Main menu

Le domaine du politiqu…

Ce qui vient d’être dit e…

Articles

Ouverture des inscript…

L'institut Islamique de F…

Articles

Le religieux et le pol…

Nous avons dit, dans notr…

Articles

Les orientations polit…

Les choses sont claires :…

Articles

L'appel au Jihâd 3/3

c) Pour un jihâd social …

Articles

L'appel au Jihâd 2/3

B- La réalité des conflit…

Articles

L'appel au Jihâd 1/3

Que n’a-t-on pas entendu …

Articles

La situation de la fem…

Sans doute est-ce dans ce…

Une

Qu’est-ce que la sharî…

La référence à la sharî’a…

Articles

L’organisation sociale…

Nous avons beaucoup insis…

Articles

La famille

On le sait pour l’avoir v…

Articles

L’individu

L’homme est d’abord un êt…

Articles
«
»
Second Menu

4 commentaires - “[JOUR 13] “Le rapprochement de l’Unique””

  1. Bonsoir, je vous remercie pour vos vidéos qui sont très instructif, je ne suis pas musulman, malgré cela j’ai une très grande curiosité sur la question du rôle de la religion, de la foi et de son enjeu. Sans avoir plonger directement,dans l’étude de la Bible ni dans celle du Coran, je réfléchie quand au rôle de l’idolâtrie, est-ce que l’adoration des statues dans notre entourage peut compromettre à notre propre recherche de la vérité? Je vis dans un petit appartement avec ma mère, qui dans sa foi, elle se consacre au culte du bouddhisme, si nous accordons peu de valeurs aux statues, ils ne sont donc pas habités par notre conviction, comme un élément de décoration.
    Donc la statue ne possède plus focalisation de notre foi dans ce qui est de la matière, dans le registre physique. Ne peut-on pas non plus considérer la question autrement? Comme par exemple, la représentation de personnes vivantes, qui après leur mort témoigne la longévité de leur enseignement et un retour de respect pour ce qu’ils ont apporté. Je parle ici de l’héritage de l’iconographie catholique ainsi que le bouddhisme de branche principalement chinoise.
    Sans blasphémer le nom de Dieu, j’aimerai souligné une étrange comparaison que l’on peut faire, malgré que l’on peu s’apercevoir le ridicule de celui-ci, mais il est toujours intéressant de ce posé des questions. Le premier des hommes, Adam, était au départ qu’un corps créer d’argile, avant le souffle de Dieu.
    Bien avant qu’il possède une âme, il était creux, et sonnait aigu, tel une statue immobile, qu’Iblis se permettait de visité. Orgueil, jalousie, naquit dans l’être que nous surnommons Satan, l’adversaire, et j’ai trouvé ça beaucoup plus significatif avec votre intervention, dans cette vidéo, soulignant le caractère du doute du prophète Muhammad(psl) [on peut témoigner du respect sans pour autant avoir la foi en celui-ci] il y avait l’ambiguïté sur l’origine divine ou démoniaque de ses révélations, après tout depuis la Bible, il nous est avertie à plusieurs reprises, qu’un évangile apporter par un ange, “qu’il soit anathème”. Le meilleur atout du diable est de prendre le visage d’un ange, nous pourrons jamais avoir la certitude des événements du passé, seul, nous pouvons les reconnaître qu’à leur fruit, comme pour les œuvres des faux prophètes.
    Si j’évoque ici l’histoire de la création d’Adam c’est pour souligné ici le comportement qui peut s’apparenter à de l’orgueil que nous pouvons expérimenter vis à vis des autres religions et dans le non sens de leur foi en des statues imparfaites, tout comme on peut se dire, que dans chaque statue peut habiter des shayathins, qui profitent de la foi aveugle des hommes , et reçoivent des prières qui ne devraient allais que à Dieu, l’unique et sans associé.
    Qu’importe le registre de la question, qui s’applique dans l’ordre du divin ou dans la vie terrestre, il est curieux de voir que Dieu demande aux anges sans volonté propre d’embrassé le respect de l’homme d’argile, bien évidemment possédant une âme, contrairement aux statues de cultes.
    Mais l’homme à depuis tout temps nommé des choses qui existent et qui n’existent pas, et donner la vie à une statue par la foi en la personne représenter, c’est donner de la valeur, et des principes à quelque chose qui n’en possède pas, n’est ce pas la même chose qu’Adam? Bien sûr sans invoquer le caractère orgueilleux du créateur que peut vêtir l’homme. Alors quel place peut avoir, la culture et l’art? Puisque la culture est intiment lié à la religion et inversement, puisque la culture est engagé par la diversité des nations et les nations sont l’oeuvre de multitudes de guerres, et d’épreuves et aussi de traditions dérivés du paganismes notamment les fêtes, occidentales mais aussi pour exemple Hanami, fête des cerisiers japonais. Tout cela peut donc rentrer en contradiction avec l’enseignement de Dieu. Je dois avouer que je n’ai pas eu l’occasion de faire mes recherches dans la source même des textes saints, mais tout ceci m’et perçu comme sans nuance, comme une distinction radicale et net de ce qui est le mal et de ce qui ne l’est pas.

    Bref, ma curiosité m’engage à poser des questions successivement qui m’entraîne à me perdre le fil conducteur de ce commentaire. J’espère que les fautes d’orthographes ne décrédibilises pas sur l’intention de mon message. Et que les gens peuvent voir la sincérité de ce que j’essaie d’avancer.
    Pour synthétiser, je ne pense pas que les statues d’idolâtries, prisent hors de leur contexte de culte, ne sont de simples élément de décoration. Si nous sommes tenté de consacrer notre foi en eux, il en ai pas moins qu’on peut montrer du respect, tant pour la personne qu’elle représente que pour la facture, le travail qu’il soit artisanal ou industriel, sur cette idole. Ou au contraire non? C’est une horreur?
    Comme pour de nombreux personnes, peut être j’aurai l’occasion à l’avenir d’avoir une avec Tariq Ramadan.
    J’encourage tout les musulmans dans l’épreuve du mois de ramadan, que Dieu puisse les bénir et leur donner assez de force contre l’adversité omniprésente aujourd’hui.

  2. Yes!
    Voilà les explications (ou la suite) de la chronique “résister” !
    On résiste pour tout cela, et au final c’est pour Lui.

  3. Asalam alaikoum tareq ramadan. je suis très heureuse de voir quotidiennement vos vidéos qui nous donnent beaucoup de force en ce mois. vous exprimez tout haut dans plusieurs vidéos de al rissala et autres ce que beaucoup de monde pense tout bas qui ont du mal parfois a mettre des mots sur leur ressenti. Et vous, vous en parlez très facilement et aisément.
    J’aime beaucoup toute vos vidéos sur le ramadan. Celle-la est particulièrement très enrichissante dans le sens ou elle interpelle les croyants dans leur pratiques et habitudes quotidiennes en ce mois sacre de ramadan. Faire prendre conscience au musulman qu’il doit faire un retour réel vers Dieu en donnant sens à son mois. Comment? Je partage votre opinion. En lâchant prise sur tout ce qui pourrait nuire ou entraver sa pratique pendant ce mois. En consommant de manière modéré et en s’éloignant de toutes les passions de cette vie qui sont notre quotidien malheureusement, nous donnons sens à notre vie en ce mois pour nous rapprocher du créateur.
    La vie nous ment sur beaucoup de choses et nous absorbe à tel point que nous nous éloignant du vrai sens à la vie, le dhikr qui est la vrai nourriture spirituel. Le dhikr et la lecture du coran sont deux choses qui apportent un apaisement que même pas le monde matériel nous apporte. Ils permettent un détachement du monde matérielle et un retour vers le monde spirituel.
    Ce qui est regrettable c’est qu’une fois que ramadan s’en va c’est comme si nous avons perdu un être cher. J’aimerais savoir mr Ramandan si vous avez le même ressenti de tristesse.
    Ma question : comment pouvons-nous travailler notre foi de manière constante sans attendre le retour de ramadan pour le faire. Comment faire face à ce trouble après ramadan, cette tristesse, cette chute phénoménale. Suis-je dans un état normal le fait d’avoir ce ressenti? BarakALLAHoufikoum

  4. Salam aleikoum Mr Ramadan,

    Merci pour vos vidéos, vos débats, votre calme, votre intelligence, et tout ce que vous faites pour montrer à l’occident un visage noble de l’Islam.

    J’aimerais vous poser quelques questions qui n’en sont qu’une, questions auxquelles je n’ai jamais trouvé de réponse :

    – Il est dit qu’Allah sws éclaire et amènent ceux qu’Il veut sur le chemin de la foi et de la vérité. Mais alors, un homme qui n’a pas cru, n’a t-il pas cru parce qu’Allah sws n’a pas voulu qu’il croit ?
    Et donc, comment un homme peut-il croire si Allah sws n’a pas voulu qu’il croit ?
    Et finalement, le non croyant est-il responsable de son scepticisme et mérite t-il le châtiment du feu qui lui est promis ?

    J’aimerais vraiment recevoir une réponse, ou l’entendre lors d’une conférence, d’une vidéo, si vous le voulez bien.

    Merci.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X