Main menu

Première prise de paro…

Communiqué de Presse L’As…

Articles

Maryam Ramadan: «Je ne…

La fille aînée de l’islam…

Articles

L'épreuve

Comment faire ? Quelle dé…

Articles

Les chemins du cœur

On en parle si peu. On l’…

Articles

Te dire ...

Je sais qu’ils étaient no…

Articles

Les directives économi…

La décennie soixante-dix,…

Articles

La corruption

La dictature et le client…

Articles

L’absence de culture p…

À considérer la récente h…

Articles

Le cloisonnement des c…

Nous avons tenté de mettr…

Articles

Les « non musulmans » …

La coexistence, dans les …

Articles
«
»
Second Menu

Expérience spirituelle : promesse de paix

Les yeux  rivés sur les problèmes que semble poser la présence des musulmans dans les sociétés occidentales, on en arrive à oublier que l’islam est avant tout une foi, l’expression d’une continuelle recherche de proximité avec le Transcendant. L’expérience spirituelle est au cœur de la tradition musulmane. Le Coran nous enseigne que chaque être porte en lui, dès l’origine, une étincelle, un souffle, un élan vers l’Etre : il s’agit d’une attirance innée qui nous pousse à rechercher le sens et la vérité. La spiritualité est donc ce retour vers l’intérieur, ce dévoilement de la source, pour vivre intimement la rencontre avec l’origine qui seule peut offrir la paix. Ce sont bien là les trois mots clefs de l’expérience spirituelle musulmane : aspiration, rencontre, paix. Pour l’être humain, il s’agit de convoquer toute l’énergie de son cœur et de son intelligence pour trouver l’harmonie entre les appels de son être et les découvertes de son esprit. Il s’agit d’aller au-delà des contradictions apparentes. Alors que Pascal relevait : “ Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas ”, la tradition musulmane orienterait différemment : “ Le cœur a ses raisons que la raison reconnaîtra ”. La rencontre avec le divin, le souvenir du sacré, la prière et le jeûne sont autant d’expériences de re-connaissance, de re-découverte.


 


Cette spiritualité exigeante requiert un effort continu. La vie nous pousse parfois, par protection ou par paresse, à vivre à la surface de nos besoins et de nos désirs, sous le joug de nos colères ou de nos violences. La spiritualité permet une libération : au cœur de nos sociétés de consommation, elle rappelle la responsabilité de chacun à accepter sa complexité, à préserver le sens de l’effort, à exiger davantage de soi pour mieux respecter autrui. C’est très exactement ici que la spiritualité musulmane rencontre l’expérience des autres familles spirituelles, hindouiste, bouddhiste, juive, chrétienne ou agnostique. Toutes, à leur manière, expriment l’idée d’une nécessaire discipline personnelle pour simplement apprendre et savoir vivre ensemble. Chacune rappelle que le cheminement intime et individuel est un préalable à l’équilibre collectif et social. Affirmer cela aujourd’hui n’est ni évident ni simple face à la logique d’un système qui emprisonne le sens et la valeur dans le calcul du seul rendement et de l’efficacité.


 


La spiritualité est bien un défi ; en cette fin de siècle, elle est un acte de résistance pour la promotion de la dignité des hommes, de leur cœur, de leur conscience, de leur intelligence. Il appartient à toutes les spiritualités de témoigner au cœur de la cité, d’un sens de la vie, de valeurs fondamentales à respecter. Pour cela, il faut sortir de l’analphabétisme religieux et culturel qui fonde la liberté des jeunes sur le vide : ne sommes-nous pas en train de leur mentir ? La question de l’éducation et de la transmission est centrale : comment transmettre le sens d’une spiritualité ou la réalité d’une religion (ou d’une philosophie) sans contraindre, comment témoigner sans imposer ? Chacune de nos traditions doit faire face à ces difficultés : nous savons la nécessaire présence de la spiritualité dans notre quotidien mais nous devons faire le constat de sa claire marginalisation au sein de nos sociétés qui, par une peur certes légitime du prosélytisme, entretiennent l’ignorance.


 


Toutes les spiritualités ont pourtant un rôle à jouer. L’islam et les musulmans, plutôt que d’être une menace, pourraient, à l’avenir, jouer, avec les autres traditions spirituelles, un rôle de catalyseur positif permettant à nos sociétés de retrouver le sens de “ la conversation ”, selon l’expression de Paul VI, le goût de “ la délibération ” comme le rappelle, le pasteur Michel Bertrand. Nos sociétés pluralistes exigent en effet que nous évitions les simplifications, les pièges du “ tout-efficacité ”, la promotion d’une liberté évidée de repères, avec de surcroît la richesse d’une diversité qui s’ignore parce que nous aurions multiplié les ghettos sociaux ou culturels.


 


Nous avons, plus que jamais, infiniment besoin de l’autre, des autres. Sur ma route, combien d’amis chrétiens m’ont rappelé de ne pas oublier d’aimer. “Dieu est amour ” . Combien d’humanistes ou de rationalistes athées ou agnostiques ont été les compagnons de l’exigence dans le dialogue : j’ai appris, à leurs côtés, que l’intensité d’une foi ne s’oppose jamais à la rigoureuse activité de la raison. Ensemble nous avons à témoigner de nos convictions humanistes en nous engageant pour le respect des êtres humains et la promotion d’un citoyenneté responsable, en ne confondant jamais la force nécessaire de nos convictions avec la néfaste tentation des certitudes qui rejettent et qui excluent. La spiritualité est une école de la paix : sur la route, elle requiert beaucoup d’amour, de la patience, un sens de la complexité et de la nuance. Tel est l’enseignement de toutes les spiritualités, de toutes les religions, de tous les humanismes : amour et exigence.


 


Tariq Ramadan

    1. Est ce que vous pensez vraiment que les musulmans en général sont assez cultivés et “intelligents” pour accepter et comprendre vos idées ?

      Désolé de le dire comme ça :
      Notre drame est notre ignorance.

      Comment vaincre cette ignorance ?
      C’est la question la plus importante à mon avis.

    2. assalam ou ahlikoum wr wb
      Cher frère Ramadan, tariq…
      Tu es critiqué, dénigré, renié, lapidé(spirituellement parlant) malgrè tout tu parles et j’écoutes…qu’Allah te préserve du malin bonne continuation et quand tu as l occasion, viens sur Lille, diriges toi vers un snack et prends une galette poulet sauce Barbecue c’est trop bon, tu verras inchallah (ne cherches là aucune attaque,aucune allusion, aucune suptilité juste je pense que debiter autant de belle parole necessitent un bon plat afin d être d appoint et rattaquer un autre débat)

    3. Assalam aleykoum,
      Si je reponds à ce message qui ne m’est pas destiné c’est que j’ai admiré le sens de l’humour mais à la place du snack sauce barbecue je lui conseillerais plutot un resto couscous marocain;je raffole du couscous marocain.

    4. A B. T.,
      Salâm, Il est vrai que l’une des grandes plaies que traverse actuellement les sociétés musulmanes est l’analphabétisme et le manque d’instruction. Mais ses causes sont avant tout d’ordre social, politique et économique. Lorsqu’un Etat surendetté est constamment mis sur la sellette par les technocrates du FMI, de la Banque Mondiale et de l’OMC, exigeant de lui des “restructurations” lui empêchant par là même d’investir dans l’éducation et le social, il est difficile d’espérer que le niveau d’instruction augmente dans le monde musulman. C’est tout un système socio-économique et politique qu’il faut interroger au delà des apparences premières. Et face à ce système inique, mortifère et générateur de violence nous avons la responsabilité de résister et de penser l’alternative. Particulièrement en Europe ou en Amérique puisque dans ces zônes géographiques se trouve le coeur du sytème et que les citoyens y bénéficient de moyens accrus pour le combattre, et en premier lieu, la démocratie.
      Bien entendu, les convergences Sud-Sud et Sud-Nord sont également des éléments cruciaux de cette résistance.

  1. Salam frère Tarek,
    En lisant ton article, j’ai pensé à quelque chose sans qu’il y ait de lien direct :
    Si on essaye d’aller chercher des preuves de ta culpabilité dans l’histoire de tes glorieux ancêtres, c’est qu’on a rien trouvé dans la votre.

    El korchi de Montréal

  2. salam ‘alaykum mon frére,

    J’ai trouvé ces paroles très belles parce que paroles de vérité.
    Il est vrai qu’aujourd’hui on oublie trop souvent le “role” principal de l’islam qui est tout simplement le rapprochement vers Dieu et que toutes actions ou paroles ne visent en realité qu’à ce rapprochement. Malheureusement, aujourd’hui l’Islam “Polemique” est trop souvent mis en avant, Jusqu’à n’entendre plus parler que d’un islam idéologique et politique où Dieu est que trop rarement évoqué et meme parfois oublié alors qu’il devrait etre au centre de nos Vies.
    La spiritualité comme vous le dites très bien “permet une libération”, elle permet de se liberer de l’emprise de l’ego mais ce cheminement spirituel ne peut aboutir que sous la conduite d’un maitre spirituel accompli à l’instart du Prophète (psbl) qui encourageait et conseillait ses compagnons sur le chemin de la délivrance.
    Que dieu vous garde et vous donne à vous comme à nous tous la force de continuer sur le chemin du Vrai.
    Pour terminer je citerais les versets 8,9,10,11 de la sourate Al_Mouzzamil qui nous informe sur le meilleurs
    comportement à adopter vis-à-vis des insensés :
    “Et rappelle toi le nom de ton seigneur et consacre toi totalement à Lui (8)
    le Seigneur du Levant et du Couchant. Il n’y a point de Divinité à part Lui. Prends le donc comme Protecteur (9)
    Et endure ce qu’il disent; et ecarte toi d’eux d’une façon convenable (10)
    Et laisse Moi avec ceux qui crient au mensonge et qui vivent dans l’aisance; et accorde leurs un court répis (11) ”

    Salima .

  3. Salâm à tous,
    Il est vrai que le grand défi des spiritualités est de contribuer à l’instauration de cette culture de la délibération, du dialogue dans le respect de la complexité de l’autre. Nous en sommes loin car la culture de la surconsommation que promeuvent les médias est à contre-courant de tout cela et nie ce qu’il y a de plus cher en l’être humain : sa liberté. Elle ne voit en lui qu’un objet, un infra humain, qu’il faut lobotomiser à coup de spots publicitaires pour mieux l’asservir à un système qui érige en dieu l’avoir et l’argent.
    Face à cette dynamique dévastatrice, il est impératif que toutes les forces humanistes s’unissent pour résister et conscientiser.

  4. Cher Tariq, Merci de nous « révéler » avec brio que la spiritualité est le cœur de La Vie. Ce texte me semble une bonne illustration du verset 13 , sourate ‘ Al Hujurate ‘ (appartements privés) .

    « Ŏ vous, les hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux ( litt. celui qui craint le plus Dieu)(celui qui a le plus de « conscience intime » de Dieu ) d’entre vous._ Dieu est celui qui sait et qui est bien informé_ »
    K.

  5. Cher frère Tariq,
    Louanges à Dieu qui a exaucé à travers vos propos et écrits mon voeu ,formulé en 1989, que Dieu fasse que quelques uns traduisent en francais les trésors que recèlent le Coran, la sîra,les sciences islamiques ainsi que les publications des grands savants anciens ou comtemporains tels que le grand Cheikh Mohammed Ghazali et bien d’autres, ayant alors pris conscience que j’avais , comme la plupart des musulmans,hérité l’Islam par “le nom et l’adresse” selon la formule du Dr. Qaradaoui.

  6. Que la grâce d’Allah soit sur vous Mr Ramadan j’admire votre courage et votre determination il est difficile d’être fort spirituellement dans le monde actuellement trop materialiste dans lequel nous vivons qu’Allah nous accorde la force et me l’accorde car mon niveau spirituel a beaucoup diminuer, pour cela je voulais vous demander Mr Ramadan comment faire pour qu’il augmente ou du moins qu’il reste au meme niveau habitant seule et n’ayant presque pas d’amis musulmans j’attend votre reponse. Salam alikom wa rahmat Allah wa barakatou!

  7. Je vois encore ses larmes chaudes dévaler délicatement sur ses joues alors que l’anesthésie commençait à faire ses effets et que ses lèvres qui récitaient le Coran devenaient paresseuses. Un brave jeune mécanicien allemand âgé d’une trentaine d’années converti à l’Islam ayant appris le Coran et amené un été par sa femme Marocaine (au décolleté généreux) afin de subir volontairement une circoncision pour respecter la Fatwa qui lui a été faite. Il a bravé le risque anesthésique (jamais nul) pour aller au bout de sa conviction (les Savants avaient exigé qu’il se sépare de son prépuce pour être un musulman jusqu’au bout des ongles (une fois délesté de son prépuce)).
    Dieu devait bien lui rendre cet Amour me suis-je dis d’autant qu’il respecte l’habillement à l’occidentale de son épouse (qui peut-être trouve difficile de sacrifier une habitude vestimentaire ?).
    Il a exigé davantage de Lui pour mieux respecter autrui. Il est venu témoigner sans imposer .

  8. salamou alikoum,
    Ce texte est vraiment trés beau et bien ecris… Il decrit parfaitement ce que la plupart d’entre nous ne puisse exprimé!!
    Merci infiniment
    salamou alikoum

  9. Alhamdou lillah et merci aux informaticiens de nous avoir donné cette chance de communiquer tout restant chez soi, louons le senigeur createur des mondes .je cherchais ou trouver des gens comme vous qui nous rassurent dans l’amour et la paix .grace à Dieu qui m’a toujours ouvert le coeur grace à bc de soufrance(je precise bien grace) des coups durs par certains de mes coreligionaires que ALLAH leur pardone et nous pardone j’ai conclus que la sincerite pour allah et les actes faits pour lui delivrent. et on ne vie plus en surface, ça procure paix quietude ,joie presque permanante car ce n’est pas un aquis il faut de l’effort jihad annafs .Mon Dieu quel gachis et quelle souffrance du fait que certains humains restenent tres superficiels et passent à coté de ce bonheur qui nous est offert par Dieu à nous tous gratuitement mes soeurs mes freres prions pour eux , pour la paix dans tout les coeurs ou dumoin dans le max des coeurs sinceres et cordial salam votre soeur qui vous aime tous en Dieu zahra ;j’espere etre claire ,une chose est sure ça vient du coeur Dieu est temoins, je vous fais bc de douaas q’ALLAH exausera ,je demande à toutes les gens croyants que je connais surtout à toi TARIQ

  10. ~~

    Cher Monsieur Ramadan,

    ~~

    Merci pour cet entretien du « Réveil du cœur ».

    ~~

    ~~

    ~~

    => Vidéos

    ~~

    Emission “Noms de Dieu” avec Tariq Ramadan

    Télévision Belge, RTBF – 1997

    ~~

    ~~

    OLLAG on Reply

    1. Merci Ollag

      Je vous aime en Dieu…

      Qu’Il vous aime infiniment

      Insha’Allah

    2. ~~

      Merci pour cette tendre pensée.

      Que Dieu nous enveloppe jour après jour de Son Amour.

      Il est partout…

      ~~

      ~~

      Si tu vas au bout du monde,

      tu trouveras la trace de Dieu.

      Si tu vas au fond de toi-même,

      tu trouveras Dieu lui-même.

      ~~

      ***Madeleine DELBRÊL (1904-1964)***

      ~~

  11. Merci pour ce re-centrage nécessaire au quotidien.
    N’oublions pas que l’Islam se situe géographiquement dans ce désert qui n’appartient à personne, et qui, de fait, se dévoile à quiconque cherche une verticalité réussie.
    Le Coran ne s’est-il pas conservé au sein d’une terre qui matérialise le trait d’union, la mère des Cités, entre les trois continents de peuplements et de cultures que sont Afrique, Asie, et Europe.
    Un long chemin et cheminement pour chacun de nous, la trame nous est offerte par le dernier Ecrit, la Distinction !

  12. slm anlkm
    pensez vous que l’évolution de la richesse au cour du temp est la cause de l’evolution de l’égarement des gens?

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X