Tweets récents

Main menu
Second Menu

Prêt, tout près

Des années à vivre, à construire, à comprendre

L’innocence, les sourires, les larmes

 

Des années de voyages, de départs, de retours

Ces villes, le silence, le vacarme

 

De l’amour, des enfants, des rides

Une espérance, les foules, la solitude

 

Vingt cinq ans, la vie, le chemin, la proximité

Des blessures, la joie et la gratitude

 

Et ces enfants, qui grandissent, vivent et s’en vont

Aiment, nous aiment et s’offrent à l’aimé(e)

 

Oh la vie, l’horizon, les absences et la mort

Mon Dieu, être près, prêt, et la destinée

 

Au rythme de trois, le couple et l’unité

Avancer, mûrir, apprendre à partir

 

La sagesse de l’amour, des fous, des blessés

Une main et mon cœur, ouvert, fermée. Frémir

 

Ecoute ce chant de vie, de douceur, et le vent

Symphonie de ma vie qui s’échappe, me libère et m’écrit

 

Le temps. S’il faut aimer, comprendre, accepter

Avec humilité, au chevet de l’amour, de la mort, de la vie

 

Mon amour, l’Unique recueillera le sens, et la Présence

Une présence, et l’amour. Et merci

142 commentaires - “Prêt, tout près”

  1. salam, Paix, à vous tous,

    Bien joué, le prêt, tout près!

    Cette notion de distance et de temps est forcément liée à notre condition humaine. Ce sont nos coordonnées. Complexes.

    Mais Celui qui a créé tout ça et qui nous dit qu’il est Prêt et Présent à tout instant, cela est pour nous une source de joie mais il s’agit bien là du Mystère. Il est Caché mais il a mis en nous des récepteurs qui s’ils sont activés permettront peut être cette vue du Coeur. Que nous souhaitons pour chacun d’entre nous.

    Nos états d’âme, la succession des générations, la vie, la mort sont des constantes pour tout être qui a perdu la Sensibilité. Alors comment la retrouver? Forcément il n’y a qu’un seul moyen, c’est de se retourner vers l’Unique. Avec une prise de conscience et un amour pour Celui qui, sans Lui, nous ne serions pas grand chose. Néant.

    Qu’Il soit Loué autant de fois que les étoiles scintillent ou s’évanouissent!

    1. Je pense que c’est sans le “pardon” que nous ne serions pas grand chose.
      Alors que:
      Avec une prise de conscience et un amour pour Celui qui, sans Lui, nous ne serions “RIEN”. Néant.

      PAIX

    1. Je pense qu’il s’agit de son mariage, de sa femme. In sha Allah kheir et beaucoup de bonheur à venir encore in sha Allah Tariq.

    2. Votre poême,aussi beau soit-il laisse percevoir un horizon de mélancolie.

      Que Dieu vous garde!

  2. Salem

    Je n’ai absolument rien compris de ce sens cher frère Tariq Ramadan !

    C’est “Être prêt de quoi ou prêt à faire quoi ?!” ..

    A ce que je vois c’est un résumé d’une vie et personnellement, en vérité je n’aime pas trop les résumés

    mais toujours merci pour ce partage !

    Que Dieu vous offre le bonheur, la douceur, et la facilité

    1. La vitesse des mots. La rapidité des phrases. Le résumé d’une vie passé. La synthése future d’une vie achevé…prêt, tout près pour dire que la miséricode ne tardera pas: Celle encore cachée…

    2. à N,
      Apprenez à ressentir l’autre en vous. Utilisez ses émotions pour regarder à travers lui. Ce poème fait couler des larmes quand on le ressent en soi-même. Il donne l’impression aussi de revoir sa propre vie (tellement d’images ont défilé dans ma tête), ca fait peur quand on fait abstraction de l’ici-bas… c’est comme si on allait mourir bientôt. Un retour, c’est là où nous aurons besoin de l’amour de Dieu.

      Il parle de Dieu quand il dit « prêt tout près » ; qui peut être plus près de nous que Dieu ; qui donc ? Et le « prêt », c’est une projection dans l’avenir, pour trouver bon lieu là où ine cha Allah on l’accueillera avec Amour, en compensation du bien qu’il a répandu dans les mentalités. L’emploie de vos termes ne sont pas très courtois Monsieur N ; ceux de quelques autres personnes également.

      à l’Auteur maintenant (puisque le texte à commenter se rapporte à lui),
      (J’ai fait un long texte, désolée).
      Sur la poésie :
      Que celui qui guide ne s’en aille pas tout de suite. Ce poème fait peur. Il est si beau pourtant, nous interpelle, nous interroge ; manque de nous blâmer.. et s’en va. Que de simplicité dans la profondeur : on se voit à travers votre vécu 🙂 Beaucoup d’images et d’émotions ; furtives ; des regrets et de la résignation. Une vie en quelques mots. Autant de vécu, pour apprendre aux autres à mieux vivre, à mieux être, et à mieux aimer ; à aimer en se préparant à notre ultime destination. Heureusement que c’est là notre ultime destination : voila l’espoir. « Aimer » c’est un mot qui pose problème : certains ne savent pas aimer et s’en croient capables. D’autres aiment avec débordement. Mais la juste mesure de l’amour est un salut : aimons le Lui (Dieu), il nous guidera. Vingt cinq ans sur le terrain. Mais le mot « vingt cinq » se transforme en âge pour certains. Il est dérangeant, interpelle ; on a envie de faire la sourde oreille, de ne pas entendre la « symphonie de la vie ». Et cette expression de « s’offrir » à l’aimé. On s’offre à Dieu ou on le trahit ; et même en Amour, on s’offre à Dieu ; il est le seul capable d’amour (puisqu’il est Lui toujours sincère et altruiste). Au rythme de deux : l’Ame et son Créateur. Le reste n’est que mensonge et vile apparence. Un si beau poème qui rend si triste ; au fond de soi, on ignore ses émotions. Ne pensons à la mort qu’en parlant de Dieu et du jour dernier. Ne pensons à la vie qu’en parlant de Philosophie. Ainsi elle est plus douce et plus joyeuse. Parlerions nous de l’éphémère alors qu’il se renouvelle, près d’une telle ou d’un tel ; il se renouvelle mais… quand vient l’Heure, il se terre. L’éphémère, voila notre peine. L’innocence (la naïveté) voila notre pauvreté. Nulle autre affliction. Les réalités sociales et politiques ont eu le mérite de faire couler moins de larmes : la Raison ne ressent pas. J’en ai déduis qu’il manquait de l’Amour dans cette société…

      A plus large titre (suite… approfondissement) :
      De l’Amour, il en manque, un peu, partout ; encore et toujours : à l’école car l’éducation doit s’accompagner de souplesse (dans les horaires, et dans les suivis). La seule cause de toutes les peines c’est bien le manque d’Amour, c’est pour cela que les personnes développent des sentiments d’infériorité. Dire à quelqu’un qu’on l’aime, lui permet d’aimer Dieu ; puisque c’est l’Amour de Dieu que nous redistribuons. Et quand nous aimons une personne nous lui permettons d’aimer la vie. Tant de stupidité dans cette société tournée vers le profit, tournée vers l’égo, tournée vers ses intérêts, tournée vers son ascension sociale. Tant de gens qui ne savent pas aimer ; tant de gens perfectionnistes, matérialistes, naïfs ou manipulateurs. Des médicaments pour ceux dont le corps réagit naturellement ; c’est tout ce que l’on sait faire ; du commerce, faire grossir les chiffres. Et on s’étonne des conséquences, et après aux informations télévisées on parle de manque de confiance en soi, de phobie scolaire, de dépression, de mutilation, de délinquance… mais en réalité la politique sociale c’est « chacun pour soi ». On se demande même si parfois la société ne perds pas de son humanité ; dans les entreprises, le niveau de pression qui peut être fait (France Telecom,…) et ces laïcs qui ne sont pas protégés parce qu’ils ne croient pas en Dieu, font croitre les chiffres des désespoirs.

      Il manque des philosophes pour penser de nouveau cette société. Ce rôle doit être grandement valorisé. Grandement. Ainsi, le taux de désespoirs diminuerait. Toutes ces personnes que les médias décrivaient comme des personnes qui se « précipitaient » pour acheter les cassettes de Mr Tariq Ramadan, ca n’étaient pas des fans, ce sont simplement des personnes qui cherchent ce que la société ne leur donne pas, à savoir de l’Espoir ; avec lui elles apprennent la souplesse et la tendresse vis-à-vis d’elles-mêmes. Voila pourquoi on a besoin de sa philosophie : on a une mauvaise compréhension de la vie ; on est trop porté sur les apparences, sur le matérialisme ; donc après ca se transforme en apparence et on se comporte comme des animaux (on = eux). Dans cette société on gouverne sans penser à la fragilité des êtres : on est au Pouvoir, on aime trop ça (eux) ; donc on commence par son propre bonheur et son propre orgueil, l’essentiel c’est le chiffre, son salaire et les objectifs, on séduit la « populace » pour se faire réélire, on lui ment, on ne ressent même pas d’amour pour le peuple… parlez moi ensuite de Fraternité ! Mais où est le facteur affecte dans tout ca ? Oui, est ce qu’ils font des plans uniquement pour limiter le taux de suicide (que ce soit au travail, auprès des familles, ils devraient faire des enquêtes pour savoir quel est le degré de bien-être des uns et des autres). Donc à partir de là, vu qu’on ne donne pas à l’humain ce dont il a besoin : il va voir ailleurs, dans la Philosophie des autres, et il s’y baigne lol. Et au lieu de parler d’Islamisme, il faudrait peut-être parler surtout d’une diminution des taux de suicides. Je parle de ces personnes qui arrivent à percevoir une direction rationnelle dans la philosophie de Mr Tariq Ramadan, parmi leurs débordements émotionnels (cette dite dépression). La religion nous donne un sens à notre maintient sur Terre, donc toutes ces personnes converties sont maintenant plus heureuses, puisque philosophiquement, elles ont un but maintenant. Et je ne me comprends pas dans ces personnes, puisque moi je vais bien ; mais je constate ce petit Monde si fragile, si faible. Avec vous dans le Politique on ne pourrait qu’avancer, et puis on se sentirait plus intégrés : on en a tellement besoin pour ressentir le sentiment d’APPARTENANCE.

    3. chère Parlotte,

      Vous dites :

      “Et cette expression de « s’offrir » à l’aimé. On s’offre à Dieu ou on le trahit ; et même en Amour, on s’offre à Dieu ; il est le seul capable d’amour (puisqu’il est Lui toujours sincère et altruiste). Au rythme de deux : l’Âme et son Créateur. Le reste n’est que mensonge et vile apparence.”

      Dieu nous a demandé de n’adorer que lui ,mais il n’a jamais interdit de s’offrir à l’être aimé ???
      Oui on s’offre à l’être aimé pour se fondre et ne former qu’un,les sentiments sont humains et les plaisirs de la chaire sont l’oeuvre de l’amour 🙂
      Savez-vous que notre prophète Abraham (pbsl) s’est offert à sa femme ! et oui il adorait Dieu et il aimait sa femme Sarah : stérile et il ne l’a jamais quittée car il en était éperdu !!!!
      Oui :”Au rythme de trois, le couple et l’unité” ,pourquoi supprimer vous l’être aimé ???
      C’est une façon implicite d’interdire l’amour à Tariq ???Quel esprit dogmatique !!! Notre prophète Mohammed (pbsl) aimait ses femmes d’un amour passionné ,il n’a jamais osé blesser l’une des femmes !!!

      “le reste n’est que vile mensonge et apparence “!!! Vous arrive t-il de lire les journaux ???Savez-vous que des hommes et des femmes ont commis des meurtres passionnels ?? Et oui !! certains en sont arrivés à perdre la raison par amour et ont commis l’irréparable !!!
      Savez vous que des femmes sont harcelées au point de ne plus pouvoir sortir de chez elles ???

      Vous vous trompez ma chère,des êtres sont capables de relever des défis colossaux par Amour :))
      Je vous souhaite de rencontrer un homme doté de talents d’achillée pour trouver la sérénité dont vous semblez chercher 😉
      On adore que Dieu et on aime l’être aimé ,ses enfants, des êtres,la nature l’univers ,la vie !!!!

      “Ma philosophie est le voyage,
      le pluralisme ma destination,
      l’humilité mon couvert,
      le respect mon vêtement,
      l’empathie ma nourriture et la curiosité ma boisson .
      Quant à l’amour,
      il a mille noms et à chaque fenêtre il est mon compagnon.”
      T.Ramadan.

      Cherchez quelle est sa raison d’être 😉

      Bien à vous .
      Vénus.

    4. Salam,bonjour

      Oui vous avez raison.Notre prohète sala Allahou Alaîhi wa salam aimait ses femmes d’un amour passionné.Il les aimé tellement passionnément et les respectait tellement qu’il ne s’est jamais séparé d’elles.
      Il n’a jamais ressenti le besoin de faire une pause dans sa vie de couple.Il avait se besoin de les avoir près de lui.
      Il avait besoin de se contact.
      Ah! c’est beau l’amour avec un grand A!

    5. à Vénus,

      Désolée, hier soir je vous avais écris une page d’écriture, et avec même un poème. Mais «indulgente… parfois» a presque failli me dégouter d’une partie de moi… heureusement qu’elle n’est qu’une poussière parmi nous. Elle ne vaut pas plus que l’écume à la surface de l’eau.

      Je pense à ce que vous m’avez dite. Et je vous répondrais… j’ai lu votre message avec grande attention que j’ai beaucoup apprécié ; ca m’a touché la sensibilité avec laquelle vous avez accordé l’importance qui ne lui était pas dûe (à mon texte) ; les idées en moi se forment. Laissez les se former, je sors du choc de la personne précitée (Mme la dite «indulgente… parfois».

      Salam.

    6. Salem Parlotte ,

      impatiente de recevoir votre poème je vous propose une très jolie fable de La Fontaine :

      Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde,
      On a souvent besoin d’un plus petit que soi.
      De cette vérité deux fables feront foi,
      Tant la chose en preuves abonde.

      Entre les pattes d’un lion
      Un rat sortit de terre assez à l’étourdie.
      Le roi des animaux, en cette occasion,
      Montra ce qu’il était, et lui donna la vie.
      Ce bienfait ne fut pas perdu.
      Quelqu’un aurait-il jamais cru
      Qu’un lion d’un rat eût affaire ?
      Cependant il avint qu’au sortir des forêts
      Ce lion fut pris dans des rets ,
      Dont ses rugissements ne le purent défaire.
      Sire rat accourut, et fit tant par ses dents
      Qu’une maille rongée emporta tout l’ouvrage.

      Patience et longueur de temps
      Font plus que force ni que rage.

      Ne laissez pas votre intelligence se faire insulter par des idées colonisatrices ! Battez-vous pour gagner votre place noblement,ne nous faites pas douter de vos vertus !

      Quant À Indulgente elle ne vous tend qu’un miroir , la vérité vous dépossède de votre âme à ce point ????

    7. A Vénus,

      Ce n’est pas “indulgente… peut-être” qui m’a dépossédé de je ne sais quoi. Je l’ai prise pour une autre personne ; lisez minutieusement ses propos et si vous avez un peu d’intelligence vous nous rendrez compte qu’elle snob une autre personne.

      Je ne mérite donc qu’un simple copier-coller de La Fontaine ? Aussi rappelez vous quand vous vous faisiez passer pour Elsa ; c’est à cette période que j’avais rédigé le poème ; car je n’écris que pour ceux qui ont prouvé leur humilité.

      Mais pour l’effort que vous avez fait, je vous offre quelques citations de Mr Arouet :
      Il n’y a point de mal dont il ne naisse un bien
      Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères
      -(Et la plus drole) Ce monde, ce théâtre et d’orgueil et d’erreur, est plein d’infortunés qui parlent de bonheur.

    8. Salem Parlotte,

      Sincèrement, vos interventions sont théâtrales !Vos critiques ne sont même pas constructives ,vous manquez cruellement d’humanisme d’où votre échec !
      vous voulez imposer votre esprit dogmatique mais vous êtes tombée sur plus humble que vous, d’où votre animosité !!!Laissez donc les personnes compétentes appliquer l’état de droit !!!
      Cependant je vous félicite car je vois que vous avez appris de vos erreurs et que vous reconnaissez que :

      -“Il n’y a point de mal dont il ne naisse un bien ”
      -“Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères”
      -“(Et la plus drôle) Ce monde, ce théâtre et d’orgueil et d’erreur, est plein d’infortunés qui parlent de bonheur.”

      PS: coté acolytes y a mieux !!!

    9. @Vénus,

      Quand je disais qu’on s’offre à Dieu et qu’on doit s’interdire la passion et l’amour je parlais au sens déraisonnable de la chose ; au sens de l’idolatrie. Certains à force d’aimer pensent que l’objet de leur amour remplace est plus méritant que l’amour voué à Dieu, et certains parmi eux, finissent par devenir injuste envers eux même en entrant dans cette logique. Car voici la philosophie à laquelle j’adhère. Je décontextualise partiellement pour l’adapter à mon champs de vision :

      AIMER

      « C’est un acte d’amour, c’est un acte de don de soi […] c’est un acte de libération […] Mettre son être à la disposition de l’Etre (Al-‘AZIZ♥) pour ne servir que l’Etre (Al-‘AZIZ♥) et ne se soumettre à aucun autre être […] là où en se donnant à lui on ne sera l’esclave de personne, personne sur la Terre […] Auprès de lui le meilleur c’est celui qui a une disposition du cœur ; et qu’est ce que c’est la disposition du cœur ? C’est l’acte ; c’est l’acte qui dit quoi ? Devant lui je fais don de moi et dans son espace à lui je m’offre corps et âme et dans cette « prosternation » il y a ma liberté »

      … en réalité notre adoration de Al-MANI’ est notre BOUCLIER contre les manipulations extérieures. « Le sacré [c’est faire…] avec du sens ».

    10. @Parlotte,
      en vous lisant on a l’impression qu’il n’y a que vous qui compreniez le sens des textes de Mr Ramadan… vous leur donnez une interprétation qui vous ai propre, il n’en demandait pas tant à mon avis. Vous blâmez N qui à mon sens est en droit de poser ses questions, je ne pense pas que Mr Ramadan soit fervent de flatteries… la démagogie à son égard n’étant pas sa motivation première, son inspiration doit se situer à un autre niveau je pense. Vous arrive t-il de vous relire ? ” L’emploie de vos termes ne sont pas très courtois Monsieur N ; ceux de quelques autres personnes également.”
      vous êtes qui pour juger les intervenants ? chacun étant libre de s’exprimer comme il l’entend !
      Pourquoi devrions-nous comprendre ce que vous avez décidez de nous concocté à votre sauce ? avec souvent des idées bien confuses, n’y trouvant qu’une vision sélective. Ce texte à mes yeux n’a aucunement besoin d’être expliqué, il se suffit à lui seul, et à chacun de l’adapter à son vécu, ses sensibilités, ses attentes, étant donné que nous faisons tous partie de cette humanité avec ses règles et sommes voué à une même finalité donc par définition, nous nous retrouvons tous dans ces “moments”, car en fait ce texte n’est pas un roman, mais de simples moments d’une vie des plus banales…
      Vos interventions diverses, sont souvent tourné vers le côté sombre de cette vie, pourtant ce monde possède tant de beautés ! changez un peu votre regard sur les choses, à vous lire nos vies seraient toutes sans intérêt, tout ici vous déplaît… vous dites “La religion nous donne un sens à notre maintient sur Terre, donc toutes ces personnes converties sont maintenant plus heureuses, puisque philosophiquement, elles ont un but maintenant.” Quel culot et quelle insulte à l’égard de celles et ceux pratiquants une autre religion, agnostiques ou pas de religion (athées) et qui ne s’en portent pas plus mal que vous ne le prétendez ! le respect des autres on l’a ou on ne l’a pas ! l’éducation en est grande partie responsable, aucune religion n’en détenant la suprématie. Apprenez à vous ouvrir au monde l’empathie n’est pas seulement réservée à ceux que vous pensez, bien des personnes se prétendant “pieuses”, font dans l’arrogance, le mépris… vos propos limités et sectaires font frémir.
      Concernant votre souhait de voir Mr Ramadan dans la politique, là cela relate du comique… demander à un philosophe, humaniste à se reconvertir et fricoter avec un système (quel qui soit) corrompu, là il fallait oser !

    11. A «Indulgente… parfois» Du nom de «Venin pur»,

      Vous voyez des compliments quelque part vous ? On dirais bien que vous les hallucinez, attention attention décallez vous sur la droite, il me semble qu’un compliment risque de vous tomber sur la tête. Je ne m’adressais pas au personnage, qui, au demeurant, ne m’est pas familier, mais bien à son rôle ; vous lisez ou non ? Vous avez besoin d’un interprète il me semble. Gardez moi une place auprès de vous, quant il s’agit d’agacer, je saute.

      Je sais qu’il n’est pas démagogue. Oui oui, Mr le passionné, évidemment qu’il m’arrive de me relire ; vous ne le voyez donc pas ? La courtoisie présume également de la ponctuation, bonnes gens. Je ne juge pas les intervenants, ils me jugent eux-mêmes ; je leur réponds. Souvent des « idées confuses », vous me dites ? Je ne me cantonne pas à décrire une même idée durant tout un message moi. Vous voulez de la défensive ; méfiez vous on a souvent voulu lever la main sur moi à cause de ma langue acerbe. Vous ajoutez : « ce texte se suffit à lui seul » ? Eh bien eh bien, heureusement que vous n’êtes pas l’Auteur lui-même en personne ; car aux vus de cela j’aurais mal jugé. Il attendait des commentaires, il est cohérent, vous savez.

      Vous n’avez pas une vision sélective vous… oh oui j’oubliais, c’est vrai que nous ne sommes pas des êtres subjectifs. « Ce texte n’est pas un roman » ? Vraiment ? On aurait pourtant juré l’inverse ! Le « côté sombre », vous plaisentez ? Il n’y a pas plus vivante que moi ; dommage que vous ne l’ayez pas expérimenté ; oh mais non, je me lasse parfois ; j’ai besoin d’écoute ; et non d’imposition. Vous donnez dans cette aperçu une vision on ne peut plus biaisée. N’avez-vous donc pas vu mon bon et doux, et mielleux Monsieur que je parlais de l’individualisme de cette société… j’ai perdu des gens que j’aimais ; ils ont préféré la mort ; j’insistais donc sur le poids de l’espoir ; de l’importance du poids de la religion ; je ne m’épiloguais en rien sur l’Auteur. Lisez voyons, ressentez les gens en vous ; je vous aurais bien appris…

      Langue de piment, cette phrase que vous avez cité : « “La religion nous donne un sens à notre maintient sur Terre, donc toutes ces personnes converties sont maintenant plus heureuses, puisque philosophiquement, elles ont un but maintenant.” Cette phrase oui, était loin d’être une insulte ; Emile Durkheim a dit que la religion est un des plus grands facteurs qui évite les suicides ; ses théories sont elles de ma faute ?!!

      Ah… on me blâme enfin… voila c’est tout ce que j’attendais ; j’avais peur vraiment, j’avais peur… que cela n’arrive ; alors pour ça merci ; « merci pourtant ».

      Vous parlez d’éducation n’est ce pas… vous vous trompez, c’est mon caractère. Audacieux ? Pourquoi vous ne l’aimez pas mon caractère. C’est un choix. On ne peut pas plaire à tout le monde. L’essentiel c’est d’être en paix avec soi-même. Vous dites ensuite de mes propos qu’ils sont « limités et sectaires » ; non, c’est totalement faux ; c’est votre interprétation des choses, votre compréhension affective des êtres ; oula la, j’aurais un bon rôle à jouer à cet endroit, croyez moi. Moi dans « l’arrogance et le mépris » ? Vous plaisentez, je ne vantais que les vertus du religieux. Honnissez plutôt mes intentions ; je ne défendrais plus la religion ! « Vous avez gagné »… c’est tout ce que vous souhaitiez entendre ; alors tenez prenez ; en argumentation, je suis une femme des plus soumises.

      Fricotez avec ceux que vous voulez ; ne m’en déplaise. On peut feindre de fricoter et œuvrer dans le bien en Politique. Mais par Ordre de Dieu, il ne travaille que pour l’argent pur. Mais sachez douce langue vénimeuse (moua :x) que le stratégique ne nous tuera point : vous savez feindre l’amour (ou l’adhésion) est parfois la plus belle des raisons de redresser la Justice.

      Et puis, de grâce, dites à ce Monsieur qu’est l’Auteur que je respecte tant ; oui vous savez (entre nous, tendez votre oreille, que personne ne nous entende, rapprochez vous, encore un peu plus svp)… (tout le reste est prononcé en chuchotant) oui dites à ce Monsieur que s’il veut, il peut me modérer davantage, je sais que je suis souvent maladroite, et cela ne me causera aucune peine, je connais mon audace ; et cela ne me gène en rien ; dites donc à ce bon Monsieur de modérer tout ce qui dans le fond le bouscule. Au revoir, bel envoyé, votre parole est si fidèle.

    12. @Parlotte,

      Je ne pense pas être la seule à avoir besoin d’un interprète, dur dur de décrypter vos phrases…
      Mr le démagogue ? Mlle svp… pourtant mon pseudo est criant ! “indulgente”…

      Vous parlez de jugements ? vous devriez savoir que lorsque l’on s’expose en écrivant des commentaires, on doit s’attendre à des réponses en retour, sinon cela servirait à quoi ? ce ne serait plus un échange. Le plus drôle est que vous même vous permettez de porter des jugements sur les différents intervenants ici; relisez vos commentaires… vous évoquez “la défensive, vous vous égarez, je ne suis pas bonne cliente croyez-moi.

      Vous dénoncez l’individualisme, et vous mettez en avant le fait d’avoir perdu des proches, (paix à leurs âmes), mais dites-moi connaissez-vous un seul mortel ici bas, qui n’aurait jamais perdu d’êtres chers ?
      Vous me parlez de l’importance de la religion dans ce cas, cela me semble un peu réducteur, lors de la perte d’un être cher, chacun sa manière de trouver de l’apaisement à sa douleur ma chère Parlotte ! pour les Musulmans ce sera l’islam, les Chrétiens, les Juifs trouveront également refuge dans leur foi respective… pour les Bouddhistes, hindouistes et autres idem… et même pour les athées il existe des méthodes ou plutôt une raison de continuer à vivre malgré l’immensité du chagrin, chaque personne puisant ou elle peut ses forces… les individus faibles n’ont pas besoin de raison aussi puissantes qu’elles soient, pour les retenir à la vie, des suicides il en existe partout dans les quatre coins de la planète, toutes origines confondus, une personne se trouvant dans une immense détresse intérieure, avec une envie puissante d’en finir , je ne pense pas qu’une foi quelconque lui redonnera le goût à la vie. Le taux de suicides dans les pays Musulmans, le Maghreb notamment se voit gonfler d’année en année.
      Vous citez un sociologue, qui est contesté à son tour par d’autres, sur ce sujet sensible chacun y allant de sa théorie. Comment expliquer également les attentats suicides au nom de la religion ? est-ce légalisé dans certains contextes ? tout cela est me parait être d’une complexité et d’une telle discordance…
      En aucun moment je n’ai pensé que votre caractère était audacieux, ah non pas du tout alors… ce terme ne vous correspond vraiment pas, ne me faites pas dire ce que je ne pense pas.
      Pour terminer, je ne suis et ne serai jamais le porte parole de qui que ce soit, on ne me chuchote pas à l’oreille, j’ai pour habitude de dire haut et fort ce que je pense en mon fort intérieur… apprenez comme moi, ma chère amie à dire les choses ouvertement sans le bouche à oreille d’usage dans “nos” mentalités formatées.
      Fidèle, oui ! à ma vision de ce monde qui est aux antipodes de la votre.

    13. à «indulgente… parfois»,

      (Long soupir de soulagement) vous me voyez rassurée à présent… je constate qu’on trouve votre style de partout. J’avais peur vraiment… j’avais peur parce que vous employiez des mots comme des thèses qui ne vous appartenaient pas. Vous avez hier soir rétréci mon sommeil ; ruminant vos critiques que je ne méritais pas, suscitant en moi presque autant d’émotion que le poème de Mr Ramadan ; hypersensible quand on touche à mes valeurs… il s’en fallu peu pour que j’en vienne à me dégouter profondément de moi-même. Je croyais fauter… mais ce n’était que vous ! (Rire). Dieu merci ce n’est que vous. A présent je rie… oui je rie. Vous n’avez pas légitimité de dire vous ô Till l’espiègle ! Quel procédé insidieux en réalité ! Vous concernant…votre langue n’est que pâte à modeler. Tendez la que j’appuie dessus (rire) ; vous n’aurez pas besoin de moi pour la déformer.

      Prétendre avoir le pouvoir de donner le sens exacte de l’implicite du poème de l’Auteur ; c’est se prendre du bas de sa qualité, pour la personne concernée. Délirer ensuite en vous croyant devineuse des émotions du Philosophe, s’agissant du moment où il a rédigé ce poème – alors que vous avez de lui tous les doutes, tant d’un point de vue cognitif que sensitif – c’est dépasser grandement le cadre de l’éducation et de l’humilité. Vous avez sans gêne répondu exhaustivement aux questions qui lui étaient – à lui seul – destinées, notamment concernant le domaine politique ; et quel mépris pour autrui ! Quel mépris envers lui que de répondre à sa place. Peut-être aurait il honte de vous. Suivez son exemple au lieu de sommer les gens de taire leurs impressions. Quelle erreur alors qu’on sait que le seul moyen de laisser s’exprimer candidement les êtres, c’est leur offrir la possibilité de la spontanéité. Cessez de lire mes commentaires si vous estimez vous y salir l’œil, l’intolérance et la jalousie vous pendent du nez, de près comme de loin. Parlez ensuite de respect avec de telles affirmations… vous avez prouvé votre impertinence. Jadis je ne voulais pas croire à ceux qui disaient d’unetelle ou d’untel qu’ils étaient jaloux de moi ; je n’ai pourtant rien à envier… rien vraiment je n’ai rien, ma candeur reste ma plus belle pauvreté. Inutile aussi de me rappeler que mes écrits ne sont que bassesse… seulement le fourbe qu’est mon cœur, trop rebelle, m’entraina aveuglement dans ce tourbillon impétueux, me donnant de quoi chatouiller ce poème ; concoctant à coté de lui, quelques liens, quelques réalités ; faits sociaux du contemporain. Et je l’ai précisé, je n’aime pas c’qui m’émeut ; ce n’est pas moi, c’est mon moi, l’émotion de la vie ; parmi vous, parmi nous ; dans cette belle, symphonie… n’accusez pas la vie, l’émotion de la vie.

      Je débattais simplement car j’ai le sang chaud alors que vous n’avez pas respecté ma faiblesse, préférant sadiquement (à cœur ouvert) me critiquer. Et je réitère, freinez votre égocentrisme, je ne parlais pas de votre ressenti en disant de moi que j’étais audacieuse. Non je disais que tous mes messages ne méritent pas d’être sur cette page parce que je suis des audacieuses. Je n’aime pas toujours mon verbe ; mais c’est dans l’élan que je pense, que je vis et que je suis ; c’est ainsi. S’agissant de la thèse que je mettais en valeur ; j’insiste : nous savons tous que la religion est un frein à l’attentat contre la Nature (on ne peut aller contre Dieu). Maintenant vous vous complaisez à détracter mes thèses en feintant la logique dans l’unique but sournois de bafouer mes positions au profit des vôtres… passez votre chemin, votre arrogance ne mérite aucune réponse.

    14. @Parlotte,

      Vous me voyez désolée d’avoir provoqué autant d’émoi !! je vous pensais juste un peu plus résistante… au moins autant que moi. Je dois avouer que j’ai du mal à vous suivre, vous partez un peu dans tous les sens… vous me semblez un tantinet désorientée, en intervenant ici j’étais à mille lieux de penser produire autant de trouble au sein d’une âme aussi candide que la votre…
      Vous parlez de mon éducation et de mon manque d’humilité, bravo donneuse de leçon en plus ? faites-moi un dernier plaisir, relisez tous vos commentaires, ils sont tous truffés de sermons à l’égard d’autres intervenants… vous vous autoproclamez candide, audacieuse etc… côté chevilles tout va bien ? 🙂
      Vous m’accusez d’être jalouse et intolérante ?? là je me marre aux éclats !!
      vous ne mesurez pas l’absurdité de vos propos, c’est triste… nous sommes ici entre adultes qui échangeons, il est permis de ne pas être d’accord, mais de là à tenir des discours de cour de maternelle… c’est un peu bêzêf vous ne trouvez pas ?
      Et puis de grâce cessez de dire n’importe quoi, je ne tente en rien d’interpréter les propos de l’auteur, à la différence de vous “Il parle de Dieu quand il dit « prêt tout près » ; qui peut être plus près de nous que Dieu ; qui donc ? Et le « prêt », c’est une projection dans l’avenir, pour trouver bon lieu là où ine cha Allah on l’accueillera avec Amour, en compensation du bien qu’il a répandu dans les mentalités. L’emploie de vos termes ne sont pas très courtois Monsieur N ; ceux de quelques autres personnes également.” ce sont vos propos n’est-ce-pas ? vous m’accusez de vos propres comportements, pas mal !
      Vous ne cessez de fustiger les Laïques, de quoi je me mêle ? chacun est libre de ses opinions, je vous trouve très intolérante. Un véritable méli mélo, vous nous sortez de nul part des exemples à dormir debout sautant du coq à l’âne “France télécom” etc… “le grand n’importe quoi”, avec vous prend tout son sens.
      Je dois vous préciser que vos différentes interventions n’ont ni queue ni tête, aucun message rationnel n’en ressort, juste des fragments de mots, de phrases insignifiantes… si vous vouliez faire du Baudelaire c’est un peu loupé !

    15. Il y a dans ces questions / réponses un goût de vertige…

      Aimez-vous tant que ça les vertiges?

      BESOIN DE PAIX!

      Que Dieu vous aime!

    16. A votre place, cela ne me ferait pas rire, je pense reconnaitre ici l’intervention de M. Ramadan … Si ce n’est pas le cas, je pense malgré tout qu’il veut la paix et nous aussi.

      Salam

    17. Vous lisez ou non : j’ai dis qu’au moment où j’en suis venue à m’interroger sur moi-même, je vous prenais pour quelqu’un d’autre, je l’ai précisé pourtant. Vous créer de l’émoi en moi ?! Seuls les gens en qui j’ai confiance créent en moi de l’émoi.
      Ensuite quant à la nature de mes sujets. J’ai bien le droit d’élargir mes analyses sur les faits socio-politiques. Je ne m’intéresse pas aux poèmes moi. Je faisais donc des liens. J’avais précisé que le poème me faisait penser qu’il y avait un manque d’amour dans cette société. Et que cela était la raison de nombreuses dérives sociales à cause d’un politique trop porté sur ses intérêts personnels. Parmi mes exemples ; je n’ai fait que faire dans la consistance, alors que vous avancez toujours les mêmes arguments.
      Vous avez du mal à me suivre ? Allez traiter votre déficience à comprendre, ou plutôt votre raisonnement trop déductif à mon gout. Je fais dans l’induction et l’abduction. Alors circulez y a rien à voir.
      Moi désorientée ? Mais que dire de vous alors, l’aliénation et le déphasage ne vous auront finalement pas épargné. C’est sûr que si vous ne mettez pas un davantage de cœur dans votre regard, vous ne verrez en moi que du feu.
      Ah !!! Etre “candide et audacieux” sont des qualités maintenant !! Quand on est candide on est suggestible ; et quand on est audacieux, on agace. Je les ai présenté comme mes pauvretés je vous signale 🙂
      Vous n’avez pas l’impression de prendre la grosse tête quand vous dites : “Je vous pensais juste un peu plus résistante… au moins autant que moi.”… oh mais quel orgueil ! Jusqu’à présent elle ne s’est pas manifestée votre soi-disante résistance.
      Mais Tartuffe écoutez, si vous souhaitez voir le laïc triompher dans notre Droit, cessez de défendre avec fougue l’auteur ; il vous faut de la cohérence. Vous avez un souci avec cela vous.
      Laissez moi rire lollllllllllll (rire réel) c’est vous qui venez me parler de cour de récréation, avec autant d’agitation intellectuelle, vous ne tenez pas en place. Vous fustigez jusqu’au moindre détail, moineau.
      Ah parce que vous avez lu tous mes commentaires. Lisez en silence svp, je n’aime pas les compliments ; non vraiment ils finissent par agacer à force. Vous m’avez donné tant d’importance ? Votre mémoire n’a pas bien fonctionné on dirait puisque je n’ai pas arrêté de parler de la bassesse de mes propos et dire combien ils n’avaient pas le mérite de se trouver parmi les propos des autres intervenants…. mais vous êtes vous seulement attardé sur ces détails là ? Non, vous voyiez que vous vous préparez à votre futur profession de journaliste.
      Avez-vous lu le commentaire qui m’était destiné (en dessous du mien) sur cette page s’agissant de la fable couchée de ma plume ? Non, vous n’avez même pas posté ! Eh bien voyez-vous, cette fable est une preuve que je ne fustige personne. Au contraire ! J’incite à la Fraternité.
      Et laissez ce « Beau-de-l’air » dormir là où il excelle. Ces « vols terrent »… que je n’tairais pas ! Vous avez compris le jeu de mot ; ou bien vous n’y voyiez encore que du vent ?
      « Bêzef » vous dites. Je préfère « Ralace ». (Rires) … chacun son domaine, Achille 😉
      (Rires) la meilleure c’est celle-ci : « Je dois vous préciser que vos différentes interventions… » « Obligée », vous dites ? Je dois vous préciser que vous n’avez pas respecté la « casse » (formalité des caractères en traitement de texte) que je souhaitais voir.
      Par contre, aller fustiger les individus qui reprochent à l’auteur de n’avoir pas multiplié ses actions dans l’humanitaire, vous savez le faire ça aussi. Et quel engouement ! Très bien puisque c’est ce que vous voulez la prochaine fois que je commenterais je n’analyserais que les articles, rien que les articles… 😉 tous les articles.
      Ne vous inquiétez pas pour ma rationalité ; la foi et la raison sont la direction de mes écrits.

      P.S. : Arrêtez de futiger les intervenants ; certains en dessous se plaignent que vous dégainez plus vite que votre ombre. Et que vous portez mal votre pseudo pour vous dire indulgente. L’indulgence de l’époque de la préhistoire sans doute ; ça vous pouvez le dire !

      Sadique. (j’aime :-D)

      Parlotte69

  3. Bonjour Cher Tariq

    Joli poême mais triste de vérité sur le temps qui passe, vite si vite..
    Que se passe t-il, Tariq, vous avez l’air en ce moment épuisé, las et meutri dans votre coeur.
    Est-ce ces longs voyages à travers le monde ? vos détracteurs qui ne veulent rien entendre de vos messages de paix et d’amour ? votre vie personnelle ?
    après votre poême sur “ces départs” voici maintenant celui-ci qui me laisse supposer d’une fatigue extrème…
    Toute introspection est indispensable mais douloureuse !
    Faites attention à vous je vous sens si vulnérable en ce moment !! nous avons tellement besoin d’homme comme vous ! protégez-vous des aiguilles de ces hommes et femmes qui vous calomnient, que dieu vous garde sous son manteau protecteur et vous donne la force de défendre nos valeurs
    bien à vous

    1. Salam,

      Je ne pense pas que Tariq soit atteint par les dires de ses détracteurs, ou légèrement comme toute personne normale …
      Je pense plutôt qu’il éprouve de la peine pour eux, de la pitié même … Dieu seul le sait .

      Le frère a une carapace solide, il nous la mainte fois prouvé.

      Mon frère, je te souhaite, ainsi que tes proches, et tous ceux qui luttent … le Keir, ici et dans l’au-delà.
      Dieu est tout prêt de toi.

      Si j’avais fait ne serait-ce que 5% de tes actions, alors je n’aurais aucune crainte à partir …SobhanaAllah.

  4. asalam alaykoum,

    tout à fait, il faut être prêt à partir à quitter ce monde avec un coeur serein et proche du Miséricordieux.

  5. Cher frère Tariq,

    J’ai vu sur la chaîne Aljazeera-Mubacher ta conférence du 2 novembre 2010, donnée au Qatar.

    J’ai remarqué que la traductrice utilisait pendant toute la conférence le mot “taqlid” quand tu parlais de “tradition”.

    Or comme tu le sais le mot taqlid signifie en arabe imitation qui n’a aucun lien avec la tradition. Ta conférence risque d’ennuyer l’auditoir avec ce défaut de traduction.

    De toutes les façons, tu es le mailleur. Qu’Allah gloire à Lui, te protège et t’accorde sa satisfaction.

  6. Cher frère Tariq,

    Très beau résumé! Le cycle de la vie.
    Dieu seul (SWT) sait à quel point on a souffert et on souffre, à quel point on aime. C’est l’amour et la présence qui nous donnent la force et l’énergie pour continuer ce chemin, qui nous donnent l’espoir dans cet horizon flou. C’est dieu (SWT) qui est capable d’approcher les cœurs et les corps.

    Merci mon frère pour ces écrits.

  7. chère frère
    y’a t il un rapport entre votre absence tout le long du mois dernier et ce poème…
    mon coeur n ‘est pas tranquil pouvez vous nous rassurer ?
    était ce le silence qui précède la tempéte ?
    j’ai lu entre les lignes la fin d’un parcours et un prochain départ ?
    que dieu vous préserve, car dieu sait que vous essayez de réveiller des intellect en hybernation profonde.
    mes amitiés, mon soutien.

  8. … vacarme des villes …
    … calme des poésies …
    … des jours de pluie …

    —————————–

    La présence a pour moi les traits de ce que j’aime

    Je parle et l’on me parle et je connais l’espace
    Et le temps qui sépare et qui joint toutes choses
    Et je confonds les yeux et je confonds les roses
    Je vois d’un seul tenant ce qui dure ou s’efface

    La présence a pour moi les traits de ce que j’aime

    C’est là tout mon secret ce que j’aime vivra
    Ce que j’aime a toujours vécu dans l’unité
    Les dangers et les deuils l’obscurité latente
    N’ont jamais pu fausser mon désir enfantin

    De tous les points de l’horizon j’aime qui m’aime

    Je ne vois clair et je ne suis intelligible
    Que si l’amour m’apporte le pollen d’autrui
    Je m’enivre au soleil de la présence humaine
    Je m’anime marée de tous ses éléments

    Je suis créé je crée c’est le seul équilibre
    C’est la seule justice

    Paul Eluard

  9. de rient
    cher M T.Ramadan si on fait lire se poème au gens qui sont en détresse ou qui subisse les humiliation quotidienne ou ceux qui crève de faim par exemple vous croyez que se poème va résoudre leur problèmes.
    Mais dite voir monsieur,vous allez ou comme ça je ne comprend pas.

    1. Pathétique … On ne devrait rien dire de ce que l’on ressent, sous pretexte que d’autres souffrent plus que vous …
      Dans ce poème, rien ne dit qu’il nie la souffrance de l’autre.
      Est-ce qu’un poème a déjà resolu les problèmes du monde ?

      C’est un poème … Tariq n’est pas Zorro, c’est un être humain avec une sensibilité, et je ne pense pas, mais vraiment pas qu’il soit indifferent aux problèmes que vous citez …

      Il suffit de l’écouter lors de conférences ou autre …

    2. Un peu de douceur dans un monde de brutes, n’a jamais fait de mal à personne, non ? de votre côté cher “Zorro”, vous faites quoi pour contrer la misère dans le monde ? les bons conseilleurs ne sont pas les bons payeurs… je vous conseille pour ma part d’aller donner vos leçons aux dirigeants de ce monde, Mr Ramadan que vous blâmez n’en fait pas partie, il fait juste ce qu’il peut avec les moyens du bord… parcourir le monde, diffuser des messages de sagesse et de paix, tenter d’expliquer les dangers de nos actes, ce monde qui part à la dérive etc… pas si mal non ? et pas de tout repos ! car au dépens d’une vie personnelle certainement. Octroyons lui un peu de répit bon sang ! de plus c’est un honneur que de nous faire également partager ces petits moments… à qui sait recevoir les messages, comprendre également, mais même là apparemment c’est pas gagné !
      Ah ! une question… et vous, savez-vous au moins où vous allez ?

    3. Salam Indulgente, (votre pseudo ne vous va pas bien …)

      C’est vrai que vous dégainez plus vite que votre ombre !
      Prenez le temps de lire svp … Avant de tirer des conclusions à la va vite …

      Je dis justement que Tariq n’est qu’un être humain, et il en fait déjà assez pour les autres , et qu’il ne peut pas, à lui tout seul, porter toutes les misères du monde… On est absolument d’accord.

    4. C’est amusant, car mon message ne s’adressait pas à vous… il répondait au commentaire auquel vous avez répondu également… “de rient” etc…
      Le contenu de mon commentaire va dans votre sens pourtant cher inconnu.

      Alors qui dégaine plus vite que son ombre ? qui ne prends pas le temps de tout lire ? qui tire des conclusions à la va vite ?

      Vous pensez toujours que mon pseudo ne me va pas bien ? vous m’en voyez bien triste… car il représente réellement ce que je suis… “indulgente… parfois”

    5. Pardonnez-moi indulgente, je reconnais m’être emballée …
      J’ai cru que vous vous adressiez à moi aussi.
      Sans rancune ?

    6. Il était une fois, un sage qui habitait dans une vallée, il avait de nombreux disciples, qui l’appréciaient pour sa philosophie, comme pour son humilité. Il disait peu mais quand il disait, ses paroles étaient d’or.

      Un soir, comme d’ordinaire, il voulu tester la sincérité et donc l’amour de ses disciples. Il leur donna à tous un verre (contenant) et leur tint à peu près ce langage : “Tenez voici votre verre ; voici quantité de miel. Ce soir, il fera nuit ; il fera nuit, et je veux que vous témoigniez votre responsabilité afin que vos actes contribuent à l’application de vos propos”. Le plus jeune d’entre eux, curieux et le coeur enthousiaste, se leva et dit :”comment donc appliquerions nous nos propos ? Comment contribuerons nous. N’est ce pas vous brave sage qui devez contribuer en nous guidant ?”. Le sage interrogé comme très intéressé par cette question pertinente, lui répondit ceci :”Ce soir, quand il ferait nuit, d’une nuit où tous les chats ne se distinguent plus ; vous viendrait tour à tour déverser le contenant de votre verre”…

      La nuit durant, certains courraient ; d’autres riaient ; mais tous avec pour point commun de presser le pas. Et ils étaient tous sublimés par leur propre enthousiasme”.

      Le lendemain matin le sage, qui connaissait leur faiblesse ; s’assit auprès d’eux ; ils s’exclamèrent alors tous en coeur . Il autorisa alors le plus jeune à parler, celui dont les yeux avaient tant fait brillé le feu ; et ce jeune dit ceci :”Eh dis sageo, tu nous montres tous ce qu’on a récupéré”. Le sage prit alors le grand sceau et le mit aux yeux de tous : il n’y avait que de l’eau. “Voila !” dit-il, puis il ajouta :”En réalité, vous avez tous manqué à votre responsabilité. Que jamais plus personne n’invoque la responsabilité de l’autre dorénavant, alors qu’il n’a pas même satisfait à la sienne”.

      Ils rirent tous ensembles et se rendirent bien compte de la faiblesse de l’homme ; ils se jurèrent dorénavant fraternellement que jamais plus ils accuseraient à tord la responsabilité de l’autre.

      Telle est l’histoire de la responsabilité qui pèse sur tout un chacun… et ce, depuis la nuit des temps…

  10. on a l’impression que vous parlez de votre vécu durant ces vingt cinq ans. Et que maintenant vous pensez à la mort…
    est ce que je me trompe ?

    1. Salam alaykoum

      Badr,
      ça va pas ou quoi!pourquoi voudriez vous que mr Ramadan pense à la mort.Il s’agit là d’un poême .C’est tout!N’allez pas imaginer autre chose!Il est en pleine forme et son amour pour l’Eternelle l’aidera à déplacer des montagnes.toujours!
      Il à la meilleur des protections Inchallah.
      Ne pensez pas toujours au mal.Le monde à besoin d’esprit positif.Quand on est soumis à Dieu(exalté soit-il)rien est impossible.Le monde est gris noir pour l’instant,mais le changement aura lieu c’est une question de temps,il suffit d’y croire…Allahou’alam

      SOYEZ POSITIF…

      Qu’Allah nous fasse miséricorde.Amin

    2. Pourquoi ne songerait-il pas à la mor? Elle est là tous les jours. Nous sommes-là aujourd’hui et peut-être pas demain. Fragiles. tous. Si fragiles.

      Il est des moments où l’on a envie de faire le point, comme si…

      Après, bien sûr, on aimerait que tout ceci n’ait rien d’immédiat.

      D’une qui ne sait si elle sera là d’ici quelques jours.

      A la grâce de Dieu!

    3. Ok, je suis d’accord. Mais il fait bien référence à la mort, il parle aussi de la destinée, et tout le monde sait qu’on échappe pas à la mort. De plus il dit “symphonie de ma vie qui s’échappe”.
      Ok, disons qu’il se sent bien et âgé,
      Et rassures toi il a fait des gosses qui prendront la relève inShAllah. Mais c’est clair que ça serait bien qu’il reste encore un bon moment.
      Un savant qui part c’est une catastrophe pour notre communauté.

    4. Que Dieu le protège.

      Que frémisse encore longtemps son coeur.

      Et que nos coeurs longtemps en soient témoins.

    5. Votre message me fait rire. Il a fait “des gosses qui prendront la relève 🙂 ” un peu de sérieux … 🙂

      Laissez les enfants Ramadan décider de ce qu’ils veulent faire de leur vie … et prenons nos responsabilités afin de soulager notre frère qui est sans aucun doute très fatigué de tout cela.

    6. Oui, c’est juste de l’humour. Mais vous connaissez bien l’expression : “tel père tel fils”.
      Et vous verrez, on n’aura pas fini de parler de la famille Ramadan, inShallah. J’espère que j’aurai, inShallah, un de mes descendants à leur côté. Qui sait tout est possible.

    7. Salam,

      On peut être en pleine forme et mourir, cela n’empêche pas la mort de frapper à nos portes …

      Ce qui est écrit est écrit …

      Je ne dit pas ça pour Tariq, que Dieu lui prête longue vie.

      Mais tous croyants a le devoir d’y penser, un rappel …

  11. Julien Clerc
    Partir

    Depuis l’enfance
    Je suis toujours en partance
    Je vais je vis
    Contre le cours de ma vie

    Partir Partir
    On a toujours
    Un bateau dans le cœur
    Un avion qui s’envole
    Pour ailleurs
    Mais on n’est pas à l’heure

    Partir Partir
    Même loin de quelqu’un
    Ou de quelqu’une
    Même pas pour aller chercher fortune
    Oh partir sans rien dire
    Vivre en s’en allant

    Et en s’envolant
    Et les gens l’argent
    Seraient du vent
    Mais c’est vrai le temps
    Nous prend trop de temps…

    Partir Partir
    Même loin loin de la région du cœur
    N’importe où la peau
    Change de couleur
    Partir avant qu’on meure

    Partir Partir
    Comme les trains sont bleus
    Quand on y pense
    Et les bateaux heureux
    Quand on y danse
    Oh partir sans rien dire

    Mais c’est vrai le temps
    Nous prend trop de temps
    Et on n’appareille
    Pour aucun soleil
    Et pendant ce temps
    On est vivant…

    Partir Partir
    On a toujours
    Un bateau dans le cœur
    Un avion qui s’envole
    Pour ailleurs
    Mais on n’est pas à l’heure

    Partir Partir
    Même loin loin de la région du cœur
    N’importe où la peau
    Change de couleur
    Partir avant qu’on meure

    Partir Partir
    Comme les trains sont bleus
    Quand on y pense
    Et les bateaux heureux
    Quand on y danse
    Oh partir sans rien dire

  12. salam,

    Ne vous en faites pas cher frère Tariq Ramadan,

    ses toutes petites rides vous vont si bien.

    Tout près… j’en ai aucun doute.

    Prêt … hola pas si vite ! nous… non.

    Je vous souhaite de merveilleux dix jours de Dhull Hijja spirituel et un Amour infini de l’Unique pour vous guidez dans tous vos pas.

  13. La vie me façonne, je raisonne.
    J’aimerai suivre mes envies
    Mais c’est pas bon pour ma vie,
    Certes je prend ce qu’on me donne

    Oui il faut penser à la mort
    Bientôt notre tour
    Espérons qu’on ai pas commis beaucoup de torts
    Oui c’est fini le séjour

  14. Il est magnifique ce texte. Magnifique. Jailli du coeur..

    J’aurais aimé l’entendre mieux.

    Mais j’aime les merci. Vraiment.

    A la grâce de Dieu.

    Qu’Il nous soit miséricordieux.

  15. Salam 3alaikoum,

    Trop longtemps sur le front anglophone, vous vous êtes fait désirer akhouna Tariq.

    Il y a souvent dans ces poèmes que vous ecrivez trois axes:
    1/ La Mort
    2/ L’Amour
    3/ Le Sens

    Vous passez de l’un à l’autre à travers la dimension du temps, c’est pourquoi votre joli poème sonne comme un “Au revoir”.

    Merci.

    L’Est de la France est orpheline de vous!

  16. salam

    Merci Tariq, en lisant ce poème , je pense aux deux autres “ceux qui nous quitent” et dans les Rue de Copenhague.” , le retour vers soi , vers les autre et surtout vers Dieu…
    Merci infiniment que Dieu vous garde , vous aime et ceux que vous aimez.

  17. salam, un texte beau qui va droit au coeur de ceux qui ont connu et laissé beaucoup de gens derrière eux de par leur voyage je pense . Des rencontres qui marquent , des joies intenses , des peines de mêmes niveaux ; c’est un texte de quelqu’un qui a accepté de vivre et donc de souffrir . Comment ne pas se retrouver dans ce personnage public qui nous donne sa force son énergie mais qui est aussi un homme comme les autres avec ses doutes , ses joies et peines qui doivent être plus intenses que les notres de par ses rencontres et combats . ce texte , pour moi, et tous simplement les blessures d’un homme qui arrive à les mettre en forme avec des mots que seul lui par la grace d’Allah sait rendre beau. Encore une fois, Mr Ramadan , la nuit va être longue en réflexion . que nos garçons suivent votre chemin .

  18. Salam Tariq et Salam/Bonjour à tous,

    Je me connecte sans cesse sur votre site web sur lequel se situera ce présent commentaire.

    Il y a peu, il s’agissait d’un site hyper-dynamique dans tous les sens du terme. Depuis un moment, il me semble bien statique.
    Par exemple, “Agenda” : 12-nov Suisse ou 06-nov Beyrouth…
    Le nombre d’article a nettement diminué pour laisser place au vide, un vide que je ressens et que je m’impatiente de combler en trouvant de nouveau votre dynamique.

    Et, ce mardi 9 novembre, un poème qui a l’air d’être un au revoir définitif.
    J’ai songé à vous écrire sur votre boite mail perso il y a deux semaines!

    Mais, que se passe-t-il Sheikh Tariq?
    Quelle mouche vous a piqué?

    Votre dynamique, votre charisme nous manque cruellement!

    J’espère me tromper…

    Salam et bien à vous

    1. avez vous besoin d’une retraite ?
      Al Ghazali, aussi en avait besoin- bien sûr nous aussi- bin si c’est le cas j’espère que je vous croiserez, inshAllah…

    2. Salam Alaykoum,

      Si vous regardez les activités passées de Mr Ramadan, vous remarquerez qu’il à voyagé et participé à de nombreuses conférences aux états-unis, au Qatar, au Liban, etc.

      A cela s’ajoute le travail universitaire, l’enseignement, les groupes de recherche, les associations.

      Après, et avant tout d’ailleurs, il y a la vie privée.

      Mr Ramadan n’a jamais dis qu’il réserverait sa présence aux francophones…. le monde a besoin de lui, et plus présent que lui, aujourd’hui, aucun savant ou islamologue ne l’est.

      Alors pour ma part, je ne suis aucunement étonné de voir que le site est moins actualisé.

      Qu’Allah nous guide vers le droit chemin.

      Salam alaykoum

  19. El Salam Alykom,

    j’avoue ne pas avoir compris grand chose. Mais ça fait toujours plaisir de vous lire frère Tariq, cela dit ça fait pas mal de temps que je visite votre site, mais j’ai remarqué que l’agenda est souvent vide ces derniers moments, et les nouvelles ne sont pas aussi nombreuses qu’avant ( si vous êtes en vacances, profittez bien vous méritez de vous reposer)

    Sinon, à cause de votre absence…sourire… j’ai été m’acheter deux de vos livres, je vais bientôt finir le premier. Macha’Allah et Barrakka Allah fik

    salam,

  20. salam

    La vie est si épprouvante monsieur Ramadan,

    il suffit de revisister nos enfance dans nos mémoires

    et nos mère qui nous ont élevés dans la dignité

    une vie c’est si court et si épprouvant

    nos rires, joie, souffrance, absence

    c’est si dure……….si épprouvant

    1. Salem,

      Ne sois pas étonné si la foule, ô poète,
      Dédaigne de gravir ton oeuvre jusqu’au faîte ;
      La foule est comme l’eau qui fuit les hauts sommets,
      Où le niveau n’est pas, elle ne vient jamais.
      Donc, sans prendre à lui plaire une peine perdue,
      Ne fais pas d’escalier à ta pensée ardue :
      Une rampe aux boiteux ne rend pas le pied sûr.
      Que le pic solitaire escalade l’azur,
      L’aigle saura l’atteindre avec un seul coup d’aile,
      Et posera son pied sur la neige éternelle,
      La neige immaculée, au pur reflet d’argent,
      Pour que Dieu, dans son oeuvre allant et voyageant,
      Comprenne que toujours on fréquente les cimes
      Et qu’on monte au sommet des poèmes sublimes.

      Théophile Gautier.
      (1811-1872)

    2. Bonjour Mr Ramadan,

      Très beau poème, merci, il reflète vraiment une tranche de vie !

      Désormais, nous sommes de l’autre côté de la pente,je me retrouve tout à fait dans ce poème, mais il nous reste tellement de chose à accomplir dans ce bas monde, pour nos enfants et nos petits enfants !

      Qu’Allah vous préserve intacte et vous protège.

      Je viens de finir votre dernier livre, excellent !

    3. F, cette signature m’est réservée, s’il vous plaît! Cela fait des années que je signe ainsi ici et vous demande de choisir une autre intiale. Merci.

      F

    4. …d’ailleurs, des paradis,
      il n’était rien dit,
      quand bien même, il nous sourit,
      encore hier et aujourd’hui…

      …des jeux, de l’infini,
      il n’avait rien d’ici,
      quand bien même, il nous redit,
      naguère le jour l’amour la vie,…

      …des journées, d’évidence,
      Il plaidait tolérance,
      dans bien même, tout ce qu’il pense,
      quelques fois selon chaque insouciance,…

      …des nuages, des nuances
      il portait renaissance,
      quand bien même, il appris d’importance,
      d’autres mots sans présence…

      …d’ailleurs, de l’infini,
      il avait autant compris,
      quand bien même, tout ce qu’il se dit,
      d’hier d’avant et d’aujourd’hui,…

      …des jeux, des paradis,
      il était surtout repartit,
      quand bien même, tout près d’ici,
      des airs d’un cœur tous le revit,…

      …des couleurs, d’apparence,
      il dormait d’innocence,
      dans bien même, une et mille circonstances,
      quelques voies suivant chaque différence…

      …des lumières, des brillances,
      il s’élevait délivrance,
      quand bien même, tout se fit l’espérance,
      d’autres nuits sans souffrance…

      …juste, il suffit d’être juste, ni pour l’un ni pour l’autre mais juste, il suffit d’avoir avec l’un avec l’autre juste quelques parts conscientes et mises en commun au gré d’un sens juste humain et ouvert, comme autour et au coeur de la Vie, juste, sans différence, comme souvent il s’élève le respect la dignité la raison, juste auprès des natures juste auprès des hommes et juste après quelques temps, autant, amour et naissance sont une égalité par fait accompli en double circonstance d’un seul et même regard futur et, sont une fraternité libre à venir en simple indulgence d’un double et même instant passé, d’ailleurs, partout, en conscience éclairée comme en puissance détaillée, l’idéal se nait d’infini et se vit d’éternel comme toujours d’un vœu d’un jour ou de la vie à paraître absolus justes et infranchissables à chacun à chacune et à chaque fois d’eux, d’elles, et d’ici et…

      « …les hommes se sont crus plusieurs et différents longtemps des mêmes passés, puis les hommes se sont reconnus semblables et savants autant du même avenir, juste pour dire des mots d’où il tient encore plus près d’aller et, juste pour rendre des sens d’où il se vient bien prêt d’entendre, plus loin, chaque fois, ensemble… »

      … des présents réunis et rapprochés, demain fait grand lieu à bonnes pensées…

      …Hassan…Salam, merci…

  21. l’homme, tout le long de sa vie, part à la rencontre de ce qu’il est…
    tout prés de son dernier soufle, il étend son regard sur le paysage de haut et de bas derriere lui qui étaient nécessaire pour sa libération ( son déconditionnement).
    le riche labeur d’une vie dévouée à reconcillier foi et intellect, à réveillé aux quatres coins du monde ceux que dieu a voulu guidé. vous n’étiez qu’une les causes ( sabab) mais vous récolterez avec la volonté de dieu jusqu’à la fin des temps le prix.
    prêt à rendre la copie celle qui vous retranscrit.
    cette dualité physiologique que vous avez représenté, votre frère hani et vous, a fait en sorte que vous soyez au milieu de part et d’autre du juste milieu.
    souvent; on a conversé ensemble à travers vos livres qu j’ai lu. j’étais d’accord souvent oui… mais parfois en désaccord
    vous pouviez pas m’entendre, vous pouviez pas nous entendre nous les milliers qui avaient lu vos livres aux quatres coins du monde. je voulais vous parler, comme parlerait l’élève à son professeur, mais est ce vraiment important ?? peut être oui, peut être pas. vous avez partagé votre savoir généreusement dieu en est témoin et nous aussi mais dieu vous suffira.
    si vous êtes dans des moments pénibles? dieu sait qu’on aimerait être à vos cotés…
    un ami de longues dates que vous n’avez jamais connu.

  22. ………Qu’il est étrange parfois d’entendre vos mots………

    ……De ressentir l’énergie qui vous anime…..

    …D’imaginer toutes ces pensées et tous ces voeux …

    …Qu’il est étrange parfois… de se sentir vide..

    ..Ni triste ..,ni joyeux ,ni content… ni malheureux..

    ….Qu’il est étrange de se sentir …suspendu dans le temps….
    .
    ….Ressentir et… comprendre les enjeux et les sacrifices accomplis…

    ….De se voir pris dans une bataille ,oui… une bataille épuisante…

    …Quand on se remet en questions……et qu’on constate avec effroi….

    …Que tout est décidé …..tout es faux….tout est mensonger….

    …MENSONGE…mensonge…MEnsonge

    …On grandit …seul.

    ….MAis seul avec tout le monde ,seul avec chacun..

    …..S’émerveillant de tout……. et à chaque instant… car on a compris……

    …Que tout se jouait au présent…

    …Impuissants ..face au passé et au futur ,…nous savourons l’instant…..

    …Car un jour de bonne ou mauvaise fortune….,tout nous reviendra..

    …..Que j’ai peur …de ce sentiment étrange et si lucide….

    ….On se rend peu à peu compte que rien n’était vrai …..Mensonge..MENsonge…

    …MEnsonge après mensonge ,la vie m’apparait de mieux en mieux ,…belle et joyeuse …..Agréable mais ….MENSONGEREEEEE….et pas sure de nous rendre service au bout du compte…..toujours et plus que jamais …MENSONGE…..

    1. Méditation de type bouddhiste. La vie comme illusion… Joli texte.

      La vie dans l’instant, le coeur ouvert, prêt à recevoir… la simplicité, l’innocence, qui reste au fond de chacun de nous, si nous voulons bien enlevernos carapaces..

      En ce jour d’amour, baignons dans cette innocence bienveillante.

      Qu’Il nous aime, nous enveloppe de sa grâce et nous conduise sur le chemin du retour vers lui.

      Eid Mubarak

      Marie V

  23. Texte profond mais complexe…qui se lit sans doute avec les yeux du coeur…
    Dommage que “Parlotte” et “Indulgente…parfois” en viennent presque à se crêper le chignon!!!!!
    Puisse Dieu adoucir notre caractère, amine!

    1. @Louisa

      “Indulgente… parfois” et moi-même n’avons fait que nous taquiner. J’ai apprécié sa rhétorique. Aussi je dois lui reconnaître une certaine rationalité ; pour une femme, il faut le remarquer. Et c’est d’ailleurs pour cette particularité que j’ai eu plaisir de discuter avec elle. Qu’on cesse cette cacophonie inutile… concentrons nous plutôt sur cette dite symphonie de la vie.

      Wa salem.

    2. @Parlotte,

      nos différences nous rassemblent et nous enrichissent, c’est cela qui importe… ne dit-on pas que de la discussion jaillit la lumière ?
      je préfère un échange ardent tel que le notre, à un déferlement de commentaires impersonnels et glorificateurs, chargés de flagorneries… le culte de la personnalité, très peu pour moi !

      Désolée pour ceux et celles qui pourraient se sentir concernés, je ne vise personne particulièrement, je réponds à Louise, qui saisi une occasion, pour se démarquer de ce qu’elle suppose et veut faire passer pour deux écervelées n’ayant d’autre motivations sur cet espace, que de se “crêper le chignon”… et bien chère amie, vous faites preuve de méprise totale concernant nos échanges. Nous sommes juste deux personnes avec chacune un tempérament bien trempé comme on dit, des convictions différentes et une franchise certaine… la bigoterie, non merci !

    3. T, t, t…

      Si parlotte69 a bien lu, indulgence…parfois l’a fait trop vite.

      En effet, il s’agit bien, plus haut, d’un message de Louisa et non de Louise !

      Je ne suis absolument pas intervenue, jusqu’à ce message, sur votre échange.

      Bonne suite.

    4. Qu’à cela ne tienne! Continuez de communiquer, et de dialoguer. L’essentiel est de rester fidèle à soi-moi même, d’écouter et de s’écouter.
      Ps:la franchise n’est pas toujours une vertu! Vous utilisez le terme “flagornerie”. Vous dites ne viser personne, mais il vous a bien été inspiré par quelque internaute ayant laissé un commentaire. En tout cas, en ce qui concerne l’auteur, il s’agit de compliments à son sujet,d’une reconnaissance de son travail et non de flagorneries ou de flatteries! Ce n’est tout de même pas la même chose!On peut apprécier Tariq Ramadan, lui exprimer sa gratitude…cela ne signifie pas pour autant lui vouer un culte!!!

    5. Trop de compliments tuent le compliment… je trouve qu’il y a de l’excès dans certains commentaires, désolée encore une fois pour ma franchise, même si vous trouvez que ce n’est pas toujours une vertu… je préfère la franchise synonyme de sincérité… pour ma part j’apprécie l’auteur, il m’arrive également de me sentir en désaccord avec lui, parfois, je n’adhère pas à ses idées, je possède mes propres opinions. Je n’ai pour habitude d’avaler tout cru ce qu’on me dit j’aime penser par moi-même voyez-vous… je ne suis pas avare de compliments, mais lorsque c’est le cas, ils ont le mérite et la valeur d’être sincères.

    6. Désolée PARLOTTE mon message ne s’adressait pas à vous mais à indulgente..parfois..
      Mon message consistait à lui dire de cessez de juger les propos des intervenants, cet espace n’est là pour déverser ce genres de phrases assassines sur les frères et soeurs désireux de s’exprimer sur Tariq.
      Encore désolée sur cette erreur
      Bien à vous

    7. A indulgente…parfois
      Trop de franchise tue la franchise, trop de “je réfléchis par moi-même, je suis sincère, je ceci celà” tuent l’humilité!!!
      Ps: je vous rassure, tout le monde a un cerveau: donc chacun d’entre nous est potentiellement capable de développer un esprit critique, de se faire ses propres opinions…Nous ne sommes pas tous des moutons de Panurge.Et puis ne l’oublions pas, il y a l’esprit critique mais aussi l’AUTOCRITIQUE.
      Revenir à soi! C’est essentiel!

    8. @Inconnu ou inconnue…

      c’est vous qui parlez de propos hargneux ? dans votre commentaire je ne lis que cela… votre ton de maître d’école d’un temps révolu, est burlesque et grotesque… “Ca suffit parlotte fermez-la !!! ” dans votre furie, vous vous emmêlez les pinceaux, concernant les pseudos (Parlotte/ indulgente… parfois)
      votre colère envers les différents intervenants est flagrante, vous vous positionnez en donneur(se) de leçon, de quoi je me mêle ? exprimez vous comme vous l’entendez et laissez les autres tranquille ! vous tenez les propos que vous me reprochez, et maintenant vous vous en prenez à Louise dont le commentaire est plein de sagesse et d’humilité… en voulant prendre de la hauteur, vous trébuchez et dégringolez si bas ma/mon pauvre… je trouve cela, comment dire…d’une cruauté sans nom, la manière de vous adresser à notre amie Louise, l’empathie ne vous étouffe pas c’est clair ! je reste sans voix par tant de méchanceté et d’égoïsme… elle ne demandait pas la charité, mais juste qu’elle s’est exprimé à un moment donné à coeur ouvert, peut-être juste besoin de quelques mots de réconfort, parfois nous autres humains, avons besoin de faire partager nos douleurs, cela les atténue un peu… ce qui semble être étrange pour vous, quel froideur !! brrr cela donne froid dans le dos !!
      voyez-vous inconnu(e), la différence entre vous et moi que vous fustigez, sans même me connaître, est que je dois être très certainement beaucoup moins pratiquante religieusement parlant, que vous, mais ce dont je suis certaine, c’est que je suis bien plus capable que vous de ressentir les émotions chez les autres… c’est cela l’empathie, mot vide de sens vous concernant, à l’image de votre coeur de pierre.

    9. APPEL AU CALME
      Indulgente,
      SVP revenez au calme, je pense que vous devriez peut-être être moins agressive et avoir moins de certitude dans votre analyse.
      vous répondez à un message en disant que cette personne juge les intervenants mais je pense que c’est vous qui vous érigez en juge depuis le départ, ensuite vous répondez à Parlotte en donneuse de leçon, vous mails en cascades ont suscité beaucoup de polémiques, et plusieurs intervenants ont réagi en ce sens.. revenez au calme. vous êtes l’investigatrice de ces propos hargneux..en l’espace de messages vous n’avez écrit que des choses désagréables, soyez objective, cela peut arriver à tout le monde mais SVP cessez cela, ce site n’est pas dédié à envoyer des textes virulents sur les uns et les autres, mais il est est dédié à Tarik Ramadan.. A argumenter ses poêmes, à nous en offrir également..il a des mails remplis de joies, d’amour sur ce site..ne le salissez pas de la sorte..Cela en devient risible.
      Pourquoi encore répondre de façon incisive, ZEN restez ZEN la vie est déja tellement compliquée… respirez allez boire un verre d’eau et demain on en rigolera tous..
      Paix sur vous et sans rancune

    10. @Hélia, vous jouez à quoi là ? “APPEL AU CALME”… vous n’êtes même pas drôle; apprenez que l’on ne me donne jamais d’ordre, comme je n’en ai jamais donné à qui que ce soit… tout comme vous je suis en droit de m’exprimer librement, cet espace n’est ni une arène ni une prison, je n’agresse personne contrairement à ce que vous prétendez, je m’exprime à ma manière, je ne vois pas pour quelle raison je changerai ma façon de dire les choses ici. Je peux comprendre que ma personnalité vous déconcerte, n’ayant probablement pas l’habitude de rencontrer des personnes usant d’un langage franc et direct, mais la langue de bois ou la niaiserie très peu pour moi…
      Concernant le message que vous évoquez, il n’était pas destiné à Parlotte, mais à une personne (inconnu) qui n’a pas signé son commentaire. Mes “mails en cascades” ? laissez-moi rire, ne sommes-nous pas sur un lieu d’échanges ? je pense que c’est le cas, et par conséquent il est donc tout à fait normal, que parfois nous soyons en désaccord, et que le ton puisse monter, la vie comme dans la vraie, nous autres orientaux ne savons pas faire dans la demi-mesure, ne le saviez-vous pas ? nous sommes une communauté très bruyante, mais si attachante… c’est ce qui fait notre particularité, j’en suis fière voyez-vous, je ne renierai jamais cela ce serait faire offense à mes origines… et tout dans le respect bien entendu, relisez-moi, vous n’y trouverez jamais de manquement au respect ni d’insultes, juste quelques signes d’agacement. Vous me reprochez de m’ériger en juge, alors que vous même m’accusez d’écrire des choses désagréables, qui êtes-vous pour vous octroyer le droit de proférer de telles injures ? quelle impudeur !
      Merci également de me préciser la personne à qui est dédié ce site… je dirai plutôt qu’il lui appartient, mais bon… au passage, Tariq s’écrit T a r i “q” et non T a r i “k”. Sachez également que je respecte l’homme et le lieu ou il a l’amabilité de nous recevoir gente dame, sinon j’irai voir ailleurs, la toile est vaste…
      Au moins lui a le respect de la liberté d’expression, pas de censure, c’est tout à son honneur !

    11. Salam indulgente
      Loin de moi était de vous donner un ordre, je voulais juste faire un appel au calme..c’était tout…
      Je suis pour ainsi dire jamais intervenue et j’ai trouvé vos réactions très incisives mais vous êtes effectivement libre de vous exprimer comme il vous semble…
      Pour la faute d’orthographe de Tariq je crois qu’il ne m’en tiendra pas rigueur…Il a une vraie qualité de coeur.. pourtant je le connais bien..
      Concernant vos origines, vous êtes fier des vôtres très bien et tant mieux… moi aussi..au moins un point commun !!
      Ceci étant dit bonne soirée et à bientôt pour de nouveaux échanges un peu moins âpres j’espère.

    12. pas agressive indulgente??? en tout cas frustrée certainement ..
      Vous fustifiez parlotte, N, hélia et tant d’autres mais à part ça vous êtes tolérante.. Vous confondez franc parler et politesse charmante demoiselle !! relisez vous..

      La toile est certainement grande, mais vous polluez pas mal le site de frère Tariq avec vos commentaires..
      Moi aussi je suis fier de mes origines algériennes mais voyez-vous je ne vois pas le rapport avec les messages..n’importe quoi gente dame..
      Arrêtez de vous enfoncer vous frôler le pathos..
      Arrêtez de vous faire passer pour une personne qui n’a peur de rien et franche tous vos mails nous prouvent le contraire.. douce colombe..

    13. Que de bruit pour si peu. Ne saurons nous jamais voir la beauté dans un échange ? Dieu aime la beauté ; mais il ne s’agit certainement pas de la beauté superficielle. Puisse Dieu (Exalté soit-il) éloigner de nous toute forme de littéralisme comme de superficialité et de flagornerie 🙂

    14. salem Parlotte,

      Vous avez raison Dieu aime la beauté mais n’oubliez pas qu’il est amour ! Que ces paroles de Warda reflètent la valeur de nos âmes dans un monde dépravé :

      Mes moments sont agréables avec toi
      Et ma vie s’accomplit avec ta satisfaction
      Je sens mon âme qui me revient dès que je te rencontre
      Non seulement mes moments sont agréables ,et l’existence et le monde et l’atmosphère et l’univers souris avec toi
      Je deviens riche et heureuse en passant des nuits avec toi
      Je ne peux penser qu’à toi
      Et la nuit vaut un siècle et le jour vaut un siècle
      Et la nuit avec ta rencontre devient des sérénités ….
      Et l’amour qui donne la vie aux âmes au levé du soleil…

      L’amour est universel et dépasse les différences !
      Seul l’amour peut nous réunir pour prospérer …..
      Que la paix ne quitte jamais nos âmes ,
      Amine.

    15. Ca suffit parlotte fermez-la !!!
      vous nous fatiguez avec vos propos pédants, prétentieux et sans intérêts.
      Cessez de vous ériger en juge sur les propos des intervenants chacun à le droit d’écrire ce qu’il veut.. Vous n’avez ni le monopole de l’intelligence ou de la franchise.
      Si des intervenants considèrent Tarik “merveilleux” tant mieux pour lui et c’est le droit à chacun de l’inscrire sur cet espace..
      Arretez de nous fatiguer avec tous vos messages longs de méchancetés et de futilités, vous pensez être intelligente et franche vous être en réalité frustrée et hargneuse..

    16. A l’inconnu(e) ci-dessus…

      Personne, non vraiment personne ne vous oblige à lire quoi que ce soit !

      Fermez-là dites-vous. On dit ça quand on est fâché, dans l’émotionnel, en face d’une personne et qu’on sort de ses gonds. Cela m’est bien entendu arrivée. Et j’en suis toujours ensuite peu fière, et même clairement plutôt triste. Surtout qu’on se “permet” toujours de faire cela à nos plus proches…nos plus aimés.

      Mais là, en écrivant, on a du recul, non ?

      J’ai de la peine à comprendre qu’on puisse insulter quelqu’un, qu’on ne voit pas, qu’on entend pas et encore une fois, qu’on ne nous oblige pas à lire !

      Suggestions :

      Au mieux, passez tout droit quand vous voyez les signatures qui vous “ennuient” ou au pire, ne venez pas du tout sur ce site.

      Allez, ça arrive à chacun de s’énerver ou de s’emporter. Respirons un grand coup, calmement, profondément, avec le ventre – être dans son Hara – centre vital et centre des émotions (et non tout en haut avec les poumons)

      Moi, à l’instant, je reviens de chez le dentiste avec de bien mauvais présages et pas les moyens financiers d’y remédier. Juste pu m’offrir un soin de fortune pour pouvoir dormir… Pas plus. Et ça va tenir au maximum 4 semaines. Et après ? Et ça, ce n’est qu’une facette des soucis actuels.

      Bon alors, je respire. Rien ne me sert de m’énerver, de pester, de trouver que c’est injuste, de crier, d’insulter qui que ce soit.

      Juste à l’instant apprécier le calme après la douleur…

      Après, on verra…

    17. A louise
      pour répondre à votre message, je ne suis pas dans l’émotionnel du tout et ne suis pas sortie de mes gongs et en suis fière… arrêtez de vouloir philosopher, laissez faire les gens de talents, de plus les crêpages de chignons de parlotte et indulgente sont stériles, laissez vos mails persos respectifs et régler vos comptes en privée, de plus vos problèmes “dentaires” et financiers ne concernent personne sur ce site, tout le monde en a, ne pas faire de misérabilisme SVP c’est pathétique..
      concernant mes proches je vous remercie je ne suis ni virulente ni hargneuse, soyez rassurée..

    18. Ouille ouille ouille, que je me suis mal exprimée apparemment.

      Mes soucis dentaires étaient là juste parce que présents à l’instant. Et ils me servaient d’illustration.

      A savoir, de ne pas m’énerver, de ne pas accuser ou de ne pas trouver injuste. Juste accueillir le fait, ce qui m’arrive et…respirer…

      Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens tout à fait 😉

      Il ne s’agissait pour moi absolument pas de plaintes, de misérabilisme, justement l’inverse – croyais-je …

      Bon voilà, c’était raté.

      Bonne neige.

    19. Louise, pardonnez moi si je n’ai pas compris votre message, d’ailleurs ce message s’adressait au départ aux 2 personnes préscitées… je ne voulais en aucune manière être présomptueuse ou agressive, je voulais juste exprimer le fait que ce site était consacré à Tariq Ramadan pour qui j’ai beaucoup de respect (et ne suis pas la seule) et que ces propos en rafales de l’une à l’autre était déplacés.. C’est tout…désolée si cela ne s’est pas ressenti dans mon message (je n’ai pas de grand talent d’expression écrite)…
      sans rancune

    20. Je suis très peu intervenue, peut être à une ou 2 reprises pour appeler à la paix…

      Je suis vraiment choquée par autant de certitudes, autant d’agressivité et d’orgueil … Vraiment, cela me rappelle ô combien notre communauté doit encore apprendre de notre belle religion.

      La paix s’il vous plait …

      Ne sentez vous pas la douleur et l’amour à travers ce poeme ? Comment y répondre autrement que par l’amour et la paix …

      Si vous saviez la valeur et le sens de ces mots, vous seriez vous permis de tels propos ? Permettez moi d’en douter…

      La compréhension impose le silence, le respect et l’amour…

      Salam

    21. @tous
      Ne répondons plus à la provocation !

      Basse querelle, nous devrions tous avoir honte et marcher tête baissée.

      Nous ne sommes ni sur le site de Mr Le pen ni sur celui des intellectuels sionistes, pour en venir jusqu’à là, à manifester l’offensive. N’avez vous donc pas de temps à perdre ailleurs ; ou si ce que vous lisez vous afflige à ce point, tenez de quoi vous sortir de votre faiblesse émotionnelle http://www.lemonde.fr/politique/

      Saviez vous qu’un livre de Mr Ramadan semble être paru le 10 novembre 2010 (je ne trouve pas l’image) c’est : L’Islam dans le monde. Lisons le et ramenons nos critiques au lieu de faire dans l’inutilité.

      Mr l’inconnu a eu raison de me dire de me la fermer, il a simplement souhaité me limiter. Si tel avait été le cas, nous n’en serions pas là. Faisons la paix à présent ine cha Allah.

      Que la paix… ou le malheur (pour ceux qui s’obstinent) soit sur nous.

    22. Salam PARLOTTE et à tous

      Désolée parlotte mais je ne vois pas le rapport entre ce qui a été dit et le pen ou les sionistes..sincèrement !!
      Revenons au calme et à la paix SVP ;;
      Petite question, quelqu’un pourrait m’éclairer si Tarik Ramadan sera au Bourget l’année prochaine ?, y-est-il tous les ans ? quelles sont les dates du Bourget en général ?

      merci beaucoup à tous

    23. Non, mais je rêve vous allumez le feu et vous l’éteignez à votre guise … Et en plus vous maudissez celle ou celui qui osera vous répondre … Mais je rêve quelle arogance, sachez que vous n’avez aucun pouvoir sur la destinée des soeurs et des frères qui ont participé à ces échanges… Non mais je rêve pour qui vous prenez vous ? Un peu d’humilité, ce n’est pas la première fois que votre ego vous joue des tours, sur d’autres sujets vous vous êtes démarquée par votre esprit de contradiction et votre ego démesuré.

      Oui, nous sommes au courant pour l’Islam dans le monde depuis longtemps et nous n’avons pas ni attendu que vous nous informiez ni que cet ouvrage soit commercialisé pour avoir l’information.

      J’ai appelé à la paix 2 reprises en vain… Ce poème méritait d’être accueilli avec amour et respect, il n’y avait pas lieu à débattre, c’est un cadeau ma chère que vous ne méritez pas …

      Alors taisez vous si vraiment vous êtes sincère dans votre repentir et maîtrisez votre ego.

      Et vraiment toutes mes excuses à Tariq Ramadan pour être intervenue sur ce ton alors que le thème est amour…

      Salam

    24. Bé voilà la paix ! Al Hamdoulilah !
      Après un crepage de chignon assez virulent, (je ne sais pas s’il vous reste des cheveux, du reste )…Vient la pommade !
      On peut échanger sans insulter l’autre, ni le rabaisser …
      Cela s’appelle le respect …

  24. Ceci est sans contexte le résumé d’une vie, ou plutôt de la vie.
    De ses différentes étapes, de ses concepts et de ses épreuves.

    Seul la sagesse de celui qui à vécu et qui a un regard sur le Temps peut nous enseigner cette science qui nous lui semble infuse et qui pourtant lui exige tant d’efforts.

    Cette vision est un moyen d’ouvrir nos cœurs puisqu’il semblerai venu le moment de desserrer nos mâchoires contractées sur nos sentiments.

    Merci à Tariq Ramadan pour son enseignement mais aussi à toutes les personnes qui ont permis un tel cheminement.

  25. Bonsoir mon très cher frère Tariq et Barke oouacherke, bonne fête de l’Aïd elkebire. Je trouve votre poème très beau et triste. Je ne sais pas pourquoi vous zapper notre province. Je sais que je suis une paysanne ma ville est toute petite. Je vous attends quand même pour assister de nouveau à vos belles conférences. Vous êtes géniale mon cher frère et je dis macha Allah. Qu’Allah vous protège ainsi que tout vos anges. Je continue mon chemin vers Dieu et vous êtes tous les jours et toutes les nuits dans mes prières et mes invocations. Je vous souhaite que du bonheur ainsi que votre belle famille et amis en Dieu. Je ne cesserai de vous dire mon cher frère l’amour de Dieu que je vous porte. Je vous souhaite le meilleur des paradis Elfirdaouss pour l’au-delà et une belle bien plein de joie sur terre. Vous êtes mon chevalier combattant et j’admire toutes vos actions. Allah sait et connait ses saints serviteurs et choisi Salihines dont vous faites parti sans aucun doute. Que vos invocations soient toutes exhaussées incha Allah Rahmane. Je vous aime en Dieu.

  26. Qu’il soit permis que ceux qui ont quelque chose à dire le disent. Cependant évitons les interpretations qui ne nourrissent pas notre foi et surtout les injures voir les insolences à l’endroit de gens qui ont déjà le mérite d’écrire et de nous faire partager leur foi. Que ce site demeure un site pour raffermir notre croyance en ALLAH SOUBAN’ALLAH. Allez Tariq et tous ceux qui y contribuent. Allah nous aide. Heureuse Tabaski.

  27. Magnifique poème qui procure des frissons rien qu’à la lecture. Merci pour ce texte, cela fait réellement du bien dans ce monde meurtir et où nous mêmes, créateurs de celui-ci se détruisons jour après jour dans une destruction de soi. Merci.

     
     
    Je déconseille de jouer au Casino en ligne sans expérience préalable du poker, mieux vaut savoir ce que l’on fait.
  28. Macha’allah… Je comprends tout de suite qu’il a vu la vie passer, partir, venir, sourire… et j’en passe. Mais il a vu qu’une seule et unique chose restait, qu’il soit seul, avec le monde ou même sur la lune. C’est Allah, soubhanahou oua ta3ala. Il est là, veillant, ça lumière et une delivraison, mais il n’y a que ceux qui veulent la voir sincérement qui la voyent. C’est donc pour finir, une source de bonheur de vérité et de justesse que Dieu reserve à ceux qui méritent et au bon moment. Que toute la vie s’ébranle si l’on veux, mais Dieu est toujours stable, voilà pourquoi il vaut mieux s’appuyer sur Lui. Monsieur Tariq Ramadan est bien placé pour le dire.

  29. Salam’uAleykum
    Que Dieu vous recompense pour vos partages , mon coeur fut triste et agreement euphorique , a la lecture de ces quelque ver barkaAllahoufik’um !

    J’en viens au titre de mon post ‘ Hihi
    Juste pour dire a Indulgente et parlotte que Vos discussion , a ete suivie ac grande attention par moi meme , parfois au risque de repondre en donnant mon opinion j ai sus,reussis a vous laissez tranquille !
    En Bref je ne vais pas m attardee plus longtemps je vous remercie pour nous faire partagee votre ” Inteligence ” Mon estime pour les parlotte es montee de trois crans .. lol je ne sis pas sur un Ton ironique mais belle es bien sincer’ .
    J ai trouvee votre debat tres .. hum … Plaisant et remarquable
    Au plaisire de vous relir’

    Votre frere Fillah Salam’o Aleykum
    Abu Bakar Ibn Regis

  30. “Oh Mi mas bello amor
    Te dejoy un mar de sal
    Oh lo siento, Salima, dejame solo ahora
    Oh oh oh oh oh
    Salima, Salima, Salima perdoname

    Oh mi mas bello amor no te oferezco el sol
    Oh querido amor
    Tu eres mi sueno no llores mi nina, Salima

    No puedo darte la luna que tu esperas
    Manana yo partiré sin tus flores
    Con mi soledad, por mi liberdad, con mi soledad
    Con mi soledad, por mi liberdad, con mi soledad me iré mi amor

    Oh con esta cancion llevame siempre en tu corazon
    Lo sabes bien, te quiero pero
    Yo soy ave sin nido
    Yo soy ave sin nido

    Con mi soledad, por mi libedad, con mi soledad
    Con mi soledad, por mi liberdad, con mi soledad
    Me iré mi amor

    Te pido un ultimo perdon

    Yo me voy con mi soledad”

    JEHRO “Salima”
    http://www.youtube.com/watch?v=pBHpvkXXxFM&feature=related

    “Escucha este borde de vida, de suavidad, y el viento

    Sinfonía de mi vida que se escapa, me libera y me escribe”

    Hasta luego Maestro
    y Animo, como siempre, animo !
    Que le vaya con Dios

    Yo soy ave sin nido

    1. «Il y a là la peinture, les oiseaux, l’envergure, qui luttent contre le vent
      Il y a là les bordures, les distances, ton allure, quand tu marches juste devant

      Il y a là les fissures, fermées les serrures, comme envolés les cerfs-volants
      Il y a là la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement
      Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
      Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas
      Il y a là là là, si l’on prenait le temps, si l’on prenait le temps
      Il y a là la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement
      Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
      Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas

      Il y a là les mystères, le silence sous la mer qui luttent contre le temps
      Il y a là les bordures, les distances, ton allure, quand tu marches juste devant
      Il y a là les murmures, un soupir, l’aventure, comme emmêlés les cerfs-volants
      Il y a là la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement
      Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
      Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas
      Parfois on regarde les choses, telles qu’elles sont, en se demandant pourquoi
      Parfois on les regarde, telles qu’elles pourraient être, en se disant pourquoi pas»

      Vanessa Paradis – “Il y a”
      http://www.youtube.com/watch?v=EqgavYy9yos

      __________________________________________________

      Avec toute mon affection et mon soutien, je vous envoie toute la patience du monde, mon âmi, mon frère
      En sa force, wa ma’salamHu
      En vie

  31. Essalamu alaykum

    Mes penses, invocations et amour vont aussi pour vous et votre famille pendant le pelerinage.

    Que Dieu vous guide et protege.
    We Salam.

  32. j ai particulierement apprecie cette belle chronique je de mande au seigneur des cieux de vous garde longtemps parmi nous il qu il vous accorde tous ce que vous voulez dans cette vie.amine.

  33. J’ai trouvé ce poème magnifique … Je vous en fait profiter …

    L’ombre de l’écume

    Personne n’ignore ma venue
    Ni le secret de ma route
    Tout est connu
    Prévu sans doute

    Prendre un canot comme d’autres la fuite
    Avec le courage pour seul sextant
    Pour colmater les fuites
    De mes dix-huit ans

    Je suis l’ombre de l’écume
    Harraga, Harraga
    L’espoir noyé que nous eûmes
    S’égara, s’égara

    On se serre pour éprouver le destin
    Pourvu que l’orage ne vienne pas
    Lui, le clandestin
    L’ami du trépas

    Vivent en moi la graine et le printemps
    Qui dans l’exil auront une chance
    Et selon le vent
    L’Italie ou la France

    Qu’ais-je à faire d’une terre qui soit mienne
    Si l’espoir et demain ne peuvent y pousser
    En moi nulle haine
    Mais seul Dieu le sait

    Je suis l’ombre de l’écume
    Harraga, harraga
    Un silence dans la brume
    Harraga, harraga

    Le temps et le vent se sont tus dans mon dos
    Mais peu importe le retard qu’accuse
    Le frêle radeau
    De notre méduse

    Au loin un paquebot cette nuit m’a réveillé
    Rempli de gens heureux dansant sur le pont
    Mon Bled est passé
    Le leur est illusion

    Je les entends qui chantent et qui rient
    Comme à un matin d’indépendance
    Un trop plein de nuit
    Un tropique en transe

    Leurs lumières égoïstes n’éclairent qu’eux
    Aussi aucun d’eux ne peut nous voir
    Demain c’est dans la queue
    Demain une autre histoire

    A l’embrun revient de saler ma peine
    De cette rive qui m’a pris à ma mère
    Ma seule sirène
    Mon unique chimère

    Je suis l’ombre de l’écume
    Harraga, harraga
    Un silence dans la brume
    Harraga, harraga

    Les nuits vides, les bancs d’étoiles, les infortunes
    N’auront jamais raison des mes compagnons d’espoir
    Au clair de la lune
    A nous la victoire

    J’ai écris ces lignes dans une bouteille à la mer
    Pour mes frères jetée par-dessus bord
    Dîtes-leur que j’les aime
    Que je les aime même mort

    Et toi maman, ma nuit ne durera point
    Du pays des gens je voulais t’offrir mieux
    Que ta pauvre vie au moins
    Mieux que tous leurs cieux

    Je suis l’ombre de l’écume
    Harraga, harraga
    Un silence dans la brume
    Harraga, harraga

    Mon voyage aura fait mes invocations entendues
    Qu’alors Son pardon trouve son chemin
    Jusqu’à nous, étendus
    Et nous prenne par la main

    Tous ignorent que je suis venu
    Et le secret perdu de ma tombe
    Sur la plage mon corps nu
    Dit que l’écume a rendu son ombre.

    Abd al Hakim Chergui

  34. L’hypocrisie est un vice à la mode et tous les vices à la mode passent pour vertus. (Molière).
    Pitoyable, c’est le mot qui me vient à l’esprit en lisant, certains commentaires, inconnu(e) et parlotte… miss tolérance zéro ! parlotte je voulais faire quelque effort et tenter de vous trouver des circonstances, quelle déception… votre dernier commentaire me déconcerte tellement il suinte l’hypocrisie “Mr l’inconnu a eu raison de me dire de me la fermer, il a simplement souhaité me limiter” l’ineptie personnifiée ! même la tête sur le billot je ne pourrai tenir un tel discours… comment est-ce possible ?
    Quant à l’inconnu(e), qui se dit choqué par tant d’agressivité, je vous trouve drôle et usant à la fois, tellement c’est du grand n’importe quoi vos commentaires… vous devriez sortir un peu plus souvent, ainsi vous comprendrez le véritable sens de ce mot…
    pour terminer, inconnu, vous devez être devin certainement, car le texte dont vous parlez, à mon avis, seul l’auteur en détient réellement la véritable interprétation, la votre doit être à des années lumière… de grâce, cessez votre démagogie à deux sous, vous êtes de plus en plus comique, et cela est valable pour parlotte également.

    1. Vous êtes à mon sens du même niveau que Parlotte et vraiment j’ai honte de tous ces échanges … Oui, il y a beaucoup d’agressivité dans ces échanges bien qu’elle soit toute relative par rapport à ce qu’il se passe dans le monde, elle est réelle. Engagez vous sur le plan humanitaire au lieu de faire des leçons de morale à 2 balles, dans les associations au lieu de vous défouler sur un site qui n’a pas vocation à servir de défouloir, et encore moins lorsque nous abordons le thème de l’amour …

      Encore du mépris… Vraiment j’ai honte pour vous et même de vous répondre.

      J’en resterai là… Il y a vraiment du travail…

      Que Dieu nous aide

      Et pardon encore à Tariq Ramadan et merci pour le cadeau …

    2. concernant indulgente
      oui tout à fait d’accord avec vous et avec Hélia, mais je crois qu’indulgente se prend pour une intelectuelle qu’elle n’est pas… honte à elle de prendre tout cet espace pour des propos aussi prétentieux et stupides…et emplis de méchancetés..Cela doit être son seul espace d’expression, il suffit de revoir chronologiquement toutes ses interventions qui ne mènent à rien.. en plus tout le monde est fier de ses origines, je ne vois pas où est le rapport…. quant à la faute d’orthographe de Tariq RAMADAN est-ce grave ? non pas le moins du monde !!! Il y a des gens qui aiment parler pour ne rien dire..
      Ne vous inquiétez pas Hélia, elle doit être malheureuse pour être aussi méchante la pauvre !!
      quelle tristesse !!
      paix sur vous

    3. Et pour le sens des mots, pas besoin de tout comprendre pour ressentir … encore faut il avoir un coeur …
      Que Dieu nous aide

  35. Le sens des mots … Si on savait …

    Ce serait pas mal, si à chaque fois que nous avons l’intention de dire une bêtise, on pouvait se mordre la langue, c’la nous laisserait le temps de refléchir …

    1. Et si on pouvait se coincer les doigts dans une porte aussi (rires), ce serait efficace pendant plusieurs heures 😉

      Je pensais à quelque chose en ne réagissant pas à ce que Melle « l’indulgente » disait ; et dans cette non-réponse, cela m’a amené à de longues réflexions. Et je me disais une chose (qui n’a pas de lien direct manifeste) c’est… : on voit des musulmans réagir partout aux conférences de Mr T. Ramadan. Ils sont enthousiastes, ils vont à ses conférences, il y a une telle énergie qui se libère d’eux. A côté de cela, une question est redondante : « comment doivent faire les musulmans pour réagir aux cotés de la Palestine ?». La réponse majoritaire est de se former dans le journalisme afin d’équilibrer la politisation des réalités sociales. Mais… certains à tord n’y voient pas d’effectivité. Alors qu’en réalité il y a toute une question de pouvoir et de domination donc de rééquilibre de la Justice possible.

      Mais j’en viens à me poser une question plus profonde. Nous avons des bras partout dans le Monde, des musulmans motivés ; qui n’attendent plus que l’ordre pour se mobiliser. Pourquoi ne pas développer un centre de «Recherche & Développement» de la pensée islamique dans le Monde ; et tout comme dans le cadre commercial il s’agirait non pas d’avoir un projet de mettre sur le marché un produit qui aurait une durée de vie. Mais de donner naissance et de mettre à exécution par étape successives « un projet », des projets, un ensemble d’actions. Il s’agirait d’un organe collégial composé (médecins, imams, étudiants ; n’importe qui ; l’essentiel serait qu’ils produisent). Ils feraient donc éclorent des idées ; et nous serions tenus de les suivre. Cela, puisque l’on refuse aussi d’intégrer la religion dans le politique ; alors que le politique ne se gène pas pour, non plus seulement exclure la religion, puisqu’il exclu également des domaines de l’éthique. Donc cet organe à défaut de se politiser amènerait les grandes directives. Il aurait une annexe (institutionnelle), annexe chargée d’orienter les personnes sur des études journalistiques, etc… grosso modo chargé d’accompagner les personnes. Puisqu’on le sait les personnes qui s’exécutent sont des personnes qui sont suivi dans un projet. Il faut donner aux gens la possibilité de croire en leurs capacités et en leur potentiels ; parce que certains parlent du journalisme comme d’un rêve, alors qu’ils sont bien plus intelligents et bien plus capables que de grands journalistes et de grands politiciens… simplement ils ignorent leurs potentiels. Donc il y aurait une base de Recherche&Développement, avec des journalistes qui travailleraient au service de cette base là et publieraient des revues dans le Monde entier et se tiendraient au courant de ce qui se passent dans le Monde entier. Il y aurait des philosophes pour augmenter le niveau de créativité (ils penseraient le Monde). Et à chaque fois que les projets seraient avortés, il y en aurait de nouveaux et constamment. Il s’agirait d’être un poids face à divers organes des pouvoirs internationaux (comme l’ONU, etc…) et petit à petit cela prendrait une telle importance, cet organe serait si influent ; que les pouvoirs politiques seraient obligés de compter avec le pouvoir éthique de l’Islam. Nous aurions des directives islamiques communes afin que cela ne parte pas dans tous les sens ; et une politique (de pensée, ou d’autre chose) commune.

      L’influence de Mr T. Ramadan est telle qu’il apparait stratégique de former un organe qui puisse appeler l’extérieur à un investissement plus formaliste et concret. Nombreux sont ceux qui le voient comme le représentant socio- « politique » mais politique au sens juridique ; non pas politique, mais le juridique a un lien avec le politique. Donc cette Institution aurait une revue, mensuelle ou hebdomadaire ou autre, qui nous tiendrait au courant. Et quand on voit la fougue dont sont saisis certains pour la Justice et pour Mr T. Ramadan (pour sa compétence juridique et à plus large terme religieuse et socio-politique ; bien que je n’aime pas le mot politique car certains s’en jouent pour essayer de dire « religion n’est pas politique » alors que la compétence d’un « intellectuel » reste de l’ordre de la « réalité » comme sa vision sur les négligences désastreuses du politique) Bref… donc voila. Et il faut que les musulmans du Monde entier voient en Mr T. Ramadan non pas ce qu’il a émis comme opinion à l’endroit de leurs désaccords, puisque quand on parle ; on parle avec une vision. Mais qu’ils voient en lui, la possibilité stricte des musulmans d’avancer dans le sens d’un regain de droits plus grand. Et quand on voit aussi son niveau de tolérance, qui se reflète bien dans le nombre notable des invitations sur les chaînes de TV ; au bout d’un moment il faut comprendre qu’il est une formidable passerelle pour la conciliation de 2 Mondes pour un vivre ensemble se concrétisant progressivement. Et qu’on arrête ces guerres depuis un esprit fermé de penser les propos de Mr T. Ramadan dans leur littéralité. Celui qui écoute Mr T. Ramadan dans la littéralité n’a rien compris. Il y a un sens… une vision. On ne peut en France dire ce qui idéologiquement s’oppose à une politique dont la censure frappe illégitimement au sein même de la (liberté de) pensée. Tous les musulmans qui se détournent de Mr. T. Ramadan sont des musulmans trop naïfs. Il y a la réalité derrière les moyens de conciliation employés par les uns et les autres. Et cette réalité c’est la Justice stricte, pour tous et de manière égalitaire. Quand je vois des intellectuels musulmans qui débattent encore sur ce que dit Mr T. Ramadan c’est qu’ils n’ont rien compris : on ne peut plaire à tout le Monde et qu’on lise les propos de Mr Hasan Al-Banna et les activités de Mr Said Ramadan (♥surdoué♥ précisons le), paix à leurs âmes ; il faut être débile pour ne pas comprendre, que la seule direction est la Justice et le Droit au sens stricte.

      Le pire c’est que les français auraient tout à y gagner. Parce que moi je suis aussi pour le fait qu’il faille réviser le manque d’éthique dans divers domaines occidentaux. Et quand je pense simplement à tout ce que j’ai pu lire sur Internet et ailleurs, de manière générale ; ce qui en ressortait c’est une évolution impudique des mœurs, une augmentation de la pornographie et les sites précisent bien que la pornographie rend indulgent vis-à-vis des viols ( «Des expériences faites sur des groupes d’étudiants ont montré qu’une consommation assez massive de matériel pornographique modifie l’image que l’on se fait de la femme et rend indulgent vis-à-vis du viol» ; source : http://www.croixsens.net/sexe/pornographie.php. Je recommande ce site à tout intéressé, il donne de très bon conseils ; ne vous fiez pas à l’apparente chrétienneté, Dieu aime le Savoir. On y parle aussi des dérives Occidentales). Et à coté de cela on voudrait nous imposer une manière de nous vêtir… je pense que le système va mal parce qu’« il faut que le pouvoir arrête le pouvoir » [Montesquieu] donc on doit nous-mêmes (les dominés) l’arrêter quand il bafoue nos droits (mais loin de ceux dont l’initiative serait de renverser le pouvoir). Au contraire on aime le cadre et la stabilité. Mais un despote ne peut discerner avec une vision qui colle à la réalité. Et un organe peut être un despote dès lors qu’il ignore le souhait du peuple. Et on connait le pouvoir des musulmans en France, preuve en est que des revendications (incendies de bus et agression de contrôleur) ont pu être constatées suite à des décisions qui n’étaient pas islamiques donc le problème n’est pas l’Islam c’est l’inverse ; c’est le fait d’ignorer l’éthique des juifs, des chrétiens et de les oppresser, qui les poussent simplement à manifester que l’oppression est une forme d’intolérance. Donc il y a eu suite à cela des diminutions de contrôles (de contrôleur, ils ne faisaient que de la prévention) à Lyon, etc… Poursuivons sur cette question d’éthique, cette idée aussi que le Conseil d’Etat serait une parole politique fiable et stable notamment quand ils statuent sur la laïcité ; alors qu’ils ne sont que des juges (que les juges ont pour obligation de s’émarger du politique) et ces juges du Conseil d’Etat passent leur temps à revirer sur leurs décisions. Donc Mr Sarkozy en 2003 (dont les notes scolaires en droit constitutionnel n’étaient apparemment pas très très excellentes !! « Loin s’en faut » disait un professeur dont j’ai oublié le nom) qui ose prendre pour référence le Conseil d’Etat pour référence ; franchement c’est honteux. La fourberie imposée par la profession d’avocat est elle compatible avec la déontologie imposée par la profession de Président ? Aux autres la réponse, aux autres ; moi je suis des ignorantes.

    2. Salem Parlotte,

      Toute cette culture qui vous anime me laisse perplexe ! Mais à quoi bon si en développant une certaine intelligence on n’a aucune conscience morale et aucune éthique ? Car au fond l’Homme est attiré par les âmes pures et naïves ! Il n’a que faire d’une intelligence dépourvu d’humanisme ! Le secret de la réussite dont vous avez l’air de fantasmer tant c’est de Connaître le point faible de l’Homme et seules les âmes humbles y parviennent !

  36. des liens tissés à la perfection dans ce minuscule capharnaum
    et un mahatma dyonisiaque parvenu en reve à moi(le pire c que c vrai)et plouf je tombe dans vos mots…………
    étrange farce…………

  37. Prenez soin de vous, prenez soin de vous, prenez soin de vous…

    “Ton corps a des droits sur toi”.

    Pour continuer à oeuvre, pour faire grandir un enfant, protégez-vous. C’est si important. Ne vous oubliez pas. Si vous pouviez réaliser en prenant le temps…

    Ce rythme extrême, est-il nécessaire?

    Prenez soin de vous.

    Qu’Il vous accorde le repos du corps et la paix de l’âme.

    A l’horizon azuré, à la beauté du monde.

    1. A toi l’Inconnu et aux Musulmans à la Noix,

      Arrêtez votre hypocrisie. Son bien-être et son bonheur ne vous intéressent pas. Seriez vous prêt à lui donner de votre sommeil, de votre repos et de votre sérénité ?! Vous aimez qu’il défende les droits des musulmans ; oh oui, ca vous aimez… Il n’y a qu’à voir ; suffit d’aller sur certain réseau social pour constater les commentaires : « Je l’adore […] quelle intelligence et quelle culture […]vous les avez cassé […] brillant […] comment fait il pour employer autant de justesse dans les mots […] il dit tout fort ce que les musulmans pensent tout bas […] si on pouvait avoir d’autres musulmans comme lui […] c’est mon idole […] je t’aime tariq […] poème de Warda… et j’en passe ».

      Arrêtez de fantasmer ! Maintenant il va falloir prendre les devants. Nous n’avons pas à nous réjouir de la fatigue de Mr T. Ramadan. Parce que oui en réalité en agissant comme cela nous nous réjouissons de sa fatigue. Et d’autres naïfs musulmans comme ceux dont je ne citerais pas le nom qui s’amusent par pur sadisme de transformer ses propos. A mon sens, la plupart de tout ces musulmans ne sont que des chacals. Prouvez ce que vous dites au lieu de vous exciter ; mais ils ne savent que faire dans la superficialité, ils me répugnent. Et ensuite, pour un moindre défaut, ils ne pardonnent rien… vive la superficialité, on peut dire que vous savez aimer vous : Amour quand cela nous sied !!! On aime jamais les êtres pour ce qu’ils nous apportent ; on les aime pour eux mêmes. Et quand on aime, on se doit d’être justes.

      Vos larmes, voila la sincérité ; vos larmes, vos larmes ou l’engagement ; sinon rien d’autre.

      Musulmans, hypocrites à la noix ; je ne vous aime pas moi. Idolâtres. Je vous aimerais quand vous vous engagerez. Parce que la fainéantise nous fait dire : « il est intelligent » alors qu’il n’a rien de supérieur face à personne, il a de l’audace, et il a foi en lui… oui mes biquets, de l’audace et foi en lui… Alors à vous de faire de même ! La confiance en soi nous ouvre des potentiels inimaginables.

      Aussi juste une chose : mon message s’adresse à ces musulmans. Tous autant qu’ils sont. Quand on dit sans cesse à une personne qu’elle est intelligente, belle ou cultivée… au bout d’un moment la personne qui entend ces compliments ça la dégoûte, ça la saoule ; ça l’énerve même. Donc qu’on arrête avec ca aussi.

      Agissez au lieu de parler Musulmans à la Noix.

    2. Salam à A,… là, juste 1 peu plus haut et, sans différence ingénue ni raison influente, à chacun, à chacune, l’injustice est une souffrance persistante que le temps “pertinentiel” rappelle chaque fois à tous d’aborder d’un équilibre voué sur Terre à la valeur des êtres et d’estimer d’une mesure en Vie portée à la hauteur des sens, disons, d’une atmosphère égale et détendue de A à Z et sans juger des alphabets ou des pensées, toutes et tous appropriés, qu’il soit tenu des sérénités à quelques utilités humaines et communes comme au respect des ensembles toujours et encore juxtaposer à leurs avenirs…

      …après certains verdicts dénoyés, il peut sembler tout à fait normal de réapparaître entre deux “blago blago” d’histoires au bord d’une hérésie assez consternante et ce, quelque soit la coque hégémonique et répétée, confiance n’étant ni décadence ni médisance en la personne ou en l’être pour qu’il se sache, à chacun, à chacune, humainement et naturellement, de retrouver un peu plus d’audace à chaque fois de dire, ici ou là…

      …Hassan…Salam, merci…

    3. A toi l’Inconnu et à tous les Musulmans ; ces Musulmans à la Noix !

      Arrêtez votre hypocrisie. Son bien-être et son bonheur ne vous intéressent pas. Seriez vous prêt à lui donner de votre sommeil, de votre repos et de votre sérénité ?! Vous aimez qu’il défende les droits des musulmans ; oh oui, ca vous aimez… Il n’y a qu’à voir ; suffit d’aller sur certain réseau social pour constater les commentaires : « Je l’adore […] quelle intelligence et quelle culture […]vous les avez cassé […] brillant […] comment fait il pour employer autant de justesse dans les mots […] il dit tout fort ce que les musulmans pensent tout bas […] si on pouvait avoir d’autres musulmans comme lui […] c’est mon idole […] je t’aime tariq […] poème de Warda… et j’en passe ».

      Arrêtez de fantasmer ! Maintenant il va falloir prendre les devants.

      Nous n’avons pas à nous réjouir indirectement de la fatigue de Mr T. Ramadan.

      Parce que oui en réalité en agissant comme cela nous nous réjouissons de sa fatigue. Et d’autres naïfs musulmans comme ceux dont je ne citerais pas le nom qui s’amusent par pur sadisme de transformer ses propos. A mon sens, la plupart de tout ces musulmans ne sont que des chacals. Prouvez ce que vous dites au lieu de vous exciter ; mais ils ne savent que faire dans la superficialité, ils me répugnent. Et ensuite, pour un moindre défaut, ils ne pardonnent rien… vive la superficialité, on peut dire que vous savez aimer vous : Amour quand cela nous sied !!! On aime jamais les êtres pour ce qu’ils nous apportent ; on les aime pour eux mêmes. Et quand on aime, on se doit d’être justes.

      Vos larmes, voila la sincérité ; vos larmes, vos larmes ou l’engagement ; sinon rien d’autre.

      Musulmans, hypocrites à la noix ; je ne vous aime pas moi. Idolâtres. Je vous aimerais quand vous vous engagerez. Parce que la fainéantise nous fait dire : « il est intelligent » alors qu’il n’a rien de supérieur face à personne, il a de l’audace, et il a foi en lui… oui mes biquets, de l’audace et foi en lui… Alors à vous d’en faire autant !

      La confiance en soi nous ouvre des potentiels inimaginables.

      Aussi juste une chose : mon message s’adresse à ces musulmans. Tous autant qu’ils sont. Quand on dit sans cesse à une personne qu’elle est intelligente, belle ou cultivée… au bout d’un moment la personne qui entend ces compliments ça la dégoûte, ça la saoule ; ça l’énerve même. Donc qu’on arrête avec ca aussi.

      Agissez au lieu de parler Musulmans à la Noix. Musulmans à la Noix. Musulmans à la Noix. (3 fois)

      (PS la modération : souci connexion ; si texte en double, merci d’en effacer un.)

  38. Et bien… je vous souhaite bonne route et du blabla à gogo, ça tombe bien, pour certains, vous parlez le même langage, même état d’esprit quoi demander de plus quand on a pour but le flou… alors,tout est bien qui parait bien ! 🙂
    Je constate avec surprise, l’acharnement dont certains font preuve, dans l’unique but d’évincer tout contradicteur… en venant ici, je pensais communiquer avec des personnes comprenant le sens de l’échange, tant pis je me serai planté, vos quolibets me glissent dessus sans laisser de traces… et aux donneurs de leçons, détenteurs du monopole du ridicule, argumentez, approfondissez, faites de sorte à relevez le niveau, des personnes tels que vous font le régal des médias, qui se frottent les mains et se délectent de l’ignorance et la naïveté dont vous faits preuve…
    Miss parlotte, apprenez ma chère, que je ne remercie personne, je ne faisais que citer un commentaire, et que je ne recherche rien d’autre que de m’exprimer librement, toujours dans le respect, mes propos n’ont jamais été vulgaires contrairement aux vôtres… il me semble que vous fassiez une fixation sur ce qui plaît aux hommes, très drôle… cela doit avoir une explication psychologique, bref, pour ma part puisque cela semble vous inquiéter, soyez rassurée, j’ai ce qu’il me faut à la maison…
    Bonne route la fratrie !

  39. …il aura donc manquer, à bon nombre, de lire, dès le début, le sens et la raison d’être et, aux fins de bien résumé certaines possibilités d’échanges et de dialogues en ce lieu, il aura autant été peu estimé, de penser, en fin de chronique, le sens et la raison d’un partage, quelle arène de messages au final de cet espace ou quel miroir d’ignorance au fil de ses mots,…

    …Hassan…Salam, merci…

  40. Salam,
    Votre poème est un hymne à la vie. Une vie sans doute bien remplie d’amour, de compagnie, de sens et de reconnaissance. Un poème très réaliste ; les hauts et les bas se rencontrent et se chevauchent… le départ/le retour, le silence/le vacarme, les foules/la solitude, les blessures/la joie… enfin la vie/mort. Laissez-moi vous rajouter une autre combinaison ( ma déduction): l’amour/la mort : en l’absence de l’amour, on ressent une sorte de mort intérieure. Alors continuez à aimer malgré les rides, les voyages, les retours, le départ des enfants, les foules… L’amour vous aidera à vous battre partout où vous vous retrouverez.
    Salam.

    1. Salem ,

      Et une pensée particulière pour ces hommes ” enchaînés ” qui ne peuvent pas retourner auprès de leurs enfants ……

  41. “S’éloigner n’est pas cesser d’aimer. Il faut que tu le saches.”Je vous aime mon très cher frère Tariq de prés comme de loin. J’ai prié, je prie et je prierai toujours pour vous. Je vous souhaite que du bonheur et une longue vie incha Allah.

  42. Salam Cher Tariq

    beau mais mélancolique…
    Depuis quelques temps vos poemes et chroniques transpirent une lassitude une tristesse même.

    Au bout du chemin la lumière, qu’elle vous illumine et vous réchauffe

    prenez du temps pour vous, écoutez votre corps, reposez-vous et revenez-nous(si vous le désirez) apaisé et reposé

    Yafo

  43. salut une douaa pour vous mon cher frère Tariq parce que vous le valez bien. Allahouma enesser Tariq RAMADAN aala el koume elooulama elkoufare oi elmounfikines mekelkhines. Oi hafideke Allah fougue samaoiti oi elarde oi elbahre fi koulie makane amine Rabbi elaalamine. Hohibouk fiallah katiréne. Je vous aime en Dieu mon cher frère que Dieu vous protège pour nous tous amine incha Allah Rahmane.

  44. Ce soir, j’ai revisité mon passé
    et j’ai compris que le présent
    lourd de leurs absences
    est voué à être chanté au son des
    si j’avais su!

    Ce soir j’ai revisité mon passé
    j’y ai vu des visages en forme de soleil
    des rires aux éclats de lune
    et des regards de miel!

    Ce soir j’ai revisité mon passé
    et je remercie le Ciel
    de m’donner les ailes de l’amour
    et ma confiance en l’Eternel!

  45. J’aimerais tant ne garder que le beau, oublier tout le laid.

    Tant.

    Transmuer le plomb en or et de la rose ne retenir que son parfum…

    Mais passent les heures et les jours teintés de gris.

    E la nave va

    sin sappere

    dove va

    A la grâce de Dieu.

    Qu’Il te garde.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Liens

University of Oxford

St Antony's College …

European Muslim Network

http://www.euro-musl…

CISMOR Doshisha University

http://www.cismor.jp…

Présence Musulmane (Amérique)

http://www.presencem…

«
»
X