Israël invité d’honneur de la Foire du Livre de Turin (8 au 12 mai 2008) et du Salon du Livre de Paris (14 au 18 mars)

0
10826

Communiqué de presse

A propos de l’appel au Boycott


Il est toujours difficile de développer une position critique sur une question relative à Israël sans voir son propos mal interprété, déformé et souvent trahi. La polémique fait rage aujourd’hui en Italie autour de la Foire du Livre de Turin (on entend tout et n’importe quoi) et voilà que Pierre Assouline rend compte des faits sur son blog de façon tendancieuse en déformant sciemment, purement et simplement les termes du débat.

 

Rappelons les faits. La Foire du livre de Turin avait d’abord désigné l’Egypte comme invité d’honneur puis a changé d’opinion et a choisi de célébrer Israël puisque cela correspondait aux soixante ans de la création de cet Etat. Un mouvement s’est mis en place, lancé par des partis politiques, des personnalités et des associations qui militent pour les droits des Palestiniens demandant à ce que l’on changeât d’invité d’honneur car il était à leurs yeux indécent de célébrer un Etat – en en faisant un « invité d’honneur » –  alors que son gouvernement  ne respecte pas le minimum des droits humains et humilie quotidiennement le peuple palestinien. Devant le refus des responsables de la Foire du Livre de Turin, le mouvement a appelé les écrivains et le public à le boycotter. Questionné par l’agence de presse italienne ANSA sur cet « appel au boycott », j’ai clairement soutenu qu’il n’était pas normal, ni humainement décent, de célébrer Israël au moment où l’on sait la politique que mène cet Etat et son gouvernement dans les territoires occupés et dévastés.

 

Il est donc clairement question de critiquer le choix de cet « Invité d’honneur » et non d’empêcher les auteurs israéliens de s’exprimer ni même de débattre avec eux ! La propagande mensongère s’est alors mise en marche :  il s’agirait d’une démarche antisémite ! Un refus de la liberté d’expression ! Ou encore, comme l’écrit Pierre Assouline, « un boycottage des écrivains israéliens » avec, en sus, une citation de moi totalement inventée. J’aurais « répondu à La Repubblica :”Il est clair qu’on ne peut rien approuver de ce qui vient d’Israël” » D’abord, je n’ai jamais parlé à quiconque de La Repubblica et je n’ai jamais tenu de tels propos !!! J’ai dit et répété que toutes les femmes et tous les hommes de conscience – et cela ne concerne pas seulement les Palestiniens ou les Arabes  – devaient, à mon sens, boycotter la Foire (comme le Salon de Paris d’ailleurs) dont l’invité d’honneur était un pays qui ne respectait pas le droit et la dignité des peuples. J’ai précisé que notre refus du silence complice sur la scène internationale était le seul vrai moyen de faire cesser la violence au Moyen-Orient !

 

N’est-il pas curieux de voir les défenseurs aveugles de la politique israélienne déformer les propos, mentir et affirmer qu’une telle position est similaire à de l’antisémitisme ou au déni du droit de parole des auteurs israéliens !? Qui donc a parlé de cela !? Refuser de « célébrer » Israël et sa politique d’oppression n’a rien à voir avec l’antisémitisme ou le déni de la liberté d’expression. Ne devrait-on pas entendre la voix du poète israélien Aaron Shabtaï affirmant qu’il boycotterait à titre personnel « tant la Foire du livre de Turin que le Salon du livre de Paris en ne se joignant pas à la délégation de son pays ». Il précise : ”Je ne pense pas qu’un État qui maintient une occupation, en commettant quotidiennement des crimes contre des civils, mérite d’être invité à quelque semaine culturelle que ce soit. Ceci est anti-culturel ; c’est un acte barbare cyniquement camouflé en culture. Cela manifeste un soutien à Israël, et peut-être aussi à la France, qui appuie l’occupation. Et je ne veux pas, moi, y participer.”

 

On dira bien sûr que Aaron Shabtaï est colonisé par la haine de soi et que cela lui fait prendre le parti des « antisémites » de la terre… On connaît ce refrain. Ou alors, s’agit-il là du simple bon sens…le silence de la communauté internationale vis-à-vis du traitement des Palestiniens est déjà suffisamment honteux pour que l’on n’ajoute pas l’offense à l’indigne. Une conscience humaine avec un minimum de valeurs, de principes et de dignité ne peut s’associer à cette mise à l’honneur d’un Etat dont les pratiques politiques et militaires sont une insulte à nos consciences et à notre honneur.

 

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

    • Selem

      j’ai remarqué que celui qui utilise le terme « terroriste » dit souvent sa pour ce laver les mains et qu’il l’est lui même, voir pire… D’autre part et sans vouloir être méchant, je constate que les juifs souillent la mémoire de leurs ancêtres qui ont connu la shoha (catastrophe). Pensez vous qu’ils serait fière d’avoir une descendance aussi violente et arrogante? Non vraiment au contraire ils les insultent et les trahisent de jour en jour et de plus en plus… Que Dieu facilite la tache de ceux qui souffrent dans ce monde de plus en plus bas. Amin!

  1. Bien dit Tariq ! Merci pour être toujours si claire et juste dans vos interventions … L’humanité a tellement besoin de cette transparence … Chacun qui comprendre le «minimum» de ce que on peut encore appeler « Humain » doit unir sa voix à la votre !
    Les autres … ils se sont oublies quelque part … dans les méandres obscures, sordides et vides … des définitions qui ont perdus le lien sacré avec la Vie … avec la souffrance, le Bien, la vrai action pour l’Autre … Où sont-ils ?? Ils n’appartient plus au cercle des dignes … Il se racontent et racontent des histoires qui déforment la réalité …
    En vérité elle est toujours si simple … il faut simplement voir ce qui se passe là : guerre, morte, injustice ,,,, Ces sont des CRIMES contre l’Humanité, comme vous bien dites …. Il n’y a rien de plus à ajouter.

    Il faut donc crier à la honte devant la manipulation perpétrée par les médias si indignement! C’est vraiment le crime qui s’ajoute au crime … c’est un insulte envers ceux et celles qui sont victimes de la Tragédie, une tragédie noire ! Des gens qui perdent la vie … des enfants, des femmes, des hommes, des gens comme nous … la vie, vous comprenez (?!) dans le silence, le silence spectral et monstrueux du monde entier ! Ce silence c’est un trou noir d’indifférence mélangée à superficialité, inconscience, quand il ne s’agit pas de la manipulation bien ourdie …

    … Nous qui avons encore un peu de conscience et sens de la réalité, nous devons crier de fermer la guerre, nous devons aller à l’aide de ceux qui sont torturés et oubliés si tristement et horriblement … Je voudrais tellement avoir la force de changer tout ça … Peut-être qu’un jour nous serons là, ensemble, à porter au moins un témoignage direct et ouvert de notre solidarité des frères et sœurs en humanité …
    Mais maintenant que les autres chantent l’oubli … nous appelons ceux qui ont le pouvoir et les moyens pour faire quelque chose!La communauté internationale DOIT se mobiliser, prendre des décisions justes, pour ne pas abandonner ceux qui sont faibles et qui ont besoin de nous … maintenant !

    Salam

  2. ~~

    Appel de la Société Civile Palestinienne

    Appel au Boycott, aux Sanctions et aux Retraits des
    Investissements contre Israël jusqu’à ce qu’il applique le Droit International et les
    Principes Universels des Droits de l’Homme
    ->http://www.bds-palestine.net/index.cfm?id=fr]

    ~~

    9 Juillet 2005

    ~~

    ~~

    Un an après que l’avis consultatif historique de la Cour Internationale de Justice (CIJ) qui a jugé illégal le mur qu’Israël construit sur le territoire palestinien occupé, Israël continue sa construction du mur colonial au mépris total de la décision de la Cour. Après trente huit ans d’occupation par Israël de la Cisjordanie palestinienne (y compris Jérusalem-Est), de la Bande de Gaza et des Hauteurs du Golan syriens, Israël continue à accroître les colonies juives. Il a unilatéralement annexé Jérusalem-Est Occupé et les Hauteurs du Golan et annexe maintenant de facto de grandes parties de la Cisjordanie à l’aide du mur. Israël prépare également, dans l’ombre, son redéploiement prévu de la bande de Gaza – pour établir et accroître les colonies en Cisjordanie. Cinquante sept ans après que l’Etat d’Israël ait été établi principalement sur la terre ethniquement nettoyée de ses propriétaires palestiniens, une majorité de Palestiniens sont des réfugiés, dont la plupart sont apatrides. D’ailleurs, le système de discrimination raciale contre ses propres citoyens Arabes-Palestiniens derrière lequel il s’est retranché demeure intact.

    ~~

    À la lumière des violations persistantes du droit international par Israël,

    ~~

    Étant donné que, depuis 1948, les centaines de résolutions de l’ONU ont condamné les politiques coloniales et discriminatoires d’Israël en tant qu’illégales et ont appelé à des remèdes immédiats, proportionnés et efficaces,

    ~~

    Étant donné que toutes les formes d’intervention internationale et de tentatives de paix n’ont pas jusqu’ici convaincu ou forcé Israël à se conformer à la loi humanitaire, à respecter les Droits de l’Homme fondamentaux et à mettre fin à son occupation et son oppression du peuple de la Palestine,

    ~~

    En raison du fait que les personnes de conscience parmi la communauté internationale ont historiquement endossé la responsabilité morale de combattre l’injustice, comme illustré dans la lutte pour abolir l’Apartheid en Afrique du Sud par diverses formes de boycott, de retrait d’investissement et de sanctions;

    ~~

    Inspirés par la lutte des Sud-Africains contre l’Apartheid et dans l’esprit de la solidarité internationale, de la cohérence morale et de la résistance à l’injustice et à l’oppression,

    ~~

    Nous, représentants de la Société Civile Palestinienne, invitons les organisations des sociétés civiles internationales et les gens de conscience du monde entier à imposer de larges boycotts et à mettre en application des initiatives de retrait d’investissement contre Israël tels que ceux appliqués à l’Afrique du Sud à l’époque de l’Apartheid.

    ~~

    Nous faisons appel à vous pour faire pression sur vos états respectifs afin qu’ils appliquent des embargos et des sanctions contre Israël. Nous invitons également les Israéliens honnêtes à soutenir cet appel, dans l’intérêt de la justice et d’une véritable paix.

    ~~

    Ces mesures de sanction non-violentes devraient être maintenues jusqu’à ce qu’Israël honore son obligation de reconnaître le droit inaliénable des Palestiniens à l’autodétermination et respecte entièrement les préceptes du droit international en :

    ~~

    1. Mettant fin à son occupation et à sa colonisation de tous les terres Arabes et en démantelant le Mur

    ~~

    2. Reconnaissant les droits fondamentaux des citoyens Arabo-Palestiniens d’Israël à une égalité absolue; et

    ~~

    3. Respectant, protégeant et favorisant les droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés comme stipulé dans la résolution 194 de l’ONU

    ~~

    Approuvé par :

    ~~

    Les partis politiques, les syndicats, les associations, les coalitions et les organisations palestiniens ci-dessous représentent les trois parties intégrales du peuple de la Palestine : Réfugiés palestiniens, Palestiniens sous occupation et Citoyens palestiniens d’Israël.

    ~~

    Syndicats, Associations, Campagnes

    *1 à 29

    Associations des Droits aux Réfugiés/Organisations

    *1 à 37

    Organisations

    *1 à 106

    ~~

    =>* voir source : [Palestine BDS campaign->http://www.bds-palestine.net/index.cfm?id=fr]
    ~~

    ~~

    – Signataires inscrits

    ° [Organisations->http://www.bds-palestine.net/index.cfm?id=vo&org.x=52&org.y=11]

    ~~
    ° [Individuels->http://www.bds-palestine.net/index.cfm?id=vi&ind.x=33&ind.y=13]
    ~~

    ~~

    __

    ~~

    => In english

    [Palestinian Civil Society

    Calls for Boycott, Divestment and Sanctions against Israel (BDS)

    Until it Complies with International Law and Universal Principles of Human Rights->http://www.bds-palestine.net/index.cfm?id=en]

    ~~

    => In italiano

    [Appello della Società Civile Palestinese

    Al Boicottaggio, al ritiro degli investimenti e all’applicazione di sanzioni contro lo stato di israele

    fino a quando non rispetterà il Diritto Internazionale ed i Principi Universali dei Diritti dell’Uomo

    ~~
    ~~

  3. cher tariq, chers lecteurs

    nous ne sommes guere surpris des declarations mensongeres venant de personnalites diverses, du moment qu’elle vous salissent, c’est tout ce qu’ils aiment faire…..aujourd’hui personne n’a su demontrer « vos propos supposées antisemites »!!!laissez hurlez les loups, de toute maniere, ils continueront sans cesse, mais vous avez toujours resisté et gagné de jours en jours votre statut de personne integre, intelligente, et d’une redoutable culture…comme personne n est a la hauteur de debattre avec vous, ils n nont que ça pour vous abattre!!tenez le coup frere, ça passera
    salam

  4. aujourd’hui, plus que jamais, l’etre humain ,au nom de la justice et de la résistance face à l’oppression, doit s’élever et s’indigner. S’ils utilisent les armes, utilisons le boycot. Ne pas s’y rendre est déjà un acte de conscience éveillée!
    L’on devrait meme se poser la question du choix du pays ?
    Rien n’est fait par hasard. Finalement, plus que le boycot, c’est cette provocation du choix qui devrait etre mise en avant!
    Anniversaire de la création de l’état d’Israel! frontières de 48, soit!
    celles de 67 NON! 2008 fois non!!! et 100 000 fois NON à la politique expan(sionniste) d’israel au jour d’aujourd’hui.

  5. Avez vous déjà giflé des cadavres ?

    On vit une drôle d’époque n’est ce pas : les bourreaux sont enjoint par leurs sympathisants de tuer et humilier en silence. Ces derniers, les symphatisants, s’occuperont de terminer l’affaire ; ils transformeront les charcutiers de leur coeur en éternel damné dans un dessein égoïste particulièrement communautaire et vil : Gaza n’est qu’une fourmille à l’échelle de leur perspective : ils voient grands.

    Nous tenons tout admirateur d’Israël pour un être dégradé tant que celle ci continuera sa politique machiavélique et criminel à l’endroit de population qu’elle a le culot immonde de nommer « entité terroriste » par ces plus braves agents dispersé de par le monde. Ils nous plaît que l’Etat que soutient à la fois aujourd’hui l’hypocrisie Assoulienne et Turin-la gâteuse, et par une incroyable duperie ces intellectuels-universaliste-quand- ça-leur -chante, ait écrit pour battre monnaie d’un instinct tout abject, le plus déshonorant des soutien à cet Etat lequel a passé son existence a opprimer et cracher sur les résolutions.

    Certains jours nous avons rêvé d’une éponge à effacer l’immondice politique que suscite certains Etats-terroristes dont ils nous est interdit, par censure automatique, de citer le nom : Israël. « Antisémite ! antisémite ! » voilà ce que nous sommes disent-ils ! De Gaulle ? antisémite ! Pascal Boniface ? antisémite ! Ben Barka ? judéophobe autodéclaré! Et moi donc ? antisémite ! Mes amis ayez peur d’avoir peur de critiqué Israël dans un Etat ou l’on peut voir au 20h TF1 donnez le micro a Goldnadel comme si ce dernier était un doux poète ou encore Ivan Rioufol dans FOG, ce serait la moindre des choses que de diagnostiqué la maladie du Moyent Orient. Mes amis nos descandants nous jugeront sur notre silence et nos velléités présentes.

    Giflé des cadavres, non pas comme Aragon, mais plutôt réveillés les anciens héros à défaut d’héros des temps modernes afin de nettoyer l’immondice que crée la politique réaliste.

    Universaliste et pacifiste de tout les pays unissez-vous !

  6. Tariq, méfie-toi, ça sent la cabale mensongère à plein nez !!! Les sionistes européens ont sûrement senti que tu commençais à être bien vu en Europe, en France même, surtout depuis l’émission avec Meddeb où tu as été plus que convaincant et lui plus que ridicule… à mon avis bhl n’a pas du apprécié !!!
    J’ai lu la citation de Réppublica avant de lire ton article et je me suis dis direct que c’était faux, impossible que tu aies dit cela !!! pas ton genre !!!
    Quand ça commence comme ça, c’est que c’est le début d’une nouvelle cabale !!! vieille technique…
    Ne laissons pas faire…
    vive 3lik!
    ML

  7. les arabes sont sémites donc ils ne peuvent pas etres antisémites. on n’a meme plus le droit de dire on est sémites. la chanson avec le fameux refrain tout le monde la connait bien dès qu’on critique la politique raciste d’israèl on est taxé d’antisémite. en ce qui concerne rony brauman il est taxé de juif honteux.sinon quoi demander de plus que grace à ces gens là beaucoup d’ignorant se reveillent du profond sommeil dans lequel on été tous plongé.la pub coute trés chère alors merci les sionnistes de faire connaitre tariq ramadan moi personnellement grace à eux je l’ai connu.

  8. Dans ce cas là invitons le fantome d’hitler,oussama ben laden,le fantome de Sharon,BUSH, de SADDAM HUSSEN.
    Je ne vois pas la difference entre Israel et le régime d’apartheid en afrique du sud.C’es un état sanguinaire et oppresseur.Les deffensseurs de cet état raciste et terroriste ne sont rien d’autre que des graines de l’ancienne colonisation.Ces criminels n’ont pas et ne cessseront jamais leur politique de spoliation.

  9. Bravo pour votre victoire par KO sur M.M€D€B briefé semble-t-il avant le débat par le petit gang des pompiers pyromanes de l’antisémitisme. Il n’était là que pour vous empêcher de vous exprimer.
    M.M€D€B est la réplique – sans jeux de mots – arabe de M Fink€l$kraut. Chacun d’eux anime une émission, toutes deux basées sur un même concept mégalomaniaque sur le Service Public, destinées à mettre en scène ces 2 « Précieuses Ridicules » qui s’écoutent jacasser. Là réside le Dogme… Quiconque reste insensible à leur « Génie » les rend encore plus hystériques hélas.
    La tradition humoristique hébraïque de laquelle nous descendons tous m’amène à émettre cette petite remarque :
    Pour notre plus grand malheur nous ne pouvons être antisémite… car pour notre plus grand bonheur nous sommes sémites… Hélas même en confessant cette évidence la propagande nauséabonde à la Goebbels associant toute critique du sionisme à de l’antisémitisme reste implacable.
    Bon Courage à vous et Mille Merci. Votre énergie nous donne tous envi d’aller de l’avant.

    PS : « Yawvhe, nous te remercions d’avoir fait de nous le peuple élu. Mais s’il te plaît, pourrais-tu en choisir un autre ? » Graffiti sur les murs du ghetto de Varsovie

    • la différence entre finkielkraut et meddab est immense. le premier ne crache pas sur sa religion qui est le judaisme ni sur la religion des rabbins qui est le talmud ni sur l’idéologie raciste de l’état d’israèl qu’il défend envers et contre tous.meddab crache sur l’islam, les musulmans et les traditions musulmanes. la seule chose qu’il defend c’est bush, et le démocrate benali.

    • M. Meddeb en est à ce stade de partialité, c’est vrai mais rien n’est définitif et il participe au débat quelque soit sa position actuelle. Rappelons qu’il ne se présente pas autrement que comme un homme de culture littéraire. A chacun son domaine.
      Toutefois, le terme de raciste que vous choisissez pour définir le conflit israélo-palestinien est impropre. Que les sionistes jugent légitime leur position exige que l’on appelle à en débattre ici. Sans passion mais en cherchant à ce que cette injustice soit reconnue comme telle, intellectuellement, historiquement, posément. Un grand pas serait réalisé. De les taxer de racisme frise la paranoia, par contre. Salam

    • Salam ,

      Oui Tariq a su le remettre à sa place !
      Encore quelqu’un qui veut être au devant de la scène, se faire un nom en cassant du « Ramadan » …

      Medeb n’est pas le premier et ne sera pas le dernier !

      Sinon Tariq, AH ça t’arrangerait que l’alcool soit autorisé :))
      Juste pour rire ! On a très bien compris que ce n’est pas ce que tu as voulu dire . C’la m’a fait bien rire , j’en avais besoin car j’étais en train de bouilloner !

  10. Le signe de cain n’apparaitra pas

    sur le soldat qui tire

    sur la tête d’un enfant

    depuis une colline au dessus de
    l’enceinte

    autour du camps de réfugiés

    parce que sous le casque
    p
    our parler en terme conceptuels

    sa tête est en carton.

    D’autre part,

    l’officier a lu The rebel

    sa tête est illuminée

    à cause de cela il ne croit pas

    au signe de cain.

    Il a passé son temps dans les musées

    Et quand il pointe

    le fusil vers l’enfant

    comme un ambassadeur de la culture,

    il met à jour et recycle

    les eaux-fortes de goya

    et guernica.

    AARON SHABTAI

    • Ce poète israëlien a refusé publiquement l’invitation qui lui a été faite de participer au salon du livre de Paris. Merci pour l’envoi de son poème.

      F

  11. « S’il vous plait maintenant,maintenant, faites quelque chose pour nous aider, nous à Gaza… »par Abu Ayub.
    A lire. je vous donne le lien et vous avez toutes les adresses mail et autres de vos euro-députés de différents pays pour leur dire maintenant « BARAKAT ».
    http://WWW.ism-france.org

  12. Salam, Celà nous fait penser à nos frères qui crient à la moindre difficulté (déficience d’une éducation de tempérance et de bon jugement) : « Dieu est Grand » et appellent au djihad, à prendre parti leurs coreligionnaires contre leurs propres voisins ou ex-amis autres que musulmans. Avec de tels réflexes, le cadre quotidien devient irrespirable telle une cour de récréation sans l’oeil bienveillant d’un parent. Le plus triste c’est que par conditionnement, et chantage affectif (?!) (contraire à la démarche qui vise à connaitre tout d’une affaire pour la juger) envers son frère en religion, ils alimentent leurs propres préjugés et en créer en face (Quand il n’y en avait pas, celà va de soi Sourire). La culture est vouée à élever le débat. Un Etat, quelqu’il soit, n’a pas à être à l’honneur d’une manifestation culturelle : prosélytisme insidieux. Place aux intellectuels et aux débats, nos sociétés en ont tant besoin. Laissons leurs un réel espace d’expression, svp ! De plus en plus rare donc précieux. A préserver

  13. Honneur : sentiment que l’on a de sa dignité morale ; fierté vis-à-vis de soi et des autres ;
    Marque ou témoignage d’estime, d’admiration.

    Honte : sentiment pénible provoquée par une faute commise, par une humiliation, par la crainte du déshonneur.

    Mon collègue, professeur d’histoire, insiste pour amener des élèves d’origines congolaise, turque et marocaine visiter une institution juive pour les sensibiliser à la Shoah.
    Cette personne enseigne également ce qu’il appelle « génocide arménien ».
    La même personne refuse de dire un mot de ce qui se passe depuis plus d’un demi siècle en Palestine prétextant que les palestiniens sont des terroristes. Il esquive le Rwanda…
    Certains européens instruits ont un complexe vis-à-vis d’Israel.
    Qui a commis des atrocités gratuites contre la communauté juive d’Europe ? Comment justifier le silence des Etats et des peuples d’Europe au moment du crime?
    L’histoire se répète en Palestine, mais la victime est devenue bourreau !
    L’horrible et perpetuel silence de l’Europe inquiète…
    Le fait d’inviter Israel à des salons culturels, à des compétitions sportives, aux cercles politiques ne lui donnera pas plus de valeur. Cela n’honore pas l’invité mais fait honte à celui qui invite.

  14. C’est vrai que les israéliens ont depuis longtemps
    perdu la bataille de l’opinion publique. Une opinion publique qui est manipulée par des anti-sémites de tous bords, par des pacifistes naïfs,
    par des politiciens trop dépendants de l’or noir arabe et qui n’a aucun intérêt pour l’histoire. Ni par l’histoire en général, ni par l’histoire des religions et
    les attrocités ou exigeances commises au nom de Dieu, ni par les conversions forcés ou éliminations de mécréants. La bêtise et l’ignorance est si grotesque que personne a remarqué que depuis bientôt deux mil ans une large partie de cette petite terre est partagée entre deux religions monothéistes (devinez lesquelles), ces deux grandes cultures, exemplairement critiques envers les incroyants et les juifs.
    Soyons au moins content que la communauté juive ne pense pas d’une façon uniforme et qu’elle, en sa grande majorité n’a jamais empèché durant des siècles et des siècles l’épanouissement de l’autre.
    Mr. Tariq Ramadan, je n’ai aucun respect pour vous. Dans la courbe de Gauss je ne me situe pas au milieu du monde que vous croyez représenter. Mes amis sont en majorité des non croyants. Mais j’ai aussi des amis juifs et chrétiens. Mais aucun ne se présente comme justicier dans la vie. En plus je n’écris pas en ma langue maternelle, mais ce ne sera pas pour cette raison que vous ne validerez mon texte.

    • Une curieuse façon de refaire l’histoire…

      Il y a eu quand même bien des évènements depuis 2000 ans, et en particulier le plan de partage de l’ONU qui n’a jamais été appliqué comme il était prévu…

      Le concept et la réalité de la colonisation vous échappent, ainsi que l’appréciation du sionisme, une idéologie qui ne fait pas l’unanimité parmi les juifs orthodoxes comme libéraux…. Et là où vous voyez de l’anti-sémitisme, il y a des faits, tout simplement…que l’opinion publique sait apprécier, sans avoir besoin d’être manipulée!

      Quant à la bataille de l’opinion, d’où tenez-vous qu’elle soit perdue par Israël? Si c’était le cas, les négociations pour une solution juste du conflit seraient d’ores et déjà engagées…

      Au lieu de cela, on organise à Paris des rencontres pour soutenir l’armée israëlienne, on organise ce salon du livre en son honneur, on laisse plus de cent élus palestiniens démocratiquement élus en prison sans protester, on sanctionne un territoire qui a voté démocratiquement parce quil a « mal voté », on admet les destructions des maisons des familles de résistants (punition collective hors du droit), etc… Les résolutions de l’ONU et les droits humains sont régulièrement bafoués sans que l’on entende la « communauté internationale » s’indigner, etc…Que de faits! Et malgré cela, rien… Non, Israël n’a pas malheureusement perdu la bataille de l’opinion.

      Qu’il soit clair que ce que je souhaite c’est que les deux peuples puissent vivre en paix. Faudrait-il qu’Israël change de politique.

  15. paix, fraternité, tolérance,…on sait la chanson…
    mais la vérité c’est autre chose…guerre, mort, injustice,voilence contre l’Humanité…et maintenant la Foire internationale du Livre de Turin, dont Israël sera invité d’ « honneur », en 2008 !

    les destructeurs de la democratie soit les invités d’honneur???
    c’est dommage pour notre generation

    bon courage akhi Tariq.. que Dieu vous aide dans votre mission….

  16. Salam aleikoum,

    C’est une honte, une honte!!!
    Ce qui se passe en Palestine est absolument scandaleux! Le monde assiste et ferme les yeux sur les massacres abominables perpétrés par les troupes sionistes en Palestine et en Irak!! Quelle lâcheté! Cela me dégoûte profondément de voir tant d’injustice et d’arrogance impunie!!

    Qu’Allah nous protège en ce bas monde et dans l’au-delà! Amin!

    • vous crachez tous votre fiel sur l’état d’ISRAEL;alors que la plupart d’entre vous n’ont pas réagit au massacre de milliers de musulmans en ex YOUGOSLAVIE.Aucun soutient aucune manifestation dans les capitales européennes et arabes;pourquoi ce ne sont pas des musulmans comme les autres ??MAIS non votre haine est focalisée seulement au moyen orient;alors que cela ne vous concerne pas;vous etes pour la plupart d’entre vous originaire du MAGRHEB?alors préocupez vous de ce qui se passe dans vos pays d’origine(injustice;intolérence;répréssion etc…)

    • pascal bruckner a reconnu avoir fréquenté et utilisé les charmes et les services de cecile brossard une prostitué qui a tué le banquier et homme d’affaire edouard stern. donc des femmes comme ayaan hirsi ali il les fréquente achete leur service donc c’est normale qu’il les défende.

    • C’est une honte ce que fait le Maroc
      en invitant ce Bruckner qui a defendu
      la guerre américaine contre l’Iraq
      et qui fait partie de ce clan BHL et compagnie connu pour leur malhonnêteté
      intellectuel quand il s’agit du monde arabe et surtout d’Israël. Comment voulez vous qu’on se bat contre la position occidentale quand les pays arabes se comportent de cette manière?

  17. Message relayé

    Avez-vous vu les dernières nouvelles au sujet de la bande de Gaza? Je viens tout juste de signer une pétition qui demande à la communauté internationale de se mobiliser pour mettre fin au blocus imposé par Israël et exiger un cessez-le-feu. Jetez-y un bref coup d’oeil et si le coeur vous en dit, signez la pétition:

    http://www.avaaz.org/fr/gaza_end_the_siege/98.php?CLICK_TF_TRACK

    Une brèche a été créée dans le mur au sud de la bande de Gaza et quelque 350 000 Palestiniens affluent massivement de l’autre côté de la frontière, en Égypte. Alors que des représailles sont attendues de la part d’Israël, nous devons agir rapidement afin d’éviter la catastrophe. Nous lançons donc une campagne mondiale d’urgence destinée aux Nations Unies, à l’Union européenne et aux membres de la Ligue arabe pour leur demander de surveiller les frontières et d’aider à négocier un cessez-le-feu. S’il vous plaît, cliquez sur le lien ci-dessus pour signer notre pétition d’urgence – nous la remettrons aux dirigeants internationaux lorsque nous aurons récolté 150 000 signatures. Inscrivez votre nom et envoyez ce message à vos parents et amis:

    Le blocus imposé par Israël sur la bande de Gaza est entré dans une phase critique… Cette semaine, les récentes pannes de courant ont finalement capté l’attention du monde entier. En faisant exploser une partie du mur, des militants ont créé une brèche permettant de traverser la frontière jusqu’en Égypte. Israël pourrait très bien chercher à user de la force pour refermer cette ouverture. Nous pouvons aider à mettre fin à la crise, ce qui soulagerait toutes les parties impliquées de force ou de gré dans le conflit. Mais attention! Il ne s’agit pas ici de prendre parti dans le conflit israélo-palestinien: il s’agit plutôt d’aider près de 1,5 million d’être humains enfermés dans la plus grande prison sur Terre. L’invivable blocus doit absolument être levé et la frontière, rouverte en toute sécurité, afin d’éviter la contrebande d’armes. Quant au conflit israélo-palestinien, il ne pourra être stoppé que par un cessez-le-feu réciproque que le Hamas est d’ailleurs déjà prêt à négocier.

    Pendant que les États-Unis et Israël s’acharnent à maintenir le blocus, les Nations Unies, l’Union européenne et la Ligue arabe peuvent agir pour mettre fin à ce siège qui bat déjà de l’aile. Signez la pétition et faites-là circuler.

    La bande de Gaza est au bord (…!) de la crise humanitaire : à défaut de recevoir des soins, des patients meurent dans les hôpitaux tandis que les réserves d’eau potable s’amenuisent. Des militants palestiniens continuent de lancer des missiles sur Sderot, une ville en territoire israélien, et les missiles israéliens ont quant à eux tué 35 Palestiniens la semaine dernière, dont plusieurs civils. Il n’y aura pas de sérieux pourparlers de paix tant que ce conflit continuera de faire rage. Pourtant, lors de la guerre entre le Liban et Israël en 2006, nous avons vu comment la pression de la communauté internationale et l’aide humanitaire mondiale ont pu contribuer à protéger les civils. Face à cette nouvelle crise dans la bande de Gaza, nous ne pouvons pas rester là sans rien faire. S’il-vous plaît, signez notre pétition en cliquant sur le lien ci-dessus et faites circuler ce message à travers tous vos contacts.

    Nous gardons espoir.

    Ricken, Paul, Galit, Esra’a, Pascal, Ben et toute l’équipe d’Avaaz.

    Je vous envoie moi aussi, à tous et à toutes, un message d’espoir. Vibrant…

    Ma’salama, que Dieu nous y aide

  18. Salam

    Israël : un système universitaire kaki

    Aux hypocrites qui prétendent que les institutions culturelles israéliennes sont des havres de liberté, bien loin des vicissitudes de la guerre et de la violence, la direction de la Faculté Sapir, basée à Sderot (sud) vient d’apporter un démenti cinglant.

    Le Président de cet établissement, Ze’ev Tzahor, vient ainsi d’ordonner à un maître de conférences Palestinien-Israélien, Nizar Hassan, non seulement de permettre à un élève d’assister aux cours en uniforme de l’armée, mais encore de faire une déclaration publique et écrite d’allégeance aux « valeurs » de l’armée et de « respect » de son uniforme !

    L’affaire remonte au mois de novembre dernier lorsqu’un officier des services de renseignement de l’armée, Eyal Cohen, s’était présenté en uniforme, au cours de Nizar Hassan, qui est professeur d’art cinématographique. Hassan lui avait alors demandé de se mettre en civil, ce que l’officier avait refusé, avant d’aller se plaindre à la hiérarchie. Au Parlement, le député Zebulon Orlev (Parti national religieux), dans une des diatribes racistes dont il est coutumier, demandait alors des sanctions « exemplaires » contre l’Arabe coupable de ne pas se prosterner devant le militarisme national.

    Le petit doigt sur la couture du pantalon, le Professeur Tzahor menace donc aujourd’hui Hassan de révocation s’il ne capitule pas.

    Eti Livni, l’avocate de Nizar Hassan, qualifie l’exigence du Pr Tzahor de raciste et discriminatoire, indique Haaretz. Le quotidien ajoute qu’un groupe d’étudiants du Sapir College proteste, dans une petition signée à ce jour par une vingtaine d’entre eux, contre l’arbitraire académico-militaire, et annonce qu’ils quitteront la Faculté si Hassan venait à être licencié.

    CAPJPO-EuroPalestine

    Salam

  19. salam

    Roissy : des Palestiniens menacés d’expulsion

    Cinq Palestiniens, fuyant l’oppression infligée par l’armée d’occupation israélienne, devaient passer ce mercredi devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris auprès d’un de leurs proches.

    Ces femmes et ces hommes, âgés de 20 à 40 ans et tous originaires de Qalquiya (Cisjordanie occupée) sont arrivés il y a une semaine à l’aéroport de Roissy-Charles De Gaulle, où ils ont immédiatement exprimé une demande d’asile politique. Ils sont dans la même situation de désespoir que des milliers de leurs concitoyens cherchant par tous les moyens -y compris, comme la presse l’a rapporté récemment, en trouvant la mort à bord de rafiots pourris en pleine Méditerranée- à fuir l’enfer de leur condition.

    Mais, tandis que d’autres pays de l’Union européenne, tels que la Suède et l’Allemagne, reconnaissent assez facilement l’évidence, à savoir qu’un Palestinien est une personne qui court par définition les plus grands risques du fait des violences exercées en permanence par la puissance occupante, les autorités françaises tournent généralement le dos à leurs obligations au regard du droit humanitaire.

    La justice française exige en effet des Palestiniens candidats au statut de réfugié qu’ils apportent la preuve, individuelle et documentée, des risques qu’ils encourent dans leur pays d’origine. Et ce, même si l’armée et le gouvernement israéliens ne cessent de se vanter de leurs opérations dites « d’assassinats extra-judiciaires », qui font, dans la population palestinienne, autant de morts dans la population civile que dans les rangs des résistants.

    Mais à défaut de « dossier complet », les Palestiniens échoués sur le sol français courent le risque d’être impitoyablement refoulés, dans des conditions qui ajoutent l’hypocrisie à l’inhumanité, puisque le gouvernement français sait parfaitement qu’un Palestinien expulsé ne sera même pas admis par les Israéliens, c’est-à-dire ses geôliers, à regagner son propre domicile !

    Refuser à des Palestiniens le droit d’asile, c’est les condamner, par avance et en conscience, à l’errance perpétuelle, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Honte aux magistrats qui commettraient une telle faute.

    CAPJPO-EuroPalestine

    Salam

    • Salam
      Oui, le temps où nous pouvions etre fiers de la protectrice des Défenseurs des Droit de l’Homme et des persécutés est bel et bien révolu.
      Face à Sarkozy et sa logique des quotats, celà semble mal engagé.
      Toutefois, Amnesty International dispose de bons avocats. Cette piste n’est pas à négliger.
      A quand l’effectivité de terres d’asile réelles ? De terres où s’organiser face à l’injustice ouvre sur la reconnaissance unanime du préjudice et sur des actes qui visent à rétablir la justice par la loi, sans mort, sans violence ?

  20. Bonsoir,

    C’est une honte, une honte !!! Ce qui se passe en Palestine est absolument scandaleux ! Le monde ARABE assiste et ferme les yeux sur les massacres abominables perpétrés par les troupes sionistes en Palestine et en Irak !! Quelle lâcheté ! Cela me dégoûte profondément .

    Je reprends les termes d’indignation d’un precedent internaute.
    Je pense que le malheur des palestiniens est à mettre sur le compte de la lacheté des gouvernements des pays arabes et dans une moindre mesure du gouvernement israelien qui fait sa conquete territoriale sur le dos d’un autre peuple .

  21. ~~

    France – 06-02-2008

    ~~

    ~~

    Aaron Shabtai : «C’est de la propagande : c’est pour ça que je ne serai pas au Salon du livre de Paris»->http://www.ism-france.org/news/article.php?id=8256&type=analyse&lesujet=Interviews]

    ~~

    ~~

    Par Michelangelo Cocco

    Edition de mardi 5 février de il manifesto

    ~~

    ~~

    « Je considère qu’il ne s’agit que d’une occasion de propagande, dans laquelle Israël va s’exposer comme un Etat qui a une culture, des poètes, et en cachant qu’en ce moment même il est en train d’accomplir de terribles crimes contre l’humanité.

    Le président Shimon Pérès lui-même, responsable du massacre à Kfar Kana (Liban) il y a dix ans, y participera. Pour moi il aurait été impossible d’aller lire mes textes à Paris ».

    ~~

    ~~

    On lui a attribué en 1993 le Prix du premier ministre israélien, pour ses traductions des Tragiques, du grec ancien à l’hébreu moderne.

    ~~

    C’était l’époque du processus d’Oslo et Aaron Shabtai croyait que le gouvernement avait l’intention de faire la paix avec les Palestiniens. Il accepta une reconnaissance convoitée. Il y a quelques semaines, par contre, le poète, qui est parmi les plus fameux de l’Etat juif, a décliné l’invitation qui lui a été faite de participer au Salon du livre de Paris (lettre de Aaron Shabtai suite à l’invitation de Madame Edna Degon, « chargée de mission Salon du Livre 2008 », responsable de l’organisation de la présence d’Israël au salon du livre de Paris [www.millesabords.org->http://www.millebabords.org/?p=7681] – NdT).

    ~~

    « Chère Edna,

    Je vous remercie pour votre lettre. Je ne pense pas qu’un Etat qui maintient une occupation, en commettant quotidiennement des crimes contre des civils, mérite d’être invité à quelque semaine culturelle que ce soit. Ceci est anti-culturel ; c’est un acte barbare travesti de culture de façon cynique. Cela manifeste un soutien à Israël, et peut-être aussi à la France, qui appuie l’occupation. Et je ne veux pas, moi, y participer.

    Salutations cordiales

    Aaron Shabtai » 7 décembre 2007

    ~~

    ~~

    Né en 1939 à Tel Aviv, auteur d’une vingtaine de recueils de poésies, et connu à l’étranger surtout pour son «J’accuse» -dans lequel il s’élève contre le gouvernement et la société de son pays – est un des intellectuels les plus radicaux de la patrouille des «dissidents».

    ~~

    Selon Shabtai, qui a répondu par téléphone aux questions du manifesto, l’Etat juif serait dans une dérive de droite que seule pourrait endiguer une intervention de l’Europe, le Continent des Lumières, qui devrait aider «l’apartheid israélien» à opérer un virage comme celui accompli en Afrique du Sud par l’ancien président De Klerk.

    ~~

    Aaron Shabtai, pourquoi avez-vous refusé l’invitation de Paris à participer au Salon du livre ?

    ~~

    Parce que je considère qu’il ne s’agit que d’une occasion de propagande, dans laquelle Israël va s’exposer comme un Etat qui a une culture, des poètes, et en cachant qu’en ce moment même il est en train d’accomplir de terribles crimes contre l’humanité.

    ~~

    Le président Shimon Pérès lui-même, responsable du massacre à Kfar Kana (Liban) il y a dix ans, y participera. Pour moi il aurait été impossible d’aller lire mes textes à Paris.

    ~~

    Quelle est l’image de l’autre – du Palestinien- qui est renvoyée par la littérature israélienne ?

    ~~

    Dans le sionisme – un des produits du nationalisme du 19ème – il y avait de éléments positifs : l’idée que les juifs, survivants des persécutions en Europe, viennent ici en Israël en achetant leur liberté et leur indépendance.

    ~~

    Mais à présent nous nous sommes transformés en un Etat colonial, avec des journaux qui font de la propagande raciste contre les arabes et les musulmans. Nous sommes un peuple empoisonné par cette propagande.

    ~~

    La majorité de la littérature «mainstream» (dominante, NdT) est totalement égocentrique : elle ne s’intéresse pas à l’autre, elle met en scène la vie de la bourgeoisie et s’occupe de problèmes psychologiques. Notre littérature n’a pas à cœur les problèmes moraux cruciaux de ce moment historique. Elle se représente surtout comme de l’entretien bourgeois.

    ~~

    Dans ce contexte, la majeure partie des écrivains se déclare en des termes généraux «pour la paix», mais quand il y a une décision à prendre pour faire quelque chose d’«agressif», ils se rangent aux côtés du gouvernement : comme pendant la guerre au Liban, quand Yeoshua, Grossman et Oz ont écrit dans les journaux qu’il s’agissait d’un conflit juste.
    A l’étranger ils donnent une image d’un Israël libéral, mais ils font partie intégrale du système.

    ~~

    Mais le gouvernement israélien est officiellement engagé dans des colloques de paix avec l’Autorité nationale palestrinienne, et admet l’urgence de donner aux Palestiniens un Etat, même si ce n’est que dans une partie de la Palestine historique.

    ~~

    Le problème n’est pas l’Etat, mais la terre. Ici les journaux en parlent ouvertement, chaque jour, et beaucoup plus qu’en Italie et en Europe : les colonies, la confiscation du territoire, le contrôle de l’eau par les autorités israéliennes, tout cela augmente de jour en jour. Voilà les faits, très différents de la propagande employée par le gouvernement : les Palestiniens n’ont plus de territoire.

    ~~

    Qu’a signifié pour vous le 60ème anniversaire de la fondation de l’Etat juif ?

    ~~

    Soixante ans après nous nous trouvons devant un carrefour : ou on continue à être un état colonial et à poursuivre la guerre, en mettant sérieusement en danger l’avenir d’Israël parce que – ne l’oublions pas – nous vivons au Moyen-Orient et pas en Californie.

    ~~

    Ou on fait comme De Klerk (l’ex-président de l’Afrique du Sud) : on change de cap et on essaye de donner aux Palestiniens leurs pleins droits sur leur terre, en cherchant à créer un nouveau système de paix. Sinon, nous ne survivrons pas ni d’un point de vue moral, ni comme Etat, parce que la guerre se répandra dans tout le Moyen-Orient.

    ~~

    Certains groupes de la gauche italienne sot prêts à boycotter la Foire du Livre de Turin, alors que la gauche institutionnelle s’y oppose car, prétend-elle, le boycott va à l’encontre des principes mêmes de la culture, provoque des réactions négatives ( !!, NdT) et que les intellectuels ne sont pas responsables des actes de leurs gouvernements.

    ~~

    Ce qu’ils affirment est absurde : pendant l’époque hitlérienne, ou pendant l’apartheid, des intellectuels comme Brecht et de nombreux autres s’unissaient pour combattre le fascisme et le ségrégationnisme. Les intellectuels – qui doivent être libres devraient participer au boycott. Une aide de l’Europe, pour boycotter Israël non pas en tant que tel mais en tant qu’establishment politique militaire qui soutient l’occupation, est la seule possibilité qui reste de sauver les Palestiniens, et nous, les juifs d’Israël.

    ~~

    Depuis dix ans, depuis le déclin du mouvement pacifiste (en Israël, NdT), vous restez bloqués à un millier de « dissidents » qui manifestent contre la guerre. Pourquoi n’arrivez-vous pas à atteindre une audience plus ample ?

    ~~

    Parce qu’en Israël, toutes les télés et tous les journaux éduquent les gens au nationalisme, comme un lavage de cerveau quotidien. En ce moment je suis assis ici, dans mon appartement, et je peux entendre distinctement mon voisin qui est en train de dire : « Les arabes ne sont pas un peuple, ce sont des barbares, nous aurions dû tous les frapper avec une bombe atomique ».

    ~~

    Celui qui le dit l’a appris par les mass medias, qui créent de la panique et de la rage tandis que les politiques collaborent avec l’establishment militaire. Nous vivons dans une situation orwellienne : chaque jour la télé ressasse combien il est difficile de vivre à Sderot, où quasiment personne n’est tué.

    ~~

    A deux pas de la petite vile israélienne, il y a l’enfer de Gaza, qui est devenu un ghetto.

    ~~

    Mais que pouvons-nous souhaiter dans un avenir proche ?

    ~~

    Moi j’espère en l’aide des Européens, que les descendants de Voltaire et de Rousseau aident Israël, parce qu’Israël n’arrêtera pas l’occupation tant que l’Europe ne lui dira pas « ça suffit », parce que Israël dépend de l’Europe et des Etats-Unis.

    ~~

    Seule un pression de la part des pays civilisés et démocratiques peut changer la situation et nous ramener le bonheur.

    ~~

    La situation actuelle – où c’est l’armée qui dicte sa loi- ne peut pas changer de l’intérieur. Du fait des valeurs dont elle est porteuse, l’Europe ne peut pas continuer à collaborer avec Israël. Moi j’espère que dans une ou deux années l’Europe puisse changer de cap.

    ~~

    Source : [http://www.millebabords.org

    Traduction : Marie-Ange Patrizio

    ~~

  22. ~~

    Lettre ouverte aux Beatles->http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=3742]

    ~~

    ~~

    mercredi 6 février 2008

    PACBI

    ~~

    ~~

    Beatles, « don’t let it be » ! Il n’y a rien à célébrer dans la dépossession des Palestiniens et la ségrégation pratiquée par Israël !

    ~~

    Il y a quarante-trois ans, le gouvernement israélien avait interdit que vous fassiez une représentation dans le pays par crainte que vous ne corrompiez l’esprit de la jeunesse israélienne. Aujourd’hui, Israël vous présente des excuses et vous envoie une invitation, espérant que vous oublierez le passé et accepterez de contribuer à célébrer son soixantième « anniversaire. »

    ~~

    La campagne palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël ([PACBI->http://www.pacbi.org/]) vous invite à dire non à Israël, en particulier parce que la création de cet état il y a 60 a déraciné et dépossédé des milliers de Palestiniens de leurs maisons et de leurs terres, les condamnant à une vie d’exil et de misère.

    ~~

    Il n’y a rien à célébrer ! Israël avec ses 60 ans est un état qui dénie toujours aux réfugiés palestiniens leurs droits pourtant reconnus par les Nations Unies, simplement parce qu’ils sont « non-juifs. » Il occupe toujours illégalement la Palestine et d’autres terres arabes, en violation de nombreuses résolutions de l’ONU.

    ~~

    Il viole constamment et grossièrement le droit international et les droits de l’homme fondamentaux avec l’impunité que lui garantissent l’appui diplomatique et économique des Etats-Unis et de l’Union Européenne. Il traite toujours ses propres citoyens palestiniens par une discrimination institutionalisée.

    ~~

    Aujourd’hui, plus que jamais, Israël commet des crimes de guerre terrifiants, particulièrement dans la bande de Gaza occupée où sa politique illégale et immorale de punition collective – par un siège militaire hermétique et un blocus presque complet de carburant, de courant électrique, et même de nourriture et de médicaments – pousse 1,5 million de civils palestiniens au bord de la famine.

    ~~

    Sans électricité, les incubateurs s’arrêtent ; les hôpitaux vont rapidement cesser de fonctionner ; l’eau n’est pas correctement épurée et n’est pas séparée des eaux des égouts ; tout ce qui subsiste de l’économie locale s’écroule ; et les secteurs les plus vulnérables de la population, les enfants, les personnes âgées, et les malades en état grave subissent des difficultés indescriptibles.

    ~~

    Voyez-vous là quelque chose à célébrer ?

    ~~

    L’occupation militaire israélienne – la plus longue dans l’histoire moderne – n’est pas pour nous une notion abstraite. Elle se manifeste dans de constants massacres de civils, en particulier d’enfants ; la démolition sans honte des maisons et des propriétés ; le déracinement de plus d’un million d’arbres fruitiers ; le vol incessant des ressources en terre et en eau ; le refus de la libre circulation pour des millions de personnes ; et la division du territoire palestinien occupé en Bantustans, entièrement mis en cage par des murs, des barrières et des centaines de barrages routiers.

    ~~

    À la lumière de ce qui précède, se produire en Israël actuellement est moralement équivalent à faire une représentation en Afrique du Sud à l’époque de la ségrégation. En effet, Israël a mis en place un système de ségrégation pire que tout ce qui a jamais existé en Afrique du Sud, selon l’archevêque Desmond Tutu, le Professeur John Dugard, rapporteur spécial de l’ONU pour les droits de l’homme, et le ministre du gouvernement sud-africain Ronnie Kasrils, pour ne citer qu’eux.

    ~~

    En 2005, inspiré par la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, la société civile palestinienne a réclamé le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS) [1] contre Israël jusqu’à ce qu’il se conforme entièrement au droit international et reconnaisse les droits fondamentaux du peuple de Palestine. Un appel spécifique pour le boycott culturel d’Israël [2] a été publié un an après, recueillant un large appui.

    ~~

    Parmi les nombreux groupes et institutions qui ont repris les appels palestiniens au boycott et ont commencé à étudier ou appliquer les formes diverses de pression sur Israël, se trouvent l’union britannique des universités et collèges (UCU) ; les deux plus grands syndicats au Royaume-Uni ; l’église anglicane ; l’église presbytérienne (Etats-Unis) ; des architectes britanniques connus ; l’union nationale britannique des journalistes (NUJ) ; le congrès des syndicats sud-africains (COSATU) ; le Conseil sud-africain des églises ; l’union canadienne des employés publics (CUPE) dans l’Ontario ; Aosdana, l’académie artistique soutenue par l’État irlandais ; des auteurs, des artistes et des intellectuels célèbres avec à leur tête John Berger ; et le cinéaste Ken Loach qui a remporté la Palme d’Or.

    ~~

    Nous vous invitons fortement à confirmer les valeurs de liberté, d’égalité et pour une paix juste pour tous en rejoignant cette campagne de boycott, qui ne cesse de se renforcer, contre la ségrégation pratiquée par Israël. Rien de moins ne ferait justice à l’héritage légendaire des Beatles.

    ~~

    ~~

    [1][http://www.pacbi.org/boycott_news_m…->http://www.pacbi.org/boycott_news_more.php?id=66_0_1_10_M11]

    [2] [http://www.pacbi.org/boycott_news_m…->http://www.pacbi.org/boycott_news_more.php?id=315_0_1_0_C]

    ~~

    2 février 2008 – PACBI (The Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel)

    – Vous pouvez consulter cet article en anglais à :
    [http://www.pacbi.org/boycott_news_m…

    ~~

  23. La ligue arabe a rendu publique sa Charte des droits de l’homme, qui entrera en vigueur dès le mois de mars.
    Le fait assez marquant est que le haut commissaire aux droits de l’homme, Louise Arbour, a « salué l’évènement->http://www.unog.ch/unog/website/news_media.nsf/(httpNewsByYear_en)/385A138D2DCAA53FC12573DA00563DEB?OpenDocument&cntxt=FF4B0&cookielang=fr] », ce qui a [« provoqué le tollé dans les milieux pro-israéliens ».->http://www.rue89.com/2008/02/02/une-charte-arabe-des-droits-de-lhomme-qui-fait-polemique] Pour ensuite [émettre une certaine réserve sur la critique du sionisme comme quoi on peut être antiraciste, anti-islamiste, antinationaliste, antilibéral mais pas antisioniste!

  24. On n’enferme pas Voltaire

    Quoi de neuf dans le meilleur des mondes rien si ce n’est que l’idéologie hypocrite n’en a pas fini de faire des ravages et des victimes. Dernière en date : Rama Yade. Elle vient d’écrire un article dans le monde « Deux femmes d’honneur » pour montrer toute son estime envers Hirsi ali et Tsalima Nasreen. Ces 2 femmes seraient les « Voltaire des temps modernes » avec des commentaires aussi stupides qu’affligeant pour les musulmans : « Ce que veulent ces deux femmes, c’est la liberté de circuler sans risquer d’être tuées », « Le crime de Taslima Nasreen est d’avoir écrit que l’islam n’autorisait pas l’humiliation des femmes », « la France éternelle, celle de 1789, de Hugo, de De Gaulle, de Simone Veil, celle de Ni putes ni soumises, » et dans le Figaro «Nous sommes à un tournant civilisationnel. Ce sera eux ou nous » et last but not least « Leur détresse est notre humiliation. Leur désarroi, notre remords ». Et Gaza ? ce n’est pas humiliant ? probablement non pour cette dame qu’on qualifie d’origine sénégalaise et musulmane pour conforter ses propos. Il paraît même qu’elle serait sous l’emprise de Bernard Henri Lévy qui la cite a tire larigot sur son site : c’est la le signe d’une personne en décadence.

    Pas grave, il paraît qu’il y aura une meeting le 10 février en l’honneur d’Hirsi Ali pour, je cite, défendre la liberté de penser. Ok. Génial. Tout le gratin de ce qui fait Paris-l’enchanteresse sera là. Voyez donc : Philippe val, BHL, Yade, Elisabeth Badinter, Bruckner, Ségolène Royal, Libéartion…

    Mais ou étaient ces hypocrites quand on menaçait de mort Ginette Skandrani (qui a été agresait), Eyal Sivan, Isabelle Coutant-Peyre, Ginette Hess-Skandrani, Maria Poumier, Lucien Bitterlin, Monique Chemiller-Gendreau, Alain Lipietz, Gilles Munier, José Bové, Mondher Sfar, Jean-Claude Willem par ce que leur seul crime étaient d’être propalestinienne ? Y avait il donc des meetings ? Du tout.

    • BHL se vante d’avoir conseiller sarkozy le jour du debat avec monsieur ramadan(il a donné les bonnes munition pour attaqué ramadan). ce matin il s’est vantait a la radio que grace a lui hirsi a rencontre dati.il veut que sarkozy lui accorde la nationnalité française. alors chiche qu’il la loge aussi chez lui dans son 400 mettre carré boulevard saint germain.

  25. D’aprés les médias français, les autorités françaises, sont en train de faire un deal avec le président dictateur tchadien Deby; pour gracier les six français, qui ne sont rien d’autres que des illuminés toujours convaincus de leur « bonne action ». Ils pourront alors après leur sortie de prison, aller sauver les enfants de Palestine, Irak et Afghanistan, les sauver de leur cauchemar. Mais pour celà, il faudra le feu vert de Messieurs Kouchner et Henry-Levy. C’est franchement une véritable mascarade. A quand la grace pour Zaccarias Moussaoui, c’est vrai que lui est d’origine…

  26. Salam

    Palestine, tramway et droits humains

    par Alain Gresh

    Un débat s’est déroulé le 6 février au Sénat concernant les droits de l’homme (question orale avec débat), en présence de la secrétaire d’Etat Mme Rama Yade.

    Voici le texte de l’intervention de la sénatrice Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne, concernant la Palestine (et l’affaire du tramway de Jérusalem) et la réponse, affligeante, de la secrétaire d’Etat.

    Mme Nathalie Goulet. – Je tiens à associer à mon propos notre collègue Alima Boumediene Thierry, qui n’a pu être présente ce soir, mais dont l’engagement pour la défense de la cause palestinienne et des droits de l’homme est connu de tous. Car je vais vous parler -ceux qui me connaissent ne seront pas surpris- de la Palestine.

    Le droit à la dignité est le premier droit de l’homme. La liste est longue des errances françaises et des lâchetés internationales sur cette terre sainte ! Nous étions quelques-uns à penser que l’affaire du tramway de Jérusalem avait marqué un sommet, mais non ! La dégradation de la situation à Gaza, l’image de ces hommes et de ces femmes allant chercher leur subsistance en Égypte, qui devrait être un objet de scandale aux pays des droits de l’homme, ne provoquent qu’indifférence.

    On sait le rôle que joue l’humiliation dans l’histoire. Quelle autre voie donnons-nous à ce peuple humilié que la reprise des attentats-suicides ? Qu’attendre d’un peuple qui n’a plus rien à perdre ? M. Gouteyron, qui préside la groupe d’amitié France-Liban, sait ce qu’est la souffrance du peuple palestinien.

    Et que dire de la construction du mur ? Humiliation et silence. Déclarée illégale par la Cour internationale de justice, le 9 juillet 2004, et par la Cour Suprême de Justice israélienne, le 14 décembre 2006, cette construction attente au droit des Palestiniens à circuler librement et viole leurs droits de propriété, tandis qu’augmente le nombre des check points.

    Mais que dire du tramway de Jérusalem ? Le triomphe du fait accompli ! Deux entreprises, Alstom et Connex, ont emporté un appel d’offres pour ce projet. Fort bien. Mais l’itinéraire du tramway passe par des territoires occupés ! Il relie Jérusalem-Ouest à deux colonies juives de Jérusalem-Est, Psgat Zeev et French Hill, que Paris estime pourtant illégales. Voila comment notre pays prête la main à une opération de confiscation ! L’Association France Palestine solidarité, à laquelle s’est associée l’OLP, a engagé une procédure judiciaire. Interrogé le 22 octobre dernier, le porte-parole du Quai d’Orsay a déclaré que la question relevait des autorités judiciaires et que ce projet était le fait d’entreprises privées « qui n’agissent en aucun cas pour le compte de l’État » « Comme vous le savez », ajoutait-il, « nous avons fait part de nos préoccupations aux dirigeants des entreprises concernées au sujet d’un segment de ce projet qui se situe dans les territoires palestiniens. Cette situation, qui est de nature commerciale, ne reflète en aucun cas une évolution de la position française sur Jérusalem. » Mensonge et langue de bois ! Car le contrat pour le tramway a été signé, le 17 juillet 2005, en présence de l’ambassadeur de France, dans les bureaux du Premier ministre Ariel Sharon, tandis que le bulletin de l’ambassade de France saluait la « cérémonie officielle » de signature ! II n’y a pas de quoi être fier !

    Viennent ensuite les violations des règles fondamentales établies par des conventions internationales en matière de justice : droits de la défense, présomption d’innocence, conditions de détention… On peut citer le rapport du Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’homme du 29 janvier 2007 sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, condamnant la « punition collective » infligée aux Palestiniens par la fermeture de la bande de Gaza.

    Nous savons les outils dont nous disposons pour tenter d’infléchir la politique d’un État. Nous en savons l’efficacité. Les obstacles qui s’opposent à leur usage ne sont pas juridiques mais politiques. Les grandes embrassades sur le perron de l’Élysée n’en font pas une. Il y faut une volonté politique. Ce que n’a pas pu faire le « docteur Chirac », comme l’appelait Yasser Arafat, ce n’est, hélas !, pas Nicolas Sarkozy, au vu de son alignement sur la politique américaine, qui semble devoir le faire. Chaque occasion manquée, chaque humiliation pousse une nouvelle génération dans la voie du terrorisme. J’ai partagé la vie et le combat d’un militant de cette cause, le sénateur Daniel Goulet, fondateur de l’association parlementaire euro-arabe et des groupes d’amitié avec la Palestine, ici et à l’Assemblée nationale, et artisan inlassable de la cause de la paix dans cette région : je vous le dis avec beaucoup d’inquiétude, la situation, de plus en plus dramatique, devient incontrôlable. A l’heure où le Quai d’Orsay s’apprête à célébrer en grande pompe le 60e anniversaire de la création de l’État d’Israël, j’ai le regret de vous dire que le président iranien Ahmadinedja a raison de dire que notre pays soutient la politique de l’État sioniste. C’est la déplorable vérité, la lamentable vérité.

    Vous avez su dire non, madame la ministre, au Président Kadhafi. Je vous demande, avec les membres du groupe France-Palestine au Sénat, Mme Cerisier-ben Guiga et Mme Boumediene-Thiery, de dire non à tant d’injustices qui sont autant de ferments pour le terrorisme de demain et de périls pour notre sécurité intérieure. (Applaudissements au centre)

    Mme Rama Yade, secrétaire d’État. –

    Madame Goulet, nous connaissons les mises en cause régulières d’Israël devant le Conseil des droits de l’homme par la Conférence des États islamistes (sic !, elle veut parler de l’Organisation de la conférence islamique, OCI). Israël est un État de droit, mais parfois une démocratie doit appliquer des mesures d’exception. Comme l’Union européenne, la France est préoccupée par la situation des droits de l’homme au Proche-Orient. La quatrième Convention de Genève impose à Israël la protection des civils en temps de guerre -et nous le lui rappelons-, même s’il a le droit de se protéger contre le terrorisme. Plus largement, la France et l’Europe cherchent le chemin d’une paix globale, juste et durable au Proche-Orient ; pour cela, nous condamnons clairement les colonisations illégales, contraires à la « Feuille de route », et nous considérons que la paix n’est possible qu’en reconnaissant aux Palestiniens leur droit à un État viable, tout en garantissant à Israël sa pleine sécurité. Nous avons salué la réunion d’Annapolis qui a permis la reprise des négociations et la Conférence internationale des donateurs pour l’État palestinien, organisée par la France, a été un succès.

    Au moment où Mme Yade tenait ces propos édifiants, l’organisation Human Rights Watch publiait un rapport résumé par une dépêche de l’AFP du 7 février :

    « La réduction par Israël des quantités de carburants et d’électricité fournies à la bande de Gaza constitue « une punition collective contre la population civile », a affirmé jeudi l’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW). (…) En appliquant ces mesures, Israël viole en outre « ses obligations prévues par les lois de la guerre », a ajouté HRW.

    » Selon l’organisation, les sanctions israéliennes, destinées à faire pression sur les groupes armés palestiniens pour qu’ils mettent fin aux tirs de roquettes sur Israël ont eu « un grave impact sur les hôpitaux de Gaza, les stations de pompage d’eau, le réseau de traitement des eaux usées et d’autres infrastructures essentielles pour le bien-être de la population de Gaza ». Israël, qui maintient la bande de Gaza sous bouclage depuis juin 2007 après la violente prise de pouvoir par les islamistes du Hamas, a renforcé les restrictions en imposant le 17 janvier un blocus contre le territoire palestinien dans le cadre de sa riposte aux tirs de roquettes.

    » Ce blocus s’est notamment traduit par une baisse des fournitures de carburants et de courant électrique. Une réduction supplémentaire d’1,5 mégawatt de l’électricité vendue à Gaza par Israël doit être appliquée à partir de jeudi, selon des organisations de défense des droits de l’Homme israéliennes. »

    salam

  27. Salam

    La Grande-Bretagne refuse un visa au Cheikh Youssef al-Qardaoui

    La Grande-Bretagne a refusé un visa au cheikh Youssef al-Qardaoui, a indiqué le ministère de l’Intérieur britannique jeudi.

    « La Grande-Bretagne ne tolèrera pas la présence de ceux qui cherchent à justifier tout acte de violence terroriste ou qui expriment des vues qui pourraient déclencher des violences intercommunautaires », a déclaré un porte-parole du ministère, confirmant que le visa avait été refusé.

    La décision d’interdire la venue de l’érudit a été critiquée par le Conseil musulman de Grande-Bretagne, qui chapeaute des organisations musulmanes du pays.
    Le secrétaire-général du Conseil musulman de Grande-Bretagne, Muhammad Abdul Bari, a observé que le Cheikh Al-Qardaoui jouissait « d’un respect et d’une influence incomparables dans tout le monde musulman » et a dit craindre que cette décision « envoie un mauvais message aux musulmans ».

    Salam

  28. Tariq Ramadan est devenu à lui seul une institution. Du coup on peut mettre quinze noms d’organisations et juste à coté celui de Ramadan (MRAP, UOIF, Ligue des droits de l’homme, Traiq Ramadan,…), ce qui fait de lui l’un des intellectuels les plus craint en Europe.

    Pas étonnant donc, que l’on voit, depuis quelques années, se multiplier les attaques contre lui.
    Quand a moi, je pense qu’il est d’une grande nécessité, en ce sens, que ses propos dérangent et créent l’animosité des hypocrites cité par Sorel plus bas. Il est l’homme à abattre et par cette raison l’on voit des drôles de coalitions entre intellectuels, politiciens, journalistes et organisations que rien pourtant ne réunissaient (SOS racisme, CRIF, Charlie Hebdo).

    • salam

      Il est normal de défendre son honneur, contre les calomnies.

      De démasquer les attaques, qui servent à cacher les crimes de l’état sioniste et la sourfrance de la majorité des palestiens(je pense pas que ceux qui prennet des petits déjeuners avec les responsables israèliens, soufrent beaucoup).

      c’est donc comme le rappel, Tariq Ramadan, loin d’etre un problème exclusivement palestiniens et arabes…..

      c’est une question universelle…

      c’est aussi une question islamique, au momment ou l’état sioniste exprime la volonté de détruire une mosquée, il est bon de rappeler, que la palestine abrite une msoquée centrale, pour les musulmans, et que tout musulman,est en droit de pouvoir se rendre à cette mosquée.

      il y a donc le droit d’un peuple,et un droit de liberté d’être, les deux sont des droits politiques, et il ne faudrait pas que lorsque l’on parle de politique on ne parle que du droit de la proriété…

      ceux qui aujourd’hui, nous parle des droits humains de la liberté de religion, on nous repetant, que cela vient du siècle des lumières….les inttelgiences avaient quand même un manque de watt à l’époque, une raison bien limité, bien suffisante surtout, tellment suffisante qu’elle négligea les coeurs…..

      ils ont le souvenir dogmatique des lumières, pour parler de l’atteinte a liberté de relgion,d ans certains pays mulsmans, mais n’ont pas la lumière, pour dénoncer cette ateinte de la part de l’état d’israèl,qui empèche l’accès a la mosqué al Aqsa,et détruit des mosquées…….

      ceux qui nous parlent de al séparation du religieux et du politique , sont d’une séléctivité bien manifeste encore ici……

      Quand nous, il ne faudrait pas que la politique, nous fasse oublier, ce qui apise le coeur, le fortifie, le pacifie, et lui donne l »élan vers plus de liberté, plus de rapprochement, plus d’être…..

      parler un peu moins de politique(mais aps se taire), pour ne pas oublier les besoins de nos coeurs…..

      Moins de politique extérieur, pour plus depolitique intérieur…….

      S’éloigner de ce monde, pour se souvenir plus de l’autre…….
      ne pas etre aprmi ceux qui s’égarent dans ce monde et s’imagine bien faire….

      Etre parmi ceux qui espèrent avoir pour résidence al firdaous…….

      Etre parrmi ceux qui revienenet vers la médiation et reflexion dela parole d’allah, avec modestie car ils savent que la mer, ne serait épuiser sa parole……

      Etre , vivre son humanité icic bas, et espérer la renconte de notre seigneur avec le don des bonnes oeuvres, et l consciecne de ne rien lui associer, rien lui associer, ni une prétention au savoir, ni un oublie dans les affaires politiques du monde……..

      Allahou Alam

      Allahou ghalib wa qa im

      Salam

    • Salam

      Ce commentaire était destiné aux commentaires générals,et non à cette place

      désolé

      Salam

    • tariq ramadan a été classé par le times magazine parmis les 100 personnalités les plus innovatrices du 21è siècle.

    • Bla…bla…bla… mais depuis 1948, la greffe artificielle d’Israel en terre de PALESTINE n’engendre que malheur et désespoir et perdure malgré les puissants traitements anti-rejets.
      Beaucoup de nos concitoyens ont adopté la double nationalité : israelienne et française !
      Pourquoi ne nous est-il pas possible, nous aussi, d’obtenir un…passeport… Palestinien, délivré par les autorités Palestiniennes les plus représentatives de la Résistance à l’occupation et à l’annexion des territoires.
      Qui peut lancer un tel mouvement??

  29. Salam, Ce qui me fait le plus mal c’est de voir le manque de soutien entre nous. Ce sentiment s’est creusé encore plus quand j’ai vu votre débat avec MEDDEB. Comment au nom de la laicité peut-on imposer une dictature camouflée en démocratie à l’occidentale ? Comment nous musulmans pouvons-nous vivre avec « ce qu’il resterait de l’islam » sous prétexte de se moderniser ? Finalement, je suis bien contente que ce débat ait eu lieu afin de mettre de la clarté dans le discours. Un moment, lors d’une conférence à Marseille quand j’ai posé la question de savoir ce que vous pensiez du régime de B.A. j’ai eu le sentiment qu’il (ou ses « miliciens »)était déjà dans la salle. D’où le débat où MR MEDDEB s’est transformé en poète confirmé. Effectivement, pour quelqu’un qui se dit très moderne, les mots étaient très « sophistiqués » mais complètement déconnectés de la réalité. On finissait par ne plus rien compredre !!! MERCI, frère T pour votre argumentation oh combien claire. NON, NOUS NOUS NE TAIRONS PAS !

  30. ~~

    Boycott du Salon du livre de Paris 2008->http://www.inminds.co.uk/boycott-israel-275×275.gif]

    ~~

    ~~

    par [François Xavier->http://www.chez.com/francoisxavier/]

    ~~

    ~~

    Pourquoi je n’irai pas au Salon du livre de Paris qui se tiendra du 14 au 18 mars 2008 ? Pourquoi j’appelle à son boycott ? Tout simplement parce que l’invité d’honneur en est Israël. Et tout comme l’Afrique du Sud de l’apartheid était boycottée en son temps, Israël doit l’être aussi tant que ce pays continuera à ignorer les principes mêmes des droits fondamentaux qui régissent les peuples.

    ~~

    N’en déplaise à Pierre Assouline qui continue de répandre la désinformation sur son blog du Monde où il raconte n’importe quoi à propos de déclarations qu’aurait tenues Tarik Ramadan à propos du boycott du Salon du livre de Turin (8 au 12 mars 2008), lequel, quel heureux hasard, a aussi comme invité d’honneur Israël … alors que c’était l’Egypte qui avait été désigné, mais bon …

    Pierre Assouline est un coquin qui rend compte de façon tendancieuse en déformant sciemment, purement et simplement les termes du débat. Il oublie aussi que tout est politique dans nos sociétés, cette rupture que Sarkozy n’est pas le seul à pratiquer a fait qu’il n’y a plus d’un côté les affaires, et de l’autre le petit monde feutré de la culture qui ne voit rien, qui est « au-dessus » : tout est politique monsieur Assouline !

    ~~

    Un mouvement s’est mis en place, lancé par des partis politiques, des personnalités et des associations qui militent pour les droits des Palestiniens demandant à ce que l’on changeât d’invité d’honneur car il était à leurs yeux indécents de célébrer un Etat – en en faisant un « invité d’honneur » – alors que son gouvernement ne respecte pas la minimum des droits humains et humilie quotidiennement le peuple palestinien. Devant le refus des responsables de la Foire du Livre de Turin, le mouvement a appelé les écrivains et le public à le boycotter. Questionné par l’agence de presse italienne ANSA sur cet « appel au boycott », Tarik Ramadan a clairement soutenu qu’il n’était pas normal, ni humainement décent, de célébrer Israël au moment où l’on sait la politique que mène cet Etat et son gouvernement dans les territoires occupés et dévastés.

    ~~

    Il est donc clairement question de critiquer le choix de cet « Invité d’honneur » et non d’empêcher les auteurs israéliens de s’exprimer ni même de débattre avec eux ! La propagande mensongère s’est alors mise en marche : il s’agirait d’une démarche antisémite ! Un refus de la liberté d’expression ! Ou encore, comme l’écrit Pierre Assouline, « un boycottage des écrivains israéliens » avec, en sus, une citation de Ramadan totalement inventée. Il aurait « répondu à La Repubblica :”Il est clair qu’on ne peut rien approuver de ce qui vient d’Israël” »

    Faux ! Archi faux puisque Ramadan précise dans son communiqué qu’il n’a jamais parlé à quiconque de La Repubblica et n’a jamais tenu de tels propos !!!

    Il a dit et répété que toutes les femmes et tous les hommes de conscience – et cela ne concerne pas seulement les Palestiniens ou les Arabes – devaient, à son sens, boycotter la Foire (comme le Salon de Paris d’ailleurs) dont l’invité d’honneur était un pays qui ne respectait pas le droit et la dignité des peuples. Il a précisé que notre refus du silence complice sur la scène internationale était le seul vrai moyen de faire cesser la violence au Moyen-Orient !

    ~~

    Et comme toujours, ce sont les défenseurs aveugles de la politique israélienne qui se donnent le beau rôle et se permettent tout et n’importe quoi sous prétexte qu’ils ont une vitrine médiatique complice … Où est l’antisémitisme dans le refus de célébrer Israël et sa politique d’oppression ? Cela n’a rien à voir avec l’antisémitisme ou le déni de la liberté d’expression.

    ~~

    Par contre, qui rapporte les propos du poète israélien Aaron Shabtaï qui affirme qu’il boycottera à titre personnel « tant la Foire du livre de Turin que le Salon du livre de Paris en ne se joignant pas à la délégation de son pays. » ?

    Il précise qu’il « ne pense pas qu’un État qui maintient une occupation, en commettant quotidiennement des crimes contre des civils, mérite d’être invité à quelque semaine culturelle que ce soit. Ceci est anti-culturel ; c’est un acte barbare cyniquement camouflé en culture. Cela manifeste un soutien à Israël, et peut-être aussi à la France, qui appuie l’occupation. Et je ne veux pas, moi, y participer.”

    ~~

    Les BHL et Cie vous diront que Aaron Shabtaï est colonisé par la haine de soi, qu’il est fou (c’est un poète, ce n’est pas une personne sérieuse !) et que cela lui fait prendre le parti des antisémites… On connaît la musique.

    ~~

    Par contre, vous tous qui avez encire une conscience avec un minimum de valeurs, de principes et de dignité, vous ne pouvez pas vous associer à cette mise à l’honneur d’un Etat dont les pratiques politiques et militaires sont une insulte à notre dignité humaine.

    ~~

    Boycottons le Salon du livre de Paris ! Et retrouvons-nous en juin à celui consacré à la Poésie !

    ~~

    Février 2008

    ~~
    ~~

    ___

    ~~

    -[BOYCOTT ISRAEL CAMPAIGN

    ~~

  31. pour lutter contre la politique sioniste, le boycott reste la meilleur solution. on en parle, mais rien de concret se fait. le boycott contre le régime d’apartheid sud africain a été lourd de conséquence pour ce pays. et le texte est très clair, le boycott du salon du livre ne touche pas les auteurs israéliens, mais le principe de faire d’israel l’invité d’honneur. quand j’entends david grossman, soit disant pacifiste dans l’âme, critiquer l’appel au boycott, il me fait juste gerber. de quoi a t’il peur ? lui qui passe son temps à parler de la souffrance palestinienne, en refusant le boycott du salon du livre, nie son propre engagement. tous ces auteurs ne comprennent pas que refuser la présence en tant qu’invité d’honneur d’israel au salon du livre, est un acte militant qui ne remet pas en cause la richesse de la culture israélienne. et puis quelle excuse pour israël d’envoyer à ce salon, des israéliens pro paix, montrant ainsi une image propre de ce pays. où sont les écrivains, journalistes, éditorialistes prônant la création d’un « seul » état ? ce salon va être, comme à l’habitude, une tribune pour promouvoir l’identité de l’état juif.

  32. Je suis d’origine marocaine, marié et papa de deux enfants de respectivement 4 ans et 2 ans. J’ai été élévé dans le respect, la tolérence et l’amour de son prochain. Voila l’islam que m’ont transmis mes parents. Je ne suis pas praticant mais j’ai baigné dans ces valeurs que je tiens à transmettre à mes enfants.Par conséquent je ne suis ni raciste ni antisémite, pardon je suis raciste contre les « cons »; et personne n’est censé savoir combien la « connerie est universelle, qu’elle n’a pas de frontière (géographique, religieuse, socio professionnelle, culturelle et j’en passe des meilleures). Force est de constater, que lorsqu’on est critique à l’égard d’Israël, on est
    obligatoirement taxé d’antisémite. Personnellement je trouve cela réducteur.La Shoa est et doit rester un devoir de mémoire pour tous, afin que que ces pages de l’histoire macabres de l’humanité ne puissent plus jamais être reécritent. Cependant il ne faut pas oublier tous les génocides passés ou actuels (les Arméniens par les Turcs, les Combodgiens par les Khmers rouges et j’en passe excusez moi du terme » bien des meilleurs » comme les indiens en Amérique du Nord et du Sud et bien sûr les Palestiniens). Il est indécent voir paradoxal, qu’un peuple comme les Juifs, qui a connu une période aussi NOIRE à tous les niveaux pendant la deuxième guerre mondiale, stygmatisé comme peut-être jamais ne l’a été un autre peuple, puisse réitérer les mêmes choses à un autre peuple et de surcroit sur ses propres terres. Ne parle t-on pas de « TERRITOIRES OCCUPES » même dans la propre bouche des dirigeants Isrëliens et ce depuis la création de l’état Hébreu en 1948. Tout cela pour vous dire (car je pourrai ainsi rester sur la toile des heures pour parler de ce problème qui ce doit de ce résoudre et de manière pacifique, diplômatique et ce au plus vite)que je suis d’accord sur le principe du boycott de la Foire du Livre de Turin. Qu’un écrivain Israëlien de confession juive ou arabe soit gratifié d’être l’invité d’Honneur de quelque manifestation culturelle que ce soit, bien sûre c’est normale, mais l’Etat Hébreu lui même avec tout ce que cela véhicule comme prestige, incidence sur la politique mondiale (en l’état actuel des choses au Proche Orient), je ne suis pas d’accord.

  33. Comme mon père confesseur (catholique) m’a assurée que Dieu ne trouve rien a me reprocher si je visiterai la Foire du Livre de Turin et/ou de Paris, je pourrai y aller avec une conscience limpide. Tant plus que mon bon sens me soutient pleinement.

    En effet je ne veux pas me rendre complice des accusations unilatérales envers Israël, constamment boycotté et diabolisé par toutes les « factions » – quel « silence du monde », vu que tout le monde est fixé uniquement sur Israël, tandis que l’on ferme les yeux sur d’atrocités bien plus graves commises par les autres? (ou est-ce qu’une vie palestinienne compte plus qu’une vie de quelconque autre?)

    Ou qu’en pensez-vous, Tariq, de la lapidation des femmes adultères ou de l’execution de homosexuels? Si vous vous engagiez tellement pour la justice vous boycotteriez (aussi) les pays avec ces pratiques, n’est-ce-pas?

    Salam et Shalom

  34. Monsieur Ramadan,

    J’avoue que l’info publiée me trouble pronfondément.

    (ANSA) – ROMA, 7 MAG – Tariq Ramadan parteciperà alla Fiera del Libro di Torino con il suo ultimo libro Europa Domani. Conversazione con Tariq Ramadan, a cura di Orsola Casagrande (Jouvence Editoriale, stand E35). L’idea del volume nasce dalla constatazione che dopo cinquant’anni dall’inizio dell’ondata migratoria, il numero dei musulmani che vivono nei paesi europei supera i quindici milioni. Tuttavia anche quando arrivano alla seconda, terza generazione, rimangono sempre degli immigrati. Gli europei quindi restano nel dubbio: un musulmano può essere come noi un vero cittadino europeo?(ANSA).

    • Chère Citoyenne, puissiez vous être assez troublée pour vous réveiller enfin.
      Bien à vous.

  35. Vous voir manifester toujours la même naïveté est amusant. Mais il ne s’agit plus de choisir ses mots avec un soin hypocrite, mieux vaut se taire et choisir d’autres cibles, désormais. Victimisons-nous plus encore et peut-être que demain, les rôles seront échangés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici