,un membre de ma famille a eu l’occasion de travailler dans les hautes sphères de la diplomatie saoudienne et y est revenu pantois: les princes, émirs ou autres personnes « importantes » par leur richesse vivaient en opposition même avec les principes de notre valeureuse religion:Alcool, prostitutées,corruption ou autres blasphèmes faisaient partie intégrante de leur quotidien, là ou le défavorisé était sévit sur le champ.
    Pour ma part, je suis pour l’application des paroles d’Allah(SWT) mais dans une juste mesure et sans oublier les « puissants » de ce Monde ici-bàs.
    Je risque d’horrifier les soit-disants démocrates mais que dire des Afros-Américains qui déambules dans les couloirs de la mort au Texas parce que « noirs »?
    Que dire des pédophiles et assassins d’enfants qui coulent des jours heureux quelques années après leur(s) crime(s)?
    Par ailleurs, fermer les yeux sur l’infidèlité serait une grande erreur car nous voyons comme cette dépravation perverti les sociétés occidentalisées(sida ou familles détruites en sont les conséquences manifestes). Mais là encore, la juste mesure doit sévir contre la femme mais aussi l’homme infidèle.

    1. salam sonia

      alors, si tu crois en dieu, tu auras confiance en sa justice!
      pourquoi ne pas lui faire confiance sur tout?

      il est celui qui voit tout et sait tout
      il est celui qui agit et controle le monde

      partant de ce raisonnement, laissons la descision a dieu sur les actes de chacuns, il est le seul connaisseur de toutes choses

      ainsi, j’adopte le raisonnement de lui faire confiance et d’accepter les choses tels qu’elles sont et de m’occuper de mon propre parcours , sur lequel je rendrais des comptes

      c’est un avis
      salam

    2. salaam sonia.pensez que l’étre humain est imparfait…certes l’adultère peut pervertir une sociétée mais ce n’est pas a nous de juger.moi je pense tj et si c’était ma fille a la place de cette pauvre femme que l’on enterre jusqu’au torse et a qui on balance des pierres jusqu a lui faire éclater la cervelle pense une fois a la douleur qu’elle peut ressentir jusqu’a son ultime souffle de vie pense aux pierres qui viennent s’écraser contre son visage qui lui éclatent les os..le sang qui jaillit..et si c’était ta fille ou toi?pcq svt la majorité de ces femmes sont innocentes des crimes qu’on leur reproche ce sont leurs enfoirés de maris ou hommes qui les dénoncent..pour se venger

  118. Salam Aleykoum Sophia,

    Je comprends ce que tu veut dire mais en tant que Musulmans nous devons appliquer à la lettre ce que ALLAH(SWT) nous ordonne. Certes, Il Voit tout et Sait tout mais je ne tolère pas que des gens qui se disent Musulmans se permettent de mener le Monde ici-bàs comme bon leur semble. Je suis consterner lorsque je vois certains « puissants » manipuler notre Religion, opprimer les innocents. Je ne supporte pas de voir les gens du Golfe arabo-persique serrer la main des tueurs de Palestiniens, je ne supporte pas la corruption de nos leaders Musulmans qui laissent mourir leur propre peuple et je n’accepterais pas une seconde que les pauvres gens infidèles soient lapidés quand les riches qui appliquent les peines se confortent dans la luxure.
    Néanmoins, par ton message, je sais que j’ai à faire avec quelqu’un de sage et de croyant. Continue sur ta bonne voie et dialogue souvent avec moi. A la prochaine, Inch’Allah.

  119. Depuis les premiers recueils des récits concernant la vie du prophète Muhammad, l’Islam a changé de voie, les pilliers se sont réduits à 5 mais par qui? Des savants ? Des récits sur le prophète Muhammad? Quelle est la verracité de ces récits? Quelle est leur crédibilité? Les hadiths dits « authentiques » ont-ils été certifiés de la sorte par Dieu? Non bien évidemment…Les peines corporelles ne sont que des interprétations…Comme le dit Tariq Ramadan, chaque oeuvre poursuit une idéologie, il n’en existe aucune qui puisse se dire « totalement objective »…Si l’on applique cette règle aux traductions du Coran, elles sont souvent réalisées avec l’influence des hadiths « authentiques », c’est pourquoi nous apparaissent des peines corporelles inhumaines et cela est inacceptable…On ne peut pas réduire la parole de Dieu, ni la changer, ni jouer avec les sens qu’elle comporte pour faire le jeu de Satan…Je prône une traduction du Coran non pas sous l’influence de la sounna, mais sous l’influence de la raison, la logique et de l’amour qui se trouve en chacun de nous…Je ne connais pas ces savants, ces ulemas, ces cheikhs et que sais-je, seul Dieu est Omniscient, et Il nous a doté d’une raison, et Il aime les gens qui raisonnent alors je me permet de ne pas reconnaittre ces gens qui veulent penser à ma place, et qui ont fait, en assimilant des écrits humains à la parole divine,de ma religion une religion écrite par les hommes…

    1. C’est assez ahurissant de lire ce genre de chose.Les piliers de l’isla ont toujours été au nombre de 5.Si vous rejetez la sunna,comment est ce que vous allez prier???C’est bien de se poser des questions mais c’est encore mieux de chercher réellemnt des réponses.Une interprétation du coran à partir uniquement de la raison…c’est une interprètation uniquement basée sur la passion.Même Tariq ne le fait pas.Ecoutez donc ses k7.Si tu prenais la peine de savoir les conditions d’authentification des hadiths ,tu serais fièr d’être musulman.Car dans aucune réligion on a déployé autant d’énergie pour vérifier les paroles du messager de cette réligion.
      Vous avez une vision assez réductrice de DIEU.DIEU est certes Amour(al wadoud)mais qui a créé le VIH, qui a créé le cancer,qui a détruit sodome, qui a noyé pharaon,qui a créé l’enfer.DIEU est certes miséricordieux mais son châtiment est terrible pour se qui se détourne de cette immense miséricorde.

  120. J’aurais aimé avoir un avis extérieur sur mes opinions…Bref, j’aimerais rajouter quelques éléments que je juge essentiels. Tout d’abord, lorsque j’intérroge des « imams » en ce qui concerne leurs sources religieuses, ils me répondent la plupart du temps « les plus grands savants de l’Islam en disent ainsi »…Alors j’aimerais savoir, si quelqu’un a la réponse (l’avis de Mr Ramadan est évidemment le bienvenu…), quels sont les critères pour être considéré « savant de l’Islam »? Faut-il suivre un enseignement? La scienCe du hadith? Quelle serait la crédibilité de cette science, si elle ne se basait que sur des conjectures à propos du prophète Muhammad? Aujourd’hui, lorsque je critique la sounna, présentée comme étant « les faits et gestes du prophète Muhammad au cours de sa vie », je suis considéré comme une personne ne respectant pas le prophète Muhammad…Hors, lorsque j’analyse certaines caractéristiques que la sounna elle-même lui attribue, j’ai tendance à penser que ce sont eux qui manquent de respect à ce pauvre homme en le faisant passer pour:

    1. un illettré =) nous serons tous d’accord sur le fait que le premier être humain sensé obéir au Coran est sans conteste le prophète Muhammad…Hors le premier ordre que Dieu lui donna fut: « Lis! »…Alors, soit le prophète Muhammad, le dernier des prophètes, messager choisi par Dieu pour transmettre le Coran à tous l’univers, a désobéi au premier commandement de son Créateur… Soit il lui a obéi et alors il n’était pas illetré ou alors il a appris à lire…Qu’en pensez-vous? Lorsque je pose cette question dans mon entourage, on me réponds souvent par l’argument suivant: il ne savait pas lire et cela explique l’aspect miraculeux du Coran…Ceci n’est pas un argument valable car le Coran est un miracle en lui-même, de par sa forme artistique, son contenu ainsi que toutes ses révélations scientifiques que vous connaissez sans doute tous…Donc, la question à se poser est la suivante: pourquoi faire passer le prophète Muhammad pour un illetté? Tout d’abord, son illettrisme rend légitime les hadiths qu’on a écri sur lui des centaines d’années après sa mort…En effet, vu qu’il ne savait pas écrire, il n’a donc pas écri ses faits et gestes lui-même et donc ce sont les savant qui s’en s’ont chargé en se basant sur cet argument qu’ils ont eux-même inventé…De plus, je pense qu’il s’agit d’une « insulte » masquée, une moquerie de la part de Satan susceptible d’habiter n’importe quel homme, aussi savant soit-il décris…

    2. de pédophile : il aurait, selon la souna, épousé Aisha à l’age de 6, 7 ou 8 ans(l’âge diffère selon les hadiths)…Comment est-ce possible? Comment l’Homme peut cautionner ce fait? Et Dieu? Impossible, aucun verset coranique ne rapporte cela et comme par hasard, où trouve-t-on ces fait? Dans la tradition prophétique…

    3. de tyran : toutes les peines corporelles se trouvent dans les hadiths…Tous les chatiments corporels se trouvant dans le Coran ont été « interprétés » de la sorte du fait de l’influence des hadiths…Or si l’on analyse bien les versets coraniques, on peut remarquer que le vrai sens des « chatiments » se trouvant dans le Coran sont en faite des « pressions sociales »…

    Etc etc etc….

    Je pourrais continuer ainsi mais ceci n’est pas mon site, je ne voudrais pas monopoliser trop d’espace par contre je suis toujours disponible à répondre à vos remarques…
    En conclusion, lorsque vous lirez mes opinions décrites ci-dessus, vous allez, par réflèxe, penser que je suis islamophobe…Or, Dieu sait à quel point je crois en Lui, en sa parole sur la terre (le Coran), en tous ses prophètes (de Adam à Muhammad), et en l’au-delà…De toute façon, cela ne regarde que Lui et moi, certes, mais je dis cela pour souligner le fait que mon but n’est pas de critiquer l’essence de l’Islam, mais plutôt ce que les hommes en ont fait depuis la mort du prophète Muhammad à aujourd’hui… Il faut prendre conscience d’une chose: les arguments que j’ai énumérés plus haut sont certainement ceux qui ne cessent de sortir de la bouche des islamophobes…Ils ne sont pas inventés, ils figurent dans les livres de hadiths de Bukhari, Muslim, Muttawa, c’est-à-dire, des soi-disant « savants »…A qui la faute? Aux islamophobes? A Muslim? Bukhari? Muhammad? Dieu? Ma réponse est claire et nette: nous sommes les plus grands fautifs de cette situation car nous ne voyons ou ne voulons pas voir certaines vérités qui sautent aux yeux…Pourquoi? Parce que c’est dur de s’avouer que l’on a vécu tant d’années à suivre des enseignements basés sur des conjectures! Parce qu’on se dit que finalement, si l’Islam est ainsi depuis des siècles, c’est que forcément cela doit être comme ça, qui sommes-nous, nous, de vulgaires contemporains, pour contredidre les savants musulmans de l’histoire? Et d’autant plus que, des centaines de millions de gens vivent l’Islam ainsi, aujourd’hui, alors qui suis-je, moi, petit être humain parmi eux, pour me détourner d’eux et de leurs pratiques? Vu qu’ils sont en supériorité numérique, ils ont forcément raison…N’est-ce pas ? Désolé mais cela va à l’encontre de ma raison, je ne pense pas que le prophète Muhammad dorme tranquille dans sa tombe avec tout ce qu’on raconte comme calomnies sur sa personne et qui plus est sous forme de « consensus »…Incroyable… Bref, ce n’est pas parce que vous ne croyez pas à ce que l’on vous raconte à propos d’une personne, que vous n’aimez pas cette personne…Ce n’est pas parce que des gens vont dire du mal derrière le dos d’une personne que j’aime beaucoup, que je vais changer d’opinion sur celle-ci…Pour moi, le prophète Muhammad était un homme bon,digne de respect, un homme intelligent, pieux, gentil, serain et démocrate aussi (il était le président d’une république démocratique à Médine où les gens de toutes religions vivaient ensemble sans discrimination!!). Des savants ont fait des recueils de récits qui se racontaient sur lui, et aujourd’hui d’autres en ont fait une « science »???? Quelle est sa crédibilité? Sa verracité? Sa logique? Lorsqu’on dit d’une personne qu’elle est « savante » du fait qu’elle soit diplômée en « science du hadith », est-ce légitime? Aujourd’hui, si l’on considère un nazi pour un savant du simple fait qu’il soit diplômé en « science du nazisme », est-ce logique? Bien sûr que non…En tous cas, j’aimerais des avis extérieurs à toutes ces questions. Pour terminer, j’aimerais dire haut et fort que je ne permettrai pas qu’on dise des mensonges sur cet homme,comme sur tous les autres prophètes, choisis par Dieu, pour « l’Homme… »

    1. salam aleykoum

      Pour ou contre la lapidation?

      La lapidation est-elle une réelle injonction divine?

      Qui dit cela ?le prophète (paix et salut de dieu sur lui)?

      Le prophete (paix et salut de dieu sur lui )n a t il pas dit :Que celui qui m’attribue des paroles que je n’ai pas dites qu’il cherche sa place en enfer  »

      Nous sommes d’accord !Il a dit ce propos!

      Maintenant ,comment le prophète (paix et salut de dieu sur lui )pouvait etre en contradiction avec la révélation qui lui provenait directement de dieu par l’intermédiaire de l’ange Gabriel???

      En effet ,lisez bien le verset suivant :

      Et quiconque parmi vous n’a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l’autorisation de leurs maîtres (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l’adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d’entre vous qui craint la débauche; mais ce serait mieux pour vous d’être endurant. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

      sourate les femmes verset 25

      Donc ,la question qui mérite que l’on se pose est la suivante ,si l’on admet que la peine du chatiment de la femme mariée libre qui commet l’adultère est la lapidation ,expliquez moi comment on applique ce verset cité si dessus pour chatier la femme mariée esclave car d’apres ce verset elle reçoit la moitié du chatiment de la femme marié libre ? On lapide le haut ou le bas ?On coupe les pièrres en deux?
      Ou finalement on applique 50 coups de fouets au lieu de 100?

      Comment le prophète pouvait ne pas savoir cela ?

      J’aimerais bien que l’on m’explique ?

      SALAM ALEYKOUM

    2. C’ est l’ islam qui vous a créé, c’ est l’ islam qui vous preservera ou vous détruira.
      Méditez bien ça.

    3. plus j’avance en âge plus je suis horrifiée du visage donné à l’islam par ces pseudos lettrés. je ne reconnais plus ma religion. elle est devenue l’instrument de la perpétuation de la sous culture, elle est utilisée comme l’opium du peuple. tous ces hommes qui ont failli à leurs devoirs d’êtres civilisés se vautrent dans des interprétations fallacieuses, et comme tous les êtres vils et faibles prennent la femme comme bouc émissaire. ils prolongent l’état de régression de l’anté islam contre lequel le prophète s’est battu. ils ont dévoyé son message. ce n’est pas étonnant que les pays sous développés sont ceux qui nient la moitié de leurs populations. en faisant cela ils se renient sans le savoir.le drame de ces pays dits « musulmans » c’est qu’ils occultent la critique et l’autocritique. le monde n’a jamais avancé à coups de dogmes,l’histoire regorge des échecs des sociétés fondées sur ces pratiques. le progrés ne vient pas de la contemplation mais de l’action. quand la masse des musulmans se réveillera, le respect reviendra .on m’a toujours enseigné que l’islam était la religion du savoir, de la tolérance, de l’ouverture sur l’autre et non de la regression mentale et psychologique . il y a une étroite corrélation entre la stagnation de ces sociétés et l’enseignement dogmatique de la religion.

    4. as salam aleykoum
      Dans son ouvrage al ihya, imam ghazali(rahima ullah) a parlé de la distorsion qu’il y avait entre la définition que les salafs donnaient aux savants et celles qu’on leur donne jusqu’à nos jours.Quand on dit d’un diplômé en science du hadith qu’il est savant on utilise ce mot dans son acception courante exactement comme on dit de Neewton qu’il est savant.La preuve de cela c’est qu’ALLAH a affirmé que la crainte d’une personne est liée à son savoir.Alors qu’il est bien connu que parmi ceux qu’on considère comme savant certains sont dévergondés.Maintenant je ne partage pas du tout votre avis sur la critique de la sunna.ALLAH dit:C’est Nous qui avons fait déscendre le rappel et c’est Nous qui le préservont.Il faut remarquer que la préservation du rappel concerne à la fois sa lettre(le coran) et son sens(la sunna).Par ailleurs si on se met à rejeter certains ahadiths sous prétexte qu’il choque notre sensibilité alors on sera concerné par ce verset »croirez vous donc en une partie du livre et rejeterez vous le reste ».Et ceci conduira à douter de toute la sunna:que prendre,que laisser?Je ne crois pas que dire du prophète qu’il est illétré est péjoratif.Bien au contraire, c’est la preuve que Dieu c’est entièrement chargé de son instruction sans qu’aucun humain n’y participe.C’est également la preuve de l’authenticité de sa mission car un illétré du 7eme siècle ne saurait donner des enseignements dispensés jusqu’à nos jours dans de grandes universités.Allah dit:tu n’écrivais aucun livre de ta main sinon ceux qui ont mécru auraient eu des doutes(sourate ankabut).Je conseille vivement à mon frère de se renseigner sur les critères d’authentification des hadiths pour s’apaiser.
      wallahu a’lam.

    5. Salam,
      A tu étudié la vie de ces savants?
      Le savoir s’acquière en étudiant. Ces Hommes sont décrits comme des Hommes pieux recherchant la vérité dans des témoignages de proches du prophète.
      Je ne me permettrai jamais, d’émettre un jugement de valeur sur qui que ce soit, surtout pas sur des musulmans qui à maintes reprises ont pu témoigner de leur foi beaucoup mieux que moi.
      Seul Dieu sait la vérité sur tous et seul Dieu nous dit la vérité dans son livre et par la vie du prophète. Laquelle on doit prendre en exemple, et c’est là,que la Tradition prend tout son sens. Elle devient une des sources de la jurisprudence qui amène à des décisions justes ou injustes en fonction des intérêts de ceux qui les prononcent.
      Et la question du moratoire sur les chatîments s’impose.
      La Sincérité, l’Honnêteté et la Crainte d’Allah doivent être les qualités recquises pour accéder à un poste de juge musulman.
      Je ne suis pas idéaliste mais au contraire très pragmatique.
      Il faut revenir à l’essence même de la religion. Les bon sentiments et les bonnes actions pour l’agrément de Dieu, le seul qui compte vraiment.
      Les droits de l’Homme, nous en disposons depuis la naissance du Coran.
      S’insulter les uns les autres ne nous mènera nulle part. « Eux ce sont des menteurs » ou « c’est à cause d’eux que nous en sommes là » n’est pas l’attitude à adopter.
      Essayons de rester le plus respectueux les uns des autres même si nos avis divergent.
      Si chacun d’entre nous voulait développer ses qualités et combattre ses défauts le monde musulman irait peut-être un peu mieux.
      Et nous pourrons avoir des moratoires sur toutes les questions qui nous divisent et font de nous ce que nous sommes : les peuples les plus opprimés au monde.
      RESPECTONS NOUS, que Dieu nous pardonne et nous aide à être plus musulmans chaque jour.
      Que sa miséricorde nous soit accordée ici et dans l’au delà.AMINE

    6. Je te conseille vivement et sincèrement de t’adresser au professeur Hidir ÖZCAN et au professeur Mehmet Özberk de l’Université Islamique de Rotterdam (aux Pays-Bas). Ils seront à même de répondre à tes questions.

      Site Internet de l’université: http://www.islamicuniversity.nl
      Le portail est en turc, anglais, néerlandais et arabe.

  121. Bonjour,
    beaucoup de débats entourent notre civilisation dans toutes ses composantes.
    Débatons par politesse avec les autres civilisations mais enfin!
    Lorsque les saoudiens arrive avec leur couvre tete, on ne les qualifie pas de vetements islamiques. Le foulard il est foulard, c’est tout. Il ne fallait pas tombés dans ce piège raciste. Est-ce que moi je dis cravate chrétienne? NON.
    On VOUS a amené (je suis musulman) petit à petit à préparer le chemin aux usurpateurs sionistes : au début c’était « sale arabe » puis « musulman terroriste » puis « islam fondamentaliste ». A chaque fois que s’épanouit une composante de notre civilisation chez des voisins, on crée un vocabulaire basic facilement assimilable à une conotation péjorative.On se retrouve alors sans cesse en situation de…défensive. C’est là votre faiblesse. Moi je dis à monsieur Sarkosy et son clan, oui les femmes musulmanes ou non qui veulent se couvrir d’un foulard le fasse et oui les musulmans ou non qui veulent mettre une cravate le fassent. Je dirai quand même que dans un souci de sécurité il est raisonnable que tout individu réponde au exigence de la justice, je pense au photo d’identité, au médecin car notre message trouve son aplication dans le monde des humains avec des raisonnements humains et sauf erreurs tout ce qui peut alléger la souffrance de l’humain est fidèle à ce qui doit plaire à dieu.

  122. Que de vérités écrites ici. Je suis bretonne donc européenne.
    Pourquoi sous le couvert d’une religion qui doit selon Dieu (Allah) être tolérante, infliger de telles peines physiques et morales à des êtres humains.
    Cordialement
    Nathalie

  123. As-Salamu’ala mani Taba’a l-huda

    Je prends Allâh à témoin que me désavoue de ces paroles et de ces positions, tout comme je me désavoue de vous T.Ramadan, et ce malgré que vous ayez été quelqu’un que j’ai longtemps estimé.
    Vous êtes tombé dans un piège en voulant constamment montrer patte blanche devant les médias occidentaux, mais il vous faut vous rappeler que l’Islam n’a pas besoin de vous pour être défendu. Il est tel qu’il est, n’en déplaise aux non-musulmans.

  124. je suis dacord a ce qui est dit par Monsieur Tariq Ramadan mais cela risquerer ne pas être facile et il faut appeller les grands ulamas.

  125. Bonjour,

    Catholique, je n’en tiens pas moins à féliciter Monsieur Ramadan pour ce moratoire qui me semble à moi, n’ayant, je l’avoue, aucune connaissance de l’Islam, très réfléchi et éclairé.

    Quelque soit notre religion, je pense que Dieu nous veut libre, lui qui est amour et vérité, en tous cas d’après la Bible.

    Or, l’application directe des écrits, sans tenir compte du contexte socialo-politique, sans réflexion, sans séparer ce qui est du à l’histoire (qui n’est d’ailleurs, aucunement forcément mauvais), de la parole de Dieu, peut dans la théorie, rendre l’Homme prisonnier d’un texte, au lieu de voir ce qui est important. Il doit donc, je pense, soumettre les écrits à une certaine réflexion, en faisant attention à ne pas entamer, édulcorer ou rejeter une quelconque partie de ceux-ci. Son rôle doit se borner à bien comprendre ce qui parait être plus du aux anciens, dans le contexte de leur époque, et à voir comment ce qui est écrit s’applique à notre époque.

    Encore une fois, cela m’a fait plaisir de lire un texte que je pense mûrement réfléchi et censé.

    Je veux maintenant vous demander pardon pour tout ce que ma méconnaissance de votre religion a pu engendrer comme critiques, jugements, insultes, ( « blasphèmes » ?), erreurs, dans ce que j’ai écrit ci-dessus. Alors, pardon !

    Fraternellement

    1. je suis musulman et je trouve que votre réponse est très bien, je suis très à laise devant votre parsonnalité et tant que votre religion est représentée par des gens comme vous, prêt à la discution calme et polie, on peut se mettre autour d’une table et discuter des rapports de voisinage et de cohabitation.
      Bonne réception.

  126. Lapidation, bien sûr que c’est d’un autre âge, mais voilà malgré le temps l’homme est homme avec son imperfection. Mais alors comment peut-on parler de lapidation de nos jours? Qui sont les lapideurs : les a-ra-bes, pour ceux qui ont retenu la leçon! Voyons, restons stoïques face à ce type d’idées. En résumé, un non musulman n’a jamais lapidé sa femme, c’est interdit en europe et ailleurs. Chez les musulmans aussi! Mais c’est écris dans le coran, ah le coran. Personnellement je n’ai jamais eu à lapider ma femme à coup de pierre, je n’ai pas le temps. Mais soyons sérieux. La-pi-da-tion, a-gres-sions en fait à y réfléchir l’agression c’est la forme évolué de la lapidation! Je m’explique, en occident le code pénal encadre l’agression, mais comme les musulmans ne doivent jamais donner à leur civilisation la modernité que leur Dieu accorde, il faut sans cesse tenir pour archaïque toute idéologie constructrice d’où cette conotation péjorative du comportement musulman dans ce monde (ou demon en verlan). Si c’est un juif ou chrétien qui use de violence envers un proche ou autre c’est une agression, si c’est un bon musulman c’est une lapidation, c’est clair? Mais je me dis que le musulman n’est pas visé par cette manipulation verbale, nous devons le savoir: c’est le Coran. Donc le moratoire est juste et utile car son but est d’apaiser la réflexion afin qu’il dégage un véritable consensus pour la bonne compréhension au sujet de la lapidation. Mais en faisant de la lapidation un sujet de discussion moderne on va s’égarer dans le temps passé alors qu’il faut donner au message coranique un cadre jurique dont le vocabulaire, seulement, sera compris par toute l’humanité sans renier notre civilisation dans son histoire.Nous avons le devoir de l’enrichir par notre développement intellectuel qui est capable de nous donner les outils juridiques relatif à toutes les violences, car elle peut être agressive, pardonnable ou légitime. C’est bien un président d’état qui a dit qu’il utilisera la bombe atomique s’il y a un risque pour ses intérêts vitaux…

  127. Je n’ai aucune critique ni aucun commentaire, mais je soutiens de tout mon coeur cet appel au moratoire.Ne peut ne pas le soutenir que ceux qui, sciemment ou inconsciemment, refuse d’entendre, de voir ou réfléchir sur le chaos qui régne à travers le monde. l’exposé de M. Tariq Ramadan est complet. Ce n’est qu’aujouird’hui, que je l’ai lu, m’intéressant avant sourtout aux commentaires surtout négatifs des participant. En le lisant, j’avais l’impression que la réalité du monde musulman se déroulait sous mes yeux tel un film cinématographique. En ce qui me concerne, je croyais que les Hudduds étaient suspendus depuis belle lurette, à telle enseigne que je me suis dit, l’esprit perturbé par les nombreux critiques négatifs, pourquoi M. Tariq Ramadan vient de remuer le couteau dans la plaie. Heureusement que grâce à lui, je vois maintenant les faits sous un autre jour. Qu’a-t-il dit de méchant pour mériter tant de critiques ? Est-on assez aveugle pour que de nos jours, les musulmans ne constatent pas le désarroi de leurs nations, ni justice sociale, ni état de droit, pression des grandes puissance à l’exterieur, grand mécontentement à l’intérieur…L’application des Hudduds n’intéressent que les dirigeants et les grands hommes d’affaires dont le fait de rendre compte de leur responsabilité ici-bas ou au-delà n’éffleurent jamais leur esptrit. L’application n’est valable que pour assouvir leurs ambitions, mater le peuple, le rendre servile devant la conduite tracée. Bassesse et injuste au nom de la charia. Dans un monde où régnera un islam pur et puissant, nous nous battrons alors pour appliquer les huddouds. Mais ce jour là n’arrivera jamais selon même la tradition musulmane. Notre prophéte B.S.L. nous enseigné que chaque époque sera pire que celle qui l’a prévédée.Cela ne nous empêche pas de déployer des efforts pour améliorer notre situation. L’avenir, paix ou épreuves, sont entre les mains du Trés Haut.

  128. assalamou alaikom un homme est venue au prophéte pbsl et lui a dit qu’ il avait commis la fornication « ziné ». le prophéte ne l’a pas lapidé ou l a traité d’éspéce de pécheur mais il lui a demandéde de cacher cela et de se répentir à ALAH swt. je pense que la chariia a un but d’ éloigner les croyants de ces effroyables péchés. mais si les « hudud » sont à appliquer sous leur forme d’origine de nos temps. ce n’ est pas à nous ni à tariq ramadan de décider. mais c’est aux grands « oulama » d’ en débattre. et si les chatiments ne s’ appliquent qu’aux faibles, c’ est du simplement au fait que la ouma s’ est éloignée considérablement de l’ islam et ses principes de justice, d’ égalité et honneté.

  129. Je soutiens totalement cet idée de moratoire ; seul un échange d’idées performant permettra de changer les mentalités.

    Bonne chance!

  130. je trouve que c’est domage que les savants sont presque absents de ce debat car ce sont eux qui vont eclairer la oumma et ensuite changer les mentalitées

  131. ~

    05:24 09.10.2007

    ~

    Human Rights Watch demande un moratoire des exécutions en Chine

    ~

    Human Rights Watch exige un moratoire des exécutions en Chine à l’approche des Jeux olympiques de Pékin d’août 2008. La Chine exécuterait davantage que l’ensemble de tous les autres pays appliquant la peine capitale.

    ~

    [ats] – L’organisation Human Rights Watch a invité mardi la Chine à profiter d’un moratoire pour réduire le nombre de crimes passibles de la peine capitale, rendre public le nombre des exécutions et changer les procédures judiciaires pour les rendre conformes aux critères internationaux d’équité.

    ~

    L’estimation du nombre annuel d’exécutions varie de 5.000 à plus de 10.000. Plusieurs erreurs judiciaires ayant choqué l’opinion publique ont toutefois conduit les autorités à réformer lentement le système de la peine capitale.

    ~

    La plus importante réforme a eu lieu le 1er janvier, quand la Cour suprême populaire a repris le contrôle de la validité des exécutions aux dépens des tribunaux de province. Depuis lors, les médias officiels font état d’une baisse du nombre de condamnés à mort, même si leur nombre exact est considéré comme un secret d’Etat.

    ~

    Amnesty International a parallèlement déclaré que le militant Yang Chunlin avait été torturé en prison, enchaîné aux bras et aux jambes à un lit en fer pendant plusieurs jours après avoir collecté des signatures pour une pétition intitulée: « Nous voulons les droits de l’homme, pas les Jeux olympiques. »

    ~

    Yang, qui est âgé de 52 ans, s’est notamment battu pour les paysans dont les terres ont été confisquées sans compensation. Il est détenu dans une prison de la province de Heilongjiang, dans le nord du pays.

    ~

  132. ~~

    Journée mondiale : tous contre la peine de mort !->http://www.worldcoalition.org/modules/accueil/]

    ~~

    ~~

    La 5e Journée mondiale contre la peine de mort aura lieu le mercredi 10 octobre 2007. Organisée à l’appel de la Coalition mondiale contre la peine de mort, elle sera célébrée par des milliers de citoyens et des centaines d’organisations dans le monde entier. A travers des initiatives locales aussi variées qu’originales, ils se mobiliseront pour dire « Non » à la peine capitale.

    Thomas Hubert

    ~~

    ~~

    – [Journée mondiale contre la peine de mort->http://www.worldcoalition.org/modules/news/article.php?storyid=10]
    – [Tous les événements de la Journée mondiale->http://www.worldcoalition.org/modules/news/worldday.php?storyid=39&year=2007&month=10]
    – [Cinq conférences de presse à travers le monde->http://www.worldcoalition.org/modules/news/article.php?storyid=41]

    ~~

    – [Coalition arabe contre la peine de mort->http://www.worldcoalition.org/modules/smartsection/item.php?itemid=19]
    – [Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort->http://www.worldcoalition.org/petitions/?petition=3]
    – [www.worldcoalition.org,

    le nouveau site de la Coalition mondiale contre la peine de mort

    ~~

  133. Essalamou Alaykoum:

    Bonjour; je découvre le site de Mr Tariq Ramadan. J’avoue que je suis agréablement surprise.
    J’avais déjà une idée de ce que vous recommandiez dans les rapports humains entre l’homme et la femme musulmane et j’ai trouvé cela très beau. J’ai aussi apprécié ce que vous avez dit dans le domaine d' »el akida » (la foi et lien de l’être humain au bon Dieu), particulièrement à travers la prière de la nuit.
    Je trouve ce que vous dites dans ce texte très logique. Ce qui me surprend ce sont ces voix qui s’élèvent pour ne pas être d’accord.
    Soubhana Allah; certains préfèrent continuer à appliquer des lois de l’époque de notre bien aimé le prophète de l’Islam Mohammed (SAW:salut et prière sur lui); alors que les sociétés à notre époque actuelle sont loin de ressembler dans leur vécu et leur spiritualité à la société dans laquelle vivait le prophète (SAW) ou celle de l’âge d’or de l’Islam.
    1-Je me souviens avoir lu une fois qu’à l’époque du prophète Mohammed (SAW) les jeunes se mariaient en offrant comme seule dote à leur épouse « ce qu’ils ont appris du coran ».
    2-Dans la religion musulmane, normalement il ne doit pas y’avoir de différences concernant les origines, les nationalités,… »les humains sont égaux comme les dents d’un peigne »(hadith du prophète Mohammed SAW)
    De nous jours les valeurs matériels et l’appartenance à la même race ont malheureusement pris le dessus sur les vrais valeurs de l’Islam.
    Alors avant de juger qui que se soit; se serait bien que les musulmans reviennent aux vraies valeurs de l’Islam en ne compliquant pas la vie particulièrement aux jeunes qui auraient préféré être en bon terme avec Allah; que de vivre en total contradiction avec leur religion et leur société.

    Avec mon respect et mon estime à Mr Tariq Ramadan.

    De la part de Houria; musulmane descendante du prophète de l’Islam Mohammed (SAW:salut et prière sur lui)
    Merci Mr Ramadan, pour tout ce que vous nous apportez, à nous les musulmans à travers le message de Allah et de l’enseignement de son prophète.
    Baraka Allahou Fik ; wa Essalamou Alaykoum Wa Rahmatou Allahi Taala Wa Barakatouhhou.

    1. vous dites que vous descendez du prophète, je comprends pas, expliquez-nous un peu svp, merci…

  134. je remercie Dieu d’avoir fait sortir de notre communauté un savant comme monsieur Tariq Ramadan. Je remercie Tariq Ramadan d’avoir presenté l’image de l’Islam telle que le prophète nous a dessiné.

  135. ~~

    A tous ceux qui comme Sarkozy, de Villiers & Cie crient au scandale lorsque Tariq Ramadan demande un moratoire sur les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort dans le monde musulman, devraient visionner la vidéo ci-dessous et visiter le site http://www.worldcoalition.org->http://www.worldcoalition.org/modules/accueil/] qui mettent en lumière des personnalités de part le monde entier en marche pour cet appel.

    OLLAG

    ~~

    ~~

    L I R E

    [Tariq Ramadan: depuis mon appel, il y a eu débat->http://www.abolition.fr/ecpm/french/article.php?art=454&suj=142]

    ~~

    ~~

    Des voix en faveur du moratoire mondial sur la peine de mort

    ~~

    Publié par Thomas HUBERT le 25/10/2007

    ~~

    Accompagnés du cinéaste Tim Robbins, Sr Helen Prejean, auteur du livre Dead Man Walking, Mike Farrell (Death Penalty Focus), Souhayr Belhassen (FIDH) et Michel Taube (Coalition mondiale) ont lancé à New York un appel pour que l’ONU adopte une résolution gelant les exécutions.

    ~~

    ~~

    V O I R

    => Vidéo [17:01 min]

    ~~

    [Conférence de presse du 10 octobre 2007 à New York relative à la Journée mondiale contre la peine de mort->http://www.dailymotion.com/death_penalty/video/x3atck_new-york-conference_politics]

    ~~

    La vidéo ci-dessus propose de courts extraits de la conférence qui s’est tenue à New York.

    Pour voir l’intégralité des discours en vidéo, télécharger [ici.

    ~~

    1. Essalamou Alaykoum . Bonsoir, mais qui vous a dit que Nicolas SARKOZY n’est pas pour un moratoire concernant la lapidation par exemple!!!???
      Pour votre information Nicolas SARKOZY avait demandé à Tariq Ramadan ce moratoire.
      Je suis musulmane, Française et fière de l’être.
      Je respecte le président SARKOZY , qui est pour moi l’un des meilleurs présidents qu’aura connu la France.
      « men chahhida minkoum el hakka fal yakoulhhou ; fa innahou lan yakta ‘aa rizkah ; wa lan youkarriba adjalah. »
      hadith du prophète Mohammed (SAW: salut et prière sur lui).

      Video débat (Mr SARKOZY;Mr Ramadan)
      Vers les derniers moments sur cette video Nicolas SARKOZY aborde la question de la lapidation des femmes adultères dans la religion musulmane.
      http://www.dailymotion.com/video/x1mobw_sarkozy-vs-ramadan

      Bonne continuation à tous, et Essalamou Alaykoum.

    2. je pense que tu n’as pas du comprendre ce qu’a dit sarkozy il a été choqué par l’idée d’un moratoire,c’est a dire une interruption momentanée.Il veut une abrogation totale normale si on se place de son point de vue occidental!
      N’oublions pas que ces dirigeants et leurs ancetres ont été les auteurs des pires atrocités dans le passé et ils veulent donner des lecons d’humanité aux autres peuples!la lapidation est une punition dissuasive il faut 4 temoins pour qu’une femme soit vraiment lapidé!bien sur beaucoup de personnes ne doivent pas respecter ces regles et c’est cela qu’il faut blamer!
      les peines capitales collectives existent aujourd’hui encore dans le monde et les auteurs en sont les occidentaux:americains et israeliens par bombardements et missiles!alors ne blamons pas que les musulmans il faut des regles strictes pour regir une société et garantir l’ordre contre la decheance!voila houria, cela m’etonne de t’entendre dire que sarkozy est l’un des meilleurs presidents francais tu devrais regarder de plus pres sa politique, sa personnalité et ses intentions!c’est une personne trop intéressée a mon humble avis pour diriger un pays!
      wa salam alikoum wa rahmatoulah wa barakatou..

  136. ~

    02:15

    02.11.2007

    ~

    72 pays soutiennent un moratoire à l’ONU sur la peine de mort

    ~

    Plus de 70 pays ont parrainé un projet de résolution à l’Assemblée générale de l’ONU appelant à un moratoire sur les exécutions, a annoncé jeudi un diplomate. Le but de l’opération serait d’abolir totalement la peine de mort.

    ~

    [ats] – Giuseppe Manzo, conseiller de la mission diplomatique italienne à l’ONU, a affirmé que 72 pays soutenaient le projet qui a circulé jeudi devant la commission des droits de l’Homme de l’Assemblée.

    ~

    Il a affirmé que le texte, qui stipule que la peine de mort « compromet la dignité humaine » et qu’il n’y a pas de preuves d’un « effet dissuasif », devrait être soumis au vote de la commission dans le courant du mois, avant d’être soumis au vote des 192 pays membres de l’Assemblée.

    ~

    Le projet appelle les Etats qui pratiquent la peine capitale « à établir un moratoire sur les exécutions en vue d’abolir la peine de mort ». Il les exhorte également « à limiter sa pratique et réduire le nombre de crimes pour lesquels la peine de mort peut être imposée ».

    ~

    L’Italie, qui a rejoint pour deux ans le Conseil de sécurité en janvier, a promis d’utiliser ce temps pour tenter d’obtenir une résolution sur un moratoire. Les 27 pays membres de l’Union européenne, se sont aussi engagés à faire adopter une résolution contre la peine de mort.

    ~

    Deux précédentes tentatives pour faire adopter une telle résolution par l’Assemblée générale ont échoué en 1994 et 1999.

    ~

    Selon Amnesty international, 133 pays ont aboli la peine de mort par la loi ou en pratique, tandis que 64 pays et territoires conservent et utilisent ce châtiment, même si le nombre d’Etats qui le pratiquent à une fréquence annuelle est largement inférieur à ce chiffre.

    ~

  137. Réponse à Houria du 1er novembre 2007

    ________________________________________

    ~~

    Houria,

    Je reprends textuellement votre interrogation qui est celle-ci : « Bonsoir, mais qui vous a dit que Nicolas SARKOZY n’est pas pour un moratoire concernant la lapidation par exemple !!!??? Pour votre information Nicolas SARKOZY avait demandé à Tariq Ramadan ce moratoire. »

    ~~

    Eh bien, je vous réponds Houria que c’est Sarkozy lui-même qui me l’a dit, qui vous l’a dit, qui nous l’a dit lors de l’émission « 100 minutes pour convaincre ».
    Houria, je regrette de vous l’apprendre mais vous faites partie de ceux qui ont une double audition et pour vous le prouver, voici textuellement un court extrait du débat :

    ~~

    ~~

    Ramadan – Sarkozy, « 100 minutes pour convaincre »

    ~~

    ~~

    Tariq Ramadan

    Sur la question de la lapidation, de façon extrêmement précise je me suis exprimé en disant que dans ma position elle n’était pas applicable et que je demandais parce que je sais que ma position est minoritaire aujourd’hui dans le monde musulman, un moratoire pour qu’il y ait un vrai débat intra musulmans.

    ~~

    Nicolas Sarkozy

    Un moratoire ? Monsieur Ramadan, est-ce que vous vous rendez compte ? …

    ~~

    En image on peut apercevoir Cécilia l’ex-femme de Sarkozy qui hoche de la tête et désapprouve elle aussi un moratoire sur la lapidation.

    ~~

    Tariq Ramadan

    Non, attendez, mais laissez-moi terminer, attendez…

    ~~

    Nicolas Sarkozy

    Un moratoire ? C’est-à-dire qu’on doit pendant quelques temps renoncer à lapider les femmes ?

    ~~

    Tariq Ramadan

    Non. Non, non, non, attendez qu’est-ce que ça veut dire un moratoire ? Un moratoire ça veut dire qu’on cesse absolument l’application de toutes ces peines là pour qu’il y ait un vrai débat et ma position c’est que si on n’arrive pas à un consencus entre les musulmans, il faudra le cesser mais vous ne pouvez pas, vous savez quand vous êtes dans une communauté, je peux aujourd’hui à la télévision faire plaisir aux français qui nous regardent en disant, moi c’est ma position. Ce n’est pas simplement ma position à moi qui compte, c’est de faire évoluer les mentalités musulmanes, Monsieur Sarkozy, il faut aussi que vous l’entendiez.
    ~~

    ~~

    Etc., etc., etc.

    ~~

    ~~

    ~~

    Voulez-vous une preuve visuelle et auditive Houria ?

    ~~

    => Vidéo

    Débat Tariq Ramadan – Nicolas Sarkozy

    100 minutes pour convaincre->http://www.dailymotion.com/popular/search/tariq+ramadan/video/xbvaq_nicolas-sarkozy-vs-tariq-ramadan]

    ~~

    Afin de vous épargner d’écouter toute la vidéo pour retrouver le dialogue Ramadan – Sarkozy que j’ai écrit ci-dessus, démarrer le document audiovisuel, positionner le curseur rond de Dailymotion au niveau du ..vo… du mot favoris => (ajouter aux favoris) et écouter les intervenants.

    ~~

    Alors Houria ?

    Avez-vous entendu les propos de Sarkozy ?

    Avez-vous changé de point de vue ?

    Sarkozy s’interroge continuellement sur la question du moratoire pour la lapidation comme si ce moratoire n’était qu’une aberration, il essaye de prendre en dérision le point de vue de Tariq Ramadan alors que c’est lui qui n’a rien compris au sens du moratoire.

    ~~

    Et puis, dites-moi Houria comment pouvez-vous dire, je vous cite : « Je respecte le président SARKOZY, qui est pour moi l’un des meilleurs présidents qu’aura connu la France. »

    ~~

    Il n’est qu’au début de son mandat de président et pour le moment, je n’ai encore rien vu d’extraordinaire. Quoique… oui, vous avez raison, un jour il a été plus qu’extraordinaire, il a été phénoménal. Par [ici, je vous en prie.

    ~~

    Et dire qu’il est président !?!

    ~~

  138. La majorité des ulamâ’, à travers l’histoire et jusqu’à aujourd’hui, est d’avis que ces peines sont bel et bien islamiques mais que « les conditions exigées » pour leur application sont quasiment impossible à réunir (notamment en ce qui concerne la lapidation) : elles sont donc « presque jamais applicables ». Les hudûd auraient surtout « une vocation dissuasive » dont l’objectif serait d’établir la gravité, dans la conscience des croyants, des actions entraînant de tels châtiments.
    .
    Je vous suis entièrement ici, et j’aimerais ajouté que dans la Bible, Jésus avait également rendu la lapidation inapplicable non en l’interdisant, mais en niant que quelqu’un fut assez pur pour l’appliquer. Dans le Coran, par contre, que fait-on si quelqu’un avoue un crime passible de la lapidation? Le système des témoins est court-circuité, et logiquement la peine doit s’appliquer, non?
    .
    En ce qui concerne le moratoire, je ne peux que m’associer à cette juste initiative.

  139. ~~

    Un pas décisif vers l’abolition universelle->http://www.worldcoalition.org/modules/smartsection/item.php?itemid=238]

    ~~

    ~~

    Publié par Thomas HUBERT le 15/11/2007

    ~~

    La Coalition mondiale contre la peine de mort se félicite du vote par la Troisième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies d’une résolution appelant à un moratoire sur les exécutions.

    ~~

    La [résolution->http://www.worldcoalition.org/modules/wfdownloads/singlefile.php?cid=34&lid=99] (A/C.3/62/L.29), intitulée ‘Moratoire sur la peine de mort‘, a reçu le soutien de 99 gouvernements, tandis que 52 ont voté contre et que 33 se sont abstenus.
    Le texte de la résolution mentionne entre autres que :

    « Estimant que l’application de la peine de mort porte atteinte à la dignité humaine, et convaincue qu’un moratoire sur la peine de mort contribue au renforcement et à l’élargissement progressif des droits de l’homme, qu’il n’y a pas de preuve irréfutable que la peine de mort a un effet dissuasif et que toute erreur judiciaire dans l’application de la peine de mort est irréversible et irréparable, » […]

    « L’assemblée générale […] Engage tous les États qui maintiennent encore la peine de mort à […] Instituer un moratoire sur les exécutions en vue de l’abolition de la peine de mort».

    La Coalition mondiale contre la peine de mort se réjouit de l’adoption de cette résolution que l’on peut qualifier d’historique, les précédentes tentatives d’adoption d’une telle résolution ayant jusqu’alors toujours échoué.

    « Cette résolution sera très utile dans la lutte pour l’abolition de la peine de mort au Maroc et plus largement dans la région de l’Afrique du nord et du Moyen orient » a indiqué M. Abdel-ilah Benabdesselam, coordinateur de la Coalition marocaine contre la peine de mort.

    Aux côtés de nombreux acteurs à l’échelle nationale, régionale, et internationale, la Coalition mondiale s’est fortement mobilisée [ces derniers mois en faveur de l’adoption de cette résolution.

    Elle appelle désormais l’Assemblée générale des Nations unies à approuver massivement cette résolution en séance plénière.

    ~~

  140. As salem alaykoum,

    J’aimerai savoir akhy Tariq, si votre position est de cesser les hudud temporairement et rendre claire les conditions nécessaire avant de les appliquer, afin que la shari’a soit appliquée correctement.
    Ou de les cesser définitivement?

    En attendant une réponse insha Allah,
    Barak Allahou fikoum,

    was salem alaykoum.

  141. A l’exception d’un seul (Sourate Attawba), tous les chapitres du Coran débutent par la formule « Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux ». Toute règle édictée par Allah dans le Coran s’inscrit par conséquent en continuité de cette exergue, y compris les décrets divins relatifs aux châtiments corporels. Avez-vous essayé de visualiser mentalement le nombre de fœtus avortés en raison d’actes d’adultères ou de viols ? Toutes les décharges du monde ne suffiraient pas à contenir cette multitude. Avez-vous médité sur le nombre de familles brisées en raison de liaisons extra conjugales, sur les enfances brisées qui en résultent et qui sombrent dans la drogue, la criminalité ou la dépression engendrant des mécanismes de déviance qui produiront à leur tours d’autres vies brisées, d’autres adultères, d’autres viols, d’autres avortements. Le monde soit disant moderne égaré dans les dédales du matérialisme qui réclame toujours plus de liberté et de jouissance se dresse de toutes ses forces contre le port du voile et contre la polygamie, tout en vénérant la luxure et l’homosexualité érigée en stade ultime de la liberté. Le port du hijab génère une société moins libertine et constitue une très forte prévention contre l’adultère. La polygamie a existé de tout temps et elle a même été pratiquée par plusieurs prophètes dont Abraham, David, Salomon et Mohammed que la paix soit sur eux. Dieu n’a détruit aucun peuple pour cause de polygamie, mais il a détruit Sodome pour cause d’homosexualité. Ce monde moderne qui prétend défendre les « droits humains » porte en lui les germes de la déshumanisation : vieillards relégués dans des hospices alors que la Bible enjoint d’honorer ses parents et que le Coran invite à faire vivre chez soi ses parents lorsqu’ils atteignent un âge avancé ; épouses rebelles qui ne reconnaissent plus l’autorité de leur mari ; enfants qui ne respectent plus leur parents au point de les insulter voire de lever la main sur eux ; etc. Non mon frère Tariq, quelle que soit la noblesse de tes sentiments et de tes intentions tu ne saurais être plus clément que Le Clément, ni plus miséricordieux que Le Miséricordieux. Il est vrai que Dieu nous enjoint la Clémence dans l’application des jugements et dans nos relations à autrui, mais nul n’a le droit d’abroger les textes divins. Retire ton projet de moratoire. Tout homme peut se tromper et les meilleurs de ceux qui se trompent sont ceux qui reconnaissent leur erreur.

    1. selem alikoum je suis une musulmane,ki acomplis ses 5pieres par jour, jeune le mois de ramadan, fait la zakat, porte le hidjab et lis beaucoup de livres sur les hadiths, et me documente sur ma religion et aprécir monsieur tarik ramadan et partage beaucoup de ses idées mais concernant ce projet moratoire je ne suispas de son point de vue car l’islam reste l’islam et ne doit pas etre innovée et les textes d’Allah (azawajel)ne doivent vraiment pas etre abrogés! telle est sa loi et nous devons l’accepter et l’appliquer et se serait plutot aux gens d’abroger leurs mauvaises attitudes! je suis totalement en accord avec toi mon fère!

    2. Pour illustrer la valeur dissuasive des sanctions de la charia et leur immenses bienfaits voulus par Dieu dans son infinie sagesse, voici quelques statistiques des effectifs des prisons aux USA, en Arabie Saoudite et dans la Fédération de Russie (majoritairement athée). Source : World Prison Population List 2005 (sixth edition) http://www.kcl.ac.uk/depsta/rel/icps/world-prison-population-list-2005.pdf :
      USA 2.085.620 prisonniers soit 714 prisonniers pour 100.000 habitants.
      Arabie Saoudite 23.720 prisonniers soit 110 prisonniers pour 100.000 habitants.
      Fédération de Russie 763.054 prisonniers soit 532 prisonniers pour 100.000 habitants.
      Si les Etats Unis appliquaient les valeurs morales prônées par l’Islam, nul doute qu’ils auraient le même ratio de prisonniers qu’en Arabie Saoudite. Vous pouvez calculer : si les USA appliquaient la Charia il n’y aurait que 321.314 prisonniers au lieu de 2.085.620 soit 1.764.306 personnes libres. On n’en veut pas de cette civilisation occidentale pourrie et de sa démocratie hypocrite.

    3. il n’y a jamais de progrès des civilisations sans libertés et quelques déviances

      Camarade intégriste n’a tu jamais fait de de rapport entre le niveau de vie et de liberté des pays occidentaux et celui des
      pays intégristes où l’on meurt en moyenne 22ans plus tôt qu’en occident et en bordure d’un bidonville?
      SALAM

  142. salam
    j ‘ai commencé à aller dans vos conférences il ya 15 ans à peu prés.
    Et je remercie Allah qu’il y a enfin des personne comme vous qui dénoncait les violences et les injustices qui seraient commis au nom d’Allah.
    Qu’Allah vous aide et fasse entendre encore et encore votre parole.
    Merci
    aicha roubaix

  143. Les deux crimes les plus odieux au regard de Dieu sont le meurtre et l’adultère (rappelés dans le Coran). Parce que l’un nie l’humanité d’autrui et le choix que Dieu fait de lui accorder de cheminer, l’autre parce qu’il détruit tout effort commun de construire une relation sur la confiance et le dialogue, principe de base de toute vie sociale.
    L’adultère a été jugé ainsi pour marquer combien cet acte génère un chaos au sein de cette génèse de société qu’est la famille et son apprentissage de la sociabilité aimée de Dieu. Dieu Voit ce que nous ne voyons pas et il serait intéressant de mener une étude sur l’impact (sur le mari ou la femme, les enfants, l’entourage, la société) qu’engendre un tel acte. Le juger à hauteur du préjudice, ensuite tout en respectant le premier interdit pour les juges serait indéniablement d’un grand bénéfice.
    Que Dieu nous éclaire et nous guide dans nos jugements,
    Cordialement,

  144. Salam, merci de faire un appel international à un moratoire sur la lapidation, la peine de mort et chatiments corporels. Mais pourquoi se limiter à ces sujets ? Ce que le Créateur nous enjoint, à travers le Coran, est miracle d’élevation pour l’etre humain, en particulier pour les droits des femmes. Manifestement la pratique (en géneral) n’est pas le rappel que nous revele le Trés Miséricordieux, mais d’avantage la tradition, ou culture transmise et cela est dommage.
    Merci de pouvoir vous lire et entendre…
    Samera

  145. assalam wa halîkoum wa rahmatou l’allah
    soutien unanime pour le frêre tariq ramadan et merci pour ce court tres riche de réfléxion sur la penssé juridique et philosofique de l’islam
    wa salam halîkoum wa rahmatou l’allah

  146. ~~

    Un Afghan condamné à mort pour avoir osé
    s’informer sur les droits des femmes->http://questionscritiques.free.fr/edito/Independent/Kim_Sengupta/Afhanistan_petition_Kambaksh_310108.htm]

    ~~

    ~~

    Par Kim Sengupta

    ~~

    ~~

    The Independent, jeudi 31 janvier 2008

    Article original : [« Sentenced to death: Afghan who dared to read about women’s rights »->http://www.independent.co.uk/news/world/asia/sentenced-to-death-afghan-who-dared-to-read-about-womens-rights-775972.html]

    ~~

    ~~

    Un jeune homme, étudiant en journalisme, a été condamné à mort par une cour islamique pour avoir téléchargé un rapport sur internet. Cette condamnation a été ensuite confirmée par les dirigeants de ce pays. Voici l’Afghanistan – pas à l’époque des Taliban, mais six ans après la « libération » et sous le gouvernement de l’allié des Occidentaux, [Hamid Karzaï->http://fr.wikipedia.org/wiki/Hamid_Karza%C3%AF].

    ~~

    Le sort de [Sayed Pervez Kambaksh->http://questionscritiques.free.fr/edito/Independent/Kim_Sengupta/Afhanistan_petition_Kambaksh_310108.htm] a conduit à des protestations internationales et à l’intérieur du pays et à une inquiétude croissante concernant l’érosion des libertés civiles en Afghanistan. Il a été accusé de blasphème après avoir téléchargé un rapport depuis un site farsi [iranien] qui exposait que les fondamentalistes musulmans qui prétendent que le Coran justifie l’oppression des femmes ont déformé les vues du prophète Mahomet.

    ~~

    M. Kambaksh, 23 ans, a distribué le tract à des collègues étudiants et à des professeurs à l’Université de Balkh, dans le but, dit-il, de provoquer un débat sur le sujet. Mais une plainte a été portée contre lui et il a été arrêté, poursuivi par des juges religieux, sans être autorisé à être représenté par un avocat – selon ses amis et sa famille – et condamné à mort.

    ~~

    The Independent lance une campagne aujourd’hui afin d’obtenir justice pour M. Kambaksh. Les Nations-Unies, des associations des droits de l’homme, des organisations de journalistes et des diplomates occidentaux ont exhorté le gouvernement de M. Karzaï à intervenir et à le libérer. Mais le Sénat afghan a voté une motion hier confirmant la condamnation à mort.

    ~~

    Le parlementaire [afghan] à l’origine de la décision condamnant M. Kambaksh est Sibghatullah Mojaddedi, un allié-clé de M. Karzaï. Le Sénat [afghan] s’en est aussi pris à la communauté internationale pour la pression qu’elle exerce sur le gouvernement afghan et il a vivement conseillé à M. Karzaï de ne pas se laisser influencer par des points de vue extérieurs non-islamiques.

    ~~

    Le procès de M. Kambaksh, qui travaillait aussi comme journaliste pour le journal Jahan-i-Naw (Nouveau Monde), est perçu en Afghanistan comme un nouveau chapitre de l’escalade dans la confrontation entre l’Afghanistan et l’Occident.

    ~~

    Ce procès est arrivé dans le sillage de l’accusation portée par M. Karzaï contre les Britanniques selon lesquelles ils aggravent vraiment la situation dans la province du Helmand par leurs actions. Il fait suite aussi au blocage ultérieur par M. Karzaï de la nomination de Lord Ashdown en tant qu’envoyé des Nations-Unies et à l’expulsion d’un diplomate britannique et d’un diplomate irlandais.

    ~~

    Des manifestations contre l’interférence étrangère présumée, organisées par des ecclésiastiques, ont eu lieu dans la ville du nord Mazar-i-Sharif, où M. Kambaksh a été arrêté. Aminuddin Muzafari, le premier secrétaire des chambres du parlement a déclaré : « Les gens devraient réaliser qu’en tant que représentants d’un pays islamique, nous ne pouvons par conséquent pas tolérer d’insultes irrévérencieuses à la religion islamique ».

    ~~

    Lors d’un rassemblement dans la province de Takhar, Maulavi Ghulam Rabbani Rahmani, le chef du conseil de l’Uléma, a déclaré : « Nous voulons que le gouvernement et les tribunaux exécutent le plus tôt possible la sentence de la cour prononcée contre M. Kambaksh ». Dans la province de Parwan, un autre ecclésiastique de premier plan, Maulavi Muhammad Asif, a déclaré : « Cette décision est pour avoir manqué de respect au Coran sacré et le gouvernement devrait faire appliquer cette décision avant de subir plus de pressions de la part des étrangers ».

    ~~

    Les officiels britanniques disent qu’une telle action prise à l’encontre d’un journaliste les inquiète particulièrement. Le Foreign Office et de Département pour le Développement International ont donné des sommes importantes pour la formation des personnels de la presse dans ce pays. Le gouvernement [britannique] finance l’Institut du Journalisme de Guerre et de Paix (IWPR) dans la capitale du Helmand, Lashkar Gar.

    ~~

    Le frère de M. Kambaksh, Sayed Yaqub Ibrahimi, est lui aussi journaliste et a écrit des articles pour l’IWPR dans lesquels il a accusé des personnages publics de premier plan, dont un parlementaire, d’avoir commis des atrocités, y compris des meurtres. Il a déclaré : « Bien sûr, nous sommes tous très inquiets pour mon frère. Ce qui lui est arrivé est très injuste. Il n’a pas commis de blasphème et il n’a même pas été autorisé à être défendu par un avocat. Ce qui a eu lieu est un procès secret ».

    ~~

    Qayoum Baabak, le rédacteur en chef de Jahan-i-Naw, a dit qu’un procureur supérieur à Mazar-i-Sharif, Hafiz Khaliqyar, avait mis en garde les journalistes qu’ils seraient punis s’ils protestaient contre la condamnation à mort prononcée contre M. Kambaksh. Jean MacKenzie, la directrice de IWPR en Afghanistan, a déclaré : « Nous avons la forte impression que ces [menaces] sont destinées à mettre la pression sur le frère de Pervez, Yacub, qui a écrit quelques-uns des articles les plus durs exposant les abus commis par certains commissaires très puissants ».

    ~~

    Rahimullah Samander, le président de l’Association Afghane des Journalistes Indépendants, a déclaré : « Ceci est injuste et c’est illégal. Il a juste imprimé une copie de quelque chose, l’a regardée et l’a lue. Comment pouvons-nous croire en cette ‘démocratie’ si nous ne pouvons même pas lire, ni même étudier ? Nous demandons à M. Karzaï d’annuler cette condamnation à mort avant qu’il ne soit trop tard ».

    ~~

    Les circonstances entourant la condamnation de M. Kambaksh sont aussi perçues comme une tentative supplémentaire de revenir sur les droits gagnés par les femmes depuis le renversement des Taliban. La parlementaire la plus éminente, Malalai Joya, a été suspendue après avoir critiqué des collègues masculins.

    ~~

    Selon la constitution afghane, disent les experts juridiques, M. Kambaksh a le droit de faire appel auprès de la cour suprême du pays. Certains ecclésiastiques importants maintiennent toutefois que puisqu’il a été condamné en vertu des lois religieuses, la cour suprême ne devrait pas introduire d’interprétations laïques dans cette affaire.

    ~~

    M. Karzaï a le droit d’intervenir et de gracier M. Kambaksh. Cependant, même s’il est libéré, il serait difficile pour cet étudiant d’échapper au châtiment dans un pays où les fondamentalistes et les chefs de guerre prennent de plus en plus l’ascendant.

    ~~

    Comment pouvez-vous aider à sauver Pervez ?

    ~~

    L’exécution imminente de Sayed Pervez Kambaksh est un affront aux valeurs civilisées. Toutefois, elle n’est pas courue d’avance. Si suffisamment de pression internationale est exercée sur le gouvernement de M. Karzaï, sa sentence pourrait très bien être annulée. Ajoutez votre poids dans cette campagne en exhortant le Ministre des Affaires Etrangères à exiger que sa vie soit épargnée.

    ~~
    ~~

    ___

    ~~

    [NdT : En effet, la France fait partie de la coalition en Afghanistan. C’est pourquoi Bernard Kouchner, Rama Yade et Nicolas Sarkozy doivent s’impliquer dans cette campagne pour sauver Pervez.]

    ~~

    Envoyez un courriel au Ministère des Affaires Etrangères
    => [ICI->http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/rubrique.php3?id_rubrique=3884] sélectionnez : « Réaction à l’actualité internationale »

    ~~

    Envoyez un courriel au Président de la République => [ICI->http://www.elysee.fr/ecrire/]

    ~~

    Ecrivez à Rama Yade : Rama Yade, 37 quai d’Orsay, 75007 Paris

    ~~

    Signez la pétition de The Independent : => [Pétition

    ~~

  147. Si la justice appartient à Allah, ses serviteurs sur terre ne devraient pas avoir de problèmes à l’appliquer. Ils doivent donc se laisser guider par l’esprit d’Allah et mettre leur confiance en lui et non en leur intelligence pour prendre une décision.
    Seul Allah (qui veut dire dieu en français) sait ce qui convient aux hommes. La justice régnera au jour du jugement dernier.

  148. Allah subhana wa taala est contenu dans le coeur des croyants alors que les vastes univers ne peuvent le contenir, et qui peut dire qu’il est assez croyant pour accepter qu’il n’y ait point de justice sur terre car elle viendra lors du Jour de la Rétribution?

    Celui-là ne sait-il pas que le Royaume des Cieux doit s’accomplir ici-bas, que les croyants doivent fournir l’effort avec l’aide de Dieu pour que sa volonté soit faite?

    Sa volonté est-elle la punition, le chatiment, ou la piété et la miséricorde qui sont l’excellence en religion?

    Une société qui va vers de moindres peines ne transgresse point, mais en vérité, elle se rapproche de l’excellence, si tant est que les croyants y voient clairement la présence du pardon. C’est d’outrepasser la peine prescrite qui est une transgression et un déni de l’islam.

    Frère Ramadan, je vous soutien sur la promulgation d’un moratoire et d’un vrai débat de personnes savantes en islam afin de nous orienter vers l’excellence, pour accomplir le Royaume içi-bas, démocratiquement.

    Que la paix soit sur vous ainsi que la bénédiction et la miséricorde incha Allah.

    1. Sa volonté est-elle la punition, le chatiment, ou la piété et la miséricorde qui sont l’excellence en religion ?

      Merci.Enfin un peu de sagesse dans ce monde .

  149. cet appel est le moyen qui permetra a la civilisation musulman d’avoir sa place perdu depuis des siecles, car cet appel est l’espoire de l’Islam et de toute l’umanité sur terre…………..salam et merci beaucoup Mr Ramadan

  150. QUE LA PAIX SOIT SUR VOUS!

    Et si tout simplement,au lieu de ce moratoire, soit lancé un appel aux musulmans à appliquer les limites (hudud) qu’Allah le Tout Puissant et Miséricordieux a fixé dans Son Livre.

    Peut être est ce un rêve ?

    Qu’Allah nous guide sur le droit chemin!

  151. Tout mon soutient, je crois qu’il est important, aussi que les « occidentaux » et les « non-musulmans » vous soutiennent dans cette démarche. Quand bien meme les reflexions de tous mes « pairs » seront rendus stériles par peur et absence de réflexion, je vous soutiendrai dans cette démarche et oeuvrerai pour que vous soyez aussi entendu par les occidentaux et les non-musulmans, afin qu’ils sortent de la paranoia, et qu’il ne « se trompent pas d’ennemi » pour vous paraphraser.
    Il est important je pense de diffuser ce message sur des sites moins spécialisés, et plus occidentaux…

    Bon courage !encore une fois merci pour votre engagement.

  152. Je suis fatiguée.
    J’ai seulement 23 ans et je suis fatiguée,comme beaucoup de gens de mon age,helas.
    OU est la sagesse dans ce monde,ou sont nos ainées qui devaient nous aider a avancer,nous expliquer les erreurs commises dans le passé nous dire de ne jamais y revenir,ou sont ces gens qui devait nous aider a construire un monde de respect,quand arrivera le jour ou l’être humain ouvrira enfin les yeux et regardera en face , sans ciller, les dégâts de son règne.Il n’y a pas de mauvaise religion, ni d’axe du mal, ni de nation satanique, il y a seulement des hommes qui croient tous savoir,qui mènent des guerres au nom de DIEU,ou de la liberté et qui oublient que pour chaque personne, chaque individu LA FOIE en DIEU et la CROYANCE en la LIBERTÉ est différente,vos idées messieurs ne sont pas meilleurs ou supérieurs au notre elles sont simplement différentes,ce n’est pas par les coups et le sang que vous fonderez un monde de paix. Ce n’est pas la mort qui nous fais prendre conscience de nos péchés; nous sommes nos victimes et nos bourreaux. Une femme qui trompes son hommes n’a pas besoin de coup pour se rendre compte de sa faute,le simple fait de voir sa famille détruite par sa faute lui infligera les pires sévices.Les coups et la violence n’apporte rien , juste un peu plus de souffrance. La seule souffrance qui vaille ici bas, est la souffrance intérieur, celle qui ronge et en même qui construit,celle qui torture et en même temps qui aboutit a la remise en question , celle qui enchaine et en même temps nous permet d’avancer,celle qui ne nous quitte jamais , qui nous fait terriblement mal, et en même temps qui reste la comme un rappel , un devoir de mémoire par rapport à nos fautes , celle qui nous fracasse le crane et qui parfois semble déchiré l’âme. Cette souffrance solitaire,que personne ne peux partager,dont on s’est fait l’esclave.Celle qui nous pèse et qui nous fait nous détester,celle qu’on a enfanter et que l’on finira par chérir,car c’est par elle que s’installe le dégout de soi,le regret,les remords et c’est grâce a elle que nous partirons en guerre contre nos vices et qu’au fur et a mesure du temps qui passe nos choix seront plus juste et notre esprit plus éclairé. Cette souffrance, c’est la repentance,et personne d’autre que nous même et que celui qui l’a inscrite en nous ne peux l’infliger et la diriger,pas même les coups physique aussi violents soient-ils.

  153. Le simple fait de vouloir tuer quelqu’un car il n’a pas respecté une façon de penser, est d’une stupidité ahurissante. Je suis protestant, non-croyant, je vais aller en enfer selon beaucoup de musulmans, et alors ? qu’est ce que ca peut vous foutre ?
    C’est toujours pareil pour les femmes, si elles trompent leur mari c’est un problème de couple, pas un problème de religion ! les homosexuels, si ils sont si sales et mauvais que ca, pourquoi « Alla » les a t-il « toléré » ?
    toutes les religions du monde sont bourrées d’incohérences, et malheureusement on ne peut rien faire contre cela. La seule chose que l’on peut faire, c’est pratiquer la religion que l’on désire, sans se soucier de celle du voisin !, ce qui semble très difficile pour l’islam. La chretienté à vécue cette période funeste, on en a vu les résultats, des millions de mort, quel est l’intérêt de recommencer ?!?

  154. Salam Ahlikoum à toutes et à tous je ne comprends absolument pas comment est il possible qu’un texte présentant un caractère si sincere transparent transendant dans son exactitude et sa justesse ne soit pas pris comme référence par la communauté musulmane internationale afin de soulever un probleme récurrent que l’on trouve malheureusement dans le monde et le monde musulman notamment!
    Je pense malheureusement avoir une réponse à ma propre question mais j’espere évidemment qu’elle soit fausse ou inexacte!
    Inchallah un jour, maintenant que la question est posée, on aura une réponse claire à ce sujet!

  155. Bonjour,

    ces pratiques sont indignes et immorales.
    D’autres punitions peuvent être pratiquées. Toute barbarie est un crime qu’elle soit effectuée par prétexte du cadre de la loi ou autre, la barbarie reste la barbarie et malheur à ceux qui la pratique.Je pense que la loi justifiant ces pratiques n’est qu’un prétexte à tous les barbares et criminels pour assouvir leurs pulsions. Lorsque je dis les barbares ce n’est qu’une minorité de personne au sein de ces sociétés. Et cette minorité devrait se retrouver dans des hôpitaux pour malade mentaux ou dans des prisons. Au lieu de cela, ces malades sont utilisés par les pouvoirs en place pour terroriser la population et ainsi la soumettre par la peur. De plus, tous ces châtiments détruisent les gens (les victimes et leur entourage). Au lieu de réparer et d’éduquer, ces sociétés détruisent totalement et aggravent les conséquences d’un acte illégal par un acte barbare. Au lieu de se renforcer ces sociétés s’auto-mutilent et ainsi s’auto-détruisent. L’islam est une religion qui, à son époque, faisait évoluer les gens vers la civilisation. C’est à dire avec moins de pratiques barbares au sein de la société : affranchissement des esclaves, respect des femmes, arrêt des meurtres de nourrissons, partage des richesses… Toutes ces aspect de l’Islam ont été des réformes effectuées afin de rendre la société plus viable et civilisée en rendant illégal toutes ces pratiques odieuses. Donc continuons l’oeuvre de notre prophète Mohammed (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) au lieu de salir son message.

  156. Salam aleikoum wa rahamatullah wa barakatuh,

    je pense que la suspension des peines divines est à proscrire, cependant, je voudrais préciser quelques points.

    L’islam, de par son essence, refuse la violence et la haine. La peine étant généralement appliquée pour que la personne se lave de son péché. Quiconque paie ici bas, ne paiera pas dans l’au delà.

    Or, comme vous avez ci bien dit dans votre article, monsieur Ramadan, la majorité des ulémas expliquent que ces peines ne sont presque jamais applicable.

    En effet, pour pouvoir appliquer une peine, il faut des témoins de la scène, pieux et droits, ce qui est très dur, vous le concevez je pense à trouver.

    Je pense sincèrement, qu’il faut réformé les tribunaux islamiques de ces pays, leur faire appliquer la chariah dans ces règles d’origine. Leur imposé de réfléchir avec justesse et non par passions ou haine.

    Nous avons à faire avec des pays qui sont dicté, comme tout les pays, par le pouvoir, et l’argent.

    Revenir à l’islam tout simplement serais une bonne chose.

    Une séparation de la justice et de l’état, imposé aux juges de ces tribunaux, l’islam tout simplement. Avec des formations approfondies sur le chariah, etc… de fait qu’ils ne condamnent plus sans raisons les gens, en leur faisant comprendre qu’ils auront à répondre de leurs actes devant Dieu, s’ils ont fait tué une personne innocente. Car nous savons que celui tue un musulman c’est comme s’il avais tué tout les musulmans.

    Imposé les témoins fiable, si doute, abandonné les charges, etc…

    Si la chariah serais appliquée à la lettre, il n’y aurais aucun problème.

  157. je ne peux qu’approuver et soutenir cet appel, retrouvant dans cette analyse tout ce qui m’ammena à l’Islam, à savoir ; l’appel à la raison, la reflexion et la détermination du « juste », quitte à ce que ça soit au détriment d’une pensée établie (mais pas forcément définie) ou de soi-même.
    Bravo à M. ramadan qui, une nouvelle fois, en appelle à la conscience des croyants garantissant la protection du Message.
    Eric-Mahdi

  158. Pourquoi de Genève ?

    Il me semble que ce « scénario » a été monté contre l’IRAN, ennemi No1 de l’Arabie saoudite qui essaye par tous les moyens de discréditer cet ISLAM CHIITE oui, mais PUR et DUR !

    Pourquoi mettre la charrue AVANT les bœufs ? Si les gouvernants n’appliquent pas BIEN la Chariâ, à qui la FAUTE, à la Chariâ ? Non, bien sûr ! Si quelqu’un brûle un feu rouge, doit-on chercher des lacunes dans le code de la route ?
    NORMALEMENT, on doit présenter un MORATOIRE pour exposer clairement dans quelles conditions doivent être appliquées les différentes peines relatives aus Huddud ! Et, non pas SUSPENDRE les Huddud ! Ils le sont déjà par la plupart des pays dits musulmans !
    Renier les Huddud relève de l’apostasie ! Pourquoi en êtes-vous arrivé là ? Pour l’argent et la gloire ? Pour plaire à l’occident ? La dignité dans et par l’ISLAM ! La rechercher ailleurs, c’est aller à la déchéance !

    Si maintenant, les Huddud ne s’appliquent qu’aux pauvres, cela est vrai aussi pour les autres peines communes…donc, c’est un problème de justice pas de Huddud !

    Si avant d’appliquer les Huddud, on doit éduquer la société, ceci n’exclue pas cela !
    L’euthanasie, la chaise électrique, le peloton d’exécution (peines de mort pour les trafiquants de narcotique) cela ne vous interpelle pas ? Pour vous donc, l’Islam doit être alléger de ses « Huddud » même si le reste de l’humanité souffre ou subit les pires sévices! L’essentiel, pas de Huddud ! Votre position vous met en porte à faux sur le chemin de la Géhenne…

    Repentez-vous mon frère et reconsidérez votre conscience, il y va du Salut de votre âme !

  159. Bonsoir (ou bonjour) tous.

    Je viens simplement pour m’exprimer sur un certain sujet ou plutôt une certaine vision du monde actuelle.
    La vérité sur certaines choses, ou plutôt dirais-je la vérité « des » choses (que je considère comme ayant un impact beaucoup plus étendu sur la société actuelle), ces vérités ont beaucoup changées de nos temps… en fonction des individus, du contexte dans lequel ils vivent…
    Nous avons à faire face à un système qui s’est installé et qui nous éloigne pour la plupart de la vérité « vrai », « réelle », qui arrive à unir toutes ces opinions sur beaucoup de chose !

    Puis j’en viens au fait, sachant que ma présence n’apporte certainement peu d’intérêt pour tous, que c’est la première fois que je vois un homme à la télévision, que je regarde peu, d’ailleurs c’est sur internet que je l’ai vu, qui arrive à raisonner tout en intégrant sa foi, sa religion et je trouve ça bien. C’est simplement dit mais je me permet de dire ceci car lorsque l’on voit des discours des politiciens avant tout, puis de nombreux grands dirigeants… et que l’on voit que leur raisonnement ne se base avant tout que sur un certain intérêt personnel au fond même si ils s’en rendent même plus compte ou pas.

    Alors voilà aujourd’hui la vérité se perd, je ne dis pas qu’il existe au fond qu’une et unique vérité mais il y en aura toujours une qui arrangera les choses de manière équilibré, de manière à ce que chacun puisse être satisfait même s’il faut agir contre sa volonté qui peut être minime mais qui fera régner une « paix » peut-être. Puis je vois dans ses discours une pensée avant tout, une pensée élargi… (il y a tellement de chose à dire sur ceci). Alors au final j’ai apprécier cette manière de pensé qui pour certains peuvent l’utiliser comme outils de manipulation… Enfin bon.

    En espérant que ce ne soit pas trop hors sujet et ni trop flou, je vous salut puis bonne continuation et que la paix avec soi même déjà commence à s’installer chez beaucoup de personnes, dans nos pensé qui font que nous agissons de tel ou tel manière. Si l’on agit de façon à ce que l’on finisse par par envoyer une bombe atomique sur un pays et finir par détruire l’humanité, changeons notre façon de penser afin que les deux (tous) puissent trouver un juste milieu pour que la plaisir de vivre avec son prochain continue et nous fasse évoluer sur cet univers qui ne peut être découvert par tous si la manipulation nous suit dehors.
    Quand je sors ça commence alors je préfère rester chez moi, puis surtout en moi.

  160. salam aalaykoum

    J’applaudis cet appel à un moratoire qui est à mon sens absolument necessaire. Mais après cela, que se passe-t-il? Que faisons-nous?
    Je lis que cet appel a été lancé en 2005! Que s’est-il passé par la suite?? Avons-nous avancé? Avons-nous réussi à donner matière à réfléchir aux ulema, aux musulmans du monde??

    Je n’en suis pas si sure…

    (désolée, c’est mon coté réaliste et objectif qui parle. compte tenu la situation ou nous sommes, je trouverais ça naif detre optimiste)

    a quand les changements????

  161. Selem alikoum Dr Tarik Ramadan.

    Juste ces quelques mots pour vous dire à quel point je suis d’accord avec cette proposition de moratoire.

    Aujourd’hui, derrière mon écran d’ordinateur ma contribution est bien maigre. Comment puis-je vraiment participer?

    J’aimerais être plus utile que de simples mots…

    Au passage, j’en profite aussi pour saluer votre constance, cohérence et sagesse dont vous faites preuve.

  162. BISMILLÂHI RAHMÂNI RAHÎM,
    WA SALAT WA SALAM « ALA RASOULOULLAH.

    Arrêtez de vous prendre pour ALLAH en voulant changer/réformer les lois que notre CREATEUR à instauré pour nous jusqu’à la fin du monde.
    Le SEUL qui peut légiférer, c’est ALLAH.
    Et ce n’est pas sous prétexte que vous ne cernez pas la sagesse de SES lois, qu’il faut les reformer.
    Peut-être oseriez-vous aussi affirmer que vous vous connaissez plus qu’ALLAH vous connait pour vouloir cette réforme!!!
    D’autre part ce n’est pas de peur de perdre leur crédibilité auprès des masses que les Savants ne s’aventurent pas dans cette réforme, mais bien au contraire c’est par crainte de Leur CREATEUR car comme le dit ALLAH: « parmi SES serviteurs,ce sont les Savants qui craignent le plus ALLAH ».
    Vous feriez mieux de les imiter et de craindre VOTRE CREATEUR en vous soumettant à SES LOIS qui sont parfaites, inchangables, irréformables.
    Sinon, vous risquez d’encourir le châtiment d’ALLAH.
    D’autre part arrêtez de vous prendre pour un savant,vous n’êtes qu’un égaré qui aborde l’islam d’un point de vue philosophique, alors que la philosophie n’a rien à voir avec l’islam.
    Et l’islam et les musulmans sont innocents de vos pensées philosophiques.
    Ne vous prenez pas pour ALLAH, ne vous prenez pas pour un Savant, ne vous prenez pas pour ce que vous n’êtes pas, mais soyez un serviteur craignant et obéissant à son SEIGNEUR.
    Q’ALLAH VOUS REFORME.
    Q’ALLAH VOUS REFORME.
    Q’ALLAH VOUS REFORME.

    1. Un intervenant : Arrêtez de vous prendre pour ALLAH en voulant changer/réformer les lois que notre CREATEUR à instauré pour nous jusqu’à la fin du monde.

      Votre créateur a justement créé le monde. Si vous voulez comprendre et les lois de l’islam et celle de la création, vous devez les mettre en cohérence.

      Un intervenant : Le SEUL qui peut légiférer, c’est ALLAH. Et ce n’est pas sous prétexte que vous ne cernez pas la sagesse de SES lois, qu’il faut les reformer.

      Qui ne cerne pas la sagesse des lois d’Allah? Vous ou M. Ramadan?

      Un intervenant : Peut-être oseriez-vous aussi affirmer que vous vous connaissez plus qu’ALLAH vous connait pour vouloir cette réforme !!!

      Où avez-vous vu une réforme? Moi, je vois un appel à la réflexion. Allah ne nous aurait donc pas donner un cerveau pour s’en servir utilement?

      Un intervenant : D’autre part ce n’est pas de peur de perdre leur crédibilité auprès des masses que les Savants ne s’aventurent pas dans cette réforme, mais bien au contraire c’est par crainte de Leur CREATEUR car comme le dit ALLAH : « parmi SES serviteurs,ce sont les Savants qui craignent le plus ALLAH ».

      Et oui, Allah, dans sa sagesse parle des savants et pas des moutons vociférants. M. Ramadan ne craint pas la colère d’Allah de n’avoir pas obéis, mais de l’avoir mal compris et d’agir sans discernement.

      Un intervenant : Vous feriez mieux de les imiter et de craindre VOTRE CREATEUR en vous soumettant à SES LOIS qui sont parfaites, inchangables, irréformables. Sinon, vous risquez d’encourir le châtiment d’ALLAH.

      Regardez l’univers, donc la création d’Allah. Les lois de l’univers sont tellement intriquées que les savants se perdent en conjectures. Et vous voudriez que les savants ne pensent pas? Allah ne crée rien qui ne soit lié au reste. Le Coran (respect) est lié à la création. Ne voir que le Coran c’est faire insulte à Allah.

      Un intervenant : D’autre part arrêtez de vous prendre pour un savant,vous n’êtes qu’un égaré qui aborde l’islam d’un point de vue philosophique, alors que la philosophie n’a rien à voir avec l’islam.

      Libre à vous de vivre un Islam sans philosophie. Je vous plains sincèrement. C’est vous l’égaré. La philosophie est la voie de la sagesse, et la sagesse n’ayant pour origine qu’Allah, il est indispensable que le musulman, digne de ce nom, s’en préoccupe sous peine d’être incohérent dans sa foi.

      Un intervenant : Et l’islam et les musulmans sont innocents de vos pensées philosophiques.

      L’Islam et les musulmans sont également innocents de vos vociférations indignes.

      Un intervenant : Ne vous prenez pas pour ALLAH, ne vous prenez pas pour un Savant, ne vous prenez pas pour ce que vous n’êtes pas, mais soyez un serviteur craignant et obéissant à son SEIGNEUR.

      Si Allah n’est qu’à craindre, il y a beaucoup de raisons de ne pas lui obéir. La raison vient d’Allah. Il est donc indispensable de craindre la déraison. Tout votre propos est déraisonnable. Vous avez donc tout lieu de craindre son courroux. Car plus que l’adultère, l’instrumentalisation ou la perversion du texte est une faute grave et impardonnable.

      Le meilleur acte est celui qui donne le meilleur résultat pour la moindre énergie dépensée. Ce n’est pas une question de bien ou de mal, c’est une question de cohérence. Les lois de l’univers, donc de la création, donc d’Allah ne sont ni bonnes, ni mauvaises, elles sont cohérentes. À vouloir simplifier le complexe, on construit de fausses hypothèses.

      Lisez et relisez le Coran. Levez, de temps en temps, les yeux et regardez le monde autour de vous. Si vous voyez une différence entre la création et votre lecture, c’est que votre lecture est faussée. Si Allah vous laisse vivre si longtemps, c’est pour que vous ayez le temps de comprendre. Mais évidemment, si vous n’utilisez pas ce temps utilement, vous avez des raisons de craindre Allah.

      Un intervenant : Q’ALLAH VOUS REFORME. Q’ALLAH VOUS REFORME. Q’ALLAH VOUS REFORME.

      Allah ne réforme personne. C’est nous qui devons nous réformer pour plaire au désir d’Allah. Mais pour cela, il nous faut utiliser cet outil précieux qu’Allah a mis derrière les yeux qui nous sert à comprendre ce que nous lisons.

      Ce qui guide mon existence, c’est la bonne compréhension du principe de réciprocité, qui est lui-même lié au principe de causalité. Si on exclu l’un de ces principes on ne comprend pas que la cause doit servir plus d’effets désirables que d’effets indésirables. La honte soit sur ceux qui divisent l’humanité au lieu de servir sa plus grande alliance, conformément au désir d’Allah.

      Je ne suis pas musulman, mais vous l’êtes moins que moi. Vous avez prononcé les mots de la conversion à l’Islam, mais vous les trahissez. Moi, j’attend d’être « propre » à les prononcer, mais dans le fond de moi-même j’adhère déjà à l’Islam dans la relation que j’ai avec mes semblables.

      L’Islam est dans la manière dont nous posons le regard sur ce dans quoi nous sommes inclus, pas dans l’exclusion de ce qui n’est pas nous.

      Les motivations de M. Ramadan le regardent en conscience. Mais son propos est plus que raisonnable. Demandez-vous si le vôtre a la même qualité et si il divise plus qu’il unit. L’univers, donc la création, est en constante mouvance à la recherche d’équilibres. La compréhension du Coran ne peut pas être figée dans un absolu, mais toute aussi relativiste que la création.

      Je vous souhaite de vous apaiser, car rien ne doit déplaire plus à Allah que le doigt qui montre l’autre de manière vindicative et surtout injuste.

      Pierre Meur – Belgique

  163. Ne devrions nous pas analyser cette Loi dictée à la lumière de la vocation de nomadisme imposée par le devoir de transmettre le Message ? Ce principe de fidèlité dans le couple prime pour des groupes préchant au sein de sociétés polythéistes et dont l’un des rares liens affectifs licites se trouve dans le couple. Cette cellule menacée, comment espérer le Texte se transmettre dans les meilleures conditions ? Condamner à mort sécurisait l’équilibre intérieur des prédicateurs. Cette piste en vaut une autre. Sourire Salam nb : Les lois de l’Eternel sont universelles et données non pas pour frustrer les populations mais les rendre plus libres, fières de leur réalisation.

  164. (Voir lien vers l’article, en bas de post)

    Bonjour,

    Je ne comprend pas. Voilà une enfant de 13 ans qui se retrouve lapidée pour adultère après avoir subit un viol par trois « hommes » et après avoir cherché assistance auprès des autorités.

    – Comment est-il possible de justifier cela au nom de l’Islam ?

    – Comment une enfant peut-elle être condamnée pour adultère sachant qu’est adultère une personne coupable d’infidélité conjugale ? Était-elle mariée à 13 ans (autre ignominie) ?

    – Comment peut-on remplir un stade pour avaliser cela (totale incompréhension) ?

    Cela dépasse mon entendement. À ce niveau, ce n’est plus une erreur, cela devient de la barbarie. Même les animaux ne se comportent pas ainsi. Je suis atterré. Ces gens-là ne sont pas des musulmans, ce sont des loups.

    Quand les faits deviennent si horribles, l’Islam n’a plus besoin d’ennemi extérieur, il est son propre ennemi. Quand l’Islam est à ce point dévoyé, ce serait aux véritables musulmans de partir en guerre sainte contre ce que, même moi, humaniste, j’hésite à appeler des êtres humains.

    Je souhaite que vous puissiez vous faire entendre à propos de ce moratoire, M. Ramadan, sinon Aisha Duhulow, et les autres victimes, auront été martyrisés pour rien.

    Bien à vous,

    Pierre Meur (Belgique)

    1. Bonsoir ,

      J’ai lu l’article et j’aimerais bien partager avec vous ma vision sur le sujet dans un monde médiatisé et dépend de qui détient cet arme  » les médias  » , lire l’article tel qu’il est nous donne une tendance à le généraliser sur le monde arabo-musulman surtout lorsqu’on y est étranger .

      Premièrement il s’agit d’un cas , même deux , même milles cas ne vaut rien et reste une exception ( prenez le cas des prêtres pédophiles )

      Deuxièmement et le plus important qu’il ne s’agit pas de l’Islam , ils s’agit des « musulmans  »
      et la Somalie est la dernière dans la listes des pays civilisés et aussi est un pays en guerre ‘L’ONU salue un nouvel accord entre les parties somaliennes’ et dans une guerre tous le monde est sale cela vous connaissez très bien , maintenant je vous parle de mon cartier à une ville de l’Est de l’Algérie , j’ai 34 ans j’ai jamais entendu parlé d’un viol ici et alors d’une fillette, on reconnait ces crimes uniquement par les films Américains , on est pas trop libre par rapport à la famille , les parents , les frères et les amis et toute la société et leur forte considération interdit de commettre des crimes pareils ( sauf pour les malades ).

      On a aussi un grand respect des lois islamiques divines , par héritage en premier temps , ensuite par conviction et par faiblesse devant leur exactitude et le bien être qu’elles nous offrent ( vous pouvez chercher sur les taux de suicide , SIDA et MST , Divorce , Viol , Homosexualité dans les deux monde « occidental » et islamique et vous verrez de quoi je parle )

      On a un grand respect envers les parents quelque soit leur niveaux d’instruction ( la majorité sans éducation ni enseignement ) et là vous connaissez l’histoire de la colonisation , par reconnaissance à ce qu’ils nous donnent et les missions qu’ils accomplissent !! ( on lit par contre comment ils sont traités ailleurs )

      Je voulais juste vous donner une petite idée sur notre vécu loin des médias , j’espère que vous aurez l’occasion de l’expérimenter ce n’est pas le cas dans tous les pays arabes malheureusement certains ont accordé le proxénétisme , les boites de nuits , l’alcool et là on peut pas comparer avec la Somalie  » enfant adultère  »

      Voila tous n’est pas noir et blanc

      Cordialement

      Malek

  165. assalam alleykoum wa rahmatou llah taaala wa barakatouhou.
    Ama baad je trouve que ce moratoire est nécéssaire et est obligatoire parce que ces le moment de le faire et surtout travailler pour le retour de l’islam avec le retour de l’application de ces lois .
    Ces hudud ne sont pas a enlever ou bien que l’on considéré que l’islam on a honte;il ne faut pas que ça prennes des tournures qui permettrais de diminuer notre religion et qu’on on soit responsable .toute nos salutations .
    Je crois que cela nécessite une grande compagne de sensibilisation et sans aucun débat , puisque chez les musulmans il faudrait que ceux qui réfléchissent soit d’accord entre eux et ces entièrements suffisant .

    Alors entendez vous et vite ………

  166. Salam alai koum

    Je suis profondement choqué par ce qui se passe en Palestine et par ce laxisme à la fois des institutions internationales mais plus grave par celui du monde Arabe. Aujourd’hui un peuple musulman est la proie d’une agression voir pire de crime contre l’humanité, et les pays voisins musulmans et relativement puissants en terme financier comme l’Arabie Saoudite ou autre restent silencieux. Nous ne faisons pas tous partis de l’oumma, j’ai du mal à saisir et à comprendre ce manque de reaction. L’Islam nous dit-il pas que l’on est tous frères!!!!!!
    Je soutiens cette initiative en espérant qu’elle soit entendue jusqu’à Gaza

  167. Bismillah Al Rahman al Rahim,

    Al Salam aleykoum,

    Merci Tarik Ramadan pour votre courageuse initiative à laquelle j’adhère mais sur laquelle je me pose des questions. L’innovation en matière de religion est proscrite il est vrai mais continuer à appliquer ces peines dans le contexte actuel revient à faire condamner l’Islam et à empecher toute progression de celui ci . Il est important de revenir à l’Islam fondateur dans toute son ouverture et sa tolérance et sa créativité pour que chaque Musulman puisse trouver le chemin vers Allah en toute honneteté et en assumant ses responsabilités.

    Masha Allah, vous portez ce débat avec droiture et avec foi,

    1. salam alaykum, mon frere Tariq
      j’ai beaucoup de respect pour vous et l’effort que vous deployez, cependant
      sur ce point je ne partage pas votre point de vue. Je pense que c’est un probleme de fondement « Oussoul » qui me sépare vous et moi. Je serai heureux de vous accueillir afin de debattre et d’exposer nos arguments devant les musulmans afin que Allah nous eclaircisse.
      Qu’Allah ns montre la vérité à tous.
      Salam alaykum

  168. Salam

    Je pense que Tariq Ramadan a beaucoup de courage pour dire tout haut ce qu’il pense, ce dont sa pensée a le plus besoin c’est qu’elle arrive entière au oreilles des autres et qu’elle soit comprise comme il se doit, et le « dalil » de ce qu’il avance est clair dans ce le calif Omar ibn Khattab avait décrété pendant l’année de la famine, et « la confusion éloigne l’application des « hudûd »  » comme tout les savant le stipulent des les livres de jurisprudence musulmane, et quelle confusion plus grande dans le monde musulman que celle provoquée par la corruption de la gouvernance depuis les débuts de l’histoire musulmane, chose dont le prophète (pbdsl) nous a informé (روى الإمام أحمد بسنده الحسن عن أبي أمامة الباهلي رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال  » لينقضن عرى الإسلام عروة عروة، فكلما انتقضت عروة تشبث الناس بالتي تليها. وأولهن نقضاالحكم ، وآخرهن الصلاة).
    C’est pourquoi je pense que l’appel le plus essentiel est de rétablir la gouvernance qui assureras la justice et l’équité dans le monde musulman, car il est plus judicieux de remédier a la maladie qu’aux symptômes.
    Que Dieu le récompense pour sa sincérité et ses efforts continus pour la cause musulmane, il bouche un trou que très peut d’entre nous pourraient combler, car il est très facile de critiquer mais seul les véridiques perdurent dans une telle adversité.
    Que Dieu nous guide vers la vérité et le droit chemin amène.

  169. salamaleikum Tarik Ramadan.

    c’est en lisant votre livre « La réforme radicale » que ma pensée s’est rassurée.

    Je ressens à travers ces lignes une inspiration profonde de votre part et une soif de justice, d’Islam.
    Ce monde court à sa perte bien que les Lois d’Allah soient d’un bénéfice extrême pour les hommes,ne recherchant en fait que leur intérêt dans ce monde et dans l’autre.
    Cpdt,il me semble que nous avons véritablement à faire à un monde, à des sociétés,à des appartenances,et à des situations où la complexité (comme vous le décrivez bien) et la fausseté des rapports prédominent.

    Nous avons besoin du Créateur, de ses injonctions.Etant étudiante en sciences islamiques, j’ai eu l’occasion de traiter le sujet suivant: le Tashrî Islamique, où il est force de constater que nous nous situons actuellement dans une phase de décadence en terme de Fiqh àprès être passé par une étape de stagnation.Ce classement est reconnu(peut être pas par ts), et reconnu aussi l’abscence d’Ijtihad ainsi que la profusion des livres de Fatwas.Voilà donc une époque très matérielle, figée sur ces pseudos acquis de compréhension.
    L’Ijtihâd, qui est, non la connaissance parfaite des normes, mais plustôt l’acquisition du sens , la pénétration de l’esprit.

    Mais que les coeurs sont voilés face à tant d’injustice (le mien compris), et que les réactions sont faibles. C’est vrai qu’il ya tellement à faire.

    Ainsi vos diverses réflexions apportent un air de vérité, seul Allah le sait,mais irritent fortement certains qui ne se gènent pas pour faire preuve de méchanceté injustifiée. C’est en fait que pr ceux là ils n’ont pas grand choses à dire si ce n’est 2 lignes sur un forum (je parle des roturiers en matière de Fiqh et des ses fondemments qui vous manquent fortement de respect bien que tous les avis soient légitimes en matière d’opinion ).
    Alors l’hypocrisie et l’orgeuil font partit pour moi des défauts prioritaires du coeur à éradiquer, pour avoir une vision plus objective.

    Etudions, observons, réfléchissons et évoluons, chacun à son rythme. Les critiques de ce genre sont là mais ne construisent rien. Les espoirs et les idées pour le bien de l’être humain avec son Créateur, sa communauté, avec ce monde détronnent les paroles sans coeur, prétentieuses.
    Bref voici 1 soutient de plus, et un Merci à vous.SALAM

  170. Je soutiens votre initiative cher tarik ramadan
    et je vous suis infiniment reconnaissant pour avoir déffendu
    cette idée en tout lieu et avec la clarté et l’honeteté qui vous caractérise…je suis quelque fois agacé par la pseudo
    gène de certains de vos interlocuteurs lorsque vous leurs faites face,ici en occident que ce la soit face à un futur président de la république où face à des journalistes…

  171. Tout est écrit dans le titre Mr Ramadan, votre combat pour un moratoire sur la peine de mort et les châtiments corporels est tout à fait justifié selon les raisons que vous avez évoqué durant plusieurs de vos interventions en direct.

    Cependant l’abolition de ces lois n’est pas du tout justifié, Mr Ramadan … vous n’expliquez pas du tout pourquoi il faudrait abolir la peine de mort et les châtiments corporels !!! Un moratoire sur ces lois divines est logique vu que leur sens originel est, et sera toujours basé sur la justice or aujourd’hui, ces lois sont utilisées pour faire régner l’injustice contre les femmes et les pauvres.

    Vous avez tellement bien expliqué pourquoi il faudrait faire un moratoire mais vous n’avez même pas donné une petite explication sur les raisons qui vous poussent à dire qu’on en viendra à devoir abolir ces lois après le moratoire.

    Donc Mr Ramadan, je pense qu’il est tout aussi important d’aller au bout de votre pensé et nous expliquer pourquoi il faudrait abolir totalement ces lois.

    Il est clair que vous êtes très intelligent et que vous avez étudié toutes ces question de long en large … peut-être avez saisi le pourquoi du comment mais le petit musulman que je suis n’a pas du tout compris sur quoi vous basez-vous pour dire qu’il faudrait abolir ces lois après le moratoire.

    Moi-même je ne peux aller expliquer au gens que je connais pourquoi il faudrait faire un moratoire sur ces lois car à un instant ou à un autre ils me demanderont pourquoi ce Tariq ne demande pas tout simplement de réformer l’application de ces lois ?? pourquoi il est entrain de demander un moratoire ?? Et là je n’aurais pas de réponse à leur donner car on peut se battre pour réformer les lois sans en venir au moratoire ==> Mais vous, vous demandez un moratoire qui serait suivi d’une réforme alors que vous auriez tout aussi bien pu exigé une réforme sans passer par le moratoire, seulement pour vous la vrai raison de demander un moratoire est que vous demander à abolir ces lois et là on revient à la question principale: QUELLE RAISON VOUS POUSSE À VOULOIR ABOLIR CES LOIS ???

    J’espère que mon intervention ne passera pas inaperçue à vos yeux et j’espère que la prochaine nouvelle vidéo de vous que je verrais sur le net aura comme sujet: POURQUOI ABOLIR LES LOIS DIVINES APRES LA DEMANDE DU MORATOIRE.

    J’entend déjà certaines personnes dire qu’ils sont déjà convaincus de devoir d’abolir ces lois divines, alors qu’en réalité, ils n’ont aucune explication religieuse ou scientifique qui permet d’expliquer les raison de cette acceptation. Je vous le dis Mr Ramadan, moi je refuse d’accepter l’abolition de ces peines car pour le moment, vous n’avez rien publié de convainquant à ce sujet contrairement à ce que vous avez fait avec le moratoire.

    Salutations

    1. merci frere.je suis quelqu’un qui aime baeucoup tariq mais sur ce sujet je ne partage son avis.j’aimerais que tariq lutte pour l’application de la charia dans le monde car c’est par son application qu’on aurait la preservation de la vie.a mes freres et soeur jer dis arretez de vous insulter c’est pas musulman de le faire.

  172. Bonjour à toutes et à tous ,

    j’ai lu attentivement l’ensemble des sujets dont vous avais traité particulièrement sur cette page
    je trouve cette demande ainsi que ces explications très bénéfique pour l’ensemble des musulmans et des bonnes personnes.
    ce genre d’acte devrait être naturel chez chacun de nous.

    par ailleurs j’ai lu certains commentaires (minoritaire heureusement) qui a mon sens sont déplacés que je trouve malhabiles et malheureux, sûrement une mal interprétation du sens des paragraphes ,
    la passion……. la croyance,,,,, .

    « Aide ton frère, qu’il soit injuste ou victime d’une injustice. » Un des Compagnons demanda : « Envoyé de Dieu, je comprends comment aider quelqu’un qui est victime d’une injustice, mais comment l’aiderais-je si c’est lui qui est injuste ? » Le Prophète (PBL) répondit : « Empêche-le d’être injuste, c’est ainsi que tu l’aideras. »[4]

    c’est en aidons les autres que l’on renforce notre méssage (salam)
    ,aider l’autre revient à partager la voie de la lumière.

    nadir.20ans

  173. si vous croyez qu’un moratoire va régler la barbarie des châtiments corporels et bien vous roulez dans le mauvais sens.
    au contraire c’est de ce débat que va ressortir des idées et des notions que vont exploiter les tenants de ces lois et qui va encore asseoir leurs bases.n’en faites pas un débat démocratique qui peut se tenir dans une republique. il faut comndamner et combattre. c’est tout.

  174. audhu billahi minal sheytani rajim.

    bissmillah

    assalam3aleykoum wr wb cher frères,cher soeurs.

    ca me choque de voir la oummah se disputées sans essayer de ce comprendre .

    je vais vous donner mon avis personnel et je vous demande de me repondre sincèrement (dans le respect svp..)

    je suis pour l’application des peine mais contre l’injustice que subit certain frere et soeur car:

    pour la lapidation, le prophete (saws) a mis en place des condition pour appliquer ces peine (4 temoins ect..)
    et ce que le « frere tariq » ce tue a essayer d’expliquer ces que les condition de son pas appliquer dans la plupars des pays muslim donc il y a de l’injustice,donc il faut bien un (moratoire) pour en duscuter .

    de plus beaucoup de muslim n’arrive pas a ce reconcilier avec la lapidation car,le coran ne le mentionne pas et puisqu’il et parfait,rien ne peut abroger c verset si ce n’est que allah(subhannahu wa ta’ala)donc ma question!:

    pourquoi allah n’a t’il pas ordonner (explicitement)la lapidation dans le coran?

    un hadith peut t’il abroger un verset??!

    la sunna n’a t’elle pas pour but de mettre en application les lois d’allah et par ce proceder de savoir comment appliquer telle ou telle chose qu’allah a mis dans le qur’an?! en bref sunna =tradition du prophete(saws)=mode d’emploi pour appliquer le qur’an mais!!!,,,,

    peut ‘on appliquer un mode d’emploi qui ne comfirme pas le qur’an en l’occurence (la lapidation)!?

    faut etre clair a ce sujet cher frere et soeur car c tres grave est je pense que cette question est poser par beaucoup de gens!

    merci de me repondre avec politesse et dans le respect

    barak’allahu fikoum.

    abd al karim de caen

    [email protected]

  175. Salam Aleykom,

    Je ne suis pas un « intellectuel », mais il me semble que les lois des hommes de toutes contrées découlent des lois d’Allah.

    Elles ont sûrement été modifiées au regard des peuples, au gré des temps et à la convénience des plus transgresseurs… (Les réformateurs…)

    Néanmoins, on y retrouve toujours un aspect important : LA GRADUATION DES PEINES, notamment une peine plafonnée.
    Si les hommes se permettaient de minimiser les conséquences liées à la transgression d’un hudûd, on ne peut qu’imaginer l’augmentation des crimes dans les pays où la législation se réfère directement à la shari’a, c’est sûr.

    La question ne doit pas porter sur l’abrogation d’une loi divine, ce qui est inimaginable, mais sur l’application de celle-ci par les magistrats des pays islamiques.
    La gouvernance de ces pays est-elle réellement à l’image de l’Islam ?
    Vous répondez « oui » ? Seriez-vous alors capable de quitter votre lieu de résidence pour ces pays ? Non ? Où est passée votre confiance en Allah ?
    Assister à la mise à mort d’un homme qui nie le crime qui lui est attribué, ou d’un homme qui souhaite se repentir ne doit pas être une légèreté pour le coeur. Ou alors avez-vous déjà le coeur endurci…

    La question ne doit pas porter non plus, sur l’image de la justice du monde musulman perçue par les pays occidentaux car en terme de droit, le coran est plus juste pour les hommes que les hommes envers eux même.

    Ce moratoire est d’une utilité incontestable, mais encore faut-il que les exécutifs du monde musulmans se sentent concernés et pas spectateurs.

    Dans un autre cas, il faudrait aussi faire un moratoire auprès des gens qui ont été victimes ou leur proches, des actes les plus effroyables (viols, assassinats, pédophilie…) et demander si la peine appliquée à leur bourreau était à hauteur des actes commis…

    J’espère avoir contribué à cette réflexion commune.

    Salam.

  176. Assalam alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh,

    Pourquoi un moratoire puisque les textes sont clairs? Voici un extrait de « la Miséricorde en Islam » par M. Hani Ramadan.

    Sachez que la lapidation est une prescription divine que Dieu a imposé à Musa (Moïse, alayhi assalam). Ceci figure dans la Bible (Lévithique, 20) et est rappelé par Aissa (Jésus, Alayhi assalam) dans les Evangiles (Jean, 8) avec l’épisode de la femme adultère. La lapidation n’est pas mentionnée dans le Coran qui invite plutôt au pardon (sourate an-Nisa, 15-16), mais fait partie de la Sharia puisque notre Prophète (Alayhi assalatu wa assalam) l’a appliquée, tout en émettant certaines réserves et cela afin d’éviter toute injustice. En effet, suivant ce hadith rapporté par Muslim, le Prophète a appliqué la peine, mais a tout fait pour l’éviter, préférant le repentir et le pardon:
    Ma’iz Ibn Malik vint au Prophète et dit:
    -Ô Messager de Dieu, purifie-moi.
    -Malheur à toi! lui répondit le Prophète. Retourne d’où tu viens et demande pardon à Dieu et repens-toi à Lui.
    Ma’iz s’en retourna, revint et déclara:
    -Ô Messager de Dieu purifie-moi.
    Le Prophète lui fit une réponse identique. A la 4ème fois, le Messager de Dieu lui demanda:
    -De quoi devrais-je te purifier?
    -De l’adultère lui répondit Ma’iz.
    Le Messager de Dieu demanda s’il était fou ou s’il avait bu du vin. On lui fit savoir que non. Le Prophète (alayhi assalatu wa assalam) demanda:
    -Tu as commis l’adultère?
    -Oui, répondit Ma’iz.
    Alors le Prophète ordonna qu’il fût lapidé. Après 2 ou 3 jours, le Messager de Dieu vint et dit:
    -Demandez pardon pour Ma’iz Ibn Malik. Il s’est certes repenti d’un repentir qui suffirait à toute une comunauté s’il était partagé entre elle.
    Plus tard, il en ira de même avec une femme adultère. Le Messager de Dieu lui enjoint d’attendre de mettre au monde l’enfant qu’elle porte, dans l’espoir que le repentir soulagera sa culpabilité. Elle met l’enfant au monde et revient supplier le Prophète (alayhi assalam) d’appliquer la peine. Le Messager de Dieu tente encore une fois de repousser le châtiment et lui enjoint de sevrer l’enfant afin que ce dernier ne meurt pas. Elle revient 2 ans plus tard avec l’enfant sevré et demande l’application de la peine. Le Messager de Dieu demanda alors qu’on applique le châtiment en prenant soin d’abréger ses souffrances en la plaçant dans un trou creusé en terre afin de protéger le bas du corps.

    Il est essentiel de comprendre que la loi islamique préserve les droits humains selon le juste milieu compris entre les châtiments et le pardon.

    Tous les Livres révélés précédant le Coran encouragent à l’adoption d’un comportement vertueux. Tous les croyants sont convaincus à juste titre qu’il s’agit de valeurs universelles, exigées par toutes les Révélations du ciel. Cependant, la sharia permet d’aller plus loin dans la perfection et de parachever ce qui était incomplet. Le savant Ibn Uthaymin donne à titre d’exemple le thème du talion. Faut-il l’appliquer ou alors pardonner ? La loi juive reconnaît plutôt son exécution, qui est systématique. La loi chrétienne, au contraire, rend le pardon obligatoire. Dans la loi islamique, on a retenu les deux « options », parce qu’il faut parfois se montrer sévère avec le criminel, quand rien d’autre ne peut arrêter ses crimes ; et parfois, il faut pardonner. Si dans la sharia est conservé ce choix entre les deux possibilités, c’est afin que le talion soit réalisé quand cela est un bien, et que le pardon soit accordé quand cela est un bien. Ce qui est préférable à la loi juive, qui dans sa lettre occulte le droit de la victime (ou de ses proches) de pardonner, alors que ceux-ci ainsi que la communauté et celui qui a commis la faute pourraient retirer un bénéfice considérable de ce pardon, notamment en préservant une vie, ou un membre. Et ce qui est préférable à la loi chrétienne qui occulte le droit de la victime, en lui imposant le pardon, alors que l’intérêt général, dans certaines circonstances et dans la lutte contre la criminalité, peut être justement d’appliquer la peine pénale.

    Dans le cas rapporté par le hadith, les victimes viennent eux-mêmes demander l’application de la peine, faisant ainsi preuve d’une grande piété et le Prophète (alayhi assalatu wa assalam) invite les croyants au repentir et au pardon. Le Coran ne parle pas de lapidation bien qu’il soit clair quant à la nature criminelle de l’adultère: « Administrez à la femme et à l’homme coupables de fornication cent coups de fouet chacun… » (24,2). Les versets suivants interdisent de porter atteinte à quiconque en l’accusant d’adultère, à moins de présenter le témoignage de 4 personnes.

    La loi islamique est donc claire: elle condamne l’adultère, prescrit la lapidation selon des critères très précis (consentement des coupables, témoignage de 4 témoins), prescrit des coups de fouets, mais préférera le pardon. Donc comme le dit clairement M. Ramadan, il est presque impossible d’appliquer la lapidation selon la justice prescrite par la loi islamique. Et comme il le souligne, il est évident que de nombreuses personnes appliquent ces peines au nom de l’islam de manière aveugle et injuste.

    Nous condamnons avec vous l’injustice et l’ignorance de la communauté musulmane, mais nous soutenons l’application des hudûd selon ce qui en a été prescrit et selon la justice divine.

    Jazakum Allahu khair.

  177. Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues: « Ceci est licite, et cela est illicite », pour forger le mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas.  » (S.16 / V.116)

    Quelqu’un parmi les anciens pieux disait : « Que l’un de vous prenne garde à dire : « Allah a rendu ceci licite et a rendu ceci illicite », de peur qu’Allah ne lui dise :  » Tu as menti. Je n’ai pas rendu ceci licite et Je n’ai pas rendu cela illicite ! » »

    je te conseil mon frere de craindre allah.

  178. Bonjour!

    Je n’aime pas ni cet appel ni cette initiative et je voudrais bien expliquer pourquoi.

    Je ne voudrais pas être lapidé par des pierres . Ou subir un autre châtiment. Mon problème avec cet appel consiste dans le fait que sur le fond il est initié par l’Occident et ne sert qu’aux intérêts de l’Occident.
    J’ai vu sur Internet la discussion entre le propriétaire de ce site et Sarkozy. Sarkozy trouvait que la lapidation de femmes est une pratique cruelle et rien ne peut la justifier.
    Il prétend d’oublier qu’en France en 1944 les foules se jetaient sur les femmes françaises, les battaient à mort ou les pendaient. Juste parce qu’elles sortaient avec les Allemands. Il prétend d’oublier des femmes passées par guillotine. Il prétend d’oublier que pendant des siècles dans chaque ville moyenne française au moyen 150 femmes étaient brûlées sur la place principale. Il prétend d’oublier des dizaines et dizaines de milliers des Vietnamiennes brûlées vivantes par les Français. Il prétend oublier des petites fillettes que les Français jetaient comme nourriture aux chiens devant les lieux de leur mère. La liste est longue. La liste est très longue.
    Je ne me souviens pas des hystéries de Sarkozy et d’autres occidentaux dans les discussions avec les présidents américains sur les questions de la peine de mort aux États-Unis.
    Comme quoi ce n’est pas à l’Occident de dire quoi que ce soit sur ce sujet.
    Chaque civilisation, chaque nation, chaque pays a son propre système de châtiments. Et c’est uniquement en fonction des intérêts de sa propre société que tel ou tel système doit être développé, appliqué ou évolué. Le fait, que les habitants des pays musulmans sont considérablement plus humains, plus gentils et plus civilisés, s’explique aussi, dans sa propre mesure, par leur système de châtiments.

    Je voudrais bien insister sur le mot « système ». Et aussi sur le fait que « système de châtiments » n’est qu’une partie intégrale du système « société musulmane ». C’est un mécanisme compliqué et la destruction de tel ou tel élément peut mener d’abord au dysfonctionnement et, à la fin, à la destruction totale de ce système. On coupe quelques fils électriques dans un moteur et le moteur entier ne marche plus.

    Et c’est justement ça le but de l’Occident.
    Par ce que le destin des femmes musulmanes en soi est complètement égal aux occidentaux. Pire encore, moins de femmes musulmanes signifient plus de pétrole qu’ils peuvent piquer.
    L’exemple de l’URSS montre d’ailleurs comment peut-on réussir de détruire un état, un système juste par les « bla-bla-bla » sur les droits de l’homme. Depuis la trahison de Gorbatchev, la population de l’URSS diminue de façon catastrophique. Aujourd’hui il y a beaucoup de régions où la longévité de huit est de 40 ans.
    Les crimes et les châtiments existent partout. Le monde musulman a son propre système. C’est à lui de décider comment ce système doit fonctionner, quand et comment de développer. Et si quelqu’un a son mot à dire, ce n’est pas l’Occident dans tous les cas. Et si l’Occident participe activement à tel et tel sujet, cela ne signifie qu’une chose. Il pense de trouver un maillot faible pour détruire le système.
    Il réussit de diviser la société irakienne pour les détruire. Elle cherche tous les prétextes pour diviser le monde musulman.

    1. Ainsi la « société musulmane » serait menacée d’effondrement si les châtiments corporels étaient réexaminés et leur pratique rendue quasi-impossible? Cela veut-dire qu’à vos yeux ces châtiments sont le lien constitutif de ladite société.. Continuez de telles argumentations : vous allez dans le sens des néo-conservateurs… Et pas seulement, d’ailleurs..
      Désolant!
      F

  179. Je soutiens fermement ce moratoire. Je suis simplement navrée de ne pas en avoir pris connaissance plutôt. Mais comment puis-je aider davantage dans ce soutient? merci de me répondre
    Salam

  180. Assalamoualaykom ,
    cet appel a un moratoire sur les châtiments corporels sont un excellent appel, barakallahoufik mon frère Tariq Ramadan. pour mieux avancé et pour changer les choses il faut parfois savoir s’arrêter le temps de discuter, de prendre une décision commune afin de bien repartir.
    Mr Ramadan et un homme juste, droit et qui promouvoit la paix, l’égalité, la tolérance… barakallahoufik.
    Dieu vous protège Mr. Ramadan, inchallah Dieu vous récompense pour tous le bien que vous faites autour de vous.

  181. je me rappelle tres bien lortsque certains se sont moques monsieur Ramadan de vos propos sur le moratoire concernant les chatiments corporels. il se sont moques en disant: un moratoire pourquoi un moratoire. et beh oui, et alors ce sont des choses qui etaient inscrites par Dieu dans le saint coran. mais alors ils y a aujourdui des pays qui appliquent des chatiments ‘de la honte’ parce qu’ils se croient majoritairement musulman donc l’equation est d’appliquer literallment ce qui est inscrit dans le saint coran. le probleme c’est avant d’oser lapider, couper le bras ou la main du voleur il faut quavant les chatiments quil y ait de la justice sociale mais surtout quils y ait des leaders politiques qui donnent l’exemple. le chatiment est un acte preventif et il faut que ce soit ainsi. c’est leurope terre de democratie qui enseigne les pays se disent musulmans donc passent a lacte en appliquent les chatiments corporels. il faut donner lautre image de la tolerance, de la justice, de la paix et la coexistence et surtout du respect d’autrui et de ses libertes fondamentales de vivre comme bon il le souhaite, sauf si son comportement ou conduite porte atteinte a l’ordre public. une autre chose, celui qui rend le verdict il faut qu’il n’ait rien a se reprocher. et malheureusement les politiques dans le monde arabo musulmans sont des politiciens de metier qui cherchent plutot a faire du tap a l’oeil quand il s’agit de democratie po pretendre ainsi mais quand le pauvre commet une erreur il a un handicap car il ne peut ni investir ni travailler faute d’opportunite. alors pour lui donner un coup de main et voila on fait le contraire: on lui coupe la main ou bien on le lapide. il est temps pour ces pays de refelechir et retourner a la raison et bien penser a des droits tels que la liberte et la justice avant de penser a la punition et la sanction.

    1. A l’heure où une iranienne est menacée de lapidation poour avoir « avoué » (sait-on sous quelle contrainte?) avoir commis un acte sexuel hors mariage, cet appel est toujours d’actualité.
      Affreuse, affreuse barbarie.
      N’y a-t-il vraiment aucune possibilité de créer un réseau de personnes faisant autorité (savants et intellectuels musulmans) capables d’intervenir dans les cas urgents?
      Cela me semble si nécessaire!
      F

    2. Au secours GRAND DIEU. Puisse tu nous donner la force et l’audace de trouver les moyens de nous organiser pour faire valoir notre cause.

      Tarik Président!!!

      Sérieux on s’y prend comment pour organiser un moratoire?
      Est ce qu’il y a une pétition? des manifs? des prises d’otages?
      Le sujet est si lourd et grave que je ne peux m’empêcher de faire un peu d’humour.
      Bien à « Nous »
      Courage!
      Aya

  182. encore du soutien a Mr Ramadan qui sacrifie son temps de recherche pour une reflexion sur la question epineuse des chatiments corporels. je suis touta fait daccord a lidee dun moratoire et personne nosera dire en fait une rupture definitive avec la prescription coranique dappliquer les dits hududs. les oulemas soucieux d’expliquer le comment et le pourquoi des choses s’adressant a leur conscience et a la conscience collective montrent bien le caractere complexe d’une eventuelle application coranique. lun dentre eux a compte une dizaine de conditions pour que la lapidation soit appliquee. et entre autres a juste titre si lun des 4 temoins revient sur son temoignage cest bel et bien les temoins qui doivent etre lapides. la lapidation a un caractere preventif et sert de protection a la societe contre lavenement de la pratique de ladultere a grande echelle. il faut vraiment avoir la reflexion tres limite quand le coran mentionne les mots raison reflexion je ne sais combien de fois pour dire il faut une application litterale sans aucune reflexion et concensus des ulemas via un moratoire des chatiments corporels. dans un pays comme larabie seoudite l’application de la chariaa laisse beacoup a desirer, personne n’a le doute a cet egard. il est honteux que la decalaration universelle des droits de l’homme qui n’a aucune reference religieuse ne soit pas appliquee par un tel pays. loin de ce que les medias disent loin aussi de ce que le regime fait circuler ca et la. je veux dire ici le droit de tout etre humain a la sante, leducation, le logement et l’emploi. et quand les libertes fondamentales sont respectes que l’on passera apres a l’etape suivante. faire appliquer la loi abstraction faite de lappartenance sociale, pauvres et riches confondus. que le merite pour l’emploi, lacces a la vraie citoyenete a travers l’education et la sante. que les gens se sentent en securite se protegent et protegent leur entourage de tout comportement ou conduite qui porte atteinte a la liberte et la vie d’autrui et evite toute atteinte a lordre public.

    a ce stade de la vie en collectivite bien pensee et reflechie lorsque lindividu se sent implique dans la vie sociale avec des droits et non seulement des obligations avec des oulemas qui se concertent avec les juges et les pouvoirs sur lapplication totale de la sharia et non seulement sur lapplication des hududs. cest la que le vrai dialogue social peut commencer sur lapplication des hududs le mode et les conditions. linterpretation et le mode dapplication serait suivie par des oulemas et des juges responsables. la justice sociale dabord ensuite les conditions de lapplication et l’applicabilite de tels chatiments. le chatiment corporel alias par exemple lapidation: une simple reflexion. Qui, dites moi, entends parler de lapplication de lapidation et pratique de ladultere devant quantre temoins? et qui se porterait temoin s’il nest pas sur davoir vu ou entendu et qui garantit que les trois autres temoins suivront. il semble que parfois lon aura besoin d’un montage. la reflexion peut etre suivie dans ce sens pour demontrer le caractere preventif de la pratique de la lapidation et non le desir de reprimer et faire obstruction a la liberte de lindividu de vivre comme bon le souhaite. cest dans ce sens que je suis d’accord avec Mr ramadan pour se donner le temps d’un dit ‘moratoire’ pour reflechir, se concerter, se concentrer et considerer le tout des chatiments dans le cadre d’une justice sociale accompagnee d’une interpretation juste de la prescription coranique et surtout des dimensions de tous genres dans le temps et l’espace. Bon courage, Monsieur Ramadan

    1. salam
      ancune creation divine ne merite d’être lapider à mort il faut souvent se mettre à la place de la personne et imaginer l’effet que ça fait.
      Et loin d’être une application islamique c’est juste pour assouvir la perversité de certains malades mentaux. et pourquoi on a jamais lapider ni un riche ni l’enfant d’un riche et pourtant seule l’argent conduit très souvent à la perversité; les pauvres leur plus grand preocupation c’est de pouvoir se reveiller le matin et chercher de quoi nourrir leur projeniture…….

    2. Vous dites: ancune creation divine ne merite d’être lapider à mort …
      _
      _ Ah, je suis désolé, mais considérez-vous que ceux qui ont été lapidé à mort sur ordre du prophète n’était pas mérité ou n’était pas islamique !!!!
      _
      _
      _ Il faut distinguer entre les diffèrents tendances « islamiques » qui sont contre la peine de mort ,les châtiments corporels et la lapidation ==> Ils ne sont ps tout pareil.
      _
      _ Pour Tariq Ramadan, il reconnait parfaitement que les châtiments corporels et que la peine de mort sont issus et que la lapidation est un châtiment qui trouve ses sources dans la sunnah ==> Cependant ce qu’il conteste, c’est l’application de ces peines sans prendre en conteste le contexte socio-économique dans lequel nous vivons et sans prendre en compte la finalité de ses peines qui devrait être la justice alors qu’aujourd’hui elles sont utilisés pour l’injustice. Pour Tariq Ramadan c’est les riches qu’on devrait leur couper les mains.
      _
      _ ————————————————————————————————————————
      _
      _ Cependant il ne faut pas confondre la pensé de Tariq Ramadan avec d’autres pensés qui n’ont rien à voir avec l’islam orthodox.
      _
      _ Mu’tazla (المعتزلة): cette école de pensée conteste le caractère éternel du coran ==> pour eux, le port du Hijab, les chatiments corporels, tout ça c’est dépassé ça fait aprti du moyen age.
      _
      _ Les Quranistes: Pour ceux là, ils ont renié la sunnah du prophète, alors ils acceptent les châtiments corporels et la peine de mort mais refuse la lapidation ==> Une pensée marginale .
      _
      _ et il ya ceux qui disent qu’aucune création divine ne mérite d’être lapider à mort ==> Je suis désolé mais d’habitude ceux qui disent ça ne sont pas musulmans ou n’ont pas ouvert le livre du coran de leurs vies.
      _
      _ ==> Moi je dis à Mr Ramadan, il faut faire attention, ce genre d’assimilation qu’on peut vous faire par certaines personnes qui considèrent que même au temps du prophète, la lapidation, les châtiments corporels et la peine de mort sont inacceptables, ce genre d’assimilation nuit à votre réputation, il faut vous en dissocier.
      _
      _ Salutations

  183. Cher mr Ramadan,
    je ne saurais trouver les mots pour vous exprimer ma profonde admiration pour le travail que vous faites, au sein de la communauté des croyants mais aussi pour tenter de dégager l’Islam de toutes les représentations (interprétations) rétrogrades, réductrices, littéralistes et souvent instrumentalisèes pour justifier certaines politiques impérialistes, ou de manière encore plus pernitieuse, les inégalités que l’on voit aujourd’hui en Europe et partout dans le monde.
    J’ai suivi tous vos débats télévisés, et vous suit de très près dans vos écrits, je n’ai relevé aucune contradiction, aucune ambiguité. Vous êtes toujours fidèle à vous même, à vos principes humanistes, avec force, humilité et determination.
    Poursuivre le dialogue et rester toujours aussi proche du terrain, voila ce que, main dans la main, nous devons continuer de faire.

    Vous êtes un messager de l’espérance…
    Allah Ma3ak.
    Hala

  184. Je trouve que vous avez tout a fait raison Mr.Ramadan.
    Je n’ai que très peu de connaissance dans ce domaines (je ne suis qu’une simple musulmane) mais je pense qu’on remarque tous comment l’Occident nous vise avec des propos pas toujours juste et souvent insultant.

    Faire se Moratoire pour permettre au musulmans d’aller sur un même chemin sur une question aussi épineuse que la peine de mort est une excellente idée, j’espère qu’elle portera ses fruits.

    Et en cette nuit du 26 jours du ramadan, je vous souhaites une longue vie et que vos efforts reçoive la récompense qu’ils méritent auprés d’Allah, le Clément, le Miséricordieux.

    Malika.

  185. il devient indispensable d’arrêter ces pratiques, sans pour autant toucher au pénal car, au delà , du débat religieux, les châtiment corporels est instrumentalisé par certains régime à des fins de contrôle des peuples, les exécutions publiques cultivent, naturellement, la peur et l’irrationalité chez populations avec toutes les conséquences que cela peut générer.
    nous avons le devoir ne serait que d’un point de vu religieux de nous concentrer sur le développement social et la maîtrise technologique dans les pays musulmans.

    merci

  186. IL Y A DANS LA CREATION DES CIEUX ET DE LA TERRE ET DANS LA SUCCESSION DE LA NUIT ET DU JOUR DES SIGNES POUR CEUX QUI SONT DOUES D’INTELLIGENCE. sourate 3 verset 190

    ont auras tous vu un MORATOIRE sur un verset coranique sobhanaALLAH vous etes pas cohérent une personne douée d’inteligence comme vous en arivé a la, j’ai assiste a plusieur de vos conference acheter quelques un de vos livres avant de découvrir certaine de vos parole notament dans L’Islam en question p283
    « L’application concrète et littérale des textes peut devenir, devient et
    dans certain cas est très discriminatoire ».

    La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, est : « Nous avons entendu et nous avons obéi ! »)
    S24; v51

    et aussi
    « Si j’ai à m’exprimer sur ce sujet, où que je sois, je dirai qu’il est
    autorisé et légitime, sur la base des références islamiques de changer de
    religion ». p279

    Le prophète dit à ce sujet :
    « Celui qui change de religion, tuez-le ! »
    (Boukhari 6922)

    j’ai été tres étoné voir abasourdit pas vos propos qui me semble ne pas venir d’une personne doues d’inteligence wa ALLAH HOU AHLAM k ALLAH NOUS GUIDE wa selem

    1. Je ne suis pas du tout d’accord avec toi.

      Je pense que les gens comme toi ont, au fond et en réalité, strictement rien à foutre de la religion et de l’Islam.
      Pour moi, vous êtes des vampires, des monstres assoifés de sang, incultes. La seule chose qui vous intéresse, c’est voir un être-humain souffrir, voir du sang coulé, des gens hurlaient de douleur. C’est ce que vous voulez.
      L’intolérance, la dictature, la monstruosité de l’homme par excellence: telle est votre volonté.

      Il est impossible de venir me dire « L’Islam est une religion de paix et une religion tolérante » et après venir vers moi et me dire: « Mort aux apostats ».
      Si vous aviez la foi, si vous êtiez courageux et sincère dans votre adoration à Allah, alors jamais de telles idées vous viendriez à l’idée.

      Vos valeurs ne sont pas les valeurs de l’Islam, vos valeurs sont celles de Vlad Tepes ou de Hitler ou de Leatherface.

      Quelle vision de la religion vous avez… que Dieu vous en pardonne.

      VOyez moi, je ne vous souhaite ni la mort, ni d’avoir le dos tordu. Je souhaite que Dieu vous guide dans le droit chemin, que vous alliez au paradis. Inchalla mon frère.

      Une dernière chose: arrêtez d’être dans la passion. L’Islam est une religion ô combien complexe. Elle est interprétable de différente manière et c’est avant toute chose une religion d’ordre personnelle.
      Dieu nous jugera un par un, pas famille par famille ou village par village.

      Chacun assumera ses choix dans ce bas-monde, chacun répondera de ses actes devant Dieu et uniquement devant Dieu.

      Tariq Ramadan n’a jamais renié les valeurs de l’Islam, ce qu’il souhaite, c’est un moratoire sur les chatîments corporels.

      Il ne vous a pas dit d’adorer Bouddha, ni de faire 4 prières de plus par jour, ni de manger du porc, ni de boire du vin… Rien de tout ça.

      Quand je vois la mentalité de certaines personnes ici, je demande à Dieu de nous venir en aide.

    2. Tarik aurait dit qu’il « serait autorisé et même légitime de changer de religion ». Je n’ai pas lu cet ouvrage…
      Mais je crois qu’il est impossible de contraindre, de forcer qui que ce soit à croire à autre chose que ce dont il est intimement convaincu.
      C’est peut être en cela, puisse que nul autre que la personne elle même, GRACE AU TOUT PUISSANT, ne peut faire d’elle un-e croyant-e-s de telles ou telles religions, que le Professeur Tarik dit que cela est autorisé et même légitime? Est-ce cela professeur?

      Quelque part, ne vaut-il pas mieux qu’une personne née musulmane, (comme tout-e-s les humaines), et ayant oublié, même si elle a grandi au sein d’une famille musulmane, ne vaut-il pas mieux que cette personne choisisse la chrétienté ou le judaîsme ou encore qu’elle défende ses intimes convictions sans références religieuses tout en s’efforçant d’être et de donner le meilleur d’elle même… plutôt qu’un mort!
      Comment savoir si cette personne est condamnée alors que DIEU SAIT mieux ce qui est dans son coeur, alors qu’il est le MISERICORDIEUX PAR ESSENCE ET PAR EXCELLENCE ?

      Le prophète (PetS) aurait dit « TUER LE! » selon Boukari (6922) dis tu.
      Alors le prophète ne lui aurait pas laissé une chance de revenir un jour vers l’Islam?

      Peut-être que le prophète parlait de personnes qui avaient non seulement choisi de quitter l’Islam mais qui en plus, se montraient menaçantes à l’égard des musulman-e-s?

      Qu’ALLAH me GUIDE et me PARDONNE si je me trompe.
      Que LE TOUT AMOUR Nous GUIDE;
      Bien à toi , à Tarik, aux administrateurs et autres lecteurs et lectrices…
      Aya

  187. je ne partage pas tout mais j’attends comme beaucoup un islam des lumières et non celui qui fait peur.
    continuez mais il faut aller au dela du moratoire et demander un arret definitif.

  188. Que Dieu vous aide dans vos travaux impeccables afin de faire évoluer les mentalités,certes notre message est l’amour: je vous aime solennellement

  189. Je pense que la question est très délicate, très sérieuse il faut calculer ses action et en aprécier les conséquences. Mr. Ramadan, je salue par ailleurs votre acharnement et votre engagment dans une telle mission. Je dirai que vos propos sont tout à fait légitimes, cependant j’espère que vous êtes petinnement et sérieusement conscient du risque auquel vous vous exposez (je parle bien évidemment de votre responabilité face à Allah soubhanaho wa tâla), je vous fait confiance parce qu’il m’est arrivé de revoir toutes mes connaissances en Islam et révisé ma foi wa laho al mustaân. Je sais que vous n’êtes pas ignorant des textes coraniques et des Hadith qui ne cessent de rappeller de la nécéssité de s’attacher aux enseignements islamiques de peur de s’égarer du chemin de la droiture. Et puis « Hada dinouna!! » radina billahi raban wa bilî’slami dinan wa bi muhammadin sala lahou alayhi wa salama rassoula, nous croyons en cela par la preuve et par connaissance de cause. Toutefois, Vous m’avez sincérement convaincu par vos propos, encore faut-il savoir si je suis réellement en mesure de discerner ce qui est bien de ce qui ne l’est pas au regard de mon humble expérience par rapport à vous. Allah a voulu, dans ma quête de la vérité (al haq), que je croise des personnes comme vous, bien qu’il n’y ait jamais eu de rencontre physique. J’apprend à être le plus juste possible, qu’Allah nous aide tous à l’être,j’apprends à ne pas suivre mes désires, mes passions et mes émois. J’affirme que j’arrive pas à me trouver une position, c’est pas aussi facile. Le problème est dans les musulmans et non l’Islam, est-ce qu’il est justifié de suspendre un de ses enseignement uniquement parce que les muslmans (awliyaâ al amr plus précisemment) sont malades? Je sais aussi que parallèllement vous défendez d’autres causes à l’occident. Je me suis dit mais pourquoi faire? Je me suis rendu compte qu’il y avait quelque part une vérité et des droits qu’il fallait défendre. J’espère avoir la même audace que vous, mais avant tout je juge nécessaire de bâtir mes convictions.

    Je prie Allah pour que nous ne soyons pas de ceux qui ce sont égaré du droit chemin, et qui croient exceller ni de ceux sur qui Allah dit:[…]et leur apparaîtra, de la part d’Allah, ce qu’ils n’avaient jamais imaginé. Qu’allah vous guide.

  190. Bsr à tous 🙂

    J’ai regardé attentivement l’émission  » on est pas couché » sur fr 2 , l’invité était MR Tarek qui a su répondre et donner une position plus solide Bravo ,les thèmes de débat concernaient la lapidation et le châtiment et à quel point le monde arabo-musulmane est en retard !!!!!

    Permettez moi de vous dire une chose MR Ramadan : Le rôle des savants musulmans dans la conjoncture actuelle ( mondialisation , multiculturalisme ) est de prouver l’exactitude des jugements islamiques pour changer ce monde , comment ?

    Tout simplement par plus d’efforts dans les domaines scientifiques , sociologiques , psychologiques . La peine de la mort par exemple est le seul garant face aux crimes et surtout les homicides , uniquement par cette peine on peut préserver les vies ( un criminel et pour prendre sa revanche 20 ans de prison ne vaut rien pour lui ) ce débat a eu lieu aux USA et quelques États continuent à défendre cette peine , les autres peines aussi ont leur pourquoi ? Et c’est à nous de le trouver et de le faire émerger et faire bénéficier toute l’humanité , les exemples ne nous manquent pas !!!

    Maintenant concernant le pourquoi de votre appel, je pense qu’il n’est pas claire , quel est l’objectif ? Je suppose ce qui suit :

    1- Dire aux occidentaux qu’on est avancés : on a pas besoin de le prouver , vérifier le taux de SIDA dans les deux mondes !! En plus la Chine n’a rien prouvé pour obtenir leur attention !!!

    2- Ouvrir les portes de dialogue et leur proposer l’Islam : oui ici je suis tout à fait d’accord , mais l’Islam tel qu’il est .

    3- Aider les musulmans à surmonter leurs problèmes quotidiens : aussi je suis d’accord mais il faut pas oublier qu’on est payé par dieux contre toute exécution de ses ordres et personne vous a dit que ce combat est facile ou qu’il est garanti , on fait ce qu’on peut le reste est dans les mains de dieux !!

    4- Vivre en paix avec les occidentaux : c’est un objectif noble , qu’ils nous laissent en paix !!!!

    Cordialement
    Malek

  191. Bonsoir à tous,

    j’ai lu l’appel de M. Ramadan, ainsi que quelques commentaires, les divergences ou convergences sont claire, et comme d’habitude on voit les positions des uns et des autres qui semblent figées et indiscutables.

    J’approuve avec ferveur l’appel de M.Ramadan, mais je n’aime pas trop le mot moratoire, car pour moi ce terme est une forme d’hypocrisie, que les théologiens ont établi face au désarroi causé par Omar Ibn Elkhattab (Qu’Allah l’agrée) : par le fait de n’avoir pas appliquer les « hudud », et donc ce qui donne une certaine légitimité de contester l’application de ces sanctions, on a préférer dire moratoire « ta’atil » au lieu de dire arrêt voir abolition. Souvent on dit « oui, il y a eu des pénuries, épidémies, etc. donc Omar à procéder à un moratoire » qu’il faut reprendre donc, et voilà ont ferme cette parenthèse que Omar à ouvert.
    Si c’était un autre calife non « sahabi », ces mêmes personnes l’auraient qualifié de « fadjir », « fassik » voir « taghut ».

    Il n y a pas que Omar, Ali (Qu’Allah l’agrée) n’était pas d’accord pour les 80 coup de fouet concernant les boissons alcoolisées, il suffit de voir par quel procédé on arrive à légiférer sur la question : celui qui boit, probablement délire, et donc peut raconter des mensonges à propos de femmes mariées, par déduction « kadf elmohssanate » et donc la sanction doit être la même. Ali (Qu’Allah l’agrée) à négocier auprès deux afin de réduire les coups.Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

    On ne peut pas venir, aujourd’hui, avec un héritage islamique des quartes derniers siècles, qui sont les siècles de la décadence d’ailleurs, crier haut et fort que nous avons un code pénal divin. Un code qui n’est pas plus que le produit d’hommes comme nous, venu deux siècles après le prophète.

    La sacralisation de certains ulémas ainsi que certains procédés ou système de pensée archaïque nous submerge et nous engloutis dans une sauvagerie dont l’objectif est loin d’être la cause de dieu pour un message universel, mais tout simplement pour l’assouvissement d’une haine et d’une colère qui nous habite, qui nous aveugle, et qui fait de nous des bornés sans aucun esprit critique et constructif, je vous renvoi au livre d’Eldjabiri pour ce qui est de la démission de la raison dans la pensée musulmane.

    L’Arabie Saoudite applique une interprétation des hudud, et dieu sait de quel droit, dans laquelle les personnes reconnues coupables de meurtre, trafic de drogue, viol et vol à main armée, homosexualité, peuvent être exécutées en public – le plus souvent avec un sabre- le pire c’est deux trois coup avant la mise à mort, devant une foule assoiffée de sang et de spectacle. Comme ils sont pro-américains, ils auraient pu prendre la technique des injections, mais j’imagine qu’elle coûte cher pour un tel pauvre pays.

    Tous mes respects pour M.ramadan le seul qui lutte pour un islam au sens plus noble, un homme qui aurait pu vivre très peinard dans son coin sans se prendre la tête 🙂

    Merci

    1. Pas si facile Bilel de rester dans son coin sans se prendre la tête… Nous valons mieux que ça… pas facile de s’engager et de persévérer à y croire. Pourtant ce site montre que ce « Nous » existe. Alors comment s’y prendre, s’organiser et faire valoir notre cause?
      Bien à toi
      Aya
      [email protected]

  192. Peine capitale requise contre Moubarak :
    Le procureur a demandé jeudi la peine capitale pour l’ancien président égyptien Hosni Moubarak, accusé d’être responsable du meurtre de manifestants lors de la révolte contre son régime.

    laissez nous SVP construire notre destin , importer des principes et des modèles n’a jamais aidé les arabes , laissez les interactions libres dans nos systèmes et entre leurs différents éléments pour un futur plus ou moins mieux !! mais laissez uniquement ces éléments décident !!!

  193. Salam je ne sais pas si quelqu’un a bien lu le texte de frére Tariq?!
    Frere Tariq ne veut pas changer les lois islamique mais simplement les rétablir,en d’autres termes les appliquer HONNETEMENT ET JUSTEMENT comme à l’époque du prophete(sas) car on se rend compte que c’est le cahos dans le monde arabes!ce sont des criminels qui gouvernent et non pas des musulmans et puis il n’ y a pas de Khalifat donc il faut d’abord un khalifat pour appliquer les lois islamiques!Ces bourreaux lapident même de pauvres adolescentes victimes de VIOL.déS LORS COMMENT PEUT ON PARLER DE JUSTICE DE DIEU.Des pays gouvernés par des ^hypochrites à la solde de l’occident…si on devait lapider on commencerait par ces riches barbus,bien des medias parlent de leur vie sexuel qui &lsqu