Main menu

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles

Les « non musulmans » …

Nous venons de mettre en …

Articles

Les « non musulmans » …

On a tout entendu, du pir…

Articles

Les droits de l’Homme

On a beaucoup disserté su…

Articles

Les principes de gesti…

Sur la question de la ges…

Articles
«
»
Second Menu

“Espérance” par Sagouma Sabrina

« La position prise dans le texte est celle de son auteur et pas forcément celle du site qui l’accueille et la publie »

Si demain tu désespères de Son pardon,
Souviens toi alors qu’Il t’a fait le plus précieux des dons
La foi est Son cadeau
Il n’en est de plus beau
Que ce cœur qui prie
Pour gagner l’autre Vie

Si des êtres ici-bas, il est bon d’être apprécié
N’oublie jamais que c’est de Lui qu’il faut être aimé
Si aux êtres ici-bas par le cœur ou le sang tu es lié
Souviens-toi toujours que seul tu seras jugé

Quand tes larmes coulent et t’inondent,
Le meilleur réconfort vient du Seigneur des mondes…
Quand les choses qui t’accaparent sur la terre
Te font oublier ta précieuse prière…
Souviens-toi qu’ici tout est éphémère
Et que bientôt tu seras poussière
Quand les êtres te blessent
Et que le cœur en saigne
Lui jamais ne te laisse
Mieux vaut que tu t’en souviennes
Les futilités délaisse
Pour attendre Sa promesse

Et quand le front au sol
Tu Lui parles, Lui confies…
Qui mieux que Lui te console
Des blessures de la vie ?

Il entend les chagrins…
Il façonne les destins
Il sait ta douleur
Et repose les cœurs…

Il est le Dieu d’amour
Qui t’accompagne en chemin…
Il est là toujours
Pour qui l’aime et le craint…

Et devant tant de cruautés
Et ce monde déchaîné
Nous reste des invocations à murmurer
Son pardon à espérer …

Puisse-t-Il recevoir les martyrs
Dans les jardins des vertueux
Puisse-t-Il accueillir nos repentirs
Loin de la force des courageux….

Mon Dieu ce monde fait peur
Mais il en est selon Ta Volonté
Allah fait que devant Ta Grandeur seule
Nous soyons prosternés

Nous sommes Tes serviteurs
Imparfaits, égarés…
Nous sommes de pauvres pécheurs
Que Seule Ta Miséricorde peut sauver…

Te remercier
D’être parmi ceux qui te prient.
Offre-nous de T’aimer
Jusqu’au dernier souffle de vie.

« La position prise dans le texte est celle de son auteur et pas forcément celle du site qui l’accueille et la publie »

3 commentaires - ““Espérance” par Sagouma Sabrina”

  1. Tellement j’ai aimé que c’est la deuxième fois que je le partage, votre texte venu à temps. En le lisant et relisant, cela me donne la force pour résister, d’accepter et de persévérer. Et Un Grand Merci, à vous Sabrina Sagouma, ainsi qu’au Pr Tariq Ramadan qui l’a choisi pour être publié.

  2. La lumière en toi

    Cette année j’ai chuté
    sans grande douleur, je me suis brisée
    autrefois forte et habile comme l’eau
    à m’endurcir je me suis brisée en morceaux
    j’ai fleureté avec l folie
    suivi le chemin de l mélancolie
    aujourd’hui grâce à Dieu tout va bien
    sur la route j’ai croisé son chemin
    le verbe enchanteur et l’intelligence fine
    j’ai vu ses failles, ses forces et ses épines
    l’homme possède de grandes qualités
    parfois il vacille entre lumière et obscurité
    il refuse le véritable Amour
    celui qui ne demande rien en retour
    cet homme, au grand cœur blessé
    ce lion buté, qui parfois ne crois plus en la pureté
    entouré de douleurs
    il ne voit plus la douceur
    une magnifique étincelle est présente en son cœur
    il faudra la préserver, la nourrir cette douce lueur
    alors visionnaire il sera
    avec l’unique et dans sa lumière on e verra

  3. Accueil | Tous les auteurs | Poème au hasard
    Albert LOZEAU (1878-1924)
    Recueil :
    Partager

    Albert LOZEAU (1878-1924)

    Érable rouge

    Dans le vent qui les tord les érables se plaignent,
    Et j’en sais un, là-bas, dont tous les rameaux saignent !

    Il est dans la montagne, auprès d’un chêne vieux,
    Sur le bord d’un chemin sombre et silencieux.

    L’écarlate s’épand et le rubis s’écoule
    De sa large ramure au bruit frais d’eau qui coule.

    Il n’est qu’une blessure où, magnifiquement,
    Le rayon qui pénètre allume un flamboiement !

    Le bel arbre ! On dirait que sa cime qui bouge
    A trempé dans les feux mourants du soleil rouge !

    Sur le feuillage d’or au sol brun s’amassant,
    Par instant, il échappe une feuille de sang.

    Et quand le soir éteint l’éclat de chaque chose,
    L’ombre qui l’enveloppe en devient toute rose !

    La lune bleue et blanche au lointain émergeant,
    Dans la nuit vaste et pure y verse une eau d’argent.

    Et c’est une splendeur claire que rien n’égale,
    Sous le soleil penchant ou la nuit automnale.

    &&&&&&&&&&&

    Salam, merci pour votre beau poème, celui là est pour le plaisir de … Partager

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X